07jan 11

François Mitterrand, hommage à Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, directive Temps de travail

A Jarnac et Berlin, il faut commémorer ce qui est un point d’appui

Ce billet a été lu 20 685 fois.

Je vais embarquer pour Berlin. Je vais aux côtés des dirigeants de Die linke et en présence de Pierberlin_12re Laurent président du PGE participer à la commémoration de l’assassinat de Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht, en 1919 par les sociaux-démocrates, qui s’opposaient à la révolution allemande, au moment où elle venait desserrer l’étau autour de la révolution en Russie. J’en dis un mot très bref. Tout sera très bref cette fois-ci car l’année à peine commencée me donne à peine le temps de respirer. Quelques lignes donc pour vous dire que tout va bien et avance comme il faut de tous côtés alors que la grosse castagne a commencé si fort à l’initiative de Valls et des autres passeurs de plats de la droite dure. Comme toujours la Commission européenne n'est pas en reste. Elle a fait de nouvelles propositions de dérèglementation du temps de travail. J'en dis aussi un mot.
Et comme beaucoup d’entre vous m’ont déjà interpellé sur le sujet  je vous recommande de ne jamais oublier que Sylvia Zappi du « Monde » n’écrit qu'à charge sur le Front de gauche. Il est   donc inutile de dépenser la moindre énergie à démentir les insinuations et les aigreurs dont elle entoure ses informations. Retenons seulement une chose : il faut respecter les procédures des organisations politiques et tout ce qui les brutalise nuit à la démocratie. Puisque je parle d’elle et de ses interminables aigreurs je vous donne des nouvelles du livre qui « tombe à plat » comme elle l’avait titré dans « Le Monde ». Il s’en est payé 53 000 en caisse à cette heure. Comme je sais quelle part ont pris les lecteurs de ce blog à ce succès de diffusion je vous en félicite tous. Et bien sûr je ne vous cache pas ma fierté personnelle.

Pour illustrer ce billet, j'ai choisi une première série de superbes photos de Berlin prises par Stéphane Burlot

En ce moment il y a de nouveau foule autour du cercueil de François Mitterrand. Sous couvert de bilan et de droit d’inventaire, je prévois qu’il va beaucoup être question de la «part d’ombre». Le but de l’opération est toujours le même. Effacer le souvenir de la berlin_11victoire de 1981 et sa signification. Car pour les amis du fric ce souvenir est surplombé par la nationalisation des 36 principales banques de dépôt, et des grandes industries : Alcatel-Alstom, Saint-Gobain, Péchiney, Thomson, Rhône-Poulenc… La manœuvre est banale autour de cette commémoration mal assumée : rendre suspect et ambivalent tout dirigeant de gauche qui affirme vouloir transformer le monde. Dénigrer l’actif au nom du négatif. Si vous ne savez que dire, alors un peu de mémoire pour ne pas limiter vos souvenirs à l’abolition de la peine de mort qui est le tarif minimum de la mémoire autorisée et politiquement correcte.  Pensez à la  5ème semaine de congés payés, à la retraite à 60 ans, à la première réduction du temps de travail depuis 1936 avec le passage à la semaine de 39 heures, à la hausse du SMIC de 10 %, et du minimum vieillesse de 20 %, à l’abolition de la cour de sûreté de l'Etat, à la création de l'Impôt sur la Fortune, créé en 1982, abrogé par la droite en 1986, rétabli en 1988 ! Et aussi à la création du bac pro en 1985, à celle du RMI, à la légalisation des radios libres locales, aux lois Auroux sur les droits des travailleurs, droit d'expression des travailleurs sur leurs conditions de travail, obligation de financement des comités d'entreprise, droit de retrait pour les salariés en cas de danger. Et aux avant-gardes écologistes avec la protection des espaces naturels du pays, la loi littoral (janvier 1986) et la loi montagne (1985). Et aussi, pensez-y et réveillez vous : l’abolition du délit d'homosexualité. Pensez bien sûr ce que vous voulez et agissez comme vous l’entendez. Mais attention au danger de réduire tout succès extraordinaire à sa part d’échec ordinaire.

A Berlin, la commémoration prend un autre sens. D’abord celui de notre union au sein du Parti de la Gaucheberlin_13 européenne avec nos camarades allemands. Pour nous depuis la fondation du Parti de Gauche c’est une question de fond compte-tenu de la montée des périls dans la crise du capitalisme actuelle. Cette fois-ci j’y vois encore autre chose. Liebknecht et Luxembourg ont rompu avec la social-démocratie faillie qui avait accompagné la guerre de 1914-1918 et dont les députés portaient la responsabilité morale en ayant les premiers voté les crédits de guerre. Et quand, la grande révolution de 1917 a mis un terme à la guerre et à la boucherie sans fin, la social-démocratie a de nouveau frappé d’abord ses dissidents. En les assassinant. C’est en rupture avec cette histoire honteuse que s’était constitué le nouveau PS français. Tout cela est fini. Aujourd’hui le visage du retournement de veste tragique ce n’est pas celui dérisoire des Besson et Kouchner, c’est celui de Papandréou, président de l’Internationale socialiste, qui assomme le peuple grec sous le diktat des banques et tout le reste de la social-démocratie qui applaudit et salue son prétendu courage !

Les réactionnaires se mobilisent partout sur la durée du travail. Barroso bat le même tambour que Valls sur la galère où triment les travailleurs. La Commission européenne de la prétendue "Europe qui nous protège" vient en effet d'adresser aux députés euroberlin_8_potsdamer_platzpéens ses propositions de révision de la directive sur le temps de travail. Personne n'en a pourtant parlé. Comme si tout le monde s'était habitué à ce que le pire vienne de cette Europe.
La précédente copie de la Commission avait été rejetée par le Parlement européen en décembre 2008 en dépit du soutien de la présidence française de Sarkozy aux propositions de la Commission. Peu lui importe, comme elle l'a déjà fait sur la Poste et tant d'autres dossiers, la Commission revient à la charge deux ans après avec les mêmes mesures de dumping social.
Dans ces "nouvelles" propositions, la Commission européenne refuse toujours de mettre fin à l'"opt out" qui permet à des pays de faire travailler les salariés jusqu'à 72h par semaine. Elle propose de systématiser l'annualisation pour calculer le temps moyen de travail hebdomadaire. Elle propose aussi d'étendre jusqu'à quinze jours la période sur laquelle le travailleur doit disposer de deux jours de repos. Cela ne garantit donc même pas le repos hebdomadaire conquis en France depuis une loi de 1906.
Ainsi, une nouvelle fois "l'Europe qui protège" méprise sa propre Charte des droits fondamentaux qui prétend "garantir à chaque travailleur de l'UE le droit de limiter ses heures de travail afin de respecter sa santé, sa sécurité et sa dignité au travail."

Je veux enfin remercier chaleureusement les nombreux contributeurs qui ont commencé à envoyer leurs photos pour m'aider à illustrer ce blog. Déjà 340 photos reçues de 46 contributeurs ! Je rappelle l'adresse pour me faire parvenir ces envois : illustration@jean-luc-melenchon.com.


193 commentaires à “A Jarnac et Berlin, il faut commémorer ce qui est un point d’appui”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    ermler dit:

    Merci, monsieur Mélechon, de n'avoir pas relancé le débat sur le sinistre et pityoyable Nicolas D...

    Je me réjouis du succès de votre (notre?) livre !
    C'est bien de rappeler la face positive de la gouvernace 1981-1986... On avait presque oublié. Ceci dit, croyez-vous que le grand virage libéral de 83 puisse être qualifié d'"échec ordinaire" ? Pour moi il est la première grande brêche qui nous a conduit au désastre. (La seconde étant Masstricht). C'est avec ce genre "d'échecs ordinaires" qu'on a fabriqué des DSK, des Valls et autres réactionnaires barboullés de rose.

    Je vous souhaite tout le courage, la pugnacité et la lucidité nécessaires pour poursuivre ce rude combat qui est aussi le nôtre à nous citoyens de la république digne.
    De grâce, ne vous égarez pas trop dans des parties de punching-ball sans fin avec les clowns pas drôles de la classe médiatique. Votre combat, le nôtre, c'est le Front de Gauche. Sa crédibilité, son élargissement, son audace...

    Merci à vous d'être là. Et de tenir bon !
    Vous êtes indispensable.

  2. 2
    Fatima Benomar dit:

    Je rajouterai, dans la liste de ce qu'on doit à François Mitterrand, la création du portefeuille "Droit des femmes", suite à la promesse qu'il a faite un mois auparavant, le 28 avril, lors du meeting organisé par le mouvement féministe Choisir au Palais des congrès.
    Par la suite, ce portefeuille n'a existé qu'au sein des gouvernements socialistes, même s'il existe un bien chétif Service des droits des femmes dans les gouvernements de droite.

  3. 3
    yellow dit:

    Bonne Année et surtout Bonne Santé Jean Luc...y'en faut pour la castagne !C'est clair y'a du boulot face a ces force de destruction, alors qu'on l'attendrais plutôt pour les chômeur avec des contrats en bonne et du forme!

  4. 4
    Blouin Olivier dit:

    Je me réjouis bien évidemment du succés de votre livre qui est salutaire par ces temps moroses ou l'escroquerie intellectuelle tient une place prépodérante dans le débat d'idées des élites dominantes...De plus ne pas revenir sur le débat avec monsieur Demorand sur europe est une excellente idée,tant celui-ci s'est vautré dans un ammateurisme frisant le ridicule...Quellle attitude grotesque et irrespectueuse de recevoir ses invités vautré sur son fauteuil comme il l'était et vetu en pyjama...Quelle honte!Enfin passons!Votre réponse a été à la hauteur de cette navrante attitude de monsieur Demorand...
    Souhaitons que cette année 2011 soit salutaire pour tous,car les mois à venir vont etre durs pour chacun..
    Et vive le Parti de Gauche.
    Cordialement

  5. 5
    ninini47 dit:

    Bonne année Jean Luc! Bravo pour tout ce que tu es et ce que tu fais! Par contre ne joue pas trop au jeu que tu as fait avec Demorand! C'est du temps perdu perdu pendant lequel tu aurais peut être pu avoir des propos plus intéressants. Et celà peut malheureusement te décrédibiliser !

  6. 6
    phiphi the biker dit:

    Bravo Mr Mélanchon !
    Je m'efforce tous les jours de faire découvrir vos idées (fortement argumentées) à mon entourage professionnel
    Vous nous donnez de l'air frais.
    Bonne année également et bonne santé !
    Continuez ! Vous faites peur à beaucoup de personnes car vous avez des arguments précis qui ne peuvent pas être réfutés.
    Je suis en train de lire le livre de Mr Jacques Généreux " la grande régression"
    C'est bien d'avoir ce genre de personne dans vôtre entourage.
    Je viens de lire qu'apparemment le parti communiste présenterait un candidat aux présidentielles (! et ?)
    Quelle erreur il ferait si cela était confirmé.
    Merci

  7. 7
    jean ai marre dit:

    Ce n'est pas l'héritage de F. Mitterrand qui pose soucis, c'est la conversion des dirigeants PS vers le néo libéralisme.
    Faut- Il dissocier F. Mitterrand et le PS ?
    Je garde le souvenir des mois qui ont précédé 1981, de mai 1981, l'espoir de changer la vie.
    Je n'imaginais pas que le pragmatisme, les règles économiques pouvaient prendre le dessus de la créativité, de l'imagination.
    Je croyais que l'on pouvait proposer autres choses, autres modèles que celui basé sur le profit, que l'humain pouvait être au centre de la réflexion.

  8. 8
    LeCab dit:

    Pour complêter ce qu'écrit ermler,
    Au nom de la lutte contre l'inflation, les salaires ont été décrochés du coût de la vie et les augmentations "automatiques" interdites. Combien ça a coûté aux salariés en 30 ans la négociation annuelle des salaires paraît-il obligatoire ?
    J'allais oublier le coup de génie de la journée de travail perdue pour 1 heure de grève et du préavis de 4 jours pour paraît-il négocier dans les services publics. Les lois Auroux ont contribué à l'affaiblissement du rapport de force.
    Il va en falloir de l'énergie pour remonter tout ça !
    Bonne année.

  9. 9
    curtillat andré dit:

    Sur les 35 heures. En appui à la démonstration de Jean-Luc Mélenchon chez Demorand et dans ce billet même, lire la dernière intervention de Filoche qui écrabouille Valls comme on le dit déjà à juste titre. Bonne retraite Monsieur Filoche mais comme vous seriez cent fois plus utile au PG et au Front de Gauche !

  10. 10
    pascaleb dit:

    @ermler 1
    Bien d'accord avec votre remarque sur le grand virage libéral de 1983, qui pourrait bien avoir quelque chose à voir avec la montée régulière de l'abstentionnisme électoral depuis près de trente ans... Cela me rappelle la question posée par N. Demorand sur le pourquoi du faible poids électoral du Front de Gauche - le vrai problème n'est-il pas plutôt celui de l'abstention ? (et je ne reviens pas sur la pitoyable prestation du susnommé...)

  11. 11
    Georges dit:

    Par pitié Jean Luc, ne te laisse pas piéger par des journalistes, tel Demorand qui joue la même partition que J.-P. Elkabach et A. contre Marchais et ainsi te ridiculiser en te faisant sortir (à juste titre, certe) de tes gonds. Je suis avec un grand plaisir la plupart de tes interventions médiatiques et je comprends que tu représentes un danger pour l'idéologie néolibérale de droite comme de gauche. Mais les enjeux sont trop important et souvant le silence devant une agression organisée et le plus grand des mépris. Si vous m'invitez pour m'insulter, alors il vaut mieux arrêter l'interview par exemple.

  12. 12
    Cronos dit:

    Je sais que je vais chagriner Jean-Luc Mélenchon, j'en suis désolé, mais nous avions tous mis à l'époque un tel espoir dans la réussite de F. Mitterrand, nous étions si heureux ce 10 mai 1981, pour l'ancien soixante-huitard que je suis, la conscience que venait enfin déclore en France l'espoir de sortir de notre petite condition ouvrière était enfin arrivé. Nous avons eu en la personne de Mr Pierre Mauroy, qui fut lui un vrai ministre des réformes sociales, un homme qui sut mener les nationalisations nécessaires des banques et des grandes entreprises nationales et ceci pendant 2 ans (1981-1982), mais dés 1983 le fameux pragmatisme met un couvercle de plomb sur tous les espoirs des Français. 1984 Mitterrand en nomant Fabius premier ministre passe la main à la social démocratie, et c'est la lente et efficace descente aux enfers pour bon nombre de français dont je fais partie.

    Monsieur François Mitterrand nous aura leurré et bien leurré que pendant 2 ans c'est peu pour un si long parcours (relire Péan, Montaldo, et les autres …), il est retourné à sa famille d'origine (la grande bourgeoisie de droite) dans laquelle il n'avait pas réussi à faire une carrière politique, car ce ne fut qu'un vil et vulgaire carriériste, la seule chose qu'il est réussi à faire, et de transformer un parti de fantoches et de fanfarons en un parti d'affairistes, et le PCF, lui qu'il tondit) voudrait que passa encore des alliances avec ces gens là !

    Que les vrais socialistes à l'image de ceux qui ont un jour rêvé de liberté, d'égalité et de fraternité, s'interrogent sur ce qu'est devenu ce parti politique, et s'ils se sentent encore une fibre sociale et fraternelle, s'ils aiment les femmes et les hommes de France, et bien qu'ils rejoignent le Parti de Gauche et Jean-Luc Mélenchon pour refonder une vraie République Citoyenne, ce sera certainement le meilleur hommage que de vrais socialiste pourrons rendre au Grand Président que fut François Mitterrand malheureusement que pendant 2 ans.

  13. 13
    Nicolas B. dit:

    Bravo l'Europe qui protège, généralisons le travail un dimanche sur deux pour sortir de la crise ! Quelle belle idée, les marchés ne doivent pas comprendre que cela n'a pas été accepté lors du premier vote. Incroyable, on rêve, non on cauchemarde ! En annonçant la castagne, Jean Luc avait raison, il n'ont peur de rien, honte de rien et c'est un monsieur Valls qui a ouvert le feu sur les 35 H. Je me souviens avant 1981, la situation n'était pas aussi dramatique mais la droite était déjà vorace et j'étais déjà révolté par les injustices, les affaires. Quand le premier ministre clame qu'ils ont du cœur eux aussi, lors d'un de ses discours en 2010 c'est pour mieux faire la charité en fait.
    Je me retrouve pleinement dans vos propos Jean Luc Mélenchon, (et ce n'est pas du fanatisme), et j'espère que vous serez le candidat du Front de gauche pour 2012. En tout cas je souhaite revivre ce sentiment de joie et d'espoir que nous avons eu en mai 1981, grâce à un certain Monsieur M.
    Surtout Si c'est encore avec un autre Monsieur M !
    Qu'ils s'en aillent tous pour laisser la place à une République Citoyenne, les Français ne doivent pas se tromper de combat, si ils ne veulent pas devenir des esclaves.

  14. 14
    Fabrice dit:

    Il ne faut pas oublier que Mitterrand à quand même quelques points non négligeables à son passif : Qui a fait passer le traiité de Maastricht ? si ce n'est lui ? qui a dévoyé la Vème république en ne tirant pas la conséquence de la défaite et en acceptant la cohabitation qui a été la première pierre de l'UMP et le PS ? Qui a favorisé la constitution de Touche pas à mon pote et du communautarisme qui a également porté un coup rude à la cohésion du pays ?

    N'oublions pas le positif mais ne minimisons pas non plus le négatif.

  15. 15
    anonyme dit:

    Pour Sylvia Zappi, evidemment, elle ne fait d'ailleurs que ca également sur le NPA.

  16. 16
    Hold-up dit:

    13 - Nicolas B.

    Vous avez dit : "Qu'ils s'en aillent tous pour laisser la place à une République Citoyenne, les Français ne doivent pas se tromper de combat, s'ils ne veulent pas devenir des esclaves."
    Il va falloir effectivement se rassembler pour agir efficacement car oui, en face, "ils" osent tout, profitant de l'état de tétanisation produit par la crise qui prend les populations à revers. Un des célèbres représentants de l'oligarchie ne vient -il pas de définir le nouveau cap à suivre ?
    Jacques Séguéla : ""Le salaire moyen d'un Chinois, c'est 10 % du Smic et ils sont heureux ! ".

  17. 17
    curtillat andré dit:

    J'ai aimé ce post d'un internaute sur Bellaciao "Le Parti Socialiste est un jeu qui se joue avec plusieurs Filoche et à la fin c'est toujours les Valls qui gagnent " C'est assez justement et joliment résumé l'histoire de ce Parti. Voilà pourquoi tant d'adhérents de ce parti quittent la partie .

  18. 18
    Pascal dit:

    Demorand symbolise jusqu'à la caricature l'avachissement et la décadence. Beaucoup est dit dans l'esclandre de la dernière minute : d'un côté l'élu, l'incarnation de la République et de ses institutions ; en face, un membre égotiste de la médiacratie qui sans s'en rendre compte je pense, trahit un sot mépris de la nécessaire mise en scène de la liturgie laïque qui structure et charpente notre vivre ensemble ! Jean-Luc Mélenchon l'a fort bien mis en évidence, l'a rappelé implicitement.

    Demorand pense certainement qu'il s'est fait Mélenchon ; en fait il s'est fait avoir par la trop haute opinion qu'il a de lui. Il a symboliquement enfreint un nécessaire tabou : tout dans son attitude relève de l'insulte à la République et à la civilisation. Il ne le sait pas tant il est s'est laissé grisé par son ascension. Il a voulu se faire Mélenchon ; il a en fait servi de révélateur de l'affaissement moral de ces années de crise. Il en est un symptome abouti : il incarne la dérive provoquée par l'éradication libertaire des limites. Il est une illustration pathétique de l'inepte "Tout est possible" !

    Il est ivre non pas de liberté mais de narcissisme ! Son comportement traduit une insolente désinvolture à l'égard du politique. Au souci du politique il substitue le souci de soi. Il subordonne le politique aux impératifs du spectacle où il se donne le rôle principal. Le politique lui sert de faire valoir !

    Il l'ignore, mais ce jour-là le fanfaron Demorand a exhibé la vacuité de cette gouvernance qui impose, au nom de l'efficacité, la dérégulation, la dépolitisation et donc la désymbolisation indispensable au fonctionnement du corps social. Sous peine de sombrer dans l'absurde et la déréliction qui caractérise notre époque !

    Rien ne distingue l'humanité sans entrave du renard libre dans le poulailler libre ! Les passions humaines ne font qu'une bouchée des jolis résolutions quand celles-ci ne sont pas soutenues par des contre-passions positives qui encadrent...

  19. 19
    JC dit:

    Bonne année et courage Jean-Luc
    Quand on voit la video avec Nicolas Demorand, on se demande si son seul but n'est pas de chercher le clash. Facile à dire mais après coup peut-être faut-il l'ignorer et ne pas répondre à ces attaques avec la même violence. Il apparaitrait clairement pour ce qu'il est: Un petit employé de Lagardère interactive filiale possédant entre autre France Dimanche, Paris Match, le JDD, qui est le pôle audiovisuel-presse du Groupe Lagardère. Peut-être faut-il lui rappeler aussi avec le sourire que les intérêts qu'il défend sont simplement ceux de son entreprise.

  20. 20
    marco polo dit:

    La victoire du 10 mai 1981 a été pour moi, comme pour des millions d'autres, la réponse à un immense espoir qui n'avait pas d'égal depuis la Libération. Je ne ferai pas l'injure de penser que le bilan des années Mitterrand a été négatif. Mais il faut se dire qu'à partir de 1983, le côté social-démocrate a vite repris le dessus et que si les "conquêtes sociales" ont continué, c'est sur leur lancée, le tout s'est arrêté lentement, mais sûrement. Je crois que le désespoir et la désillusion est né quelque part par là. Puis comme pour parachever cette descente, 1997 avec une gauche plurielle qui n'a pas fait mieux et qui a contribué, en privatisant à tour de bras, a désarmer cette gauche qui s'est répandue dans l'abstention et dans le vote d'extrême droite. Plus rien n'a de sens lorsque la gauche fait une politique que ne renie pas la droite n'est-ce pas. Ceci explique bien pourquoi le PS échoue aux présidentielles depuis 1995. Bien sûr, un certain nombre d'avancées comme les 35 h, qui font maintenant les manchettes de la social démocratie et de la droite, étaient déjà plombées à sa mise en place, les salariés ont essayé de sauver les meubles, rien de plus. Non je ne confonds pas Mitterrand avec la droite, mais les germes d'un parti réactionnaire sont bien là : De Besson à Kouchner, de DSK à Lamy, de Valls à Delors...Allègre, et tous les autres.... Une pétition circule lancée par le M'pep, demandant l'exclusion de DSK et Lamy (?!?), ils n'ont pas complètement tort de dénoncer ces hommes, mais c'est l'affaire du PS, Pas à nous.
    Aujourd'hui, le Front de gauche n'aura pas droit à l'erreur, mettre à bas le capitalisme avec une nouvelle constitution pour mettre en place une politique résolument socialiste, empêchant les capitalistes de reprendre les rênes, de les empêcher de nuire et provoquer ainsi une énorme crise politique au niveau européen, pour changer le visage de cette Europe : c'est le minimum exigible pour (ré)instaurer...

  21. 21
    Lapointe PG33/5 dit:

    Je suis d'accord sur tout mais je voudrais que l'on insiste sur le fait que la dette colossale dont on nous rebat les oreilles est un artifice comptable voulu par les marchés qui veulent connaître les engagements présents et futurs des entreprises en effet dans la dette il faut distinguer les flux et le stock. Les 1700 milliards dont on nous parle comprennent la totalité des retraites présentes et à venir comme si l'état demain allait cesser de prélever des impôts? et continuer de verser des retraites. Si je ne suis pas assez clair sur ce sujet l'auteur de la grande régréssion doit pouvoir éclairer mon propos.
    Par ailleurs quand les journalistes font état du déficit de la protection sociale ils ne comprennent rien à ce dont ils parlent par exemple en 2007 la sécu à réalisé 400 milliardqs de dépenses et 396 de recettes soit un déficit de 1.35%.
    1.35% de 365 jours c'est 4,9275 jours cela veut dire que le déficit de 2007 ce sont uniquement les dépenses du 27 au 31/12 Combien de familles seraient heureuses de n'avoir qu'un tel déficit en outre lorqu'ils parlent de déficit ils ne précisent jamais si c'est celui de l'année ou un déficit cumulé. Pour finir je suis trés agacé quand j'entends assurance maladie et assurance retraite pour parler de la sécucar ce sont les mots qui justifient les régréssions passées et futures.

  22. 22
    malain dit:

    Je viens de vous lire tous et c'est encourageant de voir que nous sommes nombreux à soutenir Jean-Luc M.
    Mais il faut qu'on soit de plus en plus nombreux. En complément de "qu'ils s'en aillent tous" je vous recommande : "Le Président des riches" de Michel Pinçon et Monique Pinçon-Charlot Ed. Zones - cela pourra aider à en convaincre d'autres.

  23. 23
    Pascal dit:

    Olivier Adda (Parti de gauche) avait été annoncé candidat à Chaumont-Nord. S'effaçant au profit d'Elisabeth Guillery (PCF), il ne sera que suppléant. Le PC ayant des accords avec le PS, ça va faire grincer !

    http://www.laffranchi.fr/Cantonales-la-surprise-du-Front-de-gauche_a1060.html

  24. 24
    BARTOLO JEAN dit:

    Monsieur MELENCHON
    Voter pour vous je veux bien, mais franchement je ne sais à qui me fier.
    C'est sur mon 1er souhait c'est bouter Sarko hors de L'Elysée (dommage on peut pas de.
    Et pour l'instant celui qui est le mieu chaussé pour le faire c'est vous alors...

  25. 25
    nicolas dit:

    Je conseil également à tous les lecteurs de gauche de ce forum d'aller de temps à autres sur ce site : http://www.la-bas.org/
    On a pu d'ailleurs y entendre Jean-Luc Mélenchon sur 2 émissions, un régal ! (voir les archives). Ce site est bien entendu dédié à l'émission de Daniel Mermet "Là-bas si j'y suis" sur france inter. C'est classé par thème, c'est une vrai mine d'or. Je pense que beaucoup de personne ici doivent connaître.
    Il y a tellement peu de choses instructives sur le service public radiophonique depuis l'arrivée de Philippe Val !

  26. 26
    Bélatar dit:

    Ce n'est pas en regardant dans le rétroviseur qu'on avancera mais tout de même, les années 80 sont celles du retournement d'une partie des couches moyennes supérieures -particulièrement intellectuels- fascinées par l'entreprise (rebaptisée citoyenne) et le management par projet car c'était plus moderne que la bureaucratie et l'administration hiérarchisée dont la critique pouvait se comprendre.

    Mais, dans le même mouvement, elles ont lâché les couches populaires, le PS est à la fois l'artisan et le résultat de ce mouvement dont nous payons encore le prix... très élevé.

    Le peuple est ainsi devenu has been et il a été décidé que la classe ouvrière avait disparu (il est sûr que certaines casses industrielles se sont chargées d'en diminuer le poids) donc plus personne ne s'est intéressée à elle. On se réveille maintenant avec un précariat, résultat de cette dégénérescence d'une classe ouvrière qu'on ne voulait plus voir exister : trop dangereuse.

    Le PS a une lourde responsabilité dans ce chemin de dézingage et de déni du réel, d'enterrement de la partie de la population qui aurait du être le sel de la politique de gauche et qu'on a transformé en déroute. Je ne peux l'oublier, malgré des premières mesures positives de la gauche au pouvoir.

    Cela montre aussi que lorsqu'on soulève l'espoir de changement, il faut être à la hauteur et tenir bon sur la durée. Sinon on tombe dans la déception puis l'apathie (sans jeu de mot) et le ressentiment ou la dépression quand ce n'est pas les deux. Nous y sommes, il faut en sortir.

  27. 27
    Fred Barbosa dit:

    53000 exemplaires vendus pour un livre d'un homme politique c'est énorme. J'ai regardé un classement sur un site de vente par internet et j'ai comme l'impression que ce n'est pas fini...
    Cependant il ne faut pas s'endormir sur ses lauriers. C'est loin d'être gagné. La route est longue et semé de pièges. De la sueur et du sang, voilà ce qui vous attend Mr Mélenchon. Mais il faut tenir.
    Qu'ils s'en aillent tous.

  28. 28
    Pascal Busnot (Héloup - 61) dit:

    "Retenons seulement une chose : il faut respecter les procédures des organisations politiques et tout ce qui les brutalise nuit à la démocratie"

    Apparemment il faut donc se la boucler ! je sens que le candidat du Front de gauche sera soutenu par certains comme la corde soutien le pendu ! C'est le NPA qui va se frotter les mains. et il a raison, car entre un PC accoquiné au PS et le NPA, mon coeur ne balance pas ! Le PC trahi la Gauche de gauche à tour de bras dans les régions et les cantons. On ne va pas s'en laisser compter au motif qu'il faut se débarrasser de Sarkozy ! Il est plus urgent stratégiquement parlant de se débarrasser du PS et et de tout ce qui soutient le PS ! Le PS est définitivement discrédité ! Et donc tout ce qui s'en approche également !

    Le PC est libre de faire les choix qu'ils veux s'il les assume au grand jour ! Mais qu'il accepte d'être critiqué si les soutiens populaires du Front de gauche ne sont pas d'accord !

  29. 29
    dominique dit:

    Mr Mélenchon, je suis au PG31 et très attentif à toutes vos interventions médiatiques. Deux remarques : pour l'émission avec N.Demorand, j'ai été outré par son attitude. Ce doit être extrêmement difficile de tenir face à tant d'erreurs et de débraillé. Je sais que la critique est aisé et l'art difficile, mais peut-être cherchait-il à vous faire sortir de vos gonds, aussi est-il important de ne pas lui faire ce plaisir, pour notre image, d'autant plus que l'émission avait bien commencé. Pour l'interview sur France Inter, je suis comme d'habitude d'accord avec l'essentiel de ce que vous dites, mais j'ai une grande difficulté par rapport à votre position sur Cuba. Affirmer que ce régime n'est pas dictatorial ne me paraît pas défendable, ou alors quelque chose m'a échappé dans la définition du mot (que je ne confond pas avec totalitarisme). Je me permets ces remarques car dans nos contacts sur les marchés, dans les réunions, sur notre lieu de travail, avec notre entourage, on nous renvoie parfois tout cela dans les dents. Or il faut aussi convaincre les gens que nous sommes républicains, démocrates, ce qui n'empêche pas d'être révoltés et déterminés.
    Bon courage

  30. 30
    guillot dit:

    "C’est en rupture avec cette histoire honteuse [trahison du pacifisme et assassinat de Rosa Luxemburg et Karl Liebknecht par les social démocraties euopéennes] que s’était constitué le nouveau PS français. "

    Mais qui fut le premier secrétaire de ce nouveau PS français? N'est-ce pas un dénommé François Mitterrand pour qui l'Algérie était la France et y était même devenu un champion de la guillotine !
    Alors qu’il était ministre de la Justice du gouvernement du socialiste Guy Mollet - François Mitterrand a envoyé à la guillotine plusieurs dizaines de combattants nationalistes algériens. il s'était même montré impitoyable en rejetant 80% des recours en grâce ! C'est un documentaire sur "France 2" réalisé par les historiens Benjamen Stora et François Malye qui a révélé ces faits en novembre dernier.

    C'est vraiment malencontreux d'écrire cela !

  31. 31
    Yassine El Jaouhari dit:

    Cher Jean-Luc, suite à l'émission de ce mercredi soir face à Demorand qui a essayé de te provoquer je te recommande de consulter le lien ci dessous qui présente le livre que Demorand a utilisé contre toi alors que le propos de ce livre (Pourquoi les pauvres votent à droite, editions Agone) conforte plutôt ton analyse...
    Je soupçonne même Demorand de ne pas l'avoir lu et surtout de ne pas avoir bien compris la préface rédigée par Serge Halimi :
    http://atheles.org/agone/contrefeux/pourquoilespauvresvotentadroite/index.html

    Cordialement.

  32. 32
    Yannick dit:

    Bonjour à tous !
    Mr Mélenchon, je viens de voir "l'interview" réalisée entre vous et Demorand, et l'échange qui s'en est suivie.. Je trouve personnellement que vous n'êtes pas tombé dans le piège. Ce vicieux a tenté de donner de vous l'image d'un homme qui n'a jamais été élu par le peuple, et qui donc se trouve loin de ses intérêts. Ils ont avant les élections de 2007 dit la même chose sur Dominique De Villepin (à raison cette fois), ce qui lui avait été fatal.

    A l'heure du choix, en 2012 nous aurons à choisir un homme, duquel on pourra penser qu'il ne se mettra pas à 4 pattes devant les oligarques avec qui il devra discuter. Et je pense que c'est vous qui incarnez le mieux cet homme, alors tenez bon.

  33. 33
    Menjine dit:

    Une remarque en guise de voeux de bon voyage à Mélenchon et Laurent en route pour Berlin.
    Karl et Rosa:
    Lisons et relisons le grand roman en quatre tome d'Alfred Döblin,qui est paru chez Agone dans une traduction de Maryvonne Litaize et Yasmin Hoffmann, ces toutes dernières années. C'est un livre formidable qui retrace la trahison des classes dominantes, les fluctuations de l'opinion, l'angoisse, la montée des nationalismes, et la pugnacité du peuple. Le tome I se passe à Strasbourg entre l'armistice et l'arrivée des Français, le second a pour titre "le peuple trahi", Le troisième " Retour du front" et le quatrième " Karl et Rosa".
    Döblin a décrit le lupenprolétariat à Berlin dans le fameux roman Berlin Alexanderplatz, son fils Vincent se suicidera à l'arrivée des Allemands après avoir combattu (sur la Somme je crois) en 1940, non sans avoir envoyé à l'Académie des Sciences, à l'Institut de France un théorème qu'il venait de démontrer et qui a été rendu public il y a seulement environ dix ans.
    Ceci pour saluer les Döblin et dire que la littérature comme la philosophie sont certes un long détour mais permettent l'éducation des peuples et ne font pas de mal aux dirigeants...

  34. 34
    Pierre34 dit:

    @guillot

    Il ne faut pas critiquer sans savoir !

    L'assassinat de Rosa luxemburg et de Karl Liebknecht c'était en 1919 pendant la révolution allemande. Le nouveau PS dont il est question ici est celui de l'époque, rien à voir avec Mitterrand.
    En dehors de cela, je suis d'accord que toute l'action de François Mitterrand n'a pas été un modèle sans taches et sans erreurs. De toute manière, là n'est pas vraiment notre problème pour l'avenir. L'Union de toutes les forces anticapitalistes me semble un sujet bien plus intéressant.
    Nous avons encore, aujourd'hui, dans le Monde, un exemple de toutes les manipulations qui ne manquerons pas pour nous diviser. Nous devons éviter les pièges collectivement.

  35. 35
    jorie dit:

    En 1981, je ne votais pas. Quand Mitterrand est passé, la gauche plurielle, j'étais contente du haut de ma tour à la Défense, je voyais la tête de nos dirigeants s'allonger et un silence jouissif (pour moi) et consterné dans les couloirs, comme si les chars soviétiques allaient débarquer dans la minute. Rien que pour ça, j'étais contente. Je n'ai jamais été une "fan de Mitterrand" et je connais ses zones d'ombre, OK. Mais je m'en fous. Notre vie a changé : nous avons eu 39 h, 1 semaine de congés supplémentaires, des droits nouveaux qui ont été confirmés ensuite au gouvernement Jospin.

  36. 36
    Serge dit:

    Comme d'autres commentateurs de ce blog, j'ai un peu de mal à comprendre vos positions sur la Chine ou Cuba. mais je vous écoute attentivement car je suis parfaitement en phase avec tout ce que vous représentez dans ce besoin de lutte sociale affirmée.
    Votre "jeu de rôle" face aux médias n'est pas toujours compris, notamment dans mon entourage, je vous le dis pour vous faire remonter un ressenti que je perçois, qui parfois empêchent d'écouter la suite de vos propos. Ajoutez peut-être une phrase pour rappeler les liens entre les médias (la plupart) et la sphère économique et politique, qui n'est pas encore évidente par tous. Mais étant moi-même journaliste, je vous approuve totalement.

  37. 37
    emeric dit:

    Monsieur Mélenchon fait preuve d'un courage politique remarquable, rien que pour être contre le PS en étant, en tirant, à gauche.
    Encore bravo pour avoir demonté manuel Valls sans attendre (35h), au terminus des prétentieux.
    Manuel Valls va t,il décoller très vite d'Evry puis se crasher en direct rue de Solférino, une sorte de Concorde ou, au choix, de Mikael Vendetta de la politique ? Pour info son livre s'appelait en 2006 "Les habits neufs de la gauche". peut être une nouvelle veste bientôt alors ?
    Ces victoires de la gauche de 1981, que Mr Mélenchon évoque ci dessus, font encore plus apparaitre le contraste d'avec ce qu'est devenu le PS aujourd'hui. Par contre ou se sont reportés les votes du PC, sur le PS, au centre, ailleurs, en abstention ?

  38. 38
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:

    @ - Serge - 39

    "j'ai un peu de mal à comprendre vos positions sur la Chine ou Cuba"

    En fait, et pour résumer très sommairement, il ne s'agit pas de faire de Cuba un modèle de démocratie mais pour juger ce pays de tenir compte de la situation politique dans cette région.
    Cuba subit de la part des Etats-Unis et depuis des dizaine d'années un blocus très agressif, et pour se défendre a du prendre des mesures certes autoritaires parfois mais indispensables à sa survie contre les manipulations (y compris dans le pays même) et les tentatives US pour faire chuter le régime et ses orientations politiques.

    Il s'agit aussi de ne pas oublier le soutien qu'a toujours apporté Cuba aux divers peuples d'Amérique Latine dans leurs luttes d'émancipation contre les les intérêts colonialistes Nord Américains.
    Encore dernièrement prêt de médecins et d'instituteurs au Vénézuela.

    Il s'agit enfin de ne pas se joindre au choeur des hypocrites (genre Etats-Unis et Europe) qui ont l'indignation sélective, et dénoncent en permanence (3 fois de suite contre Cuba à Bruxelles en quelques années, avec notamment le fameux prix Sakarov) les atteintes aux Droits de l'Homme dans les pays qui essayent de remettre l'économie au service du peuple, alors qu'ils s'accomodent parfaitement des coups d'états des réactionnaires (genre Honduras et Colombie) qui servent le camp ultra-libéral.

    Comme dit Jean-Luc Mélenchon, quand on discutera aussi des cubains emprisonnés à Miami et du blocus étatsunien qui saigne et affame Cuba, on pourra (peut-être) aussi discuter des imperfections de la démocratie dans ce pays.

  39. 39
    Berdagué dit:

    Nous ne pouvons que saluer le voyage des représentants du Front de Gauche en terre allemande pour se souvenir que cette europe du 20e a beaucoup détruit, en particulier des femmes et des hommes voulant s'émanciper de toutes les forces réactionnaires si dangereuses. Qu'en est-il aujourd'hui de cette Europe rejetée avec brio par notre peuple : très, très dangereuse pour les non-actionnaires, ceux du labeur, manuel et intellectuel, d'ailleurs ce partage en intello et manuel, cette partition ne tient pas la route pour les forces du prolétariat car il est toujours question de s'informer, s'instruire et non pas s'éduquer (à quoi ?), de critiquer et d'agir contre toute forme de bureaucratie, de savoirs pour le "bien" de ceux que l'on prétend parler en leur nom, là toutes les dérives au cours du 20e ont été catastrophiques pour l'avancée du mouvement de libération c'est dire l'importance de l'histoire et des analyses les plus fines possibles dans la compréhension des mécanismes de répétition : c'est un sacré boulot !
    Là le Front de Gauche est historique pour non seulement la victoire mais pour s'engager vers une aventure humaine non éphémère mais vivante. Alors face à cet enjeu capital et manifeste que sont les spéculations de calculer le nombre d'élues-us aux prochaines élections du P.C.F. par rapport au P.G et au G.U. et au N.P.A. et aussi L.O. et pourquoi pas anars ! Ridicule quant aux finances du P.C.F. vous en savez des choses... Tiens je vais donner 10 euros à ce parti, de même pour le P.G. et pour le courageux G.U. 30 euros, le compte est bon et c'est un investissement redoutable beaucoup plus profitable que de consommer et engrossir la machine mortifère capitalisto-financière. Des nouilles encore et encore : sucre lent, excellent pour la castagne, le sport et contre le cholestérol pour aller voter avec joie au 1er tour et au 2ieme gagnant Front de Gauche.

  40. 40
    marj dit:

    @Le prolo

    Vous avez à peu prés fait le tour de la question, n'oublions pas que les leaders Cubains, Castro en tête ont échappé à des dizaines d'attentats depuis que la CIA a décidé de s'acharcner sur ce pays...

    Voici un lien qui relate l'histoire des 5 cubains de Miami:
    http://socio13.wordpress.com/2010/09/23/cinq-cubains-a-miami-de-maurice-lemoine/
    Des articles de Salim Lamrani et notament le dernier :"La diplomatie Etasunienne et la dissidence Cubaine"
    http://www.mondialisation.ca/index.php?context=listByAuthor&authorFirst=Salim&authorName=Lamrani
    Enfin, un dernier lien concernant la réponse de Pierre Laurent en décembre à JJ Bourdin, qui complète celle de JL Mélenchon:http://www.youtube.com/watch?v=ckFrW_jTuuk

  41. 41
    Pulchérie D dit:

    @ J-LM Lucidité politique de Rosa Luxemburg

    Un de ses biographes, Paul Fröhlich, a rapporté cette pénétrante prévision de R.Luxemburg :
    « …nous allons …(vers) des difficultés croissantes du mouvement syndical.Une fois que le développement de l’industrie aura atteint son apogée et que, sur le marché mondial, commencera pour le capital la phase descendante, la lutte syndicale deviendra doublement difficile : premièrement parce que les conjonctures objectives du marché s’aggraveront pour la force du travail, la demande de force de travail augmentant plus lentement et l’offre plus rapidement que ce n’est maintenant le cas ; deuxièmement, parce que le capital lui-même, pour se dédommager des pertes subies sur le marché mondial, s’efforcera d’autant plus énergiquement de réduire la part du produit revenant aux ouvriers. La réduction des salaires n’est-elle pas l’un des principaux moyens d’arrêter la baisse du taux de profit ? ».
    Rosa Luxemburg : sa vie, son œuvre. Editions l’Harmattan (réédition d’un ouvrage paru en 1939 à Paris), p.87.

    Bon séjour à Berlin, J-LM, tâche de resserrer les liens avec "Die Linke".

  42. 42
    Big Brother dit:

    Jean-Luc Mélenchon,
    Je vous lis et écoute avec intérêt. Vous êtes un espoir... une locomotive !
    Une locomotive sans wagon, c'est inquiétant. Parlez-nous de votre équipe rapprochée. Jacques Généreux en fait partie, c'est rassurant. Et les autres ?
    Oubliez les "Je, je, je,..." et pensez aux "Nous, nous, nous,..." Votre message y gagnera et nous serons plus nombreux à vous suivre :)
    Bon courage à vous... tous !

  43. 43
    Le Hussard Jean dit:

    Allez je me lance ! J'ose entrer sur votre blog, que je lis avec attention. Excusez le hors sujet par rapport à votre dernier texte, mais je viens juste de voir la vidéo de votre "interview" avec N Demorant (ou le demeuré) sur Europe
    Son attaque sur votre statut d'élu du peuple est insoutenable et indigne. Elle illustre bien que des journalistes professionnels sont bien au service et aux ordres du pouvoir. Ce journaliste qui avait un style réel lorsqu'il travaillait sur France Inter, fait la démonstration que l'attrait au gain est plus fort que la déontologie ! Mais jusqu'où allons nous tomber !
    Sachez Monsieur Mélenchon que depuis plusieurs années vos déclarations et autres indignations (ce terme est à la mode par les temps qui courent...) stimulent en moi un réel souhait de voir aboutir vos combats.
    Mais j'ai un problème de taille que je n'arrive pas à régler car il est très personnel c'est que vous soyez obligé de passer une alliance avec le dernier Parti Communiste qui existe en Europe; étant d'origine Hongroise (et ce n'est pas une tare, même si nous avons aux affaires un petit président de la même souche) l'ensemble de ma famille Hongroise à été purement et simplement exterminée par les armes par les "sbires" de Staline !
    Alors vous comprendrez que je ne puis pas adhérer à votre parti tant que les derniers communistes n'auront pas "dépouillé" ce vocable.
    Votre Parti "La Gauche" doit pouvoir à terme créer la nouvelle dynamique intelligente de mobilisation du peuple des "sans voix" écrasés par la société ultra libérale qui veut imposer à tous prix les cultes de l'individualisme et de Mammon. J'espère que l'éclatement prochain du PS (autre fossile du paysage politique Français) va vous permettre de recréer un mouvement de revendications fort qui permettra à tous nos concitoyens de reprendre courage et espoir ! Je ne vous cache pas que le travail effectué actuellement par Madame Royal (tant décrié par ses amis et ses opposants) est...

  44. 44
    Miskiti dit:

    Merci pour le salutaire rappel des contributions mitterrandiennes à l'amélioration de la vie des Français. J'avoue que je faisais partie de celles (et ceux) qui n'avaient retenu "que" l'abolition de la peine de mort...

  45. 45
    marsouin dit:

    [...]
    [Edit Webmestre : Les billets d'André Chassaigne doivent être commentés... sur le blog d'André Chassaigne, c'est la moindre des corrections.]

  46. 46
    pichenette dit:

    Intéressante la visite du blog de M Chassaigne...à suivre

    Les enjeux politiques actuels sont gigantesques et il est parfaitement justifié de travailler sur les changements souhaitables en tenant compte du passé, du présent mais il faut s'appuyer sur le futur environnemental pour raisonner.
    Ainsi ce matin l'interview de M Lorius qui vient d'écrire "voyages en Anthropocène" dans l'émission de France Culture "Terre à Terre" est un grand souffle de lucidité quant à ce que vont vivre les individus....
    et il me semble que le seul frein à la folie financière déréalisant tout, lobotomisant les décideurs, le seul frein serait de faire passer en comparution immédiate les destructeurs de la biodiversité et de la dignité humaine.
    Quelle vie pour les bébés nés en l'an 2000?
    Ce ne sont pas les hommes qui auront le dernier mot, même les plus riches faisant pousser des terrains de golf dans le désert, mais la stérilité des ressources naturelles dévastées. La seule ressource renouvelable est la connaissance transmise par la parole, les livres..
    Que les individus deviennent plus humbles, mais les coups de gueules sont là pour révéler la violence larvée, latente si destructrice dans une espèce de séduction! Après la magnifique rencontre entre M Lorius et R Stegassy ce matin, quelques infos dont les acclamations de Notre Président accompagné de Sa Dame arrivant à la Martinique!
    La glace et la chaleur inversées.

    Comment réécouter le discours du Procureur Général de la Cour de Cassation d'hier 07/01/2011?

  47. 47
    Marie-Anne dit:

    Merci, Jean-Luc, de rappeler tout ce que François Mitterrand a apporté comme libertés et progrès à notre société. Je m'époumone à le dire à mes amis et aux autres, mais ils ont été très bien travaillés par les tenants des théories de Bernays. Merci aussi de me donner des arguments pour expliquer pourquoi ses indéniables progrès sont pourtant mis sous le boisseau...

  48. 48
    guilllot dit:

    Pierre34 @34

    Désolé, Pierre34, mais la SFIO a perduré de 1905 jusqu'au congrés d'Issy Les Moulineaux en 1969. Le NPS s'était donc consitué en 1969, et non à cette époque. François Mitterrand avec sa CIR le rejoindra ensuite pour devenir son 1er secrétaire au congrés d'Epinay en 1971. C'était la section française de l'internationale communiste (SFIC) qui s'était constitué à Tour en 1920, profitant de l'aura de la révolution d'Octobre 1917 dans les classes laborieuses et le mouvement ouvrier en France.

    A la diffèrence de ce NPS puis PS né en 1971, les idées de Rosa Luxemburg était une référence dans les milieux proches de la IV° Internationale. Le belge Ernest Mandel était un de ses grands admirateurs et revendiquait son patrimoine théorique. Daniel Bensaïd affirmait encore récemment qu'"elle occupe une place éminente" dans son courant politique.Ses contributions et ses combats politiques contre les appareils sociaux démocrates et syndicaux en faveur des grèves de masse, des conseils ouvriers et d'un parti intervenant activement dans les luttes sociales et ses critiques contre chez ses camarades russes négligeant la question de la démocratie sont aujourd'hui des réfèrences pour le NPA.

  49. 49
    Guillaume ( pas le frère de l'autre ! ) dit:

    Comme d'autres, j'ai été choqué par les attaques de Demoran, au demeurant non respectueux du choix du Peuple Français. Monsieur Mélenchon loin de la pensée unique ne devrait pas exister car il exprime un autre point de vue, et ça, notre élite bien pensante et profitant du système a du mal à admettre une autre analyse de la situation du monde que la sienne qui du reste le lui rend bien.

    Continuez monsieur Mélenchon, votre voix différente, révoltée fait du bien à beaucoup de personnes qui grâce à votre courage reprennent espoir. Oui une autre voie est possible ! c'est celle de la juste répartition des richesses produites,, comme toujours celui qui a (argent, savoir, privilège) tient à le conserver, c'est comme une corde soutenant le pendu, ou la branche que leur égoïsme scie.

  50. 50
    David dit:

    Soutien, Jean-Luc, après les attaques de Demorand.
    Amitiés, David, Nîmes.

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive