03juil 13

C’est plus crédible en roman qu’en vrai !

Ce billet a été lu 41 999 fois.

François Hollande avait déjà divisé la gauche politique, puis les syndicats. Il divise à présent son gouvernement. Et du même coup son parti, comme il va le voir bientôt. Il s’en mordra les doigts. Il croyait faire un exemple sans frais. Mais Madame Batho n’est pas la faible femme qu’il croit. Son expulsion correspond à un moment politique qui lui donne un sens très large. Les socialistes et les Verts savent dorénavant qu’ils n’ont d’autre espace que celui de la soumission aveugle et silencieuse au dogme de l’austérité. Ils savent que toutes leurs convictions y seront sacrifiées. Seul Hollande et sa cour de technocrates solfériniens peuvent croire que les préoccupations de carrière sont les seules motivations du grand nombre des socialistes et des écologistes. Cela ne passera pas. Aux abois, François Hollande montre un visage autoritaire, machiste et violent. Sa décision va révulser. Puisse-t-elle accélérer l’indispensable recomposition politique sur des bases saines et honnêtes dont le peuple a besoin.

Dans ce post je traite de la déchéance paranoïaque des Etats-Unis d’Amérique dans ce grotesque espionnage généralisé. Il s’inscrit dans un paysage de violences et d’abus qui change la nature de la société dans laquelle elle prend place. Tout cela justifie selon moi une objection de conscience comme préalable à toute discussion sur le Grand Marché Transatlantique. Puis après avoir argumenté mon point de vue, j’en viens au dernier sommet européen et je dis de quelle honte s’est encore couvert François Hollande et quels engagements terribles il y a pris sans qu’aucun des cire-pompes médiatiques ne se donne la peine de faire mieux que de répéter ce que ses communicants leur ont dit ! 

Aujourd’hui me voici au parlement européen. Dans les couloirs et les allées du palais on subit le portrait ridicule de Farinas, torse nu, bénéficiaire du dernier prix Sakharov de « la liberté » qui devrait être célébré au cours d’une de ces gluantes cérémonies de patronage dont le parlement européen a le mièvre secret. Un cubain évidemment. Ici on mange dans la main de la propagande nord-américaine. Le côté glauque de ce prix dans le moment que nous vivons saute aux yeux. Ce serait donc Cuba le problème de la liberté dans le monde ? Tel est le message du parlement européen ! Cela au moment où nous apprenons que les Etats-Unis espionnent nos états et qu’ils surveillent plusieurs millions de personnes dans notre pays et en Europe ! Pourtant ils peuvent faire dormir tranquilles leurs chiens de soupe sur leur carpette européenne. Et espionner tout le monde sans soucis. D’ailleurs la presse écrite vous le dit bien : « bof, bof, bof, on le savait depuis longtemps ». A quoi bon, n’est-ce pas ?

Et en plus ils nous espionnent !

Imaginez que Cuba ait espionné deux millions de Français par jour ! Que le Vénézuela ait piraté les ordinateurs de la délégation de la France et l’Union européenne aux Nations-Unies ! Je n’en dis pas plus. Le parlement et son prix Sakharov sont ridicules, non pour leur grossier et unilatéral parti pris constant, mais surtout pour le décalage avec le réel. Une fois de plus, dans ce domaine comme dans tous les autres. Ce que nous vivons depuis les révélations du journal allemand « Der Spiegel » sur l’espionnage nord-américain est un incroyable révélateur aux yeux de millions de personnes. Naturellement tout sera étouffé d’ici à quelques jours. Mais ce sera quand même trop tard. Une déligitimation massive du rôle mythique des Etats-Unis comme « gardien de la démocratie et de la liberté individuelle » aura travaillé en profondeur la société. Les puissants se rassureront comme ils le font chaque fois qu’ils croient avoir réglé un problème du fait que leurs médias n’en parlent plus. Mais le sentiment populaire continuera son œuvre. Au cas précis, la tradition de méfiance à l’égard des nord-américains est très profonde en France. Des Gaullistes aux communistes, en passant par toutes les nuances de républicains et d’anti-capitalistes, nous savons tous à quoi nous en tenir à leur sujet. La mince couche superficielle des atlantistes qui tiennent le haut du pavé médiatique, politique et financier se rassure à bon compte quand elle prend ses verrouillages pour du consentement ! Bien sûr, nous allons travailler ce sentiment pour lui donner un contenu positif d’aspiration à la souveraineté.

Comment les Etats-Unis en sont-ils arrivés là ? Pour ma part je crois que la maladie qui les atteint vient de loin, que ses racines sont très profondes. Mais pour l’immédiat, en bon matérialiste, je m’en tiendrai aux rapports réels qui sont à la base des événements. Ils n’ont rien d’une dérive mais ils sont un état constant. La guerre froide n’a pas seulement défiguré la société du supposé « camp socialiste ». Elle a ravagé tout autant son vainqueur. On a vu et on se souvient qu’un directeur du KGB, Andropov, était devenu pour un bref laps de temps le dirigeant suprême de l’URSS. Mais on oublie que Bush père avait été directeur de la CIA. N’est-il pas frappant d’ailleurs que ce dernier soit sorti de sa réserve pour défendre le genre d’intrusions qui viennent d’être dénoncé et rappeler qu’il en a été le créateur ? L’URSS s’est effondrée et avec elle une bonne partie de la cohésion des systèmes de sécurité et d’espionnage qui la tenaient debout. A l’inverse, leurs homologues nord-américains ont triomphé et exulté aux USA. J’ai lu que 19 agences de sécurité y existaient en parallèle. Autant de bureaucraties avides de subventions, prouvant leur utilité par des surenchères et des manipulations dont on comprend sans peine qu’elles sont vitales pour la survie de chacune d’elles. Cette compétition est profondément enkystée dans les rouages de toute l’administration des USA. Pour moi la société nord-américaine n’est plus vraiment une démocratie politique, et depuis longtemps. Pour autant, même si l’envahissement paranoïaque de l’espionnage n’a pas de rationalité, on ne peut considérer la révélation qui en est faite comme un épisode parmi d’autres. Bien sûr, nous savions bien des choses déjà depuis l’affaire Swift où l’on avait déjà pris la main dans le sac les nord-américains en train de surveiller tous les comptes en banque européens. On avait vu aussi l’affaire des prisons secrètes, et celle de l’obligation de fournir les données personnelles des voyageurs vers les Etats-Unis. Mais cette fois-ci les pièces du puzzle se sont assemblées sous les yeux de tous. On a pu voir reconnue par les autorités de chacun de nos pays un niveau d’espionnage sans précédent dans l’histoire ! On a vu confirmer sa diffusion aux individus les moins impliqués de façon préventive comme dans une dictature orwelienne ! On a vu confirmé le stockage et la surveillance de millions d’informations privées grâce à l’aide des réseaux sociaux que chacun de nous alimentons avec naïveté. Cette fois-ci, cela dépasse tout ce qui était considéré jusque là comme de purs délires. Je ne sais pas si un groupe de « complotistes » a jamais dénoncé une réalité aussi glauque que celle-ci. Dès lors, les révélations que nous devons à monsieur Snowden sont décisives pour notre sécurité et souveraineté. Elles font de lui un héros global de la liberté et de la souveraineté des peuples du monde. J’utilise cette désignation pompeuse pour parler de monsieur Snowden pour faire le pendant de tout ce que nous avons dû subir pendant des années de préchi-précha, de la part des nord-américains et de leurs marionnettes médiatiques à propos de la liberté du monde qui serait protégée par les Etats-Unis.

J’en rajoute puisque d’autre en retranchent. J’ai bien vu comment le vocabulaire avait évolué. Du temps de la guerre froide les héros qui passaient d’est en ouest étaient accueillis en grande pompe et l’univers entier était appelé à les admirer. C’était des « combattants de la liberté », des « résistants » et ainsi de suite. La comédie a continué dans la période contemporaine avec des héros de deuxième main touchant davantage à la série B qu’au peplum. Ainsi à propos de Cuba comme je viens de le rappeler. Sur ce plan les héros de la « résistance » et du « monde libre » sont devenus des personnages de très petite étoffe, certains étant mêmes de purs délinquants peu convaincants dans le rôle pour lequel ils sont rémunérés. Les héros réels sont traités tout autrement. Aujourd’hui dans le meilleur des cas, les véritables héros, ceux qui risquent vraiment leur peau, l’enlèvement, l’empoisonnement, les prisons clandestines, les mois d’enfermement dans un asile provisoire sans fin, ne sont plus que des « lanceurs d’alerte ». Assange et Snowden n’auront pas droit aux célébrations larmoyantes auxquelles est appelé un personnage aussi interlope que ce cubain torse nu, le sieur Farinas. « Lanceur d’alerte » ! L’euphémisme dit tout de la société de bavardage dans laquelle nous évoluons. Tout sur l’abaissement des prétendues grandes consciences qui la surplombent. Je m’amuse de voir déjà les gardiens du temple combiner l’indignation feinte à laquelle ils ne peuvent se soustraire avec de vertueuses mises en garde contre le risque de « dérapage » dans « l’anti-américanisme primaire » ! On sent les cœurs de moutons qui s’effraient de leur audace et regardent nerveusement par-dessus leurs épaules après avoir critiqué…. Ceux-là vont bientôt recevoir du renfort.

La technique pour amortir l’impact des turpitudes que révèlent « les lanceurs d’alerte » est très au point. A l’heure à laquelle j’écris, les services nord-américains travaillent dur à mobiliser tous leurs agents pour monter la contre-offensive qui permettra d’enterrer l’affaire. La première salve est déjà tirée : voyez « Le Monde » et « Libération ». Les deux s’arcboutent pour relativiser les faits, c’est à dire la gravité de la culpabilité des USA et la signification de ce qu’est une société qui porte en son sein un tel système de surveillance généralisée. « Le Monde » la joue sur le mode de la tendresse fâchée : « l’Oncle Sam se conduit très, très mal ! »  Deux fois « très », c’est une de trop pour faire sérieux. « Libération » amplifie le style « pouet, pouet, larirette » qui est la marque que savourent ses maigres 38 000 lecteurs quotidiens : tout est drôle rien n’est sérieux. La une commence avec un « les réseaux de la colère » laborieux pastiche des « Raisins de la colère » de Steinbeck, avant un nouvel éclat de rire page deux : « Hollande pince les oreilles d’Obama » ! Waf ! waf ! waf ! La rigolade enrobe une marchandise autrement plus vicieuse dont le résumé est dans le titre qui barre la page deux : « En France nous faisons la même chose ». Comme d’habitude ce n’est pas vraiment ce que dit François Géré, de l’institut d’analyse stratégique, dont l’interview est publiée sous ce titre. Relativiser le scandale en le banalisant c’est encore ce que fait une page plus loin un cynique, Cédric Thomas, dit « Jean Quatremer ». Son papier est surtitré : « l’union sait depuis plus de quarante ans qu’elle est surveillée par les services américains » et titré « Quand l’Europe fermait les yeux sur les écoutes ». Bref, puisque tout le monde savait d’une part et que d’autre part, rien ne changera, à quoi bon continuer à faire tout ce bruit sur le sujet ? Il est vrai que pour banaliser le présent, Quatremer doit lourdement charger le passé au prix d’une fresque d’ensemble où il en vient même à accuser Israël d’avoir coulé des micros dans le béton de la construction du siège du Conseil européen des ministres. Etrange…. Un feu doit masquer l’autre. Renseignement pris auprès de la bouche du cheval, cette relativisation systématique, c’est l’argument que les diplomates nord-américains servent à qui veut bien les écouter depuis dimanche….

Brouiller le message que porte l’énorme abus de pouvoir des USA, telle est la consigne. L’UMP Lefebvre, élu par les Français des Etats-Unis, dilue la sauce sur le mode traditionnel « attendons les explications des USA etc. etc. » Côté Snowden, on lui attribue une demande d’asile à la Russie en omettant de préciser qu’il la présente également à 21 autres états. C’est une bonne façon d’associer le nom de Poutine au sien. Sans oublier l’indépassable gag des publi-reporters de madame Le Pen, selon lequel nous lui emboîterions le pas dans ses demandes. Quelle se soit exprimée après les Verts et moi ne gène pas les interviouveurs sous influence. Ce qui compte c’est de mettre un autre signe égal infamant entre la défense de Snowden et le Front National. Tout ce travail de sape est destiné à tenir la rampe pendant les quelques jours où l’émotion de l’opinion doit être canalisée. Ensuite, les grands médias de référence vont vite passer à autre chose. Enfin, dans la queue de comète, on apprendra que Snowden est soupçonné de crime sexuel ou quelque chose du genre comme ce fut le cas pour Assange. Ceux dont ce serait l’honneur et le devoir de prendre le relais et de porter plus haut le travail des « lanceurs d’alerte » seront les premiers à jeter la pelletée de l’ensevelissement. 

Pour le reste on restera sur notre faim. Si « Jean Quatremer » a raison quand il accuse Israël et les Etats-Unis d’avoir coulé des micros dans le béton européen, ce que je découvre, si les faits qu’il récapitule par ailleurs sont avérés, et beaucoup en effet m’étaient connus, comment peut-on croire que les services de contre-espionnage français ne savaient rien ? Dès lors, pourquoi les ministres n’ont-ils rien dit ? Et si le « Spiegel » sait et publie ce qu’il sait, comment croire que « Le Monde » ne sache pas ? A d’autres ! On ne peut le croire. On doit plutôt se poser des questions sur la façon avec laquelle ce journal traite ce genre d’affaire depuis quelques temps. Le prétendu quotidien de référence ne « sort » plus jamais aucune affaire. Il se contente de répéter et de commenter les révélations que font les autres. Mais pourquoi faut-il qu’il laisse en plus le sentiment gênant de vouloir étouffer ce qu’il sait ? C’est pourtant la désagréable impression qu’il donne chaque fois qu’éclate un scandale mettant en cause les Etats-Unis d’Amérique ! A chaque fois c’est le même jeu. On annonce qu’un groupe de grands journaux éthiques et indépendants sont en possession d’informations décisives. On annonce qu’ils vont en garantir une publication sincère et vérifiée. Puis …. Quelques noms apparaissent et, hop, passez muscade ! Il n’est ensuite plus question de rien. Les noms donnés sont d’ailleurs choisis avec soin, les morts y sont bienvenus, et de toute façon aucune suite n’est donnée. Souvenons-nous de cette pleine page de reportage sur les vaillants reporters du « Monde » arrivant à Madrid pour faire le travail colossal de boire un café avec les collègues qui leur ont ensuite remis des listes de fraudeurs du fisc. Boudi ! Le boulot à faire ! Bref, à part parler d’eux et donner quelques noms sans faire ensuite aucune enquête, quoi ? Rien ! Et les télégrammes de Julian Assange ? Que sont-ils devenus après un premier lâcher de noms secondaires ? Rien non plus. Lui-même, Julien Assange, fournisseur des informations, a été littéralement abandonné dans son refuge à l’ambassade d’Equateur à Londres. C’est au point où l’on doit se demander si, en fait, tout ce système de la remise des documents à de « grands journaux » n’a pas pour objet de  bloquer l’information par le truchement de ceux qui sont censé la faire connaître et la faire comprendre !

Dimanche tandis que roulait mon train de retour depuis Nîmes, je consultais mes camarades du Parti de gauche. Il s’agissait de définir une prise de position à proposer sur ce que nous venions d’apprendre à propos de la révélation par le journal « Der Spiegel » de l’espionnage généralisé auquel se livrent les Etats-Unis d’Amérique sur des millions de citoyens en Europe et sur nos états et institutions. Nous sommes convenus d’en marquer la gravité. Et d’en tirer des conséquences pour l’actualité. Trois décisions. D’abord demander l’arrêt immédiat des négociations sur le Grand Marché Transatlantique. C’est une mesure de représailles bien sûr. Il s’agit de se faire respecter. Mais surtout il s’agit de prendre au sérieux ce qui a déjà été dit par la Commission européenne elle-même sur le sujet. En effet il nous a été affirmé que le contenu du mandat de négociation devait rester secret pour l’efficacité des pourparlers. A cette heure donc les seuls qui ne sachent rien officiellement sont les parlementaires et les citoyens puisque, de leur côté, grâce à l’espionnage, les Etats-Unis savent au mot près à quoi s’en tenir. A quoi bon discuter encore sur cette base ? Nous avons pensé proposer le lancement d’une pétition sur le sujet pour demander l’arrêt de la négociation. Puis nous avons convenu que la logique voulait qu’on tire toute la leçon du cas Assange. Pas question de laisser la situation devenir humainement insoluble comme c’est le cas avec lui. C’est à nous de proposer l’asile politique de Snowden dans un pays européen. Et ne pas nous en remettre au fait que, de nouveau, ce soit sur un pays latino-américain comme l’Equateur qui porte toute la charge du problème et du défi aux Etats-Unis. Le sujet venait d’entrer dans l’actualité. Mais depuis vendredi dans mes discours aux deux fêtes auxquelles j’ai participé à Perpignan et Lézan dans le Gard, j’ai soulevé l’objection de conscience que je crois nécessaire d’opposer en préalable à la négociation avec les Etats-Unis. L’affaire de l’espionnage renforce considérablement cette approche. De quoi s’agit-il ?

L’objection de conscience que j’oppose est, en fait, un appel à prise de conscience. Combien de fois l’argument des droits de l’homme est-il un préalable à la négociation commerciale. Dans le cas des Etats-Unis tout cela semble oublié, comme si les Etats-Unis ne posaient pas de problèmes graves du point de vue des droits de l’homme. Tout se passe comme si le bipartisme suffisait à faire une différence fondamentale en tous cas suffisante pour ne plus poser aucune question. Evidemment on peut décider que la question de la peine de mort n’a pas sa place en préalable. On laissera donc de côté. Mais enfin est-ce une raison suffisante pour passer aussi sous silence le problème que pose l’existence des prisons secrètes de la CIA pratiquant enlèvements et tortures, celles qui existent en Afghanistan, en Irak et en Thaïlande mais aussi en Pologne et en Roumanie, sans oublier bien sûr et surtout le centre de torture de Guantanamo ouvert illégalement depuis 12 ans. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi, pour certains, ce fait serait déconnecté du reste de la réalité nord-américaine, de sa vision du rapport à la punition et à la liberté individuelle. Comment peut-on oublier que les USA ont le record mondial de personnes en prison ! Leurs 2,3 millions de prisonniers constituent le 1 % de la population adulte ! C’est huit fois le taux français. Et c’est aussi six fois le taux chinois ! Cela n’est pas tout pour signaler la distance qui nous sépare du système de valeur qu’ils pratiquent et que les dirigeants européens font semblant d’ignorer. Les Etats-Unis sont en effet également les champions de la non application du droit international ! Peut-être peut-on considérer comme secondaire qu’ils aient refusé de signer la convention d'interdiction des mines anti-personnel et qu’ils n’aient pas ratifié la convention sur la Cour Pénale Internationale. Ce n’est pas mon avis mais j’admets qu’on me dise que ce n’est pas un sujet central qui fait modèle de société. Mais je ne peux accepter la remarque pour les domaines considérés par nous, par principe, comme fondateurs. Pourtant nos gouvernements ne posent aucune question aux Etats-Unis alors qu’ils n’ont pas ratifié la convention internationale sur les Droits de l'Enfant, ni celle pour les Droits des Handicapés. Et ce qui tient aux personnes en état de faiblesse, vaut encore pour d’autres droits que nous considérons également comme essentiels en particulier dans le cas de ces six sur huit des conventions fondamentales de l'Organisation Internationale du Travail. Et pas des moindres ! Ainsi la convention sur la liberté syndicale et la protection du droit syndical, celle sur le droit d'organisation et de négociation collective, celle sur l'égalité de rémunérations entre les hommes et les femmes, celle concernant la discrimination ou sur l'âge minimum du travail ! Toutes ont été signées par la totalité des 28 Etats membres de l’Union européenne. Ne serait-il pas normal que ce soit un préalable à la négociation à propos de la formation d’un grand marché unique où toutes ces questions ont un impact direct sur les sujets en débat ? Le même raisonnement vaut dans le domaine des engagements en défense de l’écosystème. Les Etats-Unis, au contraire des européens, ont refusé de signer la convention de l’ONU sur la biodiversité mais aussi le protocole de Kyoto de lutte contre l'effet de serre ! Pour finir ne nous demandons pas pourquoi aucun président de la République française ne peut rencontrer de dirigeants chinois sans être harcelé de réclamations pour qu’il ne manque pas de poser la question des Droits de l’Homme dans ce pays et que rien ne soit jamais exigé de tel à propos des Etats-Unis. Nous savons tous bien pourquoi ! Mais demandons-nous si nous trouverons meilleure occasion de faire avancer ces droits dans le monde et aux Etats-Unis mieux que dans la campagne contre le traité du Grand Marché Transatlantique.

Hollande, le ravi de l'Europe anti-sociale

Une fois de plus au Conseil européen, François Hollande, qui se flatte de vouloir être le « bon élève » de la classe, aura plutôt été le ravi de la crèche ! Il a signé tout ce qu’on lui a demandé de signer. C’est le tango Barroso de la France solferinienne. Des coups de menton avant les génuflexions. Après avoir pris la pose de guerre et avoir menti sur le fait que la Commission n’avait « pas le droit de dire à la France ce qu’elle doit faire », il a bien fallu qu’il admette le contraire, une fois sur place. Et il a signé sans faire d’histoires le document de la Commission concernant la France. Fini le bravache ! Madame Merkel n’a même pas eu besoin de lui faire les gros yeux. Pas un mot d’ailleurs sur le bilan désastreux de la politique de celle-ci et de l’effondrement en cours de l’économie européenne dans la récession. Il aura fallu que ce soit ce néant ambulant de Peer Steinbruck, grand chef du SPD allemand, qui pose la question le premier sur une scène politique institutionnelle. Ce n’est pourtant pas un foudre de guerre, ce Steinbruck, car il a été le ministre des finances de madame Merkel dans le cadre du gouvernement de grande coalition. Mais le 27 juin dernier, au Bundestag, il a dit tout haut et très clairement ce que François Hollande n’a pas osé dire en notre nom, tétanisé qu’il est par les rites et injonctions de son surmoi bisounours sur le « couple franco-allemand » et la misérable auto-censure que ce concept creux impose aux eurobéats français. «  Le chômage des jeunes, dont vous parlez ici et le taux élevé de chômage en général, madame la chancelière, a donc dit Peer Steinbuck, sont une conséquence directe de la politique que vous mettez en œuvre en Europe et qui n'est basée que sur l'austérité ». Après quoi, comme s’il lisait un discours d’un orateur du Front de Gauche, il a dénoncé le "cercle vicieux" de l’austérité : " Au lieu de diminuer, comme vous en aviez l'intention, les dettes ont augmenté de 500 milliards d'euros en 2012 dans les pays européens, Les mesures d'austérité que vous avez défendues ont provoqué une augmentation du nombre de chômeurs à 26 millions. Le chômage des jeunes de moins de 25 ans a, lui, augmenté à 6 millions ». Personne ne l’a traité de germanophobe. Voilà bien le fin mot de la politique de madame Merkel : les dettes publiques ont augmenté de 500 milliards dans l’Union européenne. Imaginez la masse juteuse des intérêts que cette politique tire des poches des peuples pour les donner aux banques ! Je n’y viens pas. Mon propos est juste de souligner l’écart entre le soi-disant sérieux de cette politique et la réalité de son résultat. Mais je veux détailler le tableau de ces exploits avec les chiffres de la hausse de la dette en 2012 dans l’union comme nous les donne Eurostat. La dette a augmenté de 148 milliards d’euros cette année en Espagne, en France de 118 milliards d’euros, en Italie de 81 milliards d’euros ! Et même en Allemagne, ce pays de rêve et de réussite éblouissante, la dette, oui, la dette publique, ce chancre caractéristique de l’incontinence budgétaire de l’Europe du sud, la dette a augmenté de 81 milliards d’euros !

Revenons à ce sommet européen. Comme on le sait l’immense François Hollande qui a déjà obtenu pour notre bonheur à tous un formidable plan de relance européen vient de nous obtenir à propos des retraites une nouvelle victoire sur l’ignoble Barroso que ses petits camarades ont si bien fustigé. L’humble carpette s’est muée en somptueux tapis de haute laine. Les bouffons ont acclamé. Décidément le traitement médiatique de l’actualité européenne reste le sempiternel conte pour enfançons que débitent, dans leur morgue combinée à leur flemme ou à leur ignorance, les commentateurs plus ou moins spécialisés, tous acquis par principe à l’eurobéatitude. Il est vrai qu’il est plus difficile de décrypter un sommet européen avec le souci de l’information que de recopier après boire avec Cédric Thomas, dit « Jean Quatremer », des statistiques d’androïdes sur mon travail de député européen. C’est donc par ce blog que vous apprendrez l’ampleur de la nouvelle capitulation du bon élève de la classe européenne. Et d’abord sur cette fumisterie de prétendue victoire grâce au fait que François Hollande aurait obtenu le retrait de la référence à « l’âge légal » de départ en retraite ! Car en « contrepartie » c’est « l’âge effectif » qui doit être retardé ! Un comble ! Cela signifie que les gens doivent être incités à partir plus tard pour jouir d’une retraite à taux plein. Donc que leur durée de cotisation doit être augmentée ! Bonjour la victoire ! Quel cynique que cet homme et ses services de communication ! Aucun commentateur de référence ne nous a fait la grâce de le « révéler ».

Pas davantage n’aura-t-on été tenu informés des autres engagements signés le même jour par François Hollande. C’est pourtant décisif. Car ces engagements forment l’agenda du gouvernement pour les prochains mois et rendent impossible toute forme de rapprochement à gauche pendant toute la période où cette politique va s’appliquer. Voyons rapidement un petit florilège des «recommandations» de la Commission que le président français a signé. Retraite : "prendre des mesures d'ici à la fin de l'année 2013 par exemple en adaptant les règles d’indexation, en augmentant encore la durée de cotisation pour bénéficier d'une retraite à taux plein et en réexaminant les régimes spéciaux, tout en évitant une augmentation des cotisations sociales patronales". Sans commentaire ! Ou plutôt si ! Voici un éclairage. Ces gens connaissent aussi bien que nous le résultat concret de ce genre de mesure. Les seniors qui ne partent pas à la retraite pour pouvoir ensuite toucher leur retraite à taux plein vont s’inscrire au chômage car ils forment la tranche d’âge qui connaît le plus fort taux de chômage. Le trou soi-disant bouché dans les comptes de régimes de retraite est aussitôt creusé dans celui des comptes de l’indemnisation du chômage. Les eurocrâtes ont donc trouvé la parade. Et François Hollande les a approuvés. Il faut payer moins les chômeurs ! Et donc rendre dégressive et plus difficile l'indemnisation du chômage. C’est noté ? François Hollande a dit oui, comme un bon élève de la classe européenne : "les conditions d’admissibilité, la dégressivité des allocations dans le temps (…) devraient être adaptés pour garantir l’adéquation des mesures d’incitation au travail". C’est du sabir de la novlangue européenne mais on comprend. Et bien sûr tout cela est placé sous l’égide de la seule politique possible : "poursuivre la réduction du coût du travail, notamment en adoptant d’autres mesures pour réduire les cotisations sociales patronales" ! Sans commentaire. "Prendre des mesures supplémentaires déplaçant la charge fiscale sur le travail vers les taxes environnementales ou la consommation". Il va de soi que ce retour de la « TVA sociale » s’ajoutera à l’augmentation déjà prévue qui portera la TVA à 20% au 1er janvier prochain ! Et ce qui est vrai des engagements inadmissibles sur les grands sujets l’est tout autant secteur par secteur. Ainsi à propos de l’élargissement du champ de la concurrence. Voyez : « Dans le secteur ferroviaire, ouvrir le transport intérieur de passagers à la concurrence ».

Tags: , , , , ,


179 commentaires à “C’est plus crédible en roman qu’en vrai !”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    Stockholmare dit:

    Excellent article!
    Oui, carpette Hollande est le roi des salopards! Son attitude hypocrite n'a pas tenu deux jours. Après s'être offusqué pour la galerie médiatique lundi, en demandant des comptes aux USA, il ose dire ne pas avoir reçu de demande d'asile d'Edward Snowden hier matin, puis finalement opère un détournement d'avion hier soir, et par la même exprime enfin clairement sa position vis-à-vis de M. Snowden, et donc, par contre-coup, de l'administration Obama. Il joue le bon caniche.
    Cela montre bien non seulement que les services de contre-espionnage français savaient, mais doivent également collaborer, tout comme les services britanniques et italiens, qui ont reconnu "partager des informations". Ce ne sont que des postures de façade. D'ailleurs, à qui appartient le micro trouvé au sein de l'ambassade équatorienne à Londres?

  2. 2
    Berland dit:

    Jean-Luc,
    Je suis moins optimiste que toi sur le fait que "Seul Hollande et sa cour de technocrates solfériniens peuvent croire que les préoccupations de carrière sont les seules motivations du grand nombre des socialistes et des écologistes".

  3. 3
    pichenette dit:

    Austérité, Autorité, Autisme. AAA. A suivre, BD explosive.

  4. 4
    Alabergerie dit:

    L'insulte à Moralès ! Je ne m'étais pas encore rendu compte que nous avions élu un gouvernement aussi platement Sarkozyste O_O'... Comment allons-nous faire pour continuer à voter pour un parti aussi détestable ?

    À Rennes, nous nous retrouvons, l'équipe FdG, à oeuvrer pour terminer les municipales dans la situation dans laquelle se retrouva monsieur Edmond Hervé qui, en prenant la suite du maire sortant Henri Fréville, fut confronté à tâche immense et, bien qu'étant réputé chef d'une bande de bras cassés, la mena aussi bien que possible. J'espère ardemment que nous serons à la hauteur de ce que furent ces gens jadis, socialistes pur jus que leur parti ne mérite aujourd'hui certainement pas. Si, une fois à la mairie, nous faisions le dixième de ce qu'ils firent, que n'entendrait-on pas de la part du PS ! Nous partons de très loin, et visons très haut. Courage à tousses, partout.

  5. 5
    carlo dit:

    prendre des mesures d'ici à la fin de l'année 2013 par exemple en adaptant les règles d’indexation, en augmentant encore la durée de cotisation
    poursuivre la réduction du coût du travail,
    prendre des mesures supplémentaires déplaçant la charge fiscale sur le travail vers les taxes environnementales ou la consommation
    Dans le secteur ferroviaire, ouvrir le transport intérieur de passagers à la concurrence

    La politique que recommande la Commission européenne est très exactement celle que nous combattons. Il nous faut donc prendre nos distances avec les institutions européennes et cesser de faire comme si, dans le cadre européen tel qu'il existe, une autre politique était possible. Si nous ne le faisons pas, les électeurs se tourneront vers ceux qui n'ont pas peur d'assumer leur hostilité à l'Europe. Ils ont d'ailleurs commencé à le faire.

  6. 6
    Michel dit:

    Bonjour,
    Le communiqué de JL Mélenchon sur la présence à bord de l'avion présidentiel de la Bolivie d'Edward Snowden se termine par : "La France doit lui accorder l'asile politique."
    Qu'il ne vienne pas ici, il serait capable de le livrer aux US, car ils sont capables de tout, surtout du pire !

  7. 7
    Mat dit:

    Merci beaucoup pour la position très claire du Front de Gauche concernant la politique extérieure actuelle des USA !
    Faut-il signer une pétition pour demander que la France accorde l'asile politique à Mr. Snowden (cf. lien)?

  8. 8
    tchoo dit:

    Petite erreur relevée: Jean Quatremer c'est Cédric Thomas et pas Eric Thomas comique a l'accent du Sud Ouest qui a connu quelques heures de gloire il y a quelques années.
    Cette injure à Moralès est grave et met notre pays à genoux devant les nord-américains qui doivent bien rigoler.
    Et Hollande continue pendant ce temps sa descente dans la veulerie la plus écoeurante!

  9. 9
    Christian09 dit:

    Au sujet de monsieur Snowden et autant que nous en savons, il a dénoncé une pratique d'espionnage il n'est en rien un criminel, tout au contraire. S'il venait de l'Est ou de la Chine il serait glorifié et accueilli en héros. Nous devrions lui rendre hommage et non le considérer comme une personne délinquante en France. Depuis quelques années il semble que les intérêts américains se confondent avec ceux de la France. Quelle démission!

  10. 10
    Nicks dit:

    Qu'éprouver d'autre que du dégoût face à la situation actuelle et à ceux qui la font ? Un dégoût immense et une soif plus grande encore de changement.

  11. 11
    jean ai marre dit:

    @ JL Mélenchon
    Comment les Etats unis en sont-ils arrivés là ?

    Bonne et précise analyse, mais aujourd'hui les USA ne sont plus les premiers, il faut compter sur la Chine. Si les chinois ne prêtaient plus d'argent aux ricains, la face du monde serait changée.
    Je suis satisfait que mon analyse et mes voeux exprimés dans un précédent post soit ceux de notre leader.
    Montrer notre désapprobation sur ces écoutes qui ont toujours eu lieu, en remettant en cause l'achat des drones serait un signal fort. Il y va de notre secret défense, de notre liberté militaire.
    Le traité transatlantique ne règlera en rien notre problème qui réside dans la relance de la consommation intérieure. Cet accord n'aura aucun impact sur la croissance, et Hollande fait un pari qu'il va perdre, lui qui prédit que la croissance sera au rendez vous fin 2013, et que la courbe du chômage va s'inverser. Il pense que cet accord lui permettra de développer l'extraction du gaz de schistes !
    L'Europe ne peut se jeter dans les bras du concept américain, agressif à souhait et perfide avec cette histoire d'espionnage à grande échelle, commis par les Etats-Unis au profit des entreprises américaines. Car ne nous leurrons pas, cet accord transatlantique sert essentiellement Obama, pour rembourser le financement de sa campagne par les grandes américaines.

  12. 12
    jorie dit:

    La France ne soutient pas Snowden, bloqué chez Poutine, lequel est emm...par cette histoire et je redoute le pire pour ce lanceur d'alerte comme je déplore le manque de protection à Hervé Falciani, franco italien qui a lancé l'alerte sur les milliers d'évadés fiscaux par l'intermédiaire de la banque HSCBC. Quelle honte pour mon pays! FH, le capitaine de pédalo, le flamby de service qui ronronne pour plaire aux puissants a trahi son peuple, sa nation, signé allégeance aux américains et à l'ultralibéralisme si bien servi par le MEDEF. Pauvre Jean-Luc, alors que tu t'échines à tout décrypter, tout expliquer, à défendre les valeurs républicaines et nobles de notre pays si maltraité, Cohn-Bendit a eu les honneurs de Patrick Cohen ce matin à France Inter, rien que pour le plaisir de déplorer les misères qu'on inflige à MLP, et pour le plaisir de te taper dessus, avec l'insistance particulière de Cohen. Autrement dit, les propos racistes sont la liberté d'expression, alors que tes revendications de fraternité sont de la "dictature autoritaire". Merci Cohen, merci Cohn-Bendit, vous avez franchi la ligne rouge, vous avez choisi votre camp. Vous assurez ainsi votre avenir ! Bien pire que "salopards" vous êtes.

  13. 13
    NICO 75 dit:

    Que peut on dire de plus sur ce gouvernement que ce qui a été dit depuis longtemps. Ils sont ignobles. Jetons nous dans la bataille pour gagner les élections. Faisons des élections municipales et européennes un enjeu national. Tous les dirigeants, les responsables, sur le pont. Autonomes et conquérants.

  14. 14
    Citoyen93 dit:

    J'espère que tout le mouvement écolo, les ONG, les Verts et bien-sûr nous-mêmes, vont se saisir du débarquement de D. Batho pour déclencher le séïsme idéologique qu'il contient. Après un an de fanfares lourdingues du gouvernement sur le mode "concertassssion" oui venez tous les écolos, conférences environnementales, débat national sur la transition énergétique, débat national sur une loi cadre biodiversité, je compte même plus tous les grand raouts que l'équipe Hollande a fabriqué pour balader toutes les associations. Ah "la France doit être la nation de l'excellence environnementale" dixit notre Monarque. On allait faire vachement mieux que la droite avec son Grenelle, hein. Et D. Batho en bonne hôtesse d'accueil du dispositif social-démocrate de courir à toutes les plénières et conférences nationales depuis un an pour nous servir cette soupe. Tout ça vient de voler en éclat sur le mur de l'argent, bien révélé, crûment par la ministre elle-même. De toute son action, l'histoire ne retiendra que son dernier jour et ce sursaut inattendu de courage et de cohérence. Merci à elle, elle est revenue du bon côté du miroir à la dernière minute mais voilà la question de l'écologie sur la table, enfin. Austérité ou écologie, on est au pied du mur.

  15. 15
    Gros Maurice dit:

    Heureusement que nous pouvons lire ton blog ! On se rend compte de l'ampleur de la censure impitoyable qui sévit ailleurs. Et ces infos si importantes qui seraient perdues sinon.
    J'ai juste une remarque, il ne faut pas parler de nord-américains, mais d'étasuniens. En effet, nos amis Québécois qui habitent eux aussi l'Amérique du nord ne méritent pas d'être assimilés à leurs voisins.

  16. 16
    augustin dit:

    "Pour moi la société nord-américaine n'est plus vraiment une démocratie politique, et depuis longtemps"
    Est-il permis de profiter de cet ancrage dans le texte de ce post pour suggérer à tous les familiers du blog la lecture de Jacques Pauwels "Le mythe de la bonne guerre - Les USA et la Seconde Guerre mondiale" (Édition revue et augmentée, janv. 2012, Editions Aden, ISBN : 9782805920052, 22 Euros) ou de conseiller de visionner les conférences en lignes ?

  17. 17
    CalumetDeSuisse dit:

    Entendu sur le journal de 13h de France 2 aujourd'hui: "Evo Morales a été retenu à l'aéroport de Vienne, parce qu'on suspectait qu'Edward Snowen se trouvait à bord de son avion".
    Pas un mot sur le fait que son avion a été interdit de survoler le territoire français. Hallucinant!

  18. 18
    Iv dit:

    Je dois vous avouer que pour le coup, ma réaction aux cris d'orfraies des parlementaires Européens me remplit de perplexité. D'où leur vient cette amnésie du réseau ECHELON ? On l'aurait démantelé sans me le dire ? Les États-Unis auraient adopté des principes respectant la vie privée de tous les citoyens du monde ? Ah non, tiens donc. Les US ont depuis plusieurs années renforcé leur arsenal juridique (sous les huées très documentées, abondantes, et faciles à trouver) des associations de défense des droits des citoyens. Ce plan était écrit noir sur blanc dans les lois passées depuis le 11 septembre.
    Pour moi, quiconque prétend découvrir quelque chose suite aux révélations de Snowden a un cas d'amnésie assez grave ou se moque carrément de ses électeurs.

  19. 19
    Gael dit:

    J'ai vu que le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a proposé que les actionnaires, les créanciers, les déposants et les titulaires de comptes subissent une ponction de 8%. Tout cela pour sauver les banques. Il parle pour l'Allemagne mais bien évidemment, on peut supposer que cette solution sera étendu au reste de l'union si elle devait s'appliquer. De même avez-vous entendu qu'un nouveau plan était en cours en Grèce. Il propose de diminuer encore le salaire minimum. La malnutrition des enfants prendrait des proportion importantes.
    En ce qui concerne les américains, il suffit de lire Chomsky pour savoir que les États-Unis n'ont jamais été une démocratie. Il a cette phrase magnifique : "Si on appliquait les lois de Nuremberg alors tous les présidents américains depuis 1945 aurait dû être exécutés".

  20. 20
    citoyenne21 dit:

    Pensez-vous ! Il n'y aura pas de séisme chez les verts, ça grimacera un peu et puis c'est tout. Une de tombée du pédalo et tous les autres se cramponnant pour ne pas tomber à leur tour !

  21. 21
    Genialle dit:

    J'espère que Madame Batho n’est pas la faible femme qu’il croit. Car c'est honteux, c'est même pire que cela! Hier, en passant, j'ai vu Mr Dupont (EELV) vous voyez ? C'est lui qui est venu discuter avec Jean-Luc Mélenchon chez Médiapart... qui voulait tout changer de l'intérieur. Il faisait sa conférence de presse, les sourcils froncés. Je me suis dit il donne sa démission et les autres aussi. Que nenni, il va voir, il va discuter et en septembre on verra. Quel manque de courage, ou alors ils s'accrochent tous a leur portefeuille. C'est aussi honteux. Si vous avez d'autres adjectifs vous pouvez en laisser.
    Courage à tous et on ne pourra pas attendre quatre ans, même pas un.

  22. 22
    brisedemer dit:

    On compte en prisons américaines d'abord les classes sociales les plus pauvres. On y enferme surtout les afro-américains. La politique répressive y a gardé un fond très raciste. Se combine à cela dans une danse endiablée une véritable guerre armée quotidienne contre les "sur numéraires", les gens dont le système capitaliste financier n'a plus besoin comme salariés. En revanche les sacrifiés humains sur l'autel de la finance rapportent beaucoup à toute l'industrie de la répression. Il s'agit d'une vraie mécanique sociale impitoyable qui est expliquée dans l'excellent documentaire "The House I Live" réalisé par Eugene Jarecki, diffusé mardi sur Arte mais encore accessible. La grille de lecture du système capitaliste financier répressif proposée pour la société américaine peut tout à fait utilement servir pour la société française. Le documentaire repassera sur Arte dans la nuit du 8 au 9 juillet 2013.

  23. 23
    luz11 dit:

    J'ai lu avec intérêt la réflexion de JL Mélenchon au sujet de l'espionnage des USA et du cas Snowden. Dans le cas concret et pragmatique que fait on ? Une grande pétition nationale pourrait être lancée par le FdG contre l'attitude anti démocratique des USA et le pacte transatlantique et du coup un soutiens au lanceur d'alerte. Cette pétition permettrait de donner au peuple un autre son de cloche surtout vis à vis du pacte qui se profile et qui n'est pas bon pour lui.

  24. 24
    Manu dit:

    @Gael
    "J'ai vu que le ministre des Finances allemand Wolfgang Schäuble a proposé que les actionnaires, les créanciers, les déposants et les titulaires de comptes subissent une ponction de 8%. Tout cela pour sauver les banques. Il parle pour l'Allemagne mais bien évidemment, on peut supposer que cette solution sera étendu au reste de l'union si elle devait s'appliquer."

    Je ne sais pas d'où vous tirez cette information. Elle n'est indiquée nulle part dans la presse allemande, qui au contraire de la presse française, fait son boulot correctement dans l'ensemble. A mon avis, votre source est incorrecte.

  25. 25
    Juliette et Aubert dit:

    A l’occasion de l’éviction de Delphine Batho, voilà une des urgences dont Philippe Martin, nouveau ministre de l’écologie, doit traiter. La mise en fonction plus que choquante, dès septembre prochain d’un, parmi les grands projets aberrants et inutiles, trop peu connu, à savoir, au cœur de la Basse Normandie, d’une décharge de déchets industriels ultimes, mélangés avec des déchets fermentescibles, qui sera d’une taille record en Europe. Cela se passe précisément à Nonant-le-Pin, non loin du Haras National du Pin. 44 hectares, des cratères à ciel ouvert attendant des déchets sur une hauteur de 30 mètres, où fermenteront des « biogaz » allergisants et cancérigènes, toxiques, entre autre pour la reproduction. L’entreprise responsable du désastre écologique programmé, « Guy Dauphin Environnement », conteste les études sérieuses qu’ont produites les associations en lutte, elle prétend que la nappe phréatique ne sera pas touchée. Celle-ci s’étend sur tout le bassin de l’Orne, jusqu’à la mer en passant par Caen.

  26. 26
    fauve dit:

    Bonjour
    En votant au 2eme tour ce 6 mai 2012, je m'attendais a un petit changement, certes pas a des miracles mais un petit espoir tout de même. Pendant 5 ans sous l'air de Nicolas 1 ou tant de souffrances pour le peuple a était. Avec François ou son fameux slogan le changement c'est maintenant nous citoyens de France on n'en pas vu le résultat peut-être que notre président a un petit coté helvétique. Ce brave Mr Hollande n'a rien compris en limogeant Mme Batho il divise la gauche et creuse un fosse avec ses allies. Ex a Nantes, ville cher a notre 1er ministre, pendant 15 ans les écologistes ont fait liste commune avec le PS c'est la 1ère fois qu'ils auront une liste autonome pour les élections municipales en 2014. Il n'y a pas un problème ? Pour une fois notre cher président se montre autoritaire. Qu’il le fasse plutôt devant Mme Merkel au lieu de lui faire des courbettes pour obtenir une Europe digne et non dévastatrice. En réfléchissant sur la date des élections européennes qui auront lieu en juin 2014, l’abstention sera record car faire des élections pendant un dimanche de pentecôte, ce n'est pas gagner pour réconcilier les Français avec leur carte d’électeur.

  27. 27
    jean ai marre dit:

    @ 21 Genialle
    J'espère que Madame Batho n’est pas la faible femme qu’il croit.

    Puisque vous le dites.
    A mon avis, c'est un règlement de compte avec S Royal. Mais je clos là ma réponse à votre interrogation car JL Mélenchon n'en a pas parlé, donc, hors sujet.

  28. 28
    palumbo dit:

    Cher Jean-Luc,
    Il est vraiment temps que le Front de gauche devienne un vrai "front" parlant avec les mêmes mots, prenant les mêmes décisions car la petite cacophonie entretenue un peu de partout sur le territoire, dans les régions et départements par le PCF est devenue un peu barbante et beaucoup de ceux et celles qui voudraient rejoindre le Parti de gauche oppose le discours d'un Pierre Laurent hésitant à mettre ses troupes en ordre de marche sur la bonne voie, celle de l'humain d'abord, un texte adopté par tous pour les présidentielles et qui a sorti par ta voix le PC du trou où il se morfondait depuis 2007 ! Vu ce qui se passe un peu de partout, dans le monde, en France, au PS et ailleurs, j'aimerai vraiment que nous soyons irréprochables, ce que nous sommes au niveau des "affaires", mais pas vraiment au niveau de la cohésion.

  29. 29
    sylvie dit:

    Vous avez vu ce qu'ils ont fait à Morales ? C'est dégueulasse ! FH est aux ordres des EU. Il faut absolument appeler à la révolte. Snowden a pris des risques pour avertir l'Europe dont la France et on refuse à un président de gauche de survoler notre pays de crainte que Snowden est dans l'avion. Ce n'est pas Ben Laden ! J'ai honte ce soir et j'ai bien peur que certains en tirent parti.

  30. 30
    Beaujean dit:

    Merci, Jean-Luc, pour toutes ces rappels sur l'allégeance hollandienne à l'Empire étazunien. Son appartenance à la French-american foundation aurait-il un rapport ?Cette Fondation, créée en 1976 par VGE et l'inénarrable duo Ford-Kissinger, vise à resserrer toujours plus forts les "liens" qui nous unissent à la divine Fédération, liens bientôt définitivement renforcés quand sera signé, sans information ni consultation populaire, le Grand Traité du Transat Universel... Au sein de cette fondation, un programme éclairant : celui qui sélectionne les Young Leaders. Citons : "Ce programme phare a été créé en 1981 dans le but de renforcer les relations transatlantiques et entretient un réseau informel d'hommes et de femmes appelés à occuper des postes clefs dans l'un ou l'autre pays. " Le programme Young Leaders sélectionne des dirigeants à haut potentiel, âgés de 30 à 40 ans, avec des origines, des formations, des parcours professionnels et des intérêts reflétant les tendances à venir des sociétés des deux pays. Il compte aujourd’hui 400 dirigeants français et américains issus de la politique, du monde des affaires, de la culture, de la recherche, et du secteur militaire.
    Young leaders 1996 : F. Hollande et P. Moscovici, 2000 : A. Montebourg (!).
    Faudra-t-il s'étonner de voir la France rabaissée par François le Petit ? Un Président aux ordres ? Si courageux face à une femme ministre des bols d'air et des coups dans l'eau ? Penseriez-vous par hasard que celui qui intervint si mâle au Mali un mois après avoir juré qu'il ne serait jamais question de telles opérations, soit capable de telles (petites) actions géopolitiques sans être télé-commandé ? Après la Libye, l'Empire n'a-t-il pas besoin de petits commis qui continuent à tenir la boutique de l'ouest africain face aux Chinois ? OTAN en emporte le vent (du Sahel).

  31. 31
    Denis F dit:

    Profitons des révélations que l'alerteur Snowden fait, quoique le mot révélation n'est pas juste dans la mesure où il n'y a que les imbéciles heureux qui n'étaient pas au courant des pratiques d'espionnage des fascistes étasuniens, rappelons nous de l'épisode "Échelon", quand je dis que l'on vit dans un monde d'amnésiques et de ruffiants ; bon, profitons donc de la mise en lumière de l'hypocrisie des USA, de Monsieur Obama et de son administration, car lui le pauvre pantin ne fait que ce que les fascistes de wallstreet et du texas lui ordonnent de faire, c'est à dire le mal, le mal le plus absolu.
    Le fascisme est présent depuis très longtemps, il l'est depuis que la révolution française une nuit de 4 août décréta que les privilèges et les droits du sang étaient abolis, dés lors, le fascisme moderne est né en répercussion ; ce pauvre con de Copé à peur que la nuit du 4 août ne se réitère, il a raison le taré, elle va se réitérer et dans les plus brefs délais.
    Les vieilles familles aristocratiques, celles des nouveaux riches du début du XXè siècle et de l'après guerre -1945- ainsi que les grands financiers capitalistes sont généralement fascistes.
    La représentation du fascisme est peu visible, les fascistes aiment à se cacher derrière une représentativité démocratique, mais il est clair qu'ils ne sont absolument pas démocrates, bien au contraire, aux USA ils ont pu réduire la représentation politique du pays à deux blocs, ils ont imposé le bipartisme les républicains, les démocrates, qui en réalité se ressemble comme deux gouttes d'eau, Obama le "démocrate" confirme en ce moment même qu'il est au service des fascistes et les USA ne sont que le décor carton-pâte de la démocratie, c'est la plus grande supercherie qui puisse exister aujourd'hui, en concurrence avec la France et sa vitrine "Pays des droits de l'homme".
    La démocratie est morte-née depuis bien longtemps, et les gens qui s'imaginent y vivre ne sont que de pauvres idiots !…

  32. 32
    eric91 dit:

    Jour après jour, preuve après preuve, le caractère totalitaire et inféodé au monstre états-unien du gouvernement Hollande s'impose. Les médias ne servent plus que de relais quotidiens à la dictature en place, excepté Mediapart qui continue à faire du vrai travail de journalisme. Nous, citoyens isolés, nous sentons de plus en plus désemparés face à l'ultra dictature capable aussi bien d'emprisonner n'importe qui en dehors de toute règle, d'espionner à l'échelle mondiale tous les citoyens de la planète, ou de leur balancer sur la figure, parce qu'eux seuls l'ont décidé, des missiles mortifères tirés par des drônes sans âmes.
    Jean-Luc merci de mener la résistance comme un certain de Gaulle en son temps. N'est-il pas temps de lancer un appel à la résistance, tel celui du 18 juin et d'organiser la résistance passive ? Attention, car nul doute que chacune de tes, de nos publications ne soit espionnée, tant par les séides de Hollande que par le Monstre américain. Des consignes, vite !
    PS : comment nous démarquer de ce gouvernement inique qui vient de violer les règlements internationaux de l'aviation civile en interdisant de survol notre territoire par l'avion du président Évoque Morales ? Honte à ce gouvernement ignoble. Un tribunal populaire, vite !

  33. 33
    Aveline Monnoyer dit:

    Pétition pour la demande d'asile d'Edouard Snowden.

  34. 34
    jihel dit:

    Hollande vire Batho et le même jour se comporte en carpette devant Obama en refusant le survol aérien à un chef d'État. Pour moi c'est clair,au deuxième tour fini le vote pour les solfériniens. Hollande a rejoint la bande des salopards. Lui qui compte sur la montée de Le Pen se trompe.

  35. 35
    domino dit:

    J'aimerais savoir où en est le Parti de gauche sur le sujet de la FED car là réside le vrai problème du siècle passé, de notre siècle et du siècle à venir si nous arrivons pas à démontrer aux yeux des citoyens du monde que la FED est prive et qu'ils ont l'immense privilège de battre monnaie et d'en tirer des intérêts sur le dos des Américains et indirectement des nations.

  36. 36
    Michel Matain dit:

    Parmi les lanceurs d'alerte qui ont subi le pire, on peut citer l'Israélien Vanunu qui a effectué 18 ans de prison pour avoir révéler au Sunday Times la construction de la bombe atomique en Israël et l'Américain Bradley Manning en prison militaire aux USA depuis plus d'un an pour avoir informer Wikileaks. Le point commun entre ces trois hommes c'est que les informations qu'ils ont révélées sont allées dans le domaine public par l'intermédiare de la presse et pas dans les mains d'une puissance ennemi à leur propre patrie. L'Israélien Vanunu a demandé l'asile politique à de nombreux états occidentaux qui ont tous refusé. Il faut exiger que la France accueille Vanunu et Snowden qui tous deux ont demandé l'asile chez nous.

  37. 37
    jnsp dit:

    A propos du refus de survol aérien par FH, c'est honteux.
    Mais FH est-il libre de ses actes, parce que l'espionnage de la CIA NSA et autres doit aussi le concerner et il pourrait y avoir des fuites téléguidées qui risqueraient de lui nuire. Peut-être ne peut-il qu'obéir ?

  38. 38
    Milou dit:

    Merci pour la diffusion du texte de Ben Brick contre Daniel Cohn-Bendit. Halte aux fascistes avec ou sans poils, barbus et crânes rasés, jeunes embrigadés par les clercs de la haine. Les mêmes des deux côtés qui cherchent à nous dresser les uns contre les autres. Soutenons les camarades de gauche laïque, sociale et democratique de par le monde. Et seulement eux. On retrouvera alors peut-être de l'audiance parmi nos concitoyens.

  39. 39
    turmel jm dit:

    Que la dame Le Pen s'exprime après J-L Mélenchon qu'importe la vérité. D'après les "journaleux" c'est lui qui lui emboîterait le pas.
    Que les Etas Unis ne ratifie pas la convention internationale sur les Droits de l'enfant, ni celle pour les Droits des Handicapés, les mêmes ne sont pas plus choqués que ça. Comme l'avait dit quelqu'un que j'aimais bien, ces paltoquets sont vraiment aux ordres !

  40. 40
    SahcaravOcram dit:

    Bonjour, Mr Mélenchon
    Voyez-vous j'ai 29 ans et c'est la première fois que je votais à une élection en 2012 pour cette présidentielle. Un an plus tard, j'en suis navré, quel traite ce François Hollande. Il se couche devant le pouvoir de la finance, plongeant notre pays et toute l'Europe dans une austérité étouffante et malsaine. Je suis à fond derrière vous et seul vous et votre parti me pousse encore à croire en la politique. Bonne chance à vous camarade du front de gauche et merci pour ce blog car on ne peut malheureusement pas compter sur la presse de ce beau pays pour vous entendre !

  41. 41
    Femme d'aujourd'hui dit:

    Je pense que Obama n'a pas tant de pouvoir que ça, il n'arrive pas à faire passer ses lois car les républicains bloquent tout. Il est obligé de composer avec eux pour réussir à changer cette société et ce n'est pas une mince affaire. Il a été désavoué sur la loi sur le contrôle des armes, sa réforme de santé a été combattue avec acharnement, il n'arrive pas à faire accepter des mesures pour la transition écologique, il a été moqué et soumis à des attaques racistes nombreuses.
    Mais je crois qu'il ne faut pas le juger lui et tout le peuple américain à partir de tout ça, il y a aussi des tas d'initiatives valables qui apparaissent dans ce pays, comme en Chine d'ailleurs. Au lieu de dénigrer les autres et de leur faire la morale on pourrait regarder ce qui se passe chez nous, en France. Nous ne sommes pas un exemple à suivre quand on voit la ligne suivie par le gouvernement, les votes de plus en plus de français pour le FN, est ce une raison pour condamner tous les français ? Attention aux simplifications excessives, ça ne donne rien de bon en général, soyons plus nuancés et moins idéologiques.

  42. 42
    Vinnie Reb dit:

    Amen to that, dear Jean-Luc ! Superbe billet, analyse tranchante.
    FH, c'est plus que la "louse", c'est la honte et le déshonneur pour notre pays. Non seulement faire affront à un autre chef d'Etat (qui en plus n'est pas le pire que la France ait eu à recevoir dans le passé, même s'il ne s'agissait ici que de le laisser passer par dessus nos têtes), mais en plus ne pas faire honneur à ce qu'est notre pays, la "patrie des droits de l'homme". Je mets des guillemets car de toutes façons, ça fait depuis longtemps que je n'y crois plus.
    C'est comme pour les USA : land of the free, home of the brave... terre de liberté... mouais... foyer des courageux - quoique quand on voit ce qu'ont accompli Snowden et Manning, oui, ce sont des types courageux. Pas comme cette lavette de FH. Plonger mon pays dans un tel déshonneur en faisant la carpette devant le gouvernement US et en se laissant fouetter par Angela (Merkel - pas Davis, qui était elle aussi une autre de ces "courageux" en son temps).
    J'ai aussi beaucoup apprécié l'argumentaire sur la question des conventions de droit international non signées et/ou non respectées par les US, posée comme préalable à toute négociation avec eux. La comparaison avec la Chine à cet égard est pertinente. Très utile dans un débat sur ces questions ! Et dieu sait combien j'aime l'Amérique vu que j'en porte une moitié en moi. Mais cette même moitié a tout autant honte que la moitié française. Parfois, je me demande vraiment s'il n'aurait pas mieux valu que mes ancêtres Confédérés remportent la Guerre de Sécession. Des USA diminués n'auraient peut-être pas acquis autant de puissance qu'ils n'en disposent maintenant. Mais bon, on ne va pas refaire l'histoire. On est déjà assez occupé comme ça avec l'histoire de notre présent, ainsi que notre futur qui est tout à reconstruire ! On vit une époque formidable et "dangerouge" !

  43. 43
    Gilda dit:

    Demander l’arrêt immédiat des négociations sur le Grand Marché Transatlantique, en représaille à l’espionnage généralisé auquel se livrent les Etats-Unis d’Amérique n'est-ce pas comme demander de taxer les revenus du capital ? Cela ne revient-il pas à entériner l'un et l'autre !

  44. 44
    marco polo dit:

    L'optimisme béat n'étant plus de rigueur, je ne vais pas pour autant me jeter du haut d'une tour. Cependant nous allons manger des cailloux et il n'y en n'aura pas pour tout le monde. La seule réponse possible est l'explosion sociale. Le risque est de se retrouver avec des fachos. Le monde Orwelien n'est plus inacessible. Plutôt Hitler que le Front populaire. Et pourtant je ne suis pas pessimiste, même si nous risquons très gros.
    Merci Jean-Luc de nous informer, c'est le fil d'Ariane qui nous relie, il pemettra d'avancer. La lutte continue !

  45. 45
    mario savoie dit:

    Espionnage USA. Les gouvernants européens les plus importants ne réagiront pas car ils sont impliqués dans cette mise sous contrôle. L'Italien et l'Anglais collaborent directement, c'est comme ça depuis 1945. Ls autres se limitent peut-être au recel, profitant des informations recueillies sur les mouvements populaires, etc. il se peut que certains ignoraient l'étendue réelle de l'espionnage, mais tout cela devrait s'arranger entre amis.
    L'avion du président bolivien Evo Moralès. François Hollande a fait des débuts maladroits dans la fonction. Avec ce qu'il a raconté sur l'immobilisation de l'avion du président bolivien, nous sommes rassurés. Il ment comme un premier secrétaire du parti socialiste sait si bien le faire. Dès qu'il a su que c'était l'avion d'Evo Moralès, il a "immédiatement" levé l'interdiction de survol de la France. Il aura donc fallu 13 heures pour l'informer. Un coup de téléphone à Moscou, c'était pas possible?
    Les occidentaux serrent les rangs, la guerre froide reprend de plus belle. Moi, cette fois, je n'hésite plus. Entre le camp occidental, France comprise, et la Chine, je choisis la Chine.

  46. 46
    j-jour dit:

    @Manu
    L'info dont fait part Gael est traitée et sourcée de manière multiple ici ici. Cette proposition de ponction des dépôts bancaires à hauteur de 8% "pour garantir la survie des banques en difficultés" ne concernait pas seulement l'Allemagne, puisqu'elle était faite au sein d'une réunion regroupant les divers ministres des Finances de l’UE. J'ignore les suites données à cette proposition.

  47. 47
    Jean-François91 dit:

    @24 manu
    "Je ne sais pas d'où vous tirez cette information.[...]"

    Alors peut-être, à la source, ici, avec deux vidéos où sont évoquées les limites de la constitution et même les 35h des Français.

  48. 48
    andré Mazingue dit:

    Pourquoi "Der Spiegel" a t'il publié le scandale? Il s'agit pourtant d'un journal de droite qui n a rien a envier au "Monde". Quel sont les dessous des cartes?

  49. 49
    teresa dit:

    Les USA ne sont pas un exemple d'humanité à ce que je sache ! Ce qui n'empêche pas les citoyens de ces États d'être humains quand on les côtoie. Vos analyses sont justes et les relirai pour mieux m'en imprégner et en discuter avec d'autres qui n'ont que ce que leur en disent les médias officiels.
    Pour Gattaz et le MEDEF, si il veut nous culpabiliser en parlant du coût de nos salaires, nous pouvons lui parler du coût de leurs fortunes gagnées sur notre dos et qui nous rendent si pauvres et si riches les banquiers qui endettent la France, les Français.
    Le Peuple Égyptien vient de donner une bonne leçon aussi aux Américains qui soutenaient Morsi et pour cause (fric USA pour l'armée)! Tous dans la rue, la pression du peuple est gagnante et le vire enfin. Leçon à prendre.
    FH fait imploser le PS en tuant la liberté.

  50. 50
    fg13 dit:

    Ayrault a viré Batho, il ne s'est pas rendu compte qu'il faisait partir la seule paire du gouvernement capable de défendre sa position même si cela lui coute son poste. Les autres sont prêts à toutes les compromissions pour garder leur poste quitte à dire le soir l'inverse de ce qu'ils disaient le matin. Ayrault le charisme d'une huitre, l'énergie d'une moule avec un gouvernement de bulots.

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive