04oct 07

Aujourd'hui est jour de gloire pour ce modeste blog. On a parlé de lui sur France Info dans l'émission de "à la une du web" de David Abiker. J'ai eu la parole pendant cinq minutes (autant dire une éternité en radio) à propos de mon post sur les bretons et celui d'hier "l'ére des pourris". C'était le matin. La veille j'avais passé la soirée avec mes camarades de gauche au Sénat sur le fameux amendement sur les tests génétiques. Je trouve un instant pour faire halte sur cet espace de parole avant de sauter dans le train pour aller en Dordogne participer à un débat sur l'avenir de la gauche. La Dordogne, vu de Massy, c'est loin. Mais je me régale d'avance des paysages d'automne qui vont défiler devant les fenêtres de mon TGV jusqu'à Angoulème.

Ma paranoïa habituelle à l'égard des journalistes flottait sur des eaux basses car les deux qui m'interviewaient avaient l'air davantage intéressés par le sujet que préoccupés de diffuser les poncifs de circonstances en pareil cas. Si vous ne voyez pas ce que je veux dire c'est que vous n'écoutez pas la radio souvent. Pour moi un pic indépassable en cette matière a été atteint sur RMC quand on m'a demandé, d'entrée de jeu, à propos des régimes spéciaux de retraite " alors, monsieur Mélenchon, monsieur le sénateur, vous ètes avec les vieux accrochés à leur privilèges ou avec les jeunes qui veulent rénover tout ça". Là non. Je ne dis pas qu'ils étaient de mon avis. Je n'en sais rien en fait. J'ai juste constaté qu'ils s'efforçaient de rendre le mien compréhensible par l'auditeur sans avis sur les sujets dont nous traitions… Une qui n'avait pas ce soucis c'est la madame Abonneau du journal "Le Figaro" en présentant mon livre. Qu'elle me traite d'antiquaire du socialisme ça se comprend a la fois parce que le Figaro est de droite et parce que madame Abonneau n'est pas elle-même un perdreau de l'année dans cette rédaction ni dans l'emploi de coupe jarret. Mais était-il utile de dire que je prospère sur les défaites de mon camp pour rendre compte de mon travail d'analyse? Et à quoi bon écrire que j'ai été " avec Rocard sous Rocard" avec Fabius sous Fabius et ainsi de suite ? Juste pour laisser entendre que je n'ai aucune conviction et que je suis un opportuniste. Je pense qu'on me voit bien des défauts. Mais personne ne peut croire sérieusement à celui là, si on me juge à mes actes. Mais il lui sera pardonné ce trou de mémoire par sympathie d'antiquaire pour certaines défaillances des antiquités. Post scriptum (pour les journalistes que les faits interressent) : sous tous les premiers secrétaires du PS de 1991 à 2006, période où j'ai été ministre incluse, j'ai déposé un texte et je me suis compté dans tous les congrès. A l'exception du seul congrès de Lievin où j'ai co-signé le texte d'Henri Emmanuelli. L'alliance rouge rose vert, la sixième république, le dévellopement durable, les trente cinq heures et j'en passe, ont d'abord été dans mes textes avant de jouir ailleurs d'une plus grande notoriété et sympathie auprès des approximatifs du style Abonneau. Aujourd'hui on m'emprunte beaucoup le concept d'émancipation remis au centre de la doctrine républicaine socialiste par le Manifeste de PRS. Ne le dites pas a madame Abonneau, la pauvre croit que je suis Guévariste.

Test ADN

L'heure tourne si vite ! Je dois à présent boucler mon bagage. Faute de mieux à propos du débat de cette nuit,au Sénat sur les tests ADN, je colle ici le texte de mon intervention. Je vous prie d'excuser cette ostentation. Allez sur le site du Sénat. Vous y trouverez un débat passionnant. N'empêche que ce fut une nuit de honte. Mais mes collègues sénateurs de gauche ont été particulièrement bons argumenteurs. Pour l'instant voici mon discours.

"Mes chers collègues,

Nous vivons un moment important. L'opinion suit avec attention nos débats. Elle va y trouver des arguments pour fonder son propre point de vue, car nombre de personnes n'ont pas une idée arrêtée sur le sujet dont nous débattons ce soir.

Pour ma part, au lieu de vous répéter des arguments politiques, qui ont déjà été avancés, je voudrais vous inviter à réfléchir à partir de l'argument que nous a exposé M. le ministre. Acceptons-le un instant.

Il s'agit, selon M. le ministre, non pas d'empêcher les étrangers de venir en France mais de leur faciliter la vie. Les tests ADN seront proposés dans les cas où il est impossible d'établir la filiation.

Partons de ce postulat. Où est le problème ? Il n'y en a pas pour établir les filiations en droit positif, et cela a déjà été démontré dans cette enceinte.

Nombre d'entre vous, mes chers collègues, ont été troublés par le texte adopté à l'Assemblée nationale. Un amendement a donc été déposé ici tendant à rendre – disons les choses telles qu'elles sont – quasi inapplicable ou tout à fait secondaire la mesure proposée.

On peut se demander alors pourquoi le gouvernement s'obstine ainsi. D'autres ont apporté une réponse à cette question mais, pour ma part, je ne veux pas y répondre. Mon intention est de vous convaincre à partir non pas de ce qui nous sépare, mais de ce qui nous réunit, et dont nous avons parlé à plusieurs reprises: les valeurs républicaines. Attardons-nous un instant sur ce point.

Si nous établissons, même d'une manière seconde, annexe, qu'il est légitime d'établir la filiation par la voie génétique, nous changeons profondément le système existant. D'aucuns nous disent que d'autres pays procèdent ainsi. Mais nous ne sommes pas obligés de les suivre.

Dans notre pays, la filiation est déclarative. Que signifie ce principe ? Lorsque quelqu'un se présente et affirme que tel enfant est le sien, jusqu'à preuve du contraire, on ne peut pas nier cette affirmation.

Jusqu'à ce que l'on démontre le contraire, lorsqu'une femme revendique la filiation d'un enfant, ce dernier est reconnu comme étant le sien. Comment le savons-nous ? Eh bien, la démonstration inverse peut être faite. Ainsi, une femme peut affirmer que l'enfant qu'elle vient de mettre au monde n'est pas le sien : cela s'appelle « accoucher sous X ». En effet, dans notre tradition – c'est le résultat des Lumières -, le lien social est premier, alors que le lien biologique est second. Cette grande avancée de l'esprit humain est le résultat de longs siècles de tatonnements.

Certes, tous les autres peuples n'ont pas le même jugement que nous. Dans un autre domaine, mais tellement concomitant, dans certains pays, la nationalité est fixée par le droit du sang. Nous, Français, avons tendance à considérer cela comme barbare, même si, par correction, nous ne le disons pas. Pour notre part, depuis François 1er, nous pratiquons le droit du sol. De ce fait, en toute circonstance, les Républicains affirment que ce qui décrit le rapport entre les individus, c'est le lien social, le lien politique. C'est le fondement de la République.

Certes, la mesure proposée ne correspond pas à ce que nombre d'entre vous ont craint, pour des raisons éminentes et patriotiques, y compris M. Pasqua, qui n'a pas la réputation de se laisser emporter par la sensiblerie. Il a évoqué a ce sujet de mauvais souvenirs. Mais, mes chers collègues, ne vous tenez pas pour rassurés simplement parce que la disposition adoptée a été transformée, d'une manière technique, en une mesure inapplicable. On pose un acte de principe et, pour ma part, c'est cet acte que je vous invite de toutes mes forces à repousser.

Chemin faisant, quelqu'un s'est dit : si la filiation est établie par la paternité, certaines découvertes risquent de troubler des familles. Un esprit simple a donc estimé qu'il serait plus aisé de procéder à des recherches génétiques sur les femmes.

Tout le monde a alors trouvé naturel que l'on établisse la filiation matrilinéaire. Un tel événement serait entériné, de fait. La primauté serait accordée d'une part au lien biologique et, d'autre part, au lien matrilinéaire. Croyez-vous qu'il s'agisse d'une décision seconde ? Pas du tout !

D'aucuns soutiennent : « monsieur Mélenchon, vous êtes un peu naïf et angélique ; vous oubliez que parmi une nombreuse fratrie, on peut "glisser" un enfant qui n'est pas celui des supposés parents. » Tout à l'heure, je vous ai fait remarquer, mes chers collègues, qu'il suffisait d'affirmer qu'un enfant est le sien pour que tel soit le cas.

Mais que l'on y réfléchisse : on reprocherait à ces personnes d'intégrer, du fait de leur culture, davantage d'enfants qu'ils n'en conçoivent. Pour notre part, n'avons-nous pas souvent plus de parents que l'état civil ne nous en a donnés ? N'avons-nous pas des familles recomposées ? Le Président de la République "trierait-il" entre ses propres enfants et ceux de son épouse ? Procéderais-je moi-même de la sorte ? Non, ils sont tous nos enfants. Ils disposent de deux pères, de deux mères, tout comme moi.

Mes chers collègues, n'en démordez pas.

Restez-en aux principes que nous avons en commun. Il ne s'agit d'humilier ni un gouvernement, ni un parlementaire ni de mettre en défaut une majorité. Il s'agit de plaider pour les valeurs auxquelles nous croyons et qui nous distinguent: nous sommes le peuple des Lumières et de la République.

(Applaudissements sur les travées du groupe socialiste et du groupe Communiste Républicain et Citoyen)


Aucun commentaire à “Jour de gloire, nuit de honte”

Pages : [1] 2 »

  1. 1
    Ulhume dit:

    La parole et le ton est juste, le fond est parfait, votre discours est tellement clair et simple, que j'ai envie de le diffuser ;-)

  2. 2
    arnaud dit:

    Monsieur, je suis de ceux qui vont entendu ce matin a la radio ce qui m'a fait découvrir votre blog. Je l'ai donc longuement parcouru aujourd'hui et je dois dire que je l'ai trouvé intéressant. A vrai dire j'ai été surpris de voir que vous y traitiez de fond, notamment dans votre discours concernant "la barriere génétique".

    Voila un point positif marqué par un homme politique dans ma considération et cela n'était pas arrivé depuis longtemps.

    Merci de vous battre contre ce texte abjecte de selection génétique et de rendre publique le fait qu'il représente une grave menace a l'éthique notamment si l'on croise son impact a celui de l'archivage des données.

    Bon voyage en Dordogne ou l'Automne vous ravira j'en suis sure.

  3. 3
    Yaneck Chareyre dit:

    Vous terminez cet article, par les applaudissements de la travée socialiste.

    Mais y avait-il beaucoup plus de monde? Le Canard Enchainé dit si je me souviens bien que la droite n'est pas venue... Si tel était bien le cas, je vous plains. Convaincre ceux qui n'ont pas à êtres convaincus, cela doit être bien triste.

  4. 4
    Infovite. dit:

    Bonjour Monsieur le Sénateur,

    Paysage d'automne?

    Mais la gauche n'est-elle pas déjà en hiver?

    La France a froid et les droits de l'Homme gèlent...

    Le retour de l'été,est pour quand?

  5. 5
    H2 dit:

    Ne laissons pas passer une telle opportunité d'Egalité Républicaine :

    Pascal a dit dans l'ancien article à propos de EADS et des escrocs Lagardère et Forgeard :

    "IL FAUT TOUS LES VIRER, pour l'exemple. "

    En leur laissant les millions d'euros qu'ils ont volé ?

    Les virer ?

    Vous plaisantez !

    C'EST LE MOMENT OU JAMAIS DE VERIFIER L'EGALITE DE TRAITEMENT REPUBLICAIN !

    Tandis que Rachida Dati poursuit avec sa "néopolice" ses rafles contre les étrangers et sa chasse aux pauvres, à l'heure où un petit voleur de portable "récidiviste" est condamné à trois ans de prison ferme, nous allons voir ce que va nous dire ce gouvernement face aux voyoux en "cols blancs" que sont messieurs LAGARDERE et FORGEARD !

    LAGARDERE L'AMI du Résident de l'ELYSEE !

    SACRE CONSORTIUM DE SCELERATS TOUTES CES PETITES PERSONNES !

    OUI, A LA JUSTICE REPUBLICAINE !

    Si un voleur de portable fait trois ans de prison ferme, il est certain qu'avec les nouvelles loix "R.DATI", C'EST LA PRISON A VIE AU MINIMUM (!) QUI ATTEND CES PERSONNES !

    POUR DELITS D'INITIES, PILLAGE D'ENTREPRISE EUROPEENNE, VOL EN REUNION DE MILLIONS D'EUROS, ORGANISATION DE MALFAITEURS, ATTEINTE AU BIEN D'AUTRUI, INTELLIGENCE AVEC L'ENNEMI (BOEING), CRIME AVEC PREMEDITATION !

    Oui, au minimum, la prison à vie !

    Comme aux "States" !

    [Oui, je sais, là- bas, c'est vrai ce sont les pauvres ou les pas riche qui sont condamnés à perpétuité pour un vol de pizza avec récidive !]...

    LE PEUPLE VOUS REGARDE MADAME DATI !

    IL N'EST PAS POSSIBLE QU'APRES LES DECLARATIONS TONITRUANTES DU GOUVERNEMENT, MESSIEURS LAGARDERE ET FORGEARD NE SOIENT PAS ARRETES ET JETES EN PRISON ! ET CONDAMNES A DE LOURDES CONDAMNATIONS!

    AU MOINS VINGT ANNEES DE PRISON FERMES !

    INCOMPRESSIBLES !

    250 000 chômeurs en plus à cause de leur pillage caractérisé avec préméditation, fragilisation d'une entreprise, fleuron de l'industrie europpéenne !

    ... qui ne rencontrait pas ces problèmes de vouyoucratie en cols blancs, losqu'elle était nationalisée, et faisait des bénéfices records, damant le pion à Boeing !

    SUS AUX VOYOUX multimilliardaires !

    Fussent-ils les amis prôches de la résidence élyséenne !

  6. 6
    H2 dit:

    Pour accéder à la page 2 :

    -Cliquer sur la page 2 en bas des commentaires.

    -Dans le bandeau en haut de votre navigateur (l'url, autrement dit le http etc), supprimer le premier zéro(ou le un) celui qui est juste avant "parent".

    -Appuyer sur enter

    C'est parti : la page 2 vous ouvre son Sésame ! (mais bon, ça pourrait être plus simple...)

  7. 7
    H2 dit:

    ZAZA a écrit :

    "Dormez braves gens,on s'occupe de vous; On finit bien par accepter ce qui était inacceptable il y a encore quelques années,(test ADN par exemple, ça commence par les étrangers, et dans 20 ans ce sera étendu au reste de la population, si, si, vous verrez, au nom de la sacro-sainte sécurité) "

    Zaza a non seulement raison, mais les choses sont encore plus rapides qu'on ne pourrait le croire :

    Souvenez vous :

    Le délire Sarkozyste avait commençé bien avant l'élection de l'ilusionniste aux plus hautes fonctions :

    "Les citoyens seraient mieux protégés si leurs données ADN étaient recueillies dès leur naissance " !

    De qui est, cet obscène glaviot ?

    Souvenez -vous ?

    Ah bon ? TF1 ne vous en avait pas parlé ?

    Je résume :

    A une réunion des ministres européens de l?intérieur il y a quelques mois maintenant, Christian Estrosi, l'ancien ministre délégué à l?aménagement du territoire de l?ancien gouvernement Villepin qui remplaçait Sarkozy, s?était lâché et parlait de ficher l?ADN des citoyen-ne-s à leur naissance !

    Extrait de l?article « Union européenne - Coopération policière Les Vingt-Sept appelés à ouvrir leurs fichiers ADN » écrit par Thomas Ferenczi et publié dans le journal Le monde du 16 janvier 2007 :

    " Il avait surpris ses collègues en déclarant que les citoyens seraient mieux protégés si leurs données ADN étaient recueillies dès leur naissance. »

    Pour information, Estrosi est un proche de Sarkozy.

    Voilà des citations de Estrosi trouvées sur le site du journal CQFD :

    (Le FNAEG est le Fichier National Automatisé des Empreintes Génétiques)

    « J?ai trouvé la position [du PS] très ouverte à l?égard du FNAEG. Depuis 1998, nous avons eu à son sujet plusieurs débats, où majorité et opposition d?hier et d?aujourd?hui sont parvenues à des avancées importantes pour en tirer le meilleur parti. [...] Vous-même, M. Le Roux, vous vous interrogiez sur la possibilité d?élargir le fichier à tous les citoyens. Mme Lebranchu s?est posé la même question, et nous en sommes tous là. Christian Estrosi député UMP (16/01/03, Assemblée nationale)

    « Limiter les fichiers aux seules personnes susceptibles d?être les auteurs de crimes priverait la police d?un nombre considérable d?informations, en particulier à propos des auteurs de délits passibles de contraventions de cinquième classe. » Christian Estrosi député UMP (16/01/03, Assemblée nationale)

    Merci de diffuser cette information peu connue et capitale pour nous, citoyen-ne-s français, et nos enfants ! Mais visiblement les délires sécuritaires et le Contrôle généralisé de tous les Citoyens en fait fantasmer plus d?un et plus d?une !

    Lors du G8 la police allemande a utilisée des méthodes de l?ancienne police politique est-Allemande, la Stasi avec la reconnaissance des militants ou simples manifestants, à l?odeur

    "Les odeurs" de militants ou des manifestants étant précieusement conservées dans des lieux prévues à cet effet et dans des conditions particulières pour repérage rapide dès l'arrivée en gare de ceux-ci, avec chiens policiers à la clef !

    Vérifiez l?info elle est exacte !

    Oui, c'est effectivement délirant !

    Avec les Centres de rétention pour les immigrés clandestins, les camps d?internement clandestins pour « interrogatoire musclé », la sous-traitante de la torture dans les pays non -démocratiques par l?armée américaine et les camp de concentration de Guantanamo et abougraïb pas de doute, la guerre d?occupation et de terreur qui se livre en Irak (1 million de morts civils) pas de doute!

    Un certain Occident renoue avec un passé ancien ! Ce n?est pas cet Occident que j?affectionne pour ma part !

    Et vous ?

  8. 8
    Aetius dit:

    On peut ajouter aux infos du jour :

    http://actupolitique.blog.20minutes.fr/archive/2007/10/04/bilan-du-bouclier-fiscal.html

    C'est pas fini.

  9. 9
    dc dit:

    Merci M. Mélenchon pour vos combats qui sauvent l'honneur (pas tout seul fort heureusement) au ps.

    j'ai entendu une journaliste de arte évoquant le fait que ce probleme d'adn concernerait 2000 personnes! C'est merveilleux de pouvoir utiliser la bombe atomique pour ecraser une mouche!

    j'ai entendu sur une radio belge il y a quelques semaines que le GIEC (groupe d'études sur le climat) qu'en 2030 ou 2040 le nombre de réfugiés climatiques serait évalué a 1 000 000 000 soit 1 humain sur 9 alors ce projet parait surréaliste a moins de vouloir préparer les esprits a un génocide préventif (ce qui ne m'étonnerai qu'a moitié.....)

  10. 10
    ChG dit:

    H2 a écrit

    Pour accéder à la page 2 :

    -Cliquer sur la page 2 en bas des commentaires.

    -Dans le bandeau en haut de votre navigateur (l'url, autrement dit le http etc), supprimer le premier zéro(ou le un) celui qui est juste avant "parent".

    -Appuyer sur enter

    C'est parti : la page 2 vous ouvre son Sésame ! (mais bon, ça pourrait être plus simple...)

    Posté par : H2 | 04.10.2007 à 22:12

    Mais...à cet endroit, il n'y a pas de page 2, ni de 1, ni < , ni >

    Entre le dernier commentaire et Poster un commentaire il n'y a rien?,alors comment faire?

  11. 11
    adonis dit:

    Bonjour Mr le Sénateur.......En effet, ce test ADN est une honte!......même Charles Pasqua y est contre,..c'est dire!.......Bah encore une dangereuse dérive de l'UMP.....parti incarnant une droite dure et populiste qui flirte souvent avec les idéaux de l'extrême droite......La création du ministère de l'immigration et de l'identité nationale, par Nicolas Sarkozy....en est une preuve flagrante......parmi beaucoup d'autres!.........Sur ce, passez un excellent séjour en Dordogne :-)

  12. 12
    adonis dit:

    MSG POUR NATLEVAL: Bonjour. Le Blog de Clémentine Autain continue de bugger......C'est toujours impossible de lire les commentaires, d'en déposer un......la boite mail de Clémentine Autain est toujours inaccessible.....ainsi que beaucoup d'autres rubriques de son Blog......Bref son Blog est quasiment H.S depuis 4 jours maintenant.......c'est évidemment anormal, surtout que c'est un blog très fréquenté.....et qui, plus est, n'as jamais buggé.... Je suis un habitué de son Blog [...]

  13. 13
    adonis dit:

    MSG (suite) POUR NATLEVAL: [...] Je suis un habitué de son Blog. J'y poste depuis Janvier 2007, et ça n'as jamais buggé......alors je ne veux pas jouer les paranos, ça ne peut être qu'un banal problème technique.....mais quand même, il n'est pas ridicule de penser que le Blog de Clémentine Autain est été "attaqué".....piraté par des militants UMP.......qu'est-ce que tu en penses?....Merci d'avance pour ta réponse. Bien amicalement

  14. 14
    Jean dit:

    Merci Aetius pour cette info, je met l'article ici, car je pense qu'il faut le dire et le redire et encore le dire: le "bouclier fiscal", c'est l'injustice sociale.

    Bilan du "bouclier fiscal"

    On dispose maintenant d'un premier bilan du "bouclier fiscal". Selon la commission des finances de l'Assemblée Nationale : "Quelque 2.398 personnes se sont partagées 121 millions d'euros au 31 août au titre du bouclier fiscal".

    Ce cadeau de l'Etat aux plus privilégiés représente un montant moyen de 50.503 euros par personne. C'est beaucoup plus que ce qu'avait annoncé le gouvernement lors de la présentation de cette mesure.

    Par ces chiffres, on voit que le "bouclier fiscal" confirme qu'il est une mesure à la fois injuste, qui renforce les inégalités, et qui est parfaitement inefficace.

    Et quand on sait que ces dons à quelques personnes les plus riches sont équivalents à plus de 10.000 ans de SMIC, on ne peut pas conclure autre chose que ceci : le "bouclier fiscal", c'est l'injustice sociale.

  15. 15
    jean dit:

    Et pendant se temps, Dati mais en place un groupe de travail sur la dépénalisation du droit des affaires, il est vrai qu'avec les nouvelles casseroles, que dis-je, les marmites que le gvt traine, il est important, pour lui, de mettre un terme à la pénalisation de la délinquance en col blanc.

    La voyoucratie se met en place.

    Voici l'avis d'Eva Joly

    Selon Eva Joly, Sarkozy veut "soutenir les délinquants"... qui ont les moyens

    Après le discours hallucinant de Sarkozy devant le Medef (le 31 août), les réactions arrivent. L'ex juge Eva Joly a vertement critiqué Sarkozy qui a déclaré vouloir "dépénalisé" les délits financiers (qui concernent les grands patrons ; cette "dépénalisation" est revendiquée depuis des années par le Medef, qui décidément ne recule pas devant le cynisme).

    Eva Joly a stigmatisé un projet qui "irresponsabilise les élites", et vise selon elle à "soutenir les délinquants" (c'est-à-dire les plus riches d'entre eux), ajoutant : "cela me paraît une grave erreur et une absence de compréhension de ce qu'est la criminalité organisée ou la criminalité économique".

    L'ex juge a également déclaré : "Il me semble que les valeurs que dessine le président Sarkozy ne sont pas celles de la France que j'aime. Les méthodes qu'il suggère sont celles de M. Berlusconi. Pour moi, c'est un extraordinaire et étrange choix que de choisir de soutenir les délinquants contre les victimes".

    L'irresponsabilité est déjà trop souvent la règle en matière d'abus de biens sociaux. Il s'agit pour Sarkozy de renforcer le système de "justice de classe", c'est-à-dire une justice qui juge différemment suivant la classe sociale de l'accusé.

    Comme le rappelle Eva Joly : "Dire que ce n'est pas grave de présenter des comptes inexacts ou de ne pas respecter la différence entre sa propre poche et la poche de l'entreprise, c'est grave."

  16. 16
    Gemini dit:

    Merci, monsieur le sénateur. Je suis fier de vous, vous avez défendu la République et la France dans ce discours.

    Je vais finir à gauche à ce rythme!

    J'ai honte d'être de droite quand je vois qu'on bafoue à ce point nos principes républicains.

    Merci encore de défendre une certaine idée de la France.

  17. 17
    mandrin marie dit:

    j'habite la ville du sombre député....Je descends d'une famille qui s'est battue contre le racisme et les nazis....Valréas 53 fusillés par la barbarie,dont mon oncle rescapé de ce massacre,lourd passé pour ma ville,la ville du député ADN,aussi!....Au non de tous les miens est ce que des voix vont s'élever pour dire que les rafles,contre les sans papiers, le test ADN,sont une menace pour la république,le droit du sol,terre d'asile, ou est elle ma France,la France de la douceur de vivre!dans mon pays des hommes tremblent et se jettent par la fenetre a l'arrivée de la police

  18. 18
    Karl Marx dit:

    Comment çà, Mélenchon n'est pas guévariste? Je suis déçu. je pensais qu'il soutenait la révolution bolivarienne, le mouvement zapatiste du Chiapas... et le guévarisme, qui n'existe d'ailleurs plus, car repris par aucun mouvement, à part une tentative de récupération commerciale de Besancenot qui s'empresse dans sa promo, de dire qu'il n'est pas guévariste, mais que c'est intéressant de se pencher sur ses écrits etc...

    C'est marrant, même Cuba n'est pas guévariste. Là-bas - en bon marxiste, j'y suis allé - on glorifie la 1ère révolution de José Marti, le nationalisme cubain, et après, celle de Castro en mettant Fidel en exergue, après son "petit" frère raul, et enfin Camilo Cienfuegos - qui ne peut pas en bénéficier, car il est mort pendant cette révolution- comme héros romantique. Le Che n'est là que comme miel à touristes. On n'entend le fameux chant "Aqui, se quedda la clara...." etc, que sur les lieux réservés aux touristes. La propagande interne ne le reprend même pas.

  19. 19
    Karl Marx dit:

    Coucou, C encore moi. je voulais juste dire que Mélenchon se trompe en disant que nous sommes toujours sous un régime de filiation dit "du droit su sol", et ce, depuis les lois Pasqua et Sarkozy, qui obligent un enfant de parents étrangers, né sur le sol français, à se prononcer positivement sur sa nationalité à sa majorité., notamment. il y a d'autres mesures qui viennent grignoter notre droit du sol. je suis d'accord, cette loi sur l'immigration ne fait que renforcer cette entorse à notre tradition républicaine et universaliste.

  20. 20
    aurelien dit:

    Rien de tels que les paysages naturels de l'automne (en l'occurrence), pour se ressourcer et se laver de toute la pollution conceptuelle et informative accumulée.

    Dans l'observation tranquille de la nature au moins, nulle identité, nulle création de l'esprit, nulle idéologie particulière. Recueillir le silence dans la pensée et reprendre le cours des chose, de manière possiblement plus sereine.

    Les jours et les nuits se succèdent, sans gloire, ni honte...

  21. 21
    kalmos dit:

    Un discours d'une trés grande qualité. Bravo!

    Que cela fait du bien de lire cela.

    Merci encore!

  22. 22
    natleval dit:

    @Adonis

    non je ne pense pas a qq chose de ce genre pour le blog de Clementine. Quand Mélenchon ecrit sur le Venezuela par contre je pense qu'il y a des escualidos tres doues en informatique qui peuvent manipuler des trucs. La je le pense car ils sont soutenus par la CIA et qu'ils sont fort cales en informatique

  23. 23
    natleval dit:

    @Adonis je pense que c'est un probleme technique et qu'elle est occupee par autre chose. N'oublie pas son etat

  24. 24
    Mistral dit:

    C'est un très beau discours que l'on ne peut qu'entendre et d'une certaine façon approuver.

    Mais à force de se battre sur les principes, on finit par ignorer la réalité.

    Etre pragmatique, est ce se renier ?

    Et la réalité elle est sombre, sombre comme les hotels sordides ou croupissent des familles, quand ces hotels ne brulent pas....

    Peux t'on concilier notre tradition républicaine et les solutions pragmatiques aux problèmes actuels ?

  25. 25
    alain dit:

    Jour de gloire, comme vous y allez... Comme on en parlait beaucoup, je suis venu faire un tour sur votre blog. Pour la première et la dernière fois. Histoire de lire votre fameuse diatribe sur les bretons. J'en suis un. De gauche. Républicain de surcroît. Et attaché à ma culture... J'ai lu, donc. Deux mots me viennent à l'esprit: Démagogue et populiste. On dirait du Pasqua.

    Si je n'étais pas de gauche, vous me feriez rire, Monsieur Mélenchon. Ce qui ne m'est pas arrivé souvent depuis les élections, vous savez, celles qu'on a perdu... Et au terme desquelles les bretons, me semble t-il, n'ont pas à rougir.

    j'espérais que vous vous occuperiez de l'avenir de la gauche. Il semble que le vôtre vous préoccupe davantage. Je vous laisse donc savourer votre jour de gloire, monsieur le sénateur...

  26. 26
    YANNICK CROIZER dit:

    Monsieur Mélanchon, que vous n'ayez rien de captivant à développer et que par facilité, histoire de faire parler de vous, dans un moment d'égarement, vous repreniez à votre compte un article déjà pas fameux de Libération n'est pas très glorieux, mais peux être compréhensible : c'est dur d'être fabusien.

    Monsieur Mélanchon, que vous persistiez dans vos égarements sur France-Info en vous réfugiant derrière les fondements de la République ne vous rendra pas moins antipathique auprès de F.Hollande.

    Mais jusqu'où irez-vous pour vous attirer l'attention du Président Sarkozy ?

    Taper sur les bretons pour être bien vu?.Quelle chute !

    Votre nom n'est pas cité pour un sous-secrétariat ? On ne vous propose pas de missions ? Aucun avis consultatif ?

    Non ? vraiment?

    Pauvre Monsieur Mélanchon.

    Rassurez vous!

    Les prochaines élections ne vont pas tarder et la presse parisienne, friande de facilité reviendra vous voir même si vous n'avez rien de palpitant à offrir.

    Alors, Monsieur Mélanchon, votre plumage sera de nouveau à la hauteur de votre ramage.

    A nouveau, plein d'arrogance et de suffisance vous pourrez faire courir les jeunes stagiaires pour vous apporter du café; vous ne serez plus ce dinosaure qui sent sa fin proche vous redeviendrez T-REX Mélanchon.

    Ps : Il vaut peux- être mieux que vous évitiez de séjourner prochainement en Bretagne?

  27. 27
    La v?rit dit:

    Hugo Chavez, Président du Venezuela, poursuit la mise en place systématique de ce qu?il appelle « le socialisme du XXI° siècle » ou encore « la révolution bolivarienne ». Il avait encore relativement épargné un secteur, celui de l?éducation. Le voici maintenant qui « met au pas l?école vénézuélienne », comme le titre Le Figaro.

    Ce sont les collèges privés qui sont dans le collimateur. Ils ont jusqu?à 2010 au plus tard pour se conformer aux nouveaux ukases présidentiels et en particulier aux nouveaux programmes. Sinon, ils seront purement et simplement fermés : voilà au moins qui est clair.

    D?ici un an, il faudra déjà que l?enseignement célèbre les « valeurs bolivariennes ». En effet, « la société ne peut accepter que le secteur privé fasse ce qu?il veut » : tout le monde sait bien en effet que si le privé existe, c?est pour obéir à l?Etat. C?est l?Etat qui doit fixer les grands axes de l?éducation. Des inspecteurs (on n?ose pas dire des commissaires politiques) envoyés par le gouvernement vont visiter les établissements : « Ceux qui ne sont pas d?accord seront fermés ou nationalisés et l?Etat prendra en charge les enfants ».

    Bien entendu, les programmes seront modifiés, mettant MARX en bonne place. Chavez se défend en disant, selon Le Figaro, que s?il favorise une idéologie (« le socialisme du XXI° siècle »), le système antérieur pour sa part reposait sur un système de pensée « eurocentrique, colonial et capitaliste ». Et, utilisant comme à son habitude l?arme de la télévision (d?Etat), il a feuilleté un manuel des années 70, qui, parait-il, inculquait aux Vénézuéliens « l?admiration pour Christophe COLOMB et Superman ». Cela va changer désormais, toutes les écoles devenant « bolivariennes », c'est-à-dire conformes à l?idéologie de Chavez.

    Chavez avait déjà mis au pas les universités, inondant le marché de nouveaux diplômes bidon pour casser les élites bourgeoises. Mais s?attaquer à des gens de 18/20 ans, c?est trop tard. Voilà pourquoi il était urgent de commencer dès l?école, pour s?attaquer aux plus jeunes. Voilà Chavez avec les pleins pouvoirs, multipliant les nationalisations d?entreprises, mettant au pas les médias ; il restait un petit espace de liberté : l?école. Il convenait donc de la mettre à son tour à l?heure du socialisme triomphant. Et c?est ce même Chavez que la France met en valeur dans les négociations sur la libération des otages colombiens. Nos gouvernants devraient savoir qu?on ne dîne pas avec le diable, même avec une longue cuillère : il fait toujours payer la facture un jour ou l?autre, et on finit par y perdre son âme.

  28. 28
    La v?rit dit:

    Il y a quinze jours, nous avons voulu apporter notre contribution à la « révolution de la fonction publique » voulue par Nicolas SARKOZY en évoquant l?exemple suédois : le nombre de fonctionnaires d?Etat a été diminué par deux dans ce pays. Cette semaine, nous voulons évoquer l?exemple italien, car ce pays a la réputation d?être aussi difficile à réformer que la France, avec, comme elle, des syndicats contestataires. Commentaire général du Monde, qui évoque le cas de l?Italie : « L?Italie a fait maigrir sa fonction publique tout en modifiant le statut de ses agents ».

    On y apprend que, d?une manière générale, « la bureaucratie italienne poursuit sa cure d?amaigrissement ». En 2007, le gouvernement de gauche de Romano PRODI avait tout simplement gelé les recrutements ; pour 2008, il ne prévoit que de remplacer deux fonctionnaires sur dix départs en retraite : c?est autre chose qu?en France, où pour 2008 on remplacera pratiquement trois fonctionnaires sur quatre, l?objectif de un sur deux (bien plus laxiste que l?objectif italien) n?étant envisagé qu?en 2009.

    La grande réforme de l?administration italienne remonte à 1997-1999 avec le ministre de la fonction publique Franco BASSANINI. Il faut partir du fait qu?il y a en Italie, pour une population comparable, 3,4 millions de fonctionnaires contre 5,4 en France. Or le poids des salaires et traitements de la fonction publique est passé en douze ans de 12,5% du PIB à 10,5% (14,6% en France) : il est donc possible d?alléger la charge qui pèse sur les contribuables.

    Commentaire de l?ancien ministre (qui appartient à la commission ATTALI) : « l?Etat était à la fois trop interventionniste et intrusif, et tout à fait inefficace ». La « paperasserie » a été simplifiée. 200 types d?autorisations administratives ont été supprimés. Toutes les déclarations d?impôts (100%) se feront par Internet en 2009.

    Selon Le Monde, ces réformes « sont intervenues dans le cadre d?un vaste programme de privatisations et de libéralisations touchant les secteurs de l?énergie, du crédit, des télécommunications, des transports locaux, etc. Et surtout le changement du statut des fonctionnaires a été négocié avec les syndicats. A l?exception des militaires, des magistrats, des diplomates et des préfets (20% de la fonction publique), tous les autres fonctionnaires (80%) relèvent désormais du seul droit privé. On imagine avec délices la même chose en France, avec l?accord de FO et de la CGT?

    Les conditions d?emplois et de rémunérations ne dépendent plus de décrets ou de lois, mais de contrats de travail. La « concertation sociale » n?est plus faite avec les ministères, mais avec une agence spécialisée qui négocie au nom de l?Etat. Cette « privatisation de l?emploi public » devait s?accompagner de rémunération au mérite, « le salaire de chacun étant fixé par des contrats individuels d?insertion ». Certes, tout cela est lent à se mettre en place et les indicateurs de performances ne sont toujours pas là. La réforme n?est donc pas achevée. Mais, dans l?état actuel de la fonction publique française, on se contenterait bien dans un premier temps d?une réforme à la Suédoise ou à l?Italienne. Pourquoi ne pas suivre le chemin indiqué par nos partenaires européens ? Et pourquoi ne pas commencer par envoyer nos syndicalistes (et aussi nos énarques) faire un petit stage dans ces pays ?

  29. 29
    La v?rit dit:

    Assiste-t-on à la fin du mythe Che Guevara ? Des signes encourageants nous le font croire. Pas moins de huit pages dans un numéro récent de L?Express (du 27 septembre) sont consacrées à ce personnage devenu héros de l?imaginaire occidental alors qu?il ne s?agissait que d?un bandit criminel. Plusieurs articles et témoignages dévoilent le vrai visage du guérillero : « Cela lui plaisait de tuer des gens » raconte Huber Matos, ancien compagnons d?armes. « Il tuait comme on avale un verre d?eau », témoigne Luciano Medina, l?ancien coursier personnel de Castro ; « La révolution exigeait qu?il tue, il tuait », raconte aussi Sergio Garcia, frère de l?une des victimes du Che.

    Le livre du cubain Machover, ancien dissident, actuellement enseignant à l?Université de Paris XII, est une radiographie de la vie du Che. A travers des interviews et des entretiens et après une enquête approfondie, le lecteur découvre un personnage démoniaque et d?une cruauté rare. Des preuves ? Il aimait faire passer les familles de ses victimes devant leur sang encore chaud qui dégoulinait sur les poteaux d?exécution?. Le Che recommandait à ses subordonnés de se laisser guider par leur conviction, comme lui-même l?avait fait dans la Sierra Maestra. Face aux opposants qui étaient tous des assassins, les guérilleros se devaient d?agir comme des révolutionnaires et appliquer l?une des principales consignes du Che : « face au doute : fusiller ». Naturellement, Guevara n?a jamais annulé une seule condamnation. On estime entre 200 et 500 les exécutions qu?il a ordonnées à la tête du Comité d?épuration, et à 2000 l?ensemble des exécutions perpétrées sous sa responsabilité. Lorsque des centaines de cubains sont faits prisonniers après l?échec de la Baie des Cochons, en 1961, Guevara déclarera à l?ambassadeur soviétique Sergei Koudriavtsev : « les contre-révolutionnaires ne relèveront plus la tête ». En d?autres termes, la nouvelle vague d?exécutions allait décourager ceux qui auraient eu l?intention de revenir. L?état totalitaire qui s?esquissait peu à peu finissait par prendre forme. Manquaient les camps de travail. Le Che y pourvoira. Il met sur pied le camp de Guanacahibes, où, très vite, seront incarcérés ceux qui refusaient d?adhérer à cette autre désastreuse invention « guévarienne » : le travail volontaire.

    Créer « un homme nouveau », un homme qui se donne corps et âme à la révolution, qui renonce à son individualité et ne pense et n?agit que pour la révolution, le collectivisme et « l?avenir radieux ». Tout individu qui refusait l?étatisation de sa vie se voyait offrir un aller simple pour le camp de Guanacahibes sous encadrement de « pédagogues » de haut vol. À ces hommes déportés dans cette Sibérie tropicale suivront tous les mécontents du « fidélisme » qui, à leur manière, refusaient la machine totalitaire : témoins de Jéhovah, homosexuels, malades du sida, catholiques, prêtres afro-cubains, délinquants, opposants politiques, défenseurs des droits de l?homme. Fort de cette expérience, le camp modèle de Guanacahibes ouvrira vite des annexes, sous la surveillance, cette fois, des Unités militaires d?aide à la production (Unidades Militares de Ayuda a la Producción). Conduits de force, brutalisés, violés, traumatisés à vie, sans parler de ceux et celles qui n?en reviendront jamais, ces hommes et ces femmes ont été oubliés de tous.

    Fin du mythe ? Hélas, ses gardiens ne l?abandonnent pas. Deux émissions sur Arte, le mardi 2 octobre, lui ont été consacrées. La première, intitulée « Che Guevara ? révolutionnaire et star ? raconte la naissance de la légende tandis que la deuxième ? « Journal de Bolivie » - retrace, à partir de son journal, le parcours du guérilléro dans les campagnes boliviennes. Le lendemain, les téléspectateurs ont eu droit à un cours de falsification de l?histoire grâce à un autre documentaire sur « l?odyssée africaine des soldats cubains » envoyés par Castro entre 1965 et 1991. Le film nous montre cette période comme une lutte pour l?indépendance coloniale, alors qu?en réalité il ne s?agit que d?une période de violence, de massacres et d?ingérence soviétique - par l?intermédiaire cubain - sur le continent africain. Comme les faux héros, les mensonges ont la vie longue?

  30. 30
    La v?rit dit:

    Deux fêtes se déroulaient le même jour : dimanche 16 septembre. Mais là s?arrête la

    ressemblance. D?un côté c?était la fête du mensonge: les communistes n?ont jamais servi l?humanité,

    leur fête devrait s?appeler « fête de l?inhumanité ». De l?autre c?était la fête de la vérité : seule la

    liberté traduit la dignité de l?être humain. D?un côté le passé révolu, les gens bien calés dans leurs

    privilèges, leurs statuts, et un message ringard. De l?autre des jeunes qui veulent réussir leur vie, qui

    préparent la société de demain. D?un côté de vieux routiers de la vie politique, de l?autre les

    nouveaux cadres de la future démocratie libérale. D?un côté des dizaines de milliers de personnes

    attirées par les vedettes du spectacle de l?autre quelques centaines de visiteurs désireux de mieux

    connaître le libéralisme. D?un côté un battage médiatique assourdissant, une couverture presse

    démesurée, de l?autre le total silence, et pas un seul écho, même dans les journaux relativement

    ouverts aux idées libérales.

    Tout séparait donc les deux fêtes. La fête de la liberté, dans sa deuxième édition, a relevé le défi :

    multiplier par trois l?assistance de l?an dernier. Quelque six cents personnes se sont donc retrouvées à

    l?Espace Charenton. Les stands étaient bien fournis, et toutes les associations, instituts et auteurs

    libéraux étaient présents. Pascal SALIN a remarquablement exposé ce qu?il aurait dit à Michel

    ROCARD si celui-ci avait honoré sa promesse de venir débattre. Oui le marché est efficace, et ses

    supposées « défaillances » ne sont évoquées par les socialistes que pour mieux masquer les

    défaillances de l?Etat. Oui le marché est fiable, quand il n?est pas rendu instable par les interventions

    publiques. Oui, le marché est juste parce qu?il reconnaît le mérite et le service des autres. Oui le

    marché est digne parce qu?il repose sur la liberté de la personne humaine. L?économie de marché a la

    faveur des libéraux parce qu?elle est une économie de liberté. Le socialisme n?aime pas l?humanité, il

    détruit la personnalité.

  31. 31
    H2 dit:

    @natleval @adonis

    Si nous pouvions éviter sur ce blog de parler de la vie privée des gens ce serait peut-être pas mal, vous ne croyez pas ?

    La personne concernée (C.A) appréciera... un minimum, si l'on se réclame de la liberté personnelle, pour soi et les autres.

    J'ai entendu à la radio que "la Caisse des Dépôts et Consignation" le bras "armé" de l'Etat a perdu 700 millions d'Euros dans la fameuse histoire d'EADS.

    La rumeur dit que l'ancien ministre des finances (T. Breton), ainsi que les anciens membres du gouvernement

    (Villepin + Sarko) étaient au courant de la chûte du titre "EADS" mais qu'étrangement, ils ont laissé faire la Caisse des Dépôts et Consignation.

    Cette organisme financier de l'Etat a acheté l'action au prix fort (34 euros) alors que tout le monde savait qu'elle allait s'écrouler !

    La Caisse des Dépôt et Consignation, c'est l'argent des contribuables, faudrait quand même pas l'oublier !

    Elle est soi disant une structure "indépendante", mais étrangement les rachats d'action se sont fait au mépris du règlement intérieur répûté pourtant, trés strict. En fait c'est une poignée d'individus qui ont décidé, au mépris des statuts et de la fameuse "transparence" de faire ces douteux achats.

    La rumeur émet l'idée que si on avait décidé d'arranger les petites affaires de certains, on s'en serait pas pris autrement.

    Les petits copains "du nain",Lagardère et Forgeard + les 1200 autres

    personnes " dans le coup " ont tout vendu, la Caisse des Dépôts et consignation a racheté un paquet d'action, le titre est tombé

    (l'action au final ne valait plus que 18 euros) :

    Résultat, les 700 millions d'euros des contribuables sont directement passés dans la poche des petits copains de "machin" et consort.

    C'est pas beau ça ?

    Le casse du siècle !

    Et dire qu'il y en a qui moisissent plusieurs années en tâule pour une petite anarque au portable !

    Salauds de pauvres !

    Merci à Jean d'avoir envoyé le courriel sur EVA JOLY - j'avais eu l'idée mais je n'avais pas retrouvé l'article.

    EVA JOLY REVIENS ! POUR QU'ILS AILLENT TOUS EN CABANE, CES ESCROCS !

    R.DATI va tout faire pour que ce genre d'affaire n'apparaîsse plus à l'avenir !

    Ils étoufferont les scandales et permettront aux "Experts" de se partager une partie du magot national.

    J'entend déjà ceux-ci, à l'ombre des salons feutrés, se foutrent de la gueule des "bons français " qui veulent "Travailler plus pour gagner plus ".

    Ah ! Ah ! La meilleure blague

    de l'année !

    La Caisse des dépôts et Consignation comme " pigeon ", faut dire, c'est du Michel Audiard !

    C'est mieux que le "Diner de con" de Mitterand, qui était resté ma foi, bien provincial !

    La nouvelle équipe passe à la vitesse supérieure, on est branché là-haut, on se la joue dans le ton d'"American Psycho ". Faut pas confondre !

    Dormons bien. Les riches pensent pour nous. Ils en ont les moyens.

    De ne rien en dire aussi. Il paraît que TF1 n'a même pas évoqué l'affaire ce soir au 20 heures !

    Rien que du bonheur !

    PS : Bonjour aux Bretons de Gauche et Républicains.

  32. 32
    H2 dit:

    @ La Vérité

    Mais mon pauvre ami, on s'en fout nous aussi, du Léninisme !

    Sa matrice étant directement issu de la sociète disciplinaire Capitaliste et son système judiciaire, digne héritier du Tzar - grand libéral devant l'éternel, et premier inventeur des goulags - tu imagines comme nous te laissons cet héritage !

    Et comme nous sommes attachés aux valeurs de la Démocratie, nous attendons de la part de "La vérité" un petit exposé sur l'état libéral de Pinochet et sur ses camp de concentration dits "libéraux".

    Les bourgeois auront mis 500 ans pour devenir démocrates, les prolos auront mis un siècle ! Tu vois la différence !

    Sans compter les 2500 ans de Capitalisme ! l'ancien et le moderne !

    Si tu n'y trouves pas dans cette période une bonne flopée de Génocides, quelques millions de massacres à la chaîne, et quelques centaines de milliers de bonnes petites guerres, c'est que t'es nul en Histoire.

    J'ose même pas évoquer en présence de

    " La Vérité " les bonnes petites guerres mondiales que sait nous concocter le Capitalisme, de tant à autre.

    Quand au Che, oui, effectivement, torche toi bien avec, et dans ton opacité infinie et dérisoire, n'oublie pas de t'essuyer avec Batista ton petit dictateur libéral chéri !

    Emporte les, tous les deux en enfer et reste y !

    Nous n'avons plus besoin désormais de "PRAVDA".

    Vive l'Anarchie, les partageux, les insoumis, les déserteurs, les révoltés, la Sociale, Vive la Liberté !

    A bas le caporalisme Néolibéral !

    Zelda je t'aime ! A bas le travail !

    Ce travail que l'on nous propose !

    Le travail aliéné, qui n'est pas du travail libre, mais bien de l'aliénation !

    Oui à la Démocratie !

    Nous participons à son invention !

    OUI AUX FORCES IMAGINANTES DU DROIT !

    Non ! A son rabougrissement néolibéral !

    Système du même nom qui reconstruit sous nos yeux une Justice de classe, finance les guerres dans le monde, détruit l'écosystème, affame les peuples en les désorganisant, réinvente le népotisme et détruit l'héritage des Lumières !

    Vive la Démocratie ! Vive la Liberté !

    Et vive l'Humour !

    "La Vérité" n'en a jamais, c'est bien connu, c'est pourquoi nous voulons vivre libres et ne pas nous laisser nous emm****r par des petits cons de l'UMP, admirateur du Criminel de guerre Georges W.Bush et de Poutine son frère jumeau !

    A bas l'Empire !

    A bas Napoléon III !

    Elle est retrouvée !

    Quoi ? - L'Eternité.

    C'est la mer allée

    Avec le soleil

  33. 33
    Robert dit:

    "La vérité", t'es payé pour écrire ces conneries ou t'es juste en phase terminale de lobotomisation téefunesque ?

    @ Alain

    T'es breton alors, c'est bien. T'es content ? T'es content d'êt'breton ? C'est bien. Le problème, c'est juste qu'on en a rien à fout'que tu sois breton. Tu pourrais êt'occitan, ou basque, ou arabe, ou berbère, ou indien, ou chinois, ou hutu ou tutsi, on n'en a rien à branler. Ta bretonnitude, elle nous intéresse pas. Ma grand-mère s'appelait Caradec. Je suis à moitié breton. Mais je m'en branle. Tu comprends, je m'en branle. Moi je suis citoyen français. J'ai conscience de ma chance de vivre dans un pays à peu près démocratique, un pays qui est relativement - j'insiste, relativement - proche de l'Etat de droit idéal. Mon problème, c'est que personne ici ne semble prêt à reconnaître les évidences. Des évidences telles que celles-ci : il faut nationaliser Airbus ; il faut créer un Etat européen ; il faut que cet Etat européen DIRIGE, COMMANDE l'économie de marché, qu'il s'en donne les moyens en (re)-nationalisant les secteurs stratégiques, et en particulier celui de l'énergie ; qu'il impose une langue européenne que tous les petits Euopéens apprennent à l'école et qui soit la langue officielle de la REPUBLIQUE EUROPEENNE. Par exemple l'espagnol, ou le français, ou pourquoi pas l'anglais.

    Ce blog est des plus sympathiques, et son animateur Jean-Luc Mélenchon est souvent percutant, mais il manque une bonne dose d'audace politique, d'inventivité, d'engagement. Vous pensez que vous pouvez faire avancer la politique en bavant sur les camarades, mais cela ne peut suffire. Il faut proposer, il faut construire un programme politique. Un PROGRAMME POLITIQUE. Je voudrais attirer votre attention sur le fait qu'aucun des candidats à la dernière élection présidentielle n'avait de programme politique digne de ce nom. Pour construire un programme politique il ne faut pas compter sur Jean-Luc Mélenchon ni sur qui que ce soit. Il faut FAIRE. Il faut faire nous-mêmes.

    @ H2

    Là ça va mieux je comprends beaucoup mieux qu'est ce que tu dis. Mais franchement t'es prof de philo ou pas ?

  34. 34
    Alain dit:

    Je suis breton,

    je suis musicien,

    je m'appelle Alain comme une autre personne qui s'est déjà exprimé sur ce blog et à 100% sur la même longueur d'onde que lui.

    Présent à Paris ce 23 Septembre, je n'ai en aucun cas voulu m'y rendre par allégeance à quiconque et sans aucune velléité nationaliste.

    A mon tour, je conseille au sénateur que vous êtes de garder toute votre énergie pour oeuvrer au renouveau de la gauche plutôt que de vous lancer dans des combats d'arrière garde.

    Votre attitude et vos propos ne vous grandissent pas et ne font que nuire à l'image des hommes politiques en général et à ceux du PS en particulier.

    A moins que seule votre notoriété vous intéresse... Le petit Nicolas pourrait alors vous demander de faire partie de sa classe ! Oseriez-vous refuser ?

  35. 35
    Peff dit:

    C'est beau ! C'est clair ! C'est du Mélenchon tout craché ;)

    Mais hélas, les principes ce n'est pas ce qui touche la moitié des gens.

    Et pour "parler vrai", cet amendement "ADN" s'appliquera presque seulement à des familles d'Afrique noire. Or la plupart des gens (les petits blancs comme diraient le Sénateur, les beaufs, ceux qui ont élu Sarko en gros!) considèrent, grâce aux clichés véhiculés par les média, "que c'est normal de faire des test adn sur les noirs, parce qu'ils font plein de gosses avec plein de femmes différentes et qu'on s'y retrouve plus après! et que tout ça c'est pour nous faucher nos alloc etc etc etc."

    Bon bref tout ça pour dire que les principes ces gens s'en foutent. Ils ne veulent plus voir de noirs et ne les considèrent pas comme leurs égaux, donc pour eux c'est normal que pratiquer des tests adn sur ces populations "inférieures"... Ce matin 47 % des gens s'y déclaraient favorables... Une grande partie de nos compatriotes est devenue majoritairement conne et inhumaine... TF1 a gagné...

    Malgré cela il ne faut pas renoncer même si c'est perdu d'avance. Bravo Sénateur!

  36. 36
    GP91 dit:

    @la vérité

    t'es con ou tu le fais exprès?

    Enfermer des malades du sida en 1967?fallait etre extra lucide pour trouver un truc comme ça.

    Pauvre vérité, sais tu que la revue des témoins de jéhova s'appelle comme toi.

    Allez va, je ne t'en veux point. Prends tes gouttes et gros dodo.

    GP91

  37. 37
    Toto dit:

    Ignore si ton propos est conditionné par ton pseudo, mais outre le fait que tu annones mille milliards de barils de connerie à la ligne, je te conseillerai plutôt "Modeste", la prochaine fois que tu sentiras de l'inspiration dans la plume ! La vérité...Gros fat, va !

  38. 38
    adonis dit:

    @ H2: Ah ben bravo la solidarité avec Clémentine Autain!....Ni moi, ni Natleval, nous déballons la vie privée de Clémentine Autain!....Faut bien lire nos commentaires (les miens et ceux de Natleval).....On parle juste du bugg de son Blog, qui dure depuis 5 jours maintenant,....et qui est peut-être (pour moi)....un coup de la droite parisienne......Quand Natleval avait parlé du bugg du blog de Jean-Luc Mélenchon sur le Blog de Clémentine Autain, personne n'as fait aucune remarque [...]

  39. 39
    adonis dit:

    [...] et cher H2, si tu vas sur le Blog de Clémentine Autain, tu verras bien que la principale intéressée (comme tu dis si bien).....as posté hier un article en parlant de son bug et qu'elle demande de l'aide (pour ne pas trahir ses écrits, "elle est preneuse de bon conseils".......donc on ne déballe pas sa vie privée, nous sommes solidaires avec Clémentine Autain, ce qui est bien normal.....surtout en ce qui me concerne vu que je suis un habitué du Blog de Clémentine Autain [...]

  40. 40
    adonis dit:

    [...] j'aime bien Jean-Luc Mélenchon,.....Natleval poste, de temps en temps, sur le Blog de Clémentine Autain......cette dernière ayant le Blog de Jean-Luc Mélenchon dans ses liens internets, et que dernièrement, elle as fait une "bonne pub" pour le livre de Jean-Luc Mélenchon sur son Blog.....donc cher H2, je pense que tu seras d'accord pour que l'on soit solidaire avec Clémentine Autain qui est victime d'un Bug sur son Blog? [...]

  41. 41
    adonis dit:

    [...] et cher H2, je te rassure, quand Natleval parle de l'état de Clémentine Autain, il n'évoque pas un secret d'état, il évoque juste la grossèse de Clémentine Autain, dont elle as parlé, au mois de septembre, sur son Blog.....Eh oui cher H2, tout ceux et toutes celles qui fréquentent le Blog de Clémentine Autain, savent qu'elle est enceinte, Si elle en parle sur son Blog, c'est que ce n'est pas un secret d'état....... Sur ce, bon week-end H2.... adonis, jeune sympathisant de gauche non encarté

  42. 42
    natleval dit:

    @H2

    Oui Clementine Autain est une personne publique.

    @la Verite

    Quel nom! Tu devrais rajouter la verite de droite et non la verite en soi.

    Sur l'education au Venezuela. Il faut rappeler qu'avant l'arrivee au pouvoir de Chavez les pauvres (environ

    60 a 80% de la population) n'avait pas acces a l'education. L'anahphabetisme etait enorme. En 1 an, l'analphabetisme a ete eradique comme le constate l'unesco qui a declare le territoire venezeulien libere de l'analphabetisme, et je rajoute (cela te fera sans doute rager!)grace a une methode d'alphabetisation ("Yo puedo") qui vient de Cuba.

    Quand a ce qu'on enseigne dans les ecoles, nous constatons combien les antillais et autres minoritaires ont appris "nos ancetres les gaullois", comment l'histoire des colonisations, des massacres et genocides, de l'esclavage aussi alors que cela concerne la majorite de l'humanite (l'occident ne representant qu'une minorite dans le monde) et que les valuers bourgeoises a la Sarko sont le lot commun et le fond ideologique de nos ecoles. Le venezuela est en train de decouvrir le socialisme. Jusqu'a present tout ce qui s'est fait au Venezuela c'est sur une base democratique.tout est passe par les urnes, tout a ete vote. La revolution bolivarienne a commence par une constituante et le chemin democratique est ce qui le definit (contrairement aux allegations et mensonges des medias qui disent que Chavez est un dictateur. Faire savoir la verite a savoir que c'est entierement democratique serait vraiment dangereux pour l'image de nos soit disant "democraties")

    Or pour continuer dans cette voie democratique, il faut aller plus loin. Comment parler de democratie quand le fric gere tout, quand on n'a pas acces aux droits elementaires? C'est pour cela que tres tot le droit a l'education et a la sante ont ete acquis au Venezuela. Nous bientot avec la sante que nous prepare Sarko, on verra des gens qui mourront car ils ne pourront plus se soigner, ne pourront plus acheter les medicaments ou se payer l'ambulance qui leur sauverait la vie...

    La democratie ne peut fonctionner que sur une base d'egalite reelle materielle. A quoi bon s'exprimer si on creve de faim, de maladie...

    Conclusion Chavez a decide de nationaliser l'electricite et autres grands besoins fondamentaux et a rachete la plus grande part des compagnies petrolieres. Je dis bien racheter et non confisquer! Les capitalistes ont ete largement compense financierement et ils sont libres de rester. Ils restent car meme en donnant une grande part de leurs dividendes a l'Etat, ils continuent a faire des profits juteux..

    Voila pourquoi peu a peu le Venezuela trouve la voie du socialisme, les nationalisations, l'egalite et voila pourquoi Marx est redecouvert comme quelqu'un qui a compris le mode de fonctionnement du capitalisme base sur l'exploitation de l'homme par l'homme et preconiser un autre mode de production.

    Nenamoins, Chavez ne se declare pas marxiste. Marx est un penseur parmi d'autres et Chavez est tres clair la dessus.

  43. 43
    kevann dit:

    Il est sur qu'il vaut certainement mieux aller en Dordogne que de venir en Bretagne à la Fête de la Rose à Rennes demain.

    A propos, même durable, développement ne prend qu'un seul "l" et deux "p"

    un breton qui a au moins appris le français

  44. 44
    Robert dit:

    Bravo Natleval, voilà un vrai discours républicain et socialiste. Il est absolument nécéssaire, décisif et vital pour la gauche d'affirmer, comme tu le fais, que le socialisme n'est pas le stalinisme, et que l'on peut imposer des nationalisations sans ouvrir des goulags. Et de contrer ainsi les mystifications éhontées des soi-disants "libéraux" qui sont surtout des capitalistes fanatiques et, je le répète, des nihilistes.

    Cependant, et bien que je ne sois pas un spécialiste de la Bolivie, je pense qu'un minimum de recul s'impose concernant les réalisations de la Révolution bolivarienne. Je ne sais pas où tu as lu que l'analpabétisme a été "éradiqué" en un an (tu cites l'UNESCO ?), mais cela ne me paraît pas très raisonnable. Que Chavez se soit résolument engagé dans cette voie, c'est tout à son honneur, mais quant à éradiquer l'analphabétisme en un an, cela me fait plutôt penser à une dépêche de l'agence Tass.

  45. 45
    H2 dit:

    @Natleval @Adonis

    Autant pour moi ! Vous avez raison, je n'avais rien compris. La prochaine fois je fermerais ma gueule. Etant donné que l'interéssée fait dans " la maternité collective des moyens de reproduction " en jettant en patûre à l'opinion public le fait d'être enceinte, je saurais ne pas oublier la leçon ! Sorry donc ! Je retarde. J'avais oublié qu'aujourd'hui le propre de la vie privée c'est précisément de faire en sorte qu'elle devienne publique. Pour montrer à tout le monde que nous n'en sommes pas dépossédé. Ah! Ah!...

    [hou! Q'il est méchant !]

  46. 46
    Jean dit:

    Bonjour

    Se matin, je me suis rendu dans mon super marché pour mes courses habituel.

    J'avais acheté le livre de Jean Luc dans se même supermarché.

    il n'y était plus depuis 15 jours (épuiser) et se matin une nouvelle pile de livre de Jean Luc.

    Ce livre marche très très fort et cela est tout à fait normal, car

    ce livre est pédagogique et je le conseille à tous.

    Merci Jean Luc.

  47. 47
    Robert dit:

    Pour répondre à ces abrutis de "Bretons" qui si disent "fiers d'être bretons", tout de gauche qu'il soient (que les droitiers tiennent ce langage, cela ne m'étonne pas, si ça les amuse, ils peuvent continuer à se pignoler avec ça, au moins ça les occupe?) :

    Je ne comprends décidément pas comment l'on peut être "fier d'être breton". Fier de quoi, au juste ? Moi je suis non pas "fier", mais content d'être français, parce que la France est un Etat républicain qui a parfois (pas toujours hélas) contribué au progrès de la civilisation, par exemple en ayant été le berceau de la laïcité ou encore celui de la protection sociale. J'en serais sans doute fier si j'avais contribué personnellement, et de manière significative, à ces réalisations - ce n'est pas le cas.

    Mais la Bretagne, ce n'est pas un Etat ! Alors vous êtes fiers de quoi, les "Bretons". De vos crèpes ? De votre lisier ? De votre langue ? Mais c'est vous-mêmes qui l'avez inventé, votre langue ? A quoi ça rime ? Moi je ne suis pas fier de la langue française ; je n'y suis pour rien, dans la langue française. Je considère simplement que c'est un patrimoine culturel, au même titre que n'importe quelle langue étrangère ou régionale. Un patrimoine qui mérite certes d'être cultivé. Je n'en veux pas à la langue bretonne, voyez-vous, ni à la Région Bretagne. J'en veux à cette idéologie particulariste qui est d'essence réactionnaire et obscurantiste. Une idéologie dont les capitalistes fanatiques se servent pour saper les fondements de la République, transformer l'Etat en société anonyme sous leur contrôle et l'armée en milice à leur botte. Ça a déjà commencé, mais il n'est jamais trop tard pour réagir.

    Je n'ai rien contre l'enseignement des langues régionales, ni contre les écoles Diwan, je voudrais juste attirer votre attention sur le fait que les nihilistes au pouvoir aujourd'hui se servent de vous pour attenter à la sûreté de l'Etat.

    Moi qui suis un fervent partisan de la création d'un Etat européen, d'une République européenne qui n'aurait rien à voir avec les misérables lobbyistes de Bruxelles, je pense que celle-ci devra commencer (comme Jean Monnet lui-même l'aurait suggéré) par la culture. Une culture commune, cela suppose avant tout une langue commune, et une une capitale commune. Pour la langue je suggère l'espagnol, plutôt que l'anglais (ce serait me semble-t-il une erreur politique) ou le français - il me paraît difficile de prêcher pour sa paroisse, et par ailleurs l'espagnol est la langue majoritaire en Amérique latine, seule région du monde où la gauche semble avoir un avenir immédiat, ce n'est pas négligeable. Pour la capitale, je propose Rome ou Berlin. Deux beaux symboles. Je pense que les Britanniques ne suivront pas, mais après tout ils pourraient continuer à jouer ce rôle de pont entre l'Europe et les Etats-Unis, ce rôle qu'ils ont tenu avec tant de courage et de dignité pendant la dernière guerre mondiale.

    Précision : l'espagnol langue officielle unique de l'Europe, cela ne signifie pas la disparition du français, de l'allemand ou des langues d'Europe centrale. Je parle d'une langue officielle unique, et non d'une langue unique.

    Je propose de passer d'emblée à la vitesse supérieure, et de créer un parti pour la République socialiste européenne.

    Au fait, Jean-Luc Mélenchon, dans "PRS", je pense bien que tu as envisagé de transformer le P de Pour en P de Parti. Mais oserais-tu transformer le S de sociale en S de socialiste ? Je te mets au défi, camarade sénateur ! Avec les petits câlins que tu prodigues l'air de rien à DSK, on peut quand même se poser des questions?

  48. 48
    Robert dit:

    Comme l'a souligné récemment l'inénarrable François Hollande, reprenant les propos de Tonton, le "socialiste" de "parti socialiste " est avant tout une valeur marketing. C'est une marque comme une autre, c'est comme un yaourt, ou une caisse, ou un écran plat. Réveillez-vous, camarades, ces gens organisent un enterrement de première classe pour le socialisme.

  49. 49
    GP91 dit:

    @Robert

    La révolution Bolivarienne ne fait pas allusion à la Bolivie mais à Simon Bolivar, libérateur sud américain.

    gp91

  50. 50
    Robert dit:

    Désolé GP91, je voulais dire Vénézuela, et non Bolivie. Ma fourche a langué?

Pages : [1] 2 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive