26juin 08

Ce matin, je présentais avec mes camarades la contribution que nous déposons dans la première phase du Congrès du PS, au titre de notre sensibilité Trait d’union.

Je renvoie les lecteurs de ce blog que cela intéresse à la lecture du texte de cette contribution sur le site de Trait d’union.

Ceux qui sont socialistes peuvent la signer en ligne. Ceux qui sont seulement curieux peuvent consulter les pages des sites d’information qui en parlent d’ores et déjà aux liens suivants : la dépêche de l’AFP, un article sur le site du Monde, un autre sur celui de Libération .


541 commentaires à “Réinventer la gauche”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »

  1. 1
    jennifer dit:

    J'aime bien votre approche Jean-Luc Mélenchon. L'idée que si il y a une alliance à faire ce serait plutôt du côté de Besancenot. Bon il y aurait du travail à faire... mais l'idée est plus dynamisante car plus "lutte de classes" que les adaptations à la défaite de la gauche (et à la victoire de la droite) qui sont la mode à présent.
    Je ne suis pas au PS mais j'espère sincèrement que votre idée de rassembler tous ceux qui s'opposent à la ligne d'alliance avec Bayrou marchera. C'est évidemment la question essentielle pour le PS à l'heure actuelle.

  2. 2
    Ahmad dit:

    A Sarcelles, le député-maire PS joue à fond la carte du communautarisme juif et de la magouille

    Vous avez dit "laïcité" ? François Pupponi, maire de Sarcelles n’en a rien à faire quand il s’agit de faire affaire avec la "communauté juive" et de renvoyer l’ascenseur pour bons et loyaux services électoraux. Les élus de Sarcelles peuvent, porter kippa ou perruque, refuser de serrer la main aux administrés du sexe masculin, et se servir de leurs mandats d’élus pour faire leur beurre, celui qui y voit quoi que ce soit à redire sera traité d’antisémite ! Un citoyen de Sarcelles raconte.

    Sarcelles : les apprentis sorciers du communautarisme

    Le député maire de Sarcelles, François Pupponi, successeur de Dominique Strauss-Kahn, porte-parole auto-proclamé de la banlieue, veut faire de sa ville un laboratoire vivant de la France de demain. Ils se garde pourtant bien de faire la promotion de certaines de ses recettes, des plus nauséeuses pour tout républicain qui se respecte. Dans une ville « communautarisée », selon ses propres termes, la réaffirmation des principes républicains devrait d’autant plus être de rigueur. C’est le contraire qui est pratiqué. L’exemple le plus édifiant et le plus scandaleux est celui de la « liste bleue », intégrée en grande pompe à la majorité municipale. Petit retour historique.

    2001, dans une communauté juive inquiète de la recrudescence de l’antisémitisme, quelques personnalités locales ont la brillante idée de monter une liste communautaire aux élections municipales : la liste bleue. Ils tentent au préalable une négociation avec DSK et Pupponi selon les termes suivants. La communauté juive représente une partie importante de la classe moyenne d’une ville en voie de paupérisation, elle doit à ce titre contrôler les compétences municipales clés. Le bon sens l’emporte à l’époque, la demande est jugée irrecevable et la négociation échoue. La liste bleue se constitue donc et se présente devant les électeurs. 45 colistiers triés sur des critères religieux, sinistre première. Le but affiché : mettre la liste de gauche en ballottage et négocier entre les deux tours. DSK qualifiera pendant la campagne cette liste de « honte pour la république » (1). Malgré un score plus qu’honorable : 13,54%, le « front communautaire juif » ne parvient pas à ses fins, la liste Pupponi-DSK est réélue au premier tour avec 58% des voix.

    Les républicains et les laïcs sont soulagés… pas pour longtemps, car la partie n’est pas terminée, la liste bleue revient à la charge. Au lieu d’enterrer cet honteux épisode, Pupponi reprend le dialogue avec Gérard Uzan, chef de file de la liste bleue, qui siège en compagnie de deux colistiers au conseil municipal. La tactique de Pupponi, validée par DSK, est simple : cette alliance amène les voix d’une majorité de la communauté juive, de moins en moins encline à voter à gauche. En l’échange de son soutien aux candidats socialistes locaux, la liste bleue intègre la majorité municipale. Peu importe si cette tactique conduit à faire reconnaître et valider institutionnellement le communautarisme le plus intégral, seul le résultat compte. Devant les premiers signes d’alliance, certains communistes, partenaires des socialistes locaux, se rebiffent en distribuant un tract peu reluisant intitulé « le baiser de Judas »… Ils finiront pourtant par avaler la couleuvre, qui aura considérablement grossi entre les deux élections municipales.

    2007, DSK est en difficulté aux législatives face à Sylvie Noachovitch. Entre les deux tours, on sollicite la liste bleue, qui signe un tract et le distribue à dessein, aux abords de la synagogue et dans les boîtes aux lettres sur lesquelles est inscrit un patronyme juif… DSK est réélu avant de s’envoler pour le FMI. 2008, élections municipales, la liste bleue réclame son dû. Pupponi paie rubis sur l’ongle en intégrant trois anciens de la liste bleue sur sa liste, délégations clés à l’appui. Gérard Uzan aura en charge l’action sociale, Fabienne Sroussi le logement, Charles Souffir le développement économique via la vice-présidence de la communauté d’agglomération. Voyant les portefeuilles principaux leur échapper, les partenaires de Pupponi, médusés, n’osent pas désavouer leur chef, tandis que l’opposition hésite à dénoncer cette alliance, les accusations d’antisémitisme peuvent fuser à tout moment.

    Pourtant, il y en aurait à redire. La liste bleue a constitué son propre groupe au conseil municipal. Fabienne Sroussi, juive pratiquante, porte la perruque et ne serre pas la main des hommes, ce qui est son droit, du moins tant qu’elle n’est pas élue. Car la laïcité en France prohibe tout signe religieux ostentatoire chez les représentants de l’Etat et interdit que l’on traite différemment les citoyens. Mais à Sarcelles, en plus de ne pas pouvoir vous loger dignement, crise du logement oblige, si vous êtes un homme, vous n’aurez même pas droit à une poignée de main de la part de l’élue de référence.

    De son côté, Charles Souffir, ancien Sarcellois habitant aujourd’hui Neuilly sur Seine, arbore la kippa en toutes circonstances. Riche entrepreneur, il possède à Sarcelles un immeuble, le Francilien, où il loge, contre loyers, des services municipaux. Un conseiller municipal qui fait des affaires avec sa propre municipalité, quoi de plus normal ? Après tout, l’emprunt pour financer la construction de son immeuble a été garanti par la communauté d’agglomération du Val de France, dont il est aujourd’hui le vice-président. En charge du développement économique, il peut peser dans les décisions d’implantations d’entreprises avec lesquelles, peut être, « travaillera-t-il ». Le communautarisme se double ici d’un mélange des genres sur lequel la justice ne saurait tarder à se pencher.

    Enfin, à l’action sociale, Gérard Uzan, est un médecin respecté mais un politicien illuminé. Déjà colistier de DSK en 1990, il s’était alors rendu coupable de la plus odieuse des diffamations envers le maire RPR de l’époque en déclarant « en souvenir des six millions de nos frères morts dans les camps, nous n’avons pas le droit de voter pour Raymond Lamontagne ». Ce dernier, décoré comme résistant, portera plainte et la justice condamnera Gérard Uzan. Les associations de déportés auraient pu en faire autant : instrumentaliser la mémoire de la Shoah pour diffamer un adversaire politique, quelle horreur… !

    Aujourd’hui Pupponi, réélu à 69%, peut être fier de lui. Il n’a jamais perdu une élection. Il a, de plus, fait d’une pierre trois coups, bafouant tout à la fois les règles élémentaires de la laïcité, de la probité et du respect de la dignité des personnes. Il a ouvert la boîte de pandore du communautarisme politique en montrant la voie aux intégristes de tous bords : « pesez électoralement et vous obtiendrez tout ce que vous voudrez ». Et dire que cet apprenti sorcier veut faire de Sarcelles un laboratoire de la France de demain. Au secours ! "

    Par Bernard Lanra, citoyen sarcellois républicain.

    Dimanche 22 Juin 2008

    Source : http://www.communautarisme.net

    1) Le Parisien, Edition Val d’Oise, 4 mars 2008.

    2) Raymond Lamontagne est ancien officier de la 1ère armée de Lattre de Tassigny.

    3) Jugement du Tribunal de Pontoise du 9 mars 1990 condamnant Gérard Uzan pour diffamation publique à 10 000 francs d’amende et 1 franc de dommages et intérêts.

    CAPJPO-EuroPalestine

  3. 3
    Publicola dit:

    "caciques thermidoriens"

    MERCI CAMARADE

  4. 4
    jennifer dit:

    JM
    Toujours en train d'insulter quand tu n'es pas d'accord! Jean-Luc Mélenchon n'est pas un vieux schnok et encore moins un politicard. Il s'avère tout simplement que tu n'es pas d'accord avec lui. Je te l'avais dit il est plus à gauche que toi et que beaucoup qui ont écrit sur ce blog. Et alors il ne vous a pas censuré!
    Jean-Luc Mélenchon est quelqu'un de gauche, qui voit qu'il existe une lutte des classes et le dit clairement. Un politicard c'est quelqu'un qui joue avec la politique, lui il est sincère.

  5. 5
    4 Août dit:

    "Adversaire farouche du Traité de Lisbonne, symbole de libéralisme selon lui, M. Mélenchon a affirmé que les socialistes devaient "dire que le Traité de Lisbonne est mort et ne pas participer à l'encerclement du peuple irlandais".

    Pour le sénateur, "il faut réhabiliter l'Etat" qui "est un atout pour les plus faibles". Il défend aussi "une VIe République" afin de favoriser "l'implication populaire" dans le changement. "

    Franchement JM, tu devrais attendre un peu avant de jeter le bébé....

  6. 6
    jennifer dit:

    JM
    Le but dans la politique n'est pas de réinventer. Tu ne crois pas à la lutte des classes c'est ton problème. Peut être c'est un vieux truc mais vraiment ne pas voir que c'est la réalité autour de nous, surtout depuis Sarkozy qui fait des cadeaux fiscaux aux riches et demandent aux autres, à nous, de travailler plus pour compenser toutes les pertes que ces cadeaux ont créé. A l'heure où tout est cassé: les droits syndicaux, la protection sociale, les services publics etc... ne pas voir que c'est l'effet du capitalisme néolibéral

  7. 7
    jennifer dit:

    Ton problème JM c'est que tu veux de l'imagination, être tendu vers l'avenir, inventer etc... tout ton vocabulaire me fait penser que tout cela est pour mieux ne pas voir la réalité en face. Ce sont de belles idées mais la réalité est dure, très dure et toute l'imagination du monde ne pourra pas la faire oublier

  8. 8
    bip...bip dit:

    Oh...Oh! Comme c'est bien dit:
    "Ton problème JM c’est que tu veux de l’imagination, être tendu vers l’avenir, inventer etc… tout ton vocabulaire me fait penser que tout cela est pour mieux ne pas voir la réalité en face. Ce sont de belles idées mais la réalité est dure, très dure et toute l’imagination du monde ne pourra pas la faire oubli"
    En plus sous une plume féminine, que va la plume masculine?

  9. 9
    carorembrunie dit:

    Je viens de lire la contribution de Trait d'union et je n'y vois aucune proposition d'alliance avec la LCR. Vouloir un rassemblement des forces de gauche et avoir dit qu'il fallait cesser de traiter la LCR comme un adversaire n'est pas faire alliance avec elle! Ne soyons pas aussi simplistes ou réducteurs que nos chroniqueurs matinaux. Et n'oublions pas qu'au temps où "nous" voulions proposer aux élections présidentiels un candidat issu de la gauche unie, anticapitaliste, "nous" ne trouvions pas alors choquant d'être à la tribune aux côtés par exemple de M-G Buffet! De toutes façons, le nouveau parti anti-capitaliste de Besancenot ne tient pas du tout à intégrer de structures: dans leurs tracts, ils appellent les militants à les rejoindre; les militants oui mais sans leur structure! Si un jour ils ouvrent leur porte aux structures c'est qu'ils auront fait un pas en avant alors pourquoi ne ferions-nous pas aussi, ce jour là, un pas en avant... D'autant plus qu'il y a urgence: on le dit tous, "pas un jour sans une nouvelle attaque", malades, chômeurs, retraités, salariés, sans-papiers... On ne parle plus de classes effectivement, on stigmatise des populations et il ne serait pas urgent de s'unir?

  10. 10
    lili frias dit:

    camarade sénateur,

    Imiltante socialiste, très proche du NPS, je tiens à te dire camarade que je rêve aussi de voir la gauche du parti s'unir. Trop peu de choses nous séparent. je tiens aussi à te faire remarquer que ce soir dans l'émission NPPA, excellent tu fus mais autre chose m'a vraiment surprise et ce n'est pas la première fois que cela se produit. Lorsque tu es présent, tes interlocuteurs plus souvent habitués à cette emission n'ont plus le même ton. Ils sont bcp moins arrogants et même le journaliste de l'obs tenait une position plus de gauche (enfin pour un social libéral !). Comme quoi, lorsqu'on défend ses idées et qu'on ne pratique pas la langue de bois même les plus fervents admirateurs de Sarko 1er finissent par défendre QUE l'indéfendable et deviennent pathétiquement ridicule.
    Enfin, cher camarade, un dernier mot : merçi de défendre avec tant de vigueur mon président de coeur, Hugo chavez (tout autant que corréa, moralès et lugo).

    PS : petit mot pour ahmad : les informations présentées comportent bcp trop d'ambiguités et après avoir lu tout l'article, il me reste comme un goût amer... Cette façon de présenter la communauté juive de sarcelles (ou tout du moins une partie) sans parler du juif "riche entrepreneur" "arborant la kippa", me laisse penser que le seul but de tout "cet article" était de dénoncé "le juif" responsable de tous les maux.

  11. 11
    jennifer dit:

    Bip bip,
    si j'avais été un homme tu n'aurais pas vu mes propos sous ce jour.
    JM
    Oui j'imagine que tu m'aimes bien car tu n'as pas sauté au plafond (bip bip va être ravi de l'expression) quand j'ai parlé de lutte de classes et de capitalisme.

    Carorembrunie
    Traits d'union n'a bien sûr rien à voir avec une alliance avec la LCR. Mais dans les articles que cite Jean-Luc Mélenchon, il parle de la LCR. C'est juste pour être clair que si il faut faire une alliance avec un parti ce ne sera pas avec Bayrou, et que la LCR est intéressante. Ce n'est pas une proposition d'alliance en soi

  12. 12
    4 Août dit:

    JM, en supposant qu'il y ait alliance....

    Tu préfères t'allier avec quelqu'un avec qui tu es d'accord à seulement 80%, ou laisser gagner le schizo-zébulon ?

  13. 13
    jennifer dit:

    Pour bip bip

    je ne faisais que citer JM lui même (post6): "Pour inventer, il faut être en résonance avec la pointe du présent, être tendu vers l’avenir, et avoir de l’imagination."

  14. 14
    jennifer dit:

    @Lili Frias
    Oui Jean-Luc Mélenchon est vraiment le seul à soutenir aussi ouvertement Chavez. La solidarité internationale c'est une denrée plus que rare, sinon quasi existante dans la gauche en France

  15. 15
    4 Août dit:

    Allez JM, comment on la pose la question, alors !

  16. 16
    jennifer dit:

    Je m'immisce dans la discussion entre 4 aout et JM. Je pense que dans le PS la question se pose ainsi. La stratégie dominante du PS maintenant va être de s'allier avec le centre Bayrou, qui lui ne demande rien d'ailleurs. Ce sont eux qui lui courent après. Sans doute ils veulent donner leur gage de bonne volonté à la pensée dominante depuis Sarkozy, à savoir qu'il est de bon ton de nier la lutte de classes, de s'allier entre classes, c'est-à-dire entre partis qui représentent deux classes distinctes. Quel meilleur moyen de donner raison à Sarkozy que de couler le parti socialiste, de renier toute idée de socialisme et de mettre à la place le libéralisme (philosophico-politico- économique), le gagnant-gagnant et autres principes de l'individualisme du chacun pour soi: travailler plus pour gagner plus etc... C'est toute une idéologie qu'a mise en place Sarkozy mais aussi une pratique: 20 ministres socialistes ou apparentés au gouvernement etc... Vous voyez bien il n'y pas de lutte de classes mais bien une collaboration des classes, donc il n'y a plus de classes...

  17. 17
    jennifer dit:

    Merci de ton cadeau JM mais ça va je me sens créative quotidiennement et pourtant sur la base d'une réalité vieille, très vieille et qui continue et perdure: celle de la lutte de classes comme disait notre bon vieux Marx

  18. 18
    Lilian dit:

    1) Empêcher la mutation du PS en parti démocrate…

    C’est fait ! Et depuis belle lurette ! Si l’on prend conscience de tout ce qui a été appuyé par la famille sociale-démocrate au niveau européen au moment les plus décisifs, il apparaît même qu’elle aura été plus zélée que certains gaullistes à s’y employer… La tendance rocardienne et delorienne y aura œuvré ! L’hémorragie de tous les militants en désaccord avec cette ligne n’aura fait qu’épurer encore davantage la structure et affaiblir la résistance interne… Mélenchon, Emmanuelli et leurs fidèles représentent-ils autre chose que le dernier carré du Waterloo économique qui se joue depuis Maastricht au sein du PS ?

  19. 19
    jennifer dit:

    rectification post 21: je voulais dire que la solidarité internationale est quasi inexistante dans la gauche française (et non "quasi existante")

  20. 20
    Lilian dit:

    2) Résister à l’Europe américaine

    L’est-elle dans un parallèle des compétences du Congrès et du PE ? Dans un parallèle des compétences entre la Fed et la BCE ? Il s’agit de résister à l’Europe occidentaliste ! C’est-à-dire celle qui veut précisément l’émergeance d’un nouveau type de « fascisme » importé tout droit d’un Empire dominant mais finissant qui cherche par tous les moyens à attirer l’Europe dans un schéma de « choc des civilisations »… Si le marché américain est un brin mieux protégé que le marché européen tombé dans le culte paradoxale de l’overstretching ne peuvant conduire qu’à un affaissement de l’Europe en son cœur même, cette technique ressemble bien d’avantage à celle du Bloc de l’Est par la voie du marché… Or il ne peut y avoir rupture avec cette approche qu’en renforçant le lien avec une tendance gaulliste ayant toujours voulu d’un monde multipolaire… Si Hollande assure les choix opérés depuis Maastricht par les deux grands orchestrateurs du tournant de la rigueur, et qu’un des deux dit au sommet de l’OMC que toute politique protectionniste doit être interprétée comme une politique xénophobe, ça situe tout le renversement d’idéologie économique qui prévaut au sein de la gauche dite modérée de Mendes keynésien protectionniste favorable à un blocage de l’immigration en période de crise à un Delors monétariste libre-échangiste s’indignant d’un blocage de l’immigration dont on sait qu’il pose le dilemme entre l’urgence humanitaire et la lutte contre le dumping social ! Chavez a beau jeu de s’indigner ! Si tous les latinos-américains appauvris voyaient dans le Vénézuela le nouvel Eldorado des pauvres et se disaient « Tous à chez Chavez », je ne suis pas sûr qu’hélas, le système de protection sociale tiendrait longtemps… Mais certainement plus longtemps qu’en France, qui n’a pas de ressources pétrolières… ! Or nous ne parlons d’une immigration ici d’un pays latin à un autre pays latin, mais d’une immigration extra européenne qui pose des problèmes de libanisation partielle de la France, non en fonction de la « race » ou de la couleur de peau, mais de conflits culturels ! Il est extrêmement difficile sinon impossible avec le peu de marge de manœuvres dont disposent encore les Etats-nations en matière de relance économique de ne pas mettre en concurrence directe immigrés de la première génération oubliés et primo-arrivants. Il n’est plus qu’illusoire en outre de tenter par la suite de les doter d’une « conscience de classe » qui les pousseraient à rejoindre les rangs de la gauche ! La volonté de la gauche hollandaise de garantir le droit de vote aux contributeurs issus de l’immigration non encore « nationalisés » n’a pas poussé ceux-ci dans les rangs de la gauche par gratitude. Elle a en revanche poussé nombre d’entre-eux dans les rangs de la droite hollandaise, parce que leur religion s’identifiait mieux aux valeurs conservatrices de la droite. Ce qu’ils gagnaient sur le plan de la morale conservatrice, ils le perdaient sur le plan socio-économique… Cette situation oeuvrant à la montée en puissance du communautarisme à pousser un ancien sociologue communiste hollandais (Pim Fortuyn) à dénoncer la montée en puissance du communautarisme aux Pays-Bas avant d’être assassinné parce que perçus à l’extrême-droite… Lui ne l’était pas, certains de ses militants l’étaient… Soral ne fait que reproduire le schéma, mais cette dynamique explique bien des choses… Il s’agit à présent d’œuvre non à un mieux, mais également d’éviter le pire pour ne pas que cette tendance se propage et qu’elle place Marine Le Pen au deuxième tour des prochaines présidentielles. Je doute que Besancenot soit, si vous ne le voyez pas comme un adversaire, un allié dans ce combat… Et c’est juste un euphémisme !

  21. 21
    jennifer dit:

    Lilian
    Oui il y a eu Delors et Rocard mais le PS a encore 150 000 adhérents et eux ne sont pas encore démocrates (en tout cas pas pour la majorité) et c'est vraiment bien que Jean-Luc Mélenchon s'adresse à ces militants et essaie de sauver le PS vers un destin qui peut être encore pire que cela.

  22. 22
    jennifer dit:

    Lilian j'ai du mal à suivre ton long développement. Je ne comprends pas pourquoi tu parles d'un nouveau type de fascisme. Je ne vois pas en quoi l'europe est fasciste. les mots ont un sens, le facisme c'est une réalité historique très claire et nous n'en sommes pas là. Sarkozy n'est pas faciste et le croire mène à une mauvaise analyse de ce qui se passe pour nous. C'est un mélange de Thatcher Berlusconi et Blair

  23. 23
    bip...bip dit:

    @Jennifer
    Avant de rentrer sur un blog, j'ai la facheuse habitude de lire en amont pour voir oû je suis. J'ai pu me faire une certaine, enfin mon idée sur les blogueurs, ici, vous comprendrez qu'il s'agit d'arguments politiques, le reste ne me regarde pas....

  24. 24
    bip...bip dit:

    Plus sérieux!
    La fin du politique : une critique de la cyberdémocratie
    L'affirmation générale de l'existence d'une « société de l'information », qui s'est concrétisée par un premier sommet mondial à ce sujet, exige de conduire un travail théorique distinguant ce qui est de l'ordre de l'utopie, ou de l'idéologie, des effets raisonnablement attendus du développement planétaire des technologies de l'informatique et des télécommunications. Un des aspects de ce travail porte sur la place du politique dans cette société de l'information et critique l'utopie de l'avènement d'une « cyberdémocratie ». Le présent article applique aux derniers ouvrages de Pierre Lévy une analyse fondée sur les travaux d'Habermas sur « l'espace public » et « la technique et la science comme idéologie » publiés dans les années 1960. Notre conclusion est que, dans cette notion de cyberdémocratie, réapparaît le projet d'une réduction du politique à l'économique, discernable dès les premiers écrits des économistes libéraux de la fin du XVIIIe siècle. http://commposite.org/v1/2004/articles/weygan.html#id2479580

    A ne pas lire en diagonale!

  25. 25
    Lilian dit:

    3) Le Traité de Lisbonne est mort, changeons de méthode !

    Je ne crois pas au succès d’une constituante au PE ! Parce que cette hypothèse nous amènerait à croire que le non de nouveaux pays adhérents ou de l’Irlande serait en quoi que ce soit similaire à ce que souhaite le PRS… Ignorer que leur vécu dans un système qui a échoué les amèneraient aussitôt à prendre conscience qu’ils sont passés d’une extrême à l’autre en économie, d’une centralisation communisante à une centralisation au nom de la chienlit laisser-fairiste est un désespoir programmé… La réappropriation populaire du projet européen est sans doute souhaitée par Linke et PRS, mais ses alliés se comptent sur les doigts de la main… Les eurodéputés de « gauche » espagnols, italiens, belges (surtout du côté flamand), danois, hollandais ne suivraient pas, même pas au sein des partis socialistes ou socio-démocrates. Pensez que nous sommes à une époque où certains eurodéputés socialistes en sont parfois à adhérer à la fondation Hayek… Cette stratégie ne pourrait par conséquent s’appuyer que sur groupe communiste (+gauche verte nordique) et que sur une infime partie de la gauche verte et de la gauche du groupe PSE… En idéologisant le propos, vous monterez une partie des députés de l’est contre cette stratégie. On aura tôt fait d’opérer une petite chasse aux sorcières… Et la question essentielle de l’interaction entre Europe et Etats-nations sera repoussée aux calendes…euh… turques…

  26. 26
    bip...bip dit:

    "En idéologisant le propos, vous monterez une partie des députés de l’est contre cette stratégie. On aura tôt fait d’opérer une petite chasse aux sorcières…"

    Vous pouvez développer avec des exemples pour la compréhension...

  27. 27
    Lilian dit:

    4) Faisons du partage des richesses notre combat social

    Bien d’accord ! Mais il est étonnant que vous disiez dans la première partie de votre argumentation ce qui prend précisément le contre-pied de l’objectif que vous cherchez à assigner à une constituante…

    Modèle social européen de la redistribution ne voudra d’ailleurs rien dire, le plus petit dénominateur commun sera sans doute le blairisme… On sent d’ailleurs subitement l’enthousiasme qu’a le New Labour pour cette vision de l’Europe… Elle ferait bien sourire Churchill en coin… Thatcher pareil !

    S’il s’agit bien de contenir les effets du capitalisme financier… Il faut dans un premier tant donner une dimension technique au débat en précisant bien que des grands noms de l’économie en France même n’ont nullement besoin d’être socialiste pour encourager à une meilleure protection du marché européen. En rajoutant d’ailleurs qu’il serait dans l’intérêt des pauvres d’Afrique d’avoir une entrée de certains produits conditionnés par une taxation en cas de non-respect de certains critères sociaux et écologiques. Ce qui permettrait d’atteindre un double objectif de protection des travailleurs européens et de forcer les multinationales exploitant ces peuples et leurs ressources à modifier leur pratiques… Besancenot n’a toujours pas compris la nécessité du protectionnisme… La droite confédéraliste ou souverainiste si !

    Enfin, dernière chose ! Si destruction de l’économie réelle il y a par la finance, le seul objectif est de permettre une redynamisation du capitalisme entrepreuneurial et une politique de relance industrielle à dimension écologique ou high-tech… Toute radicalisation à gauche écartera des patrons de PME et des provinciaux dans les difficultés ne se vivant pas ou plus à l’époque des idéologies. Ces provinciaux sont la majorité de la France… Un axe avec la droite gaulliste permettrait de les rassurer et de leur faire comprendre qu’il y va de l’intérêt général et pas uniquement de l’intérêt de la gauche… Sans cela, pas de redistribution de richesse réelle non créée ou ne partant pas dans les sphères boursières… Sans cela, la classe moyenne portera un poids toujours plus important dans l’objectif de la solidarité, ce qui provoquera un moment le clash…

  28. 28
    bip...bip dit:

    Et oui, NON AU FEDERAL...OUI AU CONFEDERAL

  29. 29
    Lilian dit:

    Jennifer

    D'où le terme "fascisme" mis entre guillemets... J'accepte volontiers la critique ! J'aurais du dire "un nouveau type d'extrémisme"... Celui voulu précisément par les néocons américains... Volonté de provoquer un choc des civilisations... Et de forcer l'Europe à s'associer à cette entreprise pour justifier une mise sous tutelle protectrice des Etats-Unis contre un ennemi musulman purement fantasmé à l'extérieur... Le réseau terroriste étant précisément non relié à un Etat en particulier sinon peut-être l'Arabie Saoudite en tête, curieusement fort éloigné comme "cible potentielle" des cibles actuelles des Etats-Unis... Alors pourquoi cette agitation autour de l'Iran... Cette volonté de ramener le Moyen-Orient à un bloc lui aussi monolitique sans chiites et sunnites, sans conflits d'intérêt entre nations dont la population est majoritairement musulmanes...

    C'est de ça dont je veux parler... L'ennemi ne doit plus être le juif, mais l'Islam... C'est peut-être bien ça, le "nouvel extrémisme militarisé" que l'on cherche à dessiner... Et Sarkozy et De Villiers s'en rapproche tous les jours un peu plus...

  30. 30
    Lilian dit:

    Je n'ai pas l'antisionisme fleurtant avec l'antisémitisme d'un Soral, mais quand il répète une phrase du cinéaste Passolini, il n'a pas tort...

    Attention de ne pas avoir une lutte antifasciste de retard...

    Brecht : le ventre est encore fécond d'où est sorti la bête immonde
    Céline : l'histoire ne ressert jamais deux fois les mêmes plats... (j'ajoute : du moins pas sur soixante ans)...

  31. 31
    Lilian @ Bibip dit:

    Quatre heures d'engueulade bibip, avec un juriste de la bourgeoisie polonaise qui percevait Reagan et Thatcher comme des héros de la cause populaire... Leur vécu est à l'opposé du nôtre. Eux n'ont pas connu un système d'économie mixte protégé par des barrières douanières avec libertés individuelles... Eux sortent de régimes entièrement bureaucratisés... Ils ne suivraient pas... Du moins l'élite... Ils tireraient

    Deux heures d'engueulade avec une éminence grise du parti vert belge francophone qui tirait à feu nourri sur Die Linke... Sais-tu pourquoi ? Parce que Lafontaine commençait lui-même à critiquer les effets d'une immigration incontrôlée et s'exaspérait de certains phénomènes communautariste en Allemange... Réaction du vert fédéraliste " c'est du racisme caractérisé rappelant la plus sombre époque de l'Allemagne"...

    En clair... Tout le mass-média vous tomberait dessus avec un petit terrorisme intellectuel qui refroidira les esprits les plus naïfs "Nous avions raison de vous dire que la résistance à cette Europe ne se fait qu'aux extrêmes, le peuple est devenu irresponsable"... Résultat : un coup de vis anti-démocratique en plus pour le bien de la démocratie européenne qui n'existe pas... Vous en prendrez plein la gueule pour un résultat insignifiant...

  32. 32
    Lilian @ Bibip dit:

    J'oublie une heure d'engueulade de mon cousin avec une eurocrate polonaise qui considérait qu'une journée sans voiture à Bruxelles constituait une entrave communisante à sa liberté de circulation... A se pisser dessus tellement c'était con, mais ça situe bien la recherche éffrennée et presque théâtrale de liberté individuelle de gens qui ne l'ont pas connue avant le début des années 90...

    J'ajoute une chose... Oskar Lafontaine + le PDS, ce n'est pas PRS + Besancenot qui s'essaye à une OPA sur le PCF...

    Il y a encore trente ans, Lafontaine keynésien n'aurait jamais imaginé qu'il devrait s'allier au PDS d'ex-Allemagne de l'est pour pouvoir compensé les défaillances du SPD de Schröder... Mélenchon peut penser qu'une alliance avec la "gauche anticapitaliste" ferait bien l'affaire... La différence, c'est que le PDS sait ce qu'est un Etat (peut-être même un peu trop bien)... La LCR toujours pas... Et c'est bien ça le plus dramatique pour Lafontaine... qui méritait sans doute de prendre la tête du SPD autant que Chevènement méritait en son temps de prendre la tête du PS... Chevènement lui considère dramatique l'attirance de certains Français pour Besancenot... Je suis d'accord, puisqu'il se situe au niveau d'une gauche antigouvernementale et contestataire...

    Mélenchon pense également que le parlementarisme comblera les carences de l'Europe... Je n'y crois pas. La résistance ne pourra venir que si l'Etat français siffle la fin de la récréation ultralibérale... En clair, où la gauche française fait tout pour faire passer un potentiel chef d'Etat chevronné, ou on est reparti pour dix ans de galère...

  33. 33
    Lilian @ Bibip dit:

    C'est de la France que viendra la résistance !
    En tant qu'Etat-nation... En tant que partie du moteur Paris-Berlin (qui n'est pas entièrement obsolète...) Mais pas sur un axe idéologique. Parce que si 53% de Français rejette toujours Lisbonne, que 30% ne se prononcent pas.. Ca ne veut pas dire que 80% veulent d'un retour de la gauche... Ils veulent un chef d'Etat volontariste. Sarko l'a plus singé que Ségo hélas... Avant de totalement viré sa cuti, mais c'était écrit dans les astres et sur sa gueule dès le départ...

  34. 34
    Lilian dit:

    Bon je reprendrai la critique demain...

    Faut pas croire... Je m'emm**** quand j'ai l'impression d'avoir le monopole du discours... Et la ça craint... Y a plus un chat...

  35. 35
    Lilian dit:

    A VOIR ABSOLUMENT !
    Pour le parti ouvrier indépendant de Schivardi "Besancenot est de droite"...

    Me marre ! Il a de l'humour Schivardi, il y va... Ca ressemble plus à une gauche ouvrière... ça c'est clair...

    http://www.webtelelibre.levillage.org/index.php?option=com_content&task=view&id=44&Itemid=9

  36. 36
    H2 dit:

    @Lilian +++

    Bon avant de tenter toute nouvelle avancée dans nos débats serait -il possible :

    1 / Que l'on évite les insultes et les cris d'orfraies (!) du moins avec les personnes qui se parlent ici depuis des mois. Ce serait un minimum ou alors on arrête tout et on rentre dans nos cases !

    2 / Se calmer ! Car là d’un seul coup ça s’accélère. Plusieurs cartes sont mélangées et il faudrait tout de même un peu les distribuer avant de parler dans tous les sens.

    3/ Lilian tu poses une fois de plus un réel problème :
    Je te suis en partie sur la problématique de la "conscience politique " vis à vis d'une catégorie d " étrangers " primo arrivants ou pas et de la difficulté à fédérer une partie de ceux-ci sur des objectifs communs - Mais pas tous tout de même (!) et partager sur des positions démocratiques versus Gauche Républicaine telles que nous l’entendons en grande partie sur ce blog.

    Car je n'oublie pas que le cinéaste Théo Van Gogh a été assasiné par un intégriste. Symboliquement ce n’est pas rien !
    Politiquement c’est capital pour bien raisonner.

    De l ‘aïeul « le suicidé de la société » à l'arrière petit-fils « assassiné par la dissociété », il y a de quoi effectivement réfléchir.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Theo_van_Gogh_(r%C3%A9alisateur)

    Par rapport à ce fait majeur qui signe la fin d’une époque que devons -nous en penser ou plutôt comment penser ces difficiles problématiques issues d‘une nouvelle réalité ?

    Questions

    a) Fin d'un certain "gauchisme libertaire " ou d’une certaine conception démocratique de la République ?
    b) Faillite du système politique néerlandais au regard des nouveaux arrivants et futurs citoyens ? Bouclage politique assumé comme en France ?
    c) Incompréhension culturelle ? Choc des dites civilisations comme le dit l’idéologue américain Huttington ?

    Car il serait bon d’aller au-delà de la constation qu’il existe des étrangers plutôt de « droite » et d’autres plutôt de « gauche », n'est -ce pas ? Et puis de qui parle -t-on exactement ? Quelqu'un pourrait -il nous éclairer ?

    La question subsidiaire est :

    Comment refonder le pacte Républicain ? Car il s’agit bien de ça.

    QUEL CONTRAT SOCIAL AU CŒUR DE LA MONDIALISATION ULTRA- LIBERALE ?

    Quel combat ?

    Il est clair qu’une certaine droite et il est vrai une certaine gauche s’en tapent désormais le coquillard. Que voulez-vous que ça leur fasse à ces gens là ?
    Si ça craint ici, ils prendrons vite l’avion pour s’installer là. Quelque part dans le monde. Ils ont les moyens pour ça.
    Quand à ceux qui abdiquent il est clair qu’ils s’accommoderont du"communautarisme " si rien ne s'invente plus face à cet abandon.
    Il choisiront celui qui leur convient pour se faire élire et basta ! A court terme ça paiera mais à long terme bonjour les dégâts !

    Je suis bien d’accord qu’il existe un certain idéalisme naïf à l’Extrême -Gauche. C’est vrai.
    Ceci dit Lilian et c’est là que je n’aime pas certaines réactions épidermiques à tout crin. Qui est au côté des étrangers dans leurs combats aujourd’hui ?
    Ségolen Royal ? Hollande ? Bayrou ?

    Non, certains socialistes de gauche, des écologistes, des associations, des travailleurs sociaux, des communistes, des chrétiens, des militants de la LCR, et tous ceux qui le veulent, les indépendants de tous ordres, toutes et tous les électrons libres qui oeuvrent à des dépassements idéologiques à condition de sauver l’essentiel :
    Ce qui fonde une certaine conception de l’humanité contre tout les réductionnismes quels qu’ils soient. Fut -il biométrique et new-age tendance néo (mettez ce que vous voulez à la suite de ce préfixe) ou génétique.

    Il est marrant (sinistre en vérité) de voir le retour du concept de " classes dangereuses " avec les nouvelles théories biologisantes. (Souvenons-nous du biopouvoir de M.Foucault). Quelles réponses politiques à ces nouveaux délires de la Raison ?

    Alors ?

    Qui voudrait que tous ces gens qui se retrouvent sur des combats précis ne se parlent pas alors qu’ ils le font tous les jours ?

    Franchement vous pensez la construire comment la VI République ?

    Avec qui ? Manuel Valls ?

    Certes, pour ce qui est du principal - à savoir - « Une intuition sans concept est aveugle, un concept sans intuition est vide » - comment ne pas y souscrire ?
    c'est très clair.

  37. 37
    H2 dit:

    @ Jennifer (à propos de SarkoZy)

    "C’est un mélange de Thatcher Berlusconi et Blair..."

    Pour l'addition de Poutine et de Bush il va falloir attendre un peu. d'ici quelques semaines nous aurons :

    " C'est un mélange de Thatcher Berlusconi Blair Bush Poutine (TBBBP) "

    Attention ça vient.
    Mais en fait j'ai plutôt l'impression que ça vient de partout car je n'oublie pas les dictatures de part le monde de tous acabit et de toutes obédiences. Ni les Peuples qui n'ont jamais rien connu d'autre que la dictature.
    Mais c'est bien cette fermeture qui est flippante.
    Nous allons leur ressembler, eux qui nous ressemblent déjà.

    Et dire que les médias, les politiques et Véritas nous vendent ça comme la Grande Ouverture sur le MONDDDDDDDDDDe !

    Pensez- y ce que vous voulez (fay ce que voudras !) -

    Je reste méfiant pour ma part sur la provenance de cette étrange document mais pas inintéressant tout de même.
    Gardez l'esprit critique c'est aussi dépasser les peurs n'est ce pas ?

    http://www.syti.net/LiberalFascisme.html

  38. 38
    H2 dit:

    C'est fou comme le document date ! Vous avez vu ?

    Il ne parlent que de prisons alors que depuis nous avons de superbes " centres de rétentions pour mineurs " et des " centres de rétention pour étranger sans- papier " les meilleurs d'Europe "selon l'ignoble Thierry Mariani... ( et selon sa dernière interview dans la presse cette semaine).

  39. 39
    Lilian dit:

    H2... Le fait que je mette en avant certains phénomènes doit bien entendu t'amener à mettre en avant d'autres phénomène... Je n'ai ni l'envie, ni la mégalomanie de mettre en avant une lecture précise du réel... Je ne suis pas Balzac et ne compte pas d'ici peu écrire un roman balzacien... Là je raisonne à chaud... Je laisse mes petits doigts suivre un raisonnement spontané et non exhaustif...

    Mais justement, l'assassinat de Théo Van Gogh a amplifié une tendance à l'anticommunautarisme faisant de Pim Fortuyn "un martyr qui ne s'était pas trompé" pour beaucoup de Hollandais. Ce qui ne me fait pas oublier qu'hélas, son combat est poursuivi par des gens qui se revendiquent d'une droite nationaliste dure, là où Fortuyn rejetait l'idée d'être assimilé à l'extrême-droite... Celà dit, ces dynamiques à l'oeuvre un peu partout doivent nous faire sortir au plus vite du rêve... Il est fort probable qu'elles participent d'une dynamique qui va amplifier l'euroscepticisme, la réaffirmation des Etats-nations et peut-être hélas une vision exclusive et "excluante" de l'Etat-nation... Il ne faudrait pas que la gauche en soit encore à combattre pour une Europe fédérale et sociale... Elle va se perdre... Autant limiter la casse tout de suite en donner une vision démocratique ou du moins plus empreinte de plus de tolérance à cette dynamique...

    Je pense que le glissement "de la Fin de l'histoire" sauce Fukuyama au "Choc des civilisations" est un objectif calculé par une partie de l'establishment américain... En clair, aucune des théories n'était vraie... L'objectif étant néanmois de les provoquer... De forcer une finalité...

    Je dis également qu'en effet, il faut arrêter de mettre primo-arrivants et descendants d'immigrés ayant la nationalité française dans le même sac... au nom d'un anti-fascisme primaire qui ne donnera pas davantage un avenir aux premiers qu'aux seconds... Puisqu'ils sont mis en compétition les uns avec les autres et mis en compétition avec les Français aux chômage... Conclusion : croire qu'il serait possible de les fédérer autour d'un objectif commun contre le grand capital relèverait de l'exploit dès l'instant où des Français descendant de la gauche ouvrière sont sur les rotules et passent parfois par désespoir au Front...

    J'insiste ici... Ce n'est pas parce que je rappelle certaines dynamiques que je tente en quoi que ce soit d'y souscrire....

    Je ne dis pas que c'est que tu sens-entends H2, mais je vois très bien certaines personnes arriver ici et crier au scandale...

  40. 40
    H2 dit:

    Jean Quatremer aurait dit :

    " Il y a désormais le « yaka noniste » que j’entends depuis quelques années : des peuples, consultés par référendum, votent non à un traité européen ? «
    Yaka réunir une constituante pour rédiger un texte simple, clair, populaire qui sera ratifié par un référendum dans un grand élan populaire ». Simple, net, efficace. On se demande d’ailleurs pourquoi les États n’ont pas commencé par là et pourquoi personne n’en a eu l’idée avant. "

    Franchement Véritas ce genre de journalisme assis, couché et allongé et finalement assez pitoyable faut pas nous en conter.
    C'est le journalisme qui se perpétue dans ce pays depuis bientôt trente ans !
    La presse Murdoch et la Presse Rotchild ! La presse libre...Quoi...!
    Devant un tel mépris des électeurs de trois grands pays européens : France,Hollande, Irlande... faut pas s'étonner si les Peuples deviennent "méchants" à un moment donné.
    Houuuuuuuuuuu ! Grrrrrrrr !

  41. 41
    Jm dit:

    @biiiiiiiiip et d'autres

    J'ai lu le texte. Merci...

    Je parle d'organisation économique et sociale, je parle d'internet, et vous me parlez de cyberdémocratie.
    Malentendu que de coller les deux concepts en un seul tel que vous le faites...
    Ceci vient du fait que comme nous sommes sur un blog politique, et que je parle d'internet, vous reliez les deux directement, tel le vrai cartésien français genre énarque (cartésianisme = faiblesse à présent car nous savons que cette vision réductionniste des choses est un handicap intellectuel pour gérer globalement les sociétés complexes et nécessitant de la flexibilité).

    Or voyez vous, la politique, c'est de l'organisation avant tout, la gestion de la cité, ses règles, etc, vous connaissez le truc.

    Et l'internet est une expression (une expression!) d'un modèle d'organisation particulier, assez bouleversifiant pour les "voyageurs du 20e siècle"...
    Je répète : une expression.
    Internet est très pratique car il permet de saisir ce qu'est ce modèle d'organisation.

    Ce modèle d'organisation et ses logiques sous-jacentes SONT notre monde contemporain dans ce qu'il a de plus vivace, de plus productif, de plus prometteur et de plus avancé d'un point de vue économique et politique.
    Intéressez vous à comment mutent les entreprises dans leur organisation humaine et productive un peu que diable!

    Il se trouve que les politiques sont à la ramasse plus que tous. Ils sont coupés de l'entreprise moderne, coupés de la jeunesse, coupés des lieux donc où ces modèles d'organisation commencent à devenir prégnants (et ce n'est que le début ; et celà a tellement évolué en 5 ans ; et dans les 5 ans tout aura déjà tellement évolué dans ce sens encore).

    Donc :
    - la cyberdémocratie est uniquement un aspect des choses liées à cette mutation en cours, et je ne l'ai pas abordée me semble t'il ;
    - bien plus important et urgent et structurant est la nécessité quand on prétend faire de la politique de comprendre et intégrer dans les modèles d'organisation économique/sociale/+politique que l'on propose ces logiques contemporaines.

    Je raisonne ici en termes de modèles d'organisation économique et social (de politique avec un grand P donc!) pour dépasser la crise du modèle libéral à présent dévoyé et l'impasse avérée des modèles de type communiste.

    Comprenez donc alors que je ris jaune, d'autant plus qu'il n'y a pas inventer puisque ces modèles sont déjà là! Il faut les formaliser et les décliner!
    Il suffit d'avoir les yeux ouverts, d'abandonner un temps ses soi disants savoirs qui comme chacun sait sont des boulets quand il s'agit de considérer le changement, ou comme se propose de le faire Jean-Luc Mélenchon carrément d'inventer.

    Quelle ironie que de vouloir inventer quelquechose, la gauche carrément en plus!, en s'alliant avec des équipes aussi ancrées dans la récitation des modèles du passé, aussi coupées des forces vives contemporaines et de leurs modalités d'organisation!

    Bref... les aspirants inventeurs,
    Oubliez! Ouvrez vous! Regardez! Comprenez! Formalisez! Déclinez!

    Vous m'avez déçu, et votre petit truc ne mène nulle part en termes de solutions organisationnelles et donc d'un monde plus juste et équilibré qu'actuellement, et qui soit adapté à juin 2008.
    Tout juste une force d'opposition, éventuellement mobilisable pour foutre le bordel au cas où.

    Mais ceci n'est pas un projet de société!

  42. 42
    Deuxsévriste dit:

    L'essentiel pour le P.S. réside ailleurs.
    Ségolène Royal sort un livre le 8 juillet, " la droite de la droite au Parti socialiste " (ou quelque chose dans le genre, d'après un ami syndicaliste assez radical ).
    Bien entendu la réalité est toute autre : il s'agit en fait de définir les nouveaux axes de la reconquête du pouvoir socialiste.
    Avec de nouvelles valeurs. Plus adaptées à notre société actuelle.
    Je suis persuadé que Ségolène nous débarassera de Sarko dans 4 ans.
    Bertand -le-libéral se définit maintenant comme un homme libre, et Martine Aubry, madame 35 heures, tente maladroitement de rattrapper les 2 précédents dans les sondages.
    Ne nous y trompons pas : lors des primaires des présidentiables du P.S. au Zénith, Ségolène a fait un tabac, et les deux malheureux Fabius et Strauss-Khan avaient été laminés.
    Le choix des militants. uniquement.
    Entendre citer les noms " Emmanuelli ", " Chevènement ", ou même " Jospin", " Fabius " il y a comme un réflexe de rejet viscéral chez les militants. Ces éléphants, symboles de tous nos échecs, de toutes nos défaites.
    Nous n'en voulons plus.

  43. 43
    H2 dit:

    @ Lilian +++

    Bon écoute il est évident que l'on partage pas mal de choses mais il est clair que nous pensons aussi différemment pour les options proposées quand aux finalités politiques choisies.

    Une question aussi que je me pose :

    Comment réinventer le concept de République sans que celle-ci retombe dans les pesanteurs des dorures poussièreuses et des légions d'honneur-mon- cul ?

    Il va falloir sacrément y réfléchir !
    Parce que le buste en toc Kitsch de Marianne derrière le Maire faux-cul qui ouvre des centres de rétentions, moi et bien ça me fout la gerbe ! Et si la République c'est ça et bien je n'en veux pas !

    Il est clair qu'il va falloir s'adresser au Peuple demain dans toutes ses composantes :

    Ceux de "souches" et ceux qui le seront demain " de souche " !
    Les souchistes et les futurs souchistes !

    Au fait de combien de souches suis- je constitué ? Non mais sans blague ? Quelle connerie les raisonnements contemporains à la sauce TF1 !

    COMMENT ALLONS -NOUS REFONDER LA REPUBLIQUE ET POUR QUEL PEUPLE ?

    Un peuple Plein d'allent ou une France moisie ?

    Oui, c'est vrai, ça fait vieux cliché mais il est clair qu'une certaine bourgeoisie
    (de droite ET de gauche) a montré depuis plus de trente ans un profond mépris pour les classes populaires.

    Elles le savent. Elles s'en souviennent. Elles commencent à "conscientiser" la chose.
    La trahison des élites encore qui parlaient " pour leur bien " ! Une fois de plus.

    Elles sont en train de se réveiller. Tant mieux.
    Et tu te demandes Lilian, comme moi, de quelle côté elles vont mordre.
    Nous sommes bien d'accord.

    Il me semble que le danger FN est derrière nous.
    Sarkozy a avalé l'électorat FN et sait le flatter tous les jours.
    Du moins une partie de celui-ci. Et il est clair que le défi à relever est de réhabiliter la République démocratique et sociale au sein de cette population AUSSI ! car il y a des électeurs FN que sarko nique tous les jours !
    Comment leur parler sans se parjurer ?

    Mais le projet de refonder l'idéal républicain pour une sixième République, je te le dis clairement, cela ne marchera que si nous ne reproduisons pas la vieille République de notaires.

    Et il est clair pour moi que les énergies " de la Gauche de la Gauche " qui au grand dam de certains est devenu DEMOCRATE si cela avait échappé à d'autres ici sur ce blog, est à même de relever le défi et de réinventer de nouvelles formes politiques.
    Bien heureusement elle ne sera pas toute seule à le faire !
    Et il n'est pas question de la laisser faire toute seule !
    Grand dieu !

    Pour ce qui suit, je fais la même analyse politique :

    " La résistance ne pourra venir que si l’Etat français siffle la fin de la récréation ultralibérale "

    C’est de la France que viendra la résistance !
    En tant qu’Etat-nation… En tant que partie du moteur Paris-Berlin (qui n’est pas entièrement obsolète…)

    Allemagne :

    http://www.europe1.fr/Radio/chroniques/Le-journal-de-l-economie-d-Axel-de-Tarle15

    Mais le truc c'est qu'il ne va pas falloir laisser sempiternellement les mêmes au pouvoir.
    Ils se trompent, ils changent d'avis, ils rectifient, ils continuent leur petites affaires, ils gardent toujours les mêmes places, inamovibles !

    Jean-Marc a raison sur ce point. Si nous ne savons pas réinventer les formes de la démocratie et de la République et bien on peut aller se faire voir.
    Tout échouera.

  44. 44
    Jm dit:

    Hé dugland de Deuxsévriste, tu écris :
    "Le choix des militants. uniquement."

    Ca ne t'a pas effleuré que c'est le noeud du problème?

    Parce que dis toi bien que les FRANCAIS dans leu majorité, dont les militants ne représentent qu'une infinésimale partie, et bien ils n"en veulent plus de ces "Trucs à accéder au pouvoir" qu'on leur présente!

    Déficit de légitimité, pourrissement des mécanismes de représentativité : ;le cancer.

    C'est con un militant, gravement con, quand ca croit représenter un peuple.
    Aujoud'hui particulièrement.

    Je suis énervé hein? Eh bien il y a de quoi non, quand on voit ce qui avance de bien noir via France Television et le reste!

  45. 45
    Jm dit:

    Pfffff!

    Manque de sérieux tout ça!

  46. 46
    Deuxsévriste dit:

    Les français JM ? Ils ont voté Sarko !
    Et nous les Militants du Parti, nous souhaitons LE CHANGEMENT !

  47. 47
    Deuxsévriste dit:

    Jm, Lilian : les insultes et les crispations diverses ne feront pas évoluer l'échange d'idées progressites et socialistes.
    Restons courtois !
    Et croyons en l'avenir, surtout. Il ne peut -être que meilleur, avec Ségolène nous menant à la victoire.

  48. 48
    H2 dit:

    UN SEUL AXE FEDERATEUR POUR TOUT LE MONDE !

    LA SIXIEME REPUBLIQUE !

    UN SEUL AXE COMPLEMENTAIRE

    L'EUROPE CONFEDERALE !

    http://www.politis.fr/Pour-une-Europe-confederale-union,2232.html

    Quelqu'un aurait -il la suite du texte cela me semble interessant...

    @Bonus pour Lilian :

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=30696

  49. 49
    H2 dit:

    "Deuxsévriste" a dit : "Et croyons en l’avenir, surtout. Il ne peut -être que meilleur, avec Ségolène nous menant à la victoire. "

    @ " Deuxsévriste " :

    RASSUREZ- MOI, C'EST UNE BLAGUE ?

  50. 50
    H2 dit:

    Pour info et pour nourrir le débat :

    " 1 - chronique d'Evariste

    1 - Fin juin 2008 - Où en est la résistance ?

    Nous vivons une époque formidable ! Beaucoup de mobilisations, beaucoup de déceptions, des initiatives prometteuses, des militants qui s’enfoncent avec enthousiasme dans des impasses stratégiques… La crise s’approfondit. L’état d’urgence sociale et politique est de plus en plus patent. La crise économique n’a pas encore révélée toutes ses conséquences d’autant plus que les dirigeants du monde font aujourd’hui le contraire de ce qui s’est passé en 1929 en subventionnant de façon anti-libérale les banques privées néolibérales. « La concurrence libre et non faussée » n'est visiblement pas valable pour tout le monde."

    http://www.gaucherepublicaine.org/index.html

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive