13juin 08

Dépêche AFP – 13 juin 2008 – 16h50
   
Le sénateur PS, Jean-Luc Mélenchon, a affirmé  vendredi à l’AFP que le non irlandais attendu au traité européen de Lisbonne est "une très bonne nouvelle" et a appelé à un "nouveau combat" pour faire respecter ce vote.
"Le non des Irlandais envoie le traité de Lisbonne dans la poubelle où le non des Français et des Hollandais a déjà jeté la version originale qu’était le traité constitutionnel", affirme le sénateur de l’Essonne, un des ténors du non au référendum de 2005.
Selon lui, désormais, "les grandes manoeuvres vont commencer pour essayer de contourner le vote des Irlandais. Un nouveau combat commence donc pour faire respecter ce Non".
"Le moment est venu pour les dirigeants européens, qui viennent de prendre cette euro-gifle, de faire un examen de conscience" et "faire le constat que la méthode qui consiste à proposer des textes illisibles pour cacher des politiques libérales ne réussit pas", souligne-t-il.
Selon lui, "leur arrogance et leur méthode de culpabilisation infantilisante des électeurs, finissent par créer un sentiment anti-européen qui n’est pas bon".
Le sénateur propose une autre méthode: "donner un mandat constituant au Parlement européen, qui sera élu l’an prochain, de rédiger un nouveau traité d’organisation des pouvoirs" en Europe.


198 commentaires à “Le non irlandais est une bonne nouvelle et doit être respecté”

Pages : « 1 2 [3] 4 »

  1. 101
    brigitte dit:

    Ça y est Fabius a donné son avis... au Parisien. Ça me rappelle irrésistiblement le type qui bossait avec moi en 81, socialiste (enfin, encarté au PS, ce qui n'est pas obligatoirement un label de socialisme, on est bien d'accord, non?) et qui s'est pointé le 11 mai, pendant qu'on arrosait "ça", et qui a voulu nous vendre des billets de soutien à la campagne de Mitterrand... Comme on disait plus tôt, ça se passe comme ça, chez ces gens-là...
    Quant à notre inénarrable président, le vote des Irlandais, il en a tellement à cirer, qu'il appelle ça "un incident". Tu vas voir la tête de " l'incident élyséen " un de ces jours, si la mustard leur monte au nez, aux camarades! Voilà la démocratie européenne en marche: si tu votes comme ils voulaient, t'es tout gentil, tout mignon, et tu mérites leur respect. Si jamais tu leur fais savoir que leur traité-machin, tin-tin-tin, ils peuvent s'en faire des papillotes, te voilà déguisé en abominable extrémiste, et rebaptisé " incident"... Sympas, les amoureux de l'Europe libérale. Bon, je retourne aux patates, c'est pas tout ça, mais y a du socialisme à construire, si on ne veut pas se retrouver en culottes courtes, tel le footballeur de base... Sans mauvais esprit, bien sûr!

  2. 102
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Msg de BA sur le site de NDA

    Hans-Gert Pöttering est le président du Parlement européen. Hans-Gert Pöttering est un des membres de l’aristocratie européenne. Dans sa déclaration, il commence par regretter que le peuple irlandais ait voté NON aux réformes du traité de Lisbonne.

    Mais il ajoute aussitôt qu’il garde l'espoir que les réformes puissent entrer en vigueur avant les élections européennes de juin 2009 !

  3. 103
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Message dans la presse belge. Gordon Brown se propose de faire passer le Traité de Lisbonne par voie parlementaire, sans référendum, et ce malgré le non irlandais... Pitaing, on aura tout vu...De la salle graine aussi, dans le new Labour !

  4. 104
    4 Août dit:

    Maxou, l'idée est excellente, légitime... mais utopique. Bruxelles ne va pas s'assoir sur le pouvoir dictatorial qu'on lui a (démocratiquement) légué.

  5. 105
    Maxou dit:

    Tu ne peux pas savoir, la trouille que tu me fous, et je t'assure que c'est la première fois que j'ai peur du net !

    j'espère que c'est pas du foutage de gueule. Ou plutôt Oui !

  6. 106
    Pierre L dit:

    Pour la défense d’une retraite solidaire, contre la déréglementation du temps de travail et pour une fonction publique et des services publics de progrès social au service de la population :

    EN GREVE ET DANS LA RUE LE MARDI 17 JUIN.

  7. 107
    GeorgesROULLIER (69) PRS.... dit:

    Le PRS est actuellement une association dont le but est de fédérer tous les mouvements et Partis de Gauche vraiment à Gauche, autour d'un programme que nous écrirons en commun d'une façon très démocratique et présenterons en commun à l'électorat français par le Mouvement qui naitra de cette Association. Actuellement l'adhérent PRS ne peut se prévaloir de cette adhésion comme d'une étiquette politique afin de se présenter à une quelconque élection. C'est ce que j'ai retenu et j'approuve des statuts et régles de L'Association PRS.
    Cependant, comme sans doute beaucoup de PRS, j'ai hâte que du statut d'Asssociation nous passions à celui de Mouvement politique représentatif des Fondamentaux de l'émancipation de l'Homme, je pense que plus tôt cela sera mieux cela vaudra .

    Pour ce faire, je recommande à mes amis du PC, de la LCR, du MRC et des Verts (même si avec ces derniers les relations sont difficiles,) de visiter nos sites et ce Blog qui est un point de rassemblement autour des réflexions de Jean Luc Mélenchon ; il va s'en dire que ceux qui n'en acceptent pas le principe peuvent aller ailleurs, revenir et repartir à nouveau.

    Le blog de Jean-Luc Mélenchon est un blog politique qui traite de problèmes politiques qui concernent notre Nation, l'Europe et le Monde, il va donc s'en dire que les posts sont autants d'engagements ou points de vues exprimés à l'intention du plus grand nombre adhérents PRS ou sympathisants, et autres amis de Gauche.

    De ce fait les conciliabules entre 5 ou 6 personnes entre eux qui s'exprimeraient à partir d'un langage convenu me semble superfétatoire ici sur le Blog de J'ean Luc Mélenchon point de rencontre des Militants PRS et des Sympathisants qui le rejoindront et des militants d'autres partis et autres mouvements qui bientôt nous rejoindront..

    Notre Non exprimé lors du Référendum n'est plus isolé, l'Irlande démocratique a dit dit non JlM avait délégué et envoyé sur place notre Secrétaire, PRS est maintenant reconnu dans ce pays frère, d'autres viendont.

    Vous m'excuserez ce verbiage qui se veut solennel, ce n'est que celui de mon engagement
    Fraternellement
    RG

  8. 108
    Jean-Marc dit:

    Fabius : à écarter de TOUT projet.

    Pour trois raisons :

    La première est que son positionnement vis à vis du traité en dit long. Petit énarque à la con, intelligent mais à la con.

    La seconde est que le peuple ne lui pardonnera JAMAIS cette histoire de sang contaminé : il est grillé auprès des "vrais gens".

    La troisième est qu'une alliance JLM/NDA/JPC/+Buffet peut être, a largement assez de poids, appuyée par des citoyens las de cette bande de "responsables" co-optée, pour engranger un mouvement démocratique et républicain.

  9. 109
    Maxou dit:

    Ressu ? sur 3

  10. 110
    Maxou dit:

    OK

  11. 111
    Jean-Marc dit:

    Précision pour les 5 / 6 dont parle le Georges.

    PRS doit se fermer à la LCR, tout comme DLR doit se fermer aux souverainistes purs et durs et aux ultra nationalistes.

    PRS + DLR + MRC (+ PC + Verts si possible) pour les européennes est la voie de la sagesse et de l'efficacité, POUR la démocratie et la république.

    Ceci est la seule stratégie qui puisse trouver un réel écho auprès des citoyens, je n'en démords pas.

  12. 112
    Jean-Marc dit:

    Max, ca va? je ne com^rends rien à tes derniers posts

  13. 113
    4 Août dit:

    @ RG

    On prend le pouvoir, et après on se partage le gâteau. Pas l'inverse.
    Et c'est pas en faisant 1% chacun dans son coin qu'on prendra le pouvoir.
    Le pouvoir aujourd'hui est entre les mains de l'oligarchie financière, soutenu par ses serviteurs manipulateurs de l'UMP et le PS.

    Sont contre cette oligarchie : Jean-Luc Mélenchon NDA MGB JPC....
    Ni gauche ni droite, juste l'intérêt général. Pas celui des chapelles.

  14. 114
    pépérs dit:

    Merci Oh Jean-Marc,
    Tu nous indiques la Bonne Direction
    Tu connais les Pensées des Français
    Merci, Oh Modeste et Omniscient Jean-Marc,
    De nous ramener dans le Droit Chemin.

  15. 115
    Jean-Marc dit:

    De rien Pépers.
    Et sors de ta cave à militants, tu verras que j'ai raison.

  16. 116
    Jean-Marc dit:

    4 aout

    Jean-Luc Mélenchon + NDA + JPC me semble tout à fait réaliste, comme à toi et d'autres non sectaires ici, et qui ont compris la nature du problème, qui dépasse les chappelles, de très loin.

    tu crois que PC et verts sont facilement insérables dans un tel dispositif?
    je le souhaiterais, mais ai des doutes.

  17. 117
    Maxou dit:

    Jean-Marc, ça me rassure que tu ne comprenne pas mes derniers posts. Je crois que je deviens parano !

  18. 118
    4 Août dit:

    PC oui, Verts faut voir: il y a ceux qui veulent préserver les ressources, et les autres qui veulent en faire un bizness.

    Et puis bien sur, il faut signer une feuille de route et s'engager !

  19. 119
    BA dit:

    Dans le journal Le Monde, je lis la réaction de plusieurs personnalités NONistes. Je mets des numéros pour les compter. Je compte 8 familles différentes de NONistes :

    1- "Je bois du petit-lait", avouait, vendredi 13 juin, le sénateur socialiste Jean-Luc Mélenchon, qui avait milité en 2005 pour le rejet du traité. Par l'intermédiaire de son association PRS (Pour une République sociale), le parlementaire est allé soutenir la campagne des "nonistes" irlandais. "Le moment est venu pour les dirigeants européens qui viennent de prendre cette euro-gifle, d'admettre la défaite de leur modèle d'Europe libérale et non démocratique", a-t-il affirmé dans un communiqué. Alors que le Parti socialiste avait officiellement souhaité que le "oui" l'emporte, M. Mélenchon renvoie "les béats de droite et de gauche à leur arrogance, leurs textes volontairement illisibles et leur méthode de culpabilisation infantilisante". Le sénateur de l'Essonne espère que l'issue du référendum irlandais renforcera sa position au sein du PS, même s'il redoute "une conspiration du silence" et craint de voir "la question européenne soumise aux intrigues de congrès".

    2- La situation n'est, de fait, plus exactement la même qu'il y a trois ans. Les fabiusiens, qui défendaient le non en 2005, se font désormais discrets. Engagés dans une opération de rapprochement avec les strauss-kahniens et les amis de Martine Aubry - favorables à la ratification du traité de Lisbonne -, ils n'ont plus l'intention de faire de la question européenne un casus belli... "La question institutionnelle est derrière nous ; avec la présidence française de l'Union, l'heure est au débat sur le contenu de la construction européenne", souligne Guillaume Bachelay, proche de Laurent Fabius.

    3- A l'approche des élections européennes de juin 2009, Jean-Pierre Chevènement est, lui, clair et net : l'issue du référendum irlandais constitue "un service rendu à l'Europe tout entière". "Les peuples refusent de se laisser dissoudre dans une Europe à la fois technocratique et antisociale", affirme le président du Mouvement républicain et citoyen (MRC).

    4- Le PCF se félicite, quant à lui, d'un "choix de courage et de lucidité". Par ce vote, l'Irlande - un des temples du libéralisme en Europe - "a su rejeter la mise en concurrence effrénée des salariés, la pression sur les dépenses publiques et les salaires, le sacrifice des services publics, la militarisation de l'Union européenne", insiste le PCF.

    5- A l'extrême gauche, Olivier Besancenot estime que le traité de Lisbonne " est définitivement mort et enterré ". " A chaque fois qu'on consulte les peuples, la réponse est la même : c'est non ", poursuit le porte-parole de la Ligue Communiste Révolutionnaire, qui, dans un texte intitulé "Le traité de Lisbonne à la poubelle", appelle de ses voeux "une Assemblée constituante européenne".

    6- A droite, les anciens tenants du "NON" de 2005 célèbrent eux aussi le rejet exprimé par les électeurs irlandais. Le souverainiste Nicolas Dupont-Aignan se félicite du rejet d'"une Union supranationale, bureaucratique et inefficace".

    7- Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, assure que "le peuple irlandais a parlé au nom du peuple français".

    8- Jean-Marie Le Pen salue "la magnifique victoire du peuple irlandais, malgré les pressions, menaces et chantages de toutes sortes émanant tant des autorités nationales qu'européennes". "Le traité constitutionnel est désormais caduc, et la forfaiture de Nicolas Sarkozy, faisant revoter le Congrès français sur un texte identique à celui rejeté par le peuple français, est effacée", ajoute-t-il. Le Front national a fait hisser un drapeau irlandais sur le toit du siège du parti, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine).

    http://www.lemonde.fr/europe/article/2008/06/14/a-un-an-des-elections-europeennes-le-reveil-des-nonistes-francais_1058176_3214.html#ens_id=1032345

    Question : est-ce que ces 8 familles de NONistes vont aller aux élections européennes chacune de leur côté ?

    Si c’est le cas, c’est la dispersion des voix, c’est la défaite assurée.

    Question : est-ce que les Républicains NONistes peuvent faire une liste commune ? (sont donc éliminés : Besancenot, De Villiers, Le Pen)

  20. 120
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Au risque de te décevoir, la famille verte n'a absolument rien compris à ce qui est en train de se passer... J'avais tablé sur la lucidité de Lipietz et Bernard Maris, mais nada... Ils sont bigotement fédéralistes l'un comme l'autre. Un autre économiste eurodéputé belge Pierre Jonckheer était en colère contre les nonistes... Un ami à moi dont j'aurais pu être l'assistant parlementaire est conseiller économique du groupe des Verts au PE... Il était furax aussi... On s'est un peu engueulé. Le positionnement belgicain et européiste des Verts m'a amené à quitter ce parti... La plupart des verts sont foncièrement incapables d'avoir une vision de l'histoire non segmentée. Leurs analyses vont de 33-45 (et encore de manière sommaire) à 68-2008... Cohn-Bendit est révélateur de cette mentalité. Il ne faudra pas trop espérer des Verts. Sûr il y a quelques verts républicains, mais ils sont plutôt l'exception qui confirment la règle et je les ai de toute façon retrouver au Rassemblement Wallonie-France en Wallonie. En France, je ne sais pas. Mais d'après mes souvenirs, ils étaient très trosko-libertaires comme Besancenot... S'ils disent non, c'est plus souvent pour faire référence à Besancenot (en Wallonie) que pour faire référence à Mélenchon, Chevènement ou NDA... Pourtant NDA a été conseiller environnement pour Bayrou je pense... Et bien certains sont passés chez Bayrou, mais je crois bien être le seul à soutenir NDA... L'Etat-nation ne fait pas partie de leur cadre d'analyse...

  21. 121
    Jean-Marc dit:

    @BA.

    a ta dernière question, ma réponse : tout dépendra du niveau de responsabilité dont feront preuve les 3 "grands" du non (Jean-Luc Mélenchon NDA JPC), ainsi que les verts et le pc.

    si ils restent prisonniers de leurs militants les plus cons (oui...), ou de leurs habitus gauche/droite, la réponse est non.

    si ils estiment que le fruit n'est pas mûr et qu'il fut laisser se développer encore ce bras d'honneur perpétuel fait à la démocratie et aux peuples, la réponse est non.

    si ils décident de dire maintenant stop, on devient sérieux, on se parle et on agit parceque ce qui est attaqué c'est le fondement de nos sociétés, si on laisse encore se développer cette situation celà va finir très mal et violemment, la réponse est oui.

  22. 122
    Jean-Marc dit:

    @Lilian.

    C'est une vraie cata les Verts, je sais... : ( On m'a raconté dans le détail comment ca se passe à l'intérieur des verts français, à pleurer.

    Le basculement de nombre de verts vers bayrou ne m'étonne pas, il a ce côté terroir, et il a pas mal misé sur cette fameuse branlette pour bobos qu'est le devdurable. Reste que Bayrou est un ringard de première d'une part, et qu'il a montré sa "valeur" dans le cadre de Ogm+TraitéLisbonne. Pfffft, aux oubliettes de l'Histoire.

    C'est pourquoi je posais cette question idem pour Pc, pour d'autres raisons), du réalisme à les inclure dans un mouvement républicain et démocratique efficient.

    Sinon, pas de msg reçu pour info.

  23. 123
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Les tensions politiques en Wallonie éclairent de manière exacerbée les tensions du champ politique français...

    Le seul membre d'Ecolo (Belgique francophone) qui donne raison aux Républicains rattachistes sur les questions belges et européennes s'appelle Ernest Glinne. Il appartenait au Mouvement populaire wallon pendant les grèves de soixante. Il a concouru pour la présidence du PS de la Belgique francophone. C'est un peu une sorte de Mélenchon belge qui avait quitté le PS en Wallonie à la suite de deux choses... Les affaires de corruption de PS wallon, le oui du PS à Maastricht, le clientélisme, etc... Il avait quitté le PS pour Ecolo avec Jean Guy, rédacteur du seul journal de la gauche socialiste populaire, aujourd'hui disparu (comme Jean Guy d'ailleurs)... Jean Guy était un admirateur de Mendes... Glinne est toujours chez les verts (il a plus de patience que moi, mais il a plus de septante ans et en a vus d'autres)...

    Dans un autre ordre d'idée l'éminence grise responsable de la communication chez Ecolo s'en est pris de manière extrêmement virulente à Oskar Lafontaine lors de son rejet du TCE... Je dis, ils ne comprennent absolument pas ce qui se passe. Les anlayses de Todd sur la famille verte dans L'invention de l'Europe (livre que je recommande) sont éclairantes à plus d'un tire.

  24. 124
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Pourtant il est parti depuis 13h30 et je n'ai toujours pas reçu de message d'erreur... Je vais réessayer...

  25. 125
    Jean-Marc dit:

    Ok.

    Je vois que tu apprécies Todd.
    Mopi aussi : ce mec est brillant! Et courageux...

  26. 126
    Gnafron dit:

    Sous le ciel irlandais...

    Ah ! ces commentaires des commentateurs patentés sur les vilains Irlandais qu’ont eu le toupet de dire Non au traité européen que les chantres éclairés du libéralisme avancé avaient concocté à l’esqueprès pour faire l’Europe tout bien comme il faut !

    Non mais qu’est-ce que c’est que ces peuples d’Irlande, de France ou d’ailleurs, qui croient que quand on les interroge c’est pour qu’ils donnent leur avis ! Y z’ont pas compris que le référendum c’est comme quand le maître d’école y vous pose une question : vous devez réciter la leçon que le maître vous a expliquée. Et puis aussi dire Merci.

    Velà donc le peuple d’Irlande, après celui de France et des Pays Bas, qui se pique de donner son avis ! Non mais pour qui y se prennent ces gens du peuple !
    Si on n’y met pas le holà, jusqu’où ira-t-on ? C’est toujours pareil acque les gens du peuple : on leur donne un doigt et y vous prennent tout le bras. On leur donne le droit de vote et y z’en profitent pour donner leur avis. Encore un peu et y voudront décider !

    C’est comme pour la crise de la finance internationale qu’est pas du tout liée à la cupidité et à la voracité des financiers. Non, non, non. C’est, nous expliquent les journalistes salariés de la presse ministrielle, à cause que les américains pauvres on voulu s’acheter une maison alors qu’y z’ont même pas les pécuniaux pour se la payer. Salauds de pauvres !

    Mais y paraît que les zélites intellectuelles et financières du libéralisme avancé ont trouvé la parade : y vont dissoudre le peuple. Comme ça y pourront décider, bien tranquillement entr’eux, ce qui est bon pour la marche du monde… et aussi pour leurs intérêts. Ah ça mais !

    Pour moi parsonnellement, je demanderais bien l’asile politique en Irlande. Mais y a un truc qui me tracasse : y paraît que les Irlandais n’ont pas encore inventé les pots de Côtes du Rhône. Y z’en sont réduits à ingurgiter une espèce de buvande à base de grains de seigle qu’y z’appellent le rye et qu’est, à ce que prétend le père Coquard, une sorte de ouiski. Je crois donc que, tout en rêvant à l’Irlande, je m’en vais continuer à faire de la résistance sur les Pentes de la Croix Rousse, où il n’y pas plus d’orangers que sous le ciel irlandais, mais où les pots de Côtes abondent.

    Gnafron
    http://gnafron.canalblog.com

  27. 127
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Todd, c'est puissant. Pas uniquement les oeuvres à caractère polémique (L'Illusion économique, La fin de l'Empire), mais également le gros oeuvre, je veux dire toute la grille de lecture en anthropologie sociale sur laquelle il s'appuie (La diversité du monde, L'invention de l'Europe). Mais le meilleur reste à venir... C'est le petit fils de Paul Nizan... C'est un grand lecteur d'Aron, comme Gauchet. Ils sont hors champ idéologique. Todd pouvait indifféremment soutenir le PCF, Chevènement, faire pression sur Chirac pour inciter à une protection du marché européen. Il ne mâche guère ses mots et n'épargne personne : pour lui, Royal et Sarko était les candidats du vide ! Sa dernière attaque contre Delanoé n'est pas piquée des vers...

  28. 128
    Henri Laniel dit:

    Est-ce que l'on ne pourrait pas mettre tous les sites intéressants en réseau ?
    J'en ai découvert un pas mal, à Marseille, mais je ne connais pas son auteur.
    http://boulesteix.blog.lemonde.fr

  29. 129
    Lilian @ Jean-Marc dit:

    Emmanuel Todd revient dans le débat politique à l'avant-veille des élections présidentielles d'avril 2007.

    Il dénonce le «libre-échangisme» hérité de David Ricardo. Selon ce grand économiste du XIXe siècle, le libre-échange permet à chaque pays de se spécialiser dans les productions pour lesquelles il est le mieux placé (le vin au Portugal, le textile en Angleterre), cette spécialisation profitant in fine à tout le monde.

    Aujourd'hui, avec la montée en puissance de l'Inde et de la Chine, le libre-échange économique n'est plus d'actualité selon Emmanuel Todd car ces deux pays-continents, du fait de leur poids démographique, n'ont aucune raison de se spécialiser et peuvent donc concurrencer sans limite les concurrents occidentaux, jusqu'à épuisement de ceux-ci.

    En somme, les classes populaires d'Europe ont raison contre leurs élites dirigeantes quand elles dénoncent les délocalisations et l'abattage à tout va des protections douanières! La solution, pour Emmanuel Todd, réside dans la formation d'une entité économique étendue à toute l'Europe mais protégée de la «mondialisation» par de solides protections douanières. C'est ce qu'il appelle un «protectionnisme européen raisonnable».

  30. 130
    un bon toutou dit:

    4 Août dit:
    15 mai 2008
    "Jean-Luc Mélenchon, Schivardi à gauche, NDA à droite...
    ...Ces 3 ont les couilles de dire NON à l’oligarchie financière"
    ----------------------------------------------------------
    Jean-Marc dit:
    15 mai 2008 à 10:52

    "Bon, celà dit 4 aout, je te suis tout à fait pour Jlm et Nda, le troisième pas vraiment, un peu ”fossilisé” à mon goût. "
    ------------------------------------------------------
    4 Août dit:
    14 juin 2008 à 13:29
    "Sont contre cette oligarchie : Jean-Luc Mélenchon NDA MGB JPC ….
    Ni gauche ni droite, juste l’intérêt général. Pas celui des chapelles."
    -----------------------------------------------------

    On peut constater chez 4aout la disparition de Schivardi,
    qui ne plait pas à Jean-Marc.

    C'est bien 4 aout, j'espere que tu as eu un susucre pour ton obéissance !

  31. 131
    Belgo4.0 dit:

    Le probleme, Lilian, c'est que les féodaux de tous bords (et à droite c'est le féodalisme, ça a toujours été le féodalisme), ne veulent en réalité PAS d'une Europe unie...d'une Europe républicaine.

    "le Belge"

  32. 132
    Lilian @ Belgo dit:

    Mais je m'interroge... Qu'est-ce que voudrait à proprement dire une Europe républicaine ? Si tu me dis (exception faite du système économique) un système politique à l'américaine avec système bicaméral, République fédérale avec défenseur des intérêts des nations dans une chambre et défenseur de la fédération dans une autre, je me demande même comment la levée de bouclier qu'a entraîné cette Europe de l'ultralibéralisme économique permettrait d'y parvenir. Chaque nation projète inconsciemment sur l'Europe ce qu'elle est. Si les opposants aux nonistes leurs reprochent le fait qu'un non en 27 langues et états d'esprit ne veut rien dire, le fait est que le oui en 27 langues ne veut pas davantage dire quelque chose. Je crois tout simplement que fédéralisme à 27 ne veut rien dire. Nous aurions plus à gagner à encourage une système décentralisé permettant la coopération entre Etats-nations permettant les affinités électives culturelles ou centrées sur des projets à caractère économiques, sociaux, de recherche qu'une uniformisation que je trouve dangereuse parce qu'elle engendre soit le morcellement des Etats-nations soit à terme un retour en force du nationalisme. Après une fièvre européiste antinationiste, on aurait son contraire avec autant de délire... On marche franchement sur un fil d'équilibriste. L'Europe s'est élargie brutalement en rupture totale avec une tradition d'intégration au compte-goutte qui a pris cinquante ans pour le bassin latino-germanique et regarde le résultat... La directive Bolkestein accompagnait le processus d'élargissement... Voilà l'idéologie du financiarisme... L'égalité par le bas, le nivellement par le bas ! Tant que la France ne reprend pas sa mission historique, si un moment des républicains ne reprennent pas le contrôle pour aller porter la contradiction contre l'Allemagne et la pousser à accepter une protection du marché et une politique monétaire plus souple, les tendances altermondialistes pourront faire de leur pied et de leur main, il ne se passera rien du tout. Les réflexes identitaires sont du au fait que la déterritorialisation financiariste à l'oeuvre est d'une telle violence que les gens ne comprennent plus qui ils sont... Il ne peut y avoir pour moi qu'Europe confédérale à 27. La cacophonie ne permettra pas autre chose ! Si certains encouragent en outre une Europe des régions visant à affaiblir les Etats-nations. Europe des 13O régions, ce sera encore davantage la cacophonie... En vérité, je crois que NDA ne se trompe pas sur un point. Pour sauver l'Europe et aller vers une autre Europe, il faudra un jour que la France ait quelqu'un à sa tête qui menace d'en sortir... Ca fera très sérieusement réfléchir...

  33. 133
    Lilian @ Belgo dit:

    Toi et moi venons d'un pays imaginaire qui se déconstruit depuis quarante ans à mesure que cette vision technocratique et financière de l'Europe se construit. Et à chaque fois que Bruxelles, capitale fédérale de la Belgique, transfère des compétences à Brussels, capitale de l'Union Européenne, Brussel capitale politique de la Flandre dit "La Flandre veut les leviers de commande restant". Il n'existe selon moi aucun moyen de freiner cette dynamique. La Suisse elle-même commence à connaître des tensions entre sa région romande et sa région germanique, elle n'est pas dans l'UE et a plus de ressources économiques... Ce que les Flamands appellent un fédéralisme évolutif est un fédéralisme séparatiste. Les trois millions de Wallons ne pourront imposer par leurs représentants une vision du "fédéralisme statique" aux représentants de six millions de Flamands...

  34. 134
    Belgo4.0 dit:

    Mmmh Mafféis vient encore de "sucrer" tout un ensemble du dialogue.
    C'est regrettable et violent.

    Il y a DEUX choses qui nous opposent, Lilian
    1/ tu dis "République fédérale avec défenseur des intérêts des nations dans une chambre". Pour moi, cette 2e chambre doit représenter les Régions.

    Nous nous rejoignons là-dessus : "Chaque nation projète inconsciemment sur l’Europe ce qu’elle est. Si les opposants aux nonistes leurs reprochent le fait qu’un non en 27 langues et états d’esprit ne veut rien dire, le fait est que le oui en 27 langues ne veut pas davantage dire quelque chose. Je crois tout simplement que fédéralisme à 27 ne veut rien dire."

    2/ la gestion de l'économie. JAMAIS, à droite, nous n'aurons de proposition pour dé-capitaliser l'économie. Ici, dans le mouvement socialiste, nous voulons réguler l'économie par la loi. Nous voulons la République dans les entreprises.

    Tu dis "L’égalité par le bas, le nivellement par le bas ! Tant que la France ne reprend pas sa mission historique, si un moment des républicains ne reprennent pas le contrôle pour aller porter la contradiction contre l’Allemagne".

    En réalité, c'est que tu n'as pas défini ton acceptation de "la Nation" de manière scientifique. La Nation n'existe pas, sauf sous la forme d'une classe qui anime un peuple. Dans le régime actuel, c'est précisément la frange qui defend (sa version de) la construction européenne. C'est là ou elle est contradictoire, car elle défend une Europe des citoyens (et maintenant une Europe des peuples version Bayrou) alors que la Nation a toujours brimé les citoyens (passeports, autorisations de travailler, impots, etc) ou les peuples (par la police, l'armée, les lois capitalistes, etc).

    Bien sur que Nicolas Dupont Aignan est intéressant, brillant, etc.
    Je lui ai posé une question sur l'économie et on s'est retrouvés la bas.
    Pour les raisons que je viens d'esquisser, il ne répondra jamais.

    or tu le pressens bien, et c'est le fondement de l'analyse marxiste ou marxienne (la Nation ayant donné au mot "marxiste" le sens de "stalinien") que de réformer l'économie. Tu vois ou tu ressens les débordements de l'économie capitaliste tous les jours.... et ses liens avec le politique

    Tu viens de montrer toute l'ambiguité (issue de la Révolution de 1789) entre Républicains et Nationaux : "a France ne reprend pas sa mission historique, si un moment des républicains ne reprennent pas le contrôle pour aller porter la contradiction contre l’Allemagne". Ce sont les Nationaux qui vont contre l'Allemagne. Un républicain n'a rien contre un allemand. Je ne dis pas que tu le penses, mais que tu devrais redéfinir ta propre acception du mot "nation", car cette ambiguité provient historiquement de l'exportation...de la Révolution...par des Nationaux...en Europe....par les Armées de Napoléon (qui n'était qu'un agent objectivement capitaliste). Cette violence nous a couté cher, à nous et à nos familles.

    "le Belge"

  35. 135
    Marcus dit:

    La larcinie n'est pas morte apparemment.
    Quid d'un petit coup de serpillière sur ce blog, comme ce matin ?

  36. 136
    Belgo4.0 dit:

    bon...je suppose que Lilian s'est aussi fait couper l'adresse IP.
    C'est le probleme ici, tu vois, Lilian : les lecteurs sont étonnés de voir qu'il y a des "fils invisibles " derriere le blog. Ca empeche Jean-Luc Mélenchon de recruter.

    T'inquiete pas si tu as des problemes (externes) avec la censure. A PRS, on a aussi les mêmes problemes (avec les mêmes) en interne..

    Il suffit de te reconnecter. J'imagine que tu pourras à nouveau contribuer. Visiblement tu n'es pas là pour casser du mélanchoniste, mais pour aider à un rapprochement (illlusoire vu les divergences sur l'économie) entre souverainistes.

    Tu sais, l'opposition "souverainiste" entre Mélenchon et NDA est bien plus puissante que tu ne crois. Ce n'est pas un hasard si des provocateurs "laiques" ou "socialistes" comme Sanglier (un grand copain communautariste à Mafféis, visiblement) venaient ici casser du "rouge brun" en assimilant (volontairement) JLMelenchon à un "national".

    Jean Luc Mélenchon est un républicain, c'est sur. Il n'a pas redéfini sa notion de Nation (parce qu'il a été élevé dans un bain ou "la Nation" c'était bien et avec cette notion tout au long de son parcours au PS).

    Tu me parles de Flamands, etc. Ce n'est pas un hasard si les Belges s'intéressent à ce qui se passe en France. La ou il y a probleme, c'est que, compte tenu de leurs concepts culturels, les Belges décus de la Belgique, faute d'éducation populaire, vont aller grossir les rangs...des nationaux...

    Mais pas Ernest Glinne, je te l'accorde. C'est un gars bien, en effet.

    "le Belge"

  37. 137
    Belgo4.0 dit:

    "Marcus" confirme bien ce que je disais : certains contributeurs laissent à penser qu'il existe des "fils invisibles" derriere ce blog.

    C'est dommage car leur but (à ces contributeurs) est d'éviter que Jean Luc Mélenchon ne recrute. Pas vrai "Marcus" (si tu es bien "Marcus" : on connait les usurpations de pseudo de Hervé, d'Amiens, allié à "Sanglier"; de Belgique)...

    J'espere que Jean-Luc Mélenchon réagira. DSK n'a pas réagi, et il perdu face aux Royalistes.
    Coincidence étrange : Hervé et Sanglier étaient des militants pro-Royal...dont j'ai combattu le communautarisme, le nationalisme... de toutes mes forces.

    "Le Belge"

  38. 138
    dominique dit:

    Eh, les cocos, quittons les chemins pûrement alléatoire de la pensée idéologique et... s'il vous plaît...tapons dans du concret.

    Vous avez lu le " Canard enchainé " d'il y a quelques semaines ? vous avez lu ?

    De grandes marques d'huiles et mayonnaises ont été démasquées mettant de l'huile de " moteur " d'origine Ukrainienne dans les aliments qu'elles vendent.
    Les responsables saisis de la situation ont déclarés que tant que c'était pas plus de 10 % ce n'était pas grave.

    A noter que dans beaucoup d'autres pays cela a fait un Tolé !
    En france a part le canard enchainé, je n'en ai pas entendu parler.

    Alors l'Europe qui fait chier les producteurs de fromages, parce que ci parce que ça, et qui autorise de l'huile moteur dans les mayonnaises et les huiles végétales alimentaires, moi, je lui pisse à la r...

    Et dire qu'au tout début, pour moi l'europe c'était l'euphorie et un avenir de promesse.

    Dégouté ! c'est donc cela qu'ils en ont fait.

  39. 139
    Marcus dit:

    1)ce blog n'est pas un blog du Parti Socialiste de Belgique.
    2)ce blog PRS traite du "non " irlandais au Traité de Lisbonne, par réferendum.
    3)Lilian et belgo ne font qu'un et un seul.
    4)avant le nécessaire grand nettoyage matinal par le webmaster, j'ai pu lire la " littérature " de Belgo ici et sur d'autres sites : j'hesite entre l'envie de nuire à ses pairs, une grande détresse morale et/ou affective, la haine de la société. Ca relève de la psychologie, de la psychiatrie.

  40. 140
    Belgo4.0 dit:

    je pense que Georges Roulier alias Marcus et Marcus69 devrait réagir :
    on a ici une fois de plus une usurpation d'identité, typique de Sanglier,
    dont les IPs sont belges.

    De plus, la littérature et les attaques personnelles de "Sanglier" sont typiques.
    L'intervenant "Marcus" est en réalité "Sanglier" et l'usurpation a pour but de nuire
    - à Pierre Larcin
    - à Marcus Roullier
    - à Jean Luc Mélenchon et à ses amis.
    ...tout en profitant des lacunes de la loi en matiere d'usurpation d'identité sur Internet.
    "le Belge"

  41. 141
    ROBERT dit:

    Bravo pour votre courage et votre obstination. Chevènement et vous avez raison.
    Nous avons été trompés et privés de référendum. Le PS a peur du peuple! Il sait pourtant que le non aurait prévalu en cas de référendum. Mais voilà, Bruxelles est un sacré "fromage" pour nos élus de droite et de gauche. Je suis viré de ma circonscription? Pas grave, je vais me retrouver un siège bien payé
    au Parlement Européen! Etonnez-vous après que les électeurs s'éloignent du PS!

  42. 142
    Belgo4.0 dit:

    je ne crois pas que le PS ait peur du peuple.
    Le PS sait TRES BIEN comment manipuler le peuple, bien au contraire.
    C'est tres bien exprimé par Emmanuel Todd :
    http://www.marianne2.fr/E-Todd-Les-socialistes-sont-sur-le-pont-de-la-riviere-Kwai_a87878.html
    "le Belge"

  43. 143
    dominique dit:

    Tout ça c'est beaucoup moins important que l'affaire des " huiles frelatées " levée par le canard enchaîné, et si vous perdez du temps a disserter sur le P.S c'est que vous ne méritez pas mieux !

    Pour moi Tout les hommes politiques, je dis bien Tous sont des enfoirés de la pire espèces et de nombreuses preuves sont à l'appui.

    LES rebodissements politiques de notre pays sont un aimable divertissement, la loi du profit sans morale, l'empoissenement réel des citoyens, voilà le vrzai debat

  44. 144
    Marcus dit:

    Pauvre individu : il n'y a qu'un Marcus et rien que ça.
    A votre place je n'utiliserai pas le mot " littérature " : venant de vous, ça passe mal, ce mot là. Car ja'i lu ce matin votre " certaine " littérature. Malheureusement je n'ai pas pu retenir de mémoire les liens qui nous y référaient.
    Heureusement le webmaster a détruit tout ça.
    Pour le fil du sujet : le non irlandais ne va pas empêcher l'europe de se construire. On est certain qu'ils vont s'y prendre autrement. Quant à la cause du "non ", les citoyens ont évidemment marqué leur désaccord avec Bruxelles et ses directives impopulaires (pêche, réglementaitions stupides, " normes " imposées...etc ).

  45. 145
    dominique dit:

    Et les huiles frelatées ? HEIN ? non mais vous vous en foutez des fois ?

    on SE croirait vraiment dans le village d'ASTERIX !
    Ah, là, là, si seulement nous avions ce bel ordonnement de pensée et ce respect pour la nature qu'ont Les nordiques.

    Nous on prend 4 à 1 en foot hier soir, mais en politique surtout en politique française on est les meilleurs du monde §

    on mérite encore d'en prendre plus ! d'en prendre plein la gueule !

    ...et c'est ce qui se fait tout les jours !

  46. 146
    Pierre L dit:

    dominique dit:
    14 juin 2008 à 16:39

    "Alors l’Europe qui fait chier les producteurs de fromages, parce que ci parce que ça, et qui autorise de l’huile moteur dans les mayonnaises et les huiles végétales alimentaires, moi, je lui pisse à la r…"

    Jesumarijosef, me voilà d'accord avec Soeur Dominique.

    Sur cette question, de plus amples informations :
    huile frelaté liens google

  47. 147
    Jean-Marc dit:

    Bof... bof.

    C'est vraiment du sérieux la politique de nos jours, faite par des gens sérieux, un peu comme ça quoi.
    http://www.youtube.com/watch?v=ZrqOaAdDNq0&feature=related

  48. 148
    Marcus dit:

    oui c'est râlant le 4-1 mais on peut se refaire contre l'Italie.Mais l'Irlande n'y est même pas à l'Euro.
    ce qui est regrettable quelque part c'est qu'il n'y a pas politique commune européenne pour conjurer le coût du barril de pétrole ! Or toute la population en pâti.
    Le fric part aux agriculteurs (plus que 50 %), en aides diverses aux nouvelles infrastructures, à la culture, aux pays hors union (Afrique, palestine, Liban, Chine :). c'est bien beau ça mais pendant ce temps le petit peuple crève, petit à petit. Et c'est un risque que le petit peuple se détourne alors complètement de la politique, de plus en plus et partout en europe, et c'est un danger certain aussi qu'il se radicalise dans les urnes à terme.

  49. 149
    Lilian @ Belgo dit:

    J'ai donné une définition de mon concept de nation dans le forum précédent, mais pas moyen de la retrouver. Ma conception de la nation est anthropologique (lire les analyses de Todd dans La diversité du Monde, L'invention de l'Europe, analyse des structures familiales), pas naturaliste. Je ne crois en effet pas que le terme "français de souche" concerne grand monde, c'est une aberration démographique. Pour moi, la nation est d'abord un état d'esprit dû à l'histoire profonde ainsi qu'une langue "maison de l'être". La France qu'est-ce ? Historiquement la fille aînée de l'Eglise catholique qui a substitué à la Trinité Père, fils, saint-Esprit, la trinité "Liberté, Egalité, fraternité", à la Vierge Marie, la Marianne de la Répubique, au Saint-Esprit l'universalisme français. (au dieu du Vatican, Robespierre voulait substituer l'Etre suprême). La France ne fait que réarticuler par la voie laïque des valeurs surtout présente de le bassin historiquement latin. La Révolution les fait redescendre. Cette volonté de rapprochement chez moi entre républicains des deux rives s'explique par les risques inhérents à l'histoire de France et du monde latin dans son ensemble. Le bassin latin et l'Amérique latine ont une plus grosse propension à la guerre civile et à l'anarchie, parce qu'il est difficile de marier des valeurs libérales et égalitaires... La profusion idéologique et l'incapacité à fédérer en est d'ailleurs le plus bel exemple. Certes cette conception de la nation n'est pas "statique", il y a toujours "contamination positive" par l'évolution des idées, l'arrivée d'autres cultures. Est français qui concoure à la défense des valeurs de la République et au rayonnement de son universalisme dans le monde. Que la personne soit blanche, jaune, beur, black, peau-rouge, et dans sa vie privée juive, musulmane, catholique, agnostique, athée, panthéiste, sado-maso, hédoniste... M'en tamponne !

    Je crois que le sentiment de déperdition d'appartenance nationale, la déterritorialisation financière (substituant aux symboles de la République des logos, "Je suis Nike", "Je suis Nokia") ne pouvait que favoriser la DE-NATIONALISATION des entreprises de réseau au profit du marché...

    Y subsituer une européisme, sorte d'identité XXL qui est à la politique ce que l'esperanto est à la linguistique, est un échec, car le cosmopolitisme ne fait pas une politique et ne parle qu'à une bourgeoisie aisée capable de circulée. Les pauvres sont assignés à résidence. Le nomadisme tient plus de l'atelier de poésie que du programme politique. Et on ne s'étonne guère qu'Attali y fasse référence, mais à qui parle-t-il. C'est de m'être en tant que traducteur frotté à tant d'expatriés à Bruxelles, d'avoir eu des conversations avec des gens qui venaient de tous les horizons culturels, qui m'a fait comprendre que j'avais une culture. Elle ne m'a pas poussé à la nier au nom d'un "droit de l'hommisme" tombée des nuées. La notion de Brassens "ces cons qui se sentent nés quelque part" est sympathique, mais s'il avait été logique, il l'aurait dit en esperanto, pas en français avec un accent d'Auvergne...

    Quand on fait face à une mondialisation financière nihiliste, il faut également savoir résister avec les paradigmes "révolutionnaire" de sa propre culture, pas uniquement avec une approche idéologique. Et si on me parle de Marx et de Bakounine, je rétorque "Lisez leur biographies à fond, et vous verrez qu'ils parviennent parfois difficilement à abandonner un sentiment d'appartenance nationale eux-mêmes". Le problème des Français, c'est que leur propre universalisme va tellement de soi pour eux qu'il le trouve naturel... Mais il n'est pas naturel... Il est culturel... Liberté - -Egalité -Fraternité n'est pas un slogan qui aurait pu être inventé en Chine ou aux Etats-Unis... Et si tel avait été le cas, il n'aurait pas eu la même résonnance et le même sens...

  50. 150
    dominique dit:

    à lilian@belgo

    j'vous lis même pas ! vous savez pourquoi ? vous m'gavez !

    Vous avez tout ça à dire pour si peu d'effet dans un monde ou tout le monde s'en fout. Dites au moins comme métier dans le civil: vous êtes prof au moins ?

    ça me fait penser a cette phrase du baron de rotchild =

    En france une fois qu'on a parlé on croît qu'on a agit.

Pages : « 1 2 [3] 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive