08mai 12

Une déferlante de joie plate

Ce billet a été lu 97 306 fois.

stalin-3Je commence par redonner le texte de mon intervention prononcée le soir de l’annonce des résultats dimanche soir. Je n’ai pas changé d’analyse depuis ce premier regard à 20 heures dimanche. Puis je dis un mot sur ce que j’ai capté de l’étrange ambiance de ce dimanche soir. Cette liesse au goût finalement si étrange me laisse perplexe. Et je viens sur l’actualité européenne qui s’est nouée en même temps que notre élection présidentielle, en Grèce et en Allemagne.

Les illustrations de ce billet ont été prise le 4 mai au meeting Front de Gauche « Chassons Sarkozy ! » place Stalingrad à Paris. Des marins en grève de la SNCM-CNM étaient présents sur scène ainsi que la chanteuse Dominique Grange. Photos : Remy Blang.

« Ouf, Sarkozy, c'est fini, enfin ! Ainsi est réglé le compte du fossoyeur des acquis sociaux et des services publics de notre République. Sa défaite est celle de son projet d'extrême-droitisation. C'est une très bonne nouvelle pour la France et pour l'Europe. Le monde, qui nous regarde connaît de nouveau l'audace des Français. Une page est tournée. Une autre commence pleine d'exigences. Je félicite François Hollande pour son élection. Son avantage lui donne les moyens d'agir. Je souhaite le meilleur au nouveau président comme à notre pays.

stalin-30J'adresse un salut reconnaissant à la résistance acharnée du mouvement social qui a préparé cette victoire. Les syndicalistes ont ce soir le dernier mot contre celui qui les menaçait. Je félicite les quatre millions d'électeurs du Front de Gauche dont les votes ont fait la décision aujourd'hui. Au même moment ce soir, notre parti en Grèce passe en 1ère position de la gauche. La leçon de cette heure est que pour sortir de la crise de la civilisation capitaliste les peuples cherchent une issue à gauche.

C'était bien une manipulation que la place honteusement accordée aux thèses de l'extrême droite entre les deux tours. Le Front national n'est pas du côté du monde du travail. Ses électeurs ont voté Sarkozy. Ses chefs ont déserté avec leurs bulletins blancs. Le Front de Gauche s'engage, autonome et conquérant, pour que la défaite de la droite et l'élection de François Hollande devienne la victoire des exigences aigües qui viennent de s'exprimer. Les élections législatives doivent approfondir notre victoire. Le Front de Gauche en est l'outil fidèle. Tout commence à présent pour la France et pour notre gauche. Place à la fraternité ! Place au peuple! »

Drôle de soirée électorale. La défaite de Nicolas Sarkozy a fait s’exhaler un soulagement universel et une formidable bouffée d’envie de vivre autrement. Mais c’est tout. Je veux dire qu’il n’y avait rien qui ait ressemblé à ce que fut 1981 dont le souvenir a pourtant été beaucoup sollicité par les commentaires. En 1981 la gauche avait un programme commun et comptait faire le socialisme. Personne ne sait ce que l’on compte faire au juste à stalin-13présent. Je veux dire que c’est la première fois que les socialistes gagnent sans aucun projet de société ni aucune réforme emblématique. La pluie des truismes et des mots creux s’est donc vite diluée dans le vide. Et la soirée a vite tourné en rond sur les plateaux de télé. Les dirigeants socialistes n’avaient rien à dire sinon leur émotion et leur compassion pour la tristesse du camp d’en face. Noble retenue et fair-play en bronze antique. Le camp d’en face n’avait rien à dire non plus sinon sa déception et son émotion. Noble fair-play et retenue en marbre antique. Ces salamalecs mutuels, coupés de petites remontées du gaz de la campagne électorale lassèrent vite. Impossible de lancer un débat. J’ai pu en faire l’expérience. A la Bastille, on vit la tribune, une magnifique rangée de costards cravates masculins, recommander à la foule de ne pas rater le dernier métro. Sur les écrans tout échange était sans cesse interrompu par des images à vocation palpitante mais qui, en vérité, rendait totalement virtuelle la réalité qu’elle prétendait cerner au plus près : « la voiture de François Hollande va démarrer ! La voiture a démarré. La voiture roule suivie par de nombreux motards. Les motards sont nombreux qui suivent la voiture. La voiture accélère devant les motards qui roulent en nombre derrière la voiture ». Puis ce fut « l’avion de François Hollande va décoller ! L’avion a décollé » et ainsi de suite. Comme le souvenir de cette immense liesse est encore très frais, respectons la trace de ses vibrations teeeeeellement émouvantes. Mais il est impossible à l’observateur qui a de la mémoire et de la culture de gauche de ne pas se sentir perplexe. Quels mots trouver pour rendre compte de cette étrange ambiance ? « On l’a viré, on l’a viré » lancèrent les nôtres sur l’air de « on lâche rien ». Il est vrai qu’ils se lassaient des « on a gagné, on a gagné » trop platement footballistique à leur goût. La foule reprenait de bon cœur ce résumé du sens de la soirée. Sur la place de la Bastille des groupes de militants socialistes venaient saluer les nôtres amicalement. Beaucoup remerciaient nos stalin-44camarades venus, avec leurs drapeaux, se joindre au rassemblement. Mais pour les chefs socialistes : le Front de Gauche, quézaco ?

Ils, elles, remercient les « humanistes », et même le Modem, sans oublier « nos amis écologistes ». Bref tout ce qui compte pour du beurre dans le résultat et dont il est possible de caresser la tête sans risque. Mais le « Front de Gauche » ? C’est le parent qui fait honte ? On dirait bien. A moins qu’il soit considéré comme peu avouable de lui devoir autant ! Car il y avait un constat chiffré pourtant facile à faire. Mais j’admets qu’il avait du mal à trouver sa place entre l’observation des mouvements de la voiture de François Hollande, des motos et de l’avion, sans oublier l’émotion des uns et la déception des autres. Un fait qui ne nécessite que des connaissances mathématiques rudimentaires. Nicolas Sarkozy a été battu par le Front de Gauche. Car si l’on retire nos quatre millions de bulletins de vote, François Hollande ne recueille que 40, 2% des voix. Au deuxième tour on élimine. Nous l’avons fait. Nous avons éliminé Sarkozy. Combien « d’humanistes, de Modem » et même de « nos amis écologistes » aurait-il fallu rassembler pour compenser cette masse politiquement active et déterminée au point d’aller mettre un bulletin de vote qui ne la représentait pas ? Le résultat est stalin-48assez serré pour que nous puissions rappeler notre décisive existence à quelques désinvoltes. 

Comment et pourquoi faire ? Nous n’avons pas éliminé Nicolas Sarkozy pour nous contenter d’une soirée de sortie place de la Bastille avant le dernier métro. Maintenant il faut donner au peuple la part à laquelle sa victoire lui donne droit. C’est-à-dire du pognon et des services publics, pour résumer l’affaire ! Comme l’élection législative arrive c’est le moment de le dire avec un bulletin de vote. Nous allons donc commencer par aller rechercher ceux qui ont voté avec nous à l’élection présidentielle. Et nous allons solliciter ceux qui ont hésité et choisi au dernier moment de voter Hollande en pensant se donner une garantie de victoire contre Sarkozy. Cette fois-ci, il s’agit d’assurer le coup à gauche. Ils peuvent le faire sans risque réel ou supposé en votant pour que ça change vraiment avec une gauche qui sert les objectifs de l’humain d’abord. Nous allons leur proposer de se donner une garantie à gauche en élisant nos députés. Ces députés-là ne lâcheront rien. Ils continueront le travail commencé en chassant Nicolas Sarkozy. Plus il y en aura, meilleur sera le rapport de force quand commencera la négociation sur le SMIC, la discussion avec madame Merkel et ainsi de suite. Elire des socialistes n’améliore pas le rapport de force avec la droite. Tout au stalin-18plus cela confirme le niveau minimum de leur programme. Avec nous c’est le bond en avant, une nouvelle ligne d’attaque bien avancée. C’est l’ambiance de ce moment. Voir la Grèce.

Le vote des grecs intervenait dimanche lui aussi. Le résultat a placé en tête de la gauche l’organisation sœur du Front de Gauche en Grèce. Syriza est passé de 4,5% des suffrages en 2009 à 18% cette fois-ci. Mais les néo-nazis ont recueilli 6,5% des voix. La presse libre indépendante et éthique tire donc la leçon essentielle de cette situation : c’est une percée de l’extrême droite ! La même machine à nier la réalité qui a fait en France les beaux jours de madame Le Pen s’est mise en mouvement. Pourquoi ? Parce que ces journalistes-là aiment par-dessus tout ce qui fait sensation. Et comme leur éthique et préférence personnelle, dont on devine les racines, les tournent plutôt de ce côté de l’échiquier, ils joignent l’utile à l’agréable. Il est frappant de voir comment ceux qui se sont livrés à toutes les provocations contre le Front de Gauche sont les premiers à courir devant pour faire des arpèges sur la « percée des nazis grecs ». La palme au journal « Le Parisien » qui fit une campagne assidue contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. Il est vrai qu’il a, de longue main, ses tendresses pour l’extrême-droite des comptoirs de bistrot. Il titre donc dans un souffle « l’extrême-gauche et les néonazis font une percée en Grèce ». La même ? Comme ils aimeraient que ce soit le cas ! Il mentionne à la treizième ligne le score de Syriza. Mais ce sera la seule référence à son succès. Tout le reste est consacré à faire des phrases sur « les néonazis », avec photo en gros plan de l’énergumène qui les stalin-72dirige. Elle n’est pas belle l’information populaire ? Parler pour ne rien dire de vrai et faire lire pour ne rien apprendre.

L’essentiel est dans la conjonction des faits. En France la majorité se tourne vers la gauche pour régler les problèmes qui résultent de la politique européenne des libéraux. Mais c’est le PS qui est préféré. Nous assurons la défaite de la droite sans contrepartie. Nous n’entrons pas au gouvernement. Exactement ce qu’a fait avant nous Syriza face à la droite et sous le pouvoir socialiste soumis aux plans d’austérité européen. Contre vents et marées. Et même au prix d’une scission du parti. Une minorité préféra en effet une ligne plus accommodante avec le Pasok, le parti socialiste grec. Cette aile vient de recueillir 6% des suffrages. Un gachis ! Il n’en reste pas moins que nous avons battu le parti socialiste grec de Papandréou. Et nous sommes à une portée de cailloux derrière la droite. La droite n’a pas de partenaire pour former une majorité. Placé en tête de la gauche, Syriza a proposé à toutes les autres formations de gauche de constituer un gouvernement ensemble. Exactement ce que nous aurions fait si nous avions été placés dans la même position. Pour passer de Papandréou à Syriza il aura fallu trois ans et de la fermeté politique. Cette trajectoire me paraît annonciatrice pour bien des régions d’Europe.

Quelques heures à peine ont passé et madame Merkel a commencé son bras de fer avec le nouveau président français tout juste désigné par le suffrage universel. Pas question de renégocier le pacte d’austérité, stalin-86dit-elle, puisque vingt-cinq pays l’ont déjà ratifié ! Oui mais, il lui était seulement demandé un « additif » au traité. Michel Sapin avait bien précisé : juste un additif ! Un simple document qui s’engagerait sur des objectifs de croissance. Ou même seulement sur l’idée qu’il faudrait aussi de la croissance. Nein ! Pas question non plus. Elle en a même rajouté. Elle veut bien qu’on parle de croissance mais à sa manière à elle. Une grosse sauce libérale pur jus. Hollande aurait juste le droit de répéter les choses humiliantes que l’italien Mario Monti a déjà été contraint de signer il y a peu. Il est vrai qu’il s’était permis quelques grognements de protestation contre la politique d’austérité. Lui aussi ! Un libéral si avancé. Un doctrinaire de première ! Quelle déception ! On lui a vite cloué les mains sur la table. Il a dû aussitôt jurer qu’il renonçait à toute politique de relance par la dépense publique. Il avait dû promettre que seule une politique de réformes structurelle et une relance de l’innovation et de l’augmentation de la compétitivité serait appliquée. Ce néant de Van Rumpuy, prétendu président de l’Union Européenne est même alors sorti de sa naphtaline pour croasser ! On l’entendit asséner que la politique d’austérité était la seule base acceptée pour toutes les politiques en Europe. De tout cela, combien de fois en avons-nous traité ici même, ces temps derniers ! Quels sourires condescendants nous ont accueillis les rares fois où les commentateurs se sont intéressés à l’Europe. Vingt-quatre heures après l’élection de François Hollande voici qu’il doit répondre aux questions que l’on ne posait qu’à moi : « Que ferez-vous si les allemands ne sont pas d’accord ». Comme on le sait ma réponse était « irréaliste » et le « vote utile » y a mis bon ordre. Admirons donc la suite réconfortante de la mise à l’écart de nos solutions.


947 commentaires à “Une déferlante de joie plate”

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1319 »

  1. 351
    Pierre de Marseille dit:

    Paul.G à 23h23
    "François Hollande était ce qu'était, mais comprend bien qu'il est devenu celui qui nous a débarrassé de Sarko, ce qui n'était pas chose simple"

    Penses-tu à tous les électeurs qui ont voté? Donc pour moi, FH était un moyen, et seulement un moyen. S'il avait représenté une gauche plus rouge et non pas un centre socio capitaliste, qu'elle joie alors nous aurions eue! Mais là, l'électrocardiogramme est resté plat, toujours pour moi.
    Vive la 6ème République! Vive La Sociale! Fraternellement

  2. 352
    Claude DELORME dit:

    Bonjour,
    Ambiance « fin de Règne », c’est l’expression qui caractérise le changement en cours marqué à la fois par la défaite de Sarko, du parti présidentiel, et l’arrivée au pouvoir d’une coalition socialiste-écologiste, déjà marquée par le renoncement à toutes les revendications du mouvement social avant même d’avoir gouverné un seul jour. La crise politique, entendue comme étant l’incapacité de « ceux d’en haut » de gouverner comme avant et de « ceux d’en bas » de vouloir ne plus être gouvernés comme avant, s’installe dans le pays. Il va nous falloir un certain temps de mobilisation populaire pour épuiser la solution « Hollande » qui sera aussi un temps d'appropriation par le peuple de notre programme « l’humain d’abord ».
    Votre position d’élu au Parlement européen est une position cardinale pour défendre le programme du Front de Gauche dans sa cohérence globale, et pour reposer la question du référendum contre le traité de Lisbonne. En l’état, le nombre de députés que peut espérer le Front de Gauche lors des prochaines législatives ne justifie aucune compromission. Merci pour le travail accompli à ce jour. Place au peuple.

  3. 353
    pit dit:

    Bonjour,
    Très bonne analyse qui traduit parfaitement ce que je ressens depuis dimanche. Pour ce qui est des législatives, et personnellement je voterai FG évidement, mais si le PS persiste à nous ignorer si superbement je ne ferai pas le sacrifice de ma voie une seconde fois pour eux......

  4. 354
    le révolté dit:

    Une radio et une télé profdg pourrait vraiment être une bonne chose si cela pourrait se réaliser car elle ferait prendre conscience aux gens dans quelle société nous sommes actuellement(pouvoir de l'argent,haine des étrangers,de son voisin) tout ceci hatisé par une certaine catégorie de personne qui y ont toute interêt.Cette télé et radio pourrait être en partie financé par des dons(nous sommes 4 millions électeurs fdg) et représenté par des journalistes qui existe déja sur certaines radios et journaux(daniel mermet,francois ruffin).Par ailleurs avec cette radio et télé en nous positionnant à des heures de grandes écoutes nous pourrions organiser des débats pour concurencer des émissions comme" c'est dans l'air" qui distille la pensée unique.Pour le reste du temps sur la télé,il y a des dizaines de documentaires trés instructif montrant dans quelle société nous vivons actuellement et avons vécu(notament celui qui est passé hier sur paris premiére qui parlait de la résistance) qui pourrait repasser en boucle pour pouvoir toucher le maximum de personne.

  5. 355
    yann guérin (pcf) dit:

    Personnellement, mon objectif n'est pas de peser sur le PS, mais les doubler et les "écraser" (c'est une image), dans un délai le plus court possible. Si aucune composante du front de gauche ne tombe dans la collaboration avec la social démocratie et n'envoie de ministres au gouvernement, nous devons rapidement arriver dans une situation proche, voire meilleure que celle de synapismos en Grèce. J'attends donc une attitude intransigeante, du FdG en général et de mon parti en particulier, envers le gouvernement Hollande. tout renoncement serait suicidaire pour le FdG et pour le mouvement ouvrier.

  6. 356
    Pablo dit:

    Le plus triste, en Grèce, c'est que s'il y avait eu un vrai front de gauche unitaire, la gauche aurait obtenu 50% des sièges; au lieu de ça elle n'en fait que 30% (ça c'est la spécificité grecque qui donne un gros bonus au parti arrivé premier) et surtout divisée en 3 (Syriza, des dissidents de Syriza et le parti comuniste).

  7. 357
    Nicolas VDR dit:

    C'est drôle mais à lire certains commentaires, le simple fait de s'être débarrassé de Sarkozy remettrait les compteurs à zéro !
    Mais que croyez-vous à la fin ? Vous n'étiez pas nés à l'époque Jospin ? La privatisation en masse ne vous dit rien ? Qui a initié la casse des acquis sociaux ? Qui a précarisé l'emploi des jeunes ? j'en passe et des meilleures.
    Le Front de Gauche et ses électeurs sont totalement ignorés au bénéfice du MODEM et cela ne vous dérange pas aux entournures ?
    Allez, on se donne rendez-vous dans quelques semaines, car avec des Valls, des Guigou et autres Moscovicci donnant de sérieuses garanties au CAC 40 et à l'oligarchie en général, ça va vite, très vite déchanter et il n'est pas dit que ce quinquennat aille jusqu'au bout.

  8. 358
    la pavana dit:

    354 7h59 yann Guerin
    Je suis de ton avis: aucun membre du Fd G ne doit accepter de compromis avec le prochain gouvernement.
    Jean Luc Mélenchon est clair à ce sujet, Pierre Laurent aussi semble t'il.
    Quant à nous on ne lâche rien et on résiste.
    La Grèce fait trembler les marchés alors que L'Espagne renfloue ses banques au mépris des chômeurs, et le Portugal qui négocie ses jours fériés avec le Pape !

  9. 359
    Paul.G dit:

    @ ceux qui ont répondu à mon message de 23H 23
    Parmis les quatre millions d'électeurs qui ont voté FdG au premier tour, beaucoup ont ressenti une grande joie au soir du deuxième. Cette joie était sans illusion, mais la qualifier de plate me parait être péjoratif pour eux. Le terme est mal choisi.

  10. 360
    le révolté dit:

    Je ne comprends pas certains partis (chez nous LO ET NPA) qui lorsque l'interêt de l'humain est en jeu ne se regroupent pas avec les forces progressistes de gauche.

  11. 361
    Daniel du 93 dit:

    Demain dans le quotidien l'Humanité, le rédacteur en chef du jour sera Jean-Luc Mélenchon.
    Le candidat commun du Front de Gauche à l'élection présidentielle participera à la réalisation du journal. Il nous fera partager ses choix, son regard sur l'actualité, ses coups de coeur et de colère, ses analyses et commentaires.
    A réserver dès maintenant auprès de son marchand de journaux !

  12. 362
    anne dit:

    Je pense qu'une grande majorité des électeurs FdG qui ont voté Hollande l'ont fait pour se servir d'un bulletin capable de sortir Sarko et sans aucune illusion sur ce qu'est le PS. Cet utilitarisme a été nettement indiqué par Jean-Luc Mélenchon et c'était absolument nécessaire et il faut le redire. Il ne faut pas que des composantes du FdG se désolidarisent de cette position indépendante, la seule honnête et efficace. Il est inutile d'attendre des remerciements de la part du PS (nous n'en voulons pas) et il serait "faux-cul" de nous remercier : je pense que le Ps a du recevoir la pétition signée sur internet par pas mal d'électeurs du FdG précisant bien l'intention de vote ! Il ne parle pas de nous car il sait bien que nous ne sommes pas d'accord avec eux. Il faut présenter partout des candidats et rester au 2ème tour si nécessaire.

  13. 363
    MICHEL D dit:

    Alors,Clémentine ?On aurait "bravé les consignes de J.Luc "(dixit Jacubizine sur bfm) et fêté,sans vergogne,avec les socio traitres la victoire du nouveau, plutôt que la défaite de l'ancien? Aie,aie,aie ! La voilà la future "prise de guerre "de Hollande à Mélenchon. Quand je revois et entends,dans la lumière et la chaleur du Prado,le vibrant discours de Clémentine,sa fougue,sa conviction et son plaisir d'être dans ce Front,je parirais volontiers un grosse somme avec ce nanti.Mais peut-être n'irait-il pas jusque là. Préparez vous,chers camarades à répéter encore et encore qu'on ne mangera pas de ce pain la ! Bon courage quand même et vigilence :pas de faux pas,il en va de nos espoirs.

  14. 364
    Nathalie MT dit:

    Ouf, il est dehors ! après un premier temps où j'ai éprouvé la sensation d'avoir retrouvé une petite bouffée d'air salutaire. Quelle mascarade que cette soirée électorale. Rien, pas d'engagements chiffrés, pas d'objectifs précis, seulement une soirée de Tv réalité vide et creuse, très éloignée d'un quelconque fond politique.
    Mais la campagne continue pour les législatives cette fois, et nous ne nous laisserons pas bâillonner.
    Jean-Luc qu'attendons nous pour créer notre propre support audio-visuel, ce qui nous permettrait de donner un coup de fouet et une meilleure lisibilité à nos propositions ?

  15. 365
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Intransigeance ! voici le maître mot qui devra guider le FdG et Jean-Luc Mélenchon pour le premier tour des législatives ! il en va de notre crédibilité auprès du peuple que nous sommes !
    D'ores et déjà j'aimerais me procurer la liste des 577 candidats ayant reçu le feu vert de Jean-Luc Mélenchon et du FdG, si quelqu'un peut m'informer !
    Si vous permettez j'aimerais revenir sur le sujet du FN ! la marine avec son front ne représente que la cause de la maladie diffusée par le FN donc quand les gens votent contre le FN ils calment la douleur, mais en aucun cas ils ne soignent la maladie, et c'est là que le FdG se doit d'intervenir ! il ne faut plus soigner la maladie il faut empêcher qu'elle n'apparaisse donc il faut être préventif, et pour cela se focaliser sur les symptômes, à savoir expliquer et expliquer encore et pourquoi les étrangers ne sont pas la source de tous nos malheurs !
    Comme il existe des équipes de colleurs ou de "tracteurs" nous devrions pouvoir mettre en place des équipes de préventifs FN ! Avec le maire de mon village qui m'a offert le verre de l'amitié après la cérémonie du 8 mai au monument aux morts, nous avons élaborés hier la mise en place d'une enquête pour essayer de savoir qui et pourquoi vote FN ! pas facile et cela ne sera certainement pas rapide, mais le porte à porte dans un village de 2500 habitants a des cotés sympas et cela m'empêchera de rester devant ma télé à voir ces journaleux ! si vous le faîtes chez vous n'hésitez pas à me fournir des idées !

  16. 366
    jnsp dit:

    Les élections législatives vont être un problème pour le FdG, en particulier le rapport PC/autres composantes parmi les candidats. Si le PC est hégémonique (cf les accords déjà conclus, oui, je sais il ne faut pas revenir sur ces accord bla bla bla...) certains (nombreux dans mon entourage mais ce n'est peut-être pas significatif) ne voterons pas pour le candidat du FdG. Pour terminer, même le PC aurait intérête à revenir sur cette proportion car je pense que la comparaison entre résultat d'un candidat PDG/candidat PC pourrait être très défavorable au candidat PC. Ne pas casser la dynamique implique un rééquilibrage des candidats.

  17. 367
    sylvie dit:

    Bonjour à vous tous
    Je dois dire que moi aussi je reste perplexe par le peu de considération que font les socialistes des électeurs du front de gauche.Non seulement ils n'ont absolument pas prononcé de remerciements appuyés mais de surcroit ils se soucient plus du modem (qui a très peu voté pour eux) avec lesquels ils souhaitent des arrangements pour les législatives. J'ai voté à reculons pour Hollande et voilà toute sa considération et son respect pour des gens comme moi?
    Très bien! je retiens et je ne suis pas la seule... terminé de voter socialiste quelqu'en soit l'enjeu! Le mépris affiché de ces socialistes -pour lesquels j'avais toujours votés jusqu'à cette année où le front de gauche m'a permis une vraie alternative et un vrai programme de gauche- me rend amère. eh bien continué ainsi MR Hollande et vous verrez qui vous a apporter réellement votre succès quand vous ne gagnerez plus.
    Allez Mr Mélenchon courage on est toujours là prêts à ne rien lâcher!

  18. 368
    lise dit:

    Amertume, je suis retombée sur une vidéo d'un type qui a filmé la chanson des Saltimbancks juste après le discours de Jean Luc à La Bastille et j'ai envie de pleurer. Comme c'est triste toute cette ferveur qui est en train de s’évaporer dans les méandres de la politique. Le 08 Mai quelque chose s'est brisé et je ne peux m’empêcher d'en vouloir à tous ces gens qui n'ont pas eu le courage de voter pour Mélenchon et on voter "utile". Je n'ai jamais été patriote et je le suis de moins en moins, tous des lâches.

  19. 369
    sylvie dit:

    re-bonjour
    Je voulais rajouter en effet au front de gauche de ne pas se diviser et de rester unis car il en dépend de votre avenir (et du notre). Nous ne devons rien attendre du ps et continuer notre route je suis convaincue que c'est la bonne façon de faire. moi non plus je ne voterai pas ps aux législatives.

  20. 370
    cat dit:

    Pour les législatives, ce qui se passe en Grèce devrait faire réfléchir les "stratèges" du PS.
    Un petit retour en arrière : Il y a quelques mois Papandrèou a voulu soumettre à référendum le plan d'austérité "négocié" avec la Troika, prié par Merkozy de s'abstenir il doit démissionner.
    Lors des législatives le peuple grec se révolte et le FdG grec devient le deuxième parti de Grèce. Alors, Messieurs les socialistes "n'insultez pas l'avenir" et faites bien vos comptes !

  21. 371
    Yann Dantal dit:

    Confirmation: Les taux de la dette française sont en très forte hausse, +4,96%, un record paraît t'il. A exploiter pour notre campagne législative!

  22. 372
    Philippe Eric dit:

    Bonjour de Berlin,
    Nous sommes minimum 11 % de têtes dures. Pas d'amertume à avoir.
    Un temps pour la réflexion, puis continuer notre pédagogie, nous instruire, communiquer: l'Humain d'abord
    Nous sommes plus forts aujourd'hui qu'hier. Nous sommes sur le chemin, alors que tous les autres ne savent pas ou plus où ils vont. C'est La grande différence. Nous avons un programme tellement fort. Courage à vous tous.
    Et n'oublions pas notre humour
    Philippe

  23. 373
    jeanmarc dit:

    On prépare le second tour du 17 juin ou le premier du 10? C'est à se demander à voir les nombreux posts sur le sujet. Gare aux désillusions; l'activité militante compte beaucoup plus aux législatives qu'à la présidentielle et la campagne sera beaucoup plus courte.
    Dans ma commune, réunion du comité de campagne ce soir.

  24. 374
    Manu dit:

    Il a quand même fait mal, ce résultat du 22 avril. 11 % ! Alors que le programme du FdG c'était un condensé de toutes les forces de proposition alternatives qui disent qu'une autre politique est possible. Oui, je sais bien que ces informations ne passent pas dans les médias mainstream. Je pensais néanmoins que 2005 avait levé l'omerta et que les 55 % de votants pour le NON savaient à présent que l'information venait non seulement des TV, radios et presse ayant pignon sur rue mais aussi du web, des blogs, des sites alternatifs, du Diplo, de chez Mermet, de Fakir, de Politis... Tous ces gens qui se forgent une opinion "hors des clous" ont soutenu / auraient dû soutenir le FdG. Et il n'y en avait que 11 % à l'arrivée...
    Oui je sais, quantitativement, par rapport aux élections précédentes, c'est un énorme succès. Il n'empêche, cela faisait plus de 20 ans qu'on attendait un vrai rassemblement qui voulait changer le coeur des choses et non la périphérie. Et on n'a eu que 11 %. Le vote utile, la peur que l'autre monde possible soit une utopie ? Comment expliquer cela ?
    Il faut faire de l'éducation populaire. Il faut expliquer le système autour de nous. Taper sur le FN n'est plus le plus important. Il faut faire connaître cet autre monde possible, cette autre manière de voir les choses. Faire prendre conscience que ce n'est pas de l'utopie, convaincre que les richesses peuvent être partagées différemment et qu'il y en a largement pour tout le monde.

  25. 375
    Marie-France WINGHARDT dit:

    Re Je viens de lire jnsp(365)
    En premier lieu revenir sur des accords alors que tous les futurs candidats FdG quels qu'ils soient, se sont investis pleinement dans les présidentielles serait profondément injuste.
    En 2nd lieu c'est méprisé ouvertement le travail extraordinaire accompli par le PCF, en abandonnant des élus possibles, avec Francis WURTZ (député européen) et Marie-Georges BUFFET (bonne ministre des sports non?).
    En 3ème lieu il existe des candidats qui ne sont pas encartés (comme moi-même) et qui ont participé passionnément à une campagne exaltante et qui souhaitent rassembler le plus de monde à Gauche pour imposer une politique en faveur du peuple qui souffre, qui attend, qui a placé notre espoir dans notre rassemblement.
    Alors cessons de diviser, ne soyons comme tous ces chacals ou vautours qui attendent, tapis, les miettes d'un festin ; notre mouvement a su rassembler, unir, aimer passionément ensemble,. Souvenons-nous du 18 mars et d'une Bastille calme attentive et pleine d'ardeur où chacun se parlait, se re-co-nnaissait. ET convainquons ceux qui ne le sont pas et qui risqueraient de s'égarer. Bien fraternellement.. Marie-France W

  26. 376
    redline69 dit:

    JLM
    il y a deux manière de faire.
    soit attendre et l'on effritera notre gain de 11%, soit aller de l'avant dans la proposition d'un accord de Législative où l'on aura des députés permettant de porter réellement sur les actes du nouveau pouvoir PS.
    je dis bien porter ! et non participer.
    en acceptant de voter contre Sarkozy, nous avons placer Hollande, mais il est hors de question de participer au partage des sièges du gouvernement ! l'important est d'avoir des sièges au parlement pour que nos propositions et notre avis compte.
    Si Copé revient au pouvoir en Juin ! à quoi aura servi de virer Sarko ?
    d'où maintenant l'intérêt d'une réunion avec nos partenaires communistes pour savoir si l'on continu et si l'on aura bien des députés correspondants à nos 4 millions de soutien.
    je pense qu'il est possible de demander à être représenté à l'assemblée sinon çà veut voudra dire que le vote Front de Gauche ne compte pas et cela sera terrible pour la suite.
    nous sommes arrivé à la charnière où l'on prolonge l'aventure efficacement ou bien que l'on baisse les bras!
    les médias, nous n'avons pas besoin d'eux pour faire passer nos messages. la preuve est que plus les médias ont tentés de nous couper, plus nous avons progressé.
    maintenant, arrive le bras de fer avec le PS pour le partage des places de députés. si Sapin et Hollande essaient de nous faire un coup bas, la surprise sera là !

  27. 377
    AMCB81 dit:

    Réveil de victoire "gueule de bois ?" Et voila comment les faits donnent raison au FdG ! Hollande n'est pas encore à l'Elysée que les rumeurs sur les premiers décrets ministériels sonnent comme un triste rappel ! Notamment celui sur la retraite à 60 ans : 41 ans travaillés ! merci FH et le PS pour ces Femmes qui ont eu une interruption pour les maternités, merci aussi pour ceux et celles qui ont dû affronter des périodes de chômage,
    Merci FH, vous allez d'entrée nous remettre au combat, a vous aussi et au PS, il va falloir vous soigner l'amnésie qui vient de vous frapper avant que la maladie s'étende !
    Le verts ont certes contribués à votre victoire, mais les 11% du FG aussi ! NON ?
    Alors attention, on va revoter les amis !

  28. 378
    Michel Berdagué dit:

    Il y a de la lâcheté mais pas tous, lise,nous ne serions pas là à porter une Alternative qui est la seule possible.
    Mais c'est vrai à entendre des économistes ce matin à Finter, un soce et un centre droit en mutation solférino, lorsqu'ils examinent les difficultés écono/financiéres ce qui caractérise leur propos c'est de la lâcheté à ne pas reconnaître et exiger que la B.C.E. prête directement aux états au même taux qu'aux banksters privés c-à-d - de 1%. Pourtant les 1000 milliards ont été évoqués avec des doutes des banks privées à reprêter aux états pour la relance.
    Cette posture dogmatique idéologique conservatrice et réactionnaire indique tout le mépris qu'ils nous portent,eux-mêmes savent que c'est la seule solution viable et d'avenir , oui mais voilà ça leur écorcherait la......., figure de reconnaître nos positions concrêtes et réalistes que les 4 millions et plus ont portées avec notre candidat.
    Faire connaître notre Programme et mettre en lumière tous les mensonges propagés par les tenants de ce libéralo/capitalisme figé et dangereux pour tous les Peuples et pour tout le monde du travail, est notre feuille de route avant ces élections législatives.
    Ces lâches du vote utile et des paumés/conscients vers le pire croyant s'oppposer aux dérives mais profitant de la digue ouverte s'y engouffrant aussi lâches pourraient venir sur nos positions en reconnaissance mais quel boulot!
    L'idéal serait la majorité des FdG à l'A.N. !

  29. 379
    GH18 dit:

    Trente ans après... 10 mai 1981-6 mai 2012

    Le 10 mai1981, j'avais déposé un bulletin Mitterrand commenté, donc nul.
    J'ai dit à tous ceux que je rencontrais: « On s'en prend pour 30 ans!...». Je n'ai pas fait la fête. Je pensais à toutes les trahisons historiques des socialistes (de la faillite de l'Internationale socialiste en 1914, à l'envoi du contingent en Algérie après que Guy Mollet ait obtenu les pleins pouvoirs à l'Assemblée Nationale pour faire la Paix en 1956). Le Programme Commun ne l'était plus et Mitterrand avait comme objectif de réduire le PCF à sa plus simple expression.
    Le 6 mai 2012, j'ai déposé le bulletin de Hollande dans l'urne pour dégager Sarkozy. J'étais très heureuse du résultat car j'appréhendais le pire: que la droite extrême soit la plus forte. J'ai donc été extrêmement soulagée de constater qu'un million de voix séparait le gagnant du perdant.
    Jean-Luc Mélenchon et le Front de gauche que j'ai découverts le 29 juin de l'an passé sur internet, grâce au vote du PCF, m'ont redonné l'espoir.
    La campagne menée à un très haut niveau par Jean-Luc et sur tous les plans m'a enchantée. Trente ans plus tard, grâce à son courage, son talent, sa générosité, son amour et sa conception universaliste de la République, j'ai renoué avec l'utopie de ma jeunesse: un monde meilleur.

  30. 380
    Pablo dit:

    A ceux qui sont deçus du score qui n'est "que" de 11%, je dis que le plus important c'est la bataille des idées, qui elle a bel et bien été gagnée par le FdG.
    Ensuite, il y a toujours un temps de décalage, entre le moment où quelqu'un decouvre une idée, et celui où cela se traduit en actes.
    Il y a tout un travail d'interiorisation, de "recâblage" du cerveau pour s'adapter à cette nouvelle idée; ce n'est pas si simple, ça peut même être traumatique; mais c'est bien parti je dirais.

  31. 381
    Dominique Grange dit:

    Place Stalingrad, vendredi soir: pour moi une émotion intense à me trouver sur cette scène, invitée à chanter par les camarades du FdG, devant des milliers de personnes, militants, sympathisants, jeunes et moins jeunes, soudés par une campagne magnifique, déterminés jusqu'au bout à faire entendre leur voix: "Résistance!".
    J'ai chanté avec ferveur ma dernière chanson de combat de l'ère Sarkozy: "Dégage!Dégage!Dégage!", qui commence par "Il pleut, il pleut..."! Et de fait, il pleuvait, même si personne, dans cette multitude, ne semblait s'en apercevoir. Le dernier beau souvenir de la campagne aura été ce moment-là, en compagnie de vous tous, de Ridan, de chacun(e) de ceux et celles qui se sont relayés à la tribune, jusqu'à toi, Jean-Luc, pour réaffirmer que, quoi qu'il arrive, "on ne lâche rien" ! Merci.
    Je n'étais pas à la Bastille, mais ce que j'ai pu voir à la téléréalité (toutes chaînes confondues...) était si consternant que je n'en ai éprouvé nul regret. Je partage pleinement le regard de Jean-Luc et celui de Christian sur l'hilarante scénarisation de l'arrivée du nouveau Tonton, escorté de ses légions à deux roues, armées jusqu'aux dents de micros et caméras! Atterrant de bout en bout et annonciateur de bien d'autres calamiteuses cérémonies convenues (CCC!) que le PAF franchouillard ne manquera pas de nous concocter dans les mois à venir. Nouveau formatage oblige! Mais... Ce n'est qu'un début
    On est toujours là,
    Tenons le combat

  32. 382
    sylvie dit:

    @ redine69
    Je n'ai pas tout compris mais je crois qu'il est préferable pour le fdg de ne pas quémander de place au gouvernment socialiste comme le font les verts qui se sont tirés une balle dans le pied dès qu'ils ont signés leurs accords avec le ps. le fdg doit rester indépendant et porter son projet. les legislatives sont bientot la et le fdg doit pouvoir présenter des candidats.Le ps ne pourra plus brandir le vote utile les electeurs seront plus libre de choisir réllement.Je connais bcp de personnes qui ont voté Hollande au 1er tour par peur mais qui voteront fdg aux législatives.On doit continuer à rester unis et j'espère sincerement que le pcf ne va pas se la jouer solo il ne faut pas perdre de vue que sans cette unité il n'aurait pas fait ce score. le fdg est une vraie autre gauche restons groupé et continuons à porter l'humain d'abord, et non moi d'abord.
    merci

  33. 383
    Chenapan dit:

    A mon humble avis, le danger vient plutôt de Bruxelles (et non de l'Europe).
    Reste donc à Bruxelles Jean-Luc, et laisse faire le job à l'Assemblée par les nombreux députés FdG.

  34. 384
    jean-michel labonne dit:

    Sur France Info ce matin, au sujet de la candidature aux législatives de Bayrou et l'indulgence du PS à son égard :
    "le front de gauche menace de présenter un candidat". Non,ce n'est pas une menace mais un fait, cf communiqué du PG : un candidat est déjà désingé (Daniel Labouret). Un exemple supplémentaire, si besoin était de cette désinformation permanente des médiacrates.
    Sur le fond, je pense que c'est un mauvais signal que le PS envoie à ceux qui pensent que "c'est tout pareil", gauche et droite, et que la connivence est de mise entre les politiques. Ce sentiment, entre autres, fait les choux gras du Front National.

  35. 385
    redline69 dit:

    @386 Sylvie,
    Il est question de l'accès à des places de députés et non de postes ministérielles au nouveau gouvernement dans mon analyse. Il va y avoir une entente pour quelques centaines de députés (je veux que dans cette entente nous ayons nos 11% représentés). Toute participation au gouvernement Hollande ne servira qu'a brouiller nos messages. alors que les places de députés seront le moyen de les valoriser. Il doit être possible de bosser sur un partage de place de députés avec les socialistes du moment où nous avons participé "indirectement" à leur victoire. Mais soyez sûr que dans mon esprit le FdG est une force libre et indépendante.

  36. 386
    Jean-François91 dit:

    Une bonne partie des médias, qui ne nous sont guère favorables (euphémisme), diffusent des insinuations sans se préoccuper de leur véracité. Depuis le temps que nous nous plaignons, ici ou ailleurs, de ces procédés, nous devrions en être conscients.
    Pouvons-nous, s'il vous plaît, nous donner ici une règle de bonne conduite ?
    Ce serait de ne pas répéter ou copier-coller telles quelles ici ces insinuations pour lancer des suspicions tous azimuts.
    Si avant de recopier les bobards des médias anti-FdG nous prenons la peine de nous renseigner et d'aller voir ce qu'il en est réellement, nous allégerons ce blog et nous pourrons nous consacrer au fond : la défense de notre programme partagé pour obtenir un groupe FdG le plus puissant possible à l'assemblée.

  37. 387
    Michel Berdagué dit:

    Pablo, un "recablage" fait de liberté,égalité,fraternité,solidarité,mais c'est un Humain qui prend conscience que des pulsions existent et que pour vivre toutes et tous ensemble choisir la vie et non le flouze.tout en remettant l'argent à sa place comme jetons et non comme but, c'est vrai que c'est très traumatique pour certains qui retrouvent Neuilly et les beaux quartiers en ghetto d'ultra-riche. Là la Justice devrait passer et avec joie.
    Nos idées ne sont pas plates eles sont avec les grandes marées très prolifiques,même au temps des tempêtes nous sommes là debout rouge de vie et de bonheur, oui nous avons gagné une bataille comme à Stalingrad nous avons payé et cash, profitons pour une fois de cette mollesse à la marge qui va tenter timidement une relance avec la très conservatrice chancelière d'outre-rhin pour porter nos valeurs Humaines et Républicaines citoyennes.

  38. 388
    Tiago_Jaïme dit:

    Devant cette avalanche de propos. Revenons aux fondamentaux.
    La vraie prise du pouvoir se fera avec une nouvelle union de la Gauche à faire.
    La vraie démocratie c'est la mise en place d'une proportionnelle assez importante qui permettrait au FdG, au Modem et au F.N. d'avoir chacun,allez disons, 25 députés.
    Enfin: L'ouverture qui fera du Front De Gauche le Front Du Peuple est indispensable.
    Bonus : Quand l'Etat Grec va t'il pouvoir emprunter à la BCE à 1% sur 10ans?
    C'est la seule solution et c'est la base de l'existence de "Nous on peut!"

  39. 389
    olivier Simon dit:

    Les mouvements qui se prononce pour la 6ème république doivent ils attendre que les partis qui le proposent arrivent au pouvoir pour mettre en place une constituante ? Peut être faut il constituer un groupe de citoyen pour la créer dès maintenant et proposer les nouvelles institutions dans 5 ans. Les électeurs pourront ainsi voter pour un nouveau fonctionnement de l'Etat et de ses représentants. cette 6ème république sera la base du programme à construire pour une nouvelle aire. La constituante doit être créer des maintenant.

  40. 390
    Lilly54 dit:

    Bonjour Amis. Ce qui nous caractérise c'est l'impatience et quoi de plus normal ! Cependant, j'ai l'impression que l'ombre de Jean-Luc plane sur tous les médias, aussi imperceptible que cela puisse paraître. Hier soir à Ce soir ou jamais, nos thèses ont été abordées. Ce matin, sur Inter, nos solutions économiques transparaissaient. Oh bien sûr, ils se gardent bien de prononcer les mots qui fâchent "Melenchon" "Front de Gauche" sauf pour dénigrer ou railler. Mais la situation européenne les oblige à y venir. Et la dernière phrase de Jean-Luc "Admirons la suite réconfortante de la mise à l'écart de nos solutions" est explicite car nous pourrons bientôt y ajouter "et délectons-nous très bientôt de la mise en évidence inéluctable de nos solutions". Donc, moins on parle de nous, plus nous sommes présents. Curieuse sensation cette impression indéfinissable que Jean-Luc hante leurs esprits. Alors ne rien lâcher ! Et si toutes les solutions avancées pour la création de médias du Front de Gauche sont bonnes à prendre, il nous faut avant tout investir la sphère médiatique de masse. S'imposer, forcer les portes. Ne perdons pas de temps ! Cette télé publique est à nous, citoyens !

  41. 391
    sylvie dit:

    Merci pour le supplément d'explication redine69.-)
    Et pour notre camarade écologiste, je ne pense que Mr Mélenchon parlait de tous les écolos puique au fdg il y a des écolos et que en effet bcp de militants écolo ont voté pour le fdg.Si j'ai compris ce qu'il voulait dire c'est surtout l'attitude d'eev qui n'est pas très cohérente. mais je ne veux pas parler à sa place.
    ce qui m'a choqué le 6 mai et lors du débat entre sarko et hollande c'est que personnes n'a parlé d'écologie et d'ailleurs le seul à l'avoir relevé ce n'est pas eev mais melenchon. tout ce que je constate c'est que bcp se la joue perso et defend ses intérêts personnels.peu on le souci du collectif...
    c'est pourquoi j'espère que le fdg va resté uni

  42. 392
    Vassivière dit:

    Au vu du score de Jean-Luc Mélenchon comparé à celui de M-G. Buffet en 2007, ne serait-il pas juste et opportun de renégocier l'accord sur les candidatures aux législatives PCF/PG/GU (actuellement plus de 80% PCF, moins de 20% autres FdG) ?

  43. 393
    Jeannot dit:

    Le positionnement de Jean Luc Mélenchon sur un mandat législatif doit surtout être précédé d'une entente au sein des partenaires du Front de Gauche pour définir à quel poste de combat(excusez moi de reprendre sa propre expression) il doit se trouver.
    Je considère que sa stratégie, son action et le résultat obtenu sont prioritairement à prendre en compte.
    Préservons notre unité comme la prunelle de nos yeux car le chemin pris est le bon.

  44. 394
    AB dit:

    Bonjour JL Mélanchon, toutes tous. "Joie plate": terme un peu clinique sans doute dicté par l'esprit méthodique et le besoin de la mise à distance contrastant avec l'intervention de Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV (lien indiqué dans un des commentaires)-Autour de moi: des réactions plutôt justes "ouf mais on n'est pas rendu"-Télé: des assos organisent la semaine sans télé, je pense que beaucoup devraient larguer leur télé et faire de temps en temps une semaine avec télé, comme à moi ça leur ferait un choc, on se découvre à ce moment là un regard d'anthropologue. Médias: j'imagine que derrière "Place au Peuple" il y a des frais entrant dans frais électoraux et que prolonger a certainement un coût (si ce n'est en argent, en temps et en disponibilité des personnes assurant la maintenance), souhaite que le FdG puisse poursuivre l'expérience-A la campagne: les paysans sont des exploitants agricoles exploités par le crédit agricole, les gens des cités pavillonnaires par les banques de tous poils-FdG un parti unique? L'idée est suggérée-Quelle horreur!- Législatives:nos candidats sont connus et en campagne, des AC analysent de près les résultats et établissent le calendrier des déplacements, à la campagne aller dans chaque village:un moyen de renouer les contacts, les communiqués de presse locaux aussi, à nous de relayer.Les cocos: du bon boulot- Les voix à gagner une à une dans notre propre entourage pour un nbre suffisant d'élus de FdG afin de pouvoir constituer un groupe autonome...

  45. 395
    ouionpeut dit:

    Comme beaucoup de militants-es, je souhaite adhérer directement au Front de Gauche.
    J'aimerais qu'on m'éclaire sur les éventuelles impossibilités, comprendre ce qui fait obstacle à ce projet, quelles composantes du FdG s'y opposent, éventuellement.
    J'ai appris avec joie le résultat des élections en Grèce, et je remercie Jl pour la clarté de son analyse de la situation actuelle. Nous pensons, à la maison, que sa position de Député européen est stratégiquement la meilleure pour infléchir la politique capitaliste.
    Merci encore Mr Mélenchon.

  46. 396
    Chris dit:

    Question : sachant que le PS propose de retirer son candidat à la législative dans la circo de M Bayrou (9% au premier tour dont la grande majorité a voté Sarko au second) pour prix de sa prise de position "morale" en faveur de FH entre les deux tours, combien le PS va-t-il retiré de candidat face au FdG (11% dont 8 à 9/10 se sont reportés sur FH)?
    Indice : le PS retire 60 candidats (dont au moins 20 gagnables) au bénéfice d'EELV qui pèse 2%.
    Bon, on ne lâche rien, la période est cruiciale au cours du mois qui vient qui va nous permettre de pointer les premières petites trahisons et de convaincre ainsi qu'un vote FdG (au mieux qui priverait le PS de la majo absolue) est le gage d'un véritable virage à gauche

  47. 397
    Citoyen93 dit:

    @jean-françois91
    100% d'accord, y en a marre des copié-collé pleurnichards à chaque rumeur de "ministres fdg". amusez-vous à compiler une revue de presse sur 3 ans. le coup de l'accord PC-PS dans le dos, on nous l'a fait à chaque élection : européennes, régionales, cantonales et maintenant législatives. la palme pour Marianne2 qui eux font des copiés-collés ridicules d'un scrutin à l'autre. Et souvenez-vous que la campagne de Mélenchon a été engluée tout le long par les insinuations permanentes "Mélenchon qui veut un ministère blablabla" : l'express faisait encore dans ces grosses titrailles y a un mois à peine, je me souviens que l'article citait comme source "un cadre EELV".
    Les amis, stop avec ces conneries svp, à chaque fois c'est la même, une grosse ficelle dans les médias, tout le monde qui colporte ici la rumeur dans la panique, et à chaque fois c'est démenti. Amusez-vous à collectionner tous les démentis que P. Laurent ou Buffet sont obligés de faire à chaque fois, et évidemment ils ne sont pas aidés par le fait que la médiacratie a décidé de longue date de ne pas leur donner la parole et préfère conjecturer sans aucune source au nom du "parti communiste". Et ça marche : on perd systématiquement un temps fou à devoir vérifier ce qui se passe alors que les choses sont pourtant claires.

  48. 398
    girard dit:

    Demain dans le quotidien l'Humanité, le rédacteur en chef du jour sera Jean-Luc Mélenchon. Beaucoup parlent de créer un journal. Nous avons le journal de Jaurès. Pour l'instant c'est le seul média ecrit qui soutient et fait campagne pour le FdG. Alors achetons, lisons, faisons lire l'huma.

  49. 399
    Arte dit:

    Inutile de pleurnicher parce que le PS est méchant...
    Le Front de Gauche doit installer dans le quotidien politique ce qu'il a fait durant la campagne : sur chaque loi, chaque orientation, chaque traité, expliquer, dé-désinformer, proposer, résister, éduquer, rassembler.
    Je vois même un discours périodique sur l'état du pays, de l'Europe et du monde... Place du peuple.

  50. 400
    ninie dit:

    ça y est, sympathisants et simples militants du Front de Gauche, nous venons de nous rapprocher, par mail, du Parti de Gauche dans l'Aisne (hum hum...) pour aider pour les législatives: on verra bien si, et comment, on peut le faire! peut-être aller discuter avec les gens dans les villages alentour? allez on lâche rien!

Pages : « 13 4 5 6 7 [8] 9 10 11 12 1319 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive