04juin 15

Charte des langues régionales et minoritaires

Une nouvelle agression contre l’unité et l’indivisibilité de la République

Ce billet a été lu 9 877 fois.

Communiqué du 4 juin 2015

Il a déjà organisé l’inégalité territoriale. Désormais, François Hollande va organiser l’inégalité entre Français selon la langue qu’ils choisissent de parler. 

Si cette charte est adoptée, des groupes particuliers de locuteurs pourront se voir reconnaître des droits particuliers dont les autres ne profiteront pas.

C’est l’institutionnalisation du communautarisme linguistique au mépris de l’identité républicaine du pays.

La liste des langues reconnues va faire l’objet d’un choix arbitraire entre les langues parlées en France, mais aussi à l’intérieur de ces langues qui comportent souvent des variantes fondamentales. Enfin, elle ouvre la porte à la revendication d'autant de cas qu'il y a de langues réellement parlées en France.

Je note ceci : François Hollande annonce le dépôt d’un projet de loi. Pourquoi a-t-il choisi cette voie alors que son ami Jean-Jacques Urvoas a fait adopter une proposition de loi à l’Assemblée nationale ? Parce qu’il veut imposer la Charte sans que le peuple français ne se prononce. La méthode choisie lui permet en effet d’éviter un référendum qui serait obligatoire sinon.

Je m’oppose absolument à la ratification de cette Charte. Elle menace l’égalité entre les citoyens et l’unité et l’indivisibilité de la République. J’exige la tenue d’un référendum. D’une manière générale, la 6e République interdira de modifier la Constitution sans recourir au peuple.

Retrouvez l'argumentaire complet sur ce sujet que j'ai publié sur mon blog Europe.



Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive