08fév 10

Dimanche 7 février Jean-Luc Mélenchon était l'invité du Grand Jury RTL LCI Le Figaro, où il a été interrogé par Jean-Michel Aphatie de RTL, Etienne Mougeotte du Figaro et Eric Revel de LCI.

Première partie de l'émission :

Cette vidéo a été consultée 7 771 fois

Deuxième partie de l'émission :

Cette vidéo a été consultée 5 851 fois


5 commentaires à “Au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro”

  1. 1
    Verneuil N dit:

    Félicitations camarade Mélenchon!
    L'humanité et la générosité que dégage votre personne mérite le soutien que je vous donne de tout coeur.
    Je pense comme vous qu'une autre politique existe, qu'une autre société peut naitre en France, celle du partage et de la réelle égalité, de la fraternité..............Bref, je suis une citoyenne républicaine laique convaincue et je tiens à ce que mes libertés soient respectées.
    Alors, cessons d'etre naifs et agissons ensemble,unis pour combattre la politique actuelle menée en France.

  2. 2
    jorie dit:

    Bravo Mélenchon! vous n'avez pas lâché le morceau, sans vous emporter mais vous ne vous êtes pas laissé perturber par la superficialité de M.Aphatie qui m'a d'ailleurs déçue dans son argumentation, il était même très fâché comme un grand duc de ne pas vous avoir coincé, comme si c'était un enjeu plus essentiel que la quête de vérité, c'est ça que je ne pige pas, par contre, Enfin, je suis rassurée sur votre position sur le nucléaire, sur votre attachement et votre respect des gens qui bossent dans ce secteur, tout en encourageant une mutation. Enfin quelqu'un qui croit en la France qui travaille, celle qui se bat tous les jours. Clin d'oeil également envers le PC très mitigé sur le sujet, il y aurait donc possibilité de convertir ces métiers du nucléaire vers autre chose.....?
    Par contre, vous auriez dû mieux répondre sur la bagnole faite en france quitte à souligner que c'était tout à fait accessoire par rapport aux délocalisations réelles et à la ruine des sous-traitants, je n'ai pas compris votre attitude, c'était justement l'occasion d'approuver....et d'infirmer en disant ce que vous avez écrit vous même dans vos commentaires. J'espère qu'on vous entendra davantage sur les médias télévisuels en prime time, notamment sur la politique industrielle. Bref, je vous soutiens et j'espère que nous sommes nombreux, je ne rate jamais une occase de reprendre vos arguments, de les faire connaître sur d'autres sites, en plus, j'apprends beaucoup avec vous, ces argumentations raisonnées, fouillées sont très rares dans l'information. Ne perdez pas courage, vous m'avez donné l'envie de voter pour un parti. J'ai toujours été à gauche mais ça fait un bail que j'étais déçue par l'orientation libérale du ps, par leur tiédeur républicaine, comme si la tiédeur était possible en république ! j'ai arrêté de voter dans les années 80 et quand j'ai vu la montée du Fn, je me suis remise à voter pour eux,par défaut. Maintenant, je vote par conviction. Merci à vous.

  3. 3
    patrick18 dit:

    merci jean luc j aime te voir comme ca, tu ne perd pas le fils de la convercation et tu ne les loupes pas aussi , trs bon arguments, logique et sincerent chapeaux et continu je crois en toi patrick de bourges

  4. 4
    Vincent Bottreau dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Bravo, un responsable politique qui parle de liquidité des marchés financiers et de LBO dans un média à grande écoute, chapeau, c'est "courageux" car bien sûr c'est beaucoup trop complexe pour que les français s'y intéressent, n'est-ce pas ?

    Pour celles et ceux qui pensent que non justement il faut s'y intéresser, car au fond ce n'est pas si compliqué que cela, du moins les logiques sous-jacentes, je conseille notamment différents textes de Frédéric Lordon, professeur d'économie, directeur de recherche au CNRS :

    - Instabilité boursière : le fléau de la cotation en continu - le blog du Diplo, 20 janvier 2010
    - Au delà de la Grèce : déficits, dettes et monnaie - le blog du Diplo, 17 février 2010
    - Et si on fermait la Bourse ? - Le Monde diplomatique, février 2010
    - La crise de trop - éditions Fayard, mai 2009

    Pour finir, j'aimerais avoir votre sentiment, car durant cette période vous avez été notamment dirigeant du Parti Socialiste, sur le fait que ce sont bien les socialistes qui en France et en Europe ont structuré le capitalisme financiarisé (source: La crise de trop) :

    - Loi de déréglementation des marchés financiers (Bérégovoy, 1986);
    - Directive Delors-Lamy prise en 1988 se donnant l'horizon de l'été 1990 pour la réalisation de la pleine mobilité des capitaux, non seulement intraeuropéenne mais également entre les Etats membres et les Etats extérieurs à l'Union (actuel article 63 du traité de Lisbonne);
    - Effondrement de la fiscalité sur les revenus du capital (Bérégovoy, 1990);
    - Régime fiscal douillet pour stock-options (Strauss-Kahn, 1998);
    - Création du Fonds de réserve pour les retraites (FRR de Lionel Jospin, 1999);
    - Promotion de l'épargne salariale avec de lourdes intentions d'en faire le tremplin vers les fonds de pension (PPESV de Laurent Fabius, 2001);
    - Projet de directive Bolkenstei abolissant toute défense possible contre les OPA (défendu par les socialistes européens emmenés par Pervenche Bérès, 2001).

    Les "ingénieurs socialistes" l'ont fait en bons petits soldats, tous seuls comme des grands, sans l'aide de la droite. Ce sont bien les règles et les structures mises en place par ces politiques qui permettent les dérives actuelles du capitalisme financiarisé et rendent toute tentative de "moralisation" complètement stérile et vaine.

    Ne perdons pas de vue que le marché n'est pas une création ex nihilo, que c'est le résultat d'un rapport de forces (je n'oserais pas parler de lutte des classes, gros mot), de choix politiques !

    PS : à voir : le "C dans l'air" diffusé vendredi 19 février 2010 sur France 5 - Le monde immoral de la finance et l'émission @rrêt sur images (seulement pour les abonnés, désolé) "Les marchés sont foncièrement vains"

  5. 5
    Vincent Bottreau dit:

    A propos de "moraliser le capitalisme", Olivier Bonnet, publie sur son blog Plumme de presse jeudi 18 février 2010 reprend un implacable communiqué de presse de la section CGT du laboratoire Sanofi-Aventis : Total, Sanofi-Aventis : alors, vas-y petit, moralise le capitalisme !


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive