29mar 15

Pour une nouvelle alliance populaire

Ce billet a été lu 30 700 fois.

Cette vidéo a été consultée fois

Ce soir, L’extrême droite, et la droite à sa remorque, remportent un succès écrasant. Mais c’est davantage qu’un résultat électoral.

Leur victoire montre que notre culture de la fraternité humaine, notre idéal de liberté personnelle, notre aspiration à l’égalité sociale et au partage des richesses, notre conscience de l’intérêt général humain face à la catastrophe écologique qui s’avance, tout cela n’est plus la culture commune dominante de la société française.

Hélas, hélas, il en est de même ailleurs.

Une mauvaise saison de l’Histoire recommence en Europe. 

Apres le Danemark, la Norvège, la Hongrie et combien d’autres pays, la face obscure du vieux continent gagne du terrain partout comme chez nous.

La cruelle politique imposée par l’Union Européenne en est la cause commune.

En France, le quinquennat de François Hollande et la primature de Manuel Valls sont ceux de la soumission sans condition à ses diktats. C’est la principale cause du résultat de ce soir.

Tant de souffrances sociales, tant de médiocrité politicienne, tant de mépris du peuple ont épuisé toutes les patiences.

Notre pays est menacé de dislocation.

Mais il ne suffit pas de critiquer. Il faut ouvrir un nouveau chemin. 

Il faut refonder notre République

Ne vous laissez pas imposer leur soit disant tri-partisme qui méprise nos 11% et ignore les 50 % d’abstention.

Je lance un appel. Ne nous résignons pas ! Ne laissez pas François Hollande et Manuel Valls réduire la gauche à néant. En décembre prochain nous serons appelés aux urnes, une nouvelle fois. 

Offrons à notre peuple une nouvelle alliance populaire, crédible, indépendante de ce gouvernement avec lequel rien n'est possible, sans alliance à géométrie variable, une alliance visible, c’est-à-dire ayant le même sigle dans tout le pays pour que chacun puisse l’identifier. 

Une alliance clairement ancrée dans l’intérêt général humain, avec Les partis et personnalités de l’opposition de gauche, avec des assemblées citoyenne ouverte à tous. 

C’est leur responsabilité historique. 

Cette semaine, je vais proposer aux partis concernés de se rencontrer pour cela. 

Mes chers concitoyens, le résultat des urnes doit être respecté.

Mais si vous ne vous sentez représentés ni par les vainqueurs de ce soir ni par le gouvernement qui à permis leur victoire, alors agissez !

Imposez le rassemblement citoyen auquel j’appelle, ne désertez pas le combat qui s’impose à vous, ne renoncez pas à l’amour de notre pays et de nos valeurs.

Résistez ! Ne lâchez rien ! 

Vive la République ! Vive la France !


165 commentaires à “Pour une nouvelle alliance populaire”

Pages : « 1 [2] 3 4 »

  1. 51
    Underwood dit:

    Effectivement, la politique démocrate du gouvernement oublie un électorat populaire et écrase des citoyens qui souffrent et endurent des réformes, qui prennent soin d'exiger de tels efforts de toutes les catégories.
    Le vote d'hier fait clairement apparaître que l'abstention, le vote blanc reste majoritaires, que par conséquent, la majorité des citoyens ne se reconnaissent pas dans les orientations démocrates du Gouvernement ni dans les propositions hyper austéritaires d'une droite dirigée par Sarkozy. C'est à eux, aussi, de se mobiliser, s'organiser, de constituer une nouvelle alliance populaire afin de refuser ces orientations, européenne et de reprendre de manière crédible, le contrôle de leur avenir. Pour ce faire, il faudra, évidemment réconcilier les acteurs, trouver, à chaque fois, le chemin de l'équilibre et des intérêts convergents pour éviter une dislocation dangereuse de notre tissu social. Si les citoyens ne reprennent pas en main le contrôle de leur avenir, qui le fera ?

  2. 52
    De Bilde dit:

    Si j'étais Français, je serais Mélenchoniste. Le seul à gauche qui a un discours clair, qui propose une alternative progressiste à la politique d'austérité imposée par l'Europe et relayée par le PS. Mais il serait temps que la gauche radicale s'unisse au lieu de se diviser sur des points de détails idéologiques. Est-ce donc si compliqué de trouver une base politique commune ? Un programme commun ? Avoir un projet politique c'est d'abord et avant tout de donner un sens à la vie des gens. A. Einstein a dit "On ne résoud pas les problèmes avec les modes de pensées qui les ont engendré". Alors oui, il faut s'unir pour que cela change pour que, comme le prévoit, par exemple, la constitution belge que "toute personne puisse mener une vie conforme à la dignité humaine".

  3. 53
    lemetayerv dit:

    L'alliance populaire ne se fera qu'avec le peuple quand celui-ci sera décidé. Il créera lui-même son mouvement, pour lui, les partis sont trop formatés (mêmes milieux, écoles et formations) et cadenassés (lobbys, conflits d'intérêts, OTAN, alliés des USA). Le peuple pour le moment est fort avec les faibles et faible avec les forts. Mais lorsqu'un jour, il sera rendra compte que lui-même est considéré comme un faible, sur qui on tape dessus sans retenue et avec son consentement. Il ne pourra faire autrement que de se rassembler en fraternité et solidarité (j'espère) pour construire la constituante qu'il lui faut et instaurer la 6ème république qui déverrouillera la politique. Sinon, ce sera le néant.

  4. 54
    fred56230 dit:

    je suis un ancien du PCF que j'ai quitté quand il a abandonné la notion de dictature du prolétariat sans même en avoir débattu au préalable. Je sais que rappeler cela peut me faire passer pour un vieux stal... Mais aujourd'hui je suis écœuré par l'attitude de P Laurent et plus généralement par la direction du PC. Au lendemain de la seconde guerre Jacques Duclos pouvait dire du PCF qu'il était le Parti des fusillés tant sa participation à la résistance et aussi au programme du CNR avait été importante, aujourd'hui le PC est devenu le parti de la collaboration et cela pour quelques strapontins d'élus qui valent toujours mieux qu'une place en usine. Pourtant les militants sont clairs et pour une ligne de rupture avec le PS, mais là aussi la direction coupée de la base ne les entend pas, uniquement préoccupée de ses intérêts médiocres et petits calculs électoraux. Cela fait déjà longtemps que je boycotte le second tour des élections, le premier seul me sert à exprimer mon opinion que JL Mélenchon incarne avec tant d'opiniâtreté.

  5. 55
    Lucide dit:

    C'est la fin du front de gauche si je lis bien.
    Cà ne pouvait finir que comme cà, les dissensions avec le PCF n'étant pas réparables apparemment. Qu'est ce qui reste ? M6R ? Un mouvement de cet ambition va mettre plusieurs décennies avant d’émerger, il faut savoir être lucide. Le PG tout seul, sans financement du PCF ? Dans l'attente il reste la gauche à reconstruire. Retour à la case départ d'avant Sarko. Dans un mouvement perpétuel, j'en ai bien peur.
    Le PS s'est pris une bonne raclée ? Tout le monde est content ? C'est bien, maintenant les conseillers généraux sont de majorité de droite et comme prévu aucun mea culpa du PS. Des grosses faiblesses dans la stratégie. Face à la gauche la plus dinde du monde, la droite se régale.
    Cordialement.

  6. 56
    Revelli dit:

    Bonjour,
    Je regrette que nombre de camarades du FdG, manifestement proches du PG qui tire dans ce sens, réduisent d'une part le PS à ses seuls dirigeants qui sont finalement une poignée et oublient qu'en démocratie il faut une majorité que nous ne possédons pas seuls, ce qui obligent forcément à des alliances.
    Je ne comprends pas non plus ceux qui envisagent dans ces conditions que le FdG perde des positions, souvent détenues historiquement par le PCF, dans toutes les institutions alors que celles-ci sont des points d'appui et des possibilités de différenciation concrète pour ne pas s'allier avec le PS jugé responsable de tous les maux alors que la politique ne fait pas tout. Les patrons ont une grande part de responsabilité, les syndicats réformistes aussi, et aussi malheureusement tous ces gens qui depuis des décennies préfèrent la délégation de pouvoir à l'action dans les lieux où ils pourraient intervenir.
    Confronté pour ma part hier à un duel UMP-FN où il n'y avait pas de risque de victoire pour le FN, j'ai voté UMP pour 2 raisons : de mathématique en pourcentage et de solidarité avec les électeurs de gauche et de droite dans les cantons où le FN pouvait...

  7. 57
    PIETRON dit:

    Attention à ce que l'abstentionnisme ne devienne pas un "autre outil" au service de l'alternance. Les USA depuis des lustres voient se succéder à la barre tantôt républicains, tantôt démocrates, et leur président est élu sur la base de beaucoup moins de 50% de votants.
    Les larmes de crocodiles que déploient le PS et L'UMP font sourire la bourgeoisie régnante (la finance) qui espère en son for intérieur les forts taux d'abstentions. Et le PS et l'UMP (sans bouleversement "révolutionnaire") feignent la désolation de l'abstention qui au final leur assure des réélections à répétitions à la direction de l'état, avec l'aide de l'épouvantail FN. Avec des quidams comme Pacé, De rugy, et consorts, à l’affût d'un confortable fauteuil, cette abstention risque fort de perdurer. Car c'est à ce niveau là que se déploient les écœurements vis à vis des carriéristes de tous poils pour lesquels la basse politique n'est qu'un moyen de gonfler leur matérialité individuelle qui passe pour certains par la préservation d'un "réseau d'élus ou d'un poste de sénateur", quelles que soient les alliances qu'il sont amenées à faire en dédit de propos initialement "rouges".

  8. 58
    Titoune dit:

    Merci Jean Luc vous avez encore fait du bon travail. Le FdG n'est pas mort, il regrimpe même, vos interventions ont été de qualité. Alors que tout est fait pour nous enterrer vivant nous sommes la seule force modeste qui lutte contre l'austérité en apportant des solutions. Une adhésion directe au FdG aurait évité que les partis qui le compose ne fasse des alliances de circonstances pour quelques sièges, quoi qu'il en soit cette politique désastreuse est sanctionnée pour une autre à peine pire, alors le 9 avril on ne rigole plus. Tous à Paris, tous en colère.

  9. 59
    mercereau maryse dit:

    Et bien, hélas, hélas, moi aussi j'ai voté blanc, mais je tenais absolument a voter quand même, car j'habite un petit village ou je suis très connue en tant que militante PG. Mais le coeur n'y était vraiment pas. Nous avons avec mon conjoint regardé en partie l'annonce des résultats mais étant donné l'état de désolation de notre pays, nous avons renoncé a suivre. Nous avons quand même écouté Valls. Quel cinysme, quelle morgue ! Pas le moindre signe d'humilité. Le menton en avant il continue de nous prendre pour des imbéciles. Exigeons sa démission !

  10. 60
    Alabergerie dit:

    Amis et camarades,
    Que diriez-vous de choisir en amont les équipes chargées de représenter vos idées aux régionales ? Perso, j'en ai ma claque de me voir imposer des candidats par les appareils des partis, car il y a trop souvent des haleines qui sentent un peu le popotin PS (et c'est pas séduisant, ces retournements de vestes, du coup les gens s'en contrefoutent, de nos chimies). Je suis certain qu'il y aurait d'excellents conseillers régionaux parmi les abstentionnistes, les petits militants de nos partis, les gens des assos (ATTAC, LDH, ACIPA etc.) pour autant qu'on donne à la population la possibilité de candidater, et de choisir ses candidats... avant le début de la campagne.
    Sur le m6r nous avons bien réussi à fabriquer une espèce de comité de pilotage, comme ça, sans trop de bordel ni de bagarres. En s'inspirant de ce que ce mouvement a fait, on devrait pouvoir organiser un machin qui fonctionne, quoi ? Du coup, je le dis que la structure qui pourrait mettre ce projet en route, ce ne serait pas un de ces fameux "chantiers de l'espoir" dont parfois, débordés que nous sommes, nous ne savions trop que faire ?

  11. 61
    Titoune dit:

    En fait cette élection n'a pas mobilisé un important électorat les abstentionnistes ont exprimés à leur façon leur rejet de la politique donc notre tâche est de les convaincre de participer à l'avènement de la sixième République et cela aussi devrait fédérer l'ensemble du FdG et si la situation actuelle était a mettre en parallèle avec l'avènement de la commune comme l'écrit Kristin Ross dans l'imaginaire de la commune, à présent partout sur toute la planète des citoyens prennent leur destin en main en imaginant d'autres possibles ils sont dans le concret sur le terrain ils cultivent autrement ils consomment autrement, est ce le FN s'intéresse aux problèmes et aux solutions écologiques ? Non. Alors que nous oui. Nous avons le potentiel imaginatif, l'intelligence humaniste, nous sommes capables d'argumenter, pour porter l'espoir il faut en savoir l'urgence pour enfin stopper les luttes intestines. Aussi difficile que soit la lutte contre le conditionnement capitaliste, ce modèle imposé est mortifer et la nature risque de mettre tout le monde d'accord mais cela sera trop tard, c'est promis nous n'avons pas le choix nous ne lâcherons rien.

  12. 62
    Donato Di Cesare dit:

    Enfin le PS (astre mort), est bien mort ! Place au vrai peuple de gauche. Maintenant le travail, pour une alliance de toutes les forces de gauche, peut commencer. Le mouvement pour la VI° république ou le citoyen, dans une réelle démocratie, va dicter au politique, ce qui est bon pour le peuple : la création monétaire au service de l'intérêt général, un système monétaire vertueux non pyramidal, une démocratie réelle incorruptible par le tirage au sort.

  13. 63
    killevan dit:

    @richard 30.
    Comparer un conflit armé avec un conflit larvé politique est mal venu. Le conflit armé est visible, s'entend, se voit, il fait mal dans sa chair et dans son bien, il touche toute la population qu'elle soit riche ou pas contrairement à celui politique qui est insidieux, les frappes sont chirurgicales, chaque attaque n'est pas universelle mais ciblée afin que la destruction de l'un ne soit pas ressenti par l'autre même si en définitive tout le monde est touché. Ainsi va la politique de droite ou sociale-libérale. La conscience du conflit politique demande un effort intellectuel que la plus part des citoyens refuse de faire. J'ai la chance de l'avoir compris très jeune, mon combat contre le capitalisme reste le même mais avec moins avec de naïveté à l'égard mes concitoyens.

  14. 64
    jnsp dit:

    Les media contrôlent l'interprétation du monde. Tout le monde doit être à peu prés d'accord avec ça. Donc il faut créer des média qui proposent d'autres interprétations du monde. C'est possible, ces média existent déjà, ils proposent 3 ou 4 heures d'émissions quotidienne malheureusement aucun proche de prés ou de loin du FdG, ils ne sont certainement pas plus riches que le FdG. Je ne trouve pas de réponse à cette question. Pourtant cela permettrait si on laissait la parole à tous de recréer une base d'analyse adaptée à un redémarrage de gauche que nous souhaitons tous, évidemment cela supposerait d'accepter la diversité des opinions de chacun et de refuser le sectarisme. Il y a encore du boulot.

  15. 65
    LUCIEN D dit:

    je suis de Noisy le Sec et vous pouvez voir Bobigny a résisté, je vote depuis 50 ans a gauche et je m'en félicite, bien que j'ai eu un coup de mou l'année dernière, je n'y croyais plus trop, il faut toujours espérer, courage a vous tous.

  16. 66
    coucies42 dit:

    On lâche rien, on tient bon, mais le réveil a été dur ce matin. Chez nous le FdG a fini 3ème, mais le plus triste c'est que la candidate gagnante était élue maire de gauche et qu'elle a été élue hier avec une liste DVD ? Le vent a soufflé et des vestes ont été retournées. Dur à avaler.

  17. 67
    pierre34 dit:

    Jean-Luc Mélenchon, comme tu le disais toi-même, la forme cartel de partis, dans notre contexte national, a montré ses limites. Nous pouvons observer que le fond est indissociable de la stratégie. Sans clarté sur ces deux points les dérives s'additionnent et conduisent beaucoup de citoyens à un rejet des partis, quels qu'ils soient. Un cartel boiteux de partis n'est à l'évidence pas la solution, certains ont montré, notamment dans la région de Toulouse qu'une alternative citoyenne, portant une vision d'avenir, est possible si les partis politiques la respecte et la soutienne avec humilité, excluant tout accaparement de l'initiative. Voilà un des enseignements de ce scrutin.
    Je pense que les partis ont un rôle à jouer dans la réflexion sur l'avenir pour construire une éducation populaire efficace, mais il nous faudra combien de temps pour comprendre qu'il est temps de constituer partout cette alternative citoyenne qui refuse les combinaisons politiciennes à court terme et qui construise, sur le long terme, avec ouverture mais sans compromission. "Alternative citoyenne" pourrait être un nom qui pourrait mieux reconnu par le plus grand nombre.

  18. 68
    bertgil dit:

    "La cruelle politique imposée par l'union européenne en est la cause"

    Alors, il faut en tirer toutes les conséquences. Il faut prendre ses responsabilités. Le choix qui s'impose, c'est de sortir des traités européens. Vous dénoncez ces traités, mais cela ne suffit plus. Le peuple français avait déjà dit non à cette Europe et ses traités. Vous n'êtes plus crédible sur ce sujet.
    Le FdG est mort depuis les municipales et vous persévérez, à le remettre sur pieds. Les attitudes des communistes sont toujours les mêmes. Ils continuent à s'acoquiner avec les socialistes quand ça les arrangent. L'image du FdG est une image flou, sans consistance. Les électeurs souhaitent savoir pour qui et pour quoi ils votent. Beaucoup de ceux qui avaient voté pour vous au 1er tour de la présidentielle de 2012 sont déçus, voire plus. En politique il vaut peut être mieux être seul que mal accompagné. En persévérant dans la voie actuelle, vous ne serez plus crédible. C'est sans doute ce que le PS avec en sous main le PC cherchent.

  19. 69
    CEVENNES 30 dit:

    Bonjour à tous,
    M.Valls dit avoir entendu le message des électeurs et des abstentionnistes tout pour l'emploi, nous allons poursuivre l'aide aux entreprises dans l'espoir qu'elles créent des emplois, un nouveau plan d'austérité est à venir, Jean Luc nous avez prévenu, toujours la même réponse dogmatique aux problèmes des plus démunis, avec les Solfériniens, la notion d'élections perdues ne signifie plus le désaveu d'une politique, leur conclusion : la droite a gagné, la majorité des votants demande plus de libéralisme malgré les désastres électoraux, nous finirons par obtenir des résultats. Si la proposition de M. Mélenchon est de changer de nom en gardant les mêmes structures aucun intérêt, oui aux comités citoyens mais sans structure de parti, le PCF a utilisé le FdG à des fins personnelles et l'a vidé de toute sa substance, plus jamais çà, nous n'avons plus rien de commun avec la direction du PCF, seul les comités citoyens en dehors des partis répondront aux défis à venir. Si nous poursuivons dans la même voie nous deviendrons invisible. Cordialement.

  20. 70
    claude sauton dit:

    Je crois que nous analysons mal. Ce n'est pas la face obscure qui resurgit sur le vieux continent et en tout cas pas en France. La solidarité, la liberté, l'égalité sont toujours des valeurs fortes. Mais nous sommes dans une situation de blocage. Dans des élections comme celles-ci et d'autres, pour qui voter : le même ou le même ou l'outsider qui, pour partie, a mangé la laine sur le dos de la gauche de gauche ? Pourquoi ? Parce qu'une partie de la gauche a abandonné les grands fondements, nation, patrie, république, laïcité qui sont des repères du collectif. Parce que beaucoup trop de militants ne sont pas capables d'écouter et de comprendre ce qui se dit avec désarroi pour être en capacité de répondre en donnant du sens sur le terrain et au ras des pâquerettes. Parce que l'anti racisme ou l'islamophobie (mis-islamisme serait plus juste) utilisé à tort et à travers ne sont plus, trop souvent, une conviction mais une façon de culpabiliser des gens paumés. Parce que le PC va à la soupe dès que des élections s'annoncent. Parce que le NPA cherche toujours sa clientèle dans les marges quitte à bafouer des principes essentiels. Parce que. Parce que. Je pourrais en dire des...

  21. 71
    Michel65 dit:

    Coordination du Front de gauche à 14h. J'espère que ce ne seras pas pour en sortir un compromis mou, un qui ne dit rien, ne trace rien devant. J'espère que l'on va sortir des discussions "entre soi", qu'un débat ouvert, large, sur la société, sur la vie, sur l'humain,sur la vie en société des humains. Que l'on va faire de la politique dans la rue, dans les cafés, sur les places, dans les usines et les bureaux.
    Renverser la table (expression qui se veut volontaire et radicale), va donc falloir renverser les tables d'abord chez soi, dans sa vie.

  22. 72
    michel de toulon dit:

    Le FdG 3ème force politique avec 176 élus départementaux. Très très loin devant le FN et les médias a la solde du capitalisme ne parlent que d'eux. Affligeant.

  23. 73
    cording dit:

    Monsieur Mélenchon,
    Pour être crédible il vous manque d'écouter les judicieux conseils et analyses de l'économiste hétérodoxe Jacques Sapir qui se désole que vous ne vouliez pas l'écouter. Pour renverser la table il vous manque l'audace propre aux révolutionnaires, ceux qui osent proposer de casser un système irréformable et rétrograde : l'euro et ses dogmes imbéciles.

  24. 74
    SAUVAT Bernard dit:

    Les partis de gauche, en jouant aux plus malins, jouent en fait à qui perd gagne. Les coups tordus, la duplicité des leaders du PC, de Pierre Laurent et de Chassaigne en particulier, vis à vis de Jean-Luc Mélenchon et du PG au sein du FdG, ça suffit. Ne nous parlez plus de Front de gauche ni d'union PG-PC, c'est un marché de dupes qui a beaucoup trop duré. Je suis partant sur la proposition de Jean-Luc Mélenchon, mais d'accord seulement pour un sigle unique, et un nom nouveau, avec adhésions directes, sans référence aucune aux anciens partis de gauche, qui épuisent les énergies en se concurrençant, en montant des coups tordus et qui ne cessent en fait de se cannibaliser. D'où les résultats

  25. 75
    Valmont dit:

    Belle allocution, monsieur Mélenchon. Merci pour ces paroles qui ouvrent des perspectives d'espoir, malgré le résultat décevant offert par les urnes. Bon courage pour la suite.

  26. 76
    Louis31 dit:

    « Créer une nouvelle alliance populaire, crédible, indépendante de ce gouvernement, … ayant le même sigle dans tout le pays. »

    Pourquoi pas, mais alors il faudra mettre dans les statuts, qu’il sera impossible d’utiliser ce sigle, autre qu’avec les signataires de cette alliance, que les places des élus seront équitablement partagées et qu’il est interdit pour un seul parti d’utiliser le sigle sans l’accord des autres. Parce que quand on voit que dans la HG, le PC a demandé (exigé), 27 places sur les 27 cantons, qui plus est, s’est approprié le sigle Fdg, et partent carrément en binôme PC, que EElV veulent dans certains cantons, aussi partir seuls aux prétextes de se compter il ne faut pas s’étonner si on trouve des listes concurrentes qui ne risque ni de gagner, ni même de faire un bon score. Alors il faudra bien bétonner les statuts de cette nouvelle alliance si elle se crée. Bien que je trouve qu’il y bien trop d’ego dans chaque parti pour partir uni.
    Vive la VIè Vive la VIE

  27. 77
    RSAman dit:

    Et Sarkozy triomphe et se prépare à son retour pour 2017, un boulevard s'ouvre devant lui.
    Le plus dur reste à venir, la haine de l'autre a pignon sur rue, droit de cité partout maintenant. C'est ça qui est bien triste. Je n'arrive même pas à me réjouir du fait que les gens qui soutiennent cela par bêtise et ignorance crasse seront les prochaines victimes de ce qu'ils appellent de leur voeux. La plus grande invention du diable c'est de convaincre les gens qu'il n'existe pas.

  28. 78
    Olivier dit:

    Deuxième fois consécutive que je ne vais pas voter (avec l'UE, que j'ai boycotté) et pourtant, n'allez pas croire, je m'intéresse de plus en plus à la politique. 2ème fois donc, après 25 ans de fidélité aux urnes. Je n'ai pas envie de cautionner des élections de moins en moins démocratiques. Il va falloir en effet isoler définitivement le PS, mais pour combattre le FN il va falloir aussi se réapproprier les idéauxs de gauche ! Et çà passe par une rupture avec l'UE, qu'on ne changera pas de l'intérieur. Passer en VI république, oui, mais... Sortons de l'UE et créons "l'Europe" un espace de coopération international. Jean Luc, je suis souvent d'accord avec toi, mais il faudra trancher un jour ou l'autre sur cette UE qui ne sert que le grand Capital. Le discours sur l'UE reste ambigü pour moi ! (on a l'impression que tu es contre et pourtant, je ne le vois pas d'écrit). Je me suis toujours demandé si c'était lié à la présence du PC au sein du FdG, que tu voulais ménager (on a besoin de monde en effet), mais cette fois, la plupart des cocos ont à nouveau flirté et pour certains carrément collaboré avec le PS ou apparentés, dès le 1er...

  29. 79
    Jiorjio dit:

    Bonjour,
    1er tour dans l'Ain : UMP, DVG, FN, EELV, PC. Pas voté. 2ème tour : UMP, FN. Pas voté. PPour les prochaines, si pas de candidat ou pas de liste Front de Gauche, je n'irai pas voter. Il est hors de question que je donne mon suffrage à d'autres que le Front de gauche, y compris pour un deuxième tour. Un point c'est tout.

  30. 80
    Laurent dit:

    Rompre avec la tête du PC ou, ce sous marin du pédalo va nous couler, j'en suis sur, et depuis longtemps, les présidentielles.

  31. 81
    maximilien r dit:

    EELV va exploser. Les Placė, de Rugy, Pompili iront à la soupe. Il est évident que l'autre partie des verts rejoindra comme à Toulouse le nouveau mouvement qui ne manquera pas de se constituer naturellement. Alternative citoyenne.

  32. 82
    bergil dit:

    la structure alternative citoyenne qui pourrait mettre ce projet en route, ce ne serait pas un de ces fameux "chantiers de l'espoir" ? En 2005-2007 on a eu les collectifs citoyens et, beaucoup de candidats de partis à la présidentielle ! Faudra-t-il encore en rester là ?

  33. 83
    Lucide dit:

    Pour rappel, le PG a eu 2 élus pour les départements en France, le PCF 121. Le PS 914. Cà donne un ordre de grandeur pour ceux qui veulent se couper du PCF. Le Front de gauche, sans le PCF, cà en deviens un club de rugby en nombre d'adhérents. Et puis tintin les bus pour les manifs, les salles pour les meetings, les financements pour les campagnes. Et oui l'union fait la force. Laissez faire les grands idéologues de la pureté de la gauche qui veulent faire scission avec le PCF, les exceptions bavardes de la gauche de la gauche, et non seulement on se retape la droite au pouvoir, avec pleins de bulletins blancs coloriés M6R, mais en plus la gauche de la gauche refinira dans des petits crépuscules invisibles et inaudibles. Faites leur confiance, ils arriverait à couler un bateau dans un lac rien qu'en s’engueulant entre eux.

  34. 84
    pichenette dit:

    "Vie de qualité pour tous", alimentation saine, produite par des paysans et non le business agro-industriel archi subventionné, scénario négawatt, dynamique d'énergies renouvelables, (expliquer la situation de l'électronucléaire en France, révéler les dénis, les réalités), montrer que d'autres choix sont à portée de main pour redynamiser le pays et assurer la cohésion sociale ébranlée par les mensonges aisément colportés. Il est indispensable de penser dès maintenant à créer de grands rassemblements comme avant 2012 sur des thèmes touchant chacun, par exemple la santé. Dépasser les partis, mais le PG doit retrouver l'élan qu'il avait suscité, ne pas être à la remorque du PCF ni d'EELV ni... Une charte avec trois grandes lignes de programme et en route ! Ouvertures, rigueurs, imagination dans les objectifs.
    Quelle tristesse d'être contraint à ne pas avoir pu voter, vu le flou portant sur nos vieux départements et les compétences des élus ! Il faut vraiment travailler le domaine de la santé, car la société entraîne dans la folie ses composants. En route ou au lit !

  35. 85
    killevan dit:

    @Lucide
    Avec ça (le fric du PCF) comme argument, comment fait-on pour virer le PS si ton PCF fait allégeance au PS à chaque élection ?

  36. 86
    D. dit:

    Faites émerger cette force. Il n'est plus possible de laisser des générations entières de gens se laisser manipuler de la sorte. Nous avons fait des enfants, nous avions de l'espoir. Aujourd'hui nous regardons les politiques en se demandant à chaque phrase quel est leur intêret au lieu de se demander si ce qu'ils font a un intêret pour l'humanité. Créez une force qui dépasse vos clivages, bien souvent seulements personnels, et vos ambitions. Ne nous laissez pas avoir à choisir entre la haine et la duperie au service de quelques dominants.
    Nous avons besoin que votre appel soit entendu pour retrouver une flamme et la transmettre aux générations que nous sommes en train d'élever et d'aimer. Je ne veux pas que mes enfants ne croient plus en rien comme je suis en train de le faire.
    Le rassemblement vous donnera une légitimité supplémentaire et nécessaire. Battez vous et nous vous suivrons.

  37. 87
    Labiche dit:

    La droite crie victoire avec 50% d'abstention, et vous confirmez cette victoire. Quelle victoire pitoyable ! En réalité, ces résultats minables signent la défaite de toute la classe politique. Son incapacité à mobiliser les électeurs en dit bien plus long que les résultats eux-mêmes, tout à fait partiels. Les 50% qui se sont exprimés ont voté majoritairement à Droite mais le message principal n'est pas là. Le message principal, il est pourtant très clair. 50% des Français ne font plus confiance aux politiques, ne se dérangent plus pour aller voter, tellement ils en ont assez des promesses non tenues et des lendemains qui déchantent, ne font plus confiance aux institutions dites démocratiques, sont désespérés et ne croient plus aux prétendues solutions ou programmes politiques.
    Voilà la vérité qu'il faudrait comprendre au lieu de taper sur la Droite ou sur l'ennemi d'en face. Se remettre en question soi-même n'est vraiment pas le fort des politiques. Voilà sans doute au fond la vraie raison du fiasco récurrent des politiques, de droite comme de gauche.

  38. 88
    Fulgence dit:

    La Une de l'Huma de vendredi entièrement consacrée à Pierre Laurent, tout sourire, distribuant un tract PS en Seine St Denis avec Bartolone et une poignée de barons sociaux-libéraux aux anges de faire la nique à Mélenchon et de se retrouver entre copains comme cochons. Dans 90% des cantons, les tracts PS du 2ème tour avec le logo FdG même quand il n'y a aucun danger FN. On va où ? Et on passe en plus pour des rabatteurs du PS. Elle est pas belle la vie ?

  39. 89
    yves dit:

    Tant que nous ne serons pas clairs sur l'Europe, l'euro et la souveraineté de la France, nous serons assimilés aux partis traditionnels. C'est une erreur de laisser ce discours a l'extême-droite. Le peuple l'avait exprimé lors du référendum et nous n'en tenons aucun compte. Je sais bien que la pédagogie, c'est l'art de la répétition, mais là, je fatigue.

  40. 90
    pierre34 dit:

    @Lucide
    Assez de nous donner des leçons, le financement du PCF a été établi lors des élections législatives de 2012, par nombre de voix, par élu. Nombreux sont ceux qui, non encartés ou membre du PG, ont participé à l'obtention de ce financement par leur militantisme ou par leur voix, alors que plus de 80% des candidats du FdG étaient issus du PCF. Notre volonté c'est de mobiliser le plus grand nombre pour le changement nécessaire, tout ce que vous savez faire c'est nous parler de fric et de nombre d'élus, obtenus parfois par une compromission avec un PS qui nous inflige une politique indigne et nous méprise à toutes occasions.

  41. 91
    Daniel Tondeur, militant Front de Gauche dit:

    Il faut toujours se servir du bulletin de vote. Un bulletin de vote, même quand c'est UDI contre FN, cela peut être blanc, ou rouge, ou FdG, ou papier Q. Il y a beaucoup de façon de se prononcer à propos des élections, qui traduise une vraie opposition, voire un dégoût. Mais je pense que l'abstention n'en est pas une. Là, je parle pour les militants. Je ne juge pas les 50% d'abstentionnistes, qu'il faudrait bien réussir à convaincre d'utiliser les urnes.
    Dans mon canton (Neuves-Maisons, 54), le FdG a fait plus de 7% (avec une pointe à 15%). Au 2ème tour, duel PS/FN. J'ai voté PS, quand même. Le canton et le département resterons roses. Pas de quoi pavoiser, mais pas de quoi déprimer non plus. Et le comité local FdG continuera le combat !

  42. 92
    Sylvain dit:

    Sarkozy s'est montré triomphant, Valls s'est montré déçu tandis que Hollande ne s'est pas montré. C'est logique, Sarkozy est là parce que Hollande a fait en sorte qu'il soit son outsider et Valls va continuer à se servir du FN comme épouvantail. En fait, Sarkozy sert de leurre et "les affaires" le rattraperont avant la présidentielle. Le bonhomme traîne tellement de casseroles que malgré les cris forcés de ralliement et de victoire, on les entend très distinctement retentir au loin à s'en faire péter les oreilles. Restera plus à la droite qu'à se trouver un chef. Là-dessus, le FN va monter au créneau avec la blanche colombe immaculée au sourire carnassier à vous bouffer un syndicaliste tout cru et Valls va crier au loup. Le tintamarre ne s'arrêtera plus et le capitaine de pédalo aura beau jeu de jouer le sauveur de l'intérêt général. Dévitaliser le jeu politique de l'intérieur en l'étranglant pendant qu'on liquide ce qu'il reste de cohésion sociale et que le Medef remet en question jusqu'au travail des enfants, c'est la France que nous méritons à force d'avoir laissé faire. Les signatures pour le m6r repartent doucement, nous ne lâcherons plus jamais rien.

  43. 93
    Sophie Clerc dit:

    Je ne crois pas que la fraternité ait disparu. Regardez la chaleur humaine de tous ces gens prêts à voler spontanément au secours de familles en détresse suite à un accident. Les gens ont bon coeur. Mais voilà, les puissants brouillent délibérément les cartes et privent le peuple de ses repères pour mieux l'exploiter. La seule formule pour rétablir l'ordre dans une situation chaotique consiste à créer un point fixe visible. C'est ce que ces criminels s'efforcent de prévenir de toutes les manières possible. Pas de points fixes ! Assouplissons toutes les règles. Mélenchon l'a parfaitement compris et poursuit la seule stratégie valable dans ce chaos : camper résolument le point fixe, le phare dans la tempête. Une condition sine qua non de l'efficacité du point fixe dans le chaos consiste en une extrême visibilité et en un caractère parfaitement identifiable.

  44. 94
    Olivier dit:

    Je suis complètement d'accord avec Yves (89), il faut qu'on soit crédible, et il faut que l'on puisse appliquer une politique de classe or, à l'heure actuelle, l'UE empêcherait à JL Mélenchon s'il était élu, d'appliquer son programme !
    Par ailleurs, si le PCF continue ainsi, quoiqu'il en soit, se sera la chute (si c'est pas déjà le cas), du FdG. Je pense que ce manque de crédibilité, malheureusement, va continuer à faire le jeu du FN !

  45. 95
    christian robinet dit:

    Voir Pierre Laurent aux côtés de Bartolone appeler a voter pour la "gôôche" au second tour des départementales, ça m'a troué le c.. Même si je ne suis pas toujours d'accord avec Mélenchon, je soutiens à fond l'idée de l'indépendance totale vis à vis du PS.

  46. 96
    jpp2coutras dit:

    Cher Jean-Luc Mélenchon, merci encore pour cette intervention à la hauteur de l'événement. Vos mots sont au niveau des enjeux réels urgentissimes, alors que presque tous les autres babillent en rase-mottes leur inconséquence face à la révolution nécessaire pour rétablir l'humain d'abord et la politique de progrès. Force tout citoyen responsable à enclencher une alliance au-dessus des groupes, des partis (surtout antiques), des assos, une alliance transversale qui agglomère les bonnes volontés très nombreuses autour d'idées-force d'humanisme rénové. Et qui mobilisera des moyens démultipliés ? Un front écolo-social du peuple souverain. On va y arriver enfin ? Bravo pour la lumière et merci de nous énergiser face à l'empirisation du monde contre quoi la résistance est obligatoire !

  47. 97
    Adrien dit:

    Les résultats définitifs confirment avec gravité que le peuple est sensible à toute dérive politique et le traduit sous une forme de rejet dans une abstention massive. Les résultats du deuxième tour et la satisfaction affichée des partis concernés et tout particulièrement de ceux qui gouvernent de ne pas changer d'orientation politique, nous interpellent sérieusement pour les prochaines échéances.
    Pour ma part, j'ai toujours était très clair dans ma logique d'une unité forte à gauche et sans faille au sein du FdG pour une autre politique de gauche sur les bases d'écosocialisme. Certes le FN n'a pas eu de canton, mais sa progression continue telle l'érosion du temps avec lenteur mais assurance doit sérieusement nous interpeller. Si rien ne change politiquement cette fois-ci, le danger ne fera que grandir suite aux mêmes déceptions successives. L'espoir de notre collectif du FdG est victime des vieilles habitudes de verticalité opportuniste et se retrouve depuis les municipales de 2014 en position d'illisibilité politique largement favorisée par le mode fallacieux du décompte "officiel".
    Il faut tout mettre en œuvre pour l'unité au FdG sinon plus d'espoir. Alors on...

  48. 98
    pascal laborde dit:

    Les jeunes regardent des infos de tout bord pour se faire une opinion, ils se foutent qu'on les traite de théoricien du complot ou autre technique de déstabilisation. Le complot des riches contre les autres existe, il utilise des comparses zélés et compromis, nos journalistes, nos cadres en entreprise, nos politiques et autres garde chiourme. La lutte contre eux consiste, outre l'action politique que nous soutenons tous, en un combat de refus de faire ce qu'ils veulent qu'on fasse : travailler pour eux et consommer ce qu'ils nous proposent. Ils nous font participer à la destruction des écosystèmes qui seront indispensables à nos enfant, pratiquons l'écologie artisanale et solidaire, ils nous forcent à exploiter les autres (jeunes, étrangers, victimes plus durement touchés que nous, ouvriers de la misère 7 jours/7, enfants esclaves) refusons leurs gadgets addictifs, leurs modes hystériques leur bouffe irrespectueuses. On a beau jeu de faire la manif pour notre "pouvoir d'achat" quand en dépensant cet argent on détruit l'organisation qui nous permet de le gagner. Le 20eme siècle est vraiment terminé. Les formes de pensée du 21eme exigent de sortir de soi et de tenter de regarder notre monde de...

  49. 99
    Marlier dit:

    Merci Jean-Luc. S'il te plaît, tiens le coup ! On a besoin d'une voix, avec ou sans haut-parleur.

  50. 100
    ROULET Jacques dit:

    Bon, j'ai voté mais sans gaîté de coeur car le Front de gauche n'était pas au 2ème tour. Mais maintenant, il est temps que la gauche de progrès comprenne que sans l'union, et loin des petits calculs d'appareils, c'est en quelque sorte la résignation à l'abandon d'un peuple en grande souffrance. Il est inutile d'aller arracher au FN ceux qui l'ont rejoint par désespérance. La grosse majorité d'entre eux ont gobé son discours simpliste parfois saupoudré de quelques vérités auxquelles tout le monde peut adhérer. Mais on s'épuiserait à vouloir les convaincre qu'ils font fausse route.
    Cela ne sera pas simple mais seule la présentation au peuple d'une gauche progressiste rassemblée avec la volonté de présenter un programme de résistance à l'austérité peut réveiller la France muette. Celle-ci ne se limite pas à la population dans les villes et les cités mais on la trouve aussi au fin fond des campagnes qui se sentent abandonnées.
    Jean-Luc, tu as le mérite d'en parler le premier. J'ai toujours été avec toi, je le serai toujours quelque soit les hauts et les bas. Tu en as le plus besoin quand on est au creux de la vague, mais il faut toujours se dire que l'on porte une...

Pages : « 1 [2] 3 4 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive