29sept 05

Je le disais partout où je pouvais : nous n'avons pas fini le travail avec la Constitution Européenne.

paru dans le Canard Enchainé

Car la conférence intergouvernementale qui avait suivi le « non » français et le « ne » hollandais n'avait pas retiré le texte. Personne ne l'avait demandé. Même pas Chirac alors que c'était le mandat que venait de lui donner le vote du peuple français ! Au contraire il avait été décidé de continuer le processus de ratification. Ce dernier ne sera clos qu'au deuxième semestre 2007, c'est-à-dire après l'élection présidentielle en France. J'en avais conclu que la Constitution s'était invitée dans cette élection. On m'a alors accusé de vouloir sans cesse rejouer le match. Mais à présent ce sont les présidents des groupes politiques au parlement européens qui me donnent raison à l'occasion d'une dispute avec Barroso le président de la Commission Européenne.

Les chefs des principaux partis au parlement européen ont en effet voulu protester contre une déclaration faite la semaine passée. Qu'avait-il dit qui mobilise de cette façon tout ce petit monde ? Qu'il n'y aurait pas de Constitution " dans les deux-trois ans à venir". Riposte indignée immédiate. Palme de la franchise brutale au chef du Parti populaire européen (PPE, droite), Hans-Gert Poettering, "Cette Constitution reste sur la table", a-t-il martelé en montrant du doigt "tous ceux qui croient que cette Constitution n'est plus d'actualité". Et pour que tout soit dit sans détour il a précisé que la Constitution "ne pourra pas être appliquée dans les jours, les semaines qui viennent, mais nous espérons et nous pensons qu'après l'élection présidentielle française nous serons dans une nouvelle situation". Vous avez bien lu: ça se passera après la présidentielle. Ce type est le président du groupe dans lequel siège tous les élus de l'UMP à Strasbourg. Pas un n'a protesté ! Evidemment son compère en la matière, Martin Schulz le président du groupe socialiste au parlement européen tient des propos "compatibles" comme dirait Lionel Jospin. Lisez attentivement: "Je trouve que ce n'est pas du tout acceptable que le président de la Commission vienne nous dire: voilà, pour moi, la Constitution n'est pas d'une importance prioritaire, j'ai d'autres chats à fouetter". Puis il a rappelé que le processus de ratification n'avait pas "encore été mené à son terme dans de nombreux pays". Et pour le cas où ces propos volontairement emberlificoté selon la mode en vigueur chez les euro-caciques socialistes ne seraient pas compris, Martin Shultz a fait une harangue: » Le rôle de M. Barroso "devrait être de prendre la tête de ceux qui sont pour la Constitution plutôt que de la mettre dans un tiroir". Celui-là est président d'un groupe où siège tous les eurodéputés socialistes français?

C'est d'ailleurs eux, les plus nombreux, qui l'ont élu. Après ça le pompon revient Josep Borrell (socialiste PSOE), illustre parmi les "compatibles" pour s'être fait élire par un accord " technique" avec la droite. Il déclare sentencieusement "il n'y a rien d'original à dire qu'on n'aura pas de Traité constitutionnel avant deux ans, tout le monde le sait". Pas avant deux ans ; mais après ? Ca dépendra du président français. S'il signe la Constitution s'applique. S'il ne signe pas elle ne s'applique pas. Que font les dirigeants français pour éviter d'être mis au pied du mur de cette façon ? Que font-ils pour briser l'encerclement qui se prépare contre le vote des français et des hollandais ? Rien. Pourquoi ? Parce qu'ils se préparent à signer. Je pense que chacun y pensera en prenant son bulletin de vote pour l'élection présidentielle. Je suis heureux de pouvoir vous dire que dans la motion que j'ai signé pour le congrès socialiste, il est écrit : « le prochain président de la République ne pourra apposer sa signature a un texte rejeté par les français. (?) Fort du mandat des français exprimé le 29 Mai 2005 et dans la fidélité à nos engagements lors des élections européennes de 2004, nous proposerons l'ouverture d'un processus Constituant. » Dommage que ça ne soit pas dans le texte de François Hollande.


Aucun commentaire à “Respectez notre « non »”

  1. 1
    Sarkophage dit:

    Faites-vous semblant d'être étonnés?!?

    D'abord, c'est Chirac qui a convoqué le référendum, et nous savons tous que s'il avait l'habitude de respecter ses engagements, le visage de la France en serait changé depuis bien longtemps.

    Ensuite, il serait peut-être temps de se rendre compte - quatre mois après - que ce n'est pas la France qui décide pour toute l'Europe. Vous saviez qu'il y a 24 autres pays dans la même barque que nous? Non? C'est fou, n'est-ce pas? Et qu'il y a déjà une bonne douzaine d'Etats qui ont répondu "oui", par référendum ou par aval parlementaire? Bref, ce ne sont pas quelques centaines de milliers d'électeurs manipulés avec des histoires de plombiers polonais qui vont bloquer l'UE, que ça vous plaise ou non.

    Mais bon, il faut croire que ça paye de capitaliser sur des discours nombrilistes franchouillards et de cultiver la division...

  2. 2
    larsan dit:

    S'il vous plaît Monsieur Mélenchon. Vous êtes (même quatre mois après) le seul homme politique du PS qui ait défendu (à mon avis) le non sans arrière-pensée (suis-je naïf ?) ni (trop) longue carrière d'"éléphant" derrière lui. Les autres avaient déjà été trop vus et parfois pas dans le rôle de "vrai type de gauche" pour être crédibles. Mais vous, vous parliez avec une vraie sincérité.

    Alors s'il vous plaît, ne nous présentez pas une alliance au sein du PS avec des gens moins sincères (voire pas du tout) que vous, sous prétexte de se battre d'abord contre la droite de l'échiquier politique en général et du PS en particulier. On aurait tout à y perdre, vraiment, à servir des ambitions personnelles sans s'en rendre compte.

    Merci d'avance.

    Cordialement

    Fred

    NB : etienne.chouard.free.fr/Europe est un site à consulter régulièrement (à mon avis) pour réfléchir à ce que l'on peut faire du non de gauche, sans être, si possible récupérés.

  3. 3
    nestor dit:

    cher camarade

    il serait fort souhaitable, je pense, de faire un récapitulatif des principales mesures contenues dans la motion que tu soutiens et d'en faire un dossier dans ce site...Fabius est certes le premier signataire,on s'en fous..le plus important c'est de savoir le contenu de cette motion et dans quelle mesure il est capable avec tous les autres signataires de proposer une réelle alternative à gauche qui tient compte de l'urgence politique dans laquelle on se trouve

    Et si possible de comparer avec les autres motions...

    Pour le reste je n'aime pas les girouettes en politique cf motion nps-as ou as-nps, on sait plus koi penser...

  4. 4
    Florestan dit:

    Chers camarades...

    Je le redis encore... En 2007, je suivrai l'Autre sur son chemin de Damas plutôt que de me risquer d'aller, une fois de plus, à Canossa...

    Si nous voulons épargner à la France et à tout ceux et celles qui gagnent moins de 1500 euros dans ce pays les effets d'un véritable PLAN d'AJUSTEMENT STRUCTUREL NEO- LIBERAL...

    Sarkozy NE DOIT PAS ARRIVER PREMIER en 2007, surtout dans un CONCOURS de CIRCONSTANCE...

    Le candidat du PS doit être un partisan du NON à l'Europe libérale (qui détruit sous nos yeux ce qui fait le "rêve européen" dans le monde)

    pour RASSEMBLER TOUTES LES FORCES A Gauche D'UN FRONT REPUBLICAIN CONTRE LE SARKOZYSME

  5. 5
    Bernard dit:

    A quand la fusion du PS avec la LCR et LO ?

    Je suis pressé de voir çà !

    Merci d'avance.

  6. 6
    Henri Vario dit:

    Il y a des terribles conséquences à notre Non au capitalisme car nul n'est dupe. c'est un OUI au rassemblement à gauche et à une forme de fraternité, laquelle, à terme, imposera l'idée que les riches ne peuvent pas continuer à réduire les autres -nous- à l'esclavage socio-politique.

    Jean Luc, ici, dans ton blog, il faut que tu saches que, par exemple pour moi qui vis à Istres, Le Maire, Michel Caillat (PS) m'insulte, me violente tout simplement parce qu'il estime que l'article que j'ai écrit dans Editoweb Magazine -lien ci dessous- "ne devrait pas exister".

    je t'ai adressé un Email au Sénat.

    De toute évidence, les Potentats du PS, plus que l'UMP, organise la répression anti-noniste.

    Ce qui m'arrive à Istres doit se produire ailleurs pour d'autres camarades.

    C'est bien cela le cauchemar.

    Ils ne feront pas de quartier et tous les moyens seront bons. Les plus socialement fragiles d'entre nous, dont je suis, paieront le prix fort.

    C'est pourtant pour eux, pour nous, que tu as dit et crié non.

    Dans le lien ci dessous, l'article "incriminé".

    Henri Vario-Nouioua

    EditoWeb Magazine

  7. 7
    Henri Vario dit:

    Désolé, mais le lien indiqué dans mon post si dessus n'apaparait pas. le voici:

    http://www.wmaker.net/editoweb/Melenchon-Fabius-l-entente-raisonnee_a389.html

  8. 8
    Henri Vario dit:

    Merci pour ton soutien.

    Ici, dans le 13, le PRS... enfin, un ou 2 gars, utilisent des moyens et ont parfois des pratiques...

    Bon, enfin, ils sont là. Mais finalement ce qui est à craindre, c'est une alliance objective des élus de gauche par le simple fait qu'ils auraient "des intérêts communs".

    Un exemple: Caselli, le patron, je dis bien le patron de la fédé, a, suite à la visite de Mélenchon à Marseille, menacé Jean Luc, dans le quotidien "La Provence", d'exclusion du Ps.

    Cela signifie tout simplement qu'un Sénateur n'a pas le droit de répondre à une invitation du PC (affaire SNCM).

    Aucun élu ou responsable local ne s'est élevé. Hé bien, parce que, tout simplement, Jean Luc est loin de leurs petites combines locales et des deals des uns avec les autres. Comme quoi la géographie, ça compte.

    Pour la non Violence : bien sûr! Et ils le savent bien !

    Au fait, le PRS a-t-il un site ou un Blog 13? Non!

    Tu es allé lire mon "papier"?

    Tape "jean luc Mélenchon marseille" sur google. Il y a une super photo avec de supers sourires à récupérer. Enfin, si tu as une minute.

    En tout cas encore merci!

    Henri.

  9. 9
    henri vario dit:

    A propos d'action!

    tapez Mélenchon fabius sur google un article editoweb magazine est en premiere page.

  10. 10
    Herve dit:

    Cher camarade Henri,

    Loin de moi l'idée de t'offenser, et je m'en excuse.

    Peut etre me suis je enflammé, mais l'heure est grave à mon avis, et tes déboires m'ont paru futiles, j'en suis vraiment désolé.

    En ce qui concerne le beau et grand concept de l'internationale, oui! l'idée est belle, mais constate que même en France, nous ne sommes pas capables de gérer notre pauvreté, nos discriminations, notre injustice.

    Avant de mondialiser l'humanisme, appliquons et donnons l'exemple qu'une démocratie, une république sociale, peut fonctionner, s'épanouir dans ce monde de requin, tel est mon message, il n'a aucune connotation nationaliste ou souverainiste, camarade je suis un républicain de gauche, et je pense que lorque qu'il y a une inondation, écope dans ta maison avant d'écoper dans la rivière! bonne journée camarade

  11. 11
    Henri Vario dit:

    Cher Hervé;

    Absolument; nous devons unir le peuple de gauche en posant des traits d'unions et des objectifs communs.

    La "campagne "est deja sur le Web ne donnons pas de RNKING ànos adversaires en citant leurs nom, citons plutout et tapons dans less moteurs le plus souvent possible les noms de nos alliers.

    Attention aussi aux posts anonymes!

    à ceux qui viendraient sur le blog uniquement pour citer le nom d'un adversaire.

    pour d'autres d'etails je t'ai fais un email.

    Fraternel Henri

    [Editoweb Magazine]url:http://www.wmaker.net/editoweb/

  12. 12
    herve dit:

    http://www.nouveau-ps.net/delia-cms/soutien/zoom/article_id-429/topic_id-85/michel-vauzelle-president-de-la-region-paca.html.

    Vous voyez, on semble en phase avec NPS

  13. 13
    marie claire crouzillat dit:

    écrivons notre constitution mais ne lâchons pas la proie pour l'ombre
    la devise que nous ont légué les constituants de 1789 est parfaite
    à moins qu'on trouve mieux bien sûr !

    il faut simplement l'incarner, la décliner l à tous les niveaux France, Europe, Monde entier
    et partout : dans l'entreprise, dans les relations humaines... dans les relations entre les poeuples
    c'set à dire remettre les choses à'lendroit c'es ttotu simple et chacun y participe pour sa part là où il est
    liberté, égalité, fraternité
    les trois ensemble
    jamais l'une sans l'autre

    un site intéressant.... entre autres mais tout de même vraiment pas mal
    celui d'Etienne cChouard le plan C


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive