26jan 07


Prémonitoire? Les jardiniers du Sénat ont vidé le bassin du jardin du Luxembourg pour nettoyer la vase qui se trouve cachée sous l'eau dormante.

Prémonitoire? Les jardiniers du Sénat ont vidé le bassin du jardin du Luxembourg pour nettoyer la vase qui se trouve cachée sous l’eau dormante.


Je devais poser une question sur l’Education Nationale et la situation des enseignants car la manifestation organisé par la FSU samedi dernier méritait d’être relayée par une interpellation du gouvernement. La décision a été prise mardi dernier en réunion de groupe socialiste au sénat. Mais ce matin, j’ai téléphoné à mon président de groupe, Jean-Pierre Bel, comme c’est l’usage quand un évènement peut le conduire à changer l’ordre ou la nature des questions que les sénateurs socialistes posent au gouvernement sous l’oeil des caméras. Il me semblait que l’affaire de l’enquête des Renseignements généraux sur l’un des conseillers de Ségolène Royal était assez grave pour bousculer ce que nous avions prévu. C’était le cas. Jean-Pierre Bel m’a rappellé à son tour: il me confiait la nouvelle question à poser. Nous étions convenu de la présenter de façon non agressive et aussi factuelle que possible. Notre intention était d’obliger le gouvernement à émettre un message qui puisse être dissuadant dans la mesure où il prendrait ses distances avec les officines chargées des basses besognes.

On se disait qu’en se sentant lachés par l’autorité politique les spécialistes de ce genre de coups tordus seraient moins zélés ensuite. Par courtoisie, avant l’ouverture de la séance, dans la salle des conférences, j’ai prévenu le ministre Hortefeux de ce que j’allais lui poser une question peu agréable, et nous avons eu une brève discussion détendue, manière de chercher à faire baisser la tension. Peut-être ai je sous estimé sur quoi notre question mettait le doigt. Le refus du premier ministre de répondre lui-même à la question alors même que le ministre de l’intérieur était absent, son départ en cours de séance d’un côté et de l’autre la violence de la réponse du ministre Hortefeux ont révélé un malaise dont tous les tenants et aboutissants ne sont pas évidents pour moi à cet instant. Je finis par penser que Brice Hortefeu nous a provoqué de façon délibérée. En effet tous les ministres savent qu’on ne prend pas à partie un parlementaire depuis le banc du gouvernement. Tous ceux qui ont dérapé de cette façon ont tous essuyé un rude coup de torchon. Souvenons nous de l’incident quand Villepin traita Hollande de lâche… Ce jour là déjà les députés de gauche étaient descendus jusqu’au banc du premier ministre. Disons, pour faire court,que la séance est celle des questions au gouvernement et non celle du gouvernement aux parlementaires…. Ensuite le message de Brice Hortefeux me mettant en cause est incompréhensible: que voulait il dire? Quelle rumeur m’accusait-il de propager? Dans les couloirs du Sénat il se disait ce que France 3 a répété sans façon le soir même: j’aurais été accusé par Hortefeux d’être celui qui aurait laissé son portable ouvert au bureau national du PS. On connait cette rumeur sans preuve lancée par madame Mandraud du journal « Le Monde » et reprise en boucle par tous ses collègues de la presse parisienne. Admettons. Admettons aussi que madame Mandraud n’ait pas purement et simplement inventé cette histoire de téléphone ouvert. Comment monsieur Brice Hortefeu peut-il savoir si j’en suis l’auteur? Madame Mandraud le lui a dit? Sinon comment s’est-il procuré cette information? Ai je un dossier à mon nom dans lequel mes appels téléphonique sont analysés? Je ne le crois pas (peut-être suis je naïf). Alors? Je pense que la violence soudaine contre moi est un rideau de fumée. Il a servi à effacer l’impression détestable donné quelques instant auparavant quand le ministre a affirmé que Nicolas Sarkosy savait mieux qu’un autre ce qu’il en « coutait d’être victime de tels procédés » parole visant monsieur de Villepin assis juste à côté de lui à cet instant. Le dérapage n’est donc pas là où on pourrait le croire. Ce n’est pas celui qui me vise à ce moment. Le vrai dérapage a eu lieu au moment ou le bras droit du ministre de l’intérieur met en cause le premier ministre publiquement devant une assemblée parlementaire et en sa présence! J’ai peut-être été instrumentalisé par un très grand malin. Je me demande ce que monsieur De Villepin pense ce soir de cet épisode. Pour ma part je trouve que son minsitre l’a traité d’une façon qui est la négation de toute autorité dans un gouvernement. Pour être franc, je ne crois pas que monsieur De Villepin le supporte. Ni qu’il s’y résigne. On verra bien. peut-être n’est-il déjà plus rien. Mais ça ne me semble pas être son style de se laisser traiter de cette façon. D’après moi il faut s’attendre a voir passer la monnaie de la pièce.


Aucun commentaire à “Hortefeux met le feu au Sénat”

  1. 1
    RODRIGUEZ dit:

    Soit patient, d'ici quelques jours les peaux de bananes vont être sortie du frigo. En effet de VILLEPIN ne vas pas être reste.L'équipe de SARKOZY est trop calme pour cela dure. Et le revirements vont encore ce produire. La présidentiel à laisser de l'amertume chez beaucoup de personnes.

  2. 2
    ESCOFFIER Gilbert dit:

    Bonjour jean Luc,

    Tu as raison de dénoncer les procédés employés par les tenants du pouvoir, cependant Je crois que tu as intérêt à clarifier définitivement ta situation au sujet de l'utilisation du portable ou non lors de la tenue du bureau national du PS.

    Amitiés sociales Gilbert

  3. 3
    Georges Boutolleau dit:

    Tenez bon,

    Votre intervention au Sénat était tout à fait légitime face au porte flingue de Sarkosi.

    Gardez vous à droite et hélas gardez vous à gauche, les interventions qui précèdent sont navrantes pour ne pas dire plus.

    Revenez sur le terrain des antilibéraux votre voix y fait défaut.

    Le constat est amer et il faut recoller les morceaux, non pas pour une candidature de consensus: c'est foutu. Il s'agit maintenant de voir au delà de la présidentielle.

    Vous avez certainement des choses à nous dire. Gardez courage.

  4. 4
    Tim dit:

    Jean-Luc,

    Quelle belle image respectable de la politique tu nous as donne la, au Senat hier...

    T

  5. 5
    pinatello dit:

    cher jean luc

    ton comportement est normal car il t'a personnellement accusé d'alimenter les medias alors continu comme ça moi perso je lui aurai mis mon poing il merite que ça

    bravo!

  6. 6
    rosa dit:

    bravo vous avez été super surtout cet hortefeux encore merci de défendre la démocratie

  7. 7
    hunting the coyote bot dit:

    Ah Ca y est Jean Luc

    Le milicien a envoyé une de ses botes cirées "tim" pour défendre l'image de la politique...

    Hortefeux est il est vrai le "monsieur déontologie" de la politique française.

    Je pense que l'orientation actuelle de la droite Sarkozyste est le BLUFF.

    BLUFF sur le contenu de leur programme.

    BLUFF sur la caricature de l'adversaire.

    Ségolène Royale pourrait faire valoir une vision stratégique épatante, les hyennes éructent leurs petits cris vicieux

    Et, ca marche parce qu'au PS il n'y a pas assez d'hommes et de femmes comme toi pour dénoncer le caractère scandaleux de leurs discours.

    Derrière l'écran de fumée des références à la gauche et autres captation de ce que le pays a fait de mieux, l'Imposteur de Neuilly Plaisance nous vend un programme classique de droite décomplexée.

    Point barre. Comme il n'y pas de rupture sur le contenu, il faut en parler sans cesse pour compenser le vide.

  8. 8
    C.Laborde dit:

    Des débats au parlement au raz des pâquerettes, une campagne électorale qui ne vole pas plus haut, veut-on dégoutter les gens de la démocratie ?

    La recomposition politique se fera par la base si on ne veut pas faire le lit de JMLP. J'aurai bien aimer lire un commentaire sur la candidature de José Bové et sur la dérive droitière de Mme Royal, même si je doute que vous repreniez l'adjectif à votre compte. Le silence peut devenir assourdissant. (Un oxymore de plus).

    PS. Vos articles gagneraient en lisibilité avec un peu d'aération. Merci.

  9. 9
    max dit:

    jean-luc,

    c'est toi qui a trahi! retourne en iran et au venezuela faire de l'antisemitisme primaire

  10. 10
    momo dit:

    Salut Jean-Luc,

    tu as visiblement un sérieux problème avec l'orthographe des noms propres (surtout ceux de tes adversaires ;-)

    Sarkozy (au lieu de Sarkozy) Hortefeu (au lieu de Hortefeux) etc... C'est assez décevent venant d'un sénateur de la République...Sinon merci de ce bon moment, on sait maintenant qui est le'traître'du PS (ta réaction violente le prouve)

    Tu as au moins appris qu'il n'y a plus d'omerta du microcosme politique durant la campagne.

    Le plombier polonais

  11. 11
    toto dit:

    Haaaa, c'est donc ça.

    Je me demandait qui avait laissé son portable...

  12. 12
    vaudioux dit:

    Pauvre Jean-Luc! Tu dois manger ton chapeau pour défendre Ségolène alors que tu sais qu'elle va faire perdre le PS. Quand arretes-tu cette comédie en gueulan t qu'il faut un autre candidat du parti?

  13. 13
    Aks dit:

    Le porte-flingue Hortefeux a dégainé, les victimes collatérales, eh bien ce sont les profs quand même, dont on n'a peu parlé, Robien n'ayant que son éternelle litanie à servir à son auditoire, "ne pas réduire le débat à une ligne budgétaire" assène-t-il, et le degré d'attention fait "pschitt".

    En tous les cas Sarko doit préparer sa sortie, sous la pression de la presse et de l'opinion, espérons-le.

    Ce matin, les ministres et députés (peut-être) présents à Notre-Dame ont dû apprécier l'homélie du cardinal Barbarin, "primat des Gaules", rappelant le baroud de l'abbé sur le palais Bourbon afin de dissuader la majorité parlementaire UMP de favoriser par son vote le mal-logement et l'exclusion des citoyens pauvres. Les téléspectateurs de F2, à 13h, auront eu connaissance de ce message. Mais pas ceux qui, plus nombreux, ont regardé TF1 à la même heure...

  14. 14
    Si Si dit:

    Il est plaisant de lire les commentaires des contributeurs zélés de l'UMP, ils emploient les mêmes méthodes de dénigrement que leur boss, ou que ceux des RG au moment du CPE sur les sites relayant les manifs et autres actions. Et ils ont de l'imagination aussi : "momo", "toto", big up hein !

  15. 15
    Chevillette dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Au vu de l?émission « A vous je juger » de hier soir. François Hollande n?a pas donné d?arguments tangibles concernant des mesures réellement « à gauche » concernant le chômage, la précarité. Pire, il a été dépassé par Arlette Laguiller stigmatisant de manière évidente la « casse » sociale résultat de 5 ans de l?UMP au pouvoir (Chômage, dérégulation, Subventions accordées aux entreprises).

    J?ai l?impression que le P.S n?a pas pris assez la mesure de la « France qui souffre ». Les voix de ces citoyens excédés feront basculer les élections. Face aux viles attaques de Nicolas Sarkozy, il faut montrer aux traumatisés du néo-libéralisme qu?une autre voie plus républicaine et sociale est possible afin de ne pas perdre leurs votes !

  16. 16
    Xav dit:

    Courage Jean-Luc!

    Tu as notre soutien même si tu n'es pas (encore) des notres...

    Tu as toute ta place aux côtés de Marie-George!

  17. 17
    gilles adh?rent prs dit:

    Cher Jean-Luc,

    En arrêt maladie, j'étais devant mon poste de télé et je regardais sur France3 l'émission en diret du sénat sur les questions d'actualités au gouvernement. J'ai apprécié votre question et aussi votre réaction face au ministre Hortefeux. Vous êtes un homme politique surement l'un des plus républicains qu'il soit et votre position et votre réaction honorent les hommes politiques, la politique. Vous avez la stature d'homme d'état !

    J'espère que vous continuerez fidéle à vos convictions. Je souhaite encore et toujours que vous vous démarquiez fortement de la démarche de ségolène royal. Bon courage. Bien fraternellement.

    Gilles Fabre

  18. 18
    gherbi dit:

    Franchir le Rubicon ? c'est peut etre le moment de s'affranchir d'allez en avant et de transformer notre assocaition en parti politique ? pour ma part j'en suis certain !

  19. 19
    nono dit:

    oui, TOTO il faut.... il faudrait...il va falloir...un autre candidat du parti.

    et va falloir pt'être pas trop tarder pour rappeler Fabius au sauvetage.

    (il est efficace en général à chaque chaque fois que ça foire au ps c'est lui qui rattrappe le coup) mais là...ça urge.

    il ya plein de copains qui ne voteront JAMAIS pour SR.et vous le savez alors qu'est ce que vous attendez ?

  20. 20
    mamat dit:

    salut jean luc,

    ne crois tu pas qu'au lieu de saboter la campagne de Marie-Segolene, celle la meme qui denigrent le projet du parti, tu ferais mieux de federer une volonté sociale autour de laurent et des vraies forces de gauche, histoire de presenter un vrai projet de gauche pour avoir du poids sur le futur gouvernement ?

  21. 21
    Julien dit:

    M. Mélenchon,

    votre note d'aujourd'hui relate un événement assez symbolique de la tournure qu'est en train de prendre la campagne présidentielle. Votre question au gouvernement était certes légitime, et l'attitude de M. Hortefeux inacceptable, mais que vous ayez évoqué la question de l'enquête des RG en lieu et place d'une question sur l'Education est quand même très révélateur et très symbolique de cette campagne. La question de l'Education, en 2007, est plus que jamais essentielle et touche les français et touche les français à beaucoup plus d'égards que celle d'une enquête de fonctionnaires zélés sur un conseiller de Mme Royal. L'Education devrait être parmi les thèmes centraux de cette campagne si décisive pour notre avenir. Or cette question a du s'effacer de la haute assemblée et par le même coup s'éloigner de l'attention des médias au profit d'un des nombreux (et non des derniers...) coups bas de la campagne. N'oublions pas la campagne de 2002, lorsque toutes les questions importantes pour les français avaient dû s'effacer devant la seule et unique question de l'insécurité au profit d'on ne sait trop qui finalement, mais en tout cas pas de la gauche. Ne serions nous pas en train de commettre le même genre d'erreurs en utilisant le temps médiatique aux coups inévitables dans toute campagne au lieu de sans cesse rechercher à replacer les débats sur les VRAIES questions?

    Je suis certainement naïf, mais j'attends encore celui ou celle qui sera capable d'élever le débat. Et, je dis cela avec tout le respect et la sympathie que j'ai pour vous, si vous aviez posé au sénat la question sur l'Education et gardé votre question sur les RG pour votre discussion dans le couloir avec M. Hortefeux, la démocratie ne s'en serait porté que mieux, et vous en seriez sorti grandi, peut être avec la stature d'un futur présidentiable (à mes modestes yeux en tout cas).

  22. 22
    Peff dit:

    Ca c'est le Mélenchon que j'aime, celui qui ne se laisse pas marcher sur les pieds! T'as bien raison de lui rentrer dans le lard à l'Hortefeux, d'ailleurs il aurait mérité une bonne claque dans sa tête de "Biiiip" (censured)

    EN tout cas, la campagne tourne au vinaigre, c'est pas joli joli, Sarko domine largement. Quand est-ce que le PS va contrataquer autrement que par la voix de Hollande ? Quand est-ce qu'un ténor de gauche va s'élever pour soulever le peuple contre Sarko l'ami des milliardaires ?

    Fabius ? DSK ? Toi ? où est-vous ?

    On entend que Jack le bobo ! C'est mauvais, il faut parler aux travailleurs, pas aux cadres sup'urbain!

    En avant Jean-Luc, meme si ca t'arrache la gueule il faut que tu défende la Ségogo, ou alors quitte le PS!

  23. 23
    Didier de TOULON dit:

    Bonsoir Jean-Luc,

    Tout le monde est fiché dans ce pays, souriez pour les caméras, c'est pour votre bien et votre liberté. D'ailleurs il est conseillé d'envoyer un poil de cul au ministère de l'intérieur pour analyse et recherche de l'ADN.Trêve de plaisanterie.

    Bravo pour l'intervention dans cette univers de gastéropodes qui bavent et rampent.

    Didier de TOULON

  24. 24
    David D. dit:

    J'ai voté non au referendum, mais maintenant les coups tordus à l'interieur du PS, c'est contre-productif. ABE salut.

  25. 25
    David D. dit:

    J'ai oublié de te dire, j'ai un truc pour me remotiver chaque fois que j'en ai besoin.

    Traduit et adapté du manga japonais Naruto en francais, ca donne a peu près ca :

    Jamais je ne reviendrai sur ma parole, c'est ma conception de la politique.

    Ikou ! (allons-y !)

  26. 26
    Juank dit:

    Calme et déterminé....la République pour de vrai....la gauche pour de bon.

    Bon courage à toi dans ce papier de crabes et de vipères.

    Le peuple de gauche est avec toi !

  27. 27
    David D. dit:

    hortefeux merite des baffes. Il est de la même engeance d'avocats merdiques que Sarkozy.

    Tout ce que l'education francaise leur a appris, ils l'ont detourné à leur propre usage. On les reconnait facilement parce qu'ils passent leur temps à dire des saloperies, sur leurs coequipiers en particulier, et sur tout le monde en general.

    La construction n'est pas leur fort, mais ce n'est pas de leur faute, ils ont été formés pour être degueulasses.

    ABE salut.

  28. 28
    GdR dit:

    Les images de ton action héroïque :

  29. 29
    Rara dit:

    Quel calme! Je crois que ça va inspirer les jeunes des banlieues.

  30. 30
    JLB dit:

    Entièrement d'accord avec Julien : faire passer cette histoire de RG (ah bon, un ancien militant de Greenpeace est fiché, quel scoop) avant les problèmes de l'Education est tristement symptomatique de la campagne actuelle ; mais aussi, je le crains, d'un certain manque de clarté du PS sur la question éducative. Sur le massacre en cours du service public d'éduation, vous avez pourtant une parole autre que celle de Mme Royal à faire passer, M. Mélenchon, j'en suis certain !

  31. 31
    AJ dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Votre attitude est indigne de la République et de la démocratie dans laquelle nous vivons et dont vous êtes l'élu. Se lever en plein débat parlementaire pour aller menacer un de vos collègues, mais, faut-il vous le rappeler, néanmoins égal, est profondément scandaleux, et dénote de la noblesse de la chambre sénatoriale dans laquelle vous siégez. Vous faites honte à la République

  32. 32
    Timoth dit:

    Monsieur Jean-Luc,

    Je comprends que vous soyez scandalisés par une mise à jour de cette fiche des RG sur la personne hautement importante de Bruno Rebelle (au passage si quelqu?un a le temps de lui créer une fiche sur wikipédia qu?il le fasse?).

    Le bruit court dans les couloirs de l?UMP qu?un scandale était prêt à sortir sur le conseiller à l?écologie de Ségo à propos d?une bouteille en plastique jetée dans la poubelle verte de son appartement parisien...

    Heureusement que le prestigieux canard enchaîné les a grillés, évitant une bourde de plus dans une campagne dans laquelle vous vous êtes déjà beaucoup investi.

    Il est décidemment grand temps que Sarko démissionne, je pense que Lionel aurait eu cette honnêteté s?il avait eu de tels pouvoirs entre les mains lors des élections de 2002.

    Timothée.

    ump : Bravo pour votre attitude lors de la séance de jeudi dernier, quelqu?un qui n?aurait pas eu votre sang-froid aurait pu descendre afin d'essayer de répondre d'une manière un peu plus physique mais dieu merci vous n?êtes pas de ces gens là.

  33. 33
    b?ber dit:

    L'avenir dira et prouvera, ne vous inquiétez pas.

  34. 34
    antimelenchon dit:

    Monsieur Mélenchon,

    Pour qui vous prenez vous ? De quel droit osez vous menacer physiquement un élu, sénateur comme vous, qui est votre égal ? Pensez vous donc que ce comportement est irréprochable et montre l exemple a tous ceux qui peinent à se retrouver au sein des valeurs de la République ? Vous faites honte à la France et à la démocratie !

  35. 35
    chouette dit:

    Quel est le mérite de Mélenchon. Par qui a t'il élu ? Il n'est que sénateur et se permet de l'ouvrir sur tout y compris sur des sujets où il est totalement partial en tant que jacobin préhistorique (Breih touch)


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive