11avr 09

Je reviens de trois jours politiques intenses dans la circonscription européenne du grand sud ouest. Auch, Tarbes, Saint-Gaudens, Foix, pour l’essentiel. Conférences de presse, marchés, congrès du Modef, réunion de meneurs d’opinion, réunions publiques, rencontres avec des syndicalistes de la santé, d’EDF, des retraités de l’agriculture, un rythme soutenu.  Pourtant, une fois devant le clavier, ce sont les descriptions de paysages qui me tirent les doigts davantage que quoique ce soit d’autres. Et puis, le temps et les réunions passant et s’ajoutant, je m’imprègne d’une ambiance humaine nouvelle. Celle qui entoure les militants communistes. Dans cette note je parle de cela. Mais je donne aussi mon analyse sur les déclarations des dirigeants socialistes à propos de la commission européenne en général et monsieur Barroso en particulier. Parce que tout le gratin du PSE (Parti Socialiste Européen) se donne rendez vous à Toulouse le 24 avril prochain.  

CONTAGIEUSE

Pour la première fois depuis bien longtemps, ma présence en régions ne se fait pas la nuit, d’une salle polyvalente à l’autre, toutes semblables. Cette fois ci, je roule de jour et j’arrive avant la tombée de la nuit au lieu du meeting. Entre les deux, chaque halte militante se fait dans un environnement que soulignent les lumières du printemps. Je ne peux plus le séparer de ce que je vis. J’ai été magnifiquement accueilli sur le marché de Tarbes. D’où vient-il que tant de gens viennent à ma rencontre et m’encouragent ? Mais comment oublier combien de fois je levais le nez avec des frissons sur les Pyrénées enneigées qui se laissaient regarder entre les allées de tentes. Puis de Saint Gaudens à Foix, tandis que je faisais mes points politiques au téléphone comme chaque jour avec mes si sérieux amis François Delapierre, Éric Coquerel ou Pascale Le Néouannic, je ne perdais pas une miette du spectacle des vallées s’allongeant doucement sous le coteau où court la route. Je crois de longue date que la beauté des choses ne se contente pas de caresser l’esprit. Elle traverse aussi le corps et irradie sa splendeur. La beauté est ainsi contagieuse, en quelque sorte. Elle est donc réparatrice à sa façon. Où sont ces coups d’œil en région parisienne ? Trop rares. Trop disputés à la laideur que les urbanistes et autres architectes ont lourdement étalée partout. A cet instant je me souviens des tirades de Roland Castro sur le droit à la beauté en banlieue. A présent je comprends combien il avait raison. Parfois les trajets actuels me ramènent aussi dans les souvenirs de bonheur passés. Ainsi dans le Gers, où j’ai écrit un livre pendant l’été 1994, ou à Foix dans l’Ariège où j’ai négocié avec Henri Emmanuelli la création du courant Nouveau Monde sur la terrasse du sénateur Jean-Pierre Bel, le château de Gaston Phoebus pour garant ! Je mesure que les nostalgies s’effacent quand on vit dans les projets. Et le Front de gauche est un agenda si extraordinaire !

CAMARADES

Après ces mots sur les paysages, quelques lignes à propos des gens. Je parle des militants. Dans le grand sud ouest, le Parti de gauche est certes implanté dans chaque département. Des fois, son ancrage est très solide quand il y a eu avant une base du courant socialiste de gauche. Et plus stable encore quand c’était un groupe de PRS. Mais cela ne m’empêche pas de voir à quel point nous sommes un parti naissant, parfois embryonnaire. Le militantisme extrêmement actif qui est notre marque de fabrique à cette étape est certes toujours spectaculaire. Et il est vrai que nous sommes portés par beaucoup de sympathie. Mais rien de tout cela n’aurait d’effet durable dans la campagne sans le travail de fond qu’accomplissent sur le terrain les communistes. Je connais les communistes. J’ai passé ma vie militante avec eux. Je ne les découvre donc pas. Mais c’est la première fois, bien plus même qu’en 2005 que je fais équipe avec eux dans cette étroite complicité. Évidemment, parfois j’ai des chocs. Il est vrai que nous n’avons pas la même lecture de bien des évènements et élections… Il y a cinq mois encore j’étais un dirigeant du Parti socialiste. Certes minoritaire et assez ostracisé, mais quand même. Ces contre pied de point de vue m’amusent le plus souvent et mes interlocuteurs communistes tout autant que moi quand nous en parlons. S’il en est ainsi c’est que, à l’écart du barnum socialiste on voit bien dans quel état est la gauche sur le terrain. Une commune lucidité inquiète rassemble ceux qui la ressente et efface bien des controverses du passé. Sur le terrain, la gauche ce sont des notables et des militants. Ils se croisent. Mais ne se rencontrent pas beaucoup pour autant. Les notables ce sont surtout ceux du PS, plus ou moins appréciés et sympathiques, le meilleur et le pire souvent ensemble. La quasi totalité sont coupés de toute pratique sociale et militante. Ils vivent entre élus, d’une réunion à l’autre. C’est comme ça qu’on les voit. Je ne m’en rendais pas compte. Les militants, ce sont les autres. Syndicalistes, associatifs. Quand j’y retrouve des socialistes on n’en finit plus de se congratuler. Mais le camarade ne se présente jamais autrement que sous son étiquette syndicale. De toute façon les militants de gauche sont peu nombreux. Plus nombreux en ce moment compte tenu des mobilisations pour la défense des services publics et du nombre des boîtes en lutte contre des plans de liquidation. Mais partout sur la défensive, dans une ambiance de débâcle des petits pays où tout meurt. Ce que je vois c’est que partout où ça lutte il y a des communistes dans l’action. Des communistes, bien sûr, il y en a de toutes sortes. Des anciens, des ex, des nouveaux. Entre eux existent des controverses aussi impénétrables que celles que j’ai connues ailleurs. Cependant je n’entends jamais évoquer de problèmes de personnes. Je ne suis pas naïf. Ces questions sont là aussi, j’en suis certain. Mais ce qui est donné à discuter ce n’est jamais le charabia que j’ai connu avec les «sensibilités» socialistes aux contours si flous et si semblables, aigrement structurées par les haines et rivalités de carrière. Il est vrai qu’on ne parle guère de questions propres à chaque parti quand on est en campagne. Mais ce que je vois et ce que j’ai vu au congrès communiste m’a paru plus moderne, plus argumenté et construit que ce que j’ai entendu au PS. C’est déjà là ce que je ressentais sur un mode plus personnel en 2005 quand je faisais la comparaison entre les manières d’être de François Hollande et celles de Marie Georges Buffet. Autant l’un me semblait coupé de toute réalité autre que strictement liée à la vie de l’appareil du parti autant l’autre, comme femme autant que comme ancienne ministre des sports, m’a paru s’intérresser à toutes sortes de questions de l’existence quotidienne. Mon coup d’œil à présent est que la désuétude n’est pas là où je le croyais. Quant à la chaleur humaine c’est le jour après la nuit. Pourtant j’ai eu et j’ai encore nombre d’amis au PS. Mais c’est autre chose que d’avoir des amis parmi d’autres et d’avoir partout des camarades.

POUL L’INGRAT

A Toulouse donc,  bientôt vont avoir lieu deux meeting intéressants. Celui de ma liste aux élections européennes le 22 avril prochain. Et deux jours après, Martine Aubry réunit toutes les têtes de listes du PSE aux prochaines élections européennes. Je suppose que ce raout des importants va être présenté aux militants comme un grand moment de la fraternité des socialistes européens avec tout le pathos sentimental qui accompagne ce genre de moment. La salle peut contenir quatre mille places. L’affection n’en garnira pas plus de mille six cent selon la configuration prévue. Car avant même d’avoir commencé ce rassemblement pose problème à beaucoup de monde. Quel socialiste du sud ouest a réellement l’intention d’aller s’afficher aux côtés des responsables du PSE ? D’après moi ils ne se bousculeront pas. Car beaucoup d’entre eux savent à quoi s’en tenir. Non seulement à propos des sociaux démocrates qui gouvernent avec la droite dans leurs pays mais aussi à propos de l’état réel de la prétendue bataille du PS français pour affronter la commission et son président, monsieur Barroso. On se souvient qu’il a été beaucoup question de la présidence de la commission européenne il y a une quinzaine. Je reconnais que ce n’est plus le sujet du jour. Il ne va pas tarder à le redevenir. Les dirigeants socialistes l’ont promis. Mais l’affaire a mal commencé quand Delors a eu proposé des candidats de droite pour la fonction. Peu avant les dirigeants socialistes avaient pourtant promis une bataille frontale avec la droite sur ce sujet. Bon. Soyons justes. Ils ne sont pour rien dans les délires de Delors. Donc, elle, Martine Aubry, n’y est pour rien. Par contre elle est responsable de ses propres déclarations. Et sur cette question, il faut bien constater qu’elle n’est pas aussi claire dans son genre que Jacques Delors dans le sien. Sur France Inter le 20 mars au matin, de retour du sommet qui avait réuni les dirigeants du PSE à Bruxelles la veille, elle a claironné: «Monsieur Barroso est le candidat de la droite. Monsieur Barroso fait la politique de Monsieur Sarkozy et de Monsieur Berlusconi. Il a renoncé pendant la crise. On ne l’a pas entendu. » Après quoi elle a décrété: .«Monsieur Barroso ne peut pas être le candidat des progressistes. Il faut un candidat unique, capable effectivement d’incarner cette nouvelle Europe que nous voulons. C’est de cela dont nous discutons actuellement pour trouver le nom. Mais sur le principe, je crois, il faut que nous soyons fermes, il faut incarner l’Europe par un homme qui portera et qui retrouvera les valeurs de l’Europe.». Puis, on s’en souvient peut-être, elle avait à nouveau proposé la candidature de Poul Nyrup Rasmussen, l’actuel président du PSE, ancien premier ministre social démocrate du Danemark. Benoit Hamon avait dit la même chose peu de temps avant. Selon ce dernier ce serait même l’enjeu de l’élection européenne. Jean-Christophe Cambadélis a dit de même. Mais là, Martine Aubry a prétendu que la réunion du Parti socialiste européen (PSE) la veille lui avait permis de «faire avancer cette idée» qu’il faudrait un candidat alternatif à Barroso. Une idée des socialistes français en progrès dans le PSE, c’est nouveau ! Elle avait même évoqué l’accord de «plusieurs partis sociaux-démocrates» avec cette proposition. Mais elle s’est bien gardée de dire lesquels. Et pour cause ! En réalité, ladite réunion du PSE a abouti à des conclusions exactement inverses. Martine le savait bien. Comment nommer cette façon de dire des choses dont on sait qu’elles sont fausses? Bah! Laissons tomber. En tous cas le cher président du PSE, Poul Nyrup Rasmussen, le candidat en progrès, a déclaré selon l’AFP que le choix par le PSE d’un candidat face à Barroso n’était «pas à l’ordre du jour». Vu? Quel ingrat ce Poul! A France Inter personne n’avait relevé. Pourtant il y avait moyen de le savoir. Par exemple, le correspondant de «Libération» à Bruxelles, Jean Quatremer, s’était clairement exprimé sur le sujet sur son blog. Il est peu suspect d’hostilité à l’égard des sociaux-démocrates. «Le PSE renonce à s’opposer à Barroso», écrivait-il. On apprend de lui que le PSE a demandé à Martine Aubry «de mettre la pédale douce sur sa volonté de créer un front anti-Barroso». Et qu’Aubry s’est trouvée «bien isolée». Quant à l’idée même de la candidature de Poul Nyrup Rassmussen, monsieur Quatremer nous révèle qu’en toute hypothèse elle est littéralement impossible. Question d’équilibre dans la répartition des postes internationaux. En effet un autre danois, Anders Fogh Rasmussen était à l’époque pressenti pour devenir secrétaire général de l’OTAN. Il l’est devenu en effet depuis. Cela empêche de fait d’envisager la candidature d’un autre danois pour présider la commission européenne.

UN QUARTERON DE SOCIAUX LIBERAUX ENDURCIS

Ce qui nuit le plus à l’amuse gogo de la lutte contre la candidature Barroso et de la diatribe de Martine Aubry qui l’accompagne c’est la vérité de la situation. Comment Martine Aubry aurait-elle pu convaincre ses pairs du PSE de tourner leur canons électoraux contre ce bon Barroso ? Cela n’est tout simplement pas crédible. Encore faut-il connaître ce sujet. C’est ce qu’empêche la bienfaisante amnésie qui accable les salles de rédaction quand Martine fait ses mouvements de menton. Le PSE ne peut pas condamner Barroso. Cela lui est impossible. Pour la raison que tous ses députés européens, sauf les français, ont voté pour l’investiture de monsieur Barroso en 2004. Oui, tous les députés sociaux démocrates européens ont voté pour Barroso ! Sauf les français. Mais ce fut de peu pour ces derniers car après la campagne socialiste de 2004 très à gauche en France, il s’était quand même trouvé que la proposition initiale de la direction socialiste était de «réfléchir au vote à formuler». Cet euphémisme capitulard ne le céda qu’après de vigoureux assauts de la gauche du parti de l’époque (dont votre serviteur) non sans rencontrer une vive résistance. La même absence de mémoire interdit aux poseurs de questions officiels de demander à Martine Aubry si son action a fait changer d’avis les trois premiers ministres socialistes actuels, Socratés, Zapatero et Brown. En effet ceux-ci ont déjà déclaré et confirmé leur soutien à la candidature de monsieur Baroso. Ce n’est pourtant pas rien que ces trois là!. Et ce n’est pas difficile à savoir: ils l’ont déclaré à la fin du sommet de Madrid du PSE, en décembre dernier. Et cela juste après qu’ils aient signé avec Martine Aubry le «Manifesto», programme commun des partis du PSE pour les élections européennes. Voulez vous améliorer votre compréhension du sujet? Il faut encore aller plus loin. Tous seuls, bien sur, car le genre d’information que je vais donner est totalement original. Aucun organe de presse qui a interrogé Martine Aubry n’a donc pu lui poser une question à ce sujet. Faute d’information sans doute. Mais un document jusque là secret est désormais disponible sur le site du parlement européen. Il s’agit de la liste des commissaires européens et de leurs attributions. Quand on le découvre on comprend ce qui a été caché à Martine Aubry et qui l’empêche de savoir qu’elle n’a aucune chance de convaincre ses petits camarades de mettre en cause la commission européenne et son président davantage qu’aucun adjoint de Lille ne peut décemment mettre en cause le conseil municipal de cette ville et son maire. En effet, Barroso gouverne la Commission avec les sociaux-démocrates! Et même plus, les 2 premiers vices présidents de Barroso sont des sociaux-démocrates! Il s’agit de la suédoise Margot Wallström membre du parti social démocrate suédois, chargée des institutions et du social-démocrate allemand Günter Verheugen, chargé des entreprises et de l’industrie! Au moins on saura à qui dire merci pour les progrès de la démocratie des institutions européenne depuis 2004 et aussi pour les prouesses de la politique industrielle de l’Union! Mais ce n’est pas tout. Il y a au total six commissaires sociaux-démocrates, et pas des moindres. Tous les partis poids lourd de la social-démocratie européenne ont un commissaire européen. Ils dirigent des secteurs clefs de la politique libérale de la commission.

LA LISTE QUI FAIT TÂCHE

Voici la liste des quatre autres sociaux libéraux endurcis complices des malheurs de notre temps. Catherine Ashton, commissaire chargée du commerce, membre du Labour Party. C’est elle qui au nom de la commission défend le libre échange à tout crin notamment à l’OMC. Joaquim Almunia, commissaire chargé des affaires économiques et monétaires, membre du PSOE espagnol. Il est chargé de faire la chasse aux déficits et de défendre le Pacte de stabilité et l’indépendance de la banque centrale. Vladimir Spidla, commissaire chargé de l’emploi et des affaires sociales, membre du parti social démocrate tchèque CSSD. Le bilan social de ce commissaire est admirable comme la directive temps de travail! Laszlo Kovacs, commissaire chargé de la fiscalité et de l’union douanière, membre du parti social démocrate hongrois MSZP. On peut le remercier pour les encouragements de la Commission en matière de dumping fiscal et de lutte contre les barrières douanière autour de l’Europe Vous avez bien lu. Sur tous ces secteurs décisifs, social, emploi, commerce, entreprises et industrie, politique et monétaire, fiscalité, ce n’est pas Barroso que Martine Aubry devrait dénoncer. Ce devraient-être les commissaires sociaux-démocrates qui mettent en œuvre la politique libérale de la commission dans tous ces domaines! Pourtant leurs partis ont ensuite signé à Madrid, avec elle, le «Manifesto». Que valent alors ses numéros anti Baroso et anti Commission? Je prends le pari qu’après la publication de cette note, et sa diffusion tous azimuts par mes lecteurs militants, Martine Aubry ne jouera plus cette partition. Vous n’entendrez plus parler, par elle, de la commission ni de Baroso ni de Poul Rasmussen. Et ceci parce que nombre de dirigeants du PS, qui ne suivent ni ne lisent ni ne sont curieux de rien, vont découvrir tout ce que je viens de dire. Je prends le pari que pas un d’entre eux ne s’exposera à défendre une telle honte. En tout cas ce dont je suis sur c’est que pas un militant ni un électeurs du Parti socialiste n’ira défendre une telle bande de sociaux libéraux de haut vol qui représentent tout ce qu’ils détestent et combattent. Pourtant, ce silence ne suffira pas à effacer toutes les traces du bidonnage de l’indignation du PS français à propos de Baroso et de la commission. Car l’actuelle direction, Martine Aubry en tête, a signé le communiqué final de la dernière réunion du comité du PSE, celle qui a précédé les déclarations guerrières de la dirigeante socialiste française le lendemain à la radio contre les libéraux européens. Il faut savoir que le texte adopté par les dirigeants du PSE le 19 mars à Bruxelles ne s’est pas contenté d’appeler à renforcer la relance. Sur le plan mondial, en lien avec le sommet G20 à Londres le 2 avril, il se prononce exactement comme la Commission européenne, et comme le G20, pour «l’aboutissement du Doha Round». Rien que ça! Il s’agit du nouveau cycle de libéralisation du commerce mondial par l’OMC, officiellement appelé «Cycle de Doha pour le développement». Sachez seulement que ce «cycle» est justement bloqué notamment par le front des pays du «sud» mené par le Brésil et la Chine. Ceux là ne partagent pas l’enthousiasme du PSE. Ils dénoncent au contraire les conditions inégales de la libéralisation prévu par ce projet d’accord. Ainsi pour le PSE, il ne s’agit donc même plus seulement de refuser tout protectionnisme! Le PSE veut aller encore plus loin et plus vite dans la libéralisation des échanges!! Il est vrai que le patron de l’OMC est un social démocrate français bien connu, Pascal Lamy. D’ailleurs en écho aux positions officielles de l’UE et de la Commission, relayée par les chefs d’État et de gouvernement lors du Conseil européen, le PSE réclame comme solution à la crise «des ressources renforcées pour le FMI». Le G20 les a entendu! Quelle originalité! Mais il n’exige aucune réforme de cette institution qui a fait tant de mal avec ses politiques d’ajustement structurels. Et qui continue à cette heure à martyriser les pays qui viennent de tomber dans ses griffes cruelles comme la Bulgarie et la Hongrie! En tous cas Martine Aubry ne pourra pas dire qu’elle n’y souscrit pas car le communiqué du PSE précise bien qu’elle était là lors de la présentation de ces propositions … A ses côtés plastronnait notamment le commissaire européen espagnol Joaquin Almunia, le social libéral de choc qui ne perd jamais une occasion de fustiger les déficits publics. A tous ces purs amis du peuple, bienvenus le 24 avril prochain à Toulouse! …  


208 commentaires à “D’Auch à Foix”

Pages : [1] 2 3 4 5 »

  1. 1
    robespierre dit:

    Fichtre, En voilà un billet de combat ! Bravo !

    J'ai bien compris que socio-libéraux n'est qu'un synonyme de social-traitre.

  2. 2
    Julien dit:

    Bonsoir,
    J'ai vu que vous avez été attaqué par Lellouche, qui s'est montré ignoble à votre égard. Vous avez tout mon soutien, votre combat est JUSTE.
    Cordialement.

  3. 3
    dudu 87 dit:

    Bonsoir à vous!
    Et oui Jean Luc, la campagne française est belle et Paris n'est pas le centre de la France!

    Mais après ton énuméré sur la commission de Bruxelles et l'Europe, QUE VA T-ON FAIRE DANS CETTE EUROPE?
    Bon courage...et nous avons le Front de Gauche!

  4. 4
    alib dit:

    Magnifique!Comment ces sociaux- démocrates sont-ils payés pour nous faire croire que rien ne doit changer,
    Comment se regarderont-ils au soir de leur bilan ?
    Et veulent nous faire croire qu’ ils pensent au « bonheur » des peuples européen
    Nous ne sommes pas dupes, ceux la ne partage l’idée de changer d’Europe
    Et l e 7 juin nous seront nous en souvenir ! non c’ non

  5. 5
    Etiam Rides dit:

    Encore un billet extrêmement riche qu'on se fera un plaisir de diffuser au maximum.

  6. 6
    alib dit:

    eh bravo! lors du "débat"sur riposte j'ai appris que le membre de l'ump était aligné sur les positions de la c.i.a sur la guerre en irak.?mais c'1 secret de polichinelle non?il etaient nombreux pour enfumés n'est ce pas!
    merci bon courage

  7. 7
    samy dit:

    Salut Jean-Luc Mélenchon!

    Je compte sur toi pour exploser le "grand jury libéral" demain sur lci: continue à faire ton Socrate face au journaliste.

    Dénonce les fausses évidences, intérroge les question, reste fidèle aux principes de l'interêt général....

    T'es le meilleur!

  8. 8
    Hold -up dit:

    Sommet de Pattaya (Thaïlande) : Nouveau Printemps des Peuples

    ASIE - Des milliers de manifestants ont envahi l'hôtel où devait se tenir un sommet, forçant les représentants étrangers à fuir par les toits..

    http://www.20minutes.fr/article/319403/Monde-Les-chefs-d-Etat-evacues-par-helicoptere-en-Thailande.php

    Un jour il faudra en faire autant pour l'Otan !
    (Otan en emporte l'Otan)

  9. 9
    Hold -up dit:

    "(...) Premièrement, parce que nous ne savons pas comment surmonter cette crise actuelle. Aucun des gouvernements du monde entier, des banques centrales ou des institutions financières internationales ne le savent non plus : ils sont tous tels des aveugles qui essaient de sortir d’un labyrinthe, en tapant sur les murs avec différentes sortes de bâtons dans l’espoir de trouver le moyen de sortir. D’autre part, nous sous-estimons l’addiction des gouvernements et des décideurs aux « doses » de marché libre qui leurs procuraient tant de sensations de bien être depuis des décennies"(...) "

    Le grand retour de l’économie mixte, par Eric Hobsbawm

    http://www.finderg.com/

  10. 10
    Hold -up dit:

    Article à lire : proprement hallucinant !

    Réécriture de l'Histoire ou Comment effacer le vote dissident des peuples européens :

    "A propos d'une grossière campagne de propagande dans les établissements scolaires"

    http://www.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=610:a-propos-dune-grossiere-campagne-de-propagande-dans-les-etablissements-scolaires&catid=58:actualites&Itemid=90

  11. 11
    4 Août dit:

    Je suis encore hors sujet mais bon...

    Pour notre camarade Hervé ! http://www.casse-toi-pov-con.net/Photographies

  12. 12
    maxou dit:

    Bonjour à tous,
    Monsieur le Sénateur, ce billet, il me fout le bourdon ; j'espère que tes prochains billets nous remonterons un peu plus le moral. Mais ou est donc passé ton enthousiasme, ta combativité, je ne sais se qu'en pense les autres, Moi j'aurais aimé ressentir un peu d'encouragement à nous battre pour avoir un maximum d'élus pour peser sur cette Europe qui exclue les plus déshérités, cette Europe qui ne fait rien pour […] mais cette Europe qui agit contre !
    Alors Monsieur Jean-Luc Mélenchon reprenez vous et encouragez nous à combattre cette Europe que la Gauche n'acceptera pas ! J'espère !

  13. 13
    rosay dit:

    Bonjour, Monsieur le Sénateur Jean Luc Mélenchon, merci de toutes ces infos
    un pavé dans la mare comme le dirait "Le Canard ".
    Merci et bravos, courage (ne fuyons pas) .
    Changer et transformé le paysage politique de l'Europe c'est L'Espoir Sociale.
    Rosay. à +

  14. 14
    Tom- dit:

    Citation :
    "ce «cycle» est justement bloqué notamment par le front des pays du «sud» mené par le Brésil et la Chine. Ceux là ne partagent pas l’enthousiasme du PSE. Ils dénoncent au contraire les conditions inégales de la libéralisation prévu par ce projet d’accord. Ainsi pour le PSE, il ne s’agit donc même plus seulement de refuser tout protectionnisme! Le PSE veut aller encore plus loin et plus vite dans la libéralisation des échanges!"

    Voilà qui est habile, Jean-Luc, mais le Brésil, la Chine, l'Inde et les grands producteurs, notamment Africains de coton ont fait capoter le cycle de Doha parce que Européens et Américains entendent protéger leurs marchés domestiques. C'est la Chine et le Brésil qui veulent aller plus loin dans la libéralisation des échanges, bien plus que le PSE.

    Ta position n'en est pas moins méritoire courageuse puisqu'elle ne s'appuie même pas sur l'aile marchante de l'alter-mondialisme.

  15. 15
    Le Monolecte dit:

    Zut, alors, pour une fois que tu passais pas loin de mon bled, j'ai quand même réussi à te rater!

  16. 16
    juan obregon dit:

    J'ai vu et écouté l'émission à laquelle vous participiez en face de Lellouche.
    Je vous salue bien bas pour votre ténacité et la rigueur de vos propos.
    Où se croient-ils ces gens là? pour qui se prennent-ils? mais enfin qui sont-ils pour s'arroger le droit de parler,parler, parler encore à la place des autres?
    Bravo Mr Mélenchon.Avec tout mon soutien

  17. 17
    Pierre L dit:

    Mais un document jusque là secret est désormais disponible sur le site du parlement européen. Il s’agit de la liste des commissaires européens et de leurs attributions.

    Et pourquoi c'était secret ?
    Et pourquoi c'est devenu disponible ?

    Ces gens là sont des fumiers, il faut les enfumer le 24 à toulouse !


    Fabriquer un fumigène

    Il faut :

    - Nitrate de potassium
    - Sucre
    - Bicarbonate de sodium
    - Colorant organique en poudre
    - Méche
    - Casserole, cuillère à soupe, petite cuillère, tube en carton, gros stylo, coton, ruban adhésif

    Mode opératoire :

    - Dans une casserole, mettre le potassium et le sucre (60 grammes de potassium pour 40 grammes de sucre).
    - Mettre la casserolle sur feu doux et remuer
    - Le sucre commence à caraméliser (continuer à remuer pour que ça ressemble à du beurre d'arachide)
    - Ajouter 1 cuillère à café de bicarbonate (la combustion est ralentie)
    - Ajouter 3 cuillères de colorant en poudre (orange, bleu, vert, jaune,...)
    - Continuer à remuer
    - Le mélange finale doit être pateux
    - Remplir un tube en carton avec le mélange obtenu
    - Insérer un stylo épais au centre
    - Laisser reposer une heure
    - Retirer le stylo et insérer une mèche dans le trou formé par le stylo (sécuriser l'orifice avec du coton)
    - Envelopper le tube avec du ruban adhésif (laisser un trou au sommet au niveau de la mèche)

    en image:
    http://www.dailymotion.com/video/x8777q_fabriquer-un-fumigene-la-recette_webcam

  18. 18
    Christian C dit:

    Jean Luc

    Le quasi consensus droite et social libéral que tu évoques se retrouve sur la liste des participants libéraux européens de la réunion annuelle du groupe Bilderberg.
    Parmi eux, figurent en bonne place nombre de membres de la commission européenne ainsi que certains dirigeants du PSE. Que font-ils ces encartés PS, avec les cadres de la droite libérale la plus agressive du monde?

    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEFEpVEFFLMFwgrKY.shtml

    Martine Aubry pourrait peut-être nous répondre?

  19. 19
    4 Août dit:

    @ Maxou

    Bonjour Maxou !

    Au contraire, ce post donne encore plus envie de foncer dans le tas !

  20. 20
    Lolo34 dit:

    Le FRONT de Gauche est aux taquets et la DROITE aux aguets !
    Le Sarkozyste Lelouche menaçe de flinguer Mélenchon en duel ! Trop de délinquance... Pitié pour l'Etat de Droit détenteur de la violence légitime.

    Toutes et tous à Sérignan (Sud de Béziers) pour un premier grand meeting dans l'Hérault le 23 avril à 20h30 Forum Marius Castagnié. Le 7 juin sans le SUD OUEST nous votons Front de Gauche !

    Amitiés de Gauche à notre très cher Jean-Luc Mélenchon.

    Lolo34 (Grabels).

  21. 21
    Lolo34 dit:

    Le 7 juin Dans le SUD OUEST nous votons Front de Gauche !
    Et non pas sans, bien sûr, arf, faute de frappe au clavier... Lolo34

  22. 22
    4 Août dit:

    RDV ce soir: Mélenchon au grand jury à 18h30

    http://tf1.lci.fr/infos/chaine/emission/dimanche/0,,4334605,00-le-grand-jury-rtl-lci-le-figaro-.html?jourDiff=dimanche&dateDiff=12%2F04%2F2009

  23. 23
    Anny Paule dit:

    Merci trois fois pour cette page, Jean Luc,
    Une première pour le partage des plaisirs simples du sensible, l'évocation de la beauté des lieux et de leur "vérité", loin du monde factice et fabriqué...
    Une seconde pour les "louanges" du militantisme partagé avec les camarades du PC... (je n'aime pas ce terme de "louanges", trop connoté, et il ne faut y voir que l'action de louer, c'est- à- dire d'exalter, de glorifier)...
    Une troisième pour l'éclairage donné, si besoin était, sur les positions des responsables PS et leur connivence avec un PSE très, très libéral et très, très peu social...
    Par contre, une grave inquiétude: je partage et soutiens ton parcours, au moins depuis la campagne du "NON". J'ai adhéré au PG dès sa création, après m'être nourrie du plaisir des idées et de l'atmosphère du premier meeting de Saint Ouen en novembre dernier, (meeting qui effaçait, pour moi, le triste souvenir de celui qui s'était tenu au même endroit, en décembre 2006). Je milite dans ma circonscription... mais, en même temps, je tente, par tout un travail souterrain de lectures et d'écriture militante, d'élargir le spectre du Front, de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour expliquer les enjeux, convaincre les indécis ou même certains réfractaires.
    Mais, en ce moment, je lis sur la toile des choses qui me font frémir, notamment autour de ce qui touche à la Fédération. As-tu le pouvoir de conduire à la raison certains membres influents du PC pour que ce différend énorme cesse? Si mes lectures m'ont bien informée, le problème se situe au niveau des communistes unitaires, et du refus du PC de les reconnaître comme partenaires. Or, il m'est arrivé de rencontrer des hommes comme Patrick Braouezec, Pierre Zarka et d'autres, de discuter avec eux, et leurs idées me semblent très comparables aux miennes, aux nôtres. Cette forme d'ostracisme n'a pas de sens...
    Si nous voulons réussir pour les Européennes et pour la suite (et le contexte actuel nous est favorable), si nous voulons être crédibles et peser, nous n'avons pas le droit de nous tromper d'ennemis.
    Nous savions, avant que leur décision ait été formellement affichée, que nous aurions bien du mal à jouer le même jeu avec le NPA... De ce côté-là, la surprise n'a pas été immense!
    Mais, quant aux autres, ceux des CUALS, ceux de la Fédération, les Alternatifs, certains écologistes... nous devons tout faire encore pour qu'ils rejoignent le Front. J'en appelle (et je suis à l'image de nombre de nos pairs, je ne suis que l'émanation d'un groupe de pensée!) à ta sagesse, à ta sagacité, à ton pouvoir de persuasion et ton charisme pour que notre front ne se limite pas à deux ou trois mouvements ou partis! Nous comptons tous sur toi, Jean Luc, pour cela aussi!

  24. 24
    masouin dit:

    bonjour,

    Il y a tant à faire et pourtant déjà nous sommes repartis dans la même galère, sur la même autoroute du libéralisme capital-financier avec tout ce que cela entraine!

    Ou sont passées les grandes résolutions sur la création d'un autre système, sur le partage des richesses produites ?

    Où ? !

    Un exemple avec le baril de pétrole à 0,50 D et le litre de gazole à 1€08, 0,97€ en grande surface........................... et plus personne n'en parle !

    Augmentation des impôts locaux, des mutuelles de santé (+ 20% !) etc, etc...................!

    mais baisse du taux rémunérateur du livret A, seul moyen qui permet aux pauvres de grappiller "quat'sous", on reste bien dans la même logique, celle où les pauvres ne doivent pas s'enrichir, ne serait-ce que de quelques centimes, non, il faut maintenir ces pauvres dans le besoin, le besoin de s'endetter auprès des spéculateurs que sont les organismes financiers et banques de tout acabit !

    Pourquoi s'en prend t'on toujours aux mêmes, tapent t'on toujours sur les plus faibles, les plus démunis ?

    Il faut J.Luc que vous montriez l'exemple comme le fait Francis Lalanne en donnant s'il est élu le montant des indemnités de député européen à un organisme de bienfaisance.
    Je ne vous demande pas autant car F.Lalanne lui a d'autres revenus, mais vous vous pouvez proposer de baisser les indemnités des élus d'au moins 30%, voir même 50%, proposer aussi que tous les français ayant une rentrée d'argent de plus de 5000€/mois seront imposés de 10%, 15% pour la solidarité nationale

    Il faut montrer l'exemple et proposez donc ceci à Etienne Mougeotte, à Aphatie je suis déjà impatient d'entendre leurs réponses, allez-y, osez, foncez, il faut dénoncer ces inégalités !

  25. 25
    maxou dit:

    @4 Août,
    Bonjour 4 Août!
    Oui bien sûr qu'il faut foncer dans le tas, mais, dans ce billet je ne ressent pas l'opiniâtreté habituelle de Jean-Luc.
    Habituellement, exemple dans Ripostes, il était combatif, est plein de conviction, dans ce billet il nous décrit simplement le PS, le PSE, bref l'Europe que l'ont ne veut pas.
    Mais j'ai quand-même hâte à ce soir, dans son grand jury!

  26. 26
    L'union est un combat dit:

    Dans mon quartier, presque TOUTES les affiches du Front de Gauche ont été systématiquement recouvertes par celles du NPA...

    Encore rime en "on" !...

  27. 27
    Mr dit:

    Petite remarque:
    Ce n'est que très récemment que Catherine Ashton est devenue commissaire européenne au commerce. Elle a remplacé son collègue et compatriote, le très libéral (et aussi membre du Labour) Peter Mandelson (dont la décence m'interdit de dire ce que je pense de lui).

  28. 28
    Dodo 30 dit:

    Comment écouter ce soir, car difficile de recevoir RTL à Nîmes.
    Est-ce possible sur le net sans être coupé au bout d'un moment?
    En attendant, je vais préparer la pâte pour les pizzas du dimanche soir!

  29. 29
    Pierre L dit:

    à Dodo 30

    RTL sur l'internet :
    http://www.rtl.fr/

    Et vous cliquez sur "RTL en direct" (normalement en haut de la page.)

    Un conseil : essayez avant 18h30, histoire de voir si ça marche...

  30. 30
    Pierre L dit:

    'tain, j'en ai marre de faire de la propagande pour Mélenchon'n'PG.

    http://www.lutte-ouvriere.org/index.html
    http://www.npa2009.org/

  31. 31
    Pierre L dit:

    Et à propos du site de LO, des textes intéressants ici :
    http://www.lutte-ouvriere.org/spip.php?rubrique62
    http://www.lutte-ouvriere.org/spip.php?rubrique78

    Et oui, le bon gauchiste ne perd pas une occasion pour faire diffuser ses idées...

    :)

  32. 32
    samy dit:

    "n'a de valeur que ce qui est sanctionné par les urnes"

    chui pas du tout d'accord avec ça moi!

    la démocratie n'est pas réductible au vote, la manifestation par exemple a une valeur indiscutable.

    maladresse d'expression ou bien...?

  33. 33
    Pierre L dit:

    n'a plus de valeurs ce qui est détruit par le peuple.

    <i<mais qu'est ce qu'on attend pour foutre le feu, mais qu'est ce qu'on attend pour ne plus suivre les règles du jeu ? NTM)

  34. 34
    samy dit:

    être démocrate et légaliste c'est pas tout à fait la même chose!

  35. 35
    Pierre L dit:

    Fin de l'émission, "PERFIDE", dites-vous Monsieur Mélenchon ? Oui, et MANGE MERDE du système, ce pauvre type d'Aphatie !.

    En tout cas bien causé, Sénateur.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Aphatie

  36. 36
    Jeannot dit:

    SuperMélenchon: MONSIEUR MELENCHON S.V.P.
    Je n'écoute jamais cette poubelle d'RTL, mais je ne regrette pas cette petite entorse à mes habitudes aujourd'hui.
    Comme d'hab, Jean-Luc Mélenchon a été clair, concis, d'une répartie impeccable, face à cet embobineur de Hapathie. Il a su éviter les pièges par des réponses franches, sans ambiguïtés, en recardrant à chaque fois ses réponses quand on tentait de lui en faire dévier.
    Je fais autour de moi un max de pub pour le Parti de Gauche; j'invite tout à chacun d'en faire autant.
    Enfin un bol d'air

  37. 37
    Hold -up dit:

    J-L Mélenchon très offensif sur RTL ce soir.

    Plein d'énergie et d'esprit, le candidat du Front de Gauche pour les élections Européennes dans le Sud-Ouest a parfaitement exposé avec ténacité le programme politique de la nouvelle alliance à Gauche.

    J.M Apatie a bien essayé de biaiser, de décontextualiser les faits et de noyer le poisson mais au final ce dernier s'est bien cassé les dents sur un os.
    J.L Mélenchon a non seulement de la suite dans les idées, une grande mémoire politique mais surtout une rigueur d'analyse implacable.

    Très bonne émission pour le candidat du Front de Gauche.

  38. 38
    Pierre L dit:

    Dites-donc, Hod-Up, lorsque le PG, le NPA et moi-même auront pris le pouvoir, ça vous dirait d'être PDG de l'AFP ?

    :)

  39. 39
    maxou dit:

    Voilà enfin quelqu'un qui à réussit à dire ce qu'il voulait, et non pas ce que Hapathie voulait lui faire dire !
    C'est une réussite Monsieur le Sénateur, jamais en difficulté, toujours juste, simple, précis et compréhensible.
    Même moi j'ai compris.
    Alors !

  40. 40
    Pierre L dit:

    à Jeannot, à maxou, à Hold-Up

    vous fumez trop de cannabis ou quoi ? ya UN "H" à APHATIE !

  41. 41
    maxou dit:

    à Pierre L, j'ai copié !

  42. 42
    carlo dit:

    Merci à JL Mélenchon pour cet article très critique à l'égard du PSE qui est co-responsable avec la droite européenne de la dérive libérale de l'Europe et de la mondialisation. Il y a de toute évidence un consensus entre la droite et la gauche européenne sociale-démocrate qui se partagent les postes dans les institutions internationales (au FMI et à l'OMC) et au sein de la Commission européenne chargée de mettre en oeuvre -quel qu'en soit le Président (Jean-Luc Mélenchon devrait le dire) -une politique opposée aux valeurs de la gauche et qui gouvernent ensemble dans certains pays.

  43. 43
    Pierre L dit:

    à Maxou (12 avril 2009 à 20:42)

    HHHaHHHH ! Alors c'est pas grave, Hye Hou pardonne. (c'est la Pâques, hein Maxou, tous les Hommes(1) sont frères face à la résurrection)

    (1) Au Pulchérie, Jennifer etc : Hye savais pas hou mettre un "H" dans "femmes".

  44. 44
    robespierre dit:

    Très bone Grand Jury RTL de Jean-Luc Mélenchon ce soir : maîtrise des dossiers, ligne politique forte et claire, "rentre dedans", clarté, conviction. Chapeau.

  45. 45
    Christian C dit:

    Jean Luc t'entendre est un régal. Ta conscience. Ton humanisme. Ta position face à une meute de journalistes inféodée au libéralisme est toujours claire. Sache que le front de gauche ira plus loin que ce qu'en disent les médias eux aussi inféodés au libéralisme. La victoire au final ne sera que celle des hommes qui auront enfin compris les enjeux d'une politique masquée par la société du spectacle et de son corollaire, l'enfumage médiatique. Voter pour le front de gauche, voilà ce qui nous libérera de cette engeance mondialiste des magouilles et du profit.

    @ Pour Carlo et son questionnement de l'international libéraliste dénoncé par Jean-Luc Mélenchon ce soir face aux perfides d'RTL.

    http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article02/EkEFEpVEFFLMFwgrKY.shtml

    PS pour Yvan Roufiol le grand frère des riches

    Il vaut mieux séquestrer son patron, que de le buter comme aux heures les plus graves de la révolution. Attention Roufiol que devant la désespérance, l'on n'en vienne pas là.

  46. 46
    Christian C dit:

    Erreur sur les noms, mais pas sur les principes

    Le PS s'adressait à Yves Thréard et non Yvan Rouffiol. Qu'importe c'est du pareil au même. Mais rendons à César ce qui appartient à César. Figaro ci, Figaro là. Figaro, Figaro.

  47. 47
    augusto prieto dit:

    Pauvre Martine, Pauvre Ps
    Martine Delors epouse Aubry bien sur
    elle dirige le parti de Segolene et de Hamon reunis
    sans nomer le chef du FMI ni autres Socioliberaux
    ou peut etre que desormais on doit dire LiberauxSociaux

    Mais elle a raison et nous devons lui reconnaitre
    quand elle dit
    La commision Baroso est LA DROITE
    evidament sans mentionner que
    asocie aux Socialistes Europeens
    des faux socialistes et des vraies liberaux sociaux

    HARO SUR EUX

    TOUS DEHORS

    et elle a aussi raison
    quand elle dit que
    "il faut un candidat alternatif a la droite"
    meme si il n`a pas aucune chance

    le front de gauche doit faire une proposition alternative
    le 22 avant le 24 avril

    puisque dorenavant le vraie candidat de Martine sera Baroso
    aussi bien que celui de la Droite.

  48. 48
    troubadour dit:

    Bonsoir,

    un peu virulent, quand même, Jean-Luc Mélenchon, dans le "Grand jury"...

    J'ai deux questions à poser:

    1. Pourquoi, selon des sources avérées, Bové n'a-t-il pas rallié le FdG?
    2. Quelqu'un sait-il, sérieusement, ce que devient Julien Dray?

    Merci de vos réponses

  49. 49
    lulu dit:

    Je viens d'écouter en différé l'émission rtl, et comme christian C, je dis "quel régal", je ne me lasse pas de vous écouter monsieur Mélenchon et de vous lire aussi, Qui disait qu'il manquait de combativité Jean-Luc Mélenchon ?

  50. 50
    troubadour dit:

    ... zut, j'ai une troisième question:
    3. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de Communistes unitaires?

Pages : [1] 2 3 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive