Dernière mise à jour : 06/03/2012 à 22h30

Départ de Paris, direction Rouen.

Dans le train, on découvre la presse du jour. Paris-Normandie raconte la préparation du meeting de ce soir. 450 000 flyers, 300 000 tracts et 8 000 affiches ont été imprimés, distribués et collés dans toutes la région. De partout des équipes de militants s'activent depuis plusieurs semaines pour faire de ce soir une grande réussite.

Rouen

Sur le trajet entre la gare de Rouen et le parc des expositions, des militants sont encore en train de s'activer pour coller des affiches indiquant le lieu du meeting.

Nous arrivons au parc des expositions à midi. Des dizaines de camarades du Front de Gauche sont déjà présents sur place pour tout préparer. Beaucoup de travail reste à faire : décorer la salle, installer la buvette, les stands de matériel, la librairie militante, etc.

Danielle est militante au Parti de Gauche depuis plus d'un an. Aujourd'hui, elle aide à préparer les quelques 1500 sandwichs qui seront vendus ce soir. Les militants du Front de Gauche ont fait le choix de tenir eux mêmes la buvette plutôt que de faire appel à un traiteur. Cela revient bien évidemment moins cher – ce qui est important compte tenu du petit budget de campagne dont nous disposons – mais c'est aussi un choix politique : préparer des sandwichs, tenir une buvette, c'est un moment très fort de convivialité entre militants. A presque 65 ans, Danielle avoue que c'est la première fois qu'elle milite avec autant d'enthousiasme et de convictions. Elle nous raconte les discussions qu'elle a chaque semaine avec les personnes qu'elle rencontre en distribuant des tracts sur les marchés. Ces petites discussions improvisées sont pour Danielle l'occasion d'essayer de redonner un peu d'espoir, un peu de courage à toutes celles et ceux qui payent quotidiennement le prix de la crise. " L'Humain d'abord ! " : voilà ce qui plaît à Danielle. Elle est fière de participer à l'aventure collective de la campagne du Front de Gauche où chaque citoyen peut apporter ses idées et contribuer à l'élaboration en profondeur du programme dans les Assemblées citoyennes.

Florent est lui militant du côté de Dieppe. Aujourd'hui, il tiendra le stand du matériel. A quelques heures du meeting, il installe sur une table les tracts, autocollants, affiches et livres qui seront proposés ce soir. Florent sera sur le stand pour donner des informations aux participants du meeting de ce soir. Car le Front de Gauche c'est aussi un formidable outil pour permettra le débat démocratique et l'implication citoyenne. Ainsi, une fois par mois, les militants de Dieppe organisent le " Café de Gauche ". Trois se sont déjà tenus : " Combattre les idées du Front national " ; " Ecologie et capitalisme " et " la Révolution tunisienne ". A chaque fois, un intervenant est invité pour animer le débat mais l'objectif est surtout de permettre une prise de parole de la population.

Dans l'après-midi, les dizaines de personnes qui s'activent dans la salle du meeting donnent sens au slogan que nous portons depuis plusieurs mois : " Unité dans la rue, unité dans les urnes ". Les militants du Front de Gauche sont présents mais les syndicalistes sont également venus en nombre.

Yann, installe le stand des salariés de Legrand. Le site de Malaunay est en effet sous le coup d'un projet de délocalisation. 140 personnes sont concernés. Si le projet se concrétisait, les salariés de la région subiraient leur deuxième plan de délocalisation en moins de 5 ans. Legrand, leader mondial dans le secteur de l'électricité, est un groupe tout à fait rentable dégageant des profits de 5 à 10%. Un tel taux de rentabilité ferait des envieux dans de nombreuses PME. Mais pour Legrand comme pour une majorité des grands groupes industriels d'aujourd'hui, les objectifs de rentabilité sont fixés à plus de 20%. La seule solution pour y arriver : exploiter toujours plus les salariés.

Les salariés de Paris-Normandie sont également présents. En effet, ce titre du groupe Hersant média vient d'être placé en redressement judiciaire. Véronique, syndicaliste Filpac-CGT, est là pour relayer les salariés de Paris-Normandie. Philippe Hersant est en effet à la tête d'un puissant empire financier et est en train de démanteler l'ensemble de la presse quotidienne régionale. Véronique explique que l'objectif est d'obtenir une négociation nationale et globale avec Philippe Hersant car la situation est la même en Normandie, dans le Sud-est ou dans n'importe quelle région où les titres de presse sont détenus par le groupe Hersant.

Jean-Yves est lui venu avec la délégation de M'Réal. Cette papeterie appartient à un groupe finlandais. Cette papeterie dispose de la plus grosse machine à papier de France et la troisième plus grande d'Europe. Mais encore une fois, les actionnaires ne s'intéressent qu'à leurs profits. 330 salariés risquent de perdre leur travail et 200 sous-traitants seraient également victimes de la fermeture du site. Les salariés de M'Réal partagent de nombreux slogans avec le Front de Gauche et c'est pour cela qu'ils sont venus ce soir. Pour eux, comme pour nous, il est temps d'interdire les licenciements boursiers et de redonner le pouvoir aux salariés.

Rouen – Parc des Expositions – 18h00

Le meeting ne commence que dans une heure mais la salle est déjà bien remplie. Un flot ininterrompu de personnes continue d'arriver. On a beau savoir que les meeting du Front de Gauche font salle comble depuis plusieurs mois, cela est toujours surprenant, émouvant et enthousiasmant.
Didier, militant du Front de Gauche dans la Seine-Maritime nous raconte qu'il a rencontré plusieurs militant du PS venus écouter avec attention ce que propose le Front de Gauche et son candidat Jean-Luc Mélenchon. Ils sont même plusieurs à envisager de voter pour lui, pour le candidat qui n'a pas peur de s'attaquer à la finance. Décidément, il se passe quelque chose dans cette campagne.

Cette vidéo a été consultée 1 875 fois

Rouen – Parc des Expositions – 19h00

Le meeting commence. Comme à chaque fois, les meetings du Front de Gauche sont des moments de grand rassemblement mais également d'éducation populaire. Ainsi pour introduire le meeting, trois films d'animation sont diffusés : le premier pour expliquer réellement d'où provient la dette, le deuxième décrypte les mensonges du Front National et le troisième présente ce qu'est une assemblée constituante.

Rouen – Parc des Expositions – 19h30

Pierre Laurent, Martine Billard et Jean-Luc Mélenchon font leur entrée. Pour les aider à fendre la foule compacte une fanfare leur ouvre la voie. Les 10 000 personnes présentes les accueillent au son de la Marseille et de l'Internationale.

Ce soir, Martine Billard est la première à prendre la parole. Ses premiers mots vont à toutes les délégations d'entreprises présentes dans la salle. Ce n'est pas un hasard si de plus en plus de salariés viennent en tenue de travail dans les meetings du Front de Gauche. Car le Front de Gauche est aujourd'hui la force qui est constamment présentes aux côtés des travailleurs en lutte.
Martine Billard revient sur sa rencontre qui a eu lieu dans l'après-midi à l'Assemblée Nationale avec des salariés en lutte. Les salariées des "3 Suisses" – jetées à la rue du jour au lendemain – étaient présentes mais aussi les anciens salariés du journal "Paru Vendu" qui ont eux aussi subi les foudres de Philippe Hersant qui " planque son fric en Suisse " et licencie à tour de bras.
Martine Billard rappelle que toutes ces entreprises ne sont pas en difficulté. Elles exigent simplement des taux de rentabilité supérieure à 20% alors que l'épargne populaire – le livret A – elle, ne rapporte qu'à peine plus de 2%.
Pour Martine Billard, la solution est simple : "il suffit de baisser les dividendes et on pourra augmenter les salaires". Elle rappelle très justement que les patrons ne peuvent pas se passer des salariés mais les salariés, eux, peuvent se passer des patrons. Car ce ne sont pas les patrons qui savent produire, possèdent les savoir-faire, les techniques. Enfin, Martine Billard rappelle que l'écologie est au cœur de la campagne du Front de Gauche. C'est par la planification écologique qu'il sera possible de réindustrialiser notre pays, de changer les modes de vie, de produire près des lieux d'habitation, de maintenir des services publics de proximité.

C'est ensuite au tour de Pierre Laurent de prendre la parole. Il exprime sa fierté d'être présent au cœur d'une terre ouvrière, une terre de combat, une terre de résistance. Pierre Laurent prend ensuite le temps de lire un message de soutien de Roland Leroy, ancien directeur de l'Humanité et ancien député communiste de la Seine-Maritime. Le message se conclut par ces quelques mots : "J'ai vécu ici toutes les grandes luttes depuis la résistance jusqu'à maintenant. Ces luttes trouvent aujourd'hui leur prolongement naturel dans le soutien à Jean-Luc Mélenchon".
Pierre Laurent revient sur la bataille engagée contre les deux traités européens. Lors du meeting de Montpellier, un appel à la résistance a été lancé. Aujourd'hui, Pierre Laurent explique que le Front de Gauche continuera le combat jusqu'à la victoire, comme en 2005. Pour rejeter clairement les traités Merkel-Sarkozy, il existe un bulletin de vote : le bulletin Mélenchon à mettre dans l'urne le 22 avril prochain.
Toute l'Europe observe ce qui se passe actuellement en France et les partis membres du Parti de la Gauche Européenne que Pierre Laurent préside regardent attentivement la campagne menée par le Front de Gauche.
Pierre Laurent l'affirme, il va falloir reprendre le pouvoir sur l'argent. En décembre dernier, quelques 800 banques ont empruntés 530 milliards d'euros auprès de la BCE. En 2 mois, la BCE a injecté plus de 1000 milliards dans le système bancaire européen. Qui en a vu la couleur ? Il faut remettre la main sur cet argent. "Oui, il faut nationaliser les banques et remettre la main sur notre argent ".
Pierre Laurent termine son intervention en invitant toutes les citoyennes et citoyens à participer à la grande marche pour la VIe République le 18 mars à Paris. Le Front de Gauche : une force qui compte.

Jean-Luc Mélenchon s'avance vers le pupitre pour conclure ce qui est déjà un beau et grand meeting. Il exprime son émotion devant l'ampleur du rassemblement de ce soir. "Si nous sommes si nombreux à nous rassembler c'est que nous avons compris que l'heure est venue de tourner la page". Pour cela, le Front de Gauche a un programme : "L'Humain d'abord" ; un drapeau : le drapeau rouge qui est à l'intérieur du drapeau tricolore ; un symbole de rassemblement : le poing fermé. Cette force a gagné son indépendance et jamais nous n'y renoncerons.
Depuis plusieurs mois, le Front de Gauche mène la bataille contre le programme dangereux du FN : "C'est nous qui pour l'honneur de la gauche, de l'antifascisme et de l'antiracisme, avons lancé l'assaut. Pour la première fois depuis 30 ans, c'est la gauche qui fait baisser les yeux au FN".
Jean-Luc profite de son discours pour donner publiquement des réponses aux questions posées. Jean-Marie Le Pen veut débattre avec le Front de Gauche ? Oui, quelqu'un est disponible pour débattre avec lui. Si n'importe quel candidat veut débattre avec le Front de Gauche, alors Jean-Luc Mélenchon, son candidat commun, fera son devoir.

Partager les richesses
Jean-Luc revient sur la proposition de taxer les riches. Avec humour, il souligne que plus nos rassemblements sont nombreux, plus nous progressons dans les enquêtes d'opinions, plus les bonnes idées semblent se propager. Jean-Luc félicite François Hollande pour sa proposition. "75% c'est un bon début". Mais cette proposition a été faite à la va-vite. Au Front de Gauche, la proposition a été travaillée avec sérieux et c'est pour cela que notre programme propose 14 tranches pour garantir la progressivité de l'impôt. Jean-Luc rappelle qu'à une période de l'histoire, la dernière tranche était taxée à 90% : "Sous le régime communiste de Roosevelt aux Etats-Unis d'Amérique " plaisante-t-il.

Le problème, c'est le banquier
Jean-Luc annonce des chiffres impressionnants. En Espagne, les dépôts des banques françaises s'élèvent à 20 milliards d'euros pour un pays de 40 millions d'habitants. Les dépôts des banques françaises à Jersey et Guernesey (150 000 habitants) s'élèvent à 25 milliards d'euros. Aux Iles caïmans (40 000 habitants), les dépôts des banques françaises sont de 35 milliards d'euros. Il est urgent de mettre enfin en pratique la décision du G20 de 2010 : que toutes les banques ferment leurs comptes dans les paradis fiscaux. Jean-Luc interpelle la foule du meeting : "Chaque fois qu'on nous dit le problème c'est l'immigré, il faut répondre non, le problème c'est le banquier".
Avec le Front de Gauche, il sera interdit aux banques françaises toute activité dans les paradis fiscaux. A toute personne qui ne veut pas être considérée comme résidant fiscal en France, il lui sera interdit d'avoir des responsabilités dans une entreprises française. Il sera également interdit aux sportifs de représenter la France s'ils ne sont pas domiciliés fiscalement en France. Jean-Luc nous lit alors la liste des déserteurs fiscaux.

La lutte pour le droit des femmes
Cette semaine aura lieu comme chaque année la journée internationale pour le droit de femme. Mais Jean-Luc rappelle que le 8 mars c'est aussi le jour où a commencé la Révolution de 1917. C'est pour cela que la gauche n'oublie jamais de se mobiliser le 8 mars, notamment en souvenir de ces femmes qui les premières se sont levées contre les abominations de la Première Guerre mondiale.

Cette journée de mobilisation est importante car c'est aux femmes que l'on fait subir d'abord tous les brouillons que l'on fait ensuite subir à l'ensemble des travailleurs. Mais "quand vous libérez la condition des femmes, vous élargissez le champs de la liberté et de la dignité pour toute la société ".
Enfin, Jean-Luc appelle l'ensemble des femmes à se lever pour dénoncer la proposition de Marine Le Pen qui veut dérembourser l'IVG. Cette atteinte à la liberté fondamentale de disposer de son corps est inadmissible et mérite la mobilisation de toutes et tous.

Le meeting se termine. L'Internationale puis la Marseillaise résonnent dans la salle.

 

Le récit est de Souleymane Ba, les photographies de Stéphane Burlot.


Ce billet a été lu 9  776 fois.

Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive