Faux tracts de Marine Le Pen : signez l’appel pour des élections honnêtes !

Le 3 avril 2014, le tribunal correctionnel de Béthune rendra sa décision concernant le procès fait à Marine Le Pen pour l’usage de faux tracts. En effet, en mai 2012, pour sa campagne législative à Hénin-Beaumont, ses militants du Front national avaient distribué un faux tract appelant, en arabe, à voter pour Jean-Luc Mélenchon.

Cette vidéo a été consultée 11 373 fois

Si le FN a d’abord nié être à l’origine de ce faux tract, Marine Le Pen l’a ensuite assumé publiquement à la télévision. Elle a reconnu être à l’origine de la manœuvre et avoir fait diffuser ce faux tract.

Ce travail de faussaire est un défi lancé contre la démocratie. Si chaque candidat peut, en toute impunité, se faire passer pour un autre candidat, comment les citoyens pourront-ils s'y retrouver ? Comment savoir qui dit quoi réellement et qui manipule ? Comment le peuple peut-il exercer sa souveraineté ?

Si Marine Le Pen obtient du tribunal la relaxe qu’elle demande, chacun aura le droit à l'avenir d’éditer des tracts au nom de ses adversaires politiques. A quelques semaines des élections municipales et européennes, les faux tracts se compteraient alors sûrement par milliers dans le pays.

Si Marine Le Pen n'est pas condamnée, il n'y aura plus d'élections honnêtes possibles.

En signant cet appel, nous, citoyens français,

  • dénonçons ces manœuvres frauduleuses ;
  • demandons que Marine Le Pen soit condamnée de manière exemplaire, le code pénal prévoyant la possibilité de la rendre inéligible ;
  • réclamons le droit d'exercer notre souveraineté par le biais de campagnes électorales honnêtes et loyales. Sans faux tracts.

Plus de 8 000 personnes ont déjà signé l'appel ! Parmi elles :

  • Pierre Tartakowsky, président de la Ligue des Droits de l'Homme ;
  • Emmanuelle Cosse, secrétaire nationale d'EELV ;
  • Annick Coupé, porte-parole nationale de l'Union syndicale Solidaires ;
  • Eva Joly, députée européenne et candidate à l'élection présidentielle en 2012 ;
  • Julien Bayou, porte-parole d'EELV ;
  • Pierre Laurent, Secrétaire national du PCF ;
  • Clémentine Autain, porte-parole de la FASE.

Le NPA a apporté son soutien dans un communiqué.

[emailpetition id=1]


 


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive