16mar 10

DSC_2472Entre deux tours d’élection il faut observer une certaine sobriété de paroles. On ne donne pas des verges pour se faire battre en publiant d’incontinentes introspections et auto critiques dont raffole la gauche maso. J’en profite pour essayer de changer le format de mes notes et renoncer aux longueurs, si je peux. Hier, hasard, on m’a livré les reliures de mes notes éditées depuis 2006. Monstrueux. Dix volumes de 300 pages ! Ce midi j’ai retrouvé les négociateurs du Parti de gauche pour faire de vive voix un bilan avant le secrétariat national. Il est convenu que je serai en Limousin jeudi soir  pour le meeting du deuxième tour de notre liste maintenue. Je pense aussi aller en Provence Alpes Côtes d’Azur si ca fait les affaires de jean Marc Coppola et de Michel Vauzelle. Je parle de ça. Brièvement.

Les négociateurs du parti de gauche ont été François Delapierre, Eric Coquerel et Pascale le Néouannic. Pour la composition des listes nationales et de l’ile de France. Et Martine Billard est allé participer aux discussions sur le programme. Cette équipe là n’a pas beaucoup dormi. Pourtant ils sont étonnamment calmes. Le travail a été fait et bien fait. En ce moment les messages remontent de partout qui mélangent le soulagement de fin de partie, l’épuisement, et pas mal de colères rentrées, on s’en doute. On racontera le détail s’il le faut, quand cela ne sera plus de nature à nuire à certains des protagonistes concernés. Car ces moments comportent maints épisodes qui ne sont guère poétiques. 

Restent deux échecs et non des moindres. La Picardie. Moche. Un truc vicieux et pervers pour piéger tout le monde avec des offres à la baisse, d’heure en heure, dans le plus parfait style des films sur la maffia. Genre : «On vous propose trois places». «Ah ! Vous en voulez cinq ? Bon, ça sera deux». Et ainsi de suite. A la fin c’est : «trop tard ! Les bulletins de vote sont à l’imprimerie». Voici mon avis : «n’en imprimez pas trop parce que, nous, on n’en aura pas tous besoin, beaucoup m’ont déjà dit qu’ils allaient amener eux-mêmes leur papier blanc !» «Le bulletin blanc vous gène ? Bon, alors pas la peine de venir». Je suis fier de notre tête de liste, le communiste Thierry Aury. Au cas précis, les socialistes prétendaient nous imputer les sièges qu’ils avaient accordés au premier tour au «communiste» proposé par Robert Hue. Délicat, n’est-ce pas ? Ha ! Ha ! On sait s’amuser chez les importants de la gauche picarde ! Les camarades ont été parqués dans le hall. Jamais le moindre entretien avec le président sortant, trop grand seigneur pour parler au menu fretin ! Celui-là s’arrangeait si bien de voir le parti communiste représenté par Maxime Gremetz ! En nous ostracisant il donne à ce dernier un deuxième souffle. On s’en souviendra. Que peut-on faire d’autre ? On doit juste éviter de tomber dans le panneau de l’intox des socialistes qui racontent partout et à chacun l’histoire sur mesure qu’il a envie d’entendre pour opposer les uns aux autres et berner tout le monde.

L’autre paire de drôles ce sont les faces de pierre de la sociale démocratie de la Haute Vienne. On se souvient que le Limousin est l’une des trois régions où l’alliance avec le NPA s’est faite. Le Front de gauche s’en est fait un devoir particulier de fidélité et de loyauté a son partenaire. Et comme le score a suivi à très haut niveau, les châtelains socialistes s’en sont étranglés. Même morgue dans le sang que les roitelets picards. Il faut leur obéir où être châtiés. Comme on fait plus de dix pour cent, l’honneur commande de ne pas céder. En effet, ceux là voulaient premièrement nous donner moins de sièges que la proportionnelle, deuxièmement nous obliger à déménager sans raison nos candidats d’un département à l’autre, troisièmement nous obliger à retirer notre candidat NPA. Il est vrai que pour un parti qui comptait s’allier avec le Modem, se retrouver avec un candidat NPA cela faisait beaucoup. Leur stupeur c’est qu’on ait refusé d’obtempérer. Notre tête de liste, le communiste Christian audoin n'a pas hésité. Avec Europe écologie ils ont trouvé des chœurs de poulet qui se sont mis au garde à vous. Ceux là ont accepté en deux secondes d’expulser de leur liste un éminent porte parole de l’opposition à la ligne LGV. On va voir sur le terrain ce que donnent ces mauvaises manières et brutalités. Moi je crois que les gens de gauche n’ont pas désigné les socialistes comme propriétaires de la gauche. Je pense que leurs exclusives ne leur réussiront pas. Je compte que maints socialistes et écologistes se joindront à nos électeurs au deuxième tour pour défendre la fraternité à gauche plutôt que la caporalisation. Ils défendront notre droit à choisir nous même non seulement nos candidats mais aussi nos idées. Il est vrai que le risque de droite est inexistant. Ca aide. Je participerai donc au meeting de notre liste.

J’irai volontiers faire campagne en PACA si les conditions sont réunies pour cela, ce que je laisse à l’appréciation des camarades sur place. J’irai en raison de ce que représente la présence de Le Pen sur place. Tout le monde comprend. Et puis je me sens des devoirs et des atomes crochus avec ce coin du pays depuis que j’y suis allé à chaque étape de la construction du front de gauche. Et d’y voir tant de caractères me rassure. 


73 commentaires à “Carnet de campagne à propos de Picadie et Limousin”

Pages : [1] 2 »

  1. 1
    Fabien dit:

    Je viens de voir que France 2 vous avait encore décommandé sur @si..
    Désolé, le débat n'en sort pas grandi.
    Continuez votre super boulot!

  2. 2
    eoleo dit:

    Je suis limousin. Et je suis fier.
    J'étais fier, très fier de notre alliance avec le NPA, de l'unité presque parfaite que nous avons pu réaliser. J'étais fier de voir une liste porter mes idées, dans laquelle je me retrouvais, et qui créait les conditions d'une réelle dynamique.
    Et bien aujourd'hui je suis fier de voir que Christian Audouin, tête de liste, communiste, partisan rappelons le de l'alliance avec le PS dès le premier tour avant de se rallier à la majorité des adhérents de son parti, n'a pas joué le jeu d'un PS qui a essayé de jouer les communistes contre les autres. Il n'a pas sacrifié l'unité devant ses propres intérêts ou ceux de son parti, il a tout fait pour parvenir à un accord, mais un accord sans exclusive. Le PS haut viennois l'a refusé. Il a fait preuve d'une arrogance absolument abjecte, nous sommant de rentrer à la niche, avec en prime une punition pour ne pas l'avoir rejoint dès le premier tour.
    Je serai fier dimanche d'aller voter Christian Audouin. Mélenchon, pesez de tout votre poids pour que cette liste fasse regretter aux notables du PS leur arrogance! La logique voudrait une affiche jeudi avec vous, Besancenot, Buffet, pour la première fois depuis 2005. Le NPA a annoncé Krivine. Tant pis. On fera sans. Mais dimanche, le limousin devra faire l'évènement!

  3. 3
    jennifer dit:

    Pour ceux qui auraient des doutes sur le FN. Oui c'est bien un parti fasciste et ça c'était en 98!

    http://www.vidonne.com/html/fn.html

  4. 4
    hopfrog dit:

    Mais non, mais non, Jean-Luc Mélenchon n'est jamais trop long. Jamais assez, même ! Franchement, ça fait du bien de lire ces billets denses et précis, et (j'insiste) toujours inspirés.

    Sinon, je pense aussi à la "tragédie grecque", qui risque hélas de devenir bientôt tragédie portugaise, espagnole ou française. À ce sujet, un article éclairant sur Contre-info : « La Grèce préfigure la Tiers-Mondialisation de l’Europe».

    C'est ici : http://contreinfo.info/article.php3?id_article=3003

    Ceux qui liront ça n'auront plus besoin qu'on leur fasse un dessin…

  5. 5
    gaspadyin dit:

    j'ai envie de crier: ALLEZ MELUCHE! et pourtant je déteste ce genre de scie de footeux -- il y a tant à dire: merci, continuez, gagnez.... dimanche soir, je me suis régalé, et j'aimerais vous revoir sourire d'un air carnassier et les yeux pétillants face aux minables lèche-culs tzarkozystes -- quelques belles chansons de ferrat sur votre blog: une très bonne idée..... alley! une fouè enkhorr: ALLEZ MELUCHE!

  6. 6
    jo dit:

    suis limousine à mi temps, et très heureuse et admirative à temps complet de l'unité réalisée et du maintien vis à vis d'un ps affligeant

  7. 7
    Darthé-Payan dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon

    Le Limousin montre la voie d'une gauche refusant le dicktat et le mépris hégémonique du PS et d'Europe-Ecologie, tu sais les deux partis champions de l'Europe fédéraliste et capitularde face au marché et aux Etats-Unis, les champions du Traité de Lisbonne, les champions du Grand Marché Transatlantique, les champions de l'unicité de la ligne "démocrate" et de ligne libertarienne.

    Oui le Limousin, l'unité NPA-PCF-PG, montre l'exemple et la voie vers une gauche de principe, une gauche de la transformation, le refus du fait accompli libéral et européeiste. Mais il faut aller plus loin, se réengager sur le terrain républicain et social, sur la vie quotidienne des gens, sur une reindustrialisation de la France, sur un retour d'un secteur économique agricole puissant, sur un protectionnisme et un souverainisme. Comme disait mon frère républicain Demetrio, sur ta note précédente : L'Europe est une peste pour la nation ; la région est une peste pour la République. Camarades du NPA, du PCF, du PG encore un effort pour être des républicains et des socialistes conséquents.

  8. 8
    Asse42 dit:

    Camarade Jean-luc tu es un infatigable écrivain! Qu'on prend plaisir à lire même si on ne partage pas du tout, mais alors pas du tout, l'analyse politique pour l'avenir.

    Pour être honnête le FdG ne décolle pas. Il passe devant le Modem qui s'effondre pillé qu'il est par EE. Rien de glorieux pour la gauche dite radicale et qui entend en plus imposer au PS une ligne politique. Cela ne fonctionne pas.
    Dans un billet j'avais duit que la stratégie du FdG était suicidaire en P-C. Ca a pas raté. Résultat des courses les communistes qui étaient avec nous pendant 6 ans et qui ont fait un super boulot avec nous disparaissent de la circulation. Ils appellent quand même a voté pour Royal malgré qu'elle ait sur sa liste des diables du Modem. Cette droite extrême qui vient pour saper le programme de la gauche...Camarade tu ne pourrais pas arrêter avec tes chiffons rouges? Ceux qui nous rejoignent viennent sur notre projet et pas sur le leur.

    Mais je comprends que c'est une stratégie politicienne même si je ne lui prévois pas beaucoup d'avenir. Tu dis toi-même qu'une prime a été donné à la gauche unitaire par rapport à la gauche qui divise, ce sera pareil pour le PS. Celui-ci est programmé pour gouverner et lorsqu'on gouverne on le fait pour le pays pas que pour son camp. Ce n'est pas un républicain comme toi que je dois le dire.

    Camarade je ne voudrais pas te manquer de respect mais le FdG s'enlise et n'a pas de perspectives d'avenir. Il n'a aucune réserve de voix. Et ce qu'il pourrait gagner sur sa gauche, au NPA, il le perdrait des socialistes républicains de gauche et sectaires qui te suivent.
    Enfin c'est la vie de la politique. C'est un combat pas toujours très ragoûtant où souvent le peuple est le dindon de la farce. Voir les verts faire amende honorable en P-C après avoir dénoncer la présidente montre qu'à force de vouloir se compter au premier tour, à force de chercher toujours ce qui nous divise on en devient ridicule.
    c'est ce spectacle de la gauche qui est pitoyable. Comment faire croire ensuite qu'on se rassemble avec un grand sourire en 24 heures? Cette politique doit être dépassé. Il faudra imposer un rassemblement de toutes les forces progressistes, humanistes, écologistes, et républicaines au premier tour. Il faut créer une dynamique citoyenne face à la sarkozie. J'espère que ce coup de semonce pour vous, et d'autres, permettra d'ouvrir les yeux et se dire qu'il vaut mieux bien figurer dans un rassemblement que ne pas figurer du tout...
    http://bit.ly/aAQC1N

  9. 9
    janba dit:

    @JLM
    Nous t'attendons avec impatience en PACA,et pourquoi pas cette fois dans le VAR!

  10. 10
    Malaberg dit:

    Hum. Aller en PACA conforter Vauzelle me semble une idée peu heureuse : vauzelle a affiché un discours très à gauche tout au long de cette campagne, ça on le sait, et c'est ce qu'il veut qu'on sache, mais il ces derniers temps été très conciliant avec le gouvernement, notemment sur la loi Pecresse-LRU et sur l'"anglosaxonisation" de l'université. Il faut savoir que ses représentants au conseil d'administraion de toutes les universités ont validé TOUTES les transpositions des reformes (on devrait plutôt dire casses) venues du ministère. (tout un poème, ces réformes, on pourrait en écrire 100 pages dessus et à peine avoir commencé à effleurer les conséquences désastreuses qu'elles vont entrainer) Et qu'il a pris sur sa liste (mais je crois qu'il a giclé à la fusion) au premier tour le président d'une des universités (U1 pour ceux qui connaissent) qui n'avait pas hésité à appeller les flics pour déloger les méchants étudiants qui voulaient bloquer la fac pour oser protester contre cette géniale réforme !
    Bref, Faut-il vraiment soutenir Vauzelle, comme ça, et sans lui demander de comptes ?
    Personnellement, la tentation de l'abstention ou du blanc est grande dimanche prochain. D'autant plus que je sais pertinemment qu'il n'a pas besoin de ma voix pour gagner de plus de 10 points face à Mariani...

  11. 11
    Ifig dit:

    Je reposte mes commentaires qui se trouvent sur le fil précédent.

    Annie lance le débat sur les présidentielles.
    Même topo pour le PCF d’ailleurs, dont j’espère que le Congrès prochain confirmera l’acceptation d’une candidature unique FdG pour 2012.

    Et on devine bien que la préférence d’Annie sera un candidat Jean-Luc Mélenchon, si possible avec soutien du NPA. Pourquoi pas ? Jean-Luc Mélenchon s’est bien positionné pour arriver à ce résultat : on voit mal le PC rejeter le Front de Gauche qui lui donne quelques couleurs et si le candidat du FdG est un candidat PC pur sucre, ce début de dynamique sera compromise.

    Travailler sur le programme sera important, bien sûr, mais aussi un peu de douceur et de finesse pour éviter de braquer les partenaires possibles. Par example, je pense que le NPA pourrait être ouvert à une telle candidature : Besancenot n’a pas l’air très motivé pour être l’éternel candidat du NPA (c’est tout à son honneur) et des révolutionnaires devraient accepter que l’important dans une élection n’est pas de se compter sur ses positions exactes mais d’aider la classe ouvrière à retrouver une représentation autonome et un poids suffisament important. Mais vouloir embarquer le NPA implique deux conditions, je pense :
    * Le vouloir, et donc ne pas mettre des marqueurs dans le programme qui les bloque complètement. Idem pour le PC bien sûr. Nous revoilà sur le nucléaire… Ce ne sera pas facile, et sur pas mal d’autres sujets, mais la situation électorale peut aider…
    * Laisser au NPA les moyens de son indépendance. Pour la séquence d’élections à venir, ça veut dire parler aussi des législatives qui sont les élections qui définissent la représentativité des partis politiques en France. Un accord aux présidentielles implique nécessairement d’avoir aussi un accord de répartition des circonscriptions qui permettra ensuite à chaque partie prenante d’avoir les moyens d’une existence indépendante ensuite.

    Evidemment, convaincre les militants et l’appareil du PCF de soutenir un candidat non PC, ancien mitterandiste, sera aussi pas mal ardu. Mais bon, il y a une certaine logique de situation qui penche dans ce sens.

  12. 12
    Annie dit:

    @Asse42 post 5 revient faire de l'entrisme mielleux pour sa poltronne Ségolène Royal ; salauds de socialos qui avez torpillé la liste conduite par Revol en LR et qui remettez le couvert dans le Limousin, c'est vous qui ne tolérez pas les listes de l'autre gauche qui ont réussi à se faire, et êtes prêts à toutes les bassesses.
    Et Huchon qui arrive DERRIERE Pécrasse avec un taux d'abstention record en Région Parisienne, et tu as le culot de dire que c'est vous qui représentez l'avenir ?
    Et ton baratin sur l'union des progressistes-machin-chose-bidule, à d'autres (comme Robert Hue, tiens, ya de quoi être fiers d'avoir récupéré ce type) !

  13. 13
    janba dit:

    @Malaberg
    Ce n est pas pour conforter M VAUZELLE,mais c est pour tenter d'affaiblir LE PEN,parce que c est mou dans les discours,toujours les mêmes poncifes,alors que Jean-Luc Mélenchon il déménage.

  14. 14
    Papy Georges dit:

    AVANT DE VENIR EN PACA SACHE QUE:

    Les résultats des élections régionales sur la région de Salon, du Nord et de l'Ouest de l'étang de Berre sont affligeants : la droite dure, xénophobe et totalitaire récolte pratiquement 45% des suffrages au premier tour. UMP, FN, Ligue du Sud salissent nos valeurs
    Le NPA salonnais, du nord et de l'Ouest étang de Berre remercie les électeurs qui lui ont faits confiance pour ce scrutin, même si le résultat n'est pas à la hauteur de nos espérance.
    A quelques jours du second tour, il faudra faire barrage à cette droite si extrême, (et) qui cultive la peur de l'autre et le populisme comme seuls arguments politiques.
    Les voix qui ont convergées vers notre liste ne nous appartiennent pas, pour autant, infliger une cuisante défaite aux idées identitaires véhiculées par le gouvernement depuis des mois paraît approprié et souhaitable.
    Toutefois, dans un soucis de transparence à l'égard de nos électeurs et par respect pour les valeurs que nous défendons, nous tenons à porter à la connaissance de tous la présence sur la liste de Michel Vauzelle de deux candidats défendant des valeurs contraires aux nôtres :
    En 14° position on retrouve Mr Jocelyn Zeitoun président de l’ABSI (Association pour le bien-être du soldat israélien). Au nom de liberté et de la défense du peuple Palestinien mais également de la lutte contre la colonisation illégale de la Palestine, la présence d'un sioniste affichant ouvertement son soutien à l'armée d'occupation est plus que dérangeante.
    En position éligible
    , on retrouve également Sophie Degioanni (PS) déléguée à l'environnement de la commune de martigues et qui déclarait à la Provence le 11 février 2009 "L'incinérateur polluera moins que la cimenterie Kerneos..." Pour une défenseuse de l'environnement, on repassera...
    Le NPA sera à cette occasion moins sectaire que le PS en Limousin, même si la solution du moins pire ne se choisit pas de gaîté de cœur...

  15. 15
    jennifer dit:

    Jean Ferrat et le Vietnam

    Jean Ferrat n’est plus. De partout en France montent des hommages dont on sent bien qu’ils n’obéissent pas à la règle habituelle des mondanités. L’émotion est réelle, le respect est grand face à cet homme qui n’a jamais baissé pavillon, de Nuit et Brouillard à La jungle et le zoo, sans oublier Le bilan.

    Pour ceux qui ont naguère, lors de la plus longue guerre du XX è siècle, eu le Vietnam au cœur – et qui aujourd’hui encore observent ce pays avec intérêt – le nom de Ferrat reste lié à quelques vers provocateurs jetés à la face de la suffisance coloniale, le tout chanté avec son sourire inimitable. Il fut :

    « L'empêcheur de tuer en rond

    Perdant avec satisfaction

    Vingt ans de guerres colonialistes

    La petite voix qui dit non

    Dès qu'on lui pose une question

    Quand elle vient d'un parachutiste »

    Un épisode est resté célèbre : en avril 1975, la guerre du Vietnam s’achève enfin par la victoire des révolutionnaires. Le pays est ravagé, de partout dans le monde monte un sentiment de soulagement. Et qu’écrit l’éditorialiste du Figaro, Jean d’Ormesson ? Que, malgré tout, il regrette l’air de liberté qui flottait auparavant sur Saigon. Drôle de liberté : le régime pro-américain pourchassait, emprisonnait jusque dans les cages à tigres de Poulo Condor, assassinait les opposants. Lisant cet article, l’ami Ferrat est saisi d’une sainte colère. Et écrit, d’une traite, une chanson-pamphlet digne de figurer dans une anthologie du genre[1]. Il commence par rappeler que la presse conservatrice avait été continûment en faveur de la guerre coloniale, puis de la guerre américaine – ce qui était l’exacte vérité :

    « Les guerres du mensonge, les guerres coloniales

    C’est vous et vos pareils qui en êtes tuteurs

    Quand vous les approuviez à longueur de journal

    Votre plume signait trente années de malheur »


    Il poursuit par un rappel de l’histoire des luttes :

    « Allongés sur les rails, nous arrêtions les trains

    Pour vous et vos pareils nous étions la vermine

    Sur qui vos policiers pouvaient tirer sans fin

    Mais les rues résonnaient de “Paix en Indochine“ »


    Quelques vers firent énormément de bruit :

    « Quand le canon se tait, vous, vous continuez »

    Et surtout :

    « Oui, vous avez un peu de ce sang sur les mains »

    Parabole, sans aucun doute, car Monsieur d’Ormesson, certes solidement réactionnaire, n’était pas responsable de tous les écrits bellicistes de son journal dans le passé. Mais c’est la loi du pamphlet.

    D’Ormesson, évidemment, réagit, et la chanson fut comme de bien entendu interdite d’antenne dans cette France blême et giscardienne.

    Voilà Jean Ferrat : tout de colère contre les réacs, tout de fraternité envers les peuples. Tout de fidélité, aussi : il fut membre, jusqu’à ses derniers instants, de l’Association d’Amitié franco-vietnamienne.

    Alain Ruscio *

    * Historien, auteur de "Que la France était belle au temps des colonies. Anthologie de chansons coloniales et exotiques françaises", Paris, Ed. Maisonneuve et Larose, 2001

  16. 16
    jennifer dit:

    Malaberg
    Mais PACA c'est aussi Le Pen. Lis le lien que j'ai mis ci-dessus. Le FN a toutes les composantes du fascisme: l'interdiction des syndicats etc... Il commence par le racisme et puis il déroule tout le programme d'Hitler ou Mussolini, surtout en ces temps de crise et de recherche du bouc émissaire. Jean-Luc Mélenchon comprend le danger et il veut prendre le taureau par les cornes. Je ne peux que l'approuver, approuver son courage. On ne doit pas minimiser le phénomène. Et contre le fascisme, il faut tous s'unir.

    Merci Jean Luc de ne pas banaliser le FN et de ne pas faire comme si ce n'était qu'un vote de protestation, comme si on était blasés et habitués! Le fascisme viendra plus vite qu'on ne le croit. Merci d'affronter le problème maintenant, et de mesurer l'ampleur du problème. Tu vas redonner espoir à cette France qui s'est habituée à ce parti alors que bien de ses déclarations auraient mérité que ce parti soit interdit!

  17. 17
    abenmerdealors dit:

    Donc, si je comprends bien (mais je peine parfois...) pour combattre un Le Pen faut soutenir et voter Vauzelle ?

    Au fait, sur sa liste, à Vauzelle, y'a toujours M. Jocelyn Zeitoun, président de l’ABSI (Association pour le bien-être du soldat israélien) ?

    Y'a pas de candidate voilée au moins ?

  18. 18
    André Assiétoi dit:

    J'aimerais avoir une explication des camarades communistes qui fréquentent ce forum.
    Le Parti Communiste Français, dans un communiqué, vient d'exprimer sa « consternation », à l’annonce de "la scandaleuse inauguration d’une « Esplanade Ben Gourion » le 13 avril prochain à Paris" par le Maire de Paris en présence du Président israélien Shimon Pérès.
    Or, il se trouve que la décision a été prise à l'unanimité au Conseil de Paris, avec les voix de tous les élus communistes du Conseil de Paris.

    Les communistes vont-ils participer à la manifestation prévue DEVANT LE MINISTÈRE DE LA JUSTICE, PLACE VENDÔME, MARDI 30 MARS A 18 H 30 ?

    Comment expliquer ce qui m'apparait comme une incohérence : on vote pour une décision... avant de la contester.

    Voici l'appel lancé par les organisateurs :

    A l’occasion de la Journée de la Terre, symbole de la résistance du peuple palestinien contre l’occupant israélien, à l’heure où les dirigeants israéliens intensifient la colonisation, se livrent à de graves provocations à Jérusalem, et maintiennent le blocus inhumain de Gaza, nous demanderons à Mme Alliot-Marie de nous mettre en examen, comme elle en a fait la promesse aux dirigeants israéliens.

    Nous appelons également à des rassemblements devant les Palais de Justice d’autres villes, le même jour.

    BOUMEDIENE-THIERY Alima, Sénatrice (Paris) KIIL-NIELSEN Nicole, Députée européenne (Rennes) MGR GAILLOT Jacques, Evêque (Paris) LANGLOIS Bernard, Journaliste (Paris) LECOUR-GRANDMAISON Olivier, Historien (Paris) ROSSI Henri, Militant des Droits de l’Homme (Cannes) BOURGET Jacques-Marie, Journaliste (Paris) RENOU Xavier, Responsable associatif (Paris) PONSIN Jean-Claude, Médecin et ancien X (Paris) AMARA Jean-Claude, Porte-Parole de Droits Devant ! ZEMOR Olivia, Responsable associative (Paris) FLAMENT Michel, Coordination de l’Appel de Strasbourg (Strasbourg) DEPLUS Sylvie, Medecin ophtalmologue (Paris) JENNAR Raoul Marc, Consultant en relations internationales (Mosset, 66)

  19. 19
    izarn dit:

    Les méthodes du PS pour réduire l'absentionisme sont étonnantes!
    Aprés une perte seche de 2,15 millions de voix par rapport à 2004, il n'y a pas de quoi faire le difficile!
    Dans le fond, les socialistes se trouvent au contraire en danger, malgrés leur tiomphalisme.
    Car en 2004 ils étaient quasi seuls, ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. La remontée du PS n'a pas effacé les Verts ni le FdG. C'est le Modem qui en a fait les frais!
    Faire ressurgir Le Pen est aussi une tactique du PS, l'éléctorat apeuré du Modem se trouvant trop a découvert et trop proche de Sarkozy s'est réfugié au PS. Tactique voulant refaire passer Le Pen devant EE, et ainsi les ridiculiser. En clair quand l'UMP se droitise, le PS se centrise et donc absorbe le Modem.
    Logique non?
    N'empeche que les écolos eux aussi on absorbé le Modem, d'ou le baton Le Pen pour les ridiculiser.
    Quand Le Pen surgit, tout le monde rentre à la bergerie, c'est la vieille tactique socialiste.
    Et bien, cela a finalement raté...
    Le comportement complaisant d'EE face au PS est assez curieux. La pour le coup je ne comprends pas cette stratégie; ils ont réellement peur de Le Pen? Probablement parceque leur éléctorat est moins populaire, et qu'ils n'ont pas prise sur un champ politique qui leur est étranger.
    Le Front de Gauche peut a juste raison, contrer Le Pen et donc....Les socialistes!
    Et les présidentielles? Pourquoi pas creuser une alliance tactique avec les Verts, non pas pour un programme précis en 124789031 points, mais pour quelques grandes orientations trés nettes à réaliser en 5 ans?
    Parceque les écolos tremblent surement déja, vu leur attitude, de se faire doubler par Le Pen fille en 2012. Pour eux ce serait un echec assez triste. Et meme triste pour tout le monde!
    Que vont faire le PCF, le PG et le NPA séparés? Quelle tristesse et quelle victoire betement offerte aux socialistes trop contents de réimposer leur domination sans partage, ou de se planter une nouvelle fois face à Sarkozy!
    Pour tacler les socialos et rabattre leurs intentions hégemoniques il faudrait une alliance Verts-FdG-NPA.
    Les Verts peuvent-ils bouder le NPA et le NPA les Verts? Mais qu'importe, il s'agit de faire bonne figure, pas de désintegrer des partis! Et comme disait DCB en 1968, éléctions sous la Vieme, piège à cons?
    Avec moins d'égo, on déjouerait ce piège qui démolit une autre vision de la politique depuis si longtemps...
    Il manque à cette alter-gauche, un peu d'esprit libertaire...(Non je n'ai pas dit libéral!)

  20. 20
    Marc dit:

    Ne raccourci pas tes billets, pour une fois qu'on peux lire de vraies analyses qui prennent leur temps et ne cherchent pas à se conformer au diktat communicationnel qui veut que le discours politique se ratatine au format d'un slogan publicitaire, ça fait plutôt plaisir. Tartines-en quatre pages, on ne demande que ça !

  21. 21
    Déçueetencolère dit:

    @JLM

    A quand un carnet de campagne en région Centre, parce que la fraternité à gauche elle se pose là !
    Le Parti De Gauche éjecté malgré les accords écrits passés avec le PC (le PDG aurait du avoir 2 candidats en position éligible). Alors je m'interroge :
    *La liste FdG en région Centre = liste PS bis ?
    *PC = idiot utile du PS (cela ne serait assurément pas nouveau) ?
    *le PS régional ne veut pas d'une liste unifiée avec le PDG?
    *le FdG a pêché par naiveté et s'est fait roulé dans la farine par le PC, erreur de jeunesse ?..
    Toujours est-il que j'espère que les électeurs ne seront pas induits en erreur dimanche prochain en croyant voter pour la liste de gauche... sans le parti de gauche !
    Je vous suis depuis la campagne des Européennes et vous ai rejoint sur Votre projet, je ne vous cache pas ma déception. Mon avis ? il sera temps les élections passées de reconsidérer avec le PC votre engagement mutuel comme on dit dans les couples une fois le coup de canif porté.
    Quant à moi à mon grand désarroi je n'irai pas voter dimanche prochain. Voilà aussi comment on fabrique de l'abstentionnisme M. Mélenchon.

  22. 22
    bouvier dit:

    c'était si pratique de voir le pcf représenté par l'agité des marais de la somme...caricatural,prompt à tomber dans les provocations orchestrées c'ètait le repoussoir parfait...thierry aury,marie jeanne potin,gérard brunel... des autres pointures sérieux et compétents...l'autre gauche...dur avec eux:les cadeaux aux multinationales qui licencient,à l'enseignement privé,les gros cigares le train de vie dispendieux,ils n'aiment pas la proportionnelle alors
    je l'appliquerai dimanche: le retard dans mon jardin lié à la campagne ou le vote blanc c'est la mon choix.. ils n'auront pas ma voix.il me reste au coeur cette magnifique campagne du front de gauche je me suis senti si bien...

  23. 23
    Bardy Dominique dit:

    Depuis dimanche soir, j'ai comme un goût amer dans la bouche. Je suivais pas à pas par cette boite anti démocratique qu'on appelle télévision, ce qui se passait, les tractations.
    Hier, j'ai regardé les obsèques de notre ami Jean Ferrat. J'ai pleuré en écoutant "Ma France" interprétée par Francesca Sollevil et "Que c'est beau la vie" par Isabelle Aubray. Je me suis dit bons sens, il nous a quitté sans pouvoir voter "Front de Gauche" qu'il soutenait car pour lui c'était un début d'espoir pour notre peuple.
    Et on voit quoi, ce matin, un PS qui avait gauchisé son discours quelques jours avant le premier tour mais dont on a rien à attendre, il sera toujours le représentant de la sociale démocratie. Un PCF qui a un comportement exemplaire dans le Limousin mais déplorable dans une région où il a refusé que des membre du PG soient au 2ème tour.
    Heureusement, qu'on peut te lire Jean Luc. Maintenant, la bataille doit s'engager dans la rue.
    J'irai aux urnes dimanche, mais je vais voter "Ma France" de Jean Ferrat. Il ne faut pas grossir le nombre des abstentionnistes au contraire. Il faut voter, le peuple est souverain, le bulletin blanc existe également parmi les choix dimanche. même si il n'est pas comptabilisé. Mais le suffrage exprimé lui compte. Voter est un acte citoyen important.
    Ce qui est dommage c'est que notre peuple a oublié que le 1er tour : on choisit, le 2ème tour : on vote.
    Mais notre peuple aura toujours le Parti de Gauche a ses côtés. Et on a une grosse mobilisation a avoir celui de lutter contre les expulsions.

  24. 24
    fahr451 dit:

    Je présume que le fait que mon intervention précédente n'ait pas été publiée est dû uniquement à des problèmes techniques, je voulais simplement rappeler que je suis, comme beaucoup d'autres anciens élécteurs de la LCR
    dans l'incapacité de voter pour O Besancenot qui s'est compromis avec d'anciens membres d'Action Directe,
    et que je trouve très dommageable l'alliance du Parti de Gauche avec le NPA; JL Mélenchon parle du Limousin mais en Bourgogne NPA+ FdG font un score déplorable; Un grand nombre de républicains qui partagent la plus part des analyses de JL Mélenchon ne peuvent se retrouver dans une organisation qui accueillent des assassins non repentis.

  25. 25
    madeleine dit:

    Limousine d'origine moi aussi, j'approuve le maintien du pacte d'union dans cette région. Il est d'autres régions où nous sommes humiliés par le PS. Ils n'ont pas le privilège d'être "la gauche"

  26. 26
    christian de nissa dit:

    Qui est au Front de Gauche en Picardie ?
    Qui sont les représentants du Partie de Gauche ?
    Où sont les militants de terrains ? Ceux qui travaillent dans les associations ? Assistent les enfants après l'école ? Apprennent aux parents à parler Français ? Investissent de leur temps auprès des gens ? Sont dans les manifestations ? Sur les marchés tout au long de l'année et pas seulement lors des élections ? Se réunissent avec le plaisir d'être ensemble pour constituer une équipe ?...
    Investissent de leur temps dans ce nouveau Parti de Gauche parce qu'ils y ont cru. Qu'ils sont jeunes. Osent et sont fiers de s'investir en politique. Qui les encouragent ?
    Et ils se retrouvent avec des parachutés, des anciens du PS qui sont au PG parce qu'ils... ? Parce qu'elles... ?
    Je ne suis pas là pour leur taper dessus; vous savez comment ils font, et ce qu'ils font, ce sont vos camarades Monsieur Mélenchon.

    Ne dégoutez pas la jeunesse qui s'investit et veut y croire. Accordez leur un peu d'attention, formez-les...
    Pas qu'avec des paroles, sachez les écouter, les entendre, les lire...

    Est ce pour faire du PG une autre organisation qui fonctionne comme les apparatchiks du PS ?

    NON !

    Trop de paroles, trop de bla bla, trop de calculs... FAITES UN NOUVEAU PARTI.

    LE PARTI DE Gauche

    COLERE ET ESPOIR, deux mots qui sonnent, ceux choisis par MAXIME GREMETZ

  27. 27
    jennifer dit:

    Vraiment bravo, Jean Luc, de la façon dont tu poses le 2ème tour. On se place du point de vue de l'ensemble de la société et on souhaite qu'elle aille encore plus vers la gauche.

    http://www.dailymotion.com/video/xclba1_bon-allez-les-enfants-on-écoute-jea_news

  28. 28
    dorant dit:

    Des majorités à gauche
    Du premier tour de ces élections, il faut quand même noter que les socialistes ont été contraints de constituer des majorités à gauche. Ce qui était loin d'être évident avant dimanche, puisque certains de leurs dirigeants évoquaient crument des coalitions avec le Modem.
    C'est quand même un succès !
    Dans des régions comme les Pays de la Loire ou la Bretagne, les communistes étaient déjà dans ces majorités dès le premier tour. Ils pourront constituer un groupe distinct et peser autant que faire ce peut sur les orientations régionales. Oui, ils sont en nombre insuffisant...
    Là-aussi cette stratégie a permis de constituer un socle pour l'avenir à gauche dans ces deux régions. Je rappelle quand même qu'en Pays de la Loire, la fin de la campagne de la liste FdG-NPA a été marquée par des orientations très NPA, notamment sur le refus de constituer des majorités cohérentes, à tel point que l'électorat communiste, au départ intéressé par cet essai s'est détourné de cette liste. C'est évident quand on regarde les résultats des bureaux de vote traditionnellement plus favorables au PCF.
    Continuons donc à organiser et fortifier le FdG en militant et labourant sur les terrains plutôt que de ratiociner, revenir sans cesse sur cette impossible et inutile alliance avec l'appareil du NPA.

  29. 29
    Legitime_Rock dit:

    J'aimerai tant être Limousin, afin de pouvoir voter "pour" une liste au second tour et non "contre" la droite comme je vais le faire dans ma région. J'espère qu'il y aura une suite à cette union de la vraie gauche et qu'elle servira d'exemple en France, car le NPA y a toute sa place pour un peu qu'il fasse un peu plus confiance aux membres du front de Gauche. En tous les cas, dimanche soir, j'aurais un œil attentif sur les résultats du Limousin.

  30. 30
    Albéria dit:

    @ Ifig

    Oui, lançons le débat sur la présidentielle. Non comme les socialistes pour une bataille de personne, mais pour se préparer à l'unité. L'élection présidentielle est une élection que nous n'aimons pas, c'est clair. Si un jour l'un(e) des nôtres devait la gagner, il (elle) devrait immédiatement après convoquer une Constituante pour en finir avec cette élection au suffrage universel faussement démocratique.
    Donc en 2012, tous derrière un ou une candidate. Il faut une "bête" de scène. Quelqu'un qui passe bien dans les médias. Mais aussi un anti-bling-bling ! Pour le programme, on sera toujours d'accord. Il faut aborder cette élection comme elle doit l'être : sur la forme. Pour que ce soit la dernière fois.
    Plusieurs candidats possibles : Jean-Luc Mélenchon bien-sûr, mais aussi André CHASSAIGNE, qui vient de créer l'événemant en Auvergne (14,24 %) et dans le Puy-de-Dôme (19,7 %) ! N'excluons personne.
    Unité, unité, unité....

  31. 31
    Guillot dit:

    @Dorant

    En dehors du Nord Pas de Calais où la liste d'Alain Bocquet a pu fusionner avec le PS en refusant toute "discipline de groupe", c'est-à-dire garder sa liberté de vote, et du Limousin où la liste FdG-NPA préfère "prendre le maquis" pour sauvegarder sa liberté de vote, où les "fourches caudines" du PS ont pu être écartées ?

    "Fourches caudines", c'est le terme repris par "Sud Ouest" aujourd'hui à propose de conditions dans lesquelles ont été réalisées les fusions avec EE(9,3%) et le FdG (5,9%). Sud Ouest remue encore le coûteau dans la plaie en précisant qu'Alain Rousset pouvait se passer d'eux pour sa réelection:" Ce fut un peu laborieux en Aquitaine,puisque l'accord ne fut arraché qu'aux petites heures du matin, mais pour aboutir finalement aux propositions qu'avaient préparées le PS en amont.

    "Il est vrai qu'en Aquitaine, les partenaires n'avaient pas le choix s'il ne voulaient pas passer la mandature sans aucun conseiller régional pendant les quatres prochaines années" ("Sud Ouest").

    Et ces "compromis" concernent aussi bien le nombre de place (6 éligibles pour le FdG au lieu des 8 demandées,dont aucune dans le Lot-et-Garonne) que le programme.

    Concernant le projet phare de la région, la LGV, la tête de liste EE a reconnu que les électeurs avait tranché sur la question ! (exit le référendum) EE est donc soluble dans le capitalisme "vert". Le FdG n'étant ni pour ni contre la LGV en Aquitaine, le NPA se retrouve seul à demander son retrait.

    Heureusement qu'il y a encore des communistes en Limousin et dans le Nord pour refuser de passer sous les fourches caudines du PS ! Dans le Lot-et-Garonne, le FdG a refusé la fusion mais pour une question de lutte des places et non de lutte des classes

  32. 32
    Michel Matain dit:

    A ces élections on a battu le MODEM et empéché les Verts et le PS de glisser un peu plus à droite.
    L'année prochaine élections cantonales dans la moitié de la France.
    Ce sera l'occasion de conforter une dernière fois nos positions avant la présidentielle.
    Vu le rapport des forces actuelles, si nous arrivions à empécher que le candidat socialiste soit DSK ou Ségolène Royal, je m'estimerai heureux, si nous arrivions à ce que le candidat socialiste regarde à gauche sans loucher à droite. Je ne suis pas sûr que nous ayons les moyens d'un objectif beaucoup plus ambitieux.

  33. 33
    jennifer dit:

    Dans son programme, le FN propose notamment de porter l’âge légal de la retraite à 65 ans, de développer les régimes de retraite complémentaire par capitalisation

  34. 34
    Alain Chancogne dit:

    #
    29
    Alain Chancogne dit: Your comment is awaiting moderation.
    17 mars 2010 à 9h13

    Sacré cher Jean LUC
    J’use du tutoiement et de l’usage du prénom. qui sied entre Camarades.
    Tu peux m’appeler Alain.

    Comme moi non plus je ne pratique pas la langue de bois, excuse la franchise: Quel bal de baisés qui se termine..(du moins pour ces élections)!Mais avec chefs d’orchestre qui doivent bien regarder les danseurs…
    UN/ : O.P.A lancée. sur des restes d’un PCF qui a cru depuis la fin des années 90 que mutation -relookage, préférence des Safranes jospiniennes à l’inconditionnalité des intérêts des classes populaires, avec une acceptation des logiques maastrichiennes.de cette EUROPE supranationale du FRIC…(pardon je rappelle ainsi que de tu as voté OUI en92)..Mission périlleuse qui, contradictoirement,a relancé le débat sur un besoin de PARTI vraiment..communiste au sein de certains militants du PCF…
    DEUX Une campagne par trop, selon moi, marquée de méthode Coué et d’un rien d’arrogance..Avec des germes d’implosion au PC..pour cause d’un ressenti d'hégémonisme "mélanchonien" ».. Être Unitaires certes, c’est la tradition des Communistes..Avoir le sentiment d’^tre les fantassins « disciplinés » d’une stratégie du flou.., c’est une autre paire de manches!
    TROIS: Un résultat..d’autant plus modeste que, partiellement, il démontre que le FdG n’est pas l’offre de projet d’alternative qu’il faut construire pour de la « rupture autre que dans les meetings
    A tout le moins c’est à très basse tension que le courant passe dans les HLM et les usines non encore détruites....Au fait, puis je te charger d’une mission?., Quand tu verras Marie Georges, peux tu lui rappeller qu’un de ses ex camardes du secteur banciare..attend toujours qu’elle explique comment se fait la « nationalisation des banques(mon ancien employeur, la BNPPARIBAS..c’est 67 milliard d’Euros!).On exproprie à la Nasser pour Suez..? DSK intervient auprès des Fonds de pensions US pour « annuler la dette » du Capital?
    QUATRE:: Couleuvres PS à avaler pour fusions avec un maximum d’efforts (avec réussite que je t’accorde) que la gourmandise du PS dominateur..se fasse surtout sur le dos du pc! Comme en Aquitaine que je crois bien connaitre.
    Et donc..remous internes au PC.., colères etc.
    Bref, Jean Luc, moi qui milite pour un Projet, un Parti Communiste qui dépasse la forme parti de 1920 mais reste un PARTI COMMUNISTE de fondamentaux marxistes, avec un rien d’humour fraternel et cordial je voulais te remercier..
    Puisque Marxiste, donc révolutionnaire souriant, franc et essayant d’analyser les contradictions..
    Alain Chancogne
    Ex dirigeant du pc33.
    .
    NB Cela va pas aider la mise en place de ton cabinet de campagne présidentiel..Du moins sous le label FdG.Mais je te rassure, Jean Luc Au delà de la suite publico-médiatique de ton parcours militant…, il restera, pour les friands de style alerte, incisif, ton BLOG qui est dans mes favoris..
    AC

  35. 35
    Papyjo dit:

    Je suis indigné de l'attitude du PC en région Centre. Plus de Parti de Gauche et 8 places pour les Cocos. On se croirait revenus en des temps que j'espérais passés.

  36. 36
    lou passejaïre dit:

    retour sur le limousin...
    hier soir, réunion du comité de défense de l'hopital de brive... j'y ai rencontré des militants communistes ayant retrouvé leur fierté... des militants du NPA fiers d'avoir fait le bon choix...
    les nouvelles tombaient en cascade, meeting à limoges avec Jean-Luc Mélenchon, Krivine et quelqu'un du PCF, on évoquait la possibilté de la venue de Jean-Luc Mélenchon et de Besancenot au rassemblement pour la défense de l'hopital jeudi à 17h30, avant le meeting à Limoges, dans une ambiance de fébrilité, pendant que la liste Limousin Terre de gauche tenait sa conférence de presse à Tulle... L'espoir est en train de renaitre...
    4 Jours de campagne (eh oui, la semaine derniére, on s'est tous fait avoir, conditionnés que nous étions, par des clotures de campagne le vendredi soir, on aurait pu tracter samedi) c'est court, trés court... faire la tournée des quartiers populaires, les entreprises, les marchés... ça s'organise, dans l'urgence... on apprend des choses surprenantes, des fissures dans la facade monolithique du PS corrézien, des élus locaux qui prennent des positions dignes...
    Il faut savoir ce qu'est notre PS local, Un présidentiable incapable de s'imposer, une Fédé qui refuse de participer à la création du comité départemental de défense des services publics, un potentat local briviste dont le projet phare est la reconstruction d'une clinique privée à but infiniment lucratif dans l'enceinte de l'hopital public, une adjointe "socialisse" qui se déchaine contre toute pensée divergente (c'est à dire de gauche)...
    Et des convergences qui commencent à se penser sur le long terme...
    Aujourd'hui, on est fiers... fiers de nos camarades (et je dis bien camarades et pas alliés) et fiers de nous...

  37. 37
    lou passejaïre dit:

    euh, me faire plagier par Sud Ouest ? pfffffffffff....

  38. 38
    ETIENNE Martine titine dit:

    Bonjour Jean Luc
    Nous nous sommes rencontrés à Nancy, en février, un soir où vous avez fait l'aller retour Nancy, Strasbourg...
    Notre liste "Front Lorrain de Gauche" qui affrontait la liste Masseret (liste avec des communistes)n'a fait hélas que 3%!
    Mais on ne regrette pas bien sûr! cela a créé une dynamique formidable et nous ne nous arrêterons pas là!
    J'ai adhéré au PG, il y a seulement quelques mois, c'est la 1ère fois que j'adhère à un parti (54ans) et en lisant ce que vous écrivez et les publications que je reçois, je me sens confortée dans ce choix...
    A bientôt et bonne fin de campagne

  39. 39
    toto dit:

    Hommage du Canard à Jean Ferrat et au peuple de Gauche. Avec l'humour pas besoin de grands discours!

    http://www.lecanardenchaine.fr/u4664/u4664_03.gif

  40. 40
    robespierre21 dit:

    Bonjour à tous.

    En Languedoc-Roussillon.
    Européennes : FdG 68 000 voix ; NPA 43 000 voix
    Régionales : Liste d'union : 76 500 voix.

    Quelqu'un a-t-il une analyse intéressante pour expliquer ? Pourquoi n'y a-t-il pas eu la dynamique attendue ?
    La manœuvre du PS peut-elle tout expliquer (pseudo-diabolisation de Frèche + investiture bidon de la liste Mandroux) ?
    Merci de vos avis.

    Pour mémoire :
    EE : 116 500 aux Européennes, 81 000 aux Régionales
    PS : 116 000 aux Européennes, 304 800 pour Frèche + 68 800 pour Mandroux aux Régionales.

  41. 41
    toto dit:

    Galerie de portraits. Promener la souris sur la tronche des personnages.

    http://www.pcf.fr/spip.php?article4609

  42. 42
    Laurent MELY dit:

    Comme je l'analyse sur mon blog (suivre le lien), il faut être honnête : le score du Front de Gauche est bon sans plus. Entre 5.5% et 7% selon ce qu'on met dans le Front de Gauche. Avec de l'optimiste, on peut parler d'une légère progression par rapport aux Européennes, mais sans plus.
    D'autant que si le NPA s'effondre quand il joue cavalier seul, ses électeurs ne se sont pas pour autant reporté sur le Front de Gauche, ce qui doit nous interroger. Où sont-ils passés ? Du NPA au PS ou à EE, ou encore à la canne à pêche ?
    Enfin, notons néanmoins que les seuls régions où le NPA dépasse les 4% sont celles où il s'est vu renforcé du PG (en l'absence du PCF). Ce qui me fait encore plus regretté le refus du PCF d'aller dans le Front de Gauche dans 5 régions...

  43. 43
    guillot dit:

    @Lou passejaïre:

    Une interview du président sortant du Limousin extraite du "Populaire":

    Jean-Paul Denanot revient sur les ultimes échanges : « J’ai proposé au Front de Gauche sept postes sur la liste en position éligible. Ils étaient d’accord. Je leur ai demandé combien de vice-présidences ? Réponse : “Cela ne nous intéresse pas”. J’ai compris qu’ils ne voulaient pas être associés à l’exécutif, qu’ils ne voulaient pas mettre les mains dans le cambouis ». Concrètement : le NPA se serait refusé à s’engager à voter le budget. C’était la rupture.

    « La notion de solidarité dans la gestion était déterminante. Je l’avais déjà dit, je l’ai répété : pas question d’avoir une opposition dans la majorité », appuie Jean-Paul Denanot.

    Est-ce exact ce qu'il raconte: en cas de fusion, les autres partenaires du NPA ne seraient pas intéressés à être associé à l"exécutif régional dominé par le PS tel qu'il est ? Ce qui voudrait dire que les 3 conditions retenues nationalement par ne FdG pour participer à l'exécutif régional ne seraient pas remplies en Limousin ?

  44. 44
    Michel D. (PG11) dit:

    @32 robespierre21
    Chaque élection semble différente pour la majorité des électeurs.
    Pour les régionales, hélas, mais quoi qu'on en pense : indéniable popularité de Frêche (accentuée par le rôle des médias ?) - là-dessus mon épouse, qui connaît bien la région, m'avait prévenu !

  45. 45
    Nipontchik dit:

    Tiens tiens Nanard...
    (Y yo me recuerdo de la linda soltera del barrio Norte...A pesar de mi sueldo de miseria en la Alianza representaba la autoridad, y ella era una de las 2 alumnas peronistas de mi curso-el resto ni hablar! Le charme discret de...)

    Bernard et Sophie, ou les liaisons dangereusesLa CGT enterre la lutte des classes
    Publié le 15 mars 2010 à 08h00 •

    Connaissez-vous Bernard Thibault ? C’est probable. Il est, comme on dit une des figures du syndicalisme français. Que l’évolution de plus en plus réformiste de la CGT provoque l’ire grandissante d’une partie de sa base n’a finalement que peu d’importance., Même quand on est favorable à une collaboration de classe, de vieux restes de centralisme démocratique peuvent toujours être utile. “Peu importe que le chat soit blanc ou que le chat soit gris pourvu qu’il attrape la souris”, disait déjà le vieux président Deng à l’époque où le stalinisme de marché (au bout du compte le régime fantasmé par tous les capitalistes de la planète) a remplacé le stalinisme tout court.

    Au dernier congrès de la CGT, à Nantes, on a à peine entendu l’opposition. Des représentants d’unions locales et d’organisations syndicales CGT d’entreprises avaient pourtant décidé de désigner comme candidat Jean-Pierre Delannoy (métallurgie du Nord-Pas-de-Calais). Ce dernier était toutefois monté au feu comme avaient chargé les légionnaires à Camerone : pour la beauté du geste. Bernard Thibault, largement soutenu en interne, était assuré d’être réélu pour un quatrième mandat et la candidature de Delannoy a été qualifiée de “symbolique” car, n’est-ce pas, “tout était ficelé”.

    On avait pu d’ailleurs, à propos de symbolique, constater la pugnacité plutôt faiblarde de Thibault quand il s’était agi de soutenir les CGT de Continental traduits devant les tribunaux et en particulier leur leader, le très charismatique Xavier Mathieu qui pour avoir dit ce qu’il pensait de la mollesse, pour ne pas dire le couillemollisme1 de la nouvelle icône du syndicalisme modernisé, s’était retrouvé au dernier moment déprogrammé d’un débat à la fête de l’Huma 2009.

    Bon, maintenant connaissez-vous Sophie de Menthon ? Si l’on dit souvent que Bernard Thibault est coiffé comme Mireille Matthieu, Sophie de Menthon, elle, a quelque chose d’une héroïne des Feux de l’amour, avec l’image de l’executive woman telle que l’on s’imagine dans les maisons de retraite. Blonde, souriante et impitoyable. D’autant plus impitoyable que, comme un reflet inversé de Bernard Thibault qui voudrait faire avaler la fable d’un syndicalisme réformiste façon CFDT, Sophie de Menthon, elle, veut faire croire à quelque chose d’encore plus énorme : la possibilité d’un capitalisme moral. Sophie de Menthon n’a pas peur des oxymores. Elle a sans doute acquis cet aplomb dans le comité d’éthique du Medef. Elle a même crée, sans doute inspirée par ce joli mot aristotélicien un mouvement qui est aussi un acronyme, Ethic et qui signifie Entreprises de taille humaine, indépendantes et de croissance. Si Bernard Thibault fait semblant d’oublier la lutte des classes, Sophie de Menthon, elle, fait semblant d’oublier la tendance à la concentration monopolistique de l’économie de marché et que la “taille humaine” se trouve souvent chez des sous-traitants étranglés, obligés de réduire les coûts pour garder des marchés qui sentent sur leur nuque le souffle des grands groupes quand ce n’est pas le talon de fer des multinationales. Mais nous savons qu’Orwell et Machiavel sont déjà aux portes de la Ville et que les mots ne veulent plus dire grand chose, voire adoptent assez perversement le sens contraire. On commence juste, par exemple, à comprendre malgré les économistes de garde médiatiquement corrects que le mot réforme prononcé par un membre du gouvernement ou un patron, même affilié à Ethic, veut dire recul social et adaptation aux exigences de plus en plus délirantes du marché.

    Mais Sophie de Menthon, dans sa croisade pour un capitalisme à visage humain (on vous interdit de rire dans la salle, surtout ceux du fond à gauche) a trouvé un allié dans le monde syndical et pas n’importe qui. Bernard Thibault lui-même. Si, si, ils viennent même de signer un communiqué ensemble. Bon, il y a aussi la CFDT mais il y a longtemps que l’on est habitué à la collaboration de classe pratiquée depuis Nicole Notat par cette centrale toujours prête aux compromis de toutes sortes pour avoir l’air respectable et mendier un satisfecit de Madame Parisot.

    Et sur quoi porte donc la nouvelle alliance entre Ethic et la CGT : une augmentation générale des salaires ? Allons, allons, nous sommes entre gens sérieux. De nouveaux droits pour les représentants syndicaux au sein des comités d’entreprise ? Cessez, je vous prie, cela devient indécent.

    Non, vous semblez oublier que nous avons affaire à deux grandes consciences morales, humanistes, et tout et tout. Sophie et Bernard ont cosigné d’une grande générosité dont le titre vous dira assez suffisamment ce dont il s’agit : “Approche commune sur les conditions de régularisations des travailleurs sans-papiers”. Pour résumer, main dans la main, Sophie et François, la bouche en cœur, vont aller proposer à Xavier Darcos que toute cette main-d’œuvre assez massivement et honteusement employée dans des secteurs comme le BTP et la restauration, soient traités à égalité de droit puisqu’ils cotisent déjà pour la retraite et la sécu.

    On peut être certain que Bernard Thibault est persuadé qu’il a fait une bonne opération, qu’il va être applaudi à deux mains et par le patronat pour son ouverture d’esprit et par la gauche morale, tellement morale, qu’elle passe son temps à sangloter sur le sans papier comme figure ultime de l’oppression. Le problème, c’est que Thibault semble avoir oublié un vieux proverbe latin : “Timeo Danaos et dona ferentes” (je me méfie des Grecs, même quand ils font des cadeaux). Le libéralisme, par essence, adore la libre circulation. Celle des capitaux, des marchandises et des corps. Il faut être naïf comme un identitaire pour croire que l’économie de marché a une nation. L’immigration clandestine, c’est l’armée de réserve du capitalisme ou, selon les circonstances ses tirailleurs sénégalais, pendant la guerre de 14, envoyés en première ligne pour qu’on ait le temps de se réorganiser à l’arrière. Et, de fait, un moyen comme un autre de faire baisser les salaires et les droits, de maintenir la pression contre les revendications.

    À la limite, dans cette histoire, la néo-libérale Sophie de Menthon est cohérente avec elle-même. C’est Thibault qui sur ce coup-là, encore une fois, semble oublier au nom du “réalisme” qu’il vient de se faire complice d’un mauvais coup contre le monde du travail.

    Et que, de Benoît Frachon à Henri Krasucki, on doit, ces temps-ci, se retourner dans les tombes rouges de l’émancipation. Les tombes sur lesquelles pleure désormais une jolie fille abandonnée par presque toute sa famille. Une jolie fille qui ne connaissait ni Noirs, ni Blancs, ni Arabes, mais seulement le prolétariat. Une jolie fille qui ne faisait pas dans la moraline. Une jolie fille qui s’appelait lutte des classes.

    “La CGT, on les a pas vus. Les Thibault et compagnie, c’est juste bon qu’à frayer avec le gouvernement, à calmer les bases. Ils servent juste qu’à ça, toute cette racaille.” ↩

  46. 46
    4 Août dit:

    @ Robespierre1

    Mon avis: on ne saura jamais ce que seraient devenues les 68 800 voix pour Mandroux.
    Une seule chose est sûre: la Parisienne de Solférino vient d'offrir un plébiscite à Frêche...

  47. 47
    Nipontchik dit:

    trouvé sur un forum du Figaro (faut bien s'amuser et rire un peu):

    "Et les IMPÔTS vont encore augmenter!
    Et les gens qui bossent et ont de vraies familles vont continuer à s'appauvrir!
    N'oubliez pas que ces faux écolos (en fait des rouges bien gauchisants!) veulent SURIMPOSER les familles nombreuses, DÉTRUIRE la Famille en prônant avortement, homoparentalités, SUPPRIMER les plus faibles (malades, aînés...), abêtir la société pour mieux la dominer en diminuant les programmes et les exigences scolaires, DÉMOLIR notre identité française spécifique, PERSÉCUTER les chrétiens particulièrement les cathos....
    Français réveillons nous et cessons la naïveté!
    Votons pour les moins pires: Votons UMP!
    Cessons d'être soumis à la pensée unique omniprésente (Ecoles de journalisme, de sciences politiques,de magistrature... Facultés d'Etat... FORMATENT leurs élèves à cette pensée! Les ENDORMENT en favorisant alcoolisation et sexualités de bêtes sans amour REVEILLONS-Nous et refusons cette SOUMISSION!"

  48. 48
    Nipontchik dit:

    Bon les ouiouistes nous (à nous tous les nonistes de France de Navarre et des colonies...) font 1 bras d'honneur en Picardie et Limousin.

    A nous (les nonistes de tous poils) de leur montrer qu'avec Siné Hebdo on a 1 longueur d'avance!

  49. 49
    Michel D. (PG11) dit:

    Complément au 36
    Quand on pense que Frêche a déclaré (2008) :"J'ai toujours été élu par un majorité de cons"...

  50. 50
    yves le henaff dit:

    Le "Laboratoire "

    Deux échecs; ? doucement...

    Quand on a parlé de "laboratoire " -de Montpellier, que l'on se plante
    et que Frèche se retouve --"jubilant " pour employer un terme que Jean-Luc Mélenchon affectionne...

    un bilan est de mise; au lieu du sempiternel "on continue comme avant " !
    ça-ne-marche-pas --
    là où on attendait 10-12% c'est 5-6%
    l'autre gauche va nous planter en 2012, c'est clair.

    C'est triste que Besancenot fasse 2-3% --parce que entre la rue
    et les urnes: je choisis la rue, c'est clair.

    Alors, à Montpellier comme à Paris, à Amiens comme à Grenoble
    l'ex-ministre, ex-sénateur, député, etc. peut faire comme si..;
    M'est avis que le seul gagnant: c'est le parti où je suis
    et où je reste -- le PS (et Mélenchon aurait mieux fait d'y rester;

    yves le henaff

Pages : [1] 2 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive