14jan 15

Je voudrais résumer ma façon d’analyser et de proposer dans le moment. Elle n’a rien à voir avec la vision politicienne de « l’union nationale », nouvelle case dans laquelle des commentateurs sans imagination ni vergogne veulent à tout prix faire rentrer tout le monde. Pour être embrigadés il suffit de refuser de répondre à une incitation à entrer en polémique avec Hollande ou Valls dans un moment comme celui que nous vivons. Pour moi, l’acteur principal du moment, qui a été « à la hauteur de la situation », c’est le peuple ! Son mouvement spontané n’est récupérable par personne ! Mieux : son indépendance est la garantie de sa force et de son unité sur le contenu exigeant qu’il a imposé dans la rue.

Dans quelques jours, on pourra de nouveau parler librement sans crainte de la provocation médiatique. On pourra dire ce que l’on a pensé du traitement médiatique des évènements que nous venons de vivre. Et notamment, à certains moments cruciaux, par des chaînes d’information en continu, par les commentateurs comme par la palanquée d’experts plus que discutables qui ont prêché la guerre sainte de « l’Occident » contre la guerre sainte des fanatiques religieux. Sans oublier ce chef d’État étranger venu diviser les Français en suggérant à certains d’entre eux de fuir leur patrie. Laissons de côté, une nouvelle fois, pour l’instant. Mais non sans rappeler à ceux qui ont oublié d’en parler ces jours-ci que contrairement à ce que dit Manuel Valls, sans qu’aucun média ne le corrige, le délit de blasphème existe en France du fait du Concordat. C’est même au nom de cette possibilité qu’une plainte fut déposée contre « Charlie » ! Or, pendant la campagne présidentielle et ensuite, Hollande et le PS voulaient mettre ce Concordat dans la Constitution avec le soutien enthousiaste d’un front uni d’élus de droite et du PS des départements concordataires. Je raconte tout cela pour rafraîchir les mémoires. Et bien sûr, on peut penser que quelques esprits critiques médiatiques s’y intéresseront. Une nouvelle fois, amis journalistes : servez-vous de ce travail de mémoire ne serait-ce que pour faire une pause dans les « te deum » d’unanimisme politique actuel. 

Mon angle sur le moment est celui d’un combat civique. Les assassins avaient des buts politiques. C’est eux qu’il faut mettre en échec. La réplique doit donc être politique. C’est-à-dire qu’il faut renforcer les anticorps républicains au fanatisme religieux. Notamment en renforçant l’attachement inconditionnel à la liberté d’expression telle que définie par la Déclaration des Droits de l’Homme (avec pour seule limite celle que fixe la loi). Comment ? Certainement pas en s’abandonnant aux surenchères sécuritaires qui n’ont en vérité aucune efficacité pratique. Ce qui compte, c’est de vider l’eau du bocal où peuvent prospérer les fanatiques. Il faut faire de la politique. Il faut compter sur la société, sur le peuple, pour trouver la riposte. C’est très concret. Et cela concerne le projet de sixième République. Quelques exemples.

Sécuritaire ou républicain ? Voici comment j’ai répondu à la question que me posait le site de « Marianne » pour décrire la différence d’approche qui me sépare des soi-disant « sécuritaire ». Question : « Depuis l’attentat meurtrier contre Charlie Hebdo et les prises d’otages qui ont fait quatre morts, la classe politique est tentée par un renforcement de l’appareil anti-terroriste français. Mais à l’heure actuelle, un « Patriot act » à la française est-il la seule réponse et même la bonne réponse ? » Ma réponse : « Le « Patriot Act » ? Ceux qui en parlent savent-ils ce que c’est ? Juste une loi de réduction des libertés qui, comme toutes les lois d’exception, ne marche pas. Mais elle légalise la torture ! C’est cher payer le délire sécuritaire. Stop à la surenchère ! Depuis 2001, on a eu huit lois contre le terrorisme, sans y inclure les lois sur la délinquance et le crime en bandes organisées ! Quand en fait-on le bilan ? La discussion doit aussi être technique. Qu’a-t-il manqué pour empêcher les crimes qui viennent d’avoir lieu ? Je suis pour des mesures efficaces. Mais pas pour les coups de menton et la récupération. Ras-le-bol de cette façon de faire de la politique : de la com’, portée par des gens qui se fichent des conséquences des mots qu’ils emploient. Le bon angle selon moi est de renforcer les anticorps de la société elle-même face aux terreaux fondamentalistes. Plus la société est républicaine plus les criminels sont isolés. Et alors leur défaite est assurée. » Je m’inscris ainsi dans le sens de la réplique de Fabian Stang, maire d'Oslo, après la tuerie de l'Île Ostøya perpétrée par le néo-nazi Anders Breivik en 2011 : « Nous allons punir le coupable. La punition, ce sera plus de générosité, plus de tolérance, plus de démocratie ». Je me rattache à l’affirmation de Benjamin Franklin : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux. »

Cette vidéo a été consultée 29 415 fois

Comment faire pour stimuler les anticorps républicains de la société face aux fanatiques ? Exemple de mesure concrète : défendre la presse d’opinion. Notamment en la subventionnant davantage que la presse de divertissement. Est-il normal que « Le Monde diplomatique » reçoive moins qu’un journal de programme télé ? Est-il normal que « l’Humanité » reçoive si peu par rapport à des journaux qui ne prennent aucun des risques du combat d’idées ? Cela ne concerne pas que l’intervention publique. Chacun d’entre nous doit se rappeler que la meilleure façon de faire vivre la presse d’opinion c’est de l’acheter. C’est pourquoi le mouvement qui porte à acheter le numéro de Charlie qui vient de paraître est une réaction extraordinairement politique ! Autre exemple : faire comprendre le sens de la laïcité comme garantie fondamentale de la paix civile et non comme une « opinion » moquée sous les traits du « laïcard ». N’avions-nous pas raison de demander que le délit de blasphème soit supprimé partout où il existe en France et en Europe ?

Le délit de blasphème existe en France ! Je dois donc le rappeler à Manuel Valls qui a dit le contraire sans être corrigé ? Le délit de blasphème existe en France dans les départements où s’applique le Concordat ! Dois-je rappeler que François Hollande a prétendu pendant la campagne présidentielle inclure le Concordat dans la Constitution ? Ce fut même l’objet d’une lettre de François Hollande aux représentants des cultes reconnus d’Alsace-Moselle, le 13 février 2012 : « Le maintien du Concordat doit être abordé avec respect et compréhension de ce que fut l'histoire de ce territoire français ». Pour ce faire, il indiquait vouloir insérer à l'article 1er de la Constitution un deuxième alinéa ainsi rédigé: « La République assure la liberté de conscience, garantit le libre exercice des cultes et respecte la séparation des églises et de l'État, conformément au titre premier de la loi de 1905, sous réserve des règles particulières applicables en Alsace-Moselle ». Sous réserve… Dans sa lettre, il est très précis sur le sens de cette réserve : « Bien loin de porter atteinte aux règles qui régissent, de façon particulière, les relations entre l'État et les cultes concordataires en Alsace-Moselle, elles seront au contraire confortées dans leur spécificité, en se voyant reconnues au niveau constitutionnel ». Ignorait-il que le délit de blasphème est dans le Concordat ? C’est impossible pour un adhérent du PS ! Rappelons comment le maire socialiste de Strasbourg s’en était pris à notre demande et comment il avait proclamé son attachement au Concordat après l’assertion du candidat Hollande !

Je l’avais dénoncé dans l’indifférence moqueuse des « observateurs » de la campagne. Révélation : c’est la seule garantie que j’ai demandé au téléphone à François Hollande au moment où j’appelai à voter pour lui : pas de Concordat dans la Constitution et pas le contrat au-dessus de la loi comme il l’avait annoncé dans des tribunes de presse passées inaperçues. Il m’avait répondu après un silence : « cela, on ne le fera pas ». A présent, les religieux d’Alsace-Moselle, départements où s’applique le Concordat qu’il faudrait abroger entièrement, viennent eux-mêmes de demander l’abolition du délit de blasphème ! Pourtant, comme nous avons été brocardés quand nous avions proposé cette idée dans le projet de loi laïque déposé par les parlementaires du Parti de Gauche ! Ne devrait-on pas en faire une revendication européenne quand ce délit de blasphème existe dans le droit de l’Allemagne, l’Italie, l’Irlande et combien d’autres ?

Impliquer le peuple dans la défense des libertés fondamentales et de la protection du territoire national est le meilleur stimulus des anticorps républicain. Un exemple ? Dans son livre sur la sur la lutte contre la délinquance, mon camarade François Delapierre reprenait l’idée d’une conscription mixte vouée à cette tâche. Cette méthode, c’est le contraire du « Patriot Act », loi de réduction des libertés légalisant, entre autre, la torture. La surenchère sécuritaire n’a pas d’autre sens que d’être surtout de l’opportunisme du coup de menton qui donne à celui qui pérore le beau masque de l’autorité a peu de frais. En France, huit lois contre le terrorisme ont été adoptées depuis 2001. Et déjà deux lois antiterroristes sous le quinquennat de Hollande. La dernière a moins de 3 mois puisqu’elle a été votée le 4 novembre 2014 ! Peut-on nous dire quel bilan a été tiré de ces lois ? Non, personne n’a fait cette évaluation ! Peut-on nous dire pourquoi des « propositions » sécuritaires nouvelles sont faites contre le danger des fanatiques religieux alors que deux commissions d’enquête parlementaires sont déjà au travail sur le sujet ?

Pour moi, la solution c’est toujours l’intervention populaire. C’est pourquoi je crois que la revendication d’une nouvelle république, la 6ème, rétablissant la souveraineté populaire dans tous les domaines, y compris celui de la sureté intérieure, est une revendication en plein dans le besoin du moment. J’ai bien remarqué que spontanément la discussion a commencé à propos de ces thèmes sur la plateforme de débat de M6R.FR qu’est « Nous Le Peuple ». Je vous donne donc rendez-vous sur le site M6R.FR pour discuter ces propositions.


158 commentaires à “Le délit de blasphème existe en France. Hollande voulait même le mettre dans la Constitution avec le Concordat qui le contient !”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    beren57 dit:

    Je vous rassure au moins concernant le délit de blasphème : les représentants du culte d'Alsace-Moselle faisaient la demande officielle d'abroger cette loi obsolète avant même les évènements de ces derniers jours.

  2. 2
    Jonathan L. dit:

    Quel plaisir de vous relire. Vive la 6ème universaliste !

  3. 3
    naif dit:

    @beren57
    Votre annonce est éventée. Lisez le billet dans sa totalité, JL Mélenchon écrit "A présent, les religieux d’Alsace-Moselle, départements où s’applique le Concordat qu’il faudrait abroger entièrement, viennent eux-mêmes de demander l’abolition du délit de blasphème ! Pourtant, comme nous avons été brocardés quand nous avions proposé cette idée"

  4. 4
    PIETRON dit:

    Il semble que l'air du temps ne soit plus à la disparition du capitalisme terreau des misères conjuguant survies et déculturation organisée. C'est pourtant bien sur ce terreau, quoi qu'en disent ses valets multiples, que s'érige historiquement l'obscurantisme édifié en perspective de vie et de mort. L'union nationale, habile stratégie transformée en "concorde mondiale" de la finance (le rassemblement parisien l'a démontré, qui regroupait, en tête, tout ce que compte de filous politiques et de faschos, la planète fric), est une imposture. Y compris Gattaz y est allé de son couplet sur la "liberté d'expression", avidement mise en cause dans les entreprises françaises (par centaines, des syndicalistes combatifs sont virés chaque année des boites).
    Au delà de "propositions anticapitalistes", il faut être clair. Il faut que ce système disparaisse pour qu'apparaisse une collaboration égalitaire entre les peuples. A défaut, la stratégie politico religieuse trouvera toujours du grain à moudre dans la misère des peuples.

  5. 5
    zephyrin dit:

    Je ne pense qu'un surplus de subventions puisse enrayer la fuite des lecteurs de la presse d'opinion. Si les gens ne lisent plus ces quotidiens et hebdomadaires, c'est peut-être sans doute qu'ils ne s'y retrouvent pas ou se sont tourner vers d'autres médiums pour les informer.
    Vous proposez "la laïcité comme garantie fondamentale de la paix civile", on ne peux qu'acquiescer, mais de quelle laïcité parlez-vous, celle qui interdit les crèches et énerve une bonne partie des Français ou celle qui permet l'expression du religieux dans l'espace public ?

  6. 6
    jean ai marre dit:

    Sois sans crainte, nous ne rentrerons pas dans cette "union nationale". A l'aide des médias, ils entretiennent cet amalgame entre l "Union Nationale" et l'"Union Républicaine ". Faut il souligner la différence de taille ? Union nationale, c'est la défense de la patrie, de la nation, et là Marine Le Pen peut avoir sa place, tout comme les représentants d'Etats peut recommandables qui ont défilé avec Hollande dimanche.
    L'"Union Républicaine" c'est la défense des valeurs de la République. C'est la défense des valeurs de la République, de la Liberté, de l'Egalité et de la Fraternité. C'est autour de cette union que le peuple s'est rassemblé. C'est bien de la défense des valeurs de la Liberté que s'inscrit " Je suis Charlie". Mais qu'ils ne se figurent pas qu'a la défense de la presse, nous allons défendre les groupes, Hersant, Lagardère et autres ! Dans notre histoire nous avons connu des moments « d’union nationale » qui n’ont jamais résisté aux appétits du capitalisme. Ces périodes ont été des périodes de désarmement politique. Elles ont été l’occasion de faire le lit à des politiques de...

  7. 7
    chan dit:

    En assassinant des journalistes et des citoyens de confession juive, les fanatiques ont bafoué deux valeurs sacrées de la république, la liberté et la fraternité. Mais l'égalité, ce sont nos gouvernants au service des marchés financiers,
    (Mon ennemi la Finance...) qui l'assassinent. Ces trois valeurs doivent être défendues ensemble contre l'obscurantisme et le capitalisme des "eaux glacées du calcul égoïste" et du traité atlantique.

  8. 8
    Nicks dit:

    @Zephyrin
    La laïcité proscrit le religieux de l'espace public et du débat politique. Elle l'autorise parfaitement dans la sphère religieuse (les lieux de cultes) et l'espace privé. C'est clair comme ça ?

  9. 9
    Genialle dit:

    Définition claire de la laïcité : "Conception et organisation de la société fondée sur la séparation de l'Église et de l'État et qui exclut les Églises de l'exercice de tout pouvoir politique ou administratif, et, en particulier, de l'organisation de l'enseignement. (Le principe de la laïcité de l'État est posé par l'article 1er de la Constitution française de 1958.)"
    Sommes nous vraiment un pays laïque ? Non ! En France avons nous un seul et unique enseignement ? Voila. Le reste est tragique et personne n'a été a la hauteur pour répondre a cela. Vous avez "encore" laissé un boulevard au FN. Désolant.

  10. 10
    AMMAR dit:

    Bonjour
    Oui il faut défendre la laïcité et réaffirmer la séparation de l'Eglise et de l'Etat, quand je parle d'Eglise, c'est pas forcement la religion catholique.
    Ce dimanche (sauf la belle brochette de tyrans et de libéraux) quelle belle mobilisation du peuple. Mais gâcher par les dernières images de Holland, Valls etc. se rendant à la grande synagogue de Paris alors que l'ensemble du peuple Français se mobilisait pour la laïcité. Oui il faut maintenant que nos dirigeants arrêtent d'aller dans les lieux de culte a titre public. Autre exemple d'anti laïcité avec l'envoi de Ségolène Royal a Jérusalem alors qu'aucun membre du gouvernement a l'enterrement du musulman. Enfin je voudrais que ces "journalistes" posent cette question et enquêtent sur ce sujet : qui finance tous ca ? Et on s apercevra que ceux qui financent tous ça, l'occident leur fait des beaux cadeaux. Donc, Messieurs arrêtez votre hypocrisie, car si vous voulez arrêtez ces extrémistes c'est pas en envoyant des hommes se faire tuer mais plutôt en gelant leur avoir. Je ne donne pas de noms de pays pour éviter la diffamation.

  11. 11
    Poncet dit:

    "Les assassins avaient des buts politiques." : C'est une évidence (pour qui fait un peu de politique).
    "C’est eux qu’il faut mettre en échec. La réplique doit donc être politique." : toujours d'accord.
    "C’est-à-dire qu’il faut renforcer les anticorps républicains au fanatisme religieux." : Est-ce vraiment là le problème ? Il ne m'a pas semblé que le commando paramilitaire qui a assassiné brutalement nos amis de Charlie Hebdo était mû par un sentiment religieux. Par le racisme, c'est possible et même vraisemblable, vu l'acte totalement gratuit en l'occurrence commis sur le policier Ahmed Merabet. Quoiqu'incompatible avec le "racisme anti...
    Admettons toutefois que ces gens soient réellement, comme on l'a dit, les frères Kouachi. Qu'avait de religieux celui qui, au Yémen, aurait appris à combattre... contre des sunnites ? Et celui dont la formation "religieuse" aurait été dispensée par un certain "émir" Farid Benyettou. A ce qu'on peut lire sur les frères Kouachi, ils étaient animés par des complexes plus qu'autre chose. Mais, si l'on veut absolument expliquer les choses par l'idéologie, le fanatisme des assassins était guerrier,...

  12. 12
    educpop dit:

    En 1914 la propagande officielle est parvenue à transformer le patriotisme de la classe ouvrière en nationalisme et il y a eu la guerre. En 2015, elle cherche à transformer l'élan républicain en élan sécuritaire, c'est un processus similaire et la guerre n'est peut-être pas loin.
    En ce qui concerne le petit nombre de soi-disant fous de dieu qui menaceraient la patrie de l'intérieur, ils ont un point commun pour le coup avec un nombre considérables de gens qui regardent les films américains. Dans ces derniers, on voit des équipes investir efficacement des immeubles, abattant différents personnels rencontrés comme des quilles, éliminant les services de sécurité comme des baudruches, pour arriver dans une pièce où un ennemi de caste complote contre leurs frères. Alors il tuent cet ennemi haï, mais parfois des policiers masqué arrivent à les abattre au dernier moment. C'est ce scénario qui s'est déroulé le 7 janvier. Par exemple, quel CSA voulons nous pour la 6ème république ?

  13. 13
    Dom dit:

    S'il faut choisir un slogan je préfère: "Je suis la République". Je suis la République comme constitutif de celle-ci.

  14. 14
    Luluc dit:

    Les modes se suivent et se ressemblent. Après la java bleu (marine), la valls brune. Vous l'entendez la petite musique ?

  15. 15
    Denis F dit:

    Je fais parti de ceux qui ont refusé de s'exprimer depuis le 7 janvier, ce jour d'horreur absolue avait déjà des précédents aussi horribles à travers l'Europe, que ce soit à Madrid à Londres ou ailleurs. La réaction populaire est belle et grande, elle a été démultiplié par les médias aux ordres, afin d'une récupération politique scélérate, encore une fois, nous nous apercevons qu'ils le sont quasiment tous.
    Après cette très belle est forte conférence, je suis plus que jamais Mélenchoniste, mais ne serait jamais jacobin. Pourquoi cela, parce que le peuple français est multiple comme tu le dis si bien Jean-luc, et que personnellement je veillerais à ce que tous les Français, je dis bien tous les Français, de toutes les provinces et régions de France, de toutes origines et de toutes religions aient la parole et la totale liberté de leur vie, de leur avenir et de leur décision locale. La République est une et indivisible, tout comme l'est le peuple, c'est donc pour cela que je suis absolument adversaire du "jacobinisme" centralisateur s'il est entendu dans ce sens, si ce n'est pas le cas … Alors nous sommes bien d'accord !

  16. 16
    marj dit:

    D'accord avec Ammar @10 et Educpop@12, les journalistes de Charlie Hebdo étaient des humanistes, libertaires, symboles de la liberté de penser, gens de gauche dont certains ont soutenu le Front de gauche. Ils ont été la cible politique de terroristes fondamentalistes par l'intermédiaire de deux paumés (pas de famille, foyers, délinquance, prison) embrigadés et bras armés comme d'autres en d'autres temps. Mais l'origine des organisations terroristes et leurs financements remontent jusqu'aux pays qui ont pignon sur rue et sont nos alliés.
    J-L Mélenchon a raison de souligner que la récupération politique de ceux là mêmes qui entretiennent les terreaux du communautarisme et du terrorisme en détruisant des pays, en laissant s'installer la misère et les injustices, attisant les divisions, et allant même jusqu'à soutenir les organisations, cette récupération est insuportable. Voir Netanyahu, Orban ou des représentants Turcs, d'Arabie Saoudite et toutes ces grandes démocraties, sans oublier les dirigeants européens responsables de la montées des replis identitaires partout en Europe, voir tous ces gens prétendre défendre la liberté d'expression, non merci !

  17. 17
    Nicolas.B dit:

    Difficile de trouver les mots pour décrire l'émotion et la colère ressentis depuis ce 7 janvier. Trop difficile de maîtriser les mots qui me venaient et viennent encore à l'esprit. Formidable sursaut du peuple dont certains affirmaient qu'il n'existait pas. Charlie hebdo m'amusait mais ne m'intéressait pas, je l'achèterais par solidarité, pour montrer mon attachement aux valeurs de la république, pour soutenir les familles et proches qui souffrent encore, pour affirmer que Liberté, Egalité et Fraternité sont les trois piliers de notre république, la laïcité devrait en être le quatrième car pour certains cela ne leur semble pas une évidence. Je l'achèterais comme beaucoup de citoyen sans pour refuser ces lois d'exceptions, pour dire non à ces incendiaires, ces pompiers pyromanes, ces semeurs de haine et de malheurs. Les lois de la républiques sont suffisantes, la réponse ne peut pas être qu'autoritaire et répressive, je n'aurais pas applaudi à cette façon de faire des lois sous couvert de l'émotion. Vous l'avez si bien dit, merci pour cette conférence, pour l'attitude du PG, la distance, la retenue de nos camarades, je suis Charlie, mais aussi Rémi que je n'oublie pas.

  18. 18
    Titoune dit:

    Comme c'est bon d'entendre et de lire quelqu'un qui exprime nos propres pensées réflexions analyses, comme c'est bon de ne plus se savoir seul avec cette vision de la politique, depuis ce jour maudit ceux qui sont devenus Charlie s'expriment sur Face, beaucoup ne sont pas des familiers de la politique, ils ont réagi cependant pour la liberté d'expression pour la défense de notre République, alors que l'on croyait les Français endormis, ce magnifique réveil est enthousiasmant, il serait bien d'entendre et de lire ce qui se dit, la conscience politique n'est pas innée, les lacunes sont considérables et s'ajoute à cela le dégoût de ceux qui sont aux affaires depuis trop longtemps, je suis persuadée que vous êtes la seule personne capable de donner goût au peuple pour la politique et peu importe leur tendance ou inclinaison, la VIème République devrait s'imposer comme une évidence, nous n'avons rien de mieux pour relever les défis de tous ordres, plus rien d'autre ne devrait avoir d'importance que cette VIème République, maintenant il reste 2 ans pour convaincre, merci d'être aussi jeune à l'écoute de notre époque. Vous êtes le meilleur homme politique de...

  19. 19
    RV dit:

    Comment se fait il qu'en France, un président de la République (ou n'importe quel membre du gouvernement, ou n'importe quel élu) et ce n'est pas le premier, assiste en tant que chef de l'Etat à une cérémonie religieuse ? Cet acte ne serait-il pas anticonstitutionnel ? Dans l'affirmative comment mettre fin à ces agissements ?

  20. 20
    rage au coeur dit:

    Pour ma part depuis cette "ola" de "Je suis Charlie", je suis mal à l'aise. J'ai eu l'impression que cette union compassionnelle était un simple coconage face à la peur, une illusion groupale de repli et non d'ouverture comme l'illusion groupale de 68 l'avait été. A la Bastille dimanche j'ai eu ce sentiment d'un anti esprit de 68, symbolisé par l'applaudissement des CRS versus CRS=SS. J'ai halluciné ! J'espère que je me trompe et que cette identification "Je suis Charlie" n'en restera pas à un stade "archaïque"! En écoutant la conférence de Jean Luc, il m'a un peu convaincu que la fraternité contre la guerre c'était pas du simple bisounours.

  21. 21
    JLB dit:

    Attention division chez nous.
    Dites, dites Jean-Luc et tous, vous avez remarqué n'est-ce pas ? Vous avez remarqué que la jeunesse comme une proportion augmentant de notre gauche "n'est pas Charlie" ? Vous l'avez perçu n'est-ce pas ? Vous avez bien vu pourquoi ? Vous avez-vu les limites d'une liberté d'expression lorsqu'elle prospère racoleusement sur l'insulte et l'humiliation envers d'une population déjà opprimée ? Ou fini cette liberté et où commence l'antisémitisme ou l'islamophobie ? Savez-vous le dire ? Doit-on se rappeler que Siné a bien été viré, lui, pour un dessin antisémite (en effet). Alors que l'islamophobie... c'est open bar maintenant ? Notre laïcité est-elle devenue de l'ati-clérucalisme islamophobe ?
    Attention, le FdG va même perdre la jeunesse, les quartier, et une moitié de la gauche. Attention. Je suis laïque et de gauche. Je ne serai jamais "Charlie".

  22. 22
    JODEGONDE dit:

    Ne pas confondre mobilisation pour la démocratie et mobilisation pour la politique. Nous sommes en présence d'un sursaut de citoyenneté pour une cause ultra démocratique: la liberté d'expression. Le peuple s'est défoulé sagement dans la rue dans une communion citoyenne comme jamais il lui a été donné de le faire. On sent dans cette démarche toutes les frustrations de notre société civile gouvernée depuis des années par des monarques menteurs et corrompus par les pouvoirs de la finance. Le citoyen n'a que son petit bulletin de vote pour exercer un contre pouvoir qui ne vient jamais. La constitution ayant été écrite par les hommes au pouvoir donc pas pour satisfaire l'intérêt général. Ce processus a jeté les déçus de cette politique dans les rangs des abstentionnistes ou des extrémistes. La mobilisation citoyenne spontanée pour la politique ne va pas se produire tout de suite. Il faudra que la classe politique se réconcilie avec le peuple par des exemples de démocratie et de solidarité avec celui-ci.
    Exemples, réduction du train de vie de l'état: non cumul des mandats, salaires indécents, retraites dorées... etc. Collecter l'argent où il est, taxation des...

  23. 23
    Sam Larnax dit:

    Les terroristes de Charlie sont français. Comment en sont ils arrivés là? Ce sont des assassins sans commanditaires. Mais nous savons tous d'où ils viennent. Nous savons tout sur leur passé, leur jeunesse, leur déséquilibre, leur histoire. Nous savons tous d'où vient leur haine. Nous savons tous comment et pourquoi ils ont basculé dans l'horreur.
    Mais alors, quelle est la réponse? La violence, la répression à outrance ? Ou l'éducation? C'est à dire la prise en compte du problème des banlieues. La prise en compte du malheur des ces enfants, ces jeunes en détresse, habitant des ghettos infâmes, sans avenir, sans perspective, et qui ne demande qu'une chose, retrouver une famille, un groupe qui les prenne en compte, qui leur propose une solution à leur mal-être. Même si cette solution est le meurtre, la haine, ils trouvent en leur mentor une source de réconfort, un but à leur vie, même si celui-ci est cauchemardesque.
    Je pense qu'avant de s'unir pour la république, la laïcité, la démocratie, il faut s'unir pour résoudre ce problème, spécifiquement. Soigner cette misère dont tout le monde se fout. Et là, l'attirance des jeunes pour ces idées et ces actes innommables.

  24. 24
    Bruno.ballester dit:

    L'on pourrait manifester nous le FdG, pour demander plus de visibilité, au moins sur les médias publics. Liberté d'expression, oui, mais encore faut-il avoir la possibilité de s'exprimer.

  25. 25
    Sophie Clerc dit:

    Je trouve fascinante cette définition, issue de la Révolution, que rappelle J-L Mélenchon, d'un terrain de jeu neutre par rapport aux considérations et exigences des multiples athéismes et religions - ce terrain de jeu laïque suffisamment vierge pour que chacun puisse s'y placer sans se sentir tenu d'emblée d'imposer ses convictions ni de combattre le voisin. Les Révolutionnaires ont fait preuve d'une immense intelligence. Le plan de jeu étant arrêté, reste aujourd'hui, toute la question est là, à rendre immédiatement désirables des objectifs suffisamment immédiatement mobilisateurs pour que le peuple se réveille. Question de simplicité de l'information? De niveau de nécessité? De choc suivi de peur, d'indignation, d'enthousiasme? Que faut-il pour que les honnêtes gens franchissent ce seuil et s'engagent? En tout cas la preuve est faite - hélas suite à d'affreuses circonstances - que le peuple des gens honnêtes existe bel et bien et se décide parfois à descendre dans la rue pour une cause juste. (Quant à la trentaine de faux importants qui ont cherché à profiter de la chose sous la protection des tireurs d'élite, leur démarche étaient heureusement bien visible).

  26. 26
    antigone dit:

    @21 JLB
    Tout à fait d'accord avec vous. Je ne suis pas "Charlie" non plus et dimanche je me sentais comme Sofia Loren dans "une journée particulière". Quant à la liberté d'expression... pfff! J'ai dû parler avec mes étudiantes magrébhines effrayées, réduites au silence et révoltés par le fait que les morts de Gaza importaient moins en nombre de manifestants que des hommes connus certes mais qui nous ressemblent surtout. Ce matin au marché j'ai dû baisser la voix pour échanger avec l'employé Kabyle qui travaille à l'étal de légumes pour que son patron "français" ne nous entende pas, nous chuchotions notre dégoût et le coup d'état qui semble se dérouler sous nos yeux, au grand jour, au nom de la peur. J'attends des explications de Jean-Luc Mélenchon plus larges plus éclairantes qui englobent, la politique étrangère de la France. Et la panne sociale d'un pays où les enfants finissent par dévorer leurs pères. Car qu'on le veuille ou non les trois assassins sont nos enfants aussi, enfants de notre territoire, de notre école, de notre chômage et de nos prisons.

  27. 27
    La SixiemeSinonRien dit:

    Bravo Jean-Luc pour ton interview avec Aphatie. Je constate que tu es excellent maintenant avec lui et du coup lui te respecte et te laisse parler. Encore un petit effort avec d'autres qui t'agacent à juste titre. Tu es tellement au dessus des autres lorsque ta parole est calme car bien sentie. Tes messages sont pertinents et participent à l'éducation politique de ceux qui n'entendent que les médias à la solde du pouvoir tant politique qu'économico-financier.
    Je t'ai écouté hier au Dezajet, Quelle belle prestation sur la liberté et la laïcité ! Il faut qu'elle circule sur les réseaux, nos jeunes, en autre, doivent faire circuler. C'est par ce biais que nous les toucherons.

  28. 28
    Grézat Patrick dit:

    Bonsoir à nous,
    Je me souviens des années Giscard où le pouvoir ne supportant pas la révolution citoyenne iranienne, accueillit l'ayatola Khomeini, le protégea avec la Garde Républicaine et lui offrit les ondes pour ses prêches, ce qui fit que l'Iran devint un des plus grands états théocratiques en orient. Et que cet ancien président voulait inscrire dans la constitution européenne la référence à la chrétienté. Double entrée de l'oligarchie "in got they trust" (devise suprême du dollar "in god we trust"). Merci Monsieur Mélenchon et à ceux qui vous accompagnent, pour vos deux blogs, et pour toutes vos prises de parole et interviews.

  29. 29
    Aziz Aissat dit:

    J'ai pas aimé la France représenté comme une république vociférante qu'a présentée M. Valls à l'assemblée, et pourtant c'est qui plait à beaucoup journalistes. Je préfère celle plus humaine de Vallés, l'enfant-l'étudiant-l'insurgé. Peut-être que je viellis et que je complait dans ma nostalgie, en un monde de plus en plus marchand.

  30. 30
    orozco ruben dit:

    Merci M. Mélenchon pour vos interventions salutaires et éclairantes.
    Non, nous ne sommes pas en guerre. Aucune démocratie n’a été renversée par le terrorisme. Le piège tendu à la communauté nationale par les assassins est le piège de la division, des amalgames, de la stigmatisation. Notre réponse, notre arme, ce sera la fraternité républicaine. La République ne trie pas les citoyens en fonction de leur religion, de leur convictions philosophiques ou spirituelles. Pour la République, il n’y a qu’une seule communauté, c’est la communauté nationale, c’est le peuple constitué en Nation. Ne laissons pas se creuser le fossé de la peur et des passions fratricides, qui déchirerai la nation, ne nous décourageons pas, ayons confiance en nous, ayons confiance dans le peuple français, soyons toujours le grand peuple du grand Victor Hugo, cette « élite humaine, qui a toutes les volontés honnêtes, qui enseigne et qui conseille, qui marche sans cesse, qui lutte sans cesse, et qui fait tout ses efforts pour ne hair personne. »

  31. 31
    gauquelin pierre dit:

    Dogmatiquement notre prophète, c'est la liberté, de ses apôtres égalité et fraternité. Nous manquons de vrais pratiquants mais nous exigeons le respect envers notre prophète. Les djihadistes fanatiques critiquent notre prophète lequel nous permet de ne pas respecter leur dogme : représenter l'image de leur prophète est un blasphème. Leur réponse à notre blasphème est l'assassinat des coupables, ce qui constitue un acte considéré par toutes les religions, toutes les civilisations comme le plus grave des crimes contre l'humanité, bien
    plus grave que tout blasphème. Notre réponse à leur blasphème se réduit à la simple ré affirmation de notre dogme, la liberté d'opinion respectueuse de la vie.

  32. 32
    mad madeleine dit:

    Tous les groupes de l'Assemblée Nationale se sont exprimés. J'ai aimé la dernière phrase de l'intervention d'André Chassaigne "Ils ont voulu vous enterrer, ils ne savaient pas que vous étiez des graines".

  33. 33
    agatha5116 dit:

    Ce qui m'inquiète le plus est que le peuple n'est, actuellement, capable de se lever en masse que sous le coup de l'émotion et cela peut déboucher sur n'importe quelle manipulation de n'importe quel fou de pouvoir. On a malheureusement des exemples dans l'histoire. La vraie question est : comment faire comprendre à tous que seule une 6ème République fondée exclusivement sur la laïcité peut empêcher de tels drames ? Toutes les guerres de religion, d'Occident comme d'ailleurs, n'ont engendré que des désastres et appeler à la guerre sainte risque d'allumer une véritable guerre civile à l'intérieur de tous les pays qui seraient assez fous pour la déclarer. Sommes-nous vraiment à l'abri de tout cela parce qu'un moment d'émotion énorme a fait lever des gens qui ne manifestent jamais, voire ne votent que rarement ? Je n'en suis pas sûre du tout hélas !

  34. 34
    Sophie Clerc dit:

    Et pendant ce temps, sous couvert de problèmes de sécurité, les dirigeants se rencontrent de part et d'autre de l'Atlantique, négocient en douce, s'activent à Davos et ailleurs, pour "finaliser l'accord de libre-échange", le Grand Marché Transatlantique qui mettra l'Europe sous le boisseau. Toutes les protestations seront étouffées sous le prétexte de menaces terroristes. A qui profite le crime, au deuxième, au troisième degré ? Le peuple va-t-il se défendre, ou avaler cette potée toxique sans mot dire ?

  35. 35
    Nicolas Verdier dit:

    Bonjour à toutes et tous,
    J'espère choquer personne, et ce n'est absolument pas le but, mais les rassemblements de samedi et dimanche derniers me laissent très perplexe. En effet, sur les millions de personnes qui sont descendues dans les rues, quel pourcentage de convaincues, quel pourcentage de politisées ? quel pourcentage qui ont suivi sous un effet de mode, de buzz comme ils disent ? Ce qui m'inquiète, c'est que lorsqu'il s'agit d'attaques aux acquis sociaux obtenus, de la casse de l'industrie en France, de la délocalisation, de la pseudo dette à rembourser, il n'y a quasiment plus personne (ou un si faible pourcentage de la population) pour défiler dans les rues et lorsque cela arrive, nos politiques (de droite comme de gauche, pardon, comme de droite aussi, étant entendu que le PS est désormais un parti de droite) aiment à dire "ce n'est pas la rue qui gouverne". Bref, tout cela me laisse très perplexe et je n'arrive pas à analyser la situation.

  36. 36
    Costes-Beau dit:

    Oui c'est malheureux, nous nous engouffrons visiblement dans la facilité. Des mesures à court termes comme toujours et nous répondons à la violence par la violence. Or nous savons, en effet, que ces réponses n'auront aucune efficacité. Les réponses seraient d'un autre ordre, M. Mélenchon a raison. Plus de démocratie et plus "d'Etat providence". Le monde et son fonctionnement appelle la violence c'est inéluctable, le profit et la cupidité c'est ce sur quoi reposent les échanges entre pays. La libéralisation des marchés entraînent guerre, injustice, paupérisation des peuples, disparition du lien social, restriction des libertés et terrorisme. Il n'y a que l'Amérique Latine qui avait compris cela, une politique progressiste proche de la vision de Keynes. Les EU et le friedmanisme ont bien essayé de tuer le mouvement dans l'oeuf avec l'aide du FMI et des coups d’état que l'on connaît (Brésil, Argentine, Chili, Paraguay...). Une lecture incontournable "la stratégie du choc" de Naomie Klein.

  37. 37
    Willy du Sud est asiatique dit:

    Répondre au terrorisme par plus de démocratie et de liberté est une réponse de gauche et pas la 17e loi antiterroriste qui ne mènera qu'à une stigmatisation encore plus grande d'une partie des Français dans ce que Honneth appelle "la société du mépris" et un recul de la liberté pour tous. Déjà, l'estime de soi recule dans les yeux de nos compatriotes musulmans. On sent bien que la liberté est moindre puisqu'il est difficile aujourd'hui d'être sans anxiété en public quand on expose un point de vue critique sur l'interprétation des événements récents. Il y a toujours en préambule la précaution du genre "moi aussi j'étais à la marche des Charlie, je condamne le terrorisme, mais je pense que..." dans les écrits critiques. Il y a aussi une réponse sociale à formuler pour permettre la reconnaissance mutuelle. Sans cette reconnaissance qui permet l'estime de soi, il ne peut pas y avoir de participation sans crainte au débat public. La reconnaissance passe aussi par la matérialité et sa présence physique dans les "quartiers" de la relégation. Il y a eu, depuis 1982, 3 ou 4 lois SRU sans effet sans effet sur les logements. On sait ce qu'il faut faire depuis le rapport de...

  38. 38
    chevalier dit:

    Je trouve un peu en décalage avec la réalité des faits ce prechi prêcha de gauche sur la laïcité alors que les 3 psychopathes terroristes manipulés par des bandes mafieuses dites "islamistes" ne représentent vraiment pas la population musulmane dans son ensemble surtout en France. Il faut lire l'article de Bakchich "la 2ème mort de Charlie". Si il y a un risque pour la laïcité. Ne vient il pas plutôt de la politique ultra libérale de l'Europe et du néo-colonialisme utilisant ces bandes mafieuses comme Daech ou Al Qaida pour déstabiliser des pays qui n'obéissent pas aux Etats-Unis ou à l'Europe ?

  39. 39
    ico dit:

    Jean-Luc Mélenchon
    Hier dans Questions pour info (LCP), il a été rappelé à l’homme politique invité (UMP) que l’été dernier vous avez parlé dans l’un de vos discours « d’une communauté juive agressive » (?) en lui demandant si de tels propos peuvent être utilisés par les terroristes… Le journaliste qui a rapporté vos paroles (présentées comme une insulte) s’est borné à vous citer sans donner aucune autre précision. Inutile de vous dire à quel point je n’apprécie pas ce procédé.

  40. 40
    jean ai marre dit:

    @26 antigone
    "les trois assassins sont nos enfants aussi ..."

    Non, je ne peux pas lire votre commentaire sans réagir. Ce sont les enfants de la Nation, pas les enfants de la République. Ne tombez pas dans cet amalgame. Que votre émotion n'empêche pas le raisonnement. Je déplore tout autant que vous que notre République, au travers de l'école, du quartier, de l'entreprise, n'ait pas su donner et fait respecter les valeurs de Liberté, Egalité, Fraternité. Car c'est de cela qu'il est question, ce sont la les valeurs essentielles. C'est parce que cette droite et ces fachos ont continué à se mettre derrière la Nation, qui prend en compte le passé dans lequel le colonialisme a écrit une page, la défense de la patrie, que notre République ne peut véhiculer plus largement ses valeurs. Regardez comment elle est attaquée lorsqu'ils parlent de laïcité ! Je déplore que vous ne soyez pas Charlie pour la défense de la liberté d'expression, qui est la liberté de pensée. Il faut qu'il y ait un après 7 janvier, que nous défendions notre République, et que nous portions haut les valeurs de Liberté, de Fraternité et de Egalité.

  41. 41
    Marie 31 dit:

    Mes meilleurs vœux à Jean-Luc et vous tous sur ce blog.
    J'ai visionné hier soir "La laïcité contre le choc des civilisation – 20 juin 2008" en lien sur le pavé en tête de ce billet. Et j'invite chaleureusement tous ceux qui ne l'ont encore fait, à écouter cette conférence. Partant du livre "le choc des civilisations", Jean-Luc Mélenchon nous apporte son éclairage sur les enjeux actuels, via le décryptage d'un discours de Sarkozy de l'époque ("énorme" le discours !). Une superbe et brillante démonstration (avec humour et précision) pour en arriver au... TAFTA ! Merci Jean-Luc pour ta générosité et ta sincérité.
    Bon visionnage !

  42. 42
    Rémy dit:

    Sur le plan de la politique extérieure, le gouvernement commence déjà à nous parler d'intervention militaire comme solution à nos problèmes. Nous connaissons tous les formidables résultats récoltés de ces interventions au moyen orient, c'est à dire aucun. Je me pose une simple question. Un gel des actifs de ceux qui financent les organisations terroristes n'est il pas plus efficace et moins couteux qu'une intervention militaire ? Le gel d'actifs a déjà été effectué dans un passé récent contre la Libye ou encore contre la Russie, alors pourquoi pas contre les organisations terroristes ? Je pense que c'est cette position que nous devons défendre pour contrer le discours martial qu'emploie déjà le premier ministre.

  43. 43
    Empathie dit:

    Plus en lien avec avec le billet précédent de Jean-Luc, voici une interview de Bernard Maris : laïcité, économie, art. Une merveille.

  44. 44
    naif dit:

    @Rémy
    "Sur le plan de la politique extérieure, le gouvernement commence déjà à nous parler d'intervention militaire comme solution à nos problèmes. Nous connaissons tous les formidables résultats récoltés de ces interventions au moyen orient, c'est à dire aucun."

    C'est une analyse qui peut se concevoir sur le plan humain. Mais sur le plan géo stratégique ce n'est pas la même donne. Le nouvel ordre mondial que "l'occident", c'est à dire les USA, est en train de bâtir est bien la finalité des contributions conflictuelles menées par l'OTAN et ses institutions mondiales.

  45. 45
    Antibrouillard69 dit:

    Un grand merci à la mairie PCF de Montreuil, pour cet hommage, d'une grande profondeur HUMAINE.

  46. 46
    mercure40 dit:

    Bonjour et bonne année à toutes et à tous et à toi Camarade Jean Luc
    J'ai visionné hier "Laïcité et Paix civile" un pur bonheur.
    Merci Mr Mélenchon

  47. 47
    Martin dit:

    Depuis mercredi 7 janvier je constate qu'aucun journaliste de l'Humanité, qu'aucun représentant du FdG où de la gauche véritable ainsi que du PCF et du PG n'ont été invités dans les diverses émissions TV afin de connaître les opinions de ces gens là. Par contre, nous avons été soulés par les images et les interventions des partis politiques de droites y compris de la mère le Pen. C'est une preuve de plus que la classe politique en place à essayer de récupérer cet évènement de Charlie et du karsher pour leurs propres comptes. Et que dire de ces charognards qui essayent de se faire du fric sur le dos de ces morts en vendant Charlie au marché noir ? Quelle pourriture !

  48. 48
    Palumbo Viviane dit:

    Je viens de visionner la seconde fois ta conférence et j'avoue que cette mine d'or pour parler de la laïcité est un véritable arme de destruction massive de la bêtise et de l’ignorance, et de l’obscurantisme et c'est bien armée dans ma tête que je vais bientôt affronter les conférence que je vais faire dans les village du canton (ancien). Merci encore ce n'est qu'avec l'éducation citoyenne que nous y arriverons !

  49. 49
    FAURY Jacques dit:

    @PIETRON 14 janvier à 14h20
    100% d'accord avec votre analayse. C’est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je ne suis pas allé défiler, fuyant cette mascarade de pantins ultra-libéraux jouant les pleureuses alors que ce sont eux (elles) les vrais responsables de cette tragédie au travers de l'obscurantisme qu'ils génèrent parmi les peuples par leur politique inégalitaire. Les laissés pour compte du système se cherchent des idéaux, et les plus fragiles psychologiquement se font embrigader par de pseudo-religieux qui leur lavent le cerveau et en font des kamikazes au nom d'Allah. Durant la dernière guerre, les kamikazes japonais (d'où vient le nom) également fanatisés, se transformaient en morts-vivants au nom de l'empereur Hiro-Hito, maintenu empereur après 1945 par les Américains dans le cadre de la lutte contre le communisme (cf. wikipédia). Le principe est exactement le même. C'est d’ailleurs le principe des sectes, et les "leaders" charismatiques des groupes islamistes fondamentalistes ne sont jamais que des gourous auto-proclamés. Si ce n'était pas Allah, ce serait autre chose de similaire.

  50. 50
    Pierre 30 dit:

    Merci Monsieur Mélenchon pour votre réaction qui dénote dans cette pseudo-ambiance de soi-disant Union nationale des hommes politiques. La réponse sécuritaire n'est pas salvatrice bien au contraire. Il faudra déployer des efforts immenses pour recentrer le débat sur les quatre piliers de notre république comme l'écrit @Nicolas B (17). Et ce n'est pas gagné d'avance car comme le font remarquer à juste titre @AMMAR(10) et @RV(19), nos gouvernants, à titre public, se rendent dans certains lieus de culte, et les médias communiquent presque uniquement sur des sujets en rapport avec la guerre et le terrorisme. C'est honteux. Vive Charlie !

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive