31mar 10

Singulier : un taliban, pluriel : des talibe

Un étudiant en religion médiatique démasque un mécréant!

241020091489U ne certaine caste médiatique se déchaîne contre moi! J’ai commis le crime de lèse vache sacrée. Je suis donc mis au pilori médiatique. Il est  vrai qu'a force de dénoncer les méthodes d'Arlette Chabot, je devais m'attendre à une réplique de la confrérie des griots. C'est fait! Dix jours après son tournage, un film pris sous le masque d'un travail "d'étudiant en journalisme" est diffusé sur la toile, suivi aussitôt d'une mise en une du "Monde.fr" et d'une dépêche AFP. Puis, par imitation, sans vérifications ni retenue, la dépêche passe sur tous les médias! Une belle opération. Mais l’arrosage se retourne contre les arroseurs. Je jubile. Une pluie de commentaires qui me sont favorables vilipende les utilisateurs de ce chef d’œuvre de manipulation. Vive le buzz! J'attends la consécration : la diffusion de cet important document sur France 2. Pourquoi pas une émission sur le sujet?

 

 001ALe 19 mars dernier, il y a 10 jours, avant le deuxième tour des élections régionales, à l’occasion d’une diffusion de tracts du front de gauche au village de Bercy, un « étudiant en journalisme » m’a interrogé. Je n’avais guère envie de répondre. Trop fatigué, trop pressé. Mais bon ! Allons-y. c’est un jeune, il apprend, faisons l’effort car on est tous passés par là. J’ai cru que c’était un étudiant. J’ai cru qu’il étudiait le journalisme. J’ai cru qu’il avait des enseignants qui s’occupaient de lui et parlaient avec lui de son travail et des règles de son métier! Non ! C’était une sorte de caméra visible/cachée ! Ruse. Au mépris de toutes les règles de ce métier, sans mon accord,  sans dire où, quoi, comment, le film volé est mis en circulation… dix jours plus tard ! Pour moi ce n'était pas un interview mais un essai d'interview qui tournait à la discussion puis a l'engueulade. Je me suis fait piégé. ca me mets en colère. Mais quand j'y pense, ca va m'aider. En fait je ne me plains pas. Vous allez voir pourquoi.

Donc, de façon spontanée et tout à fait innocente, dix jours après la prise de vue, parait spontanément sur internet un extrait de mon « entretien » avec cet « étudiant en journalisme ». Une200620095856 meute se jette sur moi et consacre à cet « entretien » au contenu, d’une importance fondamentale, la une de leur site. Il s’agit bien sûr de me disqualifier. Car sinon quel intérêt à un tel document ?  Il y a même une dépêche de l’AFP selon laquelle je déclarerai que le métier de journaliste est «un métier pourri» ! Tel quel, hors contexte, une fois de plus ! Une dépêche de l’AFP ! Cela revient à faire d’une phrase dans un film d’amateur une déclaration officielle de ma part. Savoir qui a écrit cette dépêche nous assurera sur les motivations de son auteur(e). Aussitôt, tous mes autres «amis» sont là pour relayer la nouvelle : « le monde.fr », le nouvel «obs.fr», et cerise sur le gâteau, même «Ouest France» qui comme chacun le sait suit toujours avec beaucoup d’intérêt mes prises de position! Et même le journal de LCI s’ouvre sur l’évènement !

Vous avez compris le mécanisme. On sort un bout de film sans donner aux visionneurs une indication de contexte ni d’origine. Le site 200620095858« le monde.fr » valide. Ca classe. Aussitôt une dépêche sort. Ca devient une info pour toute la presse comme si j’avais fait une déclaration officielle. Personne ne vérifie rien. Le reflexe pavlovien fonctionne. La corporation est outrée. Haro sur l’iconoclaste ! Que n’ont-ils téléphoné à Robert Ménard et "Reporters sans frontière" pour terminer le tableau ! Comme je suis en congés, je ne peux pas me rendre compte de tout l’impact de l’affaire. Mais je suis enchanté. Tout simplement enchanté.

Pour moi c’est un buzz inespéré dans une semaine où je ne suis pas là du fait de mes congés. Mais, plus sérieusement, l’incident m’intéresse. Je crois que nous pouvons en 200620095893profiter si nous l’utilisons correctement. Que l’occasion fasse les larrons. C’est surtout un exercice de démonstration par la preuve de ce que j’avance à propos des dérives de ce métier. Car cette vidéo a immédiatement suscité, m’a-t-on dit, des centaines de témoignages qui me donnent raison et dire que cette profession est en train de sombrer. Il est très important, pour la lutte que nous menons, de faire en sorte que les gens se décomplexent à l’égard des médias et rétablissent un rapport critique à ceux-ci.

La libération des médias dont a besoin notre pays pour sa respiration démocratique ne pourra pas se limiter à quelques arrangements de tuyauteries comme nous le pensions dans le passé (fin du monopole de l’émission, libéralisation des  ondes) ni par des restrictions sur le droit de propriété à l’égard de certains. Cela ne peut suffire. Il y faudra une révolution culturelle qui repense ce que sont ces métiers, leur éthique, leur finalité, leur responsabilité. Il y faudra des régulations démocratiques adaptées à chaque cas. Par 200620095891exemple l’élection du président de France télévisions par les téléspectateurs du service public. La libération culturelle des médias est en soi un  front de lutte qui doit bénéficier des mêmes méthodes que les autres. Et d’abord de la bataille culturelle. Il faut donc ouvrir la bouche, décoincer les esprits, ferrailler. De cette façon dans le public mais aussi dans la profession la peur que le corporatisme pavlovien fait régner reculera. Pour cela il faut créer les situations ou les utiliser. Au cas concret il en va ainsi. Notre premier média à propos des médias, c’est nous, nous même. Il faut parler, zapper, écrire, boycotter à bon escient. Je me demande si nous ne devrions pas inventer un système de punitions du genre de celles que le marché que ces gens adorent tellement inflige aux gens. Par exemple des boycotts sélectifs. Des dénonciations sur le site des annonceurs publicitaires et ainsi de suite. Il faut lutter ! Car dans nombre de cas concrets, nous ne sommes pas dans un rapport de coopération en vue de donner une information aux citoyens mais dans un rapport de force, en face de manipulateurs hostiles qui «mettent en scène» leur discours politique.

Arlette Chabot est un monument du genre. Avez-vous vu l’autre soir le « débat » sur les retraites sur France 2 (non pas l’émission de voyeurisme sur la torture) ? Un de droite (la retraite à 65 ans), un socialiste (la retraite à 62 ans), deux experts (la retraite entre 62 et 65 ans) ! Beau comme pendant le référendum de 2005. Et sur un strapontin « en duplex», comme moi le dimanche de élections, donc n’ouvrant la bouche que quand on lui demande de le faire et qu’on lui donne la parole, Bernard Thibaud, le secrétaire général de la CGT première organisation de travailleurs du pays… Pas d’illusions à avoir ! Donc pas de concessions. 

200620095859L’épisode de « l’étudiant en journalisme » doit donc être cultivé. Il est important que ceux qui ont compris la manipulation le disent à haute et intelligible voix. J’invite tous ceux qui ont de la jugeote politique à se saisir de cet épisode très concret comme d’un cas d’école. Diffusez de tous côtés la séquence, faites connaître vos commentaires, encore et encore sur les médias qui publient cette vidéo édifiante. Au premier degré il y à tous ceux qui sont d’accord avec moi. Mes propos leur feront du bien. Plus mes paroles seront diffusées plus elles se banaliseront et seront reprises par d’autres au quotidien, en toutes circonstances. Ma parole les encouragera à se lâcher, comme on dit en média. Leur clameur contribuera à faire réfléchir. Car la vérité c’est qu’à côté des voyous, comme toujours, il y a les gens bien. Ceux qui aiment leur métier, que ces trafics écœurent et qui sont scandalisés de voir que c’est justement à un étudiant que ses maitres ont enseigné de telles méthodes aussi contraires à la déontologie du métier. Quelques amis du 241020091494métier m’ont déjà appelé. Sous le sceau de la confidence, car telle est l’ambiance de terrorisme corporatiste aujourd’hui ! Ils m’ont appelé pour me dire qu’ils n’étaient pas d’accord. Donc on ne doit pas désespérer. Il ne faut pas globaliser ni faire un cas général des agissements de quelques puissants manipulateurs. C'est le panneau dans lequel on nous pousse: généraliser notre critique pour encourager le corporatisme. Ce ne serait d'ailleurs pas juste. Je viens de le dire, la ressource professionnelle existe pour que cessent un jour les façons de faire actuelles. D’ici là : feu sur le quartier général !

Que mes amis ne se soucient pas outre mesure pour moi. Je ne suis pas du tout affecté par cet assaut. Il m’amuse trop. Que mes amis soient rassurés j’en tire la leçon qui compte dans le contexte de lutte que nous menons : je ne me laisserai plus jamais approcher par un étudiant en journalisme, ni un journaliste stagiaire. Car il m’est impossible de distinguer entre un étudiant qui fait son apprentissage et un vulgaire provocateur du type de celui qui a abusé de ma disponibilité. Au téléphone je ne leur réponds plus (navré pour la poignée d’entre eux qui chaque semaine m’interrogeait) et dans les manifestations mes accompagnateurs les tiendront à distance. Je vous recommande d’en faire autant si vous êtes sollicités. Ne répondez plus. C’est trop risqué car ils ne respectent241020091502 aucune règle. Ignorez-les,  comme vous le faites avec ces jeunes en haillons qui viennent dans le métro vous proposer de signer une pétition contre l’exploitation des enfants mineurs ! D’ailleurs je crois qu’il faut vérifier à chaque fois qu’il s’agit bien d’un étudiant réel. Car dans le cas de celui qui m’a escroqué je ne suis même pas certain que cela en soit un. Et si s’en est un, je me demande s’il n’est pas militant politique car il m’a dit qu’il était de gauche comme argument pour m’apitoyer tandis que je le rabrouais.  

Dorénavant au buzz va correspondre un contre buzz. C’est une règle élémentaire de l’espace de communication politique. Donc des milliers de gens sauront que je suis en effet tout à fait hostile à la façon dont est pratiqué aujourd’hui par certains voyous ce métier qui a été le mien il y a longtemps. Ceux qui voudraient en savoir davantage aux arguments de ma critique à ce sujet  peuvent se référer à ce que j’ai écrit sur ce blog il y a déjà quelques temps, et notamment à l’occasion d’une table ronde à l’école de journaliste de Strasbourg. Pour éviter de fastidieuses recherches (plus de trois clics à faire en effet), je reproduis plusieurs textes sur la question comme la fin pour cette note. On verra que je suis constant dans mes formules et analyses. Elles méritent meilleures répliques que des provocations bas de gamme comme celle dont je viens de faire l’objet. 

16 octobre 2009

VIE MEDIATIQUE ET VIE SOCIALE

Le débat au parlement européen a donc opposé les partisans du bien et ceux du mal à propos de liberté de la presse et tout ça. Il me parait cependant assez artificiel ! Certes, je partage les critiques sur la concentration des médias comme risque avéré pour la démocratie et la citoyenneté. Ca se comprend facilement. 80 % des informations dont 231120092165disposent les citoyens viennent des télévisions. Qu’elles soient en mêmes mains et les citoyens ne disposent plus d’aucun moyen de former leur conviction de façon autonome. Mais cette façon de voir est tout à fait formelle. La concentration n’est pas l’unique cause de l’uniformisation de la parole médiatique. Loin de là. Il suffit de voir comment les choses se passent en France pour en avoir idée. Le miracle quotidien qui voit les deux grandes chaines hiérarchiser exactement de la même manière exactement les mêmes sujets doit faire réfléchir. D’ailleurs les partisans de Berlusconi s’amusent de faire des statistiques accablantes pour les imprécateurs : il y a quarante deux chaines de télé et radios et plus de cent journaux en Italie. «Comment expliquez-vous alors qu’il n’y ait qu’une tonalité » raillent-ils. On comprend l’abus que cet argument comporte. Quelle commune mesure entre une chaine nationale et une télé de communauté ? Mais soyons honnête. Comment expliquons-nous l’homogénéisation de la forme et du fond dans nos propres médias ? Quel effet de système est à l’œuvre ? Ensuite, si on veut entrer dans le détail des situations, pourquoi faisons-nous comme si la responsabilité individuelle n’était jamais engagée ? Les journalistes sont-ils des êtres humains ou des créatures d’essence pure et parfaite en contact intime avec la vérité.

BIENTOT LES FAILLITES

On comprend le mécanisme assez rustique qui bloque ce débat. Un corporatisme de mules bloque toute approche sur ce terrain. Les intéressés eux-mêmes ne se sentent plus aucune limite. Ainsi ai-je été 231120092170appelé au téléphone et fait l’objet de messages longuement injurieux de l’intéressée pour avoir mis en cause la façon dont était présentée comme « liste communiste » à Corbeil la liste du Front de Gauche. Comme si la liberté de parole critique d’un élu politique sur un blog public était par nature illégitime, en face des caractérisations manipulatoires, en tous cas jusqu’au point de mériter une intervention dans la sphère privée qu’est une messagerie téléphonique. Cet épisode conforte l’idée que je me fais de l’immense malaise social et de confusion intellectuelle qui règne dans ce secteur. A présent tout cela va s’aggraver par les défaillances d’entreprise de presse qui vont bientôt se manifester. Aux Etats unis, royaume du Bla Bla sur le pluralisme et la liberté d’être tous d’accord sur tout, plus de cent journaux ont du fermer leurs portes et je ne sais combien de radio. Le papier de Ramonet dans « le Monde diplomatique » décrit tout cela très bien, je crois. La vague passera bientôt sur la France. Ce fait extrême nous rappelle qu’il est absurde de faire comme si la production de l’information n’était pas aussi une activité menée par des personnes socialement déterminée par leur environnement. Et donc que le principe de la responsabilité individuelle est, dans ces conditions, engagé dans cette profession comme dans les autres. Mais avec des conséquences sur lesquelles il est légitime que la société demande des comptes puisque c’est son propre pouvoir d’intervention qui est conditionné par cette responsabilité des professionnels qui la rendent ou non possible.

Jeudi 8 octobre 2009

PERSONNEL ET COLLECTIF

Jeudi après midi j’ai pris l’avion depuis Bruxelles pour aller à Strasbourg. C’est stupide d’aller à Strasbourg depuis Bruxelles un jour 231120092167où il n’y a pas de session, non ? Pourtant je le fais. Reprenons notre réflexion, mon cher, puisque tu es assez sot pour te faire embarquer dans un aller retour de plus en avion. Donc disais-je, à présent, tout se passe comme si, au contraire de n’importe quelle autre activité humaine, dans les métiers de médias, personne ne serait responsable de rien personnellement. C’est dommage de laisser ainsi bloquer la réflexion. Pourtant elle nous conduirait sur un terrain plus rationnel. Il vaudrait mieux que les généralités débitées pour une confrontation qui oppose des vaches sacrées antagoniques, collées au sol par leurs ruminations dogmatiques. D’un côté les purs et honnêtes journalistes, indépendants, éthiques, et ainsi de suite, de l’autre une dénonciation aveugle et absurdement globalisante au nom d’une improbable liberté de la presse, hors sol social et culturel. Pour moi, la dimension invisible de la vie médiatique est celle de la condition sociale des professionnels des médias d’une part et des conditions matérielles de l’exercice de leurs métiers d’autre part. Eux-mêmes sont le plus souvent incapables de le formuler. C’est bien sur d’abord le fait de l’idéologie dominante dans la profession et dans les écoles de journalistes. Ensuite de l’extrême compétition entre les personnes qui règne dans la profession, bloquant toute introspection raisonnée. Mais surtout, il faut donner leur rôle essentiel aux conditions matérielles de l’exercice de leur profession. Ce sont elles qui rendent impossible la mise à 231120092169distance que cette réflexion suppose. Telle jeune journaliste qui m’interroge un samedi après midi, après m’avoir couru après dans Paris dans son véhicule qu’elle ne sait où garer, et qui en surgit avec en charge sur les bras la caméra, le micro et la fiche, qui sert à la fois à faire le réglage du blanc et noter les questions, n’est pas en état d’avoir un recul critique sur ce qu’elle accomplit. Surtout quand questions et réponses sont préformatées, surtout quand elle doit encore faire la course à trois autres personnes sur trois autres sujets, surtout quand ca dure depuis le début de la semaine sans pause ni temps de lecture, surtout quand son CDD lui interdit une attitude revendicative quelconque, même d’ordre professionnel.

 

8 janvier 2010

A STRASBOURG, PETIT JOURNALISTE DEVIENDRA GRAND

Ce sujet là c’était le débat auquel j’ai participé à Strasbourg, à l’ENA. A l’arrivé mon accueil se demandait si j’allais prendre le taxi où le tram. Elle a opté pour le taxi et ça tombe très mal car j’ai horreur de la bagnole. Une fois sur place on tombe sur une petite rangée de bœufs du Front National qui distribuent 231120092172des tracts contre Frédéric Mitterrand. En fait ils l’attendaient lui ! Mais c’était le jour de son passage sur le plateau de TF1. Donc il n’est pas venu. Dans les murs, devant la salle il y avait un groupe de jeunes qui tiraient vaguement la clope. C’était des apprentis journalistes. Plusieurs ont filmé ce qui se passait. Je pense qu’ils ont mis ça sous plastique et ensuite sur leur télé dans le salon. Ou va savoir quoi. Les gens ne s’expliquent même plus quand ils filment. On croirait que c’est naturel. J’ai chauffé des arguments avec eux avant de descendre au sous sol où se tenait la conférence. Je n’aime pas les sous sol, non plus. La bagnole, plus les sous-sols, plus le Front National ça commence à me chauffer comme séjour ! Mais sur le plateau, devant les jeunes apprentis journalistes, Clémentine Autain, Catherine Trautman, et Jean-Marie Cavada. On était les trois sur les mêmes thèmes, chacun dans son registre, bien sûr. Le plus sévère finalement c’était Jean Marie Cavada, sur le fond, sur ce qui concerne l’exercice du métier. Je dois dire que j’étais assez heureux d’entendre une telle convergence de diagnostics. Je me sentais tout rabiscoulé. Comme dirait monsieur Elkabbach, j’en avais marre de me dire que j’avais raison tout le temps. Tel quel. Il y avait un thème supplémentaire sur le plateau c’était le sexisme dans le métier de journaliste, dans leur rapport aux femmes politiques. Catherine Trautmann et Clémentine Autain ont bien disséqué cet aspect de la réalité et j’avoue que j’écoutais à grand pavillon car je découvrais. Pour ma part j’ai évoqué d’autres dimensions invisibles. Par exemple la composition sociale de l’origine des jeunes journalistes. Donc leurs préjugés idéologiques. Hum ! Mais la salle était si typiquement composée que j’ai eu droit aux applaudissements qui montrent une forte concentration d’esprits frondeurs. Ca c’est bon signe, compte tenu du métier auquel ils se préparent…. Non ? Un peu d’optimisme. Sans doute que demain sera meilleur.

Jeudi 10 janvier 2010

Dimanche soir, une aventure média m’a bien fait rire. En effet, j’ai donné un entretien dans « Le Parisien dimanche », qui est l’équivalent en ile de France des pages saumon du Figaro chez un notaire de province : une référence que personne ne peut effacer du tableau. Ca passera, bien sûr,  quand la direction de ce journal aura 231120092173réussi à faire partir le tiers des effectifs de la rédaction comme elle le prévoit.  Mais pour l’instant c’est presque aussi couru que pour une interview dans un gratuit du matin. J’étais donc spécialement satisfait. Donc, dans cet entretien,  je dis, pour illustrer mon propos et plaisanter (genre je ne parle pas la langue de bois) : « Avec les lois qu’il a fait voter, Nicolas Sarkozy ne pourrait pas être français ! Il ferait bien d'y réfléchir. Qui sait si un jour il ne trouvera pas plus sauvage que lui, quelqu'un qui contestera la carte d'identité de ses petits-enfants, puisque maintenant il est grand-père ! ». Malheureusement la journaliste a oublié de noter aussitôt « attention ! C’est une vanne (rire) ». Du coup l’agence Associated Press lance une dépêche : «Jean Luc Mélenchon s’interroge : selon les lois en vigueur le président est-il bien français ? » Même un bourrin voit bien que ce n’est pas du tout ce que j’ai dit, mais à quoi bon ergoter ? Encore un journaliste  d’agence, de garde le dimanche, avec un contrat d’intermittent du spectacle qui écrit des dépêches avec les pieds pendant que ses mains tournent un reportage en direct !  J’exagère bien sûr. Cette année il y a encore cinquante pour cent des cartes de presse qui ont été attribuée à des journalistes en CDI. Mais c’est une première qu’il y en ait cinquante pour cent en pleine précarité !


746 commentaires à “Un étudiant en religion médiatique démasque un mécréant!”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1115 »

  1. 251
    Pierre L dit:

    à jennifer (1 avril 2010 à 22h11)

    Ne vous inquiété pas, je ne vais pas adhérer au POI, je suis déjà membre du G.R.A.T (Groupe de Résistance Au Travail), section française du P.I.G (Parti pour L' Intensification du Grabuge).

  2. 252
    page_suivante dit:

    POI

    Ce qui est dommage avec le POI, c'est sa mauvaise foi, notamment vis à vis de ses potentiels partenaires de l'autre gauche! Partenariat qu'appellent d'ailleurs de leurs voeux Darthé-Payan, Démétrio et consorts...Mais quand on lit l'édito de Gluckstein du 25 janvier dernier, on se demande qui cherche la division!

    Suivez le lien :
    http://www.parti-ouvrier-independant.com/spip/spip.php?article722

    Je cite : Les députés du Parti communiste et du Parti de gauche ont exigé « une réforme profonde du financement des retraites » (le 21 janvier). Le Monde s’est empressé de titrer « Les syndicats sont contraints de se positionner plus vite que prévu » (21 janvier 2010). C’est clair : les partisans de la contre-réforme veulent créer les conditions d’un consensus dans lequel les organisations syndicales participeraient à la remise en cause des régimes de retraite.
    Nous disons : non. Les retraites ouvrières n’ont pas été créées pour renflouer patrons et spéculateurs !

    ll semble bien que ce soit le jeu favori de certains au POI que de tirer des phrases de leur contexte pour leur faire dire ce qui les arrange. J'ai retrouvé la citation et son contexte.

    http://eluspcfrouen.wordpress.com/2010/01/21/les-depute-e-s-communistes-republicains-du-parti-de-gauche-ne-se-plieront-pas-a-un-appel-au-consensus-pour-demolir-la-retraite-a-60-ans/

    Donc je vais un peu plus loin dans la dite citation.

    "Les député-e-s communistes, républicains, du parti de gauche exigent
    une réforme profonde du financement des retraites par la mise à
    contribution des revenus financiers des entreprises et des banques et
    par une politique de création d’emplois, d’augmentation du pouvoir
    d’achat, des salaires et des pensions.... Elle permettrait également de ne plus faire
    supporter aux seuls revenus du travail la charge du financement."

    On dirait bien que le POI essaie de faire avaler à ses militants (par le biais de cet édito) que le PG et le PC sont d'accord pour "renflouer patrons et spéculateurs". D'autre part, la façon dont Gluckstein, en piquant trois phrases par ci par là arrive à des assertions qui l'arrangent n'est-elle pas affligeante? Associer ainsi les deux phrases : "Les députés du Parti communiste et du Parti de gauche ont exigé une réforme profonde du financement des retraites" et "Les syndicats sont contraints de se positionner plus vite que prévu" est totalement absurde.

    En effet, l'article du Monde que cite Daniel Gluckstein faisait référence à la fameuse annonce de Martine Aubry qui s'était emmêlée les pédales jusqu'aux genoux sur la retraite à 62 ans. C'est tout. On sait à quel point Mélenchon et le PG ont fustigé Martine là dessus, en expliquant très justement que du coup, les syndicats perdaient un Round dans le rapport de force qui allait, de fait, s'instaurer.

    Bien sûr, sur le fond, on connait la ligne de conduite du POI : Pas de réformes, quelle qu'elle soit.
    S'il est normal que chaque parti exprime ses divergences sur le fond (réformes ou pas réformes), il est inadmissible que le POI se drape d'une telle mauvaise foi, dans un sectarisme qui devient lassant.
    A quand un mot d'ordre et une pétition à faire signer sur le thème du : "Seul le POI a raison, tous les autres partis sont des vendus du sale système capitalisme". Au moins, ce serait clair.

  3. 253
    Darthé-Payan dit:

    @ Demetrio

    Salut mon frère républicain

    Merci de tout ton combat pour faire avancer la république sociale, laïque et universelle que porte le manifeste Jacobin.

    Etudions, Réfléchissons, Rédigeons,Publions, diffusons, réfléchissons et devenont les instituteurs du peuple.

    La réforme néfaste des collectivités locales fort peu s'en émeuvent et pourtant c'est bien le démantèlement de la république qui se prépare.

    Saluons également les efforts des camarades autour de Christophe Miqueu du PG 33 qui mènent un combat républicain fidéle aux idéaux de 1789-1793. Egalement allors prendre source argumentaire et idéologique et aussi historique auprès de nos camarades partisans membres du PG tels que Florence Gauthier et Henri Pena Ruiz.

    Oui demain comme toi se sera vendredi gras avec les frères et amis. Libres penseurs, républicains laïques, athés, rationalistes, républicains jacobins, le groupe de La Barre en références au Chevalier de La Barre tous unis festoyeront fraternellement.

    Salut fraternel à toi

    Fabien

  4. 254
    ydaho dit:

    Mon dieu... Des dinosaures !
    Vous savez pourquoi ils glorifient les "bienfaits" de la colonisation ? Ils sont pas noirs.. C'est clair.. bronzé frisé.. muhm.. non..surement pas.. donc ils sont les ceusses avec le sabre et la constitution... comme les Le Penistes.. le mode a l'envers... les Le Penistes de "gauche".. J'aurais tout vu.. On réécrit l'histoire !

  5. 255
    jennifer dit:

    @Pierre L

    C'est vrai, Zemmouri et le rock ça se marie très mal.

    @ Darthé Payan, au niveau intellectuel si haut! (aussi élevé que Zemmouri)

    Le POI, lui, ça se marie très mal avec le FdG, mais il faut dire que le FdG n'est pas ta tasse de thé. On a bien essayé de discuter avec eux mais ils ont toujours leurs propres initiatives (des impasses nombrilistes) dans lesquelles ils veulent nous fourguer coûte que coûte, sans compter les manipulations sans nombre auxquelles ils se livrent à chaque lutte. Ce sont de vraies nuisances dans le mouvement ouvrier. Ils préfèrent l'incantation et la dénonciation stériles que la construction. C'est pas demain dès l'aube qu'on arrivera à quelque chose avec eux. Ils sont une véritable perte de temps et d'énergie.

    Peut être que Jean-Luc Mélenchon en a été mais il en est sorti et a beaucoup évolué depuis. C'est cela le fort de Jean-Luc Mélenchon et sa marque d'intelligence: c'est quelqu'un qui sait évoluer et reconnaître ses errreurs.

    Eux ils sont restés en arrière, là où ils ont toujours été et se sont encroûtés. Ils sévissent à la Libre Pensée, à l'UFAL, à FO, dans la franc maçonnerie. Si vous avez d'autres noms d'organisations qu'ils contrôlent merci de me le faire savoir...

  6. 256
    sympathisant sympathique dit:

    @ tous
    A PROPOS DE L'ENTRISME....
    Ne vous moquez pas trop vite des méthodes grossières pratiquées ici par les lambertistes pour faire de l'entrisme.

    Je sais de source sûre qu'ils ont déjà intégré des comités du PG, qu'ils ont ensuite habilement manipulé pour en prendre la direction: les membres sincères du PG se souciant davantage des discussions et des actions du comité que de "qui dirige", les lambertistes les ont retourné progressivement contre les dirigeants (souvent aussi fondateurs) en place afin d'en prendre le leadership (contestations des ordres du jour, boycottes de réunion, vote pour tester les rapports de force...)... et les élections de comités approchent...
    Je sais également de source sûre que certains ont réussi à se placer au CN...
    Je le sais, vous le savez et... Jean-Luc Mélenchon le sait puisque c'est lui en personne qui nous l'a confirmé.
    (je ne connaissais pas ces pratiques dans ma grande naïveté).

    A SUIVRE...

  7. 257
    Thaumasios dit:

    Alors, là, franchement, je suis ravi que tout le monde se rende enfin compte du travail que font depuis le départ les petits POIs ! Depuis le temps que je le dis !
    Mais ils me font rire ces petits entristés… Au nom du Père, du fils et du saint Entriste… C'est moche, hein ?

  8. 258
    julie dit:

    @hold-up
    juste le temps de te dédier ce joli poisson d'avril

    http://www.iloveeducpop.fr/?p=828
    plus sérieusement, le dossier Jeunesse et sports : dernier inventaire avant liquidation 1/3 et 2/3 qui explique assez bien comment on a procédé dans le quasi silence au démantèlement des structures.
    merci encore pour ton exposé!

  9. 259
    mediacideur dit:

    @ le Prolo du Biolo, 1 avril 2010 à 22h05

    Faisons semblant de rien, faisons semblant de rien...

  10. 260
    jennifer dit:

    Page Suivante

    c'est exactement cela. J'en ai soupé du POI localement. Ils ont fait capoter une lutte. Et je les ai pratiqués dans d'autres luttes, et c'est toujours pareil. Ils commencent par dénoncer et mettre les gens au pied du mur avant de construire. On ne les voit jamais construire, distribuer un tract. Par contre, ils sont très forts pour faire de grandes tirades (cf Darthé P), des dénonciations des autres etc..

  11. 261
    Darthé-Payan dit:

    @Sympathisant sympathique

    Oh la belle histoire d'horreur que tu racontes ! Vite éloignés les enfants et les âmes sensibles !

    On ne pleure pas avec toi... c'est une bonne chose !

    Pour ta gouverne et celle des autres, je ne suis pas Lambertiste, je suis républicain socialiste et je te dirais même que je suis joxiste en plus d'être jacobin. Oui, je souhaite que Pierre Joxe rejoigne le parti de gauche. D'ailleurs il était préent au premier meeting le 29 novembre 2008. JL Mélenchon a été très proche de Pierre Joxe comme d'ailleurs mon père Gilles lorsqu'ils étaient au PS. Ensuite, il y a un mois à l'émission des "Grands gueules sur RMC" Pierre Joxe a émis des propos élogieux avec beaucoup de tendresse à l'égard de JL Mélenchon. Il a presque sous entendu que si JL Mélenchon se présentait en 2012 et bien il voterait pour lui. Le PG s'honorerait d'accueillir un grand bonhomme comme Joxe Homme d'Etat, républicain, socialiste, jacobin, laïque, ancien ministre et aussi syndiqué CGT.

  12. 262
    André Assiétoi dit:

    Je viens de regarder l'émission de France 5. Ce qui me gêne le plus, c'est le côté "moi je" de Mélenchon. "JE vais faire exploser le système de l'intérieur". Il personnalise systématiquement. Comme si la question des médias n'était pas une question à traiter collectivement à l'intérieur du PG. Comme si personne avant lui n'avait jamais abordé le sujet. Le Plan B, Le Monde Diplo, Serge Halimi, Acrimed... Ça vaut rien ce qu'ils ont fait ?
    Jean-Luc Mélenchon est-il égotiste à ce point avec ses MOI JE systématiques.

  13. 263
    Pascal PG32 dit:

    Georges Marchais sur France 2 à minuit : on sais jamais, des fois que çà donne des idées !

  14. 264
    Darthé-Payan dit:

    @ Thaumasios @ Dorant @ Jennifer @ sympathisant sympathique @ydaho

    Il parrait également que des partisans de Villepin tenteraient une approche au sein du PG mais également au sein du PS Cela je le saurais de vive voix par les concierges de l'Avenue de la république notamment du côté métro saint maur et aussi de la rue de Solférino. Cheval argentin chercherait un croc de boucher pour faire entrer au PG un certain Nic de l'Elys monté sur talonnettes à roulettes écolo. Vrai de vrai les concierges émergent au RG ! JL Mélenchon le sait et les invite pas à manger du côté de certaines gares !

  15. 265
    jennifer dit:

    Sympathisant sympa

    Oui ils sont redoutables car ils ne sont qu'organisation et magouille. beaucoup plus organisés que nous naïfs. Mais sur le blog, ils n'y arriveront pas car c'est incontrôlable un blog.

    Par contre dans les luttes, il faut être plus malin qu'eux (parfois dur car ils sont très organisés) ou en tout cas pas naïf sur les manipulations. Par contre politiquement ils ne tiennent pas la route, je veux dire sur comment diriger une lutte. Ne pas avoir peur de cela car quand on gratte, il n'y a rien à part les grandes déclamations. Je précise sur ce qu'ils ont dans les tripes pour faire gagner une lutte. C'est du vent!
    De toute façon leur but dans la vie n'est pas de faire gagner des luttes mais surtout d'être un pouvoir de nuisance et d'investir des organisations; C'est très bizarre. C'est une secte. Certes une grande secte mais néanmoins une secte.

  16. 266
    Darthé-Payan dit:

    @ André assietoi

    Ne pleure pas mon cher André, tout cela est est nouveau pilote d'émission télé réalité à laquelle JL Mélenchon va participer.

  17. 267
    jennifer dit:

    Que Darthé Payan dise qu'il n'est pas lambertiste ne veut rien dire. A la limite je m'en fiche. De toute façon c'est la même idéologie et il parle de plus en plus du POI ainsi que Demetrio.

    Je tiens à signaler que j'ai vu un lambertiste, il y a quelques mois, mentir éhontément et dire qu'il n'appartenait à aucune organisation

    Bon allez j'ai d'autres choses à faire qu'aller à la chasse aux lambertistes. Ils m'ennuient énormément. On est prévenus maintenant. C'est ça qui compte.

  18. 268
    Darthé-Payan dit:

    @ Jennifer

    Es tu qu'un lambertiste n'est pas en toi ! on sait jamais Jennifer. Cris très fort : "Lambertiste sors de moi !"

  19. 269
    sympathisant sympathique dit:

    @ Darthé-Payan

    Vous noterez que je ne vous ai pas cité, ni votre père, ni le POI, mais que j'intervenais sur le fil d'une discussion dans laquelle des participants à ce forum semblaient sous-estimer la capacité des lambertistes à pratiquer l'entrisme.
    Votre digression sur Joxe est respectable mais hors de propos.
    Vous semblez vous être embrouillé en vous défendant de quelque chose dont je ne vous accusais pas.
    Croyez bien que je ne suis pas dans les querelles de personnes sur ce forum, chaque citoyen-ne-s de gauche est libre de s'y exprimer avec ses différences.

    Cordialement

  20. 270
    Darthé-Payan dit:

    @ Tous

    C'était un poisson d'Avril !

    A part mon post dans lequel je parle de Pierre Joxe les autres sont pour amuser un peu la galerie notamment à ceux qui sont partis à la chasse au POI !

    Aller bonne nuit à tous !

  21. 271
    Hold-up dit:

    N° 254 - @ ydaho

    Tu as dit :

    Mon dieu … Des dinosaures !
    Vous savez pourquoi ils glorifient les « bienfaits » de la colonisation ? Ils sont pas noirs.. C’est clair.. bronzé frisé.. muhm.. non..surement pas.. donc ils sont les ceusses avec le sabre et la constitution … comme les Le Penistes.. le mode a l’envers … les Le Penistes de « gauche ».. J’aurais tout vu.. On réécrit l’histoire

    Je ne peux pas laisser passer ça !

    NON ! Sais- tu comment les Monarcho - Le Penistes appellent la République ? Ils l'appellent : LA GUEUSE
    Je répugne à mettre ce lien mais je le fais, m**** ! C'est ça aussi l'Éducation Populaire !
    Chants Royalistes contre la République dite " la Gueuse" :
    http://chants.royalistes.free.fr/index.php?id=76

    Le F.N c'est ça : http://www.amazon.fr/mort-Gueuse-Comment-R%C3%A9publique-Bordeaux/dp/2702136508

    Alors, après les délires de Darthé Payan sur la colonisation, OK je suis d'accord avec toi et c'est sur ce point que leur raison et certitudes s'effondrent. Mais Darthé Payan n'a rien à voir avec Le Pen ! Même s'il roule des pelles à Zemmour, le petit animateur télé " conservateur racialiste".
    Darthé Payan au P.O.I ? J'ai été le premier à poser la question - gentiment - et il m'a insulté pour ça.
    La misogynie du groupe est insupportable et la défense de la colonisation est ignoble.
    Leur façon de parler sur un malentendu à Jennifer est inique et tout cela n'aide pas à la compréhension mutuelle
    La République pour moi c'est Aimé Césaire c'est pas le général Bugeaud !

    C'est ce qui distingue la République conservatrice coloniale de la République Sociale !
    La Droite de la Gauche !

    TOUT CECI ÉTANT DIT... apprendre du vécu révolutionnaire de 1789 - 1793 peut être riche et structurant, car ce n'est pas non plus sur de l'invertébré ni sur le modèle colonial ANGLO- SAXON qu'on va relever le gant contre le néolibéralisme. Si on continue comme ça, on va droit vers des quartiers communautaires coupés des autres. Cela m'étonnerait que ce soit la volonté des Français. Je vous rappelle que nous sommes censés en être les dignes représentants. Que voulons -nous bordel ?

    La " Vertu " au sens républicain du terme c'est le contraire de la corruption maffieuse des élites. Qui est contre ?
    C'est l'indépendance des élites républicaines envers les puissances du fric et du reste, qui est contre ?
    Pierre L c'est vrai que tu me fais putainement rire mais parfois faut aussi arrêter les conneries.
    Oui, je sais que tu vas me renvoyer chier.

    Au moins avec ça, je sais que je vais avoir tout le monde à dos. Va bien falloir arriver à se parler, non ?
    Et faire avancer le smilblick !

  22. 272
    Darthé-Payan dit:

    @ Sympathique sympathisant

    J'étais dans l'ironie grinçante mais je te l'accorde mais faut faire attention aux Zemmouriens Mélenchoniens, lambertistes colonialistes les pires !

    Bonne nuit à toi

    Fabien

  23. 273
    ermler dit:

    @ thaumassios (166)

    Et toi quand tu adresses à D-P et consorts des saluts "républicains - jacobins- laïques - zébrés- à poids rouges
    etc ", Tu n'as pas l'impression de "te faire un peu plaisir ?" ;-) (En tous cas tu m'as bien fait rire !)

    Pas l'impression d'être le plus "acharné" sur ce blog à répondre à descartes. Y'en a des beaucoup plus tenaces que moi, tu sais...
    Il n'y pas que le "jeu". (Même s'il m'est arrivé de concéder ce penchant un peu ludique). Je me dis, parfois, qu'il peut y avoir sur ce blog, beaucoup plus de lecteurs que d'intervenants. Et qu'il n'est pas forcément inutile de ne pas laisser passer certains propos et arguments sans y répondre. Tout le monde n'as pas forcément aussi inébranlable que toi, dans ses convictions ! ;-)

    Ceci dit, si dans" l'intérêt général", il était décidé, sur ce blog, un boycott intégral du dit descartes, je m'y associerais. (Et tant pis pour les petits plaisirs !)
    ;-)

  24. 274
    neuf brisac dit:

    Bravo pour avoir remis a sa place ce journaliste. Marre des sujets de m****s, des ecrans de fumer. Alors que le chomages explose et que tellement de foyer ne peuvent plu suivre. JEANS LUC BRAVOOOOOOOOOOOOOOO

  25. 275
    4 Août dit:

    Jean-Luc Mélenchon au Grand Journal de canal +

  26. 276
    ydaho dit:

    Hold-up !
    Je sais ce que pense les Le Penistes de la république.. je parlais de la "façon dont on se sert des idées.. de la façon dont on arrive a "tordre" le sens des mots pour leur faire dire tout et n'importe quoi, et pour faire "croire".. Comme par exemple zemmour arrive a "démontrer" que pétain a sauvé des juifs.. Je parle de la façon dont on s'empare de "vérités" pour énoncer les contre vérités que l'on veut faire entendre (croire).. Bref, de la manipulation..
    Peut être n'a t'il rien a voir avec le pen... Ou peut être s'efforce t'il de n'avoir rien a voir avec lui.. (ça peut être légitime).. En tous les cas, que ce soit de la "colonisation", du zemmourisme, de la mysoginie, des tirades "bobo, gaucho,bien pensant..." c'est au moins canada dry... Surtout que pour ne parler des bien pensant, j'ai la forte impression qu'ils ont "changés" de camp depuis longtemps.. L'idéologie bien pensante est passé des roses pales aux chemises brunes... Merci Sarkozy... ;-)

    Apprendre c'est bien.. On peut le faire quand on a "le temps".. Mais aujourd'hui apprendre ça ne met rien dans l'assiette... Et je dirais qu'il y a environ une bonne dizaine de millions d'affamés qui attendent avec un peu d'espoir que quelqu'un se décide a CHANGER leur vie ! Alors je viens ici et je le "beugle" !
    Tu arranges pas ton cas, avec Aimée Césaire.. Tu aurais du citer Dumas... C'était moins voyant ! (si je puis m'exprimer ainsi :-))
    En tous les cas, merci pour les éclairages..

  27. 277
    Thaumasios dit:

    Ceci dit, si dans » l’intérêt général », il était décidé, sur ce blog, un boycott intégral du dit descartes, je m’y associerais. (Et tant pis pour les petits plaisirs !)
    Chiche ! ;-)
    En tous cas, même si je ne suis pas tout le temps d'accord avec toi, content de te lire, camarade !

  28. 278
    Alex dit:

    Jean-Luc, vidéo sur l'affaire Matelly et l'avenir de la gendarmerie, à diffuser !
    => http://www.dailymotion.com/video/xcslz6_gendarmerie-arretons-le-massacre-pa_news?start=0

  29. 279
    Kiosk dit:

    Une forte proportion de commentaires favorable à Jean-Luc Mélenchon sur Marianne 2. C'est un régal, et en même temps très surprenant. Depuis que le traître Besson a décomplexé les bas du front (voir leurs commentaires sur Zemmour), la mode est plutôt d'assassiner la gauche en particulier et tous ceux qui aspirent à un peu plus d'humanisme dans notre société en général. Il était donc à craindre que tout ce que le pays compte de dextristes s'indigne comme un seul homme. Ben pas du tout !
    Même des sympathisants de droite approuvent l'attitude de JML, trouvant toutefois pour certains que les paroles sont peut-être un peu rudes (elles le sont, mais quand même moins qu'un cass'toi pôv'con, à tout prendre), mais pas imméritées.

  30. 280
    Thaumasios dit:

    Je m'adressais @ #273 ermler.
    Je me sens un peu tête-en-l'air, ces temps-ci…

  31. 281
    sympathisant sympathique dit:

    @ Kiosk

    Merci pour ces informations réconfortantes concernant l'opinion des internautes et leur perception des propos de Jean-Luc Mélenchon... ;-)
    Bonne continuation pour votre excellent travail sur le forum de Marianne 2.

  32. 282
    ermler dit:

    @ Thaumasios

    En tous cas, même si je ne suis pas tout le temps d’accord avec toi, content de te lire, camarade !

    Moi aussi, content de te lire et merci pour ton humour.
    Hé !, fais-le moi savoir quand tu n'es pas d'accord avec moi, qu'on en discute ! Ca me permettra de changer d'interlocuteur.
    C'est vrai, ça ! Y'a que descartes qui ose me contredire sur ce blog ! M...alors !
    ;-)

  33. 283
    sympathisant sympathique dit:

    @ Ermler

    - "C’est vrai, ça ! Y ‘a que descartes qui ose me contredire sur ce blog ! M…alors !"

    C'est plutôt bon signe non?
    Tu fédères à gauche, tu combats à droite...
    Tiens, tiens, tu fais quoi en 2012 ? ;-)

  34. 284
    Thaumasios dit:

    @ ermler
    Ça roule, ma poule (je te prie de m'excuser pour cette familiarité…) !
    Hasta la vista ! Viva la revolucion !

  35. 285
    ermler dit:

    @ sympathisant sympathique

    Tiens, tiens, tu fais quoi en 2012 ? ;-)

    En principe je vote Mélenchon.
    Maintenant, s'il n'y va pas... "je ne fuirai pas devant mes responsabilités ! " ;-)

  36. 286
    Vudeloin dit:

    J'ai vu la fameuse vidéo qui fait la page 3 du Monde ce jour... A dire vrai, je pense qu'il est temps que la presse se pose vite fait les questions nécessaires sur son devenir... Vous y allez peut être un peu fort, Monsieur, mais à un certain moment, c'est effectivement compréhensible... Cette gluante insistance a vouloiir faire donner un avis sur cette question des Eros Center à la française, qui n'est quand même pas le sujet numéro un du jour mais juste l'idée ahurissante d'une députée UMP qui, si je me souviens bien, était secrétaire nationale aux PME dans ce parti a quelque chose de déplacé et de vain.
    Pour le coup, je pense même que si, par hasard, les bordels étaient rouverts, il faudrait ouvrir le premier sous les fenetres de Mme Brunel, juste pour voir comment elle apprécierait la chose !

    Salut et fraternité

  37. 287
    jb dit:

    Je vais te le dire comme je le pense Jean-Luc : je t'aime bien, politiquement je suis presque toujours d'accord avec toi, t'es un camarade pour moi. Et devant les journalistes, je te trouve toujours juste. Je me souviens d'une fois où t'avais quitté le plateau tv parce que t'avais préparé des fiches sur le sujet qu'on t'avait annoncé, et que ça t'énervait qu'on t'interroge sur des sondages ou sur le ps (je me souviens plus trop) au lieu de t'interviewer sur le vrai sujet de fond qui était prévu. J'avais trouvé ça fort...
    Mais là vraiment, c'est trop. C'est plus une attitude d'homme politique qui parle comme tout le monde, qui ose, et qui avance avec ses convictions. C'est un dérapage.
    J'ai d'abord aperçu un bout d'article sur cet événement dans libé, ce semi-torchon. J'y ai lu des phrases auxquelles j'adhérais : «mélange de voyeurisme et de prostitution de l’esprit public» / «corporation» «vendeuse de papier» / «le refoulé politique de la petite bourgeoisie», etc.
    Par contre, quand j'ai été autre part que chez moi, et que la connexion internet m'a permis de regarder la vidéo, j'ai été sidéré. Refouler un sujet aussi grave que la prostitution, je trouve ça minable pour un homme de gauche. Pour moi, jeune citoyen de gauche, convaincu, je trouve ça important la question des maisons closes. D'autant plus que ça divise la gauche, entre celle qui est petite bourgeoise justement, et qui est abolitionniste, et la gauche qui est vraiment progressiste. "Avec moi vous parlez de choses sérieuses" : entre une campagne électorale, et une question de société, je ne vois pas quelle est la chose qui n'est pas sérieuse... Ta campagne, tes diffs de tracts, ok, c'était sérieux. Mais dire que la question de la prostitution et des maisons closes c'est pas sérieux, c'est minable.
    Y a certainement plein de petites cervelles à l'école de journalisme de sciences po paris... Mais cette fois-ci malheureusement, tu t'es rabaissé à leur niveau, et j'en suis d'autant plus déçu que j'apprécie la plupart du temps ta vision...
    La vidéo m'a fait mal au ventre, tu sais, cette sensation insupportable que t'as dans tes tripes quand tu vois un mec de droite débiter des conneries par paquet de 100 à la minute, cette rage qui te donne envie de t'engager à gauche et de militer...

  38. 288
    Thaumasios dit:

    Ok, je prépare un bulletin de vote. ;-) Au cas où…

  39. 289
    VERGNES dit:

    Aprés avoir copieusement "incendier" le journaliste en herbe et au travers de lui l'ensemble des journaleux et créer un buzz qui lui permet de participer à l'émission sur la 5, Jean-Luc Mélenchon conclue qu'il va inviter cet apprenti au resto (comme il l'avait fait avec Chabot), et qu'aprés tout ce jeune lui semblait être proche de ses idées (comment le sait-il ?)....Que lui aurait-il balancer si cela n'avait pas été le cas? Fait pas bon d'être proche des idées de Jean-Luc Mélenchon !

    Si ce débutant avait vraiment voulu nuire à Jean-Luc Mélenchon, puisque ce dernier affirme que c'était un coup monté, c'est avant le 2éme tour qu'il aurait diffusé sa vidéo sur le net. Ce qui prouve que ce provocateur est vraiment un débutant.

    A qui profite le buzz ?

  40. 290
    TuYolPol dit:

    Merci JL de défouler cette exaspération contre ce qu'est devenu le métier de journalisme. Tu as tout à fait raison : ce buzz est la parfaite démonstration de la justesse de ta colère, aussi la mienne depuis si longtemps ! Que le journalisme, la façon dont on ose l'"enseigner" et dégrader ses lettres de noblesse, finisse par en sortir un peu plus digne. Que quelques jeunes et vieux journaleux se questionnent violemment sur les modèles dont ils se contentent, car ces modèles sont effectivement pourris. Il y a du boulot car la gangrène va si vite et est si gluante ! D'année en année la voix journalistique est de plus en plus servile ou fade ou convenue, formatée, normalisée, tondue comme un gazon décoré de quelques nains insolents de service, utiles inoffensifs à la guignol, convaincus, et c'est encore plus malheureux, de mériter un prestige dû à leur profession. La voix médiatique aujourd'hui ne fait quasiment entendre qu'un seul son. Ceux qui voient à quel point, et avec quelle obstination, elle est loin de ce qu'il faudrait dire, expliquer, dénoncer, penser, ont du mal à supporter. C'est simplement la voix de l'argent qui l'a achetée. La voix du profit, du petit confort, du petit intérêt, du petit embourgeoisé fatigué et du grand bandit respecté. La faiblesse critique entretenue la main sur l'estomac. Le "ça intéresse les gens" de Briaud a au moins le mérite d'apparaître, grâce aussi à ta colère, beaucoup mieux pour la saloperie de justification typique des marchands de poison : "les gens l'achètent" ou "on paye pour ça", c'est aussi la justification de la m**** des rayons de supermarché, de toute la camelote qu'on fabrique (souvent par-delà les océans) et qu'on vend inlassablement pour créer une "richesse" (comptable, certes) copieusement rabotée par les féodaux seigneurs du siècle du "progrès"

  41. 291
    Thaumasios dit:

    Et Vergnes qui continue… Bla-bla-bla… Ce serait presque drôle, si ça n'était pas aussi pathétique. Par pitié, que personne ne le relance ! On a déjà assez à faire avec les fous des petits pois.

  42. 292
    Inquiet dit:

    @ Descartes : tu dis "Et tu as oublié de noter que ces taquineries arrivent le jour suivant d’une perquisition dans laquelle des policiers ont saisi dans un appartement de la ville un million d’euros en petites coupures, deux kilogrammes de cannabis, de l’héroïne et deux armes de poing. C’est à partir de cette perquisition que les violences ont commencé, pour culminer avec la destruction d’un bus par le feu… Ça devrait faire réfléchir ceux qui nous racontent que la violence dans les quartiers sont la réponse aux « exactions policières ». Ne serait-ce plutôt la réaction de trafiquants qui protègent leur « bizness » ?" J'ai cru entendre que des caillassages avaient eu lieu dans la même commune il y a une semaine. Sous réserve. Je ne trouve pas que ça change grand-chose à quoi que ce soit...

  43. 293
    André Assiétoi dit:

    À propos de journalisme, une enquête que vous ne verrez pas à la télévision :
    http://television.telerama.fr/television/faut-pas-chauffer-marcel,54223.php

  44. 294
    robespierre21 dit:

    Les cathos se dévoilent :
    http://www.fnlp.fr/spip.php?article498

    Le combat continue, la vigilence est de mise.
    A bas la calotte et vive la Sociale !

  45. 295
    robespierre21 dit:

    Pour ceux qui en doutaient :

    INSEE: les très hauts revenus ont gagné plus que les autres entre 2004 et 2007
    http://fr.news.yahoo.com/3/20100401/tfr-insee-revenus-hauts-56633fe.html

  46. 296
    Beher dit:

    Merci Monsieur Mélenchon de donner aux journalistes l'occasion de réfléchir sur leur profession. Le peuple sait que beaucoup de journalistes se contentent de brosser dans le sens du poil les politiques influents et les mêmes traitent avec mépris ceux dont la couverture médiatique est sans incidence... On attendrait plus de mordant, des questions que le journaliste n'accepterait pas de voir rester sans réponses, encore et toujours. Hallucinant de constater que lors de la dernière campagne des régionales, des heures d'antennes ont été diffusées sans aucun contenu (Monsieur X. Bertrand, j'avoue m'a impressionné tant sa capacité est grande faire des phrases creuses mais il n'est pas le seul...). Je crois, si j'avais été journaliste, que je me serais levé et serais parti laissant ces gens continuer de s'auto-congratuler. Oui, nous attendons plus des journalistes, plus et mieux. Dans une émission sur la 5, hier vous avez précisé qu'une majorité de journalistes avait un statut assez précaire ; cela ne facilite pas la prise de position, c'est une évidence. Alors certainement faut-il revoir le statut des journalistes mais votre invitation à la réflexion et à l'arrêt du moutonage, je la trouve salutaire. Merci d'avoir réagi, merci de permettre l'ouverture d'un débat. Nous verrons dans les prochains jours ce que les journalistes "institutionnels" font de votre appel à réflexion.

  47. 297
    isabelle correzienne pas chirakienne dit:

    Soutien total à Jean Luc. Ras le bol de ces journaux de m****, donnant à bouffer à des millions d'idiots.

  48. 298
    Hold-up dit:

    @ydaho

    Ok ça baigne ! Salut et fraternité (on a le droit de le dire "nous" aussi, non ?) - merci pour ta réponse

  49. 299
    Hold-up dit:

    @ Julie

    Ha, et bien ça fait plutôt plaisir. Bonne journée Julie. Merci pour ton message.
    Je vais aller voir les sources dont tu me parles.

  50. 300
    pascalL dit:

    Après avoir regardé l'émission de C à dire d'hier, je n'ai pas entendu le message que j'attendais.
    Et même si c'est dur à dire, c'est bien la première fois que je trouve Jean-Luc Mélenchon pas à la hauteur.

    J'aurais préféré qu'il présente ses excuses et réembraye sur les vrais problèmes et non ce discourt anti-journaleux, anti-presse, anti-plein de chose mais loin de nos problèmes quotidiens.

    Une nouvelle fois (car j'ai cru comprendre que Jean-Luc Mélenchon allait se lancer dans une campagne anti-presse/journaliste/...
    par pitié, ne jouez pas à cela avec nos espoirs du Front de Gauche.

    Tournez cette page, ou nous allons tous trinquer
    Cette émission (càdire) m'a plus inquitée que rassurée!
    ++

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1115 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive