15avr 11

V

endredi 15 avril, le site Arrêt sur images organisait un débat entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Todd . Ils ont notamment débattu du rôle des élites, de l'euro et du protectionnisme.

Cette vidéo a été consultée 33 637 fois


37 commentaires à “Arrêt sur images, débat entre Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Todd”

  1. 1
    Sophie dit:

    Il me paraît évident qu'Emmanuel Todd ne vous connaissait tout simplement pas avant cette émission - il connaissait de vous uniquement ces caricatures dont les médias de masse raffolent. Cela a donc donné un débat très intéressant, mais pas aussi intéressant qu'il aurait pu l'être s'il ne vous avait pas été nécessaire de constamment expliquer vos positions et de vous justifier. Passons sur le "fil" de l'émission voulu par Schneidermann qui n'a pas arrangé les choses... Il a décidément du mal à s'arracher aux habitudes journalistiques qu'il dénonce ! Mais peut-être est-ce volontaire de sa part ?... Bref, M. Todd a manqué de sérieux en ne vous prenant pas au sérieux, et l'émission, bien qu'excellente par rapport à la "norme", en a pâti. Son ignorance de ce qu'il appelle "la gauche de la gauche", son ignorance de l'écologie politique, son ignorance de vos propres positions en général ont rendu pour moi cette émission très frustrante, comme peut-être pour vous, même si vous avez réussi, je crois, à bousculer ses préjugés, ce qui l'a manifestement mis mal à l'aise ; il trépignait ! Il faudrait une suite (on la réclame dans les forums d'@si !). Cela dit, vous devriez être encore plus clair que ça sur la Chine, mais peu importe. Vous avez convaincu plusieurs têtes d'Arrêt sur Images - la Parisienne, Judith Bernard, et même je crois Daniel Scheidermann, malgré ses réticences névrotiques de journaliste sans cesse en quête d'impartialité idéale - ainsi qu'énormément d'abonnés, comme en témoignent leurs forums. J'espère qu'ils vous réinviteront bientôt !

  2. 2
    yannix dit:

    Salut !

    Débat très intéressant. Et je constate que Jean-Luc Mélenchon ne dit pas qu'il faut sortir de l'euro, alors que Emmanuel Todd a dit (prédit) que l'euro serait, de toute façon, mort d'ici fin de l'année. Sachant que les banques grosses pleines de fric spéculent, outre les matières premières, sur les dettes nationales de pays qui bientôt devront faire défaut, y compris la France, et en fait surtout les USA !
    Alors quoi, M. Mélenchon, l'Europe est fichue, économiquement parlant (mais y avait il autre chose que l'économie en commun ?). Comment pouvez vous encore soutenir cette Europe qui bat de l'aile, d'autant plus que vous et moi avions voté NON en 2005 ?

    Cordialement.

    Yann.

  3. 3
    jp dit:

    Encore la confusion entre "élites" et oligarchie... dans la bouche de Todd ça fait sérieux, et c'est cela le pire.

  4. 4
    Stéphane dit:

    Quel cadeau émouvant que cette chanson de la Parisienne pour Jean Luc Mélenchon !

  5. 5
    Claude Animo dit:

    Qu'importe que Todd soit ceci ou cela.
    Ce qui prime, c'est une rencontre entre "Hommes de bonne volonté", Schneidermann compris.
    Jean-Luc Mélenchon, sur terrain favorable ou pas, trace une belle route balisée par la sincérité et le courage intellectuel.

  6. 6
    jc dit:

    Sacré Mélenchon vous pouvez lui mettre n'importe qui en face il aura toujours la rhétorique juste.
    Les convictions de Mélenchon sont léchées, réfléchies et pleines de bon sens, Todd le politologue, démographe, historien, sociologue et essayiste est gentil, mais il étudie la détresse des sociétés et préfère laisser dérouler l'histoire pour l'étudier et nous écrire des bon bouquins. A ses yeux nous sommes comme des rats de laboratoire. Rien ne peut être planifié, on doit laisser faire la loi du plus fort, Darwin et compagnie. Oui oui, je connais les classes supérieures réguleront d'elles même. Mais il dit quand même avec des coup de pied au c... Je ne sais pas le quel des deux est au pays des bisounours. Mélenchon a les idées claires. Il faut réguler de façon a léser personne du minimum de dignité et je compte sur le génie humain pour trouver le moyen, la répartition plus équitable des richesses me parait un bon début. L'humanité doit être recentrée sur l'humain. Todd pense que tout peut se réguler en comptant sur la bonne foi du système. Foutaise, il faut imposer des lois au profit de tous, c'est le chemin pour la liberté l'égalité la fraternité.

  7. 7
    titi dit:

    Belle prestation sur des sujets qui ne vont pas tarder à devenir centraux. On voit bien l'hésitation de chacun campé sur des idées qui ne demandent qu'à s'enrichir et se compléter, lorsqu'il faudra se frotter à la réalité. Mais la sincérité est là, on est loin du cynisme.
    Je pense comme Jean-Luc que l'indignation n'est pas liée à l'âge, et comme Todd que le rapport de force doit être clairement identifié pour que les vraies lignes de mobilisation se créent. Avec un risque.... Espérons que le niveau d'éducation suffise pour éviter les tentations droitières lorsque ça va chauffer.

  8. 8
    pierrot dit:

    J'écoute pour la troisieme fois ce débat et finalement je trouve les propos de Todd assez confus ! Il a du mal à defendre ses idees face a Jean-Luc Mélenchon, du style: "oui le marche'se regule par lui-meme, grosso modo, sauf que..." toujours à dire oui et non pour tous sujets. Re-écoutez, vous verrez. Son discours n'est pas clair du tout!
    Et encore bravo a Jean-Luc Mélenchon. Ton discours est clair, net et precis. Sauf sur la Chine (j'aimerai bien que tu sois plus clair sur le sujet).
    Tout les jours je me connecte sur ton blog, je cherche quotidiennement sur le net ce que tu as dit ce jour.
    Continues, tu me donnes des forces et de l'espoir.

    Et profite de tes congés! Reviens en forme, et donne-nous encore de l'espoir!

  9. 9
    Sophie dit:

    Magnifique débat, très nourrissant.
    Emmanuel Todd n'a pas réussi à me dissuader de voter Mélenchon.
    "Gugusse intellectualus" vs "gugusse politicus" : notre Jean-Luc, qui porte les deux casquettes, a remporté le match (si s'en était un). Bravo !

  10. 10
    Pagliarini dit:

    Celui qui vit au pays des bisounours, c'est bien Todd. Croire qu'on peut ramener les oligarques à la raison, c'est faire preuve d'une immense naïveté. On ne ramène pas à la raison des psychopathes, on les met en prison et on les y garde jusqu'à ce qu'ils crèvent.
    L'intervention de Judith fut comme toujours très judicieuse. Les raccourcis plus insultants qu'éclairants qu'ose se permettre Todd sont terriblement agaçants, et comme elle, je me suis senti blessé par son fameux "gugusse", entre autres. Est-ce à cause de son origine et de son parcours qu'il est aussi arrogant et méprisant que la droite traditionnelle ?
    Jean-Luc, bravo à la fois pour votre sang-froid et pour la façon dont vous avez su garder vos arguments pour les placer aux bons moments.

  11. 11
    phiphi the biker dit:

    Bravo à tous pour ce débat d'une haute qualité intellectuelle !
    Bravo aux animateurs et bravo à la chanson de fin
    Quel régal, et combien ce genre de débat paut faire avancer les choses
    J'ai lu le livre d'Emmanuel Tood" après la démocratie " , celui de Jean Luc Mélenchon" qu'ils s'en aillent tous"
    mais pas seulement, j'ai lu aussi le livre de Naomi Klein" la stratégie du choc, ou la montée d'un capitalisme du désastre ", celui de Vivianne Forrester " l'horreur économique " etc..
    Tous ces livres devraient être aux programme des classes de premières et terminales des lycées
    Toute cette énumération i, non pas pour pour me glorifier de je ne sais quoi, mais pour expliquer que j'essaye de trouver uun autre voie, mais aussi que j'ai (que "le peuple ") a besoin de personnes comme vous (Emmanuel Tood, Jean Luc Mélenchon etc) pour être en final des débateurs capables de synthétiser, afin de nous éclairer sur vos orientations.

    PS : Mr Mélenchon, ne dites plus (et ce n'est pas la première fois !) : " qu'est ce que vous croyez, si j'avais le choix, je ferais autre chose (de faire de le politique, d'avoir créé le P G et de me présenter à la présidentielle)
    D'abord je pense que nous avons besoin de gens comme vous : cultivé, avec un grande expérience de la politique et aussi avec une forte répartie.
    Vous pouvez laisser à penser à ceux qui vous écoutent que vous y êtes contraint..
    Mais je pense aussi que vous aimez ça ! Et puis, ce n'est pas donné à tout le monde, en politique ultra médiatisée de nos jopurs cette capacité à soutenir des débats de ce niveau.

  12. 12
    Olivier D. ze kat dit:

    Très intéressant ce débat entre 2 approches différentes de s'opposer au système. D'autant que étant attentif aux analyses de Todd je me demandais souvent si le Parti de Gauche était compatible. L'émission ayant éclairé les points de désaccords profonds, bien que comme dit par Todd "on est dans le même camp".
    Le finish soulève un point où Todd n'a pas forcément raison que - les révolutions se font par les jeunes -, car il y a quasi aucun cas qui le contredit. Mais Mélenchon aurait pû marquer un bon point en citant le cas des Mères de la Place de mai en Argentine qui ont données beaucoup de poids pour entretenir la contestation de la dictature militaire.
    Plus récemment en Egypte, les protestations ont été initiées par des jeunes, un mardi, mais dés le vendredi toutes les classes d'âge ont rejoint le mouvement. Car, comme le souligne Mélenchon, les souffrances sociales sont devenues transversales. Mais où Todd a raison est que les jeunes sont minoritaires en France, et qu'ils ne sont pas la base pouvant efficacement déclencher une révolte.

  13. 13
    jc dit:

    suite du message n° 7
    PS : Jean Luc ne vous laissez plus insulter de gugus par qui que se soit. De quel droit ce grand cornichon de Todd ce permet il de vous insulter ? Le respect est un valeur première en république. Le gugus c'est lui ! Je trouve que vous perdez de l'énergie inutilement dans se genre de débat plutôt monologue.
    En ce qui concerne la Chine il faut rappeler que les Chinois sont un grand peuple, plein de sagesse, et puissant et qu'ils doivent se libérer par eux même si leur vie ne leur convient pas. Un milliard, ils doivent se rassembler et se libérer. Qu'ils prenne l'initiative et nous verront se que l'ont peut faire pour eux en attendant ils faut les influencer donc les fréquenter je vous donne raison sur le sujet.
    En ce qui concerne le Tibet qui veut l'indépendance, ce que l'on nous dit jamais sur le bouddhisme, comment vont t-ils faire pour vivre ou même survivre puisque les bouddhistes ont pour religion et obligation de vivre dans la misère la plus complète pour atteindre le nirvana, obligation de mendier leur repas journalièrement. C'est pour ça que vous les voyez en file indienne quémander du riz aux passants et cela est obligatoire. Tout signe de richesse est pêché et vous empêche d'atteindre le nirvana. Aberrant, pas viable pour un pays. Bref ménagez pour les grand rendez-vous politiques dans les médias. Le plus dur reste a venir.
    cordialement
    John

  14. 14
    Francis Rey dit:

    d'Intellectualus, j'ai bien l'impression qu'il y en avait qu'un sur le plateau : Jean-Luc Mélenchon ! Car Todd est approximatif pour à peu près tous. Il ne connait pas les arguments de Mélenchon sur les intellectuels (pour un sociologue chapeau !) ainsi que son analyse-programme de la planification écologique (point de salut en dehors de la barbarie du marché, rebaptisée en anarchie bien plus sexy à penser !) ; de même sur la révolution citoyenne qui n'a pas besoin d'une démographie jeuniste pour s'imposer... De plus, Todd prône le protectionnisme avec un état provisoire (véritablement bisounours comme analyse) ; n'a aucune culture écologique (alors que la crise est telle que l'on est maintenant pour les scientifiques dans l'anthropocène !)... Bref, le convertis au libéralisme qu'il est, est coincé par les contraintes que ce modèle identifie comme naturelles (alors qu'elles sont le fruit de son action) ce qui chez Todd (mais pour beaucoup au PS) se manifeste par unes attitude de dénonciation du monde tel qu'il va mais avec de l'incohérence dans l'argumentation (ce qui ne serait pas trop un drame si il n'était pas programmatique) qui chez lui semble baigner son être jusque dans la structure de sa langue comme bien analysé par la journaliste. Cela je pense en dit long sur l'état de décrépitude de ceux qu'on nomme les intellectuels, ce qui serait à rire si Mélenchon lui même ne participait pas à les mettre en lumière (sa fascination pour l'analyse de ce type me dépasse !).

    D'accord sinon avec yannix, si même Todd pense un monétarisme hors l'euro, il faudrait vraiment se pencher sur la question. Je vous invite ici puiser dans la stratégie du sociétalisme : http://wiki.societal.org/tiki-index.php?page=EMS

    Enfin sur la chine, il faut la réexpliciter probablement, bien que compris par vos électeurs potentiels aujourd'hui. L'angle de la culture est très pertinent et leur conversion au capitalisme en 1978 par Deng Xiaoping et son oligarchie n'est pas la...

  15. 15
    Joël dit:

    Sur la question du protectionnisme présente dans le débat..
    Lire l'article superbe de Frédéric Lordon : "La « menace protectionniste », ce concept vide de sens"
    ici même .

  16. 16
    Cofin dit:

    Le manichéisme est une tendance sournoise malheureusement à la mode qui réduit les concepts complexes en oppositions stériles ou explosives : les précautions oratoires de J.L. Mélenchon arguant du fait qu’il faille faire attention aux mots et à la façon dont on est invité à débattre servent à mes yeux la praxis de la nuance, une exigence nécessaire à la justesse des propos.

    Bref, en ce jour de Pâques qui me permet moi athée de bénéficier de quelques moments de repos pour me nourrir de ces débats (quel paradoxe !), deux sujets m’ont particulièrement interpellé :
    La force de l’ingénieur garant de sa mission d’ingéniosité au service de la société : je suis parfaitement en phase avec le rôle que doivent rejouer ces femmes et ces hommes dont l’influence au sein des entreprises doit effectivement reprendre le dessus sur le pouvoir des financiers, pour la simple raison qu'ils n’ont jamais offert les garanties de savoir intégrer au bénéfice de tous les contraintes et challenges scientifiques et techniques auxquels nos sociétés sont confrontées ! Encore faudra t-il revoir notre système éducatifs pour redonner de l’éclat et de l’attrait aux filières scientifiques et techniques.

    Le deuxième point évoqué par Todd sur une forme de scepticisme de la supériorité de la masse sur les élites est en effet juste débat : merci à JL. Mélenchon d’avoir rappelé que c’est bien l’oligarchie qu’il faut combattre, mais ni l’un ni l’autre n’a évoqué qu’il y a a minima deux pré-requis pour y arriver : imposer le non cumul des mandats et une limitation dans le temps de l’exercice de haute responsabilité. Deuxièmement, maintenir un effort constant sur la formation et l’éducation de notre jeunesse. Vaste programme !

  17. 17
    S-O dit:

    Merci Jean-Luc,
    Enfin une véritable alternative à ce marasme libéral capitaliste, c'est de l'espoir que vous distillez à mesure de vos interventions!
    Vous avez pleinement raison d'intervenir aussi souvent que possible, les idées préconçues et caricaturales de vous et votre parti, diffusées par les médias ne résistent pas à votre maitrise de la question politique, votre rigueur et cette sincérité qui émane de vous et vous rend si sympathique.
    Nous sommes de tout cœur avec vous,
    Hasta la victoria siempre !
    Que vive la révolution citoyenne!

  18. 18
    Bruno dit:

    Merci Jean-Luc.
    Ce débat d'un très bon niveau est proprement jubilatoire: on sent les pédagogues chez Todd et chez toi. Même si nos points de programme ne sont pas dévoilés (mais était-ce vraiment le lieu pour le faire?), el pensamiento, l'esprit de la Révolution Citoyenne, est bien là.

  19. 19
    Hervé D. dit:

    Un débat intéressant mais inégal. Je pense qu'E. Todd n'avait pas assez préparé ce débat. Ses critiques portent souvent plus sur un programme fantasmé que sur les propositions de J.L.Mélenchon. D'autre part vers le milieu du débat on sent bien sa volonté de cliver uniquement pour cliver et une réelle volonté de couper les cheveux en quatre.
    Une critique pour J.L.Mélenchon, je pense que vous devriez adopter une posture différente selon vos interlocuteurs. La position du combattant-résistant qui se défend jusqu'au bout fait merveille quand vos interlocuteurs sont hostiles ou des médiacrates patentés (Duhammel, Calvi etc...) en revanche elle est très fortement contre-productive lorsque vous participez à des émissions de qualités comme Arrêt sur Images ou à la matinale de BFM avec l'excellent J.J.Bourdin. Dans ces émissions vous gagneriez à adopter une posture calme et pédagogue d'autant que vous excellez dans le rôle.
    Enfin un conseil, je pense qu'il faut que vous vous engouffriez dans le débat sur la fiscalité afin de fustiger les programmes des autres candidats. Surtout ceux du gouvernement qui veut calquer notre fiscalité sur celle de l'Allemagne. C'est le degré zéro de la réflexion économique car chaque fiscalité nationale comporte des tas d'incohérences fruit de l'histoire et de rapports de force. Une vrai réforme fiscale consiste à :
    -définir les priorités des politiques de l'Etat
    -chiffrer leur coût pour que le budget soit à l'équilibre (voir en léger excédent en période de croissance)
    -choisir les formes d'impôts et leur taux afin qu'ils rapportent les ressources dont on a besoin en ayant l'impact le moins négatif sur l'économie (par exemple surtaxer les industries en déclins pour soutenir celles d'avenir, surtaxer les rentes de situation etc..)
    Enfin je vous recommande l'argument de J.P.Fitoussi qui dénonce le fait qu'en Europe nous ayons "une croissance météorologique" car nous avons renoncé à utiliser la politique...

  20. 20
    kontarkhosz dit:

    Ais je bien entendu ? A environ 1 heure 10 dans vidéo, Todd explique qu'il est pour la nationalisation des banques, Jean-Luc Mélenchon lui répond qu'il est contre. Je suis stupéfait et abasourdi !

  21. 21
    Matcheck dit:

    J'ai beaucoup aimé le débat car j'avais une certaine déception à ne pas voir Todd se positionner vers le Front de Gauche et traiter Mélenchon de "Guguss". Je me suis aperçu qu'ils étaient en fait très compatibles et Todd se situe davantage dans le FG qu'au PS ou Europe écologie. Pour tout dire, sans vouloir être désagréable avec Todd, je l'ai trouvé un snob. Je crois que le fond du truc c'est ça, il est un peu le médecin qui a du mal a être d'accord avec le prof ou l'électricien CGT d'EDF. Ce côté snob n'est pas dramatique.
    Sur le fond je trouve super que les études et analyses de Todd (et derrière, tous ceux qui les partages) soient aussi compatibles avec le programme du FG car si on ajoute toutes ces personnalités, dans leurs domaines respectifs, critiques des médias, agriculture, économies, etc le FG se constitue une base solide et crédible qui s'infiltre comme le mycélium dans l'humus de la société et qui va forcément se transformer en diminution de l'abstention au profit du FG.
    Pour ce qui est de Kontarkhosz, je ne suis pas du tout choqué de la position de Mélenchon, il est primordial de créer une banque publique et un fond de financement public, mais nationaliser toutes les banques pourquoi? pour se faire le Bénef qu'elles se font actuellement? Non, donc pourquoi? Il suffit qu'il y ait une alternative publique au chantage actuel sur les services bancaires pour que le système privé s'effondre ou rentre dans le rang... Ici personne ne veut d'un univers tout public.

  22. 22
    Stéphane dit:

    Heureusement que ses travers psychologiques n'empêchent pas le scientifique Todd d'être pertinent, parce que, pour ce qui concerne le citoyen, sa conscience politique est plutôt moyenne.
    Je m'étonne que personne ne souligne le talent de la Parisienne. Je trouve la chanson du "Gugusse" géniale et je propose qu'elle soit l'hymne de la campagne de Mélenchon.

  23. 23
    leborege dit:

    Encore une fois bravo à Jean-Luc Mélenchon qui comme à chaque fois maîtrise bien son sujet. JL tu es l'homme qu'il nous faudra en 2012. Tu es tellement logique dans tes propos et dans tes explications que de très nombreux abstentionnistes iront voter et en 2012 tu vas gagner c'est sûr, même le facteur va rejoindre le FdG et sera à tes côtés.

  24. 24
    kontarkhosz dit:

    Matcheck dit:
    je ne suis pas du tout choqué de la position de Mélenchon, il est primordial de créer une banque publique et un fond de financement public, mais nationaliser toutes les banques pourquoi ? pour se faire le Bénef qu'elles se font actuellement ? Non, donc pourquoi ? Il suffit qu'il y ait une alternative publique au chantage actuel sur les services bancaires pour que le système privé s'effondre ou rentre dans le rang... Ici personne ne veut d'un univers tout public.

    Il ne m'a échappé qu'un pôle financier public serait de la première importance, quant au chantage des services bancaires, il n'est que la partie congrue dans ce système. Non, je m'attarderais plus sur les avoirs spéculatifs que détiennent celle ci, Question: comment opère t-on un droit de regard sur ceux ci, sans que l'état détienne une partie majoritaire du capital des banques ? Question subsidiaire: Quid des capitaux transnationaux ?

    Amicalement

  25. 25
    tchoo dit:

    On mesure là toute la différence entre un intellectuel et un politique intellectuel.
    Le premier avec ses idées, bonnes ici, se retrouve vite confronter aux solutions qui en découlent et qui le terrorise, c'est pourquoi il cherche à tout prix à avoir des oppositions par rapport à Jean Luc, et parce que un peu de souvenir de classe lui remonte à la face.
    Et de l'autre un politique qui réfléchit beaucoup et se coltine avec la réalité de l'application des idées, qui parle peu aussi, laissant l'autre venir petit à petit vers lui et en fait faire sa promotion à sa place.

  26. 26
    Olivier D. ze kat dit:

    kontarkhosz
    "Todd explique qu'il est pour la nationalisation des banques, Jean-Luc Mélenchon lui répond qu'il est contre. Je suis stupéfait et abasourdi ! "

    En fait, les motivations (et craintes) de chacun sont différentes ;
    - Todd voudrait une nationalisation "temporaire" le temps de résoudre le danger d'une nouvelle crise financière. Càd que avec des banques nationalisées, l'Etat pourrait appliquer la séparation des activités financières (spéculations) et d'investissements (crédits, prêts, services aux particuliers). Puis reprivatiser dés que cette séparation serait institutionnalisée et étendue à l'Europe.
    - Mélenchon s'inquiète lui que lors d'une nationalisation on se rend compte que les erreurs des activités financières sont largement couvertes - colmatées - par les activités d'investissements. Et il faudrait reconnaitre que les dépôts des particuliers ne sont pas garantis à 100% ce qui obligerait l'Etat à injecter des fonds dans les banques pour rétablir l'équilibre sous peine d'avoir une crise de confiance grave de conséquences (retrait massif des dépôts, tarissement des prêts faute de fonds, etc).

    Mélenchon est certainement pour une séparation des deux activités des banques, et Todd ne songe pas à ce qu'il revient à l'Etat de colmater les défauts de réserve des banques. Mais l'un pense que l'on peut y arriver uniquement par des lois obligeant les banques tandis que l'autre pense que ça irait plus vite si c'est l'Etat qui restructure lui même l'organisation du secteur bancaire.

  27. 27
    jc dit:

    A-bas-les-banques-spéculatives !
    Nous avons renfloué les banques avec des sommes sans précédent. Non seulement cet effort ne sert à rien, mais il va aboutir à une inflation sans précédent. Celui qui avait prévu la crise d’aujourd’hui depuis les années 1950, nous explique qu’il faut se préparer au pire si les banques spéculatives ne sont pas liquidées, si nous ne mettons pas en place un taux de change fixe.

    Vidéo a voir pour comprendre les pièges qui nous sont tendu sans que nous puissions rien y faire depuis des décennies
    Si le politique ne reviens pas vers les peuples nous sommes tous condamnés.
    Jean-Luc Mélenchon, la taches est ardue. Serez vous le nouveau Roosevelt qui mettra en place le nouveau Glass-Steagall ?
    http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/a-bas-les-banques-speculatives-29951

  28. 28
    christian michard dit:

    Les contradictions d'olivier Todd sont permanentes, à la gauche de la gauche... à la gauche de la gauche... tout est dit!

  29. 29
    kontarkhosz dit:

    A olivier dit ze kat:

    Merci de votre réponse didactique avec force arguments, les tenants et aboutissants que vous développez sont tout à fait plausibles et dont vous avez tracé en substance, les orientations. Nous ne sommes qu'à un an de cette élection qui nous occupe, mais il se pourrait bien que "l'euro" se casse la gueule d'ici cette échéance, ce qui rendrait caduque une bonne partie de ces orientations, puisque entrainant de fait, une crise systémique à l'échelle de l'Europe. Mais ne jouons pas les "Cassandre" !

  30. 30
    Ronald Thatcher dit:

    Je suis stupéfait. Comment Todd peut-il revendiquer un appui au Parti Socialiste après ses propos dans "Après la démocratie" ? Ou il clamait que le parti socialiste jouerait un rôle clef dans la "disparition" de notre démocratie... Comment peut-on vouloir faire du protectionisme sur les flux de marchandise et ne pas controler la finance ?
    Dedaigner ATTAC de cette manière me parait aussi extrêment affligeant, compte tenu des argumentaires rationnels de ce groupe d'économistes, et du peu d'exigeances qu'ont ceux cis en comparaison à celles de Todd. Si ATTAC sont trop focalisés sur la finance, diabolisons alors en même temps le comité pour l'annulation de la dette du tiers monde...

    D'autre part, le programme économique du parti de Gauche, expliqué partiellement dans cette vidéo me parait parfaitement viable. Après, j'dis ça mais je sors pas non plus de l'école économique néo-classique de Harvard ou de Chicago, du coup je sais pas trop si j'ai le droit de m'exprimer... ;-)

  31. 31
    Doudou dit:

    J'apprécie les articles de Todd lorsqu'ils paraissent dans la presse, parce que ça change de la pensée unique, et jusqu'à présent je le croyais proche du Front de Gauche, comme à Judith, ça me paraissait logique, quoi...
    Et là, je le vois faire sa mijaurée dédaigneuse, superficielle et ridicule, assener des âneries sans réfléchir. Franchement, l'intello dans ce débat, ce n'est pas lui, il est très décevant, et aurait pu se documenter sur son interlocuteur avant d'aller à ce débat.
    De son côté, Jean-Luc Mélenchon a du mérite de supporter les procès débiles qu'on lui fait, sans s'énerver, alors qu'il a lui, des choses intéressantes et synthétiques à dire.
    Et heureusement qu'Emmanuel Todd ne se présente pas aux élections, parce qu'avec lui aux commandes, ce serait le foutoir, comme dans son propos.

  32. 32
    KFM dit:

    Les limites du discours de Todd sont bien mises en avant par tout le monde dans les commentaires mais, même si j'étais enchanté de voir ce plateau annoncé, il faut mettre en avant qu'il n'est pas une bonne idée d'organiser un débat et chercher des points de contradictions entre un intellectuel qui ne s'attache pas au temps médiatique instantané et un politique en campagne (aussi solide soit-il intellectuellement).
    Schneidermann aurait dû trouver une autre approche.

  33. 33
    Pier7 dit:

    Bonjour à toutes et tous,
    E. Todd a dit lors du débat avec J-L Mélenchon du 15 avril 2011: "Les coopératives ouvrières, ça ne marche pas"

    A fin 2009 :

    1 925 Scop (dont 89 Scic)
    40 424 salariés (hors filiales)
    3,9 milliards d’€ de chiffre d'affaires
    1,8 milliards d’ € de valeur ajoutée
    158 millions d’€ de résultat net
    Taille moyenne : 21 personnes
    150 à 200 nouvelles Scop par an (création, reprise ou transmission d’entreprise) soit près de 1 500 emplois
    Réf : http://www.les-scop.coop/sites/fr/les-chiffres-cles/
    Restons vigilants !
    Vieille tête dure...

  34. 34
    bertrand dit:

    Bravo,
    Que pensez vous d'un service civil national de trois mois ?
    Pour faire taire certains, afin de reconstituer les valeurs de solidarité, de mélange des classes sociales, de l'équité homme femme, de la sécurité civile en passant par l'aide dans les hôpitaux, nourri blanchi, avec un pécule de 400 €, ou portage de repas à domicile, etc.
    Un bon investissement pour l'avenir des jeunes quand on voit que ces derniers confondent contrat de travail comme un simple acte commercial vis à vis des autres salariés d'une même entreprise.
    Habitant le Var à 15 minutes de Saint Tropez et du cap Nègre, j'e nai jamais vu autant d'inégalité entre les immigrés qui viennent du sud (Cogolin) et les gens riches en majorité dans la zone géographique sarkoland des plages de Ramatuelle, encore plus riche après la soi disante crise financière de 2008.
    Bien heureux et blindés.
    Courage, santé, humilité, simplicité, vous cheminez pour la vérité... pas de colère, une simple determination suffira, formez et déléguez de bons lieutenants, pour plus d'egalité, de fraternité et de liberté.

  35. 35
    ollivier dit:

    Mr Mélenchon Pouvez vous me confirmer ou infirmer que vous n'êtes pas pour la renationalisation d'une partie du secteur bancaire si j'ai bien compris votre pensé lors de cette émission
    cordialement
    ollivier

  36. 36
    Roger dit:

    Débat extra-ordinaire ! Merci à Jean-Luc et Emmanuel ainsi qu'à toute l'équipe d'Arrêt sur Image.

  37. 37
    j.lou dit:

    Que conclure après ce débat?

    Ce que nous savons tous. C'est à dire que nous devons trouver un système politique mixte qui articule intérêt individuel et intérêt collectif. Le trop d'état amène à na plus pouvoir agir pour soi. Le pas assez d'état amène à ce que nous connaissons actuellement ou l'effet TPMG (tout pour ma gueule). Il est grand temps que le discernement soit utilisé pour différentier ce qui est de l'intérêt général comme l'eau, l'énergie, l'éducation, la santé, la sécurité, la justice, la défense et l'économie du pays de ce qui est de l'intérêt de l'individu libre de faire sa vie dans un pays où il se doit de respecter la liberté, l'égalité et la fraternité.

    La production et les échanges marchands ont de tout temps existé. Qu'ils perdurent n'est pas un problème. Le problème tient au fait de considérer ce qui relève de l'intérêt général comme une marchandise. L'eau, l'énergie, l'éducation, la santé, la sécurité, la justice,la défense et l'économie du pays ne sont pas des marchandises. Elles sont dépendantes d'un état qui s'est d'abord poser la question clef: quel type d'homme voulons nous être dans quel type de société?
    si elles


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive