02juil 14

Communiqué du 2 juillet 2014

L’insupportable braderie de notre souveraineté continue !

Ce billet a été lu 4 788 fois.

François Hollande et son gouvernement viennent de décider un nouvel abandon de souveraineté.

Après Alcatel, EADS, Alstom, c’est cette fois le cœur de l’industrie d’armement qui est attaqué.

La fusion de l’entreprise Nexter (ex GIAT industries) avec l’entreprise allemande KMW est une double faute.

Une faute contre la France qui perd ainsi le contrôle à 100% de l’un des ses principaux fournisseurs de matériel militaire, fabriquant en particulier le char Leclerc et employant 2700 salariés.

Une faute contre la paix puisque cette fusion abandonne 50% du capital à des intérêts privés.

L’installation aux Pays-Bas du siège social de l’entreprise fusionnée signe l’absurdité de cette insupportable décision.

L’Europe de la Défense confirme son véritable objectif : défaire la souveraineté de la France sur ses armes.

Le Parlement sera saisi de cette privatisation : il doit s’y opposer.



Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive