14fév 11

Débat Jean Luc Mélenchon / Marine Le Pen

Ce billet a été lu 24 233 fois.

Lundi 14 février 2011, Jean Luc Mélenchon débattait contre Marine Le Pen sur BFM TV et RMC. Ils ont abordé successivement les thèmes de l'immigration, de la laïcité, de l'Euro et de la fiscalité.

 

Cette vidéo a été consultée 45 962 fois


132 commentaires à “Débat Jean Luc Mélenchon / Marine Le Pen”

Pages : [1] 2 3 »

  1. 1
    ergocrate dit:

    Bravo Jean-Luc pour cette excellente prestation. Une fois de plus, tu as tenu bon sur tous les points abordés. Pas facile quand on a en face une tigresse qui n'est là que pour exciter les haines. Mais il m'a semblé que tu n'as pas la même attitude face à "Madame" Le Pen, que pour les autres contradicteurs, souvent masculins.
    Je ne crois pas nécessaire qu'il faille avoir plus d'égards pour "Madame" Le Pen que pour les autres opposants politiques. A mon sens, tu ne devrais pas prendre en considération le genre de tes contradicteurs, car on a l'impression que ça affaibli la force des arguments. Il ne doit pas y avoir de scrupule à combattre avec la même verve "Madame" Le Pen que Monsieur le père, Monsieur Demorand, et tous les autres figurants de pacotille. Aaaaah l'art de s'opposer sans agressivité... Il me semble que Marine Le Pen était bien plus agressive et curieusement cela ne heurte pas vraiment... de la part d'une femme. Quoi qu'il en soit, j'éviterais l'usage répété de "Madame". Il n'est pas offensant de l'appeler par son nom complet, mais il y a quelque chose d'obséquieux à l'appeler sans cesse "Madame".

  2. 2
    Rok Feller dit:

    Débat très intéressant, par contre elle a raison quand elle dit que Cohn-Bendit marche pour la Globalisation. D'ailleurs ce dernier vous avait attaqué honteusement.
    Bravo pour cette prestation ! On a entendu de très bon arguments sur la laicité.

  3. 3
    jerome dit:

    Bon débat, Mélenchon c'est plutôt bien défendu dans l'ensemble...
    Mais cependant attention sur le sujet de l'immigration!
    En effet comme l'a très bien dit "JeanL" ce qu'il faut faire c'est démontrer clairement que les solutions apportés par Marine Le Pen sont totalement irréalisables, et que le seul moyen rationnel qui pourrait profiter au plus grand nombre c'est évidemment la régularisation.
    En revanche, si Mélenchon ne parle pas de la question de l'insécurité c'est perdu d'avance pour 2012, puisque c'est justement ça qui fait gagner la droite depuis 15 ans!

    Beaucoup de gens et en particulier dans les classes populaires, ont peur des étrangers ça serait bien de la comprendre... (il s'agit donc d'insister sur les méfaits du communautarisme, et de la nécessité du renforcement des valeurs universelles républicaines dans l'éducation notamment à travers l'éducation civique!)

  4. 4
    Adhérent dit:

    Bonne prestation... des deux côtés. Même si je trouve que Jean-Luc s'en est mieux tiré, elle ne s'est pas fait autant descendre que je l'espérais. Il faut dire que les thèmes l'avantageaient : pas grand chose sur la politique intérieure à proprement parler, dommage. Le vrai écueil que vous avez rencontré, à mon avis, c'est celui, prévisible sur la laïcité : on a un article 40 du programme partagé qui fait un pied de nez aux "concessions" de Mme Aubry dans les piscines lilloises. D'autre part, vous auriez du insister plus sur la lutte contre les fanatiques, ou du moins formuler différemment (facile à dire, je sais bien !), car le "il n y a aucun problème avec l'Islam" est déjà repris de part et d'autres sans la suite de votre phrase. Enfin, il y a la vieille habitude de la gauche de taper sur les chrétiens quand on parle des musulmans : un exemple ou deux, pourquoi pas, pour damer le pion à celle qui veut rechristianiser la France, mais il ne faut pas en faire le principal exemple de la lutte pour la laïcité ! Marine Le Pen a raison là dessus : ça n'est pas le catholicisme intégriste qui menace le plus la laïcité dans notre pays (par contre, en Irlande...).

    Le second regret que je formule concerne les moments où elle vous accuse (de ne pas avoir protesté contre telle privatisation, de ne pas vous être indigné contre les prières de rues...). Vous avez répondu, mais votre voix était couverte par la sienne (Méthode Daubresse ©), ce qui, pour des auditeurs un lundi matin à 9h, ne devait pas être facile à entendre. Il aurait fallu en reparler lors de votre prise de parole suivante.

    Ceci étant dit, bonne prestation encore une fois. Convaincant, à mon avis, bien plus que suffisant pour vous démarquer du FN - et presque, mais pas encore, de l'horrible spectre de la qualification d'"extrême" de gauche. Mon dernier regret ? Que Bourdin n'ait pas ramené les gants de boxes !

  5. 5
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    L'avantage de la manière de Mélenchon dans ce débat et dans ses discours en général est de donner des précisions utiles aux sympathisants et plus largement au peuple de gauche pour approfondir le débat et clarifier leurs positions. Par rapport à la frange "ouvrière" qui s'est laissée hypnotiser par le discours FN, la démonstration factuelle et argumentée pourra semer le trouble sur leur choix et limiter ce glissement vers l'extrême droite. C'est ce travail de fond qui pourra porter des fruits.

    On pourrait conseiller à la rédactrice du papier sur le point.fr (Pauline de Saint Remy) de donner le lien sur la vidéo intégrale mise en ligne pour juger de la réalité de l'entretien en regard de ses propos favorables, sans avoir l'air, à Martine Le Pen.
    S'adresser à l'intelligence des citoyens est le meilleur parti pris, en cela j'approuve Jean-Luc Mélenchon et considère qu'il fait un très beau boulot

  6. 6
    F.P-A. dit:

    J’attendais avec impatience cette confrontation. Au final, je ne pense pas que ce soit un grand débat, qui restera dans les annales ; il a tout de même eu le mérite de démontrer l’abîme entre les idées du FN et celles du PG. C’était l’objectif premier je crois.
    Je pense que Jean-Luc « l’a emporté », mais je suis conscient du caractère partial de mon jugement.
    Mme Le Pen (qui ne se prénomme pas Marine, marketing FN) s’est contentée de réciter son bréviaire, attaquant dès la 1è seconde. La volonté explicite de Jean-Luc de « prendre les arguments dans l’ordre », notant ses propos pour y répondre point par point, est appréciable : c’est un débat d’idées. Ca doit devenir la marque de fabrique du PG.
    Là où je reste sur ma faim, c’est que Jean-Luc n’a jamais pu développer ses idées après avoir laissé parler Le Pen, celle-ci multipliant les obstructions par des ricanements, onomatopées et moulinets divers. C’est dommage, cela démontre qu’au-delà d’attaques soigneusement préparées à l’avance, enrobées de slogans chocs (d’où lui vient cette passion pour Y. Horner ?...), elle n’avait rien dans la musette pour assumer les contre-attaques de Jean-Luc. Je fais le vœu que les téléspectateurs non-avertis (notre cible prioritaire) l’aient vu et compris, sans y croire vraiment. D’où mon impression mitigée.
    Durant la 2de partie, Jean-Luc s’est laissé prendre à ce jeu et a à son tour usé de la même stratégie d’obstruction lorsque Le Pen récitait sa leçon. C’est dommage, mais c’est logique.
    Avant le débat, je craignais que Jean-Luc, sanguin comme on le connait, ne s’emporte. L’image en aurait été catastrophique pour nous. Ce ne fut pas le cas, même si à un moment j’ai senti que « ça allait péter »... Face à une adversaire sans argument solide (est-elle faible sur la laïcité ! Dommage de n’avoir pu lui infliger un ippon direct !...), seul le calme, la méthode et une argumentation solide peuvent fonctionner en direction des citoyens « non-affranchis ».
    Amitiés, Franck (PG86)

  7. 7
    armoise dit:

    Si on avait écouté les Le Pen depuis 50 ans, la France serait une petit village gaulois cuisant ses plats de patates sous la braise en buvant l'hydromel. Même rengaine que le père (les socialo-communistes, les émigrés, les islamistes)
    Que de mensonges, de contre-vérités, de fausses informations. Si elle arrivait au pouvoir, la moitié de la France s'embarquerait sur des boat-people, ceux qui resteraient grilleraient leurs fusibles. Elle raisonne comme une grosse caisse et manipule le pire en chacun de nous. La peur de l'étranger c'est un sentiment archaïque de la première année de la vie de l'humain et la partition des Le Pen en est restée là. Je reste persuadée que peu d'entre nous voudront entrer dans son orchestre... Jean-Luc Mélenchon est courageux, c'est un des rares hommes politiques qui l'affronte et je suis sûr qu'il avait d'autre chose à faire. Entendre des logorrhées datant des années 30 ! Quelle patience...

  8. 8
    kontarkhosz dit:

    Bravo pour votre prestation face à M. Le Pen, je l'ai trouvée très crispée et peu détendue, malgré ce sourire de façade peu syntone avec son discours,ne lisant que des notes que lui avaient compilés ses collaborateurs, je l'a trouve peu à son aise dans cet exercice, que vous maitrisez suffisamment, pour ne pas tomber dans le piège de la facilité où elle excelle, avançant et démontant point par point,ses arguties et prétendues vraies fausses solutions que cette famille politique nous sert depuis plus de 40 ans..!Je pense que la laicité fut dans ce débat votre point culminant,

    Bon Marine çà c'est fait, allez, aux prochains(es) contradicteurs.

  9. 9
    Springer Alain dit:

    Cher Monsieur Mélenchon.

    J'admire votre calme. A votre place je ne me serais sans doute pas retenu de lui mettre une grande baffe.

    Ces "arguments" son minables alors que les vôtres sont républicains

    Merci

  10. 10
    FeminineLiberty dit:

    Ergocrate : Une femme convaincue a le droit d'être passionnée. Je ne soutien pas Marine Le pen, mais je suis féministe et le "ça ne choque pas de la part d'une femme" j'ai envie de dire heureusement ! "On ne naît pas femme, on le devient" autrment dit, une femme n'a pas à s'écraser lors d'un débat, ni parler de telle ou telle manière collant à une nature féminine imaginaire : douce,etc... Le PG est censé être un parti féministe je te le rappelle, camarade !

  11. 11
    kontarkhosz dit:

    @ergocrate
    il y a quelque chose d'obséquieux à l'appeler sans cesse "Madame".

    Jean-Luc est un homme poli et cultivé, qui respecte ses adversaires qui plus est du genre féminin... et je ne crois pas qu'il faille se placer pour lui, sur le même plan que ses calomniateurs fut t-elle une femme, l'enjeu est ailleurs, cela vous aura échappé sans doute..!

  12. 12
    Didfly dit:

    Bravo Monsieur Mélenchon !
    De bons arguments face à une Le Pen qui ne sert effectivement à rien sinon à attiser les haines et à faire appel à la méchanceté, à la bêtise et l’inculture de certains électeurs.
    Une bonne nouvelle que cette annonce d’une proposition de loi d’abrogation du concordat en Alsace-Moselle.
    Que dans ces région et département français, un évêque, peut utile à la collectivité, soit rémunéré par l’état à égalité avec un conducteur de TGV me révolte. Que la loi de 1905 s’applique enfin à tout le territoire de notre République laïque !
    Merci Monsieur Mélenchon. Nous vous soutenons

  13. 13
    SK dit:

    J'aimerais bien lire le compte-rendu de Jean-Luc Mélenchon lui-même. En cours de rédaction ? Cordialamento, SK

  14. 14
    Nicolas B. dit:

    Eh ben voilà, vous avez levé le voile sur le front national. De belle manière je pense. N'en déplaise aux autres hommes (ou femmes) politiques qui refusent de débattre avec le FN,(par peur sans doute d'être mis au tapis). L'épouvantail a été affaibli, d'autres rassurés, voulant se montrer aussi vaillants pourront s'engouffrer dans la brèche. Mais c'est toujours le premier qui ouvre la voie que l'on suivra, bien sûr certains retiendrons les effets de scène de MLP, mais le sérieux, la compétence, étaient de votre coté.
    Bien à vous, M Mélenchon, présidons !

  15. 15
    laboriaux mitry dit:

    Tres bons arguments de la part de jl melanchon mais je pense qu il n a pas assez insisté sur les bas salaire la misere l indecence des grosses fortunes et celle des Le Pen et cette haine qui se cachait derriere se faut sourire egal a son pere,et les suppressions d emplois dans la fontion publique c est a cause des immigrés peut etre?alors qu il faut etre francais a la poste a la sncf a l edf et l education nationale il aurait fallut insister dans se domaine,a oui au fait marine c est pas son prenom mais" Marion Anne Perrine Le Pen, dite Marine Le Pen" mais surtout il faut insister pour dire qu elle est d extreme droite ce qui n est helas que rarement dit,tres bon le passage sur la presence au parlement europeen et la manif des retraites que melanchon a tres bien justifié pour ses nons presence mais la Le Pen elle est ou pendant ses absences au parlement? elle n a meme pas repondu,pour moi elle retera une fasciste atteinte d hydrocephalie aigue, bon courage jean luc continu le combat

  16. 16
    Vincent Christophe LE ROUX - PG 06 Nice dit:

    À lire les commentaires venant de notre camp, avant même de visionner le débat, je me suis dit: "Ca ressemble un peu à de la forfanterie". Mais après avoir suivi ce débat, je constate qu'en effet, la lumière a ébloui Miss Dracula! Oui, cher Jean-Luc, vous avez été bon. Parce que vous avez répondu coup pour coup et que vous avez manié l'humour. Toujours souriant, vous avez montré une belle image. Je craignais que ce débat ne tourne au pugilat mais vous avez été respectueux envers elle et elle l'a été envers vous. Vous ne vous êtes pas invectivés et pour l'essentiel, vous avez évité de parler en même temps. Du coup, on a bien entendu vos propos respectifs et on a bien saisi leur portée. J'ai trouvé Marine totalement sur la défensive. J'ai souri quand elle a, par deux fois, cherché à amener le débat sur un autre sujet au moment précis où vous la mettiez en difficulté. Comme une anguille qui fuit! Chapeau l’artiste ! Continuez à être ainsi, clair, convaincant, didactique, ferme et rugueux quand il le faut, mais aussi souriant et plein d'humour, alternant l'un et l'autre avec intelligence et vous allez grimper dans l'opinion. En plus, en vous y prenant plus d'un an avant l'échéance et en maintenant la pression pendant ces 15 mois, vous allez tellement irriguer les têtes des Français qu'ils ne pourront que vous choisir. Nous sommes en phase avec notre temps. Toutes les victoires politiques suivent de peu les victoires idéologiques. Or, notre temps donne raison à nos idées et nos arguments. Et le diagnostic que nous faisons depuis des années se révèle si juste que ma confiance en nous grandit. Merci de nous représenter comme vous le faîtes et merci de porter si haut notre voix mais n'oubliez quand même pas de vous ménager car nous vous voulons aussi vigoureux en 2012 (et après, quand vous serez à la tête de notre patrie républicaine), que vous l'êtes en ce moment ! Bien à vous. Vincent Christophe LE ROUX, secrétaire adjoint du comité du PG de Nice

  17. 17
    Arte dit:

    Je vous adore !

  18. 18
    BOYER Patrice dit:

    Oh que c'est bon! Sincerement bravo Jean Luc, encore un point pour l'amélioration de l'Homme et de la société avec la devise Liberte, Egalite, Fraternite.
    Patrice BOYER

  19. 19
    Jean dit:

    Mais quel talent !

    Je suis stupéfait par votre professionnalisme. Quand on fini de voir ce débat et qu'on réfléchi 5mn à ce que l'on vient de voir, il en ressort deux choses (entre autre) :

    1) Vous faites vos propositions, claires, nets, précises et chiffrées. En face elle n'a comme seul contre argument que vous étiez au PS pendant 30 ans (quel bel argument en effet...).

    2) Elle n'a donnée qu'une proposition (augmentation de 200€) Que vous avez mis en pièce dans les règles. Et quand elle n'avait rien a dire ou a argumenter quand vous l'attaquiez : Elle nous sortait son grand sourire denté, et jouait la comédie sur fond de "vous êtes populiste"....

    En fait quelqu'un d'intelligent qui a écouté les arguments de chacun et qui arrive à déchiffrer les langages corporels, et verbales se rend compte qu'elle joue le rôle qu'on lui a attribué, alors que notre ami Jean-Luc Mélenchon lui parle vrai (et ca fait du bien !). Elle agite la haine, et la peur comme l'oligarchie politique régnante. Elle dénonce un système qu'au final elle ne veut pas combattre (Islam mis à part), elle ment comme la droite ment au peuple et joue la comédie depuis trop longtemps.

    Vite mais alors VITE la révolution citoyenne !

  20. 20
    aouichi dit:

    bravo mr Mélenchon mais dites moi, en avez pas marre de perdre du temps avec des gens du genre de mme Le Pen qui n'est ni plus ni moin que la digne fille de son pere,
    je suis tres melenchon, mr ne perdez plus de temps avec ces gens sales de corps et d'esprits, vous valez mieu que cette m......de famille Le Pen

  21. 21
    GIL dit:

    ARGUMENTAIRE SUPPLEMENTAIRE POUR JLM

    1. Le FN est issu de défenseurs de la France coloniale : parmi ses électeurs traditionnels beaucoup ont lutté pour l'Algérie française (l'Algérie soumise et exploitée) et ceux-là mêmes rejettent aujourd'hui les étrangers qui viennent se vendre aux exploiteurs sur le sol français... quel paradoxe.
    2. Le FN dénonce les immigrés mais jamais les patrons voyous qui exploitent cette main d'oeuvre docile et corvéable à merci. Pourquoi ces 2 poids 2 mesures ? pourquoi ne proposent-ils pas la confiscation des biens professionnels de ceux qui ne respectent ni la législation du travail ni les droits de l'homme pour emploi de personnes non déclarées en situation irrégulière ?
    3. Le FN touche le coeur d'une partie des ouvriers alors que c'est un parti libéral du point de vue fiscal. Les ouvriers voient le lumpen prolétariat comme un danger, comme une concurrence injuste, et ne voient pas que ce sont les capitalistes qui sont responsables de leur situation, que ce sont eux qui exploitent et encouragent donc l'arrivée de nouveaux immigrants. L'ennemi du prolétariat n'est pas le lumpen prolétariat mais le capital. Et le FN est un parti de droite donc du capital.

  22. 22
    jac dit:

    Ergocrate, vous m'avez l'air d'un fameux phallocrate. Tigresse ! Agressive ! Jean-Luc Mélenchon aurait eu des égards ! Je n'ai pas du tout vu ça. Ils ont débattu pied à pied et ce devrait être normal.
    Dans la 1° partie, c'est Jean-Luc Mélenchon qui interrompait, dans la seconde c'est MLP. Ce n'était pas malin, mais c'est resté dans des proportions relativement acceptables.
    Ce qui m'étonne c'est l'argumentaire parfois presque d'extrème-gauche pour proposer une politique d'extrème-droite. On devrait bien se méfier de ce côté là.
    Jean-Luc Mélenchon a eu raison de vouloir discuter point par point. Rétorquer comme dans ce blog en termes de mensonges, arguties, contre-vérités ne constitue pas une argumentation.
    Quant à défendre le PS à tout prix : non. Sinon à quoi bon faire le PG ? Se tenir au principe de solidarité, c'est honorable mais il faut rester dans la vérité des choses.

    Pour la laïcité.
    Je ne connais pas encore toutes vos propositions, mais il faudra penser :
    - que la Guyane aussi est dans le Concordat.
    - à ne pas remplacer, lorsqu'ils partent en retraite et avant 65 ans, tous les aumoniers et religieux de toutes obédiences qui sont salariés de l'Etat en tant que tels dans les corps d'armée, dans les hôpitaux (voire les prisons, je ne sais pas) et il doit s'en cacher ailleurs.
    - à supprimer la célébration de toute fête religieuse dans les casernes, qui plus est avec la participation des hautes autorités de l'Etat.

    Vous penserez aussi à rappeler les actions violentes des intégristes (d'extrème-droite) contre l'exercice du droit à l'avortement.

  23. 23
    ahmed dit:

    Il y a quelques années ,j'ai été surpris par un homme politique :il me donnait l" impression d" etre un homme sérieux , réfléchis et humain.Je me suis dit : cet hommes est quelqu'un et j ai noté son nom dans un livre pour ne pas l'oublier .Je suis totalement désabusé quant aux politiques.J'ai malheureusement compris il y a longtemps déjà qu'ils servent d"abord leur propre interêt : le reste, c'est de l'habillage (pour rester correct...). Mr Mélenchon , je vous salue et vous remercie .Vous me redonnez espoir.

  24. 24
    Traban vicit dit:

    Je viens de regarder. Réaction à chaud :

    1/ Présenter le débat en affichant d'entrée le dessin du plantigrade ! Ah bravo ! A la place de Jean-Luc Mélenchon je les plantais là.

    2/ bilan 1ére partie Jean-Luc Mélenchon : plutôt bon, MLP : nulle.

    3/ ds la 2nde partie elle touche juste en parlant Maastricht et du passé Jean-Luc Mélenchon ministre (Autoroutes etc) au sein du gvnmt Jospin : c'est le talon d'Achille de Jean-Luc Mélenchon, effectivement. Bien joué donc. Et Jean-Luc Mélenchon rit trop fort (sans se défendre, notons...) Ensuite il rétablit à peu près l'équilibre grâce à ses "4 piliers".

    4/ Et ça se termine comme ça avait commencé : avec le dessin ! Mais bon ça a permis à Jean-Luc Mélenchon de placer les 10 000€ reçus par Plantu...

  25. 25
    eugene fondrier dit:

    @ ergocrate
    Je pense au contraire que Jean-Luc Mélenchon est plus charismatique lorsqu'il est calme et froid. Ca illustre bien la stratégie'Dracula'. Pas besoin de s'énerver. On allume la lumière et POUF !
    Bravo pour le sang froid quand on entend de telles conneries en faces :)

    Bonne continuation

  26. 26
    Adam dit:

    Bonjour Monsieur Mélenchon,

    BRAVO et MERCI ! Vous avez ma voix pour les élections de 2012 ! Je vous soutien à 100%

    Bon courage !

  27. 27
    JPM dit:

    Bonne prestation.
    Difficile d'être assez clair et complet dans des séances de parole limitées à 30s, 2mn au maximum, avec un contradicteur en face et la nécessité de contredire et s'expliquer à la fois.
    Ce genre de débat a vraiment ses limites; j'aimerai voir les animateurs de ces émissions organiser cela en séquences de 5 à 10mn d'expression pendant lesquelles on couperait complètement le micro de l'autre interlocuteur.

  28. 28
    ergocrate dit:

    @FeminineLiberty : C'est curieux cet élan dès lors qu'on aborde les différences de genre. Je n'ai jamais demandé à Marine Le Pen de s'écraser devant Jean-Luc Mélenchon par le simple fait qu'elle est femme. Il n'est pas question de se laisser aller à des qualificatifs machistes d'un autre temps. A l'inverse, pourquoi prendre des gants... lorsque le contradicteur est une femme ? Je ne juge pas Marine Le Pen en tant que femme, mais bien en tant que personnage politique et c'est sur ce plan exclusif que je me positionne. Il m'a donc semblé que les égards liés à la femme Marine Le Pen étaient un peu disproportionnés dans ce débat. De même, Marine Le Pen saisissant la réciproque au vol, le "Monsieur" Mélenchon sonne faux et hypocrite, mais çà, dans la bouche d'une Le Peniste, ne fait que coller à l'image que je me fais de gens de ce bord... qu'ils soient hommes ou femmes.

  29. 29
    Esperenza dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Vous avez vraiment la République dans les trippes ! Vous avez encore 16 mois devant vous pour nous éduquer, nous le peuple, et la tâche est immense ! Quand je parle de vous autour de moi, une personne sur 2 ne vous connait pas, ou seulement de nom ! Vous êtes capable de soulever des foules grâce à vos convictions si profondément ancrées en vous et à votre pédagogie. Marine LE PEN, même si elle est un adversaire pas si facile à contrer, n'est que la marionnette de son père et se dégonflera comme une baudruche le moment venu.

    Moi aussi je vous kiffe, à tel point que je me fait une cure de Mélenchon tous les jours sur votre blog : vidéos et tout le reste en passant par votre livre "qu'ils s'en aillent tous"

    Merci de nous donner de l'espoir.
    Esperenza

  30. 30
    Maxime dit:

    Punaise!
    Je suis d'accord avec "jac", le Pen fait très fort, elle arrive à allier les thèmes traditionnels de la gauche et de l'extrème-droite, je crains que cela plaise.
    En tout cas, Jean-Luc Mélenchon est bien mieux dans ce style posé qui donne une image plus constructive de ses idées.
    Moi qui suis sympathisant de Jean-Luc Mélenchon, je suis souvent de tout coeur avec lui quand il se déchaîne avec virulence contre un journaliste ou un autre homme politique débile, c'est vrai que ça fait du bien.
    Mais après, dans la logique de 2012, la stratégie employée aujourd'hui chez Bourdin est la meilleure pour que les non convaincus tendent l'oreille et se mettent enfin à apprécier.
    La crédibilité passe par là, sans faire aucune concession sur le fond.
    Fermeté et sérénité peuvent faire bon ménage

  31. 31
    Thierry (PG54) dit:

    Bonsoir co-président.
    J'ai pour ma part un sentiment un peu mitigé. Contrairement aux messages ci-dessus, je pense que tu t'en ais tiré moyen. Tu es certes plus à l'aise devant un journaliste. Mais j'ai la vilaine impression que cette carne avait mieux préparé ce débat... A mon sens, elle a mieux réussi à attirer l'électorat populaire (en reprenant nos arguments, ce qui est un comble !) en te faisant passer pour un'oligarque'du PS. Cette'madame'est plus fine que son vieux, il faudra y faire très attention à l'avenir, il convient de la contrer sur le vocabulaire qu'elle ose nous emprunter. Bien, ceci étant, recentrons nous sur les cantonales, c'est en ce moment notre gros combat dans le 54. Nous souhaitons te recevoir dans notre département dès que possible (pour nous filer un coup de main). Les étapes vers la présidentielle sont longues, ne les négligeons pas. A bientôt à Nancy, donc. Cordiales salutations.

  32. 32
    garnichat dit:

    Bravo Jean Luc tu lui a cloué le bec, à part nous réciter ton passé elle n'a rien apporté d'autre alors que toi tu apporte du concret sur le présent et le futur. Si tu as fondé le PdG c'est justement positif, cela prouve évidement que tu souhaitais rompre avec les socialisme libéral.
    Entre elle et toi au second tour, il n'y aura pas photo, tu vas la bouffer la Le pen.

  33. 33
    José Alias dit:

    Vous avez,Monsieur Mélenchon,réussit, selon moi, a faire craquer le vernis qui semblais quelques peu embellir ce FN.Car en définitif, il ne suffit pas de bien présenter pour être convainquant;Il faut de la contenance dans ses idée et de la cohérence dans ses propos.Madame Le Pen n'a ni l'une ni l'autre et c'est ce que vous avez réussit a mettre en évidence.Peut on la blâmer, pauvre ambitieuse, la marche était trop haute pour elle.J espère que beaucoup d'entre nous aurons vu ce débat afin de réaliser que comme vous l'avez parfaitement dit,que le FN ne sert a rien et que vous êtes l'alternative la plus sérieuse à la démolition que nous supportons depuis prés de quatre années.Oui convaincu qu'il n y a pas que des médiocres, au mieux,ou des imbéciles, dans notre classe politiques.Et c'est bon!
    Merci.Je n aurais aucune hésitation face a l'urne en 2012, définitivement.

  34. 34
    Phil D. dit:

    Ce qui fait le grand Mélenchon était présent mais, à mon sens, n'a pas pu être pleinement visible dans ce débat car son discours était souvent obstrué par des "c'est faux" de M LePen et des "vous avez 30 secondes" du journaliste. Jean-Luc Mélenchon a plus fait appel à l'intelligence du téléspectateur (et c'est tout à son honneur) mais M LePen a toujours tapé la première, forçant la réponse à l'attaque et non pas le développement des idées du front de gauche. Cela dit, Jean-Luc Mélenchon a eu de très bonnes répliques et c'est beaucoup plus facile d'attaquer une personne comme l'a fait M LePen que de parler d'un programme construit ou de démontrer la fausseté d'une idée comme l'a fait Jean-Luc Mélenchon. En plus ça prend plus de temps ! Même si je crois que la stratégie de Jean-Luc Mélenchon est la bonne sur le long terme, j'ai un peu peur que cela ne soit pas suffisant contre des idéologies qui s'adresse à l'émotion plutôt qu'à l'intellect. J'ai l'impression que, dans ce genre de débat, il ne faut pas laisser dire les conneries et mensonges, et tout de suite contre-attaquer... mais c'est une histoire de style.
    L'essentiel c'est qu'il apparait nettement que le discours du front de gauche n'a rien a voir avec celui du FN !
    M Le Pen utilise beaucoup la mauvaise image de Mme Parisot mais sans vraiment dire ce qu'elle lui reproche. a creuser ?
    J'ai vraiment beaucoup aimé lorsque Jean-Luc Mélenchon a dit que le FN ne sert à rien en réponse aux critiques de ce qui a été fait par la gauche. C'est essentiel ! Les uns font et sont soumis à la critiques et les autres critiques mais sont nuls sur le fond !
    Toujours courageux comme un lion, vous êtes notre espoir ! Votre lutte est celle du changement de la conscience des individus : Vous parliez de transformation intérieure lors de vos combats : je crois que le changement d'un seul coeur peut faire changer le destin d'un pays tout entier. c'est à mi-chemin entre la politique et la...

  35. 35
    Hervé dit:

    J'apprécie la prestation d'autant plus que Jean Luc Mélenchon a su rester sur un axe qui m'est cher : "dur sur les positions, doux avec les personnes"
    Bravo pour le calme, la pédagogie, la clarté de l'exposé même si des fois ça fait un peu prof mais bon...ramener sur les arguments in fine c'est cela qui intéresse et fait avancer, réfléchir, fructifier, enrichir le débat et là on n'est pas dans le populisme !
    Bien à vous !

  36. 36
    Née un 19-Août dit:

    Il ne faut pas se tromper d'ennemis : si je n'ai plus de travail, ce n'est pas à cause de mes voisins immigrés (qui comme moi font ce qu'ils peuvent). C'est bien à cause de la finance internationale ! C'est la même finance qui jette les gens à la rue (ici), les envoie sur les routes de l'exode (là-bas), qui détruit nos systèmes de protection sociale, qui veut détricoter le programme du CNR.

    C'est aussi les mêmes qui ont engendré les travailleurs pauvres avec les trappes à bas salaires (= exonérations de charges sociales), que le MEDEF fait voter par ses porte-flingue de l'UMP et le PS.

    Le FN n'a jamais défendu les travailleurs : sinon on les verrait dans les manifs avec nous, non ? C'est bien connu que des patrons voyous du BTP et de la restauration (entre autres) se régalent d'exploiter en quasi esclavage des hommes et des femmes chassés de chez eux par la faim, la guerre et le désespoir.

    JM Le Pen est passé récemment un matin sur France Inter. Il y a décrit son program qui est clairement ultra-capitaliste. Ce n'est pas nouveau non plus. Il y a quelques années, la CGT avertissait déjà ses adhérents tentés de voter FN, sur le program de ce parti rétrograde à l'encontre des femmes et des travailleurs. Hey, Hitler avait pour meilleurs soutiens les grands patrons, contents d'avoir la main-d'oeuvre servile des camps sous leur botte. Le FN en a rien à cirer du peuple, il s'en sert comme paillasson pour entrer à l'Elysée.

    JL Mélenchon fait preuve d'infiniment plus d'humanité et disons-le, d'esprit chrétien, que la MLP. N'en déplaise à ceux qui servent la soupe au FN en l'agrémentant d'eau bénite. Je crois que le Christ serait même tenté de voter plus pour lui que pour elle ! Il fait parti des "partageux", ceux-là mêmes que le Christ appréciait tout particulièrement. JL Mélenchon assis à la droite du Christ, si, si ! ;-)

    Courage JL Mélenchon, vous êtes notre seul espoir !

  37. 37
    Hortus dit:

    Je suis désolé d'être un peu rabat joie mais je ne suis pas convaincu qu'il ait été opportun pour M. Mélenchon de participer à ce débat. Je ne suis pas militant mais j'apprécie les positions de M. Mélenchon et sa façon de soulever les vraies questions. Il me semble qu'il devrait plus se battre pour faire connaître son programme. Avec l'extrême droite il n'y a pas moyen d'avancer des idées, ils inventent leurs preuves, ils attisent les plus bas instincts, ils font des promesses irréalistes...
    J'ai quitté le débat avant la fin : il n'apportait rien et M. Mélenchon se déconsidérait en étant obligé de se défendre face aux calomnies et aux mensonges.
    L'image de JL Mélenchon est bonne sur son électorat potentiel. Il faut arriver à donner une image de sérieux et de solidité à cette candidature, il faut que d'autres intervenants apparaissent plus autour de lui et surtout que des points clés du programme puisse être repris systématiquement.
    Je ne suis pas un spécialiste mais c'est comme çà que je ressens les choses.

  38. 38
    Née un 19-Août dit:

    MLP était limite attaque perso dans la 2nde partie (sur le passé ministre PS de JL Mélenchon). Bon, en même temps, l'attaque perso est l'arme de ceux qui n'ont pas grand chose à dire d'argumenté.

    Comme quoi le FN est bien un supplétif de l'UMP : nulle part elle n'attaque Sarko, alors que c'est le même Sarko qui a piqué les voix du FN en 2007. C'était même Le Pen qui disait alors qu'il avait perdu l'élection mais que les idées du FN avaient triomphé. Comble pour un politicien : se faire piquer ses voix par un adversaire sur le même program ! Le FN aurait dû avoir la haine envers Sarko, non ? Eh bien, c'est sans rancune on dirait. Ce qui prouve bien de quel bord ils sont et pour qui ils roulent : l'oligarchie défendue par Sarko.

    Raison de plus pour veiller à ce que les idées courageusement et brillamment défendues par JL Mélenchon ne se retrouvent pas au FN ! Ce parti en serait capable. Vigilance constante !

    Je suis d'accord avec Hortus (#37) qu'il ne faut pas trop aller à la castagne avec des individus comme MLP. Ces gens-là ne servent à rien, JL Mélenchon l'a bien dit. Inutile de de perdre du temps avec eux. A la décharge de MLP, elle n'a pas peur (vu l'état de pauvreté de ses arguments) d'aller à l'affrontement, là où d'autres feraient dans leur froc rien qu'à l'idée de débattre avec JL Mélenchon. Elle doit aimer ça, se faire fouetter, MLP la maso !

    Honnêtement, Mr Mélenchon, vous avez fait ce qu'il fallait et avec brio. Mais il ne sert à rien de débattre avec des gens ignares et sectaires tels que les types du FN. Vous n'êtes pas dans le même cadre de pensée : vous êtes brillant, cultivé, ouvert et humaniste. Ils ne font que répéter la même vulgate raciste et cruelle depuis +50 ans avec des attaques perso en prime.

    Comme Esperanza (#29), je fais aussi une cure de vos écrits et débats via ce blog. Faire appel à ma raison, c'est me respecter et je vous en remercie. Courage !

  39. 39
    monpostdemocrate dit:

    JL Mélenchon debat avec Marine Le Pen. Soit.
    De là à tomber dans le piège de la notation, comme certains commentateurs semblent s’y livrer, excusez du peu. Même si Mélenchon avait été mauvais (ce qui fait injure à son intelligence) la pensée du Front national véhiculée par Marine Le Pen resterait une pensée d’exclusion, une pensée raciste, une pensée sécuritaire et de repli sur soi, une pensée d’extrême droite conservatrice et anti démocrate, une pensée racornie face à l’ouverture des droits fondamentaux défendus par l’Europe

    De l’Europe parlons en.
    Bourdin choisit d’interpeller ses deux invités, chacun député européen sur une apparente convergence : « Vous dénoncez tous les deux le fonctionnement de l’Union Européenne, n’est ce pas ? »
    Affirmatif pour Marine Le Pen : elle veut abandonner l’Euro et quitter l’Europe avec une série d’inepties au soutien de sa proposition. L’euro aurait favorisé l’inflation (c’est JC Trichet qui ne serait pas content d’entendre ça, lui dont la politique a été de préserver l’Europe de l’inflation à partir de la zone euro) aurait crée la vie chère, asphyxié le pouvoir d’achat, aurait été à l’origine du chomage, aurait participé à l’effondrement de notre industrie, aurait plombé nos exportations, aurait mis en concurrence déloyale nos ouvriers.
    Affirmatif pour JL Mélenchon qui ne se satisfait pas de l’Europe telle qu’elle est
    Vient ensuite la démonstration : « Nous sommes un grand pays la France, rappelle –t-il, et l’Europe ne se fait pas contre nous et elle ne se fait pas sans nous ». Le ton est donné face au nihilisme européen de Marine Le Pen qui ressemble aux « tous pourris » utilisé par le père à l’adresse de l’establishment national.
    Melechon se tourne vers Marine Le Pen : vous avez bien dit « La mise en concurrence déloyale de nos ouvriers »? Marine Le Pen confirme sans s’engager sur la réforme d’une Europe sociale qu’elle ignore.
    Au contraire, Mélenchon poursuit son argumentation constructive :
    Il est pour le maintien de l’euro et de la monnaie unique parce qu’il est partisan d’un smic européen. Tout comme on l’a fait pour les monnaies, explique-t-il, il faut mettre en œuvre des critères de convergence sociale (méthode européenne oblige !), « avec un smic européen plus de mise en concurrence des travailleurs les uns contre les autres (…)on brise la compétition sociale de chacun pour son morceau de pain». Marine Le Pen est larguée.
    Melenchon continue et, si j'ai bien compris, marque la différence fondamentale avec elle sur l'Europe : « Vous, dit-il, ça vous est égal de détruire toute cette construction (européenne) Pas moi. »

  40. 40
    Anthony dit:

    @Hortus
    En même temps, il faut avouer que le complexe médiatique, dans sa logique consumériste, ne pense qu'à être de + en + vendeur, donc le développement des idées n'est pas aisée dans un PAF qui ne propose, à peu de chose près, que du divertissement (abetissant) et qui a une vision de la politique restreinte aux petits jeux politiciens/prises de becs d'apparence dépourvu de fond parce qu'il stimule les sentiments (immédiat) en lieu et place de la réflexion (laborieuse).
    Pour finir, et tu l'auras remarqué, Mélenchon dérange, c'est pourquoi il est l'objet d'une diabolisation se reposant sur la comparaison illégitime avec Le Pen, rendu possible par l'utilisation du terme salissant de populiste qui a pour objectif de le discréditer et de justifier un eventuel trait d'union Le Pen-Melenchon. C'est malheuresement le prix à payer quand on dénonce une olligarchie et c'est la preuve d'un vrai courage sans tomber dans la le groupie-isme.
    Je n'ai pas eu le temps de lire les autres commentaires alors pardonnez moi si ca a déjà été dit mais j'ai été un peu déçu que Jean-Luc Mélenchon ne reprenne pas Le Pen qui l'a accusé d'avoir copié en utilisant le terme de Front (Front national/Front de gauche). En effet, le Front national était un groupe communiste résistant et ce nom a été repris par Jean Marie Le Pen, ayant gagné son proces, lors de la création de son parti. Marine Le Pen eut été un bel exemple de l'arroseur arrosé ^^.
    J'espere que quelqu'un me lira pour que Jean-Luc Mélenchon la renvoie dans les cordes s'il doit y avoir un nouveau debat entre eux et que cette remarque ressurgit

  41. 41
    laurent rieux dit:

    Merci jean-luc Mélenchon pour votre dignité humaine face à la bête immonde qui fait tant de mal dans notre pays. Vous honorez le genre humain.
    Avec vous ici, nous sommes filles et fils de France, parents et grands parents sur tous les continents, à l'heure de toutes les résistances... et bientôt, celle de la révolution citoyenne!
    fraternellement

  42. 42
    Paul - stagiaire enseignant Hist Géo dit:

    J'ai apprécié l'intervention de J-L Mélenchon et j'espère que les citoyens y verront plus clair.
    Je pense qu'il est important aux sympathisants et membres du Front de Gauche de ne pas hésiter à surfer sur le net pour commenter les prestations de ces représentants. Ainsi, le débat se poursuit sur les blogs, les sites de journaux, etc... Pour cela, n'hésitez pas à taper sur google "Mélenchon" ou "Front de Gauche" et ensuite naviguez un peu et rentrer dans le débat avec ces commentateurs.

    En outre, gardons en tête que nous devons y être courtois.
    Voici le commentaire que j'ai posté sur ce site suite à un plusieurs commentaires en faveur de Mme Le Pen :
    "Marine Le Pen effectue la bonne vieille méthode du FN, on monte les gens contre les autres : les français face aux clandestins (qui majoritairement travaillent en France et sont donc souvent obligés d'avoir recours au marché noir).
    Nous sommes tous conscients qu'il y a une crise et qu'il faut des moyens, mais de grâce n'aller pas blâmer l'aide que nous apportons à certains immigrés. Vous vous battez pour des miettes et vous ne voyez pas que l'oligarchie se rit de vous.
    La France a mes moyens de faire vivre dignement ces citoyens et doit avoir un discours et des politiques humanistes. L'Humain doit être placé au centre de l'économie, et non le Profit... ou encore seulement les Français."

  43. 43
    Jean-Paul Salami dit:

    Des deux candidats, lequel vous a le plus convaincu?"
    En matière de travestissement idéologique ? Marine Le Pen.
    Madame islamophobie chante l'internationale ?
    Mon perroquet aussi. En plus honnête.
    J'ai aussi entendu dire en 2007 que Sarkozy adorait Blum et Jaurès !

    A tant vouloir se vautrer dans l'héritage de la gauche, ces gens auraient-ils un problème avec leurs racines idéologiques?
    Gare à ceux qui ne connaissent que le bout de leur nez: les sophistes sont dans la place !

  44. 44
    Poitou Coeur Fidèle dit:

    Aucun doute, nous avons ensemble une énorme admiration et révérons tous et toutes le nom de Jean Luc Mélenchon en qualité d'homme de bonne volonté. L'humanité qu'il dégage n'a d'égal que la tonalité du verbe qu'il emploie si souvent et qui ne le dessert qu'aux yeux des médias. Je fulminais et aurait moi aussi bien voulu la renvoyer plus encore dans ses cordes car l'insidieuse n'avait de cesse que de lui couper la parole, dur ! de pouvoir prendre le temps d'exprimer ses arguments dans ce cas là. Et pourtant que ne lui a-t-il point passé par certains moments jubilatoires !. Il me semble vraiment que deux points sont à prendre en considération au jour d'aujourd'hui qui conditionnent fortement la bonne progression du PG, ainsi et pour reprendre deux expressions très révélatrices déjà citées par deux d'entre vous :
    de Thierry PG54 :" A mon sens, elle a mieux réussi à attirer l'électorat populaire (en reprenant nos arguments, ce qui est un comble !) " ;
    d'Esperanza :" Quand je parle de vous autour de moi, une personne sur 2 ne vous connait pas, ou seulement de nom ! ".
    C'est bien là le problème et j'opine tout à fait à ce qui est dit car à travers mon expérience personnelle pour les auditoires que j'ai tous les soirs dans mon activité artistique extra-professionnelle par exemple, je me rends bien compte étonnamment pour beaucoup qu'on ne connaît pas ou qu'on hésite sur Jean-Luc Mélenchon et qu'oser Mélenchon pour certains quand on le connaît ou qu'on s'y réfère semble attrayant mais on la joue plutôt stratégique parce que Le PS fera sûrement à leur yeux un plus fort pourcentage. Je crois malheureusement également que le FN sous la malignité de Marine Le Pen s'approprie insidieusement les clichés gauchistes pour étayer son discours et fédérer son électorat. Il y a encore du grain à moudre.
    Néanmoins je réitère tous mes remerciements à Jean Luc Mélenchon pour ce qu'il est et l'espoir qu'il nous prodigue.

  45. 45
    kontarkhosz dit:

    @hortus

    Je suis désolé d'être un peu rabat joie mais je ne suis pas convaincu qu'il ait été opportun pour M. Mélenchon de participer à ce débat,Avec l'extrême droite il n'y a pas moyen d'avancer des idées,

    Je comprends un peu votre désarroi, mais si Jean-Luc ne va pas à la "castagne" contre ces petits apprentis nazillons qui font florès qui le fera? Il nous faut reprendre une partie de cet électorat égaré, en manque de repaires qui par paresse intellectuelle, sont sensibles aux chants des sirènes du FN. Ce vote protestataire qu'ils nous envoient lors de chaque élection,demande des réponses, et nous ne pouvons rester dans "l'entre soi" rempli d'une auto satisfaction permanente, en restant les bras croisés, sourds que nous serions à ne point les entendre...! Je ne crois à la fatalité qui feraient d'eux des parias à tout jamais bannis du cercle de la raison,et que dans ce no mens land politique où ils se trouvent, Jean-Luc Mélenchon a le courage didactique et le devoir républicain de mettre des mots là où ils ne s'y trouvent plus...!

    Reprenez courage et pensez que Jean-Luc s'inscrit et transporte avec lui bons nombres de fantômes historiques qui vont de la révolution française aux derniers révoltés du moyen orient, que la charge est lourde tant sur le plan politique que culturelle car il s'agit bien ici de culture et non de "ventre", ventre qui semble à mes yeux la seule cible dont Marine Le Pen est la démagogue nourricière, vous comprendrez qu'on ne peux laisser ces choses en l'état!

    Je ne suis pas un spécialiste mais c'est comme çà que je ressens les choses.

    Rassurez vous moi non plus, mais que le combat est beau et de l'ardente nécessité, un espoir !

  46. 46
    Anthony dit:

    Par ailleurs, l'argument de l'immigration ne tient pas en plus d'être périmé puisque les immigrations sont majoritairement soit pour raisons économiques, soit pour raisons politiques. Si l'on fournit une réflexion, on a donc:
    Pour raisons politiques: Les opposants à des dictatures qui menacent ces dernières, ce sont donc souvent des intellectuels, issus d'une autre culture, ce qui ne peut qu'enrichir notre pensée donc.
    Pour raisons économiques: Avant tout des populations dynamiques donc relativement jeunes et prêts à travailler (contrairement à des clichés). Il ne faut pas perdre de vue qu'il y a une grande tranche de "vieux" en France avec ce que ca implique en terme de retraites et santé donc dynamiser l'économie du pays (par extension les créations d'emplois) avec l'immigration permet de régler bien des problèmes.
    Pour rappel dans certains pays, du Maghreb par exemple, + de 1/3 tiers de la population a 20 ans ou moins...
    Pour soutenir la thèse du FN sur ce point, il faut soit ne pas connaitre l'économie (ce qui se conçoit, pas de mépris) soit être de mauvaise foi en faisant porter le chapeau aux "immigrés" (Noirs et Arabes en fait pour ce qui ont pas compris, parce que je suis petit fils d'italien donc je fais partie de la jeunesse issue de l'immigration [voilà le petit aparté qui souligne encore la stigmatisation (raciste?) qui n'a pas cours qu'au FN])
    Mais il est évident que Le Pen est au courant...

  47. 47
    Frederic dit:

    La méthode qui est de reprendre point par point et d'argumenter me parait très bonne.

    Cela permet de faire de la pédagogie envers les auditeurs / téléspectateurs qui ne vous connaissent pas ou peu et cela mets en relief le vide d'arguments concrets de Mme Le Pen, qui n'a d'autres solutions que de vous attaquer sur votre parcours passé pour nourrir son propre discours "UMP/PS tous pareils", autrement dit : Tous pourris...

    Au passage, vous jeter à la figure votre passé comme une succession de "fautes" avec sous-jacent l'idée que : puisque vous avez été comme ça avant, vous l'êtes encore, et vous le serait encore si vous arrivez au pouvoir... C'est quand même l'idée que nous serions immuables...

    Autrement, le débat est important pour moi y compris avec Mme Le Pen, pratiquer ce qu'on dénonce, c'est très moyen... Rappeler que la peine de mort fait partie de son programme a été "délicieux", merci !

    Même si cette année risque de passer a toute vitesse pour vous, cela vous laisse une bonne distance pour éprouver votre argumentaire et affiner si besoin est.

    Bon courage et merci (merci aussi à tout ceux qui œuvrent avec vous et qu'on ne voit pas)

  48. 48
    lubbin dit:

    Je suis vraiment enthousiaste que les débats commencent. A vos longs discours toujours passionnant de Jean-Luc s'ajoutent maintenant la dimension électorale du programme. Force est alors de constater que tu réussis le pari de tenir tête à Mme Le Pen, d'exposer ton programme et de mettre la lumière sur le sien, lorsqu'elle se contente de te critiquer sur tes choix passés et de te comparer à Marchais.
    Je n'ai cependant pas compris comment la balance des comptes à basculer, puisque Bourdin te pressait dès que tu rattrapais le compteur (mais jamais l'inverse). Finalement c'est accelération du débat, chronomètre à la main et réponse courte m'a l'air assez inconfortable pour expliquer quoi que ce soit.
    En vous interrompant fréquemment, son style "guerilla" n'a pour autant pas pu empêcher le vôtre, plus ample et mieux règlé.
    Encore félicitations de réussir à garder la tête froide face à une telle personne sidérante de mauvaise foi !

  49. 49
    Michèle dit:

    Deux choses:
    Cqfd, pour les plantureux, et faire face au diable c'est possible puisque c'est du toc. Cqfd

  50. 50
    Ciccione dit:

    Merci monsieur Mélenchon de lui avoir transmis notre parole:
    Oui, nous la vomissons, vos paroles ont raisonné d'une façon particulière, sans doute à cause de leur véracité, comme une piqure de rappel de la période de la "diabolisation" et dans ce monde ou le vrai est un moment du faux comme disait Debord, cette véracité, elle m'a frappé, elle m'a remué, merci.
    A ce moment là il s'est passé quelque chose de spécial, à part Besancenot, et Arlette Laguiller vous êtes le seul à à pouvoir parler de cette manière : certes en représentant du peuple de gauche mais en faisant aussi parti ce peuple (j'espère être claire).
    Ceci dit, comme Sarko en 2007, MLP joue à sa manière la rupture, s'affranchit de son père, se la joue "unique mais évidente possibilité" car "vierge" de toute promesse non tenue. "Vierge" d'engagement type Masstricht -argument obsolète depuis 2005. En jouant l'énervé ou en riant/méprisant (les amateurs d'Yvette Horner apprécieront la qualité de l'argument) qui plait beaucoup, rappelle Sarko mais sans Sarko... C'est pas mal manoeuvré comme positionnement à une période ou la gauche est moins audible, ou le travail de sape des libéraux sur les mentalités commencent quand même à se faire sentir. Un prof d'histoire en fac à Paris 1, pourtant à gauche, m'a expliqué très sérieusement qu'un électeur de Mélenchon, c'est comme un Lepéniste, ça dit pas que ça vote Mélenchon (?) = fabrication d'un discours ? Discours qui se tiennent en ce moment dans les couloirs de Sciences Po, liée à Paris 1 ? Pourtant un historien spécialisé dans les "représentations" sociales ?
    Merci encore de lui avoir rappelé qu'en effet des milliers et des milliers de français la vomissent, si certains doutaient qu'il existat des différences entre Le Pen et le Front de gauche, je pense que la question est bouclée, on va pouvoir passer à autre chose. Encore merci. Tous ensemble, tous ensemble !
    Laure

Pages : [1] 2 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive