02jan 12

Communiqué du 02/01/2012

Raffinage : stopper l’hémorragie !

Ce billet a été lu 901 fois.

Je déplore la décision du groupe Petroplus d'arrêter sa raffinerie de Petit-Couronne. Elle le justifie pour des motifs de trésorerie mais continue de faire fonctionner d'autres raffineries en Europe. Quelle que soit la valeur de ce prétexte, je constate que les capacités de raffinage de la France, déjà durement amputées, sont une nouvelle fois prises en otage par les exigences de rentabilité financière.

L’intersyndicale représentant les 550 salariés du site a décidé de bloquer les sorties de produits finis de l'usine. Je soutiens cette décision et appuie leurs demandes : saisie de l’entreprise et création d’un pôle public de l’énergie. J'appelle le gouvernement à agir pour relancer immédiatement l'activité à Petit Couronne.

L'activité de raffinage est un élément essentiel du potentiel économique de la Nation. Sa délocalisation met en cause l'indépendance économique du pays. Comme l'autorise l'article 410-1 du cote pénal, cette activité doit être préservée par la loi, y compris en ayant recours à des réquisitions.



Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive