17oct 08

La Caisse d’épargne a perdu six cent millions dans un incident ! Un incident ! Il s’agit d’un montant égal au budget annuel de la rénovation urbaine en France. Mine déconfite des commentateurs. Il y a quelques jours quand on leur disait que pendant la nationalisation et la débâcle les spéculateurs continuaient leur sale besogne ils prenaient des airs excédés par tant d’acharnement à dénoncer de malheureux traders en déroute! Quand la mer engloutira les terres basses du fait du réchauffement climatique, les voyous de la finance lanceront à fond les machines à produire des maillots de bains et spéculeront sur le prix des cercueils. Le capitalisme ne peut pas être moralisé. Il est d’essence amorale. Et la nécessité d’accumuler en toutes circonstances est un code génétique qui ne peut pas être modifié. Sans oublier la force de l’habitude. Ca vaut aussi pour les responsables politiques de droite à commencer par le président de la République. En nommant le Frankenstein du FMI, le sinistre sieur Camdessus, à la tête de l’organisme prévu pour refinancer les banques avec l’argent du contribuable, Nicolas Sarkozy, aux discours si anticapitalistes depuis peu, a adressé à la bien-pensance mondiale un clin d’œil qui devrait nous glacer. Camdessus ! Au secours !  

Michel Camdessus est tristement connu pour son passage à la tête du FMI de 1987 à 2000. Ses exploits avaient à ce point discrédités l’institution et provoqués de tels désastres qu’il a du quitter son poste avant la fin de son mandat. Libéral exalté il avait donné à l’action du FMI un tournant particulièrement brutal à l’égard des plus pauvres. Partout où il est passé avec son char sanglant de privatisations et réductions des dépenses publique d’éducation et de santé, les économies émergentes locales ont été rasées. Naturellement il n’en est rien résulté de mieux pour personne. Au contraire. Sous sa direction le fond a aggravé et même dès fois déclenché des crises terrifiantes. Au total une dizaine lui est directement imputable : Mexique en 1994, Asie du sud est (1997-1998), Russie (1998), Brésil (1999). Et plus que tout : l’Argentine en 2000- 2001. Là, il avait déjà commencé a sculpter ses rêves dans la chair du peuple argentin dès 1998. Avec les grands airs indispensables en de telles circonstances et la mine pompeuse de ses sortes de rebouteux de l’économie il avait vanté son laboratoire argentin : « L’argentine a une histoire à raconter au monde : une histoire sur l’importance de la discipline fiscale, des changements structurels et une politique monétaire rigoureusement maintenue ». Musique bien connue. Quelques mois plus tard l’Argentine s’effondrait sous l’effet des mesures de Camdessus. La pauvreté passait de 25 % de la population 70%. De toute cette période Camdessus, la CNUCED (commission de l’ONU pour le développement et le commerce) conclura qu’elle a « provoqué le chaos en extrême orient et en Russie et neutralisé tous les progrès accomplis en Amérique latine »
De tels exploits le signalent à l’attention des libéraux français. Pour marquer sa détermination à faire la rupture, Nicolas Sarkozy lui confie en 2004 un rapport sur la croissance dont il dira de façon ridicule qu’il était devenu son livre de chevet, rien de moins. Ce document traduisait en français les remèdes de cheval que Camdessus affectionne : suppression des trente cinq heures, arrêt de l’augmentation du SMIC, non remplacement d’un fonctionnaire sur deux et ainsi de suite. Tout cela ira ensuite nourrir le catalogue de mesures rabâchées par le MEDEF, le programme de Nicolas Sarkozy et le conseil de François Bayrou. Cette notice biographico-politique serait incomplète si l’on oubliait de mentionner que Camdessus est membre du conseil consultatif de l’école de commerce de l’université de Navarre qui est directement gérée par l’Opus dei, sainte association à qui il avait déjà emprunté le professeur juan José Torribio pour l’assister comme directeur exécutif du FMI quand il l’a présidé. Michel Camdessus, consultant financier de l’Etat du Vatican a été nommé par Jean-Paul II membre du conseil pontifical justice et paix chargé de la promotion de la doctrine sociale de l’église. Ca ne s’invente pas. C’est ce personnage sulfureux, couvert de crimes économiques et directement lié à une secte catholique extrémiste qui gèrera l’usage d’un fond d’un montant supérieur au budget annuel de la République française. On ne pouvait faire pire choix.
 
UN LITRE DE LAIT
On devine que je reçois pas mal de courrier. Dès fois je trouve des choses qui me passionnent où m’émeuvent. Dès fois d’autres choses terriblement en contre-pied du discours dominant. Là j’ai reçu un mail d’une amie qui milite dans mon département en Essonne. J’ai pensé qu’après ma notice sur Camdessus, le son de sa voix faisait un contrepoint salubre. Du genre : à l’autre bout de la chaine. Lisez ça, ca aide à comprendre le monde que fabriquent des bigots comme Camdessus. Et à savoir qu’il ya des gens qui valent tellement mieux sur le plan moral que ces conseillers du pape qu’il permette presque de les oublier.
« Bonjour, 
Cette année je suis à 80% et donc le jeudi je ne travaille pas et j’en profite pour faire mes courses et militer un peu… 
A 12h30 : Réunion syndicale où j’apprends les dernières "trouvailles" remplacer les instits absents par des mères de famille vacataires, faire passer le concours d’instit à BAC + 5 . Balancer les gens dans les classes sans préparation… sans parler du stress au travail, suicides etc… 
13h30 : scotch d’affiches pour la manif de dimanche et une maman qui me dit "Mon fils a été bien aidé par le RASED, pourquoi vont-ils les supprimer?" 
14h30 : j’emmène les sans papier en grève de Massy chercher leur nourriture hebdomadaire au « Secours Pop ». Mais aujourd’hui c’était vache maigre : seulement 1 litre de lait, 1 litre d’eau minérale et une poignée de carambar par personne pour la semaine…
En les ramenant je leur donne les 15 euros récoltés à la réunion de section socialiste hier soir… C’est peu, mais c’est toujours ça. Quand on pense que les deux sont en grève depuis 5 mois! Ils vivent 7 jours sur 7 dans 20 m2, ils ne peuvent plus envoyer d’argent à leur famille au Mali. Comme ils disent "toute notre famille fait grève aussi", y en a un qui attend d’être régularisé pour pouvoir rentrer au Mali se marier avec sa femme qui l’attend depuis 5 ans et voir sa mère qui est devenue veuve pendant son exil… car quand on n’a pas de papier on ne peut plus rentrer dans son pays ou on n’est pas sûr de revenir! L’autre attend les papiers pour pouvoir passer son permis et prendre le RER tranquillement. Et surtout ils attendent pour pouvoir payer leur chambre dont on menace chaque semaine de leur bloquer l’accès. Les autres sont 22, ils ont le moral, ils avaient prévu de faire une fête pour gagner un peu d’argent pour leur assos qui envoie des médicaments au Mali mais comme ils sont en grève… ils s’organisent bien pour se répartir les tâches…  Ils ne demandent pas à être français mais juste à pouvoir être en règle comme le leur autorise la loi puisqu’ils ont des CDI dans des secteurs déficitaires…  Pour en savoir plus, ils sont là-bas 7j/7 24h/24 à côté du garage Peugeot dans la zone industrielle de la Bonde, on les repère, de la route, grâce aux drapeaux de la CGT: "SAMSIC" dans un parc où sont plusieurs entreprises et en face "Les maçons parisiens".
 J’avais le cœur serré en repartant en pensant 1 litre de lait alors qu’on arrive à débloquer des milliards quand les actionnaires sont menacés de perdre trop d’argent. 
16h00 : j’écoute la radio en repartant : diminution de moitié des rations alimentaires pour les réfugiés du Darfour, 10% de pouvoir d’achat en moins pour les retraités, suicide d’un prisonnier malade psychiatrique que l’on a mis en cellule d’isolement après une première tentative de suicide, 13000 élèves ont pu bénéficier du service minimum d’accueil à Paris alors que leur enseignant faisait grève, jeudi noir pour l’immobilier et la bourse…  Ben on n’a pas tous les mêmes valeurs… 
16h30 : signature pétition RASED. 100% des discussions aboutissent à une signature 
20h30 : mise sur pied des cercles PRS à Massy, ça fait du bien d’entendre une analyse claire… 
Et en même temps je me repasse en boucle la phrase entendue hier en section du PS : "Qu’est-ce qu’on aurait fait à la place de Sarkozy pour la crise?" Sous-entendu… pareil! Ben heureusement que ce n’est pas la réponse de tous les socialistes…  Bonne soirée.  Cécile »


110 commentaires à “Au secours, Camdessus est de retour !”

Pages : [1] 2 3 »

  1. 1
    Martin P. dit:

    le vice du système est aussi que jamais les millions "perdus" ne font vraiment mal à ceux qui les perdent. ce soir, ils sont rentrés chez eux un peu secoués, mais ont quand même pu s'ouvrir un chateau margaux pour se remettre.

    les pertes qui font tant jaser par leur immensité n'ont pas d'impact direct dans la vraie vie pour ces gens là, mais dans celle des autres.

    un système malade de l'insensibilité à la douleur ne peut que foncer de nouveau dans le mur après avoir été rétabli du choc précédent, jusqu'à ce qu'il en meure réellement:
    http://sauce.over-blog.org/article-23600517.html

  2. 2
    H2 dit:

    "Là, il (Camdessus) avait déjà commencé a sculpter ses rêves dans la chair du peuple argentin dès 1998 "...

    Terrible phrase.
    Voilà les sculpteurs de l'Opus- deï qui ont l'âme artiste et le désir pourri. Vampires des siècles, incubes impuissants qui vont venir tourmenter les esprits et les corps pour les sculpter à leur image : Des cadavres.

    Merci pour ces précisions sur l'individu " Camdessus " ce pol-pot de la finance, ce sadique néochrétien qui met à genoux des millions de personnes. Toute une philosophie... créationniste.

    Les scuplteurs néolibéraux nous concoctent de grandes croix à porter ; aujourd'hui et pour demain...

    La dernière mode aux USA c'est de vous rayer des listes électorales lorsque vous perdez votre maison ! On arrête pas le progrès. Il faut qu'il passe dare-dare. Coûte que côute. A condition que ça soit vous qui payez.

    Bon, d'un autre côté puisque nous nous rapprochons décidément du scénario catastrophe " à l'Argentine " - Madame Lagarde s'est dite " découragée", ça promet ! - on peut se dire que le Peuple Français risque de se réveiller dans peu de temps.
    Et nous savons que lorsque le Peuple Français se lève dans l'Histoire quand il a décidé de se lever, ça n'est jamais pour jouer aux billes.
    Un rayon de soleil risque de percer au delà du caveau glacial néolibéral dans lequel Monsieur Camdessus et consort veulent nous faire rentrer à TOUT PRIX.
    Le Peuple ? Une Résurrection.

  3. 3
    Hold-up dit:

    Rue 89 : Caisse d'Epargne : comment avouer 600 millions de pertes ?

    " La semaine dernière, pendant que les Bourses s'effondraient, ses traders
    [de la Caisse d'Epargne] ont continué à jouer sur les dérivés actions. Une activité risquée, consistant à parier sur la valeur future d'un titre. Pari raté. L'affaire a été révélée vendredi matin par La Tribune, et rapidement confirmée par la Caisse d'Epargne dans un communiqué de presse.

    « Incident »: le mot attire immédiatement l'attention des médias. Et agace nos riverains. Comme marie75, qui écrit (...) :
    « Dites la même chose à votre banquier quand vous êtes à découvert… »

  4. 4
    Blaise CHABANIS dit:

    Pour en rajouter une couche, lu dans un journal gratuit (je ne prends jamais les journaux gratuits dans le métro d'habitude, là j'ai vu deux lignes je me suis pincé) mais c'est la page offerte par le quotidien qui était "de référence" il y a un certain temps (impossible à trouver sur le site dudit quotidien, mais voir le lien plus bas...)

    Ils vont construire un lycée catholique à côté de Sartrouville grâce au fonds débloqués pour le "plan banlieue" de Fadela Amara, et la municipalité se réjouit parce que ça va compenser les manques de l'Education Nationale qui réduit ses moyens comme peau de chagrin. Le mécanisme est diabolique.

    Je lis sur ce lien que ça va pas être le seul. 50 classes en 2008...

    http://veille-education.org/post/2008/03/30/Lenseignement-catholique-en-banlieue-:-confirmation-par-les-interesses

    Tout ça sans un mot...

  5. 5
    Nono dit:

    En lisant "le Frankenstein du FMI" je pensais à quelqu'un d'autre...ça m'a fait bien rire tout de même.

  6. 6
    Tom- dit:

    Campdessus, voilà un méchant comme on les aime !

  7. 7
    MichelD dit:

    Bonjour,
    Outre le "Frankenstein du FMI" le capital du machin "public" a financer, avec de l'argent public, les banques sera détenu à 66% par les banques et 34% par l'Etat !

    Ils font mieux que pour France 24. 100% d'argent public et 50% de capital gratuit à TF1.

    Que les affaires sont faciles finalement.

    Bonne journée malgré tout ça.

    Michel

  8. 8
    Après les banques, l'économie réelle. dit:

    La crise : après les banques, l'économie réelle.

    Les marchés redoutent désormais une récession profonde et durable, tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Sans une politique budgétaire plus offensive, leurs craintes risquent d'être autoréalisatrices.

    Par Guillaume Duval, rédacteur en chef d'Alternatives Economiques.

    Les chefs d'Etat réunis lors du G7 du 3 octobre dernier puis du sommet de la zone euro deux jours plus tard semblaient avoir enfin trouvé une parade de nature à calmer la panique financière en organisant de façon suffisamment coordonnée des plans massifs associant recapitalisation des banques et garantie des crédits interbancaires. Pourtant le répit n'a été que de courte durée sur les marchés financiers et la situation demeure très incertaine. Pourquoi ?

    Principalement parce que les craintes principales se sont déplacées de la sphère financière au sens strict vers la sphère réelle. Les acteurs financiers redoutent désormais une récession profonde et durable tant aux Etats-Unis qu'en Europe. Tandis que la Chine ou l'Inde, qui, mesurées en dollars ou en euros, restent encore de « petites » économies, pourraient bien connaître elles aussi un ralentissement marqué et des troubles financiers graves compte tenu des bulles spéculatives qui s'y sont également formé.

    Si ces anticipations devaient se réaliser, les mesures massives déjà annoncées pour sauver la sphère financière, enfin suffisantes pour effacer les créances douteuses liées aux crédits subprime américains, s'avéreraient évidemment très insuffisantes pour faire face aux conséquences sur la sphère financière elle-même, de la faillite d'acteurs comme General Motors ou Ford, de défauts de paiement généralisés sur les encours de cartes bleues des consommateurs américains suivies de dépôts de bilan en chaîne en Europe d'acteurs majeurs du bâtiment, de la distribution, de l'automobile... D'où les inquiétudes actuelles et la faible efficacité finalement des mesures pourtant massives décidées début octobre.

    Or au niveau du soutien de l'activité économique réelle, les réponses politiques restent pour l'instant très insuffisantes. Les mesures prises au niveau de la finance ont en effet pour but d'empêcher ce qu'on appelle le « credit crunch », en rétablissant la capacité à prêter du système financier. Fort bien, mais si les financiers pensent que les ménages et les entreprises qui leur demandent des crédits ne seront pas capables de les rembourser du fait de la récession qui menace, ils ne leur prêteront pas quand même. Et sur le simple plan de la prudence financière ils auront raison : on ne va pas se mettre à leur reprocher maintenant d'être trop prudents... Du côté du soutien à l'économie réelle il faudrait aujourd'hui surtout pouvoir compter sur la politique budgétaire.

    Mais côté américain, les doutes sont nombreux sur la capacité de réaction à ce niveau. Tout d'abord pour des raisons politiques : il n'y a pour l'instant plus de pilote dans l'avion, ni à la Maison Blanche ni au Congrès et il faudra attendre début 2009 pour que les nouvelles équipes soient opérationnelles. De plus beaucoup de cartouches ont déjà été utilisées et selon toute vraisemblance, les Etats-Unis vont déjà se situer aux alentours de 10 % du PIB en déficit budgétaire l'an prochain et, quelle que soit la solidité de l'Etat fédéral et sa crédibilité sur les marchés financiers, il paraît douteux qu'ils puissent aller nettement au-delà à court terme. Tandis que, du côté européen, l'Union européenne reste prisonnière du pacte de stabilité, même interprété de façon « flexible ». Elle n'a en effet manifesté pour l'instant aucune volonté d'aller au-delà de laisser jouer les « stabilisateurs automatiques » comme disent les spécialistes. C'est-à-dire de ne pas tailler dans les dépenses pour compenser les pertes de recettes publiques liées à la récession.

    Or cette attitude purement passive n'est plus du tout à la hauteur des craintes qui sont désormais celles de nombreux acteurs économiques, et pas simplement d'acteurs financiers. Et ces craintes elles-mêmes sont autoréalisatrices, comme disent les économistes. Si les entreprises redoutent une récession à venir, elles cessent d'investir, elles licencient... De même les ménages réduisent leurs consommations, repoussent leurs achats de voitures, de maisons... Provoquant et aggravant la récession elle-même.

    Sans signal fort au niveau budgétaire de la part des gouvernements européens, ce scénario noir risque bien désormais de se réaliser.

    A quoi s'ajoute un problème politique majeur : il n'est pas possible de vendre aux peuples européens qu'on a été en mesure de trouver 1 700 milliards d'euros en quelques heures pour venir au secours des financiers imprudents, mais qu'on n'est pas en mesure de dépenser plus d'argent public en Europe pour construire des logements sociaux, pour construire des crèches, ou encore pour isoler les bâtiments.

    Rarement l'avenir de l'économie mondiale aura si fortement dépendu de l'attitude des gouvernements européens. Seront-ils capables dans l'urgence de sortir des règles qui paralysent leurs politiques budgétaires comme ils ont été, finalement, capables de ranger au placard celles qui leur interdisaient théoriquement de renflouer leurs banques ?
    On le saura bientôt...

    http://www.alternatives-economiques.fr/la-crise---apres-les-banques--l-economie-reelle_fr_art_633_40463.html

  9. 9
    jean savigny dit:

    on relit Marx :"Le Parisien". Rassurant ce besoin de comprendre,de ne pas accepter les explications de nos experts télévisuels soumis et incultes Chacun fera de sa lecture ce qu'il en voudra biensur .....

  10. 10
    cultive ton jardin dit:

    Un film à revoir: celui de Fernando Solanas, Argentine, mémoire d'un saccage

    http://www.amisdelaterre.org/Memoire-d-un-saccage-Argentine-le.html

    ou bien: http://www.trigon-film.org/fr/association

  11. 11
    robespierre dit:

    Caisse d'épargne : il ne s'agit pas seulement d'une crise financière mais bien d'un crise éthique d'un système devenu par essence un système de prédation.

    Chine : probablement le premier pays a connaitre des soubresauts sociaux violents avec la crise de l'économie "réelle" qui arrive....

    Etats-Unis : les néocons ne lacheront pas comme ça. Que faudrait-il pour les éliminer ? Une sorte de 11/0 à l'envers....

  12. 12
    Joe Liqueur dit:

    http://www.lepost.fr/article/2008/10/17/1290385_quand-nicolas-sarkozy-vantait-les-subprimes.html

  13. 13
    jaime dit:

    :(

    on y va tellement droit dedans, le neofascisme, que bien plus que de ce genre de textes qui enfoncent des clous par les mots en caressant qui on sait pas les faits, on a besoin de ça : impertinence :

    du calme les "braves gens", c'est du 2ème voire 3 ème degré... :)

    Les Charlots - Ah viens / Quelles paroles!
    http://www.youtube.com/watch?v=_fFXnvio86c&hl=fr

    Les Charlots - Sois Erotique / Vive les Charlots...
    http://www.youtube.com/watch?v=_eH3wLkChx4&hl=fr

  14. 14
    tetedroite dit:

    Notez bien ceci et gardez le dans un coin de votre mémoire, chers citoyens.

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2008/10/18/une-femme-s-immole-pour-protester-contre-l-exclusion-de-son-compagnon-sans-papiers_1108582_3224.html

  15. 15
    Pierre L dit:

    à JM (18 octobre 2008 à 14:44)

    Je préfère celle-là :

    Les Charlots Merci Patron

    Quand on arrive à l'usine
    La gaité nous illumine
    L'idée de faire nos huit heures
    Nous remplit tous de bonheur
    D'humeur égale et joyeuse
    Nous courons vers la pointeuse
    Le temps d'enfiler nos bleus
    Et nous voilà tous heureux
    La ï ti la la la ï ti la la ï hé

    (Refrain)
    Merci patron merci patron
    Quel plaisir de travailler pour vous
    On est heureux comme des fous
    Merci patron merci patron
    Ce que vous faites ici bas
    Un jour dieu vous le rendra

    Quand on pense à tout l'argent
    Qu'au fin de mois on vous prend
    Nous avons tous un peu honte
    D'être aussi près de nos comptes.
    Tout le monde à la maison
    Vous adore avec passion
    Vous êtes notre bon ange
    Et nos chantons vos louanges
    La ï ti la la la ï ti la la ï hé

    (Refrain)

    Mais en attendant ce jour
    Pour vous prouver notre amour
    Nous voulons tous vous offrir
    Un peu de notre plaisir
    Nous allons changer de rôle
    Vous irez limer la tôle
    Et nous nous occuperons
    De vos ennuis de patron
    La ï ti la la la ï ti la la ï hé

    Nous serons patron nous serons patron
    A vous le plaisir de travailler pour nous
    Vous serez heureux comme un fou
    Nous serons patron nous serons patron
    Ce que vous avez fait pour nous
    Nous le referons pour vous
    La ï ti la la la ï ti la la ï hé

  16. 16
    4 Août dit:

    Allez, j'en remet une couche:

    "Merci patron !"

    http://www.strimoo.com/video/10332652/Spot-Fete-de-l-Huma-2005-Merci-Patron-Dailymotion.html

  17. 17
    Pierre L dit:

    Rions un peu avec le FMI !

    Strauss-Kahn, objet d'une enquête pour abus de pouvoir au FMI

  18. 18
    Une promesse de Sarkozy ! dit:

    14 septembre 2006, Nicolas Sarkozy revient d’un voyage aux Etats-Unis avec une idée géniale ! Nicolas Sarkozy s’engage à introduire en France le système des subprimes ! Regardez cette video incroyable :

    http://www.lepost.fr/article/2008/10/17/1290385_quand-nicolas-sarkozy-vantait-les-subprimes.html#xtor=ADC-218

    Un an plus tard, le système des subprimes entraîne le monde entier au bord du gouffre !

    Pour une fois, les Français sont soulagés que Nicolas Sarkozy n’ait pas respecté une de ses promesses !

  19. 19
    Pierre L dit:

    Bonne nuit tout le monde !

    Les Civils - La Crise

    Je vais sortir ce soir, ce soir
    Jusqu'au petit matin, matin
    Pas de boulot pour moi, pour moi
    Je dormirai demain, demain matin
    Je sirote un cocktail, un cocktail
    En écoutant du rock, rock rock
    Je parle a une fille, belle fille
    Mais j'ai l'estomac vide, oui tellement vide

    La crise économique : c'est fantastique,
    La décadence : c'est la bonne ambiance

    Je vais sortir ce soir, ce soir
    En écoutant du rock, be bop a lula
    Pas de boulot pour moi, pour moi
    Je sirote un cocktail

    Je parle à une fille, une fille
    Jusqu'au petit matin, petit matin
    Je dormirai demain, demain
    Mais j'ai l'estomac vide oui tellement vide

    Regarde un peu ce look,
    Ecoute un peu ce son,

    Ce soir au Tchad, on crève
    Mais je m'achète le walkman de mes rêves

    La crise économique : c'est fantastique,
    La décadence : c'est la bonne ambiance

  20. 20
    Hold-up dit:

    " La Caisse d’Epargne précise aussitôt que ce n’est pas grave, et qu’elle a tellement de pognon que cela n’aura pas une grande influence sur ses comptes ! On croit rêver, ou plutôt cauchemarder !

    Avant de balancer 600 millions d’euros par la fenêtre, ils auraient pu m’en donner un centième, ce qui m’aurait permis de bloguer au soleil jusqu’à la fin de mes jours, sans le souci de mon pain quotidien ! Ils auraient ensuite pu distribuer le reste pour lutter contre la faim dans le monde, financer le logement social, augmenter les minima sociaux…

    La sortie d’un film sur Coluche braque les projecteurs sur les “Restos du Coeur”. Début décembre, la télé publique va consacrer un week-end au “Téléthon”, au cours duquel le téléspectateur va devoir supporter Sophie Davant ou Gérard Holtz, où des milliers de péquins vont faire dix fois le tour de la place du village dans un sac de patates, et où des millions de mamies et de mères de familles généreuses et naïves vont casser leur maigre tirelire pour donner quelques dizaines d’euros.

    Or il se trouve que ces deux causes récoltent à peu près la même somme d’argent : 100 millions d’euros chacune, six fois moins que ce que nos pieds nickelés ont dilapidé en une journée ! "

    (Source " Vendredi " un nouveau journal / Sur le net et en kiosque -1,50 euros)
    http://www.superno.com/blog/?p=455

  21. 21
    Hold-up dit:

    Raoul Vaneigem : [INTERVIEW / ARTCILE XI]

    " Un constat, c’est ce qui sert à évaluer l’adversaire, non à se résigner, quelle que soit la puissance apparente qu’il présente. Pendant des décennies, on a imaginé une armée soviétique capable de fondre sur l’Europe et de l’envahir. On a su très vite que cette armée rouge était rongée par l’intérieur et inopérante mais cela arrangeait les démocraties occidentales. Exagérer le péril leur permettait d’occulter leur corruption et leur propre pourrissement. L’immense empire stalinien est tombé poussière en quelques semaines, révélant ce qu’il était depuis longtemps : un éparpillement de bureaucraties mafieuses.

    Aujourd’hui, c’est l’empire des multinationales qui implose sous nos yeux, et la plupart continuent à se lamenter plutôt que de mettre en place une société où la solidarité et le bien commun seraient restaurés. Il s’agit de rompre avec un système qui nous détruit et de bâtir des collectivités et un environnement où il nous sera donné de commencer à vivre. "

    http://www.article11.info/spip/spip.php?article138

  22. 22
    Hold-up dit:

    " Un Belge sur 7 vit dans la pauvreté / 17/10/2008 "

    En Belgique, 1 personne sur 7 est considérée comme pauvre (14,7%), selon les résultats du profil de la population vivant dans la pauvreté dressé par le SPF Economie à l'occasion de la Journée mondiale du refus de la pauvreté vendredi.
    Pauvre avec moins de 860 euros par mois

    Sont considérés comme pauvres, les personnes isolées dont les revenus disponibles nets sont inférieurs à 860 euros par mois, ainsi que les ménages (2 adultes et 2 enfants) dont les revenus disponibles nets sont inférieurs à 1.805 euros par mois.

    Certains profils sociaux présentent un risque accru de pauvreté: les inactifs (notamment les chômeurs et les retraités), les personnes seules et les parents de familles monoparentales en particulier, ainsi que les locataires, bien que la moitié des pauvres soient propriétaires d'un logement.

    La situation des personnes vivant sous le seuil de pauvreté est systématiquement précaire, tant en ce qui concerne les biens de consommation que la qualité de l'habitation et la participation sociale, indique le SPF Economie. En outre, les pauvres sont, dans de nombreux domaines, bien plus exposés à l'isolement social.

    (Sources LeVif.be, avec Belga)

  23. 23
    Pierre L dit:

    Pour faire suite à Vaneigem :

    Guy Debord Commentaires sur la société du spectacle

  24. 24
    Emma26 dit:

    Bonjour à tous,

    A djihem,

    D’accord avec vous sur l’urgence de s’opposer à Hadopi.
    Le contexte politique très chargé explique peut-être, en partie, le silence de monsieur le sénateur.
    Je conviens cependant, avec vous, qu’il s’agit d’un sujet d’importance.

    Amicalement

  25. 25
    DiGeo dit:

    Les français victimes du syndrome de Stockholm?

    A travers le monde, les prises d'otages sont devenues monnaie courante. Au cours de leur captivité, certains prisonniers développent ce qu'on appelle le syndrome de Stockholm. Mais que cache ce nom énigmatique ?

    Ce syndrome définit un curieux phénomène psychique qui incite les victimes d’enlèvement à manifester une certaine sympathie vis-à-vis de leurs ravisseurs.

    Ce phénomène expliquerait la remontée de Sarko dans les sondages selon l'information du jour................L'action de Nicolas Sarkozy est approuvée par 43% des Français en octobre, en hausse de 6 points par rapport au mois de septembre.......................

    C'est donc bien çà, les français sont doublement pris en otages par la politique de démantèlement des services publics et le véritable hold-up financier avec la dilapidation du fruit de leur travail. Et pourtant ils en redemanderaient?
    Ils ont vite oublié que le candidat Sarko en 2007 encourageait les subprimes en déclarant:" les ménages français sont les moins endettés d'Europe. Or une économie qui ne s'endette pas est une économie qui ne croit pas en l'avenir."
    Bel avenir en effet. C'est le même qui maintenant voudrait moraliser le capitalisme!

    C'est bien ce fichu syndrome qui enlève aux français leur capacité de jugement. «Ce sont des veaux. Ils n'ont que ce qu'ils méritent. » disait De Gaule dans d'autres circonstances.

  26. 26
    marsouin dit:

    Pour Mr Mélanchon et son différent avec le journaleux Sylvestre, voici qui apportera de l'au à votre moulin et qui révèle le personnage, lisez donc ceci :

    "
    Incroyable : Sylvestre découvre le droit du travail
    Le directeur adjoint de la rédaction de TF1, connu pour son ultra-libéralisme acharné, a néanmoins trouvé quelques vertus au Code du travail : il attaque son ex-employeur, France-Inter, aux Prud'hommes.

    Incroyable : Sylvestre découvre le droit du travail
    A 62 ans, le directeur adjoint de la rédaction de TF1, l'ultra-libéral Jean-Marc Sylvestre, prouve qu'il n'a pas perdu sa capacité d'émerveillement… Après avoir découvert en 2003, à l'occasion d'un accident vasculaire-cérébral, que la sécurité sociale qu'il vilipendait à longueur de chroniques avait du bon, il vient d'avoir une nouvelle illumination : le droit du travail sert à quelque chose ! Au point qu'il l'invoque – après avoir été des années durant le chantre de la flexibilité - suite à la rupture du contrat qui le liait à France Inter depuis 22 ans.

    Sylvestre-Thibault, même combat
    Sylvestre a mal vécu d'être évincé de son mythique créneaux de 7h20 par Dominique Seux, et a donc décidé de traîner son ex-employeur aux Prud'hommes. « Le fait d'avoir prolongé mon CDD pendant plus de 20 ans est illégal. Je leur demande la requalification de mon contrat en CDI. Ça peut leur coûter cher : j'ai le droit à des congés payés, à une prime d'ancienneté… », explique-t-il. Et les RTT non prises? Sylvestre n'en dit pas un mot.
    Au bureau des syndicats de Radio France, on est partagé entre le rire et l'indignation : «Après avoir tiré à boulets rouges sur le service public, je ne peux pas croire qu'il réclame à présent un gros chèque tiré de nos impôts !» s'étrangle Hubert Huertas, secrétaire du SNJ (Syndicat national des journalistes)-Radio-France. Ironie de l'histoire, «si son action aboutit, il fera la trace pour tous les précaires exploités de Radio France qui n'ont jamais réussi à faire requalifier leurs contrats», se réjouissent les syndicalistes maison. Jean-Marc Sylvestre en Bernard Thibault ? Réponse aux Prud'hommes en janvier prochain…

    Jeudi 16 Octobre 2008 - 18:18
    Stéphanie Marteau
    Lu 14355 fois

  27. 27
    Benji dit:

    Jean-Luc, très juste le premier paragraphe, mais la suite...sur les sans-papiers...vous savez parfaitement bien que c'est le même capitalisme débridé, le grand patronat français et européen qui réclame depuis 30 ans une hausse continue de l'immigration pour importer une main d'oeuvre docile et bon marché, afin de faire concurrence aux travailleurs français et faire pression à la baisse sur les salaires et droits sociaux.

    Vous le savez fort bien. Alors échappez-vous de ce faux humanisme. Dénoncez plutôt l'Europe et sa déclinaison française à travers Hortefeux qui n'a rien fait de solide contre l'immigration voulue par ce libéralisme débridé.

    Vive la Nation, vive la République protectrice et solidaire !

    http://www.levraidebat.com

  28. 28
    4 Août dit:

    Petit témoignage sympa:

    "J’ai 60 ans et pourtant je verrai tous ces changements. Les plus jeunes d’entre-vous les vivront dans leur chair. Adieu super endettement, adieu pouvoir d’achat, bonjour la régression sociale et les budgets familiaux serrés. Que voulez-vous. Quand on se désintéresse de la vie publique et des affaires de son pays pour jouir au jour le jour, on crée un terreau propice à tous les abus dont on n’a plus qu’à souffrir pour longtemps.

    Tandis que je termine la rédaction de cet article, je vois les images d’une dizaine de "terroristes Arabes" cagoulés qui s’entraînent, kalashnikov au poing. Bien piètre menace en regard des crimes considérables commis par les banquiers en col blanc"

    http://www.oulala.net/Portail/article.php3?id_article=3672

  29. 29
    paul dit:

    Pas de confusion, Benji: Sarkozy veut une immigration sélectionnée dans l'intérêt du patronat.

    Quand j'entends Hamon ou Mélenchon, ils parlent des valeurs d'accueil de notre nation, des sociétés européennes, de tous ceux qui sont actuellement en souffrance. Nous ne pouvons ignorer la paupérisation croissante de l'Afrique... Bien sûr qu'il y a surtout à leur permettre de vivre chez eux, mais actuellement?

    La nation est un cadre politique démocratique actuellement indépassé, mais si nous arrivons à construire une Europe véritablement démocratique, le cadre national aura vécu.

  30. 30
    Pierre L dit:

    Jean-Marc Sylvestre la perle du matin

  31. 31
    Roger L dit:

    Une vidéo

    Conférence sur la crise financière : Frédéric Lordon
    Auteur bourdieuhommag dans S'Informer, Lire, Re-découvrir — bourdieuhommag sam 18 oct 2008 19:27

    voir la vidéo de la Conférence (15 octobre, 21?30?) sur la crise financière par Frédéric Lordon

    http://www.dailymotion.com/unmondedavance/video/x73dkm_conference-sur-la-crise-financiere_news

  32. 32
    jennifer dit:

    Maintenant Sarko propose une réunion du G8 élargie au G5 (les pays émergents) pour discuter de la crise et aussi d'un nouveau Bretton Woods. Comme l'indique très clairement le Figaro dans les G5 c'est surtout la Chine qui compte et je dirais même c'est elle qui compte avant tout dans cette réunion. Car ils ont beau dire que la Chine va aussi en baver de la crise, qu'elle n'aura plus sa croissance à 2 chiffres, il reste quand même que les experts estiment qu'elle n'aura QUE 8% de croissance! Quelle horreur, vous vous rendez compte 8%!
    Les rapports de force internationaux sont en train de changer: un nouveau Bretton Woods ne feraient qu'entériner cela. Si les USA acceptent, ce qui risque d'être très délicat pour eux...
    In SEB (socialist economic bulletin): The devaluation of US assets is inevitable. This shows that markets have demonstrated that the US does not have the economic resources to attempt to maintain its present role in the world - and the attempt to do so is spreading havoc through the world economy.
    The US must lessen the strain on its economy - retrench by cutting its military spending and accepting a reduced role in the world economy. The US must either accept this voluntarily, which would be the wise course, or it will eventually be forced through crisis to accept this, but in the meantime severe damage will be inflicted on everyone.
    The US role as world’s sole economic superpower has ended. The US has become one very large power in the world among others such as European Union, China and India.
    In the medium term all this will require major shifts in the British economy - including the need for much closer relations with Europe, China and India. But in the short term the crucial question is to protect ordinary people to the maximum degree possible from the fall-out from this financial crisis.

  33. 33
    jennifer dit:

    Cher Jyhaine
    tu t'es démultiplié en femme maintenant?

  34. 34
    gilles pour des états généraux ! dit:

    Bonjour Jean-Luc,
    Bonjour à toutes et à tous,

    A propos de la crise totale du système capitaliste (la crise est boursière, financière, bancaire, immobilière, économique, sociale et politique), je propose la convocation d'ETATS GENERAUX pour que le peuple soit correctement informé, à la fois de la profondeur de la crise, de sa totalité, des conséquences pour le citoyen, le salarié, dans son avenir immédiat et futur et également et là les partis de gauche doivent s'unir, avec les syndicats, les associations d'éducation populaire, envisager les solutions pour en sortir de cette crise, pour rompre avec ce système, cet ordre économique qui amène tant de désordre, de destruction, d'injustice, facteur de guerre !

    PRS et vous même Jean-Luc vous avez proposé, nous avons proposé un BOUCLIER SOCIAL pour rompre avec cette politique libérale ! Ce ne sont que des propositions d'urgence ! Il en faut car ça casse de partout. Mais il faut des propositions de rupture avec le capitalisme par une refondation républicaine, une réappropriation politique, économique, sociale, par le peuple de son destin, de son avenir, de ses choix collectivement et démocratiquement discutés, validés.

    Jean-Luc Mélenchon, PRS, vous pouvez, nous pouvons lancer ce débat à travers la convocation d'états généraux ! Nous devons être à l'initiative pour le débat, pour informer, éduquer, mobiliser le citoyen. C'est notre raison d'être !

    Sarkozy nous enfume,les médias nous enfument, la direction du PS et ses futurs ou ex 1er Secrétaire sont tous des favorables au système capitaliste et sont donc incapables de formuler une alternative... et demain nous risquons de nous réveiller (le peuple risque de se réveiller, les salariés risque de se réveiller) avec une chappe de plomb d'austérité totale avec licenciements, fermetures de services publics, suppressions d'emplois (c'est déjà le cas mais çe sera pire !) dans la fonction publique, décroissance voire dépression salariale et sociale, rationnement de l'argent public ou du financement bancaire, hausses massives d'impôts indirects et de taxes !

    Jean-Luc Mélenchon, vous pouvez lancer cet appel unitaire au parti de gauche, aux syndicats, aux associations, au peuple souverain pour des états généraux anticrise et pour une alternative au capitalisme.

    Mettre les dirigeants du pays, nos dirigeants politiques devant leurs responsabiltiés, devant l'intérêt général et nous citoyens être enfin considérés comme citoyens !

  35. 35
    jennifer dit:

    Robespierre
    Dire que les USA sont en train de perdre leur place de leader mondial c'est être anti-américain? Il va falloir que tu m'expliques...

  36. 36
    jennifer dit:

    Que dit la LCR sur la crise? en résumé

    "L’activisme de Nicolas Sarkozy et la multiplication des réunions de crise sont à la mesure de la panique qui a saisi les cercles dirigeants du monde capitaliste. L’addition des plans de sauvetage décidés par les principaux États se chiffre à plus de 3 000 milliards d’euros. Une somme faramineuse qui, si elle était mobilisée pour satisfaire les besoins élémentaires de la population, permettrait d’éradiquer la faim et les principales épidémies, et de donner également accès à l’éducation et à l’eau potable, pour la totalité de la population humaine. Qu’apparaissent bien dérisoires les « trous » de l’assurance maladie, des caisses d’assurance vieillesse, des « sous-capitalisations » d’entreprises publiques, comme La Poste, qui rendrait nécessaire leur privatisation, trous qui ne se chiffrent qu’à quelques centaines de millions d’euros ou quelques milliards !"

    Que propose-t-elle?

    " prendre le contrôle du système financier et bancaire en expropriant les décideurs et propriétaires actuels, en mettant à l’échelle nationale ou européenne un service public bancaire unifié, dirigé par la population et les salariés du secteur, et qui pourrait financer les priorités décidées par la population (services publics, mutation écologique…) "

    Je pense effectivement que la prise de contrôle des banques est la bonne mesure mais j'ajouterais: celles qui n'ont plus de fric du tout (actions tombées à zéro) ce qui évite d'avoir à indemniser les actionnaires. De toute façon on y viendra car un certain nombre de banques font faire faillite. Par contre le contrôle par la population est un beau rêve, mais on peut rêver. En Angleterre Northern Rock a été nationalisée et maintenant elle fonctionne, même sans être sous contrôle ouvrier et c'est déjà ça. Après il faudra faire attention qu'ils ne la reprivatisent pas mais c'est pas demain dès l'aube car la récession s'annonce profonde et sans doute longue. Les capitalistes vont être obligés de laisser tomber le néolibéralisme et de s'en remettre à l'Etat.

    autres mesures sociales évidentes proposées par la LCR: augmenter le pouvoir d’achat immédiat de l’ensemble de la population de 300 euros net et fixer à 1 500 euros net le salaire et le revenu minimum ; bloquer tous les plans de licenciements en interdisant ceux-ci par la loi, et promouvoir l’emploi pour tous et toutes par la création d’emplois utiles socialement dans les services publics et par une réduction du temps de travail accompagnée, ce coup-ci, d’une embauche proportionnelle obligatoire ; un plan de sortie de la précarité, qui pourrait comporter la suppression de tous les contrats précaires, la mise en œuvre d’allocations pour la dépendance et pour les jeunes en formation, l’annulation de la dette des familles surendettées…

  37. 37
    4 Août dit:

    @ JLM

    L'eau ne va pas monter, et j'ai pas envie de payer une taxe CO2. Le GIEC n'est qu'un conglomérat de godillots. Là-bas, on se fait virer si on ose aller contre la bien-pensance qui impose le réchauffement.

    "Et à présent que la planète sort naturellement d’une tendance au réchauffement et se dirige vers de nouveaux « grands froids, » comme en témoigne l'arrêt quasi complet de l'activité des taches solaires, les glaciers recommencent à s’étendre.

    Quelques années de plus de croissance des glaciers en Alaska « pourraient marquer le début d'un autre Petit Âge Glaciaire, » note le rapport.

    L'expansion des glaciers fait suite à un événement similaire en Arctique, qui a vu sa couverture glaciaire s’élargir de deux fois la taille de l'Allemagne l’année dernière, un gain d'environ treize pour cent, suite à une année plus froide qu’à l’ordinaire.

    Les partisans d’un réchauffement planétaire du fait de l’homme se sont efforcés de minimiser ces exemples en les qualifiant d’aberrations bravant la grande tendance au réchauffement, mais, en réalité, aucun réchauffement planétaire n’est constaté depuis au moins 1999 ou même 1995, comme le maintient le professeur Jarl R. Ahlbeck de l'université de Finlande. "

    http://www.alterinfo.net/-Refroidissement-planetaire-Pour-la-premiere-fois-en-250-ans,-les-glaciers-s-etendent-en-Alaska-_a25062.html

  38. 38
    Aux armes citoyens ! dit:

    Moins drôle …… beaucoup, beaucoup moins drôle !
    Les villes surendettées plombées par les subprimes :
    http://www.rue89.com/2008/10/18/un-plan-de-sauvetage-pour-les-villes-speculatrices

    Le problème des politiques, des édiles, des élus c’est de se comporter comme les seigneurs du moyen-âge !

    Comment des trésoreries de communes, normalement suivies par la trésorerie (fisc) peuvent-elles aller jouer à la bourse ?

    Pour moi, c’est mystère et magouille sont à la tête de la mairie et impair et passe !

    Tout le monde semble vouloir jouer au casino avec mon argent !

    Là, ce n’est plus du ménage qu’il faut faire, c’est le nettoyage industriel au karcher qu’il faut entreprendre !

  39. 39
    Pierre L dit:

    Aux armes citoyens ! dit:
    19 octobre 2008 à 12:33

    Le problème des politiques, des édiles, des élus c’est de se comporter comme les seigneurs du moyen-âge !

    C'est vrai, et on le savait déjà en 1848 :

    L'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes de classes.

    Homme libre et esclave, patricien et plébéien, baron et serf, maître de jurande et compagnon, en un mot oppresseurs et opprimés, en opposition constante, ont mené une guerre ininterrompue, tantôt ouverte, tantôt dissimulée, une guerre qui finissait toujours soit par une transformation révolutionnaire de la société tout entière, soit par la destruction des deux classes en lutte.

    Dans les premières époques historiques, nous constatons presque partout une organisation complète de la société en classes distinctes, une échelle graduée de conditions sociales. Dans la Rome antique, nous trouvons des patriciens, des chevaliers, des plébéiens, des esclaves; au moyen âge, des seigneurs, des vassaux, des maîtres de corporation, des compagnons, des serfs et, de plus, dans chacune de ces classes, une hiérarchie particulière.

    La société bourgeoise moderne, élevée sur les ruines de la société féodale, n'a pas aboli les antagonismes de classes Elle n'a fait que substituer de nouvelles classes, de nouvelles conditions d'oppression, de nouvelles formes de lutte à celles d'autrefois.

    source :
    http://www.marxists.org/francais/marx/works/1847/00/kmfe18470000a.htm#sect1

  40. 40
    DiGeo dit:

    Jennifer, je me pose d'autres questions à propos de la LCR.

    Certes les propositions qu'ils font sont alléchantes, on peut en tous cas en discuter. Mais dans quel cadre se proposent-ils d'agir alors que pour nationaliser il faut majoritairement être au pouvoir avec d'autres composantes de la gauche.

    On connait depuis toujours leur souci de "pureté idéologique" qui les conduit à vouloir faire cavaliers seuls.
    Jusqu'à présent il n'ont pas donné un signal permettant de penser que le futur NPA pourrait échapper a cet isolement relatif. Ceux qui ont donné des signes pour en sortir ont été sanctionnés.

    Et voila que vient s'ajouter un abracadabrantesque fichage d'Olivier Besancenot qui me parait suspect. Je me demande s'il n'y a pas là une tentative de la part de la Droite de victimiser O.B pour lui attirer la sympathie d'un futur électorat. Ce pourrait être une manoeuvre destinée à empêcher une majorité de gauche de se dégager comme cela a été le cas dans le passé avec Le Pen suffisamment populaire pour stériliser une partie des voies de droite. D'ailleurs ce phénomène Le Pen a perduré jusqu'à ce que Sarko lui syphone ses voix.

    Il est de ces retournements de l'histoire qui laissent rêveur. Peut-être suis-je quelque peu machiavelique. Je ne vois pas quelle pourrait être l'autre motivation pour un tel espionnage.

  41. 41
    Hold-up dit:

    Dans le droit fil du post ci -dessus :

    Xavier Lemoine (UMP) maire de Montfermeil, qui tient souvent des propos de ce genre : " Quand la France renie sa propre histoire et passe son temps à s'excuser de l'esclavage, de ses conquêtes et du colonialisme, faut-il s'étonner que les immigrés relèvent la tête, qu'ils s'en prennent à la France, et qu'ils ne la respectent pas? "... est à nouveau sous les feux de l'actualité avec les violences policières du mardi 14 octobre vers 22h00 qui a touché des habitants de la cité des Bosquets.

    Pas de doute à la vue de ces images (Lire l'article / voir la vidéo) le néofascisme se construit pas à pas et s'incarne de plus en plus dans le paysage français.
    Hier, réchauffé dans les têtes, aujourd'hui présent dans les quartiers populaires et demain dans la société tout entière.
    Edwige et Christina nous donne un aperçu de ce droit de cuissage de la démocratie que nous concocte nos chères élites.

    Ces mêmes élites qui viennent de se payer sur la bête - les contribuables - pour rembourser leurs frasques et leur irresponsabilités depuis des décennies.
    Lourde complicité du PS dans ce mutisme et une bien mauvaise analyse politique et culturelle de la situation. Parti dont la grande majorité de ses membres n'ont même pas vu arriver la faillite du système néolibéral à l'échelle internationale et dont un prétendant au poste suprême, un certain M.Delanoë pérorait il y a encore un mois, qu'il était un vrai libéral ! Voire même un "néocon " ?

    Rue 89 : http://www.rue89.com/2008/10/19/montfermeil-une-bavure-filmee-ligs-enquete

  42. 42
    Hold-up dit:

    Le 17 octobre, le MIR a rendu hommage aux manifestants algériens assassinés par la police française en 1961

    http://www.indigenes-republique.org/

  43. 43
    Hold-up dit:

    Mercredi 1er octobre, Elvis Akpa, sans-papiers, est mort en tombant du septième étage, 97 boulevard de la Villette, alors qu’il tentait d’échapper à la police. Un an après la mort de Chunlan Liu, dans des circonstances semblables, cette nouvelle mort d’un sans-papiers suscite bien peu de réactions…

    http://www.indigenes-republique.org/spip.php?article1650

    En hommage à Elvis Akpa, sans-papiers parisien mort comme un chien ! L’Europe est décidément indéfendable...

    http://www.indigenes-republique.org/spip.php?article1649

  44. 44
    Joe Liqueur dit:

    Excellent l'histoire de Sylvestre !

    Ce qui suit est pour H2, qui nous a posté l'autre jour un lien vers le documentaire The Great Global Warming Swindle :

    http://www.dailymotion.com/relevance/search/marcel%2Bleroux/video/x33184_marcel-leroux-climatologue-non-peop_tech

    Tout cela est troublant, mais je signale que Martin Durkin, le réalisateur du docu cité plus haut, ne s'est pas toujours distingué par son sérieux, par exemple dans sa défense des implants mammaires ou des OGM.

  45. 45
    Hold-up dit:

    Douce France Pays De Mon Enfance :

    "Une femme meurt après s'être immolée pour protester contre l'expulsion de son compagnon"

  46. 46
    Joe Liqueur dit:

    Excellent la conf de Frédéric Lordon

  47. 47
    Pierre L dit:

    Carte De Séjour - Douce France

  48. 48
    Aux armes citoyens ! dit:

    Hold up,

    Désolé, mais la dame, elle a pas dû réfléchir que :
    mourir ne ferait pas revenir son compagnon...
    en mourant elle ne risque pas de revoir son compagnon...
    en mourant, elle a dû faire beaucoup de peine à son compagnon !

    Ne pouvait-elle plutôt le rejoindre et vivre avec lui, heureuse dans son pays à lui ?

    Quand on aime.... on fait des sacrifices, mais pas le sacrifice de sa propre vie, ça ne mène à rien !

  49. 49
    Aux armes citoyens ! dit:

    Pierre L,

    oui, certes, j'en conviens.... mais je voulais, évidemment, mettre en contredit les déclarations pontifiantes de vie politique démocratique de l'ensemble des partis par rapport à la triste réalité !

    le maire de mon village, tout nouvellement élu, s'est déjà calé dans ses nouveaux privilèges et attribue allègrement des subventions au curé, à la paroisse, aux associations catholiques..... etc.....
    Je lui ai écrit, il ne répond pas, il est bien au dessus de ça !

    Le citoyen a un droit, un seul : fermer sa grande gueule !

  50. 50
    Aux armes citoyens ! dit:

    Je dois dire, à la décharge de monsieur le maire de la paroisse de mon village qu'il se sent particulièrement encouragé par l'exemple de notre bien chéri président du monde et de l'univers.... le lêche cul du pape !

    Au fait, le Vatican... on n'en entend plus parler... il en a, lui, des milliards, il pourrait en prêter quelques milliers aux banquiers désargentés et stressés par la vie chère et la rareté du caviar !

Pages : [1] 2 3 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive