23juin 09

 Des gens me demandent de me positionner par rapport aux évènements d’Iran. Je serai suspect. D’abord parce que je n’ai encore rien écrit à ce sujet. Ensuite à cause de Chavez. Chavez donne raison à Ahmadinedjab. Donc je suis censé être partisan de celui-là. Et ceux qui m’invectivent aiment mieux le mollah machin chose. La preuve que c’est mieux, c’est que Jack Lang, Bernard Henry Levy et Marek Alter et SOS racisme  se sont  prononcés pour lui et contre le trucage des élections. Et ainsi de suite. A vrai dire avec un comité de parrainage pareil on change de trottoir en deux secondes, non ? Foutaises. J’étais au bord de la Méditerranée. En vacances comme un petit bourgeois. Et d’une façon générale les théocrates me dégoutent. En général et en particulier. En Iran il n’y a pas d’élections. Il est temps de s’en souvenir. Et Chavez peut bien dire ce qu’il veut à ce sujet je ne suis pas d’accord avec lui. Il se trompe lourdement. 

A BAS LA THEOCRATIE
Je vais passer le moins de temps possible sur cette histoire qui finit par me fâcher même avec mes meilleurs amis qui discutent à perte de vue sur ce que les iraniens sont censés exprimer à cette occasion dans l’un et l’autre camp. Selon moi, les iraniens n’expriment rien qui vaille. Pardon de vous choquer. Cette comédie n’est pas une élection au sens où nous l’entendons et où n’importe qui peut le comprendre. Quand il fait avoir été autorisé par un tribunal religieux pour être candidat, quand on doit choisir entre un ancien premier ministre calotin et ultra réac qui a déjà du sang sur les mains  d’un côté et de l’autre un dangereux illuminé antisémite, ce n’est pas une élection, juste un rite,  comme le vote du sacré collège pour élire le pape alors même que l’église ne prétend pas du tout être une démocratie. Naturellement il faut favoriser le désordre qui peut abattre le régime des mollah. Evidemment. On doit donc soutenir n’importe qui qui contribue a déstabiliser cette odieux système.. Mais il est inutile d’habiller cet objectif du prix de la validation d’un régime radicalement et intrinsèquement pervers et nuisible.  L’Iran est gouverné par une théocratie. La théocratie ne peut arbitrer pacifiquement aucun conflit du type de ceux qui traverse une société complexe comme l’Iran l’est, nécessairement. La théocratie ne peut engendrer que la violence et l’intolérance. C’est ce que nous voyons. Nous ne réclamerions donc qu’au prix du ridicule et de la bêtise des élections « honnêtes » en Iran tant qu’il s’agira de départager des religieux.. Les élections sous contrôle des gardiens de la foi sont nécessairement malhonnêtes. Il ne faut rien attendre de ce régime et rien de plus de ses prétendus opposants enturbannés. Chavez raisonne donc d’une manière totalement primaire et erronée sur ce sujet. Les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis. Pas davantage cette fois ci qu’en aucune circonstance de cette sorte. Les islamistes sont des fascistes. On ne discute pas avec leur régime. On le combat sans trêve et sans repos. Je n’ai jamais raisonné autrement. Quand un homme aussi respectable qu’Hocine Aït Ahmed composa avec le FIS par les accords de Rome,  je rompis séance tenante avec lui. Je n’ai jamais été partisan dans les livres d’histoire du pacte Hitler-Staline, même si je sais très bien ce que Staline avait en tête. Ici c’est du pareil au même. Tous les théocrates doivent être combattus, en robe blanche, safran ou noire. « Même poil même bête », dit l’adage antillais. En Iran, on ne doit préfèrer personne. On demande le pluralisme inconditionnel pour les partis politique, la liberté de la presse, la laïcité de l’Etat. Et la fin des tueries de rue que produisent les conflits entre religieux au pouvoir.
LA SIESTE
J’ai fait une pause de quatre jours au soleil. Rien ne m’était davantage nécessaire. Pour la première fois depuis bien longtemps (en fait je ne me souviens pas d’une occasion semblable) je pense avoir atteint une limite physique. Etrange état où l’on se sent comme une batterie déchargée. La tête va, tourbillonnante, mais le reste ne suit plus. Les mots viennent plus lentement qu’à l’accoutumé, le rythme se ralentit en tout et pour tout. La pause est alors une promesse que l’on se fait pour atténuer la dureté du moment qui passe, un horizon sur un calendrier, une ligne d’arrivée vers laquelle on se traine dans les derniers mètres. La pause, enfin, est là ! On croit s’y glisser comme dans un bain. Rien de plus simple à première vue. Pourtant, en pratique, la pause est un art très sophistiqué. Mettre à distance, « débrancher », que sais je encore, ne se décrète pas. C’est une construction. Le résultat d’une sorte spéciale d’efforts. Il faut d’abord éteindre, un par un, les moteurs de cette étrange frénésie qui continuent de contaminer tous les compartiments intimes. Toute une rééducation est à l’ordre du jour. Ainsi de l’absurde habitude d’engloutir ses repas dans la crainte de les voir interrompus, de couper ses phrases pour jeter un coup d’oeil sur le téléphone, de passer en revue une fiche en tête pour la réviser où se la mettre en bouche, que sais-je encore, bref un corps et un esprit tout entiers dressés pour la répétition d’un exercice qui a pris fin et qu’il faut apprendre à oublier. Bien des trucs le permettent. Les artistes le savent mieux que moi. Tous ne se valent pas bien sur. On doit admettre que chacun en dispose selon sa manière d’être. Pour ma part, je connais bien mon remède souverain, la cure de désintoxication la plus appropriée à mon cas. C’est la sieste. Art subtil. La sieste. Comme je l’ai détestée étant petit ! Et comme je la vénère à présent que j’en comprends la somptueuse délicatesse. La sieste est suavité pure. Elle ne se consomme qu’en entrant avec tendresse dans ses plis veloutés. Pas la peine de faire du lacanisme à deux balles à propos de ce vocabulaire. La sieste est en réalité l’art le plus pur qui soit, une progression vers un état d’épanouissement que seul les chiots d’une semaine maitrisent correctement et certains chats adultes particulièrement doués pour combiner les étirements et l’anéantissement consentant. J’ai donc pratiqué pendant quatre jours aux heures chaudes, dans une ambiance de fraicheur tiède, légèrement ventilé par une brise très discrète, après avoir chaque fois observé un légèr intermède de décompression et de silence comme c’est de rigueur pour bien commencer son entrée en matière. Cependant le compte n’y est pas. Quatre jours, quatre siestes seulement pour six mois de cavalcade ! le boyau cérébral reste noué. J’en suis encore à réver de résultats électoraux et les personnages du livre de Mac Call dont je m’imprègne avant de sombrer s’emmèlent à ceux que j’ai croisé sur les routes du grand sud ouest. Je vois bien que je m’éveille sans plaisir tandis qu’une bonne sieste s’achève émerveillé ! Et déjà je dois reprendre le harnais. J’y vais à tâton. Entre Bruxelles, Paris et le grand sud ouest, je vais être un nomade à l’empreinte écologique déplorable. Mais surtout les rythmes d’aller et venues me sont encore inconnus. Un calendrier inconnu, voila la jungle incertaine qui s’avance. Et dans ce type de circonstance, le lointain tintamare des animaux qui la peuple ne me dit jamais rien qui vaille . En route, cependant.
 
BOYCOTT EST SERVI
Je ne suis pas allé à Versailles. Je ne dis pas que ce boycott m’enchante. Un reste de purisme doctrinal me fait penser qu’une institution dont on a accepté d’être membre doit être prise comme elle est. Sinon, si seul comptait ce que l’on en pense nous n’irions nulle part, nous, les partisans d’une sixième République. Je n’aurais pas siégé au Sénat, dont l’existence même m’est toujours parue discutable, je n’occuperai jamais dans mon siège au Parlement européen cette babel des bla bla impuissants, et ainsi de suite. Mon idée est que là où l’on va il faut tenir la tranché. Vision de poilu de la politique, en quelque sorte. Mais là ? Non. Là il fallait marquer le coup. Le boycott. C’est la seule façon d’exprimer personnellement et solennellement une opposition trop effacée du paysage par sa cacophonie ordinaire. Je veux rappeler combien nous étions opposés à la réforme constitutionnelle qui a permis notamment cette pantalonnade versaillaise. L’opposition avait sombré dans le ridicule des petits reniements qui permirent à la réforme de passer avec deux voix de majorité. Puis dans la pagaille des arguments contradictoires, tout argumentaire se fut perdu comme eau dans le sable. Passons sur ce déplorable épisode. A présent comment faire pour ré-affirmer notre analyse d’alors.  C’est-à-dire affirmer que cette réforme accentue la plongée de notre démocratie dans le néant autocratique, à rebours de ce qu’il faudrait faire. Les votes de mise en œuvre de la réforme n’ont-ils pas confirmé ce que nous disions pour démentir l’argument selon lequel seraient étendus les pouvoirs du parlement ? Comment faire pour que la gauche ne sombre pas à son tour dans la molle gesticulation résignée que le PS a donné à voir. Résignée. Quel néant ! N’est-ce pas Jean Marc Ayrault, président du groupe socialiste à l’assemblée qui avait lancé dans la foulée des députés Verts l’idée du boycott ? On sait quelle a été la fin calamiteuse de cet épisode. Sarkozy s’est donc promené. Les commentateurs ont dans un premier temps noté que le président n’avait rien annoncé. Je ne suis pas de cet avis. Pas du tout. Voyons plutôt la scène dans sa réalité institutionnelle. Le monsieur est venu pour la première fois, superbe et dominant, parler sans réplique devant tous les parlementaires du pays. Et que leur dit-il ? Que le modèle social républicain va passer à la trappe !. Moins d’Etat, moins de fonctionnaires, moins d’élus locaux et un bon coup de massue sur le cœur du cœur du modèle, la retraite, qui a donné lieu aux plus violentes empoignades de rue de la dernière décennie ! Il a ricané en quelque sorte : « vous avez le bonjour de novembre décembre 2005 ». Et un emprunt par dessus le marché pour payer la politique de l’Etat. Parce que l’impôt ce ne serait pas la solution. Et parce que la rigueur non plus. Quelle blague ! L’impôt paiera l’emprunt. Et la rigueur ce sera la norme tant qu ‘un fonctionnaire sur deux ne sera pas remplacé. Et ainsi de suite. Il est fort Sarkozy pour le boniment ! Et ils sont nuls ses opposants en peau de lapin ! Lisez ces pitoyables. Cécile Duflot, secrétaire national des Verts : « sur le fond il y avait peu d’annonces précises et nouvelles (…) il ne suffit pas de proclamer le changement pour qu’il ait lieu ». On se pince ! Jean Marc Ayrault : « cela fait pschitt et pschitt. On attendait un discours plus fort et ambitieux, plus concret. Il n’était pas au rendez vous » Oh la ! La ! Par amitié pour les autres je ne cite plus rien. Mais Sarkozy peut se friser les moustaches. Avec de tels adversaires pas besoin de s’encombrer d’amis !
 


146 commentaires à “Election, sieste et boycott”

Pages : [1] 2 3 »

  1. 1
    Boisson Loîc dit:

    Staline avait en tête de gagner du temps sinon ce n'est pas 25 millions de morts mais bien plus et en prime une défaite de l'URSS face à l'Allemagne nazi. Bien sur la fin ne justifie pas les moyens, la grande leçon du Stalinisme.. Mais là, c'était la survie de peuple russe qui s'imposait.

    Concernant l'Iran, je suis troublé comme toi camarade, moi même communiste qui connait des communistes iraniens qui ont été torturés, massacrés et emprisonnés des les prisons iraniennes, nous ne pouvons défendre ce régime théocratique même dans leur cadre électif. Le seul soutien va vers les prolos iraniens qui aspirent à la démocratie et à la solidarité.

    Et concernant la scène de théâtre de Joe Dalton, il nous a bien expliqué que nous allons en chier (retraite, sécu, code du travail, suppression des fonctionnaires, tout ce qui est solidarité...) parlant même du conseil national de la résistance qui l'inspirait (à l'envers).mais on le savait déjà. Il aurait pu le dire dans une allocution télévisée, ça aurait coûté moins cher.

    Moi, la grande nouvelle à Gauche est la main tendue de Besancenot vers le Front de Gauche. Il fait des efforts, à nous peut être d'en faire un petit peu vers lui et le NPA cette fois-ci sauf s'il retire sa main au dernier moment.

    Merci même pendant des vacances d'avoir l'esprit éveillé.

  2. 2
    Hold-up dit:

    Merci pour vos paroles sur l'Iran. Oui, pas la peine de se tourmenter pour choisir entre A et B au pays des mollahs.
    Un seul élu : le Peuple Iranien.

    Permettez moi d'avoir une pensée pour Mitra Farahani cinéaste iranienne qui viennent d'être emprisonnée et dont la vie est en danger.

    http://www.rue89.com/confidentiels/2009/06/21/iran-emprisonnee-pour-avoir-brise-les-tabous-sur-la-sexualite
    Nous nous honorerions au PG à crier bien fort en réclamant sa libération rapide.
    Un pouvoir qui embastille ses artistes est le signe prochain d'une fin annoncée.

    Pathétique opposition du PS ce jour de grand cérémonial Umpiste. Comment pourrait-il d'ailleurs s'opposer lorsque ce même parti est d'accord sur l'essentiel à savoir : L'Eurolibéralisme et la mondialisation sans entrave, délirante, inique, dérégulée. Ou disons plutôt régulée au bénéfice des puissants, ce qu'ils appellent tous la concurrence " libre et non faussée " - La bonne blague.

    Poursuite des réformes et écran de fumée, à lire :
    http://www.rue89.com/2009/06/22/sarkozy-2-nexiste-pas-cest-un-mirage

    500 000 euros partis en fumée en 24 heures - Combien de Professeurs ou de Chercheurs aurions-nous pu payer avec cet argent ? A croire que les caisses ne sont pas vides pour tout le monde. Quel amertume.

  3. 3
    sopadeajo dit:

    Ce que Mélenchon est incapable de comprendre c´est que les etatsunis veulent faire de l´Iran une colonie (doublement colonie (au carré): culturellement et économiquement): le double esclavage que nous subissons tous, même en Europe :les films s à la téle tous amers-loques dans tous les états d´Europe et dans toute l´Europe le dollar excerce sa tyrannie sur nos monnaies, sur l´Euro, sur nos économies.Nous payons tous le déficit budgétaire amer-loque et lorsqu´ils provoquent une crise économique mondiale, c´est nous, les plus pauvres qui payons, pas eux; qui l´ont pourtant provoquée par leur avidité d´argent toujours.
    Dans ces cas là le fondamentalisme fasciste amer-loque est bien supérieur au fondamentalisme religieux en Iran.
    Et Mélenchon n´a pas vu que l´Arabie-c´est-où-dites? (sorry for the humor); l´Egypte et le Maroc (entre autres, et comme exemple) sont tout aussi fondamentalistes et dictatoriaux, mais comme ce sont des dictadures dures mais fidèles inconditionnellement aus etatsunis (quelquesoit le régime démocrate ou républicain (it´s the same shit) aux etatsunis), alors personne n´en parle en occident.
    Il est absolument indispensable d´éviter que les amer-y-cains colonisent l´Iran comme ils l´ont fait avec le reste du monde et avec l´Europe aussi (colonisation culturelle et économique). Sinon il n´y aura plus de gauche nulle part (sauf le PS ce parti pourri qui se dit de gauche, mais ne l´est absolumment pas); car tout sera pris par les salauds avides etatsuniens. Ne vous suicidez donc pas mister Mélenchon

  4. 4
    sopadeajo dit:

    En d´autres termes vous êtes contre l´Iran qui était de gauche (sur le plan des relations internationales et de la politique extérieure en tous cas, et vraiment de gauche, en fait) et pas contre l´Arabie Séoudite qui est une théocratie mais de droite et amie inconditionnelle des etatsunis qui sont donc aussi vos amis, mister Mélenchon. Etes vous vraiment de gauche mister Mélenchon?

  5. 5
    sopadeajo dit:

    En l´explicant d´une autre façon: si vous laissez seul Chavez et son entreprise antiamerloquiste et son alliance (sur le pétrole et contre le dollar) avec l´Iran pour une réelle politique anticoloniale antifric-usa; alors vous êtes en train de trahir la gauche résistante et réelle qui s´est formée sur d´autres pôles que ceux qui sont eurocentriques mais dollarcentrés et etatsuniocentrés de fait et dont on ne peut plus rien espérer; et du coup vous abandonnez la lutte pour une altergauche réelle et pas virtuelle (comme au ps (ou à l´umps plutôt)).
    J´espère que vous ne vous vous avez pas dit de gauche (de gauche);
    (de gauche)^2 por avoir une place au soleil (por vous tout seul) dans cette Europe justement qui n´est capable que de suivre aveuglement et connement le fric etatsunien et rien de plus.

  6. 6
    sopadeajo dit:

    On demandait au président des etatsunis (je ne sais pas si c´était Roosevelt ou un autre) comment il pouvait être en faveur du dictateur Somoza au Nicaragua, et faire tout pour le conserver au pouvoir, alors que c´était connu que c´était un "hijo de puta". Il répondit que c´etait un un fils de pute, oui; mais que c´etait leur fils de pute.Voilà de la vraie cohérence dans la droite etatsunienne (démocrate ou républicaine, c´est pareil). Mais où est votre cohérence envers la gauche, Mélenchon?

  7. 7
    Annie dit:

    Même si je suis d'accord avec Jean-Luc Mélenchon sur le fait que choisir entre la peste et le choléra, sous direction des théocrates, pour les iraniens n'est pas un avenir pour eux, je le suis beaucoup moins quand il dit que tout est bon pour abattre la régime des mollahs en Iran. Ce qui s'y passe n'est rien d'autre qu'un remake des révolutions "colorées" orchestrées en Georgie et en Ukraine, fomentées par l'Occident. Ne faites-vous pas le lien entre "main d'endue" d'Obama+affaire Roxanna Saberi+installation d'une base française dans une dictature émiratie+menaces de Netanyahou (qui ont marché pour les libanais)+affaire des éléctions truquées ? N'est-on pas en climat de préparation de guerre, exactement comme avec l'Irak en 2002 ? Que des iraniens se rebellent, c'est une bonne chose, mais que les marionnettistes en coulisse soient en fait des gens qui luttent contre les intérêts du peuple iranien, je dis non.
    Toute cette affaire pue le conditionnement des masses occidentales pour faire accepter l'idée d'une guerre contre l'Iran, et ça je ne peux pas l'accepter, même si j'execre les mollahs.

  8. 8
    sopadeajo dit:

    Ne comprenez vous pas mister Mélenchon que les etatsuniens (qui font ce qu´ils veulent toujours avec un président démocrate ou républicain (same shit)) vont mettre au pouvoir à Musavi qui est exactement pareil sur le plan démocratique-théocratique que celui qu´il veut chasser, tout en n´étant qu´un fidèle chien des amers-y cains ?

    Et que donc c´est la gauche et seule la gauche résistante qui va perdre sans que rien ne change ni en Arabie c´est-où-dites? (sorry again) ni en Egypte ni au Maroc qui sont déjà des amis fermes de Washington et des théocraties et/ou des dictatures?

    30 ans avec ces salauds de droite du PS vous ont-il si mal fait que vous ne savez plus concevoir ni penser une géostratégie efficace de gauche, pour que la gauche mondiale dynamique se développe, mister Mélenchon?

  9. 9
    marj dit:

    @Sopadeajo

    Vous avez raison sur certains points : c'est vrai que le battage médiatique actuel contre l'Iran est suspect dans la mesure ou l'on sait que la lutte pour plus de démocratie n'en est pas la raison...comme vous le dites, il n'y a qu'à voir l'Arabie saoudite, le Maroc sans compter ts les dictateurs Africains soutenus par la France. Quant aux USA, n'en parlons pas : de l'Amérique Latine au moyen orient en passant par les caraïbes, ils ont assis bien des dictateurs. N'oublions pas à ce sujet qu'ils st responsables du renversement de Mossadegh en Iran pour cause de nationalisation du pétrole, du retour du shah et dc indirectement de la révolution Islamique...
    Tout ça pour dire qu'il est bien ici question de géostratégie et uniquement de cela et que le sort du peuple Iranien, tout le monde s'en fout comme d'une guigne !
    Par contre, il m'est difficile de vous suivre lorsque vous associez le régime des mollah à "la gauche" sachant que ce régime a combattu et massacré tous les opposants de gauche et les communistes en premier lieu...
    Tout cela est trés complexe et Mélenchon un peu trop caricatural dans sa croisade laïque et sa hantise du religieux mais associer l'iran Islamique "à la gauche", là je ne vs suis pas, même si je peux comprendre votre antipathie profonde vis à vis des USA , antipathie partagée par une bonne partie des Latino Américains qui les ont subi de prés.

  10. 10
    sopadeajo dit:

    “El sistema electoral iraní no prevé el registro previo de electores ni un censo que determine las circunscripciones en las que debe votar cada ciudadano, por lo que cada hombre o mujer mayor de 18 años[2] puede votar en cualquier ciudad o provincia donde se encuentre en el momento de la votación. Esto dificulta enormemente la determinación de las tasas reales de participación, porque no existe elemento comparativo. También dificulta la detección de errores y fraudes electorales.”

    Entresacado de aquí:

    http://www.realinstitutoelcano.org/wps/portal/rielcano/contenido?WCM_GLOBAL_CONTEXT=/Elcano_es/Zonas_es/Mediterraneo+y+Mundo+Arabe/ARI70-2008

    Traduction:
    Le systhème electoral Iranien ne prévoit pas la registration préalable des citoyens ni un cens qui détermine les circonscriptions dans lesquelles on votera.et donc tout homme ou femme de plus de 18 ans peut voter dans la ville ou la province oû il voudra (où il se trouvera). Cela difficulte énormèment la detection d´erreurs ou de fraudes électorales et la determination des taux de participation.

    En fait puisque l´on ne contrôle point du tout l´électorat qui peut voter où il veut sans aucun contrôle, c´est donc qu´il est ABSOLUMMENT INPOSSIBLE DE DETERMINER s´il ya eu FRAUDE OU NON.
    Et il est donc absolumment injuste d´accuser le régime en place de fraude électoral puisque la loi permet de ne pas contrôler les electeurs. Il fallait donc demander AVANT LES ELECTIONS d´établir une loi et un recensement mathématiquement dignes.Pas après les elections.Décidemment Musavi est un salaud comme tous ceux qui sont appuyés par les etatsuniens ou ce pauvre Sarkozy.
    Un autre très mauvais point pour vous mister melenchon.

  11. 11
    sopadeajo dit:

    Marj,
    je n´ai pas dit qu´ils sont de gauche.J´ai dit et je le répète que leur politique extérieure était une politique de gauche réelle, d´appui aux pays plus faibles, de non alignement, etcaetera. Une politique extérieure très très importante pour la gauche mondiale, celle qui déteste l´unipolarité actuelle etasunienne.
    Si Mélenchon ne rectifie pas, je le considérerai de droite dure, comme son ami Sarkozy qui pense en cela pareil que lui..

  12. 12
    Kalamar31 dit:

    Il est fort ce Sarko,

    Louer les mérites du Conseil national de la résistance.. et promettre de casser tout ce qu'il en provient en même temps..

    Un enfumage médiatique réussi pour tous ceux qui n'auront écouté que le début "de gauche" du discours de "Napoléon le petit".

  13. 13
    demetrio trunfio dit:

    je suis tout à fait d'accord avec toi, camarade melenchon,... y compris sur la sieste, et en tant qu'expert en sieste, puisque meditérranéen, je te conseille fraternellement d'en faire une chaque jour, tu verras, cher camarade, que c'est une façon efficace de récuperer ses forces...
    par contre j'aurais aimé que tu donnes ton avis sur la question de la burqa, car dans ce blog, il y a des camarades qui deblo....guent à plein regime, et il serait fort utile que nous leur disions, sans faiblesse et sans ambiguité, notre attachement sans faille à la laïcité.

  14. 14
    marj dit:

    @demetrio

    "il serait fort utile que nous leur disions, sans faiblesse et sans ambiguité, notre attachement sans faille à la laïcité."

    Nous y sommes ts fort attachés et je ne vois pas le rapport avec la burqa qui relève de l'individuel...
    Si tu vx te battre pour la laïcité, luttes par ex contre le système actuel qui finance avec l'argent de l'état des écoles privées catholiques...

    Quant à la burka, on ne répétera js qu'elle concerne 3 pelées et une tondue qui ne font de mal qu'à elles même.Lutter contre le chômage, l'exclusion ds les quartiers, pour une école mixte et ouverte, voilà qui permettrait de se battre plus efficacement contre la montée de l'obscurantisme religieux et pas seulement musulman et ttes les formes de repli sur soi (cf ttes les sectes qui propèrent actuellement)

  15. 15
    marj dit:

    @sopadeajo

    Je ne dirais pas que c'est une politique de "gauche" mais opposée à celle des USA.
    N'oublies pas que la théocratie nous renvoie qd même au moyen -âge !

  16. 16
    naldas dit:

    Jean luc

    Je suis tout à fait d'accord avec toi sur la théocratie.
    Pour l'Iran le problème est hélas ailleurs. Pourquoi tous les états occidentaux (capitalistes) se trouvent unis pour disqualifier une élection (parlons de celle de Bush junior) ?
    Aller sur le site CAPJPO : http://www.europalestine.com/spip.php?article4202#

    Merci pour ton action, elle me réchauffe le cœur

    Naldas

  17. 17
    sopadeajo dit:

    Si Mélenchon est plus laique que de gauche c´est qu´il a trahi la gauche, et tous ceux qui l´ont voté croyant qu´il était de gauche. ceux qui l´ont voté ne le revoteront plus.

  18. 18
    Pulchérie D dit:

    Les grèves dans l’UK.

    LONDRES - Plusieurs milliers d'employés du secteur britannique de l'énergie ont fait grève lundi sur une dizaine de sites dans le pays, en solidarité avec 647 ouvriers d'un chantier d'un site Total licenciés la semaine dernière, qui ont brûlépubliquement leur lettre de renvoi dans la matinée.
    Ces festivités ne font que commencer.

    ------------------------------------

    Une maladresse : Tous les moyens sont bons pour abattre une théocratie !
    Cela laisse sous-entendre : que lorsqu’une théocratie puissante est ce moyen, il faut la laisser faire ; elle n’en deviendra que plus puissante, tant pis.
    Car les Etats Unis constituent en pratique une théocratie.
    Et n’y a-t-il pas une autre théocratie qui pousse à attaquer l’Iran, au Proche-Orient ?
    « Tous les théocrates doivent être combattues, en robe blanche, safran ou noire. » Et la toute grande, celle dont le dieu est l’or, dont les chefs sont en complet veston, qui prient avant de prendre une décision, qu’en fait-on ?
    C’est le NPA qui doit se marrer !

    Maladresse. Extrêmement déçue. Peut-être les siestes répétées précédées de perniflard subtil qui rendent les synapses neuronales vasouillardes ?
    Espérons. Rien de tel qu’un bon bordeaux à 6 euros, vieux de 3 ans, plein de resvératrol et autres polyphénols. C’est bien plus sain pour les artères et pour le travail intellectuel.

  19. 19
    Pulchérie D dit:

    Lire :"Tous les théocrates doivent être combattus" Excuses.

  20. 20
    Pingouin094 dit:

    J'approuve totalement votre point de vue concernant la crise iranienne - y compris l'égarement de la gauche latino-américaine à ce sujet qui me désespère.

    Sur combien de site je lis des commentaires soutenant le régime iranien au motif qu'il est anti-américain. Mais remplacer l'impérialisme mondial des USA par des impérialismes locaux (la Russie en Georgie, l'Iran au Moyen-Orient), je ne suis pas sûr que l'internationalisme y gagne grand chose.

    Il y'a quelques mois, le Monde Diplomatique faisait un article très interressant sur la notion de monde "multipolaire" par opposition au monde "unipolaire" de l'impérialisme hégémonique américain.

    Un monde multipolaire de plusieurs impérialismes régionaux en compétition pour le pouvoir serait-il une réelle avancée ? Il est permis d'en douter.

  21. 21
    Nipontchik dit:

    derrière des résultats électoraux même déficients ou truqués (et on se demande bien pourquoi la fraction la +populiste du régime fascislamiste aurait le monopole du trucage) il y a des affrontements de classe! (et des pressions extérieures)

    ça tout le monde le savait au milieu des années 70et jusqu'à la rocardisation de la gauche au milieu des années 80

  22. 22
    Nipontchik dit:

    la grippe A aura au moins servi à quelque chose; les lobbys pharmaceutiques faudra bien les (bip bip)!

    http://www.elpais.com/articulo/internacional/gripe/H1N1/acelera/reforma/patentes/Venezuela/elpepuint/20090623elpepuint_4/Tes

  23. 23
    robespierre21 dit:

    Hé ! Ho ! Camarades trolleurs venus casser du Mélenchon sous prétexte d'iranophobie, arrêtez votre char !
    Pendant l'affaire Dreyfus il y avait presqu'autant d'anti-dreyfusard à gauche qu'à droite et le grand Jaurès, quasi-seul contre tous, d'affirmer que Dreyfus avait beau être un bourgeois, c'était d'abord un innocent, victime d'une justice inique.
    Vous semblez oublier que la gauche c'est d'abord la croyance en des concepts transcendants qui surpassent les notions d'appartenance politique ou sociale, comme la Justice. Ce n'est pas parce que l'Iran serait soit-disant "de gauche" qu'il faudrait la soutenir de manière inconditionnelle. Jean-Luc ne dit pas autre chose en rappelant qu'il s'agit d'un simulacre de démocratie, tout en précisant qu'il est bon de soutenir quiconque tente de faire vaciller ce régime : dont acte !

    En revanche quand notre petit Nicolas vient de se réclamer du Conseil National de la Résistance pour continuer son oeuvre de destruction méthodique des acquis de celui-ci, vous n'avez rien à dire ?

    Quand notre démocratie continue sa lente dérive vers l'autocratie, vous n'avez rien à dire ?

    Bonne journée.

  24. 24
    Nipontchik dit:

    Albanel remplacée par Mitterrand ?
    lefigaro.fr
    23/06/2009 | Mise à jour : 09:44 | Commentaires 3 | Ajouter à ma sélection
    Qui va succéder à Christine Albanel. Marquée par les interminables débats autour de la loi Création et internet, la ministre de la Culture serait remplacée dès demain. Selon les informations de nouvelobs.com, cela pourrait être Fréderic Mitterand, le neveu de l'ancien président de la République, écrivain, réalisateur et producteur. "Il a réuni lundi ses collaborateurs à la villa Médicis, à la tête de laquelle il avait été nommé par Nicolas Sarkozy en juin 2008, pour leur annoncer son départ", écrit le site internet. Mais le nom de Yamina Benguigui, réalisatrice et adjointe de Bertrand Delanöé à la mairie de Paris est également donné pour le poste.

  25. 25
    Alain dit:

    Je suis très surpris par certains commentaires.
    Il faudrait donc soutenir un régime faschiste sous le prétexte qu'il ménerait une politique exterieure soit disant de gauche ?
    Mélenchon ne serait pas de gauche parce qu'il ne soutient pas le régime d'Ahmadinedjab, qu'il condamne deux théocraties ?
    On est vraiment en plein délire.

  26. 26
    demetrio trunfio dit:

    réponse à marj poste 15
    tu écris, à juste titre, à sopa deajo :
    "n'oublie pas que la théocratie nous renvoie au moyen âge "
    et suis d'accord avec cette phrase, donc je t'invite à réflechir sur tes propros et tu arriveras à la conclusion que la burqa est un vrai problème.
    tu me conseilles de me battre contre le financement des écoles cathos, chère camarade, je n'ai pas attendu tes conseils pour le faire : depuis 40 ans je me bats contre la calotte où qu'elle soit et quelle que soit sa manifestation, c'est pkoi je t'invite avec esprit de camaraderie, et avec toi les autres camarades de ce blog, de ne pas vous laisser aveugler par quelques ayatollahs socialo- écolos
    qui, soux prétexte de respect des choix de l'individu, se font les complices du pire obscurantisme des églises ! ! !

  27. 27
    Pulchérie D dit:

    Je renvoie Monsieur Mélenchon et tous les participants de ce forum à un article d’Alain Gresh, du Monde Diplomatique : Le nucléaire français contre l’Iran ?
    http://blog.mondediplo.net/2009-06-17-Le-nucleaire-francais-contre-l-Iran
    Auparavant, le même auteur avait écrit : Tensions et fraudes en Iran
    http://blog.mondediplo.net/2009-06-14-Tensions-et-fraudes-en-Iran
    Apparemment, les partis opposés en IRAN se réclament tous deux de la théocratie. La différence résiderait
    dans le fait que le perdant voulait privatiser un grand nombre de fonctions publiques, CE QUI FACILITERAIT les rapports avec le monde occidental. Ce dernier se fiche pas mal que l’Arabie saoudite soit une théocratie, pour être au mieux avec ses dirigeants, précieux fournisseurs de pétrole. Apparemment,,ceux qui voudraient liquider la théocratie iranienne sont indifférents
    à celle qui domine l’Arabie pétrolière.
    Pourquoi ces deux poids, deux mesures ?
    Gens de gauche, nous sommes viscéralement opposés aux théocraties ; mais les élections iraniennes n’apporteront aucune solution dans le sens que nous souhaitons.
    Quant à l’indignation contre les fraudes, en manifestons-nous vis-à-vis des régimes du Maghreb ?
    LE PETROLE DOMINE LE JUGEMENT DES DIRIGEANTS OCCIDENTAUX, qui,eux, ont à leur botte les médias, qui vous mènent par le bout du nez.
    Faites un effort de lucidité.
    Je reste d’accord avec Mélenchon, à conditions qu’il proclame : A BAS TOUTES LES THEOCRATIES du monde, qui se montrent TOUTES aussi abominables les unes que les autres.
    N’aidons pas l’alliance entre deux théocraties occidentales et celle d’Arabie contre la théocratie iranienne ; nous n’avons rien à gagner à ce jeu de dupes.

  28. 28
    Pulchérie D dit:

    A lire aussi La France, parapluie nucléaire des Emirats Arabes Unis ? de Régis Soubrouillard.
    http://www.marianne2.fr/La-France,-parapluie-nucleaire-des-Emirats-Arabes-Unis_a180897.html
    Vous pourrez mesurer à quel point nous somme impliqués dans la protection des théocraties d’Arabie. Je rappelle qu’on porte la burqa dans ces pays.

  29. 29
    Georges dit:

    Concernant l'Iran, la Justesse de l'analyse de Jean Luc Mélenchon concernant les événements qui ont suivi l'élection du Président de cette République et ses crimes, encore une fois l'analyse de Jean-Luc Mélenchon est juste. Les militants qui en Iran veulent mettre sur ce trône l'ex premier ministre qui a autant de sang sur les mains que le Président sortant, ne vaut pas les 100 morts perpétrès par la répression des forces facistes de cette Nation et l'Islamn'a rien à voir dans cette tragédie. Encore une fois c'est la Jeunesse de ce pays qui paie le tribut du sang.

    Concernant le Communisme, les militants du PCF ont porté comme un lourd fardeau et pendant des decennies le pacte de non intervention signé par Staline, on ne peut pas dire que Le "Généralissime" voulait gagner du temps, ses crimes ont frappé bien d'avantage de vrais militants communistes que d'opposants, ce passé est révolu et loin derrière nous.
    Les Militants Communistes, ceux de Marie George Buffet et ceux de Christian Piquet, les notres, nos frères ceux du Front de Gauche n'ont rien à voir avec l'histoire du passé, ils en font table rase.
    Il reste ça et là des poches populistes qui rêvent d'un renouveau stalinien, faisant feu de tout mauvais bois, oui à Vénssieux le Maire sortant de lui même, vient de découvrir la Burka chez une illuminée, aussitôt Sarkozy s'en empare, belle aubaine pour détourner l'opinion publique des vrais problèmes.
    Le Président de notre République va nous concocter une loi anti-burka, oui une de plus en effet, étendre à toute la Nation la Loi de la suppression des signes ostentatoires à l'Ecole suffisait. Pendant qu'on parlera de la Burka, on ne parlera pas des sans-papiers, des boites qui ferment et des suicides des jeunes.
    Face à moi juste audessus de mon ordinateur à travers mon mur de photos j'ai mis en sous verre la photo de " A Gauche" de cette semaine M G Buffet C Piquet et au centre Jean Luc Mélenchon, trois beaux sourires

    A Gauche, hebdomadaire du Parti de Gauche 29 euros pour l'année à l'Ordre de "Données et Arguments A Gauche
    BP 3007 Massy 91 301 Massy Cedex

  30. 30
    P dit:

    Je vous cite camarade député européen :

    « Je déambule donc à présent dans l’univers aseptisé du parlement à Bruxelles, d’un bureau à l’autre, tous identiques, d’un locuteur de volapuk à l’autre, tous charmants et aimables, cela va de soi, plus étrangers que le sera jamais aucun étranger pour la raison incommunicable et glaçante qu’ils sont radicalement de nulle part ».

    Mais plus loin :

    «ce n’est pas en renforçant nos identités nationale que nous avancerons mais en renforçant l’identité de classe parce que c’est elle qui rapproche les êtres par delà toute les autres particularités». Je n’entre pas ici dans l’analyse critique de cette formulation. Je la mentionne pour signaler qu’ici je vois des gens qui cherchent à approcher et à vivre l’universalité de la condition humaine comme base de l’action politique.

    N’y percevez vous pas une contradiction cher Jean-Luc ? Pensez vous que c’est en affaiblissant nos identités nationales ou régionales, en voulant tout universaliser, en rendant obligatoire pour tous le volapuk, que nous construirons un monde composé de lieux « tous identiques » peuplés de gens qui ne « sont radicalement de nulle part » ?

  31. 31
    4 Août dit:

    Sujet intéressant ce matin au bac SES:

    Il fallait montrer que les pays membres avaient des marges de manoeuvre dans leurs politiques économiques... à partir de 6 document orientés dans ce sens.

    1ère ligne du 1er document: "l'article 2 du traité (...) objectif de promouvoir le progrès économique et social (...)"

    Déjà là on sens que ça va être biaisé.

    2eme doc: courbes taux de change € et courbe taux BCE.

    Il manque juste le plus intéressant: de mi-2007 à aujourd'hui.

    Doc 3: assouplissement des sanctions en cas de sortie des critères du pacte.

    Doc 4: Tableau d'indicateurs (croissance PIB, inflation, dette, chômage,...)
    (Même remarque, il manque le plus intéressant, de mi-2007 à maintenant)

    Doc 5: Louange de la politique budgétaire nationale "plus efficace qu'avant l'UM"

    Doc 6: Louange de la stratégie de lisbonne, qui "préconise des réformes structurelles"

    Le prof a-t-il bien expliqué à ces pauvres futurs bacheliers ce qu'était une "réforme structurelle" ?

    Voilà... Après "l'Europe, rempart contre les USA" (qu'on trouve en titre dans les manuels scolaires !), la propagande continue jusqu'aux sujets de BAC... (Normal, on utilise l'état émotionel du moment pour cristalliser une doctrine dans le cerveau des futurs veaux)

  32. 32
    BA dit:

    Olivier Bonnet continue à remettre les pièces du puzzle à leur place, et c'est de plus en plus terrifiant (le plus grand scandale de la Vème République, tout simplement) :

    http://www.plumedepresse.com/spip.php?article1157

  33. 33
    robespierre dit:

    Ok, on a compris. L'Iran c'est tous des curés alors on s'en fout. 2000 de christianisme, 1 grande révolution, 5 républiques, pour en arriver là. Fichtre.

    "Il n'ont pas de sang sur les mains, ont-ils seulement des mains"
    Charles Peguy.

  34. 34
    Pulchérie D dit:

    @ Alain (25)
    Il ne s'agit pas de soutenir l'un des deux adversaires, mais de se rendre compte
    que l'un d'eux, tout en restant dans le même obscurantisme que l'autre, se rapprochera
    des intérêts matériels d'un troisième larron aussi obscurantiste :le groupe des pétroliers arabes, à qui le prince du Sarkoland a promis une aide militaire s'il le fallait.
    Et derrière, la théocratie du Likud.
    C'est un véritable m*****r, et je regrette que J-L se soit laissé piégé.
    Trop de sieste.

  35. 35
    Nipontchik dit:

    Le véritable tournant du quinquennat bonapartiste sénile: la prise de contrôle de l'OM par l'homme lige de TF1 et, dans le sillage, le rôle des margoulins des époques Mitterrand et surtout Balladur-pas étonnat d'ailleurs que ça se passe au moment de la nomination de Mitterrand junior au gvt; bon la neutralité entre Ahmadinejad et Moussavi passe encore, mais entre le PSG et l'OM, il y a tellement d'enjeux politiques (et finnaciers, médiatiques, etc...) qu'il faudra bien choisir le côté de la barricade:

    "Ces dernières heures, alors que le navire olympien naviguait encore en eaux troubles, "Dédé" avait tenté, avec l'aval de JCD, d'intégrer son mentor, ami et agent, Jean-Pierre Bernès, dans l'organigramme du club pour booster le recrutement marseillais, au point mort depuis l'éviction de Diouf. Immédiatement, José Anigo, le directeur sportif, et Antoine Veyrat, président par intérim, étaient montés au créneau pour annoncer leur démission en cas d'arrivée de Bernès, et avaient reçu le soutien de l'actionnaire, Robert Louis-Dreyfus.
    Il faut dire que celui-ci traîne derrière lui quelques casseroles olympiennes, et notamment un rôle déterminant dans l'affaire de corruption VA-OM, en 1993, alors qu'il était directeur général du club. Seize ans après les faits, du côté du Vieux-Port, personne n'a oublié ce personnage ombrageux qui travaille en étroite collaboration avec Alain Migliaccio, le grand cador des agents dans l'Hexagone. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'est pas le bienvenu.
    D'autant que, depuis plusieurs mois, et malgré les décisions de justice rendues à l'époque, il est reproché à JPB d'avoir été l'instigateur de l'acte de corruption sur les Valenciennois, sans en avoir la recommandation de Bernard Tapie, qu'il aurait par la suite "chargé" pour descendre une bonne fois pour tout un homme devenu gênant par sa popularité et son impact politique.

    Bernès: pas de fonction officielle, mais...

    A l'époque, Didier Deschamps évoluait encore sous les couleurs de l'OM et aurait lui aussi été au courant de ce qui se tramait en coulisses, mais n'aurait pas été impliqué dans l'affaire, son importance dans le football hexagonal étant trop grande pour prendre le moindre risque au cas où cela aurait mal tourné. Au final, l'histoire a effectivement mal tourné, mais Jean-Jacques Eydelie avait alors servi d'intermédiaire. Pourtant, les contacts avec les anciens Nantais du VACF, Christope Robert et Jorge Burruchaga, "Dédé" les avait aussi, issu du centre de formation du FCN qu'il était...
    Toujours est-il que les deux hommes se font mutuellement confiance et restent, depuis, très liés professionnellement et humainement. Mais, Deschamps n'a pas réussi à emmener son ami avec lui dans leur nouvelle aventure marseillaise. Pourtant, Jean-Claude Dassier ne cache pas que Bernès tiendra désormais un rôle de "consultant". "Il a une compétence incontestée et incontestable. Il est l'agent et l'ami de Didier Deschamps et il nous aidera où il sera et comme il le pourra. Je n'en doute pas une seconde. Il n'est pas tricard à l'OM, sa compétence, sa connaissance du football va nous aider", assure le nouveau boss phocéen sur le site du club."

  36. 36
    Nipontchik dit:

    Je ne fais pas la sieste en ce moment, si je limite mes interventions sur ce blog c'est que j'ai bientôt l'entretien de la dernière chance dans 1 mairie communiste (bien sûr!) pour 1 poste dans 1 domaine assez technique (d'où de nombreuses heures de lecture ces derniers jours) mais passionnant (je n'en dis pas plus).

  37. 37
    Françoise COULOMB dit:

    Bonjour !

    Là, maintenant, au sujet du repos bien mérité du guerrier Mélenchon, je ne dirai que ces mots :
    Un homme qui parle avec tant de gourmandise et de respect de la sieste ne peut pas être fondamentalement mauvais ! Je dirai même qu'il est...INDISPENSABLE !
    Et en plus, je suis totalement d'accord avec ce que je lis de Jean-Luc sur la théocratie et le boycott : sans doute l'effet dévastateur d'une sieste accomplie il y a peu !
    Avant la remontée au front qui s'annonce particulièrement dure et pour reconstituer notre force de travail politique, je recommande à tous la lecture d'un petit opuscule délicieusement décomplexant de Thierry Paquot "L'Art de la sieste" Editions Zulma (7,5 euros).
    Courage Mr Mélenchon et merci !
    Moi aussi je les ai trouvé beaux les trois sourires sur la photo, beaux et pleins d'espoir !

  38. 38
    Adrien dit:

    Je me souviens d'un commentaire déjà ancien, sur ce même blog, disant:
    "Y m'énerve, Mélenchon. Je pense la même chose que lui, mais il le dit tellement mieux!"
    Nonobstant ceux qui me précèdent, qui y vont chacun de leur particularisme, que le camarade député de mon Sud-Ouest se rassure: la sieste n'a rien enlevé à sa faculté d'éveil!
    Quant à ceux qui voudraient confondre "l'universalité de la condition humaine" avec "l'univers aseptisé du Parlement à Bruxelles" pour mieux y voir une contradiction propice à leurs thèses, ou qui brandissent le fugace pacte germano-sovietique pour mieux discréditer l'antique rève d'Aristophane resté dans le coeur des hommes, qu'ils relisent l'histoire:
    Avant 1920, Jaurès écrivait dans "l'Humanité", qu'il fonda, et Engels dans "Sozialdemokrater", deux journaux nationaux qui n'empêchèrent pas l'Internationale de se construire autour du mot d'ordre de Marx.
    Si les déviations historiques que furent Stalinisme et Maoisme ont précipité l'histoire dans une confusion qui dure encore, il n'y eut jamais de "système communiste" en vigueur, mais seulement des partis "communistes", le terme entre étant censé évoquer un horizon jamais atteint et pour cause: les expériences soviétique et maoiste, nées de sociétés féodales à base rurale, ne connurent jamais l'étape des démocraties bourgeoises libérales analysées par Marx et Engels, et sombrèrent immédiatement dans la dictature militairo-policière et le culte de la personnalité du "Guide" (on n'est pas loin de l'Iran).
    Peut-être, la crise actuelle du capitalisme aidant, la Gauche dans son ensemble saura-t-elle faire émerger un Congrés de Tours à l'envers (évoqué, paraît-il, par... M. Rocard!).
    Pour l'instant, on en est trés loin, puisque Socialistes et Ecologistes n'ont même pas défendu les principes élémentaires de la simple démocratie, lors de l'adoption-ratification du traité de Lisbonne.

  39. 39
    olivia dit:

    Chères et chers camarades,

    je vous prie de m'excuser pour cette disgression par rapport au fil de ce post;
    je m'apprête à enrichir ma bibliothèque, avec mes modestes moyens, la fin de la campagne me permettant désormais d'accorder plus de temps à mes lectures et à l'avancée de mes connaissances;
    aussi, et si le coeur vous en dit, je vous propose, à toutes et tous, de me transmettre vos conseils de lecture: ouvrages sociologiques, politiques et littéraires (bien sûr), essais et compagnie qui vous ont enrichi(e)s, ouvert les yeux ou simplement plu... Merci à vous tous, camarades!
    Bonne journée! :-)

  40. 40
    4 Août dit:

    @ Olivia

    http://jacquesgenereux.fr/news/sauvez-le-socialisme-neomoderne-du-pilon

  41. 41
    demetrio trunfio dit:

    au camarade nipontchik
    je te souhaite de tout coeur bonne chance dans ta démarche...
    mais sache t'accorder une bonne sieste, cela te donnera des énergies

  42. 42
    olivia dit:

    Merci 4 AOUT, je l'ai déjà! lol
    Il faut le sauver du pilon!

  43. 43
    demetrio trunfio dit:

    à olivia,
    je me permets de te conseiller un livre que j'ai beaucoup apprécié :
    " la télécratie contre la démocratie " de bernard stiegler
    aux éditions flammarion : champs essais (edition de poche)
    bonne lecture

  44. 44
    Hold-up dit:

    @ Alain

    Oui, on est en plein délire. Bien d'accord avec vous.
    La logique stalinienne de certains sur ce blog est à vomir. Et voila que dans leur logique de soutien à une dictature national-islamiste - comme on parlait pudiquement de national -catholicisme pour caractériser la dictature fasciste de Franco - "sopadeajo" arrive même à déclarer que J.Luc Mélenchon est de
    " droite dure " puisqu'il ne soutient pas la dictature Irannienne !

    Sous prétexte que celle-ci s'oppose radicalement dans sa foi à la foi des USA et à leurs intérêts économiques et stratégiques, nous les militants du PG devrions applaudir à la crucifxion du peuple Iranien.
    Non, merci ! Une certaine Gauche dite Révolutionnaire est morte de ce chantage qui voulait que l'on préféra plus l'idée de Révolution à la libération du Peuple qu'elle était censée vouloir conquérir. Il y a encore des cerveaux malades sur ce blog qui dans une pure logique stalinnienne transforme JL Mélenchon en " droitier "( !) et en " ennemi du Peuple " ! Et pourquoi celà ? Parce que Jean-Luc Mélenchon ne soutient pas la dictature Iranienne ! Logique non ?

    " Sopadeajo " - dans la "droite ligne" de votre logique de fer - je vous envoie ce lien vers les Islamo-marxistes de L'Organisation des Moudjahiddines du Peuple Iranien qui attend avec grande impatience que la dictature Iranienne soit mise à bas.
    http://www.rue89.com/2009/06/21/les-moudjahidines-du-peuple-iranien-croient-leur-heure-venue

    Comment allez-vous faire pour tout concilier " sopadeajo " ? Votre haine des USA ne nous aide pas à combattre l'Empire. A créer une voie Révolutionnaire nouvelle qui emporte l'adhésion des peuples et non pas qui s'emploie à la détruire.

  45. 45
    Adrien dit:

    Deux ouvrages socio-économiques m'ont impressionné:

    Raoul Marc Jennar: Europe, la trahison des élites (Fayard)
    Serge Halimi: Le grand bond en arrière (Fayard)

    Sur le même sujet, plus récemment, mais tendance Chevènement:
    Jean-Luc Gréau: La trahison des économistes

  46. 46
    Adrien dit:

    @ Olivia

    Voir ci-dessus...

  47. 47
    olivia dit:

    @ ADRIEN,

    un grand merci, camarade! J'aime bien ta précision "tendance Chevènement" :-)

    Je précise que j'ai déjà les derniers bouquins de Mélenchon et je reprécise que je suis ouverte à toute lecture intéressante et enrichissante (partisane/non partisane) et vous remercie de vos recommandations et attentions! :-)

    Rien à voir, ai croisé hier Jack Ralite, qui avait apporté son soutien au FdG (un grand bonhomme qui aime autant la politique sociale que le théâtre) et le comédien Jean-Paul Farré, qui a, de ses aveux, voté FdG! Nous avions pas mal de soutiens officiels d'économistes, de certains artistes... mais les soutiens officieux ont été au rendez-vous des urnes... et quand ils viennent précisément du monde de la culture, cela fait très plaisir! Souvenez-vous, le badge: "Je lis la Princesse de Clèves" (http://lemotif.fr/fr/le-motif/mission/).
    Je finis par un coup de pub à une belle maison d'édition: le Temps des Cerises (d'ailleurs présente dans la rue le 1er mai): http://www.letempsdescerises.net/

    Amitiés et fraternité à toutes et tous

  48. 48
    olivier dit:

    Un petit chiffre pour nous redonner le moral :
    Chez moi petit village (454 habitants) des Alpes de haute Provence, le Front de Gauche est arrivé en tête lors des elections du 7 juin avec 20.95 % puis les verts ensuite le ps et enfin l'ump.
    C'est un village qui a toujours voté majoritairement PS.
    La recette des 20.95 % :
    5 Collages, 3 distributions de tract et 2 portes à portes, sans compter les discutions sur la place du village.
    L'information est primordiales (pas celle de Tf1 mais celle du terrain).
    Aujourd'hui le combat continu pour le maintient du bureau de poste...
    A bientôt

  49. 49
    Hold-up dit:

    Je viens de commander le livre de Jacques Généreux.

    "Le Socialisme néomoderne. "

    Il y aussi son ouvrage "La Dissociété "qui semble tout aussi fameux.
    http://dissociete.fr/

    Merci 4 Aôut. Je voulais l'acheter depuis un bon moment son dernier ouvrage mais je ne l'avais pas fait. Incroyable cette histoire de Pilon !

    Il faut que nous aidions " le soldat Généreux " pas pour bêler et faire dans le gentil-gentil, non, non ! Pour avoir lu quelques extraits de l'ouvrage c'est hautement de salubrité publique et individuelle dont il est question ; ça nous ouvre des horizons neufs et ça nous évite de ratiociner ou de débiter des inepties d'un autre âge.

    Il faut acheter l'ouvrage de Jacques Généreux ! Qu'on se le dise.
    L'esprit contre tous les pilons du monde !

  50. 50
    marsouin dit:

    bonjour,

    Tout à fait d'accord et sur les deux sujets de cette note !

    Pour l'Iran il ne faut de toute façon rien attendre de l'un ou de l'autre ce sont les mêmes illuminés !
    Pour la prestation de Sarkokarcher 1er, il s'est permis d'enfoncer le clou et d'annoncer la rigueur que ces "cons" de socialistes ne veulent pas voir............où dont il sont bien contents que Sarkokarcher 1er fasse ce qu'ils auraient fait aussi, car maintenant il n'y a plus de diffèrence entre le PS et l'UMP, et par là j'entends pour les deux principales annonces:

    repousser l'age de la retraite à 65 voire 67 ans !

    le blocage du Smic à son lamentable niveau de misère !

    On a pas fini d'en baver et maintenant Sarkokarcher 1er réenfonce le clou avec l'harponnage du "Mitterand" !

    Elle doit être très très bonne la gamelle...............ces gens sont à vomir !

    VIVE le PG !

Pages : [1] 2 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive