21juin 10

Un soviet de millionnaires désarme ses officiers !

Le foot montre l’exemple

Ce billet a été lu 11  965 fois.

E t maintenant, j’adore le foot. Finalement, cette histoire en Afrique du sud, c’est génial ! Les millionnaires font la grève ! Les joueurs ne jouent pas. Ca m’en bouche un coin, grave ! Le foot, finalement, c’est très excitant. Un soviet de soldats millionnaires a contraint son officier à lire une motion d’assemblée générale devant la presse. Et alors après ça, ça discute et encore et encore ! Tu peux y aller coco, la retraite à soixante ans à côté, c’est quoi ? De la bibine ! Alors, vous avez vu ça les gars ? Prenez de la graine ! Tout bloquer, au pire moment, voila la méthode pour faire rendre gorge à ses adversaires ! Rendez vous le 24 juin dans la rue !

 

« Que se vayan todos ! » Qu’ils s’en aillent tous ! C’est Guy Roux qui vient de le dire ce soir sur « Canal football club ». Je viens de regarder ça avec délectation, un peu par hasard. En effet j’ai laissé filer alors que j’étais encore dans l’émotion juste après avoir regardé le beau film d’amour, « Lovers », avec Penelope Cruz. Que c’était beau ! Préférer un film d’amour à un bon match de foot, dans ma jeunesse, ça m’aurait rendu suspect. Bon, j’en reviens aux choses sérieuses, le foot ! Donc d’après Guy Roux,  tout le conseil fédéral du foot devrait s’auto dissoudre pour réélire une équipe différente ! Bravo Guy !  Et voila, les gars, vous avez compris ? Faites comme au foot ! Tout le monde dehors ! Place aux suivants !

Il faut dire que l’affaire est grave. Un journaliste, éthique et indépendant, a réussi à révéler ce qu’Anelka a dit, peut-être  dans un moment de colère, je dis bien « peut-être », à son entraineur. Des phrases décisives. Quel scoop ! Ca justifiait toute la une du journal : « fils de pute » et ainsi de suite ! Il était urgent d’en être informés dans le détail ! J’imagine le gars qui prépare la une du journal : « T’as dit quoi ? Fils de quoi ? » « T’as pas dit « enculé », hein ? Juste « fils de pute » ? » « Oui c’est ça « fils de pute » ; connard ! » « Ah bon ? connard aussi ? Bon je le note ». « Mais non ! Le connard c’est toi ! » Et voila ! Au foot c’est comme ça qu’on parle ! Aussitôt démarre le chœur des effarouchés : « Intolérable ! » « Insupportable ! » J’ajoute pour ma part : « Nauséabond » ! Je dis ça parce que j’ai su qu’un joueur a déclaré que la couleur de la peau c’était un « élément d’affinité » dans l’équipe de France. Pauvre France !

Sous Chirac et Jospin l’équipe de France était black blanc beur gagnant,  bras dessus bras dessous ! Sous Sarkozy Besson, la couleur est un élément d’affinité et tout le monde se déteste ! Finalement la bonne équipe pour un français qui veut se reconnaitre dans une équipe c’est celle d’Allemagne, avec son gros brassage multiculturel assumé, ou bien, mieux encore et plus sympathique, c’est celle d’Algérie parce que 90 % des joueurs sont nés en France et qu’ils sont courageux et modestes. Politiquement on peut être avec l’Uruguay à cause de son président nouvellement élu, Pépé Mujica ! Mais moi je dis ça pour parler car au foot, je ne connais rien. Surement qu’il doit y avoir de bonnes raisons sportives de soutenir l’équipe de millionnaires qui parlent mal.

J’en reviens à des choses plus mesquines. Pardon d’être en dessous de la main mais dans mon arène à moi, l’autre jour on a eu un super moment d’émotion collective. D’accord c’était dans l’indifférence générale et je n’ai vu aucun gros titre sur le sujet. Ni même un petit titre. Ni même un entrefilet. Tant pis les gars, de toutes façons il y avait le foot, pas vrai ? Chacun ses « fils de pute » ! 

Il s’agit d’une directive de la Commission européenne. Celle-là visait à anéantir la limitation du temps de travail des chauffeurs routiers indépendants. Elle a été battue au parlement européen. Elle a même été ensuite renvoyée à la poubelle grâce à un vote de rejet définitif. Quand nous avons gagné le premier vote, des camarades se sont mis à crier de joie. Tous nous avons tambouriné sur nos pupitres et applaudi à tout rompre ! Et les assistants de groupe ont fait un super raffut de leur côté aussi en se tombant dans les bras. J’ai bien cru que mon collègue allemand de Die linke allait pleurer ! Il est assis juste devant moi et j’ai vu ses yeux humides quand il s’est tourné de mon côté en applaudissant comme nous le faisions tous. C’est un ancien syndicaliste et il a bataillé dur depuis des mois. La veille du vote son intervention d’une minute était destinée à faire comprendre que le droit social est fait pour protéger toute la société contre  les abus des acteurs privés, et parfois même contre la volonté de gens qui doivent être protégés contre eux-mêmes et malgré eux ! En tous cas, après les flots de (mini) discours caricaturaux de la droite, ce vote est comme une énorme  bouffée d’oxygène a un asphyxié. Ca fait tellement de bien de les plier ! Et comme ce vote est intervenu peu après qu’on ait appris le contenu de la réforme des retraites en France, c’était comme une revanche ! Evidemment ce n’est pas de même ampleur et il est inutile de me faire cent commentaires sur cette comparaison. Parce que je peux dire que j’ai les boules depuis mercredi matin et que ça ne m’est pas passé du tout. Il est fort ce Woerth, une chose dans l’autre. Il avait presque l’air paternel et bienveillant en annonçant ces mesures. Juste comme si ce n’était pas un évènement historique que ce jour où est officialisé la première grande et tellement symbolique régression dans les acquis sociaux universels des français.

Des membres de la flottille agressée par la marine israélienne en faisant route vers Gaza  ont été auditionné à Strasbourg, mercredi après midi, à l’initiative du groupe GUE, en présence de membre de tous les groupes du parlement. J'en parle parce que ça m'a secoué. Le premier qui a témoigné est un allemand, élu et enseignant. Il se trouvait sur le pont du bateau attaqué, non sur le pont où la bataille avait lieu mais juste en dessous où il tenait un poste de secours. Il raconte comment après le mitraillage, ils furent tous ensuite enjoints de monter sur le pont, les uns attachés les autres non, selon qu’ils étaient arabes ou turcs ces derniers étant contraints à rester attachés des heures durant. "Bien sur les militaires ont tout volé : ordinateurs, appareil photo, bagages : tout. Il était clair depuis le début qu’il n’y avait pas d’armes à bord. Pourquoi y en aurait-il eu ? D’ailleurs il avait été proposé aux israéliens d’envoyer un contrôle civil à bord." Mais, selon ce témoin direct, « l’intention du gouvernement d’Israël est de faire très peur aux gens susceptibles de monter d’autres opérations pacifiques de ce type ». Car il est évident que c’est la forme d’action qui déstabilise le plus la politique du siège de Gaza.

Puis parle Fatima, témoin direct elle aussi, présente sur le bateau mitraillé. « Peu avant l’attaque nous étions dans la salle de presse. Depuis la veille il y avait deux bateaux militaires qui patrouillaient. Vers quatre heures du matin il y a eu une coupure de l’internet. Je monte sur le pont je vois des hommes qui essaient de repousser les zodiacs des militaires avec des tuyaux d’arrosage. On a entendu de coups de feu. On ne voulait pas le croire. De nombreuses personnes ne voulaient pas croire que l’armée leur tirait dessus. Très vite les gens ont commencés à courir de tous côtés et très vite on a vu arriver sur notre pont des corps giclant de sang, mitraillé au niveau du torse et des jambes. Puis les soldats sont arrivés. Les uns armés comme des robotcops et d’autres en tenue de snippers. Il n’y a eu aucune résistance. Comment aurions nous pu résister ? Nous avons filmé, mais tout notre matériel ensuite a disparu. J’insiste il n’y a eu aucune alerte, aucune sommation avant l’attaque. Ils ont commencé l’assaut sans crier gare. La tension était extrême. Un faux mouvement aurait pu déclencher un massacre. Les militaires étaient très tendus. Nous n’avions aucune arme, aucun matériel de combat ! La disproportion des forces était terrible! »

Ensuite Marcello, un journaliste, raconte. Pour lui il n’y a pas de preuve qu’il y ait une justification à ce massacre. « Je faisais un documentaire pour Euronews. Tout mon matériel a été confisqué sauf une carte flash que j’ai pu cacher. » Il projette alors son film dans la salle où nous l’auditionnons. On voit le radar du navire où il se trouve fonctionner et montrer la présence de nombreux bâtiments dans la zone. Puis on voit le reste de la flottille, on entend les coups de feu, on voit l’hélico et les zodiacs qui tournent autour du bateau. Marcello nous montre que les images sont claires et se demande pourquoi les militaires israéliens ne montrent que des images illisibles et sombres alors que l’on voit distinctement ce qui se passe sur ces images prises à un kilomètre de distance où les gros plans sont parfaitement nets. Ensuite, il montre la suite du film tourné au jour levant. On comprend mieux alors pourquoi le gouvernement de Netanyahu a décidé une attaque de nuit. En effet dans le film de l’attaque du bateau cargo où il se trouvait, les visages des militaires masqués sont en gros plan, parfaitement net. Lui, Marcello, ensuite est resté trois jours en prison, sans aucun droit de contacts ! Tout son matériel professionnel a été volé. Absolument tout cela, attaque dans les eaux internationales, vol des matériels, arrestation et détention, constitue autant de délits avérés dans le droit international.

Puis parle un député arabe de la Knesset, Ahmed Agbaria. D’après lui, le gouvernement d’Israël a agit sciemment. Il veut montrer que personne ne peut rien contre lui. Par conséquent pour lui l’effroi qui a été provoqué fait parti du plan. Et leur idée est que le blocus continu. "Des gens ne sont pas soignés, ils meurent, les ruines ne sont pas relevées. D’un coté il s’accumule de la haine contre ce blocus. Mais de l’autre l’application délibérée de cette  violence déforme toute la société israélienne. Le plan de Netanyahu est de faire peur au monde entier." Voila ce qu’explique cet élu. Mais il dit davantage. Il explique que c’est la paix et l’existence  de deux états qui sauvera Israël et que tout le monde comprend cela. C’est vrai. Beaucoup de choses qui paraissent évidentes à nombre des personnes qui sont là, je les découvre. J’avance en tachant de produire un point de vue et un engagement conforme aux principes qui guident l’ensemble de mon action. Je le dis d’autant plus tranquillement que je vois un nombre croissant de personnes autour de moi qui connaissent la même évolution. Dans cette salle tout le monde était mal à l’aise. Très mal à l’aise. Notre impuissance nous ridiculise à nos propres yeux.

En bouclant cette note, j'ai lu que le gouvernement israélien lève le blocus pour les marchandises pour les civils. C'est une très bonne nouvelle. Puissent tous ces malheureux retrouver une vie humaine aussitôt que possible.

Quand je lis certains commentaires à la suite de mes notes je suis parfois très amusé. Voila que je suis accusé de sous estimer la catastrophe du golfe du Mexique ! Cela parce que j’ai écrit que les retraités qui dépendent des fonds de pension dont les revenus sont assurés par BP sont marrons. J’ai dit qu’ils étaient englués comme les mouettes de Louisiane. Horreur ! J’ai bien ri. Ciel, je  n’ai pas parlé avec assez de respect des mouettes qui sont engluées en Louisiane. Bien sur, quelques amis commentateurs se sont risqués à signaler que c’était de l’humour ! Rien n’y fait ! Certaines indignations ne peuvent être dissoutes par aucun argument raisonnable. Je vous rassure : les signataires de certaines des plus risibles mises en garde sont signées de gens que je connais de très longue date. Comme ce socialiste de l’Essonne qui se donne le mal d’écrire ici pour la première fois, uniquement sur ce point. Cette vigilance des chiens courant m’émeut. Quelle fidélité dans la mise en cause depuis tant d’années ! Ce qui m’intéresse à présent ce ne sont ni les personnages ni les prétextes de leurs mises en cause. C’est le registre dorénavant dominant dans lequel s’opère la mise en cause d’un homme politique comme moi. C’est le règne des chaisières du bal des débutantes. Aigres rebutés, ils incarnent en en grommelant la défense des convenances. Rappelons ce que sont les convenances : des préjugés socialement dominant. Leur confort est qu’ils ne demandent en général aucune preuve de leur bien fondé: on ne doit pas parler comme ça de ceci ou de cela. Pourquoi ? Parce que. Un point c’est tout. Quand les mouettes sont mazoutées, on ne doit pas rire, nom de dieu ! Pardon seigneur !

Telle formule est alors un « dérapage », telle autre est « intolérable » et ainsi de suite. Sans oublier les mots clefs de la flétrissure universelle comme «nauséabond», toujours lourdement accolé, euphémisation du soupçon d’anti sémitisme. « Nauséabond » permet en effet de sous entendre une accusation d’anti sémitisme contre n’importe qui, à n’importe quel propos, sans le dire explicitement. Je vous avoue que plus d’une fois j’en use, moi aussi, dans l’unique but de désamorcer la charge de ce mot ou de retourner aux expéditeurs leur malveillance. Mais je reconnais que c’est du troisième degré d’humour noir de ma part. Ici donc ma façon de parler des mouettes de Louisiane « est pour le moins malheureuse ». Peut-être devrait-on plutôt dire qu’elle est même… « Nauséabonde » compte tenu de l’odeur du pétrole. Non ? Cette attitude de drapé moral outragé, est efficace dans deux directions. D’abord elle latéralise immédiatement la scène. D’un côté le rustre : moi. De l’autre le délicat, juste et bon, qui dit ce qui est bien. Posture qui a l’avantage de permettre à celui qui formule l’injonction de signaler sans le dire ses hautes qualités personnelles. Lui ne se permettrait jamais, grand dieu de parler des mouettes de cette façon, ni de faire des plaisanteries d’aussi mauvais gout ! Je m’étonne que l’on ne m’ait pas demandé de présenter des excuses.

En ce moment c’est le truc, les excuses. C’est la version moderne de l’aveu en confession auriculaire. Hier c’était le curé qui entendait la confession puis absolvait. Aujourd’hui, acquis du maoïsme et des pentecôtistes réunis, l’aveu doit être public, l’auto critique claire et sans astuces et la demande d’excuse humble. Ces trois instruments fournissent la panoplie moderne des nouveaux inquisiteurs.  N’oublions pas l’indépassable contribution que les médias peuvent apporter à tout cela en installant un pilori médiatique. C’est évidemment le rêve secret du dénonciateur : être consacré par un appui médiatique. Mais ce n’est pas tout. Ce genre d’indignation de commande alimente le merveilleux fond de commerce du règne du soupçon. Il est évident que cet homme (moi) ment quand il se dit écologiste, la preuve : vous voyez avec quelle désinvolture il parle de ces mouettes ? Cela montre pour finir son incompréhension de ce qui se joue et donc du rôle du « capitalisme dérégulé ».  D’une pierre deux coups : je ne suis ni écolo ni de gauche non plus. Un détail, l’usage des mouettes comme figure de l’engluement dans une situation qui vous dépasse a révélé ma vraie nature. Le grand rôle de notre temps est celui de « révéler », « dévoiler la vérité qui gêne », le « chiffre que l’on n’ose pas publier », « la mouette dont on ne veut pas parler ». De misérables rats d’internet, arrachent des petits morceaux de phrases de tous côtés puis courent d’un blog à l’autre poster des mises en cause de cette sorte, à longueur de journée. Nos malheureux webmestres s’usent à les chasser avec la même infatigable patience résignée qu’il faut en avoir à la saison des mouches.

Misère qu’ai-je dis ! Des rats, des mouches ! Encore bien des expressions qui dérapent et montrent le caractère nauséabond de ma prose ! Sans compter mon incompréhension de la part essentielle de ces deux nobles créatures, les rats et les mouches, à l’équilibre de l’écosystème social démocrate qui me surveille de près. A bientôt ! Bon foot ! Et rendez vous le 24 juin dans la rue!


166 commentaires à “Le foot montre l’exemple”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. BA dit :

    Affaire Bettencourt : trois chèques, trois questions.

    L'affaire Bettencourt est une affaire d'Etat. Les enregistrements clandestins réalisés par le maître d'hôtel de Liliane Bettencourt posent des questions démocratiques qui légitiment, au nom du droit à l'information du public, leur divulgation. Ils dévoilent la nature des relations entretenues par les responsables du pays avec l'une des principales fortunes mondiales.

    C'est pourquoi, afin que l'on en prenne bien la mesure, nous avons décidé de donner à entendre des passages clés de ces enregistrements. Ils concernent trois chèques établis en faveur du pouvoir actuel et l'intervention sur ordre présidentiel de la justice dans un différend privé.

    Patrice de Maistre, gestionnaire de la fortune de Liliane Bettencourt, le 4 mars 2010 :

    http://www.mediapart.fr/journal/france/210610/affaire-bettencourt-trois-cheques-trois-questions

    Cet enregistrement sonore est hallucinant.

    Un chèque pour Valérie Pécresse.

    Un chèque pour Eric Woerth.

    Un chèque pour Nicolas Sarkozy.

    Comment on dit ?

    On dit : "Merci madame. Vous n'aurez pas affaire à des ingrats."

  2. ydaho dit :

    C'est ce que je disais BA ! Un énorme pavé dans la mare cet article !
    Et a sa lecture on peut se poser cette question ? Qui doit démissionner ? Domenech ou...... :mrgreen:

  3. Lionel-PG44 dit :

    jean-marc

    Vois- tu, Jean Marc, tu illustres parfaitement les sodomiseurs de diptères dont parle Jean Luc. Ne le prend pas mal, camarade, mais il ne t'a pourtant pas échappé son peu de gout pour le fotebal. Quand j'ai lu ce papier, j'ai exulté, je me suis dit que, vraiment, mon président de parti était mon frangin. Jamais je n'avais autant aimé le foute.

  4. Cherpa Huma dit :

    Quand un Président de la république dit: "Casses toi pov'con", comment voulez vous que des petits joueurs de foot ne suivent pas l'exemple?
    Le travail d'éducateur va être de plus en plus dur.

  5. plume de cib dit :

    bonjour,

    Rapidement, je dirais que ce ne sont pas les pauvres qui ont lancé les grandes révolutions. On peut donc se réjouir que des "riches" qui furent d'ailleurs des très pauvres, se mobilisent et fassent grève. Vu la portée médiatique et leur influence sur les jeunes notamment, c'est une véritable aubaine. Les bleus ont eu un sursaut d'orgueil. Ils se font lyncher par les médias, et des français suivent bêtement. Riches ou pauvres, la grève est un droit pour tous. Ca fait des années qu'ils sont dirigés par des incompétents. Oust, du balai.... Et j'espère que ce n'est que le premier contingent

  6. pierre dit :

    Le comportement de 23 charlots qui courent derrière une baballe ca devrait me filer la honte ? ils sont représentatifs que d eux-mêmes tous ces guignols autant que ces pseudos journalistes (écris radio tv) qui nous soul a longueur de journée faut voir les kilos qu’ ils font sur les abus de langages d anelka ca conforte l analyse de jean- Luc ca apporte quoi de titrer comme l équipe a part faire du blé ca les gène pas d en faire des caisses heureusement on peux zapper on encore le choix pour l instant voir le monde.par contre les manières de besson de hortefeux de Sarkozy ca me fout la honte. en ce moment j ecoute sophie mercier joseph mascecaron sur rtl faire 30 minutes sur les conneries des joueurs de baballes. ca fais peur non!

  7. Michel de St Martial dit :

    Super le Blog, diffusons largement à nos amis... Dommage que certains utilisent les commentaires à leur usage perso!
    Au 24, sans illusions...

  8. Chignole dit :

    tant qu'il y aura des mercenaires a des postes soit disant moraux et bien ça sera tjrs ça le resultat,on ira de deceptions en deceptions.
    Moi je suis bien content de tt ce foutoir avec l'equipe de France d'un coté,ça montre la complete idiotie du monde qui nous entoure,meme les journaleux sur les plateaux s'auto-flagellent ss s'en rendre compte quand ils s'insurgent devant telle ou telle phrase et pointent du doigt les journaux ou la plupart d'entre eux y ont travaillé comme consultant ou y travaillent encore,ils se tirent une balle ds le pied ces imbeciles.
    Moi ce que je trouve le plus revoltant c une bande de pauvre cloches qui bafouent le symbole d'un pays qui les a nourri,soigné et eduqué (bien grand mot quand on les entend parler).ils ont meme pas la reconnaissance du ventre,c bien la preuve que plus rien ne compte a part ce foutu pognon.
    et entre nous les gars,rappelont que la plupart de ces incapablent vivent a l'etrangers.Allez,houste,bon voyage,que se vayan todos esos cabrones! y en a 20 qui attendent derriere et qui eux en veulent.filez leur juste 10% de ce que ces guignols gagnent et je mets au defi de comparer lequel entre les deux maillots est le plus trempe de sueur et pour un resultat si ce n'est meilleur au moins equivalent,ce qui ne doit pas etre dur.
    Parenthese refermée sur cette polemique,ya une chose qui est sure: tout ce cirque doit bien arranger le gouvernement qui nous a bien glissé une quenelle de 2 ans là ou ça fait mal,tant qu'on parle des bleus on parle pas d'autre chose!

    Alors tous au stade...Heu non, dans les rues le 24 juin! Et exigeons la dissolution de la federation française du gouvernement!

  9. ydaho dit :

    @ chignole : Tu trouves que la bande de pauvres "cloches nourris soignés éduqués" n'a pas la "reconnaissance" du ventre ? Mais alors que peux tu bien penser des hommes et de femmes du gouvernements ? Tu trouves qu'ils font "honneur" a ce pays ?

  10. Michel dit :

    J'ai hésité avant de faire grève le 24 juin, mais la lecture de votre précédent message m'a convaincu qu'il est nécessaire de ne pas toujours courber l'échine.

    Sur internet j'ai aussi écouté les commentaires sur Vidéo de Gérard Filoche et cela a fini par me convaincre.

    Ils nous prennent vraiment pour des cons de moutons.
    http://renovitude.net/?p=2468

  11. M.B dit :

    à Jef mergen (43)
    Si on pouvait convaincre les générations de jeunes pères de lever leur cul de devant leur ordi et leurs jeux imbeciles,
    de ne plus abandonner leur vieillesse à venir à la générosité de leur progéniture,
    assurement, sur les 90% que tu évoques, ça pourrait faire du monde à la manif.....

  12. Falba dit :

    Bonjour Jean-Luc Mélenchon,
    Pardon pour les initiales, cher Jean-Luc Mélenchon, mais c'est un truc de fainéant, d'autant plus que Jean-Luc Mélenchon ça se suit, à une touche près.
    Merci Jean-Luc Mélenchon pour ces témoignages poignants que vous nous rapportez, comme hélàs aucun reporter ne le fait. Que ce soit à propos de ce vote à l'assemblée européenne, où de ces témoignages de ces sans-armes, au seul désir pacifiste qui se sont fait arraisonner par l'armée israëlienne dans une violence insoupçonnée. Merci de l'avoir relaté. Quand je vous entend, je suis de plus en plus convaincue, que nous manquons de réelles informations sur ce qui se joue au parlement européen. Pourquoi les médias oublient -ils de nous informer ? Pourquoi est-ce un député européen qui le fait ? Quel rôle prend internet ? Aujourd'hui la recherche d'informations deviendrait-elle un acte militant ? Que peut donc signifier "être en démocratie " dans ces conditions ?
    RV le 24 sous le soleil ! Chez moi, il est annoncé 29 degré l'après midi. N'oubliez pas les ombrelles !
    Au plaisir de vous relire Jean-Luc Mélenchon, et mes sincères condoléances pour cette pauvre mouette arrêtée en pleine baignade, parce que BP passait par là. C'est vache, pour une fois qu'elle prennait ses vacances en Floride !

  13. D.Barré dit :

    journal de 20 h France 2 ce soir: soupe au foot: 22 minutes, affaire Woerth/Bettencourt : 1 mn30.
    Cherchez l'erreur, on n'était pas sur TF1 pourtant.
    Infos pourries, allez au diable! (pour imiter qui se reconnaîtra)
    Merci pour votre blog.

  14. bounty dit :

    C'est du délire pour masquer les graves escroqueries de nos politiques, les footeux sont sommés de faire les clowns au bout du monde.

  15. Le webmestre dit :

    Ydaho

    10,12,13,14,19,23,29,32,41,47,50,53,60... et j'en ai viré une demi-douzaine, parmi les plus redondants.
    Les limites du raisonnable sont dépassées, il va falloir patienter jusqu'à demain.

  16. Fred dit :

    Je viens d'apprendre que certaines banques ont menacé de ne plus acheter la dette de l'état si on augmentait la fiscalité sur l'assurance-vie.
    C'est révoltant!
    Il faut les mater! Nationalisons les banques! Les banques: à la niche! Coucher et pas bouger! Un point c'est tout.

  17. COLLONGE Maddy dit :

    Bonsoir à notre chef de file, à toutes et tous ceux qui le lisent. Quel régal à chaque fois de ces pointes d'humour sur des sujets graves. C'est ce qui fait notre plaisir. Cet après midi sur face-book, j'écrivais que nos footeux n'étaient que des pousse-cailloux qui devraient donner au moins 3/4 de leurs salaires à tous les sinistrés de l'ouest et du sud de la France, quand à leur entraîneur, lui c'est la totalité aux plus démunis. Madame WOERTH démissionne son mari devrait la suivre à la rame jusqu'en AFRIQUE DU SUD ! Nous sommes derrière vous pour mettre tous ces jean foutre à la porte, du balai.Donnez le flambeau à ceux qui savent fair et ne le cachent pas. JEAN LUC PRESIDENT ! Sarko comme les aristos à la lanterne! rouge ?

  18. COLLONGE Maddy dit :

    Parlons en des banques, contractez un crédit à la CAISSE D'EPARGNE et vous devrez prendre une réserve d'argent appelée TEOZ, et qui consentent ces deux prêts, devinez : c'est... NATIXIS !

  19. Jojomigrateur dit :

    Grâce à RUE89 qui relaye ce billet, j'ai découvert que M. Mélenchon est doté d'une bonne plume, qu'il a le sens de l'humour et que je partage pas mal de ses idées... Je reviendrai !

  20. Stephen dit :

    Bonsoir !

    Premier commentaire que je laisse sur ce blog juste pour témoigner de mon soutien envers votre action, M. Mélenchon. Auparavant j'avais de vous l'image qui vous est accolée par les médias traditionnels : vulgaire, impétueux, et un peu traître (lorsque vous aviez claqué la porte du PS, je me disais "rah encore des divisions toujours des divisions à gauche"), mais je vous découvre depuis quelques semaines, notamment je me suis abonné à Arrêt sur Images et j'ai entendu (dans les deux ou trois émissions où vous avez été jusqu'ici présent), ô MIRACLE, un responsable politique français tenir un discours réaliste, s'appuyant sur des faits concrets et surtout exempts de l'idéologie dominante néo-libérale (avec ses fameuses constantes : trop de dépense publique, trop d'impôt, et toute cette soupe idéologique et démagogique que nous sert depuis 2007 Sarko et sa clique d'abrutis)à tendance béni-oui-oui.
    Vous êtes juste un rayon de soleil au milieu de cette classe politique pitoyable d'arrivistes. Je ne dis pas que vous êtes le seul, mais vous en êtes un. Sans déconner, vous m'avez donné envie de voter pour vous, là où l'ensemble des discours de l'UMP et du PS, passant à travers le prisme médiatique, ne m'a donné envie que d'une chose : foutre le BORDEL. Je suis peut-être assez isolé dans ce cas là... Mais je développe jour après jour une haine si profonde contre les médias dominants, nos dirigeants politiques et "l'élite" économique française (qui sont tellement imbriquées qu'on a du mal à reconnaître l'un de l'autre) qu'elle m'effraie moi-même. Et quand je vois que ma situation n'est pas désespérée (je suis étudiant, mes deux parents ont un travail, on vit tranquillement), je me demande ce qui doit passer par la tête de ceux qui prennent la crise en pleine face.
    Donc en effet, rendez-vous le 24 juin, le sujet c'est les retraites, mais le problème est bien plus large.

    Sinon, sur la marée noire de Louisiane, il est intéressant de noter que depuis 50 ans, l'équivalent de ce qui vient de fuiter dans le Golfe du Mexique fuite tous les ans dans le delta du Niger, au Nigeria. A-t-on vu personne s'indigner de la négligence caractérisée des multinationales pétrolières dans le delta du Niger, dont les puits sont exploités par Exxon et la Royal Dutch Shell ? Nous vivons dans un monde à deux vitesses.

  21. vincent (vost) dit :

    Hahaha quand la bêtise des "journalistes" nous saute aux yeux ! Bon sang !

    Pas mal de bons commentaires à lire !

  22. Eric W dit :

    Ce soir la france n'a plus les yeux de CLYMEME pour son équipe de foot-

  23. Hold-up dit :

    "La France va serrer encore un peu plus la vis budgétaire à l'automne, à l'occasion de la présentation du budget 2011. Le secrétaire général de l'Élysée, Claude Guéant, l'a annoncé sur le site Internet du Financial Times. " Il y aura de nouvelles annonces, nous devons faire plus, bien sûr"

    Le 24 Juin 2010 est un jour important dans la série des dates à venir qui rythmeront indéfectiblement la reconquête idéologique populaire. Nous ne devons avoir aucun état d'âme. Il est capital de dresser un pare-feu de tous les fédérés vis à vis de la clique qui nous gouverne. Avez-vous compris ce qu'il se passe exactement ? " Ils " reprennent une à une toutes les conquêtes populaires gagnées de haute lutte. Une à une les conquêtes populaires issues de 1981, 1968, 1945, 1936.

    Ils ne s'arrêteront plus. En pleine impasse capitaliste, l'Europe des élites est en pleine crise de légitimité. Elle le sait alors elle frappe fort. Des politiques d'austérité dans chacun des pays d'Europe au même moment pour assommer les peuples de peur qu'ils ne se réveillent. En France, nous assistons en direct à la fin de la 5° république qui pourrie par la tête jour après jour un peu plus et n'en finie pas de montrer son vrai visage. Que ce soit au travers des symboles sportifs ou des fonctions de représentation, (Eric Woerth / Équipe de France de football) une caste corrompue jusqu'à l'os comme dit le bouffon du système Stéphane Guillon. Une caste de privilégiés inouïes, bien pire que celle de 1789 et qui n'a plus aucune mesure dans ses agissements. Plus rien ne l'arrête dans sa toute puissance. Toute puissance de la nouvelle aristocratie transnationale qui n'hésite plus à prendre en otage le peuple Français.

    Le 24 Juin oui il ne faut avoir aucune hésitation.

    Car ce n'est pas à une manifestation classique que nous irons seulement, c'est à la reconquête républicaine que nous agirons. Action qui ouvrira dans un futur proche et plus vite que l'on ne croit au vu de l'accélération de la crise économique mondiale, à une 6° République. Pouvoir du peuple par le peuple pour le peuple. Nouvelle république débarrassée des affameurs, des corrompus et autres gangsters de la finance absolutiste, qui se croient au dessus des lois et du peuple souverain, à tel point que cette aristocratie transnationale veut définitivement dicter sa loi partout en tout point de l'existence pour chacun des individus. Pour elle un peuple est une masse qui doit crever à la tache et se paupériser toujours un peu plus. Aucune, aucune hésitation, le 24...

  24. Annie dit :

    Juste pour signaler l'interview de Jean-Luc Mélenchon par Ospina chez Mémoire des luttes à propos d'Amérique du Sud :

    http://www.medelu.org/spip.php?article445

  25. marj dit :

    @66

    Sans compter France Inter qui touche le fond , hier on s'est aussi tapé et retapé le foot à la sauce de l'indigeste Filkenkraut et son ethnicisation de tous les problèmes (d'ailleurs attention à ça Mr Mélenchon)...heureusement, je suis tombée en cherchant bien sur une chronique de je sais pas qui (Olivier Duhamel je crois) qui prenait le contre pied de tout ça sur France Culture !Je sens que je vais jongler dorénavant entre le net et France Culture, adios France Inter!

  26. carlo dit :

    "Sous Chirac et Jospin l’équipe de France était black blanc beur gagnant, bras dessus bras dessous !"

    Soit, mais n'en concluons pas que sous Jospin, tout était bien. Le principe de l'allongement de la durée de cotisation avait en effet été acté par Jospin. C'est d'ailleurs une des raisons, rarement soulignée, de son échec en 2002.

  27. Pulchérie D dit :

    Blasphème écologique ?

    Voyons Jean-Luc Mélenchon, les mouettes mazoutées ne peuvent être traitées avec une indifférence aussi rieuse que le caractère de certaines d’entre elles. Surtout quand il s’agit d’une comparaison inquiète avec le sort des pensionnés au Royaume-Uni;. Dans ce pays, les actions de la BP foisonnent dans les fonds de pensions des retraités. Ces actions étaient réputées être des placements de père de famille et leur chute constitue une catastrophe pour certains vieux ménages, à tel point que le Premier britannique a adressé une supplique à Obama pour qu’il ne soit pas trop dur envers ceux-ci, qui seront les vrais payeurs de la visqueuse note.

    Car Obama est scandalisé, non seulement par le désastre écologique du Golfe, mais par le mépris affiché par le PDG de la polluante entreprise, qui vient de participer aux luxueuses régates de l’île de Wight, en pleine catastrophe écologique et financière.
    Mais des milliers de pensionnés dans la débine peuvent-ils être comparés à des oiseaux protégés ? Quand protègera-t-on ces espèces de bipèdes des actions prédatrices ?

    Jean-Luc Mélenchon a eu parfaitement raison d'exprimer une once de solidarité avec le bas du Royaume-Uni.
    Et l’écologie ne s’en est pas plus mal portée

    Le peuple ne veut pas être assisté (comme le prétendent les nouveaux grands seigneurs),
    mais protégé. Il va le faire savoir, pour la France, ce jeudi 24 juin. Il faut que cette manif soit exemplaire, pour inciter d’autres pays à se remuer.

  28. laforcedupeuple dit :

    Je vous livre un petit texte que m’a inspiré la sinistre des sports...
    LE PEUPLE à Sarkozy, son gouvernement, au banksters du système capitaliste :

    C’est LE PEUPLE DE France, celui d’en bas comme vous dites, que Vous voulez faire payer.
    LE PEUPLE Français, chaque jour et depuis trop longtemps, vit un désastre social et économique !
    C’est par ces mots que les TOUS les leaders politiques de LA VRAIE Gauche et au nom de la volonté DU PEUPLE devraient convoquer une conférence de presse, à l’issue de la première journée de grève générale du 24 juin, reconduite dés le lendemain et les jours suivants et ce, jusqu’à l’obtention de notre première revendication : La DEMISSION de Sarkozy et de son gouvernement.
    « C’est pour vous, Sarkozy et les vôtres un mauvais moment à passer qui s’annonce. Rien ne sera plus jamais comme actuellement : Ce royaume que vous vous êtes créer, pour vous est vos amis du Fouquet.
    Le PEUPLE vous dit : C’est NOUS et NOS ENFANTS pour qui vous n’avais jamais étaient des héros qui demandent votre démission à prise immédiate !
    Les 53% de rêveurs de 2007 que vous avez brisés par vos mensonges ne représentent aujourd’hui plus que 11% (les nantis que vous continuez d’enrichir sur le dos du PEUPLE), et pour qui vous n’hésitez pas à fourvoyer toutes nos lois, ceux pour qui vous continuez à vous asseoir sur les principes de notre constitution. Les exemples sont nombreux et chaque jour vous en remettez une couche. C’est l’image de la France que vous avez salie. Le PEUPLE se souviendra de vous comme le PLUS MAUVAIS et dernier président de l’histoire de France !
    Au cours de ce point presse historique et salvateur, TOUS les leaders de LA VRAI GaucheS ont précisés qu'ils engageraient la justice sur tout ce qui c'est passé en scandales politico-financier depuis 1995.
    Le PEUPLE ajoute qu’il en tirera les sanctions à vous infligez !

  29. Delbrayelle Gilbert dit :

    Nous essayons à notre modeste niveau d'alerter nos contacts pour lancer une véritable mobilisation
    Mais nous allons être démotivés si on ne voit pas venir les grandes actions des responsables politiques.
    > Il n'est pas possible de dire qu'on laisse les manifs aux syndicats
    > Nous attendons une grande conférence de presse SOLENNEL et très médiatisée
    > M Mélenchon, demandez un grand débat citoyen à 20h30 en exigeant qu'on y invite des partisans de réponses alternatives (Filoche, Généreux ou vous-même)

    Si les responsables ne le font pas, faisons-le !
    Ecrivez donc au médiateur
    http://info.france2.fr/mediateur/index-fr.php?page=plus-d-infos&id_article=233

    Et il n'est pas possible de ne rien faire parce que les vacances approchent. Les vacances, ce n'est pas l'arrêt du pays. D'ailleurs, qui part encore en vacances ? Je suis directeur d'école en retraite et ma femme est enseignante et même nous, nous devons faire des choix pour payer les études de nos enfants.
    Je suis en colère !
    Je ne vois pas venir la réponse forte des responsables politiques !
    Le peuple est prêt. Ne le décevez pas. Déjà en 2003, nous étions là alors que le pouvoir allait lâcher... et vous nous avez déçus.

  30. Nipontchik dit :

    je n'arrive pas à faire passer un lien: vers "Vivre et penser comme des porcs" de Gilles Chatelet, à relire absolument, moi, quand est arrivé le bordel je lisais "Resistencia" d'Ernesto Sabato (hasard objectif), j'étais à Dijon et dès samedi j'ai vu "que se vayan todos" sur facebook, bon sens bourguignon sans doute

  31. 4 Août dit :

    Retraites: les vautours s'approchent.

    Vous trouverez un peu partout des billets sur la réforme injuste et mal fagotée en plus d'être inefficace des retraites de l'UMP. Moi derrière tout ça je vois une manœuvre. Souvenez vous toujours d'un truc : Que reste-t-il à vendre dans ce pays ? C'est Mélenchon qui nous avait raconté une histoire. Ça s'applique tout le temps et partout.....

    http://www.intox2007.info/index.php?post/2010/06/16/Retraites%3A-les-vautours-s-approchent

  32. jean ai marre dit :

    Cher JL Mélenchon,

    Votre analyse pertinente, est tout de même teintée d'anti foot.

    J'aurais souhaité une constance dans vos rapports avec la presse. Car il s'agit de voyeurisme et de petite cervelle comme vous les appelez .
    Tous ceux qui ont fait du sport à un bon niveau vous diront que l'ambiance d'un vestiaire est inégalable.
    Les petites cervelles se délectent de se qui s'y passe. Quoi de plus naturel alors, puisque leurs présences sont interdites, de confier le micro à un mouchard ! Dans leur esprit tordu comment résister à l'évènementiel ?
    Ca fait vendre et demain on passera à autre chose. Cette presse à emballer le poisson est fautive.

    Quoi de plus naturel lorsqu'on est une équipe à se regrouper contre l'injustice?
    Je ne partage pas et ne cautionne pas l'agissement des footeux milliardaires.
    Mais leurs salaires, qui les leurs donnent ?
    Et l'Etat, les Conseil Régionaux, les Conseils Généraux, qui donnent des larges subventions aux clubs professionnels, ne sont ils pas fautifs ?
    Nous n'avons pas assez de stades encore moins d'infrastructures pour accueillir le sport amateur, et l'on va avec nos impôts, organiser une coupe d'Europe en 2016 !
    L'argent ira à la 3 F, engraisser les despotes qui tournent autour du foot, et nos éducateurs, nos enfants n'en verront pas la couleur.Les momes payeront 120 e une licence pour avoir seulement le droir de s'inscrire.

    J'arrête là, et mon voeu le plus cher c'est que tout à l'heure, cette équipe, qui rassemble aussi des hommes gagnent par un score sans appel et que dans le même temps Mexique et Uruguay s'expliquent dans l'esprit sportif, Résultat nous voila qualifié !
    Que vont faire et dire les petites cervelles ?

  33. Pulchérie D dit :

    L’envers du décor anglais en 2006
    Art. Humanité :
    http://www.humanite.fr/2006-04-25_International_Precarite-et-misere-sociale-l-envers-du-decor-anglais.

    C’est lors d’une mission de 3 jours à Londres, en 1984, que j’ai déjà pu constater la misère du peuple. Depuis les sandwiches rassis dans les snacks jusqu’aux clochards dormant sur les trottoirs.
    En 2007, on annonçait que 2 millions de retraités vivaient sous le seuil de la pauvreté, et que la retraite d’Etat à taux plein était la plus basse d’Europe : 550 euros par mois.
    Seul moyen de s’en tirer : s’assurer auprès des fonds de pension, de la fragilité desquels on s’aperçoit brutalement aujjourd’hui.
    Le néocapitalisme fait son œuvre de liquidateur.

    Qu’est-ce qui peut empêcher une telle situation d’arriver chez nous ? L’union des gauches et l’alliance avec d’autres pays dont le prolétariat n’est pas une masse inerte, tel que celui de la Grèce.
    Il faut réussir le test du 24 juin !

  34. Inquiet dit :

    Bonjour Jean-Luc. Vous écrivez : "Sous Chirac et Jospin l’équipe de France était black blanc beur gagnant, bras dessus bras dessous ! Sous Sarkozy Besson, la couleur est un élément d’affinité et tout le monde se déteste !"

    Ah que c'était bien l'époque Chirac-Jospin ! Elle n'avait rien à voir bien sur avec celle que nous vivons maintenant. Les travailleurs étaient heureux et tenaient le patronat et les financiers en respect. Point de délocalisation, point de privatisation, un système de santé et un service public resplendissants, pas de problèmes en banlieue, un vivre-ensemble merveilleux, le paradis quoi...

    Et bien sur depuis Sarkozy et Besson tout va mal alors que tout allait très bien avant. Vous faites preuve de mauvaise foi avec ces deux phrases et ça se voit. C'est très dommage. Parce que, a-t'on entendu un seul joueur de l'équipe de France soutenir un tant soit peu l'un ou l'autre de ces hommes politiques ou leur politique. NON. On entend plutôt toujours le contraire. Votre démonstration est donc fausse. Ce qui est vrai par contre c'est qu'ils se ressemblent. Et que tout va de mal en pis...

    "Finalement la bonne équipe pour un français qui veut se reconnaitre dans une équipe c’est celle d’Allemagne, avec son gros brassage multiculturel assumé," Ah bon ? Comme ça ? C'est une vérité révélée ou bien ? Quel est le rapport entre une bonne équipe et un gros brassage multiculturel ? Un argument ? Quelquechose ?

    "mieux encore et plus sympathique, c’est celle d’Algérie parce que 90 % des joueurs sont nés en France" J'ai décidément du mal à comprendre votre logique. Si ils étaient nés en Algérie, ils seraient mauvais ? Ils ne seraient pas courageux et modestes ?! Non décidément je ne comprend rien sur ce coup là...

  35. Inquiet dit :

    Le papier de Maurice Szafran (patron de Marianne) sur Julien Dray et sa réaction face à la critique quasi-unanime de l'équipe de France.

    Un petit extrait : "Une fois encore, l’autisme d’un représentant de la gauche dite « convenable », dite « morale » ; une fois encore, l’incapacité chez un élu socialiste de prendre en compte le réel - ces millions de citoyens scandalisés par la tenue (ou plus précisément par l’absence de tenue) d’adolescents retardés (et milliardaires) ; une fois encore, le refus d’entendre ce qui monte de la rue, des bistrots, des villages : le haut de cœur, le dégoût provoqué par ce déferlement d’indécences et de richesses. La place du socialiste Julien Dray aurait dû être aux côtés de ces Français-là, secoués par trois années de gouvernance Sarkozyste, traumatisés par une crise économique et sociale dont ils subissent les effets au quotidien, attristés - c’est moins grave, convenons-en, même si ça fait partie du même lot - par l’indécence des Bleus.
    Mais voilà, dans l’esprit de Dray et de quelques autres, les Bleus sont l’objet, les victimes d’un complot parce que la majorité d’entre eux viennent des cités, parce que la majorité d’entre eux sont blacks, parce que la France blanche profite de la moindre occasion pour s’acharner sur leur compte.

    Aussitôt soupçon de discrimination ; aussitôt soupçon de racisme. Il est débile, Dray ? Non, il est dangereux car la perversité de son raisonnement ouvre la voie, notamment électorale, à la maligne Marine Le Pen et au populiste Nicolas Sarkozy. Sommes-nous si loin du foot et des Bleus ? Je ne crois pas. Julien Dray leur rend un bien mauvais service. Et à la gauche aussi. "

    Peut-être que M. Mélenchon pourrait réfléchir à ça. Mais je me répète...

  36. waldman dit :

    Le 18 juin dernier, sans doute emporté par l'évocation de "l'esprit de résistance" de nos anciens, je suis moi aussi, modestement, entré en résistance en adhérent au Parti de Gauche.
    Dans le même temps, je suis intervenu pour la première fois sur votre blog pour exprimer ma satisfaction de voir se concrétiser le front de gauche, en relevant au passage l'image pas très heureuse et sujette à polémique de la "mouette".
    Oui, je l'avoue, j'assume et je persiste; je fais partie des 4 (j'ai vérifié) sur 215 qui ont formulé une remarque sur le sujet, en toute correction et sans aucune agressivité.
    Ma surprise a été de constater, que mon "champion", pour le parti duquel je venais de verser ma contribution, m'assénait une volée de bois vert sur 64 lignes de son dernier billet. On a le sens de l'accueil au PG!
    Je précise ici que je ne suis pas le socialiste "infiltré" cité dans le texte.
    Je suis un sympathisant de base qui se constitue un argumentaire au travers de vos différents écrits et interventions, dans le but de promouvoir une vision alternative, la vôtre en l'occurrence, au cours de discussions avec ses proches, amis et collègues.
    Comment un homme de votre culture, auquel je reconnais ses talents de rassembleur, d'orateur et de pédagogue, peut-il se laisser emporter dans un raisonnement aussi tourmenté et absurde?
    Je n'ai dans mes bagages que le bon sens des petites gens, mais je m'inquiète de vous voir interpréter ces quelques critiques de formulation comme autant de complots socialistes, d'attaques sournoises et de sous entendus nauséabonds.
    A jeudi dans la rue.

  37. cvnes dit :

    Clap de fin ! les footeux en bleus ont des bleus et les médias des crises de valeur pour le maillot de la même couleur. Image d'une société libérale et des médias qui leur sont tous dévoués corps et âme. Libre circulation des biens et des personnes l'argent n'a pas de frontières. Le libéralisme détruit les frontières et ceux qui nous vantaient le traité de Lisbonne, se plaignent que les joueurs se footent de la nation. Ah les faux culs, les donneurs de leçon, les sponsors spécualteurs, les Nikes qui font travailler des enfants pour une misère, les clubs blanchisseurs d'argent sale. Ils perdent ici, le joueur est ailleurs Le joueur est valeur dans l'actif du club, il ne faut pas le déprécier, sauf pour échapper au fisc. Une image grandeur nature de toute une perversion de la société. Nous ne ferions qu'aligner scandales après scandales. Il temps de tout faire pour changer. Courages, vous n'aimez pas le foot, je l'aime, nous serons ensemble le 24 juin et pour d'autres luttes.

  38. laforcedupeuple dit :

    Eh oui, voila ou nous mène le Front 2 Gauches...Dans l'impasse.
    Jeudi 24 juin, que des millions de colères contenues (contre leur volonté) EXPLOSE ENFIN !
    Rien ne doit plus jamais être comme aujourd’hui. Brisons les (leur) chaînes avec lesquelles ils nous maintiennent depuis trop longtemps.
    Et gare à ceux qui voudraient une fois de plus nous contenir bien en rangs et obéissant !

  39. Inquiet dit :

    @ ydaho : (salut ça va bien ?) "Tu trouves que la bande de pauvres "cloches nourris soignés éduqués" n'a pas la "reconnaissance" du ventre ? Mais alors que peux tu bien penser des hommes et de femmes du gouvernements ? Tu trouves qu'ils font "honneur" a ce pays ?"

    Mais quelle est cette habitude d'opposer des problèmes différents ?! Quel est le rapport ? On ne peut justifier l'attitude indigne des uns par celle des autres. Il faut choisir le camp des footballeurs indignes ou celui des hommes politiques indignes ?! Mais ni l'un ni l'autre, zut à la fin !

  40. jennifer dit :

    Je n'y connais rien au foot mais je connais Finkielkraut. Apparemment, ce dernier qui avait déjà regretté en 2005 que l'équipe de France ne soit pas assez « blanche », explique maintenant les conflits dans et autour de cette dernière par des divisions ethniques et religieuses. Il ne critique pas les footballeurs pour ce qu'ils font, mais pour ce qu'ils sont, ce qui relève du racisme. Ah on est mal barrés avec ces soit disant "intellectuels" français de "gauche"!

  41. Inquiet dit :

    @ jennifer : Bonsoir. Tu pensais quoi jennifer, de l'équipe de rugby Sud-Africaine quand elle était "blanche" ? Ne trouvais-tu pas qu'elle n'était pas assez "noire" ? Si c'est le cas en quoi est-ce différent ?

  42. Marie dit :

    - Chauffeurs routiers : bravo au Parlement européen ! mais, j'avais cru comprendre que les députés n'avaient guère de "pouvoir" face à la Commission. =) En fait, qui décide des questions à poser, et à soumettre au vote : les parlementaires ? : certaines questions sont-elles censurées systématiquement ? la commission peut-elle "bloquer" certains sujets ? : si JL Mélenchon pouvait nous expliquer un peu la réalité de la Machine ?
    - Flottille de Gaza : témoignage devant le Parlement de personnes courageuses. Et ensuite, quel moyen d'action a-til?
    Stéphane Hessel [Tribunal Russel pour la Palestine] encourage le Boycott des produits des "colonies sauvages"...en effet, action modeste, mais qui peut être efficace, au niveau de chaque citoyen...Sinon, l'impunité continuera.
    - La "mouette rieuse" ne rit plus, engluée qu'elle est =) mais, où est Greenpeace ?...encore une pression de ces F----lobbies ? : décidement, la Finance en folie nous enlève toute illusion.
    - BP, Fonds de pension et Angleterre : voir le film de Ken Loach : "It's a free world!" =) ou comment, les galères du quotidien, dans cette mondialisation mafieuse et délirante, peuvent vous entraîner à être à la fois victime et complice du système... =) Il ne faut pas que nous en arrivions là (je parle des fonds de pension, entre autre =) pour les "requins, c'est déjà "plié" !)

  43. jennifer dit :

    Marie

    Quelle action le parlement européen peut-il avoir sur le blocus de Gaza, les colonies de Cisjordanie illégales qui volent les terres aux palestiniens régulièrement et brûlent leurs champs d'oliviers avec la bénédiction de l'armée israélienne (et leur protection armée)? Il peut empêcher le réhaussement des accords entre l'UE et Israel, demander l'application de l'accord qui interdisait les produits venant des colonies (sauf à payer des taxes il me semble). Israel cherche une légitimité internationale et l'Europe est un fromage de choix pour elle. Si on fait pression par le biais de l'Europe, cela isolera les USA dans leur soutien à la politique criminelle d'Israel.

    Mais évidemment le parlement ne fera rien sauf s'il sent que la population n'en peut plus de tant d'injustice contre le peuple palestinien et une campagne de boycott contre les produits illégaux des colonies s'impose pour cela. Montrons à nos députés, à nos élus qu'on ne supporte plus cet écrasement quotidien du peuple palestinien, cette violation incessante de leurs droits les plus élémentaires, le droit à avoir de l'eau, le droit de se déplacer librement, le droit au travail, le droit à rester sur leur terre, les emprisonnements arbitraires sans procès qui durent des mois et des années, les expulsions de leurs maisons etc... la liste est longue! Que ce martyr quotidien ignoble qu'ils subissent depuis des années doit prendre fin!

  44. Descartes dit :

    @Le webmestre (#83)

    L'exemple que vous citez n'est pas interdit de commentaires, il est seulement prié de ne pas abuser, ce qu'il a pris pour une interdiction.

    Désolé, mais vous m'obligez une fois encore à rétablir les faits. Vous m'avez reproché le fait de rebondir sur les commentaires des autres, allant jusqu'à qualifier ce comportement de "prédateur". Je ne vois pas comment après une telle qualification vous pouvez soutenir que le comportement en question reste autorisé. Mais peut-être a-t-on le droit d'être "prédateur" sur ce blog à condition "de ne pas en abuser" ? Allons, soyons sérieux... vous ne pouvez pas en même temps qualifier un comportement de "prédateur", et ensuite prétendre qu'il reste admissible.

    Vous insistez sur le fait que ceux qui participent à ce blog le font dans le cadre défini par Jean-Luc Mélenchon, et vous avez raison. Mais cela ne vous donne pas le droit de traiter les participants comme du bétail. Ceux qui contribuent par leurs écrits à animer ce blog ont aussi droit, aussi longtemps qu'ils observent la charte du blog, à un minimum de respect. Si vous, qui représentez ici Jean-Luc Mélenchon, vous permettez de qualifier un participant de "prédateur" ou de trouver des intentions perverses dans ses contributions, le participant en question peut légitimement estimer que sa participation n'est plus souhaitée par notre hôte. C'est tout.

    Vous avez raison lorsque vous dites que vous n'avez pas "interdit" mes commentaires. Vous avez tort lorsque vous prétendez que vous vous êtes contenté de "me prier de ne pas en abuser". Votre message me faisait clairement comprendre que, de votre point de vue, mes contributions n'étaient plus les bienvenues. Et sachez-le, je ne m'invite jamais chez quelqu'un qui ne souhaite pas ma présence.

  45. Mario Morisi dit :

    au sujet de p 103

    Allez, avoue, René, côté justification et casuistique, tu es dans la même loge que Domenech, c'est ça ?

  46. Michel D. (PG11) dit :

    Bsr,
    Encore deux collègues qui se disent très intéressés par ce que vous avez à dire, Jean-Luc, et qui sont prêts à voter pour vous, mais surtout pas/plus pour le PS !
    La route est longue et semée d'embûches, mais on y arrivera !
    Amicalement à tous.

  47. Inquiet dit :

    @ jennifer : je suis déçu que tu sois passée sans répondre à mes petites questions de 22h00. Cela nous aurait permis de débattre des vertus sportives inhérentes à la "diversité" dans une équipe (tel que le billet de Jean-Luc Mélenchon le laisse entendre (?)) et de la différence de perception de la composition d'une équipe (en minorités-majorités visibles-invisibles) selon le pays qu'elle représente. Et peut-être de découvrir quelques préjugés ou différences de traitement bien ancrés chez les uns et les autres. Je garde espoir d'obtenir une réponse.

  48. sylvie dit :

    L'équipe de foot... Quelle désolation... De quoi parle t-on à l'heure où pour beaucoup d'entre nous, tout n'est que difficulté...
    Comment ne pourrait-on pas ressentir du mépris pour ces individus sans cerveau qui émargent tous les mois, à ce que nous ne gagnerons jamais pour beaucoup d'entre nous, en une longue et épuisante carrière... De plus, à l'heure ou l'on nous parle entre autre, de gel des salaires, par exemple pour nous fonctionnaires (je précise 1 500 € p/mois, après 25 ans de Fonction Publique Ter.), de départ à la retraite à "pas d'âge", où tous les jours augmentations, taxes, non remboursements de frais médicaux, etc nous tombent dessus comme des coup de massue.
    Alors, vous comprendrez que le sort de ces pauvres garçons qui refusent d'effectuer leur job, avec le salaire qu'ils touchent et les conditions de vie qui gravitent autour de leur personne, ne peuvent que nous donner envie de vomir!
    Cependant, demain, nous devrons être par millier dans la rue, pour sauver notre peau, pour sauver ce qui nous reste encore un peu d'humain, de digne dans ce monde du travail et du profit!

  49. jennifer dit :

    Inquiet

    Dis-moi plutôt ton point de vue. Merci

  50. jennifer dit :

    Pour revenir sur le blocus de Gaza, ils ont libéré un certain nombre de produits mais pas les matériaux de construction, le passage des matières premières, la liberté de mouvement des personnes. Quand on sait que la majorité des entreprises ont été détruites dans l'opération "plomb durci" et que celles qui restent fonctionnent à 10% de leurs capacités, que des tas de gens vivent dans des tentes car leurs maisons ont été détruites, que la situation sanitaire laisse à désirer, il faut redonner à la bande de Gaza sa dignité, le droit d'importer et exporter, d'avoir une économie.

    Alors d'autres bateaux se préparent dont un bateau de femmes partant du Liban.

    Mais s'ils ont été obligés de diminuer le blocus c'est quand même une très grande avancée. Il faut voir l'application réelle par contre car les paroles verbales on a l'habitude!


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive