24mar 14

Pas vu à la télé

Ce billet a été lu 74 548 fois.

Drôles d’heures que les jours et nuits d’élections dans la vie d’un militant politique. Ici, je navigue entre des mines épuisées. Au siège du parti de Gauche, les équipes de militants ont travaillé toute la nuit. Les derniers sont partis à quatre heures et demi du matin. Ce matin, certains ont vraiment très peu dormi. Mais, dès huit heures, arrivaient ceux qui reprenaient et ceux qui venaient faire la relève. Rappelons-le : ce sont des bénévoles de tous âges et ce sont les premières élections municipales auxquelles participe notre parti. Collecter les résultats, valider les logiciels préparés, reclasser toute l’info politiquement, c’est absolument nouveau pour nous. Mais dans ce domaine comme dans les autres, l’autonomie est la règle et le choix. Ne rien devoir aux autres : indépendance et souveraineté dans la disposition des outils comme dans leur usage.

Je ne me suis pas ménagé non plus ces dernières heures, je l’avoue.

Je publie ces lignes comme un vaccin contre la morosité pour ceux qui ont abusé des médias hier, croyant y apprendre quelque chose d’utile. En vérité, ils auront tout juste consommé un potage préparé de longue main et tout juste servi tiède. Il s’agissait de la fameuse soupe au Front national et d’un breuvage médiatique un peu routinier mais qui reste le régal des fainéants et des gros malins. Certains médias ne travaillent plus du tout : ils reprennent purement et simplement les canevas du Front national. Je crois que c’est l’avenir. Déjà, les partis fournissent très souvent aux télés les images qu’elles diffusent. On va tout doucement vers la fourniture du contenu des prompteurs. Marine Le Pen y est arrivé. Chapeau !

Voyons l’essentiel. L’abstention massive et la violence du recul des listes conduites par le PS sont spectaculaires. Le lepénisme médiatique est lui aussi spectaculaire depuis 20 heures dimanche soir. Comme d’habitude, au mépris des faits et d’une information un tant soit peu équilibré, « le Monde » réalise un formidable service après-vente pour les listes d’extrême droite.

Même bref, ce post va donc vous secouer sévèrement. A consommer lentement, ça décoiffe ! C’est le post du « pas vu à la télé ».

Le Front national dépose un nombre record de listes autonomes ? Non. Pas davantage qu’en 1995 et moins que nous ! 585 pour eux plus de 600 pour nous ! Il y a un nombre record d’élus lepénistes au premier tour ? Combien ? 473 ! Et nous ? Plus de deux mille. Le Front national gagne une ville au premier tour, Hénin Beaumont ? Nous en gagnons 67 au premier tour. A un cheveu près, nous passions le suivant, René Revol, dirigeant national du PG, qui a réuni 49,97% des suffrages à Grabels, face à tout les autres, PS inclus !

Infographie Résultats Municipales 2014 - v06-01

Ces chiffres vous stupéfient n’est ce pas ? Ils n’ont pas été évoqués une seule fois ni dans la soirée électorale, ni le lendemain matin, ni midi, ni soir. Et voici autre chose encore à savoir pour bien mesurer l’exploit accompli. Notre résultat moyen est de 11,42 % pour nos plus de 600 listes. Au total, 308 de nos listes dépassent les 10 %. Le FN, « triomphal » selon le dernier publi-reportage de quatre pages dans le journal « le Monde », ne les dépasse que dans 323 villes. Le triomphe du FN, c’est donc 15 listes de plus que nous à plus de 10 % ! Et voici une ultime info que vous ne risquez pas de trouver dans « Le Monde ». Nos 82 listes avec EELV recueillent en moyenne 15,32 % de suffrages. C’est infiniment plus que la moyenne du Front national ! C’est aussi bien davantage que les 9,69 % recueillis par les 95 listes où EELV s’était présentée seule. Et c’est ainsi que Grenoble voit pour la première fois l’opposition de gauche passer devant le PS. La troisième gauche est née, peut-être, ce dimanche à Grenoble. La leçon vaut ligne pour nous. 

NB : je retourne à mon poste de combat. J’écrirai quelques lignes de plus dès que je le pourrai, pour mentionner le nombre de cas où nos listes se seront maintenues face au sectarisme agressif des solfériniens et à leurs odieuses demandes d’abjuration et d’engagement à voter tous leurs budgets sur les six prochaines années, sans garantie ni réserve.


257 commentaires à “Pas vu à la télé”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 »

  1. 101
    Justice Sociale dit:

    Merci pour ces informations qui remonte le moral. Dans notre "bonne" ville de droite de Charente-Maritime où le sénateur maire UMP actuel, 77 ans, toujours réélu depuis 40 ans, plébiscité par 69,49 % des électeurs, peut continuer en toute tranquillité ses projets pharaoniques en amalgamant les intérêts de la commune et ceux de la communauté de communes dont il est aussi le président. Cette dernière a octroyé, suite à un appel d'offres, un audit juteux à une société récemment créée (précision : deux sociétés auraient répondu. Celle retenue a pour sous-traitant le fils dudit bon maire). Et après il faut écouter les leçons de morale de la droite.

  2. 102
    theo.brun dit:

    A l'échelle de la ville de Marseille, le FdG (avec JM Copolla) obtient 7% soit 18 000 voix. A la présidentielle Jean-Luc obtenait 51 700 voix. Il ne suffit pas de tendre à l'union des forces de Gauche, si dans le même temps d'autres camarades s'allient avec des responsables de l'austérité !

  3. 103
    vtt77 dit:

    Pas de 2éme tour par chez moi. Le maire (de droite) s'est fait élire avec 44% d'abstention. Pas de vrai gauche non plus, j'ai été agréablement surpris lors du dépouillement dans mon bureau de voir 2 bulletins avec Front de gauche (dont le mien) et cette personne je ne la connais pas !

  4. 104
    contoli dit:

    Bonjour Jean-Luc l'excellente description de l'ambiance et déroulements des débats télé correspond à 100 % à mon analyse de téléspectateur. Je citerai en particulier l'indifférence quasiment manifestée lors de vôtre présence sur le plateau de TF1. Configuration d'un climat d'une autre époque. Merci pour la démonstration des chiffres qui mériterait le thème d'un plateau TV. Votre conclusion sur la situation de Grenoble laisse espérer un sursaut printanier faisant sauter le carcan léthargique.
    Tous unis, déterminés à défendre l'humain.

  5. 105
    BONNOT dit:

    Monsieur Mélenchon,
    Je vous demande comme à Monsieur Laurent de faire quelque chose en ce qui concerne l'absence du Front de gauche dans les médias ! C'est inadmissible que tout soit fait comme si nous étions morts. Je suis adhérente PCF et dans le Front de gauche. Chez moi, nous avons avec une liste autonome (contre le souhait de notre parti) fait 10,94 % et nous en sommes fiers et heureux car nous avons beaucoup travaillé pour cela. Au niveau national, nous ne sommes pas mal et surtout pas morts alors poussez votre "coup de gueule" et de préférence en duo. Merci ! Nous n'allons quand même pas nous laisser faire.

  6. 106
    Un électeur lambda dit:

    J'ai voté FdG dimanche dernier parce que la liste FdG se présentait contre celle du gouvernement anti-social en place PS et EELV. Je n'aurais pas voté pour cette liste si elle incluait les pro-UE d'EELV. Si cela avait été le cas, j'aurais rejoint le camp majoritaire des abstentionnistes et votes blancs.

  7. 107
    Militant PCF dit:

    Et voilà que la liste PG/EELV parvenue au second tour à Rennes, fusionne sa liste avec le PS. Revoir son programme drastiquement à la baisse (pour ne pas dire à la trappe, c'est le cas pour l'ambition du transport gratuit) pour quoi ? Quelques sièges ? Et pour en faire quoi de ces sièges ? Une politique socialiste ? Quel intérêt alors de se présenter seuls au premier tour ? Ils auraient dû suivre le PCF dans ce cas. J'étais déjà très mécontent que mon parti parte avec le PS au premier tour, voilà que mon seul espoir (satisfait par sa présence au second tour), se range. Beaucoup d'électeurs et d'abstentionnistes reprochent justement aux partis de gauche leur proximité avec le PS. Voilà qui les confortera, alors qu'une campagne politique éclaire, large et offensive aurait été tout à fait possible à Rennes. Quand on prône "Qu'ils s'en aillent tous !", il faut assumer et bousculer les lignes ! Je suis très mécontent, mais parce que pour moi le vote est un devoir, je ne m'abstiendrais pas, contrairement à beaucoup de camarades et amis mécontents. Comment exprimer au mieux mon mécontentement ? Voter blanc ? Ou voter UMP ? Je ne sais pas encore.

  8. 108
    Gromomo dit:

    Ce matin sur France-Inter, un auditeur a donné quelques uns des chiffres donnés par le CSA et lus sur ton blog sur les temps de parole respectifs dans les médias. Il fallait entendre Patrick Cohen toute honte bue bafouiller une esquive lamentable. Comme s'il pouvait ignorer cet avis du CSA. Même le nez dedans, ils trouvent tous le moyen de dire que ça sent bon !

  9. 109
    Robert dit:

    Je viens d'apprendre de quelle manière humiliante a été traité le Front de Gauche à Paris par les solfériniens et les communistes locaux. Ce qu'ils nous demandent, c'est de capituler sans condition. Honte à eux. J'ai la chance de voter dans le 20ème arrondissement où dimanche prochain je me ferai un plaisir de mettre le bulletin Danielle Simonnet dans l'urne. Sa liste ayant obtenu 10,4%, elle va se maintenir contrairement aux 19 autres arrondissements où le FdG n'atteint pas les 10%. Les moments que nous vivons sont particulièrement difficiles. Il n'est pas question de lâcher prise. Courage à tous.

  10. 110
    Courrierlecteur dit:

    A Amiens, les électeurs du candidat Cédric Maisse, tête de liste FdG, sont complétement ignorés par FR3 Picardie. Sur son site, tous les chiffres des listes, même les plus petites, sont communiquées, sauf celui de 8,87% pour la nôtre. Est-ce parce que le candidat socialiste est un ancien journaliste (ou ayant travaillé) à FR3 et qu'il n'y a pas de fusion de liste pour le 2ème tour ? N'est-ce pas là un cas flagrant de discrimination politique? [...]

  11. 111
    Denis F dit:

    Voici mon analyse des décisions prises pour ce 2ème tour des municipales à Bourges, nous n'avons rien à gagner d'une fusion avec le PS, conviction que je défends depuis des mois. C'est une union dévoyée qui nous discrédite sûrement.
    Le FG (PCF+PG) 4è avec 17,59%, il a la possibilité de se maintenir, mais selon la directive du national, il y aura fusion technique avec le PS arrivé en 1er avec 24,35%. La droite UDI 24,18% et l'UMP 21,65% + DVD 6,11% représentent un total de 51,94% au premier tour. Les verts sont à 4,36%. Une abstention de 48,63% ne laisse rien espérer de bon quant au 2ème tour. Le maintien de la liste était la seule solution pour le PG d'avoir des conseillers à la municipalité.
    Une triangulaire = victoire de la droite, droite ou PS = austérité.
    Si par hasard, le PS gagne la Mairie, chose improbable à mon avis, seul le PCF aura des adjoints bien placés et rémunérés, le PG aura peut-être droit à quelques conseillers qui feront tapisserie, le PCF jouera le jeu du PS, et le PG se sera discrédité d'une façon durable auprès des électeurs. Quand je dis que le PCF nous tient par les couilles, on me traite de défaitiste, eh bien… Si on veut !

  12. 112
    Jacques dit:

    Des nouvelles de Montpellier. Après la fausse joie donnée par Jean-Luc Mélenchon dimanche soir disant que la liste FdG avait dépassé les 10%, il a fallu s'en remettre hélas à l'appétit des concurrents pour récupérer les 8% obtenus. Au bout du compte, pas de ralliement à la liste solférinienne refusé par les militants, ni à la liste du dissident PS qui comportait des colistiers de la manif pour tous. Jusqu'ici, pas de consignes de vote mais pour ma part ce sera blanc, voir même abstention, plus reconnue par la médiacratie.

  13. 113
    reneegate dit:

    Le moindre ralliement aux listes "union de la gauche" est un suicide collectif. Et les arguments "seul le PCF aura des adjoints bien placés et rémunérés" sont aussi honteux pour ceux qui votent FdG. Beaucoup attendent une fracture nette avec le PS et demain avec le conseil et la commission européenne. Vous ne devez plus tutoyer ou vous laisser tutoyer par ces gens là. Il n'est pas trop tard.

  14. 114
    Antraigues dit:

    Puisque Anne Hidalgo déclare ne pas avoir besoin des voix du FdG à Paris (reconnaissons lui le mérite de la clarté), je sais ce qu'il me reste à faire dimanche prochain...

  15. 115
    Jean Jolly dit:

    Comme chacun(e) des camarades de la vraie gauche, cette mise au point de la réalité me requinque après cette soirée merdiacratique. Il n’en demeure pas moins que Manuel Valls aura réussi son entreprise, visant à brouiller les cartes du pays, en espérant que la première impression se fige dans l’inconscient de nos concitoyens, le tout avec l’aide quasi-subordonnée des médias télévisés et radiophoniques le soir-même du premier tour, suivis par la presse écrite dès le lendemain et ce jusqu’au second tour espère-t-il.
    Malgré cette manipulation de type subliminale, le Parti Solférinien se prend une raclée mémorable et prévisible. L’UMP grignote sur son parti frère de Solférino par simple effet des vases communicants mais s’effondre avec lui par les voix, le vampirisant FN n’obtient que quelques gouttes de sang de plus que les dernières municipales après plus de quarante années de haine farouche… Et nous autres au FdG ?
    Seulement cinq années d’existence, premier scrutin municipal et nous maintenons cependant notre score national des présidentielles en dépit de l’abandon pur et simple de la direction du PCF, brouillant ainsi notre message et programme qu’est « l’Humain d’abord ». Nos...

  16. 116
    tchoo dit:

    Fusion technique devrait vouloir dire respecter la proportion de candidats sur la liste correspondant aux résultats du premier tour donc pour Bourges 41.95% des candidats FdG et 58.05 PS

  17. 117
    Bob.pollet dit:

    @leb lam
    "trois candidats de droite en finale, je n'irai pas voter au second tour."

    Pourtant c'est une excellente occasion de mettre en pratique ce que certains commentateurs écrivent depuis plusieurs semaines : "S'il n'y pas de FdG au premier comme second tour, je voterai blanc", c'est à dire contre la seule offre politique proposée. Ce n'est pas qu'un vote symbolique !

  18. 118
    mercure40 dit:

    Guerre des gauches à Montreuil.
    Les socialistes, les écologistes et le Front de gauche s'allient pour le second tour afin de contrer la liste communiste arrivée en tête lors du premier tour. Une autre candidate, apparentée socialiste, se maintient. Cherchez l'erreur !

  19. 119
    bernard hugo dit:

    La manoeuvre des solfériniens est perverse mais encore efficace. (voir les ralliement de second tour à Marseille, à Rennes, à Bézier...) Elle consiste à faire du FN le point de focalisation médiatique dont la promotion permet de capter la part la plus confuse du mécontentement populaire en le détournant sur des bouc-émissaires. Elle permet aux solfériniens de mettre hors jeu l'opposition de gauche conséquente à la politique meurtrière du gouvernement aux ordres du MEDEF et de l'oligarchie financière. Ensuite il suffit d'attirer l'électorat modéré des classes moyennes effrayées par la montée de l'extrème droite. On voit bien avec Valls comment ils jouent sur les deux tableaux, mais aussi avec Pierre Laurent qui ramène l'union de la gauche pour faire barrage au FN. L'opération de division du Front de gauche était la seule carte jouable pour tenter de sauver le navire solférinien en perdition. En rompant le pacte l'appareil du PCF a pris la responsabilité de briser la dynamique autonome du FdG. On peut constater qu'il a en partie échoué. Bravo au choix courageux de Danielle Simonnet qui n'est pas tombé dans le piège qui nous est tendu.

  20. 120
    CEVENNES 30 dit:

    Bonjour à tous,
    Merci à Courrierlecteur pour son lien sur l'émission "ça vous regarde" sur LCP, oui Mme Simonnet raison, nous sommes méprisés par les Solfériniens et leurs portes valises (direction parisienne de PCF). Pour une fusion technique, Mme Hidalgo exige le vote des budgets sur les 6 ans à venir et le soutien de la totalité du programme Solférinien. Notre cher M. Brossard du PCF qui demande à Mme Simonnet de reconnaitre l'erreur des listes autonomes, c'est du grand n'importe quoi, je soutiens la décision de maintien de Mme Simonnet au second tour dans le 20éme arrondissement, dans les autres arrondissements les électeurs FdG jugeront ce qu'il convient de faire. Je suis écoeuré par l'attitude de la direction parisienne du PCF et je suis de l'avis de Denis F sur nos rapports avec le PCF.
    Fraternellement

  21. 121
    AlainV dit:

    A Strasbourg, le grand perdant est le maire sortant PS, Roland Ries. Il recule en effet de 10 500 voix (1/3 !) par rapport au 1er tour de 2008 (de 32 753 à 22 206). La raison de cette chute spectaculaire est avant tout la politique nationale du PS. L’abstention qui a augmenté de 5 points pourrait en être la 2e raison. Le FdG uni espérait atteindre les 5% pour une première tentative, après les 7% aux législatives dans une partie de la ville. La liste qui a obtenu 2 819 voix (3,97%) n’a certainement pas fait le plein, victime du rejet global de la gauche, de la part de ceux qui ne font pas la différence entre le PS et le FdG. Notre objectif est de renforcer l’ancrage social du PG et de réunir la totalité de la gauche du PS. C’est en bonne voie.

  22. 122
    Chperd'Hénin dit:

    Dans la défaite d'Hénin, reste à s'interroger sur la pertinence vis à vis du front de gauche et sur l'efficacité de la stratégie du candidat du PC qui a rejoint le candidat socialiste dès le premier tour.

  23. 123
    Valare dit:

    A Clermond-Ferrand, André Chassaigne, qui est parait-il le président du groupe FdG a l'assemblée nationale s'est cru obligé de tirer dans le dos de la liste FdG. Résultat, les candidats socialistes avaient totalisé sur leurs noms 15 914 voix aux législatives de 2012 tandis que les candidats FdG totalisaient 3094 voix. Aux municipales la liste PS + PCF obtient 11 756 voix soit 26% de moins que les seuls socialiste en 2012, tandis que la liste FdG obtient 4360 voix soit 41% de plus !

  24. 124
    Denis F dit:

    La vérité a toujours fait mal à ceux qui ne veulent pas la reconnaitre, et m'a-t-on soufflé elle n'est pas toujours bonne à dire, hélas je suis dur de la feuille, très dur et je n'entends rien à ce genre de souffle. Les petits bras et les molles ou mous des genoux ne sont pas de ma famille, même s'ils votent FdG, et apparemment il y en a un paquet qui s'en gausse. Il faut de tout pour faire un monde, même les détracteurs patentés, sinon comment faire vivre les rats et les fouines.

    @ tchoo, ça c'est du domaine du rêve mon ami, la triste réalité c'est 50% de bonus à la liste gagnante, les 50% restant étant répartis entre tous, donc pour être plus précis la liste FdG étant composée à 85% de PCF et 15% de PG. Donc pour 39 sièges de conseillers communaux, en cas de victoire du PS uni au FdG 51% face à la droite unie 49% des suffrages exprimés, nous aurons la répartition de siège suivante : PS 25, Droite 9, PCF 4, PG 1, bien sûr ceci n'est qu'une projection, mais projection réaliste.

  25. 125
    phiphi the biker dit:

    Bonsoir à tous,
    Concernant le mensonge organisé des médias en général et des télés en particulier, et puisque le CSA ne sert à rien, n'y a-t-il pas de recours possible dans une cours de justice européenne ?
    Un exemple, s'il en fallait un de plus. Hier sur la télé publique, journal présenté par Elise Lucet, blabla sur les élections, on en arrive à Grenoble, sont cités les résultats de tous les partis en présence, sauf le FdG, en image et en même temps, on voit notre Jean-Luc dans une manif, derrière une banderole, et un commentaire parlé (en substance) : "Jean Luc Mélenchon dit qu'il y a un net recul de la gauche". Voilà ! c'est écœurant. Et aucune juridiction ne peut s'attaquer à ce déni de démocratie ?

  26. 126
    chevalier dit:

    En effet, cette soirée électorale était ennuyeuse et démoralisante, surtout ne rien dire sur le fond mais parler cuisine. Arrogance des journalistes qui ne laissent jamais finir les intervenants, etc. La routine. Heureusement que ce récapitulatif vient nous remonter le moral !

  27. 127
    sergio1789 dit:

    Du concret, mes chers camarades. Ne l'oublions pas à côté des chiffres et des tactiques nécessaires. Face aux adversaires du FdG (PS compris et plus que jamais), rappeler les hôpitaux que les libéraux ferment, les usines qu'ils abandonnent, le libre-échange qu'ils défendent et qui coule pays et planète. Idem face aux UMP et FN qui soutiennent aux votes des conseils le GMT par exemple ou qui ne renient pas l'idéologie austéritaire du PS et des eurocrates. Des exemples locaux et régionaux à l'appui. Voilà ce que comprendront le chauffeur-livreur crevé le soir en rentrant de son travail, la caissière smicarde surexploitée et les centaines de milliers de rmistes ou les millions de salariés endettés, ceux qui voient tout s'effondrer autour d'eux.

  28. 128
    Alain Doumenjou dit:

    Quand les solfériniens ont le culot incroyable de se réclamer de l'honneur et des valeurs et de dénoncer les jeux politiciens. A Grenoble le candidat PS, dont la liste a été devancée au 1er tour par celle de l'opposition de gauche FdG- EELV, donne un exemple remarquable de ce dont le PS est capable, citation " En se maintenant au second tour avec 4 points de retard sur la liste EELV-PG, les socialistes prennent le risque de se retrouver dans l’opposition et de n’avoir plus qu’une poignée d’élus au conseil municipal. « Je prends ce risque-là parce que l’honneur et les valeurs passent avant tout. C’est aussi ce qu’attendent nos concitoyens, ils en ont assez des arrangements et des jeux politiciens », a déclaré Jérôme Safar. Est-il besoin d'un commentaire ? Tout sauf le Front de Gauche, tel est le credo du PS. Qu'ils se prennent la pire des ratatouilles au deuxième tour, c'est une question de salubrité publique.

  29. 129
    Vincent dit:

    De culture PCF, j'ai pourtant du mal à comprendre les choix de ce parti. Si je peux entendre, sans approuver, le fait que dans certaines villes il puisse être envisageable de s'allier au PS pour augmenter les chances d'obtenir des miettes de pouvoir, je ne peux pas accepter le choix du PCF de Tours de soutenir un souverain PS périmé, champion du copinage et du cumul de mandats, réfractaire à la mise en place de moyens financiers pour accompagner comme il se doit la réforme des rythmes scolaires initiées par son propre parti, tout en arrosant d'argent publique les déjà grasses multinationales françaises via des PPP (sans parler des soupçons de détournements d'argent publique).
    EELV a effectivement 2 visages. Celui des porteurs de projets intègres incarnés par Eva Joly en 2012, et celui des porteurs d'idées de bobos écolos perchés illustrés par Cohn-Bendit, Hulot, et le parti EELV de Tours. Tout n'est pas blanc ou noir chez les camarades ou ailleurs, les alliances peuvent se faire au cas par cas sur des municipales et le refus de principe du PCF de faire liste commune avec EELV car ces derniers ne seraient pas clairs sonne faux vu de Tours.
    PS-PCF ne sera pas une option...

  30. 130
    alain verce dit:

    Une honte cette couverture médiatique des résultats ! Le FdG ignoré, jamais cité, volontairement enlevé des résultats qui passaient en bandeau. L'ignominie de Yves Calvi, le lendemain soir, dans l'émission "C dans l'air" consacré aux résultats ou comme d'habitude depuis des années les mêmes "spécialistes" radotent en boucle. Pas une seule fois en 1h10 d'émission le mot Front de Gauche n'a été prononcé. Bien content de la raclée prise par les traîtres socialos (pardon pour ceux qui ne le sont pas). Plus aucune discipline républicaine envers eux. Le FN est à milles lieue d'être majoritaire et au pouvoir, alors arrêtons les fausses peurs.

  31. 131
    turmel jm dit:

    Bonnot @ 106
    Je suis heureux de la présence au sein de notre parti de camarades qui réagissent comme toi. Vous pouvez être fier de votre obstination et de votre résultat. Un fort mouvement est en marche dans nos rangs pour une stratégie FdG, et tu as raison au niveau national c'est bien.

  32. 132
    Dénia dit:

    Peut-être y-a-t-il des vérités pas bonnes à exprimer ? Simplement, comme Denis, j'aurais préféré, en toutes circonstances, rester dans la dynamique de l'autonomie, et ne pas faire alliance avec le PS, y compris mâtiné de PCF. La position du PG aurait gagné en cohérence et clarté. A mes yeux, la stratégie de la "participation technique" est un leurre, bien malvenu à quelques semaines des élections européennes, risquant de rendre incompréhensible la stratégie politique, à géométrie variable, du FdG. Jean-Luc devra s'employer encore, et encore, pour expliquer toutes ces nuances.

  33. 133
    Julien_M77 dit:

    Comme beaucoup ici, j'enrageais de voir la liste PS/PCF se maintenir face à la liste EELV/PG à Grenoble. Mais en y regardant de plus près, Autain (FdG) se maintient contre Gatignon (EELV/PS) à Sevran, Bessac (FdG) se maintient avec dans ses valises une fusion technique avec EELV + liste Hammadi (PS) contre Brard (apparenté PCF), Hanotin (PS) se maintient contre Paillard (FdG). On dira qu'Hannotin se fait élire grâce aux voix de droite, certes, mais finalement ce désistement pour le premier arrivé soit disant de gauche n'est-ce pas tout simplement le reflet d'une époque passée où la gauche était plurielle.
    Tout ceci pour nos compatriotes est illisible. Il y a les bons écolos (Piolle) et les mauvais (Gatignon), les bons PS (Hammadi) et les méchants (Hanotin), les bons FdG (Simmonet) et les mauvais (Brossat). Vivement la fin des municipales et bravo encore aux listes autonomes FdG.

  34. 134
    wilson dit:

    Ce qu'il nous faut c'est la formation d'un PCI parti communiste indépendant (du PS) de manière à ne pas retrouver cette situation dans une élection locale, au passage très nationale pour nos amis médias.

  35. 135
    andré Mazingue dit:

    Des nouvelle du Nord
    A Saint Amand les eaux, le Camarade Alain Bocquet, le premier à utiliser le slogan l'humain d'abord est réélu à près de 76% des voix.
    A Calais la liste FdG repasse devant le PS qui s'effondre. Un maire de gauche est tout à fait envisageable.
    A Lille le FdG fait 6%. c'est la première fois qu'il se présentait de façon autonome. Martine Aubry perd 11%
    A Faches Thumesnil, le FdG fait plus de 10%.
    A Marcq en Baroeul, 40000 habitants, ville du congrès de l'UMP, le Front de gauche fait plus de 7%, il gagne en % et en voix. le PS s'effondre, la droite dans son ensemble perd 4%.
    A Seclin, le maire PC est réélu. La plupart des maires PC des petites villes minières seront réélus comme à Somain. Etc.
    Oui l'autonomie est rentable! c'est un fait marquant de ces élections. Pas un mot sur FR3. Michelle Demessine, sénatrice communiste, a eu 2mn pour s'exprimer à côté d'un FN arrogant et d'un PS satisfait qui ont monopolisé la parole avec l'aide des "journalistes". Au second tour, on éliminera. A vous de voir si les solfériniens locaux valaient mieux que l'UMP locale. Question difficile !

  36. 136
    turmel jm dit:

    A Mazingue @ 136
    Nous qui avions choisi contre vents et marées (...) la stratégie FdG à Bordeaux,et n'avons obtenu que 4,70% ce qui nous fait perdre nos deux élus gagnés autrefois grâce aux accords avec les socialistes locaux, tes informations plus les autres me font un sacré bien. Continuez chers (e) amis(e) des infos de ce genre, j'avoue qu'en ce moment j'en ai besoin.

  37. 137
    bernard hugo dit:

    Et bravo à tous ceux qui ne cèdent pas au chantage solférinien comme à Grenoble et à Lyon ou dans le 20° avec Danielle Simonnet. Cette fois ils sont aux abois avant les élections européennes. C'est le moment politique de vérité de rester incorruptibles. Ceux qui ont pour boussole l'électoralisme sans principe vont mordre la poussière.

  38. 138
    Ouilya dit:

    L'autonomie du Front de Gauche démontre que ce parti est bien ancré et prouve aux électeurs qu'il y a une réelle alternative au PS/UMP/FN et leurs bagages. Pour transformer l'essai et devenir sérieusement la seule, la vraie gauche, il faudra maintenir très sérieusement cette autonomie au second tour dimanche prochain. Les électeurs y verront plus clair et comprendront d'autant mieux notre "résistance", notre révolution par les urnes. Ces élections municipales représentent le "cas concret" qui fera de nous, aux yeux des électeurs, ou l'alternative tant espérée avec l'Humain d'abord ou un pétard mouillé si nous nous allions avec le PS. C'est le moment de résister aux chants des sirènes, ce serait un grand moment d'éducation populaire grandeur nature.

  39. 139
    Calou dit:

    Salut à tous,
    A Vitrolles, ville symbolique où je vis, la très bonne campagne de l'équipe a tout juste permis de progresser légèrement 8,5%, pas suffisant pour se maintenir. Juste devant, la droite UMP en pleine déconfiture avec à peine 16%, puis le FN avec 25% et le Maire sortant PS à 34%. Dans la nuit post-électorale, les camarades de la liste sont invités à la Mairie. Accueil arrogant, dans le genre "vous avez voulu jouer, maintenant vous allez payer!". Ils nous ont proposé de fusionner avec à la clé 2 sièges. Alors que notre score en méritait six à la proportionnelle ! Lendemain soir, réunion au local de campagne. Les collègues et moi étions indignés. Nous avons, à l'unanimité, décidé de dire 6 sinon rien. La réponse vient de tomber aujourd'hui, le Maire préfère fusionner avec les deux petites listes dissidentes de centre droit et se passera de nous, puisque de toute les manières il sait que beaucoup de nos électeurs ne laisseront pas passer le FN. Je ne regrette rien et les camarades non plus. L'arrogance du PS se paiera tôt ou tard. Il faut marquer notre exigence de dignité partout, peu importe les sièges perdues. Les citoyens sauront apprécier.

  40. 140
    Guy-Yves Ganier d'Emilion dit:

    @Dénia, 20 h 46
    « A mes yeux, la stratégie de la “participation technique” est un leurre [...] risquant de rendre incompréhensible la stratégie politique »

    C'est toute la difficulté dans ce type de scrutin de liste à deux tours. Pour ma part, je trouve que le communiqué du PG de Rennes contribue à éclaircir ce que peut être une « fusion démocratique » exigeante.

  41. 141
    Adrien dit:

    Bravo à tous ceux qui ne vont pas à la gamelle ou qui ne mangent pas dans la main du diable solférinien. Jean-Christophe Selin ne donne pas de consigne de vote à Toulouse et déclare en langage rugbystique "On ne s'essuie pas les crampons sur notre dos" ! Voilà qui est envoyé. P. Cohen juge la gratuité des transports irréaliste. Pourtant Toulouse est la capitale Européenne de l'espace et d'Airbus. Pourquoi alors ce qui est possible à Aubagne même avec le futur Tramway ne le serait pas à Toulouse ! Question politique d'une meilleur redistribution des richesses locales. CQFD Le maire d'Aubagne est PC, un vrai, pas un chasseur de portefeuille !

  42. 142
    CquandleTpsdesCerises dit:

    Comment fais-tu, Jean-Luc, pour interpréter aussi finement et justement mes propres réflexions et analyses. Moi, ch'ais pas bien écrire, c'est pour ça et cela me navre. Félicitations pour toutes tes interventions. Bon courage à toi, au PG et au FdG !
    Un adhérent PCF.
    ps: Pierre est bon aussi, mais [il] on s'est englué dans des listes improbables. Surtout dans des communes où on n'avait pas grand chose à perdre.

  43. 143
    jacques B du 87 dit:

    Jean-Luc, tu dis : « Certains médias ne travaillent plus du tout »...
    Ils ont fait mieux, lors des tours de France fait par FR3, dans plusieurs régions le journaliste nous livrant son analyse de la situation, seul, plein cadre, micro FR3 à la main était directement le responsable local du FN.
    A propos des listes des liste communes avec EELV, dont le résultat est partout de 15%. Le cas de Limoges, à peine moins élevé, 14,15%, est tout aussi emblématique, voire plus. A limoges, l'organisation EELV avec son drapeau se range au coté du PS. Certains de leurs militant(e)s les plus en vue font le choix de venir constituer avec nous, une liste autonome que rejoindra ensuite la section locale du PCF, résultat : Limoges Terre de Gauche 14,15%. Donc 15 % lorsque EELV vient au complet, et 14,15% lorsque ce sont des militants qui nous rejoignent, sans leurs « responsables » ça met le poids des « responsables » à 0,85% ! Dites-le au siège parisien d'EELV.
    Pour José Bové et DCB, laissez tomber, ils ont mis leurs lunettes à trous noirs, plus aucune lumière ne peut leur parvenir.

  44. 144
    Courrierlecteur dit:

    "Jean-Luc Mélenchon sur les terres de Manuel Valls. Le patron du Parti de gauche (PG) sera en meeting ce jeudi à Evry pour soutenir la liste menée par Farida Amrani, la candidate qui a récolté 15,1 % des voix au premier tour à Evry.« C’est la construction de l’opposition de gauche qui se joue à Evry, une opposition forte et particulièrement symbolique dans la ville du ministre de l’Intérieur pour clarifier les choses et redire notre opposition à sa politique électoraliste qui brouille les cartes », explique la dirigeante du PG en Essonne, Mounia Bénaili." (Le Parisien)
    Vive l'opposition de gauche ! Bravo Jean-Luc ! Bravo à toutes les listes qui se maintiennent, ou qui ne fusionnent pas, au 2eme tour (Celles qui en ont la possibilité). Maintenant, ça suffit.

  45. 145
    Francis dit:

    Régie de l'eau et premier mètres cubes gratuits, transports en commun gratuits, On dirait que nul n'est prophète en son pays puisque dans les villes symboliques de ces deux mesures les listes du Front de Gauche ne font pas des scores à la mesure de l'attente.
    Viry Châtillon : 24,47 % pour la municipalité sortante. Taux de participation 53,6%
    Aubagne : 37,29 pour la municipalité sortante. Taux de participation 63%
    Ces deux municipalités sont à la peine pour être reconduite à l'issue du second tour. Comment expliquer cela ?

  46. 146
    Michèle dit:

    Comment dire? En termes de lisibilité politique c'est un brouillard épais que percent quelques lumières qui nous orientent à condition d'avoir tenu le coup pour cheminer comme l'indique Jean-Luc d'entrée dans ce post. Il importe que nous communiquions pour mettre du sens car les médias au mieux sont perdus et nous perdent, au pire... Il importe d'écrire pour dire la vérité qui décoiffe et c'est échevelée que je m'en vais la transmettre.

  47. 147
    Espéranza dit:

    Difficile de s'y retrouver tant les situations sont diverses. Mais ce qui émerge, c'est la justesse de notre positionnement à savoir la construction d'une opposition à gauche. Il y tant de traumatisme que les gens ne savent plus à quel saint de vouer. Que d'espoirs déçus, que de trahisons, que de souffrances. Comment ne pas comprendre leur désarroi. Aujourd'hui certaines certitudes sont ébranlées. Les socialistes si surs d'eux sont sonnés. Il faut continuer à rassembler.

  48. 148
    tomasso dominique dit:

    Je pense sérieusement que nous sommes en pleine mutation politique, les cartes sont en train de se mélanger et chacune trouvera sa place bientôt. Un exemple où je "vis" à Issy les Moulineaux, une partie de EELV a décidé après un vote en majorité (60%) de rejoindre le Front de gauche, l'autre partie a décidé de rejoindre le PS. La campagne avec ses camarades de EELV a redynamisé le Front de gauche qui était déjà bien dynamique et les échanges fructueux. Cependant même si le résultat n'est pas à la hauteur de la bataille que les camarades ont menée, (7,5%) nous restons mobilisés. Nous ferons sans doute des luttes communes avec EELV. Rien n'est facile, il y a autant de cas qu'il y a d'individus mais si notre idéal est le même, nous trouverons une solution, L'avenir est au couleur rouge et verte !

  49. 149
    Vincent dit:

    Et ça continue ce matin dans le journal de 9h de France Inter "Le rassemblement à Grenoble entre le PS et EELV a capoté, EELV est en tête de liste...", il ne sera pas mentionné que le Front de Gauche fait partie de cette tête de liste, laissant croire à une percée d'EELV seul dans cette ville. Nous n'avons pas fini de nous agacer face à cette mascarade médiatique.
    Gardons nos positions, restons intègres, Lutte Ouvrière brandit encore l'argument anti-FdG "Tous pourris, même le FdG car ils rampent devant le PS et valide ses promesses mensongères...", le FdG est un grand projet d'union auquel je crois, il est important de ne plus entretenir cette image de suppôt de Solférino (même si LO ne se ralliera jamais à notre cause).

  50. 150
    JULES IMPRÉCATEUR dit:

    Des médias équitables ?

    Nous ne pouvons compter que sur nous mêmes et nous commençons à bien le faire malgré la fatigue. Heureusement que nous avons la Résistance !...Et il faut remettre ça pour les Européennes.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 6 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive