16juin 08

Les suites du vote irlandais sont décisives. Car ce « non » là, parce qu’il vient à la suite de ceux de la France et des Pays-Bas ne peut être confondu avec aucun autre épisode du passé. Même avec l’épisode irlandais des lendemains du « non » au traité de Nice en 2001.
Les Eurocrates arrogants et l’armée des eurobéats fanatisés qui tiennent le haut du pavé institutionnel ont certes en main toutes les manettes. Ils peuvent tout, hier comme aujourd’hui. Mais on commence à lire dans la presse « oui-ouiste » les échos de la lassitude d’avoir à faire continuellement le service après-vente des « euros-stupides » qui vendent si mal leur marchandise. Et parmi les politiques les plus « habités », il y a aussi du mou dans le genou. Seul un Pierre Moscovici peut affirmer sans blêmir que le non irlandais est « la victoire de l’Europe libérale ». Bienvenue chez Big Brother et le monde d’Orwell cher Pierre ! Le ministère de l’amour y gère la guerre et le traité de Lisbonne y organise la transition au socialisme … Hormis celui-là, on dirait pourtant qu’il y a de la place pour être entendu.

La réponse au « non » irlandais va-t-elle se limiter à obliger les Irlandais à voter de nouveau ? Il faudra alors préciser : « jusqu’à ce qu’ils votent oui ». Alors nous saurons ce qu’est devenu le projet d’Union européenne. Un projet autoritaire. Léonid Brejnev reçoit des libéraux une confirmation posthume inattendue : sa théorie de la « souveraineté limitée » est dorénavant la règle pour les peuples qui mettent un pied dans l’Union. Cette plaisanterie est destinée à tirer la sonnette d’alarme. Les Irlandais sont, par comparaison aux vieilles nations fondatrices de l’Union européenne, une nation jeune, constituée aux prix du sang et des larmes contre une domination voisine, celle des Anglais. Imaginons quand des pays comme la Pologne ou la République tchèque se mêleront un jour de dire « non » … Pour tous ceux-là il est probable qu’il est pire d’avoir à faire à un nouvel empire qui ne vous reconnaît que le droit de dire oui qu’à n’importe des aspects négatifs de l’Union. Si l’Union européenne continue le processus de ratification, ce sera pour encercler l’Irlande et la contraindre à dire oui. Alors l’Union européenne cessera d’être une réunion libre de peuples libres. Que la contrainte diplomatique remplace les chars est une affaire seconde. Restera la contrainte. Le seul avenir, la seule méthode possible pour l’Europe politique, après les échecs sanglants de toutes les tentatives des siècles précédents qui reposaient sur la force, c’est la démocratie. La démocratie. La souveraineté du peuple. Il existe une solution démocratique à l’impasse actuelle. Elle est simple. Traditionnelle. Ce n’est pas la révolution. Ce n’est pas la guerre. Ce n’est pas une Convention médiévale à la Giscard. Ca coûte moins cher qu’une seule réunion du Congrès du Parlement français à Versailles (nous en avons eu 8 aux cours des 10 dernières années). C’est tout bête. Il suffit de donner au prochain parlement européen un mandat institutionnel. Comme ce Parlement est élu au même moment dans toute l’Europe, que ce sera en juin 2009 prochain, cette méthode est à la fois démocratique et à portée de main. Comme le mandat de ce Parlement ira jusqu’en 2014, sa durée s’achève précisément à la date à laquelle devrait s’appliquer le traité de Lisbonne. On ne perdra donc pas un seul jour, ni un seul euro. Mais on gagnera tout en légitimité démocratique. Il est possible qu’on ignore ma proposition. Il est possible qu’on me la refuse. Mais il faudra dire pourquoi. Et que se taise ensuite à jamais les hypocrites qui viennent sans cesse nous dire « mais vous savez bien qu’il n’y a pas de plan B ». Aujourd’hui on est au plan C. Encore un effort. A la lettre D, c’est le début de démocratie. Encore une gifle aux eurocrates et c’est gagné. L’occasion fera le larron.


858 commentaires à “Un plan C simple et pas cher”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1118 »

  1. 1
    Toutatis dit:

    Il semble bien que le "non" de l'Irlande puisse ne pas être le dernier des rebondissements :

    http://www.orange.fr/bin/frame.cgi?u=http%3A//actu.orange.fr/articles/a-la-une/Le-president-Sarkozy-a-Prague-pour-parler-de-l-avenir-du-Traite-de-Lisbonne.html

    Quelqu'un connait-il les arcanes de la constitution tchèque et la probabilité de voit organisé aussi là-bas un référendum ? Si c'est la Cour Constitutionnelle Tchèque qui décide, peut-elle raisonnablement pencher pour le "non" (j'ai cru comprendre qu'il y a en Tchéquie un contexte de "cohabitation".

    Quid de la Pologne ?

    Merci à celle, celui ou ceux qui pourront (voudront) éclairer ma lanterne.

    Quant à la proposition du sénateur, comment la relayer efficacement auprès du plus grand nombre ?

  2. 2
    Jean-Marc dit:

    Heu, avec tout mon respect chez Jean-Luc, tu n'as pas un peu l'impression qu'on a affaire à un truc qui s'étend de bruxelles à paris en passant par rome et washington?

    Du genre quelquechose de In-Bon.

    Dans ce cas, je te trouve un peu inconséquent dans ta focalisation sur l'UE.

  3. 3
    rosay dit:

    Union Libre, Europe union, libre ? ou Europe FRIC !
    Avec quelle Démocratie ? face au Fascisme Médiatique, la encore il y à a faire.,qui de nos jours dépasse tout ce qui à été créer en la matiere !
    S.F.A.Sociales.Rosay.

  4. 4
    Jean-Marc dit:

    Et ça y est, maintenant Rosay qui parle d'Union Libre...

    Ce blog est décadent!

  5. 5
    BA dit:

    Lundi 16 juin, sur le site Le Monde.fr, Thomas Ferenczi interroge Hans-Gert Pöttering, le président du Parlement européen. Hans-Gert Pöttering est un des membres de l’aristocratie européenne. Il veut contourner le vote NON du peuple irlandais.

    En droit international, un traité entre en vigueur quand tous les pays concernés l’ont ratifié. Hans-Gert Pöttering s’en fout : pour lui, le traité de Lisbonne doit entrer en vigueur le plus tôt possible, avant les élections européennes de juin 2009, et puis c’est tout.

    « Thomas Ferenczi : N'avez-vous pas le sentiment qu'un certain euroscepticisme se répand en Europe et qu'il nuit au dynamisme de l'Union ?

    Hans-Gert Pöttering : Il y a sans doute une part de vérité dans cette constatation. Mais moi qui rencontre beaucoup de gens, notamment en Allemagne, mon impression est qu'ils veulent une Europe forte, tout en refusant une Europe bureaucratique. La mise en oeuvre du traité de Lisbonne est une partie de la solution à ce problème. C'est pourquoi nous devons continuer à travailler ensemble pour qu'il entre en vigueur le plus tôt possible, avant les élections européennes de 2009. »

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/06/16/hans-gert-pottering-le-non-irlandais-ne-peut-pas-etre-le-dernier-mot_1058728_3214.html#ens_id=1032345

  6. 6
    Belgo4.0 dit:

    oui, c'est un bon plan institutionnel.
    bon courage,
    le Belge

  7. 7
    Belgo4.0 dit:

    MAIS si ces "belles personnes" ne suivent pas ce genre de chemin,
    pour s'enteter encore et toujours à "la construction de l'Europe" à coups d'accords gouvernementaux (entre Executifs...nationaux),
    alors il faudra poser un diagnostic politique :
    pour ma part, je pense que ça ne se fera pas, parce que les politiques en charge sont tous des Nationaux.

    On ne peut pas faire l'Europe avec les Nations : Talleyrand y avait déjà échoué, en 1815 (et on sait ce que la Belgique, cet Etat tampon, est devenue...)

    A la réflexion, c'est amusant : on est en train de remonter le temps, par delà le frein des guerres, et on est en train de revenir sur la Conférence de Vienne (1815)

    amitiés,...bon courage...et EN AVANT !
    (je regrette de ne pas etre en Essonne ce soir)
    "le Belge"

  8. 8
    Maloo dit:

    Avril 2008 : 499 députés européens ont voté CONTRE l’amendement 32, indiquant ainsi leur détermination à ne pas respecter le résultat du référendum irlandais !

    * * *

    LE NON IRLANDAIS VA-T-IL PASSER A LA TRAPPE ?

    Le peuple d’Irlande a dit NON au traité de Lisbonne, pourtant l’UE et sa future présidence ont décidé de bafouer la souveraineté du peuple. (...)

    On pourrait donc en conclure que ce NON irlandais remettra en cause l’adoption de ce traité dit « simplifié ». Pourtant ce n’est pas ce qui va se produire. (...)

    - (...) Le 20 février 2008, en effet, le Parlement européen approuvait le traité de Lisbonne. Les grands médias n’ont pas omis de le faire savoir. Mais ils ont omis de dire que le 13 février 2008, le député européen Francis Wurtz avec d’autres députés européens de la Gauche Unitaire Européenne, avaient déposé un amendement demandant que le Parlement européen « s’engage à respecter le résultat du référendum irlandais » sur le traité de Lisbonne.(...)

    Lors de la séance plénière du Parlement européen du 20 février, cet amendement (n°32) a été rejeté à 499 voix contre 129. Et ce, en contradiction flagrante avec la résolution adoptée au même moment qui stipule que « les députés se félicitent de l’accroissement de la responsabilisation démocratique » permettant aux citoyens « d’avoir un plus fort contrôle de l’action de l’Union ».

    499 députés européens ont voté CONTRE l’amendement 32, indiquant ainsi leur détermination à ne pas respecter le résultat du référendum irlandais !

    Lors du débat parlementaire de ce 20 février, la députée européenne irlandaise du Sin Féin, Mary Lou McDonald (GUE), a interpellé ses collègues : « Il y a clairement une peur des référendums dans les autres Etats et je me demande pourquoi. Pourquoi alors parle-t-on tant de démocratie ? Qui ici a peur de la voix du peuple ? ».

    - Les 4 députés européens de gauche de nationalité française qui ont sauvé l’honneur et respecté la décision du peuple français du 29 mai 2005 sont :

    Au Parti Communiste : Hénin, Jouye de Grandmaison, Wurtz

    Au Parti Socialiste : Laignel

    - Les 46 députés européens de nationalité française qui ont osé voter CONTRE cet amendement sont :

    Chez les Centristes (MoDem et Nouveau Centre) : Beaupuy, Cornillet, Fourtou, Gibault, Griesbeck, Laperrouze, Lehideux, Morillon.

    A l’UMP et Divers Droite : Audy, Daul, Descamps, Fontaine, Fouré, Gaubert, Gauzès, Grossetête, Lamassoure, Mathieu, Morin, Sudre, Toubon.

    Chez les Verts : Aubert, Benahmias, Lipietz.

    Au Parti Socialiste : Arif, Berès, Bourzai, Carlotti, Désir, Douay, Guy-Quint, Hazan, Le Foll, Lefrançois, Navarro, Neris, Patrie, Peillon, Poignant, Pribetich, Savary, Schapira, Vaugrenard, Vergnaud, Trautmann, Weber.

    Ainsi, comme par le passé, une alliance politique, entre une partie de la droite et de la gauche, a donc autorisé l’Union européenne à contourner le résultat du référendum irlandais. (...)

    http://www.m-pep.org

  9. 9
    Maloo dit:

    Réunion secrète entre l’Union européenne et Israel : Lettre de Francis Wurtz à José Barroso.

    Francis Wurtz, Président du groupe GUE/GNL au Parlement européen

    jeudi 12 juin 2008

    "Monsieur le Président,

    Permettez-moi de m’adresser à vous au sujet d’un fait relaté dans différents organes de presse européens et qui appelle, à l’évidence, une clarification urgente.

    Il apparaît que des négociations secrètes sont en cours depuis un an entre l’Union européenne et les dirigeants de l’Etat d’Israël. Non pas, hélas, pour tenter de débloquer le processus de paix avec les Palestiniens - à cet égard, on ne peut que vivement déplorer l’impunité dont bénéficient les autorités israéliennes, malgré les violations lourdes et permanentes du droit international dont ils se rendent coupables -, mais pour examiner une demande proprement inimaginable de la part de Tel Aviv : celle de conquérir les droits d’un quasi-Etat membre de l’Union européenne !

    Selon certaines sources, il semblerait qu’Israël ne demande rien de moins que sa participation à tous les niveaux aux réunions de l’UE sur les questions de sécurité et de dialogue stratégique ; aux délibérations du Conseil sur le Maghreb et le Mashrek comme sur les activités de l’UE au sein de l’ONU ! Tel Aviv demanderait en outre à pouvoir participer aux Conseils traitant de thèmes comme l’économie, les finances, l’énergie, l’environnement, les transports, les medias, la jeunesse, l’enseignement supérieur ; ou encore à voir constituer une structure parlementaire conjointe Union européenne - Israël...

    J’ajoute que l’on apprend que la demande israélienne en question date... du 5 mars de l’année dernière ; qu’un « groupe de réflexion » s’est réuni sur le sujet le... 4 juin 2007 ; qu’une seconde réunion s’est tenue le 9 octobre dernier pour préparer une Déclaration du Conseil. Et tout cela sans que la moindre information n’en ait été donnée à la représentation parlementaire de l’Union !

    Or, le 16 juin prochain, le Conseil d’Association Union européenne-Israël doit se réunir pour examiner officiellement ce dossier. Etant donné le contexte international dans lequel cet examen intervient - je viens de le rappeler - il paraitrait totalement inconcevable qu’une suite favorable puisse être réservée à la demande israélienne. Aussi une information autorisée au sujet de cette affaire extrêmement sensible me semble-t-elle indispensable.

    Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de ma considération très distinguée.

    Francis WURTZ"

    http://www.eutopic.lautre.net/coordination/spip.php?article3190

  10. 10
    alain 13 dit:

    Je ne sais si un tel mandat pourra être arraché par le nouveau parlement, mais au moins çà donne un axe de mobilisation : montons des listes sur ce programme "2014 : une charte et les moyens de fonctionnement d'une Europe des Nations". Allez Jean-Luc Mélenchon, ne rate pas la marche de l'Histoire!

  11. 11
    Lilian @ Belgo dit:

    Il va de soi, Belgo, que si je m'évertue à expliquer pourquoi nous marchons 230 en arrière, ce qui vaut sur un plan démocratique, économique, républicain vaut également sur le plan de l'avenir de la Belgique qui retourne à une situation qui précède sa création puisque sa déconstruction s'effectue au rythme de la construction de cette Europe-là...

    Austerlitz : Emissaire du Tzar : "Rendez-nous tel territoire, tel territoire, tel territoire et la Belgique"...
    Bonaparte : "Et pourquoi pas Montmartre tant qu'on y est !"

    Talleyrand pensait bien que le machin Belgique ne pourrait pas tenir.
    Alors si tu superposes à Bruxelles même deux structures articifielles imposée par le haut... Ben forcément, il y en a une qui chasse progressivement l'autre. Donc être belgicain et européiste en même temps n'est pas une preuve de lucidité, mais une abherration historique, qui sous-entendrait que le cosmopolitisme à lui seul fait une politique...

  12. 12
    Jean-Marc dit:

    Lilian, j'ai rien compris à ce que tu as dis!? Mais tu causes bien!

    T'as fais des études toi, c'est clair. Héhé.

    Sinon, tu connais des filles au PCF...? Je cherche des informations qu'aucun communiste ou ouvrier semble en mesure de me fournir. S'agirait pas de prendre ma carte et qu'il n'y ait que des femmes à barbe!

  13. 13
    Jean-Marc dit:

    Rions un peu, après ces posts sérieux sur les filles du PcF, qui restent donc un mystère.

    La Chine accusée de cyber-attaques au sein de l’administration américaine
    http://feeds.feedburner.com/~r/vnunet/fr/VNUnetNews/~3/313038972/story01.htm

    extrait : D’autant que ces attaques ne semblent pas isolées : d’autres membres du Congrès américain sont concernés et les gouvernements d’autres pays ont fait le même constat l’année dernière, dont la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

  14. 14
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Affaire belgo-belge, Jean-Marc !

    La Belgique historiquement est une création artificielle née indirectement du Congrès de Vienne. 15 ans de domination néerlandaise. Révolution brabançonne en 1830. A cette époque, les Brabançons se révoltent... Les Wallons vont leur refiler un coup de main pensant pour la plupart qu'ils vont redevenir Français, les Flamands ne bougent pas jusqu'au moment où l'église catholique leur signifie que c'est une bonne chose de foutre les Hollandais dehors... Par la suite, la Belgique se crée comme un accident par sa haute bourgeoisie...A l'époque, elle est francophone de la côte flamande aux frontières du Luxembourg... Les bourgeois belges se choisissent un roi "le duc de Nemours"... Les Anglais refusent et imposent la dynastie des "Saxe-Cobourg"... Mais Léopold Ier déjà à sa mort n'avait aucune illusion sur l'avenir de son royaume. Qu'il ait tenu 175 ans relève du miracle. La petite bourgeoisie flamande et la population a pris conscience de son oppression...Nationalisme défensif pour reconquérir des droits non acquis. En clair l'émancipation du peuple flamand est associée au nationalisme, alors qu'en Wallonie, la résistance contre la bourgeoisie était idéologique... Très puissante région socialiste au moment de l'industrie lourde. Pendant la deuxième guerre, une grosse fange des nationalistes flamands collaborent avec les Nazis. Les résistants wallons quatre fois plus nombreux se mettent à résister au moment de l'appel du 18 juin, le gourvernement belge de l'époque n'ayant aucune crédibilité... Après 45, il y a un congrès. la plupart des forces vivent de Wallonie font un vote affectif de rattachement à la France, ne voulant reconstruire une Belgique avec des nationalistes flamands qui ont collaboré. Certains résistants wallons implorent de Gaulle d'annexer la Wallonie, qui ne peut évidememt rien faire, au risque de se faire taxer d'impérialiste français. De Gaulle invitera la famille royale. Mais la famille royale ne l'invitera jamais à Bruxelles, par peur de son aura en Wallonie comme chef de la résistance. Pendant les grèves de soixante, les ouvriers wallons chantent l'internationale et certains la Marseillaise.Chose que les Français de gauche ne pouvaient pas comprendre à l'époque, mais nous nous étions sous une monarchie chiconnière...

    C'était la séquence Alain VANCAU raconte l'histoire surréaliste du pays de cocagne...

  15. 15
    Maxou dit:

    @Jean-Marc, j'ai toujours pas de réponse au post 312

  16. 16
    Maxou dit:

    Lavenir de l'hummanité n'a d'intérêt que vu d'en bas

    Bertolt Brecht

  17. 17
    Jean-Marc dit:

    @Max.
    Ecoute, je suis fatigué de ces conversations politiques, je ne me sens pas de répondre à 312, ne m'en veux pas. Tes questions sont bonnes, et les réponses que je pourrai fournir me donnent la nausée par avance.
    Voilà pourquoi je voulais parler des jolies filles du Pcf, mais bon, si tu ne connais pas leurs dessous, tant pis.

    @Lilian
    Sourire. Tu as les défauts de tes qualités, cher Lilian, clairvoyant et cultivé et volubile.

    Amicalement à vous deux.

  18. 18
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Suis un rejeton de résistant. Je ponds des commentaires comme une mitraillette... Je me relis pas, je tape trop vite. C'est pour ça que je me fais taper dessus ;-)

  19. 19
    Jean-Marc dit:

    Tatatatata.

    C'est bien fils, tu es paré pour l'Iran. Oups... :)

  20. 20
    Lilian @ Maxou dit:

    J'crois que t'as posé une question sur la taxe Tobin tout à l'heure. A ma souvenance, c'est aux oubliettes. Me rappelle qu'à l'époque au Parlement européen, il fallait d'abord un vote sur la possibilité d'en discuter ! Donc tu vois, les milieux de droite proches de la finance considéraient que la démocratie, c'est pas de discuter de l'idée d'une taxe si elle touche la finance, mais de d'abord voter sur la possibilité d'en discuter. Faudrait parfois que la gauche fasse pareille en France quand il s'agit de donner des côtés fiscaux à la jet set financière : imposer un vote sur la possibilité d'en discuter, car pour donner des cadeaux fiscaux, ils vont pas te demander ton avis, et pour mener une politique de rigueur pour le bas, ils vont pas te le demander non plus, les salopards !

    A noter que les villiéristes au PE et certains gaullistes étaient pour la taxe Tobin. Si si Couteaux l'a défendue au PE, m'en souvient je traduisais à l'époque...Donc c'est bien ce qu'ont dit, il y a une partie de la droite qui n'aime pas la finance transnationale...

  21. 21
    Jean-Marc dit:

    Max, rapidement parce-que moi ce qui m'intéresse ce sont les jolies filles du PaysageCommunisteFrançais (que tu refuses toujours d'évoquer! lacheur...), Borloo avait ressorit la taxe tobin lors du grenelle de l'environnement. Sans suite, évidemment...
    Pour Tobin, tu devrais faire un tour sur le site d'Attac, je crois qu'ils sont à jour là bas.

  22. 22
    Maxou dit:

    No !
    Ils ont accepté sans sourciller l'interdiction de fumer dans les lieux publics et notamment dans leurs fameux bubs. Les Irlandais ont même été des pionniers dans cette législation anti-tabac. Depuis on croyait les habitants de l'île verte résignés et dociles. Mais dans la patrie du trèfle, on n'est pas prêt à avaler n'importe quelle salade. En votant non au référendum, l'Irlande a freiné l'enthousiasme de l'Union européenne qui doit compter l'unanimité des états membres pour ratifier le traité de Lisbonne. Et comme aurait pu le chanter Sylvie Vartan, l'Europe c'est comme une cigarette, ça flambe comme une allumette...

  23. 23
    Maxou dit:

    Du sérieux

  24. 24
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Bizarre, tu sais ! Je t'ai envoyé deux msg hier et j'ai pas eu de retour pour m'avertir qu'il y avait une erreur...

  25. 25
    Jean-Marc dit:

    Hum.
    Elle marche pourtant, j'ai reçu un mail tout à l'heure dessus.
    fromjeanmarcATgmailPOINTcom

  26. 26
    Maxou dit:

    @Jean-Marc, j'ai bien lu je tir comme une mitraillette, ? Dans ce cas tu n'as rien à faire avec nos Belles filles !

  27. 27
    Jean-Marc dit:

    tout ca parce que je vais lever le pied sur les blogs, ca fait quelques temps que je me le dis, mais c'est tellement addictif et intéressant un temps comme pratique le "réencervelement de décervelés en ligne".

    Il y a un certain thomas qui vient de poster sur le blog de nda ; on sent que le mec, il préférerait couler avec le titanic que de prendre pied dans la meme chaloupe qu'un mec de gauche. Mort de rire comme ils disent les jeunes. Heu non, à pleurer réflexion faite...

  28. 28
    Jean-Marc dit:

    Mais non Max! :) C'était une réponse à un post de Lilian qui disait qu'il rédigeati comme une mitraillette.

    Heu, sinon, t'as des infos sur les filles du Pcf, parcequ'avant de prendre ma carte, tu comprends... ;)

  29. 29
    anna et le roi dit:

    http://www.toutmoliere.net/oeuvres/precieus/index.html

  30. 30
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    C'est ce que je disais Jean-Marc ! Ici tu en auras qui préfère mourir plutôt que de toucher un mec de droite, chez NDA c'est l'inverse ! Rien à faire, l'ami, le romantisme de 1848 efface la nécessité 1789 ! La finance se marre, elle n'en demandait pas tant !

  31. 31
    Jean-Marc dit:

    C'es tétonnant que tu emploies le mot romantisme.
    J'ai un autre mot pour ce genre de posture, que je n'emploierai pas pour épargner les chastes yeux de nos amis bloggeurs.

    Ce genre de posture existe depuis l'aube des temps.

    Je te parie qu'il y avait des chasseurs cueilleurs qui refusaient d'adresser la parole aux agriculteurs (et vice versa), au moment de la grande bascule.

    Et puis il y a des blancs qui refusent de parler à des noirs, et des jaunes à des gris, et et...

    Et des amateurs de figuratif qui ne souhaitent pas échanger avec les minimalistes et conceptuels.

    Etc etc dans tous les sens.

    Bref, je vais l'employer le mot finalement, depuis l'aube des temps, les cons X refusent de parler avec les cons Y.
    Sauf que des fois, quand la situation est grave, cette posture est gravement conne!

  32. 32
    H2 dit:

    Lu sur Rue 89 :

    Selon Gaëtane Ricard-Nihoul, les pays de l'Union doivent maintenant dire de manière "très ferme" que, tout en respectant le vote des Irlandais, ils poursuivront la ratification du Traité. En 2005, après les "non" français et néerlandais, plusieurs pays avaient renoncé à faire ratifier le traité constitutionnel par leur Parlement. Une "erreur" à ne pas reproduire, dit-elle.
    Je vais donc chercher qui est Gaëtane Ricard-Nihoul ? :

    Je tombe sur :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Notre_Europe

    Vous lisez comme moi en ce qui concerne "Notre Europe " :

    " La démocratie européenne en action : la démocratie se construit au quotidien. Notre Europe croit que l’intégration européenne concerne tous les citoyens, acteurs de la société civile et niveaux d’autorité dans l’Union et cherche donc à dégager les voies pour démocratiser l'Union européenne. "

    Elle est vachement "démocrate" la dame de "Notre Europe " !
    Notre Europe ou la Leur ?

  33. 33
    Jean-Marc dit:

    Faut vraiment être lobotomisé ou un politicard à deux balles pour ne pas comprendre qu'une Constituante, ça peut très bien se faire entre gens de gauche et de droite.

    On fait la Constituante, bien comme il faut, entre gens sérieux, en incluant la société civile dedans (important! il s'agit d'être moderne, et d'en finir avec la 5ème ou ce "traité constitutionnel" européen).

    Après on retourne chacun dans son camps pour essayer d'avoir les responsabilités via des élections, et d'appliquer ses idées politiques, économiques et tout le reste.

  34. 34
    BA dit:

    Sarkozy bat un nouveau record !

    60 % d’opinions défavorables !

    « La cote de Nicolas Sarkozy recule de deux points en juin avec 38 % de Français portant un jugement positif sur son action contre 40% en mai, tandis que François Fillon perd un point avec 49 % d'avis favorables, selon le baromètre mensuel Ipsos-Le Point, à paraître jeudi 19 juin.

    Les opinions "défavorables" à la politique du chef de l'Etat progressent de deux points pour atteindre 60 %, soit le plus fort niveau d'impopularité enregistré par cet institut depuis son élection en mai 2007. »

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/politique/20080616.OBS8573/sarkozy_atteint_les_60_dopinions_defavorables.html

  35. 35
    4 Août dit:

    Des gens de gauche et de droite qui veulent aller dans le même sens, mais qui refusent d'y aller ensemble parce que gnagnagna la gauche et gnagnagna la droite. Que dire ? Bonne et heureuse vie à l'oligarchie ?

    JM t'es pas sympa, tu fais un shocking-test et tu t'esquives... Comme un gosse qui a fait une connerie !

  36. 36
    Jean-Marc dit:

    H2, que dire, cette femme est la règle.
    Grande phrases, petits calculs. J'en ai connue une exactement pareil ; elle vient de se lancer en politique avec Bayrou.
    En temps normal, c'est pas grave.
    Là, ça commence à l'être, parceque le système qu'ils défendent pour grimper les échellons ne fonctionne plus.
    N'oublie pas qu'en parallèle de ces dinosaures plus ou moins jeunes se déploie l'internet, qui vient sur ce mode de fonctionnement mourrant en superposer un autre bien vivant lui! L'écart entre les deux ne tiendra plus longtemps.
    Cette montée de l'internet, à moins qu'ils le fascisent, viendra tordre leur réalité hallucinatoire pour la plier aux réalités des gens et de la décentralisation auto-organisatrice.

  37. 37
    Jean-Marc dit:

    Qu'est ce que tu racontes 4aout? Je ne comprends pas ce que tu veux dire, à quoi tu fais allusion, sincèrement.

  38. 38
    H2 dit:

    Très intéressante émission entre un conservateur ami de Sarkozy et promoteur de la politique de Bush et Sami Naïr

    C'est tout à fait dans le sujet ! C'est même très urgent de bien le penser à l'aune de la " Gouvernance mondiale " prônée par M.Delors et consort...

    Car il va falloir savoir à quoi l'on veut nous faire participer et à quoi demain nous serons de plus en plus enrôlés à moins que nous décidions d'être de parfaits réfractaires : Urgent !

    http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/

    Lu sur le site de l'Emission "Du Grain à Moudre " - France culture / Julie Clarini et Brice Couturier :

    Sami Naïr
    Un détournement : Nicolas Sarkozy et la politique de civilisation
    Gallimard - mai 2008

    Un détournement

    Nicolas Sarkozy et la « politique de civilisation » :

    Décembre 2008. Au soir des voeux télévisés, Nicolas Sarkozy promet aux Français de placer sa présidence sous le signe d'une « politique de civilisation ». Coauteur avec Edgar Morin du livre dans lequel le président prétend avoir trouvé son inspiration (Une politique de civilisation), Sami Naïr rappelle ici le sens de cette formule, et l'oppose point à point à l'idéologie conservatrice, au confessionnalisme occidentaliste, à la pratique libérale inégalitaire incarnés par le président Sarkozy. Soulignant nombre de désaccords fondamentaux - sur les notions de laïcité et d'universalité, sur la politique sociale, la politique internationale, la politique d'immigration -, Sami Naïr s'interroge sur la signification du « Sarkozysme », conception postmoderniste de style américain qui rompt avec l'héritage gaulliste comme avec la tradition républicaine. On ne saurait fonder une politique de civilisation sur ce qui est, en réalité, une opération de privatisation du lien social.

  39. 39
    dudu 87 dit:

    Israël réclame un statut de quasi membre de l’Union Européenne.

    http://www.rougemidi.org/spip.php?article3169
    Quelqu'un a-t-il d'autres info à ce sujet? Pour confirmer!

  40. 40
    4 Août dit:

    @ JM

    Ca fait plusieurs fois que tu demandes à quelqu'un de "prendre le relais"

  41. 41
    Jean-Marc dit:

    Oui 4aout, j'ai expliqué pourquoi ici, et j'ai rajouté ça pour Lilian sur le site de Nda tout à l'heure :
    Moi j'ai choisi, je bosse en transversal, "ailleurs".
    Si ces 3 zouaves (oui modérateur :)), ou au moins 2 des 3, se font raisonnables, je me joins au truc et apporte mes compétences.
    Aucune envie de m'impliquer pour un de ces 3 là isolé, ils ne mènent nulle par ainsi.

    C'est pas pour rien que je voulais avoir quelques mails pour rester en contact, si vous aussi vous vous dé-blogguez.
    Mais vous êtes tous si timides avec vos mails :)

  42. 42
    4 Août dit:

    @ Dudu

    Rien de plus que le post #9
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/?p=601#comment-47734

  43. 43
    dudu 87 dit:

    Pour Israël j'ai trouvé.
    Tant qu'à la Pologne croit qu'elle ne ratifira pas le traité, est vraiment une grosse erreur! Qui commande en Pologne à votre avis? Le Vatican et les E.U! J'ai bien dit le Vatican et non les Catholiques, la différence est importante.

  44. 44
    4 Août dit:

    @ JM

    Il est peut-être trop tôt pour lancer un ultimatum.

    Imagine, les militants sont tranquillement en train de discuter de stratégie contre la gauche ou contre la droite, pour au final contrer le TME. Et toi t'arrives et hop ! Mélenchons-nous (Rahh le jeu de mot !) pour contrer ce TME !
    Réponse immédiate, suivant le loi de la grenouille: braquage, repli,... "chhhhhhhhhhh !" (chat qui crache, mais je le fait mal ! ;-))

    A mon avis, il faut laisser murir l'idée sans brusquer, surtout qu'elle est bonne !

  45. 45
    Jean-Marc dit:

    J'ai planté 4aout.

    Je sais ce que je faisais en provoquant les chhhhhhh.
    Tu ne t'en souviens peut être pas, mais il doit bien y avoir deux semaines j'écrivais que pour fédérer un groupe suffisant pour ensuite utiliser la force de la masse "inerte mais mécontente", il fallait cibler deux critères : conscience de la nature du problème + conscience des bonnes pistes pour la résolution du problème (en rapport avec les deux niveaux de conscience, et le niveau d'implication).
    Faire surgir une alternative dans des esprits trop habitués à penser dans des cadres préétablis demande un peu de brusquerie, de la pédagogie, un peu de brusquerie, de la pédagogie,...

    Bref, je te laisse arroser et continuer à planter.

    Toi et d'autres ici avez compris à quoi nous avons affaire, et à quel point ce clivage droite / gauche est contreproductif vis à vis de l'objectif qui est de redonner le pouvoir au Politique et à la société via une représentativité digne de ce nom.

    Tu as mon mail.

  46. 46
    4 Août dit:

    Pour (re) venir au fil: j'aime bien ce passage de Jean Luc: "Bienvenue chez Big Brother et le monde d’Orwell cher Pierre [Moscovici] ! Le ministère de l’amour y gère la guerre et le traité de Lisbonne y organise la transition au socialisme …"

    Sinon, pour le "C’est tout bête. Il suffit de donner au prochain parlement européen un mandat institutionnel.", comment on fait si on se pointe à 50 ?

  47. 47
    tgb-rue-affre dit:

    Mais qu’est ce que c’est que ce peuple de rouquins gorgé de Guinness, de whiskey et de Joyce, éleveur d’ovins et de puces informatiques qui fait rien qu’à contrarier l’Europe de nos élites clairvoyantes ?

    http://rue-affre.20minutes-blogs.fr/

  48. 48
    Jean-Marc dit:

    PS :)

    Faites gaffe à Julie, elle fera tout pour répandre ici une mentalité de moutons de gauche, bien parqués ; elle n'en a rien à faire que les gens comprennent la nature du problème, et la nécessité d'un front large Démocratique audelà des petites partisaneries.
    Et elle est intelligente et terriblement manipulatrice.

  49. 49
    Fred dit:

    Heu, désolé pour mon ignorance mais qui peut me développer l'idée du mandat institutionnel suggéré par Jean-Luc Mélenchon ?

  50. 50
    4 Août dit:

    @ JM

    Trève de cachoteries, c'est quoi ton réseau transversal ?

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1118 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive