21juin 11

Interviews publiées dans "l'Humanité" et dans "Direct Matin"

« Il faut tourner la page ! »

Ce billet a été lu 16 741 fois.

Interview publiée dans "Direct Matin".

Le PCF n’avait pas soutenu un non-communiste à la présidentielle depuis Mitterrand en 1974…

C’est très émouvant. La décision franche des communistes place le Front de Gauche dans une posture inédite. Communistes, socialistes, écologistes, républicains… aujourd’hui, toutes les composantes de la gauche historique se rassemblent autour d’une candidature commune. L’image est forte. Nous sommes cinq partis autour d’un candidat alors qu’au PS, c’est un parti pour cinq candidats.

Vous n’êtes plus au PS, vous n’êtes pas communiste. Qu’est-ce que le «mélenchonisme» ?
Si cela existe, c’est une synthèse. Le républicanisme socialiste de Jaurès reste ma matrice. Je suis aussi lié aux idées fondatrices du communisme et je suis reconnaissant à l’écologie politique de nous avoir permis de rebrasser nos idées. Je suis autant que possible la synthèse de ces trois courants historiques auxquels je me suis ouvert successivement. Je suis en perpétuelle évolution à gauche.

Cela ne va pas sans paradoxe : votre Parti de Gauche prône la sortie du nucléaire, le PCF hésite…
C’est un débat qui touche toute la gauche, et peut-être toute la société. Il y a de vrais arguments d’un côté et de l’autre. En tant que candidat commun, je porterai la parole commune fixée par le Front de Gauche qui consiste à donner la parole au peuple souverain. Donc, un, il faudra un débat, deux il faudra un référendum. A l’occasion de ce referendum, chacun sera libre de défendre sa propre opinion, le Parti de Gauche de son côté, le PCF du sien. Seul le PS et l’Ump refusent ce référendum.
 
Devancer le PS en 2012 est-il votre objectif ?
Nous n’avons pas d’autre choix. Si nous voulons faire vivre une révolution citoyenne, pacifique et démocratique, il n’y a pas d’autre moyen que de passer devant le PS par les urnes.
 
Vous ne négocierez donc pas d’accord avec le PS avant le premier tour ?
Nous ne pouvons pas être dans une démarche d’arrangements politiciens. C’est notre crédibilité qui serait mise en cause. En l’état actuel de nos forces électorales, nous serions broyés par l’hégémonisme des socialistes. Il n’y a qu’une manière de leur faire entendre raison : être fort. Si malgré tout nous arrivons derrière eux, ils devront convaincre des millions de voix éclairés et vigilantes. Il ne pourront plus manipuler les gens.

Comment comptez-vous faire campagne à partir de maintenant ?
Mon obsession est d’ancrer la campagne dans le peuple, à l’image du Non au traité constitutionnel européen, où nous avions gagné contre tout le monde. Nous commencerons dès le 29 juin à Paris, avec un meeting en plein air place Stalingrad, métro Jaurès. Ce sera une vraie bataille. Le PS et l’UMP auront de pesantes armées régulières, gorgées de millions d’euros. Nous, nous serons des francs tireurs et des partisans comme des poissons dans l’eau parmi notre peuple.
 
Sur quoi se gagnera cette élection présidentielle ?
Sur la détermination à tourner la page. Tout le monde voit que le système est usé, à bout de souffle. Il faut tourner la page sur cette manière de partager les richesses, sur ce productivisme absurde où la planète devient une poubelle invivable. Et il faut le faire d’une manière radicale, concrète et démocratique. Tout passera par le peuple. Son heure est venue.

« Notre objectif sera de montrer que le peuple peut reprendre le pouvoir »

Entretien réalisé par Mina Kaci, publié dans l'Humanité le 20 juin 2011.

Jean-Luc Mélenchon, investi candidat du Front de gauche, estime qu'en prenant une décision exceptionnelle, le PCF est « fidèle aux seuls intérêts du peuple ».

Vous souhaitiez un vote « franc » en votre faveur. Avec près de 60 % des voix, êtes-vous satisfait ?

Jean-Luc Mélenchon. Je vis pleinement l'honneur qui m'est fait et le poids de la tâche qui est dorénavant la mienne. Je mesure surtout l'importance du moment. Les communistes viennent de prendre une décision exceptionnelle. Elle répond à la situation exceptionnelle que nous vivons. À gauche, nous avons le devoir de sortir de nos routines pour ouvrir au plus vite un chemin progressiste dans la catastrophe que répand le capitalisme. Les communistes ont su le faire. Cela démontre au passage à tous les sceptiques qu'un parti politique peut être fidèle aux seuls intérêts du peuple.

Comment, avec votre candidature, l'ensemble des partenaires, actuels et à venir, du Front de gauche vont-ils s'inscrire dans la campagne présidentielle et législative ?

Jean-Luc Mélenchon. Comme ils le souhaitent ! Nous sommes à la fois unis et divers. Dans notre rassemblement, chacun reste lui-même et apporte ce qu'il a de meilleur. Mon modèle est la campagne de 2005 (sur le traité constitutionnel européen – NDLR). Pas seulement parce que nous avons gagné. Mais aussi parce que, cette année-là, nous avons inventé un type de campagne radicalement collectif, fondé sur l'implication du peuple et l'imagination de chacun.

Vous vous référez volontiers à votre livre et ses cinq chapitres programmatiques. Le « programme partagé » du Front de gauche, qui vient d'être élaboré, sera-t-il celui du candidat que vous êtes devenu ?

Jean-Luc Mélenchon. Je suis le candidat du Front de gauche, de ses militants et de son programme. Ce n'est pas difficile car nous l'avons écrit ensemble ! Je m'y suis personnellement beaucoup impliqué. Mes convictions s'y retrouvent assez largement pour que je ne sois jamais embarrassé et plutôt enthousiaste. Et pour le reste, je suis comme tout le monde, j'ajouterais et je retrancherais volontiers ici ou là.

À la veille des congés d'été, quelle sera votre campagne sur le terrain ?

Jean-Luc Mélenchon. Mon premier déplacement sera dans les Bouches-du-Rhône, auprès de travailleurs de Fralib, qui veulent reprendre en coopérative leur usine menacée de délocalisation. Leur action résume bien ce que porte le Front de gauche. En se mobilisant et en dépassant les limites étroites de la propriété capitaliste, ces salariés défendent l'intérêt général contre les logiques financières. Ensuite, le 29 juin, à Paris, place Stalingrad, ce sera notre premier meeting de campagne et d'appel au rassemblement. Tous ceux qui le souhaitent pourront investir ce soir-là une place publique, comme le font les peuples arabes ou les Indignés en Espagne et en Grèce. C'est un symbole car nous pensons qu'en France aussi il nous faut une révolution citoyenne.

Face à Sarkozy, que porte d'original à gauche le Front de gauche ?

Jean-Luc Mélenchon. Il est le seul à porter l'ambition de regrouper une majorité pour gouverner la France sur un programme de radicalité concrète, sociale, écologique et républicaine. Il est le seul à appeler à une implication populaire forte à travers des assemblées citoyennes. Et il s'en donne les moyens : le Front de gauche incarne l'unité, comme va le confirmer dans les jours à venir son élargissement à plusieurs mouvements politiques.

Le Front de gauche peut-il forcer le passage face au vote utile qui se profile ?

Jean-Luc Mélenchon. C'est tout l'enjeu de la bataille. Personne ne peut en prédire l'issue. Nos idées sont en phase avec l'exaspération sans précédent que provoque la mise en coupe réglée des sociétés par les intérêts financiers. Dans la campagne, notre objectif sera de montrer que le peuple peut reprendre le pouvoir que l'oligarchie lui a confisqué. Si nous y parvenons, tout est possible. Nous sommes le vote utile pour le grand nombre. Les autres votes sont des votes de résignation ou d'accompagnement de la crise en cours.

Le débat est ouvert au sein du Front de gauche pour qu'il trouve sa voie dans son élargissement. Quelle est votre opinion ?

Jean-Luc Mélenchon. Cet élargissement est en train de se réaliser avec l'entrée de nouvelles organisations. J'invite maintenant tous ceux qui nous regardaient avec intérêt, mais hésitaient en se demandant si nous étions capables de continuer ensemble à franchir le pas, à venir participer à notre campagne. Surtout, j'appelle chaque chaque personne 
qui se sent concernée par notre action à s’y impliquer elle-même 
à son rythme et avec ses méthodes. 
Face aux millions d’euros que 
les autres vont mobiliser pour
faire campagne, notre grande force est celle qui vient du terrain, 
c’est notre nombre, notre 
savoir-faire, notre intimité 
avec notre peuple.

Interview publiée par l'Humanité.


201 commentaires à “« Il faut tourner la page ! »”

Pages : [1] 2 3 4 5 »

  1. 1
    jean ai marre dit:

    @ J L Mélenchon,

    Encore félicitationssss pour votre investiture. Votre pugnacité paye.

    Devancer le PS en 2012 est-il votre objectif ?
    Nous n’avons pas d’autre choix. Si nous voulons faire vivre une révolution citoyenne, pacifique et démocratique, il n’y a pas d’autre moyen que de passer devant le PS par les urnes.

    C'est toute la stratégie du Front de Gauche. Influer sur les candidats du PS et sur les militants et sympathisant de la rose pour qu'ils comprennent bien que la Gauche c'est pas que le PS.
    Nous allons faire plus de 15 %, le Front de Gauche, à cause de la dynamique qu'il développe va entrainer les hommes et les femmes de ce pays vers une révolution citoyenne sereine.
    Mélenchon Présidons, ce qui a été annoncé a Nice.

  2. 2
    Menjine dit:

    Les choses étant maintenant claires, il ne faut plus tergiverser.
    En campagne avec vous dans l'unité, sans restriction.
    Courage à tous et à Mélenchon en premier, car la période qui s'annonce va être fatigante!

  3. 3
    Alain44 dit:

    Très bonne intervention de JL Mélenchon à l'émission de Calvi, la partie n'était pas facile face à des sophistes comme Bourlanges ou Wauquiew, Wauquiez qui ressemble à Jupé en début de sa carrière, il promet ce petit. JL Mélenchon a bien traité le fond du débat et il faut rester ferme.

  4. 4
    lilou dit:

    Il faut que le meeting du 29 juin soit une démonstration de force du front de gauche.
    Un seul mot d'ordre TOUS A STALINGRAD.
    Faisons voir au peuple français que le front de gauche est prêt pour la bataille électorale.

  5. 5
    jean ai marre dit:

    Lundi matin avenue Jean Médecin à Nice, "Direct Matin" était diffusé par une jeune fille.
    Fait rarissime tous les passants ont pris le journal, où Jean Luc était en couverture, pas un journal ne trainait sur l'asphalte. chacun est allé le lire et méditer.

  6. 6
    vincent et virginie dit:

    Ouf ! Bravo Jean-Luc ! Merci aux communistes et vive la gauche de combat !
    On votera Front de Gauche-Melenchon en 2012, avec le coeur !
    Je prend ma carte dès aujourd'hui.

  7. 7
    Daniel Mérino dit:

    La question n'étant pas pour ce vilain proférateur — pardon pour ce néologisme — d'inepties, non de commenter mais de comment tuer (symboliquement, s'entend) l'homme politique Mélenchon en le couvrant d'une bave journalistique maléfique, nous comprenons parfaitement que monsieur July, ayant sans doute des fins de mois difficiles, rassemble tout ce qui lui reste de son anticommunisme viscéral pour compléter sa retraite de directeur de Libraberration, laquelle ex-fonction lui interdit de se prononcer sur le fond, les mots pour le dire ayant été définitivement ostracisés par ce pitoyable épouvantail du champ médiatique. Rendez-nous Stéphane Guillon !
    Et vive la Révolution citoyenne, sans Avé ni pavés !

  8. 8
    Lapaing dit:

    Mes discussions avec mes amis, que je mettrai dans la classe moyenne, me laissent penser qu'ils ne comprennent pas les menaces qui pèsent sur nous tous comme sur eux. Il serait peut-être utile de leur parler plus directement et clairement de cela, car je crois qu'il espèrent passer entre les goûtes en courbant l'échine, ou se sentent lésés dans la perception, réductrice mais classique et bien manipulée par les média et l'UMP et le PS, qu'ils ont des discours vraiment à gauche ; à savoir "aide aux plus démunis... et nous dans tout ça ?".

    Merci monsieur Mélenchon d'œuvrer pour mettre le peuple à la présidence.

  9. 9
    Louis st O dit:

    Tous n’auront pas la chance de ce trouver place Stalingrad à Paris, pour notre première réunion, est-il prévu un regroupement dans les grandes villes de France, par exemple à Toulouse place du Capitole ?
    Si oui, ou sont les Infos. Merci et Bravo Mr Mélenchon.

  10. 10
    Nicolas B. dit:

    Pour ceux qui n'ont pas vu le sieur Aphatie, et qui ne veulent pas se taper tout le grand journal du 20 juin :
    Il faut aller directement à la partie 2, à partir de 7 mn, pour voir un numéro de Guignol pathétique et de mauvaise foi. Heureusement M Hamon a le temps de placer quelques mots pour remettre son argumentaire à sa place.
    Je n'ai pas mis le lien, par moteur de recherche c'est déjà suffisant.
    Cet amalgame info-humour-dérision me devient de plus en plus insupportable, face à la gravité de ce monde.
    Sinon ce serait bien de pouvoir suivre en direct le meeting du 29 JUIN, ce doit pas être si compliqué.
    Mélenchon Présidons.

  11. 11
    Henri Brosse dit:

    Nous devons saluer chaleureusement la déclaration remarquable d'André Chassagne à l'annonce des résultats du vote des militants du PCF. N'oublions pas qu'il défendait aussi la ligne de rassemblement et d'unité populaire du Front de gauche et que cette cette stratégie a donc été approuvée par 96 % des voix du PCF. Voilà l'important et ce qu'il faut faire ressortir face aux commentaires fielleux d'un Serge July et de de toute cette meute qui a vendu sa dignité et qui vont maintenant se déchaîner parce qu'ils ont déjà perdu symboliquement et qu'ils le savent.

  12. 12
    vincent (vost) dit:

    Bravo à toutes et tous et félicitations à Jean Luc Mélenchon. Certains opportunistes doivent déjà investir dans les sociétés spécialisées en valises et accessoires de voyage (qu'ils s'en aillent tous).

  13. 13
    jacques87 dit:

    Bonjour à toutes et à tous.
    Vous avez vu, le billet du 15 "Avec Mikis Théodorakis !" a été lu plus de 30 800 fois, oui trente mille huit cent fois, et a eu plus de 420 commentaires, même si je sais que nous sommes quelques uns à venir plusieurs fois, ça fait du monde.

    Bien sûr qu'on va tous participer à la campagne, que ça va être une campagne présidentielle, mais aussi législative, et qu'on va créer des comités de quartiers, des assemblées citoyennes, qu'on va rallier les anciens gaullistes attachés au programme du CNR, à sa volonté de mettre la société à l'abri de la cupidité des puissances de l'argent, qu'on va rallier les écologistes qui cherchent une véritable prise en compte de l'écologie, qu'on va rallier les vrais socialistes, ceux qui aspirent çà une refondation de la société et ne vont pas se satisfaire de plafonner seulement les salaires des 50 patrons des entreprise à participation de l'état, ceux qui ne supportent plus le peu de place que le PS fait aux femmes, aux jeunes, à la diversité de notre beau pays, ceux qui ne supportent plus de voir des politiques professionnels tenirs tous les mandats et tous les postes, de ceux qui ne veulent pas être vendus pour prix d'une quelconque participation à un gouvernement du camp d'en face.

    Ils vont comprendre qu'il faut voter utile, et que voter utile, c'est voter Front de gauche.
    Voter utile, c'est voter Mélenchon !
    Bien sûr que l'objectif c'est en tête de la gauche au premier tour et c'est la victoire au deuxième tour, et c'est une large majorité aux législatives.
    Au travail, camarades, bienvenue à ceux qui arrivent, et bienvenue à ceux qui vont venir.

  14. 14
    Henri-Georges Naton dit:

    Ouf ! Ça y est c'est parti. On va enfin pouvoir remettre le peuple au centre de la campagne. Bon travail à tous et que Jean-Luc se ménage un peu pour tenir le marathon qui commence.

    Hasta la victoria siempre

  15. 15
    Gilbert La Porte dit:

    Bravo M. Mélenchon et bravo aussi le Front de gauche. Car cette avancée irrésistible est l’œuvre de tous à gauche pour reprendre, que dis-je, redonner la main au peuple afin qu'il puisse assumer son destin.
    Votre démarche est bonne, j'admire votre régularité, votre respect des adversaires, sans rien leur concéder mais sans vous renier non plus.
    Tout le monde constate d'ailleurs que le ton a changé quand vous êtes interviewé. Percevraient-ils déjà le futur Chef d'Etat derrière le tribun qu'ils ont en face d'eux ?
    Je commence à croire qu'une véritable surprise nous attend en avril 2012. Je pense qu'il est possible, comme vous le dites si bien et avec combien de sérénité quand vous êtes harcelé de questions par les médiacrates sur la manière dont vous allez vous désister pour laisser passer les éléphants, que vous soyez au 2ème tour. Je le crois, parce que je constate la clairvoyance avec laquelle vous avez prédit bien avant tout le monde ce qui se passe au sud et au nord. Et comme vous avez prédit le premier la Révolution citoyenne qui va tout emporter et qui est déjà en train de faire vaciller les citadelles, il n'y a plus de raison d'en douter.
    Je compte sur vous pour ne pas faiblir, et vous pouvez compter sur le peuple de gauche et le Front de gauche pour vous accompagner dans ce combat pour la Révolution citoyenne.

  16. 16
    jacques87 dit:

    Juste pour finir. Ce week-end, je me suis ressourcé en visionnant le meeting de Nice. Super, c'est un condensé d'énergie. Jean-Luc Mélenchon y utilise un argument qui me plait bien, et qui fait écho à un autre argument qu'il avait déjà utilisé. Pour trouver les ressources nécessaires à la politique que nous allons mener, nous allons faire comme Roosevelt (un américain) qui, pour redresser le pays, a institué des tranches d'impôts allant jusqu'à 91 %, nous allons faire pareil. Les Etats-Unis, cette puissance bolchévique bien connue pratique la taxation différentielle (j'espère que je ne me trompe pas de nom) en faisant payer à leurs citoyens expatriés le complément d’impôts qu'ils auraient du payer si ils avaient été aux Etats-Unis, nous allons faire pareil, et toutes nos belles personnes et patrons que le monde veut attirer par des ponts d'or, comme ils sont aussi patriotes que nous, ils vont vite partir à l'étranger pour gagner ces fameuses sommes folles dont ils se vantent, et qui vont rapporter plein d’impôts différentiels pour aider au redressement du pays, et comme ils sont exceptionnels et qu'ils vont gagner des sommes pharamineuses, ça va drôlement nous aider !
    Et après leur avoir dit au revoir, nous ne manquerons pas de leur dire merci !
    J'ai fini, pour aujourd'hui.

  17. 17
    Benoît dit:

    @ jacques87
    Si j'ai bien fait mes petits tests, le compteur du site comptabilise tout passage sur le site, et non les individus (ou adresses) uniques. Si 500 personnes font comme moi, à cliquer entre 5 et 10 fois par jours (pendant 5 jours) pour voir s'il y a un nouveau post et lire tous les commentaires, on y arrive vite aux 30 000. Mais ça fait quand même plaisir...

  18. 18
    laverdier dit:

    J'aimerai que les affiches ne polluent pas l'environnement, j'ai eu l'occasion de m'en plaindre aux socialistes en vain.
    Il y a un petit pont rue Kellerman dans le 13eme, il est tagué régulièrement et recouvert d'affiches. Ce n'est pas la bonne façon de m'attirer malheureusement.

  19. 19
    BorisRannou dit:

    Bonjour M. Mélenchon.
    Je suis ravi que vous représentiez les communistes pour les élections de 2012.
    Je suis également ravi que vous "ratissiez large". Mais pas assez encore. Le LCR, LO et Europe Ecologie fonctionnent en partis indépendant, et présenterons des candidats en 2012. Leur adhésion à votre mouvement engendrera ce profond changement auquel vous aspirez. Il est indispensable qu'ils soient derrière vous pour cette campagne. De grâce, organisez meeting débat et réunion pour les convaincre. Concessionez ce qu'il faudra, mais faites le et vous incarnerez la Gauche et laisserez loin derrière le PS, ses jeunes loups et ses vieux briscards.
    De tout coeur avec vous pour la longue campagne qui se profile, vive la Gauche, vive Mélenchon et vive la France !
    Cordialement,
    Boris Rannou.

  20. 20
    françois dit:

    "Si malgré tout nous arrivons derrière eux (le PS)"
    Non Monsieur Mélenchon, cette phrase est démobilisatrice.
    Il n'y a qu'une solution notre Victoire. Il n'y a qu'un chemin: devant, rien derrière ni à droite ni à gauche.
    C'est cet état d'esprit qui seul peut nous galvaniser, nous le Peuple.
    La Victoire est à ce prix

  21. 21
    florent dit:

    Cela fait longtemps que je vous suis et je vois de plus en plus l'espoir s'enraciner et s’élargir et nous allons tout faire pour qu'il prenne toute la place. Bravo aux militants communistes ! Vive le front de gauche !

  22. 22
    Arbois dit:

    @Benoît 15

    Moi si je visite plusieurs fois le site (fermeture et réouverture du navigateur et du site) je ne modifie pas le compteur. Refaites vos tests... ;)
    Excellente intervention hier soir chez Calvi. Les téléspectateurs auront pu voir la différence entre un homme à la stature de président des Français et les porteurs de soupe.
    Mélenchon Présidons !

  23. 23
    Gerard Blanchet dit:

    @François
    Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Mais quand on part à la chasse à l'ours c'est pour le tuer.
    Donc bien d'accord nous y allons pour gagner, comme en 2005. Mais cela se construit au fur et à mesure de la campagne... comme en 2005. Et quand on va atteindre les plus de 10% dans les sondages (en plus c'est notre point de départ avec les cantonales) on entre dans la cour des grands et on devient possible gagnant. Je ne sais si vous avez remarqué mais le vote utile pour le front de gauche ne suscite plus les moqueries. Je l'ai encore vérifié dimanche dernier chez mon gendre (qui a voté Sarkozy), quand nous avons regardé ensemble TF1. Je lui ai pronostiqué 17.5% au moins. Il n'a pas tiqué.

  24. 24
    gp91 dit:

    Dabord et avant tout bravo à Jean Luc. On va enfin voter pour quelqu'un et plus par défaut.
    Ici, en Grèce, la vie est dure. Les prix sont presque à des niveaux français mais les salaires sont entre 30 et 50% plus bas!
    Je suis èvidement aller place Syndagma. Ça ne ressemble bien sur à rien de ce que l'on voit à la télé française. Cette grande place est devenue un petit village de tente assez bien organisé. Douche, bibliothèque, débats toute la soirée (qui dure tard dans la nuit ici). Entre ce village et le parlement des dizaines de banderoles et les manifestants. De tous les ages hommes et femmes. Des slogans fusent souvent et les mains levées, doigts écartés et paumes vers le parlement. Un signe de mépris. Le tout scandés par "kleftes,kleftes" : voleurs, voleurs. Même sans rassemblement officiel, ces centaines de personnes viennent spontanément hué leur gouvernement.Une banderoles, trop sévère : nazi,nazi Merkel Sarkozy (ça rime) une croix gammée dessinée avec les étoiles du drapeau européens et en dessous : le parlement, la télé et les banques travaillent ensemble ! Une autre : les colonels ne sont pas partis en'73!
    Mon coup de coeur : deux grandes une de l'humanité une en français et une en grec barré par "solidarité". Et un texte d'un édito de l'huma traduit. Inutile de vous dire que les cotes de Sarko et Merkel sont des plus basse.

  25. 25
    Lyendith dit:

    Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de «recycler» la rhétorique du vote utile, même ironiquement ou en la retournant. Dire «voter utile, c'est voter Front de Gauche», ça implique de dénigrer tous ceux qui ne votent pas Front de Gauche… si vous voulez que les gens votent pour vous, la moindre des choses est de ne pas leur forcer la main avec ce genre de slogan. Moi en tout cas, si je n'étais pas convaincu ça me donnerait envie d'aller voir ailleurs.

  26. 26
    magneticpole dit:

    Bravo pour ce collectif, ce front de gauche et bravo aux communistes qui ont montré leur intelligence, même si beaucoup ont des craintes. Je suis fier de voir comment la situation évolue. Bien sur la présidentielle est une personnalisation de la politique. Mais c'est la volonté du monde libéral qui veulent effacer les idées et les grandes avancées de l'humanité. Je vois souvent JL Mélenchon dire, "je propose" "je" etc. mais je l'invite à essayer de dire plus souvent "nous voulons", etc. La personnalisation est le dada des médias, mais ils faut leur montrer qui nous sommes. J'aimerais aussi dans la campagne a venir montrer quelle sont les avancées des lois votées a gauche et grâce aux communistes. Comme l'avait dit JL Mélenchon a M.Le Pen, ça fait 30 ans qu'ils servent a rien au FN. Par contre j'aimerais rabaisser le caquet aux gens avec qui je débats pour leur rappeler que leur congés payés ils le doivent à des votes communistes, etc. Souvent ils se la ramènent en pensant qu'ils ont affaire à Staline, encore cette satanée personnalisation. Peux t on trouver cela quelque part, la liste des acquis sociaux en France grâce aux votes de gauche ? Bien à tous.

  27. 27
    Louis st O dit:

    @JLM
    Je voudrais vous soumettre une réflexion, nous avons entendu certains vous reprocher d’être un président de parti alors que vous devriez représenter plusieurs partis. N’est il pas temps de démissionner de la co-présidence du Parti de Gauche en laissant la présidence à notre co-présidente pour envoyer un message à Olivier en particulier et au NPA qui disait qu’il ne voulait pas se joindre à nous parce que vous étiez président du PG.
    Je pense que ce serait un message fort qui permettrait à tous les sceptiques et autres pessimistes que vous voulez représenter tout le Front de Gauche.

  28. 28
    Air One dit:

    Excellent débat chez l'agitateur de peur Calvi.
    Wauquiez s'est fait crucifier, à qui vous avez rappelé plusieurs fois qu'il ne répondait pas à la question sur le caractère obligatoire du RSA. Dans un autre genre, la négociation de la baisse des salaires patronnaux au cas par cas par Elisabeth Guigou fût une superbe tarte à la crême.
    C'est de cette manière qu'on démasque les imposteurs, en revenant à l'ouvrage sans céder et en insistant si l'adversaire se défile.

  29. 29
    Gus dit:

    Merci aux militants communistes d'avoir osé désigner M. Mélenchon pour cette campagne présidentielle ! Si les autres partis de la vraie gauche pouvaient en faire autant, nous représenterions une force énorme capable de renverser ce système qui n'a que trop duré. A vous militants du NPA et de lutte ouvière de faire un pas vers plus d'espoir !

  30. 30
    fabrice Leiser dit:

    A toutes et à tous, un seul mot d'ordre :
    La bataille commence à Stalingrad !

  31. 31
    jean ai marre dit:

    @ 27 Louis st O
    pour envoyer un message à Olivier en particulier

    Olivier a compris il y a bien longtemps, que le Front de Gauche est la seule alternative au PS.
    Le NPA est en crise, les militants sont partagés, et attendez encore qq jours vous aurez qq surprises.

    Pas de messages, mais la dynamique de F de G est le seul moyen pour attirer les militants et créer la rupture avec la social démocratie.

  32. 32
    Wawa dit:

    Merci Mr Mélenchon,
    Mélenchon présidons !
    Le combat est très difficile, mais nous sommes de taille. Les français comprendrons, la finalité du 1er tour, Aubry Mélenchon. Nous gagnerons. Sarko n'a plus aucune chance, tous sont aux trois quart complètement grillés, alors défendons nos arguments jusqu'au bout, sans relâche et la victoire du peuple de gauche sera au rendez-vous.
    Fraternellement

  33. 33
    Tiago_Jaïme dit:

    Bravo Jean-Luc Mélenchon. Bravo les militants communistes. Une étape cruciale vient d'être franchie dans la continuité de toutes les étapes déjà franchies par le FdG. Que du bonheur que je savoure à pleines dents.

    Le PS reste le PS. Le PS reste fort électoralement parlant. Un vrai combat politique s'ouvre contre la sociale démocratie molle. La révolution citoyenne par les urnes doit prendre la place de la sociale démocratie dans les esprits et les coeurs des citoyens.
    Comment faire?
    Ouverture sera le maître mot. Nous sommes totalement ancré à Gauche nous ne devons pas avoir peur d'accepter tous ceux qui voudront venir. L'inconsistante primaire au PS pourrait entraîner un soutien massif de militants PS qui ne se reconnaitront pas dans le projet socialiste insuffisant. S'ils parvenaient et s'ils avaient le courage de s'exprimer collectivement, ils pourraient faire changer le vote de classes moyennes et populaires qui pour l'instant ne se sentent pas prêts à franchir un pas plus grand que celui de voter PS. Pour les plus cultivés,les plus formés de ceux ci, il faut que les économistes du FdG trouvent les moyens de leur faire comprendre que la soumission à l'ordre économique et financier du capitalisme libéral n'est pas une fatalité. Le chômage n'est pas une fatalité. Le pays des droits de l'homme sera reconnu comme tel, parce qu'il trouvera la politique qui permet de faire vivre dignement les 65 millions d'habitants du revenu de leur travail.
    Il faut rendre tous les acteurs de la production de l'économie du commerce et de la finance financièrement co-responsables du chômage.Par ailleurs, toutes les mesures supplémentaires d'aide aux chômeurs, de créations d'emplois et de formation des chômeurs devront pouvoir être financées par des emprunts à taux zéro auprès de la Banque de France ou de la BCE ou de la banque Européenne d'investissement.
    Enfin après la victoire, nous pourrons mettre en place cette politique qu'il faudra partager avec les...

  34. 34
    françois dit:

    23 Gérard Blanchet
    Merci pour votre réponse pondérée.
    La question est que je ne vise pas 17,5% mais 70%. Car on ne va pas à la chasse, nous montons à l'abordage du capital. C'est le bruit et la fureur comme le dit si bien Jean Luc.
    J'avais prédit 75% du PCF pour Mélenchon-Front de Gauche, c'est 60%. Mais Chassaigne-Front de Gauche avec ses 36% cela veux dire 96% Front de Gauche.
    Chassaigne a du retrouver ses 20 ans avec une pareille victoire.
    A 68 ans je peux vous dire que j'ai aussi 20 ans.
    La Révolution Citoyenne donne des ailes à tous.

  35. 35
    Pier7 dit:

    Bonjour à toutes et tous,
    Félicitations, persistons...
    Au début ils te méprisent, ensuite ils t'insultent, puis ils te craignent, à la fin tu gagnes. (Gandhi).
    Une peste qui tue, à coup sûr, celle là : http://www.lepost.fr/article/2011/06/21/2529192_une-nouvelle-centrale-nucleaire-inondee-aux-etats-unis.html
    Tout va bien, faisons les autruches ou le jeu du chien de garde du système qui racole.
    Comme la médiacratie nous informe. Restons vigilants !

    Vieille tête dure... Mélenchon, persistons...

  36. 36
    Michel Matain dit:

    Et maintenant ?
    Conclure une bonne fois pour toutes l'accord sur les législatives.
    Mettre en place les comités nationaux, de circonscription, définis dans les accords précédents.
    Et surtout, s'il vous plait les Parisiens, faites du 29 juin à Stalingrad un premier succès !
    J'imagine qu'ensuite le second grand meeting populaire sera la Fête de l'Huma en septembre.

  37. 37
    Berdagué dit:

    Eh bien le Collectif est en forme !
    Magneticpole -26- "...la liste des acquis sociaux en France sociaux grâce aux votes de gauche? "
    C'est énorme, la liste est longue et comme ça ne tombe pas du ciel mais par les luttes incessantes du monde du travail et en premier chef de la classe ouvrière qui au cours de notre histoire, histoire des siècles précédents 19 et 20ième, c'est très très riche et fourni et pour être concis il faut remarquer que c'est par les luttes historiques et solidaires et unies 1936, la résistance 1945, 1948, 1967, celles d'avant 1981, que des votes du peuple qui ont suivi ces luttes l'ont concrètement mis dans la loi par le suffrage universel et c'est ça que des serpents, des squales, des requins, vrais cancers de classe possédant tout veulent à chaque instant remettre en cause, ça tu connais hier soir tu en as vu un à l'oeuvre, c'est pas beau, c'est vilain, répugnant beurk !
    Pour la liste historique tu pourras la trouver en recherche de bécane-ordi ou/et en joignant un résistant historique de l'histoire des luttes au sein de la grande centrale syndicale la C.G.T.
    C'est vrai que le Front de Gauche est la réponse politique aux grandes luttes de cet automne, ça fait du monde et le problème des retraites sera résolu avec le vote gagnant en 2012 entre autres... la liste est longue, c'est très dynamique et plein de vie tout ça !

  38. 38
    Gombald dit:

    Bon, c'est pas le tout. Nous sommes réunis autour de Jean-Luc Mélenchon, il existe une sorte de programme partagé...
    Mais concrètement ça veut dire quoi : "redonner le pouvoir au peuple".
    Faire des phrases, c'est ok, mais à un moment il faut y mettre des propositions concrètes. La Souveraineté populaire, ce n'est pas un mot creux. C'est Constitutionnel et de façon très pratique, c'est la souveraineté sur la Constitution qu'il faut rendre aux citoyens. Ce qui veut dire qu'il ne faudrait pas mettre la charue avent les bœufs.
    D'abord se mettre d'accord sur la nouvelle Constitution et ensuite, on pourra parler programme dans le détail.
    Pour ma part j'ai publié ma contribution ici :

    Maintenant, il serait temps d'arrêter les passages de pommade en rêvassant à un soi-disant programme partagé connu de personne en France et peut-être même pas ici.
    Moi je ne suis pas encarté je ne suis ni communistes ni rien... mais je n'ai pas peur d'afficher des idées...
    J'aimerais bien avoir l'opinion des camarades et éventuellement savoir ce que vous attendez ?

  39. 39
    arnold dit:

    Un ouvrier syndicaliste CGT de l'usine Ford de Blancafort (Gironde) pourrait représenter le NPA lors des présidentielles. Madame Artaud de LO semble en piste. Schivardi, du POI aussi. Jean-Luc, comptes-tu rencontrer ces candidats afin qu'un seul à gauche des socio-démocrates soit présent. Si oui sur quelles bases pourraient-ils retirer leur "future" candidature et sur quelles bases programmatiques ?

  40. 40
    citoyenne21 dit:

    Pour le meeting du 29 juin, dommage pour les non parisiens :(

  41. 41
    Jean-Philippe VEYTIZOUX dit:

    Une bonne chose de faite. Meeting le 29/06 puis période estivale où nous allons nous ressourcer en bronzant intelligent avant la fête de l'Huma début septembre où nous allons mettre le nez dans le guidon pour un sprint long du style "vite au début, à fond au milieu et à bloc à la fin" !
    Bon courage à tous !

  42. 42
    jac dit:

    Je fais miennes des suggestions ci-dessus
    - démission de la Présidence du PG. C'est plus correct.
    - pas de campagne, d'affichage ou autre, moche tant dans le contenu ou dans la manière.
    J'ajouterais : primauté au service public. Tant à la télé qu'à la radio.
    Et puis sortir un peu des formules déjà entendues.
    Dignité, rigueur et volonté sont indissociables. Du moins si vous voulez ma voix. :-)

  43. 43
    Pierre dit:

    Bien sûr que la course au fric est dévastatrice, mais comment la freiner ?

  44. 44
    jean le hussard dit:

    Bon maintenant les choses sont plus nettes !
    Vous êtes adoubé par un grand parti historique, d'autres partis plus jeunes sont aussi présents.
    Que le PS (en ses multiples formes...) vous rejoigne je n'en suis pas certain du tout.
    Par contre n'oubliez pas que bien des Français (l'immense majorité) n'appartiennent à aucune mouvance politique. Et surtout ils ont tendance à rejeter "les politiques" c'est vrai que leur image n'est pas franchement bonne (trop d'exemple récents). Votre image de marque est celle d'un homme qui sait dire NON quand cela est nécessaire et surtout cela vous est reproché souvent, d'être trop direct. Mais le monde actuel est très direct et sans concession pour les petites gens. Alors continuons tous le combat pour qu'enfin quelque chose change enfin en France.
    J'espère que certains courants socialistes rejoindront le Front de Résistance Nationale !

  45. 45
    GB dit:

    Espoir ! Espoir !
    Enfin ! ouf ! J'ai tremblé quelque peu. Le PC fait preuve de courage, bravo, ça va déménager !
    Tous ensemble ! tous ensemble présidons !
    Vive le front de gauche ! vive le peuple !

  46. 46
    PhilR dit:

    Mr Mélenchon,

    Tout d'abord félicitations pour votre candidature. Vous êtes le candidat qu'il manque à la gauche depuis longtemps. A vrai dire, j'ai été récemment convaincu à la décroissance, et je voterais manifestement pour vous si aucun candidat décroissant ne se présente en face. Toutefois laissez moi vous dire que le référendum pour le nucléaire est une fausse bonne idée. Certaines décisions doivent se prendre au delà du peuple. L'énergie du nucléaire est fortement productiviste et l'utilisation des centrales passe par une indispensable opacité. De plus nous mettons notre vie et la nature en danger. Il n'y a donc aucune hésitation à avoir, il faut annoncer un retrait aussitôt que possible (d'ici à 15 ans). J'espère que vous prendrez conscience des mesures qui s'imposent.

  47. 47
    Gregory 78 dit:

    Je suis heureux que Jean Luc ait pu être investis par les militants du PCF, qui l'ont choisi pour être le digne représentant et le candidat du Front de Gauche. Nous avons une belle longueur d'avance et encore du chemin à parcourir pour convaincre sur les 5 piliers qu'a défini Jean Luc, dans son ouvrage. Les trois majeurs étant le partage des richesses, la planification écologique et la sixième République. Hommage aussi à nos camarades de la FASE, de Convergence et alternative, de la Gauche Unitaire et de ceux qui vont nous rejoindre, pour l'autre gauche.
    Mélenchon présidons !

  48. 48
    Christian B dit:

    Lors de l’émission du partial Yves Calvi, merci Jean-Luc Mélenchon d’avoir rappeler que s’occuper de nos anciens est un acte d’amour de la famille, ou doit être exercé par une personne formée et aguerrie à cette tâche (qui demande avant tout des qualités humaines affirmées).
    La manière dont sont traitées les personnes âgées et/ou handicapées est indigne la plupart du temps, les gens ne sont pas correctement formés et sous-payés, les maisons de retraite sont très chères et souvent plus proches des mouroirs. A cette précarité innommable, car elle touche des gens très faibles et en fin de vie, l’idée inique de Mr Wauquier en rajouterait à l’ignominie de la situation existante.
    C’est une caractéristique de cette société déshumanisée de délaisser les plus faibles.

    Merci d’avoir rappeler qu’on ne joue pas avec la dignité des personnes.
    Il y a vraiment du travail dans ce domaine pour le FdG.
    Mélenchon Présidons.

  49. 49
    biribi dit:

    Le 29 juin sera notre fête de la musique, pour mettre en musique notre Front de Gauche.
    Mélenchon présidons !

  50. 50
    Rémi M dit:

    Vous étiez parfait sur TF1 M. Mélenchon !
    Je vous encourage à continuer de parler très clairement au citoyen.
    Je suis étudiant et je remarque comme tout le monde que mon entourage ne s'intéresse pas à la politique.
    Je leur montre vos interviews... mais ils ne comprennent pas la moitié de ce que vous dites.
    Pourquoi ?
    Ils ne sont pas stupide, ils font partie de la futur élite de la nation (tous étudiant en année supérieur : médecine, ingénieurie, art appliquée). Pourtant, je le répète, ils ne comprennent pas la moitié des choses que vous racontez.
    La solution ?
    Il faudrait les intéresser davantage à la politique. Bien sur. Pour qu'ils aient les outils nécessaires à la compréhension de vos discours. C'est le travail des militants et des sympathisants de les intéresser.
    Que pouvez-vous y faire (d'après moi) : simplifier et expliquer vos discours, soyez toujours plus pédagogue et global en vous adressant à la population.

    Ah ! et poursuivez vos belles phrases humaniste, patriote et sociale ! "On aime la France, la belle, la rebelle."
    Ce ne sont d'humbles idées et vos spécialistes en communication doivent en avoir d'autre. Je vous souhaite bien du courage. Tachez de prendre autant de plaisir que possible dans cette belle campagne qui s'annonce.

Pages : [1] 2 3 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive