06fév 11

Invité de l’émission BFM 2012 sur BFM télé

Ce billet a été lu 7 818 fois.

Dimanche 6 février, Jean Luc Mélenchon était l'invité de l'émission BFM 2012 sur BFM Tv. Il a répondu aux questions d'Olivier Mazerolle et a débattu avec Marc-Philippe Daubresse, secrétaire général adjoint de l'UMP sur la question du travail.

Cette vidéo a été consultée 10 076 fois


25 commentaires à “Invité de l’émission BFM 2012 sur BFM télé”

  1. 1
    Teillard Jocelyn dit:

    A monsieur Mélenchon,

    Il faut absolument définir le propos de Marc-Philippe Daubresse concernant la flexisécurité.
    Dans mon souvenir il s'agit d'un système qui vient des pays Nordiques et qui consiste à pouvoir licencier plus facilement mais avec la condition que l'état forme tout de suite les gens après la perte d'emploi.
    Il se trouve que ce système semble s'épuiser si je me souviens bien. Il faudrait creuser d'avantage la question afin d'y opposer avec force votre programme et vos idées.

    Bien à vous.

    Jocelyn.

    PS : Pensez à vous reposer un peu, nous avons tous besoin de vous.

  2. 2
    jl Baud dit:

    Début de débat délicat. Mais ce cher Jean-Luc fait preuve d'une grande expérience et ne s'en tire pas trop mal...

  3. 3
    Adhérent dit:

    Le passage face à Daubresse est vraiment malheureux. Impossible que Jean-Luc Mélenchon place un argument sans se faire interrompre a partir de 47', et Daubresse a du sortir tout les poncifs de la droite. "Marxisme", "Communisme", "URSS", "vous vivez deux siècles en retard", "il n y aura plus d'investissement", "vos 35 heures ont tué notre économie" ; tout ça sans laisser à son interlocuteur la capacité de répondre. Triste.

  4. 4
    jorie dit:

    Depuis les années 90, on entend toujours vanter la flexisécurité. On arrive aujourd'hui à 22% de précaires chez les salariés. Ce modèle soi-disant "ouvert" et libéral nous a amenés à paupériser les populations européennes, à délocaliser les emplois de France, et pour aboutir à la dictature des actionnaires et à l'angoisse de perdre ses emplois. L'investissement s'est complètement dégradé (constat de la banque mondiale pour l'Europe), la productivité en France a été doublée en 20 ans, mais ce n'est jamais assez : on s'attaque maintenant aux services publics, aux salaires, au smic, à la retraite etc.... L'Allemagne vantée en modèle, c'est une arnaque: les droits des travailleurs ont fondu (chômage chantage: on accepte 1 boulot à 1 euro de l'heure ou on perd ses droits, notamment dans les services publics, santé : contraintes maximales sauf pour le privé). Les allemands ont investi dans leurs tpe et développé des PME à taille critique, nos chers patrons (bien moins civiques) ont préféré aller exploiter les pays pauvres pour nous revendre leurs produits à prix fort quitte à faire exploser nos importations et notre déficit. Les entourloupes françaises sur la fiscalité ont confisqué les recettes de l'état au profit d'une minorité. Voilà le bilan. Voilà pourquoi la définanciarisation de l'économie par le FdG (banques, politique des salaires, maîtrise du crédit et de notre épargne dans l'intérêt général du pays et des individus) est le seul moyen de rétablir notre économie sur des bases plus sensées et plus justes. Mais le même discours perdure, absurde, mensonger et très mal argumenté, on le voit chez Daubresse à qui je recommande la lecture d'un rapport du sénat (UMP) sur le pacte social et qui, ne lui en déplaise, confirme justement notre analyse au PG. C'est drôle, personne n'en parle ! La France est un grand pays constamment pillé par une oligarchie apatride qui veut nous faire payer la faillite de ses investissements casino.

  5. 5
    yann guérin dit:

    Bravo pour l'ensemble de la prestation, il faut être sacrément bon face à toutes ces crapules. Juste une remarque : jean-Luc Mélenchon a peut-être trop laissé Daubresse l'interrompre, et les animateurs ont compté les interruptions dans le temps imparti à Jean-Luc Mélenchon. Moralité, un temps beaucoup plus long pour l'UMP. Ils risquent de renouveler le truc pendant le débat face la Le Pen. Mon cher Jean Luc va peut-être falloir être encore plus mordant avec ces gens-là, il est clair qu'ils feront tout pour vous faire mordre la poussière. Mais j'ai confiance en votre pugnacité. Encore bravo.

  6. 6
    Née un 19-Août dit:

    "Le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas" - c'est vrai que notre époque est violente et brutale, brutalité inhérente au system ultra-capitaliste. System qui mérite par conséquent qu'on le traite avec une égale brutalité, ainsi que leurs thuriféraires (pour lesquels je serais encore plus sévère en réservant le goudron et les plumes à ces traitres à notre pays qui l'ont vendu à la découpe à la finance internationale). La soit-disant brutalité de Mr Mélenchon à leur égard est bien méritée. Je suis d'accord avec lui sur le "quand" la révolte se fera. Ce n'est pas une question de probabilité ("si"), mais bien de temps et de manière (le "comment").

    Je ne jette pas la pierre à ces prolos du Nord (je suis une prolo du Sud, fière de faire partie de la classe ouvrière). Je suis toute à fait d'accord avec eux sur un point : il m'est impossible de faire confiance à la gauche caviar-bobo du PS, dans ce machin qu'on pourrait appeler UMP/PS, vu la ressemblance entre les deux. Cela dit, j'ai récemment entendu JM Le Pen sur France Inter et son program est hyper-capitaliste. Il ne faut pas se tromper d'ennemis : ce qui a mis ces prolos au chomage (et moi aussi), ce ne sont pas nos voisins immigrés qui font comme nous, ce qu'ils peuvent, mais bien la finance internationale. J'aurais envie de dire ça à ces gens : ne vous trompez pas de cible, vous servez la soupe à des gens qui roulent pour les mêmes intérêts que ceux que défend Sarko !

    Daubresse a tout faux sur la productivité : c'est le rapport entre ce qui est produit par le temps passé. Celle des Français est la plus forte au monde. Il confond avec la rentabilité si chère à ses potes financiers. Il faut lui rappeler que la rentabilité la meilleure, c'est celle de l'esclavage : coût 0, formation 0, protection 0, même si productivité nulle. Sauf que ça mène nulle part. Voir les études faites sur l'économie du camp de concentration.

    L'étude de l'EDHEC sur la "TVA sociale" oppose celle-ci à la "TVA emploi". Je crois que Daubresse a confondu les deux. Pas étonnant de la part de quelqu'un qui confond productivité et rentabilité... Faut arrêter de fumer de la (mauvaise) moquette à l'UMP !
    Lien vers les publications EDHEC sur la différence entre "TVA sociale" et "TVA emploi" : http://institutionnel.edhec.com/jsp/fiche_article.jsp?CODE=1297182091343&LANGUE=0&RH=INST_6
    Ce que j'adore avec JL Mélenchon, c'est qu'il manie très bien les concepts économiques et financiers. En d'autres termes, il sait de quoi il parle. Ce qui le rend crédible. Faire appel à la raison de ses concitoyens, c'est aussi un signe de respect pour eux.

  7. 7
    Lucazeau Michel dit:

    A Mr Mélenchon,
    Bravo, et bon courage.
    Il faudrait parler un peu plus des commercants et artisans qui payent beaucoup trop de charges,nous sommes la plus grosse entreprise de France et on en parle jamais.
    Je suis commerçant depuis dix ans, ma femme travaille avec moi et notre salaire annuel et de 22000 euros pour deux avec beaucoup d'heures de travail. Beaucoup d'entre nous n'ont pas le smic. Plus vous allez parler des commerçants et artisans et je vous assure que vous allez gagner beaucoup de voix.
    Cordialement
    Michel

  8. 8
    L.Joskunz dit:

    Bravo et merci pour vos interventions médiatiques revigorantes.

    Une petite liste de films documentaires pour celles et ceux qui veulent entendre et comprendre comment les marchés financiers ont fait abdiquer le pouvoir politique depuis 40 ans. Les témoignages sont tous saisissants.

    - "Let's make money" du très grand documentariste Wagenhofer (sorti en salle en 2008).
    - "The Mayfair Set", documentaire fascinant en 4 épisodes d'Adam Curtis produit par la BBC en 1989.
    - "Inside Job" de Charles Ferguson (sorti en salle en 2010).
    - "La fin de la pauvreté" de Philippe Diaz et produit par Jean Jacques Beinex (sorti en salle en 2009), très éclairant sur le rôle du FMI.

    Des médiations passionnantes produites et réalisées par des équipes de journalistes et documentaristes courageux et éclairés à mille lieues de nos "chiens de garde" quotidiens.

    Bien à vous toutes et tous
    Forza
    L.Joskunz

  9. 9
    Lupus dit:

    Les propositions de Monsieur Marc-Philippe Daubresse, on les connaît déjà et on voit depuis de longues années les dégâts qu'elles infligent sur les populations. Rien de neuf et on sait à qui profite le crime. Après eux le déluge. Avant qu'ils puissent donner leur bonne parole dans les médias proposons aux libéraux (de droite et de gauche) et à certains journalistes, des stages en entreprises (pourquoi pas en Roumanie, Tunisie ou Chine par exemple) d'un an ou deux payés au salaire de base ou une petite "villégiature" sous la responsabilité de Pôle emploi afin qu'ils soient un peu moins déconnectés de la réalité. Ils seraient peut-être plus crédibles s'ils mettaient les mains dans le cambouis du mécanisme qu'ils affectionnent tant.

  10. 10
    Axel dit:

    En fait les deux logiques défendues par Jean-Luc Mélenchon Marc-Philippe Daubresse sont très intéressantes, car l'une implique que la France pèse sur les autres pays européens, tandis que l'autre défend l'idée qu'il faille s'aligner sur ce qui se fait dans ces pays européens - les pays germaniques en particuliers. Ces deux modèles défendus sont cohérents mais ne sont pas motivés par les mêmes aspirations (sociales et écologiques pour le premier, libérales et en partie sociales pour le second).
    En tout cas, comme l'a souligné Olivier Mazerolle, ce débat était intéressant car on a parlé du fond (!), mais je note une propension trop forte chez Daubresse à couper la parole alors que le temps est limité.

    Vivement le 14 février !

  11. 11
    jean luc dit:

    Comme d'habitude, la prestation est bonne, les idées et le programme très clair, les arguments d'en face toujours les même, je suis d'accord avec toi "adhérent", qui plus est, l'animateur du débat et toujours là, pour épauler le cas échéant celui d'en face.
    Bravo JLuc, enfin un homme politique que l'on prend plaisir à écouter, et que dire sur ton maniement de notre langue.

  12. 12
    Raphaël dit:

    Bonjour à tous,

    Jocelyn, votre remarque sur la flexisécurité est essentielle !

    Ce système est effectivement fondé sur le dyptique de la flexibilité du marché de l'emploi contrebalancé par la sécurité du parcours professionnel.
    Mr Daubresse parle principalement du Danemark quand il invoque la flexisécurité. Or ce détail n'est pas dénué d'importance quand on sait que le marché du travail de pays tels que le Danemark n'est pas aussi dense que celui de la France ! En effet, sécuriser les parcours professionnels de 3,5 millions de personnes est bien plus simple que celui de plus de 30 millions de Français ! Non pas que tous les gens en ait besoin (heureusement !), mais bien plus parce que notre marché du travail a un chômage structurellement supérieur à celui du Danemark. Résultat, le gouvernement veut flexibiliser le marché du travail, mais ne se donnera sûrement pas les moyens financiers d'assurer la protection les parcours professionnels ! Ils veulent le beurre et l'argent du beurre !
    Et l'on retrouve ces méthodes de comparaison absurde au niveau fiscal.. le gouvernement ne comprend pas que baisser les impôts des plus fortunés est totalement absurde tant qu'on aura pour voisin des pays tels que Monaco, le Liechtenstein ou même l'Irlande qui pratique un véritable Dumping Fiscal ! C'est un chantage grotesque parce que les fortunes continuent de partir; et au lieu d'harmoniser les fiscalités par le haut, on se dirige une nouvelle fois vers un pillage en règle ! On entends encore et toujours, les sempiternelles "baissez les impôts, on reviendra!" Donc on fait quoi ? On baisse les impôts à 20% ? On passe à la Flat Tax ? NON ! On fait comprendre aux pays européens que les besoins financiers de pays comme la France en éducation, santé, culture, ne sont pas les mêmes que des petits paradis fiscaux !

    Amicalement

  13. 13
    GoogiDoogi dit:

    Bonjour,

    Déjà félicitation pour votre prestation en milieu hostile (c'est amusant de voir comment Mr Daubresse a vite adopté les techniques de coupage-de-parole de son mentor Copé...)

    Bref, pour complèter le commentaire précédent sur la "flexisécurité" j'ajouterai que ce type d'arguments est typique de la Novlangue "Double pensée" Orwellienne et est, je pense, a dénoncer en tant que tel, car il fausse le débat en brouillant le sens des mots.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Doublepensée

    Avec "La Rilance", "La croissance négative", "la contre-vérité", "la flexisécurité" utilise des termes contraires afin de positiver le terme négatif de fléxibilité et mieux faire passer la pilule.

    Bon courage à vous.
    Cordialement.

  14. 14
    Frederic dit:

    Bonjour,

    Bravo et merci Mr Mélenchon pour votre courage, votre ténacité. Merci de porter haut et fort ces valeurs qui font tant défaut dans la société d'aujourd'hui.

    L'adversité ne vous fait pas de cadeau, mais aucune surprise de ce côté ci, c'est un vrai combat. Je suis souvent sidéré d'entendre les mêmes rengaines qui produisent les mêmes effets dévastateurs, Mr Daubresse ne se démarque pas de ce point de vue.

    Sa "tactique", celle d'occuper l'espace de parole, afin de vous bâillonner sans en avoir l'air, de vous couper la parole pour vous infliger la frustration, de façon répétée, pour vous "étouffer" se voit comme le nez au milieu de la figure.
    Une méthode que je m'abstiendrai de qualifier afin de ne pas ressembler à vos agresseurs.

    J'ai grand plaisir à entendre dans vos discours, ce que la gauche a apporté notamment avec le programme commun.
    Un rappel très important, afin de ne pas oublier d'où viennent les avancées sociales majeures dans notre pays.

    Encore merci Mr Mélenchon, bon courage.
    Cordialement.

  15. 15
    vnr dit:

    Quel débat pitoyable. Vous avez énormément de courage d'affronter autant d'abrutis à la minute. Quel est ce reportage caricatural de "pauvres" pélerins du nord, fils de communistes, qui virent au FN parce que Marine les fascinent via ses discours faciles ? Qui est ce clown "journaliste" qui ne comprend rien à rien ?
    Qui est cet épouvantail qui sert de commentateur qui pose une question sans attendre la réponse jusqu'au bout ou qui la zappe avec une autre question qui n'a rien à voir ?

    "Extraordinaire optimisme" j'entends à l'instant.

    Il en faut. Je suis avec vous. Comme beaucoup de gens qui vous soutiennent, comprennent et vous suivent.

    Je voterais pour vous si je le pouvais.

    Continuez !

  16. 16
    Florent dit:

    Je suis d'accord avec M. Lucazeau : je suis jeune salarié dans un marché municipal du sud ouest, et les commerçants sont particulièrement désemparés (entreprises alimentaires d'1 à 3 salariés). Beaucoup ont apprécié les discours du candidat Sarkozy à propos de la valorisation du travail et de la mélodie de la réduction de son coût en 2007. Sarkozy a abattu ses dernière cartes les concernant, avec la suppression de la taxe professionnelle remplacée par une autre, qui est, disent-ils, quasi-équivalente.

    Beaucoup se tournent désormais vers l'extrême droite ou l'abstention, et la plupart se fichent des cantonales.
    Ils sont peu touchés par les propositions, débats et empoignades qu'il peut y avoir à propos du travail le dimanche, des grèves, des congés payés, des retraites ou de la protection contre les accidents du travail : ils estiment que cela ne les concerne pas, car ils ont des droits très particuliers :

    -Ils travaillent le dimanche (à leur demande je suppose, et c'est effectivement dans leur intérêt, je ne suis moi-même pas opposé au travail le dimanche dans ce secteur du commerce de proximité).
    -En tant que salarié, laisser mon patron en partant faire grève est maléfique, car la charge de travail est alors doublée pour lui, et cela dégraderai énormément nos relations. Ils ne font eux-même jamais grève, ils ont pourtant beaucoup à réclamer.
    -Les congés payés ne concernent pas vraiment les patrons de petits commerces : l'impact qu'a une semaine de fermeture est énorme sur la clientèle, qui est très volatile. D'un point de vue salarial, je n'ai pas de problèmes pour les poser dans les périodes creuses.
    -Les retraites : Le régime des commerçants est apparemment très particulier, et leur retraite potentiellement faible. Ne connaissant pas particulièrement ce sujet, je m'arrête à ce que je peux observer et comprendre.
    -Accidents et blessures :Charge de travail ne pouvant être abandonnée.

    Pensez aux patrons commerçants, ils sont un réservoir...

  17. 17
    chalom dit:

    Mr Mélenchon, que la force soit avec vous face à Marine Le Pen, que votre élocution et votre fureur gagne le cœur de ses électeurs...

  18. 18
    Vincent dit:

    Courage !
    je ne sais comment vous faites pour supporter ces personnes, arguments fallacieux démagogiques, déconsidération de vos propos (on vous prend de haut)
    Que de courage et de retenue.

  19. 19
    armoise dit:

    L'interlocuteur de J.L.M. sait-il que 40 millions d'américains vivent avec des bons d'alimentation... dans un pays qui se vit comme le plus riche du monde !

  20. 20
    Sami dit:

    Bonjour, un point fondamental:
    A l'image de spécialistes comme Roger Karoutchi, Estrosi et d'autres, M. Daubresse utilise une technique qui consiste à parler fort et en continu sans que vous puissiez, M. Mélenchon, en placer une. Votre ambition étant de convaincre, cette tactique vous cause du tort, car c'est employé par des gens qui n'ont pas votre technicité et qui souhaitent ne pas aller au fond des choses. J'imagine que vous ne pouvez pas leur taper dessus pour faire cesser ce bruit de fond incessant qui vous empêche de développer votre discours, mais bon... Courage pour la suite!

  21. 21
    Fabienne dit:

    Compliments à Jean-Luc Mélénchon pour sa brillante prestation dimanche 6 février. Ses propos sont clairs ainsi que ses explications. Il est le seul à avoir un programme et le revendique haut et fort.
    Continuez ainsi, Monsieur Mélenchon, et vous avez raison, vous serez présent au second tour de la présidentielle.
    Je vous sais capable d'affronter et d'esquiver tous les coups bas qui ne manqueront pas; La droite a peur de vous et c'est pour cela qu'elle préfère vous ignorer, et les socialistes ont perdu toute crédibilité avec la multiplicité des candidatures et surtout celle de DSK qui est un vendu de Sarko; N'oublions pas qu'il est au FMI grâce à Sarko!
    A très bientôt le plaisir de vous entendre lors de débats télévisés....

  22. 22
    armoise dit:

    Exact Sami. C'est une tactique "mise au point" (voir inconscient et défenses)) par ceux qui, par ce "bla bla bla" non stop dont la vacuité est inversement proportionnelle à l'enflure de l'ego du locuteur, empêche l'autre de parler bien sûr mais surtout de penser et de rassembler ses idées.
    L'équivalent d'une sorte de harcèlement verbal propre à déstabiliser l'autre en face.
    Ceci dit, pendant que Mr Daubresse, martèle ses mantras - dont on nous "bassine" depuis des lustres comme si nous étions des hamsters : on bosse plus, on gagne plus et la croissance augmente, tout le monde est content et bla bla, bla, on constate qu'il n'y a plus de travail correct et digne, qu'on le rémunère 3 francs 6 sous, que le chômage explose.. Résultats : les riches en profitent plus et doublent aussi leur sieste et au final, il n'y a que la savon qui diminue. Ce n'est pas parce que sa phrase est correcte que c'est la vérité pure dirait Aristote... La preuve, c'est que les hamsters sont entrain de crever...

  23. 23
    hema dit:

    bonjour,
    Je sais bien qu'il faut être parfois manichéen pour rester clair, mais je suis comme M. Lucazeau et Florent, je pense que vous devriez vous adresser aussi aux artisans, aux commerçants et aux PME un peu plus que vous ne le faites.
    Personnellement je me satisferais peut-être de certains monopoles d'états (EDF, par exemple, à condition que les citoyens aient leur mot à dire sur la politique énergétique Française mais j'estime beaucoup mon boucher, mon menuisier, mon torréfacteur de café (organisé en SCOP)..... je sais combien ils travaillent et ce qu'il gagnent, et j'aimerais beaucoup que leur contraintes soient un peu prise en compte. Pas sur une base coorporatiste, comme ça été fait pour les restaurateurs (pourquoi les restaurateurs et pas les coiffeurs, les peintres,....) mais simplement sur une base équitable.
    Cordialement

  24. 24
    François dit:

    Le verbe haut. La langue chatoyante. Un discours solide et construit. Le regard fier de l'homme révolté ! Toute ce qu'on aime chez vous !
    Merci pour le combat que vous menez pour la France et l'Europe.

  25. 25
    joe dit:

    Le Jeune Môssieur du "Point", il le fait exprès d'être ridicule à ce point (sans jeu de mots) ou c'est son naturel.
    Une fois encore je suis plus de droite et suis dans la finance, mais il faudrait que ces gens en effet bien à l'aise dans leurs fauteuils arrêtent de vouloir tout caricaturer.
    M. Mélenchon, bravo pour votre langage clair et droit! Il n'y a plus d'hommes politiques qui osent.
    Je ne suis pas d'accord avec tout (mais tout se discute) mais plus le temps passe plus je suis en phase avec vous.

    Je ne sais pas ce que donneront les cantonales et les présidentielles vous concernant, mais je vous souhaite de bonnes choses et une santé de fer pour continuer à affronter ces requins possédés.

    Cordialement.


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive