17mai 12

Nouveau gouvernement, foudre, Pas-de-Calais

Le jour de la foudre

Ce billet a été lu 90 433 fois.
Cette vidéo a été consultée 13 997 fois

Dans cette note se trouvent assemblés des pièces et des morceaux écrits au fil des jours. J’y parle du nouveau gouvernement, de la foudre, du sommet de Berlin, de mes détracteurs à propos de ma candidature dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais et ce que m’inspire la découverte des mœurs locales. Et comme le 17 mai est journée de lutte contre l’homophobie je viens sur ce sujet via un détour par une question qui m’a été posée sur Cuba.

Comme le gouvernement vient d’être annoncé sur le perron de l’Elysée, j’ai à peine eu le temps de le décrypter avant de souder en paragraphes les petits morceaux que j’ai eu le temps de rédiger au fil des tous petits moments creux depuis la précédente note éditée. Un premier coup d’œil montre une organisation resserrée sur les proches du président placés à tous les postes clefs. Le contraire eut été étonnant. C’est la logique des institutions et une sage précaution compte tenu de l’état du PS. Le quatuor qui pilote l’économique et le social est très droitier. Pierre Moscovici, Jérôme Cahuzac, Michel Sapin, Marisol Touraine c’est un groupe « d’austéritaires » ardents. Ils se feront concurrence dans ce registre… pour mieux se succéder.

Après ça, la faille c’est l’absence politique de Martine Aubry dans le gouvernement. Quelle en est la conséquence ? La conséquence est qu’il y aura une conséquence. Voilà pourquoi c’est une faille politique. Quant aux autres, faut-il gloser sur les tempéraments et les différences de celui-ci par rapport à celle-là ? Cela n’a pas grand sens en général. La règle « un ministre ça ferme sa gueule ou ça démissionne », énoncée en son temps par Jean-Pierre Chevènement, fonctionne et les exceptions ont été rares dans le passé. A présent cela se vérifiera davantage que jamais. En effet tout ce petit monde, excepté sans doute Arnaud Montebourg, est fait de grands taiseux des débats socialistes. Et d’ailleurs il n’y a pas de débats entre eux.

La rencontre Hollande-Merkel n’est vraiment pas de bon augure. J’ai compris qu’il n’est plus question de renégocier le traité. Il est prévu d’examiner en juin ce qui pourrait se faire pour la croissance. Mais je sais aussi que la croissance n’est pas définie de la même façon par tous. Ce qui a été admis sur le sujet jusqu’à présent comme en témoignent les récentes déclarations de Barroso et Van Rompuy n’est rien d’autre que la vieille et très libérale politique de l’offre. Produire au plus bas prix possible des marchandises réputées innovantes. Faut-il reprendre ici une fois de plus la critique de cette sottise productiviste qui repose sur la baisse des coûts salariaux et les « réformes structurelles » du « marché du travail » qui détruisent tous les acquis sociaux. Reste que madame Merkel est prête à tout ce que l’on veut en matière de croissance si c’est bien de cette façon qu’elle est définie. Enfin j’ai bien noté aussi le rappel à l’ordre des Grecs. Il fonctionne aussi comme une déclaration d’allégeance au système absurde du refus du financement direct par la Banque centrale européenne des dettes souveraines. Pas un mot sur le sujet de ce financement direct, alors même qu’en fin de campagne François Hollande s’en était déclaré partisan « depuis longtemps ». Au total, la première rencontre entre les deux responsables n’est donc pas du tout de bon augure.

Je ne sais pas quel risque court au juste un avion frappé par la foudre. Mais sans doute peut-il être détruit d’une façon ou d’une autre. La probabilité qu’un avion en vol soit frappé par la foudre doit être très faible, je suppose, car sinon il n’y aurait pas d’aviation possible. Que le président de la République Française se trouve dedans a sans doute une probabilité encore plus faible. Sinon les présidents ne prendraient jamais l’avion. Que ce soit le président nouvellement élu, ce doit être encore plus faible. Tellement faible que c’est presque quasi inexistant. Nous passons donc du domaine des événements de l’univers matériel liés par des causalités physiques avérées à celui de la métaphysique. Et pourtant c’est une foudre réelle qui a frappé un avion réel dans lequel se trouvait un vrai président de la République Française qui venait tout juste d’entrer réellement en fonction. C’est le premier défi intellectuel que soulève cet épisode. Il y en a un autre à la clef. L’avion et le président sortent indemnes de l’affaire. Ainsi nous sommes en présence d’un événement matériel considérable, stupéfiant par sa rareté, sa dangerosité et ses enjeux historiques et politiques. Mais il n’a eu aucune sorte de conséquences matérielles, pour personne. Juste du temps de perdu dans un voyage. Voyage qui, d’ailleurs, n’a eu aucune conséquence, lui non plus. Madame Merkel a voulu voir dans tout ceci un augure favorable. Sa remarque est donc spécialement inamicale. Mais de quoi alors tout ceci est-il l’allégorie ? François Hollande peut cependant en tirer une immense satisfaction. Et les Français peuvent se sentir très soulagés. En effet, la probabilité pour Hollande qu’un tel événement se reproduise n’est pas statistiquement perceptible. Il peut donc reprendre l’avion sans craindre la foudre. Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui.

Cette notice étant faite par goût du jeu intellectuel, j’en viens à un autre volet, plus sérieux. Tout ceci aurait pu très mal tourner. Des personnes auraient pu être cruellement frappées. Mais ce ne serait pas resté un malheur privé. Nous aurions tous été impliqués puisqu’il s’agit du président de notre pays. Essayez juste un instant d’imaginer ce qu’aurait été alors la chaîne des événements que tout ceci aurait entraîné. Cette rude confrontation à la part qu’occupent, en toute hypothèse, les individus dans l’Histoire est intéressante. Etendons l’idée. Elle nous montre quelle importance ont nos propres actes dans la chaîne des événements. Tous les déterminismes sont probabilistes et rien n’est jamais inéluctable. L’impact de nos actes affecte toujours la totalité du déroulement de la réalité. Loin d’être une vague agitation sans effet sur la grande roue de l’Histoire, l’action d’une personne introduit le degré de liberté qui demeure disponible dans toute situation, jusqu’à la plus apparemment fermée. A ce sujet me revient à l’esprit une pensée que je cite de mémoire. Elle est de l’auteur de science-fiction Ray Bradbury. Il disait faire partie de ces gens qui se pensent impliqués de façon indicible par le mouvement de la plus infime poussière de l’univers. Il parlait à ce propos de « magie ». C’est joliment dit. Mais non, cher maître, le matérialisme moderne confirme l’intuition poétique. Nafissatou Diallo et la foudre du 15 mai le confirment.

A l’heure où les représentants des institutions et les invités personnels du nouveau président assistaient à la cérémonie de passation de pouvoir, je vaquais à mes occupations. J’étais sur le marché d’Oignies, dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais. Ce n’est pas par mépris pour ce moment. Certainement pas. J’ai eu l’honneur d’y assister en tant que secrétaire du bureau du Sénat en 2007. Bien sûr c’était dans le cadre de mon mandat. Ce n’était pas ma personne l’invitée, mais la fonction que j’exerçais alors. Mais j’en avais été très honoré. D’abord parce que je « viens d’en bas » comme on dit. Ce n’est pas rien que de se trouver là, invité au moment clef du changement au sommet de la pyramide de l’Etat. Mais il y a davantage. Pour moi, comme pour beaucoup de gens, les rites républicains sont pleins de sens et d’une haute portée symbolique. La passation de pouvoir, temps terrible d’une transition difficile mais consentie, achève le temps du pouvoir et de l’autorité publique incertaine qui a cours tant que dure la campagne. Le moment signifie que le dernier mot est celui de la volonté du peuple exprimée par son vote. Nous ne réglons plus les problèmes à coups de bâton comme à d’autres âges de l’Histoire, mais avec des bulletins de vote.

Donc j’étais à Oignies, sur le marché ce jour-là. Le maire socialiste lui-même est venu m’accueillir sur le marché. Il m’a offert un parapluie de l’agglomération dont il est le président. Pratique. Mais il s’est arrêté de pleuvoir. Bon signe ! Cet homme-là était candidat à  l’investiture pour la députation dans le cadre du vote interne des socialistes. Il a été battu. On peut me dire que cela ne me regarde pas. En effet. Le choix des socialistes est leur affaire. Dans le Pas-de-Calais, la fédération pèse très lourdement sur les votes et cela de bien des façons. Faut-il en dire davantage ? Certes cela aussi ce n’est plus mon affaire même si j’ai encore en travers de la gorge maints arrangements dont j’ai fait les frais du temps où je militais au PS et où je croyais à la sincérité des scrutins internes. Mais il se trouve que le Front de Gauche est impliqué par les tricheries du vainqueur de la primaire interne du Parti socialiste. Vous allez voir.

Pour tricher, le vainqueur, monsieur Kemel, maire de Carvin, a truqué les listes électorales. Celles de sa section, cela va de soi. Il y a rajouté de nouveaux adhérents. Les communistes ont eu en main la liste des adhérents électeurs. Un ami qui approche ces mystères la leur a remise. Et là, surprise ! En effet, dans la liste électorale réaménagée par le tricheur figurent plusieurs adhérents communistes. Et aussi quelques morts notoires. Ceux-là aussi sont censés avoir voté, si l’on en croit les listes d’émargement. Les vivants communistes, une fois informés, ont protesté par courrier. Les morts restent sans défense. La fédération socialiste a été saisie de tout cela. Côté des perdants socialistes d’autres anomalies ont aussi été pointées. La fédération socialiste a tout couvert. Les votes communistes et ceux des morts ont été pris en compte dans le résultat. Telle est la façon de faire. Il est vrai que le vaincu était un partisan de Hollande à la primaire et le vainqueur un partisan de Aubry. C’est la raison pour laquelle de façon aussi imprévue Martine Aubry ne s’est pas seulement sentie obligée de soutenir ce Kemel. Après tout on pouvait le comprendre, ils sont membres du même parti. Mais pourquoi m’agresser par-dessus le marché ? Juste pour ça : c’était son pion dans le jeu vénéneux de la fédération du Pas-de-Calais. Cet épisode me fait penser que je vais avoir droit à quelques coups de billard à trois bandes spécialement tortueux. Car l’assaut des nordistes en cours contre l’actuelle équipe dirigeante du Pas-de-Calais en pleine déconfiture soulève toutes sortes d’appétits et donc de luttes de pouvoir aux contours les plus improbables. Comme beaucoup se tiennent par la barbichette sur arrière-plan de chantage mutuel je me demande par où va commencer le pilonnage contre moi qui leur sert de prétexte.

Mais sur le terrain les choses se présentent tout autrement. Les socialistes du rang, les électeurs, ne sont pas du tout convaincus de se laisser impliquer de force dans cette guerre de chefs. Car si, vu de loin, tout ça ne veut rien dire, vu de près, voter pour le candidat socialiste c’est lui faire allégeance et lui donner raison contre les autres. Voter pour donner raison à un tricheur qui fait voter les morts c’est rude. Surtout si c’est pour l’aider à virer Pierre, Paul ou Jacques de tel ou tel syndicat intercommunal ou comité d’agglomération. Bref la candidature du sieur Kemel n’est pas très motivante quand on est de gauche. Surtout quand on voudrait s’occuper plutôt de faire face à madame Le Pen.

Qu’est-ce qu’ils boivent chez les Le Pen avant d’aller à la radio ? L’autre jour c’est monsieur Alliot qui fait le malin à propos de ma candidature à Hénin-Beaumont : « Mélenchon ne connaît rien aux gens du Nord » pontifie-t-il. Sans doute. On ne peut pas tout bien connaître. Mais je sais au moins une chose à propos de l’endroit où je vais. C’est qu’Hénin-Beaumont se trouve dans le Pas-de-Calais et pas dans le Nord. Ça prouve donc que monsieur Alliot, lui, ne sais pas de quoi il parle. Madame Le Pen, de son côté, a du boire dans le même verre : «  Monsieur Mélenchon est un pauvre sénateur SDF, dit-elle, un sans circonscription fixe. » Qui va dire à madame Le Pen que je ne suis plus sénateur depuis… 2009 ? Mais en revanche je suis actuellement élu de la circonscription du grand Sud-ouest. Madame Le Pen a dû croire à la sale lettre anonyme que ses bons amis font circuler sur internet pour gruger les imbéciles qui les croient. On y lit en effet que j’encaisse des mille et des cent parce que je suis sénateur et député européen, ce qui est impossible.

D’ailleurs, les tracts anonymes, cela semble être une tradition de l’extrême-droite. Le premier jour de ma présence sur place, j’ai eu droit un superbe tract sans signature ni logo, imprimé en bleu, qui alignait les débilités de la famille Le Pen sur moi. Le pauvre bougre qui tractait ces bêtises devant la porte de la permanence du Front de Gauche où je me trouvais ne fut pris à partie d’aucune façon. Au contraire. A l’étonnement de mon escouade qui n’appréciait guère la provocation, les communistes qui étaient là le moquaient même gentiment. Explication donnée par l’intéressé : c’est un pauvre gars à qui madame Le Pen a donné vingt euros pour faire la diffusion. Bref ce type gagnait sa vie. On voit tout de suite la limite des refrains de madame Le Pen contre le clientélisme ! En fait c’est une lourde tradition chez ces gens-là. Leur gestion de la mairie de Vitrolles et de Toulon en a laissé de cruels souvenirs aux contribuables locaux.

Les couplets sur mon « parachutage » devraient bien me servir, comme tremplin dans mon argumentation sur ce qu’est le rôle d’un député national. J’ai déjà commencé à mon arrivée et j’ai bien vu que le raisonnement était apprécié. Le comique de situation c’est de se faire traiter de parachuté par la châtelaine de Montretout. Et même de « sans circonscription fixe ». Madame Le Pen a été élue en Ile-de-France avant de l’être dans le Nord au prix d’une scission de son parti dans cette région. Elle a même changé de circonscription dans le Pas-de-Calais entre 2002 et 2007 ! Naturellement, de cela et du reste il ne lui est demandé aucun compte par les commentateurs qui la dédiabolisent si gentiment. Elle est plus fine qu’eux, et je crois qu’elle a compris le risque de voir la supercherie de son prétendu « ancrage local » mis à jour. Du coup elle est en train d’acheter une maison sur place. En ce moment même ! Ça fait dix ans qu’elle est là à tourner en rond sans résultat et c’est seulement maintenant qu’elle se préoccupe de se loger sérieusement. Ce qui va être intéressant c’est d’en connaître le prix et ainsi de suite.

Naturellement je me moque absolument de son logement et du reste en ce qui concerne sa vie personnelle entre le château de Montretout et la ville de Hénin-Beaumont. Ce n’est pas mon sujet. Mais je le mentionne pour que chacun mesure bien l’hypocrisie des arguments de ces gens qui font la morale à tout le monde et donnent des leçons qu’ils n’appliquent pas. Jusque-là, personne ne lui répliquait parce que chacun de ses contradicteurs parmi les puissants du coin craignaient trop d’avoir à balayer devant sa propre porte, vous voyez ? Cela n’est plus possible avec moi ni avec les militants du Front de Gauche local. Il n’y a rien à balayer devant nos portes.  

Ce qui est affligeant c’est le concert d’indignés de commande qui viennent valider l’argumentaire de Marine Le Pen. Je serais là parce que je serais en manque de publicité et de caméras. On croit rêver. Pire : les caméras et la médiatisation seraient les ennemis dont la population aurait tout à craindre. Toute cette bouillie colportée par les médias eux-mêmes ! Stupéfiant ! La médiatisation d’un débat politique serait un obstacle à la démocratie ! Et comment comprendre que ces gens me reprochent de vouloir donner une dimension nationale a une élection qui concerne « surtout le terrain » lorsque les protagonistes de l’extrême-droite que j’affronte sur place sont la présidente du mouvement, son directeur de cabinet et le compagnon de celui-ci, le secrétaire général du Front National. Tous ces dirigeants centraux, concentrés au même endroit, sont censés être des « militants locaux » ? 

Et que dire de cette stupidité rabachée par les dirigeants socialistes sur le besoin d’un « élu de proximité qui connaisse les dossiers » à propos d’une élection législative ? C’est sommes toute assez drôle quand le responsable des élections du PS comme Christophe Borgel, élu de la Seine-Saint-Denis se parachute lui-même, contre le vote des militants, à la place d’une femme du coin dans la Haute-Garonne ! Quel genre de « dossier local » maîtrise cet important pour pouvoir faire taire tous les caciques locaux qui sont priés de l’accueillir ? Mais s’agissant du Pas-de-Calais c’est tout simplement atterrant. On peut dire que la précipitation en matière d’argumentaire ne peut servir qu’à donner des bâtons pour se faire battre ! Car le Parti socialiste a déjà parachuté dans ce département un connaisseur de dossiers locaux comme Jack Lang ! Mais surtout  il a encore essayé récemment d’envoyer précisément dans cette circonscription Aurélie Filippetti, Aquilino Morelle et le même Jack Lang !

Pourtant, pour tenir ce discours contre la médiatisation et les parachutages, ils sont tous d’accord : Marine Le Pen, Vincent Peillon connaisseur de dossier locaux vivant à Paris puis transporté dans la Somme avant de l’être dans le grand Sud est, Martine Aubry. Et bien entendu les  inévitables « politologues » Grumberg et Perrineau ! Et avec eux, à dose de fiel plus moins importante, toute la harka de ceux qui feignent de craindre « le risque d’un échec » pour moi dont, en réalité, ils se régaleraient.

Ce qui m’a frappé c’est qu’il n’était absolument rien demandé à madame Le Pen et à ses amis concernant leurs propres parachutages. Il y aurait pourtant de quoi dire ! Dans la famille c’est presque une spécialité ! Ainsi Marion Maréchal Le Pen, petite fille de Jean-Marie et nièce de Marine Le Pen, est candidate dans la 3ème circonscription du Vaucluse à Carpentras. Elle fait elle-même l’aveu de son nomadisme politique en direction des zones à moindre risque politique. « Je ne débute pas réellement en politique, dit-elle au Figaro, car j'ai déjà été candidate à deux reprises, aux municipales à Saint-Cloud dans les Hauts-de-Seine et aux dernières régionales en 2010 où j'étais deuxième de liste dans les Yvelines ». Dans cette circonscription tante Le Pen a obtenu 31% ! Tout le cœur de l’appareil du FN agit de même. Voyez ce Florian Philippot, directeur de campagne de Marine Le Pen à la présidentielle. Il est originaire du Nord et pressenti pour être candidat à Liévin aux législatives. Il sera finalement candidat à Forbach dans la 6ème circonscription de Moselle ! Le Pen y a obtenu 30%. Même l’immense monsieur Bruno Gollnisch, qui habite dans le Rhône où il siège comme président du groupe FN au conseil régional Rhône-Alpes ! Il est dorénavant candidat dans la 3ème circonscription du Var où Marine Le Pen a obtenu 23% ! Et n’oublions pas Gilbert Collard, l’ancien candidat à la mairie de Vichy dans l’Allier en 2001 et 2008 et dorénavant candidat aux législatives dans la 2ème circonscription du Gard où Le Pen a obtenu 29% ! Qui a entendu un seul mot un seul écho en réplique à l’argumentaire de la famille Le Pen contre mon « parachutage » ?    

La complicité objective, et même ouverte, que cette situation révèle, doit nous intéresser. On voit bien la racine de cette glissade dont l’acharnement contre moi, au moment où je vais affronter l’extrême-droite, n’est qu’un épisode. Les commentateurs situés à droite ne vivent pas dans l’azur des pures idées éternelles. Ils sont entrés dans la logique d’extrême-droitisation idéologique que Nicolas Sarkozy a libéré. Aucune conscience de droite n’en est sortie indemne intellectuellement. Dorénavant l’extrême-droitisation des thèmes de la droite est devenue irréversible. Elle prend le relais des délires du libéralisme de la période antérieure. Cette plasticité à l’air du temps n’est pas nouvelle à droite. Jacques Chirac s’était lui-même successivement et publiquement identifié aux travaillistes britanniques puis à Ronald Reagan sans problème. Pour cette droite de pouvoir, les idées ne sont rien. Seule compte la conservation du pouvoir et souvent, selon l’inusable adage, « il faut que tout change afin que rien ne change ». C’est spécialement vrai dans les périodes instables et volatiles comme la nôtre. Je l’ai dit et je veux le signaler de nouveau, ce transit du libéralisme vers l’extrême-droite a un précédent en Europe, en Hongrie avec le modèle de Viktor Orban. A côté de cela bien sûr il ne faut pas sous-estimer non plus le rôle que joue la culture de haine des arabes et des musulmans, plus ou moins bien emballée dans de prétendus habits de laïcité.

Cette ligne de pente, pour pouvoir fonctionner a besoin d’un constant travail de dédiabolisation de l’extrême-droite politique. Une des façons d’y arriver est précisément de diaboliser ceux qui voudraient diaboliser madame Le Pen. Il n’y a donc strictement rien d’innocent ni d’objectif dans le traitement qui m’est appliqué. Tout cela est la continuation de la lutte contre ce que j’incarne à cette heure avec le score à deux chiffres du Front de Gauche.  

Le sens général de ces discours est dans la même veine que celui qui m’a harcelé pendant toute la présidentielle. A droite, chez « les politologues » qui émargent c’est : « Plutôt Hitler que le Front Populaire ». Au PS : « Tout sauf Mélenchon ». Au lieu de se réjouir de voir arriver des renforts dans la bataille, des dirigeants socialistes me montrent du doigt et relaient l’argumentaire de l’extrême-droite. Il faut l’avoir entendu pour le croire. Pour être franc je ne les aurai jamais crus capable de ça. Je n’en goûte que davantage l’élégance de Ségolène Royal. Elle au moins, tout en soutenant son propre candidat, salue mon engagement personnel. Montebourg et Hamon en ont fait autant m’a-t-on dit. Mais aucun n’a poussé l’audace jusqu’à dire le dixième de ce qui a été dit en faveur du retrait de candidature face à monsieur Bayrou. Certes je ne demande rien aux socialistes, bien au contraire. Mais cela ne change rien au constat des audaces comparées dont sont capables les deux ailes du Parti socialiste.  

Le 17 mai c'est, comme chaque année la journée mondiale de lutte contre l'homophobie (IDAHO selon l'acronyme anglais)… Cela me fait devoir de revenir sur une erreur commise pendant l’émission de dimanche dernier sur France 5, « C/Politique ». Je suis impardonnable. Ou bien trop lent. Interpellé sur les droits des homosexuels à Cuba par Géraldine Mulhmann je n’ai pas répondu à la question qu’elle me posait. Pourtant elle semblait sous-entendre qu’il y aurait problème sur ce point. Mon ami Maxime Vivas, du journal « Le Grand Soir », qui suit tout ce que je dis et qui m’aide toujours fraternellement, m’a aussitôt fait parvenir une mise au point argumentée. : « Il se trouve, dit-il, que j’ai été à l’origine en 2010 de la tenue d’un colloque international à Cuba sur la question de l’homosexualité et de la transexualité. Le même colloque a eu lieu l’an dernier à Paris et a encore réuni des psychiatres de plusieurs pays, dont Mariela Castro, fille de Raoul. « Le Grand Soir » a patronné l’événement. J’y ai fait une intervention. Avec sa mère (aujourd’hui décédée), Mariela Castro a travaillé depuis de décennies pour faire reculer l’homophobie populaire et pour faire voter des lois contre l’homophobie. Les homosexuels sont protégés à Cuba comme dans peu de pays du monde et les transexuels peuvent s’y faire opérer (gratuitement). L’accusation d’homophobie à l’encontre du gouvernement cubain date d’erreurs commises par les guérilleros machos au début des années 60 (il y a un demi siècle tout de même !). A l’époque, ça n’était guère brillant ailleurs, pas même chez nous. Il a fallu attendre l’élection de François Mitterrand pour que notre code pénal soit (à peu près) dépoussiéré des lois homophobes, en 1982. Mais ça fait plus de 20 ans que les Cubains, au plus haut niveau de l’Etat (femme et épouse de Raoul Castro) font un travail idéologique unique en Amérique-latine sur cette question. Il faudra sans doute 20 ans pour que les médias qui ont ignoré le colloque international de Paris (malgré la présence de la fille du président cubain) découvrent que Cuba est un pays de liberté sexuelle que ne peuvent pas imaginer les qataris chers à Plantu. Je t’embrasse. Venceremos con la verdad ! Maxime ».

Ce n’est pas tout. Pour que votre information soit correcte, il vous reste à en apprendre davantage, comme moi-même je l’ai fait en lisant ce que les responsables de la commission du Parti de Gauche m’ont expliqué sitôt l’émission terminée. Il y a quelques mois, Castro (Fidel, je crois) a même fait son autocritique sur cette question. Il a dit que c'était la seule chose qu'il regrettait depuis la révolution cubaine. Comme il s’agit de la situation qui prévalait là -bas dans les années 1960-1970, il faut la mettre en rapport avec ce qui se faisait ailleurs dans le monde et d’abord chez nous en France. En France ? Oui, car en 1960 « l'amendement Mirguet » a été voté à la quasi-unanimité de la droite et des socialistes. Seuls les communistes s’étaient abstenus. Ce jour là, l’Assemblée Nationale a classé l'homosexualité parmi les « fléaux sociaux ». L’homosexualité n’a été dépénalisée qu’en 1982 par l’union de la gauche et François Mitterrand, on l’a vu. Mais le reste de l’Europe ne brillait pas non plus. Par exemple au Pays-Bas, on sait par un scandale récent qu’il y a eu des stérilisations forcées d'homosexuels dans les années 1960-1970. En Allemagne (RFA) : le « paragraphe 175 » du code pénal, introduit par Bismarck et utilise par Hitler pour organiser la déportation des homosexuels n'a été abrogé qu'en 1969 ! En fait l’homosexualité n’a été définitivement sortie du code pénal allemand qu’en 1994. Au Royaume-Uni la dépénalisation de l'homosexualité par une décision de justice (arrêt Dudgeon) date seulement de 1983. C’est pire pour les Etats-Unis puisque la dépénalisation fédérale de l'homosexualité s’est faite par une décision de la Cour suprême contre le Texas en… 2003 ! Donc, sans nier ce qui s'est passé à Cuba du fait des préjugés machistes aux débuts de la révolution, je crois que l’on doit rééquilibrer les jugements en plaçant dans le contexte de l'époque ce que faisaient aussi les pays capitalistes "libres" au même moment…


516 commentaires à “Le jour de la foudre”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »

  1. 1
    jean ai marre dit:

    Bonjour,
    Je trouve que la salutation matinale pose très bien les liens de civilité qui entourent ce blog. Je partage cette façon de faire avec les avec les autres blogueurs.

    @ Jean-Luc : Nous ne réglons plus les problèmes à coups de bâton comme à d’autres âges de l’histoire, mais avec des bulletins de vote.
    Jean-Luc a été au top dans l'interview de LCP ; Clair, précis, allant à l'essentiel. Quant même, quel visionnaire politique! Rappelons nous" je n'irais dans un gouvernement que si il est dirigé par moi même "
    Cette phrase prend tout son sens avec les prochaines élections. Il met tout dans la bataille pour que le Front de Gauche soit majoritaire. Pas besoin d'un dessin.
    Le cap est fixé sur les législatives, c'est pour ça que la boussole PS s'affole. Comment faire pour contenir le Front de Gauche ? Le reste n'est que plaisanterie.

    C'est avec ce même billet lu par beaucoup d'hésitants, qui se posent les bonnes questions que les choses vont se mettre dans le sens de la marche. Bravo les Mélenchonnistes

  2. 2
    Edrobal dit:

    Quel risque court au juste un avion frappé par la foudre ? Pratiquement aucun risque grave et contrairement à ce que vous pensez, c'est assez fréquent. Essayez de vous adjoindre un spécialiste de l'aéronautique. C'est un domaine stratégique pour la France et il est visible que vous le connaissez très mal. Ce n'est pas une critique, c'est seulement que vous nous avez habitué à connaître à fond les sujets que vous abordez en général.
    [...]

  3. 3
    Pierre Roche dit:

    M. Mélenchon, ce sera bien la première fois que je vous prend en flagrant délit d’erreur de raisonnement et de logique. Mais c’est une erreur communément admise, et les calculs de probabilité ont ceci de remarquables qu’ils sont contre-intuitifs. En effet on se fourvoie en croyant qu’un événement rare qui frappe une première fois réduit la probabilité qu’un second événement rare puisse frapper. En réalité il n’en ai rien. La probabilité que la foudre tombe sur l’avion présidentiel une seconde fois était exactement la même que celle où elle est tombée la première fois (aux conditions météorologiques près, bien entendu). Autrement dit : la probabilité que la foudre tombe deux fois de suite sur l’avion présidentiel est extrêmement faible, par contre si la foudre est déjà tombée une fois, alors la probabilité qu’elle tombe une seconde fois sur l’avion présidentiel n’est pas plus faible et en tout cas pas plus faible que pour n’importe quel autre avion.

  4. 4
    cecile odartchenko dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Plaisir toujours de vous lire!
    Pour ce qui est de Cuba et de l'homophobie, merci de mettre les pendules à l'heure. On peut aussi rapprocher ce que vous dites avec le très beau film d'Almodovar, Tout sur ma mère, revu hier soir sur ARTE.
    Bon courage où que vous soyez!
    Cécile O.

  5. 5
    Gerty Dambury dit:

    Non seulement j'ai ri au texte sur la foudre - écrit sans méchanceté, j'en suis persuadée - mais j'ai beaucoup appris sur la question de l'homosexualité à Cuba ainsi qu'en Europe !
    Une précision sur les avions et les intempéries : le président polonais - le jumeau du jumeau - n'est-il pas tombé à cause des intempéries - fort brouillard - et de l'entêtement de l'équipage ? Risque que n'ont pas pris les pilotes de l'avion d'Hollande. Mais on ne s'en plaindra pas...
    Et puis, concernant Cuba, j'y suis allée l'an dernier, j'ai trouvé que la parole s'était libérée par rapport à 2002 où j'y avais assisté à la Foire du Livre, mais il reste quand même beaucoup à faire. Il faut aussi le reconnaître, tout en étant conscient de la pression que représente le bocus inadmissible dont ce pays fait l'objet.
    Pour le reste, j'ai hâte que la campagne des législatives débute car les rassemblements du Front de Gauche nous manquent !

  6. 6
    Pierre Sauvêtre dit:

    Nous poursuivons notre bataille idéologique sur notre blog, en particulier contre les arguments de la "Gauche populaire" et sa pseudo-notion d'"insécurité culturelle", en essayant de démêler aussi les raisons sur lesquelles le FN tentent de prospérer en investissant le terrain social et les problématiques de gauche - disparition des services - après que les socio-démocrates devenus socio-libéraux les leur aient abandonné, mais en les constituant sur le mode entièrement négatif de la perte culturelle qui induit des réponses sécuritaires, c'est-à-dire en évacuant complètement l'histoire des luttes et des rapports de forces à partir de quoi les droits sociaux ont été conquis, puis attaqués, et donc en excluant toute vision d'une politique qui aborde ces problèmes sur les bases d'un axiome d'émancipation comme le fait le Front de Gauche. C'est ici.
    Merci à Jean-Luc, vive notre combat contre le FN et les autres, vive Syriza!

  7. 7
    Nathanaël Uhl dit:

    Retour du terrain : si quelques commerçants sont un peu fermés, les habitants se sont montrés accueillants, et viennent spontanément pour discuter, poser des questions, et constater que Jean-Luc est bel et bien présent. Qu’on ne se méprenne pas, ce n’est pas un mouvement de foule en délire qui réclame des autographes, il y a là des habitants satisfaits de voir des candidats qui ne réduisent pas la 11e circonscription à la seule ville d’Hénin-Beaumont.

  8. 8
    Patricia Donars dit:

    Merci, j'ai bien ri en lisant le paragraphe sur la foudre ! M'est avis que les adeptes du paranormal et autres astrologues vont y voir un signe divin, voire diabolique... En tous cas, j'admire votre patience face aux sorties "fracassantes" de madame Le Pen vous concernant, moi ça m'épuiserait... Quant à l'IDAHO, cette journée me renvoie au souvenir d'un petit frère qui n'est plus là depuis 17 ans, alors l'émotion...

  9. 9
    Régis Chamagne dit:

    Alan Turing, l'un des plus grands mathématiciens du XX° siècle (qui a conçu et programmmé le premier ordinateur du monde, celui qui servit à décrypter le code allemand "Enigma" pendant la seconde guerre mondiale et permit de connaître les plans de Romel face à Montgommery ou de Von Manstein à Koursk) a été condamné à la castration chimique dans les années 50 à cause de son homosexualité. Après deux ans de ce traitement, il s'est suicidé. C'était dans l'Angleterre des annnées d'après guerre.

  10. 10
    Ariane Walter dit:

    Bonjour jean-Luc,

    J'ai écrit un article au sujet de cette fameuse foudre dans Agoravox, tant le côté exceptionnel de cet évènement, au moment d'aller à Berlin, m'a paru drolatique! Du temps des Grecs les Pythies auraient jacassé!
    J'ai bcp apprécié ce que vous en dites.
    Toujours un plaisir de vous lire sous cette forme si personnelle car lors de vos interviews vous êtes condamné à répondre aux questions les plus répétitives et les plus oiseuses. Le niveau de la presse des grands médias est une vraie tragédie.Ils ont face à eux un homme intelligent mais ils sont stupides. la communication est donc limitée. Et pourtant leur clouant le bec d'idées claires et généreuses vous finissez toujours par les rendre silencieux et rougissants.
    Certains me reprochent de vous être trop favorable et d'exprimer mes idées en des termes trop fleuris.
    Cela doit vous reposer.
    Il y avait autrefois, lors des triomphes de généraux romains, des esclaves préposés à leur chuchoter à l'oreille: "Tu es poussière et tu retourneras poussière". Car autour d'eux il n'y avait que flatterie. Il fallait donc compenser.
    Comme la presse a pour but de vous attaquer, vous l'adversaire le plus redoutable du capital, je veux jouer le rôle inverse et vous glisser à l'oreille: "Tu es poussière d'étoile et ta parole brillera pour toujours..."
    (Bon. je vais encore me faire critiquer. mais moi aussi, je...

  11. 11
    alni dit:

    Je suis toujours agréablement surprise de voir à quelle vitesse augmente le nombre de fois lu qui accompagne chaque nouveau billet de Jean-Luc ! Cela prouve que l'intérêt des camarades est toujours aussi vif sinon plus. Des billets clairs qu'on attend avec impatience ! Merci de nous faire vivre tous ces moments, toutes ces pensées et toutes ces explications.

  12. 12
    PhilGer dit:

    Un argument peu vu sur le FN :
    Jean-Luc a souvent évoqué l'absurdité matérielle du renvoi de centaines de milliers d'étrangers chez eux.
    Ce qui est frappant dans le programme du FN, c'est que son programme contre l'immigration se réduit à la lutte contre l'immigration légale (réduction du titre de séjour à 3 ans, fin du regroupement familial, interdiction de toute régularisation...) et qu'il n'y a rien par exemple contre les réseaux d'immigration illégale, les marchands de sommeil et surtout contre les employeurs de clandestins.
    Le programme Le Pen consisterait donc à passer de 2 millions d'immigrés légaux et 200.000 légaux à 2 millions d'immigrés illégaux et 200.000 légaux.

  13. 13
    LZAGO dit:

    Bonjour,
    Je suis militant communiste. Je lis toujours les billets de Jean-Luc Mélenchon car ils forment toujours de très bons bons argumentaires. Oui nous devons continuer sur la même ligne politique que lors de la présidentielle : se battre pour être la première force de gauche. Notre objectif doit être de gouverner sur nos bases et donc d'avoir le premier groupe parlementaire à gauche. Est-il réaliste de se battre pour avoir plus de députés que le PS ? Je ne sais pas nous verrons bien le 17 juin. Je suis en revanche certain dès aujourd'hui qu'il n'est pas réaliste d'imaginer qu'une majorité absolue du PS (flanquée ou non d'EELV et des RdG) pourra légiférer de façon durable en faveur des classes populaires et du monde du travail. C'est parce que nous visions la 1ère place que Jean-Luc Mélenchon a obtenu 11,10%. C'est donc en continuant de viser la première place que nous pourrons poursuivre notre progression. C'est en poursuivant la construction du parti de la gauche européenne (PGE) que notre combat pour un Front du peuple en France sera utiles à nos alliés en Europe (comme Syriza et Die Linke par ex) et que leur combat sera utile au notre. Mais attention, ne soyons pas plus Mélenchonnistes que Laurentistes, Tsiprasistes ou Lafontainistes. Nous ne nous battons pas pour un homme ou un parti mais pour quelque chose de plus grand que nous. Ne faisons jamais des dirigeants de nos partis des idoles ou des Caesars car ce serait abdiquer de nous-mêmes et trahir nos peuples respectifs.

  14. 14
    pmjtoca dit:

    Merci pour ces analyses.
    Rien n'est changé, nous sommes toujours en Veme République. Les pouvoirs du conservatisme sont immenses et se moquent des difficultés reelles de leur populations.
    Votre blog monsieur Mélenchon est magnifique ! Il donne le sentiment qu'un representant reste humain et accessible. Le Forum (les commentaires) devrait etre etendu, renforcé et permettre de stimuler les echanges entre commentateurs.
    La participation de tous et la ré-éducation politique de chacun doit commencer par ce type de participation sur le net.
    Bon courage pour cette campagne legislative....... ce qui se passe dans cette 11eme circonscription du Pas de Calais est plus qu'un symbole.

  15. 15
    Romain Kroës dit:

    La probabilité de foudroiement des avions est au contraire élevée et se manifeste fréquemment. Mais la foudre ne fait que traverser l'appareil, si bien que cela se traduit par quelques soudures et quelques désordres électroniques. Aucun avion n'a jamais été détruit par la foudre.
    Quant à la probabilité d'une politique austéritaire après les législatives, si le score du FG est insuffisant, c'est une quasi certitude, de même que le crash qui s'ensuivrait.

  16. 16
    Blogueur Influent dit:

    Bien envoyé dans l'ensemble, mais un détail : la foudre frappe les avions, si si, ce n'est pas rare, mais c'est généralement sans risques, pour des raisons que je ne saurais vous expliquer mais qui sont liées, je pense, au fait que les avions ne touchent pas le sol.

  17. 17
    Mandar dit:

    Merci M. Mélenchon. On aura aussi noté cette réflexion sur l'influence de nos actes sur l'univers, laquelle est en contraste explicite avec la citation de McBeth sur "le bruit et la fureur" : souvent reprise et bien mal comprise.

  18. 18
    jacques bounoume dit:

    Bonjour à tous, avec le gouvernement que FH vient de nommer je pense que mme Merkel n'a plus qu'à filer jusqu'à la clairiere de Rethondes avec un stylo neuf à la main pour y signer sa capitulation sans condition ! résister à une pareille équipe serait suicidaire pour elle ! la pauvre doit passer de bien mauvaises nuits !
    Quand aux financiers de la city,effrayés par la"dangerous team" ils doivent déjà préparer une offre de reddition !
    Faut bien rigoler de temps en temps !
    Moins marrant : je me souviens d'un tableau impressioniste (je crois..) entierement peint dans les tons de vert où une unique petite fleur rouge donnait au tableau toute sa vraie lumière,la petite fleur rouge je l'ai trouvée au cabinet élyséen de FH ! l'un des directeurs,dans le saint des saints donc,provient directement de la banque Rotschild(comme Giscard et Pompidou,auteur de la fameuse loi de 1974),décidement ces gens là savent placer leurs hommes aux points stratégiques!
    Et le tableau du gouvernement FH prend ainsi pour moi sa vraie lumière !
    Je pense qu'il ne manque à ce gouvernement qu'un ministère de la production de vaseline...
    J'suis une mauvaise tête de paysan,je sais...
    On lâche rien et un gros groupe FdG à l'assemblée nationale!

  19. 19
    Leonardos dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon!
    Tout d'abord je tiens à vous féliciter pour votre campagne présidentielle on ne peut plus parfaite à mes yeux: intelligente, cultivée, documentée, expliquée, claire, sérieuse, respectueuse et donc exemplaire. On aurait espéré plus que les 11.11% mais ce n'est que le sommet de l'iceberg, le vrai résultat est ailleurs, il est en nous. Je ne me reconnais plus moi même, celui que je fus encore fin 2011. Aujourd'hui, je ne m'informe plus qu'au travers de journaux indépendants et je ne regarde quasiment plus la TV sauf quand vous y paraissez pour relever le niveau de nos pauvres média "peoplisé". Je vous remercie donc, vous et tout le Front de Gauche, pour cette élévation intellectuelle que vous m'avez aider à faire au travers de votre campagne. Donc rassurez-vous, tous vos efforts ont servis ;-)
    Votre démarche d'aller continuer la bataille à Hénin-Beaumont et donc d'abord une grande joie pour moi de savoir que la lutte acharnée contre la bêtise et l'ignorance continue. Vous nous avez surtout démontré une fois de plus, et même si ce n'était plus nécessaire je crois, votre cohérence vis à vis de votre conception de la politique (bataille d'idée et non d'égo).
    Quel que soit le résultat que vous obtiendrez à Hénin-Beaumont, vos efforts, d'élever à son maximum le débat politique, seront toujours bénéfiques pour nous tous et au final pour le pays tout entier.
    Alors un grand MERCI pour votre engagement. Je suis très fier de vous...

  20. 20
    ugolin dit:

    Cela dit; à propos des Socialistes du 62; il est nécessaire de fixer à ces travailleurs et anciens pionniers des luttes ouvrières, des objectifs où l'humain sera au centre. Une fois les turpitudes de gauche dénoncées, nous devons vite partir de ce terrain, pour des ambitions plus vraies, plus solides. Pour Cuba, j'avais signalé sur ce blog, la calomnie de l'animatrice de Cpolitique. De même, je rappelle cette superbe émission historique qui a précédé Cpolitique sur la 5 dimanche: elle dénonçait, par le menu, toutes les horreurs commises par les USA des Kennedy et plus tard, à l'encontre de tous les peuples d'amérique latine, spécifiquement contre les Fidel Castro, avec la complicité de la mafia, et avec le témoignage des acteurs eux-mêmes (CIA, FBI, Etat, hommes politiques, mafieux). C'est peut être en rediffusion...

  21. 21
    wave dit:

    Il parait que la foudre touche un moyenne une fois par an chaque avion de ligne. Depuis que les carcasses sont fermées et métalliques, ça ne pose pas trop de problèmes. Peut-être même que sans président dedans, sans prise de fonctions et première visite à Merkel, et/ou sans la proximité du point de départ, l'avion n'aurait pas rebroussé chemin et que personne n'en aurait parlé. Pas sûr qu'à l'intérieur de l'avion, on sente une réelle différence avec un éclair qui se produit à côté de l'avion. Difficile donc de savoir si c'est une première ou si c'est déjà arrivé plusieurs fois.
    Pas sûr qu'il soit moins dangereux d'être debout dans une voiture par temps d'orage, même si c'est moins risqué entre les immeubles de Paris qu'en rase campagne.
    La probabilité que l'avion de Hollande soit touché demain par la foudre ne dépend pas de ce qu'il s'est passé hier. Statistiquement, mettons (au hasard) que Mr Hollande vole 10 fois moins qu'un avion de ligne (n'oublions pas qu'un avion de ligne passe du temps en révision et que les aéroports ferment la nuit), ça voudrait dire que ça se reproduit tous les 10 ans en moyenne, donc que ça touche en moyenne un président dans un mandat sur 2. Dit autrement, il y a une chance sur 2 que ça se produise avant la fin du mandat de Mr Hollande. Que ça se soit passé mardi n'y change rien. Et même si ça se reproduisait lors de la prochaine visite à Mme Merkel, il resterait toujours presque 5 ans dont une chance sur 2 que ça...

  22. 22
    obermeyer dit:

    Merci pour ces courriers qui élèvent le niveau, qui sont clairs et précis, et qui pour ma part, m’apprennent chaque fois quelque chose me permettant d'affiner ma pensée politique. je les attends toujours avec impatience.
    bravo pour votre lucidité et courage politique ; on sent bien que quelque chose de neuf commence à bouillonner en France et partout dans le monde ; la révolution citoyenne est en marche et grâce à vous nous sommes déterminés à ne plus jamais rien lâcher.
    Courage pour les législatives, où vous n'avez sûrement pas fini de vous faire égratigner par nos adversaires et les nombreux médias de mauvaise foi à notre égard.

  23. 23
    Soileh dit:

    Hollande et la foudre:
    Comme quoi toute cette pseudo politique PS et co est bien futile face aux enjeux du monde!?!
    Malheureusement la terre ne peut plus attendre que l'homme devienne "raisonnable"!
    S'il avait péri, quelle prise de conscience pour tout le monde? Aucune sans doute. Comme quoi on se remet même de tout cataclysme sur terre, ou presque.

  24. 24
    Catherine dit:

    C'est un délice de te lire. Merci beaucoup pour ce billet électrique.

  25. 25
    Ydaho dit:

    Un avion est touché par la foudre en moyenne toutes les mille heures de vol. Les précédents d'accident graves dans ce cas sont rares.La carlingue de l'avion est conçue pour jouer le rôle d'une cage de Faraday afin de protéger passagers et équipements électriques des méfaits de la foudre.
    La foudre, c'est une gigantesque décharge éléctrique. Les charges qui circulent et forment un courant se répartissent uniquement sur les paroies de la cage, protégeant les personnes de l'électrocution.
    Ceci dit, il parait que François Hollande est toujours en retard.. C’était peut être son "mot d'excuse" pour Angèla..

  26. 26
    alni dit:

    Ma première idée en apprenant que la foudre avait touché l'avion de François Hollande, d'abord, que c'est ce qu'on appelle "le baptême du feu" et ensuite que c'était peut-être "un coup de foudre" sachant qu'il allait voir Mme Merkel. Je pense que beaucoup ont pensé la même chose.

  27. 27
    V.D dit:

    Le paragraphe sur la foudre est le seul ou l'on peut se "détendre" dans ce billet, étant donné l'importance du reste!
    Les arguments du FN et des médias deviennent vraiment ridicules, il est temps que l'heure tourne, il est évident que tout peut changer et très vite!
    Concernant la foudre, on ne court aucun danger tant que l'on est pas en contact avec le sol, et ce genre "d'accidents" (qui ne sont pas réellement des accidents) arrivent plus fréquemment que ce que l'on peut penser.
    (Je suis dans le secteur aéronautique)

  28. 28
    Marie-Christine dit:

    Merci pour ce billet et pour votre humour! L'argumentaire de M.Le Pen est effectivement bien faible. Et on a du mal à comprendre comment l'électorat d'Hénin Beaumont a pu se retrouver piégé entre l’extrême droite et la pétaudière socialiste. Comment le parti communiste a t-il pu perdre son crédit auprès de cet électorat ouvrier? Il y a là un véritable enjeu pour le FG à le convaincre et à faire la preuve qu'il est mieux placé pour défendre ses intérêts. Comment imaginer qu'il soit si difficile de démasquer une telle supercherie de part et d'autre? En tout cas, c'est un beau défi et qu'on vous souhaite de remporter!

  29. 29
    Bertrand76 dit:

    Foudre ou pas, demi tour ou pas, le principal, c'est qu'Hollande soit arrivé à bon port (en retard comme d'hab)... Ce qui est important, c'est ce qui c'est passé et dit là bas, non?
    A en croire les nouvelles, tout ce beau petit monde a eu l'air de bien s'entendre sur le fond. Des petites divergences sur la forme, certes, mais il apparait certain que le couple'franco allemand" n'est pas prêt à revoir la politique financière libérale en place qui étrangle les peuples d'Europe. Qu'est qu'une politique de croissance avec des budgets d'austérité? Hollande est-il prêt à imposer une autre politique financière pour l'Europe. le même est-il toujours convaincu que la BCE doit jouer un autre rôle que celui qu'il lui est attribué aujourd'hui? A quand la fin de la financiarisation de l'économie.
    Notre combat est là. Il n'est pas fini, il ne fait même que commencer.
    Copé veut un "chef de guerre" pour mener le combat des législatives. Nous, nous avons la chance d'en avoir plein, derrière le même étendard rouge ! Alors, sus aux adversaires, et surtout sus à l'ennemi, la "bête immonde".
    Pas de compromis, pas de cadeaux! Bon courage Jean Luc dans ton juste combat.
    Couler la marine, sa flotte n'est composée que de "pédalos"!
    Courage à tous. Fraternellement !

  30. 30
    Antigone 34 dit:

    Zeus Terpichéraunos C'est la réponse de Grecs : dieu du ciel Zeus, maître de la destinée, est parfois représenté ou décrit avec une balance où s’estime le sort octroyé à chacun. En dépit de ceux qu’il aimerait favoriser, même si les péripéties peuvent en être modifiées, il ne change pas le destin mais le réalise. Il a reçu, au cours du partage du monde, la sphère céleste, la partie la plus considérable, la plus imposante et la plus mystérieuse aux yeux du genre humain. Le Ciel est un poste privilégié : Zeus observe les actions des hommes, peut intervenir et les corriger. Hésiode écrivait : « L’œil de Zeus voit tout, connaît tout ».. Le dieu peut se montrer dans « son mauvais jour » : Zeus Terpichéraunos (qui aime manier la foudre)....
    Espérons que cela augure de la victoire de nos idées sur les libéraux européens les dieux Grecs sont avec nous!

  31. 31
    lakri dit:

    bonjour !
    il vous crachent tous dessus parce que vous leur faites peur.
    Ils ont raison,d'avoir peur :)
    un jour,le peuple finira par comprendre la supercherie des médias.
    Dés qu'ils auront un peu gouté aux potions dégeulasses d'Hollande.Je me demande,venant de gens comme lui,si c'est de la bétise ou du cynisme.Vu qu'il parait qu'il est intelligent,je pencherais pour du cynisme.
    J'aurais bien aimé étre a ce meeting,de vous avec monsieur Tsipras.Tans pis,il y aura d'autres beaux moments.Je m'en nourrirais,en attendant qu'ils ouvrent les yeux.
    Les beaux jours reviendront,c'est météorologique

  32. 32
    Bertrand76 dit:

    J'ai oublié...
    on a entendu en des temps sombres, "plutôt hitler que le Front Fopulaire"
    Apprenons à faire entendre:
    "Plutôt le Front de Gauche, que le front national et ses sarkalliés"
    "Plutôt le Front de Gauche, que les banquiers"
    "Plutôt le Front de Gauche, que les alliés des sociaux libéraux démocrates"

  33. 33
    Nicks dit:

    Je suis moi-même sidéré de cette mansuétude envers la candidate du front national et du quasi procès fait par une bonne partie des media à Jean-Luc Mélenchon et au Front de Gauche, d'empêcher, en quelque sorte, les braves gens de voter pour l'extrême-droite. Il y a donc bien dans l'inexprimé, l'opinion que Le Pen est plus légitime que Mélenchon au vote populaire, que le Front de gauche est une formation plus dangereuse. La vérité est que l'establishment n'aime pas être dérangé dans sa bonne conscience et que menacer un modèle socio-économique qu'il se contente de critiquer mollement pour mieux en profiter n'a pas l'heur de lui plaire. Leurs aïeuls n'aimaient pas trop le front populaire, non plus...

  34. 34
    mimi dit:

    Selon l'une des analyses de la prophétie maya la vérité pourrait en être un aboutissement ou commencement en 2012.Bien que très terre à terre (ou incrédule : au regard des nouveaux chiens de garde) il y a encore peu de temps, j'ai la sensation de vivre une nouvelle dimension dans cette accélération de l'histoire.Alors contrairement à certains et certaines ici je rejoins tout à faire Jean-Luc sur l'anecdote du coup de foudre car n'oublions pas que selon la mythologie Grecque Zeus était le dieu de la foudre et vu l'actualité du moment cela aurait été de circonstance, quand on connaît l'une des composantes de cette entrevu sur le sort de la Grèce, enfin trêve de plaisanterie je remets ici le lien d'un blog où les événements en Grèce sont relatés de manière très profonde et ou le front de gauche y est souvent évoqué.

  35. 35
    de nouveau dit:

    C'est la Grèce qui se rappelle au bon souvenir de l'Europe, ce "coup de foudre".
    Zeus est grec, il lance la foudre ; une première fois : avertissement, une deuxième fois : punition, une troisième fois : la mort.
    Quant à Europe, fille d'Agénor le phénicien, il la séduisit sous forme d'un taureau, et lui fit des enfants qui devinrent juges aux Enfers. Quels présages!

  36. 36
    Jean Jolly dit:

    Puisque Jean-luc parle du nouveau gouvernement dans son billet je me permets d'en dire quelques mots (tout à fait personnels). La parité a été respectée, c'est donc une bonne nouvelle de mon point de vue, mais là s'arrête l'éloge de la composition de ce gouvernement. Malgré l'apparente diversité des courants du PS représentée à la gauche du parti par Montebourg et quelques autres, il n'en reste pas moins que cette fine équipe est conçue pour appliquer le programme de Hollande basé sur la "règle d'or" et donc sur le "bon sens" de l'austérité que le nouveau Président nous a promis.
    Ce qui m'a le plus choqué est la nomination de Valls à l'intérieur lorsque l'on sait que ce Ministère est le tremplin idéal pour un politicien sans scrupules aux dents longues, tout simplement parce que c'est le Ministère adéquat pour se monter un dossier sur les casseroles de toute la classe politique, de manière à écarter les plus gênants le moment voulu.
    Manuel Valls est un jeune requin voué à la finance et j'imagine que l'oligarchie prévoit à long terme aussi bien du côté de la droite que de la "gauche"... c'est une spécialité chez eux qui souvent nous échappe par manque d'analyse globale.

  37. 37
    SoRésistance dit:

    C'est toujours un véritable plaisir de lire vos bulletins où se mêlent humour, légèreté, gravité et sérieux. J'ai déjà eu un avant-goût de la petite histoire de la foudre "d'escampette" dans CàVous hier soir sur France 5, un beau moment ! Enfin bon, tant que la foudre ne s'abat pas sur le Front de Gauche, nous avons encore de beaux jours devant nous !
    En revanche, concernant Martine Aubry, je ne pense pas vraiment que ce soit une faille, pour le moment. Je suppose qu'elle n'hésitera pas à refaire surface en temps voulu ! Ce que je déplore, cependant, c'est que l'on met à nouveau en évidence les inimitiés entre Aubry et Hollande.
    Merci également de mettre à l'honneur la journée de lutte contre l'homophobie ! Il faut absolument faire avancer les droits des homosexuels, que tout le monde puisse être libre d'aimer sans être jugés et pointés du doigt. On n'imagine pas à quel point la souffrance peut être profonde pour certaines personnes.
    Je vous souhaite bonne continuation pour votre campagne à Henin-Beaumont et également une belle rencontre avec monsieur Alexis Tsipras !

  38. 38
    Démocrate Motivé dit:

    Bonjour,
    à propos du commentaire n°3 de Pierre Roche.
    L'indépendance des tirages au sort dans le calcul des probabilités est un axiome, rien ne garantit donc qu'il corresponde à la réalité.
    Ceci à part, il faut expliquer pourquoi les lois des grands nombres fonctionnent. Même en admettant, ce qui est sage, l'axiome d'indépendance, la probabilité de séries lors de tirages successifs diminue, sinon il n'y aurait pas de lois des grands nombres. Donc même si la probabilité que la foudre frappe l'avion présidentiel est identique à celle de tout autre avion, la probabilité qu'il soit touché deux fois est plus faible que celle d'être touché une fois. Mais bien entendu elle n'est pas nulle, bien que je sois pas capable de la calculer car je ne connais pas la probabilité d'être frappé une fois.
    Quant à moi, la probabilité que je sois dans l'avion présidentiel étant nulle, je ne risque rien. En revanche (si j'ose dire!) je risque gros avec la politique de Moscovici.

  39. 39
    robin des voix dit:

    On se régale d'avance,à la lecture de tes billets et de ce blog et des intervenants,c'est ça la démocratie participative.C'est comme dans tes discours et interviews on s'attend toujours au pire du meilleur,bravo! c'est haletant,plein de suspens car même dans la fougue tu les maitrise mentalement.Continues t'es vraiment au top.Cette raillerie des médias est salutaire comme celui des Le Pen qui ne savent pratiquer que la politique de la contemplation de leur nombril:"faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais".Mais aussi cette organisation Ps qui ne ne fait que se ridiculiser à son tour,ils deviennent hégémoniques partout, et ils vont dans le mur.C'est un parti sclérosé de l'intérieur par la vieillesse de ses pratiques ancestrales.L'idée générale de justice s'est évaporée dans la lutte des pouvoir en place,c'est bien attristant d'assister à ce spectacle désobligeant d'un fin d'un règne à venir,d'une fin de civilisation politiquement écrasée par ses intérêts et sombrant corps et biens dans la corruption.Vas-y fonces,il est plus que temps de nettoyer le terrain.Ayons de la mémoire,même Montebourg,pourtant très à gauche dans les primaires vient de se fourvoyer dans un fauteuil de ministre.Comme tu le disais "ça a le mérite d'être la fin d'une illusion". Il aurait dû plutôt te rejoindre.
    En attendant déjà tes prochaines interventions passionnantes(dans le nord,il va plus faire froid)bien cordialement.

  40. 40
    RomainGac dit:

    Bonjour Mr Mélenchon,
    j'espère que vous allez l'emporter cette circonscription! Faut aussi voir un aspect positif que VOUS avez réussi à faire dans cette bataille: le vote à Hénin beaumont va être aussi regardé que le vote à Paris et Marseille! Maintenant j'espère que les caméras vont suivre la bas, qu'il y aura des reportages que l'on voit un peu cette misère ordinaire d'un peuple dont personne ne parle, que ces questions du chomage ou des délocalisations ne restent pas des questions éthérées comme jusqu'à présent... C'est un rêve, c'est sûr, mais un beau rêve.
    Bon courage pour votre campagne et ne vous laissez pas démonter par ces bouffons!
    PS: Pour les législatives pensez aussi Le Havre... Le parti à un boulevard ici

  41. 41
    de nouveau dit:

    Hollande a eu droit à la pluie avant d'avoir droit à la foudre (coup de foudre, foudre de guerre, ou gros tonneau?)
    Zeus était aux manettes, c'est sûr!

  42. 42
    Roy-Havraneck Annick dit:

    Une précision quant aux problèmes posés par l'homosexualité à Cuba. Je dois préciser qu'entre 1964 et 1968 j'étais traductrice à l'ambassade de Cuba à Paris où l'attaché de presse cubain était homosexuel. Comme chacun sait les diplomates sont nommés par les ministères des affaires étrangères. Si certains pouvaient être narquois ou agacés je n'ai jamais assisté à des scènes d'homophobie, et je le répète ce diplomate fut nommé par le MAE cubain.
    Venceremos

  43. 43
    Genialle dit:

    Trés amusantes ces "chroniques Martiennes, mais sommes nous pas passés dans une autre dimension très "Dickienne" ? Je laisse pour certains : La réalité objective n'est que le produit d'un raisonnement destiné à formuler l'universalisation hypothétique d'une multitude de réalités subjectives. de "la Fourmi électrique" de notre cher P.K.Dick. Rions encore un peu avant de pleurer.
    Merci Monsieur Mélenchon de nous faire rire en instruisant, c'est tellement rare !

  44. 44
    Brigitte34 dit:

    "Le moment signifie que le dernier mot est celui de la volonté du peuple exprimée par son vote."
    Pas vraiment, car il ne faut pas perdre de vue les points suivants :
    - l'enfumage du peuple par la médiacratie sous-tendue par les think tanks eux mêmes financés par le "véritable pouvoir" qui, lui, choisit pour nous quels seront les finalistes...(La campagne de dénigrement de Jean-Luc Mélenchon par l'ensemble de l'oligarchie en est une illustration....Et cela a très bien marché car le résultat final a été plombé !)
    - Le PS n'a obtenu que 39% en prenant en compte les votes blancs et l'abstention, et 30% de ces élécteurs n'adhèrent pas véritablement à l'idéologie du PS,
    - La politique de rigueur qui va vraissemblablement être appliquée sous peu n'est pas souhaitée par la majorité du peuple (qui voit bien combien cela a détruit le peuple grec) mais il lui a été martelé via tous les experts patentés, qu'il n'y avait pas d'autres solutions sinon pour nous c'était la Grèce. Alors, ceux qui prétendent le contraire ne paraissent pas sérieux...
    - nous n'avons pas élu un représentant du peuple mais une monarchie présidentielle qui sera au service de ceux qui lui ont donné les clés.
    Il serait donc plus correct de dire : "Le moment signifie que le dernier mot est celui du vote exprimé par le peuple."
    Vive la VIième qui sera véritablement la volonté du peuple exprimée par son vote.

  45. 45
    Antoine dit:

    En effet, la probabilité pour Hollande qu’un tel évènement se reproduise n’est pas statistiquement perceptible. Il peut donc reprendre l’avion sans craindre la foudre. Ceux qui craignent la foudre ne devraient donc prendre l’avion qu’avec lui.

    Où l'on voit qu'avoir fait des études littéraires n'aide pas à comprendre les probabilités ;)
    (si je tire un 6 aux dés, je n'ai pas moins de chances de tirer un 6 au coup suivant)

  46. 46
    republicain93 dit:

    Quand on secoue les branches de l'arbre, c'est que ses fruits sont mûrs.
    Vos adversaires flattent votre côté sanguin et jouent de l'inévitable pression liée à votre prise de risque pour alimenter leurs "petites coupures", par lesquelles ils montent en épingle vos moindres écarts de langage et élaborent la caricature qu'ils veulent nous servir. Vous ne les intéressez jamais autant que lorsque votre légitime indignation joue contre votre humour; lorsqu'au contraire les deux se conjuguent (comme dans la petite phrase du pédalo), leurs armes se retournent contre eux.
    Je souhaite que les innombrables témoignages amicaux qui jalonnent ce blog enrichissent l'alliage de sérénité et de combativité qui est votre meilleur blindage face à ces attaques.

  47. 47
    Théo dit:

    Ah, ah! Je crois bien avoir entendu dans quelque conférence qu'il n'est pas dangereux d'être foudroyé pour un avion dont le matériau est conducteur est conducteur, d'une part, et d'autre part que cela est plus fréquent qu'on l'imagine. Mais moi je n'y connais rien. Est-ce que Mélenchon prend beaucoup l'avion?
    Par ailleurs je suis exaspéré de voir comme la presse se démène à couper tes phrases pour en tirer le résultat le plus plaisant possible. Pendant la campagne, lorsque tu disais « C'est plus coûteux que ce que vous me dites, mais mon programme rapporte plus que ce qu'il ne coûte », on lisait dans la semaine « Mélenchon explose la calculette et s'en fout », en rapportant la première phrase.

  48. 48
    David JV dit:

    @ mimi 14:45
    Merci pour le lien vers ce super blog greekcrisis...billet très intéressant comme d'habitude. On se rend bien compte de ce que devient le quotidien pour les grecs...l'enfer !
    Quelle honte.

  49. 49
    Diogene dit:

    Ou l'on voit que les donneurs de leçons (ps et FN) n'ont pas l'once d'une argumentation politique raisonnée, déguisent l'intérêt personnel en interret général, bref, du carriérisme éhonté
    Les médias continuent leur sape pour surtout ne pas remettre en cause la très chère dette et la soi-disant inéluctable dérégulation du travail...
    Au milieu de ce mauvais scénario, le FdG ne baisse pas les bras, quasi seul mais plus détermine que jamais.
    Ne lâchons rien, la foudre va frapper pour de bon dans pas longtemps...

  50. 50
    georges13 dit:

    Bonjour
    Un peu délirant ce billet sur la foudre mais ça détend n'est ce pas ?
    Les éléments d'explications sur le FN et le PS offrent autant d'arguments pour les militants et sympathisants sur place et partout ailleurs ce qui est un plus.
    Profitant de la visite d'Alexis Tsipras il serait intéressant de savoir si son refus du plan de la troika est reel ou simplement décalé dans le temps. S'agissant de la dette grecque compte t'il la payer ou estime t'il qu'elle est déjà payée ? Que propose t'il vraiment : la rupture avec les méthodes capitalistes ou une gestion améliorée des pratiques des sociaux démocrates ? Cette interrogation semble être au coeur des divergences au sein de la gauche radicale et cela n'empeche t'il pas un rapprochement avec le PC grec ? Quelle similitude peut on voir avec les relations du FdG et le NPA par exemple ? Des éclaircissements seraient utiles pour la suite...

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive