01fév 10

Elections régionales en Languedoc Rousillon

La drôle d’affaire Frèche

J’ étais au meeting de Montpellier organisé par notre liste d’union de l’autre gauche! Grosse affaire ! La presse annonce 3000 participants, les organisateurs 3500. De toute façon c’est le plus grand meeting jamais réalisé pour une élection régionale dans ce quartier de France. 290120102689La veille et le jour même nous étions saturés d’informations à propos de la grande manœuvre de la rue de Solferino contre Frèche.  Il aura fallu passer la journée à répondre à une apparence de situation, « le PS sauve son âme plutôt qu’une région », alors même que nous en connaissions tous le dessous des cartes, lequel n’a rien à voir avec les versions officielles rabâchées jusqu'à la nausée comme d’habitude. Qu’il s’agisse des apparences, ou des coups tordus de cette partie, tout est absurde! Et cela suffit à signaler un grand non dit. Je vais donner mon avis. Pour le reste, ne   boudons pas notre satisfaction cependant. Cette histoire avec Frèche est pain béni (ça c’est catholique), pour notre liste d’union de toute l’autre gauche «à gauche maintenant», en Languedoc Roussillon et notre premier de cordée sur place René Revol. Car Il faut bien voir le tableau tel qu’il se présente, vu de notre balcon qui n’est pas celui de l’agitation autour du sempiternel thème des abus de langage du Néron de Septimanie. Pour nous cette région est l’épicentre de la recomposition de la gauche, notre laboratoire, notre matière première à penser.

 LE LABORATOIRE

Nous y travaillons, sur cette carte du Languedoc Roussillon, depuis des semaines, des mois, et de bien des façons depuis des années. Jusque là nous avions bien avancé et réuni deux conditions essentielles au succès de notre stratégie. Voyez plutôt ! Union de toute l’autre gauche, accord préalable avec les Verts pour le deuxième tour. La scission du parti socialiste autour d’Hélène Mandroux ajoute un ingrédient décisif qui fait du secteur un cas d’école quasi chimiquement pur. En Languedoc-Roussillon la lutte pour arracher l’hégémonie à gauche à l’organisation traditionnelle de la social démocratie décomposée est bien avancée ! En vain m’objecte-t-on que le cas serait spécial du fait des frasques de Georges Frèche ! Erreur. D’abord parce que Frèche est bien moins atypique qu’il y parait dans le petit monde des potentats socialistes. Ce qui lui est reproché est de la petite bière par rapport aux flots des horreurs qu’il dit à haute voix et que les autres pensent tout bas.  Mais ensuite il faut savoir utiliser un cas particulier au nom de principes généraux ! Pour moi, une action politique qui se propose de faire bouger les lignes se nourrit exclusivement de cas spéciaux. Nulle part et jamais, les évènements novateurs n’avancent en ligne droite et sur mer calme. La nouveauté se nourrit des incidents et failles qui lui permettent de se propager dans le champ politique. Pour ce que j’ai à faire avec mes amis, c’est l’occasion qui fait le larron, vingt quatre heures sur vingt quatre, sept jours sur sept. Le tableau du Languedoc Roussillon, à gauche,  cristallise tout ce dont nous avons besoin pour atteindre notre but. Je le sais depuis le début. A la direction du Parti de gauche nous savons qu’il y a deux failles visibles dans le tableau politique que domine le Parti Socialiste : le Languedoc Roussillon et l’Auvergne. Sous ces deux failles un abondant gisement d’énergie bouillonne. Des éruptions ont commencé aux deux endroits. En Languedoc, le forage est bien avancé. Les outils sont en place.

L’EPICENTRE DE LA RECOMPOSITION DE LA GAUCHE

Quels outils ? D’une part l’union de toute l’autre gauche qui permet de proposer un projet qui ne soit pas immédiatement discréditée par l’éparpillement des forces qui le portent.. Deuxièmement nous avons un accord «préalable» avec les Verts pour le deuxième tour. Quoiqu’il arrive nous fusionnerons nos listes. Celui des deux qui sera arrivé en tête du premier tour mènera la liste alors fusionnée. Dès lors, le tandem que nous formerons peut dominer le second tour de l’élection. Revol ou Roumégas, unis peuvent battre Frèche puisque les deux blocs sont a quasi égalité dans les sondages. La compétition pour le nouveau leadership face au PS est donc en place. La dessus arrive l’affaire Frèche –Mandroux. En Languedoc, la scission du PS est certes un fait local. Mais les condiments qui l’ont provoqué ne le sont pas et la dynamique interne de cette scission lui donne une pente sur la gauche qui est exactement celle que nos cherchons à obtenir pour disloquer la domination social libérale dans le PS. Au cas particulier, c’est la cerise sur le gâteau dans notre dispositif local. La sortie de Mandroux et de ceux qui la suivront va affaiblir le camp Frèche au point de le faire passer derrière le total du bloc Revol-Roumegas. Si elle présente une liste socialiste, au deuxième tour elle s’intégrera dans notre dispositif. Sa liste fusionnera avec les nôtres. Cela augmentera nos chances de battre à la fois Frèche et la droite. Et si tout cela se fait la contagion est garantie en vue des prochaines élections locales. Cela fait sans doute beaucoup de «si». C’est vrai. Mais un chemin existe. Un chemin de crête certes. Mais il est là. Il est possible de faire jouer l’autre gauche dans la cour des grands qui peut participer a la formation d’une nouvelle majorité électorale de gauche ! C’est pourquoi j’ai dit que cette région est dorénavant l’épicentre de la recomposition de la gauche.

 UN ATOUT ESSENTIEL

J’entre dans le détail. D’abord l’union de toute l’autre gauche. L’épisode de l’absence personnelle d’Olivier Besancenot au meeting de Montpellier n’a rien changé à cette donne. Sur place la jonction est faite et rien ne l’ébranle désormais car elle a été préparée avec soin et formée sur des bases claires. L’oratrice qui a tenu le rôle d’Olivier Besancenot, Myriam Martin est une dirigeante du NPA qui n’a pas la réputation d’être une tendre à l’égard de l’union avec le Front de Gauche. Mais son discours fut parfaitement solidaire et de surcroit très efficace en argumentation sur le fond des programmes. Cette union de toute l’autre gauche c’était l’objectif général. Certes nous n’y sommes pas parvenus nationalement. Mais dans le Languedoc-Roussillon c’est dorénavant la réalité. Sa force propulsive lui vient également de la longue histoire qui, depuis le référendum de 2005, va de réunions monstres en meetings de masse ! Celui de Montpellier, ce 29 janvier n’a pas démenti la tradition. 3500 personnes ! C’est le plus important meeting jamais réuni pour une élection régionale ! Cette alliance est ancrée dans le paysage mieux que bien des coalitions électorales ordinaires dans la mesure où s’y impliquent des centaines de syndicalistes et associatifs de toutes sortes, en plus d’un grand nombre d’élus locaux.  Je le mentionne pour faire comprendre ce qu’est une force électorale de ce style qui va sa vie avec une légitimité qui est un trait mal connu des zones où nous sommes peu nombreux. Cette méconnaissance je la vois aussi là où « la société civile », comme en région parisienne, est extrêmement diluée et où l’action politique est assez largement déconnectée de ses assises sociales du fait de l’organisation du territoire, de l’éclatement des lieux de vie et de travail.

L’accord préalable avec les Verts

Comme on s’est gaussé de moi! Vous vous souvenez? Quand je me suis adressé aux Verts dans le débat avec Cohn Bendit, en parlant  sur ce thème à France Inter? Ma thèse de « l’accord préalable avec les Verts" avant le deuxième tour aurait même brouillé l’image du PG selon un gros titre psalmodiant  de l’«Huma dimanche » qui illustrait cette fine appréciation d’une photo de votre serviteur avec l’air piteux du gosse pris en faute ! Quelle intelligence des situations ! Je n’y reviens pas. Ce qui se passe en Languedoc est la démonstration concrète de ce que je veux dire et faire. Des intégristes, pourtant souvent fins observateurs, m’ont fait le reproche de préparer de cette façon une nouvelle centralité politique, celle des Verts, remplaçant celle du PS. La centralité des écologistes ? Nous en serions l’appoint ? Et de souligner que les Verts sont dans Europe Ecologie, Europe Ecologie est lié au centre et donc…. suivez mon regard ! Ha ! Ha ! Jamais un socialiste ne peut être guéri de sa pente vers la trahison ! Cette façon de voir méconnait absolument l’effet du mouvement dans la sphère politique. Supposons que cela se fasse comme on le raconte à cet instant. Qui ne voit pas ce que signifierait la fin du «vote utile», qui est aujourd’hui garanti au PS par le fait que tout le monde se dit qu’il est le parti qui sera présent au deuxième tour ? Ce serait un tremblement de terre à gauche. Le parti socialiste serait obligé de revoir de fond en comble son dispositif et surtout sa doctrine et son programme pour reconquérir sa place ! Je doute que cette révision le mène vers le centre et la droite ! Ce sera plutôt tout le contraire ! Premier avantage ! Deuxième avantage : il n’est pas vrai que l’arrivée des Verts en première ligne doit être marquée d’un signe égal avec celle du PS. Sur le plan des thèmes à l’ordre du jour et de la prise en compte de la crise écologique ce n’est pas vrai du tout ! On peut au contraire parler d’une bifurcation de l’espace idéologique de la gauche.  Nous l’avons engagé pour notre part. Non par calcul électoral mais parce qu’il est évident que le socialisme du nouveau siècle doit s’ancrer dans l’intérêt général humain tel que l’écologie politique le montre. Pour ma part j’estime que la bonne synthèse idéologique entre les traditions et les approches qui composent l’idéal de gauche  est celle que veut porter le Parti de Gauche avec son tryptique « Ecologie, Socialisme, République ». Je crois que nous serions mieux placés avec le Font de gauche pour porter la réorientation de la gauche. Et d’ailleurs nous y travaillons. Notre candidature à ce rôle est active. Pour autant nous ne sommes pas une secte avant gardiste. Nous nous appuyons sur toutes les situations et toutes les forces qui font avancer les idées et le mouvement du côté du but. Nous ne tirerons donc pas dans le dos des Verts parce que nous ne sommes pas d’accord sur un certains nombre affligeants de leurs choix. Au contraire en se montrant partenaires loyaux quoique intransigeant sur le fond des programmes nous gagnerons ces galons d’estime et de respect qui nous permettront de passer en tête des l’attelage dans l’esprit des électeurs de gauche.

Solferino se réveille

L’indignation de Solferino sent le prétexte. La phrase de Frèche date de décembre. Elle a été publiée à l’époque dans le « Midi Libre ». Pas de réaction du PS ni local ni national. Notre tête de liste René Revol a protesté à l’époque contre la phrase sur les ondes de « Radio France bleue». Pas de réaction du PS local ou national. Et le 23 janvier, à la suite d’un article dans «l’Express» : branle bas de combat des indignés de commande. Et toute la meute emboite le pas, sans réfléchir. Tant mieux pour nous ! Mais avant de donner le décryptage de cette magnifique indignation spontanée, commençons par dire tout ce qui devrait mettre la puce à l’oreille des observateurs un tant soit peu sérieux ! Quoi ! Quand ce sont les noirs de l’équipe de France, les arabes harkis, la dignité des élus insultés, un pasteur protestant comparé à un nazi que fait le PS ? Contraint et forcé il finit au bout de mois de parlotes par exclure le grand délirant.  Au bout de mois et de mois de lutte interne, sous forme de pétitions et motions proposée par mes amis de l’époque, car c’étaient les miens et aucuns autres des grands indignés du jour, Frèche est exclut. Le président de la commission des conflits qui l’annonce au premier secrétaire fédéral est aussi un de mes très proches amis, mon ancien conseiller spécial de la période où j’étais ministre, Bernard Pignerol. Il s’entend répliquer par le petit parrain local, le sieur Robert Navarro sénateur du département, « si tu remets les pieds chez nous on te casse les deux rotules ! » Que dit-on à ce ramassis de maffieux répugnant? Que leur dit-on, quand après avoir une fois de plus bourré les urnes ils mettent Georges Frèche à la tête de leur liste régionale ? Solferino « prend acte » ! Après que Frèche ai trouvé a son gout la réforme territoriale de Sarkozy ? Après qu’il ai approuvé la retraite à soixante deux ans ? Après qu’il ai dit qu’il y avait mille employés communaux de trop à la ville de Montpellier ? La Convention Nationale toute entière prend acte ! Mais quand il s’agit d’une attaque contre un dirigeant du PS, tout change ! C’est intolérable ! L’argument de l’antisémitisme, tirés par les cheveux dans ce cas précis, est censé faire taire tout le monde ! Ce qui a coincé la belle mécanique du renoncement c’est Hélène Mandroux. Rien d’autre.

 Un SURSAUT DE DIGNITE

Sur place, Frèche l’a condamnée à la mort politique elle et tous ceux qui l’approche. Elle est si grossièrement et si violemment mise en cause à toute occasion qu’elle n’accepte plus ! Elle est décidée à soutenir une ou plusieurs autres listes que celle dont la direction nationale « a pris acte ». C’est elle qui déclenche le tsunami par sa réaction de dignité personnelle, paramètre que personne ne croyait possible dans cette zone ! Pensez, même la presse locale, selon l’enquête de « l’express », est achetée ! Alors cette femme toute seule ! Elle se décide à franchir le pas et préviens Solferino. Là se trouve le grand organisateur des épisodes gouteux, Claude Bartelone. Depuis novembre, par un biez ou un autre, tout le monde a été approché pour savoir qui serait prêt à partir derrière un « socialiste normal » en Languedoc Roussillon. Sur le plan local il en va de même.  Ce n’est pas toujours très délicat. Ainsi les grands malins de Solférino, quand ils apprennent que la liste d’union de l’autre gauche sera conduite par un membre du PG se précipitent sur les communistes en espérant les voir prêts à craquer et à entrer dans leur jeu ! Peine perdue. Toutes  leurs offres buttent sur l’exaspération de tous devant ces manœuvres à dix bandes. Tout ceci s’est déroulé en décembre et début janvier alors même que la convention  des socialistes avait déjà avalisé la liste Frèche ! Comment pouvoir avoir confiance dans des interlocuteurs qui d’une main votent Frèche et de l’autre téléphonent pour fabriquer une coalition contre lui ? En fait, la publication dans « l’express » tombe au moment ou Mandroux est décidée à agir, sans s’occuper de l’avis de personne. Bartolone et les autres sautent sur l’occasion que donne le papier de « l’Express ». Ils vont essayer de se donner la main et de la garder pour éviter la débandade sur place. C’est de cette façon que Mandroux se trouve investie d’une mission de « rassemblement de la gauche » à laquelle personne n’avait songé jusque là, pas même elle. Le plan média est bien monté. Au passage Fabius est repeint en juif. Cela ne trouble personne alors même qu’il ne l’est pas. Ses parents l’étaient. Pas lui. Alors que signifie ce fait de lui attribuer la religion de ses parents ? Les accusateurs de Frèche me semblent aussi ethnicistes que lui dans cette circonstance ! En tous cas Frèche peut s’offrir une deuxième occasion de se moquer de tout ce petit monde en écrivant une lettre à Fabius ou il affirme que sa phrase n’a pas de signification religieuse alors même qu’en toute hypothèse Laurent Fabius, dirigeant socialiste athée n’est concerné par aucune religion dans cette histoire ! Frèche continue les provocations dans le « midi libre » quand il explique qu’il n’est pas antisémite parce que lui est le meilleur ami d’Israël au PS. Ainsi donc le refus de l’antisémitisme se prouve par l’amitié pour Israël ! Voila une définition qui serait catastrophique si elle était confirmée ! Et son renversement logique est tout aussi désastreux et inacceptable ! Le dégât ne s’arrête pas là

GROS MUSCLES ?

La décision de Solferino est une pure galéjade. Tout simplement parce qu’elle est inapplicable ! Si Hélène Mandroux est à la tête d’une liste elle ne peut l’être que par un organe compétent du PS. Le prochain bureau national du PS a-t-il mandat de la Convention pour le faire ? Comptez sur les membres du bureau national issu du Languedoc pour le rappeler ! S’il le fait, s’il investit Hélène Mandroux,  appliquera –t-il le reste du règlement en la matière ? Tout socialiste qui soutient une autre liste que celle autorisée par le Parti est exclu. Je ne le sais que trop ! Le PS va-t-il exclure les cinq fédérations et tous les élus qui soutiennent la liste de Frèche ? Non bien sur. Alors qu’est-ce que cette liste de « rassemblement de la gauche » que veut faire Martine Aubry sous la direction que n’a jamais demandé jusque là Hélène Mandroux ? Celle-ci avait prévu de donner son soutien à toutes les listes de gauche indépendante. Elle s’était exprimée à ce sujet dans la presse locale.  Elle aurait changé d’avis ? Pourquoi ? Nous avons réservé six places sur nos listes dans cette hypothèse. Pourquoi n’en est-il plus question nulle part ? Les écolos en ont fait autant en proposant deux places éligibles. Tout cela est bien connu des coulisses depuis des semaines. Le coup d’opportunité médiatique a paru balayer tout cela. Mais sur place personne n’a bronché. On a attendu que la vague passe. Mais il faudra bien revenir au sérieux. En Languedoc Roussillon les citoyens ont droit à une élection sérieuse, débarrassée des coups fumants et des coups tordus. Une élection où l’on puisse au moins de temps en temps confronter des programmes et des idées. Aussi longtemps que d’une façon ou d’une autre Frèche est personnellement visé ou mis en centralité, c’est sa victoire idéologique qui est consommée. Car ce n’est plus une élection mais un plébiscite.


159 commentaires à “La drôle d’affaire Frèche”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    Mathieu, 64 dit:

    Faut-il en arriver à souhaiter des clones de Frèche dans toutes les régions pour que l'unité puisse se faire? Combien de crises, quelle quantité de souffrance, de misère, de mépris, de désaffection de la chose politique, faudra-t-il pour que les appareils regardent enfin par le bon bout de la lorgnette? L'unité est la seule issue.

  2. 2
    lemexicain dit:

    Merci pour cette mise au point ! Je me disais aussi que ça ne servait à rien de se focaliser sur l'absence de Besancenot, dont les médias se sont tant régalés avant le meeting : ça n'a pas empêché les gens de venir soutenir en masse la liste unitaire, et il semblerait que l'ampleur de ce succès ait fait oublier aux gratte-papiers l'info people qui avait retenu leur attention jusque là. Le plus "drôle", à supposer qu'il soit possible d'en rire, c'est cette mise en scène concernant la seconde info people du moment, celle qui fait les gros titres de la presse à scandale. Je ne sais pas si Fabius est vraiment athée (d'après sa bio sur Wikipedia il serait ou aurait été catholique) mais une chose est sûre, c'est que les journalistes et les vautours à leur suite se sont précipité sur le buzz sans la moindre précaution. Je crois avoir compris que Frêche ne mettait pas seulement en avant son amitié pour Israël, mais aussi plus largement son amitié pour la communauté juive (voir par exemple cette vidéo). Pour ma part je n'ai aucune sympathie pour le personnage, mais je pense sincèrement qu'on lui fait un mauvais procès sur cette affaire (voir par exemple cet article). En tout cas, ça confirme ce que je pensais : cette affaire témoigne d'une hypocrisie sans limite de la part du PS.

    Je me permets de renouveler mon appel à la prudence lorsqu'il est question dudit personnage, car je pense que certains points du discours du camarade Mélenchon (rapportés notamment dans cet article du Post) peuvent être mal interprétés, une fois sortis de leur contexte. Visiblement, des gens non avertis prennent cela comme une attaque bête et méchante à propos du physique du personnage...

  3. 3
    bastille dit:

    Tant pis mon commentaire concerne l’écrit précédent.

    Pulcherie 895 : sage principe que d’écarter verts et affairisme de la gestion du nucléaire. Oui à l’Etat mais démocratique.

    Annie 909 : tu as raison de rire de « l’insulte faite à l’Église catholique ukrainienne démontre que les propos de Madame Lacroix Riz sont empreints d’une hostilité contre une ethnie. » mais n’est-ce pas cet amalgame que pratiquent certains intervenants lorsqu’on ose critiquer certaines manifestations de soumission religieuse/idéologique ?

    Darthé-Payan : la sortie de l’UE m’apparaît de façon très naturelle : si, suivant la volonté majoritaire du peuple, on procède à la nationalisation du système bancaire et de crédit, au retour dans le giron de tout ce qui a vocation d’entrer dans les services publics : eau, énergie, transports, communications…avec tout ce qui est interdit par l’UE : subventionnement, péréquation tarifaire, monopole public, on aura franchit le rubicon et je suis prêt à parier qu’il y aura pour le moins menaces de la commission « européenne ».
    A ceux qui s’imaginent transformer le plomb et or, je les invite à lire le traité fondateur de Rome 1957 où, déjà, les fondations du grand marché à concurrence libre et non faussée étaient posées.
    Si acceptes la (modeste) contribution d’un citoyen, j’ajouterai que le nouvel Etat doit proclamer au monde sa volonté de paix et de coopération universelle et appuyer sa déclaration par le repli de toutes ses forces armées sur le sol national (pas de participation aux guerres (Afghanistan ou autre), ni d’opérations de « maintien de l’ordre » (Afrique mais aussi Kosovo ou Liban où nous n’avons pas à cautionner les partitions de pays pérennisées par « l’ordre international »).

  4. 4
    Hold-up dit:

    biez : canal reliant un cours d'eau à une machine hydraulique.

  5. 5
    Annie dit:

    @bastille post 2 : j'avais juste tiqué sur la phrase débile en question (c'est quoi "l'ethnie" en question ? la slave ?) dans la lettre de l'honorable Askold S. Lozynskyj http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/01/decontaminons/all-comments/#comment-55810, mais en la relisant, il est évident que ce qui motive ce représentant de la communauté ukrainienne, c'est la défense de la vertu et de la réputation de l'Eglise catholique en Ukraine dans les années 1930 (ce qui me laisse à penser que Lacroix-Riz a fait mouche). Son ton exagérément outré et offensé est typique. La affamés de l'époque ne sont qu'un prétexte. Il demande à ce qu'un chef d'état s'exprime personnellement contre une historienne, dont la rigueur sur les archives est reconnue de tous, pour qu'elle soit disqualifiée parmi les historiens.
    Bien sûr il enrobe ça d'un ton douçoureux "Mais mouah je suis pour la liberté d'expression ; mais mouah je ne demande pas qu'elle soit virée, etc", mais sa demande personnelle adressée à un président est très claire.

    La véritable contre-argumentation serait qu'il batte Lacroix-Riz sur son propre terrain : qu'il amène les archives démontrant que Staline avait consciencieusement et méthodiquement organisé cette famine, et non un vague "Comme l’a reconnu le monde entier" (c'est qui le "Monde" en question ? Le journal français ? L'église catho ukrainienne et son association à lui ?) qui ne prouve rien du tout, et n'est pas sérieux quand on parle d'histoire. Dans sa lettre, il s'insurge contre l'insulte faite à son église et l'accuse d'être raciste. Un procès sur de telles prémices, c'est gagné les doigts dans le nez par l'accusée en question.

    Sinon, pour ce que tu dis du Traité de Rome, rappelons qu'en certain Pierre Mendes France avait vu le coup dès le début, et je ne résiste pas à la tentation de poster le lien vers son discours http://www.ena.lu/discours_pierre_mendes_france_risques_marche_commun_paris_18_janvier_1957-010007625.html. L'homme avait 60 ans d'avance sur toute la gauche française...

    @Hold-up post 934 du précédent billet : bien vu ta synthèse sur le sieur Frêche.

  6. 6
    Romain Jammes dit:

    Merci pour ce billet !

    Tellement de choses se jouent ici... Tout ce en quoi nous croyons et l'aventure dans laquelle nous nous sommes lancé il y a 1 an. Bon courage !

    Romain

  7. 7
    lemexicain dit:

    Effectivement, Hold-up a raison sur le billet précédent. Ces propos ne relèvent pas de la simple bourde, c'est la même analyse que Jean-Luc Mélenchon dans le chat du Monde : avec Frêche tout semble calculé. En effet, si on écoute l'enregistrement de cette phrase dans son contexte, on voit qu'il a signalé aux journalistes présents, juste après l'avoir prononcée, qu'elle était parfaite pour leur rubrique spéciale citations vénéneuses. Comme quoi il en était vraiment fier...

    Je n'ai rien dit concernant Fabius : d'après plusieurs articles il se dit lui-même athée.

  8. 8
    dorant dit:

    Ukraine - suite et fin ?
    Si A. Lacroix-Riz possède une indiscutable compétence sur les questions liées à l'Occupation en France - bien que souvent jugée véhémente et parfois sans nuances sur le rôle de l'Eglise- elle n'a pas de qualification reconnue scientifiquement pour traiter de l'histoire soviétique. Et que sur ce point, son attachement à une certaine forme de communisme (pas celui du PCF) fausse les perspectives.
    Il ne faudrait pas, du fait de son expertise sur la France, aboutir à blanchir les crimes staliniens.
    Or, la famine en Ukraine en fait bien partie. Bien sûr, le Congrès Ukrainien en question est une officine de droite, indiscutablement. Néanmoins si la famine en Ukraine est déclenchée au départ par des accidents climatiques, la plupart des historiens reconnus (comme Nicolas Werth par exemple) estiment que le pouvoir soviétique n'a pas fait grand'chose pour organiser l'aide et les secours dans cette région, très rétive à la collectivisation forcée entreprise par les staliniens. En fait, n'a rien fait du tout...
    Tout cela pour dire qu'Annie Lacroix-Riz n'est pas Descartes (celui d'ici) et qu'il arrive (souvent) que les positions politiques influent sur la vie scientifique et qu'en ce domaine, A. Lacroix n'est pas à l'abri de critiques de ce fait.
    C'est tout ce que je voulais écrire. Passons donc, si tu veux bien, à autre chose.

  9. 9
    BA dit:

    Samedi 30 janvier 2010 :

    Grèce : une aide n'est "pas exclue", selon une source gouvernementale européenne.

    Des mesures en faveur de la Grèce, qui lutte pour rétablir ses finances publiques, ne sont "pas exclues", mais proviendraient d'institutions financières publiques et non des Etats membres, a indiqué samedi à Davos une source gouvernementale européenne.

    Excluant un sauvetage de grande envergure de la Grèce, dont le déficit public a explosé, cette source gouvernementale a précisé à l'AFP que des institutions comme le Fonds monétaire international (FMI) ou la Banque européenne d'investissement pourraient fournir cette aide.

    http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jzERUI-gpavfJRhdgz2mGcCHPMwg

    Les 26 autres Etats de l’Union Européenne sont eux-aussi très endettés : ils ne peuvent pas aider la Grèce. Donc, le FMI et la Banque Européenne d’investissement vont aider la Grèce à leur place.

    Et ça, ça fait bizarre !

    Le FMI qui vient sauver la Grèce !

  10. 10
    sylvie boussand - PG 03 dit:

    L'affaire "Frèche" est symptomatique de certains comportements électoralistes, que je résumerais ainsi :
    tout ce qui rentre fait ventre. Osera-t-on dire tout haut qu'à gauche aussi, un racisme rampant existe ?

    Et bien non, car si la pratique a pu confirmer que le renoncement à des pratiques "honnêtes" peut conforter des potentats locaux ou conserver quelques sièges stratégiques, voir une majorité, elle conforte aussi les votes extrêmes de protestation (remenber 2002 !).

    Pire, elle détourne des urnes des électeurs qui basculent dans l'abstention, dernière extrémité d'un dégoût profond pour la chose publique et de ceux qui incarnent ce dégoût en reniant et foulant aux pieds jour après jour l'intérêt général.

  11. 11
    Demetrio dit:

    @ FABIEN DARTHE PAYAN

    pour tes interventions du dimanche sur l'autre rubrique

    salut et fraternité

    J'ai lu tes interventions comme toujours percutants.
    Si je reviens c'est pour te dire combien j'ai apprécié
    tes références : " je suis plus proche de Luc Ferry que deJack Lang,
    plus proche de Nicola Dupont Aignan que de DKS " etc.
    Je suis 100% d'accord avec toi.
    Concernant le camarade TREPER, mon comité l'avait invité l'année dernière
    pour faire une conférence sur la Securité Sociale. Son analyse assez pointue et juste
    a montré que des hommes de sa trempe ont une place au PG; et qu'en termes d'éducation
    populaire ils pourraient nous apporter beaucoup. Qu'en penses tu?
    Mais je souhaite revenir sur ta déclaration : " je me sens plus proche du
    POI que du PS"
    J'ai l'occasion de fréquenter les militants du POI dans mon département.
    En effet depuis mai dernier je me suis engagé, contre la volonté ou
    l'indifférence du PG,dans le COMITE pour l'Interdiction de Licenciements.
    Pour être bref j'en tire la conclusion que nous avons beaucoup de points en commun.
    Parmi ces militants on y trouve beaucoup de libres penseurs et par conséquent des
    laïcs à toute épreuve, des jacobins et républicains convaincu. Pour entrer au Front de Gauche ils
    posaient comme préalable la sortie de l'Europe.
    Dans le POI il y a 4 courants : les anarcho-syndicaliste, les communiste, les socialistes,
    et enfin ceux de la IV internationale.
    La bataille que j'ai mené et que je mène avec ces camarades m'a conduit à penser
    que le camarade Mélenchon aurait du proposer au POI une alliance dans le Front de Gauche
    en lieu et place du PCF finissant et du NPA bourré de communautaristes et autres "girondins"
    anti républicains. Ce qui me fait penser qu'on devrait rectifier le tir.
    Volà l'analyse que je te soumets et je souhaite avoir ton avis;

    salutations fraternelles
    demetrio

    @ Claude PG 35 et à tous ceux qui participent
    au débat sur la Coopérative et sur la République

    Je reviens sur l'inutilité de la Région;
    A mon humble avis on a crée là une Assemblée élue qui n'a aucun rôle démocratique
    et encore moins legislatif.
    Un exemple : l'Etat a décrété que la Région allait gérer les Lycées.
    On lui a donc transféré les fonctionnaires gestionnaires qui ont... continué leur gestion.
    Je demande : en quoi la démocratie s'est accrue? Fallait-il élire une assemblée pour cela?

    Mais la Région, vous me direz, a en charge aussi la construction des Lycées, la belle affaire ! Une Région plus riche s'offre des beaux Lycées, une Région plus pauvre en fera moins. Donc on y voit dans cet exemple la destruction de l'égalité entre tous les français, la mise à bas du principe républicain

    demetrio

  12. 12
    Nipontchik dit:

    Revol bientôt Gouverneur du Languedoc? Je croyais que Lafontaine allait être chancelier....
    Bon passons aux choses sérireuses; il est temps de se battre sérieusement contre la stigmatisation des femmes slaves et du mode de vie parisien:

    http://www.lejdd.fr/Medias/Television/Depeches/La-Ferme-De-Fontenay-exige-le-retour-de-Miss-Paris-168954/

  13. 13
    yves le henaff dit:

    Alors, très bien pour le laboratoire
    et bonne chance à Revol,
    aux régionales;

    J'y crois pas; on en reparlera dans quelques semaines

    pour l'instant que la gauche -l'autre gauche - fasse un bon score
    et qu'on batte la droite.

    Yves Le Henaff

  14. 14
    Nipontchik dit:

    @dorant: il ne s'agit pas d'1 famine spécifiquement ukrainienne, elle a touché certaines régions de Russie et du Kazakhstan; d'autre part les responsabilités des dirigeants du PC et de la République d'Ukraine (des ukrainiens pur jus) est au moins autant engagée que celle des dirigeants de Moscou pour les négligences qui ont conduit au résultat de cette famine
    voir le dossier là dessus sur RIA Novosti

  15. 15
    jennifer dit:

    @Hold-up et Le Mexicain

    Bonjour

    Hold-up tu dis que bien sûr que Frêche n'est pas antisémite. Je ne vois pas sur quoi tu peux affirmer cela. A cause de son "amitié" avec Israel? Moi je trouve "la tête pas catho de quelqu'un" a vraiment des relents antisémites. C'est le genre de propos antisémites qu'on entend fréquemment et qui font sourire grassement l'auditoire mais néanmoins ils sont antisémites. De l'antisémitisme en douce comme ça, à défaut de dire des horreurs grossières sur les juifs.
    Jean-Luc Mélenchon le résume bien (et ceci est une réponse au Mexicain qui dit se perdre dans les étiquettes sionistes et antisionistes) :"le refus de l’antisémitisme se prouve par l’amitié pour Israël ! Voila une définition qui serait catastrophique si elle était confirmée ! Et son renversement logique est tout aussi désastreux et inacceptable"
    En gros être antisémite veut dire ne pas être ami avec Israel.

    Hold-up aussi sur les Harkis. Je ne sais pas si ces deux-là étaient de l'UMP mais les Harkis ne sont pas tous de droite, loin s'en faut, vu la façon dont la droite a traités les réfugiés harkis après la guerre d'Algérie.

    Mais sur le reste vous avez raison, comme Jean-Luc Mélenchon, Frêche c'est tout un symbole mais aussi ce n'est pas non plus un cas "particulier". Ce genre de déviations ne peut être nourri que de la dérive du PS vers le social libéralisme qui dans le cas de Frêche prend une forme extrême. Ce n'est pas simplement le libéralisme économique, c'est aussi le clientélisme. En gros pour moi, c'est la mafia puisqu'il semble aussi fonctionner par l'intimidation. Voilà à quoi mène la loi du marché: la maffia.

  16. 16
    des pas perdus dit:

    Le PS local n'est pas mal, mais le national non plus... Je ne savais pas que les déclarations sur Fabius étaient si anciennes.

    Samedi, on a quand même pu voir 3 secondes du meeting au 20 h de France 2 dans un sujet sur Frêche, le PS et tutti quanti de quelques minutes... c'est dire combien les médias dominants informent !

    Oui Sylvie, ça va être difficile de convaincre les abstentionnistes de faire barrage à la sarkozie triomphante en votant pour une gauche qui n'a pas renoncé. Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes.

  17. 17
    en visite dit:

    Pour info

    http://www.ufal.org/index.php?option=com_content&task=view&id=462&Itemid=50

  18. 18
    toto dit:

    Des nouvelles Frêche

    http://1.bp.blogspot.com/_vW8FXbVhlic/SSPlW1_oyRI/AAAAAAAAHVw/HkF6AsBztyI/s400/blog+fun+-freche_gros+con_harkis.bmp

  19. 19
    jennifer dit:

    Paule Lise

    Oui ton image de personne qui se noie est vraiment parlante. Les palestiniens vivent un véritable cauchemar qui va s'amplifiant.

    Voyez cette vidéo de 47 secondes sur les colons armés. Un colon à Jérusalem sort de la maison qu'il a volé aux palestiniens lesquels campent en face et les menace avec un M-16, ou comment l'inacceptable devient banalité... On parle de nettoyage ethnique de la population palestinienne de Jérusalem Est

    http://www.youtube.com/watch?v=_noYAfW7dm4

  20. 20
    4 Août dit:

    @ Jennifer

    "Jean-Luc Mélenchon le résume bien (et ceci est une réponse au Mexicain qui dit se perdre dans les étiquettes sionistes et antisionistes) : »le refus de l’antisémitisme se prouve par l’amitié pour Israël ! Voila une définition qui serait catastrophique si elle était confirmée ! Et son renversement logique est tout aussi désastreux et inacceptable »
    En gros être antisémite veut dire ne pas être ami avec Israel."

    Pas compris ta conclusion, par rapport à ce qui est dit entre guillemets.

  21. 21
    jennifer dit:

    Lettre adressée à Kouchner avec copie à l'ambassade d'Israel:

    A l'attention de Monsieur Bernard KOUCHNER

    Monsieur le Ministre,

    Nous constatons une répression de plus en plus violente des forces israéliennes contre le mouvement de résistance populaire pacifiste en Cisjordanie : arrestations et emprisonnements des militants, pressions et menaces de mort contre les habitants des villages concernés, répression violente des manifestations pacifiques, tant dans les villages palestiniens qu'à Jéusalem-Est.

    Pourtant, ces manifestants n'ont aucune arme et ne font rien d'illégal : ils demandent seulement de vivre libres dans leur maison et sur leur terre.

    Nous voulons faire cesser le silence complice de nos médias et de notre Gouvernement, et vous demandons instamment, Monsieur le Ministre, d'exercer des pressions sur le Gouvernement israélien pour mettre fin à cette répression et aux violations des droits de l'homme qu'elle signifie.

    Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l'expression de notre considération distinguée.

    Les adhérents de la section France-Palestine Solidarité de Metz-Moselle sud.

  22. 22
    jennifer dit:

    4 août
    Voilà que tu me parles sans m'insulter? Quelle mouche t'a piqué?

    Ma conclusion est ce que dit Jean-Luc Mélenchon. J'aurais dû la mettre au conditionnel car visiblement tu n'as pas compris. Si on n'est pas antisémite parce qu'on est ami avec Israel, cela voudrait dire que tout ennemi d'Israel serait antisémite.

  23. 23
    Nipontchik dit:

    "Alors qu’est-ce que cette liste de « rassemblement de la gauche » que veut faire Martine Aubry sous la direction que n’a jamais demandé jusque là Hélène Mandroux ? Celle-ci avait prévu de donner son soutien à toutes les listes de gauche indépendante. Elle s’était exprimée à ce sujet dans la presse locale. Elle aurait changé d’avis ? Pourquoi ? Nous avons réservé six places sur nos listes dans cette hypothèse. Pourquoi n’en est-il plus question nulle part ? "(Jean-Luc Mélenchon)

    Allez demander à MGB! Le PCF doit quand même bien être intéressé à récupérer quelques conseillers + la tranquillité pour les prochaines municipales, non? (A moins que les brillantes perspectives électorales du FG....)

    Coup double pour M.Aubry: elle flingue l'alliance inébranlable PCF-PG et elle élimine des fédérations opposantes pour le vote de l'investiture aux présidentielles.
    Pas mal, non...Reconnaissez le Sénateur!

  24. 24
    Lulu dit:

    Texte intéressant mais un peu trop verbeux et donc long. C'est vrai qu'il faut que cesse la prétention du P.S., héritée, faut-il le rappeler de feu François Mitterrand, à l'hégémonie, à parler de lui même comme s'il était la gauche, toute la gauche.
    N'est-ce pas ce comportement, suivi de tant de reniements (rainbow warrior, guerre du golfe et "la logique de guerre", livre blanc sur les retraites, privatisations jospiniennes de l'électricité et des télécoms, refonte de la Poste made in Quilès etc... sans oublier le tournant de la

  25. 25
    eudes dit:

    Bonjour,

    bravo pour votre combat politique, qui amène pour la première fois depuis longtemps l'espoir d'une politique de gauche (même si le chemin est encore long).

    Un petit bémol sur la phrase de Frêche et la judéité de Laurent Fabius :
    1. Ce n'est pas parce que Laurent Fabius ne se considère pas comme juif que la phrase de G. Frêche n'est pas antisémite.
    Cette phrase reprend le principe des petites phrases de LePen (le point de détail, etc..), il adresse un clin d'oeil à ses électeurs supposés antisémite en codant une remarque clairement antisémite ("je ne voterai pas pour Fabius car il est juif") dans une phrase d'apparenc banale, tout en gardant la possibilité de s'en défendre ("tronche pas catholique" est une expression courante, rien à voir avec le fait que Laurent Fabius soit -ou ne soit pas- juif).

    2. Laurent Fabius ne se considère pas comme juif et pour moi il ne l'est donc pas.
    Mais ce n'est pas une opinion universelle : les nazis l'auraient quand même déporté (pour eux était juif celui qui avait au moins un grand-parent juif), les juifs orthodoxes le reconnaitraient comme juif (si Mgr Lustiger l'était...), et l'opinion générale en France aussi je pense.

  26. 26
    carole G dit:

    Tres bon billet:"le poisson pourrit par la tete"
    Merci à BA et Jennifer de continuer à nous informer de ce qui se passe dans les autres pays européens;chez nous,1 million de chomeurs en fin de droits,10 millions de personnes souffrant de mal logemet:ca ne sera pas sans conséquences...!

  27. 27
    Lulu dit:

    je poursuis mon texte malheureusement interrompu):
    rigueur de 1983) qui a entretenu le désarroi dans la gauche et nourri les efforts de division au sein de la LCR maintenant le NPA. Les artisans de la désunion sont d'abord et avant tout les socio-démocrates, ceux qui, avec Rocard, surent si bien résister aux revendications populaires(celles des infirmières particulièrement).
    Vous avez bien raison de semer la graine de l'union des forces de gauche contre ceux qui à Solférino ont toujours veillé à la faire reculer, à la trahir ouvrant la voie à cette élection suréaliste qui vit Chirac représenter la gauche!
    S'il vous plait, équipez vous d'un logiciel de correction orthographique car l'abondance des fautes dans vos écrits est un peu irritante. Qui aime bien châtie bien!

  28. 28
    marsouin dit:

    Hold-up dit:
    1 février 2010 à 3h02

    biez : canal reliant un cours d’eau à une machine hydraulique.

    non c'est un : bief !

    et pour revenir au cas "frèche".......................... que de bassesse de part et d'autre, et si c'est là-dessus que le PS veut rassembler ses électeurs.il n'a pas fini de patauger......mais pour ma part, c'est ce que je souhaite et qu'enfin ce PS sombre.................. corps et âme !

    ET qu'enfin un jour nouveau fasse grandir le "Front de Gauche"

  29. 29
    Al dit:

    Bonjour à tous,

    europe écologie ayant déjà fait alliance avec le modem (cap 21) pour le premier tour en languedoc roussillon un accord avec les verts pour le deuxième tour ne me semble ni possible ni souhaitable.

  30. 30
    4 Août dit:

    @ Jennifer

    "Voilà que tu me parles sans m’insulter? Quelle mouche t’a piqué?"

    Je voulais être sûr d'avoir bien compris (que tu n'avais rien compris) avant de te rentrer dedans.. ;-)

    Jean-Luc Mélenchon précise "Et son renversement logique est tout aussi désastreux et inacceptable"... Et c'est pourtant ce que tu fais en écrivant "En gros être antisémite veut dire ne pas être ami avec Israel. "

    Mais peut-être n'ai-je rien comprendu ?

  31. 31
    Nipontchik dit:

    Si vous n'êtes pas slavophobes et savez apprécier l'art, surtout à Paris, ce qui suit est pour vous (la galerie est rue de la Forge royale, dans le 11ème, métro Faidherbe ou Ledru-Rollin):

    Prochainement Grégor Podgorski

    Vernissage le mercredi 10 février à partir de 18H

    (exposition du 10 au 20 février 2010)

    « La burqa, c¹est une insulte faite aux femmes.» En plein débat sur le port du voile intégral, Gregor Podgorski, un photographe de Fontenay-sous-Bois, met les pieds dans le plat.Il le fait à sa manière, non sans un certain sens de la provocation. Sa nouvelle série s¹intitule « Femmes révélées, femmes effacées et les autres ». Sur ces images qui seront visibles le moisprochain à Paris, deux représentations d¹une même femme se côtoient : lapremière en burqa, l¹autre entièrement nue. Les yeux du modèle en tenue d¹Eve ont été arrachés et placés sur le second.\Gregor Podgorski, 44 ans, est un habitué des thèmes de société. En juin, il s¹était attelé aux rapports mère-fille, là encore en faisant poser ses modèles nus, côte à côte. Il a également travaillé avec des femmes ayant vaincu le cancer du sein. Une exposition qui continue de voyager et de s¹enrichir de nouveaux portraits. Pourquoi le voile intégral ? « C'est une question qui ne doit pas rester aux seules mains des hommes politiques », répond le photographe. Favorable à une loi interdisant la burqa (« Ne pas légiférer, c¹est laisser le phénomène prendre de l¹ampleur », estime-t-il), Gregor Podgorski sait qu¹avec ce thème, il marche sur des ¦ufs : « Ce que je crains par-dessus tout, c¹est d¹être mal compris. » « Il ne faut pas assimiler mon travail à une attaque contre la religion, développe cet athée. Je me suis beaucoup documenté sur la question. Si certains font l'amalgame, la burqa n¹a rien à voir avec l¹islam. D¹ailleurs, mes amis de confession musulmane me disent tous que ce phénomène leur fait énormément de tort. » \(« Lorsque je suis arrivé de Pologne en 1984, le voile intégral était inexistant en France, raconte encore l¹artiste. Aujourd¹hui, de plus en plus de femmes le portent. J¹ai donc cherché un moyen d¹exprimer ma désapprobation. Je voulais répondre à cette violence avec la même violence.» Reste à savoir comment le public percevra son travail. Réponse le 10 février. J.V (Le Parisien)

  32. 32
    guillot dit:

    "Nous avons réservé six places sur nos listes dans cette hypothèse. Pourquoi n’en est-il plus question nulle part ? « (Jean-Luc Mélenchon)
    Si cela se produit, je crains que cela mette un terme à une liste unitaire avec le NPA en LR. Je ne comprends pas pourquoi Jean-Luc Mélenchon envisage maintenant ce cas de figure.

  33. 33
    jean ai marre dit:

    J'ai nettement l'impression que Jean-Luc Mélenchon confond, Montpellier, l'Hérault et la région.
    Le post @ 12 de Le Niglo me parait pertinent

    Frêche a la main mise sur Montpellier, le développement de la région c'est avant tout le développement de Montpellier c'est ce qui fait la révolte des autres communes.
    Il a réussi à tisser un réseau où les dirigeants des 5 fédérations qui le soutiennent trouvent leur compte.
    La question est : est ce que Mme le Maire Mandroux, en vertu des statuts du PS, pourra t elle faire une liste ?

    Sur le plan de la pédagogie politique, la gauche radicale, va avoir fort à faire. Il va falloir se montrer convainquant, sinon, j'ai peur d'une forte abstention et que les électeurs ne votent pas pour un programme, mais contre qq un !

  34. 34
    carole G dit:

    Je ne connais pas du tout la région LR.Y a t il un risque que l extreme droite fasse un gros score?

  35. 35
    4 Août dit:

    @ carole G

    http://www.marianne2.fr/Regionales-quand-le-PS-rejoue-la-carte-FN_a184375.html?com#comments

  36. 36
    4 Août dit:

    http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2010.01.21-languedoc-roussillon.pdf

  37. 37
    Pulchérie D dit:

    Nouvelles afghanes

    La stratégie de la main tendue aux talibans, qui a pour but de récupérer les éléments modérés de ce mouvement, est considérée d’un œil fort sceptique par les Canadiens.
    Cette politique est en réalité un vaste opération d’arrosage par des centaines de millions de dollars, de certains talibans corruptibles.
    Mais jusqu’à présent, les talibans exigent un retrait total des forces étrangères du territoire afghan avant d’entamer toute discussion.
    Un Américain a été tué ce lundi.
    Kouchner conclut de la Conférence de Londres sur l’Afghanistan : "Nous avons ouvert le chemin de la paix en proposant avec Karzai la réintégration des talibans". Vite content, le french doctor !

  38. 38
    carole G dit:

    @ 4 aout
    Merci

  39. 39
    4 Août dit:

    Entre les divisions chez les socialistes du Languedoc-Roussillon et les tensions autour des listes UMP dans plusieurs régions, les affrontements et les divisions sur fond de régionales continuent…

    Depuis que le bureau national du parti socialiste a demandé à la maire de Montpellier Hélène Mandroux de mener une liste contre Georges Frêche en Languedoc-Roussillon, la guerre s’est déplacée au cœur du conseil municipal montpelliérain. Hier, les pro-Frêche et les pro-Mandroux se sont publiquement opposés à propos du vote du budget de la ville.

    http://www.france-info.com/france-politique-2010-01-31-les-mics-macs-des-regionales-398949-9-10.html

  40. 40
    Pulchérie D dit:

    @ jennifer, d'une manière générale.
    Merci de nous empêcher de perdre de vue les grands problèmes planétaires, et particulièrement la Palestine, malgré les moqueries auxquelles on te sait sensible.
    Laisse-les dire et continue ton information tellement utile.
    Ce qui me gêne, c'est que Darthé-Payan a mordu à l'hameçon préparé par dieucarte.
    Certains s'en prennent à la dénomination du Parti de Gauche, pour introduire la notion de république sociale.
    Le mot social a été mis à toutes les sauces, y compris dans National Sozialismus de sinistre mémoire;
    puis dans social démocratie, cet attrape-nigaud dont crève le PS.
    C'est la haine de la notion de lutte des classes, laquelle est plus violente que jamais.
    Lentement, ce blog est infiltré par des taupes au service de la droite (je mets le PS,dans son ensemble, dans cette droite).

  41. 41
    villain dit:

    Réconfortant cette vigoureuse analyse de la soupe médiatique servie.
    Oser des élections authentiques portées par des convictions augure d'un printemps attendu.
    Ne rien laisser passer de préjudiciable à l'information de l'électeur (proie facile en ces temps d'énorme instabilités tant matérielle que mentale), ainsi ce matin (01/02/2010) journal de 7h France Culture élections régionales (repoufpouf) il n'est question que des deux grands dans la Cour des Grands, je les cite quand même UMP PS ;
    Donc soyons très vigilants...tout espoir espérance permis dans ces élections, ne pas les briser.
    Ce n'est que le début..

  42. 42
    le niglo dit:

    @jean ai marre,

    En effet l'objectif du national PS est de liquider G.frèche et la Fédération Navarro, ainsi que les réseaux d'influence sur la région. Tout cela pour assainir une fédération qui pèse avec ces fausses cartes au moment du vote de désignation du candidat à la présidence de la république!
    D'autres régions toutes aussi mafieuses sévicent dans l'héxagone, mais semblent protégées par les intances nationales du PS, celles-ci leur étant profitables. L'opération liquidation de G.Frèche n'a que ce seul but.

    Bien à toi
    Je suis un ancien de l'hérault où j'ai eu quelques responsabilités au PS. Actuellement au PG depuis sa création.

  43. 43
    4 Août dit:

    Un sondage plein d'enseignements:

    http://www.tns-sofres.com/_assets/files/2010.01.15-confiance-politique.pdf

  44. 44
    cvnes dit:

    Réponse à Carole
    Oui, le FN est bien implanté en Languedoc Roussillon même si c'est de manière inégale. Il a un électorat issu des "rapatriés" d'Algérie et de tout leur environnement, mais aussi d'une couche de population paysanne très touchée par la crise qui n'a plus de repaire et d'identité. (même si dans certaines communes il n'y a aucun immigré)

  45. 45
    cvnes dit:

    Réponse à Carole
    Oui, le FN est bien implanté en Languedoc Roussillon même si c'est de manière inégale. Il a un électorat issu des "rapatriés" d'Algérie et de tout leur environnement, mais aussi d'une couche de population paysanne très touchée par la crise qui n'a plus de repaire et d'identité. (même si dans certaines communes il n'y a aucun immigré)

  46. 46
    4 Août dit:

    ""les cons ne disent jamais merci. Les cons sont majoritaires, et moi, j'ai toujours été élu par une majorité de cons et ça continue parce que je sais comment les "engraner" (gaver en occitan). J'engrane les cons avec ma bonne tête, je raconte des histoires de cul. Ça a un succès fou"..."


    Georges Frêche: j'ai toujours été élu par une majorité de cons

  47. 47
    cvnes dit:

    Désolé j'ai validé deux fois
    http://www.midilibre.com/electionseuropeennes2009/Elections-europeennes-2009-Resultats.php5
    voici le lien pour les résultats aux européennes

  48. 48
    jean ai marre dit:

    @ 39 le niglo : Je connais très bien cette région puisque Sétois ! Exilé depuis...

    Je suis sympathisant P.G. car j'ai la conviction que Jean-Luc Mélenchon incarne le renouveau de cette Gauche tant attendue.
    Tout semble se crisper autour de Montpellier, c'est pourquoi, il y a Revol.
    Je posais la question : quel sont les rapports entre F. Liberti et JC Gayssot ? C'est peut être le noeud.

    @ 42 cvnes Attention au ras le bol, le FN est bien présent et Blanc doit les lorgner.

    C'est pourquoi, je parle de pédagogie politique., alors dans ce cas ce sera un laboratoire vrai grandeur, échelle 1

  49. 49
    carole G dit:

    @cvnes
    Merci

  50. 50
    labarriere dit:

    De toutes les façons Georges Frêche peut toujours se dire socialiste, cela veut tout dire et rien dire à la fois!
    Mais c'est d'abord un grand seigneur local, une féodalité comme du temps de l'Ancien Régime, et comme De Villiers en Vendée. De plus il a largement l"âge de prendre sa retraite comme Rocard!

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive