24jan 10

Retraites et pipôles de la popol

Décontaminons

220120102614M on sujet, ces jours ci a été évidemment l’affaire des retraites. J’ai eu la chance de pouvoir m’exprimer sur plusieurs médias. «France culture», «parlons net» avec l'Express, France info et marianne 2, "le Talk" du Figaro-Orange et sur France cinq, «Revu et Corrigé», avec Paul Amar. Je place tous les liens correspondants. J’ai préparé cette note en reprenant quelques un des arguments que j’ai développés à l’oral. En fait il s’agit du cadre d’ensemble dans lequel penser le problème posé. Une opération de décontamination en quelque sorte. Elle consiste à commencer par mettre en cause les prétendues évidences par quoi est balisé «le débat». Je n’en publie pas trop pour ne pas gaver le lecteur. Et je garde une partie de mes munitions pour les prochains échanges publics. A mesure, je produirai des argumentaires, bien sur. Pour la détente j’ai alimenté aussi la rubrique « les pipoles de la popol ». C’est le dessert. Suivi d'un pousse-café: le gagnat du concours des "gros bourrins" bidonneurs de citation, gagné cette semaine par le journal "Marianne" pourtant premier prix de dénonciation du journalisme désinvolte. Mais avant il faut faire honneur au plat principal ! Retraites!

220120102616La population active devait diminuer ! Elle augmentera !
On nous dit que le ratio actifs/retraités est passé de 3 à la fin des années 1970, autour de 2 aujourd’hui. Horrible ! Et il va descendre à moins de 1,5 en 2050. Catastrophe ! De toutes les façons il faut bien se garder de croire sur parole ceux qui brandissent des arguments démographiques. Dans les années 2000, les très savants nous jetaient à la figure l’inéluctable baisse de la population comme argument massue. Le taux de fécondité permettait d’annoncer un effondrement de la population active future. Pschitt ! C’est le contraire qui se produit. Pourtant aucun de ces importants n’a cru bon de réviser ses chiffres et de présenter des excuses. Le démographe Hervé Le bras fut mis au pilori pour avoir rappelé que tous ces chiffres ne valaient rien parce que la fécondité finale des femmes n’était pas prise en compte. Autrement dit ces grands modernes et réalistes continuaient à mesurer le nombre d’enfant par femme au même âge que celui de la génération précédente de femmes, avant la pilule la pilule et le travail de masse des femmes ! Bravo les intellos de connivence ! Les femmes font tout simplement leurs enfants plus tard ! Les gros malins n’étaient pas au courant !

Le nombre de retraités baissera !
220120102615Et le nombre des retraités ? Autre tableau d’apocalypse ! Selon l’INSEE il devrait augmenter de près de 63 % entre 2006 et 2050. On passerait de 13 millions de retraités en 2007 à 21 millions en 2050. Bigre ! Ils finiraient par nous faire regretter de voir les gens ne pas mourir utilement à l’âge où leur présence ne pèse pas sur les comptes. Restons zen ! L’augmentation du nombre des retraités vient de deux sources d’égale importance. D’abord l’arrivée à l’âge de la retraite de la génération du baby-boom, c'est-à-dire les personnes nées entre 1945 et 1975. Le papy boum ! Peut-on faire remarquer que cet effet est hélas nécessairement limité dans le temps ? Il faut bien mourir et personne n’y échappe. Pour l’instant. Donc suivez la bosse démographique dans le temps et vous verrez que pour finir bientôt la mort la dégonfle. Par contre, entre 2036 et 2040 commenceront à arriver à la retraite les classes « creuses », enfants des baby boomers, conçus après l’arrivée de la pilule en France en 1974 ! Le nombre de nouveaux retraités diminuera alors fortement et d’un coup.

220120102620L’allongement de la durée de la vie ralentira.
Le rapport du Conseil d’Orientation des Retraites (COR) de 2007 a quand même commencé à relativiser certaines déclarations péremptoires. Pour lui, « la mortalité baisserait moins, conduisant en 2050 à une espérance de vie à la naissance inférieur à celle des anciennes projections, de 2 ans pour les femmes et de 0,5 ans pour les hommes ». L’espérance de vie progresserait de 1,1 ans tous les 10 ans, soit 0,44 trimestres tous les ans. En 2050, il y aurait alors 650000 retraités de moins que dans les prévisions du début des années 2000. Total, entre 2006 et 2050, la population en âge de travailler ne diminuerait pas de 4,1 millions comme annoncé par les affoleurs publics ! Elle resterait stable.

Espérance de vie, et âge de la retraite : repère bidon !
On nous dit : « l’âge de la retraite doit être relevé parce que l’espérance de vie augmente ». Et ca passe comme si c’était la preuve d’un fait inéluctable. Pourquoi ? Quel rapport entre la durée de vie et l’obligation de travailler ? Ca n’a jamais été le cas jusqu’à présent. Au 230120102630contraire. C’est le phénomène inverse, qui s’est produit en continu depuis le 19ème siècle. L’âge de la retraite n’a cessé de baisser là où l’espérance de vie augmentait. En 1910, quand le droit à la retraite à 65 ans est affirmé pour la 1ère fois, l’espérance de vie est à peine de plus de 50 ans. En 1983, quand a été instaurée la retraite à 60 ans, l’espérance de vie approchait 75 ans ! Donc, baisse de population, augmentation du nombre de retraités, allongement de la durée de vie, les trois arguments massue du terrorisme intellectuel sont des réalités discutables et bien plus ambigües que ne le disent d’habitude les manieurs de d’évidences non démontrées. Pour moi le problème est bien mal posé. En vérité où est le problème ? Comme d’habitude il contourne la question centrale de la vie en société : le partage des richesses produites.

Moins nombreux mais plus productifs
Les comparaisons des faiseurs de panique ne tiennent pas compte de 230120102625la hausse de la productivité des actifs. Un actif de 1983 produisait bien moins de richesses qu’un actif de 2010 n’en crée à présent. Depuis 1983 et l’instauration de la retraite à 60 ans, la richesse créée par chaque actif a augmenté de 30 % en euros constants. Cela signifie que 2 actifs d’aujourd’hui produisent quasiment autant de richesses que 3 actifs de 1983. Le bon repère n’est donc pas la baisse du nombre d’actifs par retraité. Mais la valeur de la richesse produite et l’affectation de son produit. Car de 1983 à aujourd’hui la part des retraites dans le PIB n’a augmenté que de deux points, passant de 10,3 % à 12,8 % du PIB. Et elle a donc augmenté moins vite que la productivité des actifs. Ce repère personne ne le cite jamais. Tout se passe comme si la quantité de richesses produite dans le pays allait stagner. Alors il faudrait calculer à montant de richesse constant au cours des 40 prochaines années! C’est absurde ! Dans les 40 années à venir, avec un taux de croissance moyen de 1,7 % par an, la richesse de notre pays passera à 3 400 milliards d’euros. Et il s’agit d’euros réels, constants, hors inflation. C’est une masse fantastique. Pour faire face à l’augmentation du nombre de retraités tout en annulant les réformes de la droite, il faudrait transvaser 6 % supplémentaire de la part du PIB pour le financement des retraites. Inutile de s’évanouir ! C’est un transfert tout à fait jouable. En 2050, une fois financés les 204 milliards liés à ce transfert, il restera chaque année près de 1 200 milliards d’euros de richesse nouvelles créés ! ca laisse largement de quoi financer les augmentations de salaire direct et les investissements !

Le partage des richesses, clef du financement
230120102629Le problème du financement des retraites se résume donc à un problème de partage de la richesse créée. Les gains de productivité ont été massivement captés par le capital alors qu’ils devraient contribuer à financer les retraites et à faire progresser les salaires. C’est la contraction de la masse salariale qui compromet le financement des retraites. Depuis 1982, les salaires ont perdu 10 points dans le partage de la richesse créée passant de 70 % environ à 60 %.Si ces 10 points n’avaient pas été perdus par les salariés on n’aurait aucun mal à financer aujourd’hui les retraites, compte tenu de la masse de cotisations supplémentaires que génèrerait une hausse de la masse salariale. On peut se demander si l’obstination a toujours faire des comptes pour le futur en oubliant l’augmentation de la richesse n’est pas une autre façon d’annoncer que cette richesse supplémentaire est destinée a devenir des profits plutôt que des salaires ou des pensions !

230120102626Le recul de l’âge de la retraite : inefficace et injuste
Le recul de l’âge de la retraite par le report de l’âge légal du départ ou le relèvement de la durée de cotisations ne résout nullement le problème financier. Le COR a calculé en 2008 que le report de l’âge légal à 61,5 ans ne couvrirait que le tiers des besoins de financements supplémentaires en 2020 et à peine 9 % en 2050 ! Cette inefficacité, payée si cher par ceux qui souffrent en étant maintenu au travail, est confirmée par le bilan de la réforme Balladur de 1993. Quel est ce bilan sur lequel personne ne demande jamais aucun compte ? L’allongement de la durée de cotisations, de 37,5 à 40 annuités, n’a permis que 4 % des économies obtenues à la suite de cette réforme ! 4% ! Tout ça pour ça ! Le passage des 10 aux 25 meilleures années représente 16 % de l’économie. 80 % de l’économie est venu de l’indexation des retraites sur les prix et non plus sur les salaires ! Ces chiffres permettent de mesure la portée réelle de chacun des aspects de la saignée qui a été opérée par Balladur ! On mesure mieux aussi ce que valent les airs d’outrage au bon sens de ceux qui moquaient la revendication du maintien des 37,5 annuités de cotisation ! Le passage à 40 annuités n’a servi à (presque) rien pour l’équilibre des comptes mais il a massacré combien de gens ?

                          LES PIPOL DE LA POPOL (2)

170120102582Rachida ne dépasse pas Alors figurez vous que, jeudi j’étais rentré en catastrophe de Strasbourg pour pouvoir participer à la manifestation de la fonction publique. Je n’ai pas perdu grand-chose vu l’ordre du jour nullissime de nos travaux pour la journée concernée. J’ai couru pour arriver à la gare à temps pour prendre le bon train. Il était bondé comme un œuf ! Habile, Rachida Dati avait une place assise dans un siège isolé. Ma parole, cette femme est vraiment menue : elle dépasse à peine du siège ! Pour un peu je lui passais devant sans la saluer. La vérité c’est qu’elle a un sourire qui tue ! Ce genre de faiblesse signale à mes lecteurs révolutionnaires le faible bourgeois que je suis. Mais avaient-ils besoin de cela pour le deviner !

 

José pétule!

170120102588Un que je n’avais pas manqué, c’est José Bové, dans l’enceinte du parlement. Ce type est inoxydable ! De retour de Calédonie, avec 11 heures de décalage horaire dans le nez, il est frais et allant comme une brebis du Larzac un matin où ça broute bien ! Son bilan sur place, en Calédonie, est très bon. Joddar, le syndicaliste, a eu sa libération anticipée. On n’oubliera pas le nombre de mois qu’il a passé au placard. Placard est un mot aimable pour désigner l’état de la prison de Nouméa. José Bové vous en dit des choses qui vous tirent des larmes des yeux. Il y avait là bas une délégation des Verts et on doit dire qu’ils ont fait du bon boulot. Et comme le sénateur Jean Deséssart ne comprend rien à la tarification téléphonique, au contraire de ses petits camarades, ces derniers l’ont convaincus de m’appeler et se sont passés son portable pour discuter avec moi ! J’ai senti qu’il était blême quand je lui ai dit qu’il était drôlement généreux !

Jean Vincent est trop cool

170120102594J’en viens à la manifestation. Les rats de la direction centrale du ministère de la surveillance et de la comptabilisation des émeutes anti nationale annoncent deux manifestants ! Impossible ! Car il y avait un gros déploiement de force du Parti de Gauche le long du cortège. Et nous sommes déjà deux selon la police et plusieurs chroniqueurs ! Donc il y avait au moins trois personnes. Mais je suis obligé de dire qu’avec le Front de gauche, votre serviteur, Marie Georges Buffet, Pierre Laurent et nos huit têtes de listes en Ile de France, en rang pour saluer les manifestants, plus les gars qui tenaient les deux ballons du parti et du Front, plus les deux camarades qui font le guet autour de moi, plus les trente camarades qui faisaient signer les comités de soutien, ca fait déjà davantage. D’autant que j’ai rencontré chemin faisant Jean Vincent Placé, l’homme fort de la direction des Verts. Un manifestant de plus ! Il ne m’a pas cassé la figure et moi non plus. Tout le contraire ! Il m’a invité à déjeuner ! On va donc tourner la page de notre petite passe d’armes. Je le mentionne pour lui rendre hommage car il a été extrêmement affable et courtois et pas du tout aussi prétentieux que je l’en accusais ! Je raconterai le moment venu ce qu’on aura mangé !

170120102595Benoit et Razzi monte dans un bateau avec Angela Et voila que j’oubliais: j’ai croisé aussi Benoit Hamon et Razzi Hamadi. Siiii! Ca été filmé ! C’est sur Daily motion ! Il parait que je suis paternaliste. J’en suis capable, j’en conviens. Mais là je voulais juste que ce soit détendu. Je n’étais pas là pour me taper avec eux. Les pauvres ! Ils vont s’en avaler une bien mure cette fois ci encore ! En plus du MODEM, l’abandon d’une conquête centrale de la gauche ! Qui a bu la mer doit aussi digérer les poissons, dit le proverbe kanak ! Je pense que quelques uns vont pourtant recracher le breuvage. Pas beaucoup. Hélas ! La joie de servir la Merkel de gauche est trop forte ! A leur âge, moi, je servais François Mitterrand. Mais, à l’époque, personne ne se serait risqué à dire que c’était le Kohl de gauche ! Il est vrai que lui créait la retraite à soixante ans.

Marianne a osé le dire! Et c'est n'importe quoi!

On se souvient que j'avais pointé du doigt comment Associated Press avait cru intelligent de résumer une de mes réponses à une question du "Parisien" en prétendant que je me demandais si "Sarkozy est vraiment français". Le journal "Marianne" fait mieux. Sous la pompeuse rubrique "il a osé le dire", le plumitif de la page dite "Repères" (waouh!) m'attribue avec des guillememets, s'il vous plait, la citation suivante: "Avec les lois qu'il a fait voter, Nicolas Sarkozy ne pourrait pas être de gauche". Et pan sur la tête! Qu'il est bête ce Mélenchon! Ha! Ha! La source est citée: le parisien du 17 janvier 2010. ca fait documenté non? Ca c'est un journal sérieux, qui est en totale vigilance et démasque sans pitié les sottises des autres. Manque de bol le petit malin qui publie ça n'a pas lui même lu le journal cité. Sinon il aurait lu que j'ai jamais dit le commencement du début de ça. J'ai dit…. Mais qu'est ce que j'ai dit? Vas voir toi même, pauvre naze! 
 


936 commentaires à “Décontaminons”

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1119 »

  1. 1
    Patrick dit:

    J'ai regardé Revu et Corrigé, avec ce M. Amar en présentateur qui a gâché mon plaisir... J'ai aussi vu votre échange de mots avec M. Hamon sur dailymotion, c'était amusant ! Et au fait, pourquoi ne rejoignent-ils pas votre parti ?...

  2. 2
    Reykj-on-Thames dit:

    Oui en effet Messieurs Peillon et Mélenchon sont partout comme le Président !

    Je n’en mets pas trop pour ne pas gaver le lecteur.

    J’aime beaucoup votre sens de la plaisanterie !

    Pour la détente j’ai alimenté aussi la rubrique « les pipoles de la popol ». C’est le dessert. Mais avant il faut faire honneur au plat principal !

    C’est vrai ? Moi, je suis déjà gavée au hors d’œuvre !

    Il est tard, et la retraite ne me passionne pas vraiment parce que sans avoir fait de calculs savants je sais qu’en raison des études, formations et périodes de chômage, je devrais travailler jusqu’à 70 ans et plus. Alors je vais vous représenter un plat déjà servi (sur le blog précédent).

    Espérance de vie et âge de la retraite, repère bidon !

    Mais depuis quand existe le droit à la retraite ?

    Quel rapport entre la durée de vie et l’obligation de travailler ?

    Comment pensez-vous que la population active va pouvoir financer les longues et nombreuses retraites (sans parler des allocations chômage et RMIs), sachant que la durée de vie a augmenté et que l’on prévoit une croissance soutenue de la population âgée dans les prochaines années. Comment les populations plus jeunes et actives, dont certains connaîtront des périodes de chômage plus ou moins fréquentes ou longues, ou travailleront dans la précarité, vont-elles pouvoir financer les retraites de ces personnes âgées plus nombreuses et vivant plus longtemps ? Et c’est sans parler du financement des inévitables soins médicaux et chirurgicaux…
    Par ailleurs, un certain nombre de gens âgés de 60 ans et plus sont relativement en bonne santé et souhaitent poursuivre une activité professionnelle. Ils n’ont pas tous non plus des retraites et une épargne substantielle pour vivre décemment. Imaginez ce que cela pourrait être de passer les 30 à 40 dernières années de sa vie, inactif et sans avoir les moyens de s’offrir des loisirs et activités culturelles.
    Selon, Sciences et Avenir, et NouvelObs, 15/07/2009, « …si dans les 25 prochaines années nous faisons aussi bien qu’au cours de 25 dernières années, ni mieux ni moins bien, nous pouvons espérer augmenter la longévité ordinaire de 5 années ; celle-ci dépassera alors 95 ans pour les femmes et leur longévité limite sera de l’ordre de « 120 ans ». Si nous faisons moins bien, ce sera moins. Si nous faisons mieux, ce que nous croyons tous compte-tenu de notre prise de conscience des questions environnementales, ce sera plus. De combien ? Seule l’histoire nous le dira. »
    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/sciences/homme_et_societe/20090714.OBS4051/jusqua_quel_age_peut_vivre_un_homme_.html

    Il va falloir que l’on imagine d’autres solutions. La retraite à 60 ans pour tous n’est pas une solution suffisante et raisonnable pour résorber le chômage.

    Je m'arrête au 5ème plat, je reviendrai finir mon repas demain !

  3. 3
    loïc dit:

    @ Reykj-on-Thames : ce que tu ne prends pas en compte et qui me semble fondamental c'est qu'une personne qui prend la retraite laisse un poste disponible pour un jeune en recherche d'emploi. Le chaumage des jeunes est de près de 30 % alors laissons nos pères prendre un repos bien mérité et nous laisser passer le relais.
    On ne manque pas de personnes VOULANT travailler et cotiser encore faut il leur faire de la place !
    Cette réforme en pus de présenter un danger pour la santé de nos ainés, de l'efficacité de nos entreprises va accroître (encore!) le chaumage chez les jeunes.
    Si on suit ce raisonnement : + de chaumeurs = moins de cotisations = allongement de la durée de cotisation (dans votre esprit) = des personnes démotivées et moins productive et donc encore un allongement de la duréé de cotisation!
    Ce cercle de réflexion est stupide, il faut permettre à ceux qui le MERITE (et oui après 60 ans on mérite de souffler!) le droit à une vie plus calme et sereine, et surtout permettre aux jeunes d'accéder à un emploi stable le plus vite possible pour permettre aux cotisations de suivre!

    amicalement,
    un étudiant exaspéré par l'avenir qu'on lui propose!

  4. 4
    bastille dit:

    Merci Jean-Luc Mélenchon pour votre contribution forte et argumentée à ce qui n’était avant vous qu’un pseudo débat sur les retraites. Merci de dire haut et fort que les 37,5 annuités ne sont ni ineptes ni un privilège. Nous nous sentions bien seuls dans nos syndicats. Vous nous donnez envie d’adhérer au PG.
    PS (pas parti socialiste) : à propos de Dati, vous n’êtes pas le seul « réactionnaire », mon amie ne digère pas que je lui trouve des yeux de biche…

  5. 5
    André Assiétoi dit:

    Faut vraiment avoir une imagination limitée pour confondre retraite (ou chômage) et inactivité.
    Tout comme on confond travail et emploi.

  6. 6
    Pulchérie D dit:

    Actualités afghanes

    Après une accalmie relative,les forces de l’alliance continuent à être grignotées. Hier, samedi, deux soldats US ont été tués par l’explosion d’une « road bomb ».
    Un chef de la police et deux agents ont été enlevés (ou ont rejoint les insurgés).

    « Restrepo » est un film tourné pendant un an dans une des plus dangereuses régions d’Afghanistan. C’est l’enfer quotidien.
    "Il y a 22 millions de familles américaines avec des fils, des frères ou des époux qui ont servis ou servent dans l'Armée et ils veulent savoir ce que les leurs ont traversé. Ce film le montre", ajoute-t-il(le réalisateur."
    « Restrepo est le nom d’un médecin de peloton qui meurt dès le début du reportage."

    Nous ne mentionnons pas l’enfer vécu chaque jour par les populations civiles. Celles du Pakistan commencent elles aussi à subir les atrocités de la guerre.

  7. 7
    Mario Morisi dit:

    Bravo, la guerre de l'argumentation continue.

  8. 8
    Lionel Mutzenberg dit:

    Enfin du concret ! Merci !

  9. 9
    isa91 dit:

    La retraite c'est un passage de relai entre les générations! Imaginez un 4x 100 mètres où un des concurrents voudrait courir sans passer le témoin! Comment peut on faire un débat sur la retraite, sans à aucun moment ne parler du travail pour tous entre autre des jeunes! N'était pas important de demander quel allait être leur avenir si eux ne trouve pas de travail et quel serait leur retraite?
    De toute façon je pense que le fait de reculer l'age de la retraite leur permettra surtout de la payer le moins possible, car les gens sans doute licenciés au même age la toucheront plus tard c'est tout
    Que sera notre vie si nous ne travaillons plus sans toucher la retraite et que nos enfants et petits enfant n'ont pas de boulot? car c'est ça la question! Où nous emmène t il à part droit dans le mur en klaxonnant comme on dit!
    Alors j'attends plus du FdG qu'il s'occupe plutôt de notre avenir que du droit des femmes à disposer de leur corps même si elles sont étrangères!(burqua) !
    Alors plus de débat sur la retraite sans revenir au chômage des jeunes et à leur avenir, car sinon pour eux la retraite...
    Et que l'on vienne pas me dire que le gouvernement veut légiférer sur la retraite pour notre bien!
    Alors ça aussi on peut leur dire

    !

  10. 10
    Emmanuel Lyasse dit:

    Merci et bravo pour cette mise au point remarquable sur les retraites.
    Je vois que quand on en vient au concret, vous oubliez totalement (et heureusement) que vous êtes pour la décroissance.
    Alors, pourquoi ne pas être clair sur ce point, comme vous l'êtes (et c'est rare de nos jours) sur beaucoup d'autres ?

  11. 11
    jennifer dit:

    Ermler

    Sur l'interdiction de Descartes sur le blog, j'ai adoré le post de Claude PG35 (post 207 du billet précédent): "Sinon, une idée : puisqu’on a un JF Copé qui fait une loi pour chaque exemple qu’il croise sur sa route… Si on lui demande gentiment, il pourrait bien nous en pondre une sur l’interdiction des Descartes qui nous nous empêchent de commenter tranquillement "

    Je trouve ce propos génial. Il résume tout.

    Lola
    Tu ne sembles pas d'accord d'interdire le FN. A la réflexion tu as raison sauf s'il appelle à la violence. Par contre, on devrait lui fiche un procès à chaque propos raciste. Le principe interdicteur devrait être selon moi: ne pas appeler à la violence, ne pas passer cette limite du passage à la violence. A part cela tous les propos sont permis sauf ceux interdits par la loi (comme le racisme). Je pense qu'il faut distinguer des choses: la haine raciale c'est un procès, l'appel à la violence c'est l'interdiction. C'est le passage à l'acte ou l'appel au passage à l'acte qui fait la différence: une violence verbale ce n'est pas la même chose que l'appel au meurtre, à la violence physique.

    C'est important de réfléchir à ce qu'on peut interdire du point de vue des droits de l'homme ou non. Une opinion tranchée ne devrait pas faire l'objet de censure sauf si elle remplit les critères de sexisme, racisme etc... On devrait faire plus de raffût sur la diffusion des idées du FN qui essaie de leur donner une apparence de "respectabilité". Ce serait mieux de dénoncer ces idées-là et plus utile pour le peuple que de s'ingénier à trouver une formulation pour une future loi sur la burqâ mâchant ainsi le travail de l'UMP.

  12. 12
    Pierre L dit:

    Reykj-on-Thames dit:
    24 janvier 2010 à 1h58
    "Il va falloir que l’on imagine d’autres solutions. La retraite à 60 ans pour tous n’est pas une solution suffisante et raisonnable pour résorber le chômage."

    Certes.
    A 55 ans ce serait déjà plus efficace.

  13. 13
    jennifer dit:

    Manifestation le samedi 27 février 2010 à 15h
    DE LA PLACE DE LA BOURSE AU MINISTERE DE L’IMMIGRATION ET DE L’IDENTITE NATIONALE

    POUR LA SUPPRESSION DU MINISTERE DE L’IMMIGRATION ET DE L’IDENTITE NATIONALE

    LE COLONIALISME ET SES PRODUITS DERIVES ONT AUJOURD'HUI DE NOUVELLES FORMES ET DE NOUVELLES DYNAMIQUES, QUI S'INSCRIVENT DANS LA REACTION MONDIALISEE CONTRE TOUS LES ACQUIS DES LUTTES POPULAIRES DE LA DEUXIEME MOITIE DU XXE SIECLE.
    EN FRANCE, LE MINISTERE DE L’IDENTITE NATIONALE, DE L’IMMIGRATION ET DU CODEVELOPPEMENT, C’EST LE MINISTERE DE LA RAFLE ET DE LA HONTE, C’EST LE MINISTERE DES COLONIES.

    EN CREANT UN « MINISTERE DE L’IMMIGRATION ET DE L’IDENTITE FRANÇAISE », PUIS EN ORGANISANT AVEC LE MINISTRE BESSON UN « GRAND DEBAT » SUR L’IDENTITE NATIONALE QUI MOBILISE LES MOYENS DE L’ETAT, NICOLAS SARKOZY ENCOURAGE ET ORGANISE LE RACISME DONT L'ISLAMOPHOBIE ET LA STIGMATISATION D’UNE PARTIE DE LA POPULATION.

    OUVERTEMENT CIBLES, LES MUSULMANS, DESTINATAIRES D'UNE LOI ANNONCEE SUR LA BURQA, EN BUTTE AUX FAUX DERAPAGES/VRAIES INSULTES D'UN HORTEFEUX OU D'UNE MORANO, MINISTRES EN EXERCICE D'UN GOUVERNEMENT QUI TOMBE LE MASQUE.

    LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE MET AUJOURD’HUI EN COHERENCE SES IDEES DEVELOPPEES DANS LES DISCOURS DE MARSEILLE, TOULON ET DAKAR AVEC SES ACTES. C’EST TOUT SIMPLEMENT LA REINTRODUCTION D’UN «MINISTERE DES COLONIES» QU’IL IMPOSE A LA FRANCE. COMME L’ONT DECLARE LES HISTORIENS ET DEMOGRAPHES QUI ONT DEMISSIONNE DES INSTANCES DU MUSEE DE L’IMMIGRATION : «ASSOCIER IMMIGRATION ET IDENTITE NATIONALE, C’EST INSCRIRE L’IMMIGRATION COMME « PROBLEME POUR LA FRANCE ET LES FRANÇAIS DANS LEUR ETRE MEME ». C'EST UTILISER SANS VERGOGNE LA TECHNIQUE DEJA EPROUVEE DU « BOUC EMISSAIRE », AFIN DE DRESSER LES GENS LES UNS CONTRE LES AUTRES ET LES DETOURNER DES VRAIS PROBLEMES. C'EST AUSSI PERMETTRE A UN SYSTEME TOXIQUE DE PERDURER EN PRIVILEGIANT LES VERITABLES RESPONSABLES DE LA CRISE, BENEFICIAIRES D'UNE MONDIALISATION INHUMAINE.

    CE MINISTERE UTILISE DES METHODES DIGNES DU TEMPS DES COLONIES: RAFLES DE SANS-PAPIERS, CONTROLE D’IDENTITE AU FACIES ILLEGAUX, CONTROLE DANS LES RESTAURANTS, LES CAFES, LES EPICERIES, DEVANT LES ECOLES, DANS LES HOPITAUX, JUSQU'AUX ADMINISTRATIONS (CENTRES DE SECURITE SOCIALE, IMPOTS, POLE EMPLOI) CYNIQUEMENT INVITEES A LA DELATION. IL ORGANISE DES CENTRES DE RETENTION SURPEUPLES AVEC MIRADORS, BARBELES, FOUILLES, CONTROLES ET VEXATIONS.

    LA POLICE EXPULSE DES FAMILLES ARRETEES AU PETIT MATIN A LEUR DOMICILE. AU NOM DE L’IDENTITE NATIONALE ON DEMANTELE LE DROIT D’ASILE, ON RENVOIE DES AFGHANS DANS UN PAYS EN GUERRE APRES LES AVOIR TRAQUES, ET ON CASSE LE DROIT AU REGROUPEMENT FAMILIAL. LA POLITIQUE DITE DE « CODEVELOPPEMENT » N’EST QU’UN TROMPE L’ŒIL PERMETTANT LA CONTINUATION DES POLITIQUES NEO-COLONIALES. L’« IMMIGRATION CHOISIE » DEBOUCHE SUR UN PILLAGE DES CERVEAUX QUI RENFORCE LE PILLAGE DES RESSOURCES NATURELLES DES PAYS D’EMIGRATION, RENDU POSSIBLE PAR L’USAGE DE LA DETTE ET LA COMPLICITE DES DICTATEURS AFRICAINS « AMIS DE LA FRANCE »

    . CETTE GRANDE FAMILLE FRANÇAFRICAINE SERA D'AILLEURS AU COMPLET POUR LE DEFILE DU 14 JUILLET EN CETTE ANNEE 2010, CINQUANTENAIRE HYPOCRITE DES INDEPENDANCES AFRICAINES.

    CETTE POLITIQUE ANTI-IMMIGRES SE DOUBLE D’UNE STIGMATISATION ET D’UNE SEGREGATION DES QUARTIERS POPULAIRES QU’IL S’AGIT DE QUADRILLER A L’AIDE DES BAC ET DES CRS.

    LORS DES EMEUTES DE NOVEMBRE 2005, LE POUVOIR AVAIT MEME ETE JUSQU’A APPLIQUER DE NOUVEAU LA LOI SUR L'ETAT D'URGENCE UTILISEE DURANT LA GUERRE D’ALGERIE.

    MALGRE LES PROMESSES FAITES A LA SUITE DES MOUVEMENTS DE PROTESTATION ET DE LA GREVE GENERALE CONTRE LA « PWOFITASYON », DANS LES TERRITOIRES D’OUTRE-MER, LES PRATIQUES COLONIALES PERDURENT COMME LE MONTRENT LES REVOLTES SOCIALES ACTUELLES.
    AU MOIS DE FEVRIER LE MINISTRE BESSON RENDRA SON RAPPORT SUR L’« IDENTITE NATIONALE ».

    A UN MOIS DES ELECTIONS REGIONALES, LE POUVOIR VEUT UTILISER LA HAINE CONTRE LES IMMIGRES ET LEURS DESCENDANTS POUR SIPHONNER LES VOIX DU FRONT NATIONAL. NOUS DEVONS REFUSER CETTE POLITIQUE QUI SEME LA DIVISION ET NOUS APPELONS A UNE MANIFESTATION POUR LA SUPPRESSION DU MINISTERE DE L’IMMIGRATION. ` CETTE MANIFESTATION EST ORGANISEE CINQ ANS APRES LE VOTE DE LA LOI SUR LA COLONISATION POSITIVE ET DANS LE CADRE DE LA 5E SEMAINE ANTICOLONIALE DU 19 AU 28 FEVRIER 2010

    LE 23 FEVRIER 2005, L’ASSEMBLEE NATIONALE VOTAIT UN AMENDEMENT QUI CONSACRAIT « LE ROLE POSITIF DE LA PRESENCE FRANÇAISE OUTRE-MER, NOTAMMENT EN AFRIQUE DU NORD » ALORS QUE PENDANT PLUS DE QUATRE SIECLES LE COLONIALISME FRANÇAIS A PARTICIPE ACTIVEMENT A LA TRAITE NEGRIERE, AU PILLAGE ET A L'OPPRESSION VIOLENTE DE PEUPLES DONT ELLE A PILLE LES RICHESSES, DETRUIT LES CULTURES, RUINE LES TRADITIONS, NIE L’HISTOIRE, EFFACE LA MEMOIRE.
    NOUS AVONS FAIT RECULER LE POUVOIR IL Y A CINQ ANS QUI A DU SUPPRIMER L’ARTICLE 4 DE LA LOI COLONIALISTE DU 23 FEVRIER 2005.

    NOUS POUVONS LE FAIRE RECULER AUJOURD’HUI EN EXIGEANT ET EN OBTENANT LA SUPPRESSION DU MINISTERE DE L’IMMIGRATION.

    PARTICIPONS A LA CREATION D’UN MINISTERE DE LA DECOLONISATION ET DE L’EGALITE REELLE.

    OBTENONS LA REGULARISATION DE TOUS LES SANS-PAPIERS ET LE DROIT DE VOTE DES IMMIGRES.

    CONSTRUISONS ET PREPARONS DES MAINTENANT LES CHANGEMENTS ET PROPOSITIONS PERMETTANT DE SORTIR DU COLONIALISME !

    TOUS ENSEMBLE EXIGEONS, LA SUPPRESSION DU MINISTERE DE L’IMMIGRATION ET DE L’IDENTITE NATIONALE !
    TOUS ENSEMBLE POUR SORTIR DU COLONIALISME !

    PREMIERS SIGNATAIRES:
    ACCA (AGIR CONTRE LE COLONIALISME AUJOURD’HUI), ACTIT, AFASPA, AFRIQUES EN LUTTE, LES ALTERNATIFS, ALTERNATIVE LIBERTAIRE, AMF (ASSOCIATION DES MAROCAINS EN FRANCE), ASDHOM, ATMF, ATTAC, CAAC-COMORES, CCIPPP, CEDETIM, CERCLE FRANTZ FANON, CONSCIENCE MUSULMANE, CMF, CRI (COORDINATION CONTRE LE RACISME ET L’ISLAMOPHOBIE), CREF, DROITS DEVANT, ENAAC, FASE (FEDERATION POUR UNE ALTERNATIVE SOCIALE ET ECOLOGIQUE), FCD (FEDERATION DES CONGOLAIS DE LA DIASPORA), FETAF, FONDATION FRANTZ FANON, FTCR, GENERATION DIVERSITE, IDENTITE PLURIELLE, LES INDIVISIBLES, ISHTAR, MINISTERE DE LA REGULARISATION DE TOUS LES SANS PAPIERS, LES ORANGES, MCD, MJKF, MQJS (MOUVEMENT DES QUARTIERS POUR LA JUSTICE SOCIALE), MRAP, NPA, PEACE BREATHER, PCF, POLE ETHIQUE, RESEAU FRANTZ FANON INTERNATIONAL, RESPAIX, REVEIL DES CONSCIENCES, SURVIE, UJFP, UNION SYNDICALE SOLIDAIRES, USTKE, LES VERTS, LA VOIE DEMOCRATIQUE, ZEP, 93 AU CŒUR DE LA REPUBLIQUE

    SIGNER L’APPEL : CONTACT@ANTICOLONIAL.NET
    SITE DE LA SEMAINE ANTICOLONIALE : http://WWW.ANTICOLONIAL.NET

  14. 14
    cvenes dit:

    A Reykj-on-Thames
    Rapide pourfendeur des arguments de Jean-Luc Mélenchon sur les retraites, il me semble que les réponses argumentées que tu développes portent en elles-mêmes des réponses qui peuvent être différentes aux propositions ou interrogations que tu formules. Nous sommes bien dans un choix sociétal.
    Une grande partie des personnes qui désirent prolonger l’âge de leur retraite au-delà de l’âge légal c’est-à-dire 60 ans ont les motivations pour désirer allonger leur temps au travail qui peuvent se résumer en quelques sortes à cela :
    Arguments connus D’ordre financier (ce que tu soulignes) pour la plupart des cas (annuités non complètes, salaires pris en compte peu élevé, etc…) Vu la flexibilité et la précarité, la mise en concurrence des salariés dans la société libérale, beaucoup devront travailler toute leur vie. Est-ce ce que nous voulons ou est-ce souhaitable ?
    Arguments peu développés D’ordre culturel, car une personne qui a une retraite décente et qui veut continuer à travailler, me semble être une personne dans la majorité des cas ayant des difficultés à aborder une période de sa vie qui est justement sans travail. (Autre que la recherche d’un emploi) Manque d’imagination, une existence toute axée sur le travail sans d’autres perspectives, le travail ne fait pas vieillir…. C’est aussi une vision individualiste de la vie en société.
    Donc, il me semble que les réponses se trouvent bien d’un coté sur la répartition des richesses produites, d’un autre coté sur une autre organisation sociétale ou tout être n’est pas simplement et uniquement une marchandise qui produit.
    Ainsi, bien qu’il y ait fait allusion Jean-Luc Mélenchon, il est vrai que le mode de financement de retraites (comme d’autres organismes) repose essentiellement sur la masse salariale. Il serait intéressant de savoir s’il pourrait être possible de financer la retraite par répartition solidaire (mode moral et à l’abri de la spéculation) par un prélèvement sur la productivité (valeur ajoutée). En effet les entreprises les plus performantes en termes de valeur ajoutée sont celles qui ont des masses salariales qui diminuent constamment par rapport à leur chiffre d’affaires.
    Quelques questions humaines sont aussi posées dont nos observateurs démographiques se moquent ! Ce sont les retraites indécentes touchées par ceux qui ont travaillé toutes leur vie (petits commerçants, agriculteurs, artisans entre autres) les pensions de réversion, et même ceux et celles qui n’ont droit à rien, des artistes, ceux et celles qui ont travaillé en couple ou famille pour un maigre revenu mensuel. (Et elles sont nombreuses et nombreux)
    Je me permets d’ajouter même si cela parait loin du sujet que pour comparaison les banques ont été aidées pour passer un moment de crise à la hauteur que tout le monde connait, et quelles ont toutes remboursées (ou presque toutes) et qu’elles continuent gaiement de spéculer sans que les « gens » de Bercy et du gouvernement ne propose une discussion sur le sujet. Il était bien question de sauver les banques !
    Alors oui, c’est sans ambiguïté, et sans détours que je l’affirme il faut une autre forme de répartitions de la richesse, redonner de la valeur aux biens collectifs, à l’expression démocratique du peuple à la fraternité, la solidarité, qui sont les moyens vitaux du développement de l’expression et de l’action des immenses capacités intellectuelles et physiques des femmes et des hommes de notre planète.
    Et puis à l’attention de Jean-Luc Mélenchon, si tu passes beaucoup dans les médias et que quelques fois tu perds un peu le fil de ton argumentation, il est toujours agréable d’entendre une voix discordante au discours lénifiant dont je suis abreuvé continuellement dans nos médias. Mais ce petit monde, à part quelques exceptions est un monde fait de servitude et d’auto congratulation. Un petit désaccord toutefois sur A. Chabot. Quels que soient les ressentiments (ou les tiens) qu’elle peut avoir à ton égard, elle ne peut ignorer qu’elle est salarié d’un service public et qu’en aucun cas elle ne peut se permettre de décider d’exclure un représentant de la nation ou d’un du débat démocratique. D’autant quelle est sur un service public. Il t’appartient de faire respecter ce droit démocratique. D’autant que je pense que les quotas en termes de temps ne devraient pas exister. Une idée ne dépend pas du nombre de gens qui la défende, mais sont intemporalité fait que chacun doit avoir le même temps pour l’exprimer. Afin, de ne pas tomber dans le n’importe quoi en la matière, il pourrait être tenu compte de la représentativité nationale.

  15. 15
    Descartes dit:

    @Jennifer (#8)

    C’est important de réfléchir à ce qu’on peut interdire du point de vue des droits de l’homme ou non. Une opinion tranchée ne devrait pas faire l’objet de censure sauf si elle remplit les critères de sexisme, racisme etc…

    C'est drôle quand même de voir que pour certains la liberté de s'habiller comme on veut est bien plus précieuse que la liberté de penser ce qu'on veut. Alors comme ça, il faut censurer les "opinions tranchées sexistes"... Admettons. Mais une femme qui choisit de porter une burqua, n'exprime-t-elle pas justement une opinion sexiste (car l'idée que le regard des hommes est un attentat à la pudeur des femmes est une idée sexiste, n'est ce pas) ?

    Il est aussi curieux cette obsession avec les questions sociétales. A l'heure de donner des critères d'interdiction, il n'y a que deux mentionnés: sexisme et racisme. Il faut dire qu'avec les définitions extensives qu'à Jennifer de ces deux termes, cela couvre à peu près n'importe quoi.

  16. 16
    Counch dit:

    Alors il faudrait calculer à montant de richesse constant au cours des 40 prochaines années! C’est absurde ! Dans les 40 années à venir, avec un taux de croissance moyen de 1,7 % par an, la richesse de notre pays passera à 3 400 milliards d’euros.

    Cher M. Mélenchon, je m'excuse mais vous vous trompez sur ce point précis. La création de richesse sur notre bonne vieille terre est tout simplement impossible. Il serait bon que vous puissiez réfléchir à cela et vous verrez que bon nombre d'autre déductions en découleront. Mais si vous ne partez pas de cette vérité alors, vous vous tromperez encore et encore et notre chère Terre nourricière se chargera de vous le rappeler encore et encore.
    Toutes les richesses de notre planète existent déjà! Nous ne faisons que les exploiter et les transformer. (Loi fondamentale de la physique connue...)

    Par contre pour le partage, je suis en tous points d'accord avec vous si tant est que vous ne pourrez pas partager ce qui n'existe pas.

    Donc la solution pour l'immédiat est... SALAIRE MAXIMUM et PARTAGE.

    La solution à long terme est : la quête du point d'équilibre entre la quantité d'"argent" globale correspondante aux richesses EXISTANTES et le PARTAGE de ces mêmes richesses.

    http://counch.over-blog.com/

  17. 17
    Pierre L dit:

    Descartes,
    Procurez vous un stylo-feutre, approchez le de votre écran, écrivez après avoir cliqué ici.

  18. 18
    Descartes dit:

    Les retraites, enfin un vrai débat !

    Je suis très content de voir que Jean-Luc Mélenchon consacre une partie de son développement à la question de la productivité. En effet, c'est là le paramètre essentiel: si la charge des retraites augmente plus vite que la productivité, alors cela revient à une situation ou le nombre de convives augmente plus vite que la taille du gâteau, et dans ce cas, quelque soit le mode de répartition choisi, quelqu'un doit forcément voir sa part diminuer. Jean-Luc Mélenchon arrive finalement à la même conclusion que j'avais exposé il y a quelques jours: la productivité augmente à peu près à la même vitesse que l'espérance de vie.

    A mon sens, le problème le plus sérieux est celui de la solidarité intergénerationnelle. Pour résumer: si l'on consacre les augmentations de productivité exclusivement au financement des retraites, cela suppose que les générations qui sont au travail acceptent de voir leur niveau de vie stagner. Il n'est pas évident qu'il y ait aujourd'hui un consensus social pour mettre en œuvre cette répartition.

    Reste bien entendu la solution "les capitalistes peuvent payer" (un peu l'argument "l'Allemagne paiera" de l'entre-deux guerres...). Malheureusement, les calculs montrent que cette solution a ses limites. Le raisonnement sur le partage de la valeur ajoutée entre salaire et capital est trompeur, parce qu'une partie de la valeur ajoutée empochée par le capital est réinvestie dans l'outil de production. Lorsqu'on raisonne en revenus nets, on s'aperçoit que les revenus des riches sont énormes rapportés au nombre d'individus, mais que la masse totale n'est pas si importante que cela en relation avec les masses en jeu au niveau des retraites...

    L'idée proposée par cvenes (#14) de financer les retraites sur la valeur ajoutée est intéressante, mais présente un défaut majeur: elle supprime toute idée de progressivité. Ce problème a été maintes fois exposé dans le débat TVA versus IRM. Les impôts sur la valeur ajoutée sont payés finalement sur les produits, et sont donc proportionnellement plus lourds sur les couches sociales qui dépensent l'ensemble de leur revenu que sur celles qui épargnent. Dans la mesure où la retraite est indexée sur le salaire, il ne serait pas juste que le haut cadre et l'ouvrier payent la même chose pour leur retraite. Il faut garder un lien entre le montant du salaire et la cotisation.

  19. 19
    spartacus dit:

    j'ai écouté l'émission sur france-culture.jean-luc Mélenchon a été égal a lui- même c'est à dire clair et précis,combatif,non dupe des questions soit disant innocentes des journalistes.un régal, ce n'est pas étonnant que les médias ne donnent que trés peu la parole aux représentants du front de gauche.ça change beaucoup,du consensus entre le ps et l'ump notamment sur la question des retraites dans notre pays.pour finir, ne pas oublier que souvent en politique consensus rime avec dans l'anus.

  20. 20
    Pulchérie D dit:

    Sur l’air de « On m’appelle Simplet » (Fernandel)

    On m'appelle dieucartes,
    Le pervers de la Toile,
    Sucré comme une tarte,
    Je discute sur le voile.

    Mentant gaiement,
    Je triche à longueur de temps.
    Je fais tout ça,
    Aux ordres de Nicolas.

    Garder ses intérêts,
    C’est mon unique carte
    Pour mon bonheur complet.
    On m'appelle dieucartes.

  21. 21
    Picto dit:

    Je suis un lecteur assidu de ce blog. J'ai voté front de gauche aux européennes.
    Je soutiens toujours les idées de Monsieur Jean Luc Mélenchon. Mais quand j'ai vu ce qui s'est passé lors des discussions unitaires et la position - à mon sens- décevante du parti de gauche...

    Pour les régionales, le NPA a fait de gros efforts unitaires, en tout cas dans ma région, dans la presse locale j'ai suivi toutes les discussions, le PC a déclaré ne pas vouloir du NPA sur ses listes ! Et c'est la raison de la rupture. Le parti de gauche a soutenu le NPA au début, puis l'a lâché pour rentrer à la maison (PC).

    Donc je vote NPA aux prochaines élections, plus clair, moins de magouilles et surtout un meilleur programme.

  22. 22
    Michel S. dit:

    Surprenant quand même le commentaire 2 ! (le peudo est trop compliqué pour mon niveau intellectuel). Ecrire tout ça et en annonçant une suite, en plus... pour répéter les arguments des catastrophistes, sans soulever le véritable problème : LA REPARTITION DES RICHESSES PRODUITES !
    Je peux comprendre que cet argument gène beaucoup de monde, car là, il n'est pas question de merdouiller autour de la variété des pansements à proposer pour soigner les plaies générées par le capitalisme financier. Dommage pour les mal-voyants !

  23. 23
    Counch dit:

    @Descartes

    Plutôt que de vous acharner à prêcher dans le désert des gens qui ne vous écouterons pas. Regardez le post 16 et prouvez-moi que j'ai tort...Cela vous occupera 5mn... Votre Pseudo vous obligera à argumenter votre réflexion.

  24. 24
    Armand - 07 dit:

    Les arguments et propos de Pulchérie D à l'encontre de Descartes deviennent problématiques et à la limite racistes. L'aigreur de cette dame devient une véritable plaie pour le bébat argumenté et courtois que nous appelons tous de nos voeux ici.

  25. 25
    Pulchérie D dit:

    Actualités afghanes

    Trois soldats américains tués ce dimanche.
    C'en fait cinq pour le W-E.

  26. 26
    Pierre L dit:

    à Michel S. (24 janvier 2010 à 11h58)
    Reykj-on-Thames doit être cinéphile.

  27. 27
    VERGNES dit:

    En Pays de la Loire, à tous ceux qui n'ont jamais vu un logo unitaire, eh oui c'est collector

    logo unitaire PDL

  28. 28
    Gilles dit:

    @ Salut, Jean-Luc et heureux de te retrouver.
    @ Salut à mes frères républicains Jean-Luc, Demetrio, Curtillat, José Angel, Claude PG 35, Hold-up, Henri Brosse pour vos pensées amicales et de soutien. Je vous embrasse et vous adresse un salut fratenel.

    @ Merci à Fabien "Darthé-Payan" mon fils d'avoir pris le relai du combat républicain et laïque durant les quinze derniers jours (malgré la bêtise, l'ignorence, la mauvaise fois, la calomnie des patentés revendicateurs du voile intégral et de l'antirépublicanisme et de l'anti laïcité) et il continuera ardemment n'en déplaise ! Pour ma part, je dois faire un autre combat contre la maladie. "Ma nouvelle compagne" de tous les jours.

    Je profite d'une pose dans ce traitement. Les signes sont encourageant même si c'est trop tôt pour ce prononcer. Une batterie d'examens viendra mais là dans mon chez moi, je suis entre bonnes main.

    Je reviens maintenant à la note de Jean-Luc Mélenchon.

    Merci à toi de rappeler que les décisions de report de la retraite à 65 ans, 67 ans voire 70 ans en allongeant également la durée de cotisations 41 puis 42 ans puis dans quelques années on aura 45 ans de cotisations pour pallier la diminution de la population active est un argument totalement fallacieux. Car tu le rappelles la population française augmente et la population active également. Donc, on trompe volontairement le citoyen pour justifier le report de l'âge de la retraite au delà de 60 ans ou une augmentaition de la durée de cotisations. C'est en fait de la pure politique libérale ou comment revenir sur les acquis sociaux et les conquètes du peuple en mouvement. C'est rien d'autre ! Et c'est là que Aubry franchit le pas et se servant du même argument de tromperie pour justifier le raliement de son parti, le PS à une retraite à 41-42 ans ce qui revient de fait sur la retraite à 60 ans. Et on veut soutenir ce genre de "gauche" domestiquée qui ressemble à la droite y compris dans ces arguments de tromperie.

    Il faut maintenir la retraite à 60 ans pour 37 années et demies de cotisations et avec un salaire moyen de référence calculé sur les 10 meilleures années. On doit tenir et rien céder ! Même si dèjà la retraite à 60 ans n'est plus que symbolique vue que droite (balladur, fillon, Sarkozy-Bertrand,...) et maintenant ps (aubry) font en sorte de revenir dessus à la grande satisfaction du Medef et de sa patronne de choc Parisot. Les syndicats comme les politiques oublient-ils que la lutte de classes est aussi une lutte politique (Le manifeste de Marx-Engels).

    Nous devons également engager un vaste programme propositionnel de partage, de redistribution de la richesse et des revenus. La sécurité sociale, les retraites ne sont que des salaires différés. Elles doivent financer par les actifs et productifs mais également par des prélèvements importants sur la valeur ajoutée, les revenus fonciers et immobiliers, les revenus boursiers et de l'épargne comme sur une taxe sur les machines.

    Il faut faire repasser les 10 à 12 % de la part de la richesse nationale (qui sont passés du travail au capital) du capital au travail et engager le rétablissement, la refondation de l'Etat providence c'est à dire la sécurité sociale et l'état redistributeur. Resourçons-nous dans le programme du CNR qui créa la sécurité sociale. Au lendemain de la terrible guerre, les politiques, le peuple citoyen, les syndicats, mobilisèrent une part gigantesque de la richesse, des revenus - alors que le pays engageait à peine sa reconstruction - pour créer la sécurité sociale cette oeuvre magnifique républicaine et socialiste d'intérêt général.

    Pour terminer, je voudrais vous faire partager un extrait d'un discours de Jean-Jaurès sur la République et le socialisme.

    "Et c'est parce que le socialisme apparait comme seul capable de résoudre cette contradiction fondemmentale de la société présente, c'est parce que le socialisme proclame que la république politique doit aboutir à la république sociale, c'est parce qu'il veut que la république soit affirmée dans l'atelier comme elle est affirmée ici, c'est parce qu'il veut que la nation soit souveraine dans l'ordre économique pour briser les privilèges du capitalisme oisif, comme elle est souveraine dans l'ordre politique, c'est pour cela que le socialisme sort du mouvement républicain. C'est la république qui est le grand excitateur, c'est la république qui est le grand meneur : traduisez-là devant vos gendarmes !"

    Salut à mes frères républcains, Jean-Luc, José Angel, Demetrio, Curtillat, Claude PG 35, Henri Brosse et à bientôt j'espère. Prenez soin de vous.

    Salut et fraternité

    Gilles

  29. 29
    F. Parot-Abellard dit:

    Bonjour,

    Concernant le lien entre âge de départ à la retraite et espérance de vie, le lien m'apparaît au contraire réel : c'est parce que la retraite existe à soixante ans que l'espérance de vie est si élevée, et non le contraire !

    J'ajoute que les cinq premières années de retraites (60-65 ans) sont les meilleures à vivre, alors qu'en même temps les cinq années supplémentaires que certains choisissent pour continuer à travailler sont les pires !...

    Amitiés

    F.P-A.

  30. 30
    carole G dit:

    http://socio13.wordpress.com/2010/01/24/depuis-30-ans-les-salaires-baissent-sauf-au-sommet-par-jacques-sapir/

  31. 31
    carole G dit:

    http://contreinfo.info/article.php3?id_article=2965

  32. 32
    Pierre L dit:

    Jean Jaurès dit :
    "C’est la république qui est le grand excitateur, c’est la république qui est le grand meneur : traduisez-là devant vos gendarmes ! "

    J'actualise :

    "C’est la république qui est le grand excitateur, c’est la république qui est le grand meneur : traduisez-là devant vos Compagnies Républicaines de Sécurité ! "

  33. 33
    Pierre L dit:

    à Pulchérie D (24 janvier 2010 à 11h30)
    Dans celle-ci, pas besoin de changer les paroles.

  34. 34
    Bojemoï dit:

    Salut Jean-Luc,

    Bravo pour ta prestation sur France Culture au "Rendez-vous des politiques". J'ai beaucoup aimé la façon dont tu as cloué le bec aux "experts", chose assez inhabituelle pour eux. De plus, la clarté de tes arguments était remarquable. Il faut dire que pour une fois tu avais le temps de développer.

    Bonne continuation et bon courage.

  35. 35
    Darthé-Payan dit:

    ‹ précédent
    Oxygène 23 janvier 2010

    Mélenchon fait sa révolution
    L’amour de la Patrie républicaine au centre

    par David Desgouilles
    Partager
    Wikio
    Facebook
    Del.icio.us
    Technorati
    Il faudrait élever une statue à David Abiker. Son émission, une des seules où on laisse l’invité s’exprimer mais où on revient ensuite à la charge lorsqu’il n’a pas répondu, permet de grands moments. Diffusée le samedi matin à la radio sur France-info, les plus pressés peuvent la voir dès le vendredi soir en vidéo sur la chaîne Dailymotion de la station. Et, hier soir, on a pu assister à une formidable prestation de Jean-Luc Mélenchon.

    J’aime bien Mélenchon. Surtout depuis qu’il avait été l’un des plus talentueux avocats du Non au référendum sur la constitution européenne. Sur l’analyse de la mondialisation, sur la complicité des institutions européennes, je partage ses convictions. Il est aussi, chose rare, l’un des seuls hommes politiques à avoir avoué sans fard s’être trompé sur Maastricht. Il avait cru sincèrement que l’Europe fédérale pouvait être un levier pour la justice sociale, que l’universalisme français pouvait imprégner l’Europe toute entière. Se sentant floué et coupable, il s’est avéré d’autant plus efficace depuis 2005 pour démonter la supercherie. Sur l’Ecole aussi, il a su, souvenons-nous, remettre en cause les dogmes de la gauche officielle en remettant en cause le collège unique.

    Mais il y avait quelque chose qui me gênait chez lui. Je lui ai même écrit un jour. C’était son sectarisme, à moins que cela n’ait été une volonté tactique de se montrer davantage sectaire qu’il ne l’était pour fixer, grâce à une image, un électorat radical. Ainsi, avons-nous pu avoir l’impression qu’il se boucherait le nez en voyant des “hommes de droite” lui donner raison, ce qui n’est guère agréable. Mais hier soir, cette impression s’est fort bien dissipée.

    D’abord, il a qualifié la rubrique internationale du Figaro de “meilleure de tout le pays” ce qui peut paraître anodin mais qui est loin de l’être. Le journal de Dassault fut couronné, pour une part, alors que les chaînes du service public, Madame Chabot mais surtout les antennes régionales de France 3, ont été, lors de la même émission, rhabillés pour les trois prochains hivers ! Nous avons changé d’époque ; non seulement Mélenchon s’en est aperçu mais il ne l’envoie pas dire.

    Ensuite et surtout, il a eu, pour la première fois, des mots plutôt élogieux en direction de Nicolas Dupont-Aignan. Alors que c’était le moment pour David Abiker de relayer des questions d’internautes, l’un de ces derniers lui demandait de qui, entre le président de Debout la République et Dominique Strauss-Kahn, il se sentait le plus proche. Après avoir tenté d’esquiver et alors que David Abiker insistait, il eut ses mots, rafraîchissants entre tous :“Pour parler de la République et de l’amour de notre Patrie Républicaine, (je suis) plus proche de Dupont-Aignan que de Strauss-Kahn qui a une notion de la Patrie très relative surtout depuis qu’il est directeur du FMI et que son rôle consiste à affamer les peuples”. 1

    Il ne faut pas se le cacher, pour Mélenchon, c’est une révolution. Non seulement, beaucoup de ses militants ne comprendront pas cette phrase et certains, même, lui reprocheront amèrement. Mais en avouant une plus grande proximité avec un homme classé à droite sur les bases de l’amour de la Patrie Républicaine, il change de statut. Il se place en Homme de la Nation, un peu comme Jean-Pierre Chevènement en septembre 2001. A petits pas, certes, mais sûrement. Même si on faisait abstraction de la réponse à cette question en fin d’émission, Mélenchon donnait hier soir cette impression de dépasser largement cuisine électorale, carrière et contingences partisanes, et de se consacrer à l’Essentiel. Ainsi, on le croit sincère lorsqu’il ne se dit pas déçu de laisser à un autre le soin de mener la liste francilienne aux élections régionales alors qu’il était candidat à cette mission. Il est au dessus de tout cela. Ce qui l’intéresse désormais, c’est de servir non un parti mais sa Patrie, terme qu’il a utilisé plusieurs fois. Il pense sans doute à l’élection présidentielle. Mais s’il y va, ce sera pour la gagner, pas pour témoigner
    http://carnet.causeur.fr/antidote/melenchon-fait-sa-revolution,00526

  36. 36
    Darthé-payan dit:

    @ Dorant

    Je te laisse à ta mauvaise fois qui est immense ! Ce que tout le monde peut constater.

    Je te laisse comme je laisse les Ermler, Jennifer, Lola, Mélina à (tes) vos ripailles antirépublicaines et anti laïques. Goinfrez-vous de votre mauvaise fois comme dessert !

  37. 37
    André Assiétoi dit:

    @ Darthé-Payan

    À ta place, je ne me réjouirais pas que Mélenchon soit encensé par le site communautariste Causeur, où l'on vient casser du bougnoule à chaque occasion (si vous parcourez les forums, vous y trouverez les adeptes du site raciste Bivouac).

    Finalement, je suis tombé juste quand je signalais les drôles de parenté qu'on pouvait voir entre les "Républicains" de tout poil. Bientôt tu vas nous mettre le lien du Bloc identitaire sur ce forum ?

  38. 38
    Darthé-Payan dit:

    @ Hold-up

    Merci d'avoir rappeler la correction de mon commentaire que j'ai postée peu après.

    Tu as le bonjour fraternel de Gilles et te remercie pour tes pensées.

    Salut fraternel

    Fabien

  39. 39
    Darthé-Payan dit:

    @ André Assietoi

    Aller toi aussi tu vas comparer Jean-Luc Mélenchon à énergumènes du Bloc identitaire ?

    Dès que l'on parle république... la gauche dite radicale et révolutionnaire vous traite de quasi réactionaire voir de quasi fascho.

    Et bien quel avenir militant vous aller montrer à JL Mélenchon !

  40. 40
    lola dit:

    Pour accélérer la conversion politique de ceux qui n'aiment ni le capitalisme ni les étrangers (sauf s'ils sont chez eux à la limite)

    http://www.fdesouche.com/

  41. 41
    jean ai marre dit:

    Le fossoyeur @365

    Je pense effectivement que sur beaucoup de sujets, au contraire de certains blogueurs, tes connaissances sont limitées. Heureusement qu'il y a Wiké..
    Ta recherche permanente est d'occuper les lieux. Pourquoi ?
    ° Reprendre,systématiquement, les arguments des uns et des autres, qq fois sans que tu sois destinataire, pour pinailler, virguler, est certes un jeu, mais à mon avis ça bloque ce blog et ça empêche le débat sur des sujets que je classerais d'essentiel :: La précarité, le chômage, les sans abris, la jeunesse, la retraite, la démocratie la liberté de la presse,etc,,,

    La burqa, combien de posts? combien de fois les mêmes arguments sont repris ?

    ° La motivation, André Assiétoi @415 soumet une analyse que je trouve pertinente et juste.

    Pour revenir à mon post sur les SCOP : @338
    J’ai eu le plaisir de lire sur ce blog une réflexion sur les coopératives ouvrières.
    Je suis surpris que les idées fortes exprimées par, Prolo du Biolo, Gilles et son fils Dathé-Payan, Demetrio,, non pas été discutées par le fossoyeur.Est ce par alliance de circonstance ou omission ?
    Tu réponds: " Quand un sujet ne m’intéresse pas, et que je n’y connais rien, je ferme ma gueule. Satisfait ? "

    Je considère ta réponse pour faire dans le descartisme rigolote.
    Je suis perplexe sur ton argumentation, car ce sujet englobe l'économie au sens large, la capacité de produire autrement, le relationnel inter et extra entreprise, la démocratie dans l'entreprise... en fait autant de sujets sur lesquels tu as fait part de tes idées.

    Je pense que ta stratégie pour ne pas te démasquer, c'est de faire des alliances de circonstance avec des poids lourds de ce blog et par conséquent faire l'impasse de "  ferrailler" sur des sujets qui te mettrais en opposition avec eux.et qui feraient apparaitre tes positions politiques.

  42. 42
    Pierre L dit:

    à jean ai marre (24 janvier 2010 à 15h06)
    "Ta recherche permanente est d’occuper les lieux. Pourquoi ?"

    à mon avis :
    http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/01/une-balle-dans-le-pied-une-autre-dans-le-dos/all-comments/#comment-54564
    (commentaire du 21 janvier 2010 à 19h47 et suivant)

  43. 43
    Patrick dit:

    (Julie Martin est ravissante !)

  44. 44
    jean ai marre dit:

    @37 Pierre L.
    Bravo, Comment fais tu pour être si perspicace ?
    La classe ?

  45. 45
    Pierre L dit:

    à jean ai marre (24 janvier 2010 à 16h00)
    Non, une leçon apprise d'un certain commandant P., connaisseur de la chose militaire, qui fréquentait ce blog en d'autres temps.

  46. 46
    ermler dit:

    @ darthé payan (34)

    A quelle gauche souhaites-tu appartenir ?
    A une gauche républicaine anti-libérale réunie ou fracturée ?

    Ta façon de stigmatiser sans cesse les "mauvais" de ce blog en les nommant de façon récurrente : Dorant, milena, jennifer, lola, ermler, assietoi... comme autant d'anti-républicain bon à jeter "à la poubelle", uniquement parce qu'ils ont une autre position que toi sur l'interdiction de la burqa - te semble-telle compatible avec le combat unitaire prioritaire qui est le nôtre ? :. créer une véritable alternative de gauche au social- libéralisme ! (Tu peux d'ailleurs aussi jeter "à la poubelle" l'ensemble du NPA qui est quasi-unanimement contre l'interdiction de la burqua !)

    Peux-tu imaginer qu'on puisse avoir une autre lecture que toi de la république et de la laïcité ?
    Et que nos arguments, s'appuient, au moins autant que les tiens, sur les valeurs de la république et des droits de l'homme "universels" qui en ont guidé l'esprit ?

    Dans ta logique - si nous sommes de "mauvais" républicains - Copé, Le Pen, lefèvre, De Villiers, Sarkozy...seraient eux de "bons" républicains puisqu'eux aussi sont pour interdire la burqa ? Je sais bien que ce n'est pas ce que tu penses, mais tu vois jusqu'où peut conduire un tel manichéisme ?

    De grâce, Darthé-payan, cesse à coups d'insultes et d'attaques personnelles, de vouloir diviser ce blog en "excommuniant" des militants ou des citoyens sincères qui ont fondamentalement le même adversaire que toi: le capitalisme libéral.
    Mais peut-être que le front unitaire de l'autre gauche, tu t'en fiches, après tout ?
    Dans ce cas, tu peux toujours fonder ta propre secte de "républicains - jacobins purs et durs" qui n'acceptent jamais la contradiction sur aucun sujet quel qu'il soit.

    Je te souhaite bonne chance dans ton parcours de militant dont je ne doute pas de la sincérité...

  47. 47
    En passant dit:

    Hors sujet par rapport au sujet du texte de JLMélenchon, mais amusante n'est ce pas la sortie de Peillon concernant la rédaction de France 2 service public devenu très privé.

    Vous avez aimé?

  48. 48
    Pierre L dit:

    Le traitement des clandestins de Corse vivement critiqué.

    Et voilà, quand on voyage à l'étranger, faut se renseigner sur les coutumes du pays et ces crétins de réfugiés
    ne savaient pas qu'en Corse les clandestins portent la burka.
    J'vous jure !

  49. 49
    jean ai marre dit:

    Démographie et retraite

    Notre hébergeur Jean-Luc Mélenchon parle de démographie, mais qui peut aujourd'hui se permettre de faire des enfants ?
    Le temps socialement difficile que nous vivons n'encourage pas à mettre des enfants au monde. Les jeunes couples, se posent les questions simples et élémentaires sur la responsabilité engagée de faire des enfants
    Lorsque l'on gagne 1200 € (moyenne)par mois à deux, avec des lendemains incertains, peut on engager l'avenir d'innocent ?

    Pour revenir au chapitre retraite, il y a comme l'écrit Jean-Luc Mélenchon l'exposé du problème :
    Qu'est ce que c'est la retraite ?
    La retraite est elle un droit ? et pourquoi ?

    Chaque citoyen, pour assumer son existence, doit participer à l'effort collectif de la création des richesses et lorsqu'il est fatigué d'avoir travaillé (d'avoir contribué) il a droit à un repos. : C'est la retraite.
    Il laisse sa place à un autre acteur, qui recommence le cycle.
    La retraite est bien un droit au repos consécutif à l'effort produit.
    Le renouvellement du cycle est lié au plein emploi.

    Je reviendrais pour le premier plat suite à l'hors-d'œuvre.

  50. 50
    Pierre L dit:

    Le traitement des clandestins de Corse vivement critiqué.

    Et voilà, quand on voyage à l'étranger, faut se renseigner sur les coutumes du pays et ces crétins de réfugiés
    ne savaient pas qu'en Corse les clandestins portent la burka.
    J'vous jure...

Pages : [1] 2 3 4 5 6 7 8 9 10 1119 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive