11nov 10

Entre Cohn-Bendit et G20, pluie de mensonges dangereux

Ce billet a été lu 27 966 fois.

D ans cette note je parle du sommet du G20 ce weekend. Mais aussi du prochain sommet Europe Amérique. Dans les deux cas je voudrais que l’on mesure l’écart qui sépare les faits de la présentation ordinaire simpliste qui en est faite. Je voudrais que ce blog soit utile à une prise de conscience de la réalité internationale chez mes lecteurs. Car c’est de là que vont venir les tsunamis qui mûrissent déjà dans les mouvements du grand large.

Avant cela il faut bien que j’évoque la dernière énormité de Daniel Cohn-Bendit contre moi à l’occasion de son passage chez Jean-Michel Aphatie sur RTL. J’en ai les jambes coupées. Ca passera. Mais vraiment c’est lourd, pour finir. Sur la photo que vous voyez, Oskar Lafontaine et moi nous nous soutenons l’un l’autre comme sur le tableau derrière nous deux soldats blessés s’entraident. Oskar était présent au meeting de lancement du PG à Saint Ouen il y aura deux ans dans quelques jours. Cette image est ma réponse à monsieur Cohn-Bendit.

Vendredi 12 novembre Jean-Vincent Placé, secrétaire national des verts, a désavoué Cohn-Bendit et ses injures. J'en suis très heureux. A la fin de ma note vous pourrez lire le décryptage de son entretien avec Christophe Barbier à mon sujet sur LCI.

Mais quelle mouche l’a piqué ? Daniel Cohn-Bendit doit avoir du mal le matin à rassembler ses idées. Chez Aphatie, le matin du onze novembre, il s’est lancé dans une attaque spécialement basse contre moi. J’en suis d’autant plus étonné que nos rapports n’étaient pas ceux là jusqu’à ce jour. Politiquement éloignés sans aucun doute, nous parlions pourtant tranquillement, et même parfois avec de l’humour, jusqu'à ce jour. Je n’ai pas le cœur à commenter ses déclarations. Elles me donnent la nausée. Je découvre que la mode est à me comparer à Le Pen sur la base de pures affabulations. Ce que je prenais pour des « dérapages » comme disent les biens pensants est en réalité une méthode de combat. Il s’agit de me disqualifier en m’ostracisant de façon injurieuse. Au cas particulier, Martine Billard député de Paris et porte parole du Parti de gauche, sur son blog a bien exprimé la colère des camarades excédés par ces méthodes répugnantes. De son côté, notre Parti lui-même a fait un communiqué de presse que je publie. Ma stupeur c’est de voir que ce genre d’insultes est approuvé et relayé par le syndicat des belles personnes qui le valide avec les manières doucereuses qui sont le propre de cette caste. Ce qui serait en cause ce n’est pas la violence qui m’est faite mais celle que je provoquerais. Laquelle ? Où, dans ce que j’écris sur la relation franco allemande y a-t-il la moindre trace de violence, de mots violents, d’expression violente ? Quand ai-je parlé de « boches » ? Et quand ai-je parlé de « grande France » ? Le sieur Jean-Michel Aphatie est la caricature de cette méthode qui prend prétexte de ma soi disant violence pour justifier les pires insultes bien réelles contre moi et appeler à m’ostraciser. Je suis écœuré. Mes amis je me place sous la  protection de ce que vous voudrez bien faire pour répliquer là où vous pouvez. 

Communiqué du Parti de gauche. « Après Jean-Paul Huchon et sa comparaison ignominieuse entre Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marie Le Pen (dans l’Express), c’est au tour de Daniel Cohn Bendit de rivaliser dans la calomnie. Interrogé sur RTL, voilà ce qu’il dit à propos de Jean-Luc Mélenchon : « Quand on voit son livre, ce qu’il dit sur l’Allemagne, quand il parle de la "grande France", ce qu’il dit sur les boches, c’est insoutenable, intolérable ». L'eurodéputé d'Europe Écologie va jusqu'à estimer que le Président du Parti de Gauche tient un discours qui « va même labourer sur les terres du Front national ».

Daniel Cohn Bendit ment : c'est lui, comme hier son frère Gaby dans le journal Libération, qui utilise le terme de « boche », ce qui est absolument inadmissible, et non Jean-Luc Mélenchon dans son livre. En effet, ce dernier, après avoir souligné le fait que l’Allemagne défend aujourd’hui ses intérêts nationaux davantage que dans l’après-guerre, ce que nul commentateur un peu sérieux ne peut contester, ajoute « construire des relations avec les allemands, c'est un devoir permanent de notre pays. Et chacun doit s'y atteler à la place qu’il occupe ». C'est ce qu'a d'ailleurs fait le Parti de Gauche dès sa création en revendiquant le parrainage de Die Linke dans une vision internationaliste de la coopération entre les peuples.
Voilà qui suffit à réduire à néant les accusations répugnantes des frères Cohn-Bendit.  S'ils avaient lu le livre, ils auraient pu engager le débat sur les propositions de désarmement nucléaire, de sortie du nucléaire, de planification écologique avec relocalisation de la production pour lutter contre les émissions de gaz à effets de serre. Au lieu de cela, ils préfèrent l'insulte. Ce type de déclarations, outre qu'elles banalisent le Front National, rappellent, en pire, les attaques faites à l’encontre des partisans du Non de Gauche au TCE en 2005. L'ensemble du Parti de Gauche se sent insulté et diffamé par cette déclaration. Nous interpellons solennellement l'ensemble des militants Verts ainsi que leur direction et plus spécifiquement leur secrétaire nationale, Cécile Duflot, afin de savoir si de telles déclarations représentent la position  d'Europe Ecologie/les Verts. »  

Le 20 Novembre prochain aura lieu le sommet UE-USA. C’est le second  depuis le début du mandat de Barack Obama. Il se tiendra à Lisbonne. A cette occasion le Parlement Européen se voit proposer une résolution. Ce qui rend cette résolution remarquable c’est qu’elle est signée par la droite, le centre mais aussi les socialistes et les Verts. L’autre aspect extraordinaire de ce moment est que ce sont en fait trois sommets qui se tiennent en même temps à Lisbonne. D’habitude ce sont trois réunions distinctes dans le calendrier et l’espace. Est-ce un hasard si elles sont conjointes cette fois ci ? Il s'agit du Sommet de l'OTAN, du Sommet Union Europenne- Etats-Unis, et enfin, de la Réunion du Conseil Economique Transatlantique, le bras armé du capitalisme transatlantique. Les piliers du Grand Marché Transatlantique seront donc rassemblés à Lisbonne. Ainsi l’a voulu le président Obama. Je commence par décrire ces trois outils pour que chacun puisse apprécier tout le sel de ce que comporte le texte de résolution présenté au parlement européen par le quatuor d’atlantistes échevelés qui a signé la résolution soumise aux parlementaires européens a Bruxelles.

Les Sommets UE-USA ont lieu une à deux fois par an. C’est la réunion des principaux responsables des deux rives de l’Atlantique : le Président des Etats-Unis, le Président de la Commission Européenne et le Président du Conseil Européen. C’est de là que sont avalisées et propulsées les grandes orientations politiques du projet  transatlantique. Ensuite il y a le Conseil Economique Transatlantique (CET). C’est l'organe central de mise en place du Grand Marché Transatlantique (GMT). Ce conseil a été mis en place en 2007 pour accélérer la libéralisation des échanges entre les USA et l’UE. Curiosité significative, cette instance ne compte aucun élu européen parmi ses membres. Seuls y siègent des représentants de la Commission européenne. Il s'appuie pour ce faire sur les « dialogues transatlantiques » selon le vocabulaire pédant de ce genre d’instance qui ne veut pas trop se faire identifier. Parmi ces « dialogues » se niche le plus influent, le TransAtlantic Business Dialogue (TABD), créé dès 1995. Il regroupe les représentants des plus puissantes multinationales états-uniennes et européennes comme Coca Cola, Siemens et ainsi de suite.

Enfin se tient aussi le sommet de l'OTAN. Celui là n'a pas lieu habituellement tous les ans. Mais la cadence s'est accélérée depuis les années 90. Il s'agit de la vingt quatrième réunion des chefs d'Etat et de gouvernement des 28 pays membres de l'OTAN. Elle est  destinée à fixer les priorités stratégiques de l'Alliance Atlantique. C’est décisif pour la paix du monde dans la mesure ou l’OTAN est le seul impérialisme militaire du monde et qu’il s’agit en fait d’une coalition de vassaux autour de l’impérium américain. Je rappelle que les USA dépensent à eux seuls autant que tous les autres budgets militaires du monde. Et six fois la dépense militaire de la Chine qu’égale à lui tout seul le tandem France Grande-Bretagne. Ce Sommet doit notamment avaliser la volonté de « partenariat » avec la Russie tel que le préconise le "groupe des sages" autour de Madeleine Albright. Ce n’est pas rien. Il doit aussi affirmer les nouvelles raisons d'être de l'OTAN. Là seront étudiés des thèmes comme par exemple la sécurisation de l'approvisionnement énergétique de ses membres. Le partenaire russe va avoir les oreilles qui sifflent. Ca va chauffer, si j’ose dire. Les troupes américaines, les mercenaires et leurs alliés du commandement intégré de l’Otan vont redoubler d’ardeur sur le trajet des pipeline et gazoducs actuels et futurs.

Que propose la Résolution commune de la droite, des socialistes et des Verts? Voyons ce qui est positif, pour être juste. Le texte « Invite une nouvelle fois le gouvernement des États-Unis à ratifier le statut de Rome de la Cour pénale internationale et à y adhérer ». Ce qui permet de se souvenir que tel n’est pas le cas avec ce cher champion étatsunien des droits de l’homme dans le monde. La résolution « Réitère son appel à l'abolition universelle de la peine de mort ». Nouveau rappel utile à garder en mémoire quand on pointe du doigt d’autres pays. Et il est aussi demander « une meilleure représentation des syndicats auprès du Conseil Economique Transatlantique ». En effet il n’y en a pas ! Je note aussi que le quatuor « marque son inquiétude à l'égard du recours au clonage dans l'élevage animal ». Ce genre d’accumulation des vœux pieux finit toujours par arriver une incongruité. C’est le cas une fois de plus. Le texte appelle « les dirigeants européens et américains ainsi que les coprésidents du CET à tenir compte du rôle essentiel des législateurs pour la réussite du CET ». Incroyable. On a failli croire que les signataires avaient totalement oublié qu'ils étaient concernés… La demande n'en est pas moins remarquablement timide ! Des parlementaires demandent humblement que les élus des peuples états-uniens et européens puissent donner un avis. Un avis ! Pour finir, une bonne action qui ne coute rien. Le texte « demande que les pays industrialisés respectent leurs engagements et affectent 0,7 % de leur PIB à l'aide publique au développement d'ici à 2015 ».

Après cela voici ce que signent ensemble la droite, les verts et les socialistes. C’est spécialement négatif. D’abord un prêchi prêcha aux habituels accents néo-colonialistes. La résolution explique en effet que « l'Union européenne et les États-Unis collaborent dans le monde entier pour défendre une cause commune qui repose sur une histoire, une culture, des intérêts et des valeurs partagés ». De quoi parle-t-on? Chacun y mettra ce qu’il veut. Ce qui compte c’est que soit suggérée notre identité commune par opposition à celle des « autres ». C’est le fond de sauce de la thèse du choc de civilisations, cher à ce bon monsieur Huntington pour qui tout commence par le fait que chacun prenne conscience que la réalité c’est « nous et les autres ». Après ce manifeste si discutable vient une autocélébration qui l’est tout autant, dans le contexte de la faillite nord américaine. Le texte de la droite, des Verts et des socialistes considère en effet que « le dynamisme et l'attachement à la cause de la relation transatlantique sont d'autant plus importants dans le contexte actuel de crise financière et économique mondiale ». Les mots se cachent les uns derrière les autres. Ici vous apprenez qu’il y a une « cause transatlantique ». Riche idéal écolo-socialo ! Et c’est ainsi que l’on en vient à une profession de foi dont je continue à trouver extraordinaire qu’elle ne soit jamais discutée publiquement en France. La résolution proclame : « le Parlement européen continue de plaider en faveur de la réalisation d'un marché transatlantique à l'horizon 2015, dont l'achèvement, aux côtés de la réalisation du marché unique de l'Union européenne, constituera un facteur essentiel pour relancer la croissance et la reprise économiques mondiales ». Je ne cesse de dénoncer ce scandale. Un marché unique va être constitué au cours des cinq prochaine années entre les USA et l’Union Européenne avec l’appui des élites de droite et de centre gauche qui dirigent tout et tous sans qu’un seul mot en soit dit aux citoyens.

Et comme si ça ne suffisait pas voici notre gauche de confort qui aboie joyeusement avec ses maitres. Le texte qu’ils signent ensemble ose se dire : « convaincu que le Conseil Economique Transatlantique est l'instrument le plus approprié pour gérer les relations économiques transatlantiques ». Cela alors même, je l’ai signalé tout à l’heure, qu’il n’y a pas un seul parlementaire dans ce Conseil ! Parvenu à ce point d’abaissement, le reste des infamies du texte passent banalement. Ainsi se félicite-t-il  de l'Accord "Ciel Ouvert" UE-USA et « invite les autorités des États-Unis et la Commission à œuvrer en faveur d'une plus grande liberté d'investissement et d'une adhésion accrue des transporteurs aériens de part et d'autre de l'Atlantique. Le texte « se prononce pour la diversification des voies d'approvisionnement afin d'améliorer la sécurité de l'approvisionnement énergétique. » Et se penche sur les biocarburants quand il s'agit de diversifier les sources d'énergie…. Et le plus beau reste à lire pour les écologistes. Car la résolution invite les USA à « œuvrer à la coopération avec ce pays en favorisant l'établissement de liens plus étroits entre le système d'échange de quotas d'émissions de l'Union et les systèmes régionaux ou fédéraux d'échange instaurés aux États-Unis » et « observe à cet égard combien il est important de garantir des normes et des critères d'évaluation communs à tous les marchés émergents en matière d'échange de quotas d'émissions, afin d'éviter les obstacles réglementaires dans ce marché émergent ». Respirez ! Ca y est, c’est passé. Allez encore une dose et c’est fini. Le texte « Salue l'accord SWIFT ». Je passe le reste pour ne pas vous infliger trop de longueurs techniques. L’essentiel est dit. Le projet de grand marché transatlantique marche à grand pas. La droite adore. Les socialistes et le Verts couvrent avec zèle l’opération. Tout ce petit monde se tait sitôt rentré en France. L’Europe nous protège contre la connaissance de ses turpitudes.

Les USA sont la source des dangers essentiels de notre époque. J’ai longuement décrit, dans mon antépénultième note, la situation explosive qui est créée par l’emballement de la machine à fabriquer des dollars dont la valeur ne repose absolument plus sur aucune contrepartie matérielle. Le 18 mars 2009 est la nouvelle date symbole de la période ouverte par la liberté prise par les USA de se racheter eux-mêmes les titres de leur propre dette. C’est la deuxième étape d’un mouvement commencé le 11 aout 1971 lorsque le président Nixon décida que le dollar n’avait plus de contrepartie en or comme c’était le cas jusqu'à ce jour là. La semaine passée, les USA ont procédé pour la deuxième fois à une opération massive de rachat de leur dette. Deuxième dose massive d’une drogue mortelle. Je ne reviens pas sur ce que j’ai déjà décrit à ce sujet et que l’on peut aller lire. Je n’y reviens que pour montrer comment s’illustre ma thèse selon laquelle notre pays, et l’Europe n’ont aucun intérêt à rester plus longtemps amarré au vaisseau en perdition que sont les USA. Les signes de cette perdition sont évidemment la baisse progressive de la production réelle aux USA. J’ai lu l’autre jour au détour d’une analyse économique une démonstration absolument stupéfiante d’un drogué de l’économie du crédit permanent tel que la pratique les USA. Un raisonnement cent pour cent tordu. On y lisait que la masse d’argent injecté par les USA, bien sûr, ne donne pas de résultat direct puisque tout part dans la bulle et la spéculation. Mais, disait l’auteur, ce n’est pas grave car les cours de bourse se mettent à monter. Ce qui s’est vérifié en effet. Et si les cours de bourses augmentent, disait-il, même pour des raisons spéculatives, c’est le patrimoine des ménages qui possèdent ces titres qui augmente. Donc cela les rassure. Le moral s’améliore. Et leur capacité d’emprunt pour consommer s’accroit puisque leur patrimoine grandit tout seul. Et hop, passez muscade, la partie de Monopoly continue. Entre le treizième et le dixième étage, l’homme qui tombe dans le vide peut dire : « pour l’instant rien de trop grave ».

C’est cette menace qui fait  l’arrière plan du sommet du G20 de cette fin de semaine à Séoul. C’est une vue de l’esprit de lire la crise en cours comme un affrontement entre chinois et américains.. C’est la lutte, entre ceux qui épongent le papier bidon des USA et ces derniers, qui donne son sens à ce qui se passe. Le reste est la série des conséquences directes et indirectes de cette cause initiale. Quoiqu’il arrive bien sur la réunion de Séoul devra donner l’impression que la situation est « désormais » totalement sous contrôle. Alors que la crise financière s’approfondit, on mettra en avant le nombre des cataplasmes déposés sur la jambe de bois pourrie du système mondial. Il est plaisant d’apprendre par le journal « Le Monde » que la première tâche du G20 « sera de convaincre ses membres de surveiller de près leurs déséquilibre macro économique, par exemple la solidité de leur dette ». On se demande en quoi cela pourrait bien consister s’agissant des USA. Le second thème, nous dit-on, sera celui de la gouvernance du FMI. Trop drôle ! Cette institution a-démocratique se « rééquilibre ». Traduction : les européens transfèrent une partie de leurs quotas et de leurs droits de vote. Juste 6%. Mais les Etats-Unis ne bougent pas d’un pouce et leur droit de veto sur les décisions reste intact. Bravo pour la réforme de démocratisation attribuée par ses partisans français à Strauss-Kahn, le directeur du FMI. Le reste est de la flute. Un bavardage est prévu sur l’aide au développement et le changement climatique et une séance de vaudou pour désembourber l’offensive mortelle de l’OMC et de son président Pascal Lamy. Le grand frisson sera le moment de la validation des décisions concernant le fonctionnement du système financier. Pour mieux résister au crise les banques devront augmenter leur ratio de fonds réels (si cet adjectif a un sens dans cet univers là) par rapport à l’encours de leurs prêts. Pour pouvoir prêter cent chacune devra avoir huit en caisse. Les banquiers hurlent. Nous, nous sommes consternés. Comment réplique-t-on au fait de perdre 82 euros avec 8 euros en poche ? L’avantage de la discussion c’est qu’elle va permettre de faire la liste des banques qui du fait de leur taille, si elle faisaient défaut, ferait s’écrouler le système mondial. Parmi elles la BNP et la Société Générale. La mauvaise nouvelle c’est que c’est celle là qu’on connait. La bonne c’est que c’est celle-là qu’on connait et qu’on a sous la main. Donc une partie du mur de l’argent est à portée de la pioche de la révolution citoyenne. Avis aux amateurs qui nous chercheraient des poux dans la tête le moment venu.

Ici où je me trouve en écrivant ces lignes, au parlement européen de Bruxelles, nous avons eu aussi droit au grand débat sur le nouveau dispositif organisant la surveillance du système financier des fonds de placement et autres produits « d’épargne ». Date d’entrée en vigueur à partir de 2013. D’ici là serrez les dents ! Ensuite faites comme si de rien n’était car le dispositif est une passoire. Il marque la victoire du lobby de la finance contre la première tentative pour établir quelque part un contrôle sur les hedge funds et autres produits déflagrateurs. Mais les uns sont totalement contre parce que ce serait trop et les autres parce que c’est loin d’être juste assez. Le ministre du gouvernement belge s’en réjouit. La Belgique préside l’union en ce moment, même si elle n’a plus de gouvernement depuis trois mois. Ca n’empêche pas le monsieur de causer : « Peut être est-ce une façon belge de penser, mais si les uns et les autres n’en veulent pas pour des raisons inverses c’est sans doute que nous avons trouvé un point d’équilibre » ! C’est avec ce genre de pratiques que ce monsieur et d’autres ont amené leur propre pays au point où il en est. Le ministre lui-même représente un gouvernement qui n’existe plus depuis les élections il y a plus de trois mois mais qu’aucune coalition n’arrive à remplacer. Une vraie recommandation. 

Vendredi 12 novembre, Jean-Vincent Placé, secrétaire national des verts, a clairement et complètement désavoué Cohn-Bendit. J'en suis très heureux. Voici le décryptage intégral du moment de son entretien avec Christophe Barbier à mon sujet sur LCI:

"Christophe Barbier: Daniel Cohn-Bendit accuse Jean-Luc Mélenchon de labourer sur les terres du Front National. C'est un dérapage verbal de Dany ou vous êtes d'accord ?

Jean-Vincent Placé: Moi je pense que Jean Luc devrait être attentif à être moins populiste dans ses propos. Après Jean Luc est un homme de gauche, c'est un homme sérieux, il n'y ni raciste, ni antisémite, ni à la lisière de l'extrême droite. Je pense plutôt d'ailleurs qu'il est dans une orientation stratégique qui ressemble à celle des leaders populistes de gauche en Amérique du sud.

Christophe Barbier: Type Chavez ?

Jean-Vincent Placé: Voilà type Chavez, type Morales.

Christophe Barbier:  Ca peut servir la gauche ça ?

Jean-Vincent Placé: Je pense que Dany devrait éviter de trop diviser à gauche aujourd'hui. Voilà, il faut porter le débat sur le fond. Il y a des choses qui nous différencient du Parti de Gauche c'est évident. La vision internationale qu'il a, pragmatique excessivement, par exemple. Ou la planification écologique qui est un mauvais terme je pense et qui ne correspond pas à ce qu'est d'ailleurs l'écologie qui ne peut pas être planifiée. Il y a des sujets de fond avec Jean Luc Mélenchon. Mais je dis tranquillement que pour ma part je préfère de très loin Jean Luc Mélenchon à Martin Hirsch."


429 commentaires à “Entre Cohn-Bendit et G20, pluie de mensonges dangereux”

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 »

  1. 51
    Lentendu dit:

    Ce n'est pas bien Monsieur Mélenchon d'effrayer tout ce beau monde !
    DCB aura sans doute négocié son compliment à votre encontre en échange d'un poste de commentateur de foot.
    Plus sérieusement... malheureusement toutes ces vomissures ne font que confirmer qu'ils tremblent de plus en plus !
    Peu être qu'ils ont enfin lu votre dernier livre !
    Il suffit de consulter les coms dans les differents forum relatant ces immondis à votre encontre : tous sont unanimes pour condamner ces lâches et laquais !
    Vous êtes de plus en plus lu et commenté : encore un signe !
    Un grand Merci et vivement le vrai combat dans les urnes !
    continuez !
    Que se vayan todos !

  2. 52
    monpostdemocrate dit:

    cher jean luc ,
    dans l'ambiance politique actuelle
    je ne suis pas loin de penser que des propos insultants, outrageants, ou diffamatoires dirigés vers une personne exerçant une mission publique, hors le cadre de divertissements humoristiques et donnés comme tels, devraient faire l'objet d'une riposte judiciaire immédiate de la part de l'offensé si l'offenseur ne s'excuse pas publiquement, car on ne s'accommode pas de blessures de l'âme et les insultes en font partie ; tout préjudice mérite d'être réparé c'est un principe de responsabilité sociale. D'un autre coté une insulte qu'on assumerait on peut imaginer d'avoir envie d'en risquer une de temps en temps, mais c'est un terrain glissant, ne croyez vous pas?

    Votre campagne politique sera difficile: ne vous laissez pas insulter et recadrez tout propos qui vous déshonore, quelque soit sa gravité : vous êtes qualifié de tribun du peuple, vous même vous le revendiquez, pour quelles raisons ne vous placeriez-vous pas sous la protection de la justice républicaine de votre pays.

  3. 53
    obelix dit:

    bonjour,
    1) Je suis suffisamment âgé pour dire que dans Cohn-bendit, il y a Cohn.. et que pour ce qui le concerne il n'y a pas d'âge pour devenir un trou du cul... ça c'est fait!
    2) Stupeur: Je viens de voir un sondage qui donne Fillon à 51% devant Martine Aubry à 49% pour 2012.
    La droite vient d'en mettre plein la tronche aux français malgré des semaines de manifestations et tout de même, un français sur deux est prêt a pointer ses fesses et fournir la vaseline...
    Si ce sondage se confirme, je suis désolé, mais je déchire ma carte d'électeur, ça devient" indémerdable" ce pays.

  4. 54
    Yves Resse dit:

    Chers amis,
    Vous qui lisez ce blog, êtes en général des personnes bien avisées. Vous vous intéressez de près à la politique. Vous analysez et vérifiez les informations. Vous déjouez les pièges de ces "journalistes" qui n'en ont que le nom. Vous êtes convaincu de tenir avec le PG une solution et un espoir pour l'avenir. Très bien ! Mais que faites vous de tous ces concitoyens (pas ceux qui sont déjà engagé dans un parti) à qui l'on rabâche à longueur de journée des "conneries" et qui lorsqu'ils ont un moment pour discuter ne veulent plus entendre parler de politique, ou qui, s'ils le veulent bien, sont tellement désinformés que c'est vous qui perdez votre temps.
    Le plus difficile en général est de leur faire comprendre que le PG n'est pas une dictature à la soviet.
    Exemple de difficulté (restons basique et parlons salaire) : salaire maximum limité à 20x le plus petit, combien sont concerné ? Aucun en général, mais cette limite (que je trouve déjà indécente) est souvent perçue comme une atteinte aux libertés individuelles.Les comparaisons avec Georges Marchais rappellent trop de mauvais souvenirs. Le peu de représentants du PG déjà connus, n'arrange rien. Il faudrait qu'une partie du PS, les vrais socialistes fassent le bon choix et rejoignent massivement le PG, autrement 2012 est trop près, ne rêvons pas trop.
    Mais je garde espoir, les dégâts du capitalisme feront le reste !
    Qu'ils s'en aillent tous !

  5. 55
    marietta dit:

    Certains voient que vous leur prenez la vedette, dans le bon sens. Alors là, ça ne va plus. Ils ne peuvent accepter que des vérités soient avancées par vous. Ils veulent en effet vous destababiliser. Il faut les calmer. Déposez plainte comme ceux qui vous accusent d'être un fasciste comme le Pen. Mais ils n'atteindront pas vos fans et nous continueront à vous soutenir, vous êtes dans le vrai.

  6. 56
    tagore dit:

    Les propos de Cohn Bendit sont particulièrement écoeurants dans le contexte actuel!Pourquoi n'a -t-il pas eu de tels anathèmes pour les propos de Sarkozy cet été qui,eux,émanaient de la plus pure extrème droite!
    Pour mon avis,le masque des défenseurs du oui au traité de Lisbonne tombe.On peut constater ce que ces personnes défendaient!Tout ce que les peuples de l'Europe rejettent et dont ils souffrent.Le viol de la démocratie minimum,lors de cette affaire,aura été significatif de la situation actuelle.Pour finir et résumer j'ai toujours voté et fait barrage au front national,donc je voterai pour vous lors des prochaines élections!Et je pense que plus tous ces pseudos politiciens de "gauche"mentiront et insulteront et plus vous aurez de voix car cela ne peut que susciter une telle réaction tellement les ficelles sont grossières.
    Tous ces ennemis et ces propos lâches crédibilisent d'autant votre action.

  7. 57
    Christian dit:

    Huchon et Cohn Bendit espèrent exciter le réflexe anti-fasciste du peuple de gauche en rapprochant grossièrement Le Pen de Mélenchon. Ce n'est que parce que ce dernier est le seul capable de ramener la classe ouvrière et employée aux urnes de gauche en France et probablement en Allemagne, par effet de co-entraînement, et d'une façon qui pourrait bouleverser le paysage politique auxquels ces "belles personnes" ont intérêt : les classes laborieuses ou chômeuses qui ne votent pas ou qui votent Le Pen, au fond ça les arrange beaucoup.

    Tous ces gens qui ne votent plus ont compris depuis longtemps que la "gauche de salon" imposée par les médias ne fera rien pour eux, au contraire. Ceux qui votent FN ont cru ainsi sauver les meubles en croyant ainsi s'opposer à une mondialisation qui dévalorise leurs personnes.

    Aux premiers, il faut expliquer de façon crédible comment rétablir la liberté et l'égalité pour tous en commençant par la mise en œuvre d'une nouvelle constitution, qui n'exclue pas le peuple des décisions collectives une fois qu'il a élu son monarque pour 5 ans. Car la situation dans laquelle nous sommes ne vient pas d'une puissance qui nous serait supérieure collectivement, mais du consentement à se soumettre aux puissances financières. (Consentement qui vient précisément du fait qu'on croit que la puissance du peuple n'est rien au regard de la puissance financière).

    Au seconds, il faut demander ce qu'a apporté le vote Le Pen, c'est-à-dire nationaliste : cela a certes amené la droite à renforcer ses tendances sécuritaires et même une certaine gauche à faire de la surenchère, pour finir par se droitiser, mais qu'en a-t-il été de l'emploi et des conditions de travail ? Sont-elles revenues à la décence ou ont-elles empirées ces dernières années ? En droitisant la politique française, le vote à 15% en moyenne pour Le Pen a amené toutes les régressions que l'on connaît pour ceux qui ne vivent que de leur travail...

  8. 58
    jihel dit:

    J'ai 61 ans et je sais pour l'avoir vécu qu'il y eu en 68 deux mouvements:
    1)Le mouvement étudiant très influencé par DCD.Son idéal était de jouir sans entraves.DCB méprisait les revendications des ouvriers prétendument embourgeoisés.Les pauvres bougres pensaient plus à leur salaire qu'à leur libido !
    2) Le mouvement ouvrier qui obtint plus de 30% d'augmentation du smic, au risque de mettre en péril l'économie,les droits syndicaux, le paiement des jours de grève etc...
    Croyez-moi que le grand capital tout en jouissant sans entrave, se voyait frappé où cela fait mal.
    Le pouvoir a vacillé et a été sauvé par les manœuvres de Mitterand au stade Charléty.
    La lutte de classe existe.Le peuple ,abusé par le PS et la droite, assommé en tout se réveille.
    Le PS et l'UMP rêvant d'une situation à l'américaine: un coup moi, un coup toi sont déboussolés.
    Haro sur le populo ! Haro sur Jean-Luc Mélenchon !
    Retroussons nos manches,levons la tête et le point.
    Jean-Luc Mélenchon on est avec toi car tu es avec le peuple!

  9. 59
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:

    @ 53 - Obélix

    "Je viens de voir un sondage qui donne Fillon à 51% devant Martine Aubry à 49% pour 2012".

    Un sondage de la boîte de Mme Parisot ou d'Opinion Way ?... Ou un vrai sondage ? :-)

    D'un autre côté pas de quoi surprendre. Ils ont la même position sur les retraites et pas mal d'autres choses en commun (leur admiration pour DSK notamment), comment choisir ?...
    Et je suppose que dans cette configuration de 2ème tour, ce qui justifiera ces chiffres ce sera l'abstention qui battra tous les records une fois de plus.

  10. 60
    Humaniste dit:

    Je n'en démords pas JL. Mélenchon dérange de plus en plus et les tireurs des ficelles de la marionnette "capitaliste" font feu de tout bois pour déstabiliser notre Jean-"Lula"national !

    Chez drucker il a mis les points sur les I "il rendra coup pour coup" ; super et je pense qu'à force, les journaleux "poudrés" (j'ai bien aimé le terme) vont mieux vérifier leurs sources dorénavant.

    Depuis que le blog existe je ne regarde quasiement plus les infos TV ! car il faut lire la "tartine" des infos sur le site.

    A quand le prochain auditorium ?

    Ah j'allais oublier : l'aboyeur soixante-huitard est avant tout anti-communiste primaire ceci expliquerait-il cela, car en déstabilisant Jean-Luc Mélenchon il affaiblirait le Front de Gauche et encore plus le PC ; CQFD ! La voie serait alors toute tracée pour un PS en alliance avec Europe Ecologie. Très bien de demander à Cécile Duflot de se positionner sur les déclarations de cet individu.

    MERCI Cher Jean-Luc de tout votre investissement au service d'une cause si noble.
    Cette opportunité devrait vous permettre de vous rapprocher encore plus de Stéphane Hessel qui, si mes souvenirs son exacts, était assez sensible aux thèses d'Europe Ecologie aux dernières élections. Avec cette déclaration de DCB va-t-il cautionner un tel linchage ?

  11. 61
    Emmanuel l'Echassier dit:

    Ah, que c'est bon : tout ce foin, toutes ces attaques, je bois du petit lait (peut-être pas pour vos nerfs mis à l'épreuve monsieur Mélenchon, notre camarade de combat, mais tenez bon).
    Du petit lait car Daniel Cohn Bendit se ridiculise de lui-même. Son attaque ne tient pas debout (les "boches", la "grande France", etc.) et ses allégations vont s'effondrer d'elles-mêmes et révéler que la haine et la violence ne sont pas du coté que l'on pense.
    Ces attaques expriment la panique, l'hystérie (une perte de contrôle insupportable) : celle de voir revenir la bonne vieille séparation Gauche-Droite, avec sa lutte des classes, celle qui ferait enfin revoter les absentionistes !
    Le peuple a la tête plongée dans la soupière, remplie du potage que l'on nous sert depuis des années : les sociaux-démocrates sont "de gauche" et les gens de droite peuvent être sociaux-démocrates à leurs heures perdues. Foutaises : tous ceux qui se rallient au capitalisme sont de droite, point.
    La tête sort de la soupe; elle est froide, recrachons-la.. Le peuple s'ébroue et commence à regarder autour de lui. Il est en train de reprendre à son compte les idées de gauche, ahhhhhhhhhh, horreur, malheur !
    Naturel que l'oligarchie réagisse, non ?
    Le combat est enfin déclaré dans les pensées et les cœurs contre le capitalisme, par le peuple...et cela est délicieux.
    Bon appétit !

  12. 62
    FF dit:

    Jean-Luc,
    Si Cohn-Bendit est si bien vu des grands médias, c'est sans doute qu'ils le jugent inoffensif, voire qu'il peut leur rendre quelques services à l'occasion.
    Courage, et dis toi que ce procédé qui est utilisé contre toi par Huchon, Cohn-Bendit et les autres ne leur a pas réussi lors du référendum sur le TCE.
    Amicalement,
    FF

  13. 63
    Hold-up dit:

    Prière de considérer les sondages comme de la propagande Sarkozyste et de n'y apporter aucun crédit.
    Ceux qui tiennent ces officines de propagande sont payés pour dire ce que le pouvoir veut entendre.
    On ne va pas tomber dans ce piège ici sur le blog de JL Mélenchon. Nous ne sommes pas nés de la dernière pluie.

    Il n'est tout de même pas difficile de voir que depuis que la côte de popularité s'effondre pour Nicolas Sarkozy la propagande agite son jumeau pour faire diversion. Ce dernier sondage s'apparente après le vote de la loi sur la contre-réforme des retraites à une grossière campagne de propagande politique. Rien de plus et rien de moins. N'en faisons pas tout un fromage. On nous ressert le bipartisme éculé comme en 2002 pour conjurer les mauvais sorts. Rien n'est écrit tant que nous n'écrivons pas nous même la partition.

    En 2012, au second tour : Le Front de Gauche.
    Point barre.

  14. 64
    leorosso dit:

    Bonsoir à tous, il est indispensable de réagir aux propos extravagants tenus par ce pauvre vert en quête de sensationel. Visiblement les propos tenus ce matin-là devaient être le résultat de plusieurs verres absorbés la veille. Propos tenus, hélas devant un autre sinistre ver médiacrate. Il faut dire et écrire à ces deux v... qu'ils ont la consistance de l'écume. Une fois la vague qui les porte échouée sur la grève, plus personne ne se rappellera qu'ils ont existé.

  15. 65
    Vincent dit:

    il existe une maxime pour décrire les attaques de es gens la, une maxime d'enfants...
    "c'est c'ui qui dit qui est"

    On à tendance à voir chez les autres, ce qu'on se cache soi même.
    Vous pouvez vérifier par vous même, quand une personne vous énerve, que vous lui trouvez un défaut cherchez bien, y'a de très forte chance que ça soit juste le reflet qui vous est renvoyé que vous n'appréciez pas.

  16. 66
    Lorenzolamas dit:

    Voici une vidéo qui vous fera réfléchir a propos du sieur Cohn Bendit....
    http://www.dailymotion.com/video/xck0po_journal-la-decroissance-qui-est-dan_news

  17. 67
    Antonio dit:

    Daniel Cohn-Bendit a fait son numéro en mai 68 et bien d'autres depuis. Je crains que l'on lui prête plus d'importance qu'il ne mérite. Malgré son âge et son parcours de pitre agitateur de la politique,il ne murit ni comme politicien ni tout simplement comme bonhomme. Depuis longtemps que je ne me fais plus d'illusions à son égard. Il était prêt à pactiser avec Bayrou et vendrait son âme au diable. Il n'y a pas grand chose à espérer d'un tel personnage, fortement controversé même parmi ses coreligionnaires.
    DCB conserve néanmoins un certain pouvoir de nuisance. Faut-il pour cela lui faire un procès en justice? Sa réputation n'étant plus à faire ça ne vaut peut-être pas le coup, Jean-Luc jugera. Je reste tout de même un peu interloqué par le niveau de l'attaque en question.
    Comme Obélix du commentaire 53 j'ai bien envie de ne plus aller voter si rien les prochaines présidentielles ne dégagent pas une alternative crédible. Après ce que Sarko and Co on fait du référendum sur le projet de traité européen il faut un virage politique sans ambigüité aux élections. Autrement il ne reste qu'à attendre le déluge, C'es...ou passer au cran du dessus, mais alors.., bonjour! Se sera peut-être les deux. Belles perspectives pour nos gosses....

  18. 68
    bastille dit:

    La répugnante accusation de monsieur Huchon reprise en écho par monsieur Cohn-Bendit et répercutée par le journalisme de marché qui ne s’indigne que lorsque les intérêts des puissants sont en cause mérite réflexion.
    L’un et l’autre cherchent délibérément par un moyen des plus abjects à tenter de salir une personnalité qui leur fait de l’ombre dans la perspective 2012 qu’ils s’imaginaient quasi acquise pour eux.
    Cohn-Bendit fait chorus pour enfoncer le clou sur le principe « calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose » mais n’a-t-il pas aussi pour but d’avancer une identité de vue pour un accord EE/PS ?
    Il va de soi qu’il ne viendrait à l’esprit de personne de qualifier ces beaux messieurs de populisme, leurs positions constantes contre l’avis clairement affirmé du peuple en témoigne : traité de Lisbonne, retraites…. Dans leur hargne, ils n’hésitent même pas à faire de la publicité à un sinistre chef d’extrême droite dont nos manifestations avaient balayé toute présence.

  19. 69
    VERGNES dit:

    Bien évidemment les propos de DCB sont à l'image du personnage, fort en gueule, spécialiste de la petite ou de la grosse phrase et spécialiste du buzz...pourvu que l'on parle de lui et uniquement de lui.DCB fait du DCB

    Ces propos ne sont pas seulement condamnables, ils sont avant tout faux politiquement sur la caractérisation du PG.

    Mais comme sur ce blog je ne n'ai pas l'habitude de faire des propos laudateurs, je me permet de faire une remarque et 2 rappels. (libre au modérateur de passer ou non ce post)

    1) A trop vouloir faire du buzz, on s'emprisonne dans un personnage qui de temps à autre (très souvent pour DCB) peut amener à faire dire n'importe quoi.

    2) Je rappelle qu'après les Européennes Jean-Luc Mélenchon a déclaré que le NPA portait la responsabilité de l'élection de députés du FN au Parlement Européen. Dans la mesure où un score théoriquement plus élevé FdG/NPA n'aurait pas permis l'élection des députés FN.
    Inutile de dire que ces propos sont blessants pour les militants NPA, et que c'est difficile à digérer pour un courant politique qui a toujours été idéologiquement et physiquement en première ligne contre les fachos.

    3) Durant les régionales, Jean-Luc Mélenchon a fait une proposition d'alliance à DCB au 2éme tour avec Europe Ecologie pour passer électoralement devant le PS pour constituer les exécutifs. DCB a refusé, et les Verts ont repoussé toute entrevue avec Jean-Luc Mélenchon (Voir son blog).

    En conclusion, je pense que Jean-Luc Mélenchon ferait bien de revenir à l'essentiel (construire une gauche anticapitaliste) et pour ce faire ne pas se tromper de partenaire au risque de faire capoter l'émergence d'une gauche anticapitaliste qui ne peut se résumer à l'échéance 2012. C'est un travail long et patient, qui ne laisse pas de place à l'improvisation ou aux déclarations à l'emporte-pièce et ne se fera pas d'un simple coup de baguette magique électorale.

  20. 70
    Mayie-feueMarie dit:

    59
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:
    12 novembre 2010 à 0h44

    @ 53 - Obélix
    "Je viens de voir un sondage qui donne Fillon à 51% devant Martine Aubry à 49% pour 2012".

    Un sondage de la boîte de Mme Parisot ou d'Opinion Way ?...

    Nous sommes en pleine guerre économique...qui dit guerre dit propagande et désinformation...
    Les coups ne sont pas finis ; ils ne font que commencer...
    C'est dans ces périodes troubles qu'un tri se fait tout seul, entre les vrais et faux amis...
    Et que l'on voit les personnalités qui ont de la tenue et celles qui n'en ont jamais eu...
    Ceux qui ont de la tenue : Stéphane Hessel, Walter bassan "retour en résistance"...(pour donner des exemples clairs)...
    Et les personnes qui ont quitté le PS, pour fonder le PG : c'était faire preuve de courage. Le blog du PG Front de Gauche est un lieu, où les personnes intervenantes ont des convictions de Gauche, ne sont pas des pipoles, sont proches d'un idéal...
    Le PC y est inclus : entendu un Mermet,mercredi 10 novembre, de derrière les fagots sur Jaurès, livre de Charles Silvestre : Jaurès, la passion du journalisme.Là aussi, quel exemple.
    Oublions les autres.
    Ils ne sont pas dans la justesse.

  21. 71
    Zora dit:

    Cher Jean-Luc,

    Vos propos "jambes coupées", "nausée", "écoeuré", après tant d'années dans le marécage politique, témoignent bizarrement de votre foi en l'Homme. Seule la haute idée que vous vous faites de l'Etre Humain, la volonté de vous appuyer sur ce qu'il a de meilleur en lui, l'appel à l'intelligence des citoyens... expliquent, pour moi, votre étonnement devant tant de bassesses. Bassesses de laquais pourtant prévisibles et en adéquation avec la défense des intérêts de leurs Maîtres.

    Ce n'est que le début, ils se battront jusqu'à la dernière goutte de sang pour garder leurs privilèges. Croyez les capables du pire, c'est votre meilleure protection.

    "...dérapage... en réalité une méthode de combat" : seulement une nouvelle étape de "la lutte finale" que d'autres patriotes, partisans, camarades ont déjà menée avant vous, avant nous. Etape après étape jusqu'à la victoire de la justice sur l'oppression. Votre force est dans la justesse de votre combat.

    Ils ne lâcheront rien... nous non plus !

    Vive la France libérée de ses prévaricateurs ! Vite la Révolution Citoyenne !

  22. 72
    Mayie-feueMarie dit:

    Au sujet du GMT et de l'OTAN (avec mise en commun des armées britannique et française)...ils mettent les bouchées doubles, ayant le feu aux f------, étant donné la crise qui abat les masques de la société idéale US, et l'effet répulsif qu'il y a au niveau de la population, à être engagée dans une politique, qui a prouvé qu'elle était mortelle pour le plus grand nombre.(Pays d'Amérique du Sud, UE / économie/privatisations/capitalisation), et les guerres en Asie Centrale et au Moyen Orient...=) ce système nous menant au chaos, tente le passage en force...
    Ceux qui disent une chose ici et votent le contraire au Parlement Européen (PS, EE me dérangent).
    J'ai vu une pétition à signer sur Médiapart, partie non payante, par rapport à la demande d'un referendum...qu'en est-il ? Où en est-on à ce sujet ?
    Merci.

  23. 73
    liriac dit:

    Tout mon soutient M.Mélanchon. M.Cohn-bendit est tout de même l'un des politiques depuis longtemps insaisissable de part ses contradictions. Vous qui êtes homme politique cela m'étonne que sa bonhommie teinté de rouge, vous ai laissé pensé qu'il était assez stable politiquement. Cohn bendit est un centriste d'accord avec tout le monde et contre tout le monde: un jour ceci, un jour cela... revisionner tout ses écrits, discours, débat (son dernier avec royal il ne sait même plus quoi dire, j'y crois j'y crois pas!) c'est du gloubiboulga rouge ou vert j'en distingue même mal la couleur prétendu parfois. Certains journalistes français on dû lui faire l'histoire de votre politique et en même temps lui dire que le front de gauche prenait de l'ampleur au détriment de E.E. et du P.S., surtout d'E.E. médiatiquement c'est criant; du coup il a démarré au quart de tour comme souvent, sans que l'on en comprenne la rationalité.

  24. 74
    Gilbert Duroux dit:

    Puisque le frère Cohn-Bendit veut jouer ce jeu là, va-t-il falloir ressortir ses vieilles casseroles pour lui faire fermer son claque-m**** ? Est-ce que ça fait partie de sa repentance, est-ce pour faire oublier son passé de négationniste du temps de la Vieille taupe de Pierre Guillaume, que Gaby Cohn-Bendit, soutien de Rassinier et Faurisson invente aujourd'hui des Le Pen imaginaires ?
    Pour les plus jeunes, regarder les noms cités dans Wikipédia, vous serez édifiés.
    Si vous voulez prendre des raccourcis, un article résume le parcours du bonhomme.

  25. 75
    Juy raphaël dit:

    « Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. À te regarder, ils s'habitueront » (René Char).

  26. 76
    Cyril dit:

    Bonjour,

    je pars au boulot avec cette citation de Ghandi d'un commentateur précédent :

    "D'abord ils vous ignorent, ensuite ils vous raillent, puis après ils vous combattent, et enfin vous gagnez."

    Que le combat commence.
    L'argumentaire est prêt, les langues se délient, les cœurs s'accrochent, l'union émerge, la révolution citoyenne est en marche!

  27. 77
    campusliber dit:

    Impressionnant ! Je ne savais pas que Jean-Luc Mélenchon était mort.
    Je veux dire, autant de lauriers, autant de louanges, autant de dévotion, tiens, c'est pas rien, on se croirait dans une cérémonie à la mémoire de Frèche !
    Cette béatitude est exaspérante...

  28. 78
    Michèle dit:

    Oui, nous apprenons à savoir y faire avec les réactions intempestives des uns et des autres à la lecture de votre livre parce qu'il se vend comme du bon pain, qu'il se lit vite et bien et qu'il ne fait pas dans la dentelle.
    Ce qu'ils découvrent, certains, c'est un autre monde, inimaginable pour qui s'est pris au jeu des semblants dans un monde donné, un monde sous contrôle.
    Au final ce qui vous est reproché c'est d'oser, oser ce qu'une image de rebelle qui tient tête aux flics n'ose pas parce qu'il faut un homme pour habiter l'image, un homme qui ne fait pas semblant d'être révolutionnaire, un homme qui l'est, fort d'une souffrance dépassée, créative de liberté.
    Votre livre c'est le souffle vivifiant de la liberté que chacun reconnaît en tournant les pages.

  29. 79
    Papa dit:

    Cette olibrius a peur!
    Peur de voir que les arguments de Mélenchon interrogent les partisans d'Europe-Ecologie.
    Avec toutes les conséquences d'un renversement de tendances.
    Alors il emploi les vieilles recettes.Bien connu des militants du PCF!
    Vous savez ce que disait les mecs de droite:"Les communistes ne votent pas en France,ils votent à l'est" arguments de la belle époque des années 60!
    Ils rejoint ceux qui écrivaient sur leurs affiches pendant la 2ie guerre mondiale"Communistes?Nicht Françouse"!
    Jean-Luc est aujourd'hui dans le collimateur de cette fange.Cela prouve leur peur!
    D'ailleurs ils se gardent bien de publier des sondages sur la montée de notre "Front de Gauche"!
    Ils craignent d'avoir à publier un songage à 2 chiffres!C'est leur hantise!
    Bien entendu il convient d'enfoncer le clou,en offrant une véritable perspective au peuple travailleurs.
    Que Cohn-Bendit rejoigne le camp des ultras-libéraux n'est pas une surprise.Chez lui c'est viscéral!
    Mentez,mentez,il en restera toujours quelque chose!
    Au fait que doit en penser la candidate des écologistes?

  30. 80
    campusliber dit:

    Je pense qu'il importe de défendre Cohn-Bendit.
    Que des hommes politiques se balancent des "petites phrases" par média interposés, qu'ils se répondent, soit.
    Mais cette polémique apparente ne doit pas dégénérer, avec le "soutien" des commentateurs à un billet, somme toute, inutile, du moins dans les réactions qu'il suscite.
    Cohn-Bendit incarna les vingt ans de toute une génération. Il cristallisa autour de lui les mécontentements et les espoirs. Nous étions tous des juifs-allemands.
    Il défend aujourd'hui un pré qui est loin d'être carré, mais à géométrie variable. Soit. On peut lutter contre cela, ou partager sa conception du point remarquable mouvant, mais les attaques ad hominem, les renvois aux marges de sa vie privée, la convocation d'un tribunal populaire au chevet de son histoire d'homme public, sont autant d'attitudes indignes, et pour tout dire dérangeantes.
    Il ne faut pas confondre les attaques, incessantes et justifiées, de Mélenchon contre les médiocres, et une querelle qui tourne au lynchage.
    Je ne suis pas un soutien inconditionnel de Cohn-Bendit, non plus que de Mélenchon. Le premier fut ma jeunesse, incarna des idéaux ; je découvre le second, et bien que membre du Parti de Gauche, je reste lucide, et prudent.
    Il serait de bon ton que Mélenchon intervînt pour faire cesser cet inutile débat, et restaurer l'image de son parti dont la bassesse et la bêtise étaient exclues ?
    Je me trompe ?

  31. 81
    Christine dit:

    Eva Joly, Europe Ecologie, vient de dire sur Canal+ qu'elle est d'accord avec DCB. Maintenant on est fixés sur la réponse de EE.

  32. 82
    Julien dit:

    Pour être précis sur Eva Joly, à la question "Aimez-vous le livre de Jean-Luc Mélenchon ?", elle répond "Non, je n'aime pas, trop violent" (c'est vrai, redonner le pouvoir au peuple, quelle violence...) et la journaliste lui demande alors "Pensez-vous comme DCB qu'il se rapproche de l'extrême droite ?" et elle répond immédiatement "Oui".

    Je pense que l'extrait est ou sera disponible sur le site de C+.

  33. 83
    yves le henaff dit:

    L'Humour, La Vérité et Mélenchon

    Il faut dire les choses comme elles sont:
    1-- Mélenchon n'est pas un internationaliste
    2- Mélenchon est un Patriote
    3- Mélenchon est un homme de gauche qui n'est pas internationaliste et est un patriote; c'est tout. :-)

    Je crois, quant à moi, que le débat en France est pourri, pollué...
    yves le henaff

  34. 84
    gerlub dit:

    Bonjour,

    Si les commentaires d'E. JOLY concernant Jean-Luc Mélenchon, ce matin, sont scandaleux, il n'est pas certain qu'elle soit en accord avec la majorité des Verts (je ne parle pas ici d'EE).

    Mon cher Jean-Luc Mélenchon, tu deviens dangereux pour bcp de monde à gauche d'une part et dans le "captage" de l'électorat populaire dont tout le monde se foutait jusqu'à présent, d'autre part. Même UMA commence à avoir des doutes!

    Je pense que c'est une donnée fondamentale dont il faut tenir compte!

    Hasta la victoria ! siempre

  35. 85
    loiis dit:

    Eva Joly vient de soutenir les propos de Daniel Cohn-Bendit dans le "j'aime/j'aime pas" de la matinale de canal+.Je me demande une chose après avoir lu "qu'ils s'en aillent tous". Que trouvent-ils de commun entre les idée du PG et du FN? rien. Donc ne pouvant attaquer cet angle ils dénonce "la chasse sur le terrain du FN". En clair ils accusent le PG d'intéresser ceux qui déçus des partis politiques traditionnels se sont tournés vers l'extrême droite par dépit ou colère plus que par conviction. Ils accusent le PG de savoir faire ce qu'ils sont incapables de faire. Car ils se méprennent ou s'aveuglent sur la violence du capitalisme, qu'ils soutiennent. Face à cette violence, la fermeté de Jean-Luc Mélenchon est indispensable. C'est ce courage là qui leur manque tous et qui leur fait abandonner les faibles au chômage, à la précarité. Ils leur est plus facile de livrer à la vindicte un homme que d'analyser leurs actes et leur mots. Les terres du FN: les électeurs qu'ils sont incapables de convaincre et ont abandonné au FN.

    Daniel Daniel Cohn-Bendit et Eva Joly finalement s'insultent eux même en montrant qu'ils sont prêts à abandonner au FN un électorat au colère plutôt que de lui ouvrir les yeux. Il est vrai que pour éduquer cet électorat encore faudrait-il lui tenir un discourt cohérent et au moins commencer par lui dire qui les opprime. Chose que la la lâcheté n'autorise pas.

  36. 86
    zab dit:

    Pour répondre à obélix (53), je suis bien placée pour dire que les sondages sont faits exactement de façon à avoir les résultats qu'on veut : j'ai été sondée plusieurs fois. Un jour, on m'a demandé de classer les "politiques" par préférence. J'ai vainement demandé à ce qu'on rajoute mon préféré qui n'était pas dans la liste : "y'a pas de case pour ça" !
    Si ça se trouve le résultat de ce sondage est la réponse à la question "entre fillon et aubry, qui voyez vous comme président de la république ?" En fait, tout est dans la question, et après on intoxique les médias et le gens avec des résultats qui ne veulent rien dire, mais qui ont un vrai effet d'intoxication.

  37. 87
    jpduf dit:

    Il y a quelques années, on m'a raconté cette blague à prétention philosophique :

    "Trois hommes se retrouvent régulièrement dans un ascenseur et, durant la descente, systématiquement, l'un des trois crache au visage d'un autre. Celui-ci, sans rien dire, sort son mouchoir et s'essuie. Arrivés au rez-de-chaussée, chacun part dans sa direction respective.
    Et la scène, se répète... jusqu'au jour où le troisième, témoin de la scène, finit par s'exclamer : "Mais enfin, pourquoi ne ne réagissez-vous pas, Moi, à votre place, il y a longtemps que je lui aurais balancer mon poing dans la g.... !"
    Essuyant le dernier crachat, l'outragé répondit d'un ton doux : "Pourquoi voulez-vous, ce n'est pas mon problème, c'est le sien."

    Depuis, à chaque fois que je suis confronté au même contexte dans mon sacerdoce de maire, je pense à cette "blague"... et ça va beaucoup mieux !
    Penses-y Jean-Luc...

  38. 88
    hippolyte dit:

    Puisque vous parlez de la Belgique, très intéressant conflit social entre la Brink's (transports de fonds américain) et ses employés. L'employeur veut imposer un changement de contrat de travail aux travailleurs en les faisant passer à un statut plus défavorable (d'employé vers ouvrier) ce qui permet de les licencier plus facilement. Et la direction a bien l'intention d'utiliser cette faculté rapidement, bien sûr. Les travailleurs font grève car ils refusent assez logiquement ce changement. Et l'employeur met tout simplement en balance la survie de l'entreprise : "ou vous acceptez, ou on ferme"... pour sans doute rouvrir via une autre de ses filiales. La ministre de l'emploi a bien entamé une conciliation mais elle a déclaré n'avoir jamais été confrontée à une direction à ce point peu ouverte au compromis, malgré les propositions multiples des syndicats... Au fond, le conflit est le suivant : les travailleurs disent "on veut bien être licenciés mais aux conditions prévues dans notre contrat de travail" et la direction dit : "on va changer votre contrat puis vous virer pour moins cher, y a pas le choix" !

  39. 89
    le Prolo du Biolo (PG 69) dit:

    @ 80 - Campusliber

    Dit en substance: ménager Cohn-Bendit parce-qu'"il fut ma jeunesse, incarna des idéaux ".
    La nostalgie comme choix politique, en somme ?

    "Et ne pas faire d'attaque "ad nominem" contre lui".
    Je te suggère d'expliquer ça à ton ancien compagnon de route, sauf erreur c'est lui qui a jeté le venin, pas Jean-Luc. Avec une attaque "ad nominem" d'autant plus inacceptable, elle, qu'elle repose sur un mensonge éhonté.

  40. 90
    Catherine Jouanneau dit:

    "Labourer sur les terres du FN ? ". Si cela veut dire redonner espoir et confiance à une partie du peuple qui ne vote plus ou qui est tentée, par desespoir, par desillusion, de voter FN, alors oui, nous labourons et nous ensemençons avec des propositions concrêtes sur la planification écologique, le partage des richesses, la refondation des institutions, les libertés nouvelles à conquérir, la fin des discriminations.... C'est à voir ici et chacun(e) peut y contribuer:
    http://programme.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=section&id=1&Itemid=13

  41. 91
    jouchet dit:

    La soif de pouvoir alimente toutes les haines et nous n'avons pas fini de lire ça et là des insanités concernant Mr Mélenchon,cette gauche d'élites polissés va se déchainer d'içi quelque temps...Mr Mélenchon fait peur car il risque de faire bcp de tort à cette soi-disant gauche qui ne pense qu'à elle et à ses amis..

  42. 92
    Kergréach dit:

    Il me semble que le PG devrait se démarquer des autres parties en évitant toutes ces réactions épidermiques enfantines. Rendre coup pour coup OK mais pas en restant au niveau de l'attaque. Ne vaut-il pas mieux considérer que DCB est sincère mais mal informé et répondre sur ce plan ? Bref faisons du judo plutôt que du karaté; utilisons la force brutale de l'adversaire pour le soumettre par l'intelligence et ignorons les pulsions de notre cerveau reptilien qui nous poussent à mordre.

  43. 93
    Thaixl dit:

    Salut camarade Jean-Luc,

    Merci pour l'espoir que tu suscites auprès du peuple français qui se réveille... Ne baisse pas les bras. Le chemin est parsemé d'embûches, et personne n'a jamais dit que ce serait facile. Nombreux sont ceux qui vivent dans l'illusion du pouvoir, de l'argent. Certains ont tourné le dos à leurs idéaux.

    Tu n'es pas seul. Continue à t'entourer, à déléguer. La lucha sigue !

    La révolution citoyenne doit se faire dans la tête et dans le coeur de chacun de nos camarades endormis. Pour cela le PG et le FG doivent entamer un vrai travail d'éducation populaire. Pas seulement en reproduisant des discours (tes discours), mais en partant de la vie des gens ; de leurs difficultés, de leurs espoirs...

    Ils sont encore peu nombreux ceux de nos frères qui connaissent des luttes en Amérique latine autre chose que ce que les grands médias ont choisi de dépeindre, Ceux qui comprennent le fonctionnement des institutions internationales, leur histoire et leur impact sur nos économies. Ceux qui connaissent la signification réelle du mot laïcité ; la différence entre égalité et équité. Ceux qui savent que le chômage est une assurance, un droit de ceux qui ont travaillé, et non pas une aumône de la société.

    A travers ton blog et tes interventions dans les médias, tu fais déjà un gros boulot (quand on te laisse parler). Comment les camarades du FG s'emparent-ils de cette question ? L'histoire de l'éducation populaire en France doit nous servir pour avancer localement un peu partout.

    Je t'embrasse camarade. J'ai 25 ans, et malgré quelques désaccords (notamment ta complaisance pour le régime chinois et ton discours sur le Tibet), je suis de tout coeur avec toi !

    Vive la révolution citoyenne ! Hasta la victoria siempre !

  44. 94
    lionel mutzenberg dit:

    Moi qui avais défendu Daniel Cohn Bendit lorsqu'il fut agressé par François Bayrou, je regrette que notre révolutionnaire libéral se soit, aujourd'hui, abaissé au même niveau. Décidément, la défense du système capitaliste autorise toutes les bassesses.
    Quand à Eva Joly, je ne suis pas surpris, très bonne magistrale, politiquement moyenne, petite bourgeoise, très certainement. Dommage. Ne me dites pas que pas Cécile Duflot soutien ce genre de comportement, j'en serais vert de colère.
    Allez Jean-Luc, plus il crache leur venin, plus cela signifie qu'il te craigne, toi et le Front de Gauche, plus les français te regarde, t'écoute, et te lise. Cap 2012, " Qu'ils s'en aillent tous", et ça, c'est pas du flan à la sauce écologie libérale.

  45. 95
    houpin christian dit:

    Bien sûr je partage la plupart des commentaires qui sont fait autour des insultes que viennent de proférer les ecolos libéraux... Mais je ne m'attendais pas à autre chose. La seule réponse possible et indispensable c'est d'organiser partout, dans les moindres petites villes de notre pays, des réunions publiques pour discuter des propositions du front de gauche et de mobiliser ceux qui souffrent de la politique du capitalisme. Eux, ceux qui fréquentent le petit microcosme médiatique, ne pourront ni ne voudront jamais le faire. Se confronter au peuple,celui des assemblées générales,celui des manifs,celui qui a besoin d'espoir et de perspectives politiques claires pour s'engager et reprendre la main. Ecrire des tracts, débattre, agir, soutenir les actions, montrer que nous sommes la gauche qui tient bon. A leurs insultes répondons par les vraies questions: êtes vous pour une retraite à taux plein à 60 ans? êtes vous pour la nationalisation du secteur bancaire? êtes vous contre les exonérations de cotisations patronales? êtes vous pour un SMIC à 1500 euros? Ben voilà de quoi se faire une idée non! elle est là la frontière entre la gauche du Peuple et celle des élites. Le reste c'est de la littérature. L'urgence c'est de s'organiser pour imposer d'autres choix de société. Dans ma petite ville de l'Oise je m'échine pour avoir 5 ramettes de papier pour tirer un tract et faire des invitations, je n'ai pas de matériel de reprographie, on me mets des bâtons dans les roues pour obtenir une salle municipale(mairie socialiste)... Avec mes camarades cheminots nous avons fait grève pendant 14 jours et réussi à organiser un débat sur les retraites, nous commençons à mettre en place un bureau, une équipe du front de gauche avec différents courants de pensées, c'est notre réponse à ces politicards professionnels pour lesquels je ne voterais plus jamais. On ne lâchera rien!

  46. 96
    Emmanuel l'Echassier dit:

    L'opinion publique n'existe pas !
    Seul compte le bulletin dans l'urne (ca, c'est moi qui le dit)

    Réponse à Zab (post 86) sur la validité des sondages (réf: candidats Strauss Kahn et Sarkozy): bien lire Bourdieu (plus bas) :
    Cela vaut pour nous, les militants du PG qui ne devons pas nous y fier. Puisque nous sommes le Parti qui dérange, les sondages qui nous concernent seront orientés politiquement pour nous délégitimer, notamment par le choix des questions. Vous connaissez la manipulation médiatique. Préparons-nous y et ne nous basons pas sur eux pour avancer.

    http://www.homme-moderne.org/societe/socio/bourdieu/questions/opinionpub.html
    Fraternellement

  47. 97
    Bernard 57 dit:

    Ne lâchez rien, vous êtes sur la bonne voie !

    La haine que vous suscitez est à la mesure de l'inquiétude que provoque la révolution citoyenne chez les profiteurs du système actuel.
    Inquiétez vous lorsqu'ils vous trouveront plus fréquentable, c'est que vous serez alors sur la mauvaise pente.

    Votre déception sur les propos Daniel Cohn-Bendit, s'expliquent peut-être par le fait que vous aviez, come beaucoup, conservé l'image de ce qu'il incarnait en 1968 !

    Qu'ils s'en aillent tous !

  48. 98
    turmel jm dit:

    @ jihel 58

    Rien à rajouter sur ton analyse de mai 68,et du sieur CDB..BRAVO!

  49. 99
    Boyer Bernard dit:

    La révolution citoyenne est en marche. Il fallait s'attendre a ce que, les beaux messieurs au service du grand capital, utilisent les pires moyens pour discréditer les portes paroles du grand mouvement populaire, qui se met en mouvement. Je comprends le mal que font ces insultes car, adhérent au Parti de Gauche, je les subis aussi.
    Les luttes contre la loi sur les retraites et l'énorme travail fait à cette occasion par les syndicats et les partis de l'autre gauche, ont fait naître chez le peuple (auquel je suis fier d'appartenir) une prise de conscience sur la manière de fonctionner du capitalisme et en conséquence une nouvelle vision des positionnements de chacun dans la gauche. Est-ce la raison pour laquelle les pires attaques, viennent des partis sociaux libéraux?
    Face à la calomnie et on peut craindre que cela ne fasse que commencer, il ne faut pas baisser les bras, mais aider le peuple à se mettre debout avec encore plus d'énergie. Bon courage à tous camarades.

  50. 100
    jean louis dit:

    Peut-être Daniel Cohn-Bendit n'aime-t-il pas ceux qui lui font de l'ombre dans le domaine où il excelle : la parole.
    Lui et Nicolas Sarkozy sont des conteurs qui savent mettre en scène leurs discours et capter l'attention. D'où l'animosité actuelle entre eux. Jean-Luc n'est pas, à proprement parler, un conteur, il sait parler aux gens, établir un contact direct. Là aussi, sans doute, jalousie de l'Europécologiste..

Pages : « 1 [2] 3 4 5 6 7 8 9 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive