18août 13

Entretien paru dans le JDD le 18 août 2013

« Valls est contaminé par le FN »

Ce billet a été lu 49 572 fois.

Le gouvernement entérine et accroit la réforme Sarkozy

Communiqué du 27 août 2013

La réforme des retraites annoncée par Jean-Marc Ayrault fait froid dans le dos. Elle obéit aux injonctions de Bruxelles et dément les prévisions optimistes de François Hollande sur la reprise : les déficits annoncés en 2020 tablent sur le même niveau d’emploi qu’aujourd’hui !

La retraite à 60 ans est définitivement enterrée. L’extension de la durée de cotisation va se poursuivre pour atteindre 43 ans en 2035. Il s’agit d’une triste première pour un gouvernement « de gauche ». Les cotisations salariales et patronales vont augmenter dès 2014. Si à première vue cet effort du patronat pourrait être une bonne nouvelle, c’est en fait un trompe l’œil : Ayrault a annoncé une diminution des cotisations patronales finançant la politique familiale…

Lire la suite…

Qu'avez-vous pensé de l'activisme estival de l'exécutif ?
C'est de la politique à l'ancienne, avec une communication à la papa. Avez-vous vu Ayrault et son pique-nique avec les enfants à Matignon ? Des gosses en vacances au bureau du grand chef ? Quelle faveur ! La réception annuelle des pauvres au palais ! Je trouve ça glauque !

itw_jddPartagez-vous l'optimisme de François Hollande, conforté par le léger rebond de la croissance ?
Non. Le chômage augmente, l'investissement s'effondre, le pouvoir d'achat va subir deux chocs : la TVA en janvier, puis l'augmentation de la CSG ! On va dans le mur! Ce n'est pas un rebond mais un spasme, comme dans une agonie.

Pour vous, les orientations économiques ne sont pas les bonnes ?
C'est un contresens total. Enfermé dans sa bulle, entouré de banquiers, de copains de promotion de l'ENA et de technocrates, Hollande se fait un récit enchanteur de sa présidence. Il n'a de vision sur rien. Voyez le crédit d'impôt compétitivité et son cadeau de 20 milliards aux entreprises : produire n'importe quoi, n'importe comment, en baissant le coût de production. Du libéralisme ! La raison d'être de la gauche, c'est l'économie à partir des besoins humains. Si nous lancions la planification écologique, il y aurait des millions d'emplois et de salaires, et tous les comptes publics passeraient au vert ! La transition écologique et la politique du "bien vivre" sont les leviers du futur.

François Hollande ne serait pas de gauche ?

Il pratique une politique de droite. En un an, Hollande a plongé notre pays dans la déprime. Cet homme nous enlève le goût du futur ! Tout cela pour un objectif servile : payer la dette. Il a rompu avec tout ce qui était le programme de la gauche traditionnelle, mais aussi avec celui de la nouvelle gauche. Notre-Dame-des-Landes, l'huile de palme, les forages de gaz de schiste : cet été a été un festival d'archaïsmes !

Il manquera 20 milliards en 2020 pour financer le système de retraites. Faut-il le réformer ?

Quel faux problème ! La clé du financement des retraites est le niveau de l'emploi. Là encore, Ayrault ne fait qu'appliquer les ordres des commissaires européens. Bien sûr, Hollande va manœuvrer pour embrouiller le dossier et le faire passer en force. Nous serons derrière les syndicats, en première ligne. Pour la première fois, un gouvernement qui se dit de gauche va faire reculer une conquête sociale. C'est un drame.

L'un de vos proches a qualifié Manuel Valls "d'extrême droite du PS". Qu'est-ce que cela veut dire ?

Mme Le Pen est à deux doigts de gagner son pari. Non seulement elle a séduit la plus grande partie de la droite, mais elle a aussi contaminé Manuel Valls. Or c'est lui qui donne le ton au gouvernement. Voyez comment il a pollué une partie de l'été avec la question du voile. Les musulmans dans notre pays font l'objet d'une stigmatisation insupportable. Lui a décidé de manière cynique d'utiliser cette situation malsaine pour installer son personnage : un dur et violent qui chasse sur les terres de Mme Le Pen. En plus, il se permet de gourmander publiquement la ministre de la Justice et de la repeindre en laxiste. C'est incroyable : il en est à défendre la politique de sécurité de Nicolas Sarkozy !

Montebourg accueille Bartolone dimanche à Frangy-en-Bresse. Sont-ils utiles pour faire changer de l'intérieur le cap de la majorité ?

J'encourage tous ceux qui font acte de résistance, même si je déplore l'orientation antiécologiste prise par Montebourg. Claude Bartolone a utilisé des mots plus durs que les miens sur la confrontation avec l'Allemagne. Aurait-il changé d'avis alors que Mme Merkel a maintenu son talon de fer sur la gorge des Français ? Eux, comme l'aile gauche du PS, s'ils croient ce qu'ils disent, doivent passer à l'acte. Ils ne peuvent à la fois critiquer la ligne du gouvernement et continuer comme si de rien n'était dans les ministères et à l'Assemblée.

Au regard des résultats des élections partielles, comment expliquez-vous que la situation ne vous profite pas plus et profite au FN ?

Le premier pourvoyeur du Front national, c'est François Hollande par la démoralisation et la démobilisation qu'il répand. Cet homme a divisé tout le monde : la gauche, les syndicats et son propre gouvernement. Mais je ne cherche pas à diminuer nos difficultés et je m'en attribue une part. Nous n'avons pas assez mobilisé, et je m'en veux beaucoup.

Ne tapez-vous pas trop fort sur le PS ?

Non. Notre formation n'a que quatre ans et nous sommes déjà l'une des quatre forces politiques centrales. Certes, ma faconde et ma gouaille sont parfois des cache-misère. Nous n'avons pas fini de nous ajuster. Mais nous disputons au parti solférinien la première place. La langue mielleuse et les ambiguïtés ne servent à rien. Parler cru et dru éveille les consciences, provoque du débat. Le gouvernement conduit dans le mur. C'est donc globalement qu'il faut le cibler pour, le moment venu, former un gouvernement bien préparé.

Pour les municipales, les communistes sont tentés par des alliances de premier tour avec le PS. Vous êtes toujours pour l'autonomie ?

Il y a une divergence. Il ne faut pas la dramatiser. De toute façon, ça se décide localement. Pour moi, il faut être autonome pour mobiliser des forces déterminées à donner le coup de balai de la révolution citoyenne et de l'humain d'abord. J'aimerais tant que ces élections soient aussi une préparation du futur ! On doit faire l'essai d'une nouvelle convergence avec les Verts autonomes et les socialistes critiques, le NPA, les collectifs.

Vous serez, en revanche, candidat aux européennes. Quel sera l'objectif ?

Nous allons proposer aux Français de renverser la table. Avec un vote sanction : contre cette ­Europe "austéritaire" et cette gauche toxique ! Le parti de Hollande peut s'effondrer. Si nous passons devant lui, tout peut changer. Nous proposerons de former un nouveau gouvernement sans cette petite coterie de solfériniens. Seule notre ligne peut couper la route au Front national. Quant à savoir où je serai candidat, c'est une décision collective. L'élection est nationale. Je veux surtout être utile.

Tags: , , , , ,


281 commentaires à “« Valls est contaminé par le FN »”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 »

  1. 1
    Berland dit:

    Quand Mélenchon s'exprime la meute des solfériniens s'agite. Quand l'UMP attaque, on entend plus rien. Cherchez l'erreur !

    Pourquoi les "principaux" médias depuis hier ne diffuse pas ceci ?
    Pour le PCF, «Jean-Luc (Mélenchon) dit aujourd'hui ce que le peuple de gauche ressent, c'est-à-dire une exaspération, une déception immense» par rapport à François Hollande et au gouvernement, a rétorqué le porte-parole du Parti communiste, Olivier Dartigolles, sur BFM-TV. «L'outrance est plutôt du côté du ministre de l'Intérieur, parce que l'été de Manuel Valls est un été funeste, à la fois pour la gauche et pour la République» a-t-il ajouté.

  2. 2
    Stéphane La dit:

    Ne tapez vous pas trop sur le PS?
    Nous mettons face à leurs actes, ceux qui n'ont pour toute politique que de vendre des illusions et qui, au final en arrivent à solder leurs propres espoirs.

    C'est une proposition, une possibilité de réponse, pour ne pas se faire piéger par l'attaque contre le gauche..
    L'Histoire n'est pas terminé. Nos ennemis sont ceux qui mènent le peuple à sa faillite.

  3. 3
    ETIENNE dit:

    On ne peut faire plus court et concis.
    Bravo.

  4. 4
    turmel jm dit:

    Je partage l'ensemble de cet interview et suis satisfait également de la réaction passée sous silence de Dartigolles.
    Mais sur l'Europe nous devrons être beaucoup plus précis. Ne pas avoir peur que nos propositions soient associées à celles parfois du FN.
    Par exemple,sur la réindustrialisation de notre pays, pour un certain protectionnisme dit intelligent,et bien expliquer comment et avec qu'elles conséquences nous nous opposeront aux injonctions de Bruxelles.
    Bien que nous ne sommes pas tous sur la même longueur d'onde au FdG, y compris au sein de chaque parti qui le compose. Nous devrons être claire sur notre vision de L'Euro,et pour qu'elles raisons nous ne militons pas pour en sortir.
    Sur ce dernier point, j'avoue que je ne suis totalement convaincu,ni par les uns,ni par les autres,celles et ceux qui votent malheureusement pour une position beaucoup plus simpliste, c'est peut être aussi parce que notre argumentation plus difficile à comprendre leur paraît éloignée des questions de la nation? De la réorientation vers une Europe sociale qui leur paraît impossible face à la dictature des marchés (peut être n'ont t-ils pas tord ?).
    A ce sujet, j'ai été très sensibilisé par la contribution de mon camarade du Nord H Pauly dans l'Huma du 11 juin intitulée :" Combattre les populismes passe par le populaire".

  5. 5
    Courrierlecteur dit:

    Bonjour les amis, et bon anniversaire à notre porte parole.
    Même si je fais peu de commentaires en ce moment, je reste toujours cependant un fidèle lecteur des billets. Un régal! Je n'ai malheureusement pas eu le temps de lire les deux derniers billets et je vais avoir peu accès à internet pour quelques temps encore. (Plein de route à faire, et déjà en retard) Aussi, ma réaction d'aujourd'hui, n'est qu'un bref témoignage de sympathie. Bon courage et merci d'avoir changé mon regard de la vie politique.

  6. 6
    Syl91 dit:

    Bonjour.
    Je pense que Monsieur Mélenchon est le meilleur atout et également le plus gros handicap du front de gauche et ça me navre. C'est une erreur fondamentale de taper sur le FN, du coup les idées du Front de Gauche passent en arrière plan par rapport à ce seul aspect. La lutte contre le FN occulte le reste. Oui le FN c'est mal, mais l'angélisme de la gauche (en général) sur les questions de flux migratoire ce n'est pas forcément bon non plus. Comme dans tout il faut de la mesure. Mais je vais laisser tomber ce sujet, je pense que je ne trouverai aucun écho ici.
    Permettez moi juste de dire qu'il faudrait développer davantage le discours économique, écologique, les perspectives, les grandes ambitions de demain, les projets fédérateurs et laisser le FN vivre sa vie dans son coin. Je vous assure que le Front de Gauche y gagnerait. L'opposition systématique à une autre formation politique sur un seul sujet ne fait pas un programme.

  7. 7
    Syl91 dit:

    Juste un exemple... En lisant l'article complet il y a plein de choses que j'estime pertinentes. Quel est le titre (qui est supposé résumer l'information principale) ? "Valls est contaminé par le FN "
    Belle illustration de ce que j'essaye d'expliquer.

  8. 8
    Fabien-20e dit:

    Les médias se sont focalisés sur le passage sur Valls. Pourtant, ce n'est qu'une question parmi une dizaine d'autres... Pour ma part, j'aurais largement préféré que le JDD titre "Hollande pratique une politique de droite!".
    Comme par hasard, ils préfèrent mettre l'accent sur ce qui est le le plus facilement utilisable contre nous... Ils n'ont quand même pas osé titrer "les musulmans font l'objet d'une stigmatisation insupportable", mais c'est tout juste! Cette dernière phrase, malheureusement, donne lieu à nombre d'interprétations fâcheuses. Le PG n'est pas soupçonnable de quelque complaisance que ce soit vis à vis des intégristes, y compris musulmans. Il a une conception exigeante de la laïcité. Mais qui, à part les militants, connaît les prises de position qui en témoignent? Bien sûr, le sujet est piégé. Bien sûr, relégation et discrimination alimentent le communautarisme et l'intégrisme. Bien sûr, certains utilisent le sujet à des fins bassement politiciennes, alimentant les peurs de nos compatriotes. Mais je ne suis pas sûr qu'il faille jeter un voile pudique sur le sujet...
    Oui, il y a dans ce pays une minorité d'intégristes (pas uniquement musulmans d'ailleurs). Ces gens-là doivent être combattus sans faiblesse. Pas d'indulgence pour ceux qui, à Trappes comme ailleurs manipulent la population, allant jusqu'à fomenter des émeutes! Reste que le meilleur moyen de combattre l'intégrisme est de tenir enfin la promesse républicaine d'égalité des droits. Tant que des populations entières seront vouées au chômage de masse, praqués dans des quartiers abandonnés de l'Etat, en butte à toutes les vexations; le discours de repli communautaire trouveront une oreille attentive.

  9. 9
    tersa dit:

    Bonne rentrée Politique ! Ce pavé dans cette marre puante n'éclabousse que les concernés. Ce jour est un bon jour J pour vous et pour nous. Merci.

  10. 10
    Eric Jamet dit:

    Bon anniversaire camarade !

  11. 11
    GrandPan dit:

    L'anecdotisme avec lequel le Parti Solférinien réplique à des reproches fondés et clairement énoncés, marque encore une fois son afféodation aux dogmes impériaux qu'il gère en partage avec l'Ump. Le voile se lève, et il faut espérer que le dégoût des électeurs ne les inhibent pas, car, ils ont tendance à justifier les affronts dont ils ne se sont pas vengés.

  12. 12
    Luc-02 dit:

    Merci Jean-Luc pour ton article qui est une vraie synthèse de l'esprit à avoir. Voilà un bel encouragement, un appel à mobiliser.
    Les Européennes approchent, l'espoir grandit dans notre camp et nous devons le faire savoir par tous les moyens et concentrer un maximum d'efforts. En effet, nous voyons que suite à la publication de cet article dans le JDD, la riposte PS ne se fait pas attendre car ils voient bien d'où vient la menace. Si certains ici expriment des doutes (attaquer le FN, le PS), il est pourtant nécessaire de dénoncer les mauvais points chez les autres mais aussi et surtout de mettre en avant notre programme. J'ai par ailleurs été très sensible au dernier article du blog de Raquel Garrido : "L’UMP et le PS suppriment discrètement le référendum obligatoire". Quel exemple !

  13. 13
    tilk dit:

    Continuez, revenez casser du sucre sur les salopards de la fausse vrai gauche, les escrocs les voleurs les faux patriotes, les vrai faux suisses, vos vacances furent fructifiantes humainement, vos amis sont honorables d'Amérique du sud, jusqu'a la frontière rue Solferino, les solferiniens sont de la famille a Sarko, cherchez l'honneur, cherchez l’honnêteté, c'est comme la vérité, tout est ailleurs sauf la médiocrité la fourberie et la comptabilité a la mode Woerth.

  14. 14
    polnareve83 dit:

    Je vous souhaite un joyeux anniversaire.
    Merci pour tout ce que vous faites pour nous apporter un rayon de soleil quotidien dans cette société morose.
    Je vous souhaite également une pleine réussite dans votre lutte pour un monde meilleur.
    Joyeux anniversaire encore, et longue vie.

  15. 15
    j-jour dit:

    Pas sûre que l'expression "contaminé par le FN" soit la plus appropriée, car elle dilue ce qu'il y a sans doute de stratégie délibérée, d'organisation préméditée et de conseils en communication savamment orchestrés qui contribuent à la partition jouée par Valls.

  16. 16
    sevy dit:

    J'adhère totalement. Peut être faudrait il dire et redire encore plus souvent aux sociaux (ça se discute) libéraux (ça c'est sur) du PS que le type de croissance des 30 glorieuses ne reviendra pas. Il ne nous reste que le partage, pour certains qui se gavent au delà du raisonnable, ça ne devrait pas être très dur. Mes amitiés camarade Mélenchon.

  17. 17
    Lilly54 dit:

    Très bon anniversaire Jean-Luc. Les éditocrates n'avaient rien à ronger depuis deux mois. Ils ont retrouvé leur os préféré. Qu'y a-t-il donc de si horrible dans cet interview ? Rien. Rien que des faits. Mais Jean-Luc a sorti les solfériniens de leur torpeur estivale.Chacun d'entre eux y va de son couplet. La sortie d'Harlem Desir est pathétique. Mais sur le fond qu'ont-ils à dire ? Que Valls est de gauche et qu'il applique la politique souhaitée par les Français car ceux qui souffrent le plus de l'insécurité sont les pauvres et gna gna gna. N'était-ce pas le discours mot pour mot de Sarkozy ? Quant à l'insécurité elle est outrageusement mise en exergue par les faits divers relevés dans tout l'Hexagone par les éditocrasses. Bon. Rien ne change. Ah si, on a droit à un séminaire pour imaginer la France de 2025. L'objectif est clair : faire miroiter un paradis pour nos enfants en 2025 si on accepte tous les sacrifices à venir. "On" c'est nous, les petites gens. Car les aristocrates et les nantis vont s'en mettre plein les poches d'ici 2025. J'espère que le 10 septembre Hollande et sa clique auront la réponse du peuple qu'ils méritent.

  18. 18
    france fromard dit:

    Il faut peut-être se demander si la surenchère de M. Valls sur le sécuritaire n'est pas une façon de contrer le laxisme et l'angélisme de C. Taubira. Je n'ai pas oublié que, du temps où elle menait la lutte indépendantiste de Guyane, elle a beaucoup médit de la France et des Français. Je ne voyais vraiment pas sa personnalité au gouvernement et surtout comme ministre de la justice. Qu'en pensent Jean-Luc et le Front de gauche?

  19. 19
    jacquelin dit:

    C'est bien, bon interview. ça ne nous en apprend pas énormément vu qu'on sait depuis belle lurette que le PS est tout simplement une façade de gestion de la finance. Le PS dénonce t il une seule seconde le capital ? Non. Tout est dit.
    Pour ce qui est d'emporter l'adhésion populaire, le PdG ne gagnera que sous une force de connaissance, de culture, ou le peuple décide de se prendre en charge. Or rien n'est fait dans notre environnement social actuel pour en arriver la.
    On pourrait balancer au hasard les mots d'individualisme, de compétition, tout l'environnement financier ou on noie le quidam avec des infos sur la Bourse et le cac40... Qui honnêtement parmi les "non convaincus" comprend ce formidable matraquage permanent ? A discuter autour de moi sans relâche je suis a la fois surpris et désabusé. Surpris de voir une telle méprise sur les intentions politiques de nos dirigeants actuels, désabusé en voyant que tout passe et glisse comme une lettre a la poste.
    On craint la montée du FN. Ce n'est pas le PS ni tout autre parti qui le fait avancer a grandes enjambées. C'est tout le fonctionnement actuel de notre société, ou l'intolérance est issues de cette compétition permanente entre les individus, a tous les niveaux, banalisée par les médias, mise en enjeu social par ceux qui ont la main mise intellectuelle sur tout le circuit éducatif. On accepte sans renâcler l'élitisme. Comment voulez vous que ce seul fait, l'opposé qui serait résumé par "l'infériorité" ne devienne pas une culture d'état ? Et du fait de ce raisonnement très inconscient, chacun veut appartenir a l'élite qui écraserait les brebis galeuses. Valls est très fort dans son genre. Mais la dangerosité de son attitude n'est même pas perçue d'une façon simple par tout un chacun.
    Et notre brave citoyen croit pouvoir fiche un coup de pied dans la fourmilière avec le FN...
    Mais la fourmilière c'est nous. Nos politiciens ne sont que ce que nous acceptons qu'ils soient.

  20. 20
    Pierre Pifpoche dit:

    Une excellente interview, qui fait parfaitement bien le point de la situation en cette rentrée : bravo et merci ! (d'avoir clarifié tout haut ce que le peuple de gauche ressent).
    Par contre, qu'un journal de droite comme le JDD est choisi pour titre de l'interview "« Valls est contaminé par le FN »", c'est de bonne guerre de sa part, un journal de droite qui cherche à défigurer le Front de Gauche ou à n'en donner qu'un aspect, mais que Jean-Luc reprenne à son propre compte ce titre en en faisant le titre de son billet me semble maladroit, je trouve, comme cela a été évoqué précédemment. Cela ne me semble pas en effet refléter correctement le sens global prioritaire et toute la richesse de cette interview politique, en mettant l'accent sur une seule des questions et en mettant Valls et le FN au centre du jeu.
    Mais il n'est pas encore trop tard pour choisir le titre que Jean-Luc aurait lui-même choisi comme rédacteur en chef d'un jour pour résumer le principal message de son interview. Afin que le JDD ne soit pas rédacteur en chef de ce blog.

  21. 21
    jackie dit:

    Joyeux anniversaire et bonne rentrée en politique
    On en a besoin!

  22. 22
    j-jour dit:

    Cet article des Inrocks par le décryptage en 5 points qu'il nous livre de la "méthode Valls" précise un peu mieux ce que je voulais dire plus haut sur la faiblesse de l'expression du titre "Valls contaminé par le FN". Article qui nous rappelle une autre stigmatisation insupportable maniée par le ministre de l'Intérieur, celle des roms.

  23. 23
    Alain Tétart 60150 74 ans dit:

    On doit faire l'essai d'une nouvelle convergence avec les Verts autonomes et les socialistes critiques, le NPA, les collectifs.
    Jean-Luc Mélenchon a raison de vouloir rassembler les socialistes "critiques" et le Fdg, c'est le seul moyen que nous aurons de gagner dans les prochaines élections. Mais il ne faut pas confondre les socialistes critiques avec ces socialistes de Solférino, et ceux de Solférino le savent bien, c'est pour cela qu'ils se serrent les coudes quand Jean-Luc Mélenchon leur met un doigt là ou ça fait mal ! La base des socialistes ne comprend plus les ténors de leur parti, il suffit de voir le résultats des partiels qui ont eut lieu, rappelez vous de Louis XIV, il disait "divisez pour régner", alors à nous de diviser la base du ps de sa tête, et si nous savons le faire les futurs résultats n'en seront que meilleurs !
    Il y a un point sur lequel il faudrait que Jean-Luc Mélenchon frappe plus fort, c'est le fameux trou que les adhérents de l'UMP doivent fermer par le fait que le conseil constitutionnel à refusé de rembourser les frais engagés par Sarkozy pour sa campagne ! Comment peut on admettre que ces nouveaux dons viennent pour partie en déduction des impôts que ces braves gens devront payer l'année prochaine, alors que maintenant ces gens là savent très bien que cet argent va couvrir une fraude électorale ? Ces braves gens savent très bien que cet argent va couvrir non pas une campagne électorale, mais va servir à couvrir le résultat d'une fraude ! ces gens devraient être condamnés comme receleurs, car ils savent maintenant que les comptes étaient truqués donc hors la loi, donc ils se mettent ces braves financiers eux mêmes hors la loi ! et personne ne dit rien ? même pas chez nous, pourtant elle est bien là notre différence avec les Solfériniens !

  24. 24
    martin dit:

    il faut appeler "un chat": un chat. Je partage l'avis sur Walls et le gouvernement Ayrault par sa politique qui dégoûte et écœure le peuple de gauche, jette dans les bras de Marine Le Pen une partie de l'électorat de gauche qui ne sait plus à qui faire confiance. Ce qui confirme que Hollande et son gouvernement font bien le lit du FN. Ceux qui s'offusquent de ces rapprochements se sont les mêmes qui soutiennent et mettent en place cette néfaste et dangereuse politique.

  25. 25
    Barjeon dit:

    Interview de Jean-Luc Mélenchon au JDD du 18.08. Le truc qui donne le la de la rentrée politique du PG, non ?
    Résumé substantiel: "Hollande pratique une politique de droite". Bien bien bien.
    Arrive la dernière question (1) et là, patatras. Au cas où sa liste aux Européennes arriverait devant le PS, Mr Mélenchon se précipiterait à l'Elysée pour proposer à Mr François Hollande de former un nouveau gouvernement, "sans cette petite coterie de solfériniens".
    Que Mr Mélenchon remette à plus tard la Révolution citoyenne au nom de l'urgence sociale, de l'esprit de responsabilité, de l'intérêt supérieur du pays, bla bla bla, qu'il accepte de former un gouvernement sous la présidende Hollande, (sans exiger la dissolution du parlement et des élections générales anticipées?), aucun problème, je le crois sur parole (et je rend ma carte sur-le-champ). Mais que Mr François Hollande accepte la formation d'un gouvernement dominé par le FdG, qui peut croire à ça une seconde ? Vanité, génie stratégique ou contorsionniste ? J'ai du mal à trancher.

    (1)"Vous serez, en revanche, candidat aux européennes. Quel sera l'objectif ?"
    "Nous allons proposer aux Français de renverser la table. Avec un vote sanction : contre cette ­Europe "austéritaire" et cette gauche toxique ! Le parti de Hollande peut s'effondrer. Si nous passons devant lui, tout peut changer. Nous proposerons de former un nouveau gouvernement sans cette petite coterie de solfériniens. Seule notre ligne peut couper la route au Front national. Quant à savoir où je serai candidat, c'est une décision collective. L'élection est nationale. Je veux surtout être utile."

  26. 26
    stéphane dit:

    Ce pauvre gouvernement obligé de chasser sur les terres de la droite dure et de l'extrême droite pour stopper l'hémorragie, il ne reculera vraiment devant rien, Valls n'a aucun mal a faire le sale boulot, il s'y sent à l'aise, la force du PS ce n'est pas nouveau est d'être un parti attrape tout idéologique, cette force est en train de se retourner contre lui (résultats électoraux calamiteux). Le gouvernement se doit d'aller plus loin que l'application droitière de sa politique générale, en réglant le curseur de sa politique sécuritaire et d'immigration très très très a droite pour ne pas dire proche de l'extrême droite. Mais jusqu'où va t-il aller au mépris du peuple de gauche et de l'humanisme pour stopper l'hémorragie ?

  27. 27
    Denis F dit:

    Nous voulons gagner des sympathisants et des électeurs pour 2014 ?
    Alors, revenons aux fondamentaux:
    - le SMIC à 1700 euros
    - la retraite à 60 ans avec 36,5 annuités pour tous
    Et en seconde intention qui découle des fondamentaux :
    - aides massives et importantes aux PME, PMI, TPE le vrai tissus économique français
    - 14 tranches d'imposition progressives, au dessus de 360 000 euros ont prend tout
    - guerre absolue aux paradis et échappés fiscaux que ce soit des sociétés ou des particuliers
    - suppression de toutes les niches fiscales
    - gratuité totale des médicaments et soins pour tous
    - élaboration d'une réelle politique sociale et de plein emploi

  28. 28
    Chris51350 dit:

    27 commentaires seulement, c'est mou ! Sur l'A10 ce matin, j'avais cru les vacances terminées.
    J'espère que beaucoup ont noté cette délicieuse formule (parmi d'autres) de F. Lordon dans le Diplo d'août 2013 : "Encore faut-il s'entendre sur ce que veut dire ici "la gauche" : certainement pas le Parti socialiste, qui n'entretient plus avec l'idée de gauche que des rapports d'inertie nominale".

  29. 29
    Vinnie Reb dit:

    Bon Anniverversaire, Jean-Luc ! (Je me permets de vous le souhaiter d'autant plus que je suis née aussi un 19-Aout !)
    On ne peut pas être plus clair par rapport au PSolférinien. Le discours de Jean-Luc est bien plus offensif envers eux et c'est tant mieux. Après, c'est vrai que localement, les situations sont diverses. J'ai la chance de pouvoir préparer les municipales avec notre FdG local en alliance avec le PS local, lequel est composé exclusivement de socialistes "dissidents" et très critiques. Je sais que dans la commune d'à côté, ce n'est pas le cas et c'est bien plus dur pour les camarades FdG là-bas. S'il faut savoir laisser ouvertes certaines portes, il convient d'en fermer d'autres tout autant et définitivement.
    Ce gouvernement est pathétique avec son séminaire pour prévoir la France de 2025, alors qu'il n'est même pas fichu d'imaginer et encore moins de mettre en oeuvre un programme de transition énergétique et/ou écologique. Quant à la vision de l'UE, je pense que ce gouvernement partage la même que celle du Patronat et du Capital. C'est tout dire. Le PSolférinien ne me fait pas du tout rêver, bien au contraire, c'est un vrai cauchemar que ces gens nous promettent, sans toutefois nous le dire.
    Le plus dur dans toute cette histoire, c'est que c'est un gouvernement de "gauche" qui va démanteler ce qui reste du Programme du CNR. Nul doute que nous allons être un "dommage collatéral" à cause de cela lors des prochaines élections. On l'entend déjà dans nos tractages. Mais si le FdG prend ses véritables distances avec le PSolférinien, et que des voix dissidentes dans ce parti font entendre une autre musique, on a une chance de limiter la casse.
    "Valls contaminé par le FN" : je souhaite à cette formule autant de succès que celle du "capitaine de pédalo". Je pense qu'elle restera tout autant, tellement elle est vraie.

  30. 30
    frédéric dit:

    Les électeurs de gauche sont déçus par Francois Hollande. Avec le recul, en votant pour lui je votait contre nicolas sarkosy mais ils ne m'attendais pas à une révolution de sa part. Qu'on me rassure, entre la pensée libérale sociale et la social démocratie quelle est la différence ? Aucune voyons.
    Et voilà pourquoi à gauche nous devrions oser comme le fait si bien d'ailleurs Frédéric Lordon, défendre la sortie de l'euro monnaie unique qui ruine nos économies en mettant en concurrence les esclaves européens. Allez demandé aux ouvriers de chez renault quel chantage leur fait la direction ?
    L'euro n'a que favorisé le marché tout puissant contre les peuples contre les travailleurs. Ne laissons pas au FN l'exclusivité de ce discours d'une réalité que nous vivons tous. Le peuple français reprendra son destin en main s'il ose reprendre à la commission le choix de la société dans laquelle ils veulent vivre. A vous de comprendre ce que nous vivons sous peine non seulement de voir le FN grossirr chaque jour plus mais le peuple de gauche opter pour l'abstention car nos valeurs républicaine ne seront pas défendu comme nous l attendons.

  31. 31
    alain31 dit:

    Bon anniversaire camarade et bonne rentrée politique.
    La situation exige que le Front de Gauche trouve encore mieux sa voie (pour sa voix, la tienne est bien et n'en déplaise aux grincheux, elle n'empêche pas les autres d'exister au sein du Front, pour peu qu'eux aussi, ils parlent clair, avec leur mots à eux, certes, mais clair), pour cela le débat, fraternel et visant une plus grande unité, mais franc, doit continuer voire s'amplifier, en son sein, et à tous les niveaux. J'adhère pleinement aux idées exposées dans le JDD.
    Bonne estivales.

  32. 32
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    C'est la rentrée, les commentateurs connivents s'en donnent à cœur joie, ils sortent les photos de Mélenchon qui ne le favorisent guère, et sur RMC par exemple [Radio Mille Collines !] c'est du "Mélenchon bashing" à jet continu. Il conviendrait de leur recommander de faire simplement leur boulot, s'informer, consulter le blog, lire "l'humain d'abord", et "nous on peut", pour ne pas recommencer les éternelles invectives et les éternelles questions de "journalistes policiers" qui n'attendent même pas les réponses qu'ils n'écoutent pas. Le Front de Gauche est la seule alternative à gauche face à une équipe qui n'a rien pu préparer en dix ans, qui n'a rien vu venir de la crise et qui mène la politique austéritaire des financiers payée par les les salariés contribuables et les plus pauvres d'entre nous. Qu'y a-t-il "de gauche" dans la poursuite et l'aggravation de la politique de Sarkozy, le "Sarkocialisme" ?

  33. 33
    Vinnie Reb dit:

    Il m'est venue cette réflexion après avoir validé mon commentaire : Manuel Valls a tout le potentiel pour devenir un Adolphe Thiers, surtout au vu de ce qu'il a fait et des luttes qui se préparent pour cet automne.

  34. 34
    Schellinger dit:

    Franchement, une vérité qui fait bon à lire !

  35. 35
    tersa dit:

    De plus en plus de socialistes et de gens ayant votés pour eux sont ultras dégoûtés de ce gouvernement. Dire que l'on attaque le PS quand on parle de leur gouvernance, c'est un peu fort ! On ne peut attaquer la droite et ses sbires, de faire une politique de droite et même extrême. Mais se dire de gauche et ne pas faire une politique de gauche qui attaque la Finance mais la sert en se pliant à leur bon vouloir austéritaire pour le peuple qui trinque leurs abus délirants. Je trouve que vous avez bien parlé. Il faudrait un débat public avec ces faux-frères, devant le peuple qui jugerait cette politique et ses représentants.

  36. 36
    christiane 60 dit:

    J'ai suivi tout l'été tes chroniques camarade, c'était passionnant. Bon anniversaire parmi les tiens et garde le cap, nous sommes avec toi!

  37. 37
    roussillon dit:

    Fêtes, traditions, anniversaires se perdent pour certains, je ne sais pas si Mr Jean-Luc Mélenchon en fait parti mais j'avais envie de lui dire que un an de plus c'est un an avec encore plus d'expérience à partager avec les autres pour espérer un jour atteindre un monde meilleur qui ne l'est pas encore vraiment au regard de cet article du journal et probablement bien d'autres choses qui nous entourent, bon anniversaire tout de même Mr Jean-Luc Mélenchon

  38. 38
    Jean Jolly dit:

    Complètement d’accord avec Jean-Luc, l’islamophobie est une invention oligarchique purement destinée à stigmatiser une partie de la population française en [dé]multipliant les articles à sensation liés à cette religion aussi stupide que toutes les autres. La loi de la République Française s’adresse à tous ceux qui vivent sur le territoire français, quelque soit la date de leur arrivée sur le sol, jusqu’à un changement constitutionnel. Ce que nous souhaitons tous discuter en convoquant l’Assemblée Constituante pour l’avènement d’une VIe République… Oubliée par Arnauld Montebourg lors de son mandat, comme toutes ses idées phares malgré ses moulinets médiatiques, même posant vêtu d’une marinière avec à la main un moulinet « made in France ».
    Je ne supporte pas plus les intégristes musulmans que je ne supporte les intégristes cathos, juifs ou voire même raëliens (un groupuscule sectaire dont le gourou est plus proche de l’asile psychiatrique que de l’ufologie).
    Mais voir « notre » ministre de l’intérieur photographié une kipa sur la tête me laisse pantois quant à son intégrité laïque, de même que l’actuel maire de Paris fêtant la fin du ramadan… Sarkozy bouffait à tous les râteliers, le PS a suivit ce système de communication au détriment de sa crédibilité… les élections prochaines vont déterminées le reste, en tenant compte de l’abstention progressive.

  39. 39
    rayana dit:

    L'insécurité, la délinquance, les incivilités. Il faut sortir le gros bâton pour mâter les voyous, protéger les français qui souffrent blablablabla... Évidemment Manuel ne parle pas des cols blancs, ceux qui tapent dans la caisse, corrompent, trichent, planquent leur butin dans les paradis fiscaux et ruinent la société. Il est plus simple d'enfermer les voyous d'en bas, les désœuvrés qui tiennent les murs au pied de leurs immeubles. Mais au fait, les voyous ne seraient ils pas majoritairement des jeunes dont on a cassé tout espoir d'une vie digne, oblitéré la possibilité de gagner honnêtement leur pain ? Au moins sept millions d'emplois manquent dans ce pays. Et si la lutte contre la délinquance passait d'abord par une politique de plein emploi, ça ferait plus de boulot pour Sapin et sûrement beaucoup moins pour Valls ! Nous, on peut !

  40. 40
    Jean-Michel CAYROL dit:

    Joyeux anniversaire camarade ! Courage, la révolution citoyenne est à notre portée.

  41. 41
    Mihou dit:

    Que t'es jeune ! Bon anniv'et encore merci pour cet été sud-américain ! J'ai hâte de vivre ces douze prochains mois où beaucoup va se nouer pour la 6eme république. Prends soin de toi Jean Luc et surtout continue à leur causer cru et dru, ça leur décrasse les oreilles aux bobos en même temps que ça nous instruit.
    Résistance!

  42. 42
    le résistant dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon,
    S'agissant du diagnostic économique et social, je suis d'accord avec toi. S'agissant des solutions à apporter je partage en grande partie celles préconisées par Jacques Généreux, mais j'irais plus loin sur l'euro rejoignant Frédéric Lordon et Emmanuel Todt. Je pense que le FdG devra mener une réflexion au sujet d'une possible sortie de l'euro en vue des élections européennes afin d'être audible.
    En revanche, sur ton appréciation de la politique menée par Manuel Valls, je suis en total désaccord. On peut déplorer la politique sécuritaire, le réalisme l'impose. D'ailleurs les classes moyennes et populaires sont demandeuses, et pour cause, elles sont les premières victimes des incivilités et de la violence au quotidien. La gauche républicaine est comptable de la sécurité publique, c'est un devoir essentiel si l'on ne veut pas pleurer demain sur la présence du FN au second tour de la prochaine présidentielle en 2017.

  43. 43
    curtillat andré dit:

    Valls,ôtez moi d'un doute. C'est bien celui qui avait demandé au PS de renoncer au mot socialiste et à qui Mme Aubry avait vertement répondu qu'il pouvait quitter ce parti s'il ne lui convenait plus ? C'est bien celui qui avait fait campagne pour le "non" à la Constitution européenne et qui a voté "oui" pour les intérêts supérieurs de son parti et de sa carrière ? C'est bien celui qui s'est dit "marié éternellement avec Israël" (Etat voyou s'il en est et qui en occupe un autre) et qui tenta en vain de faire disparaitre cette belle déclaration ? C'est bien la nouvelle coqueluche des médias, Mitterrand ayant souvent rappelé que personne ne plaisait tant à la droite que les socialistes qui ne l'étaient pas ? C'est bien cet avatar d'un ancien ministre de l'intérieur qui lui avait fait des offres de service et qu'il singe jusque dans les manades camarguaises ? C'est bien à ce qu'on dit l'étoile montante du hollandisme ? Le parti solférinien a les étoiles montantes qui lui ressemblent.

  44. 44
    alain31 dit:

    Je réagis aux propos de notre ami Barjeon (com 24). Je ne comprends pas les choses comme lui. Une victoire électorale nette aux européennes qui placerait le Front de Gauche devant le PS constituerait un événement politique de première grandeur. Elle ne serait pas pour autant en elle même suffisante pour engager la Révolution Citoyenne. Celle-ci ne peut être l'œuvre que d'une mobilisation populaire de très grande ampleur. Sans "irruption des masses sur la scène de l'histoire", comme on disait jadis, une victoire électorale n'est qu'un point d'appui... si l'on sait la faire fructifier. Et justement, ce point d'appui espéré, Jean-Luc Mélenchon l'utilise pour crédibiliser le Front de Gauche comme outil de transformation sociale et non comme forme de protestation. C'est ainsi qu'il faut comprendre "la candidature Mélenchon" à la fonction de 1er ministre ou la demande du changement de majorité et donc de politique au lendemain d'un net succès aux européennes. La question n'est pas de savoir s'il est crédible de voir F.Hollande suivre ces propositions. Il pourrait s'y sentir obligé, ce qui impliquerait la concomitance d'un mouvement social d'ampleur. Il pourrait aussi, et je crains plutôt cette attitude, s'engager dans la répression du mouvement. Il est, quoi qu'il en soit, légitime de réclamer "son dû" au lendemain d'une victoire électorale et cela manifeste notre volonté d'en finir avec la politique actuelle. L'obtenir, c'est autre chose. Se la voir refuser est une démonstration et incite alors les citoyens à aller plus loin. La Révolution Citoyenne quant à elle passe par la convocation d'une constituante. Mais cette assemblée doit permettre au Peuple de tourner radicalement la page des constitutions "bourgeoises". Et cela ne saurait résulter d'un ordinaire 51/49 mais d'un score et d'une participation bien plus larges que ceux atteints par feu l'union de la gauche.
    Je vois mal le FdG renier la révolution citoyenne pour un...

  45. 45
    Redon dit:

    Bonjour et bonne anniversaire.
    Est-ce que le fait de dire que Walls et Le Pen, c'est blanc bonnet et bonnet blanc va convaincre l'électorat de se reporter au FdG, j'en doute. C'est du blabla pour journaliste qui occulte le reste des propositions sérieuses de notre programme. Alors soit on laisse les médias se pavaner de FdG et de FN et notre message ne passe pas, soit on rentre dans le lard de la politique actuelle en laissant les hommes de coté et en mettant en avant nos propositions et le moyen de y arriver. C'est le rôle que j’attends de vous et du FdG. Il ne faut pas que FdG soit accolé à FN comme on pourrait le croire en lisant la presse et ses détracteurs.
    Et en avant pour les propositions de Denis en 27
    hasta luego

  46. 46
    Anthony dit:

    Vient de voir le "C dans l'air : La France socialiste de 2025", écoeurant, de voir le travail de sape d'une femme de droite, et du non-moins célèbre, mais cependant ridicule doxosophe Christophe Barbier, montrant Jean-Luc Mélenchon comme un pitbull agressif, crachant dans la soupe du "macrocosme" politique, plagiant le FN, alors que Valls fait bien pire, et se prend à peine une remarque, je me sens victime plus que citoyen, c'est une honte, je commence à avoir honte d'être Français, et plus largement de faire partie de cette bouffonnerie eurocratique relayée par des médias. L'Europe n'a été construire que pour faire "concurrence" à la puissance économique américaine et chinoise émergente, sans ses citoyens, uniquement par et pour l'intérêt de la Triade, en écrasant les masses !

  47. 47
    j-jour dit:

    Si Jean-Luc Mélenchon reste toujours la cible des basses attaques de nos experts des plateaux comme la pré-rentrée le laisse entrevoir (Anthony) c'est donc qu'il incarne bien toujours un danger...
    De justesse, très bon anniversaire!

  48. 48
    jorie dit:

    Excellent article en effet. Tout y est. Mais le titre du JDD prête à confusion et lance une polémique qui stérilise le propos de Mélenchon et c'est dommage, d'autant plus que Valls est le plus populaire. On aurait pu faire autrement. A ce propos pour la rentrée, surtout ne pas se focaliser sur MLP ou autre personne du PS :il faut attaquer constamment par le programme économique, par l'europe, par les retraites, par la réindustrialisation (écosocialiste) etc. Pas la peine de se scotcher sur ces minables, on ne fera qu'y perdre des plumes en visant Pierre, Paul ou Jacques. Malheureusement, l'info passe par la télé sur le plus grand nombre, pas par nos écrits. Donc, faire attention à la com.
    Ce soir à c'dans l'air, lorsqu'un spectateur s'interrogeait sur le programme de Mélenchon, personne sur le plateau n'a su quoi répondre. Après un gros silence gêné, Ottenheimer (Challenges) s'est lancée "Jean-Luc Mélenchon veut sortir de l'europe et de l'euro quoi". Barbier,lui, conseille carrément au PS de flatter les vieux "apparachiks du PC" pour se débarasser définitivement de Mélenchon. Etonnamment, Brice Teinturier, tout en s'excusant a parlé d'alternative du FdG, qu'il fallait pas sous estimer les aspirations populaires et que Mélenchon proposait un programme pour barrer le FN. Ottenheimer, toujours dans sa bêtise "oui, mais Jean-Luc Mélenchon a une grosse faille narcissique et pas de programme". Bon. Il faut leur envoyer des images coloriées pour leur apprendre quelque chose. Je crois qu'ils ne savent pas lire !

  49. 49
    Anthony dit:

    @j-jour
    Absolument, la "diabolisation" n'intervient que quand l'argument est présent, pertinent, et difficile à contredire, intervient alors une autre forme de discrédit, non plus basée sur la raison, mais sur le dénigrement.
    Bonne Anniversaire ! Avec un peu de retard, cependant.

  50. 50
    j fonce dit:

    Je ne voudrais pas doucher votre optimisme, mais quand même, les municipales qui se profilent avec (comme prévu) l'alliance PC/PS et certains du PG pour constituer les listes au 1er tour. Et pour ceux qui iraient sur leur nom propre au 1er tour (FdG) au 2ème on fait quoi ? L'union de la gauche avec la droite complexée (PS). Comment peut-on critiquer (à juste titre) ce PS (dont il faudra bien lui faire un procès d'usurpation d'identité) et s'allier avec lui?
    Donc les municipales vont être un fiasco pour la "gauche", mais ça n'est rien à côté de celui que va être le résultat des Européennes. Là, je prédis un score à 5 ou 6 % pour le FdG. Il ne faut pas prendre l'électeur pour un gogo.
    Pour éclairer, mieux que je ne le ferai, mon analyse je joins ici celle de Bernard Teper parue dans Respublica.

Pages : [1] 2 3 4 5 6 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive