08nov 13

En marche pour le 1er décembre

Ce billet a été lu 58 469 fois.

En dégradant une nouvelle fois la note de la France, l'agence de notation nord-américaine démontre que tous les « sacrifices », «efforts» et autres spoliations sociales imposées par Nicolas Sarkozy puis François Hollande ne servent à rien. Si l’avis de cette agence de notation était suivi, la France devrait payer beaucoup plus cher à chaque renouvellement d'une partie de sa dette. Autant dire que Standard and Poor’s déclencherait une crise sociale supplémentaire en France. On peut donc se demander quelle est la valeur économique d'un avis qui aggrave la situation qu'il prétend décrire ? Tout cela est politique, bien sûr. Le capital financier mondial veut continuer à trouver en Europe des rendements sur la dette publique aussi extraordinaires que ceux qu'il a pu obtenir déjà en Espagne au Portugal en Grèce ou en Italie. L'économie politique, c'est d'abord de la politique. Donc des rapports de force. Mais chacun alors, surtout ceux qui étaient bien intentionnés à l'égard du sacro-saint marché, est obligé de faire le constat par lequel nous avons commencé toute notre réflexion dès que le cas de la Grèce a éclaté ! Aucun des sacrifices infligés au peuple n'attendrira jamais les crocodiles de la finance. Alors à quoi bon payer encore un tribut ? Pourquoi offrir 20 milliards de crédit d’impôt aux actionnaires, sans contrôle fiscal, si c’est pour que les gardes chiourmes des agences de notation en réclament encore davantage ? Jean marc Ayrault doit cesser de cajoler les puissants. Il doit renoncer à prendre 7 milliards d’euros supplémentaires avec sa hausse de la TVA qui finance une partie de ce cadeau insupportable. Bercy doit cesser d’être le portique du MEDEF ! On va le lui dire le 1er décembre prochain en marchant pour la Révolution fiscale !

Quelques heures après que j’ai proposé sur RTL la manifestation du premier décembre à Bercy pour la révolution fiscale et contre l’augmentation de la TVA au premier janvier, la FDSEA, porte-parole des organisateurs de la manifestation de Quimper décide d’appeler la veille, 30 novembre, à un défilé contre l’écotaxe qui toucherait les routiers. Où est la défense de l’intérêt général ? Où exprimer sa colère et ses objectifs ? A Paris, on marchera contre la fiscalité qui favorise les actionnaires et parasite le travail de tous les salariés du pays. On marchera contre l’augmentation de la TVA qui va ponctionner tous les ménages à hauteur de 7 milliards d’euros, plus de 100 euros pour chacun des soixante-cinq millions de Français. Je forme le vœu que les salariés de tout le pays manifestent leur communauté d’intérêt et d’exigence de justice. Ils viendront marcher contre le portique du MEDEF à BERCY qui va ponctionner tous les Français.

Dites, François Hollande, vous savez qui est Jean Jaurès ? Dites, François Hollande, pourquoi ont-ils tué Jaurès ? Parce qu'il fallait qu'il meure pour que la guerre puisse commencer la fleur au fusil ! Il fallait qu’il n’y ait plus une voix pour appeler à la résistance, plus de point d’appui pour que les esprits ne soient pas emportés par la passion et la fureur de la guerre. Sans point d’appui, sans message de combat clair, il n’y a rien qui vaille pour construire une conscience socialiste populaire de masse. Il ne faut pas commémorer Jaurès, il faut le célébrer ! Lui. Pas ses contradicteurs ! Ni ceux qui ont applaudi à sa mort et ensuite à l’acquittement de son assassin. Il faut accepter que ce personnage ne se dissolve pas dans l’eau tiède des consensus soi-disant nationaux. Dans la vie de la gauche, dans sa durée, dans ses représentations et ses figures symboliques tout se tient : la mémoire n'est jamais une matière inerte. Elle est notre terreau d’expérience pour penser des futurs possibles. Que les indolents, les velléitaires, les insouciants fassent cohue avec les ignorants, les lâches et les réactionnaires quand il s'agit de lâcher Maximilien Robespierre, j'arrive à le comprendre, même si je ne l'ai jamais admis. Mais qu'un président de la République qui a été socialiste parle de la Grande Guerre sans dire pourquoi et comment celui-là, notre Jaurès, lutta jusqu'au bout, et contre qui, pour empêcher la tuerie, tout de même ! Et que le même soit capable d'évoquer en apologiste sans nuance la figure du seul Clémenceau, fusilleur de mutins, réprimeur d'ouvriers et responsable du traité de Versailles, qui contribua tant au déclenchement de la guerre suivante, c’est petits bras ! Et qu’il soit toujours impossible de proclamer la réhabilitation pleine et entière des mutins fusillés pour l’exemple, c’est nul, tout simplement. Rien ne dit mieux la distance morale qu'il faut prendre avec les solfériniens. Jean Jaurès est l’anti-Hollande par excellence, c'est-à-dire qu'il en est l'exact contraire quant au tempérament. L’un et l’autre connaissent l’aboutissement de ce qui est en cours. L’un accompagne le mouvement sous prétexte de réalisme, et même court devant : c’est Hollande. Il a pour lui la force d’inertie de l’ordre établi et l’assemblée générale des partisans du moindre effort. L’autre s’y oppose de toute la force du seul pouvoir dont il dispose : sa capacité d’argumenter et de mobiliser.

Jaurès ne voulait pas de l'aboutissement terrible que contenait la situation de son temps. C'est lui qui dit : « le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l'orage ». Alors, il s’est donné tous les moyens d'éviter le pire. L’Internationale devait déclencher la grève générale en cas de guerre. Il y avait comme d’habitude ceux qui n’aiment jamais dire franchement les choses. En 1912, la motion du congrès de Bâle de l’Internationale dit « tous les moyens » contre la guerre pour ne pas dire « la grève générale ». Comme d’habitude, l’ambiguïté devait permettre la synthèse « entre tous les points de vue ». Comme d’habitude, elle servit à faciliter la duplicité, et pour finir la trahison. Un an plus tard, le SPD allemand vote à son congrès d’Iéna qu’il n’y aura pas de grève générale en cas de déclaration de guerre. Nous sommes en 1913. Derrière les traditionnels flots de bonnes paroles, la vérité était nue sous les yeux de celui qui analyse sans céder aux clameurs du jour. Cela veut dire qu’il y aura la guerre. Jaurès le sait, il le dit. Jaurès se bat le dos au mur pour empêcher l’atroce dénouement. Son dernier éditorial, la veille de la déclaration de guerre, continue d’appeler à la raison. Alors, ils ont tué Jaurès. La voix de la résistance est éteinte. Chacun se rangea derrière son drapeau national plutôt que derrière celui de sa classe : la guerre peut avoir lieu tranquillement. Les socialistes allemands votent les crédits de guerre du Kaiser. Quelques heures plus tard, les députés socialistes français en font autant pour répliquer.

Des millions de morts après, éclate la grande Révolution de 1917. C’est-à-dire le peuple russe se saisissant lui-même de la décision d’arrêter la guerre, quoi qu’il en coûte. Le peuple en révolution essaye l’une après l’autre toutes les solutions politiques gouvernementales avant de prendre le pouvoir lui-même, dans le cadre de l’assemblée nationale des comités d’action citoyens des usines des quartiers de campagnes et des régiments, nommés là-bas « soviets ». Leur dernier président, un fantoche fanfaron et impuissant, le socialiste Kerenski, choisit la fuite et l’étranger dans l’indifférence générale. Mais parce qu’ils voulaient la paix contre leurs maîtres, ceux-ci leur firent la guerre civile et extérieure pendant encore quatre interminables années. Des millions de morts, des pays dévastés de fond en comble, famines et misères de toutes sortes, rien n’a arrêté la déraison. Juste la Révolution et l’action du peuple. Celle qui a éclaté en Russie, celle qui a mûri dans le mouvement des mutins fusillés pour l’exemple, celle qui se lisait et s’entendait partout depuis l’Octobre rouge. Celle sur laquelle comptait Jaurès pour empêcher tout cela. Amis, n’oubliez pas Jaurès, même si votre lamentable président lui préfère la mémoire de son adversaire politique.

TVA : tout va augmenter

Le 1er janvier prochain, tout va augmenter. Les chaussures, les vêtements, l'abonnement internet et téléphone, la consommation d'électricité, les transports en commun, la collecte des ordures ménagères… La liste est interminable. Le responsable, c'est François Hollande. Il a décidé d'augmenter la TVA. Le taux principal passera à 20%. Et le taux intermédiaire passera de 7% à 10%. Sarkozy l’avait déjà fait passer de 5% a 7%. Avec Hollande, au total, ce sera donc un doublement de ce taux en trois ans !

Au total, le gouvernement va ponctionner 7 milliards d'euros dans les poches du peuple. Une division rapide sur les 65 millions de Français aboutit au résultat suivant : la TVA Hollande va prendre en moyenne 107 euros par an à chaque Français, enfants compris ! Un couple avec deux enfants va donc voir son pouvoir d'achat privé de 428 euros par an en moyenne !

Le peuple paiera. Car la TVA est un impôt particulièrement injuste. C'est un impôt qui frappe plus fortement les plus pauvres que les plus riches. L'INSEE a calculé que les 10% des ménages les plus pauvres consacrent 8,1% de leur revenu à la TVA, contre seulement 3,4% pour les 10% les plus riches. Cette injustice se retrouve quand on prend le sujet par l'autre bout, dans l'origine des recettes de TVA perçues : "10% des revenus les plus bas acquittent 11,5% des recettes de la TVA, et les 10% les plus élevés n'en supportent que 5,2%". Cette affirmation est de Mathieu Plane. Elle date de janvier 2012. Il était alors économiste à l'Office français des conjonctures économiques. Il est désormais conseiller au cabinet d'Arnaud Montebourg !

Tout ça pour payer le cadeau de 20 milliards d'euros par an fait au MEDEF. Les 7 milliards d'euros de TVA doivent en effet financer une partie du "crédit d'impôt compétitivité". Le reste sera payé par 10 milliards d'euros de coupes dans les services publics et par 3 milliards d'euros de taxes écologiques, c'est-à-dire d'écotaxes diverses.

Avec ce système, Bercy devient en quelque sorte le portique du MEDEF : le ministère des Finances est privatisé pour devenir la caisse enregistreuse qui ponctionne le peuple pour reverser aux grandes entreprises. Car ce "crédit d'impôt compétitivité", c'est le jackpot pour le patronat, et en particulier pour les grands groupes. Ils toucheront 20 milliards d'euros par an ! Ces 20 milliards viendront s'ajouter aux 30 milliards d'euros d'exonérations de cotisations sociales déjà accordés chaque année sans aucune contrepartie.

C'est un chèque en blanc donné au MEDEF. Toutes les entreprises ayant un salarié ou plus bénéficient du crédit d'impôt. Il n'y a aucune contrepartie sociale. Ni en termes d'emplois, ni de salaires, ni d'égalité hommes-femmes, ni de formation professionnelle. Rien. Aucune. Si bien que ce "crédit d'impôt" est dans bien des cas une prime aux licencieurs. Ainsi, le groupe PSA toucherait environ 70 millions d'euros chaque année alors qu'il supprime 8 000 emplois et ferme l'usine d'Aulnay. Le groupe Sanofi, leader du CAC 40, toucherait entre 40 et 60 millions d'euros. Pourtant, le groupe supprime 900 emplois dans la recherche. Et il a réalisé 8 milliards d'euros de bénéfices l'an dernier !

Ce crédit d'impôt est anti-écologique. Le "crédit d'impôt" n'est assorti d'aucune condition écologique. C'est donc un encouragement au productivisme le plus destructeur. C'est un élément majeur de la "politique de l'offre" de François Hollande, qui consiste à demander aux entreprises de produire n'importe quoi, n'importe comment, pourvu qu'elles produisent quelque chose. Même si ça ne sert à rien d'utile socialement, même si ça pollue énormément. C'est une vision totalement archaïque, à mille lieues de l'indispensable conversion écologique du système productif. Ainsi, l'un des premiers bénéficiaires est le groupe Vinci. Le groupe qui construit l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes après avoir fait main basse sur les autoroutes. Il empocherait 80 millions d'euros par an selon certaines estimations.

Aucune contrepartie, donc. Aucun contrôle non plus ! Au passage, ce crédit d'impôt donne déjà lieu à un véritable racket entre entreprises. Les grands groupes donneurs d'ordre exigent que leurs sous-traitants cassent leurs prix, puisqu'ils bénéficient du crédit d'impôt. Les PME en bout de chaîne sont sommées de rétrocéder à leurs donneurs d'ordres ce qu'elles croyaient avoir obtenu. Quant aux salariés, ils n'auront pas leur mot à dire sur l'usage des fonds. Ils seront à peine informés.

Et, en apothéose, Pierre Moscovici a annoncé le 29 août dernier, devant l'université du MEDEF, qu'il n'y aurait "aucun contrôle fiscal" sur l'usage des fonds ! 20 milliards d'euros d'argent public distribués sans aucun contrôle ! Où sont les pleurnicheurs habituels sur la "bonne gestion" des comptes publics ? Quand « L'Express », l’accro aux Le Pen, dénoncera-t-il "l'assistanat" dont profitent indûment les grands groupes ? On dirait qu’ils s'accordent très bien de ce privilège patronal qui consiste à vider les caisses de l'Etat et du peuple pour se remplir les poches "sans contrôle fiscal". Le grand journaliste Barbier, qui a tout vu et tout compris sur les abus aux caisses d’allocation familiale, n’a pas eu une minute pour détecter « Ecomouv ». Il n’est donc pas prêt de consacrer une seule de celles qu’il réserve à la surveillance des musulmans au racket de 20 milliards d’euros en faveur des actionnaires. 

Dommage, car cette affaire est une gabegie d'argent public ! Le crédit d'impôt est totalement inefficace. Ce n'est pas moi qui le dit. C'est un organisme créé par le gouvernement Ayrault lui-même : le comité de suivi du crédit d'impôt. Ce crédit d'impôt était censé aider la "compétitivité" des entreprises qui sont dans la concurrence internationale. Je ne donne que deux chiffres. A peine 9% des 20 milliards d'euros profitent aux entreprises qui réalisent plus de 35% de leur chiffre d'affaire à l'exportation. Alors que 38% des 20 milliards vont à des entreprises qui n'exportent pas du tout. Parmi les principaux bénéficiaires, on trouve beaucoup d'entreprises qui ont des activités non délocalisables : EDF, GDF, Carrefour… Pour celles-ci, c'est un pur effet d'aubaine !

Voilà ce qu'est ce crédit d'impôt. Une mesure inefficace. Une gabegie fiscale. Une mesure coûteuse qui prolonge les privilèges du MEDEF et des grands groupes. Et qui sera payée par le peuple avec des services publics en moins et la hausse de la TVA. Voilà ce que nous voulons mettre en échec en manifestant à Paris le 1er décembre pour la Révolution fiscale et contre la hausse de la TVA.


240 commentaires à “En marche pour le 1er décembre”

Pages : [1] 2 3 4 5 »

  1. 1
    Pierre Magne dit:

    Bravo Jean-Luc.
    Le premier décembre, comme le 5 mai, nous serons tous avec toi pour marcher pour la révolution fiscale.
    Amitiés

  2. 2
    MICHEL GUENOT dit:

    Bonjour,
    Justice fiscale pour tous ! 14 tranches progressives, un impot juste, y compris sur le capital.

  3. 3
    crepinge dit:

    Espérons que tous les communistes (j'en suis) y seront.

  4. 4
    Lilly54 dit:

    Bonsoir Jean-Luc, bonsoir Amis,
    Oui, il est temps ! La droite dans la rue ça commence à bien faire. Tous dans la rue le 1er décembre ! Vos prestations médiatiques sont revigorantes. Merci.

  5. 5
    Cathy Rousseau dit:

    Nous te suivrons toutes et tous Jean-Luc, tu es le seul à nous faire marcher dans le bon sens et le bon chemin ! Heureusement que tu es là, la politique a plus de goût. Résistance !

  6. 6
    richard30 dit:

    Bonsoir.
    Pourquoi ne pas faire coïncider cette marche, manifestation ou sortie dans les rues, avec le téléthon? La mobilisation devrait être importante. Puisqu'il s'agit de se mobiliser contre certaines maladies dues aux gènes, considérons que notre démocratie est malade et que les gênes commencent à se faire cruellement sentir. Démocrathon, pour réhabiliter la souveraineté des citoyens.

  7. 7
    pops34 dit:

    Bonnets phrygiens contre bonnets rouges.

  8. 8
    JB dit:

    "Il ne faut pas commémorer Jaurès, il faut le célébrer !"

    Pour le centenaire de sa mort (en 2014), la récupération, l'édulcoration et autres manœuvres ne vont pas manquer!

  9. 9
    LASIXIEMESINONRIEN dit:

    Le peuple souffrant est maintenant mûr pour nous suivre sur nos propositions de la refonte totale de la fiscalité. Avec la TVA tout est lié. Il faut battre le fer tant qu'il est brulant. En décembre nous devons également nous mobiliser, comme pour la TVA, pour imposer notre politique fiscale en remplacement de celle d'Hollande qui étrangle les petits et moyens contribuables.

  10. 10
    chveik dit:

    Merci de nous faire ce rappel historique de Jean Jaurès qui éclaire utilement la situation actuelle.
    Hollande le consensuel mou se prend les pieds dans les portiques, pour n'avoir voulu rien remettre en cause des magouilles de son prédécesseur, il les prend en pleine figure, bien fait.

  11. 11
    kitrost dit:

    On va diffuser encore et encore pour cette marche. La colère est grande dans la population il faut tout donner pour que ça bascule du bon coté. Peu de monde peut rester en dehors des enjeux actuels. Camarade jean Luc vous êtes un seigneur. Votre ardeur au combat me donne une énergie énorme.

  12. 12
    Laurent Loubère dit:

    Vive la révolution fiscale ! C'est une formule que je comprends et Jean-Luc est le seul à employer ce genre de mots. Nous devrions tous être avec lui ce jour là ! Nous les partageux, nous les tranquilles, nous les patients, nous qui pensons que ce monde devrait être plus beau, sans ces différences sociales qui n'ont ni raison ni logique mais qui pourtant nous oppriment chaque jour de nos vies et ce depuis des milliers d'années. D'abord les dieux inventés par les prêtres pour ne pas participer à la vie quotidienne, pour ne pas travailler et être nourris par les crédules. Après les chefs et les rois qui se sont sous couvert de droit divin élevés au dessus du peuple et vivre sans rien faire dans le luxe. Et aujourd'hui les bourgeois qui nous bassinent avec les différences de QI, de culture, de couleur, de religion, de métier, de salaire. Qui peut justifier sans honte qu'un travail utile pour la société soit moins ou plus payé qu'un autre ? Ces bourgeois qui ont repris les vieilles ruses des nantis pour abrutir le peuple à coup de match de foot et d'idoles. La télé et les médias pour enfumer. La haine dirigée vers celui qui est payé à ne rien faire avec le RSA et les aides de la CAF et qui vit aussi bien (ça reste à prouver) que celui qui travaille et ne gagne que le SMIC. Qui fabrique tout ça ? Jusqu'à présent nous avions de l'espoir dans le parti de Jaurès. Mais les socialos d'aujourd'hui ne sont que des bourgeois et...

  13. 13
    champa10 dit:

    Avec un grand oui pour cette grande marche sur Bercy le dimanche 1er décembre 2013. Un grand merci a toi Jean-Luc pour cette idée.

  14. 14
    ValMau dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Je serais avec toi pour la marche du 1er Décembre 2013 pour la révolution fiscale, et bien d'autres, aussi. Je suis un Communiste conscient qu'il nous faut additionner toutes les forces de Gauche pour arriver à un résultat positif. D'ailleurs à l'occasion du téléthon on pourrait l'appeler Révolution Fricthon Fischton.

  15. 15
    naif dit:

    Merci,
    Ce billet est lumineux d'intelligence historique, politique, économique et surligné d'humanisme. Je l'ai dévoré, dégluti, savouré comme une nourriture que j'aime. Je l'ai relu, parce que trop vite lu, trop vite avalé comme d'hab quand j'aime. On a envie d'en rajouter, tant les faits dégringolent, parce que les coups de gueule s'ajoutent au fur et à mesure que les descriptifs s'étalent. Tout va augmenter. "Le 1er janvier prochain tout va augmenter. Il a décidé d'augmenter la TVA. Le taux principal passera à 20%. Et le taux intermédiaire passera de 7% à 10%. Sarkozy l’avait déjà fait passer de 5% a 7%. Avec Hollande, au total, ce sera donc un doublement de ce taux en trois ans !" Mais vous auriez pu ajouter l'arnaque qui devait justifier la hausse à 20% c'est à dire la baisse sur les produits de première nécessité de 0;5% (càd à 5%). Et bien non, même cette baisse n'aura pas lieu car soit disant invisible sur les prix ! elle est pas belle la dialectique ! Sous prétexte qu'il est le président de tous les Français, nous devrions être compatissants envers ceux qui ont voté pour que ça change dans l'autre sens. C'est le syndrome de Stockholm ! à l'échelle de la nation. Au tribunal de l'histoire ils devront plaider cette manifestation de l'inconscient, poussé par le premier but de l'être humain : la survie. Sinon ils devront êtres déclarés fous. Ou pire: opportunistes ! dont les intérêts sont contraires à la légitimité de leur fonction

  16. 16
    dedifun29 dit:

    Très bonne idée, il va falloir mettre à profit le laps de temps qui nous sépare du 1er décembre soit 3 semaines pour s'organiser et mobiliser ! En espérant qu'en ces temps difficiles, on parviennent à toucher autant de monde (voire beaucoup plus) que le 5 mai dernier...

  17. 17
    pichenette dit:

    "Chacun se rangea derrière son drapeau national plutôt que derrière celui de sa classe: la guerre peut avoir lieu"!

    Quand on a conscience de vivre ce qui a déjà eu lieu, la nausée prend. D'autant plus que le matraquage médiatique tout public fonctionne à outrance ! De quoi presque ne pas s'offusquer des fermetures des télés en Grèce et en Espagne. Misère, mais bon il faut plus que jamais continuer la lutte.

  18. 18
    Christine Duplaissy dit:

    A propos de Jaurès, de Clémenceau et des mutins de 1917, parfois, une chanson dit plus et mieux que je ne saurais le faire, ici. Je serai dans la rue au coude-à-coude avec tous mes camarades le 1er décembre ! Salutations à tout le monde.

  19. 19
    martine dit:

    La Grèce est le berceau de la démocratie et la troïka en a fait le tombeau. Si tous les démocrates européens se lèvent devant cette infamie ce sera un signe fort qui sera compris en tant que tel par les fossoyeurs de la Grèce et du reste de l'Europe !

  20. 20
    Trinita dit:

    Allô, Standard and Poor’s, vous pourriez baisser notre note svp ? On a besoin de faire passer des nouvelles mesures. Si je me souviens bien, c'est ce qui est raconté dans la Stratégie du Choc de Naomi Klein, avec le gouvernement canadien.
    Il y a des Avenue Jean Jaurès. Nous sommes dans l'impasse Hollande.

  21. 21
    Michel 65 dit:

    Juste un rappel. Impôts 2014, 72 milliards. Fraude Fiscale, 80 à 120 milliards

  22. 22
    JeanL dit:

    Bravo! Tout à fait d'accord avec ce billet. Et qui plus est dites moi ce que représente 40 M€ pour une boite qui fait 8 Milliards de bénéfices, même pas une aumône, un gaspillage pur et simple. Ils doivent bien rigoler chez Sanofi !

  23. 23
    mb_49 dit:

    La dégradation de la note de la France ne rentre pas dans le cadre de "La stratégie du choc", mais plutôt dans un autre cadre. C'est une aide à ce gouvernement de vendus à faire passer la douloureuse. Les marchés craignent par dessus tout un refus massif de la politique de Hollande (pardon, de leur politique). Le fait que l'écotaxe ait été ajournée a donc été recommandé par les marchés eux-mêmes au gouvernement pour éviter que le pays ne s'embrase. Donc cette dégradation est un soutien en retour à ce gouvernement de salopards afin qu'il puisse justifier son futur tour de vis... en douceur. Les financiers sont bien plus retords qu'il n'y paraît, même pour un esprit averti.
    La simple conséquence est qu'il ne faut pas hésiter : tous à Bercy le 1er décembre. Depuis quelques mois bien des gens de bonne foi se demandent quand et comment les citoyens alalient bien pouvoir reprendre le dessus du matraquage et de l'endormissement des consciences. Certes les errances économiques bretonnes ont permis de secouer le pays de sa torpeur mais la dégradation de la note et ses conséquences attendues (2015, ai-j entendu ?) et les cadeaux fiscaux ont des chances d'être la rupture que l'on espérait. Je pense aussi à des manifs transfrontalières qui se regrouperaient aux points de passage entre la France, l'Espagne et l'Italie, entre l'Espagne et le Portugal et en plus le même jour. Pas facile à organiser mais qui sait ?

  24. 24
    gege dit:

    Petite observation à ceux qui prétendent que les élections municipales n'ont qu'un impact local et surtout pas politique; cette hausse de la TVA va donc toucher toutes les communes, simple exemple que cite Jean- Luc la majoration sur les ordures ménagéres et sans doute bien d'autres choses feront baisser les budgets en plus des restrictions programmées. Comment les partisans de l'union solférinienne pourront expliquer ceci dès le premier tour à leurs électeurs ? Choisiront-ils l'augmentation des impôts ou la diminution des services publics ? Une raison supplémentaire d'être présent à cette marche qui vient à point nommé. Bravo pour la stratégie.

  25. 25
    pascal des landes dit:

    Camarades,
    Merci à Jean-Luc Mélenchon de remettre Jaurès dans la mémoire de la commémoration de ce centenaire de 14-18. L'assassinat de Jaurès, l'acceptation par la sociale démocratie européenne de l'époque d'abord en Allemagne, puis en France, furent une lourde défaite pour les peuples d'Europe, et la classe ouvrière de part et d'autre du Rhin. Des millions de morts, des millions d'estropiés, des pyramides des âges tordues comme fer à la forge.
    20 ans après, la sociale démocratie, renoncera à repousser les ardeurs fascistes et nazies, au termes de concessions impensables à la finance, d'une austérité meurtrière sous Bruning. 10 ans plus tard, une certaine SFIO enverra les appelés en Algérie. A chaque fois que la classe ouvrière, que les salariés cède sur le terrain de leurs droits, sur leurs salaires, à chaque fois que le terrain se dérobe sous leurs pieds, alors longuement préparée la guerre fauche ses jeunes. Que penser aujourd'hui de ces millions de jeunes au chômages en Europe, et de la partition hasardeuse des Balkans, entre ceux qu'on reconnaît comme européens, et ceux qu'on relègue parce que musulmans en Albanie, en Bosnie, au Monténegro, au Kossovo, après avoir rejeter le seul médiateur possible en cas de conflit : la Turquie? « le capitalisme porte la guerre comme la nuée porte l'orage », L'austérité exacerbe la concurrence entre humains et à l'élimination des plus vulnérables.

  26. 26
    magda corelli dit:

    Un très joli portrait de Jaurès par l'historien Henri Guillemin. Quel est l'abruti qui a écrit le discours de FH ? Un solférinien sans doute.
    Je serai présente à la marche le 1er décembre car les impôts doivent être proportionnels aux revenus comme cela avait été décidé lors de la grande révolution de 1789.Des impôts il en faut pour financer l'éducation, le système de santé, les transports publics, les infrastructures routières bref tout ce qui est nécessaire au bien public. Je considère que Moscovici vient de se faire humilier par cet agence de notation. J'ai le sourire aux lèvres. Bien fait !

  27. 27
    alinber dit:

    Parfait, la situation globale, le positionnement de l'usurpateur de l'Élysée, et la fiscalité le cœur du problème sujet qu'il ne faut pas lâcher, il est trop énorme, trop évidemment dévoyé, trop protégé par ces faux hommes d'états qui ne font que du lobbying.

  28. 28
    Christian B dit:

    Un grand Oui pour le 1er décembre, Noël avant l'heure, car ce rassemblement doit absolument être massif, c'est essentiel.
    Merci à Pierre Laurent de rester à la maison ce jour là.

  29. 29
    damien dit:

    Les vraies causes de la guerre entre les peuples sont à chercher dans l'accumulation du capital. C'est pourquoi au dessus de 300 000 euros, on prend tout!

  30. 30
    xavier juma dit:

    Jean Luc, une question trés materielle, pour le 1er, est ce qu'on amene nos balais? et pour le PCF Paris on prend nos pinces à linge? c'est plus le front de gauche, c'est le front des ménageres!

  31. 31
    Daniel Fleury dit:

    Nous voici donc revenu sur le chemin commun qui va un peu aérer les urnes. Nos père noël de la courbe du chômage qui s'inversent vont en être tourneboulés. Ils avaient cru sortir le front de Gauche par la fenêtre, le voilà qui revient par un portique qui célèbre la finance. Une manif à Bercy, diantre, voilà qui va déranger quelque salopard qui pensait avoir remis sa copie.
    J'avoue avoir douté, quand à potron minet j'ai appris la nouvelle, mais me voilà rassuré, mes amis prendront le car.
    Je fais ce que je peux, mais on va y arriver, tous ensemble.

  32. 32
    Noel dit:

    Concernant le crédit d'impôt de 20 milliard, les cliniques privées vont avoir ce crédit alors que les hôpitaux publics ne toucherons rien.C'est la concurrence libre et non faussée.

  33. 33
    françois dl dit:

    La contre attaque n'a pas tardé et gageons que grand bruit médiatique sera fait autour de la manif des bonnets avec un silence inversement proportionnel concernant celle des foulards rouges du dimanche. Si les nigauds défilent le 30 cela confirmera que sous le bonnet il n'y a décidément rien de concret. Il y a pourtant des syndicats sensés expliquer à ces pauvres salariés que leur intérêt n'est pas de manifester avec leurs exploiteurs non ? Ou alors c'est à désespérer. La problématique est simple si on ne peut compter ni sur les médias ni sur les syndicats pour remplir les bonnets de matière grise non formatée, qui le fera ?
    Attendons nous aux mesures habituelles concernant nos démarches : silence radio avant et après évènement et marche des bonnets mise à la une de tous les journaux. Ainsi vont les choses quand les puissants ont tous les pouvoirs.

  34. 34
    Michèle dit:

    Au lever du jour, cet appel à s'opposer à l'abus de pouvoir, c'est un réveil au plein sens du mot. La déprime qui nous guette disparait dès qu'on s'exprime comme les rayons percent le brouillard.
    Le 1er décembre nous nous exprimerons empreints de la transmission de celui qui est devenu un héros d'avoir été assassiné, Jean Jaurès.

  35. 35
    Alain Tétart 60150 74 ans dit:

    Et à votre avis, ils vont partir où ces bénéfices prévus par les 20 % de commissions sur les encaissements que vont encaisser les investisseurs des portiques mis en place pour l'écotaxe ? L'argent collecté par cette association italienne, va je l'espère virer les 80 % restants à la France puisqu'elle agira pour le compte de la France, oui mais... les 20 % prévus comme commissions sur le montant total vont bien restés en Italie, vous voyez vous les dirigeants de Vincy, la SNCF, SFR, et autres français faisant partie du tour de table ramener en France dans des valises l'argent gagné et encaissé en Italie ? que nenni, cet argent sera viré sur des comptes de paradis fiscaux, et le tour sera joué ! merci qui merci Sarkosi, mais aussi merci le gouvernement actuel qui a entériné cette opération plus que discutable ! L'état dit faire la chasse à ceux qui planquent leurs bénéfs en dehors de chez nous, et parallèlement il l'organise lui même ! c'est pas beau ça ?

  36. 36
    educpop dit:

    Ils ont tué Jaurès comme le conformisme tue la sincérité des enfants quand ils deviennent grands. C'est comme si devenir adulte était synonyme d'accepter de rentrer dans le rang, mais on ne dit pas par qui est pour qui sont composés ces rangs.
    Ils ont tué Jaurès pour que le nationalisme remplace le patriotisme, Les partis fascistes ont toujours été à l'avant garde pour ce tour de passe passe. Ils essaient de tuer notre sincérité pour que le conservatisme continue de permettre aux partisans du moindre effort de vivre peinards. Aujourd'hui les mêmes forces essaient de refaire le coup du repli sur soi face à l'ouverture sur les autres et la tentation est grande. Il faut sans doute voir dans le positionnement de Jean-Luc Mélenchon la volonté humaniste de redresser la tête plutôt que de courber l'échine, c'est beau et dangereux comme la tragédie antique.

  37. 37
    Nadia MOISSET dit:

    Je viens de visionner l'interview sur RTL, c'est clair, net précis et plein d'humanité et de considération pour tout ce peuple qui n'en peut plus de payer. Et d'ailleurs n'en a plus les moyens.
    Oui à la marche fiscale, je/nous sommes avec vous Jean-Luc début décembre selon la date retenue par le FdG. A bientôt et merci pour vos analyses brillantes qui nous permettent de nous y retrouver dans la jungle inaudible et démoralisante propagée par les médias et leurs soi disant "journalistes" et nous maintient dans l'espérance.

  38. 38
    Renée AKAR dit:

    Bravo à tous. Les anciens, ceux qui ne peuvent plus battre le pavé, sont fiers de vous, et suivent tous vos faits de résistance. Et bien sûr voteront Front de Gauche chaque fois que l'on pourra voter. Et nous parlerons, discuterons en famille, avec les amis, les voisins. Bon courage, et j'espère de bonnes réactions à vos actions.

  39. 39
    champa10 dit:

    Qui vente, qui neige, ou avec la pluie, en avant avec cette grande marche sur Bercy le 1er décembre 2013 pour faire le grand ménage, honte au gouvernement PS. On lâche rien.

  40. 40
    Denis F dit:

    Une suggestion en passant. Et si on se radicalisait vraiment !
    Qui aura le courage de lancer un appel à la grève générale du paiement de l'impôt ? Tout le monde suspend les prélèvements automatiques et plus personne n'envoie de chèque au trésor public.
    Quel citoyen conséquent aura le courage de n'acheter que le minimum vital pour manger chichement pendant un mois ? En faisant ses courses chez les petits commerçants, en boycottant les supermarchés ?
    Combien de comités de citoyens vont se créer pour interdire l'accès des parkings de supermarché ? Il faut rester sur la voie publique, pas entrer sur le parking (propriété privée). En attendant, je penserais bien à vous tous le 1er décembre, et je ferais une pétition de soutien dans mon quartier que j'enverrais au Parti de Gauche, il en fera ce qu'il jugera utile d'en faire.

  41. 41
    mimi dit:

    A lire ce billet, c'est consternant de vérités.
    Et comment, grâce à ce gouvernement d'incapables, empêcher la droite et celle qui est nauséabond de revenir, car beaucoup d'abstention, beaucoup de vote FN par "punition", voter FdG évidemment mais cela ne suffira pas, car la vrai gauche n'est pas unie, c'est désespérant. Marcher, marcher c'est bien et puis... On dira qu'on était 10 000, 30 000, 50 000 croyez-vous que cela suffira, ont a tellement marché depuis des décennies, c'est les socialos qui nous font marcher plutôt.
    Déprimé.

  42. 42
    AF30 dit:

    Gaëtan Gorce, Sénateur PS de la Nièvre « En 100 ans, le monde sera passé du ballon dirigeable au supersonique et le PS de Jean Jaurès à Harlem Désir »

  43. 43
    Franck dit:

    @AF30.
    C'est la description parfaite du fameux signe de reconnaissance ridicule du PS pendant la campagne2012. Vous vous rappelez ? les mouvements de bas qui se croisent en sens opposés. Aller à contre sens de l'évolution de la conditions humaine. Trop des rebelles graves au PS (à la djeunes) !
    Pour la marche pour la révolution fiscale, il faut absolument faire exploser le score lors de la marche le 1er décembre ! Il faut ce rapport de force. Le symbole de Bercy est idéal pour dénoncer ce hold-up. C'est là que se décident les mauvaises ponctions et les mauvaises répartitions. Allons faire pression directement là où ça se passe. Ne laissons pas la rue aux opportunistes régionalistes et autres nostalgiques rétrogrades !

  44. 44
    pmjtoca dit:

    Je viendrai le 1er, avec un foulard vert et rouge, et un balai.

  45. 45
    Denys 54 dit:

    A propos de la marche (a laquelle je participerais comme communiste), on peut d'ores et déjà imaginer que "Le Monde" va sortir un N° spécial Mélenchon avec les photos habituelles en noir et blanc.

  46. 46
    pascale71 dit:

    Aujourd'hui les 50 ans du film Les Tontons flingueurs. Les médias tout sourire (moi aussi d'ailleurs) sur les répliques de ce film culte du cinéma Français. Vous me direz jusque là rien de particulier, j'y viens. Encore dernièrement beaucoup de personnes se sont offusquées des propos de Jean Luc (nigauds, etc.). Des mots mal ressentis ? bien que bon-enfant. Ce film faisant parti du patrimoine Français de part ces dialogues cru et dru. Si seulement la compréhension des mots pouvait en être de même lorsque Jean Luc emploie des termes ciblés, mais mal compris. Le parlé cru et dru n'est ni vulgaire ni agressif lorsqu'on le comprend.

  47. 47
    adarr dit:

    Pour ceux qui n'auraient pas le courage de parcourir ces pavés, les chiffres à retenir sont les 110 Md€ offert en 2013 aux entreprises, qui n'étaient "que" de 65Md€ en 2007 (et dire que je m'étouffais déjà avec ce chiffre, là c'est l'achèvement, je n'ose m'imaginer jusqu'où ça ira). Il faut comparer ces chiffres à ceux du soit-disant "trou de la sécu" de 16,2Md€, au 63,4Md€ pour l'éducation nationale en 2014 (46Md€ en 2013, une honte !). Bref, jetez un oeil à cette infographie pour halluciner un peu plus.

  48. 48
    marianne31 dit:

    A tous ceux qui ne votent plus et sont dégoutés de la politique il faut sortir de cette crise tous ensemble avec la vraie gauche la gauche qui n'est pas de droite une gauche qui s'assume et porte l'espoir le Front de gauche.
    En finir avec cet ultra-libéralisme, la" concurrence libre et non faussée", l'austérité, ce capitalisme décadent ces magouilles, les paradis fiscaux, l'appauvrissement de tous au dépends des gros bonnets (rouges ?), les poissons empoisonnés, la pollution, les graines Monsanto et ses pesticides et en prime la xénophobie le racisme et la haine !
    Cela ne nous mène qu'au désastre. Le front de gauche pour un changement radical vers le bien vivre.

  49. 49
    octobre dit:

    D´accord avec Denis F
    Vivre chichement mais sainement, ici on le fait déjà, c´est bon pour l´esprit et cela donne le pas alerte. Produits locaux et petits commercants en évitant le plus possible les produits douteux. Cela redonne le gout de ce qu´on mange. Tout commence au niveau personnel. A tout ceux qui mangent sans faim ni appetit.

  50. 50
    Bruno dit:

    J'attendais cet appel. Merci Jean Luc, nous serons derrière toi, si P. Laurent se joint a nous c'est bien, sinon on se passera de lui. Moi ancien élu du PCF je serai du combat.

Pages : [1] 2 3 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive