27mai 08

Communiqué de presse de Jean-Luc Mélenchon
sénateur, membre du bureau national du PS

Le congrès du PS va-t-il se résumer à une course à : « plus libéral que moi tu meurs » ?
Tout porte à le croire. Ségolène Royal, Bertrand Delanoë, Manuel Valls c’est la surenchère permanente.
Comment empêcher le centre de gravité du parti d’être aspiré par ce trou noir ? Cette ligne politique est mortifère. En Italie, elle a produit la défaite et l’éclatement de la gauche en camps inconciliables.
En France, la gauche du parti socialiste a une responsabilité essentielle pour bloquer ce processus.
J’adjure le NPS d’Henri Emmanuelli et Benoît Hamon d’entendre les appels au rassemblement de la gauche du parti que je leur lance. Que le souvenir de la division des partisans du non et de la synthèse trompeuse du congrès du Mans nous serve de leçon. Elles nous ont condamnés à l’échec à l’investiture aux présidentielles. Chaque occasion manquée par la gauche du parti condamne le PS à un nouveau glissement social-libéral, condamne la gauche à la défaite et donc le pays à la souffrance sociale.
Il n’y a pas de PS ancré à gauche sans une gauche du PS qui s’assume et se bat ouvertement et dans l’unité pour ses idées.
Il faut une gauche au PS. Ou il n’y aura plus de PS de gauche. Alors Sarkozy aura gagné sur tous les tableaux.


558 commentaires à “Congrès : la gauche du PS doit se rassembler !”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1112 »

  1. 1
    Jean-Marc dit:

    Dessin très drôle.

    http://latelelibre.fr/wp-content/uploads/2008/05/lacombe260508a1.jpg

  2. 2
    Jean-Marc dit:

    Et un autre pour la route, histoire qu'il n'y ait pas de jaloux.

    http://latelelibre.fr/wp-content/uploads/2008/04/lacombe240408c.jpg

  3. 3
    Matthias dit:

    Cher jean-luc,

    Heureux de voir revenir au débat de la gauche française.
    Quelle réponse as-tu donné à Démocratie et socialisme ? Avant d'appeler à l'unité avec le NPS, l'unité est-elle réalisée avec Filoche et Dolez ?
    Amitiés

  4. 4
    kleio dit:

    Hélas d'accord avec le message n°3 ("il faut une gauche au PS ?"). Je n'ai jamais été socialiste, ça fait vingt ans que je suis les turpitudes de ce parti en me demandant qui aura le courage de le quitter. Je crois que je comprends tout ce que ça représenterait comme responsabilité devant l'Histoire, amitiés brisées, années de militance gâchées, aveu d'impuissance, et aussi (ne soyons pas dupes) frais de téléphone ou de photocopieuse, relais et carnets d'adresses, permanences et locaux, voire mandats électifs, sénateur... Mais vu d'ici (je dis bien "vu d'ici", parce qu'on n'a pas toutes les cartes en main), je fais le pari que vous allez quitter ce parti et je vous y encourage. Attendez donc le triomphe de Delanoë ou de Royal à l'automne avec le soutien du "tiers-parti" reconstructeur, et fichez le camp s'il vous reste une pointe d'orgueil et une part de rêve.

  5. 5
    kleio dit:

    En plus, je ne suis pas (du tout) Mélenchoniste, mais on a besoin de vos compétences à gauche, vu l'immense bordel causé par la conspiration des "égos" - je parle des orga's "radicales et critiques", qui passent davantage de temps à soigner leur clientèle ou à railler l'adversaire qu'à préparer le Grand Soir...

  6. 6
    kleio dit:

    Je voulais dire "concurrence", et pas "adversaire", dans ma dernière phrase...

  7. 7
    Corde6 dit:

    Il y a un moment où les ruptures sont inévitables, entre une hiérarchie et les autres, entre une direction et la base, c'est le cas du PS. 180° entre une direction libérale et qui ne s'en cache pas et "la gauche du PS" qui n'est et ne sera pas entendue.

    Jamais vous ne recollerez des morceaux de libéralisme, direction du PS et fiers d'en être, avec le concret du pouvoir d'achat des travailleurs, à gauche du PS au sens large.

    Ces passages ne se font pas sans frustrations et douleurs comme le rappellent les messages précédents. Ils sont nécessaires, et si "la gauche du PS" ne les accompagne pas, elle signe aussi son testament.

    Le sénateur Mélenchon doit jeter dans la balance de la reconstruction ses mandats, et à temps plein il doit oeuvrer à l'unité.

  8. 8
    Lionel dit:

    Réponse à Matthias

    A ma connaissance, Filoche et Dolez ont déjà dit qu'ils étaient partisans du rassemblement de la gauche du PS, donc ce n'est pas là que l'unité reste à faire.

  9. 9
    Max Hauchecorne dit:

    Jaurais aimé revoir un PS avec des valeurs de gauche, je ne suis pas adhérent du PS,mais du PC, et vraiment ras-le-bol de voter pour des personnes qui ne ce reconnaissent même pas dans les valeurs de gauche, quand Jospin dit mon programe n'est pas un programe socialiste, quand ségolène veux l'aliance avec le centre. Pour moi le centre c'est la droite, ils ont youjours votaient les textes présenté par la droite, sauf dans la dernière année avant lélection pour que leur leader François B puisse s'exonnerer d'avoir pris par a la politique de droite, précédente à l'aquelle participé Nicolas S. Et ont nous a pris pour des imbéciles, en effet c'est les médiat et les sondages bidons qui ont imposaient le match, Ségolène, Sarko. Maintenant ils préparent un match, Ségolène, Bertrant. Ras-le-bol, il faut que tu gueule Monsieur le sénateur, Jean-Luc Mélenchon. Je suis communiste je vote utile, mais j'aimerais bien voter a gauche. Jaimerais bien un jour que mon candidat s'assume comme un homme ou une femme de gauche. Europe, il n'y-avais pas de plan B, Sarko en a trouvé un, même si le peuple a voté. Toujours Sarko il n'y-a qu'une seule politique possible. Bon alors Nous PS, PC, Vert, nous proposons quoi ? Et l'école idem, et les 35 heures pourquoi ne pas les revendiquer ? Même Sarko dit que c'est un acquit social ? Pourquoi ne pas dire que Martine a fait du beau travail, même si ça reste a améliorer. Le MEDEF qui propose la retraite a 63,5 ans, pour bénéficier d'une retraite a taux plein. La droite décomplexée ! Quand la gauche va assumer m**** ! Nous au moins ont a des acquits,même sarko en trouve ! Alors

  10. 10
    Max Hauchecorne dit:

    Encore une foi toutes mes excuse pour l'orthographe pitoyable, Comme je l'est déjà dit, j'ai 58 ans et j'ai quitté l'école en 1964 a 14 ans sans le certificat d'étude primaire ny aucun diplôme.Voilà pourquoi je défent ou plutôt je soutien le mouvement des étudiant et des lycéens, ils ont raisons de refuser la réduction des effectifs, Pour plutôt soutennir les élèves en dificultés, je sais de quoi je parle, pourquoi ne pas justement profiter de la baisse démographique, pour s'occuper des élèves en question, les démographes disent que dans trois ans il faudra embaucher des enseignants ! Alors

  11. 11
    Jean-Marc dit:

    Que Royal, Delanoe, Mélenchon ou tartapion prenne la direction du PS, étant donné l'infime marge de manoeuvre qu'il reste au Politique façe aux grands pouvoirs économiques, je ne vois pas la différence à l'arrivée...

    Par contre, ceci ci-dessous annonce très certainement une charge sans pareil contre la seule force déstabilisante et régénératrice de nos démocraties.
    Au cas où certains ne l'auraient pas compris, l'Internet est à ce jour le seul espace où les pouvoirs économiques et financiers établis et malfaisants pour le bien être collectif sont remis en cause.
    Sarkozy roulant pour eux, imaginez ce qu'il va essayer de faire...

    Nicolas Sarkozy annonce des Etats généraux pour des médias en difficultés
    http://www.lesechos.fr/info/comm/300267866.htm?xtor=RSS-2059

  12. 12
    Jean-Marc dit:

    Petite video pour illustrer ce que je viens d'écrire.

    Sarkozy y parle de préserver l'indispensable diversité de la presse écrite et des radios pour sauver la démocratie, alors que selon lui l'internet où c'est gratuit menace ce superbe édifice des medias.

    Quel s...p... ce mec...

    http://florencemeichel.blogspot.com/2008/05/pouvoir-presse-internet.html

    A propos Jean-Luc Mélenchon, vous vous réveillez sur le sujet...?

  13. 13
    Max Hauchecorne dit:

    Bonsoir, Le message 11, il faut lire je soutien le mouvement des professeurs et des lycéens, et non (les étudiants et des lycéens)

    cordialement

  14. 14
    Jean-Marc dit:

    Oui Julie, elle marche.

  15. 15
    Max Hauchecorne dit:

    Merci Jean-Marc pour la petite video
    Mais la décence m'interdit de dire ma pensée, à moins que ce soit la trouille ?
    cordialement

  16. 16
    Grands patrons : + 58 % ! dit:

    Les revenus des patrons du CAC 40 ont bondi de 58 % en 2007 !

    Salaire de base : + 5 %.

    Bonus : + 5 %.

    Dividendes : + 52 % !

    Stock-options : + 351 % !

    Pour la première fois, L’Expansion a cumulé le salaire de base, le bonus, le gain encaissé sur les stock-options, les dividendes perçus et même les jetons de présence dans les autres grands conseils d’administration. En bas de cette longue colonne de chiffres, un total record pour les 40 patrons : 161 millions d’euros en 2007, contre 102 millions d’euros en 2006.

    Le gain moyen par tête atteint 4 millions d’euros et provient pour une part des profits réalisés en levant leurs stock-options.

    Les trois premiers du CAC 40 en ont tiré l’essentiel de leurs revenus en 2007 : Pierre Verluca (Vallourec) avec 18 millions d’euros, Gérard Mestrallet (Suez) avec 15 millions d’euros, et Xavier Huillard (Vinci) avec 13 millions d’euros.

    Des gains à faire hurler les salariés à la fiche de paie désespérément stable et au pouvoir d’achat en berne.

    Les patrons eux-mêmes risquent bien d’être embarrassés. A commencer par le premier d’entre eux, Laurence Parisot, qui à chaque excès prêche « la modération ».

    Trouble également probable chez les politiques de tous bords, condamnés à empiler les lois pour encadrer les salaires des patrons, apparemment sans succès.

    http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/les-revenus-des-patrons-du-cac-40-ont-bondi-de-58-pourcent-en-2007_154028.html

  17. 17
    Max Hauchecorne dit:

    Allez, Monsieur le sénateur Jean-Luc Mélenchon réveillez cette gauche muette,
    Nous avons besoin de rêver. Il faut l'union a gauche, mais la vrais gauche, la grosse erreur à eu lieu depuis 81, quand le PS sous prétexte de vote utile au premier tour des élection a fait peur aux électeurs qui ont votés utile, ce qui a eu pour effet d'assécher le PC et les VERTS. Il y-a eu une grosse arnaque de la par du PS et les électeurs du PC et des VERTS n-y-ont plus rien compris!
    Maintenant le PS n'a plus aucune résérve de voix. Faut-il refaire l'union a gauche ? à mon avis oui, mais il ne faux plus duper les électeurs.
    Je me dit que Sarko ce plante ! il-y-aura une dernière chance en 2012 ! Mais attention a cette dernière chance ?
    Voilà je rêve !

  18. 18
    tenshu dit:

    En avant pour l'union de la Gauche!

    Puisse tout les camarade du PS entendre ton appel !

  19. 19
    H2 dit:

    Sarko a dit "Il faut tout mettre à plat pour créer les conditions de la modernité"

    "A plat" : Le Peuple ?

    Pour créer les conditions de la modernité ? C'est qui la modernité ?

    Il en appelle à de fortes concentrations dans la presse... Toujours plus.
    Pour encore nous écraser la gueule ?
    Et après... ?
    Il nous dévisagera ?
    Ne l'envisageons plus !
    Ecrasons l'infâme comme disait l'autre !

  20. 20
    4 Août dit:

    C'est incroyable... Cette fois c'est clair, on a la gauche la plus conne du monde. Et si elle se scinde, elle est morte en 2012, c'est mathématique. Que reste-t-il à faire, à part la révolution ?

  21. 21
    Azale dit:

    Bonjour,

    Je souhaitais réagir sur ce thème important avant qu'il ne soit trop tard. En ce moment j'essaie de suivre avec du mal les différents débats du PS. Ce que je comprends c'est que la politique est devenue une lutte médiatique et non plus une lutte d'idées, les idées viennent avec les sondages finalement. J'ai cependant été agréablement surpris en entendant Jean-Luc Mélenchon et en voyant qu'il restait des idées quelque part et j'en suis rassuré, même si malheureusement ces idées passeraient mieux avec un peu de strass... Il me semble que l'homme devrait être au centre des pré-occupations, or ce que je vois c'est une société devenue une entité supérieure à l'homme, la politique de Sarkozy est une sorte d'hymne à la fourmie, il faut travailler plus, etre plus efficace, plus rentable, pourquoi ? Pour produire avant tout le monde un téléphone portable qui ne pèse que 30g et qui coute encore moins cher ? Je suis relativement jeune, est absolument pour que notre société continue d'évoluer, mais je ne saisi pas en quoi il faut sacrifier sa vie pour une société matérialiste. Loin de moi l'envie de faire de la philosophie de comptoir, mais ce que j'essaie d'exprimer c'est ma frustration devant cette nouvelle politique. J'aime réfléchir, avoir du temps libre pour ne rien faire, pour être avec mes amis, ma famille... Pourquoi cela devient presque une honte ? Je pense justement etre efficace à mon travail grâce à ça. Certes cette politique plait visiblement à beaucoup grâce à ces feux d'artifice et ces débats-arènes, mais si TF1 à le plus de part de marché ce n'est sans doute pas TF1 qui pousse les gens à penser. En bref, j'aimerai sincérement que des gens haut placés ayant des idées, comme vous M. Mélenchon, s'expriment plus fortement, cela devient plus que jamais une nécessité.
    Mais voila que moi aussi je rêve...

  22. 22
    4 Août dit:

    Jean-Luc Mélenchon, on compte sur toi pour faire que le rêve devienne réalité ! Allez, secoue ce parti de m**** libérale qu'est devenu le PS !

  23. 23
    Grands patrons : + 58 % ! dit:

    1. Pierre Verluca, Vallourec : 18,12 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 2312 % par rapport à 2006)

    2. Gérard Mestrallet, Suez : 15,54 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 364 %)

    3. Xavier Huillard, Vinci : 13,10 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 552 %)

    4. Henri Proglio, Veolia Environnement : 7,33 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 207 %)

    5. Henri de Castries, Axa : 5,53 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 22 %)

    6. Jean-Bernard Lévy, Vivendi : 5,42 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 129 %)

    7. Daniel Bouton Société générale : 5,24 millions d’euros gagnés en 2007 (– 52 %)

    8. Jean-Paul Agon, L’Oréal : 5,03 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 27 %)

    9. Martin Bouygues, Bouygues : 4,99 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 69 %) (hors dividendes)

    10. Benoît Potier, Air liquide : 4,37 millions d’euros gagnés en 2007 (+ 52 %)

    http://www.lexpansion.com/economie/actualite-economique/les-revenus-des-patrons-du-cac-40-ont-bondi-de-58-pourcent-en-2007_154028.html

  24. 24
    4 Août dit:

    @ Grands patrons

    Ces gens créent 10% d'inflation dans le commerce des yatchs, falcon, hédiar, porsche cayenne.... Mais que fait Trichet !

    Sinon, t'as pas vu passer "instit" ?

  25. 25
    H2 dit:

    Et Jacques Marseille ? Qui le fluidifie lui ?

  26. 26
    H2 dit:

    Dites moi, je veux bien être plus constructif que les simples mouvements d'humeurs fondés.
    Je donne une dernière fois en lecture ce texte hallucinant paru dans "Marianne" de Mai 2008 et j'aimerais bien avoir votre avis. Je n'en ai pas eu encore.
    Merci de ne pas m'insulter pour avoir rebalançé ce texte une troisième fois - Il en vaut la peine ! C'est à peine croyable cette histoire là !

    ” Article de Thomas Vallières paru dans le journal ” Marianne ” - Mai 2008.

    “Réforme de scrutin : Quand L’UMP justifie l’insurrection ”

    Le calcul est simple : aux dernières élections cantonales, la droite UMP a rassemblé juste un peu plus de 40 % des suffrages, et la gauche presque
    55 %.
    Aujourd’hui les sondages indiquent un rapport de force majorité- opposition d’environ 40 % contre 60 %.

    Alors le clan Sarkozyste a eu une idée : imposer un nouveau mode de scrutin qui permet non seulement de l’emporter à 40 % contre 60 %, non seulement de gagner même si on est battu, mais, en outre, d’emporter une majorité absolue au Parlement même si on est très minoritaire. Comment ? Fastoche !

    On impose un scrutin majoritaire à un tour … le candidat de la droite unie -
    l’ UMP et les groupuscules alliés - obtient, par exemple, 36 %, le PS 35 %, un centre gauche 4 %, le PC, les Verts et l’extrème gauche 11 %, un MoDem d’opposition 9 % … L’opposition est à 59 %, mais le candidat UMP est élu. CQFD. Accessoirement, seuls les PS et les UMP auront des chances d’être élus. Les centristes indépendants, les gaullistes authentiques, les indépendants de gauche, les écolos, les communistes, l’extrême gauche, et également l’extrème droite, seront exclus du jeu.

    Voilà l’arnaque que la majorité est en train de concocter dans la perspective des prochaines élections régionales et législatives qu’elle veut pouvoir gagner, même si elle les perd…

    Pour l’instant, aucun média n’a senti le besoin de monter au créneau. On exige, avec raison, le respect de l’expression des électeurs… au Zimbabwe, on pointe du doigt les manipulations en Russie, mais en France, un projet de truquage pur et simple du scrutin ne fait, pour l’instant, que des vaguelettes.

    Or, en démocratie, pourquoi la rue ne doit pas imposer sa loi ? Parce que les électeurs ont librement la possibilité, en choisissant leurs élus, de faire triompher l’orientation qu’ils veulent majoritairement. Mais, si, grâce à une manipulation adéquate, la minorité parvient à imposer ses exigences et ses diktats, alors la rue est en droit de faire contrepoids. “

  27. 27
    Instit dit:

    Tu es là, 4 Août ?

  28. 28
    H2 dit:

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2005

  29. 29
    singe dit:

    Je viens de recevoir l'hebdo des socialistes avec en dernière page le bulletin de vote concernant la "nouvelle" déclaration de principes et les modifications statutaires, pour le 29 mars.

    Question: La "nouvelle " déclaration de principes tient-elle compte des amendements déposés par les sections et les fédé?

  30. 30
    4 Août dit:

    @ H2

    J'ai lu ce marianne. Il contient plein d'autres abérations sarkosiennes de ce genre. Mais que dire ? Que 53% des Français l'ont voulu?
    Et depuis hier, Sieur président de l'executif peut aller mettre la pression à l'assemblée. Comme les Français de tout le Sarko l'ont voulu.
    Oui, c'est dur...

  31. 31
    Max Hauchecorne dit:

    La vraie gauche du PS vue par un simple adhérent du PC Jean-Luc Mélenchon, Henri Emmanuelli,Martine Aubry
    Les trois mousquetaires de la vraie gauche du PS
    est-ce une erreur ?
    Je m'excuse pour avoir oublier des noms exemple, Besson E, Jacques L, Bernard C, lol

  32. 32
    Instit dit:

    @ 4 Août

    Les élections européennes ont lieu dans un an. On verra bien combien fera la liste UMP... et la liste PS.

  33. 33
    4 Août dit:

    Comme l'a souligné 3 fois H2, ça risque d'être truqué...

    Sinon, content de te revoir ;)

  34. 34
    Instit dit:

    La gauche du PS est peut-être dans ceux qui ont voté NON au traité de Lisbonne le 7 février 2008 :

    25 députés PS : MM. Thierry Carcenac, Marc Dolez, Jean-Pierre Dufau, Jean-Paul Dupré, Christian Eckert, Henri Emmanuelli, Albert Facon, Michel Françaix, Joël Giraud, Christian Hutin, Serge Janquin, Jean-Pierre Kucheida, Patrick Lebreton, Jean Mallot, Mme Marie-Lou Marcel, MM. Gilbert Mathon, Jean Michel, Germinal Peiro, Jean-Claude Perez, Mmes Marie-Line Reynaud, Christiane Taubira, MM. Jacques Valax, Michel Vauzelle, Michel Vergnier et Alain Vidalies.

    22 sénateurs PS : M. Bernard Angels, Mmes Maryse Bergé-Lavigne, Alima Boumediene-Thiery, MM. Michel Charasse, Pierre-Yves Collombat, Roland Courteau, Jean Desessard, Michel Dreyfus-Schmidt, Mme Josette Durrieu, MM. Charles Gautier, Jean-Pierre Godefroy, Mme Annie Jarraud-Vergnolle, M. Alain Journet, Mme Bariza Khiari, MM. André Lejeune, Alain Le Vern, Marc Massion, Jean-Luc Mélenchon, Jean-Pierre Michel, Marcel Rainaud, Robert Tropeano, André Vantomme.

    La gauche du PS est peut-être dans ces noms.

  35. 35
    singe dit:

    Euh, besoin d'un réponse à ma question 31...

    Je me demande si nous ne sommes pas en train de trouver un déni de démocratie au sein du PS,... comme le PS l'a fait en s'abstenant pour la constitution européenne.

  36. 36
    Instit dit:

    @ singe

    Je pense que tu te trompes : le PS ne s'est pas abstenu pour la Constitution européenne.

    Le 7 février 2008, à l'Assemblée Nationale, 121 députés du PS ont voté OUI au traité de Lisbonne.

  37. 37
    4 Août dit:

    Ils y sont certainement. Je remets ici un passage du post de Jean-Luc Mélenchon, qui me semble être LA solution: "Que le souvenir de la division des partisans du non (...) nous serve de leçon.

  38. 38
    singe dit:

    En effet.
    ceci dit, qu'en est-il des éventuels amendements à la nouvelle déclaration de principes du PS?

  39. 39
    Instit dit:

    @ 4 Août

    Nous, ici, en bas, nous attendons que les hommes politiques NONistes et républicains arrêtent la division.

    Nous, ici, en bas, nous attendons que les hommes politiques NONistes et républicains s'unissent pour présenter une seule liste aux élections européennes.

    Nous, ici, en bas, nous attendons que les hommes politiques NONistes et républicains s'unissent pour présenter deux listes GRAND MAXIMUM aux élections européennes.

    Problème : les hommes politiques NONistes et républicains ne veulent pas s'unir. Donc, ils sont bien partis pour prendre une autre branlée aux élections européennes.

  40. 40
    singe dit:

    Il n'y a pas que les élections où se prend une branlée.
    Sur tous les terrains: social, culturel,...

    Problème: dans la rue, il n'y a pas foule pour protester, et surtout pas les jeunes.

    La seule contestation: les pêcheurs (pendant qu'ils font grève, au moins, ils bousillent pas tout le poisson), bientôt les chauffeurs routiers... tu parles d'un anniversaire de mai 68 !

  41. 41
    Max Hauchecorne dit:

    Bonsoir
    Le pire a mon avis qui n'a aucune importance, c'est que le président, qui va avoir le droit de parole a l'assenblée devant les députés,(c'est que pour les députés aucun droit de réponse possible)

  42. 42
    4 Août dit:

    "Fermez vos gueules ou démissionnez !"

  43. 43
    H2 dit:

    Pas ininteressant ce texte de Jean - Claude Michéa (l'empire du moindre mal) mais à l'heure des criminels de guerre comme Georges Bush ou Tony Blair tout cela fait "sourire" maintenant.

    Je rappelle à qui veut bien l'entendre et comme l'a rappelé Edwy Plenel qu'il y a à l'heure actuel plus de 40000 détenus dans les prisons secrêtes de la CIA qui sont emprisonnés, torturés et n'auront jamais aucun jugement. Il n'y aucun chef d'inculpation proprement dit et bien sûr aucun droit à la défense pour eux. A méditer avant de lire l'article.

    Je trouve certains points largement critiquables. Si je vous le livre c'est pour sa conclusion où au terme de détours sinueux en rapport avec son plaidoyer sur un certain libéralisme il finit par lui préferer l'idée cool et première du socialisme, celle (la bonne) qui n'aurait jamais dû sortir de ses gonds. Mais il faut dire que le capitalisme guerrier était passé par là. Ce qui a eu quelques incidences sur la suite avec ses mutations hypernationalistes et fascistes de tous ordres.

    Donc une lecture pour répondre en creux aux interrogations de " Azale " et pour mieux apprécier les jongleries et fausses subtilités à mon avis déjà forts désuètes de M.Delanoé.
    Il me semble que toute cette histoire est déjà largement dernière nous, que face aux menaces qui se font jour, s'amuser à faire exploser les tabous d'un autre âge ne saurait nous aider à apprehender ce qui vient vers nous et vient promptement commander notre action. Individuelle et collective.

    Bonne lecture :

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1984

  44. 44
    4 Août dit:

    @ Instit

    Tout le monde gronde face à des situations paradoxales créées par Bruxelles. Pourtant, tout le monde vote pour des pourris qui entérinent Bruxelles (et Lisbonne bien sûr). Que faire ?

  45. 45
    jennifer dit:

    Bien que n'étant pas au PS j'aime votre appel Jean-Luc Mélenchon et je le fais circuler (parmi d'autres qui ne sont pas du PS non plus)

  46. 46
    H2 dit:

    Mais que fait Philippe Val ? Il ne réagit pas ?

    faites gaffe avec les kinder en forme d'oeuf, vous risquez d'aller tout droit en prison maintenant ! C'est tout un pan de l'art contemporain qui s'écroule.

    Tee shirt de lèse -majesté et autre objets contondants :

    http://www.bakchich.info/article3904.html

  47. 47
    babar dit:

    Une petite analyse politique de la part d'un jeune plein d'espoir mais en manque d'optimiste :

    Souvent sur ce blog je vois des gens appeler Jean-Luc Mélenchon à sortir du PS. Je vous invite tous à réfléchir sur ce point : partir oui, mais pour aller où ?

    Créer un n-ième partie de la gauche ? ce serait assez paradoxal pour quelqu'un qui se veut un rassembleur ? rejoindre le PC ? ce serait sortir d'un marasme pour aller dans un autre, car le PC, même si on en parle beaucoup moins, est pas chahuté aussi, surtout après le score des présidentiel (même si on pourrait l'expliquer par le vote "utile"). D'autant plus que, qu'on le veuille ou non, que ça soit justifier ou non, le communiste renvoie dans l'imaginaire au stalinisme (ce n'est d'ailleurs pas anodin si le nouveau parti de besancenot ne comporte pas ce mot).

    Sortir du PS aujourd'hui, même si cela pourrait être vu comme un baroud d'honneur, a de forte chance de finir en "suicide" politique.

    Alors c'est sur, on peut envier la situation allemande avec le Die Linke, mais la situation n'est pas transposable. La bas, la gauche gouvernait au côté de la droite, la gauche ne représentait donc plus, dans l'imaginaire et dans l'interprétation politique, l'opposition. Il y avait donc un manque dans lequel Lafontaine et Co ont pu s'affirmer.

    Heureusement ou malheureusement, ce n'est pas encore le cas en France (malgré les transfuges) car, même si les têtes les plus en vues du PS (ségo, delanoé et à plus forte raison Manuel Valls) sont sur un fond idéologique assez proche du centre voire de la droite, ce n'est pas assumé, et le courant majoritaire du PS incarne toujours l'opposition.

    D'autant plus que énormément de forces vives sont en mouvement à gauche du PS, et ce serait une erreur d'agir sans en tenir compte. Alors bien sur une question se pose : que faire ?

    Et bien il faut tenir la tranchée, attendre les congrès du PS et du PC. Une désunion de la gauche du PS peut lui causer sa perte et ancrer la doctrine social-démocrate comme idéologie du socialisme à la française (notamment par la perte de siège au BN et, d'une manière plus générale, d'une légitimité). Un communautarisme du PC peut empecher une union de la gauche républicaine, car qu'on le veuille ou non, le PC est la principale fondation sur laquelle devra s'appuyée une nouvelle force d'union de la gauche par opposition à la tendance majoritaire du PS.

    Malheureusement, l'avenir n'est plus entre les mains d'un Jean-Luc Mélenchon ou de n'importe qui d'autre, il est entre les mains des militants socialistes et communistes...

    PS : si au final il doit y avoir baroud d'honneur pour un vrai socialisme républicain, j'en serais ;)

  48. 48
    babar dit:

    Houla, quelques problèmes d'othographe dans mon dernier post (il est tard), mais j'ai l'habitude de relire et de corriger après, ce qu'on ne peut pas faire sur un blog (contrairement à un forum)

  49. 49
    Lilian dit:

    Fils et petit fils de syndicaliste wallon, je reconnais à Monsieur Mélenchon bien du courage, mais je pense que l'approche idéologique n'a plus vraiment de sens, sinon de division sur les questions essentielles dans l'analyse !

    Comment ne pas hésiter entre les larmes et le fou rire quand on sait que la famille socialiste était la première force politique au moment du Traité de Maastricht et que là où son "chef de file symbolique" Delors invitait les opposants à se taire et les jugeait indigne de faire de la politique, le Nobel Allais, ayant pourtant participé à tous les forums de réflexion des néolibéraux, rejetait le Traité en le taxant de "chienlit laisser-fairiste faisant le jeu des multinationales". Le Nobel en question a réédité ses attaques au moment du Traité Constitutionnel et n'avait plus le droit de s'exprimer que dans les pages de... l'Humanité... créé par Jaurès...

    Comme je viens d'un pays de cocagne appelé Belgique qui se déconstruit depuis 40 ans à mesure que l'Europe technocratique et financière se construit, j'en ai fini et littéralement soupé de toutes les couillonnades débitées depuis 15 ans par la gauche bobo et caviar et n'aspire plus qu'à une seule chose, la création d'un grand parti républicain fédérant les républicains socialistes, chevènementistes et le mouvement DLR de Dupont-Aignan... C'est en créant une sorte de MODEM républicain du NON à l'Europe affairiste qu'il y aura peut-être un espoir de résistance solide. La gauche altermondialiste se perde dans des stratégies qui rappellent celles de la gauche utopique pré-marxiste. La dialectique essentielle sur le plan macro-économique n'est plus entre la gauche et la droite, mais entre républicains et européistes bigots, entre l'Etat-nation et son identité sociale/ son économie réelle et une Europe par trop centralisée qui ressemble de plus en plus à une URSS à la sauce financière où le phénomène oligarchique devient de plus en plus incontrôlable ! Sorry, mais si j'étais français, j'arrêterais de tout idéologiser. Même le libéral Aron considérait que l'Europe de De Gaulle était en définitive plus réaliste que celle de Monnet parce qu'il ne pensait pas que les Français pourraient se débarasser de 1000 ans d'histoire et d'un universalisme qui a tant fait battre le coeur de résistants de par le monde ! Les Français ne savent pas ce que c'est de vivre dans un pays imaginaire et mourant comme la Belgique ! S'ils le savaient, ils auraient un peu plus d'amour de leur République en des temps qui ressemblent tous les jours un peu plus à ceux de l'Ancien Régime... Vive Marianne !

  50. 50
    regis dit:

    Désolé mais en retard d'un article, je reprends mon post précédent.
    « on a vite compris l’essentiel : la gauche de base se sent politiquement abandonnée. Elle l’est. Elle pourrait bien l’être davantage encore bientôt. »
    Cette déconnexion entre le peuple et la gauche, ne date pas d’aujourd’hui, le score de Jospin à l’élection présidentielle, le détournement par Sarkozy d’une partie du vote populaire à son profit et la permanence de l’abstention des quartiers ouvriers en témoignent.
    Avec le PS, comme avec Sarkozy, chaque nouvelle étape ferait presque regretter la précédente. Et le signal qu’envoient les responsables du PS est là pour marteler qu’ « il n’y a pas d’autre alternative ».
    Chacun sait que si, actuellement, la « gauche » revenait au pouvoir, elle ne reviendrait pas sur les mesures prises par la droite sauf, peut être, à la marge.
    Vous n’êtes pas de ce camp là.
    Plus le temps passe, plus vous êtes amené à combattre autant vos « amis » (TCE, loi sur le contrat de travail, Charte des langues régionales, dernièrement, et j’en oublie) que vos ennemis.
    Royal, Delanoë et tutti quanti déclarent la guerre ouverte au socialisme. Vous avez choisi de vous battre. Fort bien, mais qui peut parier sur votre succès ? N’oubliez pas : « la gauche de base se sent politiquement abandonnée. ». Je ne suis pas sûr qu’elle se sente concernée par une bataille au sommet du PS.
    Vous aussi, ne désespérez pas Billancourt, il y a urgence sociale.
    Lilian, vous avez raison sur bien des points le traité de Maastricht voulu par la 2ième gauche de Delors est une catastrophe, un carcan pour les politiques sociales mais je vous invite aussi à consulter le traité de Rome qui met en exergue la fameuse concurrence appliquée aussi aux services dits d'interêt général qui, dans ce cadre, ne peuvent que perdre leur vocation.

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1112 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive