08mai 12

Une déferlante de joie plate

Ce billet a été lu 95 127 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

stalin-3Je commence par redonner le texte de mon intervention prononcée le soir de l’annonce des résultats dimanche soir. Je n’ai pas changé d’analyse depuis ce premier regard à 20 heures dimanche. Puis je dis un mot sur ce que j’ai capté de l’étrange ambiance de ce dimanche soir. Cette liesse au goût finalement si étrange me laisse perplexe. Et je viens sur l’actualité européenne qui s’est nouée en même temps que notre élection présidentielle, en Grèce et en Allemagne.

Les illustrations de ce billet ont été prise le 4 mai au meeting Front de Gauche « Chassons Sarkozy ! » place Stalingrad à Paris. Des marins en grève de la SNCM-CNM étaient présents sur scène ainsi que la chanteuse Dominique Grange. Photos : Remy Blang.

« Ouf, Sarkozy, c'est fini, enfin ! Ainsi est réglé le compte du fossoyeur des acquis sociaux et des services publics de notre République. Sa défaite est celle de son projet d'extrême-droitisation. C'est une très bonne nouvelle pour la France et pour l'Europe. Le monde, qui nous regarde connaît de nouveau l'audace des Français. Une page est tournée. Une autre commence pleine d'exigences. Je félicite François Hollande pour son élection. Son avantage lui donne les moyens d'agir. Je souhaite le meilleur au nouveau président comme à notre pays.

stalin-30J'adresse un salut reconnaissant à la résistance acharnée du mouvement social qui a préparé cette victoire. Les syndicalistes ont ce soir le dernier mot contre celui qui les menaçait. Je félicite les quatre millions d'électeurs du Front de Gauche dont les votes ont fait la décision aujourd'hui. Au même moment ce soir, notre parti en Grèce passe en 1ère position de la gauche. La leçon de cette heure est que pour sortir de la crise de la civilisation capitaliste les peuples cherchent une issue à gauche.

C'était bien une manipulation que la place honteusement accordée aux thèses de l'extrême droite entre les deux tours. Le Front national n'est pas du côté du monde du travail. Ses électeurs ont voté Sarkozy. Ses chefs ont déserté avec leurs bulletins blancs. Le Front de Gauche s'engage, autonome et conquérant, pour que la défaite de la droite et l'élection de François Hollande devienne la victoire des exigences aigües qui viennent de s'exprimer. Les élections législatives doivent approfondir notre victoire. Le Front de Gauche en est l'outil fidèle. Tout commence à présent pour la France et pour notre gauche. Place à la fraternité ! Place au peuple! »

Drôle de soirée électorale. La défaite de Nicolas Sarkozy a fait s’exhaler un soulagement universel et une formidable bouffée d’envie de vivre autrement. Mais c’est tout. Je veux dire qu’il n’y avait rien qui ait ressemblé à ce que fut 1981 dont le souvenir a pourtant été beaucoup sollicité par les commentaires. En 1981 la gauche avait un programme commun et comptait faire le socialisme. Personne ne sait ce que l’on compte faire au juste à stalin-13présent. Je veux dire que c’est la première fois que les socialistes gagnent sans aucun projet de société ni aucune réforme emblématique. La pluie des truismes et des mots creux s’est donc vite diluée dans le vide. Et la soirée a vite tourné en rond sur les plateaux de télé. Les dirigeants socialistes n’avaient rien à dire sinon leur émotion et leur compassion pour la tristesse du camp d’en face. Noble retenue et fair-play en bronze antique. Le camp d’en face n’avait rien à dire non plus sinon sa déception et son émotion. Noble fair-play et retenue en marbre antique. Ces salamalecs mutuels, coupés de petites remontées du gaz de la campagne électorale lassèrent vite. Impossible de lancer un débat. J’ai pu en faire l’expérience. A la Bastille, on vit la tribune, une magnifique rangée de costards cravates masculins, recommander à la foule de ne pas rater le dernier métro. Sur les écrans tout échange était sans cesse interrompu par des images à vocation palpitante mais qui, en vérité, rendait totalement virtuelle la réalité qu’elle prétendait cerner au plus près : « la voiture de François Hollande va démarrer ! La voiture a démarré. La voiture roule suivie par de nombreux motards. Les motards sont nombreux qui suivent la voiture. La voiture accélère devant les motards qui roulent en nombre derrière la voiture ». Puis ce fut « l’avion de François Hollande va décoller ! L’avion a décollé » et ainsi de suite. Comme le souvenir de cette immense liesse est encore très frais, respectons la trace de ses vibrations teeeeeellement émouvantes. Mais il est impossible à l’observateur qui a de la mémoire et de la culture de gauche de ne pas se sentir perplexe. Quels mots trouver pour rendre compte de cette étrange ambiance ? « On l’a viré, on l’a viré » lancèrent les nôtres sur l’air de « on lâche rien ». Il est vrai qu’ils se lassaient des « on a gagné, on a gagné » trop platement footballistique à leur goût. La foule reprenait de bon cœur ce résumé du sens de la soirée. Sur la place de la Bastille des groupes de militants socialistes venaient saluer les nôtres amicalement. Beaucoup remerciaient nos stalin-44camarades venus, avec leurs drapeaux, se joindre au rassemblement. Mais pour les chefs socialistes : le Front de Gauche, quézaco ?

Ils, elles, remercient les « humanistes », et même le Modem, sans oublier « nos amis écologistes ». Bref tout ce qui compte pour du beurre dans le résultat et dont il est possible de caresser la tête sans risque. Mais le « Front de Gauche » ? C’est le parent qui fait honte ? On dirait bien. A moins qu’il soit considéré comme peu avouable de lui devoir autant ! Car il y avait un constat chiffré pourtant facile à faire. Mais j’admets qu’il avait du mal à trouver sa place entre l’observation des mouvements de la voiture de François Hollande, des motos et de l’avion, sans oublier l’émotion des uns et la déception des autres. Un fait qui ne nécessite que des connaissances mathématiques rudimentaires. Nicolas Sarkozy a été battu par le Front de Gauche. Car si l’on retire nos quatre millions de bulletins de vote, François Hollande ne recueille que 40, 2% des voix. Au deuxième tour on élimine. Nous l’avons fait. Nous avons éliminé Sarkozy. Combien « d’humanistes, de Modem » et même de « nos amis écologistes » aurait-il fallu rassembler pour compenser cette masse politiquement active et déterminée au point d’aller mettre un bulletin de vote qui ne la représentait pas ? Le résultat est stalin-48assez serré pour que nous puissions rappeler notre décisive existence à quelques désinvoltes. 

Comment et pourquoi faire ? Nous n’avons pas éliminé Nicolas Sarkozy pour nous contenter d’une soirée de sortie place de la Bastille avant le dernier métro. Maintenant il faut donner au peuple la part à laquelle sa victoire lui donne droit. C’est-à-dire du pognon et des services publics, pour résumer l’affaire ! Comme l’élection législative arrive c’est le moment de le dire avec un bulletin de vote. Nous allons donc commencer par aller rechercher ceux qui ont voté avec nous à l’élection présidentielle. Et nous allons solliciter ceux qui ont hésité et choisi au dernier moment de voter Hollande en pensant se donner une garantie de victoire contre Sarkozy. Cette fois-ci, il s’agit d’assurer le coup à gauche. Ils peuvent le faire sans risque réel ou supposé en votant pour que ça change vraiment avec une gauche qui sert les objectifs de l’humain d’abord. Nous allons leur proposer de se donner une garantie à gauche en élisant nos députés. Ces députés-là ne lâcheront rien. Ils continueront le travail commencé en chassant Nicolas Sarkozy. Plus il y en aura, meilleur sera le rapport de force quand commencera la négociation sur le SMIC, la discussion avec madame Merkel et ainsi de suite. Elire des socialistes n’améliore pas le rapport de force avec la droite. Tout au stalin-18plus cela confirme le niveau minimum de leur programme. Avec nous c’est le bond en avant, une nouvelle ligne d’attaque bien avancée. C’est l’ambiance de ce moment. Voir la Grèce.

Le vote des grecs intervenait dimanche lui aussi. Le résultat a placé en tête de la gauche l’organisation sœur du Front de Gauche en Grèce. Syriza est passé de 4,5% des suffrages en 2009 à 18% cette fois-ci. Mais les néo-nazis ont recueilli 6,5% des voix. La presse libre indépendante et éthique tire donc la leçon essentielle de cette situation : c’est une percée de l’extrême droite ! La même machine à nier la réalité qui a fait en France les beaux jours de madame Le Pen s’est mise en mouvement. Pourquoi ? Parce que ces journalistes-là aiment par-dessus tout ce qui fait sensation. Et comme leur éthique et préférence personnelle, dont on devine les racines, les tournent plutôt de ce côté de l’échiquier, ils joignent l’utile à l’agréable. Il est frappant de voir comment ceux qui se sont livrés à toutes les provocations contre le Front de Gauche sont les premiers à courir devant pour faire des arpèges sur la « percée des nazis grecs ». La palme au journal « Le Parisien » qui fit une campagne assidue contre le Front de Gauche en général et contre moi en particulier. Il est vrai qu’il a, de longue main, ses tendresses pour l’extrême-droite des comptoirs de bistrot. Il titre donc dans un souffle « l’extrême-gauche et les néonazis font une percée en Grèce ». La même ? Comme ils aimeraient que ce soit le cas ! Il mentionne à la treizième ligne le score de Syriza. Mais ce sera la seule référence à son succès. Tout le reste est consacré à faire des phrases sur « les néonazis », avec photo en gros plan de l’énergumène qui les stalin-72dirige. Elle n’est pas belle l’information populaire ? Parler pour ne rien dire de vrai et faire lire pour ne rien apprendre.

L’essentiel est dans la conjonction des faits. En France la majorité se tourne vers la gauche pour régler les problèmes qui résultent de la politique européenne des libéraux. Mais c’est le PS qui est préféré. Nous assurons la défaite de la droite sans contrepartie. Nous n’entrons pas au gouvernement. Exactement ce qu’a fait avant nous Syriza face à la droite et sous le pouvoir socialiste soumis aux plans d’austérité européen. Contre vents et marées. Et même au prix d’une scission du parti. Une minorité préféra en effet une ligne plus accommodante avec le Pasok, le parti socialiste grec. Cette aile vient de recueillir 6% des suffrages. Un gachis ! Il n’en reste pas moins que nous avons battu le parti socialiste grec de Papandréou. Et nous sommes à une portée de cailloux derrière la droite. La droite n’a pas de partenaire pour former une majorité. Placé en tête de la gauche, Syriza a proposé à toutes les autres formations de gauche de constituer un gouvernement ensemble. Exactement ce que nous aurions fait si nous avions été placés dans la même position. Pour passer de Papandréou à Syriza il aura fallu trois ans et de la fermeté politique. Cette trajectoire me paraît annonciatrice pour bien des régions d’Europe.

Quelques heures à peine ont passé et madame Merkel a commencé son bras de fer avec le nouveau président français tout juste désigné par le suffrage universel. Pas question de renégocier le pacte d’austérité, stalin-86dit-elle, puisque vingt-cinq pays l’ont déjà ratifié ! Oui mais, il lui était seulement demandé un « additif » au traité. Michel Sapin avait bien précisé : juste un additif ! Un simple document qui s’engagerait sur des objectifs de croissance. Ou même seulement sur l’idée qu’il faudrait aussi de la croissance. Nein ! Pas question non plus. Elle en a même rajouté. Elle veut bien qu’on parle de croissance mais à sa manière à elle. Une grosse sauce libérale pur jus. Hollande aurait juste le droit de répéter les choses humiliantes que l’italien Mario Monti a déjà été contraint de signer il y a peu. Il est vrai qu’il s’était permis quelques grognements de protestation contre la politique d’austérité. Lui aussi ! Un libéral si avancé. Un doctrinaire de première ! Quelle déception ! On lui a vite cloué les mains sur la table. Il a dû aussitôt jurer qu’il renonçait à toute politique de relance par la dépense publique. Il avait dû promettre que seule une politique de réformes structurelle et une relance de l’innovation et de l’augmentation de la compétitivité serait appliquée. Ce néant de Van Rumpuy, prétendu président de l’Union Européenne est même alors sorti de sa naphtaline pour croasser ! On l’entendit asséner que la politique d’austérité était la seule base acceptée pour toutes les politiques en Europe. De tout cela, combien de fois en avons-nous traité ici même, ces temps derniers ! Quels sourires condescendants nous ont accueillis les rares fois où les commentateurs se sont intéressés à l’Europe. Vingt-quatre heures après l’élection de François Hollande voici qu’il doit répondre aux questions que l’on ne posait qu’à moi : « Que ferez-vous si les allemands ne sont pas d’accord ». Comme on le sait ma réponse était « irréaliste » et le « vote utile » y a mis bon ordre. Admirons donc la suite réconfortante de la mise à l’écart de nos solutions.


948 commentaires à “Une déferlante de joie plate”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1119 »

  1. 151
    LAFORCE JEAN-LUC dit:

    Je lis ici ou là qu'il faudrait créer un journal du front de gauche. Coucou, il existe déjà avec aussi un hebdomadaire, ce sont l'humanité et l'humanité dimanche. Que ceux qui ne les connaissent pas les lisent au moins une fois.
    Quant aux reports de voix, seule la réalité compte sur ma commune 1er tour Jean-Luc Mélenchon : 330, FH 400, PP + NA +EJ 64, FB 90, MLP 220, NS 167. soit gauche 794 droite 417
    2ème tour : FH 856, NS 364. C'est clair non ! J'étais président d'un bureau, on voit au tampon sur la carte ceux qui ne sont pas venus au 1er tour. Il y en avait une quarantaine, comme le nombre de votants est exactement le même qu'au 1er tour, il y a une quarantaine de votants du 1er qui ne sont pas venus au 2ème. Faites le compte et répartissez les votes FB. Les reports du front de gauche ont été massifs. Sur la soirée électorale : satisfaction du devoir accompli mais pas de fête ni de joie, prêt pour les législatives

  2. 152
    François Jabin dit:

    Oui, quelle soirée insipide... Juste un profond soulagement de ne pas en avoir pris pour 5 ans de plus...
    Mais maintenant ?
    Côté Hollande et Co : attendons de voir la fine équipe qui sera aux commandes du navire dans la tourmente et les soupirants éconduits sur le quais Verts de dépis ;-) et je n'espère pas Rouges de frustration ! La planète PS va-t-elle une nouvelle fois faire une politique de centre droit et couler la Gauche en 2017 comme en 2002 ? Ou va-t-elle pousser le régime des moteurs pour prendre la haute mer, affronter la tempête et en ressortir plus forte ?
    Attendons, attendons... Le verdict va tomber rapidement avant fin 2012...
    Côté Front de Gauche : quelle misère que cette hégémonie du PCF ! Non que ses représentants déméritent tous (bien qu'en maints endroits, leur positionnement par rapport au PS et sur certains dossiers ne soient pas des plus valeureux... comme sur Grenoble) mais enfin, quel est ce deal où 75% des circonscriptions sont réservées aux candidats communistes ? 20 % au PG seulement et 5% pour la diversité de la Gauche de Gauche... Cette ventilation, peu conforme au poids électoral réel, risque fort d'être un frein à l'élection de l'Autre Gauche.
    Et cette Convention post Législatives ? Ira-t-on vers un radical dépassement du Front de Gauche avec les modalités objectives pour une irruption citoyenne, dont la possibilité d'adhésions individuelles à ce collectif Rouge et Vert ? Fondamental pour se projeter collectivement vers une victoire...

  3. 153
    c'estpret! dit:

    Salut à tous,
    Il est clair que le P.S a gagné grace aux reports de voix du F.D.G. Nous n'avons qu'éliminé N.S., défenseur du capitalisme en décomposition. Mais ce capital n'est pas du tout inquiet de l'arrivée de Hollande: ce sont les memes défenseurs du système. Quant à attendre cinq ans...pour rester dans le cadre de la monarchie républicaine qu'est la Veme, ce sera sans moi et mes proches. Nous voulons ce qui nous est d^u maintenant! "Si les élections servaient à changer le pouvoir, elles n'auraient jamais lieu". Le changement que nous voulons, par notre conscience d'etre humain, ne se fera que dans un rapport de forces, il en est depuis des lustres: cela s'appelle la lutte des classes.

  4. 154
    RV dit:

    à 179 - François Jabin à 16h52
    Les durs pépins de la réalité comme disait Jacques Prévert...
    De même qu'une révolution citoyenne ne se décrète pas du haut d'une estrade...
    Vivement une "insurrection" citoyenne !

  5. 155
    Jean Jolly dit:

    Je n'ai pas encore lu les commentaires tellement pressé de réagir à ce billet que j'étais. Je pensais que la triste soirée électorale, qui s'est déroulée dans "la boîte à lobotomiser" les esprits faibles, venait de ma déception personnelle et je m'aperçois que ce ressenti est partagé par Jean-Luc et tant d'autres (cf. le billet précédent).
    J'ai regardé France 2 en direct et survolé le différé de TF1 le lendemain sur le net, c'était un véritable copié/collé, à croire que les journaleux des chaînes "concurrentes" se réunissent pour préparer la même formule creuse. En effet, les trois heures se résument par les déplacements du futur monarque ponctuées par des échanges cordiaux entre les "adversaires" UMP et PS qui jouent fort bien la comédie de l'alternance dans le cadre de la V ième ripouxblique, j'ai même cru un moment que les caméras allaient suivre le "Falcon" en vol (sans doute pour ne pas abuser). Seul Jean-Luc a osé rompre ce bon déroulement mais très rapidement coupé pour ne pas froisser l’enthousiasme de cet exceptionnel instant de "démocratie".
    Nos amis Grecs ont attendu dix plans d'austérité pour réagir... Combien en faudra-t-il en France ?
    Bon, après avoir vidé mon sac provisoirement, je m’en vais lire les commentaires pour m’apaiser.

  6. 156
    jean ai marre dit:

    @ J L Mélenchon,
    Gardons notre autonomie,
    Le spectacle des chefs des verts qui se votent leur participation à un gouvernement est lamentable.
    Comment peuvent ils voter leur participation ? Ils se recyclent en ministres ? Ils ont les dents qui raillent le parquet

  7. 157
    Antigone 34 dit:

    Lire le Monde Diplo du mois de Mai, l'article : "Les marchés financiers ont un visage" de Geoffrey Geuns.
    Je cite pour remettre quelques pendules à l'heure au vu des commentaires socialo-compatibles : "En choisissant comme directeur de campagne M. PIerre Moscovici, vice -président du cercle de l'industrie,un lobby réunissant les dirigeants des principaux groupes industriels français, le candidat socialiste signalait aux "marchés financiers"qu'alternance socialiste ne rimait décidement pas avec "grand soir". M. Moscovici n'a-t-il pas estimé qu'il ne fallait "pas avoir peur de la rigueur", affirmant qu'en cas de victoire les déficits publics seraient "réduits dès 2013 en deçà de 3%(...) quoi qu'il en coûte" ce qui impliquerait de "prendre les mesures nécessaires."

  8. 158
    Alain Tétart (60)(73 ANS) dit:

    Dimanche soir ! content mais sans plus, rien à voir avec 81 ou j'avais fait claquer des pétards dans la cour tellement j'étais content ! en 81 il y avait l'espoir qui arrivait enfin. Ce 6 mai oui nous avons viré sarko mais comme notre bulletin ne nous servait que d'outil pour le virer, nous n'avons pas élu Hollande alors ce n'était qu'une demi-joie !
    Jean-Luc Mélenchon a raison de nous faire remarquer que depuis dimanche soir le FdG est devenu pestiféré, et pourtant sans les 81% de nos voix le nain restait bel et bien en place !
    La lutte continue et si le FdG en a les moyens, il faut que nous présentions 577 candidats aux législatives, et rira bien qui rira le dernier ! on peut être certain que le FN se maintiendra si il a les 12% réglementaires, et nous pourrons en faire de même. Si la droite extrême ou pas reste notre ennemie, le PS ne devient pas notre ami pour autant donc il faut lui prouver que maintenant nous comptons beaucoup dans le paysage politique de notre pays ! comme de toutes façons nous sommes les seuls à vouloir une politique pour l'humain d'abord il n'y a pas de raison qu'un seul candidat ne se présente pas ou ne se maintienne pas, et si par malheur quelques uns ne passent pas la limite pour se maintenir, on pourra aller à la pêche, le 6 mai j'ai loupé des brochets et des sandres pour virer sarko, on ne m'y reprendra plus !

  9. 159
    dies irae dit:

    Maintenant que nous avons viré le baratineur dont ne va pas tarder à apprendre à quel point il a été formidable (j'entends déjà le chœur des moutons ébahis entonner le refrain des louanges) le plus dur reste à faire et dans l'urgence si j'en crois le calendrier. A ce stade, je ne sais même pas le nom de celui ou celle qui va défendre nos idées, nos valeurs et surtout nos droits sur ma circonscription. Déjà je suis en quête d'un mandataire pour le second tour retenue en province pour des raisons professionnelles comme pour le 1er tour. J'espère avoir moins à lutter cette fois car j'ai mis 3 semaines à trouver un camarade volontaire pour voter à ma place.
    Enfin, comme je l'ai lu ici ou là une semaine de campagne de plus et le résultat s'inversait. Oui, très possible c'est la conclusion inquiétante que je tire de ces élections, l'amnésie d'une dizaine de millions de nos compatriotes, l'aptitude à s'en laisser conter par un beau parleur. Ça fait peur !

  10. 160
    Maria dit:

    En écoutant L.Jospin il me semble que je comprends mieux aussi bien 2002, que 2012. C'est tellement clair. C'est pas de gauche. Et depuis longtemps.

  11. 161
    ActuAlex dit:

    J'ai participé à l'élimination de Sarkozy, et c'est une très bonne chose.
    Je ne me fais pas d'illusion sur le PS : aucun mot de reconnaissance de sa part, et ça ne va pas aller en s'arrangeant.
    Hollande l'a dit pendant son discours post-2ème tour, "... aux législatives... donnez-nous la majorité..." mais s'ils peuvent se passer de nous, ils ne vont pas se gêner.
    Ma voix est bien entendu pour le FdG lors des législatives, et j'espère qu'il y aura au moins 4 millions d'électeurs(rices) comme moi, et bien plus encore.
    Michel Sapin, qui se moquait déjà du FdG (et de Mélenchon), risque de récupérer Bercy. Ça promet...
    Ne lâchons rien.

  12. 162
    ziczic dit:

    Enfin on respire! Bravo et merci Jean Luc pour tout ce travail opiniâtre accompli.
    Sans oublier tous ceux qui ont oeuvré pour en arriver là.
    Il va falloir continuer avec ténacité le grand oeuvre entrepris.
    Ne serait-il pas possible de proposer au nouveau gouvernement une loi pour interdire à tous ceux qui ont été condamnés, quelle que soit la peine, toute fonction politique pendant 20 ans ou plus ou définitivement ?

  13. 163
    Menjine dit:

    Pour ce qui est du KKE sa position a toujours été claire: une position de rupture avec les traités européens, aucune alliance avec les partis participant à l'Europe dans les groupes socialistes,ou gauche européenne, on peut le regretter mais il a toujours été sur cette ligne,de façon argumentée (comme le syndicat PAME organisateur des manifs) et cela ne l'a pas empêché de progresser même à cette dernière élection où il a obtenu 26 sièges soit 5 de plus qu'à la précédente.(mais moins que Syriza bien sûr)
    Sa position est connue, expliquée et ils font l'analyse que la ligne de lutte de classes menée par un Parti communiste est la seule à pouvoir renverser définitivement le capitalisme, ils pensent que les solutions type front populaire, front de gauche ne peuvent que s'enfoncer dans des contradictions insolubles d'alliance, d'aménagement mais pas de rupture avec les institutions capitalistes qui ne font que prolonger la crise du capitalisme.
    Pierre Laurent comme dirigeant du parti de la gauche européenne est allé en Grèce pendant la campagne électorale et le moins que l'on puisse dire c'est qu'il ne les a pas convaincus. Pour voir ce qu'ils ont pensé des résultats du front de gauche en France il suffit d'aller sur leur site voir la déclaration de la secrétaire générale.
    Pour rajouter une info.: Il s'agirait maintenant de faire revoter les grecs le 17 Juin, décidément l'Europe cherche à changer le peuple plutôt que la troïka.

  14. 164
    Didier dit:

    Bien sur l'analyse est parfaite, comment ne pas être d'accord avec JLM
    Tout est dit tout est clair tout est compris, comme la belle campagne que tu nous a fait Jean Luc, il y'a longtemps que je n'avais pris ce plaisir à militer, bien des copains sont venus alors qu'ils s'étaient éloignés sans envie sans joie, cette dynamique militante pour le FdG derrière sont candidat existe aujourd'hui, par ailleurs cela nous oblige à envisager la pérennité du FdG, structurer, organiser.
    Dans mon coin de Gironde le Bassin d'Arcachon, la droite y est bien implanté et pour consolider le tout ils se sont découpés une circo style Bastille imprenable, le FdG a réalisé un score que je n'avais jamais vu et cela depuis 30 ans et même au delà, un collectif FdG existe il s'est constitué naturellement avec des gens avec où sans parti
    Oui j'ai retrouve la fraternité de mes jeunes années de militant
    Déjà pour cela Merci
    L'élection de FH bof ...on a fait le boulot nous
    Le PS ne nous fera aucun cadeau, mais nous pareil on lâchera rien
    Le Ps la meilleure façon de l'aider c de l'affaiblir aujourd'hui ils sont prêt à faire des cadeaux au Modem plutôt que de faire une politique de gauche
    Mais très bien moi cela me va dans quelques temps cela fera des dégâts y compris dans leur instances, alors bien sur pas chez les hauts responsables, mais la base des militants...qui eux n'ont pas de mandat ou si peu.Le constat c que le vote Fn devient un vote UMP le os y gagne de moins en moins la règle...

  15. 165
    CHICH Marianne dit:

    Bravo au Front de gauche sans qui l'oeuvre de salubrité publique désespérément attendue n'aurait jamais eu lieu. C'est un soulagement, une libération, un apaisement de l'avoir dégagé, lui et sa clique de minables. Mais bien sûr tout commence. Maintenant et pour longtemps, Déjà on n'entend plus palabrer sur les ondes et les journaux bien pensants que des verts (2%) et de Bayrou! On entend les Duflot et autres urluberlus qui s'affairent autour des portefeuilles, on entend un Moscovici qui trouve qu'il faudrait offrir à Bayrou son fauteuil de député pour le remercier de son geste "courageux"! Mais quel mépris pour nous électeurs incontournables de la victoire de Hollande! qu'ils ne l'oublient pas. Ont-ils seulement pensé qu'ils devraient dans la même logique nous laisser tous les fauteuils de députés qui nous reviennent? je n'ai entendu aucun de ces chefs du PS s'attarder sur le vote Front de gauche dans cette victoire. Mais qu'ils fassent bien attention. Notre soutien n'est pas un dû, nous ne sommes pas transparents et nous ne serons pas des moutons. Il faudra bien qu'ils nous rendent des comptes et qu'ils se souviennent de ce Printemps 2012 qui a vu naître ce merveilleux élan d'espoir et cette force à porter la révolution citoyenne.
    Bravo encore pour tout cela à Jean-Luc Mélenchon, toute l'équipe, et le site. On lâche rien. On continue

  16. 166
    Véronique P. dit:

    Bonjour mes amis.
    Cette élection de Hollande, à laquelle j'ai pourtant participé, me laisse une impression d'amertume. Un peu comme en 2002, après avoir voté Chirac. Les socialistes semblent faire beaucoup plus de cas du MODEM que du Front de Gauche, qu'il traite par le mépris, ou pire, l’anathème.
    Je vois que beaucoup de gens (et j'en fait partie) se pose la question des médias et donc de la diffusion de nos idées.
    Sans relais dans les grands médias nationaux, cela semble difficile : un quotidien, une radio, une TV même, sous l'égide du Front de Gauche ne seraient consultés que par des déjà convaincus ou presque.
    Reste internet qui est ouvert à tous. Les grands médias nationaux possèdent tous leur site et des forums de discussion (plus ou moins faciles d'accès, plus ou moins ouverts) sont à la disposition des internautes. Voici un moyen de faire entendre notre voix partout.
    Qu'en pensez-vous ?

  17. 167
    ric hunter dit:

    Je pense qu'il faut arrêter de taper ou de faire des commentaires sur le PS. Cela nous a plus desservi qu'autre chose. Laissons-leur mener leur politique et concentrons nous sur notre programme, nos propositions. N'intervenons que si les médias nous sollicite sur le futurs décisions du PS, nous ferons alors entendre notre avis et nos propositions qui souligneront le manque d'ambitions de celles du PS. Ne faisons entendre un autre son de cloche qu'au moment de ces sollicitations qui visent soit à nous confondre ou à nous rendre complice du PS ou bien à nous pousser à être agressif vis à vis de lui.
    Nos attaques doivent se concentrer uniquement sur le FN et l'UMP, afin de mettre en évidence à chaque occasion le rapprochement de l'UMP vers le FN.
    Si nos concitoyens, notamment les 30% de l'électorat socialistes tenté par notre mouvement, intègrent petit à petit que nous restons indépendant, que nous sommes une force de propositions constructives à gauche et que nos réels adversaires se trouvent bien à droite en n'hésitant pas à les combattre frontalement, alors nous avons toutes nos chances de provoquer un réel rapport de force au sein de la gauche.

  18. 168
    Maurice jean-pierre dit:

    Les jeunes du Nord Deux-Sèvres se mobilisent et ont des idées pour aller au plus près de la population : voyez leur réalisation !

  19. 169
    Lenormand dit:

    Il n'y a rien à attendre des socialistes, sans quoi jamais il n'y eu de scission au congrée de Tour, ni de naissance du PC... Aujourd'hui les choses n'ont pas changées... Il faut donc continuer à se battre, oui, mais pour des valeurs humanistes, réellement humanistes. L'homme jusqu'à preuve du contraire n'a qu'une vie... Alors qu'il la passe le plus équitablement possible.

  20. 170
    Louise dit:

    J'éprouve depuis dimanche un sentiment mitigé, j'ai participé comme beaucoup de vos sympathisants et soutiens, Jean-Luc, à l'élection de F. Hollande mais je ressens une lègère amertume, comme si on m'avait confisqué un peu mon vote...
    Néanmoins la dynamique que vous avez créée ne s'arrête pas là, pour moi ce ne sera jamais plus comme avant. Le FdG est un mouvement jeune, porteur d'espoir et nous nous retrouverons forcément lors des prochaines échéances électorales ou lors de manifestations si c'est nécessaire pour, comme le dit RV à 16h 58,une "insurrection "citoyenne, pour clamer de nouveau " L'Humain d'abord "...

  21. 171
    phil68 dit:

    @154 Kallie :
    Il faut mener les luttes partout, mais en Alsace ça va être coton, surtout dans le sud de la région.
    La 3eme circonscription du Haut-Rhin a voté Sarkozy à 71%... et encore, ce score est minoré par les villes (ou Sarkozy n'a fait "que" 59%...) car dans les villages, Sarkozy fait des scores de maréchal : 82,9% à Helfrantzkirch, 85,5% à Muespach, 87,5% à Magstatt-le-haut et un impérial 89,4% à Franken (plus fort qu'à Neuilly !)
    D'après les résultats du 1er tour, dans cette circonscription, si LO, le NPA, le FdG, le PS et EELV s'alliaient, ils ne seraient pas sûr d'arriver ensemble au 2nd tour (qui serait un FN-UMP, un classique dans la région depuis... 1988!).
    Alors lutter y compris en Alsace certes... mais à mon avis il vaut mieux prioritairement consolider là ou le FdG à de réelles chances, tout en travaillant bien sûr le terrain dans les régions qui sont moins favorables.

  22. 172
    catherine barbe dit:

    Bonjour tout le monde,
    j'ai 57 ans donc l'age de Merkel, Sarkozy et Hollande réunis! et je ne s'en suis pas très fière! En revanche, je suis fière qu'un homme de votre trempe ait fait immergé le renouveau de la vraie gauche! enfin!
    j'ai démarré à quelques mois près mon parcours professionnel avec Mitterrand qui avait soulevé tant d'espérance... et je la termine dans quelques semaines avec'le moins pire'en la personne de F Hollande. Entre les deux (je travaille à edf gdf) j'ai vu les acquis de mon statut rognés petit à petit.Aujourd'hui, je pars avec une retraite rognée de 4.5% grâce aux directives européennes de libéralisation du marché de l'energie et de la marche forcenée de Sarkozy dès son election de casser les retraites des régimes spéciaux au nom des enjeux européens de notation (dont je ne sais jamais le nom)
    Aujourd'hui,nous allons vivre sous l'ère Hollande, mon scepticisme est doublé d'une méfiance liée à l'expérience de l'histoire et au fait que les mesures'phares'des socialistes ne prévoient pas d'abrogations massives de toutes les lois scélérates de l'ère Sarkozy.
    je souhaite (et je contribuerai) que notre future assemblée soit constituée des membres ayant au coeur la défense du vrai peuple, de millions de gens qui souffrent depuis tant d'années. le défi est immense et merite d'être relevé! j'y crois avec ferveur; vous avez tout mon soutien dans toutes vos actions!

  23. 173
    carlo dit:

    @ ric hunter
    Nos attaques doivent se concentrer uniquement sur le FN et l'UMP, afin de mettre en évidence à chaque occasion le rapprochement de l'UMP vers le FN.
    Je crois très exactement le contraire. Les sondages ont d'ailleurs commencé à baisser à partir du moment où Jean-Luc Mélenchon a axé sa campagne sur la lutte contre le FN.
    En nous abstenant de critiquer le PS, nous renforçons MLP qui aura beau jeu de se faire passer pour la seule force d'opposition à l'UMP et au PS. Et en concentrant nos attaques sur elle, nous la confortons dans ce rôle.
    Oui ou non, le FdG a-t-il vocation à représenter l'électorat populaire? Si oui, comment y parvenir, sachant qu'une grande partie de cet électorat vote actuellement pour MLP?

  24. 174
    dan dit:

    Nous devons être autonome par rapport au ps - le risque d'un petit groupe à l'Assemblée c'est le prix à payer (et encore ce n'est pas sûr...si les gens comprennent notre campagne...qui ne pourra se faire qu'en étant libre par rapport au ps.
    Je concède qu'une chose : un arrangement possible lorsqu'il y a risque d'élection au FN. Quelqu'un peut il me dire quels sont les inconvénients juridiques de ne pas avoir un groupe à l'assemblée (au cas où il n'y aurait que quelques députés élus...)
    Hollande a fait une erreur dans son discours : ne pas remercier ouvertement le Front de Gauche de son élection : ce sont effectivement les 80-90 % de nos millions de voix qui ont fait la différence. Une autre a fait une erreur c'est la Le Pen : si elle ne vote pas blanc ou l'abstention : Hollande il passait ?
    Hollande a fait un choix : pencher vers Bayrou. Mais quand on est entre 2 chaises fatalement on se casse la gueule un jour. Alors je lis Pascale Lamy serait pressenti comme ministre des Finances. Et bien ça va être chaud dans les mois qui viennent.
    Développons nos idées dans cette campagne : ne nous occupons pas du ps : c'est la seule façon de développer l'idée d'alternative et non d'alternance chez les gens, la seule façon de gagner la course de vitesse contre le FN. La jeunesse, les quartiers eux l'ont bien compris.
    Après tout on ne doit rien au ps : si on fait des petites magouilles, on est mort et là c'est un boulevard pour...

  25. 175
    mad dit:

    A Jean-Luc 8 mai
    Il y a quelque part une petite fille qui a vieilli avec pour toujours un absent dans le coeur. Chaque année elle dépose une gerbe devant un monument très loin du lieu où est mort celui qu'elle pleure encore. Larmes invisibles, fleurs rouges sang. Ne laissons pas les militaires occuper seuls l'espace des hommages. C'est la force vive du peuple qui a été la plus sacrifiée. Le 8 mai qui en parle aujourd'hui sur ce blog ? Oui la vie continue, mais la vie avec ce passé qu'il ne faut pas oublier.

  26. 176
    l'hallebardier_95 dit:

    Jean-Luc Mélenchon c'est le moment d'aller fissa en Grèce pour rencontrer Syriza et apporter le soutien du FdG,
    c'est important la solidarité et la synergie pour la Gauche radicale européenne....
    et les media européens vont être là sur le coup.
    Alors?!

  27. 177
    Jakou Lekrokan dit:

    La Grèce au coeur. L'Islande.Et nous et nous et nous.D'autres suivront.Ca va bouger. Ca bouge.Les médiacrates vont commencer à trembler. Qu'ils se souviennent de ce qui s'est passé avec les journalistes de la radio et de la presse collabo. A la Libération, ça s'est vite reglé.

  28. 178
    Alain Delsidini dit:

    Merci pour votre campagne et merci pour cette analyse sur les résultats en Gréce. Le traitement médiatique de cette question est largement biaisé (on ne parle que des 7% de Néo-nazis),la victoire est celle de la Gauche radicale proche du Front de Gauche. L'election de Mr Hollande provoque un élan d'espoir en Europe (notemment en Gréce mais aussi en Espagne), pour y répondre il va falloir resister a la politique d'austérité proné par Mme Merkel.
    Votre grille de lecture est la bonne.

  29. 179
    ecole-publique.fr dit:

    Il y a en effet un immense travail pour créer les conditions de la victoire, ce travail passe par la structuration d'un parti de gauche en charge de l'éducation populaire et la recréation d'une école publique de l'émancipation pour les jeunes générations qui seront demain en responsabilité pour gérer l'enchaînement des crises auquel l'Europe va nécessairement se confronter.

  30. 180
    tresorteo dit:

    A tous ceux qui ont voté en 1981, je ne sais pas si vous êtes comme moi mais j'ai un sentiment de déjà vu, de réchauffé, je ressens un étrange sentiment, un malaise qui me pousse à penser en permanence "quand Hollande va-t-il nous faire cocu" comme l'autre cette année-là, en 84. Et puis j'ai la nausée rien que de penser qu'on va revoir les têtes comme Fabius, Sapin, ces hommes et ces femmes qui de 81 à 95 ont laissé dans ma mémoire une image de pâtisserie à moitié cuite, toujours au milieu du gué...Idiot celui qui dit que l'histoire ne recommence pas de la même manière, je le vois, je suis témoin, a quand la trahison? Aidons Hollande en envoyant des dizaines de députés du fdg à L'AN pour qu'il rejoigne la rive gauche.

  31. 181
    camomille dit:

    @dan
    Tout à fait d'accord on est à gauche et fier de l'être. Il nous faut transmettre notre fierté et notre enthousiasme. Franchement faire un aussi petit score face à Sarko prouve bien le peu d'espoir que donne Hollande. Lon a le devoir de dénoncer le système oligarchique qui nous conduit à la catastrophe donc d'être beaucoup plus à gauche que le PS. Bref la gauche c'est nous osons le dire.
    J'espère que c'est un canular pour Lamy !

  32. 182
    Nicks dit:

    Pur ceux qui pensent que nos attaques contre le Fn ont été contre-productives en se référant aux sondages, je voudrais préciser que c'est au contraire au moment où nous avions en partie réussi à décrédibiliser le positionnement social de Le Pen et que nous étions à 15-17% dans les intentions de vote que la machine mediatique a passé la surmultipliée pour nous taper dessus, considérant que notre montée était trop dangereuse pour l'orthodoxie, laissant indirectement le Fn s'installer comme le recours anti-système le plus crédible dans la tête de nombreux électeurs. Je pense donc qu'il faut continuer à dénoncer l'imposture Fn et son maquillage social qui n'est là que pour installer son socle xénophobe et exclusif.

  33. 183
    leroux dit:

    je suis militant FG dans le giennois(45). Nous faisons un peu moins bien que l'ensemble du 45 puisque ne receuillons que 583 voix pour 1558 voix pour le FN, au 1er tour.Les PS sont à 1740 voix et l'UMP à 2304voix. notons aussi 2159 abstentions pour un total de 8787 inscrits. Pour le second tour M. Sarkozy progresse de 944 voix et M. Holland de 1151 voix. Donc comme l'ensemble du FG nos voix ce sont reportée entièrement sur M. Holland.
    Pour rappel: en 2007 le PC au 1er tour faisait 173 voix(soit 3.37 foix moins) et le PS 1545 voix pour un FN à 1545 voix (soit 1.56 fois moins) et l'UMP 2304 voix (soit 1.3 foix plus). Effectivement Jean-Luc, tu as raison ce sont les UMP qui viennent grossir les rangs du FN, même à Gien localité de droite.
    Alors d'ou viennent les 583 voix du FG? 173 voix du PC, les 410 autres pour beaucoup des abstentionnistes, votes blancs ou nuls, mais pas des nouveau inscrit (il y en 12 de moins).
    Comme tu le vois la route va être dûre à Gien, mais il y 2159 abstentionnistes à convaincre, 121 votes nuls ou blancs à colorer en rouge, la plus chaude de nos trois couleurs! et puis les 1740 PS et 1779 UMP me plaise bien aussi!
    Si bacchus est avec nous, nul doute que pour les législatives nous en mangerons et boirons comme Gargantua!
    Citoyen,l'avenir est à ceux qui ont de l'appétit!

  34. 184
    proletaire dit:

    L'élection: mêmes impressions que vous camarades.
    La mise en bouche était excellente: l'éjection de Nicolas, son discours d'adieu qui sonnait le faux (comme d'habitude), la détresse de l'UMP, les visages de droite effarés, le rassemblement à la Bastille,...
    Par contre le plat de consistance était fadasse, insipide, ça a l'aspect de la Gauche mais ça n'est pas vraiment la Gauche. C'est l'effet "Canada Dry". Le paquet cadeau est vide !
    La Grèce:
    Ma mère me dit:"tu as vu la montée de l'extrême droite en Grèce?" et moi je lui réponds:"Tu as vu la victoire de Syriza?", elle me répond: "c'est quoi ça?". Les médias font toujours aussi bien leur travail !
    L'extrême droite:
    Le Front national, aujourd'hui, s'incruste à nouveau en s'appuyant sur les conséquences de la crise et en apparaissant comme étant le défenseur des victimes de la crise.
    Il faut donc bien connaître la réalité de ces mouvements de la droite extrême et finalement fasciste, de la façon dont ils s'introduisent dans les peuples pour promouvoir les idées de haine.
    En réalité, ils sont une force utile pour le Capital en crise.
    Aujourd'hui le Front national tente de pénétrer l'entreprise, cela doit retenir toute notre attention et notamment le mouvement syndical.
    Résistance !

  35. 185
    Henri Poste dit:

    Je crains malheureusement,une déferlante de joie plate, pour le FdG au législatives.Car, il n'est pas dans la coutume du PS d'être partageur, vous êtes d’ailleurs bien placé pour le savoir.Ces derniers préfèrent souligner l'importance d'un Bayrou et de quelques voix écologistes pour auréoler leur victoire (non celle de l’ensemble de la gauche) minimisant notre apport le plus possible, et pourtant... Bonne chance camarade,n'oubliez pas que juin est le mois de la pêche, évitons d’en recevoir une en pleine poire, ça risquerait de nous faire très mal.

  36. 186
    Signolet dit:

    Trés cher Jean Luc;
    Je ne place pas toute ma confiance en vous car nous ne somme au bout du compte que des êtres humains.
    Mais toute ma confiance ainsi que celle de millier de gens: jeunes, instruits, cultivé, reveur, concient, romantique, habile, artiste, vieux, sages, avertis, d'entre deux ages, lucide, actifs et bien d'autre dont les qualificatifs ne sufirais pas à les représenter celement concient d'être humain ! (un peu comme Dustin hoffman dans littel big man:).... ces gens qui par le coeur et la raison savent que la place que vous tenez à présent est essenciel pour la suite des evenemants. Comment, pourquoi somme nous ce que nous sommes ? Je ne le sait; mais pour autant cette place vous l'investissez d'un coeure qui ne saurais être trompeur, vous l'assumez d'une raison qui trouve un chemin porteur. Pour vous et nous soutenir dans cette aventure je et surement nous ne lacherons rien... de toute façon quel autre chemin ?
    bien à vous

    SIGNOLET

  37. 187
    Red@rt (13) dit:

    Camarades, je vous invite à ne plus qualifié Nicolas Sarkozy de nain. Je ne dis pas cela pour défendre l'ancien président mais je suis mal à l'aise avec le fait d'utiliser le handicap comme une insulte en considérant que cela n'est pas assez vulgaire pour être modéré.

  38. 188
    PhilGer dit:

    Est-ce que l'humaniste discipliné mais néanmoins internationaliste Phil68 ira confisquer tous les drapeaux étrangers ou seulement certains (algériens, cubains, vénézueliens...) ?
    Mais arrêtez de courber l'échine sous les quolibets des FN/UMP !
    Est-ce que nous aussi, nous ne nous intéressons qu'au sort des seuls français de France.
    Quoi de plus beau que des drapeaux qui se mêlent joyeusement ?
    Soyons fier de nos idées ! N'ayons pas peur des leurs !

  39. 189
    Veronique P. dit:

    @ Nicks
    En ce qui concerne le FN, je pense pour ma part que c'est au contraire la xénophobie et la stigmatisation de l'immigration qui sont le maquillage qu'utilise le FN pour installer son socle économique qui consiste à redonner la finance française aux entreprises françaises.
    Ce qui fait rager le FN et son oligarchie c'est de constater que trop de profit passent "à l'étranger" qui pourraient rester entre les mains des «grandes familles» françaises (dont les Le Pen sont d'ailleurs un exemple bien vivant).
    Pour le FN, le prolétariat Français doit être exploité par le patronat Français.

  40. 190
    Jean Jolly dit:

    @ Alain Tétart.
    on ne m'y reprendra plus !

    Tout comme moi, j'ai bien voulu "jouer le jeu" pour dégager le Pinocchio oligarchique mais faut pas rêver que je renouvelle cette torture, si le député FdG de ma circo n'est pas présent au second tour j'irai taquiner le gardon et qu'importe le résultat.

  41. 191
    Maurice dit:

    Dans les mois qui viennent, c'est une politique d'austérité, imposée par les marchés financiers, que va mener le gvt PS. La première tâche du FdG, c'est de préparer la riposte sociale. Aussi, les arrangements (habituels) avec le PS pour garantir qqs sièges de députés seraient mortifères pour la force politique que nous commençons à peine à construire. Allons aux Législatives avec nos propositions anticapitalistes ; à l'Assemblée, votons les bonnes propositions de loi et opposons nous,sans ambiguité, à celles qui vont désespérer un peu plus le monde du travail.
    Quant au FdG, ouvrons le à tous ceux qui veulent résister (adhésion directe), faisons des assemblées citoyennes des lieux de démocratie directe où l'on débat du programme et de la société que nous voulons, où l'on choisit nos candidats...
    Dans le 49, les candidats FdG imposés par le PCF étaient tous opposés à la candidature Mélenchon, persistent à ne reconnaitre qu'une seule "gauche" et veulent limiter le FdG à un cartel de partis. Ca c'est pas très motivant...

  42. 192
    vincent DOMPE dit:

    Magistral, comme d'habitude, ça fait du bien de vous lire… C'est une révolution,donc, elle aura, lieu, le plus tôt serait le mieux…j'ai envie de m'engager en politique pour mouiller le maillot avec vous… merci.

  43. 193
    jean ai marre dit:

    @ 198 ric hunter
    Je pense qu'il faut arrêter de taper ou de faire des commentaires sur le PS. Cela nous a plus desservi qu'autre chose.

    Je pense que beaucoup ici qui font des commentaires hostiles au PS, font la différence entre taper et dire ce que l'on ne supporte pas. Je n'ai jamais rien lu qui tape sur le PS sans que ce soit argumenté. Dire que le PS a oublié les fondamentaux du socialisme, est ce taper ? Quand le PS fait des clins d'oeil à Bayrou, est ce taper ? Dire qu'il existe deux programmes celui du candidat et celui du PS est ce quoi ? Dire que Hollande,au non de la croissance va renégocier le traité du M E S, et qu'il va nous apporter de Bruxelles le compromis : ok pour revoir le texte, mais faut avaler la fin des C D I, ça c'est un procès d'intention. Mais avertir les camarades socialistes qu'ils ne nous le feront pas avaler c'est quoi ?
    Nous devons, droit dans nos bottes, assurer notre autonomie. Dire les choses fermement, sans insultes ni dédains, je te le concède. Nous avons tout à y gagner

  44. 194
    pichenette dit:

    En recherchant des infos sur une loi prévoyant "l'imposition du pavillon premier registre à toutes les compagnies maritimes" (expliquant la présence à "Stalingrad" des marins grévistes), le clavier a dérivé sur Marine et Océans avec un article sur une compétition aux USA organisée pour chercher des solutions nouvelles pour la propulsion de véhicule sous-marin ou de bateau en leur faisant consommer moins d'énergie. Et c'est "un sous-marin à pédales français qui a été primé" ! (c'était en juillet 2011..). "Le Scubster peut aller en arrière, à droite et à gauche et lorsque le pilote arrête de pédaler, il remonte tout seul à la surface." Vive l'innovation française.
    Quant aux législatives, des coordinations mutualisant nos démarches pour optimiser nos actions sont souhaitables. Une vraie résistance (secret) ou un jaillissement d'actions orchestrées par une baguette!
    Le PS nous ignorant va nous contraindre à l'ignorer. La Gauche belle et rebelle c'est nous!
    Que de gâchis, ici ou là. Grande tristesse sur laquelle il faut rebondir.
    Lancer les Etats Généreux de la France, du troc, des monnaies complémentaires, des rencontres, des fêtes..
    Le 14 mai dépôt des candidatures..
    et toutes ces entreprises otages de financiers déshumanisés.

  45. 195
    marianne du 76 dit:

    De retour aprés 2 jours de repos bien mérité, alors on fait quoi, on va quand méme pas laisser f.h se mettre en plaçe et aller discuter avec mme merkel sans qu'on lui rapelle que la dette est pas la notre et qu'on veut pas la payer !
    Il faut faire pression sinon à quoi bon 6 mois de campagne et des meetings plein a craquer !
    si on réagit pas dans les 8 jours,on va se faire enfler aux elections de juin !
    moi j ai pas voté pour le programme au 2é tour, j'ai voté contre sarkosy !

  46. 196
    hiesel91 dit:

    Qu'ouis-je? Qu'entends-je? Le PS va retirer sa candidate pour permettre à Bayrou de se présenter. Je crois qu'on s'est bien fait avoir! Ca montre bien dans quel sens, FH veut aller, la social démocratie édulcorée à la Friedmann ! On ne m'aura plus!

  47. 197
    Antibrouillard69 dit:

    Camarades,
    Une petite synthèse des attentes : Nous sommes 4 millions et bientôt plus sur un navire tout neuf sorti du chantier naval de l'humain d'abord. Nous voguons sur un océan de misère en direction de l'ile du mieux vivre ensemble. Nous sommes inquiets dès que le capitaine n'est plus sur le pont. Nous ne connaissons pas la carte détaillée du trajet à suivre. Des nuages noirs et menaçants nous entourent...
    En fait notre formation politique s'est axé sur le fond du programme, et nous sommes montés, tous dispersés et plein d'espoir et d'impatience, force et faiblesse de la jeunesse. Demain, il nous faudra accéder au "carré" de navigation, pour comprendre les tactiques et stratégies politiques qui feront de nous des véritables capitaines. A ce moment là, nous pourrons dire : Le passeur a accompli sa tâche !
    Ou serais-je le plus utile, nous disait-tu récemment ?
    A la barre, mon dévoué et légitime capitaine, avec un œil sur le cap à suivre et un autre sur le pont à "bien-veiller" sur les matelots ! Désolé de t'annoncer que dans la houle croisée, le capitaine n'a pas accès à son quart de repos, ni au hamac !
    Très affectueusement à toi !
    Les matelots du Front de Gauche et un peu du Potemkine...

  48. 198
    Menjine dit:

    Une cohabitation Hollande et chambre de droite facho/UMP serait la pire chose pour la gauche de gauche.
    Tout espoir de sortir du capitalisme en crise serait anéanti pour toujours du moins à terme envisageable pour nous les vieux. Avoir un nombre conséquent de députés fdg n'est pas qu'une affaire de postes, de fiefs,de fric et de prébendes, c'est fondamental, pour la rupture avec le capitalisme.
    Pensez si nous étions réduit à Hollande président et guéant ou Le Pen premier ministre!
    Nous n'avons pas pu sortir de la cinquième République, elle est là encore pour quelque temps et avant que la révolution ne survienne, il faut que nous reconstituons nos forces,notre unité, notre capacité créatrice qui sont plus importantes qu'avant les élections, il faut que nous ayons des points d'appui avec un grand nombre de députés actifs, sachant faire obstacle aux recompositions entre la droite extrême (Guéant, Estrosi..) et l'extrême droite fasciste.
    Nous sommes vraiment obligés de mener une bataille législative sans concession, il nous faut de nombreux députés j'insiste, et en même temps il ne faut pas relâcher la pression militante, on ne fait pas la révolution citoyenne tous les cinq ans et entre temps on va à la pêche ou jouer du clavecin...

  49. 199
    Nuno dit:

    Oui le PS nous prend pour un ramassis de gugusses romantiques pas sérieux voir dangereux car voulant changer l'ordre néolibérale, qui leurs va très bien, du divin marché, de cette économie de prédation du casino à dés pipés.

  50. 200
    Michel Matain dit:

    @ 233 Maurice à 18h26
    Aussi, les arrangements (habituels) avec le PS pour garantir qqs sièges de députés

    Il faut le dire et le redire : il n'y avait pas d'arrangements habituels. Le PCF et le PS présentaient des candidats dans les circonscriptions et celui arrivé en tête au premier tour représentait la gauche au second tour. C'est exactement ce qui va se passer en juin prochain. Il nous faut donc arriver en tête au premier tour dans un maximum de circonscriptions pour pouvoir espérer l'emporter au second. Quand Marie-George Buffet avait obtenu 2 % à la présidentielle en 2007, le PCF recueillait 4 % aux législatives et arrivaient à faire élire une vingtaine de députés. Nous partons avec 11 % à la présidentielle dans des conditions plus favorables. Mais le PS va jouer un maximum sur une occupation totale des médias avec l'investiture du nouveau président, la formation du nouveau gouvernement, quelques mesures symboliques (et non dépensières bien sur) pour espérer arriver à un score supérieur à 30 %. La concurrence pour être en tête dans les circonscriptions va être sévère. L'objectif qu'il y ait une majorité de gauche mais pas une majorité PS reste d'actualité. Difficile mais pas impossible. Nous avons des réserves de voix importantes chez ceux qui ont eu peur...

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 1119 »

Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Générateur de miniatures