14oct 13

Communiqué du 14 octobre 2013

Présidence de la commission européenne : Le PS français a-t-il honte de son candidat ?

Ce billet a été lu 1 332 fois.
Exporter ce billet au format pdf Envoyer ce billet à un ami Imprimer ce billet

Un journal luxembourgeois, citant un communiqué du dirigeant solférinien Alain Fontanel, nous apprend que « sur proposition d'Harlem Désir, premier secrétaire du Parti socialiste, le bureau national (l'exécutif) a décidé que le PS apporte au sein du PSE son soutien à la candidature de Martin Schulz au poste de président de la Commission européenne ».

Pourquoi ce communiqué est-il introuvable sur le site internet du PS ?
Pourquoi le PS n’a-t-il pas communiqué plus fortement sur ce choix décisif ?
Pourquoi le premier secrétaire Harlem Désir n’a-t-il pas annoncé lui-même la nouvelle ?
Le PS français a-t-il honte de son nouveau leader ?

Il aurait raison.
Martin Schulz est le symbole de l'alliance permanente entre la droite et les sociaux-démocrates dans l’Union européenne.

Le PS attend peut-être de savoir si Martin Schulz, membre du SPD allemand, choisit plutôt de devenir ministre des Affaires étrangères d’Angela Merkel dans un gouvernement de grande coalition.

En le soutenant, le PS français s’aligne une nouvelle fois sur les sociaux-démocrates allemands, fossoyeurs de la gauche d’outre-Rhin. 


Blog basé sur Wordpress © 2009/2013 INFO Service - V4
Générateur de miniatures