01déc 13

Tout aura été parfait. Le coup monté médiatique du lendemain n'y changera rien. Après l’anxiété terrible de ces sortes de veille, tout fut en ordre. Le temps était certes d’un froid sec, à vrai dire insupportable dès que la nuit fut tombée. Mais le ciel est resté bleu. Le soleil de côté dorait sur l’horizon, au moment où la foule immense remplissait les boulevards. Un tableau à couper le souffle. Quelle masse gigantesque de drapeaux et de ballons ! Quel flot de cortèges ! Je me postais un instant au bas de la pente pour m’en faire une vision d’ensemble. Ce moment va rester dans ma mémoire d’homme autant que de militant. Et puis, une manifestation est comme un livre qu’il faut lire de près. Bien sûr je n’ai pu rester longtemps hors de ma place dans le carré de tête, car sitôt que j’en sors les camarades me font le reproche du désordre que ma présence créé. Ils n’ont pas tort car leur tâche est déjà si rude ! Mais comme ils sont gentils et délicats avec moi tous ceux qui m’accueillent dans leurs rangs ! Et quelle magnifique organisation spontanée que la nôtre ! Les foulards rouges de mon parti sont partout postés aux taches pénibles. Le général Benoît a aussi positionné cent camarades pour la sécurité et la tranquillité. Des dizaines d’autres ont été organisés sur place dès sept heures du matin pour tenir tous les postes de combat du jour. Les foulards rouges étant les plus jeunes, ils portent l’essentiel de la charge de travail concret sur leur dos. Leur bilan est brillant. C’est le zéro casse, zéro défaut de production. D’une occasion à l’autre ils apprennent. Les gestes sont plus fermes, les actions plus assurées. Jusqu’au mouvement des cars affrétés par les copains de toute la France, accueillis à l’arrivée par des brigades de camarades. Je vous l’avais dit : chaque occasion est une répétition générale.

Pour ce post, je publie mon discours. Pour une fois je l’ai écrit. Mon défi était de ne pas déborder de mon temps de parole par respect pour ceux qui devaient parler après moi. Vendredi au meeting de Danielle Simonnet et de la liste Front de Gauche à Paris, dans l’enthousiasme de la salle comble, j’ai explosé mon temps de parole. Pourtant, son discours à elle avait été une merveille de clarté et d’éloquence. Je me rengorgeais à part moi de fierté et d’orgueil à l’écouter. Pourquoi ai-je parlé si longtemps ? Je me le suis tenu pour dit. Capture d’écran 2013-12-01 à 21.20.20Cette fois, j’ai respecté mon temps et je crois bien que j’ai été le seul. A la joie du travail accompli se sont ajoutés bientôt les plaisirs de la rituelle bataille des chiffres. Cette fois-ci, nous l’avons gagnée avant de commencer. Comme d’habitude, il avait été annoncé que la préfecture ne donnerait pas de chiffres Mais Valls bouillait de rage. Il a ordonné de donner des chiffres. Les flics se sont vengés. Ils n’aiment pas faire la basse besogne politicienne du ministre. Ils ont donc raconté n’importe quoi. Du tellement gros que ce n’est même pas crédible : 7000 participants. Voyez les photos, et vous vous en ferez une idée par vous-même. Pourtant, je me réjouis de ce genre de bouffonnerie. Des dizaines de milliers de gens se sentent insultés, et cela augmente le dégoût que déclenche ce persécuteur des pauvres qu’est Valls. Même chose pour les jappements de rage de ces journalistes de Libération, du Monde et tutti quanti, qui continuent leur vendetta personnelle contre le Front de Gauche plutôt que de faire leur métier d’information. Excellente pédagogie de masse encore une fois. Ils préfèrent encenser les bonnets rouges plutôt que les foulards rouges. Même Michel Sapin dit préférer le contraire. Toute leur identité réelle est là-dedans. De toute façon, vous savez ce que vous avez à faire : n’achetez pas les journaux qui vous insultent et vous nient. Bon, oublions pour ce soir et restons-en à la jubilation de la réussite.

La suite des évènements vous implique encore. Le Front de Gauche a lancé une nouvelle initiative. Il s’agit de rassembler tous ceux qui se sentent concernés par la lutte contre la hausse de la TVA. Nous allons voir si c’est possible. Voyez comment je formule cette proposition dans mon discours. La marche pour nous est une stratégie de longue portée depuis que nous en organisons, c’est-à-dire depuis le 18 mars 2012 à la Bastille. Le Front de Gauche a pour objectif d’être un déclencheur du Front du peuple. Et le Front du peuple fera naître une envie de nouveau Front populaire. Dans le creux de la gauche, nous venons de faire une démonstration : nous sommes la seule force politico-sociale numériquement significative à gauche. Et depuis ce soir de décembre, elle porte un nom assumé : l’opposition de gauche. Le pas est franchi en beauté et… en force.    

Discours pour la Révolution fiscale

Ah ! Que vous êtes beaux !
Une nouvelle fois, la marée des drapeaux rouges a déferlé dans Paris ! Paisible ! Tranquille ! Instruite ! Déterminée !

J’ai l’honneur de parler le premier. Je le ferai brièvement pour que soit respecté le temps de parole de ceux qui vont s’exprimer après moi.

Voici mes premiers mots :

Salut et honneur à ceux qui ont consenti tant de sacrifices, de temps et d’argent pour être ici.

Je dis en notre nom à tous une pensée chaleureuse pour tous ceux que le prix des transports ou les difficultés de la vie ont retenu loin de nous mais qui, à cette heure, marchent avec nous.

J’adresse un salut spécialement chaleureux aux organisations syndicales de branche, de base territoriale ou d’entreprises en lutte, qui ont coorganisé cette marche avec nous.

Et vous tous, chacun d’entre vous, attentifs, engagés, sitôt l’appel lancé vous n’avez pas attendu les consignes : vous avez pris l’initiative. Cet esprit rebelle, cette énergie personnelle autonome et libre est notre principale et plus grande force politique ! Pour aujourd’hui, bien sûr ! Mais pour demain davantage encore, quand viendront vers nous les grands évènements qui sont en train de mûrir dans la profondeur du pays.

Non au chacun pour soi

ManifTVA_foule-6Cette marche a été construite en trois semaines. Si elle est un succès, c’est parce qu’elle est une respiration de la force populaire !

Il était temps ! Il était temps !

Tant de détresses sociales frappent notre peuple ! Tant d’angoisses du lendemain accablent nos familles ! Le savez-vous, vous autres, les puissants ? Il n’y a jamais eu tant de millionnaires en dollars dans notre pays. C’est même le record d’Europe. Et dans le même temps il n’y a jamais eu tant de pauvres !

Pourtant, voyez quelle indifférence pour ces souffrances, parmi les belles personnes très importantes, qui s’indignent du moindre fait divers populaire ! Quel silence autour des souffrances au travail, du suicide quotidien d’un agriculteur – chaque jour ! -, des deux morts au travail par jour dont aucun n’est jamais évoqué, des 100 000 personnes qui passent leur journée à chercher un abri pour la nuit, des 10 millions de pauvres que l’on condamne à quémander sans cesse la moindre et qu’ensuite on montre du doigt comme des privilégiés !

Il a raison ! Il a raison, le poète ! Il a raison, Victor Hugo, quand il dit : « c’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » ! 

Et c’est le moment où il faudrait entendre de nouveau la musique maléfique du chacun pour soi, du mépris de l’autre, celui qui n’a pas la même couleur de peau, la même région, les mêmes ancêtres !

Notre marche dit avant toute chose ce premier message : dans l’épreuve que vit le pays, nous autres, nous ne perdons pas ni le sens et le message de notre cœur, ni celui de notre intelligence. L’ennemi, ce n’est pas l’immigré, ce n’est pas le fonctionnaire, ce n’est pas le travailleur révolté ! Paris n’est pas l’ennemi des régions de France, la laïcité n’est pas l’ennemi des croyants ! Nous ne nous trompons pas de colère !

L’ennemi, il y en a un : c’est la finance française et mondialisée qui profite, sali et saigne sans limite tout ce qu’elle touche !

L’incorruptible Robespierre nous l’a appris : « Les grandes richesses enfantent les excès qui corrompent tout à la fois ceux qui les possèdent et ceux qui les envient »

L’ennemi, ce sont les 200 000 émigrés fiscaux en Suisse qui volent 85 milliards par an au Trésor public ! Ce sont les profiteurs des 120 Milliards de dividendes supplémentaires qui, chaque année, prennent le pain quotidien de 4 millions de travailleuses et de travailleurs au Smic ! L’ennemi, c’est celui qui fait flotter sa barque personnelle sur l’océan du malheur des autres !

L’opposition de gauche est l’avenir

C’est pourquoi notre marche est si bienvenue. Elle prouve qu’en face de la politique gouvernementale et des amis du MEDEF de tout poil et de tout plumage, il y a aussi en France un puissant parti pour le partage et l’égalité des droits, la solidarité écologique, la responsabilité morale humaine.

Nous savons que nous venons de réussir le plus nombreux, le plus unitaire, le plus ample rassemblement populaire de la gauche depuis la rentrée.

La preuve est faite ! L’opposition de gauche existe ! Elle est une puissance ! Alors, parce qu’elle est puissante, parce que vous avez fourni tous ces efforts, alors elle est un avenir possible pour le pays.

Et notre nombre le montre : nous sommes le matin qui va se lever sur l’année 1788.

Aux yeux de tous, nous faisons éclater la vérité insupportable : le problème de notre pays, ce n’est pas le cout du travail ; c’est celui du capital ! Jamais, jamais la part de richesse rendue au travail n’a été aussi faible depuis la Libération face à celle prélevée pour le capital !  Jamais l’impôt n’a autant protégé les privilégiés.

L’impôt injuste : Robin des riches !

Oui, loin de corriger ces abus, loin de corriger les inégalités, loin de préparer l’avenir écologique du pays, 100 ans après la création de l’impôt sur le revenu, le système fiscal au contraire protège tous les privilèges, aggrave tous les abus de la finance.

A la fin, comme la classe innombrable des paysans de l’époque, à la fin, les classes moyennes et populaires, les salariés et les chômeurs, et la nature, portent tout le poids de l’effort du pays. Le niveau d’imposition des plus hautes tranches de l’impôt contribue moins aujourd’hui à l’effort commun  qu’il y a dix ans ! Si l’on avait maintenu les impôts comme ils étaient en l’an 2 000, il y aurait aujourd’hui cent milliards de plus dans les caisses de l’Etat et il n’y aurait pas de déficit ! Et donc pas de dette supplémentaire cette année. Tout ce qu’il faudra payer a été pris par les uns sur le dos des autres !

A bas la hausse de la TVA !

C’est le moment qu’a choisi le président François Hollande, en personne, pour aggraver la charge. Il ne reconnaît pas que c’est le coût du capital d’où vient l’étouffement du pays. Il répète, avec le Medef et la Commission européenne, que c’est le coût du travail !

ManifTVA_foule-5Alors, il a décidé d’offrir, sans contrôle fiscal comme l’a dit Monsieur Moscovici, sans contrepartie sociale, sans garantie écologique d’aucune sorte, vingt milliards d’euros aux actionnaires. Dix milliards seront payés par des coupes dans les dépenses publiques, les services publics dont vous avez tous besoin tous les jours. Trois milliards seront payés par des taxes prétendument écologiques.

Mais sept milliards seront prélevés par l’impôt le plus sournois, le plus injuste : la TVA. Et pas seulement celle qui passe de 19,6% à 20% : celle qui est déjà passée de 5,5% à 7% et qui va passer de 7% à 10%. Les choses les plus courantes de la vie de tous les jours : la consommation d’électricité, le ramassage des ordures ménagères, le prix des transports publics, la maison de retraite… toutes ces choses qui font le quotidien, qui sont l’essentiel, vont augmenter brutalement. La consommation va être frappée et l’activité économique va ralentir encore.

C’est pourquoi il ne faut pas lâcher prise, mes amis !

Non a cet impôt d’ancien régime qui favorise les privilégiés et frappe tous les autres, et que tous les autres payent si durement.

Hollande… Oui, c’est le moment de crier, en mesure s’il vous plaît : « Hollande caresse la finance, le peuple répond : résistance ! » « Hollande caresse la finance, le peuple répond : résistance ! » « Hollande caresse le capital, le peuple répond : Révolution fiscale ». Révolution fiscale : il faut que ça rime, les amis !

Construire un rapport de force

Le premier Ministre dit qu’il va remettre à plat le système fiscal, comme nous le lui avons demandé. Nous avons décidé de faire comme s’il était sérieux. Donc, nous allons nous méfier car il pourrait bien en profiter pour faire encore des cadeaux à ses amis du MEDEF et s’en prendre encore une fois aux salariés et aux retraités!

Mais il faut être positif ! Il faut sans cesse que nous tracions un horizon atteignable par tous. Il faut sortir le pays de l’impasse par le haut, non pas chacun pour soi. Proposons-nous même une réforme fiscale faite pour le peuple. Proposons un principe simple, que tout le monde peut connaître par cœur. Le voici : tout le monde paye et chacun paye progressivement davantage selon ses moyens. C’est simple : tout le monde comprend !

Pour ma part, s’ils m’invitent, je suis prêt à aller exposer cette idée et les moyens de la réaliser devant les commissions des deux Assemblées, devant le chef de l’Etat et le Premier ministre.

J’ajoute que nous sommes prêts à l’appliquer nous-même si les urnes le décident.

C’est tout un, pour nous, que de changer la Constitution et de révolutionner le système fiscal. C’est sans doute la même chose, et le moment venu il faudra faire l’une et l’autre de ces choses.

Pour autant, commençons par le commencement : pas de hausse de la TVA au premier janvier !

Nous ne sommes pas un feu de paille.

Cette vidéo a été consultée 18 972 fois

Le Front de Gauche – il n’est pas le seul, aujourd’hui, à participer au succès de cette marée – le Front de Gauche, en tout cas, unanime, veut faire une proposition. Il s’agit d’une proposition d’action populaire commune contre cette hausse de la TVA.

Le Front de Gauche a décidé de proposer à tous les partis et personnalités de l’opposition de gauche ou qui viendraient à se définir comme tels, tous les syndicats de salariés, toutes les associations écologistes et les organisations professionnelles intéressées par le pouvoir d’achat populaire, de se concerter ensemble et organiser une nouvelle action commune contre la hausse de la TVA dans le mois de janvier.

Nous proposons que cette rencontre soit faite dans la quinzaine. Si cela se fait, ce sera un nouveau message très fort pour le gouvernement. Et si l’action de masse recommence un dimanche en janvier, l’année prochaine, 1788 sera une bonne année.

C’est dans l’action – parlant pour les miens : le Front de Gauche – c’est dans l’action que nous construisons le Front du peuple qui va sauver notre pays. C’est en se parlant et en cherchant des solutions ensemble que nous allons faire naître, par-delà les divisions qui peuvent encore nous séparer, le nouveau Front populaire de notre temps. Sinon, comment en sortir ?

Ayons confiance en nous même !

Le pays n’a jamais été aussi riche. Jamais il n’a compté une telle jeunesse ardente et si nombreuse ! Jamais sa population n’a été aussi éduquée et qualifiée. Jamais nous n’avons été aussi nombreux de toute notre Histoire, si mélangés que nous sommes ! 

Rien ! Rien ! Jamais ! Rien ne peut arrêter le savoir et la volonté, le nombre et l’ardeur à vouloir un matin meilleur ! Rien ne peut nous arrêter si nous savons ce que nous voulons, si nous nous unissons, si nous nous rassemblons et si, quoi qu’il arrive, marchons souvent, sous le déni de reconnaissance et sous les outrages qui nous sont si souvent distribués ! Rien ne nous détourne de notre volonté, de notre ardeur, de notre confiance en nous-mêmes ! Le pays se relèvera avec nous ! Avec les travailleurs et pour leur compte !

Aujourd’hui c’est un anniversaire. C’est celui du honteux traité de Lisbonne. Le honteux traité de Lisbonne qui a fondé l’Europe et la dictature austéritaire. C’est cette politique qui ordonne dans toute l’Europe de baisser les impôts sur la richesse et d’augmenter la TVA. C’est de ceux-là dont François Hollande dit qu’il veut être le bon élève. Notre mouvement est donc lié aux batailles que mènent tous les peuples d’Europe opprimés par la Commission Barroso. Et dans quelques mois, vous allez pouvoir châtier les puissants avec vos bulletins de vote ! Laissez les autres rester dormir à la maison ! Et vous vous irez, pour leur administrer la raclée qu’ils méritent !

J’achève. Que nous étions beaux sur le soleil qu’on voyait sur le côté, tandis que les drapeaux rouges déferlaient sur les grands boulevards. Ils avaient détourné notre parcours demandé pour nous faire passer par les avenues les plus larges, se disant : « ils auront l’air si chétifs ». Et bien, la démonstration s’est retournée en son contraire : cette force qui est là, cette opposition de gauche, quelle bonne nouvelle ! Et dans tous les pays d’Europe, ça se saura ! Il me suffit de consulter le nombre des interviews qu’on me demande pour les radios et les télévisions des autres capitales européennes.

En France, ce n’est pas une foule désordonnée : elle marche avec des objectifs politiques !

En marchant, encore une fois je donne la parole au poète. Puisse l’Histoire prouver qu’il avait raison. Victor Hugo nous regarde, et il nous redit :

« Ce que Paris conseille l’Europe le médite. Ce que Paris commence l’Europe le continue ! »

Vive la République ! Vive la France !


232 commentaires à “100 000 personnes à la marche pour la Révolution fiscale !”
» Flux RSS des commentaires de cet article
  1. Yaka dit :

    Pour rebondir sur le décompte discuté au grand journal, j'habite sur le boulevard de l'Hôpital et il fait bien 40m de large en comptant les trottoirs. La partie betonnée fait 15m, donc je ne sais pas d'où le journaliste sort les 20m.

  2. jacques bounoume dit :

    @Maxime Vivas
    Merci pour ton travail de recherche et d'info et complétement d'accord avec ta conclusion. La liste des fafeÏsés comme je les appelle, les cooptés de la french américan foundation est interressante à consulter, elle explique bien des décisions et orientations politiques du gouvernement solférinien. [...]
    Après le traitement que les médiacrates viennent de nous réserver je pense qu'il est plus que temps de les contre attaquer, bille en tête. Arrêtons de subir leur morgue, nos porte parole doivent réagir. Quand au comportement des CRS il ne faut pas en rester là évidement. Ont-ils fait retirer les bonnets rouges des bretons à l'entrée des gares ?
    Vive la sixième !

  3. Trinita dit :

    J'ai lu que, d'après Harlem Désir, il y avait dimanche deux fois moins de monde que lors de la précédente manifestation. S'il parle de celle du 5 mai, il me semble que nous avions alors été estimés à plus de 14000.
    Je ne comprends pas cette histoire d'interview pour TF1. Des manifestants, de simples passants, des automobilistes et des riverains ont vu la mise en scène. Beaucoup moins de monde que les (trop) nombreux téléspectateurs du JT de TF1, certes, mais pour une manipulation secrète, ça n'aurait pas été très judicieux. Et puis, à voir les images, ça ne donne pas non plus l'impression qu'il s'agit de la tête d'un immense cortège. Du moins je ne crois pas. Bref, étant moi-même arrivé sur les lieux en même temps que JL Mélenchon, en me rendant Place d'Italie, j'ai vu la mise en scène et s'il s'agit de s'en moquer, je comprends. Mais de là à en faire une polémique... Ouais, en fait, je comprends cette histoire.
    Bravo et merci à celles et ceux qui sont venus de loin dimanche, nous apportant encore une fois du soleil. J'espère au mois prochain, donc. Mais je crois qu'il n'a pas été dit qu'il s'agira d'un nouveau rendez-vous uniquement (ou presque) à Paris.

  4. Thomas Giry dit :

    A propos de la pseudo-affaire TF1 : à la maison, nous avons regardé l'entretien au retour de la marche, en cherchant les échos qu'elle avait eu. Et donc, sur un écran d'ordinateur pas bien grand. Cela ne nous a pas empêchés de bien voir les camarades sur deux ou trois rangs, et du vide derrière et sur les côtés, et même des véhicules qui passaient... Il était donc clair, pour quiconque regarde attentivement, qu'il y avait un groupe derrière Jean-Luc, ni plus, ni moins, en cohérence avec l'heure de l'entretien par rapport au début de la manif.
    Aussi, puisque les éminences journalistiques ne l'ont pas vu, je propose que nous lancions l'opération "journaleux bigleux" : une grande souscription pour leur offrir des lunettes adaptées à leur faible vue. Ou à défaut, austérité oblige, un envoi massif de catalogues d'opticiens et d'adresses d'ophtalmos dans les rédactions. Histoire de leur faire comprendre à quel point on s'inquiète pour eux...

  5. pascal des landes dit :

    Bonsoir à tous camarades, et à toi jean luc Mélenchon,
    On y était, donc pas de doute dans notre esprit. Il faut qu'on leur fasse bien peur pour qu'ils en soient réduits à ce genre de manipulation de chiffres. Et ces cordons de CRS ahuris par des ordres absurdes devant saisir les calicots, drapeaux, et autres badges, c'est vrai, des fois que la manifs continuent dans les cars et les trains, que nous avons dû prendre pour rentrer. Ridicule ! La vérité, est qu'il suffit de sortir faire ses courses, et même sortir sa poubelle, et la plupart du temps, un sourire, une petite allusion et le sujet s'ancre dans la situation actuelle, le chômage, les impôts, la TVA. Dans le train, dans le bus, il suffit d'un mot, pour que la discussion démarre.. Ne parlons pas de la machine à café, des restaus dans les entreprises. C'est ça qui leur flanque la trouille, qu'on prenne conscience et confiance en notre force et qu'on se mette là où nous sommes d'enclencher la discussion, et de proposer nos solutions. C'est tout ce qu'ils méritent, le peuple n'est pas si loin d'être mûr. Qu'avons nous à perdre ? Enclenchons la discussion, là où nous sommes. Et camarades, nous qui manifestions dimanche, nous savons tous, que le peuple n'a jamais autant parlé politique, et aspiré à un renversement de situation. Alors créons ces situations, organisons ces micro meetings. Nous sommes le peuple. Ils marcheront ensemble, tous ensemble. Unissons les, unissons nous.

  6. Adrien dit :

    Je me suis désabonné de tous les quotidiens aux ordres, et il ne me reste plus que l'Huma, Mediapart, et toute la "batterie" des blogs du FdG. Nous devrions tous comme je l'ai fait nous désinscrire des newsletters de ces quotidiens qui nous salissent.

  7. arlette jaegly dit :

    Comme adrien 156, j'ai cessé de regarder les journaux télévisé le lendemain de la fête de l'Huma ou ils nous avait passer en boucle je ne sais plus quoi sur le FN. Depuis le 1er décembre, je me suis désabonnée de toutes les newsletter sauf l'Huma et supprimé de mon historique les journaux que je consultais. Si tout les gens en colère en faisaient autant peut-être que la presse commencerait a réfléchir a la probité du contenu de leurs feuilles de choux d'autant qu'il semble que le numérique prenne la pas sur le papier. Quand au comptage, pas une surprise toute ma vie de militante j'ai vu la préfecture démontrer son incapacité à compter juste. Souvenez vous de la Lorraine par exemple.

  8. turmel jm dit :

    Nous étions 4 à la manif, et nous avons fait le parcours la plupart du temps sur le trottoir. Nous n'étions pas les seuls je peux vous l'assurer. Cela permet de visualiser l'ensemble, de découvrir des slogans, des citoyens, mais au regard de la malhonnêteté politico-médiatique au sujet du nombre de participants, la prochaine fois il est indispensable d'appeler les manifestants à rester le plus longtemps possible tous ensemble dans le cortège.

  9. marianne31 dit :

    Je crois que les Français sont bien embobinés par tous les médias, ils sont d'ailleurs incités a ne pas faire de politique. Le "tous pourris" servant a ça, la resignation !
    Mais je suis optimiste le carcan peu a peu se déchire de toutes parts et des agriculteurs qui il y a peu de temps encore ne voulaient pas entendre parler de gauche déclarent qu'ils aiment bien Mélenchon et reconnaissent en lui un très bon leader et trouvent les idées justes. Allez courage, on continue ça vient. Face aux critiques haineuses, développer les idées, revenir au fond, sans cesse.

  10. Alain44 dit :

    Médiapart travaillerait pour le PS ? C'est possible en effet j'ai été surpris en écoutant Plenel sur France culture dans la semaine précédant le 1er décembre s'interroger dans sa chronique sur l'impôt, la TVA. Je me dit qu'il va appeler à la manif du 1er et bien que non dans la toute dernière minute il embraye sur le racisme et appelle à la manifestation du samedi, étrange non ?

  11. cogilles dit :

    Bonjour,
    Quoi de surprenant dans ce déluge de désinformation sur la manif pour la révolution fiscale (je n'y ai pas participé) et contre JL Mélenchon. Vu de l'extérieur ça m'inspire que la lutte des classes se radicalise, il faut faire taire les voix rebelles et révolutionnaires. Tout est bon pour les adeptes de l'exploitation humaine. Le comportement des forces de l'ordre dans les manifs fait partie de ces intoxications et pressions, mises sous contrôle pour faire peur et ça ne date pas d'hier. C'est le bras armé des gouvernants, c'est certain leurs comportement divergent suivant les mots d'ordre des manifestation et qui les composent.
    Pour ce qui est de Pierre Laurent, au FdDG, il y a 9 organisations. Normal qu'il y ait débat sur les orientations, mais de la à ce faire "harakiri", non merci pour moi (j'ai été adhérent PC).

  12. lemetayerv dit :

    Nous savons que les médias sont le bras armé des oligarchies politique, financière, industrielle, commerciale et mafieuse. Pour savoir comment il fonctionne et sur quoi ils s'appuient pour nous affaiblir regarder "humanité en danger - les 10 stratégie de manipulations des masses", tout y est dit en 7 minutes.

  13. ddmm dit :

    Mr.Mélenchon, les médiocrates baveux profitent de toutes occasions pour vous discréditer, quel que soit le chiffre de la participation, pour ce qu’ils appellent « la manif de Mélenchon ».
    La prochaine fois, tentez autre chose. Dites leur bien qu’il ne s’agit pas de la manif de Mélenchon, d’ailleurs vous vous tiendrez en queue de cortège, sans interview et sans discours que fera un autre membre du PG. La manif non pas derrière un homme mais derrière des idées. Pourquoi ne pas essayer ? Merci pour tout!

  14. OPTIMIST dit :

    Ayrault dans l'Hérault n'est pas forcément un héros. Pleine page dans Midi-Libre de hier, mercredi 4 décembre, notre ministre découvre tout l'intérêt d'exploiter la mer ! Il paraît qu'il prend la barre après lui avoir volée à Jean-Luc qui en parle lui depuis de nombreux mois. Ce sont 320 000 emplois à créer et un chiffre d'affaire "mondial" de 1100 milliards d'euros (il ne se mouille pas trop de parler de "mondial"), rien sur les énergies renouvelables, aucun accueil des pêcheurs en détresse. La mer, l'avenir de la terre, dit-il et nous, si on lui disait "chiche", on fonce avec notre projet.

  15. coucies42 dit :

    Pour en finir avec tous ces médias véreux il faudrait se retourner systématiquement contre eux et les poursuivre. ça les ferait réfléchir s'il leur reste encore un peu de cervelle.

  16. Redon dit :

    Deux réflexions. Un, on apprend à Sciences Po que qui détient l'information détient le pouvoir.
    Deux, la petite manif des bonnets rouges a fait beaucoup de bruit parce qu'il y a eu de la casse et des blocages. La grosse manif du 1er décembre n'a pas déplacé un journaliste parce qu'elle s'est passée bonne enfant sans incident. Conclusion ? Faut-il revoir nos moyens d'actions ? Par exemple bloquer le périph. avec nos voiture un jour de semaine ?

  17. Adrien78 dit :

    A peine refroidies leurs vomissures haineuses sur Mélenchon, les voilà, nos politico-scato-plumitifs qui nous font une montagne de la prostate de Hollande ! Ils n'ont aucune limite ni dans le mensonge et la bassesse, ni dans le ridicule que n'égale que le mépris de leur public. Ils ne respectent rien sauf leur compte en banque qui leur sert de conscience. Tout à une fin. Nous sommes en 1788 comme l'a dit Jean-Luc. Qu'ils ne l'oublient pas. "Tempus fugit" même si pour eux le temps c'est de l'argent.

  18. cyrille dit :

    Je vous avais bien dit dans un post avant le 1er décembre que c'est vraiment décourageant et très démobilisateur de se déplacer pour n'apparaître nul part et être de 100 000 réduit à 7000. Bon sang, il doit bien y avoir un moyen technique de photographier HD et de faire compter par des huissiers ! Sans parler de drone, un petit zeppelin ça suffit et c'est pas si cher. C'est tellement important que je ne me vois pas me déplacer sans avoir la certitude d'être vraiment compté la prochaine fois. Je pense partager ce sentiment avec beaucoup.

  19. Michel Pinault dit :

    On en a parlé, sur tous les tons, de la manifestation pour une révolution fiscale. La réussite, c'est celle-là. L'idée, l'objectif, le mot d'ordre est passé. Aux citoyens d'y réfléchir. Merci pour cette stratégie, pour avoir lancé l'idée de cette manifestation. Et espérons qu'en janvier, ça va rebondir avec de nouveaux participants. A ce propos, Jean-Luc, nous attendons une réaction, tes réflexions, assez vite quant à la naissance de "Nouvelle donne". A priori, cela ressemble à une bonne nouvelle. Ce serait trop beau si ce parti entrait aussitôt dans le Front de gauche mais comme il y a les Européennes dans la ligne de mire....
    Amitiés

  20. françois dl dit :

    A quand une marche sur le siège du CSA. Combien de temps encore allons nous déplorer les manipulations sans s'y attaquer par une action symbolique ?

  21. alain31 dit :

    Isabelle Attard quitte EELV. Elle avait voté contre le TSCG et la loi sur les retraites. Elle s'exprime dans Médiapart sur ses choix. Elle rejoint Nouvelle Donne et non le Front de Gauche mais c'est une bonne nouvelle dans la mesure où elle manifeste l'importance des craquements au sein des partis au gouvernement. Le congrès d'EELV (où les élus ont désormais le pouvoir) pourrait bien avoir fait des dégâts en réaffirmant contre l'avis de beaucoup de ses militants sa participation au gouvernement.
    Les contradictions s'aiguisent bien comme nous le disons.

  22. Michel Matain dit :

    Il est extraordinaire de voir l'énergie déployée par la presse de droite et par le PS pour tenter de rendre insignifiante une "simple" manif du Front de Gauche, la minimiser au point de vouloir en faire un non-évènement, tenter de faire passer Jean-luc Mélenchon pour un triste menteur et manipulateur, rendre invisible l'ensemble du Front de Gauche (n'existe plus que la manif de Mélenchon). Et nous n'en sommes qu'au début du combat, nous ne sommes encore qu'un force minoritaire dans l'opposition. Imaginez ce que ça sera lorsque le gouvernement ce sera nous et que nous saisirons les banques sans indemniser les multinationales ! Ces mensonges et manipulations sur une "simple" manif peuvent donner à imaginer ce dont la droite a été capable au Chili dans les années de l'Unité Populaire ou dans le Vénézuela d'aujourd'hui, ce qui se passera demain en France avec le gouvernement du Peuple !

  23. quignon dit :

    J'ai eu le grand plaisir d'être parmi les nombreux citoyens "pour la révolution fiscale" du 1er décembre. Comme tous, assez agacé de la désinformation du pouvoir et de ses chiens de garde, mais pas vraiment surpris. Ne faudrait il pas mettre en débat une charte sur l'éthique des journalistes et dénoncer par la même ces trop nombreux jornalistes qui se complaisent et se gavent dans le système actuel.

  24. j-jour dit :

    @MichelMatain "Ces mensonges et manipulations sur une "simple" manif peuvent donner à imaginer ce dont la droite a été capable..."

    Nous avons de moins en moins à l'imaginer, l'arsenal de répressions et punitions mis en place pour criminaliser des actions contestataires jusque là non pénalisables est en train de monter d'un cran en Europe, notamment en Grèce et en Espagne. Sans que ces dernières mesures soient pour autant passées, nous assistons déjà à la mise sous verrous de l'emblématique maire de Marinelada et d'autres syndicalistes.

  25. Devuyst dit :

    L'éco-système médiatique est malade. Il veut faire l'info. Toutes mes pensées vont à ces très nombreux militants qui se saignent pour mettre en avant l'intérêt général et qui sont mis hors jeu de manière violente par les media.

  26. pichenette dit :

    Et si les Mélenchanteurs si doués en faisait une chanson, de marche bien sûr, qui pourrait devenir un hymne à la gloire de... à la Boris Vian, "journaleux bigleux" c'est mignon.
    Même seul si l'on est seul on peut rester convaincu d'avoir raison et finir par gagner. La place de la France dans l'estimation Pisa s'explique par la nullité en calcul des "chefs".
    La France va-t-elle demander l'élargissement de son espace maritime où elle est souveraine.
    Prochaine manif, un grand banquet républicain!

  27. lemetayerv dit :

    A Quignon Pour te remonter le moral regarde la vidéo "Marche pour la Révolution fiscale" 1/3 diffusée par Lhumain Dabord et diffuse si tu peux. 30 minutes plongées dans la manif vue d'un même endroit et un peu en hauteur. Ben ça en fait du monde, vive internet.

  28. Citoyen93 dit :

    Quel bonheur ce dimanche, arrivé à Bercy mal au dos, mal aux pattes et à la gorge, mais de pouvoir écouter votre discours en me disant : "je suis le 100 000ème!". Les bidonnages et batailles de chiffre, les polémiques à 2 balles sur la forme, bon on s'y attendait, c'est de bonne guerre, on a l'habitude et en effet il vaut mieux le prendre avec le sourire, l'arroseur finit toujours par être l'arrosé.
    Mais le pire comme rideau de fumée est ailleurs. Sur France info le lundi, au moins 1h de reportage et de débat sur la TVA des sports équestres ! A croire qu'il n'y a que ça qui augmente. Je veux bien incriminer les médias pour ce rideau de fumée mais il y a plus grave encore et là c'est de la manipulation 100% gouvernementale. Les gros titres du style "la TVA va réduire sur les places de cinéma... pour les jeunes de moins de 14 ans" (ne riez pas) comprendre : des enfants qui vont plus souvent au ciné mais forcément accompagnés de leurs parents qui eux vont payer plus cher, quel blagueur ce Hollande ! Et alors le pire : "TVA réduite de 7 à 5,5% sur les préservatifs" avec gros coup de com de Touraine le 1er décembre journée de la lutte contre le sida. Mais quelle honte ultime. Déjà on tombe par terre en réalisant que même les préservatifs sont soumis à la TVA et qu'ils le resteront, que le PS en est fier, et en plus qu'il instrumentalise une question de santé publique aussi grave pour ses magouilles de com. Alors que ça devrait être 100% gratuit. Ya Basta !

  29. ydaho dit :

    J'y étais ! Il y avait du monde, beaucoup de monde, la surprise était agréable, une foule bariolée a dominante rouge, des arbres vert, ça oui, exactement comme dans ma cour, au cas ou personne ne s'en est encore aperçu, le printemps était en retard. Donc l'hiver l'est aussi. Bref ! Nous étions montés a Paris, en se disant que "au cas ou" il y ait peu de monde, il fallait faire l'effort d'y aller et que d'autres feraient comme nous. Hé bien beaucoup d'autres on fait cet effort !
    Arrivé en avance, nous avons rejoint la tête de la manif pour essayer d'avoir quelques photos de la banderole de tête avec tous les ténors. ça été raté, pas moyen de prendre cette photo. Trop de monde, alors finalement nous sommes restés derrière le camion du PG, pas trop loin de la tête et avons marché (une longue marche, au fait !) tranquille derrière ce camion, avec comme animateur principal un certain Romain Jammes et un accompagnateur non moins talentueux, Alexis Corbière ! c'était sympa ! Si vous voulez voir de nombreuses photos et vidéos c'est ici.

  30. mathias95 dit :

    Scandaleux article sur le Point de Jérôme Blégé. Certains de ces "nouveaux chiens de garde" n'ont pas peur de tremper leur plume dans la mrde en échange de quelques pièces d'or ! Mais ce déchainement commandé prouve que les arguments de Jean-Luc Mélenchon font mouche et malgré toutes les tentatives pour le discréditer, ses idées avances. Quant à l'imposteur, il nous prouve une fois de plus avec sa "prostate", qu'il pratique l'art du mensonge par omission, ce type n'a plus aucune crédibilité, aucune légitimité auprès de nous.

  31. marechal dit :

    J’espère que tout le monde ici a bien conscience que nous n'étions pas assez nombreux. Il faut croire que la plèbe a la ferme intention de se laisser tondre. Si ce n'était pas le cas elle nous aurait rejoint. Elle aurait de vive force positionné sous le ministère de Bercy quelques poutrelles et brindilles pour transformer le péage du CAC 40 en magnifique barbecue. On appelle cela une révolution par la rue.
    Mais il faut croire que le peuple Français ne veut pas reléguer la TVA aux oubliettes de l'Histoire, comme il le fit jadis avec la gabelle, la dime et autres saletés inventées par les dominants. Il faut croire qu'en chaque citoyen français se cache un gabelou, un kapo, ou une tête de nœud qui préférerait laisser crever les plus pauvres, tant que cela ne le concerne pas. J'appelle cela un rat. Mais il faut bien des rats pour que la peste brune se répande, n'est ce pas.
    En France nous sommes 60 millions (moins 100 000 et quelques autres) à être des rats.
    Voilà tout.

  32. Patrice C. dit :

    Le site @rrêt sur images s'est intéressé aux erreurs du groupe Canal. Article 1 et article 2. A nous de faire diffuser largement et de prouver que la plupart des médias tentent de protéger leur système. Leur technique tricher, mépriser et diaboliser.

  33. mb_49 dit :

    Pour toute manif, quelle soit son ampleur il n'y a jamais assez de participants. On en espère toujours plus. Mais dire que ceux qui ne sont pas venus sont des rats, prêts à refiler la peste brune aux autres, il y a une marge. Non, il est vrai que nombre de Français ne sont pas prêts à sauter le pas, nombre de Français ne voterons pas FdG, pas plus aux municipales qu'aux européennes mais ça cela s'appelle la démocratie représentative. Les gens qui ne voterons pas dans le sens de leur intérêts seront à coup sur nombreux, trop nombreux, comme d'habitude. Si on s'y penche, à part les 11,4% qui ont voté pour Jean-Luc Mélenchon en 2012, ont voté contre leur intérêt et nous étions minoritaires.
    La question reste en suspend. Les structures législatives de la Vème étant ce qu'elles sont, elles ne favorisent pas l'éclosion et l'exposition sur la place publique d'une pensée qui va dans le sens contraire des intérêts des quelques-uns qui n'ont pas intérêt à ce que ça change. Si les gens étaient conscients de leur intérêt réel, tous seraient porteurs d'un petit bout de projet tendant à éviter la catastrophe écologique qui se profile chaque jour d'avantage. C'est peut-être à cause de ce manque de lucidité que les dinosaures sont disparus il y a 65 millions d'années ?
    Reste alors une question. La légalité républicaine est-elle raison ?

  34. Théo dit :

    Ca fait quand même beaucoup d'erreurs en très peu de temps. Quel hasard.

  35. Empathie dit :

    Ce jour, Jean-Luc réagit à l’"erreur" de Canal+ sur le site des inRocks.

  36. françois dl dit :

    @marechal 14h37
    Voila qui est bien dit. Le chacun pour soi est bien la cause de notre malheur. Les Français sont pleutres et comptent sur les autres pour mener les combats, en outre, leur capacité à endurer me fait craindre que même quand ça ira plus mal ils accepteront sans réagir. Ils ne sortiront dans la rue que pour fêter notre victoire, se montrer et se réjouir des fruits d'un combat qu'ils n'auront pas mené. Je précise que je ne vise pas ceux qui parmi nous n'ont pas pu se déplacer, mais les autres Français toujours prompts à l'ouvrir pour se plaindre et qui la ferment quand on leur donne l'occasion de se faire entendre.

  37. renaud leon dit :

    Alors est ce illégal de porter un badge ou un autocollant dans l'espace public ? Sinon il faut que les partis politiques du FdG portent plainte contre ce déni de liberté qui fut imposé au manifestants à la suite de la manif. Idem face au manipulations diffamatoires opérées contre nous par I>télé et Canal+. Si il y a parmi vous des abonnés a cette chaine suspendez vos abonnements, les priver de votre thune eux qui en sont accrocs comme les heroinomanes de leur drogue, ça les touchera. Quand à moi tout ça m'aura appris la défiance envers ces journalistes que je croyais être les défenseurs de l'intelligence et de la démocratie. En tout cas ce fut une belle manif et le boulevard était plein. Je le sais j'y étais. Pas un commentateur de s'extasier sur le fait que toute la gauche était représentée d'Artaud à Mélenchon, M.G. Buffet et même P Laurent qui a manifesté aux cotés de D Simmonet. Sans oublier C Autain et les autres camarades. Nous progressons.

  38. Empathie dit :

    Jean-Luc est aujourd'hui Saint-Girons. Voici une interview audio de son hôte, Michel Larive.

  39. ydaho dit :

    Alors oui, des gens sont partis après le discours de Mélenchon, hé oui, ils avaient des bus a prendre, pour certains jusqu'a 800 km a se taper, et il faut sortir de paris, ville tout de même assez célèbre pour ses magnifique embouteillage. Donc ils sont aller reprendre la route ou se réchauffer un peu avant, peu importe ! Et ils n'avaient pas spécialement une étiquette PG sur le front.
    D'autre part, il n'y a pas eu véritablement de bronca a l'adresse de P.Laurent, quelques sifflets, mais surtout pour ceux qui ne partagent pas sa position a Paris (dont moi) des mines désapprobatrices surtout avec le sentiment d'une sacré erreur de parcours qui pourrait bien couter cher, mais je dirais qu'en somme c'est surtout la dignité qui a prévalu. D'ailleurs la dignité, la bonne humeur, les parlottes amicales, c’était sur tout le parcours. Pas de feux de joie, pas de casse, rien de tout ce que l'on a pu voir lors des manifs de droite, même les plus anodines. ça aussi les médias se gardent bien de le faire remarquer.
    Allez ! encore une petite photo pour mon plaisir personnel !

    @Maréchal (et d'autres)
    C'est la révolution par les urnes ! Pas par le feu et le sang. C'est ce qui nous distingue de la horde de fachos que l'on a pu voir ces derniers temps.

  40. Papa dit :

    Contrairement à ce que pense certains amis, les Français et Françaises ne sont pas des veaux, comme l'écrivait De Gaulle.
    A 78 ans, je me dis toujours pourquoi me suis-je engagé syndicalement et prolongé politiquement ? Je le dois à mes instituteurs qui nous enseignaient l'histoire de notre France. J'ai découvert les tenants de la révolution de 1789,l'histoire des canuts de Lyon,la commune de Paris,les trois glorieuses,la résistance etc. Et bien je me dis aujourd'hui à l'orée de ma vie que je dois à mes enseignants ce que je suis devenu !
    Avec nombre de camarades nous étions à Charonne pour subir les foudres de cette ordure de Papon qui entrainaient la mort de Daniel Ferry, Suzanne Martorel, Anne Godeau, Fanny Dewerp etc. En tant que parti nous étions les seuls à combattre pour la paix en Algérie. Ou était la SFIO de Guy Mollet ? A qui je dois d'avoir été rappelé en AFN ?
    Non camarades de combat il convient de ne pas désespérer des masses qui elles font l'histoire. Et jusqu'à mon dernier souffle je serais du combat émancipateur. Jean Luc a raison de toujours faire retour à l'histoire. Tous ses discours sont baignés par son désir d'éducation populaire. Je n'ai pas son niveau d'instruction mais il est dans le vrai de parler cru et dru !
    Ceux qui vivent, ce sont ceux qui luttent !

  41. Logitor dit :

    Le plus drôle c'est la sentence des médias concernant cette manifestation inaugurale « Il y avait moins de monde ». Moins que la prochaine fois sans doute, car oui cette fois j'y serai.
    De plus, monsieur Mélenchon, vous avez les honneurs d'un prof de Sciences Po dans "Le Point", un gourou de l'Énarchie UMP/PS qui gouverne en englobish les mauvais comptes de la dette. Continuons comme ça, mais ne soyons pas dupes de leurs prochains titres sur la gastro-entérite de votre nièce cachée. Et réjouissons-nous, car quand ils tapent en dessous de la ceinture, c'est qu'ils sont mal.

  42. marechal dit :

    @ydaho
    C'est la révolution par les urnes ! Pas par le feu et le sang. C'est ce qui nous distingue de la horde de fachos que l'on a pu voir ces derniers temps.

    Il faut être bien naïf pour croire que la révolution par les urnes aura la côte auprès des citoyens de ce pays. La révolution se fera par la rue, ou ne se fera pas. Si le FdG est peu suivi, (ou ne décolle pas dans les sondages) c'est bel et bien parce qu'une solution par les urnes ne séduit pas la populace, non ? On a beau accusé les médias par-ci, s'esbaudir sur le nombre de manifestants par-là, c'est notre message qui est contradictoire. Ne pas le voir c'est s'infliger la méthode Coué. Une révolution exige à un moment donné qu'une place soit occupée de vive force. J'y peux rien si c'est bête comme chou ! Le reste c'est de l'onanisme, de la parlote, du vent, blablabla.

  43. gblanchet03 dit :

    Un témoignage. J'étais à la Manif ce dimanche. J'ai quitté le meeting au milieu du discours de Jean-Luc car notre car partait et non par défiance avec son discours. Notre car était en tête de tous les cars au carrefour de la rue du Charolais et du boulevard de Bercy. Une policière avec qui nous avons discuté faisait son travail de manière très humaine et à ainsi expliqué à un motard pourquoi il ne pouvait remonter le boulevard. Puis quand nous sommes partis 2 motards de la route ont emmené notre car, y compris en empruntant des couloirs interdits jusqu'au périphérique. Il y a donc une police républicaine.
    Ceci étant je suis d'accord avec Michel Matain, ils ont expérimentés les barrages filtrants pour faire jeter drapeaux et autocollants comme ils avaient expérimentés sur la place Bellecourt à Lyon l'an dernier de nouvelles méthodes contre les foules. Il est certain qu'ils se préparent et de ce point de vue on devrait interroger nos amis dans l'armée. Car il n'y a pas de raison qu'ils n'envisagent pas d'utiliser l'armée comme au Chili. La France n'est pas à l'abri des méthodes fascistes quand la période d'en fumage aura pris fin. Notre hôte nous invite à s'en durcir vis à vis des médias. Quand cette seconde peau du système aura craquée ils sauront utiliser la force brute. Nous devons en être conscients, non pour se faire peur, mais pour entraîner avec nous la grande masse du peuple y compris, dans la Police ou l'armée.

  44. Le Zig dit :

    @marechal
    Je vous trouve assez dur. Je pars du principe que les rares fois où nous avons la chance de nous exprimer par scrutin, un choix plus que réfléchi nous fait mettre le bon bulletin dans l'urne. Ainsi, les 4 000 000 d'électeurs pour le Jean-Luc Mélenchon il y a à peine 18 mois, n'ont pas disparu par magie, ils n'ont pas rejoint le PS, encore moins à l'UMP/FN. A l'inverse, l'amour propre des écolos cocufiés, des socialistes désabusés étant encore trop fraîchement entaillé, ils ne peuvent pas encore prendre part à nos manifestations, mais ils viendront. Considérer les sondages comme source d'information pour dire que le Front de Gauche ne "décolle pas ", me laisse assez pantois. Ayez confiance aux 3 993 000 (selon la préfecture), ou au 3 900 000 (selon le FdG) sympathisants pour être au RDV.
    La TVA va passer ? Eh bien nous verrons l'état du pays et l'état du porte-monnaie des Français. Rien ne pourra être reproché au FdG de ne pas avoir prévenu les "rats" comme vous les appelez, preuve à l'appui.

  45. Hold-up dit :

    192 @ marechal
    "Si le FdG est peu suivi, (ou ne décolle pas dans les sondages) c'est bel et bien parce qu'une solution par les urnes ne séduit pas la populace, non ?"

    La " populace " ? Vous êtes un agent provocateur ou quoi ? Ici, on ne parle jamais avec la langue de l'ennemi. Révisez vos catégories lexicales. Un peuple peut venir à manquer, comme disait Gilles Deleuze certes, mais point de populace en soi. L'électorat français est présentement assommé et dans l'expectative. Il ne sait plus où politiquement il habite depuis la mutation du parti dit "socialiste" en parti solférinien à la botte des banques, du Medef, des multinationales et de la finance internationale irresponsable et suicidaire. C'est le dernier round de la fausse gauche. M. Hollande à la suite de M.Sarkozy poursuit imperturbablement la vente par pièces détachées de la France et accélère sa disparition dans l'Union Allemande et le grand marché transatlantique US. Le parti politique qui appellera a quitter l'Union Allemande raflera la mise électorale. D'ici là, rien de telle que l'Education Populaire et les marches citoyennes pour passer d'un peuple qui manque à un peuple conscient de son existence réelle et agissante.

  46. Dim dit :

    Je viens de prendre connaissance de votre communiqué sur le plan de d'avenir pour la Bretagne où vous écrivez "Victoire totale des bonnets rouges et de leurs créateurs du MEDEF, FDSEA, Patri breton, Front national et UMP.Leurs saccages ont été payants : 2 milliards d'euros de prime à la casse des portiques." ça m'a rappelé la remarque d'un ami me disant qu'il était prêt à venir à la marche pour la révolution fiscale si c'était pour "occuper Bercy". Evidemment nos mobilisations ne doivent pas sombrer dans la violence ou dans un quelconque "saut qualitatif" mais il me semble très important de sortir des manifestions institutionnelles entre République et Nation. Il faut qu'on se creuse pour leur donner plus de sens au niveau formel. Dans cette optique, faire terminer la marche de dimanche devant le ministère des finances était un bon début. On doit poursuivre sur ce cap là !

  47. Vassivière dit :

    @44
    Edwy Plenel et son journal cache mal son rejet du FdG et des luttes ouvrières. Il s'est notamment rendu tristement célèbre en faisant un comptage des participants à une manifestation contre l'allongement de la durée de cotisations pour la retraite (passage de 60 ans à 62 ans) sous Sarkozy, encore plus à la baisse que celui de la Préfecture de Paris. Il y a bien longtemps que j'ai résilié mon abonnement. Attention d'ailleurs, procédure très difficile et surveillez votre compte bancaire car vous n'êtes pas à l'abri d'un réabonnement d'office à votre insu !

  48. Théo dit :

    De toutes les manières je pense qu'on va avoir de grandes surprises aux prochaines éléctions. S'il devait y'avoir tout de suite un vote pour la présidentiel, FH et le PS n'aurait même pas 10%. Le centre resterait faible car il attire peu pour le moment. L'UMP est un parti absolument mort. Reste donc une énorme partie des élécteurs entre Le Pen (les racistes et ceux qui n'y connaissent rien en politique qui pensent que la Marine va les sauver alors qu'elle vote contre les droits des ouvriers), nous et l'abstention. J'ai bien peur que malgré tous les sondages bidons auxquels je n'accorde pas une once d'importance, le FN soit actuellement la première force politique du pays. Ca m'fait flipper.

  49. educpop dit :

    La politique de la ville est le nom qui a été choisi pour parler des quartiers pauvres, c'est un nom qui cache la réalité puisque la ville multiple et ouverte a disparu de ces territoires. La politique de la ville, c'est bien ce dont il devrait s'agir pour refonder une meilleure organisation sociale. Ici les habitants ne sont pas imposables et ils ne marchent donc pas pour une révolution fiscale, ils envient plutôt les riches tellement ils sont pauvres, c'est la fuite dans l'imaginaire et le système D qui les occupe. Malgré tout la solidarité entre les habitants est forte, sauf pour ceux qui détestent vivre ici mais qui ne peuvent pas partir. Si cette fraternité s'exerçait en direction d'un programme politique, le nombre des électeurs du Front de gauche augmenterait beaucoup. Il faudrait donc logiquement produire un effort important pour investir ces territoire et parler avec les gens. C'est dommage que la partie du peuple la moins socialisée officiellement mais la plus sociable en réalité ne fasse pas l'objet d'une plus grande attention de notre part. Est-ce qu'au début de l'année prochaine on ne pourrait pas manifester sur ce terrain, relier les quartiers entre eux par une chaine humaine ou quelque chose comme ça ? Notre déficit en ce domaine ne sera pas sans conséquences et l'incendie de 2005 n'est pas éteint.

  50. pascal des landes dit :

    Bonsoir à tous camarades,
    C'est un peu notre grand père qu'on vient de perdre avec Tata Madiba, Nelson Mandela. Un modèle, un repère, une conviction que la violence n'est pas inéluctable dans un processus révolutionnaire. A nous qui clamons "l'Humain d'abord", Nelson Mandela c'est un peu de nous tous qui disparaît. Comme on dit en Afrique, un ancien qui s'en va, c'est une bibliothèque qui brûle. C'est justement pour ça que nous luttons pour réparer ces brûlures, et la lutte que nous menons, hérite de Mandela cette détermination posée, qui mène à la victoire contre tous les apartheids, contre toutes les oligarchies, raciales, financières, sociales. C'est aussi contre le sectarisme que nous devons lutter. @tétu a raison nous nous dispersons pas en cherchant des ennemis partout. Un ennemi, la finance et son système, c'est déjà pas mal. "j'ai lutté contre la domination blanche, j'ai lutté contre la domination noire"... "Nous devons nous rappeler que notre première tâche est d'éradiquer la pauvreté et d'assurer une meilleure vie à tous"fut sa dernière intervention politique à l'ANC. Reprenons cet héritage. Il restera aussi un sourire, une joie, celle de l'homme libre. Qu'avons nous à perdre à en faire notre modèle. Et puis il y a cet humour, ce rapport laïc à l'autre. Un jour Desmond Tutu, archevêque lui, s'adresse à lui. Madiba tu es président, comment peux tu porter de telles chemises? C'est drôle répond il de la part d'un homme qui se...


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive