30mar 10

Et quelques manifestations significatives

Fierté du Front de gauche

 S amedi, j’allais et je venais dans Paris sur des chemins de crêtes. D’abord place de la République au départ de la manifestation du «no Sarkozy Day». Je déteste ce titre en anglais, ridicule concession au style soit disant moderne des marchands de hamburger. Grrr !! Un manque total d’imagination de la part des organisateurs qui pourtant n’en manquent pas. Car j’en connais quelque uns. Ils  m’avaient n1414773426_30113883_3237demandé de passer. Je suppose qu’ils l’ont fait auprès de tous les autres responsables de parti. Je n’en ai pas vu d’autres que moi et ceux du Parti de Gauche parisien qui m’accompagnaient, d’aucuns étrennant fièrement leur écharpe tricolore de conseillers régionaux, toutes neuves. C’est bien. Il faut tremper l’écharpe dans la lutte. Je ne me moque pas. J’ai moi-même une écharpe que je conserve depuis bien longtemps et qui sort pour les super mobilisations historiques (Carpentras, loi Falloux, etc.…). Elle a les glands d’or, attributs des maires et des parlementaires dans le protocole républicain. L’or est terni par l’usage militant. Je la baise comme une étole de curé quand je la mets. Chacun ses rites !

Je suis allé voir, donc, puisqu’il était question d’une manifestation d’opposition et qu’elle avait été convoquée par l’intermédiaire du réseau social Face Book. Je papillonne de loin en loin sur ce réseau et je sais donc à peu près de quoi il retourne au contraire de twiter dont je ne sais rien mais qui m’a l’air assez chronophage et espionnant. Ce modèle de mobilisation est une première, je crois, dans notre pays. Il me semble que le fait doit être noté. J’avais envie de savoir qui venait, quelle sorte de personnes. En fait toutes sortes de gens, et des plus variés, se trouvaient là à l’heure à laquelle je m’y suis trouvé.

Mais c’était en début de manifestation. Il m’a d’abord semblé qu’on voyait beaucoup de drapeaux noirs et la mouvance libertaire m’a paru très engagée dans cette mobilisation. Tout était bon enfant. Pas mal de gens m’ont accosté pour faire des photos avec moi. C’est un exercice nouveau pour moi. Mais je ne peux trouver cela ridicule compte tenu de la passion que j’ai moi aussi pour la photo en général et pour le clin d’œil kitch en particulier. J’ai repéré plusieurs militants du parti de gauche ici où là. Certains avaient même amené leur drapeau. Le parti est comme ça. Il repose sur la mobilisation spontanée et personnelle de ses membres. Celle –ci donne son sens réel à toute sa structure d’action collective. C’est ce qui me convient. Faites ! Mieux vaut avoir à corriger les erreurs de l’action que celles de l’inaction. N’empêche : j’ai lu que la mobilisation était un échec. Ce n’est pas mon avis. Les quelques milliers de personnes qui sont venues là ont ouvert une nouvelle page de l’histoire des manifestations d’opinion. Je les en félicite.

L’engagement peut prendre toutes sortes de formes. Celle là en est une. Ceux qui ont pensé utiliser le réseau Face Book de cette façon ont fait davantage que les innombrables «appel» et «initiatives» que l’on rencontre sur ce média. Là il fallait passer de l’adhésion virtuelle à l’acte réel. Les autres «initiatives», en effet, ne demandent pas plus qu’un clic comme forme d’action. Ce ne sont donc pas des actions mais juste des ostentations. Il est frappant de voir comment l’ostentation est devenue une valeur en soi. Par exemple les «jour de la fierté» sont devenus très nombreux. Souvent intitulé en anglais. Par exemple «gay pride». Ceux là sont très militants en général. Le principe en est reproduit, invariant d’échelle, en toutes circonstances. Sorti du contexte de lutte, c’est souvent grotesque. Combien de fois faut-il s’entendre dire qu’il faut «assumer» telle ou telle de nos manières d’être, quand bien même ne s’agit-il souvent que de manies ? C’est du Freud de comptoir. Nous sommes supposés être malades de refoulement permanent et universel. Nous nous en libérerions en «assumant», si possible avec «fierté». La vie publique serait donc un divan où les particularités fièrement portées seraient toutes convoquées pour s’afficher. Dans ces conditions l’espace public est alors radicalement privatisé. Il n’est plus l’agora où se met en mots par le collectif le bien commun mais la foire ou se juxtaposent les vitrines de soi. La ruse de l’ennemi est de faire croire à chacun que l’autre n’est pas son semblable, et que ce serait tant mieux. 

Puis je suis allé au Trocadéro avec le groupe de militants qui m’entouraient place de la république déjà. Face au champ de mars les 270320103321associations de "personnes en situation de handicap" tenaient un rassemblement pour la défense de leurs revendications, notamment celle d’un revenu minimum d’existence. Je suppose que chacun comprend bien de quoi il retourne dans ce genre de rassemblement. Je peux dire que sur le plan humain on prend une grande claque roborative. C’est tant d’énergie requise pour se mobiliser quand il en faut déjà tellement pour le plus commun des actes du quotidien ! Bien sur on ne doit pas juger de tout cela sur un registre compassionnel parce que la démonstration vise au contraire à faire réfléchir du point de vue politique. N’empêche qu’après la manifestation, je suis allé boire un chocolat avec les copains car on pelait de froid ; on est entré et sorti dans divers bistrots après être allés et venus, et juste en face, pendant tout ce temps, les camarades dans les fauteuils roulants ont seulement pu se regrouper ici et là pour remonter dans les véhicules qui les avaient amené eux et leurs accompagnateurs. Vivre sur ses deux jambes, tout simplement, m’a semblé être une suave capacité extraordinaire. Je n’en dis pas plus mais je suis certain d’être compris.

Mais pour le reste j’en reviens à la méthode de pensée qui 24844_384182161939_722406939_3693999_3540048_ndoit être la notre, me semble-t-il. En toutes circonstances s’exprime un intérêt général humain. Ici nous savons que tout ce qui sera fait par exemple pour la mobilité des personnes en situation de handicap tournera pour le bien de tous. Il suffit d’aller dans un métro pour le savoir. Par exemple à la gare Montparnasse ou plusieurs psychopathes endurcis qui haïssent les gens qui portent de valises, les landaus et les personnes âgées  ont pris les dispositions pour fabriquer un piège brise rein d’une rare perversité.… De même tout ce qui sera fait pour l’accès au logement social autonome des handicapés. Penser le logement social par la qualité nécessaire qui le rend habitable, tout de même est-ce si extravagant ?

Quelle est l’alternative ? Des logements en résidences spécialisées ? Ou est l’économie, chers habituels comptables ? Qui paye et comment ? Mais surtout est-ce le mode de vie dont nous voudrions qui permet de rendre à la société toute entière la part que chacun peut y apporter ? S’astreindre à produire du logement au 24844_384182121939_722406939_3693992_2080937_nniveau humain compatible avec la situation physique de ceux qui l’occupent c’est travailler contre la logique brutale qui prévaut à présent où la qualité n’a aucune place et où ne reste que le prix de revient instantané. Je dis instantané car j’ai pu constater, du temps où j’étais élu local quel est le prix de revient global, dans la durée, du logement social «boite à chaussure». Et ainsi de suite. Mes camarades à l’Assemblée et au Sénat ont déposé une proposition de loi sur le thème de la condition de vie des personnes en situation de handicap. On la retrouve sur le site du parti de gauche. L’inspirateur de ce texte est Vincent Assante, un des dirigeant nationaux de notre parti qui est également, par ailleurs, un des porte parole de la mouvance des organisations du monde du handicap.

Samedi se tenait la réunion du conseil national du Parti Socialiste. J’en parle parce que plusieurs de mes amis personnels y siègent et me racontent les journées auxquelles j’ai tant participé autrefois et dont ils savent bien combien elles m’intéressent toujours. 24844_384182141939_722406939_3693996_586956_nCette fois ci, je devrais me réjouir d’apprendre que la gauche du parti a enfin dit quelque chose contre le Modem au lieu de la molle résignation d’avant la bataille. Naturellement je trouve que c’est un courage de poule mouillée de commencer un combat contre un adversaire déjà à terre. Mais c’est bien quand même ! Car ça montre que les camarades ont enfin compris que ce n’était pas une affaire de personnes ni même de niveau électoral de l’allié potentiel mais une question de prix à payer pour réaliser cette alliance en termes de programme. Mais la vérité est que je suis plutôt consterné, en connaisseur de ce Parti qui a été si longtemps le mien de ce que tout cela est devenu. Le conseil national proprement dit a duré une heure. Quasi sans débat politique si l’on excepte les cinq minutes de temps de parole accordées à la gauche du parti. Il parait que c’est par modestie compte tenu du résultat ! Quelle sottise ! Le résultat c’est d’abord la crise politique qu’il contient ! La situation c’est la Grèce qui l’annonce, c’est l’impasse de l’Union Européenne, c’est le fait que le président de l’internationale socialiste est le premier ministre de la Grèce et qu’il est l’exécuteur des basses œuvres des banques qui étrangle son pays. A quoi se consacre le grand conseil national du PS du lendemain de la plus grande défaite de la droite et du plus violent choc européen depuis la fondation de l’union européenne ? A un sujet certes important. Qui va changer beaucoup de choses dans le mauvais sens s’il aboutit c’est absolument certain. Mais quand même ! Dans ce contexte ! La réforme des collectivités locales. Fermez le ban. Les retraites attendront aussi que la CFDT donne au PS la caution syndicale dont il a besoin pour se ranger du côté de la «réforme».

La «com» du Front de Gauche ne vaut pas un clou. C’est DSC_0277ce que je me dis chaque jour en voyant passer sans que nul ne réagisse la même « analyse » sur les résultats des élections régionales. Evidemment, une fois de plus il s’agit de minimiser ce résultat. Comme pour les européennes, certains «commentateurs» comparent le résultat aux précédentes régionales. Quelle pertinence ! Bien sur, à l’échelle de l’histoire c’est comme ça qu’il faut faire. Et il est exact également qu’une élection régionale n’est pas une municipale ni une présidentielle. Mais il y a une limite à ce genre de raisonnement. Le même argument qui s’applique à la différence d’élections s’applique à la différence des contextes politiques. Quoi de comparable entre le contexte de l’élection de 2004, sous Chirac, après le désastre de 2002, et celle-ci sous Sarkozy dans les conditions de crise du capitalisme, après l’émergence du modem et d’Europe écologie ? Pour ma part j’analyse en considérant successivement deux critères. Pour le premier j’évalue la situation en sièges, pour mémoire et évaluation du rapport de force dans l’assemblée considérée en comparant d’une élection de même type à l’autre. Pour le second je regarde d’une élection à la suivante. Pour ces régionales, plus que jamais, c’est le bon critère. Car sinon comment comparer sérieusement les deux résultats, celui de 2004 et celui de 2010, à partir du « résultat des communistes », en 2004,  quand on sait qu’en 2004 il n’y avait de listes communistes autonomes que dans 5 régions ! Et comment comparer ces listes communistes de 2004 avec des  listes du Front de Gauche, parfois élargies au NPA ? Cela ne dérange pas ces brillants analystes !

Moi je fais le constat suivant : entre les européennes et les régionales, trois partis ont gagné des voix : le PS, le front national, et DSC_0202le front de gauche. Tous les autres en ont perdus, un peu ou vraiment beaucoup ! Le Front de Gauche est une « offre » qui n’existe que depuis les européennes. Les gens qui sont venus voter pour le Front de gauche aux européennes ne trouvaient pas souvent des listes sous cette étiquette devant eux aux régionales. Soit parce qu’elles avaient un autre nom sur les bulletins (trois régions avec le NPA). Soit parce que le Parti communiste allié au PS interdisait l’usage du sigle (Bretagne, Bourgogne, Lorraine etc.), soit parce que les communistes, même engagés dans le Front de Gauche avaient en même temps des élus sur la liste socialistes qui usurpaient le sigle du et les emblèmes du PCF (Pays de la Loire) ou appelaient à voter pour les socialistes (Charente Maritime). Malgré ce capharnaüm, et ces trous dans la carte, il est venu 189 000 personnes de plus qu’aux européennes  voter pour nos listes ! Pendant ce temps, la mine sucrée, tels chefaillons de groupuscules qui n’ont pas fait une minute de campagne et qui de leur vie n’ont jamais été élus et n’ont dirigé une campagne électorale, pontifient en disant que « la dynamique n’a pas été là ». Surtout quand leur précieuse personne n’était pas sur la liste ! Et davantage encore si ceux là critiquent depuis le premier jour le Front de Gauche auquel ils n’ont jamais cru ni donné le moindre coup de main. Pour ma part je m’en tiens à la question suivante : quoi à part le Front de gauche ? L’ambiance mortifère des comités Théodule. Bon appétit !

Pour autant cela ne signifie pas que tout soit bien en l’état. Au contraire. Une étape est franchie, il faut aborder la suivante DSC_0035en tirant les leçons de ce qui ne marche pas mais aussi de ce qui marche! Pas besoin d’être un aigle pour savoir quoi faire et voir plus loin. Nous devons reformater le Front de Gauche. Pour cela, il faut à la fois élargir sa base d’action, en accueillant les organisations et réseaux qui ont fait ensemble cette dernière campagne, il faut approfondir l’intégration des composantes qui le forment, et enfin il est urgent de permettre à tout un chacun d’y adhérer pour s’impliquer sans être membre d’un des partis qui constituent le Front. Par conséquent  je crois que le mieux à l’égard de la gauche morbide est de faire comme nous avons fait jusqu’à présent : marcher notre chemin, avancer, militer compter sur la vie et l’audace.  


119 commentaires à “Fierté du Front de gauche”

Pages : [1] 2 3 »

  1. 1
    4 Août dit:

    "Pendant ce temps, la mine sucrée, tels chefaillons de groupuscules qui n’ont pas fait une minute de campagne et qui de leur vie n’ont jamais été élus et n’ont dirigé une campagne électorale, pontifient en disant que « la dynamique n’a pas été là »"

    +1

    Les résignés et chercheurs de poux qui ne s'intéressent qu'à la moitié vide du verre, qu'ils aillent au diable.

  2. 2
    jennifer dit:

    La répression continue au Honduras. Ne laissons pas se répandre l'illusion qu'il y aurait un gouvernement "normal" et démocratique au Hoduras.

    La semaine dernière, le professeur Joe Manuel Flores, membre du Front National de Résistance Populaire, a été assassiné dans son collège El Pedregal, devant ses élèves et ses collègues.

    Tous les dirigeants de la "Junta Directiva" du Syndicat universitaire SITRAUNAH, ont été arrêtés, mains et pieds liés, comme de vulgaires délinquants et l'Université fermée.

    Une manifestation nombreuse de protestation a eu lieu le 25 mars.

    Deux journalistes du Canal 4 de télé de Juticalpa, membres de la Résistance, ont été abattus de 60 balles. Où est la liberté d'expression? J'appelle cela une dictature? Pas vous?

  3. 3
    curtillat andré dit:

    @Gilles..Après l'enfer que tu as dû vivre cet hiver,comme tu vas aimer le printemps qui vient au milieu des tiens ! Garde toi,toi qui sais plus que jamais oû est l'essentiel.
    FdG..Quoi à part le FdG ? écrit Jean-Luc Mélenchon.. C'est la traduction du What else Le Who else,n'en déplaise,viendra plus vite que prévu par le vilain temps sarkozien qui court. Et élargir le FdG par l'adhésion directe,c'est une proposition que nous portons déjà dans les FdG locaux ; et ça décoiffera !... Nouvel emballement du blog avec les zemmouriades. Franchement..

  4. 4
    Gaëtan dit:

    Pas de quoi pavoiser tout de même nous restons cantonné à des scores qui nous confinent au temoinage.
    La route va être longue et le comportement du PCF en Ile de France et dans les 3 régions où ils nous ont abandonnés, sans parler de celui du PS et d'EE, ne m'inspire rien de bon.

    C'est sur les médias ne nous aiment pas, ils sentent que nous serions de ceux qui mettront un coup de pied dans la fourmilière des puissants. Pour preuve la façon dont le Front de Gauche a été banni de toute les bouches en cœur des dirigeants des'deux visages de la gauche'.

    En fait c'est toi qui a raison, soit l'on y arrive, ou alors qu'ils s'en aillent tous.

  5. 5
    guillot dit:

    "Car sinon comment comparer sérieusement les deux résultats, celui de 2004 et celui de 2010, à partir du « résultat des communistes », en 2004, quand on sait qu’en 2004 il n’y avait de listes communistes autonomes que dans 5 régions !"

    En comparant les résultats de ces 7 régions (et non 5: Aquitaine, Auvergne,Corse, Franche Comté, IDF, Nord Pas de Calais, Picardie;Langue Rouge l'a déjà fait sur ce blog).
    -2004: 7,7% (PCF)
    -2010: 7,4% (FdG)

    Cette comparaison n'enlève en rien à la confirmation de l'assise électorale du FdG, coalition électorale venant de montrer au grand jour ses contradictions sur la question de rejoindre ou non la gauche plurielle dans les exécutifs régionaux.

  6. 6
    peupledegauche dit:

    Pour ces régionales, c'était la première fois que j'ai participé à des meetings (j'étais présent le 29 janvier à Montpellier) depuis bien longtemps, que je suis allé voter avec plaisir, enfin quelque chose se passait.
    Depuis de nombreuses années je tempêtais contre ces partis de la gauche de la gauche, d'accords sur l'essentiel et s'obstinant à se présenter de manière indépendante à toutes les élections pour faire 2 à 3 % chacun.
    Je ne suis adhérent à aucun des partis composant le Front de Gauche, mais son existence me permet de m'exprimer avec clarté.
    Je suis électeur en Languedoc Roussillon, malheureusement dans un contexte kafkaïen la liste d'union de la vraie gauche (Front de Gauche + NPA ++++) n'a pas pu être présente au second tour, mais j'ai peu rencontrer des gens humains, volontaires, militants proposant un programme cohérent pour la région découlant d'une analyse générale sérieuse.
    Le Front de gauche était une nécessité pour aider à fédérer toutes les forces agissant pour un réel changement, il existe et il doit être pérennisé sous des formes respectant chaque composante, et avec des propositions novatrices dans tous les domaines de la vie..
    Tout cela n'a été possible que par la création du parti de Gauche et aussi par choix de la direction du PCF qui a pris le risque de perdre de nombreux élus afin qu'une stratégie d'unité puisse se mettre en place.
    A tous merci !

  7. 7
    Descartes dit:

    @dudu87 (#409 dernier fil)

    Mais comme tu as toujours raison, je te laisse avec tes certitudes,(...)

    Oui, c'est bien connu, ceux qui "ont toujours raison", c'est toujours les autres. Toi, par exemple, tu n'as pas de certitudes...

    Mais je suis sûr que tu auras encore raison…

    Donc t'es sûr d'avoir encore tort ?

  8. 8
    lemarteau dit:

    @ Gaetan : La route va être longue et le comportement du PCF en Ile de France et dans les 3 régions où ils nous ont abandonnés
    euh.... tu peux preciser ! parce que 3 têtes de liste sur 8 c'était quand même beaucoup par rapport rapport a la force du PG !
    Et le comportement des élus PG en ile de France (voir communiqué de Gabriel Massou, President du groupe Front de Gauche au conseil regional) ne laisse vraiment presager rien de bon !
    Un peu de modestie ne ferait pas de mal !
    Et puis veux tu que je te parle un peu du comportement un peu "stal" du PG dans le 92 ?

  9. 9
    jennifer dit:

    La gay pride a tout son sens du fait qu'avant il fallait se cacher d'être homo. Du coup, dans le même mouvement contre leur oppression spécifique, ils se sont mis à montrer, le "coming out" (parfois très voyant) pour ne plus avoir honte de leur orientation sexuelle, la "fierté" en opposition à la "honte" que la société leur imposait. Le fait de se montrer, d'afficher publiquement son homosexualité ou en tout cas de ne plus la cacher, de l'assumer devant tous est devenu pour un grand nombre d'homos intrinsèquement une partie de leurs luttes pour l'égalité des droits.

    Or maintenant ce sont les musulmans qui vont devoir se cacher, ce qui était avant le sort des homos (comme à une certaine époque, dans les années 30, il valait mieux par précaution pour certains cacher qu'ils étaient juifs).

    Dans l'intimité oui, dans l'espace public, non!

    Il va être plus facile maintenant de montrer publiquement son homosexualité que sa religion si (et seulement si) on est musulmans

  10. 10
    Mario Morisi dit:

    Mauvaises nouvelles de la Botte

    Eh bien... une fois de plus, la magnifique stratégie des socio-liberaux a foiré...

    In extremis, le Piémont et le Latium sont passés à droite... (pudiquement appelé centre-droit)...

    Ce qui réjouit le "Duce II" avec un score de 7 régions pour le PD à 6 pour lui...

    Ce qui le réjouit moins, c'est que la Ligue du Nord emporte la Vénétie et le Piémont, menace son Parti de la Liberté dans les autres régions du nord. Au point qu'un journal de la Ligue titre que "La Padanie est née !"

    Résumé :

    — Le Nord est totalement aux mains de la droite et de la droite populiste, raciste et sécessionniste (qui va revendiquer la mairie de Milan)...
    — Le centre-nord et sud reste à ce qui reste de la vraie gauche.
    — Le Sud est dominé par le Parti de la Liberté (quelle arrogante ironie !) avec les exceptions Pouille et Basilicate à gauche.

    A noter que les 5 régions à statut spécial (Aoste, Trentin Haut Adige, Vénétie Julienne et Frioul, Sicile et Sardaigne, ainsi que les Molises et une autre que je n'ai plus en tête étaient dans leur majorité à droite... La conférence des régions passera donc probablement à droite !

    Spécificité italienne :

    L'ITALIE DES VALEURS (parti du juge Di Pietro) : s'est allié avec le centre-gauche sur l'anti Berlusconisme et un terrain justicialiste. Mais sans vision politique de gauche. Crédité de 5 à 10 %, il s'est présenté seul en Calabre où il a obtenu 10% - Puisque en Italie il est possible de lire le % des différentes forces dans les coalitions, l'IDV a obtenu entre 6,7 et 10% quand elle s'est allié avec le Centre Gauche

    L'UNIONE DEMOCRISTIANI (parti de Casini) : s'est allié tantôt à la gauche, tantôt à la droite, et s'est présentée seule dans quatre régions où elle a obtenu 4, 6 %; 4, 7 %, 6,4 % et 8, 4% - Quand elle s'est alliée avec la gauche, elle fait environ 4%, quand elle s'allie avec la gauche, elle fait de 7 à 10 %, ce qui signe clairement l'appartenance originelle des DC...

    MOUVEMENT 5 ETOILES - GRILLO : les 7% de l'Emilie Romagne ont fait baissé le centre gauche de 7 points, mais il l'emporte largement 52% à 36% pour la droite. Et a fait perdre le centre gauche dans le Piémont, faisant élire un populiste de la Ligue du Nord avec ses 3% piqués à la gauche...

    LA FEDERATION DE LA Gauche : a son Limousin dans les Marches avec 7,1 % contre 53,2 au centre gauche, et 39,7 à la droite. Ailleurs, alliée avec le centre gauche, elle fait dans les 3%. A son côté, crédité des mêmes scores, un peu plus, SINISTRA ECOLOGICA E LIBERTA, SEL, des écologistes de gauche...

    Les VERDI, traînent dans les alliances centre-gauche avec 1, 5 %

    LES PETITS PARTIS OUVRIERS sont laminés...

    Nationalement, voici les chiffres à minuit.

    Centre gauche - 26 % Union du Centre - 5, 8% Centre Droit - 26, 6%
    Italie des Valeurs - 6,9% Ligue du Nord - 12, 8%
    Gauche écologie et liberté - 3 %
    Fédération de la gauche - 2,9%
    Bonino-Pannella - 0,6 % Mouvement 5 étoiles Grillo : 1,7%

    A noter que la catégorie "'autres" fait : 13 % !
    Absention : 35,8 % (+ 8 points par rapport à 2005)

    Titre de la REPUBBLICA à 00 : 55 - "7 à 6 pour le centre-gauche, mais c'est la majorité qui fait la fête"

    ENCORE UNE VICTOIRE DES GRANDS STRATEGES SOCIO DEMOCRATES, PARDON, SOCIO-LIBERAUX !

    PS : A propos des médias. 70 % des Italiens ont avoué se faire une idée de leur vote grâce aux journaux télévisés.
    Berlusconi a été malmené par les journalistes et les artistes, par le peuple de gauche et les intellos deux jours avant le scrutin. Puis il a passé 24 heures sur toutes les chaînes la veille du scrutin. Or quatre régions ont basculé pour 1 % des voix...

    forza la sinistra nostra, la vera !

    mario

  11. 11
    Mario Morisi dit:

    Rectification, faute de frappe...

    Dans le post 10, à la place de : UDC - "Quand elle s’est alliée avec la gauche, elle fait environ 4%, quand elle s’allie avec la gauche, elle fait de 7 à 10 %, ce qui signe clairement l’appartenance originelle des DC…"

    il faut naturellement lire : "Quand elle s’est alliée avec la gauche, elle fait environ 4%, quand elle s’allie avec la DROITE, elle fait de 7 à 10 %, ce qui signe clairement l’appartenance originelle des DC…"

  12. 12
    4 Août dit:

    @ Mario Morisi

    "PS : A propos des médias. 70 % des Italiens ont avoué se faire une idée de leur vote grâce aux journaux télévisés."

    A rapprocher des 70% de Français qui regardent un JT tous les jours...

  13. 13
    Descartes dit:

    @ermler (#423)

    C’est vrai Zemmour était contre le TCE. (Le Pen aussi)
    C’est vrai Zemmour critique l’Europe, le libéralisme et les effets de la mondialisation. (Le Pen aussi)
    C’est vrai Zemmour se proclame républicain patriote. (Le Pen aussi)

    Ça finit par être fatigant, la curée sur Zemmour. Et surtout, on finit par se demander si elle n'est pas encore un épisode de terrorisme intellectuel au nom de la sacrosainte "défense de la diversité" chère à notre gôche boboisée. D'ailleurs, quant on commence à ressortir l'amalgame avec Le Pen, il est temp de se poser des questions...

    Je n'aime pas Zemmour. En général, je n'aime pas le "style nulle part ailleurs", où l'on traite les problèmes graves de ce monde sur le ton de la plaisanterie grasse. A ce jeu là, ou chaque acteur s'efforce surtout de briller, on finit toujours par dire des conneries. Ou bien par dire des choses vraies, mais d'une manière si schématique et sans nuance qu'elles sonnent comme des conneries. Et encore une fois, c'est le cas dans cette affaire.

    Que le trafic de stupéfiants est, pour une large part, dans les mains d'un certain nombre d'individus appartenant à certaines minorités ethniques (admirez la prudence avec laquelle il faut s'exprimer...), c'est un fait présomptif que n'importe qui peut vérifier en parcourant ma cité. Il est vrai qu'il n'existe pas de statistiques permettant de vérifier cette présomption (ou d'ailleurs de l'infirmer), puisque les statistiques ethniques sont interdites par la loi (et à juste titre, à mon avis). Mais il n'est pas déraisonnable de penser que la perception n'est pas très éloignée des faits. Quelque soient les raisons qui poussent ces individus à s'adonner à ce trafic (la pauvreté, des vieux parents à nourrir, une société méchante qui ne les comprend pas, l'envie d'avoir une Rolex... peu importe), le fait demeure: si le but est de connaître les trafiquants, on a plus de chance de les retrouver en contrôlant des individus appartenant à certaines minorités qu'en contrôlant au hasard. C'est triste mais c'est comme ça. Est-ce un crime que de le dire ?

    Que la police contrôle préférentiellement les individus qui ont le plus de probabilité d'avoir commis une infraction, cela n'a rien de choquant. Lorsque la police cherche des cambrioleurs, elle ne contrôle pas les cul-de-jatte ou les aveugles. Et ce n'est pas une "discrimination" envers les valides: c'est tout bêtement que la probabilité qu'un cul-de-jatte grimpe par la fenêtre ou qu'un aveugle puisse fouiller une maison est relativement réduite. Faudrait-il maintenant exiger de la police qu'elle contrôle tout le monde à égalité ? Ce serait jeter de l'argent public par les fenêtres: quel intérêt d'aller chercher les cambrioleurs dans les maisons de retraite ? Lorsqu'un inspecteur du travail concentre ses inspections sur les entreprises d'un secteur connu pour ses abus, en délaissant celles des secteurs qui sont au contraire réputées pour leur respect des lois, est-ce qu'il ne commet pas, lui aussi, ce crime impardonnable du "contrôle au faciès" ? Et pourtant, on trouverait difficilement quelqu'un pour critiquer ce choix... sauf bien entendu parmi les patrons du secteur concerné!

    Cette affaire met en évidence l'ambiguïté du rapport des français avec la notion de contrôle. Le contrôle n'a en soi rien d'humiliant. Nous admettons tous qu'il est impossible de se fier en toute circonstance à la parole des gens lorsqu'il s'agit de vérifier qu'ils appliquent correctement les lois, et que le contrôle est donc non seulement normal, mais nécessaire. Alors, pourquoi devrait-on considérer le fait de devoir présenter ses papiers à un policier comme une "humiliation" ? Est-ce que le patron qui reçoit la visite de l'inspecteur du travail doit se sentir "humilié" ?

    Foutez la paix à ce pauvre Zemmour. Lorsqu'il écrit, il dit souvent des choses fort intelligentes (d'ailleurs, sa lettre d'explication sur son "dérapage" est un beau morceau, clair, précis, et bien argumenté). Son tort, c'est de s'être laissé emporter par cette espèce "d'insolence" télévisuelle (si appréciée à gauche en d'autres temps, remember "droit de réponse" ?) qui banalise tous les problèmes.

  14. 14
    le Prolo du Biolo dit:

    « Pendant ce temps, la mine sucrée, tels chefaillons de groupuscules qui n’ont pas fait une minute de campagne et qui de leur vie n’ont jamais été élus et n’ont dirigé une campagne électorale, pontifient en disant que « la dynamique n’a pas été là »

    Ca me rappelle quelqu'un d'ici...
    Mais je dois me tromper.

  15. 15
    Descartes dit:

    @Le prolo du biolo (#425)

    Et qu’il entortille la question et qu’il y fait une réponse à côté. Et hop, le philosophe a l’air d’avoir raison …
    Un chef-d’oeuvre de mauvaise foi ta réponse. Respect.

    Traditionnel: pas un argument, pas de contestation sur un point précis, une simple attaque ad hominem, et le tour est joué. Franchement, tu est tellement prévisible...

    Sinon, concernant ta conclusion : « parce que le monde que les intégristes de l’écologie nous promettent est d’un ennui mortel… sans gaspillage, plus de carnaval… » Une conception assez bourge décadent du carnaval, non ?

    "Bourge" ? Va voir le Carnaval de Rio. Tu verras comment des gens des "favelas" dépensent ce qu'ils n'ont pas pour que les costumes de leur "Escola do Samba" soient magnifiques. Le Carnaval est généralement d'autant plus somptueux qu'une civilisation est plus pauvre... un carioca dépense en moyenne pour le carnaval une part infiniment plus grande de son revenu qu'un niçois... et tu ne trouveras pas ce genre de célébrations, ou l'on dépense en quelques jours le surplus de l'année, dans les civilisations du nord, protestant et riche...

    La logique du festin, comme celle du sacrifice, sont les deux meilleurs exemples du fait que le gaspillage joue un rôle social fondamental dans les civilisations humaines, et cela depuis la plus haute antiquité. Une société qui se contenterait du nécessaire serait horriblement triste...

    Les écolos « intégristes », l’injure suprême, bien que mal définie, que les intérêts en place servent chaque fois qu’ils sont menacés dans leur business … Trouve autre chose.

    "écolo intégriste" n'est nullement une "injure", c'est une caractérisation. Pour ta gouverne, un "intégriste" est un partisan de l'application "intégrale" d'une doctrine. Le mot n'a rien d'injurieux. Si tu le ressens comme tel, alors le problème est dans ta tête, et non dans la mienne...

  16. 16
    dudu87 dit:

    Bonjour à vous,

    Depuis la création du FdG, je vote enfin POUR, avant je votais CONTRE, pas très constructif, n'est-ce pas?
    Alors bien sûr, ce FdG a des défauts, en Limousin, il se porte bien même si j'ai parfois quelles craintes souvent non identifiées. Il s'agit maintenant de le mettre à "l'épreuve du feu". Mais enfin on ne peut demander à "un bébé d'1 jour de savoir marcher."
    Oui, je suis pret à adhérer au FdG, même si le terme Gauche ne me plait pas, à DEUX CONDITIONS:
    - Faire une analyse de notre société dans tous les compartiments y compris à l'international;
    - Qu'il élabore un projet de société basé sur LA DÉMOCRATIE avec tous ceux et toutes celles qui voudront bien y participer tout en respectant la DÉMOCRATIE!
    Que l'on me permet d'y participer.

    Dans un tel débat pour moi, la démocratie n'est pas 50% + 1 voix mais au moins 60%, je sais vous allez rugir peu importe mais les enjeux sont trop importants pour rester à minima.

  17. 17
    toto dit:

    Tout le monde fait le même constat: Le pouvoir ne cédera que face à une convergence des luttes populaires d'une ampleur exceptionnelle.

    Pour le point de convergence il faut une structure d'accueil, le FdeG en est une et il y en à d'autres telle le CNR qui s'inspire de moments sombres de notre Histoire commune. La FASE en est une autre. Etc etc

    http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/post/2010/03/25/Appel-pour-la-constitution-d-un-Front-Populaire-Anticapitaliste

    Paradoxalement il y a pléthore d'initiatives de rassemblements qui aboutissent à un empilage de bonne volontés sans liens entre elles.
    Enorme gâchis qui confine à l'impuissance.
    Reste toujours la même question:comment fédérer?

  18. 18
    4 Août dit:

    @ Descartes

    "La logique du festin, comme celle du sacrifice, sont les deux meilleurs exemples du fait que le gaspillage joue un rôle social fondamental dans les civilisations humaines, et cela depuis la plus haute antiquité. Une société qui se contenterait du nécessaire serait horriblement triste… "

    Le gaspillage dont on parle, c'est celui de tous les jours par tout le monde (moitié distribution, moitié consommateur), sans justification festive.

  19. 19
    Descartes dit:

    @André assiétoi (#426)

    La honte est sur nous et pas sur eux.

    Oh oui! Frappons nous la poitrine! C'est notre faute, c'est notre très grande faute! Allons expliquer aux ouvriers et aux chômeurs dans leurs cités populaires que si des gens "dealent" dans leur hall d'immeuble, c'est leur faute. C'est parce qu'ils n'ont pas fait l'effort qu'il fallait pour "intégrer" les pauvres victimes... dieux du ciel! Jusqu'où va-t-on pousser la haine de soi ? Et après on va s'étonner que Le Pen cartonne à chaque élection ?

    Maître Eolas (dont les chroniques, lorsqu'ils concernent le droit, sont fort intéressantes) raisonne en avocat. Ainsi, il explique que:

    Regardez donc les grands criminels, ceux qui peuplent les assises, ceux qui violent ou tuent. Marc Dutroux est-il arabe ? Michel Fourniret et Monique Olivier sont-ils noirs ? Francis Heaulme ? Didier Gentil ? Marcel Petiot ? Patrick henry ? Yvan Colonna ? Les tueurs de l’ETA ? Ou sans aller chercher les grands criminels, Céline Lesage, Véronique Courjault, Marc Cécillon puisqu’il faut bien que je parle encore un peu de rugby ? On me rétorquera Youssouf Fofana et Omar Radad ; mais je n’affirme nullement que les noirs et les arabes sont à l’abri du crime.

    Il a raison. Sauf que Zemmour n'a jamais parle pas du "crime". Les contrôles de police n'ont pas pour fonction de détecter les Dutroux, les Fourniret, les Petiot, les Courjault. Ils ont pour mission de traquer un certain nombre de délits et d'incivilités qui empoisonnent la vie des gens. Le fait que ces délits et que ces incivilités soient commis par des "désespérés" (qui dans mon quartier roulent en Porsche, mais bon, passons...) n'est pas une consolation pour ceux qui le subissent chaque jour...

  20. 20
    pichenette dit:

    ..." de l'audace",
    oui celle de s'engager dans toutes les actions de Gauche, à l'échelle de l'individu ou des collectivités. Le travail de sape actuelle frappe tous les piliers, des réactions ont lieu qu'il faut soutenir par un programme poitique. Cette démolition est catastrophique et sera bientôt irréversible. Il y a urgence à trouver de l'efficacité. Comment vivent les jeunes, ils ne semblent pas inquiets, pas de révolte, sont-ils déjà,plus vieux que les vieux?

  21. 21
    Descartes dit:

    @Jennifer (#9)

    La gay pride a tout son sens du fait qu’avant il fallait se cacher d’être homo. (...) Or maintenant ce sont les musulmans qui vont devoir se cacher, (...)

    Jennifer, qu'est ce que tu attends pour nous organiser ta "muslim pride" ? On pourrait avoir un défilé, avec des femmes strictement en burqua et des hommes strictement barbus. Et ça se finirait par un grand bal sous une banderole "Allah Akhbar, tous les autres payent cash". Vas-y, Jennifer, c'est ton opportunité de laisser une trace dans l'histoire...

  22. 22
    4 Août dit:

    "La gay pride a tout son sens du fait qu’avant il fallait se cacher d’être homo. (…) Or maintenant ce sont les musulmans qui vont devoir se cacher, (…)"

    Il y a quelques semaines, Marianne a fait un excellent papier sur les homos musulmans obligés de se cacher...

    Bon ok... :arrow: sortie :arrow:

  23. 23
    Michel Matain dit:

    @ Jennifer

    "4 Août dit:

    30 mars 2010 à 9h48
    « La gay pride a tout son sens du fait qu’avant il fallait se cacher d’être homo. (…) Or maintenant ce sont les musulmans qui vont devoir se cacher, (…) »

    Il y a quelques semaines, Marianne a fait un excellent papier sur les homos musulmans obligés de se cacher…

    Bon ok… sortie "

    Jennifer, est-ce que c'est de l'islamophobie ? Ou est-ce qu'il ne faut pas en parler ? En parler sans critiquer ?...

  24. 24
    Descartes dit:

    @Michel Matain (#23)

    Jennifer, est-ce que c’est de l’islamophobie ?

    L'islamophobie est une hallucination dont sont victimes certains individus de l'espèce homo occidentales boboisantus. Elle se manifeste par la tendance à voir dans toute critique de l'Islam et des musulmans (voir dans toute constatation factuelle concernant ces mêmes éléments) la preuve d'une haine inextinguible et irrationnelle. Les individus affectés montrent une extrême agitation devant tout comportement critique, et ont une tendance affirmée à se frapper la poitrine en permanence et à s'excuser de crimes imaginaires commis par d'autres, d'où la classification de ce syndrome dans la catégorie des "haines de soi". Mis devant les faits, les sujets affectés ont généralement une réaction de déni colérique, se référant à des "nombreux exemples" dont ils sont habituellement incapables de donner une description précise.

    On ne connaît pas de thérapeutique efficace pour ce syndrome, qui reste difficile à expliquer. On sait seulement qu'il affecte presque exclusivement des individus des classes moyennes, et que son incidence dans les quartiers populaires est quasi nulle.

  25. 25
    commandant P. dit:

    le site est resté à l'heure d'hiver ?

  26. 26
    ydaho dit:

    @ Descartes : Ta cité n'est pas la france.. ni même l'ensemble des banlieues, s'il n'y avait qu'eux pour voter le fdg ne passerait même pas la barre des 0,001 %... Les banlieues ne sont pas représentatives des 60 et quelques millions d'habitants qui peuplent ce pays ! Elles en sont une composante. Jouer sur les "mots" avec ce qu'a dit zemmour est nul, c'est de la sémantique, et c'est aussi ce qui fait que 53 % des français vont a la pêche..
    Si les homos ont envie d'une gay pride ou d'un coming out qu'ils le fassent, on va tout de même pas leur demander de se planquer comme au temps du pétainisme !
    Chacun vie sa "religion" comme il le veut, avec la barbe ou la burka s'ils le veulent, ou la croix et la soutane ou tout autre conneries de ce genre, je m'en fout, dieu n'existe pas... Et si quelqu'un dit le contraire qu'il me l'amène sur ce post !.... Tout ça, ça fait partie de "l'intime" et que ça y reste... Si on veut "attaquer" la burka qu'on le fasse de la meilleure manière: celle de l'asservissement de la femme ! qui est d'ailleurs le fer de lance de toutes les religions !

    Tout ça c'est du racisme "ordinaire" cela n'a pas ça place avec les valeurs de gauche ! si certains au P.S. ou ailleurs les ont mises de coté, il se trouve que le fdg les a lui mise en avant !

    Et les choses importantes aujourd'hui, c'est le chômage, la précarité, le salaire qui baisse un peu plus tous les jours !
    J'ai pas tellement de temps là... Mais je voudrais dire que j'en ai marre de voir autour de moi, des familles entières qui ont peur de ne plus pouvoir faire leur courses a partir du 20 du mois, qu'ils ont des gosses avec une bardassée de diplômes qui quand ils ont la "chance" de trouver un emploi c'est pour ranger des rayons dans les grandes surfaces ou aller aux caisses !... Alors perdre son temps a défendre zemmour et consort c'est faire pareil que Sarkozy a désigner des boucs émissaires ! (ou a organiser un débat inique!)

  27. 27
    commandant P. dit:

    oui, CQFD

    une résistance à l'heure d'été, décision de Pétain en 1940 ?
    (et de Giscard en 1974)

    ;-)

  28. 28
    4 Août dit:

    @ Descartes

    "réaction de déni colérique, se référant à des « nombreux exemples... »"

    Je rajouterais bien "...dans la dénégation la plus totale"

  29. 29
    yvanchteglov dit:

    En attendant, chers amis, le buzz "journaliste et petite cervelle" est lancé. Je salue la stratégie web de M. Mélenchon. Le Mélenchon ronchon est une image structurante.

  30. 30
    Laurent MELY dit:

    Dans l'analyse des résultats, j'ai quand même du mal à interprêter ce qui se passe au sein de "l'autre gauche" selon le vocable à la mode au PG (je préfère le nom de gauche anticapitaliste, mais ne jouons pas sur les mots). Voilà les éléments du problème selon moi :

    Le NPA a connu un échec cuisant. Est-ce dû à son refus de l'unité de l'autre gauche ? A son refus de la participation aux exécutifs régionaux avec le PS, même avec les garanties posées par le FdG ?
    Le score du FdG est en légère progression, mais globalement très inférieur à ce que le NPA a perdu depuis les européennes. L'arithmétique électorale semble inciter à penser que la plupart des déçus du NPA depuis les européennes ne se sont pas reportés sur le Front de Gauche. Ils n'ont donc pas boudé le NPA pour lui préferer l'unité du Front de Gauche.
    En Limousin, le Front de Gauche allié au NPA fait un excellent score... sur les positions du NPA de refus de la cogestion avec le PS.

    Alors quoi ? Les électeurs boudent le NPA quand il fait cavalier seul et refuse de participer aux exécutifs ? Ils ne se reportent pas pour autant sur le FdG quand il a le positionnement inverse. Par contre, quand le FdG rejoint les positions du NPA, ça marche.
    Comprenne qui pourra...

    Moi, ça m'incite surtout à penser que le PG a raison de garder une attitude défiante vis à vis du PS, que le PCF n'a hélas pas toujours, ce que je regrette.
    L'attitude du PCF et du PG vis à vis de la'"social démocratie" sera sans doute un point d'accrochage dur dans les mois qui viennent pour le FdG... On commence à le voir avec le problème de la participation ou non aux exécutifs régionaux après la fusion FdG + PS.

  31. 31
    ydaho dit:

    @ Laurent Mely : je n'ai pas la science infuse, ni même ne suis un militant actif, mais je "pense" qu'il y a une certaine nostalgie de l'union de la gauche.. Le fdg et le npa réunis sous une même bannière rappellent peut être de bons souvenir aux électeurs.. de plus on n'est pas trop "cons", et voter pour le npa (ou fdg?) tout seul ne sert qu'a observer des résultats "lamentables" au sortir des urnes... A la fin c'est lassant de voir qu'on se ramasse.. (je parle de l'électeur "supporter", celui sans lequel on reste a 5%..)
    La "dynamique" d'union avec une vraie plateforme donne de l'espoir et incite a penser que l'on va sinon gagner, mais au moins participer et changer les "choses"..

  32. 32
    VERGNES dit:

    Jean-Luc Mélenchon emploie l'expression "le FdG élargi au NPA", laissant sous entendre que le NPA a rejoint le FdG. Ce qui n'est pas le cas.
    Cette notion de "FdG élargi" est abusive.et trompeuse.Les mots ont un sens. Vouloir phagocyter, dans les termes, tout ce qui est à la gauche du PS n'est surement pas la meilleure façon d'aborder la nécessaire unité de la gauche radicale

    Pourquoi ne pas employer dans ce cas l'expression " Le NPA élargi au FdG élargi". Cela ne refléterait pas non plus la réalité.
    Disons les choses tout simplement: les listes FdG/NPA ou NPA/FdG, ce serait plus respectueux de l'identité des organisations respectives

  33. 33
    lou passéjaire dit:

    @ 29 yvanchteglov

    oui, le Mélenchonronchon est une image structurante...
    la soumission aux nouveaux chiens de garde qui a été le signe de la construction médiatique d'un besancenot conduit à une impasse...
    Les vieilles recettes à la Marchais fonctionnaient pas mal...
    Ils ne nous aiment pas, pourquoi les aimerions nous ?

    petite cervelle ? non chien de garde

    avec en prime une petite démo de la justesse du propos de Mélenchon....

  34. 34
    cvenes dit:

    http://www.liberation.fr/brut-de-net/06011816-ou-melenchon-declare-que-le-journalisme-est-un-metier-pourri

  35. 35
    cvenes dit:

    c'était pour parler des "chiens de garde"

  36. 36
    lou passéjaire dit:

    ben, ils vont se lacher... genre bergers allemands des nervis de la CFT...
    à nous de leur montrer qu'on ne les aime pas...

  37. 37
    Thaumasios dit:

    Ces imbéciles de journaleux-valets-bêlants-du-pouvoir-lobotomisés-complètement-déconnectés-de-la-société-réelle (j'y peux rien, c'est leur nom scientifique) ne se rendent même pas compte qu'ils sont en train de nous faire une pub d'enfer pour notre Jean-Luc Mélenchon national ! Avec comme une sorte de légère saveur sur le retour de "Taisez-vous, Elkabbach !" (sauf que Mélenchon a quand même une autre stature, hein).
    En tous cas, comme de par hasard (tiens, tiens, mais qu'est-ce qui se passe-t-il donc, ma bonne dame…), quelques jours après avoir été sondé, pour la première fois, dans un sondage à propos des présidentielles, tout d'un coup, ils nous ressortent ça ! En espérant sans doute que ça allait le plomber… !
    Ça veut quand même dire qu'ils ne voient même pas à quel point ils sont tous déconsidérés et décrédibilisés auprès de la population, voire à quel point une véritable colère sociale monte contre les divers torchons qui répètent et anonnent la pensée dominante.
    J'imagine avec délectation les décervelés de Libé par exemple — cf. post 34, merci cvenes — se frottant les mains, un sourire mi-abruti, mi-machiavélique aux coins des lèvres, à l'idée de la "dénonciation des manières scandaleuses de cette brute de Mélenchon, n'est-ce pas, qui est un affreux stalinien, puisqu'il ose critiquer la presse libre"©… alors qu'ils sont déjà en train de se prendre un bon gros retour de bâton dans la gueule ! Allez jetez un coup d'œil aux commentaires de l'article. C'est édifiant ! Les trois-quarts sont des "Bravos, Mélenchon !".

  38. 38
    Hold-up dit:

    N°17 @ toto dit :

    " Tout le monde fait le même constat: Le pouvoir ne cédera que face à une convergence des luttes populaires d’une ampleur exceptionnelle. Pour le point de convergence il faut une structure d’accueil, le FdeG en est une et il y en à d’autres telle le CNR qui s’inspire de moments sombres de notre Histoire commune. La FASE en est une autre. Etc etc http://www.conseilnationaldelaresistance.fr/post/2010/03/25/Appel-pour-la-constitution-d-un-Front-Populaire-Anticapitaliste - Paradoxalement il y a pléthore d’initiatives de rassemblements qui aboutissent à un empilage de bonne volontés sans liens entre elles. Énorme gâchis qui confine à l’impuissance.
    Reste toujours la même question:comment fédérer? "

    Propositions :
    1 - Assises de l'Autre Gauche
    2 - Assises démocratiques pour une 6° République
    3 - Plateforme politique programmatique : Convergence Démocratique pour une 6° République

  39. 39
    ydaho dit:

    Et @ Descartes, si tu me trouve agressif.. Hé bien je le suis ! Je suis profondément fatigué de toutes les conneries que j'ai lu et entendu au cours des ces quatre derniers mois ! partout, sur les forums, les blogs, la télé et la radio.. Ce déchainement de "haine" qui consiste a prendre en exemple un milliers de cons pour fustiger tout un pan de notre population, une population PAUVRE ! une population qui en plus de prendre de plein fouet les effets du libéralisme débridée (ne me parlez pas de la crise, c'est juste un ratissage de porte monnaie de plus !) se voit mise a l'index et montrée du doigt pour ses convictions, ce quelle mange, sa couleur, et même sa "non-appartenance" a la race humaine qui, cela va de soi, est blanche et chrétienne !..
    Je suis aussi fatigué de me faire traité de bobo gauchiste bien pensant...(ici c'est bobo guévariens de salon !) partout ou je vais prôner la tolérance, et crier qu'un tel débat ne nourrit surement pas son homme !
    Je suis aussi fatigué de voir que ce type de débat sert a masquer en toute impunité, le fait qu'un patron de multinationale qui gagne en dix ans de quoi nourrir et entretenir les 20 générations qui en hériterons, ose proposer a un employé de conti une mutation au états unis et a son épouse une mutation en allemagne.. !
    Et j'en ai aussi marre de n'avoir vu aucun homme ou femme politique s'élever vigoureusement contre toutes ces paratiques !
    Et qu'on ne me dise pas que la gauche perd parce qu'elle ne brandit pas l'étendard de l'insécurité ! La gauche perd parce qu'elle n'a rien a proposer d'autre dans "l'assiette" !
    Aller je vais bosser..

  40. 40
    Hélianthe dit:

    @Hold-up (38)

    Tu es pour un regroupement des forces de gauche de combat, mais il existe déjà : LE Front de Gauche
    Tous ceux qui n'en peuvent plus de cette société pourrie et qu'ils veulent la changer sont appelés à rejoindre cette nouvelle organisation créée il y a un an, qu'ils soient encartés ou pas, du moment qu'ils se disent d'orientation à gauche, de la vraie gauche anti-capitaliste. Plus on sera nombreux au FG mieux se sera.

  41. 41
    4 Août dit:

    Sur Marianne aussi...

  42. 42
    Thaumasios dit:

    L'article du Nouvel Obs est à hurler de rire… Les commentaires de certains sont à l'avenant…

  43. 43
    dorant dit:

    Mélenchon et Marchais
    Thaumasios: faisant implicitement une comparaison entre les deux M "(sauf que Mélenchon a quand même une autre stature, hein)"
    C'est ton origine de classe ou des facteurs objectifs qui te font écrire cela? Sous-entendu qu'un ouvrier comme Marchais ne sera jamais du même "niveau" que Jean-Luc Mélenchon ?
    Sinon, la comparaison n'est pas inepte.

  44. 44
    Thaumasios dit:

    @ Dorant
    Par pitié, pas de paranoïa, merci…
    J'écris ça parce que je pense sincèrement que Marchais n'a pas l'envergure historique de Mélenchon, voilà tout. Je n'oublie pas que Marchais a, mine de rien, vendu le PC à Mittérand et à la sociale-démocratie et plomber les communistes (de tous bords) pour longtemps.
    Quant à mon origine de classe, on va dire que je ne vais pas répondre à la provocation…

  45. 45
    Thaumasios dit:

    "plomber" (!) avec un "é" à la fin, bien sûr… Mes excuses.

  46. 46
    toto dit:

    Hold-hup (38): Je ne suis pas sur de bien interpréter ta liste de propositions
    .............Propositions :
    "1 – Assises de l’ Autre Gauche
    "2 – Assises démocratiques pour une 6° République
    "3 – Plateforme politique programmatique : Convergence Démocratique pour une 6° République...............

    J'y vois l'illustration de ce que j'appelle "pléthore d’initiatives de rassemblements". Chaque assise ou plateforme ou front appelons- les comme on veut. Chaque entité donc veut bien accueillir les autres en son sein mais se refuse d'être accueilli au sein d'une autre..
    Question de préséance? Certainement, l'accueillant phagocytant de fait ceux qui le rejoignent!
    Qui trouvera la formule adoucissante pour réunir tous les égos?
    Qui va créer le buzz lui permettant d'être en pleine lumière pour attirer tous les regards et une envie d'être ensemble. N'est-ce pas ce que tente de faire Jean-Luc Mélenchon avec ses accrochages vigoureux face à une certaine presse La démarche est risquée et peut être contreproductive!

  47. 47
    Hold-up dit:

    BRAVO JEAN - LUC MÉLENCHON !

    http://www.dailymotion.com/video/xcrf7q_melenchon-les-journalistes-sont-de_news?start=0

    Ce petit imbécile qui se croit malin va effectivement passer toute sa vie à fabriquer "du papier à mouliner" pour les chiottes et il ne le sait même pas ou fait semblant. Les petites mains de la lobotomie démocratique, il faut les écraser comme des crottes de chien qu'ils sont déjà. Bien joué, même si ce n'était pas prémédité - Il faut dire que vous êtes tombé sur un "petit-soldat-du-journalisme" comme en parle F.Ruffin pas piqué des vers, un "morandini" du caniveau, un neu-neu qui se croit bobo mais ne se sait pas encore de la piétaille précarisée et futur lupenprolétaire de presse...pauvre hère ! Et dire que ce type vise la carte en carton avec marqué dessus " Presse "... Pressoir irait mieux non ?

    " Les petits soldats du Journalisme" / Ruffin
    http://www.acrimed.org/article935.html

  48. 48
    Hold-up dit:

    @ Toto

    Les mots peuvent aussi parfois dire la chose sinon seulement la viser :

    "Convergence Démocratique " - Tu attires comme un aimant. On appelle ça le charme. Mais oui, il y faut aussi la force.

  49. 49
    Hold-up dit:

    @ Ydaho

    Bienvenue sur le blog - Sachez que ceux qui parlent ici la plupart du temps sont rarement au PG et encore moins au Front de Gauche. Gardez raison, vous en aurez besoin. A bon entendeur...

    @ Hélianthe

    Bienvenue aussi sur le blog et merci du conseil. Tout est ouvert n'est-ce pas ? 49 % d'abstention, on peut dire que les cartes vont être sacrément redistribuées. " Socialisme ou barbarie " : au choix. Personnellement j'ai choisi. Merci -

  50. 50
    Hold-up dit:

    " Zone euro: excluons l'Allemagne, pas la Grèce " Frédéric Lordon - économiste
    http://www.marianne2.fr/Zone-euro-excluons-l-Allemagne,-pas-la-Grece_a190001.html

Pages : [1] 2 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive