29mar 15

Pour une nouvelle alliance populaire

Ce billet a été lu 30 700 fois.

Cette vidéo a été consultée fois

Ce soir, L’extrême droite, et la droite à sa remorque, remportent un succès écrasant. Mais c’est davantage qu’un résultat électoral.

Leur victoire montre que notre culture de la fraternité humaine, notre idéal de liberté personnelle, notre aspiration à l’égalité sociale et au partage des richesses, notre conscience de l’intérêt général humain face à la catastrophe écologique qui s’avance, tout cela n’est plus la culture commune dominante de la société française.

Hélas, hélas, il en est de même ailleurs.

Une mauvaise saison de l’Histoire recommence en Europe. 

Apres le Danemark, la Norvège, la Hongrie et combien d’autres pays, la face obscure du vieux continent gagne du terrain partout comme chez nous.

La cruelle politique imposée par l’Union Européenne en est la cause commune.

En France, le quinquennat de François Hollande et la primature de Manuel Valls sont ceux de la soumission sans condition à ses diktats. C’est la principale cause du résultat de ce soir.

Tant de souffrances sociales, tant de médiocrité politicienne, tant de mépris du peuple ont épuisé toutes les patiences.

Notre pays est menacé de dislocation.

Mais il ne suffit pas de critiquer. Il faut ouvrir un nouveau chemin. 

Il faut refonder notre République

Ne vous laissez pas imposer leur soit disant tri-partisme qui méprise nos 11% et ignore les 50 % d’abstention.

Je lance un appel. Ne nous résignons pas ! Ne laissez pas François Hollande et Manuel Valls réduire la gauche à néant. En décembre prochain nous serons appelés aux urnes, une nouvelle fois. 

Offrons à notre peuple une nouvelle alliance populaire, crédible, indépendante de ce gouvernement avec lequel rien n'est possible, sans alliance à géométrie variable, une alliance visible, c’est-à-dire ayant le même sigle dans tout le pays pour que chacun puisse l’identifier. 

Une alliance clairement ancrée dans l’intérêt général humain, avec Les partis et personnalités de l’opposition de gauche, avec des assemblées citoyenne ouverte à tous. 

C’est leur responsabilité historique. 

Cette semaine, je vais proposer aux partis concernés de se rencontrer pour cela. 

Mes chers concitoyens, le résultat des urnes doit être respecté.

Mais si vous ne vous sentez représentés ni par les vainqueurs de ce soir ni par le gouvernement qui à permis leur victoire, alors agissez !

Imposez le rassemblement citoyen auquel j’appelle, ne désertez pas le combat qui s’impose à vous, ne renoncez pas à l’amour de notre pays et de nos valeurs.

Résistez ! Ne lâchez rien ! 

Vive la République ! Vive la France !


165 commentaires à “Pour une nouvelle alliance populaire”

Pages : « 1 2 3 [4]

  1. 151
    GdeC dit:

    Je suis d'accord avec cette orientation et ce projet d'alliance populaire, camarade Mélenchon. Toutefois, il ne s'agirait pas de rester seuls dans notre coin, au sein du FdG, qui va si mal, et dont les tabous sont si nombreux. Il convient à mon sens de renouer le fil, comme je sais que c'est le propos ici, avec toutes les forces politiques alternatives qui tentent de transformer notre société. Ce serait une erreur de rester dans l'entre soi du M6R, quels que soient ses mérites. Il faut impérativement, si l'on veut se donner toutes les chances de constituer un mouvement populaire de transformation sociale, tisser notre toile avec tous les acteurs potentiels de cette transformation. Pas seulement le M6R, mais aussi Nouvelle Donne, Ensemble et ses chantiers d'espoir, et tous ceux qui peuvent contribuer à cet élan de transformation sociale, dont des acteurs souterrains inconnus du grand public mais qui mobilisent pourtant davantage que le M6R. [...]

  2. 152
    marco polo dit:

    Jean-Luc Mélenchon ce matin sur RTL, c'est ici

  3. 153
    richunter dit:

    @GdeC (151)
    Mais le M6R peut être le socle de cette alliance populaire. Ce mouvement a vocation de faire intervenir tous les citoyens désireux de voir changer radicalement notre société en refondant notre pacte républicain. Bien sûr qu'il n'est pas le seul, mais je pense que les partis que vous citez doivent venir s'agréger autour et en faire pleinement la promotion en soutenant les initiatives citoyennes, en finançant et en faisant une campagne sur tous les fronts médiatiques pour rendre populaire ce mouvement citoyen.
    Sinon, pour revenir sur l'intervention de ce matin sur RTL, je suis en phase sur tout sauf sur une. Mr Mélenchon, il faut absolument que vous mettiez au pied du mur la direction nationale du PCF, car c'est elle, sous l'égide de P. Laurent, qui a rendu illisible et incohérent la stratégie du FdG en s'alliant tantôt aux autres partis qui composent le FgG, tantôt au PS. Du coup, cela génère beaucoup de méfiance vis-à-vis de nous, nous sommes perçus comme des ramasseurs de voix pour le PS et nous contribuons à l'abstentionnisme et à l'essor du FN. [...]

  4. 154
    ddacoudre dit:

    Il y a long temps que j'ai écrit que j'espérais que JL Mélenchon serait une autre histoire, qu'il serait capable de rassembler tous les restes du mur de Berlin pour inventer un projet sociétal au niveau des enjeux qui se présentent pour ce XXIème siècle. En toute chose il faut toujours un aiguillon ainsi est fait l'humain, si les assises de l"écoéconomie sont passés inaperçus et si je suis heureux de voir cette démarche de rassemblement se mettre en mouvement devant la catastrophe qui se met en place, il est nécessaire d'avoir au minimum un objectif rassembleur. Les citoyens ne croient plus à une redistribution qu'il faut qu'ils remboursent au double et qui enrichit toujours les capitalistes, sinon ils auraient voté pour le FdG. Et dans leur rejet des partis et de l'élite politique le FdG y est inclus. Il ne vas donc pas être simple de convaincre les abstentionnistes dont l'on ne sait pas grand choses sur leurs motivations, à part la manifestation d'un rejet de la politique qui ne peut faire que le lit du fascisme qui S'est installé en France et dans les pays européens. Le pouvoir politique impose d'avoir une vision de l'avenir et des moyens financiers, donc il faut...

  5. 155
    colas dit:

    Bonjour,
    Il faudrait éclairer complètement le combat. L'élément déterminant de tout choix politique pour la France, c'est l'intégration au système mondial d'économie libérale et de dominations financières qui implique aussi un engagement militaire et diplomatique dans la défense des intérêts de l'alliance libérale. Sinon, l'on peut voir ce qu'il advient des pays comme le Chili, le Venezuela,etc. Même Cuba finit par baisser les bras ! Si nous ne voulons pas ici, voir la CIA utiliser ses procédés sanglants, si nous ne voulons pas voir nos produits boycottés, nos crédits internationaux coupés, il faut trouver un compromis fragile entre la soumission au capitalisme occidental et une résistance de sauvegarde de nos valeurs sociales, culturelles, patrimoniales. Le PS et, a fortiori, l'UMP ne rompront l'adhésion au système dominant (la différence réside dans les mesures envers les "non-compétitifs"). Le FN est seul à promettre cette rupture par un nationalisme rigoureux. Il ne semble pas que la grande majorité de la nation plus ou moins au fait des conséquences qu'entraînerait cette rupture veuille la...

  6. 156
    thery dit:

    Moi j'ai fait ce que j'avais dit (ni PS ni UMP). Une fois PS aux présidentielles, ça suffit maintenant les conseils départementaux de droite vont faire quoi ? Surtout sur les choix des aides financières (ASPA, aides sociales personnes âgées en foyers) ? Et tout le reste je suppose que d'abord ils vont se congratuler et augmenter substantiellement leurs émoluments charité bien ordonnée commence par soit même. Je craint le pire ça décourage un peu. 50% d'abstention pfuuuu! Enfin le 9 avril révolution on reconstruit la France ?

  7. 157
    labrot dit:

    Mandataire financier de candidats FdG et EELV dans le canton "vallée Dordogne", le PS a annoncé sans concertation avec les candidats eux mêmes d'avoir leur soutien. C'est pourquoi au 2° tour j'ai mis "un carton rouge" dans l'enveloppe. C'était le moins que je puisse faire.

  8. 158
    eschbacher dit:

    Bonjour,
    Dans les moments difficiles comme ceux que nous vivons actuellement, à mon humble avis, l'unique moyen de faire changer favorablement les choses pour le bien, surtout des plus défavorisés, c'est de rassembler la plus grande majorité de nos citoyens. L'union fait la force.
    La véritable force est celle de la fusion de toutes les énergies et dans ce cas, ayez l'humilité, l'intelligence, c'est-à-dire la sagesse d'échanger puis, si possible, d'essayer de construire avec tous les autres partis politiques français autres que la droite et la gauche un grand parti politique le plus représentatif du peuple français. Que celui-ci puisse enfin se reconnaitre pour vouloir travailler ensemble sur un projet de changement profond de société d'abord basé sur le respect de tous, respect des valeurs humaines, respect de l'environnement, respect du travail, toutes les formes de respect c'est-à-dire de la vie. Il faut tout mettre en oeuvre pour ré-industrialiser notre pays, produire en France ce dont nous avons besoin en France d'abord, ré-utiliser une monnaie au moins parallèlement spécifique à notre pays.
    Je vais manquer de place, en conséquence je mets un terme à mes...

  9. 159
    morai dit:

    Cher ami, cher leader
    Pour la première fois, je dis bien, la première, je ne suis pas complétement d'accord avec vous. Non, je ne pense pas que les valeurs de fraternité humaine de solidarité de justice sociale ne soient plus dominants au sein de notre peuple, mais ils ne le sont que là et pas dans les cercles de la caste qui nous domine, pas dans les milieux égoïstes, racistes qui ont toujours existé - vous le savez bien - en France, comme ailleurs. Il est facile pour les milieux dominants et les médias qu'ils contrôlent de berner le peuple, qui lui est exploité, harassé, pas suffisamment informé et éduqué et cela vous le savez aussi. Bien sur il y a l'émotion d'un soir d'élection où l'on voit le laminage de ce qui était la gauche française, par les fascistes et la droite réactionnaire. C'est estimable et compréhensible. Mais elle ne doit pas prendre le pas sur l'analyse froide, concrète, dans un deuxième temps. L'histoire nous montre que les défaites du peuple ont des raisons, que vous signalez d'ailleurs, et qui préparent les victoires de demain. Dans les luttes à venir pour celles-ci j'aurais sans doute l'honneur de les partager avec vous et de vous...

  10. 160
    Dendromorphe dit:

    Le Front de gauche doit renouer ce contact qui s'est rompu avec le peuple de France, retrouver les rassemblements que Jean-Luc Mélenchon avait su fédérer dans ses meetings et discours de 2012, et proposer, clairement, une nouvelle voie !
    Bien sûr la situation n'est pas aussi dramatique qu'en Grèce où elle a permis l'émergence de Syriza, nos frères de gauche hellènes. Il faut donc être inventifs et continuer à parler vrai. Cela fait longtemps, déjà, que Jean-Luc Mélenchon délivre des vérités à des médias et un public qui ne l'écoutent que d'une oreille. Comment capter leur écoute ? Comment les convaincre ? Une autre voie, une voie sans compromission avec les socialistes qui ont apostasié leurs idées et idéaux, est la seule possible, sinon, pour ce peuple que le parti de François Hollande et Hollande lui-même ont trahi, nous aurons également figures d'imposteurs. Courage, la vérité émergera, le Front de gauche finira par gagner les coeurs !

  11. 161
    Liberté21 dit:

    Je lis parmi vos sympathisant que certains déplorent les silences de Pierre Laurent concernant le Front de gauche. Erreur car, que ce soit sur les plateaux de télé, où il est très rarement invité, ou dans l'Humanité, seul journal à informer objectivement, c'est régulièrement qu'il est fait référence au Front de gauche. On a le droit de ne pas être communiste, quand on est de la vraie gauche, on se doit de réserver ses attaques à celles et ceux qui sont responsables de la situation catastrophique dans laquelle nous plongent le PS et ses alliés de l'UMP. Ce sont eux qui font le lit de l'extrême droite ! Quelque soit les reproches qu'on puisse faire à Pierre Laurent, au PCF, jamais personne ne trouvera dans leurs propos, dans leur politique, dans leurs propositions, un mot, si petit soit-il, qui aille à l'encontre des intérêts du peuple de France. S'il vous plait, chers membres du Parti de gauche, chers amis du Front de gauche, arrêtez de tirer sur des alliés sincères qui, au minimum autant que vous, veulent changer la société pour la rendre humaine, construite par et pour le peuple.

  12. 162
    Eliane Saint-Jean dit:

    Merci, Jean-Luc, pour votre lucidité et votre combativité. Je me sens trahie !

  13. 163
    Le.Ché dit:

    Il faut garder l'espoir de construire une autre Europe, une Europe des peuples, une Europe des nations, il faut sortir de l'euro et de cette Europe capitaliste donc austéritaire.
    Il faut réorienter le FdG pour le mettre sur le chemin de cette nouvelle Europe que les peuples ont besoin, une Europe dont le programme doit être la suite du CNR, conseil national de la résistance, un programme qui doit nationaliser les grands groupes capitalistes du CAC 40, mettre en place une sécurité sociale qui rembourse à 100 pour cent et des retraites par répartition, c'est le minimum à faire dans un système capitaliste qui devient fou et nous amène vers une 3ème guerre mondiale.

  14. 164
    Eliane Saint-Jean dit:

    Cette représentation de la gauche est un leurre qui a affaibli la gauche humaniste, telle que nous l'avons toujours connue. Se servir de ses valeurs pour en faire une politique d'intérêts personnels, permettant en outre l'ancrage du FN est un désastre que je n'aurais jamais du connaître. Pourtant, tant qu'il y aura une génération sensibilisée par la deuxième guerre mondiale, le FN ne passera pas, malgré sa montée. Ce sont les deux générations à venir qui le mettront en place à force d'injustices sociales. Les vraies "gauche de gauche" doivent s'unir pour créer un parti digne et compétent.
    La retraite par répartition, j'y pense de puis mon plus jeune âge. Voilà une mesure sociale qui aurait de la gueule !
    Eliane

  15. 165
    Caraty dit:

    Je suis pas surpris de cette défaite aux élections départementales, on ne peut pas ignorer la misère montante de ceux qui crèvent au bord du chemin. Que de reconnaissance à Jean-Luc et ceux qui ont encore le courage de mener le combat dans une division des partis de gauche.
    Voila peu de temps, dans ma circonscription,j'ai assisté pendant les municipales malgré l'opposition du Front de gauche local la trahison des communistes a vouloir se présenter avec les socialistes, ils ont réussi a démonter les copains du Front de gauche, de cette vacherie ils ont réussis aux départementales a faire une liste Front de gauche en effaçant le propre nom du PCF ! C'est un coup qui fait mal des manœuvres de la fédération du PC ou une volonté de démonter notre Front de gauche! Je suis membre du PG, isolé jamais contacté ignoré, de quoi s'inquiéter sur la marche commune ?

Pages : « 1 2 3 [4]


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive