24juin 10

Vidéo de la Télé de gauche

Démonter les mensonges de la réforme des retraites

Ce billet a été lu 5 059 fois.

La réforme des retraites annoncée par le gouvernement s'appuie sur une série de contre-vérités concernant l'espérance de vie, le travail et la situation économique du pays. Dans cette vidéo de "la Télé de Gauche", Jean-Luc Mélenchon démonte quelques uns de ces mensonges, en montrant qu'il est possible d'améliorer les retraites et de garder la retraite à 60 ans, en partageant autrement les richesses et en ayant une politique volontariste de création d'emplois.

Cette vidéo a été consultée 4 350 fois


9 commentaires à “Démonter les mensonges de la réforme des retraites”

  1. 1
    Voxel dit:

    Haa la machine a faire peur! Qu'est ce qu'on se marre des fois! Malheuresement tous ces bobards fonctionnent quand meme sur une partie de la population. Heuresement Mr Mélenchon (et le Front de Gauche evidemment) est la pour veiller en garde fou a tous ces charlatans qui sont au pouvoir.

  2. 2
    DUCLOU JEAN LOUIS PG33/5 dit:

    en 1948 chez RENAULT l'ensemble des moyens matériels et humains mobilisés permettait de produire 300 4CV par jour.Aujourd'hui c'est près de 1500 véhicules jour et par modèle qui sont produits soit 5 a 10 fois plus en toute logique c'est 5 à 10 fois moins de cotisans qui sont nécessaires pour financer les retraites.Que sont devenus tous les gains de productivité réalisés.
    Si nous travaillons plus en durée c'est que nous travailleront moins en nombre.
    un chomeur coute t il moins qu'un retraité?

    je suis excédé par la désinformation permanente des pravda à la française
    par exemple
    en 2007 le déficit sécu sur 400 milliards d'€ de dépenses est de 1.35% de moins value de recettes comme disent les spécialistes des finances publiques dont je fis partie

    1.35% de 365 jours représente 4.9jours ce qui veut dire que les recettes ont couvert les dépenses du 1er janvier au 26 décembre inclus.
    si chaque famille franrçaise avait un tel taux de couverture de ses dépenses par ses revenus ce serait le bonheur

    Pourquoi les dépenses de santé progressent elles plus vite que le PIB ils suffit d'interroger ses grands parents et de leur demander combien d'échographie pendant la grossesse et combien de scanner pour le grand père sans oublier la scintigraphie pour déceler l'ostéoporose de mamie etc...
    Le progrès médical à ceci de particulier avec le progrés industriel C'est que le premier génère des dépenses nouvelles alors que le second peut génèrer des économies

  3. 3
    DUCLOU JEAN LOUIS PG33/5 dit:

    voici une émission de Daniel Mermet sur les retraites qui décoiffe

    http://www.toofiles.com/fr/oip/audios/mp3/bernard_friot_daniel_mermet_france_inter_23062010.html

  4. 4
    Nicolas Davoust PG53 dit:

    Depuis plusieurs mois que j'écoute et je lis tous les documents que produit le Parti de Gauche - et, au-delà, tous les partenaires du Front de Gauche et certains organes de presse - j'en suis venu à considérer que nous sommes en état de guerre : les marchés, le capital, les "prêteurs", la finance, les néolibéraux, peu importe le nom qu'on leur donne, ont déclaré la guerre à la république et à la démocratie.
    Ce n'est pas chose nouvelle. Voilà quarante ans qu'ils préparent leur coup : crise pétrolière pour briser l'élan économique et structurer un chômage massif et de long terme, noyautage des partis socialistes européens par des taupes soc-dem (via, par exemple, la fondation Saint-Simon), étude de la faisabilité politique des ajustements structurels, destruction des politiques publiques et des organes de contre-pouvoir, asservissement du politique à des traités assurant la déréglementation de masse, main basse sur la presse et les médias, chantage aux plus démunis par la créations de "dispositifs" qui assurent la culpabilisation de chacun face à sa vie, etc..
    C'est une véritable guerre qui est aujourd'hui livrée à la république. Les coups ont été donnés, d'abord en traitre, désormais en plein jour. Leur but est d'abattre cet élément gênant qui ose encore donner la parole au peuple face aux élites. Mais comment en convaincre tous ceux qui vont en souffrir et continuent pourtant à soutenir l'ennemi, par simple inertie ou par habitude peut-être ? Quelles sont nos armes quand nous n'avons pas accès aux mêmes moyens que l'adversaire - qui dispose d'outils de propagande monstrueux ?

  5. 5
    rieu dit:

    un quotidien de gauche en france c'est pour quand ? Le PG ses partenaires du Front seraient bien inspirés d'y songer serieusement car un jounal different est devenu necessité pour nous tous car pour rependre nos idées et contrebalancer la tele les radios et la presse pourris il faut un journal papier en kioske.

  6. 6
    frade dit:

    bonjour,

    personnellement je pense qu'on nous gonfle le mou :

    1 - de l'argent il y en a toujours pour ce que le gouvernement et ses membres décident de faire (des campagnes pour ceci et cela ;
    grippe h1n1 800 millions d'euros.........
    les éoliennes au nom de l'écologie, qu'on commence à démonter car non rentable.
    bref, une chanson, une chanson................ bourrage de crâne !

    2 - 3 millions de chômeurs......... qu'on ne résorbe pas ........... sans espoir......... qui coûtent à la société...... retraite........ le minimum vieillesse (700 euros par mois) ou pas beaucoup plus..... surement pas eux qui vont couler les caisses.

    3 - des salaires moindres, des périodes de chômage, des études plus longues.......... bref de toute les retraites vont se retrouver minorées.

    4 - un peu à la fois, je trouve que l'on retourne aux années 1900 ;à l'exploitation des masses ;
    que tout cela fait partie d'un vaste mouvement et que bientôt, on demandera aux gens de faire plus d'heures, d'avoir moins de congés........... bref un grignotage sournois de tous les acquis sociaux
    on peut expliquer cela par la concurrence internationale ; après avoir tenter de s'installer à l'étranger car cela leur coûtait moins cher les grands financiers et patrons rentrent au bercail mais à condition que les travailleurs baissent leur prétention (augmentation du taux de rentabilité)

  7. 7
    Jean-Paul Gillard dit:

    Il faut lire et faire lire le livre de Bernard Friot : "l'enjeu des retraites" éditions "La Dispute". Il faut s'en inspirer pour alimenter notre réflexion dans un sens réellement progressiste et non pas adopter une posture défensive dont l'ambition modeste serait de "limiter les dégâts". Voici un extrait de la 4ème de couverture :
    "Et si le problème démographique était une illusion ? Et si les pensions de retraite n'étaient pas un revenu différé mais un salaire continué, lié à la qualification. Et si les retraités n'étaient pas des inactifs comme le veut la statistique, mais des personnes différemment actives, enfin libres de travailler à l'écart du marché du travail ?
    L'enjeu des retraites, c'est d'abord reconnaître et prolonger l'indéniable réussite humaine et politique des retraites. C'est également mettre en débat le statut du salaire et de la qualification pour tous, ainsi que le rapport au travail que nous voulons promouvoir. C'est seulement en posant de telles questions fondamentales que l'on pourra renouer avec les objectifs progressistes qui ont mené au système actuel et ouvrir une alternative sérieuse à la réforme en cours."

  8. 8
    PINET dit:

    Bravo Mr Mélanchon pour votre action, au-delà même du débat, très important, sur les retraites, il me semble que vous êtes le seul à redonner du sens au combat politique face au pitoyable galimatia libéralo-médiatico-sarkozyste dont les conséquences sont hélas bien réelles pour notre pays.
    On ne peut que vous souhaiter bonne chance et aussi que vos idées et convictions rencontrent un public de plus en plus vaste avant que la catastrophe politique et sociale à laquelle nous assistons ne devienne irrémédiable.

  9. 9
    doumerg olivier dit:

    bonjour
    afin de prouvez une fois pour toute que l'on peut financer les retraites,et tout autres prestations sociales basées sur les cotisations sociales (salaire différé fruit du travail des salariées,issus du COR de 45)voici le raisonnement suivant:
    (de B.BRIOT prof économie et sociale paris10)
    le pib progresse en moyenne de 1.6% par ans,en volume,donc il double en 40 ans ceci a permis de multiplier par 4.5 les dépenses de pension depuis 1960
    si aujourd'hui 10 actif produisent un gâteau de 100 et on en charge 4 retraités cela fait 100/14 est egal 7.74par personne
    si dans 40ans 10 actif produisent un gâteau de 200mais ont 8 retraité a charge ca fait 200/18 égale 11.1par personne
    simple non?ON PEUT DONC TOUT A FAIT FINANCER LES RETRAITES (et améliorer le niveau de vie des plus démunies)
    mais chut faut pas le dire,sarko et sa bande ne veulent que d'une chose détruire tout système solidaire(apres la poste,la fonction publique,les retraites ce sera le tour de la secu) afin que ce gros magot puisse profiter a l'oligarchie mondiale !
    ON NOUS PREND POUR DES IMBECILE
    courage jean luc !


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive