25nov 09

Séance au parlement européen et lecture de la presse

Tous les innocents seront-ils forcément coupables?

allégé murs aM ercredi matin, l’hémicycle du parlement de Strasbourg était quasiment vide. On y discutait pourtant de la nomination de Van Rompuy et de la camarade travailliste baronne Ashton. Les présents ont débondé des tonneaux de congratulations selon l'usage. Mais ils ont dit aussi leur frustration. C’est dire le désenchantement qui règne dans cette enceinte. Barroso lui-même est resté un moment. Puis il est parti. Bancs vides et grisaille bureaucratique. Ce matin seulement, deux heures avant le vote, sont arrivés en langue française les sept pages d’amendements à la proposition de résolution sur le « programme de Stockholm », plan quinquennal sur la sécurité et la justice. Je jette le tout à la poubelle. Je ne veux même pas faire semblant de m’accommoder. Je voterai contre tous ces trucs liberticides écrits dans la langue des envahisseurs. A propos d’envahisseurs : en fin de note je donne des nouvelles des exploits des anglo-saxons en Irak. Cœurs sensibles s’abstenir. Mes alertes électroniques de presse me préviennent de l’épisode socialiste de l’élimination de Julien Dray en Essonne par la direction socialiste. C’est plus intéressant. Je réagis. Sinon je parle aussi d'un épisode d'Hadopi servi à la sauce europe.

HADOPI EN DEBAT EUROPEEN

allégé murs dJe donne une information à propos de ce qui a occupé tout le débat sur Hadopi en France. On a passé ici à Strasbourg, en troisième lecture la directive européenne sur le sujet. Pourquoi troisième lecture ? Tous les autres points faisaient l’objet d’un accord entre la Commission européenne, le Conseil européen et la majorité du Parlement européen comme on l’a vu lors du récent vote, le 6 Mai dernier. Cependant la «restriction d’accès à certains utilisateurs» continuait de faire obstacle du côté du Parlement européen. En effet, aucune garantie du respect de la présomption d’innocence n’était donnée. Tiens, tiens ! Encore la présomption d’innocence si mal connue de certains socialistes. Donc sur la base de la directive telle que rédigée, on pouvait restreindre ou couper l’accès à internet d’un utilisateur sans autre forme de procès. On sait ce que Sarkozy fait de cette autorisation. L’amendement proposé par le Parlement européen pour y pallier est « l’amendement 138 » qui stipule: « (…) aucune restriction ne peut être imposée aux droits et libertés fondamentaux des utilisateurs finals sans décision préalable des autorités judiciaires (…) sauf quand la sécurité publique est menacée, auquel cas la décision peut intervenir ultérieurement » Le comité tripartite de conciliation est parvenu à un accord. On nous dit que si le texte final ne fait pas allusion aux autorités judiciaires, c’est parce que ce sont parfois d’autres instances qui prennent ce genre de décisions dans les pays de l’UE. Justement c’est le problème à nos yeux ! Mais il nous a été assuré dans le texte que les restrictions d'accès à internet "ne peuvent être instituées que si elles sont appropriées, proportionnées et nécessaires dans le cadre d'une société démocratique". De telles mesures ne pourront être adoptées que "dans le respect du principe de la présomption d'innocence et du droit au respect de la vie privée" et selon une "procédure préalable, équitable et impartiale "».  Tout le monde a l’air content, mais pas moi. Rien de toutes ces formules n’est vraiment contraignant. Ayant sous les yeux dans mon pays à quels abus de pouvoir tout cela peut donner lieu, je vois bien qu’ils peuvent continuer avec ce texte et même s’en réclamer. J’ai donc voté contre. De toute façon, la concurrence libre reste le premier impératif assigné à cette directive. Sans moi.  

SOUVENIRS SANS NOSTALGIE

allégé murs bJ’ai été trop longtemps militant en Essonne pour m’en désintéresser totalement à présent. Mais si je relève comment a procédé la commission exécutive fédérale du PS dans ce département, c’est parce qu’elle soulève une question de principe en général. Je commence par dire que je connais bien cette instance socialiste dans laquelle j’ai siégé vingt huit ans. Mon portrait est encore accroché dans le couloir qui conduit dans la salle de délibérations, avec ceux de tous les autres premiers secrétaires fédéraux qui ont dirigé cette fédération depuis 1971. Je connais aussi presque tous ceux qui y siègent aujourd’hui. Aujourd’hui l’homme fort du département est Manuel Valls qui tient les commandes essentielles. Le président du conseil général est son vassal et le premier secrétaire son employé. Rien ne se fait sans son avis. Je connais. J’ai tenu le rôle. C’est donc lui l’auteur de l’élimination de Dray avec l’appui enthousiaste de tous ceux qui tueraient père et mère pour qu’une place se libère et permette à la file d’attente des petits vassaux d’avancer d’un cran vers la lumière de l’élection automatique. Tout cela en ayant un œil sur les futures élections territoriales à la sauce Sarkozy. En effet leur savoureuse liste annexe de candidat à élire à la proportionnelle permettront aux bien placés d’aujourd’hui de se maintenir en fonction demain. Dès lors il faut lire ce que dit Manuel Valls et les larmes qu’il jette sur le sort de Dray comme un record d’hypocrisie. Tel est aujourd’hui le PS. Ce n’est certes pas mon affaire et je n’oublie rien des coups que Dray m’a porté dans ce département du temps où je m’échinais moi aussi dans ce monde kafkaïen. Mais une fois de plus c'est de notre rapport à la justice, nous gens de gauche, dont il est question. Je note la performance lamentable de ces champions de la morale en face de Julien Dray.

COUPABLE C'EST SUR! INNOCENT PEUT-ETRE

allégé murs eJe n’en suis pas surpris. Valls est de ceux qui ont jeté des pierres contre le lamentable Frédéric Mitterrand alors même qu’il n’était ni inculpé ni poursuivi, fusse par lui. Il a perdu tous repères républicains fermes. On se souvient, j’espère, comment Manuel Valls avait cru bon d’ajouter dans cette circonstance qu’un problème générationnel le  séparait de ses ainés sur la question du rapport à la loi et à la règle  à propos de la pédophilie. C’était une infamie qui suffisait à évaluer sa capacité à respecter ses contradicteurs. Sur ces bases ces malheureux socialistes mélangent justice et vengeance, inculpation et pilori, rumeurs et faits. Et cette fois ci l’absurdité de ces méthodes éclate sous les yeux de tous. Julien Dray n’est pas inculpé. Mais aux yeux des socialistes de l’Essonne il est présumé coupable avant toute inculpation. La preuve : ils affirment que si Dray n’est pas inculpé alors ils le rétabliront sur leur liste ! Ils le déclarent donc coupables et c’est à la justice de le proclamer innocent ! C’est exactement le contraire de ce que proclame la déclaration des droits de l’homme lorsqu’elle affirme que chacun est présumé innocent aussi longtemps qu’il n’est pas jugé coupable !

LA RUMEUR COMMANDE

IMGP9977Cette modeste affaire de tête de liste situe bien le point où les voici rendus en matière de principe républicain. La vérité est que Dray leur pose problème en fonction des informations qui ont été diffusée à son sujet. Et cela non du fait du contenu vrai ou non de la rumeur mais en raison de  l’impact que cela a pu avoir sur l’opinion. La rumeur est tout pour eux, qu’elle soit fondée ou calomniatrice. La question de savoir si ces informations sont fondées ne se pose pas pour eux. C’est pourtant essentiel sur le plan des principes, surtout quand on sait que Dray dément le tout. Sa négation semble aussi inouïe que les accusations diffusées. S’il a raison, alors ce qui lui a été fait est monstrueux. Et ceux qui viennent de l’éliminer y auront eu leur part. S’il ment, on le saura assez tôt. Mais pas avant son éventuelle inculpation, et de toute façon pas avant la fin de son éventuel procès. J’ai bien dit «éventuel». Ces gens si pusillanimes doivent savoir que la justice et ses procédures sont une protection de notre liberté individuelle et collective et non une corvée formelle. Qu’aucun des élus, députés et autres, membre de l’instance socialiste essonnienne n’y ai pensé est incroyable ! Le résultat souligne bien dorénavant le grotesque de la situation. En effet, Julien Dray n’est même pas inculpé ! Mais il est quand même éliminé de la liste. Pourtant, à l’inverse, la tête de liste régionale et le président du groupe socialiste à la région ont été inculpés, jugés et condamnés. Mais ils sont maintenus en tête des listes sans avoir été suspendus un seul jour de leur fonction en cours de route ! Il est vrai qu’ils ont désormais purgé leur peine. Mais ils n’ont pas encore été amnistiés. Donc les socialistes «moraux» qui éliminent Dray, les investissent en connaissance de cause. Mais du moment que la presse n'en parle plus, où est le problème?.  

CRIMES DE GUERRE

allégé murs cCa se passe dans l’Irak occupé par les américains. Tout le monde sait quel bonheur goute ce pays depuis qu’il a été libéré de l’odieuse dictature qui l’accablait. Evidemment c’est de l’humour noir. L’occupation anglo saxonne du pays après l’agression militaire organisée par le fils Bush n’en finit plus de produire ses horreurs. Le bilan de la prétendue libération de l’Irak est celui du martyr de ce pays. Dans maints cas on peut parler de crime de guerre. Actuel ou passé, ou bien en cours. Ainsi à Fallujah, ville martyrisée par des bombardements américains sans véritable objet. En septembre dernier, sur 170 enfants nés au principal hôpital de Fallujah,  24% sont morts la première semaine, ¾ présentaient des difformités (pas de tête, deux têtes, un seul œil, pas de membres). En 2002, dans le même hôpital, sur 530 naissances, 6 bébés étaient morts, un seul présentait des difformités.  Des médecins irakiens et britanniques mettent cause l’utilisation de phosphore blanc et de munitions à l’uranium appauvri utilisées lors des bombardements de la ville en 2004 par l’armée d’occupation. Ils demandent aux Nations unies d’ouvrir une enquête indépendante. Une pétition a été lancée pour soutenir cette initiative. 


157 commentaires à “Tous les innocents seront-ils forcément coupables?”

Pages : [1] 2 3 4 »

  1. 1
    cording dit:

    C'est quoi un texte liberticide écrit "dans la langue de l'envahisseur"
    Merci d'éclairer ma lanterne!

  2. 2
    Rémi V. dit:

    @cording

    Sécurité = limitation/suppression de libertés
    Justice = limitation indépendance Justice / durcissement des peines

    Langue de l'envahisseur = selon les périodes dans l'Histoire : arabe, latin, barbare, viking, espagnol, français...mais aujourd'hui : ingliche.

  3. 3
    Louise dit:

    @Cording
    Eh bien un texte produit par les tenants du libéralisme,
    qui porte atteinte aux libertés qui sont les nôtres et écrit en anglais,
    ce qui rend difficile sa lecture surtout quand on vous le donne à lire au dernier moment
    et qu'il fait 7 pages en l'occurrence mais encore beaucoup plus à l'occasion.

  4. 4
    Pulchérie D dit:

    Il s'agit probablement de ce texte, datant de juin, et qui limite notamment les droits d'asile dans l'UE.
    Ils sont émis par la Commission européenne, et c'est une hypocrisie que de les soumettre au Parlement européen, dont l'avis n'est absolument pas pris en compte.
    Le geste de Jean-Luc Mélenchon de les jeter à la poubelle met en évidence qu'il n'est pas dupe de cette tartufferie.
    La "langue de l'envahisseur" concerne le sabir américano-anglais, parlé par toutes les troupes d'invasion qui sèment mort et désolation depuis la première guerre d'Irak, en 1991, en passant par la Serbie en 1999.

  5. 5
    Pulchérie D dit:

    Consulter pour le Programme de Stockholm:

    http://www.forumrefugies.org/fr/Actualites/Europe/Programme-de-Stockholm-La-Commission-europeenne-presente-ses-priorites-en-matiere-d-asile-pour-les-cinq-ans-a-venir

  6. 6
    Pulchérie D dit:

    Au fait, bravo Jean-Luc Mélenchon !
    Un de tes meilleurs textes.

    Pulchérie D., vieille dinde, qui te fait l'accolade, sans te connaître physiquement.

  7. 7
    rosay dit:

    Bonsoir à tous,

    Le " sauf quand la sécurité publique est menacée"
    C'est dans ce genre de texte que je considère, que ce système est pourri et fascisant. C'est adopire.
    Pourquoi pas privé de parole, pourquoi pas couper la langue, ou crever les yeux, c'est pareil, la liberté d'être sur terre est que trop menacée.I
    Il faut être franchement " CON " pour accepter ce genre (pardonnez-moi)de connerie, qui nous revient et nous

    ramène directement à la chasse aux sorcières du moyen age tel qu'il nous à été transmis au travers du temps.

    Je vote moi aussi contre ces abus de pouvoir discrétionnaires, que s'abrogent ces nantis du parlement Européen.
    et représente un danger réel pour tout un chacun dans ses libertés d'expression.

    Cette pseudo constitution Européenne n'est qu'un embryon de mafieux, qui colle au future "marché transatlantique "

    Rosay à +

  8. 8
    4 Août dit:

    Ce soir il y avait DSK sur canal... Il a carrément pris l'accent texan ! Trop trainé aux states ?

  9. 9
    carole G dit:

    Et, j ai bien peur qu on voit très rapidement les memes horreurs à Gaza,où des armes" non conventionnelles" ont été utilisées par l armée israélienne
    :http://www.planetenonviolence.org/Utilisation-d-armes-toxiques,-radioactives-par-l-armee-israelienne-a-Gaza-Au-Liban-aussi-Des-preuves-en-Images-et-Video_a894.html

  10. 10
    BA dit:

    Mercredi 25 novembre 2009, l'interview de Dominique Strauss-Kahn dans Le Figaro nous confirme une chose : les grandes banques privées nous présentent des bilans mensongers.

    « Le Figaro : Quel est aujourd'hui le niveau des pertes non reconnues des banques ?

    Dominique Strauss-Kahn : Il reste d'importantes pertes non dévoilées : 50 % sont peut-être encore cachées dans les bilans. La proportion est plus forte en Europe qu'aux États-Unis. Je le redis : l'histoire des crises bancaires, notamment au Japon, démontre qu'il n'y aura pas de croissance vive et saine sans un nettoyage complet du bilan des banques. »

    Source : lefigaro.fr

    Les banquiers mentent sur l'état réel de leur banque.

    Les banquiers expliquent qu'ils possèdent des soi-disant " actifs ", alors que la moitié de ces " actifs " sont en réalité des actifs pourris.

    En clair : 50 % de ces soi-disant " actifs " ont en réalité une valeur égale à zéro.

    Le même jour, nous apprenons que les banques centrales mentent elles-aussi.

    Le même jour, nous apprenons que les banques centrales présentent elles-aussi des bilans mensongers.

    Nous apprenons qu'au Royaume-Uni, la banque centrale a menti sur l'état réel des banques anglaises : la banque centrale a été obligée de prêter aux banques anglaises HBOS et Royal Bank of Scotland la somme de 61,6 milliards de livres dans le plus grand secret.

    Ces 61,6 milliards de livres n'apparaissent pas dans le bilan de la Banque centrale d'Angleterre.

    http://news.bbc.co.uk/2/hi/business/8375969.stm

    Conclusion : la Banque centrale d'Angleterre ment sur son propre bilan.

    La Fed ment sur son propre bilan.

    La Banque Centrale Européenne ment sur son propre bilan.

    Je commence à comprendre pourquoi les parlementaires américains ne parviennent pas à voter un audit de la Fed. Ce que l'audit de la Fed révèlerait, c'est le nombre scandaleux de mensonges que la Fed a diffusés.

    Idem pour la BCE.

    Le Parlement européen doit maintenant voter un audit de la BCE.

    Jean-Luc Mélenchon doit demander un audit de la BCE.

    Les citoyens veulent connaître les vrais chiffres.

  11. 11
    Michel D. (PG11) dit:

    Scandaleuse, l'émission de France Inter hier soir (entre 19 et 20 h si je me souviens bien - "Le téléphone sonne" ?) où Barnier, un PSE espagnol et deux ou trois autres UEphiles répondaient aux auditeurs sur le thème du jour :"le traité de Lisbonne".
    Un seul son de cloche, bien entendu ; heureusement que certains auditeurs remettaient les pendules à l'heure.

  12. 12
    Hold-up dit:

    @ Rémi V... (N°2)

    Et "Allemand", ça ne t'es même pas venu à l'idée ?! L'aurais-tu déjà oublié ?

  13. 13
    JLM (ben oui, ce sont mes initiales !) dit:

    C'est qu'il insiste le bougre !
    BA est franchement pénible avec ses cataclysmes bancaires annoncés jour après jour. C’est lui qui déja début 2009 nous annonçait la faillite imminente des grandes banques françaises… Pffff…
    Il ne s’agit pas de défendre les banques, mais d’en appeler à une communication fiable, sérieuse, objective et apaisée sur ce blog. Les délires anti-banques ne mènent nulle part.

  14. 14
    David dit:

    Bien que nos parcours politiques aient divergés depuis les années 90 où nous militions dans le même courant, je lis toujours avec intérêt ton blog. Par contre, je comprend mal ta hargne à l'égard de la langue de Shakespeare, dans le train, au parlement, dans les amendements... Disons le, je trouve ta présentation un peu franchouillarde.

    Après, j'ai conscience des enjeux du débat. Comment produire un bon travail parlementaire avec des textes dont la traduction est disponible deux heures avant le débat ? Mais le problème est le même pour un grecque ou pour un italien. Toi l'internationaliste, n'aurais-tu pas intérêt à poser la question de l'organisation du travail au sein du parlement européen de façon moins ethnocentrée ?

  15. 15
    VERGNES dit:

    . C'est l'histoire d'un mec qui prend des raccourcis

    L'"affaire" Julien Dray, ce n'est pas les montres, les soupçons, le lachage de ses "camarades"...c'est la trajectoire politique de ceux qui veulent prendre des raccourcis.

    Jean-Luc Mélenchon a bien connu Juju, moi aussi, lorsqu'il voulait débaucher les militants de la LCR pour rejoindre Tonton pour gauchir le PS de l'intérieur. Certains ont succombé aux sirènes du pouvoir en place, je vois de temps en temps leurs trombines à la télé et dans leurs costards encravatés nous expliquer avec paternalisme qu'il faut être réaliste et s'accommoder du système. Quoique ces dernières années, ils ne parlaient même plus du système, leur seule actualité se résumait à l'indécent spectacle de leurs égos.

    Juju d'année en année est passé de la Gauche du PS à soutenir Royal, à la lâcher comme il l'a fait pour tous ses compagnons de route et finalement rejoindre Peillon dans son rapprochement affiché avec le Modem.

    Jean-Luc Mélenchon (militant trotskyste) rejoint le PS en 1977, (avant 1981, donc point d'opportunisme)

    Le point commun de ces 2 parcours: leurs origines politiques, vouloir ancrer le PS à gauche (modifier le curseur comme dirait MGB) durant quelques dizaines d'années.

    La grosse différence Dray poursuit sa dérive droitière, Jean-Luc Mélenchon renoue avec ses aspirations de jeunesse et quitte le PS, car il le juge irréformable.

    Conclusion: le PS n'est pas la solution

    Alors se pose la question. Pourquoi le FdG, co-fonder par Jean-Luc Mélenchon persiste à vouloir VITAMINER la gauche (PS et verts en plus)

    Et Pierre Laurent à son tour préconise de prendre le même raccourci…qui nous raméne toujours au point de départ

    "Nous voulons porter le débat au cœur de la gauche, et pas faire une « petite gauche » à la gauche de la gauche pendant que l’essentiel de la question du pouvoir se joue entre Europe-Ecologie et le PS. Ceux qui pensent devoir d’abord faire l’unité de la gauche radicale prennent un raccourci qui mène à une impasse. Le vrai raccourci, c’est de parler directement à la grande majorité de l’électorat de gauche, pour les convaincre qu’une autre politique de gauche est possible"

  16. 16
    Claude dit:

    @Jean-Luc Mélenchon (13):

    Le problème n'est pas de savoir si c'est vrai, ça l'est et très au-delà de ce qui est annoncé par DSK... Les lettres d'infos pour "investisseurs" sont bien plus clairvoyantes encore... M'enfin, si DSK était clairvoyant, ça se saurait :)

    Non, le seul problème, c'est de savoir quand elle se vautreront : BA a parfaitement raison, il devrait juste publier d'autres articles, histoire de changer un peu (contre-info, alternatives économiques, mondialisation.ca, le grand soir...) c'est pas les articles qui manquent sur le sujet :P

    Les cours de l'or ont triplé depuis un an et ceux des matières premières sont déjà au-delà des sommets qui avaient provoqués les émeutes de la faim en 2008... Alors que les pays développés qui s'étaient engagés pour une aide d'urgence ont à peine versé 10% des fonds promis ! BA a bien raison de rappeler par la bande ce scandale (et quelques autres) de banques qui se goinfrent avec l'argent public - le notre, au cas où tu n'es pas au courant - pendant que le reste du monde est en train de crever, et nous avec. Qu'importe puisque les marchés continuent de grimper. La bulle des subprimes américaine est repartie, les défaillances bancaires (dues aux impayés sur carte bancaire et aux crédits à la consommation) explosent : la situation est pire que fin 2007 mais la Bourse et les banquiers s'en foutent : ils continuent de se remplir les poches parce qu'eux, contrairement à toi, ils sont bien conscients que ça ne va pas durer.

    Si Goldman Sachs a annocé 30 milliards de bonus pour les dirigeants et les traders, ce n'est pas parce que leur situation financière est rétablie... Les comptes sont maquillés et tout le monde le sait mais le système est tel que personne ne dit rien : faut pas effrayer le pékin moyen : s'il se rue sur sa banque pour retirer le peu qu'il a sur son compte, le "jeudi noir" de 1929 paraîtra une aimable farce et, on sait comment cela s'est terminé (eux aussi, c'est bien pour cela qu'ils prennent l'oseille tant qu'ils peuvent).

  17. 17
    AA dit:

    Si je peux me permettre, une loi (ou un amendement), ne stipule jamais, il dispose! Ce sont les clauses d'un contrat qui stipulent!

    Bien à vous

    Une juriste pointilleuse

  18. 18
    JLM (mêmes initiales !) dit:

    Claude a le droit de partager la vision manichéenne de BA ; mais ce serait mieux qu'il l'expose avec de vrais arguments. Son festival de banalités contre les vilains banquiers n'en sont pas. Quelle crédibilité accorder à de telles platitudes ?

  19. 19
    Ifig dit:

    Anglais, langue de l'envahisseur ? Nos dirigeants, patrons, oppresseurs, sont bien français. Pas besoin d'envahisseurs pour leur politique anti-sociale.

  20. 20
    lou passejaire dit:

    tiens,en partie dans le sujet... et pour sortir du trollage PG versus NPA et réciproquement...
    Hadopi... la liberté des réseaux, et tout le toutim...
    J'aurais aimé, un jour, qu'on se penche sur l'écologie des réseaux, mais quand tu causes de ça avec un geek, y te flingue comme technophobe, et quand t'en causes à un écolo, y te dis direct "touches pas à mon smartphone salope !"
    Et pourtant... si la fin des matériaux qui permettent de produire les machinphones de pas mal de gens est annoncée pour la prochaine décennie, j'ai bien peur qu'entre temps on ait, au choix
    -assisté à l'effondrement des réseaux par surconsommation de ressource (la ressource étant de plus en plus les fréquences qui sont par essence "finies").
    -assisté à la transformation de nos villes en gigantesque four à micro-onde...
    et tout ça pour des usages... que je qualifierai de limite superflu pour rester poli...

    Et je laisse volontairement de coté les consommations électriques liées au minitel 2.0...

    Les smartphones avec leur myriade d'applications en permanence connectées saturent les réseaux les rendant indisponibles pour leur usage : la téléphonie...
    on se retrouve avec les réseaux dans la même situation qu'avec les agro-carburants...
    c'est juste quelques pistes de réflexion... histoire de rentrer dans le dur, de tenter de faire de la politique différemment... Sur ces terrains ou aucune réflexion apparente n'existe, on aurait foutrement besoin d'un lieu d'échange... message à l'attention des nos camarades décroissants et du PG...

  21. 21
    Hold-up dit:

    Villiers-le-Bel, Tarnac...

    "Je suis Maka, j’ai 22 ans, je suis en détention préventive depuis le 23 février 2008. Je suis mis en examen pour "tentative d’homicide volontaire sur agents des forces de l’ordre" depuis le grand baroud policier qui avait suivi les émeutes de novembre 2007 à Villiers-le-Bel. Des centaines de jeunes ont affronté la police suite à la mort de deux adolescents, dans une collision avec un véhicule de police.

    Je suis Benjamin, j’ai 31 ans, je suis sous contrôle judiciaire, mis en examen pour participation à "une association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste" suite aux opérations de police menées sur tout le territoire, notamment à Tarnac, en réaction aux sabotages simultanés de l’alimentation électrique de plusieurs voies TGV en novembre 2008.

    Un Blanc. Un Noir. Cité du Val-d’Oise. Petit village de Corrèze. Parents immigrés africains de première génération. Classe moyenne de province (...) Nous nous sommes trouvés dans une petite cour de promenade humide et glauque de la prison de Fresnes, de sinistre réputation. A l’ombre des barbelés, les pieds dans l’urine des rats (...)

    Nicolas Sarkozy avait dit, avant même son élection à la tête de l’ État, toute sa crainte d’une "jonction" - jamais advenue - entre le mouvement des universités contre le contrat première embauche (CPE) et les différentes vagues de révoltes de la jeunesse de banlieue, ce n’est pas le moindre des paradoxes que ce soit sa politique de répression elle-même qui nous fasse nous rencontrer. Il n’y a jamais eu meilleur catalyseur que l’épreuve d’une hostilité commune pour passer des frontières qui étaient parfois apparues infranchissables (...)

    Fin octobre a été prononcé un non-lieu pour les policiers qui étaient à bord du véhicule qui a provoqué la mort de Larami et Moushin. Il n’y aura pas de procès. Dans le même temps, on annonce le renvoi aux assises des quatre personnes soupçonnées, sans preuves, d’avoir participé aux tirs contre les forces de police pendant les émeutes. Tout semble annoncer un procès expiatoire (...)

    le 27 octobre avait lieu à Clichy-sous-Bois une commémoration de la mort de Zyed et Bouna dans un transformateur électrique lors d’une course-poursuite avec la police en 2005 ; ce même jour les policiers ont déposé une plainte contre Muhittin, seul survivant du trio d’adolescents, aujourd’hui majeur, pour "non-assistance à personne en danger".

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article94490

  22. 22
    Hold-up dit:

    L'extrême-droite comme si vous y étiez " par Serge Portelli, magistrat et vice-président du Tribunal de Paris

    Que le combat pour la démocratie passe d’abord par les mots ; qu’il faille, inlassablement, mener cette lutte, dérisoire, dirait-on, pour conserver son sens au langage que nous partageons et leur réalité à ces valeurs que nous défendons : les jours sombres que nous traversons et qui nous attendent nous rappellent à ce devoir essentiel. Avant de brûler les livres on commence toujours par brûler les mots. "

    http://bellaciao.org/fr/spip.php?article94609

  23. 23
    claude dit:

    @lou passejaire (17):

    Déjà, un article qui devrait te faire plaisir : certains geeks aussi s'interrogent ;)

    De la contradiction d'avoir un iPhone

    Ensuite, pour ce qui est des métaux lourds ou rares (lithium notamment), entre la mode des portables et autres netbooks (dont la majeure partie ont des batteries soudées = quand elles sont mortes, tu jettes le netbook) et les panneaux photovoltaïques, la pénurie pourrait bien arriver plus tôt qu'on ne le crois... Et, c'est pas avec les voitures électriques que ça va s'arranger, sauf à investir massivement dans la recherche et, de préférence, intelligemment (autrement dit, en arrêtant de voir à court terme et sans penser aux conséquences autour). "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme" qu'il disait l'autre... S'il revenait parmi nous, il ferait une crise cardiaque de suite :)

    Par contre, autant je suis d'accord avec toi que les smartphones et autres machins de ce genre sont des gadgets inventés pour nous faire consommer (et je te raconte pas la facture des fois ;), autant il faut faire la part des choses : sur téléphone mobile, oui il y a un risque de saturation des réseaux parce qu'ils n'ont pas été prévus pour supporter de tels débits d'information... Après avoir pleurniché pour avoir des chaînes TV ou des émissions en exclusivité, les 3 niais de la 3G viennent de s'apercevoir qu'en fait, ça revenait très cher : les équipements pour passer de la TNT (et je parle même pas de la HD) au réseau 3G coûtent une fortune... qu'ils ne veulent pas supporter seuls et ils voudraient donc que ce soit les opérateurs TV qui payent... Voire les fournisseurs d'accès à internet et les sites web (ceux qui font de la pub, les moteurs de recherches, ceux qui hébergent des vidéos, fussent-elles celles de tes dernières vacances sur une plage polluée de Bretagne :)

    Du côté des FAI, ça commence à coincer aussi car c'est les mêmes (Orange pour ne pas le citer, mais aussi tous les industriels de la culture qui ont béni l'HADOPI) qui lancent le bal avec les mêmes victimes potentielles, auxquelles s'ajouteraient les internautes... Donc, sur la lancée des mastodontes américains (Comcast, ATT, etc.) ils constatent (ce qui n'est pas tout à fait faux) que leurs réseaux saturent à cause du straming : ils veulent donc taxer les sites vidéos (youtube, dailymotion et leurs copains)... Mais ça va plus loin, puisqu'en fait, le but serait de prioriser le trafic de leurs clients (l'autoroute) et de laisser la portion congrue aux autres (ceux avec qui ils sont connectés, on appelle ça du "peering" parce que ça marche dans les 2 sens).

    Mais, ce sont eux également qui poussent à la roue pour que leurs clients (les internautes) restent chez eux (tarifs attractifs, offres téléphonie + TV ++ => très coûteux en bande passante) mais, dans le même temps ils refusent d'investir, la faute au client qui payent pas assez. En oubliant soigneusement de dire que, tout comme nos industriels du textile des années 60/70, l'investissement matériel est pour eux un gros mot, parce que bon, les actionnaires, ils préfèrent les dividendes :P

    D'où on en retire la conclusion que tous sont des requins prêts à se bouffer entre eux pour se farcir notre porte-monnaie (parce que les billets ça devient rare - dans le mien en tout cas). L'ennui dans tout ça, et c'est là que je rejoins les geeks technophiles dans leur combat (voir la Quadrature du Net par exemple, mais leur site est un bastion de la défense de la "neutralité du net") : c'est tout simplement, le retour à la situation d'avant le net, d'avant même l'arpanet : des réseaux qui seraient connectés au compte goutte, pour ceux qui seraient prêts à payer des péages léonins ! Pour les plus vieux, on retourne tout droit (la pub Orange avec "Internet et internet selon orange") aux guignolesques AOL et Compuserve et leurs réseaux privés pourris, avec juste une toute petite icone "accéder à l'internet" planquée au fin fond d'un menu pour pas que tu te barres trop vite de leurs machins tout payants partout :D

    Mais, peut-être que tu voulais parler d'autre chose ? j'ai un doute subitement :D

  24. 24
    4 Août dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon #13

    Suite au post de Claude
    Les banques centrales et les états ont tiré toutes leur cartouches. Le prochain clash se fera donc sans filet de sécurité...

  25. 25
    Péron dit:

    Il suffit pour calmer les...banqueroutiers.. je veux dire banquiers que le commun des mortels que nous sommes exigent d'être payés en liquide,cela les rendra plus souples.

  26. 26
    JLM (mêmes initiales !) dit:

    @ 4 Août

    Vous critiquez les Etats, particulièrement en France, d'avoir aidé les banques sans assez de contreparties quant à leur fonctionnement et dans le même temps, vous m'expliquez que " [...] les états ont tiré toutes leur cartouches".

    Selon-vous, l'Etat ne pourrait pas donc tout ? Pas logique.

  27. 27
    Mimine dit:

    Je trouve plutot logique d'avoir exclu Dray, on ne met pas sur une liste électorale un homme politique soupçonné, et on attend qu'il soit blanchi pour le récupérer, ce n'est pas ca aussi respecter la confiance que vous donnent les citoyens en votant pour vous? il est un temps qu'en tant que moins de vingt ans je ne peux pas connaitre, ou les politiques démissionnaient et se retiraient de la vie politique pour bien moins que ca. C'est agaçant qu'aujourd'hui ils s'accrochent au pouvoir en oubliant leur honneur et dignité. Dray pas sur les listes, je trouve ca très bien donc.

  28. 28
    Alain dit:

    Bonjour à tous,

    je suis assez d'accord avec David (post 14) : les prises de position anti Anglo Saxonnes systématiques de Jean-Luc Mélenchon ont tendance à m'irriter quelque peu. L'Anglais est la langue la plus parlée et comprise au monde, il n'y a donc rien d'étonnant à ce que les textes européens soient écris en Anglais, le fait que les traductions arrivent trop tard est un autre problème.

    La langue de l'envahisseur : il ne faut pas exagérer ça frise le ridicule, de plus c'est assez insultant envers tous ceux qui sont de langue Anglaise.

  29. 29
    Claude dit:

    @Jean-Luc Mélenchon (mêmes initiales !) (18):

    Les banalités dont tu me crédites, je les ai vu au quotidien pendant 15 ans, lorsque j'ai travaillé dans une banque... J'ai travaillé avec les traders (à l'époque où la SG se vantait d'avoir la salle de marchés la plus moderne d'europe), avec les "responsables pays" (pour les PECO et PVD, c'est plutôt de zones qu'il aurait fallu parler), j'ai vu les crédits COFACE et les contrats qu'ils garantissaient, j'ai travaillé aux garanties internationales (crédits aux pays ou aux banques), je recevais les circulaires pour toutes les introductions en bourse, augmentations de capitaux, prises de participation et autres levées de fonds... Figures-toi que j'ai un peu d'expérience en la matière et que je ne me contente pas de dire "pfff ! tout ça c'est du vent, la crise ? connais pas !"

    Je ne fais pas de l'alarmisme, je suis conscient du monde qui m'entoure... Les arguments, ce sont des économistes qui les donnent et j'ai plus tendance à croire en ce disent des Sapir, Krugman et quelques autres, surtout lorsque le même discours est confirmé par des membre de l'"élite" de l'industrie, que les béni oui-oui du FMI, de la Banque Mondiale ou de l'OCDE qui 1 mois avant la chute de lehman brothers tenaient encore des discours mirifiques sur la croissance...

    Pour le moment, ton argumentation s'est résumée à une négation pure et simple... le nihilisme est-il une argumentation solide ? c'est une question philosophique et je ne fais pas de philosophie, je préfère le vécu. Chacun son truc !

  30. 30
    Phillipe Patek dit:

    M Mélenchon étonnant de vous voir soutenir Julien Dray, qui, indépendamment de savoir s'il est coupable ou non, mène un train de vie indigne d'un député se réclamant de la gauche : 1,6 millions d'euros dépensé en 3 ansà coup de montre à 30 000 euros... Voilà un train de vie qui ferrait rêver plus d'un Smicard. Est-il vraiment besoin de défendre ce genre d'individu ?

  31. 31
    Chalonnais dit:

    Au fait, Jean-Luc, pour revenir sur'liberticide', donnes nous ton sentiment sur le joli prix décerné au film 'Wellcome'.

  32. 32
    4 Août dit:

    @ Jean-Luc Mélenchon #26

    Vous faites les questions et les réponses, me faisant dire ce que je n'ai pas dit, me faisant répondre ce que je n'aurais pas répondu, et ce selon une logique d'enchainement d'amalgames plus que douteuse.

  33. 33
    Claude dit:

    @Jean-Luc Mélenchon (mêmes initiales !) (26):

    "Selon-vous, l’Etat ne pourrait pas donc tout ? Pas logique."

    Non, bien sûr qu'ils pas tiré toutes leurs cartouches : ils peuvent continuer à emprunter sur les marchés financiers pour continuer à renflouer... les marchés financiers !

    Quant aux véritables pouvoirs des États, tout dépend desquels on parle... Ceux qui se sont liés à UE ont abdiqué leurs prérogatives régaliennes les unes après les autres, au motif que l'UE offrait plus de garantie : on voit ce que cela a donné en 2008 => même pas foutus de se mettre d'accord pour une réponse coordonnée (et encore moins intelligente) à la crise financière... Les mesures prises aux niveaux des États sont des mesures de dumping économico-sociales dont le résultat est connu d'avance vu que les échanges commerciaux de l'Europe sont pour leur plus grande part intra-communautaire.

  34. 34
    Claude dit:

    @Alain (28):

    T'en est sûr ? moi qui croyait que c'était le chinois !

  35. 35
    Claude dit:

    @Phillipe Patek (30):

    Ouai, exigeons que tout le monde soit au SMIC ou mieux encore au RSA ! Ou que les hommes politiques soient tous issus des monastères, choisis de préférence dans les ordres ayant fait voeu de silence :)

    Plus sérieusement, avoir de l'argent et le dépenser de façon ostentatoire n'induit pas nécessairement de son origine, et encore moins qu'elle soit illégale ! Faudrait arrêter un peu de faire dans le misérabilisme systématique.

  36. 36
    cording dit:

    La présomption d'innocence doit jouer pour Julien Dray même si ce n'est qu'un socialiste néolibéral et européiste comme les autres!
    Merci à Jean Luc de nous parler de l'Europe réelle telle qu'il la vit ce qui conforte mon hostilité à cette europe-là!
    Je suis pour une Europe confédérale des peuples et des Etats, des Nations, fondée sur des coopérations intergouvernementales, et à géométrie variable et sur d'éventuels transferts de souveraineté exclusivement par consentement populaire par voie référendaire!

  37. 37
    cording dit:

    Dans le cadre de cette europe confédérale on intégre rapidement tous les états européens qui n'en font pas partie et même de la Turquie. La commission de Bruxelles devient une instance d'exécution des décisions intergouvernementales, exit toutes les directives néolibérales, les jugements de la Cour européenne de justice, le statut de la BCE pour lui donner des objectifs de croissance et d'emploi avec un droit de regard des Etats.

  38. 38
    4 Août dit:

    @ Claude

    On est envahis par les doloristes sur ce blog !

  39. 39
    noiretrouge dit:

    Adhérent au Parti de Gauche (24) je ne suis oas d'accord avec Jean-Luc Mélenchon sur 2 points :
    - J. Dray est une honte pour un ex camarade de gauche : il n'a cessé ces derniers temps de soutenir les initiatives de Sarko et de ses sbires sans doute pour une justice plus clémente à venir comme Bové, reniant TOUS ses engagements passés TCE, Traité de Lisbonne entr'autres....pour se faire une retraite dorée au Parlement Europ. sur la liste des bobos d'Europe (libérale) écologie qui cherche une alliance avec le MODEM, des Royalistes pour les régionales...
    - la mansuétude de notre camarade chef bien aimé (humour....) envers Ségoléne R. qui certes POUVAIT faire éclater le PS mais qui pour moi est une réplique de Sarko et une représentante " du sabre et du goupillon "...Trop vieux pour faire du politiquement correct méme envers le Mitterrand grand voyageur...

  40. 40
    Descartes dit:

    Sur le plan de la justice à court terme, ce que les "camarades" socialistes de l'Essonne on fait à Julien Dray est scandaleux. Si on commence avec l'idée que les soupçons sont suffisants pour écarter telle ou telle personne, on n'a pas fini.

    Mais il ne faudrait tout de même pas oublier que Julien Dray ne s'est jamais privé, dans sa longue carrière politique, d'utiliser des armes disons... discutables, lorsqu'il s'est agi d'abattre un adversaire. "Juju" et ses joyeux drilles de SOS racisme, ces trotskystes devenus rabatteurs de Tonton pour quelques postes (version moderne des trente deniers d'argent) ont fait ça et plus. Jean-Luc, franchement, est-ce que tu crois vraiment que si les fronts était renversés, si c'était Valls qui était candidat à la candidature et accusé de détournement de fonds, "Juju" n'utiliserait pas ce fait pour marquer des points ? Allons, soyons sérieux...

    Cette affaire rappelle les règlements de comptes entre maffieux. Don Julien, qui en son temps a donné pas mal de la sulfateuse, se faisant repasser par Don Manuel et sa bande. Ne me parlez pas de "justice"...

  41. 41
    langue-rouge dit:

    Pour ceux et celles qui veulent en savoir un peu plus sur les termes du débats internes au NPA, voici sur le site national les 3 positions mises au vote: http://www.npa2009.org/content/consultation-des-militants-du-npa-sur-les-%C3%A9lections-r%C3%A9gionales.

    La position A soutenue entre autre par Besancenot et Pierre-François Grond sera probablement majoritaire: elle revient à entériner la fin des discussions au niveau national mais à continuer les discussions au niveau régional.
    La position B se rapproche un peu d'une ligne à la LO (elle regroupe d'ailleurs beaucoups d'ex de LO ainsi que la majorité des dirigeants du NPA-jeune): on défend le programme révolutionnaire, on critique violement les réformistes du PCF et du PG et on se sert des élections comme d'une tribune.
    La position C que je vais voter même si je la trouve un peu trop électoraliste appelle à la poursuite des négociations au niveau national en posant les bases d'un compromis sur les exécutifs.

    Les signataires des différents textes sont des membres de la direction nationale qui soutiennent le texte.

  42. 42
    VERGNES dit:

    L'histoire des négociations unitaires racontée aux militants du PC

    Le journal Le Progrès

    Les quatre fédérations communistes de Franche-Comté viennent de voter à 67,8 % pour le choix, comme aux dernières Européennes, d'une liste communiste avec la stratégie du « Front de gauche » aux prochaines régionales aux côtés du Parti de gauche et de la Gauche unitaire. Et, à l'instar des discussions nationales, ouvrent la porte à d'autres : M'P'EP, République et Socialisme, PCOF, FASE, Alternatifs, FSPQ. L'objectif de ce front de gauche est clair : « Empêcher la droite de reconquérir la région Franche-Comté, et créer partout les conditions d'une majorité de gauche ». En ce sens, les communistes appellent d'ores et déjà à « travailler sans ambiguïté au lendemain du premier tour à la fusion des listes de gauche et de la liste écologiste, à l'exclusion du Modem, dans le respect de l'influence de chacune de ces listes ». Une rencontre régionale avec le Parti de Gauche est programmée le 2 décembre. Enfin, une conférence régionale interviendra le 10 décembre pour désigner les chefs de file communistes régionaux et départementaux.
    ... et non au NPA…

    Selon Jean-Claude Collin, le secrétaire régional du parti communiste, le NPA ne fera clairement pas partie de ce Front de gauche. « Le NPA est absent de nos travaux, commente l'ancien maire de Poligny. Les discussions entre le PCF et le NPA au niveau national sont rompues. Et au niveau régional, le NPA a refusé de nous rencontrer en tête en tête ».
    ... qui dément

    Le NPA, par la voix d'Aline Carton, tombe des nues en apprenant cette rupture des discussions avec le PCF. Elle apporte pour preuve la rencontre à Besançon samedi 14 novembre réunissant les communistes, le Parti de gauche, les Alternatifs et le NPA (notre journal du 22/11). Une nouvelle réunion est déjà programmée samedi, toujours à Besançon, où seront tranchés cinq à six points programmatiques. Les propositions qu'avancera le NPA ce jour-là seront en rupture avec les politiques d'accompagnements des Verts et du PS. En cas d'union, il a été décidé au niveau national de ne pas partir sous l'appellation Front de gauche, affirme-t-elle également. Tout serait finalisé autour du 19 décembre.

    Enfin, Mme Carton récuse l'information selon laquelle elle serait tête de liste.

  43. 43
    Thaumasios dit:

    Merci Langue Rouge pour le lien.
    Bon courage pour les débats internes. Nous, on y croit encore…

  44. 44
    VERGNES dit:

    Ce médicament ne sera pas remboursé par le PS

    Vitamine FdG

  45. 45
    JLM (mêmes initiales !) dit:

    @ 4 Août

    Vous faites les questions et les réponses, me faisant dire ce que je n’ai pas dit, me faisant répondre ce que je n’aurais pas répondu, et ce selon une logique d’enchainement d’amalgames plus que douteuse. dites-vous.

    Loin de moi l'idée de polémiquer avec vous, mais je pourrais aisément vous retourner le compliment. Vos propos (ci-dessus) sont sans queue ni tête.

    N'oubliez pas qu'au départ, mon propos était de critiquer (gentiment !) BA qui nous annonce tous les matins la faillite intergalagtique du système financier ; ne trouvez-vous pas cela lassant vous aussi ?

  46. 46
    claude dit:

    @4 Août (38):

    :D pour les doloristes, voilà quelques arguments du Comité Invisible:

  47. 47
    VERGNES dit:

    Les positions du NPA sont publiques

    Sa proposition d'amendement qui lève l'obstacle de la participation aux exécutifs

    Amendement exécutif

    Les différentes positions soumises au vote des militants NPA

    Consultation militants NPA

    A l'évidence, les militants PG souhaiteraient que la position C soit majoritaire.
    OUI, mais pour cela faudrait-il encore que la direction du PG ne se contente pas de saluer comme très positive la réunion du 18 novembre où le NPA était absent dans la mesure où il n'était pas autorisé à présenter son amendement qui levait l'obstacle des exécutifs.
    Que la direction du PG ne se contente pas de se féliciter du choix du PC de présenter 17 listes FdG (sans le NPA)
    Que la direction du PG ne laisse pas la direction du PC être de fait le porte-parole du FdG et de laisser ainsi le FdG se limiter à vitaminer le PS.
    Si le PG veut vraiment l'unité, il serait grand temps que l'on entende Jean-Luc Mélenchon et la direction du PG. Silence assourdissant, alors que l'accord était à portée de main, il suffisait de prendre en compte l'amendement NPA...A moins que le désaccord soit ailleurs, mais dans ce cas là il faut le dire....silence assourdissant

    Pour ma part, je souhaitais combiner les positions A et C.
    De toutes les façons la position A s'appliquera dans toutes les régions où le PC aura laissé le PG sur le bord de la route. Ce qui pose le paradoxe suivant, le PG trouvera le NPA suffisamment unitaire dans ces régions, mais sectaire dans les autres. Et pourtant ce sera le même NPA, le même PG.

    Mais compte-tenu de l'attitude et du détournement de l'objectif du FdG de la direction du PC et du silence assourdissant de la direction du PG (aucun signe positif vis à vis du NPA), je compte voter A, car le NPA a été jusqu'au bout des compromis possibles et que le PG a refusé de les prendre en compte en s'alignant sur le PC.

    A moins que dans les jours qui suivent la direction du PG fasse entendre sa voix....

  48. 48
    carole G dit:

    @JLMmemzynicial
    Si,si,les banques vont très bien...
    http://www.easybourse.com/bourse/actualite/presse-fmi-il-reste-des-pertes-bancaires-non-devoilees-765610
    http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=a_Y3J5KD0Deg&pos=3

  49. 49
    Anne-Marie de G. dit:

    “...notre temps où le mondialisme le plus grossier et le micro localisme se retrouvent comme la laisse et le collier pour asservir l’universel...” ça c’est beau, c’est frappé!
    Mais je ne te suivrai pas dans ta phobie des annonces en anglais: il y a dans les TGV des Allemands, des Tchèques, des Grecs, des Turcs, des Polonais... qui comprennent l’anglais peu ou prou et avec lesquels il faut bien pouvoir communiquer, ne serait-ce qu'en cas d'urgence... Dernièrement, un ami américain a pris le TER pour La Ferté-Bernard. A l’arrêt de Nogent-le-Rotrou il a soudain entendu: “Prochain arrêt: La Ferté-Bernard!” et ne comprenant pas le sens des mots “prochain arrêt,” il s’est précipité sur le quai, le train est reparti sans lui... Je ne dis pas qu’il faut faire des annonces en anglais dans le TER... Mais dans le TGV, ou le “prochain arrêt” est parfois distant de deux cents kilomètres, on a tout de même des responsabilités envers les passagers... Quant à l’alsacien - et je suis alsacienne - je n'en vois pas l'utilité! On sait bien que tous les alsaciens qui ne parlent pas l’anglais savent généralement un peu de français...

  50. 50
    souquenille dit:

    Une remarque qui n'a rien à voir ni avec le schmil ni avec le blick : Mais çà y est ! La campagne présidentielle est lancée ! Comme chaque fois par le Figaro (100% Dassault de mystères et mirages en rafales).
    La droite, (derrière la droite des armes, celle du pétrole et de la finance) vient de choisir son candidat de gauche aux élections présidentielles française de 2012 et le fait savoir...

    http://www.lefigaro.fr/politique/2009/11/26/01002-20091126ARTFIG00031-strauss-kahn-se-tait-sur-2012-et-grimpe-dans-les-sondages-.php

Pages : [1] 2 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive