17mai 12

Nouveau gouvernement, foudre, Pas-de-Calais

Le jour de la foudre

Ce billet a été lu 91 932 fois.
Cette vidéo a été consultée 14 007 fois

Dans cette note se trouvent assemblés des pièces et des morceaux écrits au fil des jours. J’y parle du nouveau gouvernement, de la foudre, du sommet de Berlin, de mes détracteurs à propos de ma candidature dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais et ce que m’inspire la découverte des mœurs locales. Et comme le 17 mai est journée de lutte contre l’homophobie je viens sur ce sujet via un détour par une question qui m’a été posée sur Cuba.

Comme le gouvernement vient d’être annoncé sur le perron de l’Elysée, j’ai à peine eu le temps de le décrypter avant de souder en paragraphes les petits morceaux que j’ai eu le temps de rédiger au fil des tous petits moments creux depuis la précédente note éditée. Un premier coup d’œil montre une organisation resserrée sur les proches du président placés à tous les postes clefs. Le contraire eut été étonnant. C’est la logique des institutions et une sage précaution compte tenu de l’état du PS. Le quatuor qui pilote l’économique et le social est très droitier. Pierre Moscovici, Jérôme Cahuzac, Michel Sapin, Marisol Touraine c’est un groupe « d’austéritaires » ardents. Ils se feront concurrence dans ce registre… pour mieux se succéder.

Après ça, la faille c’est l’absence politique de Martine Aubry dans le gouvernement. Quelle en est la conséquence ? La conséquence est qu’il y aura une conséquence. Voilà pourquoi c’est une faille politique. Quant aux autres, faut-il gloser sur les tempéraments et les différences de celui-ci par rapport à celle-là ? Cela n’a pas grand sens en général. La règle « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne », énoncée en son temps par Jean-Pierre Chevènement, fonctionne et les exceptions ont été rares dans le passé. A présent cela se vérifiera davantage que jamais. En effet tout ce petit monde, excepté sans doute Arnaud Montebourg, est fait de grands taiseux des débats socialistes. Et d’ailleurs il n’y a pas de débats entre eux.

La rencontre Hollande-Merkel n’est vraiment pas de bon augure. J’ai compris qu’il n’est plus question de renégocier le traité. Il est prévu d’examiner en juin ce qui pourrait se faire pour la croissance. Mais je sais aussi que la croissance n’est pas définie de la même façon par tous. Ce qui a été admis sur le sujet jusqu’à présent comme en témoignent les récentes déclarations de Barroso et Van Rompuy n’est rien d’autre que la vieille et très libérale politique de l’offre. Produire au plus bas prix possible des marchandises réputées innovantes. Faut-il reprendre ici une fois de plus la critique de cette sottise productiviste qui repose sur la baisse des coûts salariaux et les « réformes structurelles » du « marché du travail » qui détruisent tous les acquis sociaux. Reste que madame Merkel est prête à tout ce que l’on veut en matière de croissance si c’est bien de cette façon qu’elle est définie. Enfin j’ai bien noté aussi le rappel à l’ordre des Grecs. Il fonctionne aussi comme une déclaration d’allégeance au système absurde du refus du financement direct par la Banque centrale européenne des dettes souveraines. Pas un mot sur le sujet de ce financement direct, alors même qu’en fin de campagne François Hollande s’en était déclaré partisan « depuis longtemps ». Au total, la première rencontre entre les deux responsables n’est donc pas du tout de bon augure.

Je ne sais pas quel risque court au juste un avion frappé par la foudre. Mais sans doute peut-il être détruit d’une façon ou d’une autre. La probabilité qu’un avion en vol soit frappé par la foudre doit être très faible, je suppose, car sinon il n’y aurait pas d’aviation possible. Que le président de la République Française se trouve dedans a sans doute une probabilité encore plus faible. Sinon les présidents ne prendraient jamais l’avion. Que ce soit le président nouvellement élu, ce doit être encore plus faible. Tellement faible que c’est presque quasi inexistant. Nous passons donc du domaine des événements de l’univers matériel liés par des causalités physiques avérées à celui de la métaphysique. Et pourtant c’est une foudre réelle qui a frappé un avion réel dans lequel se trouvait un vrai président de la République Française qui venait tout juste d’entrer réellement en fonction. C’est le premier défi intellectuel que soulève cet épisode. Il y en a un autre à la clef. L’avion et le président sortent indemnes de l’affaire. Ainsi nous sommes en présence d’un événement matériel considérable, stupéfiant par sa rareté, sa dangerosité et ses enjeux historiques et politiques. Mais il n’a eu aucune sorte de conséquences matérielles, pour personne. Juste du temps de perdu dans un voyage. Voyage qui, d’ailleurs, n’a eu aucune conséquence, lui non plus. Madame Merkel a voulu voir dans tout ceci un augure favorable. Sa remarque est donc spécialement inamicale. Mais de quoi alors tout ceci est-il l’allégorie ? François Hollande peut cependant en tirer une immense satisfaction. Et les Français peuvent se sentir très soulagés. En effet, la probabilité pour Hollande qu’un tel événement se reproduise n’est pas statistiquement perceptible. Il peut donc reprendre l’avion sans craindre la foudre. Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui.

Cette notice étant faite par goût du jeu intellectuel, j’en viens à un autre volet, plus sérieux. Tout ceci aurait pu très mal tourner. Des personnes auraient pu être cruellement frappées. Mais ce ne serait pas resté un malheur privé. Nous aurions tous été impliqués puisqu’il s’agit du président de notre pays. Essayez juste un instant d’imaginer ce qu’aurait été alors la chaîne des événements que tout ceci aurait entraîné. Cette rude confrontation à la part qu’occupent, en toute hypothèse, les individus dans l’Histoire est intéressante. Etendons l’idée. Elle nous montre quelle importance ont nos propres actes dans la chaîne des événements. Tous les déterminismes sont probabilistes et rien n’est jamais inéluctable. L’impact de nos actes affecte toujours la totalité du déroulement de la réalité. Loin d’être une vague agitation sans effet sur la grande roue de l’Histoire, l’action d’une personne introduit le degré de liberté qui demeure disponible dans toute situation, jusqu’à la plus apparemment fermée. A ce sujet me revient à l’esprit une pensée que je cite de mémoire. Elle est de l’auteur de science-fiction Ray Bradbury. Il disait faire partie de ces gens qui se pensent impliqués de façon indicible par le mouvement de la plus infime poussière de l’univers. Il parlait à ce propos de « magie ». C’est joliment dit. Mais non, cher maître, le matérialisme moderne confirme l’intuition poétique. Nafissatou Diallo et la foudre du 15 mai le confirment.

A l’heure où les représentants des institutions et les invités personnels du nouveau président assistaient à la cérémonie de passation de pouvoir, je vaquais à mes occupations. J’étais sur le marché d’Oignies, dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Ce n’est pas par mépris pour ce moment. Certainement pas. J’ai eu l’honneur d’y assister en tant que secrétaire du bureau du Sénat en 2007. Bien sûr c’était dans le cadre de mon mandat. Ce n’était pas ma personne l’invitée, mais la fonction que j’exerçais alors. Mais j’en avais été très honoré. D’abord parce que je « viens d’en bas » comme on dit. Ce n’est pas rien que de se trouver là, invité au moment clef du changement au sommet de la pyramide de l’Etat. Mais il y a davantage. Pour moi, comme pour beaucoup de gens, les rites républicains sont pleins de sens et d’une haute portée symbolique. La passation de pouvoir, temps terrible d’une transition difficile mais consentie, achève le temps du pouvoir et de l’autorité publique incertaine qui a cours tant que dure la campagne. Le moment signifie que le dernier mot est celui de la volonté du peuple exprimée par son vote. Nous ne réglons plus les problèmes à coups de bâton comme à d’autres âges de l’Histoire, mais avec des bulletins de vote.

Donc j’étais à Oignies, sur le marché ce jour-là. Le maire socialiste lui-même est venu m’accueillir sur le marché. Il m’a offert un parapluie de l’agglomération dont il est le président. Pratique. Mais il s’est arrêté de pleuvoir. Bon signe ! Cet homme-là était candidat à  l’investiture pour la députation dans le cadre du vote interne des socialistes. Il a été battu. On peut me dire que cela ne me regarde pas. En effet. Le choix des socialistes est leur affaire. Dans le Pas-de-Calais, la fédération pèse très lourdement sur les votes et cela de bien des façons. Faut-il en dire davantage ? Certes cela aussi ce n’est plus mon affaire même si j’ai encore en travers de la gorge maints arrangements dont j’ai fait les frais du temps où je militais au PS et où je croyais à la sincérité des scrutins internes. Mais il se trouve que le Front de Gauche est impliqué par les tricheries du vainqueur de la primaire interne du Parti socialiste. Vous allez voir.

Pour tricher, le vainqueur, monsieur Kemel, maire de Carvin, a truqué les listes électorales. Celles de sa section, cela va de soi. Il y a rajouté de nouveaux adhérents. Les communistes ont eu en main la liste des adhérents électeurs. Un ami qui approche ces mystères la leur a remise. Et là, surprise ! En effet, dans la liste électorale réaménagée par le tricheur figurent plusieurs adhérents communistes. Et aussi quelques morts notoires. Ceux-là aussi sont censés avoir voté, si l’on en croit les listes d’émargement. Les vivants communistes, une fois informés, ont protesté par courrier. Les morts restent sans défense. La fédération socialiste a été saisie de tout cela. Côté des perdants socialistes d’autres anomalies ont aussi été pointées. La fédération socialiste a tout couvert. Les votes communistes et ceux des morts ont été pris en compte dans le résultat. Telle est la façon de faire. Il est vrai que le vaincu était un partisan de Hollande à la primaire et le vainqueur un partisan de Aubry. C’est la raison pour laquelle de façon aussi imprévue Martine Aubry ne s’est pas seulement sentie obligée de soutenir ce Kemel. Après tout on pouvait le comprendre, ils sont membres du même parti. Mais pourquoi m’agresser par-dessus le marché ? Juste pour ça : c’était son pion dans le jeu vénéneux de la fédération du Pas-de-Calais. Cet épisode me fait penser que je vais avoir droit à quelques coups de billard à trois bandes spécialement tortueux. Car l’assaut des nordistes en cours contre l’actuelle équipe dirigeante du Pas-de-Calais en pleine déconfiture soulève toutes sortes d’appétits et donc de luttes de pouvoir aux contours les plus improbables. Comme beaucoup se tiennent par la barbichette sur arrière-plan de chantage mutuel je me demande par où va commencer le pilonnage contre moi qui leur sert de prétexte.

Mais sur le terrain les choses se présentent tout autrement. Les socialistes du rang, les électeurs, ne sont pas du tout convaincus de se laisser impliquer de force dans cette guerre de chefs. Car si, vu de loin, tout ça ne veut rien dire, vu de près, voter pour le candidat socialiste c’est lui faire allégeance et lui donner raison contre les autres. Voter pour donner raison à un tricheur qui fait voter les morts c’est rude. Surtout si c’est pour l’aider à virer Pierre, Paul ou Jacques de tel ou tel syndicat intercommunal ou comité d’agglomération. Bref la candidature du sieur Kemel n’est pas très motivante quand on est de gauche. Surtout quand on voudrait s’occuper plutôt de faire face à madame Le Pen.

Qu’est-ce qu’ils boivent chez les Le Pen avant d’aller à la radio ? L’autre jour c’est monsieur Alliot qui fait le malin à propos de ma candidature à Hénin-Beaumont : « Mélenchon ne connaît rien aux gens du Nord » pontifie-t-il. Sans doute. On ne peut pas tout bien connaître. Mais je sais au moins une chose à propos de l’endroit où je vais. C’est qu’Hénin-Beaumont se trouve dans le Pas-de-Calais et pas dans le Nord. Ça prouve donc que monsieur Alliot, lui, ne sais pas de quoi il parle. Madame Le Pen, de son côté, a du boire dans le même verre : «  Monsieur Mélenchon est un pauvre sénateur SDF, dit-elle, un sans circonscription fixe. » Qui va dire à madame Le Pen que je ne suis plus sénateur depuis… 2009 ? Mais en revanche je suis actuellement élu de la circonscription du grand Sud-ouest. Madame Le Pen a dû croire à la sale lettre anonyme que ses bons amis font circuler sur internet pour gruger les imbéciles qui les croient. On y lit en effet que j’encaisse des mille et des cent parce que je suis sénateur et député européen, ce qui est impossible.

D’ailleurs, les tracts anonymes, cela semble être une tradition de l’extrême-droite. Le premier jour de ma présence sur place, j’ai eu droit un superbe tract sans signature ni logo, imprimé en bleu, qui alignait les débilités de la famille Le Pen sur moi. Le pauvre bougre qui tractait ces bêtises devant la porte de la permanence du Front de Gauche où je me trouvais ne fut pris à partie d’aucune façon. Au contraire. A l’étonnement de mon escouade qui n’appréciait guère la provocation, les communistes qui étaient là le moquaient même gentiment. Explication donnée par l’intéressé : c’est un pauvre gars à qui madame Le Pen a donné vingt euros pour faire la diffusion. Bref ce type gagnait sa vie. On voit tout de suite la limite des refrains de madame Le Pen contre le clientélisme ! En fait c’est une lourde tradition chez ces gens-là. Leur gestion de la mairie de Vitrolles et de Toulon en a laissé de cruels souvenirs aux contribuables locaux.

Les couplets sur mon « parachutage » devraient bien me servir, comme tremplin dans mon argumentation sur ce qu’est le rôle d’un député national. J’ai déjà commencé à mon arrivée et j’ai bien vu que le raisonnement était apprécié. Le comique de situation c’est de se faire traiter de parachuté par la châtelaine de Montretout. Et même de « sans circonscription fixe ». Madame Le Pen a été élue en Ile-de-France avant de l’être dans le Nord au prix d’une scission de son parti dans cette région. Elle a même changé de circonscription dans le Pas-de-Calais entre 2002 et 2007 ! Naturellement, de cela et du reste il ne lui est demandé aucun compte par les commentateurs qui la dédiabolisent si gentiment. Elle est plus fine qu’eux, et je crois qu’elle a compris le risque de voir la supercherie de son prétendu « ancrage local » mis à jour. Du coup elle est en train d’acheter une maison sur place. En ce moment même ! Ça fait dix ans qu’elle est là à tourner en rond sans résultat et c’est seulement maintenant qu’elle se préoccupe de se loger sérieusement. Ce qui va être intéressant c’est d’en connaître le prix et ainsi de suite.

Naturellement je me moque absolument de son logement et du reste en ce qui concerne sa vie personnelle entre le château de Montretout et la ville de Hénin-Beaumont. Ce n’est pas mon sujet. Mais je le mentionne pour que chacun mesure bien l’hypocrisie des arguments de ces gens qui font la morale à tout le monde et donnent des leçons qu’ils n’appliquent pas. Jusque-là, personne ne lui répliquait parce que chacun de ses contradicteurs parmi les puissants du coin craignaient trop d’avoir à balayer devant sa propre porte, vous voyez ? Cela n’est plus possible avec moi ni avec les militants du Front de Gauche local. Il n’y a rien à balayer devant nos portes.  

Ce qui est affligeant c’est le concert d’indignés de commande qui viennent valider l’argumentaire de Marine Le Pen. Je serais là parce que je serais en manque de publicité et de caméras. On croit rêver. Pire : les caméras et la médiatisation seraient les ennemis dont la population aurait tout à craindre. Toute cette bouillie colportée par les médias eux-mêmes ! Stupéfiant ! La médiatisation d’un débat politique serait un obstacle à la démocratie ! Et comment comprendre que ces gens me reprochent de vouloir donner une dimension nationale a une élection qui concerne « surtout le terrain » lorsque les protagonistes de l’extrême-droite que j’affronte sur place sont la présidente du mouvement, son directeur de cabinet et le compagnon de celui-ci, le secrétaire général du Front National. Tous ces dirigeants centraux, concentrés au même endroit, sont censés être des « militants locaux » ? 

Et que dire de cette stupidité rabachée par les dirigeants socialistes sur le besoin d’un « élu de proximité qui connaisse les dossiers » à propos d’une élection législative ? C’est sommes toute assez drôle quand le responsable des élections du PS comme Christophe Borgel, élu de la Seine-Saint-Denis se parachute lui-même, contre le vote des militants, à la place d’une femme du coin dans la Haute-Garonne ! Quel genre de « dossier local » maîtrise cet important pour pouvoir faire taire tous les caciques locaux qui sont priés de l’accueillir ? Mais s’agissant du Pas-de-Calais c’est tout simplement atterrant. On peut dire que la précipitation en matière d’argumentaire ne peut servir qu’à donner des bâtons pour se faire battre ! Car le Parti socialiste a déjà parachuté dans ce département un connaisseur de dossiers locaux comme Jack Lang ! Mais surtout  il a encore essayé récemment d’envoyer précisément dans cette circonscription Aurélie Filippetti, Aquilino Morelle et le même Jack Lang !

Pourtant, pour tenir ce discours contre la médiatisation et les parachutages, ils sont tous d’accord : Marine Le Pen, Vincent Peillon connaisseur de dossier locaux vivant à Paris puis transporté dans la Somme avant de l’être dans le grand Sud est, Martine Aubry. Et bien entendu les  inévitables « politologues » Grumberg et Perrineau ! Et avec eux, à dose de fiel plus moins importante, toute la harka de ceux qui feignent de craindre « le risque d’un échec » pour moi dont, en réalité, ils se régaleraient.

Ce qui m’a frappé c’est qu’il n’était absolument rien demandé à madame Le Pen et à ses amis concernant leurs propres parachutages. Il y aurait pourtant de quoi dire ! Dans la famille c’est presque une spécialité ! Ainsi Marion Maréchal Le Pen, petite fille de Jean-Marie et nièce de Marine Le Pen, est candidate dans la 3ème circonscription du Vaucluse à Carpentras. Elle fait elle-même l’aveu de son nomadisme politique en direction des zones à moindre risque politique. « Je ne débute pas réellement en politique, dit-elle au Figaro, car j'ai déjà été candidate à deux reprises, aux municipales à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine et aux dernières régionales en 2010 où j'étais deuxième de liste dans les Yvelines ». Dans cette circonscription tante Le Pen a obtenu 31% ! Tout le cœur de l’appareil du FN agit de même. Voyez ce Florian Philippot, directeur de campagne de Marine Le Pen à la présidentielle. Il est originaire du Nord et pressenti pour être candidat à Liévin aux législatives. Il sera finalement candidat à Forbach dans la 6ème circonscription de Moselle ! Le Pen y a obtenu 30%. Même l’immense monsieur Bruno Gollnisch, qui habite dans le Rhône où il siège comme président du groupe FN au conseil régional Rhône-Alpes ! Il est dorénavant candidat dans la 3ème circonscription du Var où Marine Le Pen a obtenu 23% ! Et n’oublions pas Gilbert Collard, l’ancien candidat à la mairie de Vichy dans l’Allier en 2001 et 2008 et dorénavant candidat aux législatives dans la 2ème circonscription du Gard où Le Pen a obtenu 29% ! Qui a entendu un seul mot un seul écho en réplique à l’argumentaire de la famille Le Pen contre mon « parachutage » ?    

La complicité objective, et même ouverte, que cette situation révèle, doit nous intéresser. On voit bien la racine de cette glissade dont l’acharnement contre moi, au moment où je vais affronter l’extrême-droite, n’est qu’un épisode. Les commentateurs situés à droite ne vivent pas dans l’azur des pures idées éternelles. Ils sont entrés dans la logique d’extrême-droitisation idéologique que Nicolas Sarkozy a libéré. Aucune conscience de droite n’en est sortie indemne intellectuellement. Dorénavant l’extrême-droitisation des thèmes de la droite est devenue irréversible. Elle prend le relais des délires du libéralisme de la période antérieure. Cette plasticité à l’air du temps n’est pas nouvelle à droite. Jacques Chirac s’était lui-même successivement et publiquement identifié aux travaillistes britanniques puis à Ronald Reagan sans problème. Pour cette droite de pouvoir, les idées ne sont rien. Seule compte la conservation du pouvoir et souvent, selon l’inusable adage, « il faut que tout change afin que rien ne change ». C’est spécialement vrai dans les périodes instables et volatiles comme la nôtre. Je l’ai dit et je veux le signaler de nouveau, ce transit du libéralisme vers l’extrême-droite a un précédent en Europe, en Hongrie avec le modèle de Viktor Orban. A côté de cela bien sûr il ne faut pas sous-estimer non plus le rôle que joue la culture de haine des arabes et des musulmans, plus ou moins bien emballée dans de prétendus habits de laïcité.

Cette ligne de pente, pour pouvoir fonctionner a besoin d’un constant travail de dédiabolisation de l’extrême-droite politique. Une des façons d’y arriver est précisément de diaboliser ceux qui voudraient diaboliser madame Le Pen. Il n’y a donc strictement rien d’innocent ni d’objectif dans le traitement qui m’est appliqué. Tout cela est la continuation de la lutte contre ce que j’incarne à cette heure avec le score à deux chiffres du Front de Gauche.  

Le sens général de ces discours est dans la même veine que celui qui m’a harcelé pendant toute la présidentielle. A droite, chez « les politologues » qui émargent c’est : « Plutôt Hitler que le Front Populaire ». Au PS : « Tout sauf Mélenchon ». Au lieu de se réjouir de voir arriver des renforts dans la bataille, des dirigeants socialistes me montrent du doigt et relaient l’argumentaire de l’extrême-droite. Il faut l’avoir entendu pour le croire. Pour être franc je ne les aurai jamais crus capable de ça. Je n’en goûte que davantage l’élégance de Ségolène Royal. Elle au moins, tout en soutenant son propre candidat, salue mon engagement personnel. Montebourg et Hamon en ont fait autant m’a-t-on dit. Mais aucun n’a poussé l’audace jusqu’à dire le dixième de ce qui a été dit en faveur du retrait de candidature face à monsieur Bayrou. Certes je ne demande rien aux socialistes, bien au contraire. Mais cela ne change rien au constat des audaces comparées dont sont capables les deux ailes du Parti socialiste.  

Le 17 mai c'est, comme chaque année la journée mondiale de lutte contre l'homophobie (IDAHO selon l'acronyme anglais)… Cela me fait devoir de revenir sur une erreur commise pendant l’émission de dimanche dernier sur France 5, « C/Politique ». Je suis impardonnable. Ou bien trop lent. Interpellé sur les droits des homosexuels à Cuba par Géraldine Mulhmann je n’ai pas répondu à la question qu’elle me posait. Pourtant elle semblait sous-entendre qu’il y aurait problème sur ce point. Mon ami Maxime Vivas, du journal « Le Grand Soir », qui suit tout ce que je dis et qui m’aide toujours fraternellement, m’a aussitôt fait parvenir une mise au point argumentée. : « Il se trouve, dit-il, que j’ai été à l’origine en 2010 de la tenue d’un colloque international à Cuba sur la question de l’homosexualité et de la transexualité. Le même colloque a eu lieu l’an dernier à Paris et a encore réuni des psychiatres de plusieurs pays, dont Mariela Castro, fille de Raoul. « Le Grand Soir » a patronné l’événement. J’y ai fait une intervention. Avec sa mère (aujourd’hui décédée), Mariela Castro a travaillé depuis de décennies pour faire reculer l’homophobie populaire et pour faire voter des lois contre l’homophobie. Les homosexuels sont protégés à Cuba comme dans peu de pays du monde et les transexuels peuvent s’y faire opérer (gratuitement). L’accusation d’homophobie à l’encontre du gouvernement cubain date d’erreurs commises par les guérilleros machos au début des années 60 (il y a un demi siècle tout de même !). A l’époque, ça n’était guère brillant ailleurs, pas même chez nous. Il a fallu attendre l’élection de François Mitterrand pour que notre code pénal soit (à peu près) dépoussiéré des lois homophobes, en 1982. Mais ça fait plus de 20 ans que les Cubains, au plus haut niveau de l’Etat (femme et épouse de Raoul Castro) font un travail idéologique unique en Amérique-latine sur cette question. Il faudra sans doute 20 ans pour que les médias qui ont ignoré le colloque international de Paris (malgré la présence de la fille du président cubain) découvrent que Cuba est un pays de liberté sexuelle que ne peuvent pas imaginer les qataris chers à Plantu. Je t’embrasse. Venceremos con la verdad ! Maxime ».

Ce n’est pas tout. Pour que votre information soit correcte, il vous reste à en apprendre davantage, comme moi-même je l’ai fait en lisant ce que les responsables de la commission du Parti de Gauche m’ont expliqué sitôt l’émission terminée. Il y a quelques mois, Castro (Fidel, je crois) a même fait son autocritique sur cette question. Il a dit que c'était la seule chose qu'il regrettait depuis la révolution cubaine. Comme il s’agit de la situation qui prévalait là -bas dans les années 1960-1970, il faut la mettre en rapport avec ce qui se faisait ailleurs dans le monde et d’abord chez nous en France. En France ? Oui, car en 1960 « l'amendement Mirguet » a été voté à la quasi-unanimité de la droite et des socialistes. Seuls les communistes s’étaient abstenus. Ce jour là, l’Assemblée Nationale a classé l'homosexualité parmi les « fléaux sociaux ». L’homosexualité n’a été dépénalisée qu’en 1982 par l’union de la gauche et François Mitterrand, on l’a vu. Mais le reste de l’Europe ne brillait pas non plus. Par exemple au Pays-Bas, on sait par un scandale récent qu’il y a eu des stérilisations forcées d'homosexuels dans les années 1960-1970. En Allemagne (RFA) : le « paragraphe 175 » du code pénal, introduit par Bismarck et utilise par Hitler pour organiser la déportation des homosexuels n'a été abrogé qu'en 1969 ! En fait l’homosexualité n’a été définitivement sortie du code pénal allemand qu’en 1994. Au Royaume-Uni la dépénalisation de l'homosexualité par une décision de justice (arrêt Dudgeon) date seulement de 1983. C’est pire pour les Etats-Unis puisque la dépénalisation fédérale de l'homosexualité s’est faite par une décision de la Cour suprême contre le Texas en… 2003 ! Donc, sans nier ce qui s'est passé à Cuba du fait des préjugés machistes aux débuts de la révolution, je crois que l’on doit rééquilibrer les jugements en plaçant dans le contexte de l'époque ce que faisaient aussi les pays capitalistes "libres" au même moment…


516 commentaires à “Le jour de la foudre”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »

  1. 51
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    Symbole pour symbole, il eût mieux valu, non pas nous préparer à l'Austérité en diminuant les rémunérations de « ceux d'en haut », au gouvernement, mais plutôt nous préparer à un partage des richesses, en portant le SMIC à 1700€, en augmentant les bas salaires et autres prestations sociales de solidarité.
    Un tel geste d'espoir de pouvoir échapper à la précarité, à la pauvreté, à la misère, aurait montré la route vers une République Sociale et Solidaire dans une Europe Sociale et Solidaire...
    Résistance, on lâche rien !

  2. 52
    mercure40 dit:

    Bonjour à toutes et à toutes et à toi Camarade Jean Luc,
    « Le changement c’est maintenant » disait le Candidat FH ! Mais rien a changé, les médias servent toujours aussi bien (en chiens fidèles) les battus de droite ceux-ci sont toujours aussi pédants et arrogants. Le Front de Gauche toujours aux oubliettes, JL Mélenchon toujours l’homme à abattre pour les uns comme pour les autres. Fasse que les législatives amènent un peu d’air frais dans ce marigot politico-médiatique dans le Pas de Calais comme en France.
    Vive la 6ème République ! Vive La Sociale ! et vive le Front de Gauche !.

  3. 53
    Anna M. dit:

    Merci M. Mélenchon de toujours combattre le FN avec tant de force et d'intelligence, même (et surtout) après les présidentielles.
    Merci M. Mélenchon d'avoir présenté une alternative au PS qui se perd entre politique sociale et libérale.
    Merci M. Mélenchon d'être enfin juste avec Cuba, et non de l'aduler aveuglement mais de lui reconnaître ce qu'elle a apporté de bon, comme l'égalité et la solidarité.
    Merci M. Mélenchon d'avoir redonné l'espoir de construire un monde meilleur, un monde humain.
    Merci.

  4. 54
    JM dit:

    Monsieur Mélenchon,
    Toujours content de lire de vos nouvelles, que ce soit à travers la presse ou à travers votre blog dont je devient fan... J'imagine que c'est contraignant pour vous d'écrire. J'admire votre courage et espère de tout coeur que vous gagnerez votre pari à Hénin Beaumont, car ce ne semble pas gagné d'avance !

  5. 55
    Pierre Kirool dit:

    "En effet, la probabilité pour Hollande qu’un tel évènement se reproduise n’est pas statistiquement perceptible. Il peut donc reprendre l’avion sans craindre la foudre. Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui."
    C'est un peu faux car il y a à présent autant de chance que la foudre retombe sur cet avion que sur un autre. L'horloge de la probabilité redémarre à chaque événement.

  6. 56
    Karine dit:

    Non monsieur Mélenchon vous n'êtes pas lent... Au contraire vous êtes époustouflant par vos répliques,votre à propos et votre façon de répondre aux journalistes ! Moi qui m'instruis si régulièrement de vos textes je ne peux que vous pardonner de n'avoir pas pu pour une fois répondre assez vite à cette journaliste ! Je suis sûre que très vite vous aurez l'occasion d'expliquer ces deux trois petites choses à madame Mulhman. Merci de mettre toujours votre réflexion au service de l'humain et du partage ! Résistance

  7. 57
    Ydaho dit:

    Hier la BCE, aujourd'hui le FMI rompt "tout contact" avec la Grèce... Tous les moyens leur semblent être bon a agiter pour faire peur !... C'est très inquiétant pour le peuple Grec, et peu rassurant pour la démocratie que ces deux institutions qui ne sont en aucun cas représentantes légitimes d'un peuple ou d'une quelconque entité nationale puissent ainsi mettre la pression sur un pays..

  8. 58
    Arte dit:

    La probabilité pour que la foudre frappe un avion qui vient de décoller dans un front orageux de grande amplitude est extrêmement élevée.
    De plus, si il ne s'était agi du Président, précisément le jour de son investiture, décidé à marquer l'importance symbolique d'honorer une première visite à l'Allemagne ce même jour, il est probable que l'équipage aurait attendu que le front soit passé. La probabilité de se prendre la foudre par temps d'orage est donc renforcée par le fait qu'il s'agissait du Président, le jour de son investiture. CQFD.
    Ceci dit sans portée politique, pour le "plaisir intellectuel".

  9. 59
    luz11 dit:

    Ce matin sur BFM un petit encart au sujet de Moscovici dixit : la crise c'est la dette!
    JL devrait lui refaire un cours: la crise n'est pas la dette,mais le montant des intérêts de la dette qui culmine bien plus haut ; ce qui laisse bien prévoir qu'il ne va pas s'attaquer aux banquiers !et qu'il va nous jouer l'air de la rigueur, et qu'il ne va pas militer pour que la BCE prête aux états! entrevoyez vous du changement?

  10. 60
    Charlotte la peste dit:

    Et oui sur Cuba et la désinformation, on pourrait écrire des pages et pages! Pour info Mariela sera en Belgique le 22 septembre pour un débat sur la sexualité et le changement social, dans le cadre de "Manifiesta" et de " Che Presente" (notre fête de l'huma). Au programme aussi HK, Axel Red etc. une ambiance de ouf!
    Pour plus d'info voir sur le site de Manifiesta

  11. 61
    Mimi dit:

    Merci pour vos billets ! Cependant je m'étonne chaque fois lorsque l'homosexualité est abordé, c'est soit pour en faire l'éloge soit pour faire comme si on n'avait rien vu et qu'après tout, il n'y a pas grand-chose à voir ! Dès qu'il y a discussion ça devient de l'homophobie mais qu'en est-il de l'hétérophobie de ces mêmes personnes qui, à travers leur homosexualité, n'aiment ni la femme ni l'homme au point de ne pouvoir s'approcher d'eux,d'où leur dite"préférence" ? Penser que les gens votent et sont silencieux du sujet c'est bien mal pensé. La transexualité par ex : trouvez-vous normal de vous retrouver face à une femme qui n'en est pas une mais qui, sur sa carte d'identité est mise sexe f ? C'est une insulte aux femmes ça ! Pareil pour les hommes ! Il suffit pas de changer l'apparence et de se décorer des pieds à la tête, pour être une femme. Les homosexuels et transsexuels imitent la couche supérieure de la femme, et encore mal et à outrance souvent. Que des homosexuels relancent sexuellement des hétéros dans la provocation et qu'ils soient libres de le faire c'est normal ? Le mariage homo signifie que nos parents et grands-parents c'était égal à eux ? c'est curieux tout de même de prendre le mariage né de la religion et de le détourner comme une copie moqueuse de l'originale. L'adoption de nos enfants par des couples homosexuels (même par éprouvette ! drôle de monde!) pose la question du lien du sang : qui dit que le parent non naturel ne sera pas irrésistiblement attiré par le dit...

  12. 62
    breteau jean claude dit:

    Le fait politique du jour est bien évidemment, l'attitude du PS " face" aux fascistes, fallait -il s'attendre à autre chose, non bien sur, le FN étant le pilier du " vote utile". Quelle inconscience ou plutot quelle faute. Aprés cela rien d'étonnant que les média préférent la milliardaire plutot que le FdG. Tous complices. Résistance est plus que jamais à l'ordre du jour et battre le clan Le Pen sera l'honneur de notre gauche. Honte aux autres vautrés dans une collaboration au service des nantis bénéficiaires du systéme.

  13. 63
    CorinneM dit:

    Nous connaissons de longue date la tactique du parachutage du FN : laissez-les pester et ne lâchez rien. Si les uns (PS) et les autres (FN) ne se sentaient pas menacés, il ne se ferait pas tant de tapage autour de ces législatives ! Foin des baragouineurs hypocrites ! L'intérêt du peuple avant tout ! Je vous souhaite une franche victoire dans cette circonscription. Combattre la toute-puissance de la finance, la misère, l'obscurantisme et la xénophobie relève d'un engagement courageux et profondément humaniste là où les donneurs de leçons, les bien-pensants et les médisants jaloux et/ ou frileux ne voient qu'un désir de gloriole. Ne lâchez rien, nous sommes de plus en plus nombreux à mener le combat car vous nous avez redonné de l'espoir, l'espoir que dans ce pays enfin, quelqu'un aurait cette incroyable énergie de rallier la gauche, de faire entendre la voix des gens modestes que l'on sacrifie ! Merci monsieur Mélenchon !

  14. 64
    Nicolas VDR dit:

    Petite info technique concernant un avion foudroyé : l'impact s'est produit après décollage alors que l'avion était en phase de montée initiale, donc à une vitesse relativement faible. Un éclair peut aller jusqu'à "découper" les bords d'attaque des ailes ou ailerons, tel un chalumeau oxycoupeur. Dans ce genre de situation, la plus sage des décisions consiste à faire demi-tour et se poser au plus vite car en phase croisière, lorsque l'avion vole à Mach 0.82 (environ 900 km/h), certaines parties des ailes sont dans le domaine de la compressibilité, ce qui pourrait continuer de "déchirer" la partie impactée par la foudre et pourrait entrainer la désintégration pure et simple de l'avion par rupture d'une partie de l'aile ou de la profondeur, ou de la dérive. Il est à noter que le carbone "attire" particulièrement bien la foudre et que ce matériaux est de plus en plus présent sur les avions modernes, tout particulièrement sur le Falcon 7X.

  15. 65
    Michel Berdagué dit:

    C'est exemplaire d'être trop payé et de restituer en solidarité de justice 30%, de la même façon cela devrait être exemplaire d'engager des Luttes revendicatives pour percevoir des augmentations de salaires - les 30%- qui manquent cruellement à tout budget du monde du travail,ça nous ferait un bien fou, les factures payées, et les loisirs envisageables. Cette restitution sera mis en avant dans l'effort du serrage de ceinture pour toutes et tous,et dit les sacrifices à faire pour ces M.E.S. abstenus en temps différé pour mieux le signer en Traité. Il y a plus que jamais le clivage de 2005, cette europe dérivante ou une autre europe de respect des Peuples au pouvoir.

    luz11 à 16 h 53
    Tu pointes les 2 points que tout gouv. de Gauche devrait en priorité soumettre les banques privées et pour le contrôle de l'émission de monnaie,avec le Politique réglementant la B.C.E. pour qu'elle prête directement aux états libérant la population des intérêts crapuleux des banques privées, ah j'oubliais seuls les 11,1 % ont voté cette gestion salutaire. A nous de nous compter majoritaire aux Législatives pour que notre Programme incontournable soit le seul appliqué car les manoeuvres prévisibles de nous faire avaler la pillule de dette et de ses intérêts vont fleurir avec le relais des média trop contents de ne pas changer le prompteur de l'enfumage.

  16. 66
    Anne de Lorraine dit:

    Je voterai Front de gauche au premier tour des législatives, et si Aurélie Filipetti passe au deuxième tour dans ma circonscription je n'abstiendrai, voilà entre-autres pourquoi.

  17. 67
    Wildmimi dit:

    Cher Monsieur Mélenchon, c'est toujours une grande joie de vous lire ou de vous entendre, votre humour me permet souvent de grands éclats de rire. Ne changez surtout rien!
    Je regarde avec grand intérêt la campagne que vous menez à Hénin-Beaumont.
    Merci des précisions sur l'homosexualité à Cuba, cela va animer mes soirées avec quelques machos cubains qui n'ont rien compris!
    Hollande, homme de droite qui avance masqué m'amène à penser que "la foudre" est de gauche, elle a seulement donné un coup de semonce !
    Bon courage à vous.
    Amitiés.

  18. 68
    line laonnec dit:

    Nouveau gouvernement, "le changement c'est maintenant"
    Le trés droitier Manuels Valls nommé place Beauvau va-t-il abroger les lois sécuritaires répressives qui depuis 2002 sont prises dans le programme du FN ? voir ici.
    Quand il était ministre de Jospin, c'est ici Valls n'était pas un proche de Hollande mais il s'est beaucoup démené pour la communication de sa campagne.

  19. 69
    eva_bien dit:

    "les idées fausses, ça suffit"
    Voilà de quoi argumenter face au FN ici

  20. 70
    Arnaud dit:

    J'entends trop de journalistes parlant du FdG comme étant "l'extrême-gauche" ou "la gauche de la gauche". Dirigeants du FdG passant dans les médias et militants de terrain, il faut rappeler incessamment que nous sommes ni l'un ni l'autre mais la gauche de gauche, celle que Pierre Bourdieu et d'autres appelaient de leurs vœux en 1998.

  21. 71
    ganier dit:

    Bonjour Mr Mélenchon, bonjour à tous, je souhaite que les gens du Pas de Calais soient attentifs aux explications que vous donnez, aux actes que vous réalisez, qui font le lien entre les difficultés locales douloureusement ressenties et les contraintes terribles imposées par l'ultra libéralisme. J'ai trouvé remarquable que vous ayez soutenu, par votre présence effective, les anciens de Samsonite. Je souhaite que votre campagne dans la onzième circonscription du Pas de Calais se passe au mieux. Merci pour votre enthousiasme communicatif ! Vive le Front de Gauche, Vive la France. C.G.

  22. 72
    libre62 dit:

    @tous les pro-débat FN/FdG
    Je me permets de vous rappeler le débat BFM TV Le Pen/Mélenchon du 14 février 2011
    lien
    Très instructif, à visionner à volonté!

  23. 73
    Germinal 93 dit:

    Le Chevreuil et le Crapaud. Esope n'a pas écrit cette fable, ni La Fontaine. Mais elle existe, je l'ai vue mise en scène, l'autre soir, sur LCP..
    Un horrible batracien, nommé parait-il Haziza (oubliez vite son nom), a tenté de mordre un magnifique cervidé au mollet.Il n'en est pas mort, le ridicule ne tue plus, mais il ne s'en est pas sorti indemne: il s'est luxé la machoire.
    Moralité: La vidéo a été retenue comme morceau d'anthologie en vue d'instruire les étudiants de la future Ecole Nationale de Journalisme, section "l'Humain D'abord", pour illustrer la façon de ne pas faire.
    Merci, Jean-Luc Mélenchon, pour cette belle leçon.
    Et pour tout le reste. Y compris les complexes problèmes de Physique, de Métaphysique, de calcul des Probabilités, melés d'un grain de sel d'humour, et d'un tour de poivre de science fiction. L'échange entre le blogueur et ses commentateurs est jubilatoire et rassurant quant à la relation entre le chef de bord et l'équipage.
    On ne lâche rien.

  24. 74
    Dumas Annie dit:

    Bravo l'artiste, continue comme cela, c'est formidable tu nous redonnes du courage et du punch pour continuer la lutte.

  25. 75
    gabriela dit:

    Merci pour le billet. Je vois plusieurs précisions sur le truc de la foudre. Je vous suis, j'ai considéré à premier coup d’œil, une taquinerie avec laquelle j'ai beaucoup ri.
    Ce qui me préoccupe un peu c'est que si vous allez être tout le temps dans le Pas de Calais, partout ailleurs vous manquerez, la mobilisation peut être ne sera pas la même sans vous dans les meetings.

  26. 76
    idioroi dit:

    Monsieur Mélenchon, j'aime beaucoup vous lire et j'espère que vous continuerez à écrire longtemps ; quand bien même vous deviendriez Président dans 5 ans, ce que je vous souhaite.
    Si changement il y a, ce sera aussi en bonne partie grâce à vous.
    En attendant, que l'esprit de la foudre vous habite.

  27. 77
    mercure40 dit:

    Merci pour ce nouveau billet plein d'humour, mais aussi plein d'éducation politique. Tes expériences passées te permettent de détricoter l'écheveau de la politique politicienne qu’exercent ces experts praticiens et théoriciens. Ils décryptent finement les rouage de la pensée et des comportements stratégiques. Tu nous rends plus forts, plus lucides, bref plus intelligents. Les médias continuent de dérouler le tapis rouge sous les pas de MLP, mais le rouge l'absorbera.
    Merci Jean Luc.
    Fraternellement
    En route vers la 6ème République ! Vive La Sociale ! et vive le Front de Gauche

  28. 78
    gabriela dit:

    Une pétition: Un streaming sur le site pour la Conférence de presse avec Alexis Tsipra. On sait déjà que la presse ne va recueillir que ce qu'ils veulent. Je ne sais pas où faire la demande, c'est pour quoi je vous la remmete ici. Merci

  29. 79
    BORGIL777 dit:

    "on sait la véhémence parfois contre-productive du leader du Front de gauche. Des problèmes de forme il y en a, des problèmes de fond beaucoup moins..." - édito de l'Huma du 16 mai 2012.
    Je viens de lire le billet de Jean-Luc Mélenchon : pas une seule attaque verbale et personnelle à l'égard de Marine Le Pen. Aurait-on compris que cela ne servait à rien et qu'il valait mieux aller en profondeur sur le terrain des idées ? Tant mieux et pourvu que cela dure. J'ai pris beaucoup de plaisir et d'intérêt à lire le billet. Merci.

  30. 80
    albireve dit:

    Baisse de 30% des émoluements de ces messieurs-dames. Ça-y-est, la déflation est assumée.

  31. 81
    handala alghiwani dit:

    Bonjour
    Le travail que vous faites monsieur Mélenchon est énorme et salutaire. A travers votre blogue l'idéologie de gauche (principalement marxiste) est en mouvement. Le combat que mène le front de gauche contre le fascisme et l'obscurantisme est important pendant des périodes de crises comme la nôtre. Les députés planqués et les politologues paresseux qui critiquent votre audace devrait plutôt méditer sur la valeur de l'engagement politique sincère que vous incarnez. Laissez les donc braire leur sottises car le peuple connait les siens. Continuez votre combat, nous sommes avec le front de gauche, car le travail de terrain accompagné du travail idéologique payera inéluctablement.
    Fraternellement de gauche.

  32. 82
    jprissoan (69) dit:

    Les négociations avec le PS et les Verts ont échoué. Il s'agissait de s'accorder sur une candidature unique dans les circonscriptions où il y avait un risque de duel FN-UMP au second tour. Le PS entend bénéficier seul de l'effet des triangulaires afin d'avoir la majorité absolu des sièges à l'Assemblée nationale. Avec Cahuzac au budget -entre autres- le changement ne sera pas "maintenant" mais jamais ! J'en ai peur en tout cas.
    L'impérialisme du PS s'étale au grand jour.
    Objectif : tout faire pour avoir un groupe FdG à l'AN le plus fourni possible.

  33. 83
    mercure40 dit:

    La première boulette du quinquennat
    Les Socialistes ont usé de mauvaise manière envers Jean-Luc Mélenchon.
    Le leader du Front de gauche veut battre Marine Le Pen à Hénin-Beaumont. La logique des rapports de force nationaux rend son entreprise incertaine. Le candidat socialiste part avec une large réserve de voix qui se sont portées sur François Hollande à l’élection présidentielle. Le Parti socialiste a décidé de maintenir son candidat. Funeste bévue !
    Bien qu’en très mauvaise posture dans cette circonscription le PS persévère dans son intolérance sa posture hégémonique. Il a choisi la voie obtuse de la stupidité partisane. Les Socialistes se donnent ainsi l’image de politiciens avides et sectaires, qui font passer leurs ambitions avant l’intérêt du camp républicain. J’espère que les Militants et sympathisants Socialistes choisiront le rejet de la politique nauséabonde que s’évertue à ignorer les instances nationales du PS.
    Au premier tour Front de Gauche, au deuxième Front de Gauche ou Blanc.
    Nos 10% n’ayant été pour rien dans l’élection de FH, ils ne seront pour rien dans l’élection de MLP.
    Vive La Sociale ! et vive le Front de Gauche

  34. 84
    dejean dit:

    A Borgil777 92.
    Ce n'était pas l'édito, mais en pages intérieures, l'expression libre d'un sociologue je crois (j'ai donné le numéro du 16 à mon voisin et ne peux être plus précis).

  35. 85
    Denis F dit:

    Merci Monsieur Mélenchon pour votre lettre adressée au Premier ministre, elle était indispensable.

    Je reviens de bon gré sur ma prise de position sur les législatives, votre place est très certainement au front du combat que sont ces élections, mais si vous êtes élu vous ne pourrez plus intervenir au niveau de l'Europe, ne pouvant pas cumuler les deux mandats ; et c'est bien en Europe que l'avenir de notre pays se jouera en grande partie, n'est ce pas ? Certes on ne peut être de tous les fronts à la fois, mais les camarades importants du FdeG ne peuvent-ils prendre leur part des combats eux aussi ?

    Pour revenir à votre lettre, il y a une demande ou abjuration qui manque : c'est l'ABROGATION de la loi dîte Rotchild de 1973, loi préalable à Mastricht et reprise "in extenso" dans le traité européen interdisant à la banque centrale de prêter directement aux états.

  36. 86
    DAVID JV dit:

    @Denis F
    Non, l'abrogation de la loi de 1973 ne changerait strictement rien depuis les traité de Maastricht et de Lisbonne. Cela ne se joue plus au plan national à présent.
    Fraternellement

  37. 87
    proletaire dit:

    Encore un billet remarquable!
    La foudre nous rappelle que la nature est au-dessus de l'Homme sans distinction. Si FH touchait la coque de l'avion lors de l'impact avec la foudre, il aurait eu les cheveux et les poils dressés comme un hérisson ! Plaisant à voir mais sans conséquence salutaire.
    Rien à espérer de ce gouvernement. Nous ne pouvons compter que sur notre courage, nos idées et notre cohérence.
    Quant aux idées du FN, elles seront détricotées par l'éducation populaire.
    Le mois de juin sera encore un mois de grande importance pour la France, pour la Grèce et pour l'Europe !

  38. 88
    claude46 dit:

    Foudroyante cette nouvelle note concernant les turpitudes des dirigeants socialistes auxquelles doit faire face Jean-Luc Mélenchon dans la 11eme circonscription du Pas-de-Calais. Sans parler des médias à la solde de la pensée unique qui ne ratent aucune occasion de mettre en avant quand ils ne les reprennent pas les arguties du camp Le Pen à l'encontre du candidat de Gauche.
    Foudroyante cette note de Jean-Luc Mélenchon qui donnent une indication sur le sens des nominations gouvernementales concernant l'économique et le social. Les quatre mousquetaires "austéritaires" que sont P.Moscovici, J.Cahuzac, M.Sapin et M.Touraine. Ces nouveaux ministres ne brillent pas dans leurs déclarations antérieures par des orientations économiques très à gauche.
    Ce matin, invité de Bourdin sur BFMTV, P. Moscovici ne parle plus de renégociation du traité de stabilité mais d'un vague "volet de croissance" à y ajouter. Sur la réduction de la dette et le déficit budgétaire, il récuse le terme "rigoureux" pour employer le terme "sérieux". Ah! la sémantique que c'est magnifique!
    Raison de plus pour mener une grande bataille dans chaque circonscription et envoyer à l'assemblée nationale le plus grand nombre de députés Front de Gauche qui agiront dans le sens de la lettre adressée par Jean-Luc Mélenchon au Premier ministre, c'est à dire dans le sens de notre programme "L'humain d'abord". On lâche rien !

  39. 89
    diotime dit:

    Pour les parachutages aux législatives il faudrait rappeler qu'un député représente la Nation et non pas un territoire qu'il doit avant tout faire les lois pour l'intérêt général et non pas comme ils le font tous et toutes, s'occuper de la couleur du lampadaire. L'enjeu des legislatives est donc bien de continuer à porter sur un programme qui défend l'intérêt général même si pour cela il faut s'appuyer sur un terrain local par la force des textes.
    D'accord avec un post plus haut : la baisse des indemités de ministres servira à faire comprendre qu'il n'y a pas d'autres choix. Noter que le salaire des fonctionnaires a déjà baissé par une hausse de cotisation retraite.
    Quand à la foudre, je n'ai aucune facilité à calculer les probabilités. Je préfère y voir un signe du "syndicat des nuages", (c'est plus poetique que les probabilités et pourquoi pas probablement vrai ?) qui veille au grain et savait peut être que la rencontre qui s'annoncait ne serait pas porteuse d'espoir.

  40. 90
    Jean Jolly dit:

    En parlant de "gros navions". Qu'en est-il du destin de "Air-Sarko-One" ? François Hollande va t-il le remettre aux normes pour le revendre histoire de renflouer les caisses de l’État ? Ou a t-il inventé cette histoire de foudre pour se l'approprier ? That is the question.

  41. 91
    robin des voix dit:

    Puisque l'hégémonie socialiste entrave les vues du front de gauche, l'avertissement du premier tour des présidentielles n'ayant pas calmé leurs ardeurs, trop avides de tout. Il faut leur donner une leçon, au second tour ne votons plus socialiste plutôt le blanc que ce rose décolorée est après qu'ils s'élisent avec leur fidèles mais pas avec nos voix car à force ce serait trop sale. Ils nous méprisent déjà. Consignes où pas, je n'irai même pas voter si il n'y a pas d'élu du FdG.
    Ils s'en foutent mais qu'ils le sachent. Seule exception :Pour un duel FN/ socialiste à la limite.

  42. 92
    DDR dit:

    A noter qu'en République Démocratique Allemande l'homosexualité fut dépénalisée en 1957 alors qu'en RFA l'homosexualité fut dépénalisée en 1994.

  43. 93
    Thierry_M dit:

    @ Jean Luc Mélenchon
    Je viens de visionner les deux interviews de la semaine, un régal.
    Sur LCP tu dis, si le PS ne négocie pas loyalement avec nous, ceux qui ne votent pas PS au premier tour, ne le feront pas au second. Je crois pouvoir dire ici que c'est l'avis d'un grand nombre de tes lecteurs.
    Pour moi, après avoir évalué le résultat du premier tour, il est probable que je déposerai un bulletin avec la mention "Abstention Dynamique". Le Front de Gauche peut leur faire savoir que nos voix il faudra les gagner.

  44. 94
    Victor dit:

    Ah la foudre! La probabilité selon tel ou tel mathématicien! La métaphysique!
    Ok, ça suffit!
    L'extrême droite monopolise les débats de toutes sortes, pas un jour sans un refrain de la Marine et de sa famille, pas un jour sans un article "câlin" sur le débat politique essentiel qu'elle tient. Pendant tout ce temps perdu à lire, à déchiffrer et à contre attaquer, l'essentiel se perd, l'amélioration de nos conditions de vie!
    Les paradis fiscaux seraient intouchables, donc on ne fait rien?
    Les "assistés" (les chômeurs et autres profiteurs de notre système social) doivent comprendre qu’ils doivent assumer pleinement leur situation et se débrouiller seul!
    La ligne de conduite se déforme, il nous faut rester vigilant sur des bases solides et humaines, 30000 euros par mois ça doit suffire pour vivre dignement; la solidarité c'était bien pour faire tomber le bloc de l'est, mais aujourd'hui que devrons nous en penser? Etre solidaire c'est faire un don? ; travailler c'est accepter n'importe quoi à n'importe quel salaire?; le capitalisme nous permet-il à notre société de fonctionner humainement?
    Concentrons-nous sur les problèmes que nous allons rencontrer avec le PS, car l’avenir ne s’annonce pas « rose » !

  45. 95
    claude dit:

    Bonjour l'exemple ! Si j'ai bien compris les promesses de nos nouveaux serviteurs, nous allons partager "les sacrifices" à égalité. Préparons-nous à ce qu'ils nous demande bientôt de renoncer nous aussi à 30% de nos salaires ! Quelle farce ! Combien les maîtres de la finance les payent-ils par derrière pour qu'ils se payent ainsi notre tête ?

  46. 96
    jean pierre fromonteil dit:

    J'ai vu souvent la foudre s'orienter dans l'axe d'un avion au décollage et théoriquement un effet de foudre n'a que peu de conséquences fortes mais je pense par contre qu'il existe des conséquences mineures qui doivent être traitées par les équipages pour garantir l'intégralité des possibilités de l'appareil concerné.
    Vis à vis du F.N. et bien je pense qu'il faut sans focaliser réactiver les anticorps de notre nation française !

  47. 97
    Sophie Clerc dit:

    Une question me poursuit : quelle est donc l'argumentation contraire ? Quelles sont les idées des gens rencontrés dans la rue, qui se sentent honnêtes, et qui votent par exemple avec conviction UMP ou PS ? Que disent-ils en réponse à chaque point du programme? A la base de leur réflexion, qu'y a-t-il ? Un manque d'information? De l'inconscience? De l'égoïsme? De l'indifférence? Une obéissance à la tradition ? De fausses informations ? Je ne parle pas des fanatiques du FN, leur cas est clair. Mais les honnêtes gens? Pourquoi ne votent-ils pas pour le FdG? Quels sont leurs arguments? Voilà qu'il m'intéresserait beaucoup d'apprendre en détail et dans le calme. Que disent-ils avec sincérité ? Pour ma part, quand j'interroge autour de moi, je ne récolte que des arguments égoïstes... Mais tout le monde n'est pas égoïste. Que disent-ils d'autre?

  48. 98
    Lucie dit:

    Bonsoir Monsieur Mélenchon
    Votre humour et votre style (un vocabulaire bien senti et des phrases qui s'envolent) vous valent toute mon admiration. Je n'épiloguerais pas sur la condition des homosexuels à Cuba. Reinaldo Areinas n'a pas vraiment été à la fête avec le Cuba de Fidel. Si les choses changent, alors réjouissons nous.
    Vous faites preuve d'un grand courage en vous attaquant au PS déliquescent du Pas de Calais. Et j'espère que cette circonscription se rendra compte qu'elle est profondément ouvrière et de gauche, et que l'enjeu dépasse les "frontières" locales. Vous auriez juste pu prévenir pour que nous aussi allions nous installer dans cette ville où les prix de l'immobilier risquent de connaître une augmentation inattendue. Allez, je suis venue dans vos meetings et ceux ci me manquent déjà. Ne craigniez pas d'être si populaire: au plus on suscite de jalousies, meilleur on est. je suis certaine que votre analyse est la meilleure. Qui m'a donc convaincue de toujours consommer plus? Vous nous rendez un sens à l'action et à la réflexion. Bravo!

  49. 99
    claude dit:

    @ Sophie Clerc
    Bonsoir !
    Pour info concernant vos intérrogations sur les gens qui votent FN, autour de moi aussi je m'apperçois qu'en grande partie, c'est par égoïsme.
    La culture dominante des dernières années a "pourri" bien des esprits : l'altruisme, le don de soi, l'idéalisme, l'humanisme... ne représentent plus grand chose aux yeux de beaucoup
    Notre "combat" : c'est de réussir à faire prendre conscience à nos concitoyens que le corps social est un seul et unique organisme et que si l'un d'entre nous souffre quelque part c'est notre chaire commune à tous qui va mal.

  50. 100
    Ydaho dit:

    @ Sophie Clerc
    Tout simplement, ils n'y croient pas ! Est ancrée solidement en eux l'idée que le seul bon gestionnaire de ce pays doit être économe et partisan de l'austérité. C'est un tour de force que les politiques et les médias ensemble ont superbement réussi. Aujourd'hui, tu peux venir a la télé, promettre du sang et des larmes (avec quelques aménagements et être élus. Et si tu viens promettre un smic a 1700 euros, une société plus juste, (etc...etc...) même avec les meilleurs arguments du monde, hé bien on te prend pour un fou dangereux et tu réunis a peine un peu plus de 10% des voix. C'est ainsi, ça mettra du temps, mais ils finiront par y croire, quand il y aura trop de sang et de larmes, peut être... (?)

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive