15déc 14

L’année tire à sa fin. J’y cours au pas de charge. De tout ce qui m’advient et de ce que j’observe, je fais un tri pour ce blog qui reste mon principal outil de dialogue, quand bien même mon compte Twitter a-t-il trois cent mille abonnés, ma page Facebook cent quatre-vingt-dix sept mille « j'aime » (ça s’appelle des « fans » mais ça ne me concerne pas) et quand bien même mon blog de député européen est bien actif lui aussi. Ce post est consacré aux commentaires argumentés par rapport à deux moments qui ont importé pour moi cette semaine. D’un côté la polémique sur l’arrogance de madame Merkel et de son gouvernement vis-à-vis de la France. De l’autre la suite du débat que j’ai eu avec Eric Zemmour sur RTL ! Je vous fait connaitre une interview dans le Corriere della sera qui va vous laisser aussi pantois que je le fus en la lisant.

Je me suis engagé dans la bataille contre la loi Macron. Je sais très bien que le travail du dimanche n’est pas le seul thème dangereux de ce texte. Mais c’est bien par-là que l’intérêt de tous est capté à juste titre. Je sais que nous pouvons stopper ce gouvernement sur ce texte. Evidemment la bête, déjà bien atteinte, jette du venin et de l’encre de brouillage. « C’est une vraie loi de gauche » clament les faussaires solfériniens. Inutile de dire que ça n’arrange pas la réputation de la gauche dans les milieux populaires. Voilà pour le venin mortel. Quant à l’enfumage c’est du lourd ! De gauche la loi Macron ? Pfft ! S’il fallait une preuve de plus que ce dont témoigne hélas amplement la lecture du texte, la meilleure preuve que ce n’est pas le cas, c’est qu’ils le disent ! Car un gouvernement ne fait des « lois de gauche » que dans les commentaires après coup. Sur la scène publique et dans le moment où il présente son action, il fait des lois d’intérêt général. Les solfériniens sont aux abois. L’un babille pour ridiculiser les divergences : « à cinq dimanche on serait de gauche, mais à douze on serait de droite ! » s’essouffle-t-il. De son côté Jean Christophe Cambadélis en rajoute pour obtenir la capitulation générale de tous devant le PS et sa politique gouvernementale : ceux qui refusent de s’unir aux socialistes seront responsable de l’auto-élimination aux élections départementales ! Il adjure les Communistes et les Verts d’obtempérer. Et sur ces bonnes paroles, le Premier Secrétaire du PS annonce qu’il va procéder à  un recrutement de masse de cinq-cent mille nouveaux adhérents. Le congrès solférinien va avoir une drôle de mine sur ces bases, croyez moi.

Fais-nous mal, Angela ! Fais-nous mal !

(Attention, buzzers précoces ! Il s’agit d’une allusion à la chanson fétiche de Boris Vian).

Les Français plébiscitent Merkel. Si ! Le JDD le prouve par un sondage ! Une sobre présentation préside à cette révélation étalée sur toute la une ! Mais l’événement fondateur c’est moi ! En personne ! Ce qu’il nomme (comme il se doit à propos d’un homme qui ne saurait avoir de cerveau mais seulement des tripes) mon « coup de sang contre Merkel » devient ensuite un « coup de gueule » dans la titraille interne de l’article. Il était urgent de savoir de quel côté penchaient les Français !  Evidemment « les Français » plébiscitent madame Merkel ! Il ne manquerait plus qu’ils me plébiscitent moi ! A quoi servirait le JDD dans ce cas ? Evidemment, si on lit le résultat de cette grande enquête scientifique, on s’aperçoit vite qu’en dépit des questions biaisées jusqu’au ridicule, les sondés, et non « les Français », majoritairement de droite, approuvent plutôt le personnage (qu’ils connaissent bien, comme chacun le sait) davantage que sa politique. Mais quelle différence une fois qu’on a lu le titre et vu la photo ? La collaboration avec Merkel n’est-elle pas la pierre de touche du bon goût ? Chacun sait que je l’ai insultée « grossièrement ». Et même d’une manière « nauséabonde » selon le député De Rugy. « Ferme là » est une insulte quand je le prononce. Quand Cohn Bendit dit « ta gueule » à son compatriote Martin Schultz, c’est une joyeuse facétie post-pubère. Oui mais, attention ! De Rugy admet qu’il faut avoir, si besoin, des « relations fermes » avec le gouvernement allemand. Mais évidemment pas « comme Mélenchon ». Bon. Quelqu’un se rappelle-t-il avoir lu quelque chose de « ferme » du député De Rugy à propos du gouvernement de madame Merkel pour que je puisse m’en servir comme modèle pour la suite ? Non ! Il n’y a rien. Avant que j’en parle et avant qu’il soit sifflé pour remplir sa fonction en me calomniant, De Rugy n’a jamais rien dit sur ce sujet. Rien.

D’une façon générale ce fut un festival d’indignation à la commande. Et autant pour la deuxième couche. Poirette sur RTL, sans aucun rapport avec le sujet du débat avec Zemmour, me demande à l’impromptu si je « regrette d’avoir insulté » madame Merkel. Je lui réponds que je ne l’ai pas insultée mais que je me demande pourquoi je regretterai des propos réfléchis même si j’ai cru que « Maul zu » voulait dire « shut up ! ». Réplique du journaliste « ça aurait pu vous échapper ! » Inouï ! Mais c’est bon pour le buzz ça coco ! Aussitôt « le Lab » titre que « Mélenchon ne regrette pas d’avoir insulté » la madame. Ce qui est une façon de suggérer que je suis d’accord avec l’idée que je l’ai insultée. « Tu verras coco, le mot Mélenchon plus le mot “insulte” va produire des clics supplémentaires ! » Et ainsi de suite. Le régal, ce fut de crucifier ma mauvaise manière pour avoir prétendument utilisé le terme « boche ». La manipulation odieuse qui fut faite alors me révulsa d’abord, moi qui en aie pourtant déjà tant subi. Puis elle m’amusa beaucoup. Car je vis réagir aussitôt une faune d’indignés de service dont j’aime dorénavant les aigreurs et acrimonies comme j’aimais faire aboyer le chien du voisin quand j’étais gamin juste pour embêter son propriétaire. Le plus comique fut ce néo-stalinien qui s’indigna bruyamment  de mon « propos xénophobe » pour l’usage de ce mot. Il exigea une mise au point de Pierre Laurent. Il publia son indignation sur le site des « amis de l’Huma » qui l’afficha sans broncher.

Autant d’ignorants, et oublieux de ces unes de l’Huma de l’été 1944 qui titraient chaque jour, des formules telles que « À chaque Parisien son Boche », ou « frapper plus fort le Boche », « pas un Boche ne doit sortir vivant » j’en passe et des meilleures.  Apparemment, à cette époque, pas de différence entre « boches » et « nazis ». Et les unes de l’Huma ne parlent pas « d’Allemands ». Juste des « boches ». Pas plus que la très officielle et intéressante exposition actuelle du musée Carnavalet sur la Libération de Paris ne nomme « nazie » l’occupation de la capitale mais bel et bien « Allemande ». Je m’empresse de dire que je n’ai rien contre cette exposition. Au contraire. Elle lave les yeux de l’horrible affiche dans la même rue avec le portrait du traitre Pétain qui invite à aller voir l’exposition aux archives de France sur la collaboration. Beuark ! Au Carnavalet au contraire on peut voir des images très intéressantes sur la barbarie de l’armée d’un peuple voisin, que les nôtres ont vaincu et fait défiler les mains sur la tête. J’en profite pour dire qu’il y a plus savoureux encore dans cette magnifique exposition. De façon très primaire, comme l’est toute critique des États-Unis cela va de soi, elle fait son coup de sang pour rappeler que l’armée américaine voulu « blanchir » les troupes entrant dans la ville. Ainsi furent mis de côté, par eux, nos frères sénégalais qui combattaient les nazis avec nous. Cette même exposition pousse aussi un coup de gueule incroyablement grossier ! En effet, elle souligne quel paradoxe était le fait que les USA viennent en France en prétendant combattre un régime raciste alors qu’eux même pratiquaient encore la ségrégation raciale des noirs ! Incroyable, non ? Ce musée Carnavalet, propriété de la ville de Paris, serait- il un nid de mélenchonistes « nauséabonds » « insultant les Américains » et ragnagna ?

N’allez pas croire que je m’appuie sur d’autres pour justifier l’usage du mot « boche » pour désigner les Allemands. Au contraire. Je n’ai jamais été d’accord avec ça. Ça devrait se savoir. Car parmi ceux qui m’entendent parler, nombreux sont ceux qui lisent d’autres choses que des albums à colorier et qui par-dessus le marché comprennent le français écrit. Ceux-là savent à quoi s’en tenir. Quand je dénonce dans cette député allemande présentée sur le plateau de « France 2 » le fait qu’elle « ressemble à une caricature de boche de bande dessinée » il est clair je mets à distance le concept de « boche » pour décrire un Allemand. Mais si les petites cervelles ont besoin de comprendre avec des images ce que parler veut dire et en quoi consiste une « caricature de boche », je les renvoie à ce qu’ils connaissent le mieux et savourent toujours avec le même moignon de cerveau auquel ce spectacle fait appel : une série américaine ! Vous connaissez « Papa Schultz » les petits nenfants ? Allez jeter un œil, si vous avez oublié ! Voulez-vous des citations de films ? Des dessins d’époque et contemporains ? Un petit extrait de la « Grande vadrouille » ?

Ceci posé, je répète mon point de vue sur le fond. Rien ne peut faire oublier que les Allemands ont envahi trois fois notre pays et confisqué à deux reprises des départements français pour les annexer. Cela ne doit pas grand-chose à l’ethnie mais beaucoup à la géographie et aux structures de dominations géopolitiques des époques concernées. Il va de soi que la période contemporaine est bien différente. Je ne dis donc pas qu’ils s’apprêtent à nous envahir. Je ne dis pas qu’ils sont des envahisseurs nés. Et ainsi de suite pour qu’aucun buzzer précoce n’aille se perdre en épectase. Pour autant, connaître l’Histoire, mesurer ses permanences, c’est la meilleure position de départ pour éviter ses répétitions. La nouvelle génération de dirigeants allemands n’est plus retenue ni par le remord des crimes de ses parents, ni par la partition des peuples allemands. Le ton et le style qu’ils adoptent pour imposer à toute l’Europe une politique stupide qui ruine toutes nos sociétés et nous précipitent dans un nouvel accident de la civilisation européenne est insupportable. Aucune des raisons qu’ils affichent pour exiger qu’on leur obéisse n’est fondée en raison. C’est donc une pure brutalisation. Le petit jeu du rayon paralysant pour empêcher toute critique ou toute polémique sur « le couple franco-allemand » est uniquement au service d’un leurre dans une politique internationale de notre pays qui en est déjà si largement farcie avec la prétendue « communauté de valeurs » avec les Etats Unis.

Il est impossible de ne pas connaître mon point de vue argumenté sur ces questions. En effet j’ai publié et maintenu à la «  une » de ce blog, comme en ce moment, durant de longues semaines le recueil des textes sur l’Allemagne que j’ai publié soit sur mon blog, soit dans mes livres soit dans des interviews. Ils représentent un ensemble d’analyses et de prises de positions argumenté que mes détracteurs n’ont jamais mentionné. Mais ce n’était pas le sujet des aboyeurs de la dernière période. Leur sujet est le buzz. Non pas tant « donner de l’information » mais en produire. Je conclus donc cette séquence, où le chien de mon voisin a bien aboyé, par un extrait de mon interview dans le journal « le Monde » paru la semaine passée. Le Monde : «  Pensez-vous réconcilier les citoyens avec la politique en usant de formules à l'emporte-pièce, comme vous l'avez fait dimanche 7 décembre contre Mme Merkel ou le lendemain contre une eurodéputé CDU ? » Réponse : « Mille fois oui ! En parlant comme ça, je défoule la France, j’incarne son humiliation et j’adresse un message aux gouvernants allemands. N’oubliez jamais: c'est sur les vieilles cicatrices que se rouvrent les nouvelles blessures. La condition de la paix c’est la stricte égalité entre Français et Allemands. En laissant libre court à l’arrogance de Merkel, Hollande l’encourage. L’Europe ne doit pas être le nouvel empire des rentiers allemands. L’Allemagne vieillissante, ses pauvres et ses équipements publics en ruine, n’est pas un modèle pour nous. »

Et maintenant voyons comment la vigilance médiatiques sur mes tweets se relâche quand il s’agit des délires d’un confrère. Eric Zemmour n’est pas seulement l’homme qui fournit une doctrine commune et un cadre de références historiques pour l’unification des droites et de l’extrême droite. Il est journaliste. On ne doit jamais l’oublier. Avant de commencer la série de ses ouvrages ethnicistes, il était comme les autres « indépendant, intègre et objectif ». Il est un chroniqueur de RTL. C’est bien son droit et celui de RTL. Deux fois par semaine ! Il n’existe aucune chaine de radio ou de télévision ou l’un des nôtres a ce privilège de parole. Quand on pose la question comment expliquer son succès de vente en librairie, quel journaliste a osé dire que sa présence discourante deux fois par semaine sur une des plus influentes radios du pays est sans doute un puissant appui ? Aucun. La corporation avant tout. Et de fil en aiguille, elle finit par passer à côté de tout. Il peut tout dire. Rien ne lui sera reproché car « il est de la maison ». Imaginez seulement que ce soit Jean-Marie Le Pen qui ait dit qu’il fallait déplacer les musulman de France ! La caste aurait fait le buzz. Mais Zemmour ? Non. Zemmour dit ce qu’il veut. Il est de la corporation.

Zemmour pense que les Musulmans français peuvent être déportés

Peut-être avez-vous suivi mon débat avec Eric Zemmour, sur RTL le 12 décembre dernier. Je ne vais pas le paraphraser. On peut l’écouter si l’on veut en suivant le lien qui y conduit.  Je sais que le ton beaucoup top vif a indisposé à l’écoute. Mais la technique de Zemmour, en bon journaliste, consiste à couper sans cesse la parole ne fût-ce que par des interjections permanentes telles que citer mon nom sans cesse, ou bien répéter pendant que je parle « mais bien sûr…. mais bien sûr » comme un disque rayé, ce qui rend l’élocution pour lui répondre un tantinet pénible. Surtout quand son confrère de la même chaine de radio, « modérateur » du débat, lui passe les plats et s’avère aussi idéologiquement engagé que lui comme en attestent des phrases comme « vous estimez que la République peut laver tout ça » (les immigrés) ou « ces gens-là » pour parler d’eux et ainsi de suite. La phrase qui résume le mieux ma position par rapport à la conception ethniciste de Zemmour sur la France a été relevée par Raquel Garrido qui en a fait un message bien partagé sur Facebook : « Le fait de devenir constituant forme le peuple lui-même. Contrairement à Éric Zemmour, je ne crois pas que le peuple français se constitue dans le ventre des femmes françaises mais à partir de l'école, de la politique et de la République. Et lorsque le peuple devient constituant, il s'approprie collectivement son avenir en définissant les droits qui sont les siens. Il faut donc, par cet acte-là, en quelque sorte, refonder la France elle-même, l'idéal républicain et le mettre en partage dans toute la population. On est plus intelligents à plusieurs qu'à un seul. Il faut une Assemblée constituante et il faut un pouvoir parlementaire et non pas cette grotesque monarchie présidentielle. » Au moment où je dialoguais avec Eric Zemmour il me manquait une information à son sujet que j’ai reçue depuis. Cette information se trouve dans le journal italien le Corriere della Sera.

m6r-bouton-widget

Voici donc ces quelques lignes qui sont passées inaperçues en dépit de leur contenu explosif. Comme mon sujet ici n’est pas de polémiquer avec les médias pour leurs étranges cécités, je ne dis rien de plus sur cet oubli si curieux. Je donne exactement mes sources pour qu’elles puissent être reprises, sans obligation de me citer, suivant l’usage en vigueur dans ce petit monde. Je me souviens comment les choses se sont passées après que j’ai déterré pour mon discours de l’université d’été du Parti de Gauche l’engagement pris par François Hollande dans un livre avec Edwy Plenel de se soumettre au suffrage universel à mi-mandat. Ici encore, le travail est fait. Il n’y a plus qu’à se servir. Les recherches sont donc inutiles. Les lignes qui suivent sont extraites de la page 19 de l’édition du 30 octobre 2014 du journal italien : Corriere della Sera. On peut trouver le lien ici.

Et pour être plus simple encore, je reproduits à présent les propos de Eric Zemmour dans la version italienne de l’entretien avant ma propre traduction. Je les regroupe en deux paquets pour faciliter la lecture. (Merci qui, coco ?). Dans la mesure où je ne suis pas un italianiste, il va de soi que ma traduction peut légitimement être améliorée si quelqu’un remet en cause ce que j’écris. [Les modifications de traductions proposées dans les commentaires sont notées entre crochets.] 

Eric Zemmour : « I musulmani hanno un loro codice civile, è il Corano. Vivono tra di loro, nelle periferie. I francesi sono stati costretti ad andarsene».

Question: « Lei allora che cosa suggerisce? Deportare cinque milioni di musulmani francesi? »

Eric Zemmour : « Lo so, è irrealista, ma la storia è sorprendente. Chi avrebbe detto nel 1940 che un milione di pieds-noirs, ventianni dopo, avrebbero lasciato l’Algeria per rientrare in Francia? O che dopo la guerra 5 o 6 milioni di tedeschi avrebbero lasciato l’Europa centro-orientale dove vivevano da secoli?»

Question : « Parla di esodi provocati da tragedie immense ».

Eric Zemmour : « Io penso che stiamo andando verso il caos. Questa situazione di popolo nel popolo, di musulmani dentro i francesi, ci porterà al caos e alla guerra civile. Milioni di persone vivono qui, in Francia, e non vogliono vivere alla francese ».

Eric Zemmour : « Les musulmans ont leur code civil, c'est le Coran. Ils vivent entre eux, dans les périphéries. Les Français ont été obligés de s'en aller. »

Question : « Mais alors que suggérez-vous de faire ? Déporter 5 millions de musulmans français ? »

Eric Zemmour : « Je sais, c'est irréaliste mais l'Histoire est surprenante. Qui aurait dit en 1940 que un million de pieds-noirs, vingt ans plus tard, seraient partis d'Algérie pour revenir en France ? Ou bien  qu'après la guerre, 5 ou 6 millions d'Allemands auraient abandonné l'Europe centrale et orientale où ils vivaient depuis des siècles ? »

Question : « [Vous parlez d'exodes provoqués par] des tragédies immenses. »

Eric Zemmour : « Je pense que nous nous dirigeons vers le chaos. Cette situation d’un peuple dans le peuple, des musulmans dans le peuple français, nous conduira au chaos et à la guerre civile. Des millions de personnes [vivent ici], en France, [mais] ne veulent vivre à la française. »

(…)

Question : Ma che significa vivere alla francese?

Eric Zemmour : « Significa dare ai figli nomi francesi, essere monogami, vestirsi alla francese, mangiare alla francese, formaggio per esempio. Scherzare nei caffé, fare la corte alle ragazze. Amare la storia di Francia, sentirsi i depositari di questa storia e volerla continuare, sto citando Ernest Renan. »

Question : « Mais que signifie : vivre à la française ? »

Zemmour : « Cela signifie donner à ses enfants des prénoms français, être monogame, s’habiller à la française, manger à la française, du fromage par exemple. [Blaguer] au café, faire la cour aux filles. Aimer l’Histoire de France et se sentir dépositaire de cette Histoire et vouloir la continuer, je cite ici Renan. »

Question : « Lei punta a fare l’ideologo del Front National?»

Eric Zemmour : « No, su certi temi siamo lontani, il Front National per esempio non si è schierato abbastanza contro il matrimonio degli omosessuali, e da un punto di vista sociale ormai è troppo a sinistra. Ma io non mi pongo sul terreno dei partiti, la mia dimensione è quella delle idee. Conduco una guerra culturale, come direbbe Gramsci».

Question : « [Avez-vous] l’intention d’être l’idéologue du Front national ? »

Eric Zemmour : « Non, sur certains thèmes nous sommes éloignés. Le Front national, par exemple, [n'a pas assez clarifié sa position contre] le mariage homosexuels et, d’un point de vue social, il est [désormais] trop à gauche. Mais je ne me situe pas sur le terrain des partis, mon domaine est celui des idées. Je mène une guerre culturelle, comme le dirait Gramsci. »

Les chiffres et les faits. Les délires de Zemmour sur les étrangers

Qu’on en finisse ! Il n’y a pas 5 millions d’étrangers en France et encore moins 12 millions, comme il l’affirme. « En octobre 2012, déclare-t-il, l’Insee a relevé qu’il y avait 5 millions d’étrangers en France et que leurs enfants de moins de 4 ans représentent 7 millions. Soit 12 millions au total ». Un tissu de sottises. D’abord parce qu’il ne saurait y avoir « 7 millions d’enfants d’étrangers de moins de 4 ans » pour la raison qu’il n’y a 3 à 4 millions d’enfants de moins de 4 ans en France, quelle que soit leur nationalité ! Quant au reste, Zemmour confond étrangers et immigrés. Cette confusion contient une logique de guerre civile et c’est bien pourquoi son propos est si dangereux. Il n’y a que 3,7 millions d’étrangers en France. Pour parvenir au chiffre de 5 millions, il faut y additionner 2 millions d’immigrés de toute nationalité devenus Français par naturalisation. Ceux-là sont pour lui des Français de papier comme disait l’extrême droite d’avant-guerre et de nos jours. Pour lui, on ne peut pas « devenir Français ». Le moment venu, il faudra donc trier et retirer des cartes d’identités. C’est que fit en son temps le gouvernement collaborateur de Philippe Pétain. Et le tri devra descendre profond dans la masse des français. Car l’INSEE a compté 6,7 millions de « descendants directs d’immigrés ».

Encore faut-il préciser ce que cette classification veut dire. Ces descendants directs d’immigrés ne sont pas tous « étrangers », loin s’en faut. En effet, il s’agit d’enfants nés en France, donc qui sont Français ou pourront le devenir à leur majorité. Mais il s’agit aussi d’enfants « dont au moins un parent est immigré » mais dont l’autre parent peut être Français. Au demeurant, même le parent immigré peut être devenu Français ! Evidemment, tout ceci demande le temps de l’explication et de la réflexion. Ça s’énonce moins vite qu’une énormité lancée à la cantonade. Ainsi, quand il claironne : « un tiers des mariages en France sont avec des étrangers, 90 000 sur 270 000 » (RMC). Impossible. Il n’y a qu’environ 200 000 mariages par an ! Et seulement 13% de ceux-ci concernent un étranger. Non, le pays n’est pas « envahi » par les étrangers ! Environ 200 000 étrangers entrent en France chaque année avec un titre de séjour. Et environ 100 000 repartent chaque année. Le solde est donc de cent mille par an. Parmi ces entrants, un tiers sont des étudiants. On leur a rendu la vie impossible ! Faut-il chasser ceux qui ont surmonté épreuves et humiliations ? Cela au moment même où chacun s’accorde pour dire que le nombre des étudiants étrangers présent dans un pays est une garantie pour son avenir scientifique et technique ?

Mais revenons à nos 3,7 millions d’étrangers vivant en France en 2011 (INSEE). C’est le même nombre qu’en 1982. Certes, le taux d’immigrés a, lui, augmenté. Mais le classement en immigrés, c’est-à-dire nés étrangers à l’étranger, n’empêche pas qu’une partie soient devenus Français. C’est le cas. Car si le nombre d’immigrés stricto sensu a augmenté de 3 points en un siècle (de 5,7% en 1926 à 8,7% en 2011), le nombre des naturalisations laisse un solde stable d’étranger dans le pays. Environ 100 000 personnes acquièrent la nationalité française chaque année. C’est 0,15% de la population française totale. C’est pourquoi le nombre d’étrangers ne représente toujours que 6% de la population. Le même taux qu’en 1926 ! Comme je l’ai dit il y a 5,4 millions d’immigrés, mais comme il y a eu au moins 1,7 million de naturalisations, il n’y a que 3,7 millions d’étrangers. Non, la France n’est pas « envahie » par des Maghrébins  de religion musulmane. D’abord parce que tous les Maghrébins ne sont pas musulmans et encore moins tous les Africains. Et quand bien même le seraient-ils, qu’il n’y a en toute hypothèse que moins d’un étranger sur trois vivant en France venant du Maghreb. Et de toute façon, parmi les étrangers arrivant chaque année, moins d’un tiers viennent du Maghreb ! En France, il y a autant d’étrangers Européens qu’Africains (40% de chaque) et la première nationalité étrangère représentée l’est par les Portugais. Ils sont 500 000 quand il y 465 000 Algériens. Non, la France n’est pas la 1ère destination des immigrés ! L’Allemagne ou le Royaume-Uni accueillent deux fois plus d’étrangers que la France chaque année. Le pourcentage d’étrangers vivant en France nous place au 80ème rang des pays avec le plus d’étrangers dans le monde. Et au 15ème rang en Europe !


172 commentaires à “Zemmour se lâche en Italie : déporter cinq millions de musulmans ? Ça peut se voir !”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    Julien H dit:

    Juste un détail : il fallait traduire "avez-vous l'intention" et non pas "A-t-il l’intention" (Lei -> "vous" (politesse) ; voi -> "vous" (pluriel).
    Il n'est pas nécessaire de publier ce commentaire, juste de faire la correction, merci. :)

  2. 2
    Pierre Magne dit:

    Eric Zemmour a retenu l'adage et la ligne de conduite de tout fasciste : "Plus un mensonge est gros, plus il a de chance de convaincre !" Un fasciste ne s'adresse pas à la raison, il s'adresse aux pires des sentiments de ceux qui l'écoutent. A la jalousie, à l'envie, à la haine,à la brutalité la plus bestiale, aux sentiments de supériorité, aux désir les plus inavoués. Beurk !

  3. 3
    Stockholmare dit:

    Je suis moitié italien. Pour affiner la traduction du Corriere della Sera et corriger quelques erreurs de traduction:
    Parla di esodi provocati da tragedie immense = Vous parlez d'exodes provoqués par des tragédies immenses.
    Milioni di persone vivono qui, in Francia, e non vogliono vivere alla francese = Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent pas vivre à la française.
    Scherzare nei caffè = Blaguer au café.
    il Front National per esempio non si è schierato abbastanza contro il matrimonio degli omosessuali, e da un punto di vista sociale ormai è troppo a sinistra = le Front National par exemple n'a pas assez clarifié sa position contre le mariage homosexuel, et d'un point de vue social, il est désormais trop à gauche.

  4. 4
    j2p dit:

    J'ai apprécié votre débat sur RTL, ou plutôt votre combat contre l'idéologie nauséabonde de Zemmour. Rien à redire c'est du meilleur Mélenchon. Un des arguments de Zémour vous a peut-être échappé. Il a comparé notre situation dans la zone Euro à celle de l'Italie du Sud au moment de la conquête piémontaise, de ce que l'on appelle aujourd'hui le mezzogiorno. Si l'on en croit les ouvrages de Pino Aprile, le Piémont a usé de sa suprématie pour vider de sa substance économique la Campanie, la Calabre et la Sicile. A méditer, l'Allemagne n'a plus d'armée (remarque, un budget en moins) mais l'Euro Allemand est encore plus efficace.

  5. 5
    Mohamed Mimoune dit:

    Simplement une correction aussi: "Parla di esodi provocati da tragedie inmense": "Vous parlez d'exodes provoqués par des tragédies immenses".
    Pour le reste, et comme il s'agit de la première fois que je commente ici, j'aimerais vous remercier pour ce travail sans relâche, difficile et parfois fatigant. Vous jouez ce rôle d'éclaireur et j'apprends toujours énormément en vous lisant ou vous écoutant. Le rôle des médias est globalement néfaste. Je suis enseignant en lycée, et c'est une lutte permanente pour leur apprendre à lire entre les lignes, à faire preuve d'esprit critique, et à ne pas tout prendre pour argent comptant. La "consommation" de l'information est une véritable plaie, on va à la pêche aux infos comme on commanderait une pizza ou une paire de chaussures. Et là aussi, les journalistes travaillent surtout l'emballage et peu le contenu. Pour ce qui est des mensonges de Zemmour, en tant qu'enfant d'immigré, je ne peux qu'être consterné par le relais médiatique de ses idées. Et cette interview apparaît comme par enchantement aujourd'hui sur le web, quinze jours après sa publication en Italie! Le plus dangereux est qu'il se présente comme...

  6. 6
    pasnaille dit:

    Ce débat fut de bout en bout insupportable à suivre. Fallait-il se commettre pour donner la réplique à ce personnage, sachant par avance qu'il ne serait pas possible de développer des arguments forcément complexes ?

  7. 7
    Un partageux dit:

    J'ai eu une longue discussion avec un "nationaliste" en 2012. "Que chacun reste chez soi !", "Pourtant je note des noms pas français-français parmi vous.", "Il faut des idiots utiles. Chez nous aussi. Pour le moment un Zemmour rend service à notre cause mais on le renverra chez lui le moment venu. Lui aussi." En fait il faudrait tout citer de cette rencontre qui m'avait beaucoup interloqué mais ce serait trop long.

  8. 8
    Nicks dit:

    Porter le débat sur les personnes et leur origine ne pourra que nous enfoncer dans la défiance des uns des autres. Le seul point sur lequel on peut être d'accord avec Zemmour c'est quand il dit qu'un Français doit pouvoir s'intéresser à l'histoire du pays dans lequel il vit, même s'il n'y est pas né, et se sentir dépositaire de son avenir, de sa construction. C'est donc de modèle de société qu'il faut parler. Promouvoir ce qui a été bon dans notre histoire, faire évoluer ce qui le nécessite. Le processus constituant peut bien évidemment répondre à cette question.

  9. 9
    Alain COLLET dit:

    Ne nourrissez pas le troll ! Jean Luc, Mr Zemmour n'est pas un polémiste mais un troll. Le troll est un nuisible. Par exemple, l'écouter parler de l'Empire romain, revient à penser que les cours que j'ai suivi à l'université était prodigués par des imbéciles. Pour mieux saisir, entre autre, le fonctionnement des médias, je vous recommande la lecture du livre de Gérald Bronner "La démocratie des crédules".

  10. 10
    Nicoca dit:

    Merci Jean-Luc de te fader ces tristes sires, confondant l'héritage et l'hérédité, et dont l'hérédité semble pointer jusqu'à Maurras pour l'un, et Henriot pour l'autre. Partout, à tous les moments, ridiculisons et dénonçons cette abjecte déjection de la "pensée" qu'est la lecture fasciste du monde. C'est l'époque qui veut ça. Misère sociale et complicité gouvernementale. C'est la "social-démocratie" du terne Front Populaire jointe à la politique économique de Laval (avant 36), et la même que Brüning en Allemagne. Rien d'étonnant à ce que les carnassiers repointent leur nez pour se repaître de la dépouille de "la Gueuse" ! Alors aujourd'hui comme hier, Front contre Front. Mais ne serions-nous pas plus efficaces cette fois si on commençait par Henriot ?

  11. 11
    Nadia MOISSET dit:

    Je suis profondément choquée par le racisme et je suis tout à fait d'accord pour considérer que le fait "d'être francais" ne s'acquiert pas par la filiation mais par l'éducation que la France est capable de donner à ses enfants qu'il soient de souche ou pas, et de la manière dont ils acceptent la culture française.
    Pour moi la montée des racismes et de la xénophobie repose bien sur la crise économique inhérente au grand capital et l'exploitation qui en est faite par certains partis politiques dont le FN, portée par des chiens de garde de type Zemmour, mais elle vient aussi de la montée spectaculaire de l'islamisme radical rendu plus voyant encore du fait de l'apparence vestimentaire à laquelle nos compatriotes femmes acceptent de souscrire. Ceux qui vivent dans les grandes métropoles et en banlieue n'en peuvent plus car ne se reconnaissent plus dans leur univers. Je pense qu'il est grand temps que nos politiques disent haut et fort que la religion "c'est pour la maison" et que lorsque l'on décide de vivre dans un pays on en accepte y compris les codes d'apparence même vestimentaires. Je suis certaine que cela donnerait un nouvel espace au vivre.

  12. 12
    semons la concorde dit:

    S'il ne reste, en France, que les intellectuels que les media nous montrent, on est mal barrés, mes amis. Je n'écoute plus ni BFM, ni Itélé, ni la 5, ni France Inter le matin, ou alors je suis obligée de zapper pour ne pas me démoraliser pour la journée. La première chose à faire, si le peuple réussit à reprendre la main sur son destin, ce sera de débrancher tous ces oiseaux de mauvais augure. Pas simple ? Mais si. Interdire la pub. C'est la pompe à fric qui permet ce système. Et pour le service public que nous alimentons de nos deniers, un strict contrôle citoyen. A prévoir dans la future constitution.

  13. 13
    Patrick BESSET dit:

    Quand on lit sur Wikipedia qu'Eric Zemmour se définit comme "juif d'origine berbère" et que Diplômé (D – Service Public, 1979) de l'Institut d'études politiques de Paris, il échoue par deux fois au concours d'entrée de l'École nationale d'administration (la première fois à l'oral, à cause notamment de l'anglais et d'une question sur le tourisme, la seconde fois dès l'écrit), on est fondé à se demander comment ces terribles blessures d'amour-propre ont construit ce postulant en situation d'échec. Vouloir appartenir à ce clan de l'énarchie et échouer à deux reprises peut susciter le pire des ressentiments. Des psychologues béotiens pourraient voir la trajectoire d'un tel chroniqueur comme le résultat du travail de sape d'une immense frustration. Avoir été rejeté par la mer, échoué sur la grève comme un pélican mazouté après une marée noire peut constituer une blessure mortelle.
    Aujourd'hui, Erci Zemmour, avec ses outrances grossières et ses tristes sophismes, incarne, à mes yeux, le degré zéro de la pensée moderne. Quelle désillusion de voir son discours interpeller tant de mes concitoyens. Le temps honni de...

  14. 14
    Marcorel dit:

    Bravo Jean Luc pour ce blog, pour vos interventions médiatiques. Vous incarnez l'énergie, la culture, la pédagogie, la conviction. Continuez le combat, vous n'êtes pas seul. Les consciences s'éveillent.

  15. 15
    tilk dit:

    Le triste sire évoqué sur ce post est un de ceux qui nous ont libéré de la télé, les médias, la boite a pub, et je trouve des gueux las que ce machin vous soit opposé lors que son QI est collé sous ses semelles, avilissant, mais bon quand vous causez on s'enrichit toujours. Mais comment pouvez vous être aussi patient et civique et stoïque, un seigneur, face à ça ?

  16. 16
    Frédéric Poncet dit:

    Je partage l'idée qu'il faut "mesurer les permanences de l'histoire" (ou pour le dire plus scientifiquement : observer les régularités). Néanmoins, je crois que l'Allemagne contemporaine présente une particularité qu'elle n'avait pas au 19ème siècle, celle d'un pays où le mouvement ouvrier devint extrêmement puissant, puis fut brisé, et ne s'en est jamais véritablement remis. Un pays qui fut partagé entre l'Otan et le Pacte de Varsovie, et revint finalement entièrement à l'Otan. Un pays qui possède, entre tous les pays européens, sauf peut-être le Royaume-Uni, mais bien plus que la France en tout cas, un statut de bon élève de l'Empire nord-américain.
    "L’Europe ne doit pas être le nouvel empire des rentiers allemands" : elle ne le sera pas. Elle ne sera jamais qu'une province de l'Empire, au sein de laquelle les rentiers allemands ne joueront qu'un rôle de garde-chiourme.

  17. 17
    Guy Valte dit:

    On peut imaginer qu'avec ce genre de propos Zemmour participe à donner par contraste une image d'un parti modéré au FN.

  18. 18
    LEB.LAM dit:

    "La nouvelle génération des dirigeants allemands n'est plus retenue ni par le remord des crimes de ses parents, ni par la partition des peuples allemands"

    Quoique, je suis d'accord avec cela. Mais il ne faudrait tout de même pas oublier qu'en premier lieu les nazis étaient des Allemands. Souvent maintenant, dans certains documentaires, les commentateurs n'ont à la bouche que le mot de nazi, je regrette, le pays des nazis n'existe pas, on ne le retrouve sur aucune carte d'Europe ou du monde. Et puis, il faut penser qu'en Grèce, ils n'ont pas oubliés eux, tout au moins ceux qui subissent la politique d'austérité dirigé par l'Europe, l'Allemagne, la BCE et le FMI. Lorsqu'ils parlent d'un des membres de la Troïka qui est allemand, ils prononcent le mot "Gaulaiter".

  19. 19
    LE GALL dit:

    J'espère que Schneidermann aura l'honnêteté de publier votre démonstration sur "l'affaire Merkel", lui qui a une fâcheuse tendance à hurler plus fort que les loups, ces deniers temps, comme sur l'affaire "jeux vidéos - Robespierre", où il a donné la parole exclusivement à vos détracteurs, et bien entendu sur cette "affaire Merkel", où son ton condescendant était particulièrement insupportable. Mais il lui faut sans doute offrir des gages, pour conserver sa niche à "Libé", en ces temps de dégraissage.

  20. 20
    Michel Matain dit:

    Ces fameuses unes de l'Huma de l'été 44, avec l'emploi du mot boche, j'en ai toujours entendu parler au sein du PCF comme de quelque chose dont on ne pouvait pas trop se vanter. Les anciens, ceux de la Résistance, les expliquaient en disant qu'à l'époque on parlait comme ça, sans en être particulièrement fier. C'était une étape. Ces unes font partie de l'histoire du PCF. Mais je n'ai jamais entendu aucun communiste en tirer gloire par rapport à l'utilisation de "boche". La gloire venait de l'insurrection populaire parisienne et de l'action du PCF pas de l'emploi du mot boche.

  21. 21
    Oxygène18 dit:

    Zemmour ou comment inciter à la haine raciale en toute impunité. Votre volonté de débattre sur la base de statistiques réelles n'intéresse pas ce sinistre personnage puisqu'il conteste l'obtention de la nationalité française pour ceux qui sont nés sur notre sol. Ainsi, les enfants nés en France de parents immigrés originaires du Maghreb ne seront jamais français pour lui.
    Le plus choquant dans ce débat, car on ne s'attendait pas à un débat à 2 contre 1, furent les relances nauséabondes du journaliste animant (ou participant) au débat. Vous avez eu la vivacité d'esprit de réagir et de le reprendre en direct comme vous le faites dans ce billet mais la violence de phrases telles que : "vous estimez que la République peut laver tout ça » (les immigrés) ou « ces gens-là », sont symptomatiques de ce qu'il est possible de dire sur une grande antenne nationale à propos des musulmans de France et ce, non pas par un politique ou un débatteur mais par un journaliste censé animer le débat. Si les mêmes propos avaient été tenus pour évoquer nos compatriotes de confession juive, RTL serait aujourd'hui, et à juste titre, au cœur d'un scandale national.
    Fraternellement

  22. 22
    Marco dit:

    Bonjour,
    Je viens de prendre connaissance du sondage sur les Français et Merkel. Il est digne de figurer dans les écoles de propagande. Et il n'est même pas subtile. D'où la nécessité des commentaires des journalistes pour aiguiller les lecteurs (ou les spectateurs dans le cas des journaux télévisés) dont le principal est "Merkel plébiscité par les français" ! Pas par moi déjà. Deuxième commentaire pour faire d'une pierre deux coups. Jean- luc Mélenchon est "cré cré méchant, na!". Un petit dernier soit disant aussi plébiscité par les Français, sondage dixit. Les bas salaires et la précarité constatés en Allemagne sont les prix a payer pour avoir moins de chômage. Donc, d'après ce sondage, Merkel est apprécié parce qu'elle fait bien son boulot, c'est a dire une Allemagne plus riche avec des allemands plus pauvres et précarisés. Et nous "les Français" voudrions la même chose pour la France. Comme c'est bon d'avoir le sens des réalités. Désormais, je travaillerai gratuitement pour mon pays et pour l'Europe… et pour le monde entier et… et pour quoi déjà?
    Cher Jean-luc je te renouvelle mon soutien.

  23. 23
    Magdala Schlokhoff dit:

    Hurlé de rire à la lecture de ce billet. Quelle bouffée d'oxygène ! On voit que tu termines l'année dans une forme éblouissante. J'aurais néanmoins aimé que tu détailles un peu plus la loi Macron, la partie concernant des professions réglementées, etc. Ce serait bien que tu t'exprimes sur le sujet.

  24. 24
    Hugo Leblanc dit:

    Comment peut-on apprécier et idolâtrer une personne comme Zemmour qui dit "Le pouvoir attire les femmes, c'est dans leur cerveau archaïque..." (source), "Dans les milieux où il y a vraiment le pouvoir, il n'y a pas de femmes" (source). Face à la peur, certains vénèrent la stupidité humaine, et font taire la raison. Faire confiance à un homme qui à la haine de soi, c'est la mode de notre république. Ne pouvons nous pas tenir compte de notre histoire ? Lorsqu'un national socialiste ("nazi") est au pouvoir, il rase toutes les différences, ou il se donne la mort.

  25. 25
    coucies42 dit:

    Comment Zemmour peut-il être pour la déportation ? Si on revenait en arrière il aurait chaud aux oreilles car avec le nom qu'il a, il ferait bien parti des déportés. Etant petite fille d'immigrés italiens je suis indignée.

  26. 26
    l'écossais dit:

    Bonjour les humains d'abord. Je suis vraiment en admiration devant la détermination sans faille de Jean-Luc à défendre son idée de la France. Un phare dans la tempête ! Et la tempête fait rage... On se demande à quel moment "les gens" vont le voir ce phare ! Ma métaphore maritime fait liaison avec la bifurcation écologique vers la mer suggérée par Jean-Luc. Les grand-messes qui ont lieu depuis longtemps sur le sujet n'ont comme seul but que d'abreuver certains organismes gloutons en fonds publics. Tout comme les sondages bidons à vous discréditer. Alors Jean-Luc il va falloir soigner encore la lanterne sous les déferlantes... Mais elle tiendra j'en suis sûr ! Courage et comptez sur nous !

  27. 27
    Michel Matain dit:

    Au niveau des grands penseurs, nous sommes passés de BHL en Zemmour... De la droite à l'extrème-droite. Ca reflète bien l'évolution de la situation en France et la dégradation du niveau politique.

  28. 28
    Benoît dit:

    Pour améliorer la traduction :
    "Parla di esodi provocati da tragedie immense" = Vous parlez d'exodes provoqués par d'immenses tragédies.
    "Milioni di persone vivono qui, in Francia, e non vogliono vivere alla francese" = Des millions de personnes vivent ici, en France, mais ne veulent pas vivre à la française.
    "da un punto di vista sociale ormai è troppo a sinistra" = et d’un point de vue social il est désormais trop à gauche (donc il ne l'était pas avant)
    Je veux bien traduire des textes, si vous en avez besoin.

  29. 29
    Fatima Benomar dit:

    Éric Zemmour a aussi dit, à plusieurs reprises dans les médias, qu'il voulait faire passer une loi inspirée de Bush, qui coupait les aides sociales aux femmes divorcées, afin de la forcer à se remarier. Cette mesure aurait comme vertu de lutter contre la délinquance, car les femmes sont d'après lui incapables d'élever les garçons, qui deviendraient délinquants s'ils n'ont l'autorité du parent masculin. Une mesure absolument scandaleuse dans son principe discriminatoire (elle concernerait seulement les femmes) mais qui aura aussi des conséquences dramatiques. Imaginez qu'en recevant une femme battue dans une permanence, les bénévoles / assistant-e-s sociales doivent expliquer aux victimes que, dès qu'elles divorceraient, la loi Zemmour les priverait d'aides ! Elles auront d'autant moins le courage de quitter le mari violent, et resteraient avec lui... jusqu'à la mort.

  30. 30
    Alain COLLET dit:

    A propos des interviews révoltantes et du sort que l'on nous y fait. Regarder la vidéo de Pierre Laurent invité du Grand Jury RTL. Outre Eric Revel de LCI et Yves Thréard du Figaro, il y a ce petit muscadin de Jérôme Chapuis ! Que de mépris dans le regard des ces trois là. Que de suffisance dans leurs commentaires. A vomir

  31. 31
    gfa dit:

    Une question. Si on remplaçait les termes musulman et islam par ceux de juif ou judaïsme, cela n'aurait il pas fait un énorme scandale ? On pourrait déporter les musulmans aujourd'hui comme on a déporté les juifs hier ? Ne serait-il pas nécessaire de porter plainte contre cette crapule !

  32. 32
    turmel jm dit:

    Oui, De Rugy possède quelque chose de ferme cher camarade Jean-Luc ! L'envie incommensurable d'appartenir à ce gouvernement qui nous fait tant de mal, comme son collègue Plaçé du reste et certainement d'autres. Vraiment, avec ces gens là il n'y à rien à attendre. J'en suis toujours à espérer du coté NPA, socialistes dit "affligés etc. Elargir le FdG c'est une véritable nécessité, mais je ne suis guère optimiste quant à sa réalisation. Pourtant, comme l'écrit dans l'huma de ce lundi 15 décembre Elisabeth Gautier membre du CN du PCF, le désarroi du peuple de gauche est immense. Puis elle termine : Pour la gauche radicale l'impérieuse nécessité de travailler à la convergence entre forces sociales et politiques, à la refondation d'une gauche rassembleuse et dynamique. En oubliant pas de faire référence à Syriza pour la Grèce et Podemos pour l'Espagne.

  33. 33
    Alain Bobards dit:

    Qui connaissait Zemmour avant qu'il ne soit chroniqueur chez Ruquier ? Personne, à part les lecteurs du "Figaro" (et encore). Donner de l'importance à ce personnage, c'est lui faire trop d'honneur !

  34. 34
    giuseppe dit:

    Oyé braves gens ! Lançons le zemmourthon sur RTL ! On envoie que des osselets évidemment. Cela lui fera une activité manuelle. Il a tant de mal à gérer ses propres neurones.
    Merci pour l'argumentaire sur les immigrés.
    Bien à vous.

  35. 35
    Blavier robert dit:

    Il me semble que ce personnage est le plus dangereux, et alimente l'élection présidentielle de 2017 en faveur du front national, ou de la partie la plus à droite de lUMP. Il me fait penser à certains idéologues des années 30 en Allemagne. En temps de crise, la tentation est grande de chanter haut haut le nationalisme et le replis sur soi. Sauf que la richesse et la grandeur d'une civilisation, sa capacité à réagir, à s'adapter a été toujours favorisée par le "multi-ethnicisme" d'une population. Mais ceci ne se voit pas, il se constate dans les faits avec un peu de retard. Par contre, l'embryon bavard belliqueux (euphémisme) Zemmour ressemble par exemple à celui de Milosevich, qui s'était servi de la frustration populaire (raison en effet pour laquelle il faut l'exprimer) pour commencer la guerre. La guerre n'est pas une chose inéluctable, elle se décide toujours.

  36. 36
    maximilienR dit:

    La dictature des sondages pour orienter les esprits influençables devient insupportable.

  37. 37
    Moreau dit:

    J'ai découvert avec un certain soulagement ce 15 décembre quelques pages de présentation (intitulées Contributions sur l'Allemagne) d'un livre écrit par Jean-Luc Mélenchon attestant d'une belle somme de travail sur l'Allemagne et donc pour l'Union Européenne, et j'ai du mal à comprendre pourquoi Jean Luc Mélenchon n'a pas mis en évidence cet ouvrage quand il a été accusé de fainéanter dans sa fonction de député européen. C'est pour moi une bonne surprise car je souhaite des hommes politiques qui fassent leur travail et notamment pour mettre fin à la pauvreté des Européens de l'Union Européenne sans sombrer dans quel nationalisme que ce soit car aucun nationalisme n'est la solution. Le progrès réel de la vie de tous les hommes dépend de la République.
    J'ai été indigné en lisant un article d'Atlantico donnant l'avantage Zemmour dans son débat face à Mélenchon que je n'ai pas écouté car je n'adhère pas aux propos antirépublicains de Zemmour. Indigné car l'article mélangeant le réactionnaire à je ne sais quel nuance est totalement mais probablement efficacement idiot en parlant d'un Mélenchon de vision républicaine occulte, de république abstraite, d'une...

  38. 38
    Hélène Lacheret dit:

    [...]
    Merci, Jean-Luc, pour cette belle démonstration à propos de l'immigration.
    Une petite-fille d'immigrés (comme près d'un quart des Français).

  39. 39
    Kabango dit:

    Zemmour n'écrit absolument rien. Rien de neuf. C'est le plus troublant dans l'affaire. Il passe son temps à dire tel a écrit, tel a dit, comme s'il fût incapable d'évaluer le réel. Avant lui, le mystique Cioran disait que la France agonisait. Huntington a développé la même pensée aux USA. Zemmour a repris la musique. Il empile les sources comme un mauvais étudiant de Sc Po. Eric Zemmour est pourtant cultivé. Hélas ! Je peux pas lire Zemmour. Je préfère l'écouter. La France a de très grands auteurs, pas question que je lise Zemmour. Et si je veux même lire des auteurs ethnicistes, je préfère lire Millet. Zemmour répète. C'est tout ce qu'il sait faire.

  40. 40
    lina richard dit:

    Cher Jean Luc
    Je viens d'écouter votre émission sur RTL et je voulais te dire que je suis entièrement d'accord avec toi sur les questions relatives au respect de la laïcité de la République française mais... J'ai été effarée de t'entendre citer l'affaire de Dijon où aurait été brûlée devant la cathédrale une effigie du père Noël par le clergé ! C'est faux. A l'époque c'étaient des personnes sans abri qui étaient logés par le curé et qui avaient manifesté par ce geste leur révolte de voir le message de Noël récupéré par la société de consommation. N'oublions pas que l'image de ce vieux bonhomme pépère a servi d'abord la firme Coca cola. Sinon à part cela Jean luc je continuerai de te soutenir. Bon courage on a besoin de personnes comme toi pour une société plus fraternelle.

  41. 41
    naif dit:

    @Moreau
    "J'ai été indigné en lisant un article d'Atlantico donnant l'avantage Zemmour dans son débat face à Mélenchon que je n'ai pas écouté car je n'adhère pas aux propos antirépublicains de Zemmour "
    Le site Atlantico est au FN ce que le JDD est à Sarkozy.

    "le fait qu’elle « ressemble à une caricature de boche de bande dessinée » il est clair je mets à distance le concept de «boche» pour décrire un Allemand."
    Effectivement, mais pour comprendre cette distance il en faut dans la caboche !

  42. 42
    Barré dit:

    Le racisme est de plus en plus banalisé. Pourquoi ? A quelle fin ? Et à qui cela profite ? On voit bien que cette idée est entretenue de façon chronique. Si c'était la première fois, on pourrait se dire qu'il y en a qui jouent avec le feu. Mais ce n'est pas le cas. L'Histoire nous démontre que cette ignominie revient sans cesse. Encore faut-il avoir appris L'Histoire. Avant, au cours du siècle dernier les gens étaient moins informés et le formatage des esprits presque naturels. Et quand est arrivé la déportation des Juifs pour finir dans les camps de la morts parce que des hommes dits nazis en avaient décidés ainsi, beaucoup ont dit on ne savait pas, on ne pouvait imaginer que des hommes pouvaient faire de telles horreurs etc.cSeulement maintenant avec les moyens d'informations individuel que nous possédons (réseaux sociaux,internet), ce genre de réaction ne saura plus possible. Donc s'il devait arriver une autre catastrophe de ce genre à n'importe quelle ethnie, nous serions nous Français de toutes origines responsable de ce drame. Merci Mr Mélenchon de vos lumières et qu'elles nous éclairent encore longtemps.

  43. 43
    Trinita dit:

    Alors comme ça, Mr Zemmour dit se sentir éloigné du FN sur les thèmes sur lesquelles il trouve ce parti trop à gauche. Intéressant.
    Concernant le débat sur RTL, merci Mr Mélenchon d'avoir, une nouvelle fois, rappelé qu'il existait des non-croyants. Je suis athée, je respecte les individus, leurs éventuelles croyances (ou fois), mais la religion en tant qu'institution, organisation, me dégoûte. Malheureusement beaucoup de gens se disant non-croyants gobent l'idée selon laquelle, à l'annonce d'une épidémie de choléra, il faudrait se mettre à défendre la peste sous prétexte qu'elle aurait déjà fait des ravages dans nos contrées. Dans ce même débat, j'ai relevé que Mr Zemmour, lorsque vous lui demandiez, si je me souviens bien, s'il voulait tuer les gens (alors que vous parliez de surpopulation) disant non, faisait oui de la tête.

  44. 44
    Julien dit:

    Cher Jean-Luc,
    Merci d'être en première ligne de ce travail de conscientisation qui a fonctionné avec moi. Pendant la présidentielle (au moment du débat sur le Hallal auquel je reste opposé pour des raison de condition animale), vous avez élevé le débat. Vous avez alerté nos esprits sur le fait qu'on n'était pas en train de parler condition animale, mais bien de stigmatiser les musulmans réels ou supposés. Vous avez eu ce mot sublime qui a éveillé mon coeur "Alors, maintenant on nous fait peur. On nous dit que l'islam ça s'attrape par le manger" ! Quelle sublime dérision qui m'a ouvvert les yeux ! Vraiment. Continuez votre lutte pour trouver une solution pacifique aux problèmes qui nous inquiètes. Depuis cette date, je suis tous vos débats médiatiques et j'ai voté pour votre parti aux municipales et aux européennes. Je ne suis pas très nombreux, mais je suis là. Bien à vous.

  45. 45
    ganier dit:

    Bonjour Mr Mélenchon,
    Vous êtes le seul à vous coltiner avec les propagateurs des idées racistes et intolérantes des extremistes de droite. Le seul, ou quasiment. Cela est surprenant, et pour cette raison, vous en avez que plus de mérite, et l'on doit d'autant plus vous remercier et vous soutenir. Vous etes donc,en qque sorte notre porte drapeau. Aussi, quand j'entends des critiques vous concernant, sur la forme par exemple, je pense "que l'on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs" ou, autrement dit, que vous avez le courage d'aller au charbon. [...] Peut être que d'autres personnes pourraient prendre, de temps en temps, la relève. En tous les cas, il est bien de remettre régulièrement les pendules à l'heure, de dénoncer les contres vérités historiques et actuelles concernant l'immigration,etc. [...]

  46. 46
    POUCET dit:

    Bravo et courage, Monsieur Mélenchon, nous sommes de plus en plus avec vous, vous êtes le plus grand, le plus intelligent, merci d'être là pour nous tous qui vous aimons. On vous soutient contre cette horde de baveux. Prenez soin de vous.

  47. 47
    David le berger dit:

    Merci Jean-Luc Mélenchon pour tout le travail que vous accomplissez. Vous êtes trés courageux et, je n'en doute pas, trés endurant, mais ménagez-vous quand même, notamment lorsque vous vous coltinez des racistes comme Zemmour. Je me suis forçé à écouter ce débat. Comment faites vous pour garder votre calme ? Chapeau bas ! Vivez longtemps et en bonne santé, nous avons besoin de vous.

  48. 48
    gus003 dit:

    L'atmosphère est nauséabonde en France et je crains que l'on avance à grands pas vers un conflit au sein de l'Europe avec la monté des partis fascistes d'une part, et l'impérialisme Américain qui titille les Russes d'autre part, afin d'imposer sa suprématie sur notre vieux continent, et cela avec malheureusement l'aide des lâches gouvernants Européens.
    Cela sent de plus en plus l'histoire qui se répète.

  49. 49
    addoun dit:

    Ce Zemmour veut déporter 5 millions d'étrangers, il les vire de la France. Il devrait commencer par lui-même car son nom, Zemmour, est un nom algérien (Ain Zemmour, bourgade se trouvant pas loin de la ville de Nedroma), ses parents devraient être des immigrés, arrivant un peu plus tot que ceux qu'ils veut expulser de France. Tout le monde est immigré, il y a ceux arrivant depuis longtemps dans un pays et ceux arrivant en dernier. Le 1er homme n'est pas apparu en Scandinavie ou en France, mais en Afrique et l'émigration a commencé de l'Afrique vers le reste du monde.

  50. 50
    Mel Lemma dit:

    Bonsoir, oui, le débat c'était très bien et utile, car il y a beaucoup de personnes qui commencent à perdre les pédales en raison du mal vivre et de la propagande omniprésente des médias. Quant au débat sur l'Europe, pour moi c'est important de l'avoir ré-ouvert sur ce qui fait le problème politique, la politique de Merkel et la vassalisation des autres pays pour le profit des capitalistes sur-puissants qui détruisent les hommes et la planète. Je suis communiste, ancienne du PCF (comme ma famille généreuse et loyale depuis 1964), je suis aussi totalement en accord avec le terme de néo-stalinien que vous utilisez pour des accusations niaises que j'ai lues moi aussi (mais sur un autre site). Merci pour tout votre travail.

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive