04fév 12

En campagne à fond

Le nouveau traité européen arrive

Ce billet a été lu 133 089 fois.

grenoble-20Cette note s’est écrite pour partie dans le train de Bruxelles à Paris. Il y est question de la campagne en cours. Puis je viens sur l’affaire Xavier Mathieu qui vient d’être condamné de nouveau et je vois le lien avec ce qui s’est dit dans le discours de Nicolas Sarkozy l’autre soir à la télévision. Je vous donne des informations que vous n’aurez nulle part ailleurs sur ce qui se trame en Europe et je vous apprends comment votent en votre nom ceux que vous avez élus parfois sur une autre intention. Je dis encore un mot sur l’extrême-droite. Et quelques petites choses sur ce blog.

Journée à Grenoble le vendredi 27 janvier dernier. Forum Libé sur "Vivre la République", Rencontre publique et visite au quartier de la Villeneuve. Photos de Bruno Arbesù

Je commence par quelques mots sur la campagne. Beaucoup s’accordent pour me dire qu’elle est bien menée. Parfois d’aucuns ont des surprises quand ils m’entendent parler dans des domaines où ils ne nous croyaient pas aussi préparés et présents. Ainsi à l'assemblée de l'appel des 3000 au congrès de France Nature Environnement. Notre travail se constate aussi à l’affluence dans nos réunions, aux prises de matériel, à l’afflux des dons et aux propositions d’action sur le terrain. Et pas seulement quand je m’y trouve, c’est d’ailleurs le plus important. Au Meeting de Toulouse deux mille personnes se serraient autour de nos grenoble-19orateurs et oratrices dont Pierre Laurent, Martine Billard et Clémentine Autain. C’est assez fort pour que deux instituts de sondages aient pensé en rendre compte en m’attribuant 9 % des intentions de vote. Mais tout le monde ne voit pas les choses de cette façon.

Je vous propose donc un sourire. Lisez les lignes que voici. Toute la profondeur de l’analyse ne peut manquer de vous atteindre. Pas plus qu’une certaine dose de lèche-botte prudente à l’endroit du prochain président déjà entouré, hélas, de mauvais conseillers. « François Hollande a affirmé une certaine présidentiabilité. Il n'est plus "flou", ni "mou". Mais attention, il peut y avoir un péché réel d'arrogance, pas chez le candidat PS lui-même, mais dans son équipe. Le candidat peut aussi se "fracasser" contre la crise économique et sociale. Pour l'instant il est sorti de l'ornière: il est sur la route mais il est loin d'avoir gagné. De son côté, Nicolas Sarkozy s'est laissé aller à quelques confidences : il peut perdre… Rassurez-vous, il s'agissait seulement pour lui de réattirer l'attention avant son rendez-vous télévisé de dimanche. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il est beaucoup trop agressif et pas assez crédible pour l'instant. Pourtant, c'est un partenaire possible pour François Hollande. Mais ce n'est pas en levant le poing et le mettant – symboliquement – dans la figure de ses adversaires, qu'il pourra augmenter son score et éventuellement espérer arriver au second tour de l'élection présidentielle. » C’est noté monseigneur. Car c’est un cacique de la presse qui parle. Ces lignes sont en effet celles du médiacrâte Christophe Barbier, directorissime de la rédaction de l’Express, le journal qui dénonce à la une les francs-maçons qui « manipulent » les candidats à la présidentielle, mais pas ceux qui en font sans doute autant augrenoble-21 sommet de la rédaction de l’Express. A son actif aussi l’invention d’un deuxième tour « Bayrou / Le Pen », la semaine avant que les deux ne baissent dans les sondages. Ceci explique peut-être cela. 

Notre campagne a pris son rythme de rentrée. J’ai exigé de mon équipe un tableau des vacances pour être certain que chacun prenne le temps de reconstituer son énergie. Un roulement va donc se mettre en place dans les prochaines semaines. Je m’inquiète car j’en vois trop aller trop loin. Du coup la maladie arrive et la surcharge pour les valides les affaiblit à leur tour. L’épidémie de gastro a sévèrement fauché dans nos rangs par exemple. Quant aux orateurs et oratrices voyez leurs mines ! Mon ami Pierre Laurent a spécialement tiré sur la corde avec un meeting par jour pendant près de dix jours. Résultat il est sur le flanc. Martine Billard et Clémentine Autain ne s’en tireront pas longtemps avec du maquillage. Il n’y a qu’à voir la tête des autres pour le savoir. François Delapierre, le directeur de campagne, était au lit avant-hier. Quarante de fièvre. Mais il a guéri en vingt-quatre heures ! Je ne suis pas médecin mais ça ressemble beaucoup à une grève surprise du corps! Naturellement nous nous sentons portés en ce moment. Le plus spectaculaire est l’arrivée de centaines de syndicalistes qui viennent donner le coup de main. Eux nous ouvrent des milliers de portes au propre et au figuré. La bataille contre la Le Pen est leur grande affaire. Le tract du Front de Gauche contre le Front National est parti à sept millions d’exemplaires. Vous avez bien lu : sept millions. Vous comprenez le problème financier qui se pose à nous ? Je m’amuse de voir les petits je-sais-tout faire des mines et des pauses méprisantes pour s’étonner de nos prétentions quand « Marine Le Pen est si haut chez les ouvriers ». Encore heureux les jours où on ne me reproche pas de n’arriver à rien ! Comme si j’aurais dû régler un problème enkysté depuis quarante ans en dix jours ! Ce qui est certain c’est que nous, nous sommes au travail. Livres, conférences, tracts, on recommence tout à zéro. Pendant ce temps la bonne société à l’air de redécouvrir seulement la nature réelle de Marine Le Pen à l’occasion d’un bal viennois. Depuis l’adoubement par le chef du lobby juif républicain à San-Francisco, et celui par  l’ambassadeur d’Israël révélé par un reportage de France 5, combien avait fini par croire que l’extrême-droite n’était plus elle-même, ou « seulement anti-arabes » comme l’a écrit madame Angot dans Télérama ! Rude retour au réel pour ceux qui avaient tellement envie de grenoble-15croire autre chose. Les liens avec les pires groupes en Europe, confits de racisme et d’antisémitisme n’ont jamais cessés. Le Front National c’est juste la suite de l’extrême-droite historique. Le récent discours de madame Le Pen à Perpignan a fonctionné comme un retour aux sources. Nous allons redoubler d’énergie.

La méthode et les objectifs doivent être clairement énoncés pour que chacun puisse s’en emparer et travailler sérieusement à leur mise en œuvre. Notre angle de combat est de reconstruire une conscience de classe argumentée et informée. Ce n’est donc pas seulement un effet d’adhésion par défaut ou de pur calcul électoral que nous visons. Nous laissons cela à François Hollande. Il s’agit d’instruire, d’éduquer, de donner des raisons claires et compréhensibles d’agir avec nous plutôt que de déserter en s’abstenant ou de s’abandonner au vote des enfumés avec l’extrême-droite. Pour ce faire, notre programme est notre meilleure arme de conviction massive. Parce que lui parle clair et ouvre des perspectives concrètes dans la vie quotidienne de ceux à qui il est proposé. Il parle salaire, logement, école, projet pour l’avenir commun. Ce discours parle aux ouvriers et aux cadres techniciens. Autre chose que les fumées xénophobes et racistes qui sont l’essentiel du potage lepéniste. Et par-dessus tout cela, nous sommes dans la lutte avec ceux qui luttent pour leur gagne-pain. Là où les héritiers des chemises brunes ne sont jamais.

Ce vendredi 3 février, Xavier Mathieu a été condamné en appel. Il est condamné à 1 200 euros d'amende pour avoir refusé de se faire prélever son ADN par la police à la suite d’une action syndicale dans les locaux de la sous-préfecture dont on se souvient. Pourtant lors du procès en première instance en juin 2010, Xavier Mathieu avait été relaxé. C'est le parquet, donc le gouvernement, qui a fait appel de la relaxe. Lors de l'audience en appel le 4 janvier dernier, j'étais allé à Amiens, avec beaucoup d’autres responsables, sauf François Hollande, lui apporter le soutien du Front de Gauche. On se souvient que le « Petit Journal » avait retenu de ce moment de lutte le problème central de mon prétendu évitement d’Eva Joly. Bonjour la diversion. Mais « tellement drôôôôle, ma chère Marie-Jacynthe grenoble-14» ! Ce jour-là, pourtant, une grosse partie juridique se jouait. A la surprise de beaucoup, le parquet avait requis une amende de 1 000 à 1 500 euros. Mauvais signe. Car dans les Pyrénées-Orientales, notre camarade Galéano, lui aussi réfractaire au fichage ADN, avait écopé de 150 euros d’amende ! Le juge d'appel a donc obéi à un souci particulier en direction de Xavier Mathieu. Cet acharnement judiciaire est insupportable. Car il a un sens très politique.

Pour le comprendre il faut se souvenir que l'obligation faite à Xavier Mathieu de donner son ADN est la conséquence de sa condamnation à 4 000 euros d'amende par la Cour d'appel d'Amiens pour les dégradations de la sous-préfecture de Compiègne. Vous vous souvenez aussi de cet épisode ? Il avait donné lieu quelques mois plus tard à un autre épisode de buzz lorsque Pierre Carles m’avait projeté la scène de l’interview de Xavier Mathieu par David Pujadas. Condamné, la loi l'obligeait à subir un prélèvement ADN. Xavier Mathieu a refusé. Il a eu raison. Car un syndicaliste ne peut pas être assimilé à un violeur ou un assassin ! Or le fichage des empreintes génétiques devrait rester strictement limité aux criminels dangereux. C'est dans cet esprit qu'il a été créé en 1998. Mais la droite l'a bien vite élargi à de nombreux autres crimes et délits en 2003 et 2010, dans une surenchère que chacun connaît. A présent, les camarades autour de Xavier Mathieu pensent aller en cassation. Et si cela ne suffit pas il y a aura une saisine de la Cour européenne. On ne lâche rien. Il faudra être vigilant et voir ce qui va se dire dans la bien-pensance d’habitude si prompte à grimper au rideau sur la liberté au Venezuela. Que se passe-t-il quand un ouvrier résiste avec son syndicat face un abus de pouvoir visant à criminaliser l’action syndicale ? Tant qu’un médiacrâte ne sera passé par cette humiliation je crains qu’il ne se passe rien dans les grandes grenoble-17orgues de l’indignation.

Pourtant cette affaire retrouve selon moi une actualité très brûlante depuis le discours de Nicolas Sarkozy l’autre dimanche. On se souvient qu’il a donné l’ordre aux syndicats de s’accorder avec le patronat d’ici deux mois sur la possibilité de redéfinir entreprise par entreprise le temps de travail, la durée du travail quotidien et les salaires. Il s’agit d’une véritable institutionnalisation du chantage patronal sous le nom « d'accords compétitivité-emploi ». C’est précisément une situation de ce genre qui a déclenché toute l’affaire des Conti. Xavier Mathieu et ses camarades luttaient pour sauver les 1 120 emplois du site de Continental à Clairoix, dans l'Oise. Ils avaient été abusés par un patron voyou. En 2007, la direction avait proposé aux salariés de passer aux 40 heures payées 37,5 en échange du maintien de l'emploi. Pris à la gorge, une petite majorité de salariés avait fini par céder au chantage. Deux ans plus tard, Continental annonçait la fermeture de l'usine. Aujourd'hui, sur les 1120 salariés, seuls 212 ont retrouvé un CDI. Pour les 900 autres, c'est la galère et la précarité. On ne compte plus les drames personnels et familiaux. Encore lundi 16 janvier dernier, un ancien salarié de Conti s'est jeté sous un train. Dès lors c’est une justice de classe qui est ressentie quand elle condamne Xavier Mathieu. Relaxé en première instance il n’est poursuivi de nouveau que sur ordre du gouvernement. Aujourd'hui, il est condamné « pour l'exemple » en quelque sorte. Car il n'a jamais cédé, jamais baissé ni les yeux ni les bras. C'est une tête dure. C'est une grenoble-18fierté pour tout le mouvement ouvrier de le compter parmi les siens. Nicolas Sarkozy et son gouvernement cherchent par tous les moyens à casser les résistances et à intimider les salariés. C'est la seule raison de la condamnation de Xavier Mathieu. Nous ne l’oublierons pas à l’heure des comptes.

Mercredi et jeudi, on était en séance à Bruxelles au Parlement européen. Le principal sujet de débat était une fois de plus le traité intergouvernemental « sur la stabilité, la coordination et la gouvernance dans l’union économique et monétaire » (« TSCG »). Ce document est finalisé. La version finale de ce traité a été rendue publique (en anglais bien sûr) mardi midi après que 25 Etats membres de l’UE sur 27 se soient mis d’accord pour le signer. J’ai déjà eu l’occasion de vous parler de ce traité. Vous trouverez sur mon blog européen une note sur son contenu final. Les modifications qu’il a subies depuis sa première version, présentée le 16 décembre par monsieur Van Rompuy sont pour la plupart marginale. La « règle d’or » renforcée et sa constitutionnalisation sont toujours à l’ordre du jour. Les sanctions automatisées aussi. La Cour de grenoble-10Justice de l’Union européenne pourra même désormais appliquer des sanctions financières si un Etat refuse de transposer la « règle d’or » dans sa Constitution. Quant aux possibilités de modification du Traité, elles ne sont pas évoquées. Ce Traité ne serait donc modifiable qu’au moment où les Etats parviendraient à se mettre d’accord pour le transposer dans le Traité de Lisbonne. Notez qu’une telle modification est loin d’être acquise car elle requiert une ratification par l’ensemble des Etats-membres. Mais les rédacteurs de ce pacte d’austérité ont pensé à tout. Si on lit attentivement les « considérants », on découvre que la Commission prépare la transposition  des dispositions du Traité dans le droit européen via la « méthode communautaire ». Tout le monde évidemment ne sait pas ce que cela veut dire. Cela signifie qu’il y a un pouvoir d’amendement et de rejet du Parlement européen et que les représentants des Etats-membres au Conseil, votent à la majorité qualifiée et non plus à l’unanimité. Dans ces conditions particulières, ce qui est décidé de cette façon s’applique vite à tous sans avoir besoin d’être gravé dans le marbre des constitutions. Jeudi donc, le Parlement européen devait se prononcer sur le Traité finalisé. Avec mon groupe, la GIUE/NGL, nous avons rédigé une résolution qui a été soumise au vote. Elle  dénonce le contenu du Traité et appelle à la tenue de référendums sur sa ratification partout où c’est possible. De plus elle demande la mise en place de consultations populaires partout où des mécanismes de référendums ne sont pas prévus par la loi nationale. C’est le cas en Allemagne par exemple. Nous l’avons voté seuls et nous avons été battus. Puis nous sommes passés à l’examen de la deuxième motion sur le sujet. Celle du programme commun de la droite et des sociaux-démocrates.

Comme lors de la séance précédente, la droite, les libéraux, les sociaux-démocrates et les verts ont présenté une résolution commune. L’Europe du « Oui » à son programme commun : l’austérité. Ils y ont réitéré leur accord avec le fond du Traité et ont à nouveau appelé à son inscription dans le Traité de Lisbonne. Ils n’ont pas envisagé la possibilité d’un référendum. Toute la social-démocratie européenne a voté pour grenoble-13ce texte. Vous êtes donc prévenus : si leurs représentants arrivent au pouvoir vous n’aurez pas le droit de donner votre avis sur ce Traité. Ils transposeront la « règle d’or » dans la Constitution et la feront appliquer. Côté français il n’en ira pas autrement. Car les députés du PS se sont contentés de s’abstenir. Le coup de l’abstention est un grand classique du PS. C’est grâce à cela que le Traité de Lisbonne est passé au congrès de Versailles. Nous avions été 115 parlementaires socialistes à voter contre. Si le reste du groupe avait voté contre, comme nous, au lieu de s’abstenir, le Traité était repoussé et le président était obligé de faire un référendum pour le faire passer. Dans ce cas, de nouveau, c’est la même mascarade qui s’annonce. Car c’est un comble annonciateur que cette abstention. François Hollande en effet, affirme qu’il veut renégocier le Traité. Si c’est bien son intention pourquoi ne commence-t-il pas par désapprouver la version actuelle ? J’ai noté que Vincent Peillon a voté contre. Pourquoi ? Il le dira sans doute. Par contre, les députés de la gauche du PS qui siégeaient se sont abstenus. Ici gît le « Non socialiste » de 2005. Depuis le rappel à l’ordre de François Hollande, ce qui restait de la gauche du PS s’est fait hara-kiri. Quant aux députés d’Europe-Ecologie-Les Verts, leurs votes sont allés du pour au contre en passant par l’abstention. grenoble-08José Bové a voté. De loin on s’est fait un signe d’amitié avec José Bové car il voté contre cette résolution. Nous aussi. Elle a été adoptée.

Un dernier mot encore sur l’actualité européenne. Cela vous a sans doute échappé mais lundi dernier ce n’est pas un mais deux traités qui ont été validés par le Sommet de l’Union européenne. La règle en Europe est de faire compliqué pour que personne ne s’y retrouve. Le second Traité institue la mise en place du Mécanisme européen de Stabilité dit « MES ». Ce MES, c’est l’institutionnalisation de l’actuel Fonds européen de stabilité financière. Les prêts qu’il propose aux Etats en difficulté  ou « à titre de précaution » sont subordonnés à l’application de plans d’austérité infligés par l’Union et le FMI.  Ceux-ci sont à l’origine du martyre actuel de la Grèce. Mais le Portugal et l’Irlande mangent bon eux aussi. Sachez que ce Traité est par ailleurs conçu comme « complémentaire » du Traité sur la rigueur budgétaire (TSCG). Vous ne suivez pas j’espère ? Apprenez ainsi que les rédacteurs des deux traités ont poussé le chantage à l’austérité au point qu’à partir du 1er mars 2013, un Etat n’ayant pas ratifié le Traité TSCG n’aura pas droit à une assistance financière. Le Traité MES donne en outre un droit de véto à l’Allemagne, à la France et grenoble-05à l’Italie pour décider quel pays aura droit à une assistance financière d’urgence. Il donne aussi un droit de véto à l’Allemagne, la France, l’Italie et l'Espagne pour la date de son entrée en vigueur, d’où l’importance des votes de ratification de ces quatre pays.

Or j’ai été alerté par ma camarade et co-présidente du Parti de Gauche Martine Billard que ce second Traité serait soumis à la ratification de l’Assemblée Nationale dès le 21 février prochain. Il sera soumis à ratification en même temps que l’amendement au Traité de Lisbonne qui permet l’inscription de ce mécanisme et donc du FMI dans le droit primaire de l’Union européenne ! Je rappelle que conformément à l’article 11 de la Constitution française « Le Président de la République, sur proposition du Gouvernement pendant la durée des sessions ou sur proposition conjointe des deux Assemblées, publiées au Journal Officiel, peut soumettre au référendum tout projet de loi portant sur l'organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique ou sociale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d'un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions. Un référendum (…) peut être organisé à l'initiative d'un cinquième des membres du Parlement, soutenue par un dixième des électeurs inscrits sur les listes électorales».  Ce Traité entrainant un engagement économique conséquent de la France, le peuple français devrait pouvoir être consulté. Il n’en sera rien bien sûr. Les amis de la liberté au Venezuela et à Cuba n’ont pas l’intention de se rebeller contre un déni de démocratie aussi flagrant. Du temps de l’URSS, grenoble-06les pays du Comécon n’étaient pas traités aussi grossièrement. De toute façon, François Hollande a prévenu qu’il ne demanderait pas de référendum. « Le prochain président » ne sera donc guère différent de l’actuel sur ce point.

Rions un peu. Que s’est-il passé dans la nuit du lundi 30 au mardi 31 janvier ? Selon l’IFOP, la structure de l’électorat du Front de Gauche a en effet complètement changé en l’espace d’une journée. Cet institut publie un sondage sur les intentions de vote tous les soirs à 18h. Le 30 janvier, l’IFOP annonce 8% d’intention de vote pour le Front de Gauche et le lendemain 7,5%. Mais ce qui est intéressant, c’est de regarder le détail de ces intentions de vote. Le 30 janvier, l’IFOP annonce que 2% des moins de 35 ans voteraient pour le Front de Gauche. Le lendemain, ils seraient le double, 4%. Les « inactifs hors retraités » – selon la dénomination de l’IFOP – étaient 3% à voter pour le Front de Gauche le lundi, puis 7% le lendemain. Le Front de Gauche réalisait un score honorable dans l’agglomération parisienne avec 9% le lundi, mais le lendemain les parisiens n’étaient plus que 5% à voter pour le Front de Gauche. L’IFOP a poussé le vice jusqu’à nous annoncer mardi que seulement 1% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche… L’IFOP annonçait pourtant une semaine auparavant, le mardi 24, que 13% des ouvriers voteraient pour le Front de Gauche. Heureusement, selon l’IFOP, la classe ouvrière change rapidement d’avis et le Front de Gauche réalisait de nouveau un bon score à la fin de semaine avec 12%, le vendredi 3 février. Si l’on en croit l’IFOP, le score total du Front de Gauche ne varierait quasiment pas, quant bien mêmes les intentions de votes d’une des catégories sociales les plus nombreuses grenoble-07du pays baisseraient ou augmenteraient de plus de 10 points. Comme l’a fait remarquer le Canard enchainé, IFOP est aussi l’anagramme de « OPIF ». Cela explique bien des choses.

Vous aimez les images qui illustrent mon blog ? Vous avez remarqué qu’elles viennent de nombreuses sources ? En effet, j’ai lancé le premier appel à contributeurs le 4 janvier 2011. Il y a donc un peu plus d’un an. « Il s'agit de me faire parvenir, avais-je alors écrit, par messagerie électronique, une petite série de photographies qui, selon vous, apportent un regard original, personnel ou tout simplement esthétique sur la vie. Je sélectionnerai ce qui me convient, selon mon humeur et ce que vos images m’auront inspiré de connexions lointaines avec mes thèmes. » J’ai été entendu. De janvier à octobre, quelques deux cent séries de photos nous sont parvenues. Parfois d’une petite dizaine d’images, parfois près de cinquante. Une somme considérable d’images à trier, à stocker, à ordonner. Ce n’est pas moi qui ai fait ce travail, vous le devinez, mais plusieurs camarades à tour de rôle, dont mon fidèle et inépuisable Webmestre. Quarante galeries ont été sélectionnées et finalement publiées, illustrant chacune une publication de billet. Dans ces images d’amateurs éclairés, des visages, de luttes et de manifestations, de pancartes et de slogans. Et surtout beaucoup de paysages, proches et lointains, de friches, de montagnes, mais aussi d’arbres, d’animaux, de jeux d’eaux sur le sable, de ponts, de cabanes, d’escaliers, de trains et de bateaux. En novembre 2011 j’ai précisé ma demande. En résonance avec les thèmes de la campagne, j’ai dit que je souhaitais recevoir des images d’ouvriers et ouvrières, de machines, de gens au travail, de gestes de travail. Et bien sûr tout ce qui montre « le peuple » en marche, en action. Mon objectif est de rendre « visible » les invisibles. Et d’esthétiser leur image. « On comprend donc qu’il ne s’agit pas seulement de montrer le travail, avais-je écrit, mais de faire sentir qu’il est une œuvre. » grenoble-03Une petite vingtaine de galeries ont été reçues et parmi elles, seules cinq ont été publiées. Choisies parce qu’elles contenaient suffisamment d’images pour composer une série. Et surtout parce que, comme ces charpentiers de marine occupés à reproduire un canot à vapeur, elles célébraient avec bonheur les gestes et les outils du travail. J’espère bien continuer à recevoir ces sortes d’images. Je n’écris ces lignes que pour cela.

La rubrique « L’œil de la campagne » sur le blog a été lancé au même moment que l’appel à contribuer à l’illustration de mon blog en janvier 2011. Depuis cette date, le photographe Stéphane Burlot et un petit groupe de photographes militants constitué chemin faisant, suivent partout en France les initiatives et les déplacements de campagne. Tous ont un métier hors de la photographie. Mais elle est leur passion et ils sont le plus souvent déjà très avancés dans leur art.  Ils sont bénévoles. Ici, soixante galeries ont été publiées, composées de vingt, vingt-cinq images en moyenne. Plus d’un millier de photographies donc, ont été légendées et ordonnées, pour composer un récit des rencontres, des prises de paroles, des visages, des meetings, des soutiens qui font vivre la campagne du Front de Gauche. Tout cela est la contribution de notre action à l’art de la photographie. Art contemporain, création permanente, univers de subjectivité totale puisqu’une même scène absolument vraie peut être rendue de cent manières si différentes ! Notre campagne essaie d’être aussi une œuvre d’art en se prêtant comme matière première aux artistes. Avis aux amateurs !

 


1 372 commentaires à “Le nouveau traité européen arrive”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1128 »

  1. 251
    Hold-up dit:

    Au delà des propos racoleurs et bêtifiants de M. Guéant, M. Mélenchon devrait plutôt que de se relancer dans une polémique stérile en face de tels beaufs, prendre la balle au bond sur un autre point et prendre au mot M. Guéant. Puisque le ministre de l'Intérieur se gorge de "Laïcité" pour illustrer ses propos nauséabonds, parlons-en ! M.Guéant fait l'apologie de la laïcité ? Chiche ! Finissons-en avec les subventions pharaoniques versées aux églises ! Abolissons la loi Carle ! Cessons de verser 500 millions d'euros par an aux établissements confessionnaux tandis que les établissements publics se dégradent ou disparaissent du territoire français ! Annulons la loi voté par l'UMP qui oblige les municipalités de financer des écoles privées d'autres communes, si leurs résidents ont choisi d'y scolariser leurs enfants (!) A enseignement privé, fonds privés ! Vive la VI république, vive la laïcité !

  2. 252
    martine dit:

    @sylvain
    Si vous continuez de croire que le FN est juste "un parti de vieux" et qu'il pourrira sur pied, tout seule et de sa belle mort (sans voir à quoi il sert et quel est son rôle dans l'échiquier de la finance), je ne donne pas cher de notre succès à l'avant premier tour !
    Bon courage camarade autiste.

  3. 253
    cazabeau dit:

    @martine
    Ne vous prenez pas la tête avec les chaines d'info; LCI; ITV et BFM leur audience "consolidée" et en dessous de ARTE entre 0,7 et 1,4 point (source Médiamétrie). Soit moins d'1 million de téléspectateurs. Et ce ne sont pas les "pipoles" qui regardent ces chaines. Les "pipoles" sont avec Lagaff et Castaldi.

  4. 254
    sebidf dit:

    Bonsoir,
    Quelqu'un a évoqué des tracts du FdG et j'aimerais savoir où se les procurer (téléchargeable ou pas) pour les distribuer dans le voisinage.
    Sinon, j'avais entendu parler d'un meeting à Rouen au Zénith. Est-il toujours maintenu? Si oui quand? Faut-il s'inscrire pour pouvoir y assister et si oui, à quel endroit (N'étant pas de la région, je ne voudrais pas me déplacer sans pouvoir y assister)?
    Merci

  5. 255
    Sylvain dit:

    Martine, le FN n'a aucun rôle dans la finance et ne sert à rien dans ce pays si ce n'est servir d'épouvantail pour le vote utile. Les autistes sont plutôt du côté des crétins qui optent pour un vote" défouloir" qui se trompe de cible! Avec une vraie politique de gauche bien menée et qui redistribuera justement les richesses créées par les travailleurs, le FN disparaîtra en 2 semaines pour le bien de tout le monde. Vive le Front de Gauche!

  6. 256
    JVTA dit:

    @ Glières 259
    Je sais ça, camarade, mais il est toujours bon de le répéter encore et encore, et mieux, d'énoncer quelques chiffres
    précis concernant l'inqualifiable dérive de ce système corrompu d'ailleurs de la base à la cime, jusqu'au trognon !
    Je prends pour exemple le secteur dans lequel j'exerce ma propre profession, le transport ambulancier privé, où tous, et je dis bien TOUS les petits patrons abusent du système dans une quasi impunité, volant l'argent public, détournant des sommes incalculables mais indubitablement astronomiques à l'échelle du pays par le biais d'une foule de petites combines et autres malversations... et ce depuis des lustres ! Combien de centaines de millions d'euros d'argent public dérobés à la barbe de la sécurité sociale ? Je ne doute pas que des abus en tous genres
    se répètent au sein de presque toutes les entreprises françaises, tous secteurs confondus. Le système est tout autant pourri qu'il est permissif. "Le désordre permissif est, pour les capitalistes d'aujourd'hui, plus rentable que l'ordre moral d'hier." Jean-Paul Sartre.
    Il est évident qu'il faudrait, au préalable, se doter d'un état sain et intègre pour pouvoir espérer un changement depuis le haut jusque vers le bas. Mais ainsi est la nature humaine, vorace et insatiable, et rien ne semble pouvoir la réguler durablement. Par conséquent, il nous faut Mélenchoniser les esprits autant que faire se peut..!

  7. 257
    olivier dit:

    Il est au top sur RTL Jean Luc.

  8. 258
    martine dit:

    @sylvain
    Nous avons peut-être les mêmes choix politiques, vous et moi. Toutefois si vous en êtes encore à croire que le FN n'a rien à voir avec la finance et les modes de vies qu'elle impose et à le minorer ou le dédaigner, libre à vous. Je me demande donc comment vous analysez l'échiquier poltitique et "de classe" qui sévit sous nos yeux sur toutes les ondes !
    Si nous nous "ramassons", ce sera par la "grâce" de naïfs de votre espèce.
    Cela dit sans vouloir vous blesser.

  9. 259
    manouche dit:

    Oui, toujours l'impression que les journalistes apprennent des choses quand ils parlent avec Jean-Luc Mélenchon !

  10. 260
    jean dit:

    @lupi
    Tu suis c'est bien, je voulais pas étre agressif mais depuis le discours de Sarkozy et le metting CGT du 31 janvier, effectivement, on aurait pu appeler à la gréve générale et pourquoi pas le 29 fevrier, journée d'action européenne. Mais la CES n'est pas la FSM !
    Sur les gens des quartiers, je partage, mais je constate que c'est pas facile,il y a que le porte à porte qui fait qu'on peut les rencontrer!
    Avant il y 30 ans, on le faisait, mais avec internet on dial mais eux aussi, mais pas sur nos sites, donc faudrait trouver le truc pour qu'on tchatte avec eux.
    Bon courage, on en a besoin !

  11. 261
    Jepe dit:

    Tout d'accord avec Jean-Luc Mélenchon, à l'exception du nucléaire et de la guerre coloniale de Libye.
    Peut-on me dire où soutenir financièrement le Front de Gauche ?
    merci
    hasta luego

  12. 262
    dudu87 dit:

    Bonsoir,
    "C'est pourquoi, le programme du Front de gauche prévoit un resserrement des rémunérations dans une échelle de 1 à 20 et une tranche supérieure de l'impôt sur le revenu taxée à 100%."

    Je ne me suis jamais exprimé sur cette revendication. Je vais le faire dans un esprit très critique. Point de départ, la grille hiérarchique que la fédération des métaux CGT. Dans les années 70, nous avions mis cette grille au point avec toutes les composantes salariales de l'industrie métallurgique, un sacré défi, je vous dis pas! Nous l'avons revendiqué haut et fort, bien souvent seul. Notre écart était de 1 à 7, de l'ouvrier spécialisé à l'ingénieur 3C, nous avons souvent critiqué à l'intérieur des entreprises par un trop grand écart. Alors de 1 à 20. Je sais vous allez me dire: "Eh! papy, nous sommes plus en 1070!" " T'es un peu ringard..."
    Ok! Le smic à 1700€/mois net que multiplie 20 égal 34000€ net/mois. Et là nous parlons de rémunérations, nous parlons pas de revenu mensuel. L'ouvrier sait que dans les entreprises, il n'a aucun pouvoir de fixer le salaire du PDG (le voudrait-il, d'ailleurs? Pour lui ce n'est pas d'actualité). Alors de qui parlez-vous pour un salaire de 34000€/mois? Des ingénieurs, j'en ai connu qui gagnaient beaucoup moins et n'ont jamais revendiqué de telle somme. S'il y a des individus qui savent quel est le coût du travail dans une entreprise, c'est bien eux! Alors à qui s'adressent ces 34000€? Ne me répondez pas de travers ou par des chemins détournés, je ne suis pas "un perdreau de l'année"...
    Par contre 1% de taxe sur les transactions boursières, je dis bien boursière, ça rapporte combien ?

  13. 263
    martine dit:

    @manouche
    Oui, je pense que vous avez raison : les journalistes (qui n'en sont plus tout à fait(car il convient de séparer le bon grain de l'ivraie) sont esbaudis lorsqu'ils interroge Jean-Luc Mélenchon..
    Cela ne dispense personne de réclamer une loi cadre sur la liberté de la presse, telle que celle pondue par le CNR. Même celui qui a raison, dès lors qu'on lui coupe la parole, est d'ores et déjà discriminé défavorablement.
    Marine Le Pen : deux heures de retransmission d'un meeting en "live" sur LICI ! Et ce soir Mélenchon, vers 19h, interrogé par des "chiens de garde" (Aphatie, Mougeotte, plein d'autres, etc.).
    Cela ne me suffira jamais ! Et je ne m'en satisferai jamais ! Une mascarade.

  14. 264
    Socialistemaisdegauche dit:

    A l'issue de l'émission RTL / LCI :
    Un grand soutien à Jean Luc, je ne sais pas comment tu fais pour te retenir face à ce genre de personnage qui se prétendent être journalistes avec Aphatie comme symbole de médiocrité journalistique.
    Une honte encore une fois de réduire le Front De Gauche à des incapables plutôt que d'écouter les propositions pour la France et l'Europe.
    Révoltant, mais nous résistons !

  15. 265
    J-jour dit:

    Pourquoi autant d'emportement, Martine? Il sert à quoi de continuer à "diaboliser" uniquement la Le Pen alors que l'enfumage a été fort bien opéré par l'UMP, qui fait de la surrenchère, qui intègre déjà la xénophobie quotifienne dans son gouvernement et introduit des relativismes aux principes des droits de l'Homme?
    Et Jean-Luc Mélenchon a très bien démontré ce soir sur LCI que l'on peut au moins apprendre des derniers sondages que l'absence de la Le Pen se reporterait comme sur la droite, Sarkozy et le centre! Et de seulement 1% sur le Front de Gauche, si j'ai bien compris.

  16. 266
    gabriela dit:

    Tout à fait formidable sur RTL! Pour visionner la vidéo sauriez vous où et quand sera misse en ligne? Merci a vous et un énorme merci a Jean-Luc Mélenchon pour défendre le meilleur programme comme personne!

  17. 267
    gerald rossell dit:

    J'ai écouté rtl ce soir.
    Bravo pour cette belle bataille. L'espace était au départ très serré. Cyrano aurait apprécié.
    Il aurait apprécié la tenue et le fond du propos. On a entendu l'espace s'élargir. Et remonter en mémoire la chanson de Brigitte Fontaine "Comme à la radio"
    Les mots entrent enfin en scène, non plus "Juste pour faire du bruit, Juste de la musique, Juste des mots des mots, Des mots des mots, comme à la radio " mais pour annoncer la Révolution citoyenne
    Monsieur Mélenchon, le Front de Gauche a un porte drapeau à la hauteur de son programme. Merci Monsieur Mélenchon.

  18. 268
    Daniel du 93 dit:

    Très belle prestation de JL Mélenchon ce soir sur RTL - LCI. Ceci dit, dommage que cette émission n'ait pas permis de présenter et défendre encore plus de propositions du FdG qui intéressent en premieu lieu le quotidien de la vie des gens : la santé, le logement, l'éducation, etc. Je regrette que sur la crédibilité de l'augmentation du SMIC à 1700 euros brut, Jean-Luc Mélenchon axe systématiquement et uniquement son argumentation sur la relance de la croissance. Certes, c'est une vérité. Cela dit, je ne suis pas sûr que le petit artisan, à qui les journalistes faisaient référence ce soir, ait été convaincu de cette réponse. Il continuera de penser qu'il risque de fermer boutique avant de bénéficier des effets de la relance de la consommation. Pourquoi Jean-Luc Mélenchon n'évoque-t-il quasiment jamais le rôle que pourraient remplir les banques et la nouvelle mission de service public du crédit et de l'épargne au service de l'emploi et de la formation ? Ainsi, des prêts seraient consentis à des taux d'intérêts bas aux entreprises (petites, moyennes ou grandes) qui investiraient dans l'emploi, la formation et les salaires. Cette proposition est palpable tout de suite en attendant les bienfaits de la relance. Je pense que cet argument complémentaire consoliderait l'argumentation développée par notre candidat.

  19. 269
    PrNIC dit:

    Une seule remarque. Pense Jean-Luc, dans toutes tes rencontres, à te faire photographier avec les candidats locaux FdG qui t'accompagnent : les législatives se construisent aujourd'hui !

  20. 270
    Michel Berdagué dit:

    Bravo Jean-Luc,et merci à lepierrot (268) pour la télé avant c'était la radio, et les questions sournoises à répétitions de la sortie de l'euro sont inadmissibles car plusieurs fois dites et tout ça pour ne pas parler de notre programme et de l'exposer.A force ça se voit trop leurs manigances de suppôts ultra-libéraux
    Mais que c'est dur,et aussi derrière l'écran de l'ordi on a envie de les expulser du débat acharné à défendre cette pensée unique inique.Ce n'est pas une interview de journalistes avec un Candidat se présentant à l'élection Présidentielle avec un Programme, mais un tribunal de flagrants délires.Sur BFM-TV demain à 8h30 voyons si M.Bourdin sera journaliste,avec écoutes des réponses de notre Candidat aux questions posées pour nous informer.
    Nous voyons tous et toutes l'importance fondamentale du militantisme de voix à voix,parole à parole,boites aux lettres, de porte à porte,sur les points fixes,dans les manifs,à la sortie et à l'intérieur des entreprises.
    La réponse : que tout le monde connaisse notre Programme. Quel boulot!

  21. 271
    JVTA dit:

    @ éducpop 272
    Sans vouloir faire preuve de trop d'optimisme, je vous trouve quelque peu pessimiste dans votre propre analyse, au demeurant très pertinente. La pire violence ne s'exerce-t'elle pas déjà à l'encontre du peuple français ? La paupérisation à laquelle est soumise la majorité de la population n'est-elle pas la pire violence à laquelle elle puisse être confrontée ? La manipulation a ses limites, celles de la gorge et de l'estomac ! Lorsque le peuple se sent pris a la gorge et qu'il commence a éprouver la crainte de ne plus pouvoir assurer la subsistance de ses enfants. Nombre d'individus sont bien conscients de ce qui pourrait arriver si rien ne change. Le front de gauche, porté par monsieur Mélenchon, voit en un temps record gonfler le nombre de ses sympathisants, les meetings font salles combles, les - pseudos - sondages progressent, malgré tout. La colère et l'exaspération au sein des strates laborieuses sont bien réelles, le désir de renouveau concret pour de plus en plus d'individus dont la conscience politique s'éveille, les braises ne demandent qu'à prendre.

  22. 272
    jennifer dit:

    Il y a une différence entre Le Pen et l'UMP. Je suis pour dénoncre cette "dédiabisation" alors qu'elle revient à ses anciens amours, les néo nazis en Autriche la semaine dernière (cf communiqué du MRAP sur son site). Le fascisme avance toujours masqué. Pourquoi faut-il à chaque fois le répéter? Pourquoi n'apprend-on jamais du passé. En Angleterre, l'EDL (english defence league) a d'abord commencé par l'islamophobie (attaque des magasins tenus par des musulmans, tentative de brûler des mosquées) pour très vite passer à la suite du programme: une section du parti travailliste, un local syndical, à savoir s'attaquer au mouvement ouvrier puisque c'est ça leur programme.
    Tout à fait d'accord avec Martine. La banalisation du FN est insupportable, et discuter avec elle, la laisser sur les medias c'est lui faire de la pub et contribuer cette banalisation qui est exactement ce qu'elle cherche: le FN a changé, le FN est un parti respectable qui a le droit à la parole. Et bien non, il faut dénoncer encore et toujours. Elle avance masquée mais derrière c'est le fascisme.

  23. 273
    NM38 dit:

    Seul contre la bande des quatre "déconnectés" de LCI/RTL and Co ! Très belle prestation. Vous pouviez difficilement faire mieux dans une terre si hostile. J'enrage en imaginant tous ces nantis condescendants dérouler le tapis rouge pour leur candidat et disposer la planche à clous de fakir sur laquelle ils aimeraient tant vous voir trébucher... Raté une fois encore pour ce soir ! Merci pour votre résistance.

  24. 274
    vicmarnin dit:

    à sebidf 260
    Tu pourras trouver la coopérative du tract ici.

  25. 275
    Truhania dit:

    Tiens je ne résiste pas au plaisir de citer un passage d'une interview au JDD donnée par Ségolène Royal.

    "Le Front de gauche et le Front national seront très haut. Il y a un malaise dans le monde enseignant, dans l’hôpital public, qui profitera à Mélenchon, ses meetings sont pleins."

    Sinon pour répondre @ martine
    Le Front National s'est construit sur plus de 30 ans, croyez vous vraiment qu'on va le déconstruire en quelques mois de campagne? Ce sera un travail de longue haleine. Alors cela vous gêne peut être qu'on ne s'auto-flagelle pas en permanence en se reprochant le score du FN. Mais la bonne humeur, les slogans de type résistons, cela permet de gagner le moral, de se mobiliser pour aller convaincre les électeurs les uns après les autres.
    D'ailleurs pourrons vraiment récupérer ces électeurs qui vous fascinent temps. D'après le dernier sondage l'essentiel des reports FN si madame Le Pen n'était pas candidate iraient en majorité chez Sarkozy et Bayrou.
    Je pense que plutôt de faire la chasses aux électeurs lepénistes en essayant de les comprendre en regardant les discours lénifiants du FN il vaudrait mieux chercher des méthodes pour ramener les abstentionistes vers nous.

  26. 276
    Mario Morisi dit:

    L'EXPRESS : "...Marine Le Pen en meeting à Toulouse ce dimanche, soutenu par un millier de supporteurs du Front National, a dénoncé le "rêve de la classe politique" de la voir absente de l'élection présidentielle..."
    Pas même 1000 à Toulouse où Laurent, Clémentine, etc. ont attiré 2000 personnes en semaine.
    Autre piste, F. Hollande s'est bien gardé de passer à Besançon, il aurait fait combien par rapport au 4 650 du Pal des sports bisontins ?

  27. 277
    marj dit:

    J'ai particulièrement apprécié le passage sur "l'apprentissage" lors de l'intervention de JL Mélenchon sur RTL, il a remis les pendules à l'heure en nuançant et argumentant ce qu'il avait déjà dit.Il est bien vrai que le plupart des gens prône l'apprentissage pour les enfants des autres mais jamais ou trés trés rarement (à moins que papa n'ait une entreprise) pour leurs propres enfants.
    Par contre, je suis d'accord avec Daniel du 93 (post281) concernant les petites entreprises, je crois qu'il faut davantage mettre en avant le pôle public bancaire et la politique de crédit facilitée pour les entreprises créatrices d'emplois.

  28. 278
    JN93 dit:

    Après LCI...
    Moi, je dis, y en a qui feraient bien de prendre leur retraite. Monsieur Mougeotte, vous nous faites peine à regarder et vous devenez incompréhensible. Reposez-vous donc ! Votre retraite ne doit pas être si mauvaise. Un peu plus, et vous étiez ok avec Jean-Luc Mélenchon. Avez-vous perdu l'esprit ? (rassurez-vous camarades, c'est une blague)
    Sinon, Jean-Luc, lui, en pleine force de l'âge et tellement convaincant. Les questions des intervieweurs étant tellement prévisibles, il n'a pas trop de mal à les contrer.
    Encore bravo !

  29. 279
    PAQUEREAU Alain dit:

    Monsieur Xavier Mathieu est l'honneur du syndicalisme. Merci camarade Mathieu.

  30. 280
    Ardéchoise dit:

    A Antéclown
    Je trouve vos propos un peu excessifs et je me demande quel but vous poursuivez : voulez-vous faire croire à ceux qui viennent sur ce blog que J L Mélenchon considére que tous les patrons sont des voleurs? Que le Front de Gauche considére que la France est au bord de la faillite? Vous vous trompez d'endroit.

  31. 281
    Red@rt (13) dit:

    1) Je n'éntend pas beaucoup parler du "vote protestataire" FN, ni sur les médias ni même sur ce blog. C'est certainement toujours d'actualité. Le principe étant de considérer que tous les politiques sont malhonnêtes (jusque là j'arrive à suivre) et de manifester son rejet en votant FN (là c'est plus compliqué). Par extension, Jean Luc Mélenchon étant un vieux routard de la politique, ex sénateur, 30 ans de PS, il est donc comme les autres; opportuniste. D'autres, pour les mêmes raisons, choisissent l'abstention. Voila une réalité qui doit peser autant que le vote utile. D'ou, l'importance de faire la preuve de notre intégrité et de poursuivre notre objectif d'éducation populaire. Nous avons toutes les armes pour ramener vers nous nombre de protestataires et d'abstentionnistes. Nous sommes en très bonne voie.

    2) Restons courtois et prenons garde à ne pas réagir à chaud. L'anecdote du JT de TF1 est un bon exemple. Attaquer Claire Chazal de front pour ne pas avoir annoncé Jean-Luc Mélenchon et apprendre ensuite qu'elle ne la pas annoncé pour la raison suivante: elle n'était pas sure qu'il puisse être présent car il était retardé à cause des intempéries. Prenons garde à ne pas passer pour des excités qui tirent sur tout ce qui bouge, surtout si c'est un journaliste.
    Ce blog est et sera de plus en plus consulté par des personnes de tous bords que nous souhaitons convaincre. Restons donc courtois et mesuré.

    Bien @ vous

  32. 282
    albireve dit:

    Un des sommets de ce "Grand jury": M.Mélenchon traite Sarkozy de carpette et ne rencontre aucune objection de ses contradicteurs, tous sarkozistes. M.Mélenchon maitrise à la perfection la forme la plus noble, la moins populiste, du capital : le capital culturel,dans sa forme la plus manifeste: la maitrise de la langue. C'est ce qu'ont compris des gens comme D'Ormesson.

  33. 283
    j-jour dit:

    Je n'ai pas trouvé les questions d'Aphatie complétement déplacées ce soir, je trouve qu'il a posé à Jean-Luc Mélenchon des questions que certains d'entre nous se posent, même ici, concernant les rapports avec le PS.
    Il me semble beaucoup de personnes qui seraient susceptibles de voter Mélenchon sont perplexes et réticentes à vouloir lui donner leur voix en se disant que si c'est pour finir par soutenir un gouvernement pseudosocialiste européiste qui entérine toutes les mesures et les traités proposés par Merkel autant que des partis de droite européens, il y a incohérence.
    C'est pas simple; mais il y a des lignes de partage avec le Parti Socialiste que je voudrais bien voir révélées dans cette campagne présidentielle; on perçoit bien qu'une grande partie des "élites" de ce parti s'empresserait de voter n'importe quoi plutôt que Mélenchon et le Front de Gauche, si l'occasion se présentait.

  34. 284
    turmel jm dit:

    Complètement d'accord avec Daniel du 93 @ 270.
    Sur cette question du smic, il ne faut pas oublier les craintes des petits artisans qui, pour certains pourraient avoir des problèmes de trésorerie avant de bénéficier des fruits de la relance.
    Parler de la mise en place d'une caisse de solidarité productive chargée d'aider les petites structures dans le cadre d'un grand service public etc. cela crédibiliserait davantage notre légitime proposition.

  35. 285
    amilcar dit:

    Rapport aux économistes atterrés
    S'ils s'accordent tous à dénoncer l'ordre néolibéral qui nous à amené aux portes du chaos ou l'on se trouve, de sérieuses divergences les séparent sur les solutions a apportées(bien qu'ils aient commis une production "commune" qui laisse suinter a travers des propositions des solutions qui ne s'accordent pas toujours entre elles). Tous ne regardent pas dans la même direction et vraisemblablement, une infime minorité ont l'œil rivé sur leurs nombril ou regarde vers les sphères du pouvoir à venir(les cohen -minc-plastré de demain), néanmoins le collectif réunis plus de 3000 membres soucieux de l'intérêt général.

  36. 286
    lepierrot dit:

    Ça continue, Marine Le Pen encore l'invitée ce soir à capital sur M6.

  37. 287
    gerlub dit:

    Bonsoir,
    Très bonne prestation sur RTL/LCI ce soir.
    Dommage cependant que tu n'ais pas ressorti à ces 3 "chiens de garde" l'argument qui avait assommé Demorand sur la responsabilité de la montée du F haine. Il t'auraient laché plus tôt sur cette thématique et tu aurais eu plus de temps pour le reste.
    Dans ce genre de débats, ce qui intéresse les auditeurs/téléspectateurs, à convaincre, ce sont d'abord et avant tout nos propositions (SMIC, retraite à 60 ans, banque publique, référendums.....etc) et non pas ce qu'on pense du PS ou du F haine. Il faut à l'avenir, et à mon humble avis, en tenir compte pour les prochaines apparitions médiatiques.
    Bon courage en tous cas pour la suite

  38. 288
    A R dit:

    La dernière affiche du FdG, magnifique ! ça coute, alors pour ceux qui ne savent pas et qui veulent savoir...
    Un cheque à l'ordre de "AFCP Jean-Luc Mélenchon 2012", à adresser à l'Usine, 8 rue de Chassagnolle, 93260 Les LILAS.

  39. 289
    ddmm dit:

    @jepe (262)
    http://www.placeaupeuple2012.fr/cooperative-du-tract/
    C’est le lien du site de campagne « place au peuple 2012 » sur lequel il y a l’adresse où envoyer les dons. Vous pouvez visualiser ou técharger les 4 pages du tract.

  40. 290
    JVTA dit:

    A Ardéchoise 280
    Je peux nuancer mes propos mais vous devriez modérer les votre me concernant. Je défends les valeurs du front de gauche et je suis de très près l'action de monsieur Mélenchon, j'ai donc, on ne peut plus, ma place sur ce blog. Qui êtes-vous pour en douter ?
    Les faits que je dénonce concernant mon secteur d'activité sont bien réels et généralisés. Je m'exprime en toute connaissance de cause. D'ailleurs, presque partout où il y a du pouvoir, il y a de l'abus, c'est ainsi. J'en ai fait l'experience tout au long d'un parcours professionnel varié. Je ne peux que souhaiter, si cela peut vous détendre, qu'il n'en soit pas de même dans tous les milieux professionnels... Si vous en êtes si sûre, vous êtes libre comme moi de vos opinions. Redresser la france, c'est remettre de l'intégrité et de la probité dans les affaires publiques comme au sein de la société toute entière.

  41. 291
    Cécile 63 dit:

    @Daniel du 93 et turmel jm:
    Oui, oui, oui, il faut rassurer les petits patrons en parlant systématiquement d'une caisse de solidarité pour les aider en attendant la relance. Sur ce coup-là, Jean-Luc Mélenchon s'est laissé entraîner par son duel contre les 3 chiens de garde en oubliant les auditeurs d'RTL... A nous de compléter auprès de nos amis artisans et petits entrepreneurs, il peut quand même pas tout faire tout seul, notre (excellent) candidat!

  42. 292
    Tezzon clémentine dit:

    Généreux, éloquent et au service d'une vision humaniste de la société! Je veux croire que les aveugles et les sourds d'aujourd'hui s'en rendront compte demain et pas après demain. Quelle fierté de vous voir à l'œuvre. À nous de reprendre vos propos au quotidien.

  43. 293
    le Prolo du Biolo dit:

    @ - 214 - Le Metayer
    "nous (les indignés) ne sommes pas que des bicnik attardés et sales mais aussi une effervéscence d'idées, de solutions, d'espoir et surtout de solidarité"

    On ne dit pas le contraire. Mais le fait est que si l'on en reste comme vous à la protestation symbolique, et si l'on ne se donne pas un projet et un débouché politique concrêts, on passe inévitablement de l'indignation à l'impuissance, et finalement à la résignation.
    Puisque tu dis que les indignés partagent l'essentiel des orientations du Front de Gauche, qu'est-ce qui les empêchent de se joindre à nous et de nous aider à peser sur la société ?
    On ne vous demande pas de vous aligner sur un quelconque dogme, mais de faire front à nos côtés.
    Rappelons que le Front de Gauche n'est pas un parti mais, par définition, un front... Donc une organisation qui regroupe nos forces tout en respectant les spécificités de chacune de ses composantes, et avec laquelle on n'est pas forcément marié à vie.
    Maintenant si tu penses que les "puristes" enfermés dans sa tour d'ivoire, genre "tous pourris sans exception sauf nous, pas d'alliés, on ne se mélange pas", peut être une stratégie plus efficace que celle du Front de Gauche, c'est comme tu veux ...

  44. 294
    Cécile 63 dit:

    C'est moi ou il a été moins pénible que d'habitude Jean-Michel Aphatie, se rendrait-il enfin compte que Jean-Luc Mélenchon devient incontournable?

  45. 295
    albireve dit:

    Dans ce monde de brutes qu'est cette campagne présidentielle, l'infinie gentillesse de notre champion (et contre Aphatie ou Mougeotte il faut le faire) apparait parfois comme l'arme absolue.

  46. 296
    Sansebar dit:

    @ Cécile
    Oui, j'ai trouvé aussi que le chien de garde Aphatie n'était pas comme d'habitude.
    Avait-il peur ? Jean-Luc lui avait-il promis de l'exploser s'il ne le respectait pas ?
    En tout cas, c'était incomparablement mieux que ce que nous avons déjà connu.

  47. 297
    Tezzon clémentine dit:

    Je ressens la même chose : les journalistes sont moins méprisants comme s'ils comprenaient enfin la force de ses propos. Avec le net et les vidéos et discours disponibles on peut nous aussi en convertir plus d'un!

  48. 298
    bernard hugo dit:

    Aujourd'hui, ai convaincu trois personnes dont deux jeunes gens de monter mardi au meeting de Villeurbanne. D'autre part nous organisons dans une quinzaine de jours une assemblée citoyenne sur le canton. Bon accueil ou hostilité sur le marché du samedi, (ici le FN fait du chiffre) et de nouveaux contacts pour participer à l'AC.Il serait interessant d'avoir une idée des multiples micro-initiatives concernant ces assemblées citoyennes, même modestes et sur leur teneur et leur déroulement.

  49. 299
    jprissoan (69) dit:

    Oui hugo, nous on organise une AC dans le 7° arrondissement de Lyon. J'appelle les normaliens et scientifiques du technopôle à nous rejoindre ce jour-là, et plus si affinités.
    Cela dit, je me répète, annoncer, par exemple, une AC avec 100 participants, ça n'a pas le même sens en Limousin qu'en haute Alsace.

  50. 300
    Sylvain dit:

    259
    @martine. Je le répète, le FN est un parti pourri qui aurait disparu depuis longtemps de la scène politique française si il ne servait pas les intérêts de la finance. Peu m'importe de jouer le lèche-cul de service à courir après des gens qui de toute façon voteront à droite. Ceux-là ne m'intéressent pas et ce n'est pas eux que je veux convaincre. Pourquoi faire du reste? On ne fait pas d'un bourricot un cheval de course et d'un débile un citoyen! Vous me traitez d'autiste et de naïf, grand bien vous en fasse et libre à vous d'orienter la conversation selon vos valeurs. Il y a dans ce pays 70% d'ouvriers qui ne votent pas et qui n'attendent que la possibilité de vivre dignement de leur travail en ayant la possibilité de prendre leur retraite à 60 ans. C'est à eux qu'il faut parler et c'est à eux que je parle. Notamment dans mon quartier où les idées du Front de Gauche sont de moins en moins étrangères pour mes voisins.

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1128 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive