05jan 15

Hélas, il a parlé !

Ce billet a été lu 23 667 fois.

Bien sûr je ne me suis pas branché pour écouter France Inter et subir les deux heures de purge annoncées. À l’image de Paul Valéry, j’ai attendu que les nouvelles viennent à moi. Du peu qui a survécu au naufrage, j’ai retenu deux types de débris. Premièrement François Hollande prend l’obstination pour une vertu. Rien à dire. On ne peut rien pour lui. Discours inchangé, à la virgule près pour une politique traduite de l’allemand sans une nuance d’interprétation. Deuxièmement François Hollande commence l’année avec un nouveau plan de communication. Je suppose que c’est là-dessus que nous devons porter un jugement. Les communiquants se sont surpassés. Après « infléchir la courbe du chômage » c’est dorénavant « faire plus de un pour cent de croissance ». Et n’oublions pas « le coup de jeune » que va être le travail du dimanche. Le rêve français est en marche.

Pour la géopolitique c’est zéro pointé. Il affirme que Poutine ne veut pas annexer l’Ukraine. La preuve : Poutine le lui aurait dit. Nul. Ce n’est pas parce que Poutine le dit que c’est vrai. C’est parce que c’est un fait avéré que Poutine le dit. C’est-à-dire qu’il faut partir de l’analyse de la situation pour forger une conviction et une stratégie et non des déclarations des protagonistes. La question de l’annexion de l’Ukraine n’a jamais été posée. Notez au passage comment l’indépendance de la Crimée n’est plus en débat… Cela est suave, non ? Le réalisme doit l’emporter pour le reste aussi. En quoi consiste-t-il ? Il s’agit de la question des frontières de l’OTAN, et celle de la nature du partenariat à construire avec les Russes. Depuis la fin du bloc soviétique, cette question n’a pas de réponse. Pour la France, la Russie est un partenaire naturel et un allié nécessaire. Je n’en dis pas davantage à présent. 

Quant à la Grèce, le propos de François Hollande est en dessous de la ligne de flottaison. « Les Grecs sont libres de décider souverainement de leurs gouvernants », pérore-t-il, sans se rendre compte comment il insinue ainsi que le contraire serait possible. Et d’ailleurs la suite sonne déjà comme une menace : les gouvernements grecs « auront à respecter les engagements qui ont été pris par leur pays ». Et JLM-Tsiprasdans le cas contraire ? Aucun journaliste n’ayant pas pensé à le lui demander. Ce détail n’a donc pas été commenté. D’ailleurs qu’aurait-il pu dire ? Tout a été fait déjà, rappelons-le : destitution de gouvernement en 48 heures parce qu’il voulait organiser un référendum, grande coalition et ainsi de suite. Tout sauf le coup d’état militaire ou la guerre avec la Turquie. Personne n’a pensé non plus à lui demander ce qu’il pensait de l’échec absolu de la politique appliquée dans ce pays sur ordre de madame Merkel et avec son appui. Personne n’ayant non plus songé à lui demander si la France continuerait à toucher des dividendes sur la Grèce, cet autre détail a donc également été laissé de côté. Bref un bavardage sans intérêt. « Quant à l'appartenance de la Grèce à la zone euro, c'est à la Grèce seule d'en décider » conclut notre bonnet de nuit présidentiel. Madame Merkel va faire les gros yeux ! Mais comme c’est une évidence, la brouille ne durera pas. Personne ne peut exclure personne. On l’a assez répété ! Une autre chose qui mérite d’être répétée : il n’existe aucun mécanisme de sortie de l’euro dans les traités, non plus. Tenir tête à madame Merkel ne comporte qu’un risque : pour les Allemands. Bonne année !


70 commentaires à “Hélas, il a parlé !”

Pages : [1] 2 »

  1. 1
    Gilles dit:

    Effectivement 3 fois Hélas.

  2. 2
    Hélène Lacheret dit:

    Bonne année joyeuse, Jean-Luc, bonne année à tous, et retroussons nos manches, y a du taf !
    Maf, Patrick, Sylvain, Hélène, les irréductibles Nyonsais.

  3. 3
    naif dit:

    F. Hollande a fait un aveu (inconsciemment?) ce matin sur France Inter lorsqu'il a dit que les sanctions contre la Russie portaient leur fruits et font très mal à la Russie. En effet il a identifié explicitement la baisse du prix du pétrole dans les sanctions efficaces menées contre la Russie et il n'a pas cité d'autres exemples. Doit-on en déduire que la baisse du prix du pétrole actuelle n'est pas la conséquence d'un déséquilibre du marché mais plutôt un déséquilibre décidé par les USA, l'UE et l'OPEP pour en faire une sanction déguisée ? Ce qui est la preuve qu'une décision politique peut faire baisser de façon importante le prix de l'essence à la pompe. Le marché est donc maitrisable par les politiques !

  4. 4
    PIETRON dit:

    Hollande y va également de son couplet "attention terrorrisme", restez soudés et acceptez ce que nous vous imposons en matières politique et économique. Nous serions donc en pleine "guerre de civilisation". Tiens tiens, l'oncle Sam version Hollande. A la différence près, et de taille, c'est que la France et les USA, ça n'est pas du tout le même contenu historique, social et politique donc. En réalité une "autodomestication" qui, si elle a fonctionné aux states, n'est pas réalisée en France ce qui pourrait augurer quelques remous imprévisibles. D'où en effet des professionnels de la comm. sur le pont, pour expliquer que la "fatalité" qui s'abat sur les peuples français, grecs, espagnols, italiens et allemands... etc. serait donc, non pas du fait des décisions du gouvernement PS (pour la France), mais tout simplement nécessaire pour réduire des déficits, pour payer la dette, pour résorber le chomage. [...] En clair, continuez de bouffer du capitalisme et ses conséquences jusqu'au tréfonds de vos misères quotidiennes. Pour le reste, nous (Socialistes de pouvoir), adeptes des marchés, veillons à ne point décevoir ces...

  5. 5
    Mbretagne22 dit:

    Il a parlé, trinquons à la victoire de Siriza

  6. 6
    Renault dit:

    C'est vraiment trop dur d'être trahi à ce point par quelqu'un qu'on à porté au pouvoir pour faire une politique de gauche. Ne peut-on envisager dans la nouvelle république de livrer à la justice populaire les traîtres, les félons et ceux qui ont détourné les milliards d'argent public dans les poches des amis, et qui sont réclamés au peuple maintenant ? Jospin, c'était pas le Messie, il a fait des conneries (signature de la libéralisation des services publics à Barcelonne sous les éclats de rire de Chirac, entre autres et les graves conséquences à France Télécom) mais à son départ les comptes étaient en équilibre, un fond de réserve pour les futures retraites, les 35h sans perte de salaire etc. Alors Hollande et Sarkozy doivent être jugés. A la grande guerre des soldats fusillés pour l'exemple, pour rien, alors les coupables seraient laissés tranquilles ? Inadmissible.

  7. 7
    Sylvie Rabatel dit:

    Nous mettons beaucoup d'espoir en Syriza, peut-être trop ! Si ils reculent, si ils n’osent pas aller jusqu'au bout de cette lutte acharnée qui s'annonce, contre tous les autres gouvernements Européens, seul contre tous, alors c'est tous les partis à la gauche de la gauche qui seront discrédités. Déjà, sur Médiapart, une pétition de soutient.

  8. 8
    Samy dit:

    Meilleurs voeux Jean-Luc et à ceux qui te sont proches. Sinon " Vivement le 25/01/2015 " :D

  9. 9
    Lugasku dit:

    Pas grand chose à dire, cette intervention avait tout des gesticulations désespérées d'un Don Juan de pacotille tentant de séduire sa bien-aimée en lui promettant de lui offrir de vieux vêtements usés et de lui faire manger des coquillettes tous les jours.
    À part ça, ce n'est pas pour faire mon pessimiste, mais ça fait déjà quelques semaines que les signatures pour le m6r sont quasiment à l'arrêt. Les 74 000 signatures ont été atteintes pile-poil le 31 décembre à minuit. 5 jours plus tard, on est à… 74 162. À ce rythme-là, avec un peu de chance, on atteindra les 100 000 signatures courant 2017. Plus sérieusement, si à même pas 75 000 on est déjà à court de signataires, il y a peut-être de quoi s'inquiéter un peu.

  10. 10
    jean ai marre dit:

    Il est marrant, pépère, car si "les gouvernements grecs auront à respecter les engagements qui ont été pris par leur pays", alors pourquoi envoyer en Grèce, les Mosco, et autres Juncker ? Il a dit ça parce que il sent que Syriza a le vent en poupe. Aux derniers sondages du 3 janvier, Syriza avait 149 députés sur 300, KKE 15 sur 300, To potami 18 / 300 et les copains à Hollande, le PASOK, 11 sur 300. Mais pourquoi dire "les gouvernements" ? Il pense que d'autres vont succéder à Syriza ? Pourquoi les journaleux de ce matin, n'ont ils pas dit que en valeur absolu, le PIB de l'Allemagne a progressé de 200 milliards en 6 ans, alors que celui de la Grèce a baissé de 100 milliards ? Qui se sert le plus de l'UE ? Il serait de bon ton que le peuple Grec sente un appui massif des forces de gauche, nous sommes arrimés au même bateau, leur combat est le notre. Manifestons notre soutien avant le 25 janvier.

  11. 11
    Ajj dit:

    Une bonne année bonne santé Jean-Luc à toi et tes proches

  12. 12
    Hold-up dit:

    M.Hollande a dit : «La loi Macron, c'est pas la loi du siècle, c'est une loi pour le siècle prochain» une perle mémorable au delà d'une politique d'une grande vacuité et d'une grande régression. Vocabulaire pauvre, bégaiement pénible, expression confuse. Imaginaire politique nul. L'indigence du personnage était très étonnante. Sa difficulté de conceptualisation fut elle aussi frappante. Un handicap majeur pour quelqu'un issu de l'ENA et actuellement président de la république française. Le suicide intellectuel et politique n'est -il pas complet ?

  13. 13
    Jean Jolly dit:

    De même je n'ai pas écouté la messe de ce matin sur France Inter. J'ai lu l'article sur L'Huma.fr et bien sûr la note de Eric Coquerel sur le site du PG, c'est largement suffisant pour comprendre l'inutilité de l'intervention du monarque présidentiel. Un porte-parole du gouvernement aurait tout autant fait l'affaire. Rien de nouveau pour la fin de ce règne, François Hollande demande donc aux Français de croiser les doigts en espérant que la "croissance" sera au rendez-vous grâce au pacte de responsabilité. Il nous aurait demandé d'aller brûler un cierge en priant les bonnes faveurs du Medef pour nos sacrifices qu'à la limite nous aurions autant de chances d'être entendu.
    Merci à Eric d'avoir subit ce long supplice de deux heures pour nous informer du principal. C'est-à-dire rien.

  14. 14
    Julie dit:

    Il est quasi certain que les autorités capitalistes (UE-FMI-BCE-OTAN, etc.) vont jouer l'obstruction en Grèce. Cela pour obtenir le chaos et mettre en place un Pinochet local. C'est toujours ainsi qu'ils procèdent. Le socialisme démocratique est le seul régime interdit sur la planète. Ils préfèrent encore entretenir des zoo bolchéviks (genre Cuba, Corée du Nord) pour servir de caricature. Mais les progressistes comme Allende ou Lumumba sont simplement assassinés. Comme Jaurès autrefois. Le seul espoir est que cette fois-ci, la Grèce fait parti de l'Euro et Syriza pourra menacer d'auto-détruire la zone euro dans un combat suicide. Disons, que les capitalistes se sont tendus un piège avec l'Euro. L'Euro peut se retourner contre les capitalistes. Et la Grèce de levier en Europe. Pas pour tout changer c'est sûr. Mais au moins pour donner un peu d'air à notre cher continent.

  15. 15
    Adrien dit:

    Pour moi les meilleurs vœux sont Syriza, Podémos, et nous. Puissions-nous être sur le podium des peuples qui sont encore debout. Pour une fois la Grèce en tête, l'Espagne 2ème. Souhaitons que pour nous ce ne saura tarder.
    Meilleurs vœux à vous J.L Mélenchon et aussi et surtout à toutes les équipes qui bossent pour que nous soyons bien informer.

  16. 16
    maximilien R dit:

    "Les Grecs sont libres de décider souverainement de leurs gouvernants"

    Merci notre bon maitre !
    Bonne Année 2015

  17. 17
    Cedric dit:

    Bonne année Jean-Luc et merci pour ce billet dont les thèmes (un peu) maussades parsemés de ton humour légendaire arrivent à donner le sourire afin de bien commencer l'année. Très fraternellement.
    Vàche zdaròv'ye!

  18. 18
    Fulgence dit:

    Et nous, en France, on fait quoi ? On attend au chaud le vote de la loi Macron, que Le Paon se décide à aller revoir sa Normandie aux beaux jours, que le raz de marée abstentionniste embarque ce qui reste de bastions PC en même temps que les baronnets locaux du PS ? Ou on se bouge, on se fait une (ou des) manif anti austérité, anti Macron/Merkel/Juncker, pour dire à Syriza non vous n'êtes pas tout seuls, pour gueuler comme des bons Français qu'on est, battre le pavé pour lui rappeler qu'il n'y a pas que les intégristes et le MEDEF qui usent leurs semelles. Qu'est-ce qu'on attend ? On a rien à perdre et tout à gagner mais ça nous tombera pas tout cuit.

  19. 19
    l'écossais dit:

    Bonsoir les humains d'abord. Merci Jean-Luc de vos nouvelles régulières. Il paraît que fin de l'année 2015 il y aura un grand événement à Paris sous le prétexte de l'écologie. Le pauvre Nicolas Hulot peut toujours servir d'alibi, il sera encore roulé dans la farine, comme avec Nicolas blingbling, mais avec plus de miel cette fois. En fait, François Hollande n'a pas autre chose à faire que de causer avec ceux qui peuvent faire un bon sujet, et surtout de bonnes images à la télé. Je viens de signer une pétition pour soutenir les grecs, et j'y ai vu la signature de Jean-Luc, quand nous annonce-t-on une grande manif à Paris ? Bonne année à tous et à Jean-Luc.

  20. 20
    Terre de Gauche dit:

    Ce matin, j'ai fais comme vous, j'ai attendu les nouvelles mais il n'y en avait pas (comme d'hab). Mais au détour d'une radio, j'ai entendu un "expert" comme aiment à nous servir les chiens de garde. D'expert, cela ressemblai plutôt à un commerciale multi-cartes prêt à tout vous vendre, même sa mère. Bref, blablabla et gnagnagna, etc. Inintéressant au possible. Au fait le gars qui se fait appeler Hollande y fait quoi dans la vie ? Y sert à quoi ? A le croire, il se prend pour le président de la république. Y'en a qui manque pas d'humour !
    Bonne année à toi Jean Luc et à tous les camarades.

  21. 21
    Amstramgram dit:

    Pour signer l'appel formulé par 80 signataires dont Jean-Luc Mélenchon.

  22. 22
    maryse dit:

    Bonne année, Jean-Luc, ce titre m'a fait rire, de bon coeur, j'adore cet humour délicieux et vache, ancré sur tant de réalisme !
    Comme le disent plusieurs, il y a du boulot, mais l'espoir naît doucement, une belle vague qui nous viendrait de Grèce, qui en entrainerait d'autres. Ce ne sera pas nécessairement facile mais enfin du souffle ! Oui, de l'air, de l'oxygène, por favor. Je n'ai ni écouté ce matin ni le 31 décembre, les rares commentaires ont hélas largement suffi. Il y a des avancées, plein de gens fantastiques dans ce pays qui oeuvrent à faire émerger des projets superbes, collectifs et solidaires. Les grands évènements de fin d'année à Paris seront "has been" à force d'efforts des non connus qui se retroussent les manches depuis longtemps.
    Plein de bon à vous, et à nous tous avec vous !

  23. 23
    chris_84 dit:

    Sur l'intervention de Hollande, rien de rien à en tirer comme prévisible. Mais loin de moi l'idée que cet homme est indigent comme le souligne @Hold-up. Non, il n'est pas indigent. Quand on creuse la Loi Macron par exemple, et le coup de poignard qui s'y glisse contre le droit du travail (voir analyse de Filoche sur des articles de loi qui sous-tendent l'abandon du Droit du Travail par suppression du lien de subordination pour laisser place au simple droit civil), la déréglementation du secteur réglementé. Tout se prépare pour le TAFTA sans dire mot, en détruisant certaines de nos particularités françaises actuelles. Alors pour ma part, la pression exercée par Syriza est une chance peut-être de voir disparaître l'euro par cascade de conséquences, je dis bien une chance et pas une défaite. Bien que ce ne soit pas l'actualité du moment, nos chers gouvernants ont plusieurs longueurs d'avance sur nous, ils ne sont pas indigents. Le TAFTA se prépare par la Loi Macron qui va faire baisser nos normes avant l'heure. Et ce matin, Mr Cohen ne l'a pas relevé. Et aucun média ne parle des conséquences de cette loi sur le droit du travail en danger.

  24. 24
    barré dit:

    Bonne annėe, Mr Mélenchon en espérant qu'elle sera enfin l'année d'une prise de conscience. Quand au débat de Mr Hollande ce matin sur France inter, vous avez bien fait d'attendre que les nouvelles viennent à vous. Car des nouvelles, il n'y en n'a pas eu à part une espèce de discussion sans intérêt. En clair il m'a donné mal à la tête. Amitié à vous et vôtre équipe.

  25. 25
    tholluche dit:

    Comment, vous l'écoutez encore le social-libéral de l’Élysée ? Moi je ne l'écoute depuis longtemps comme je n'écoute plus les médias au service de MLP. Je n'écoute plus que le peuple qui me parle des fins de mois difficiles et d'un avenir plus sombre que jamais et je me dis qu'il est temps de changer ce système !

  26. 26
    outhier dit:

    Bonne année Jean-Luc, il parait qu'il y avait du monde à Lons le 18 décembre, notre fille en était. A propos du capitaine de pédalo, pourquoi ne pas le poursuivre pour haute trahison ? Pourquoi ne pas créer des cahiers de doléances ?
    [...]

  27. 27
    durluche dit:

    Surement que cette année sera mémorable, même le fait de ne pas le devenir serrait mémorable. Ce qu'il faut retenir aussi pour penser l'action dans ce qui se passe en Grèce, c'est que si notre tour venait, il faudrait penser l'action concrète à avoir immédiatement pour se défendre. Pour cela, le M6R devrait se diviser en deux, une partie "constitution", une autre "gouvernement de transition", en vue des présidentielles, nœud de la politique française.

  28. 28
    OPTIMIST dit:

    Oui, je pense nécessaire une manif nationale contre l'austérité avant le 25 janvier, pour la défense de nos acquis sociaux si violemment remis en cause et pour un soutien massif au peuple Grec si prêt d'une opportunité de briser leurs chaines.

  29. 29
    Lamy dit:

    Bonne année à toi Jean Luc et aux camarades qui sont avec toi aux décision du PG, et des décisions, dans cette année 2015 il y en aura. Les élections, et la défaite annoncée du PS (ce n'est pas les litanies du Président qui vont les booster.) Mais avant tout la situation en Grèce et en Espagne. Nous pouvons souhaiter qu'elles nous ouvrent une porte pour un changement radical en France.
    Bonne année également pour la 6è République. Beaucoup de gens souhaitent d'ailleurs plus d'informations sur les détails de ce projet enthousiasment.
    Très amicalement.

  30. 30
    Patrice C. dit:

    Bonne année Mr Mélenchon.
    Comme vous, je n'ai pas écouté ni le président ni les médias complices, en effet comment écouter quelqu'un qui ment (non renégociation du traité, hausse de la TVA, travail le dimanche, pas de fermeture de Fessenheim, pas de droit de vote aux étrangers...) ou qui se trompe (inversion de la courbe du chômage). Sans compter aucune augmentation du Smic, aucun mot sur les ouvriers, augmentation du nombre d'annuité (43) pour la retraite à taux plein, augmentation des dividendes, aucune égalité salariale homme/femme, privatisation. Cette personne n'est pas de gauche et a trahit le peuple il devrait donc être au mieux révoqué au pire trainé devant la justice pour trahison au profit d’intérêt privé et non pas du peuple.

  31. 31
    breteau jean claude dit:

    Pitre et piètre, à un e prés, au choix, c'est mon résumé d'une émission que je n'ai pas écoutée mais dont j'ai été gavé contre mon gré !

  32. 32
    RQ dit:

    Hollande est scandaleusement revenu sur la libéralisation des lignes d'autocar, pour s'en vanter, alors que cela va inéluctablement détruire le réseau ferroviaire, puisque sur des lignes qui subsistent, certains usagers prendront le car et ces lignes mourront, les trains seront supprimés et certaines lignes n'auront alors plus de crédit d'entretien et fermeront. Et des têtes d'oeufs, expliqueront qu'on ne va pas allouer de crédit à des lignes pour un si petit nombre d'usagers et blablabla, après avoir saboté le service public. Il s'est cru malin en donnant l'exemple de Périgueux-Clermont Ferrand où la SNCF ferait remonter les passagers par Paris. Mais sait-il que ces 2 villes étaient reliées par le train, sur la liaison Lyon Bordeaux, dont l'Etat (donc lui Hollande !) est autorité organisatrice, et qu'il a fait fermé cette ligne ? Le chef de l'Etat, comme la piteuse cour des comptes, ose dire qu'entre Paris et Lyon le car serait aussi écologique que le TGV. 20 autocars de 50 places sur l'autoroute A6 mettant au bas mot 5h contre une double rame TGV Duplex transportant 1000 voyageurs en 2h ? Il est où le bilan écologique ?

  33. 33
    gilbert raynaud dit:

    Meilleurs voeux Jean-Luc, on compte les jours jusqu'au 25 janvier prochain et après la Grèce, l'Espagne, L'Iralie, le Portugal...

  34. 34
    gygy dit:

    @OPTIMIST
    D'accord avec vous. Moi aussi je pense qui va falloir passé par une grande manif a Paris contre la loi Macron, et bien sur soutenir le peuple grec dans cette grande turbulence qui s'annonce pour nous tous et enfin briser les chaines.
    Vive la 6ème République. On lâche rien.

  35. 35
    panda dit:

    Suis tout de même inquiète, notre compteur s'enraye, notre discours semble être peu repris par la masse des citoyens, trop dialectique ? incompris ou incompréhensible ? trop intellectualisé ? éloigné de la douleur, de la misère vécus par un nombre impressionnant de personnes ? Pourtant lorsque Jean Luc s'exprime tout le monde comprend. Mais nous les militants, nous mettons-nous à la portée de tous ? Dans ma famille, le mot "oligarchie" est incompris, PIB indéchiffrable, donc je "pédagogue" et cela marche. Donc ne pas imaginer que nous sommes à la hauteur de la mobilisation de Siryza.
    Je suis toujours aussi navrée de lire des attaques contre les militants du PC et suis affligée que l'un des correspondants écrive " On attend au chaud le vote de la loi Macron, que Le Paon se décide à aller revoir sa Normandie aux beaux jours, que le raz de marée abstentionniste embarque ce qui reste de bastions PC en même temps que les baronnets locaux du PS". Nous devons compter sur toutes les forces qui combattent l'austérité et faire l'amalgame entre Macron qui pousse à l'austérité et Le Paon, et le PC qui la combatte est insupportable.

  36. 36
    Pierrot de Pont dit:

    Dans tout ce vide promotionnel radiophonique, j'ai aussi beaucoup apprécié ce commentaire sur le projet d'aéroport de Notre-Dame des Landes, disant que quand les recours actuellement pendants seraient épuisés, les travaux pourraient commencer. Autrement dit, pour le locataire actuel de l'Elysée (bail précaire révocable), la vocation d'un recours est d'être obligatoirement rejeté ! Son prédécesseur traitait déjà de coupables les mis en examen de l'affaire Clearstream, pourtant encore présumés innocents. Qu'a t'on vraiment gagné avec ce président normal ?

  37. 37
    Maya dit:

    Bonne année à toutes et tous, à Jean-Luc Mélenchon, sa famille et à toute son équipe avec enfin une bonne nouvelle en Grèce avec la belle avancée de Syriza et aussi Podémos.

  38. 38
    lucie dit:

    Bonjour,
    Le commentaire de @panda (35) m'a fait penser à la "leçon de communication" de Pablo Iglesias, publiée par Politis ou comment parler simplement aux citoyen(ne)s.

  39. 39
    martinez andré dit:

    Compte tenu des reniements répétés et assumés par monsieur Hollande comment expliquer le basculement vers la droite voire l'extrême droite d'une partie du "peuple de gauche" ? Ne sommes nous pas suffisamment didactiques, pédagogues
    ou bien pour une grosse partie d'entre eux lorsque le sage (Jean-Luc) montre la lune, ils ne regardent que le doigt ?

  40. 40
    Vassivière dit:

    Quelle plus belle manière de commencer notre année de luttes que d'appeler à une grande manifestation nationale, mais pas éparpillée comme le 15/11 pour la rendre invisible, contre la loi Macron et en soutien à Syriza ! Le Parti de gauche, par l'intermédiaire de Eric Coquerel a formulé des voeux de mobilisation en France et le Collectif 3A a répondu positivement à la proposition d'action d'une intersyndicale du commerce parisien CGT, UNSA, CFDT. On ne peut se contenter de signer des pétitions.

  41. 41
    jean Claude Meyer dit:

    Bonne année à tou(te)s les citoyen(ne)s de bonne volonté ! J’ai fait l’effort de l’écouter, le pote à Merckel et aux chefs d’entreprise. Affligeant d’arrogance et de prétention sa majesté « Moi Président » ! « J’ai décidé… » « j’ai fait… » Moi, moi, moi, je, je, je en permanence. Exit les collaborateurs et les parlementaires. C’est ça la démocratie hollandaise ? Passe droit programmé (comme le remarque pierrot de Pont (36)) pour l’aéroport ND des Landes. Et transport pour tous par autobus pour justifier la déglingue du réseau ferré (déjà si peu accessible aux pauvres). Mme Royal se préoccupe de l’auto électrique et n’envisage aucunement la sortie du tout nucléaire. Puant ! Et triste, surtout quand je constate le recul des idées de gauche sous les coups de boutoir des "médiatocrâtes". Oui triste !

  42. 42
    Courrierlecteur dit:

    Bonjour les amis, et meilleurs vœux à vous.
    D'après les médias, "François Hollande a placé sa rentrée sous le signe de la combativité, de l'"audace"[...]". Aïe! Il va encore oser tout, et franchement ce n'est pas drôle. Son cap (Loi Macron), à droite toute, suit scrupuleusement la feuille de route de la "compétitivité", le "changement" et autres formules magiques pour conditionner le peuple à avaler la pilule de l'austérité. Les 3% de déficit (fixés arbitrairement), la réduction des dépenses publiques, le travail de dimanche, le pacte de stabilité et de croissance, etc, tout est là, pas seulement dans la Loi Macron, mais aussi dans le rapport (commandé sous le règne de Sarko) préconisé par la commission Attali. En bons disciples de ce dernier, à qui il doivent leurs ascensions, le Président et le Ministre de l'économie appliquent, rigoureusement, la politique de cette commission composée, en partie, d'affairistes, de banquiers et de dirigeants de grands groupes industriels. Dans l'intérêt de qui, à votre avis ?

  43. 43
    régis dit:

    A propos de la Russie, Reagan, avec l'aide des saoudiens avait déjà utilisé la baisse des prix pétroliers contre l'URSS dans les années 80. A propos de la Grèce un échec ou un renoncement de Syriza achèverait bien sûr de décourager les européens de gauche. Il faudra les soutenir moralement mais ça va pas être facile pour eux face aux murs financier et médiatique.
    Sinon meilleurs vœux à tous!

  44. 44
    Jean-François91 dit:

    @35 panda @38lucie
    Même si on ne peut pas assimiler les situations grecque, espagnole et française, il y a certainement des sources d'inspiration à trouver dans Syriza et dans Podemos. Dans le dernier numéro du Monde Diplomatique (janvier), il y a un dossier qui s'appelle "Prendre parti", avec un long et très intéressant article sur Podemos ; ces derniers ont eu des problèmes de vocabulaire proches des nôtres et il semble qu'ils aient réussi à sortir du vocabulaire de "notre sérail" sans perdre sur le contenu. Pablo Iglesias le formule ainsi : « Les gens ne votent pas pour quelqu'un parce qu'ils s'identifient à son idéologie, à sa culture, ou à ses valeurs, mais parce qu'ils sont d'accord avec lui. »

  45. 45
    Denis F dit:

    @ Tous
    Que vous le vouliez ou non cette année sera merdique à souhait, comment pourrais-je la souhaitez bonne aux uns et aux autres quand la lucidité nous montre un pourrissement programmé, accepté, accompagné si ce n'est plus. Penser autrement me parait injurieux à l'intelligence humaine. Allons nous continuer encore longtemps à faire semblant ?

  46. 46
    Michel Matain dit:

    @44 Jean-François91 @35 panda @38lucie
    Le point commun de Syriza et de Podemos est d'avoir réussi à faire basculer en leur faveur une fraction majoritaire de l'ancien électorat socialiste. En France cet électorat n'a pas basculé de notre côté mais majoritairement du côté de l'abstention. Ce sont ces électeurs que le FN veut séduire à notre place en tenant un discours social et aujourd'hui en affichant un soutien trop marqué à Syriza et Podemos. Il y a une véritable course de vitesse entre nous et le FN pour savoir si ces électeurs nous rejoindront ou s'ils resteront bloquer dans des impasses (abstention ou vote FN).

  47. 47
    Sophie Clerc dit:

    Vous êtes tous à vous lancer des voeux pieux et creux. Descendez donc dans la rue agiter les balais à une heure dite, pas besoin d'une grande organisation à cela, un balais et une voix décidée, c'est tout, tous les jours, c'est gratuit, en hurlant des slogans, ce sera plus utile que de décourager les collègues. Si tout le monde le fait, en groupes nombreux, ce seront des millions de balais et la peur leur viendra bien au ventre, à ces bandits de la Troïka, vu la durée, vu la montée d'une prise de conscience généralisée, ils finiront bien par jaunir et verdir. Ils veulent faire quoi ? Emprisonner la population ? Confisquer les balais ? Comme les Mères de la place de Mai, qui n'ont jamais lâché. Pas de Marché transatlantique, du balais ! Fini le chômage, du balais ! A bas les dividendes, du balais ! Etc. Et on y va en groupes de dix ou douze. Du concret pour que l'abstrait cesse de l'être. Les gens, agitant leur balais, hurlant leurs idées de concert, se mettront à discuter et à réfléchir. Voilà ce que la sale bande craint par dessus tout.

  48. 48
    marj dit:

    @46 Michel Matain
    Je suis d'accord avec vous, le FN a surtout capté un électorat de droite, commerçants, artisans et ouvriers qui votaient traditionnellement à droite, la grande masse de l'électorat de gauche qui votait socialiste est toujours dans l'expectative. Mais le risque existe qu'une fraction conséquente bascule vers le FN, en tout cas le système médiatique fait tout pour en jouant sur les divisions, les peurs et l'effet d'entraînement. Cependant cela n'est pas si simple, les valeurs de la gauche, même affaiblies, subsistent en France.
    En ce qui concerne les Grecs et les espagnols, je crois qu'il y a une grande différence entre eux et nous qui tient à leur histoire, ils ont eu à subir des dictatures d'extrême droite dans un passé récent. D'autre part, leur situation est plus dégradée que la nôtre et, avant de se tourner vers Syriza ou Podemos, ils ont alterné droite et socialistes jusqu'à ce qu'une majorité de la population touche le fond.

  49. 49
    roussel dit:

    Une grande manif ! Pour quoi faire ? Une de plus et après, encore une autre manif. Non il faut arrêter avec les manifs. Ce qu'il faut c'est une grève générale qui dure jusqu'au moment ou le peuple aura obtenu l’élection d'une Assemblée Constituante pour créer la 6e République. Voila ce qu'il faut, le reste c'est du blablabla ! Bonne année et bon courage.

  50. 50
    GaM dit:

    Quel bon titre!
    Et d'accord avec @roussel (49), marre de ces manifs de vieux syndicalistes qui font rire mes élèves de lycée (vécu). Marre aussi de ces petites grèves planplan d'une journée, profs ou cheminots (je suis un prof qui prend le train), qui ne débouchent que sur une chose, nous faire taper dessus par tous les chiens de garde bien dressés dans les médias et tous les couillons qui les répètent au bistrot. Grêve générale.

Pages : [1] 2 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive