01déc 13

Tout aura été parfait. Le coup monté médiatique du lendemain n'y changera rien. Après l’anxiété terrible de ces sortes de veille, tout fut en ordre. Le temps était certes d’un froid sec, à vrai dire insupportable dès que la nuit fut tombée. Mais le ciel est resté bleu. Le soleil de côté dorait sur l’horizon, au moment où la foule immense remplissait les boulevards. Un tableau à couper le souffle. Quelle masse gigantesque de drapeaux et de ballons ! Quel flot de cortèges ! Je me postais un instant au bas de la pente pour m’en faire une vision d’ensemble. Ce moment va rester dans ma mémoire d’homme autant que de militant. Et puis, une manifestation est comme un livre qu’il faut lire de près. Bien sûr je n’ai pu rester longtemps hors de ma place dans le carré de tête, car sitôt que j’en sors les camarades me font le reproche du désordre que ma présence créé. Ils n’ont pas tort car leur tâche est déjà si rude ! Mais comme ils sont gentils et délicats avec moi tous ceux qui m’accueillent dans leurs rangs ! Et quelle magnifique organisation spontanée que la nôtre ! Les foulards rouges de mon parti sont partout postés aux taches pénibles. Le général Benoît a aussi positionné cent camarades pour la sécurité et la tranquillité. Des dizaines d’autres ont été organisés sur place dès sept heures du matin pour tenir tous les postes de combat du jour. Les foulards rouges étant les plus jeunes, ils portent l’essentiel de la charge de travail concret sur leur dos. Leur bilan est brillant. C’est le zéro casse, zéro défaut de production. D’une occasion à l’autre ils apprennent. Les gestes sont plus fermes, les actions plus assurées. Jusqu’au mouvement des cars affrétés par les copains de toute la France, accueillis à l’arrivée par des brigades de camarades. Je vous l’avais dit : chaque occasion est une répétition générale.

Pour ce post, je publie mon discours. Pour une fois je l’ai écrit. Mon défi était de ne pas déborder de mon temps de parole par respect pour ceux qui devaient parler après moi. Vendredi au meeting de Danielle Simonnet et de la liste Front de Gauche à Paris, dans l’enthousiasme de la salle comble, j’ai explosé mon temps de parole. Pourtant, son discours à elle avait été une merveille de clarté et d’éloquence. Je me rengorgeais à part moi de fierté et d’orgueil à l’écouter. Pourquoi ai-je parlé si longtemps ? Je me le suis tenu pour dit. Capture d’écran 2013-12-01 à 21.20.20Cette fois, j’ai respecté mon temps et je crois bien que j’ai été le seul. A la joie du travail accompli se sont ajoutés bientôt les plaisirs de la rituelle bataille des chiffres. Cette fois-ci, nous l’avons gagnée avant de commencer. Comme d’habitude, il avait été annoncé que la préfecture ne donnerait pas de chiffres Mais Valls bouillait de rage. Il a ordonné de donner des chiffres. Les flics se sont vengés. Ils n’aiment pas faire la basse besogne politicienne du ministre. Ils ont donc raconté n’importe quoi. Du tellement gros que ce n’est même pas crédible : 7000 participants. Voyez les photos, et vous vous en ferez une idée par vous-même. Pourtant, je me réjouis de ce genre de bouffonnerie. Des dizaines de milliers de gens se sentent insultés, et cela augmente le dégoût que déclenche ce persécuteur des pauvres qu’est Valls. Même chose pour les jappements de rage de ces journalistes de Libération, du Monde et tutti quanti, qui continuent leur vendetta personnelle contre le Front de Gauche plutôt que de faire leur métier d’information. Excellente pédagogie de masse encore une fois. Ils préfèrent encenser les bonnets rouges plutôt que les foulards rouges. Même Michel Sapin dit préférer le contraire. Toute leur identité réelle est là-dedans. De toute façon, vous savez ce que vous avez à faire : n’achetez pas les journaux qui vous insultent et vous nient. Bon, oublions pour ce soir et restons-en à la jubilation de la réussite.

La suite des évènements vous implique encore. Le Front de Gauche a lancé une nouvelle initiative. Il s’agit de rassembler tous ceux qui se sentent concernés par la lutte contre la hausse de la TVA. Nous allons voir si c’est possible. Voyez comment je formule cette proposition dans mon discours. La marche pour nous est une stratégie de longue portée depuis que nous en organisons, c’est-à-dire depuis le 18 mars 2012 à la Bastille. Le Front de Gauche a pour objectif d’être un déclencheur du Front du peuple. Et le Front du peuple fera naître une envie de nouveau Front populaire. Dans le creux de la gauche, nous venons de faire une démonstration : nous sommes la seule force politico-sociale numériquement significative à gauche. Et depuis ce soir de décembre, elle porte un nom assumé : l’opposition de gauche. Le pas est franchi en beauté et… en force.    

Discours pour la Révolution fiscale

Ah ! Que vous êtes beaux !
Une nouvelle fois, la marée des drapeaux rouges a déferlé dans Paris ! Paisible ! Tranquille ! Instruite ! Déterminée !

J’ai l’honneur de parler le premier. Je le ferai brièvement pour que soit respecté le temps de parole de ceux qui vont s’exprimer après moi.

Voici mes premiers mots :

Salut et honneur à ceux qui ont consenti tant de sacrifices, de temps et d’argent pour être ici.

Je dis en notre nom à tous une pensée chaleureuse pour tous ceux que le prix des transports ou les difficultés de la vie ont retenu loin de nous mais qui, à cette heure, marchent avec nous.

J’adresse un salut spécialement chaleureux aux organisations syndicales de branche, de base territoriale ou d’entreprises en lutte, qui ont coorganisé cette marche avec nous.

Et vous tous, chacun d’entre vous, attentifs, engagés, sitôt l’appel lancé vous n’avez pas attendu les consignes : vous avez pris l’initiative. Cet esprit rebelle, cette énergie personnelle autonome et libre est notre principale et plus grande force politique ! Pour aujourd’hui, bien sûr ! Mais pour demain davantage encore, quand viendront vers nous les grands évènements qui sont en train de mûrir dans la profondeur du pays.

Non au chacun pour soi

ManifTVA_foule-6Cette marche a été construite en trois semaines. Si elle est un succès, c’est parce qu’elle est une respiration de la force populaire !

Il était temps ! Il était temps !

Tant de détresses sociales frappent notre peuple ! Tant d’angoisses du lendemain accablent nos familles ! Le savez-vous, vous autres, les puissants ? Il n’y a jamais eu tant de millionnaires en dollars dans notre pays. C’est même le record d’Europe. Et dans le même temps il n’y a jamais eu tant de pauvres !

Pourtant, voyez quelle indifférence pour ces souffrances, parmi les belles personnes très importantes, qui s’indignent du moindre fait divers populaire ! Quel silence autour des souffrances au travail, du suicide quotidien d’un agriculteur – chaque jour ! -, des deux morts au travail par jour dont aucun n’est jamais évoqué, des 100 000 personnes qui passent leur journée à chercher un abri pour la nuit, des 10 millions de pauvres que l’on condamne à quémander sans cesse la moindre et qu’ensuite on montre du doigt comme des privilégiés !

Il a raison ! Il a raison, le poète ! Il a raison, Victor Hugo, quand il dit : « c’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches » ! 

Et c’est le moment où il faudrait entendre de nouveau la musique maléfique du chacun pour soi, du mépris de l’autre, celui qui n’a pas la même couleur de peau, la même région, les mêmes ancêtres !

Notre marche dit avant toute chose ce premier message : dans l’épreuve que vit le pays, nous autres, nous ne perdons pas ni le sens et le message de notre cœur, ni celui de notre intelligence. L’ennemi, ce n’est pas l’immigré, ce n’est pas le fonctionnaire, ce n’est pas le travailleur révolté ! Paris n’est pas l’ennemi des régions de France, la laïcité n’est pas l’ennemi des croyants ! Nous ne nous trompons pas de colère !

L’ennemi, il y en a un : c’est la finance française et mondialisée qui profite, sali et saigne sans limite tout ce qu’elle touche !

L’incorruptible Robespierre nous l’a appris : « Les grandes richesses enfantent les excès qui corrompent tout à la fois ceux qui les possèdent et ceux qui les envient »

L’ennemi, ce sont les 200 000 émigrés fiscaux en Suisse qui volent 85 milliards par an au Trésor public ! Ce sont les profiteurs des 120 Milliards de dividendes supplémentaires qui, chaque année, prennent le pain quotidien de 4 millions de travailleuses et de travailleurs au Smic ! L’ennemi, c’est celui qui fait flotter sa barque personnelle sur l’océan du malheur des autres !

L’opposition de gauche est l’avenir

C’est pourquoi notre marche est si bienvenue. Elle prouve qu’en face de la politique gouvernementale et des amis du MEDEF de tout poil et de tout plumage, il y a aussi en France un puissant parti pour le partage et l’égalité des droits, la solidarité écologique, la responsabilité morale humaine.

Nous savons que nous venons de réussir le plus nombreux, le plus unitaire, le plus ample rassemblement populaire de la gauche depuis la rentrée.

La preuve est faite ! L’opposition de gauche existe ! Elle est une puissance ! Alors, parce qu’elle est puissante, parce que vous avez fourni tous ces efforts, alors elle est un avenir possible pour le pays.

Et notre nombre le montre : nous sommes le matin qui va se lever sur l’année 1788.

Aux yeux de tous, nous faisons éclater la vérité insupportable : le problème de notre pays, ce n’est pas le cout du travail ; c’est celui du capital ! Jamais, jamais la part de richesse rendue au travail n’a été aussi faible depuis la Libération face à celle prélevée pour le capital !  Jamais l’impôt n’a autant protégé les privilégiés.

L’impôt injuste : Robin des riches !

Oui, loin de corriger ces abus, loin de corriger les inégalités, loin de préparer l’avenir écologique du pays, 100 ans après la création de l’impôt sur le revenu, le système fiscal au contraire protège tous les privilèges, aggrave tous les abus de la finance.

A la fin, comme la classe innombrable des paysans de l’époque, à la fin, les classes moyennes et populaires, les salariés et les chômeurs, et la nature, portent tout le poids de l’effort du pays. Le niveau d’imposition des plus hautes tranches de l’impôt contribue moins aujourd’hui à l’effort commun  qu’il y a dix ans ! Si l’on avait maintenu les impôts comme ils étaient en l’an 2 000, il y aurait aujourd’hui cent milliards de plus dans les caisses de l’Etat et il n’y aurait pas de déficit ! Et donc pas de dette supplémentaire cette année. Tout ce qu’il faudra payer a été pris par les uns sur le dos des autres !

A bas la hausse de la TVA !

C’est le moment qu’a choisi le président François Hollande, en personne, pour aggraver la charge. Il ne reconnaît pas que c’est le coût du capital d’où vient l’étouffement du pays. Il répète, avec le Medef et la Commission européenne, que c’est le coût du travail !

ManifTVA_foule-5Alors, il a décidé d’offrir, sans contrôle fiscal comme l’a dit Monsieur Moscovici, sans contrepartie sociale, sans garantie écologique d’aucune sorte, vingt milliards d’euros aux actionnaires. Dix milliards seront payés par des coupes dans les dépenses publiques, les services publics dont vous avez tous besoin tous les jours. Trois milliards seront payés par des taxes prétendument écologiques.

Mais sept milliards seront prélevés par l’impôt le plus sournois, le plus injuste : la TVA. Et pas seulement celle qui passe de 19,6% à 20% : celle qui est déjà passée de 5,5% à 7% et qui va passer de 7% à 10%. Les choses les plus courantes de la vie de tous les jours : la consommation d’électricité, le ramassage des ordures ménagères, le prix des transports publics, la maison de retraite… toutes ces choses qui font le quotidien, qui sont l’essentiel, vont augmenter brutalement. La consommation va être frappée et l’activité économique va ralentir encore.

C’est pourquoi il ne faut pas lâcher prise, mes amis !

Non a cet impôt d’ancien régime qui favorise les privilégiés et frappe tous les autres, et que tous les autres payent si durement.

Hollande… Oui, c’est le moment de crier, en mesure s’il vous plaît : « Hollande caresse la finance, le peuple répond : résistance ! » « Hollande caresse la finance, le peuple répond : résistance ! » « Hollande caresse le capital, le peuple répond : Révolution fiscale ». Révolution fiscale : il faut que ça rime, les amis !

Construire un rapport de force

Le premier Ministre dit qu’il va remettre à plat le système fiscal, comme nous le lui avons demandé. Nous avons décidé de faire comme s’il était sérieux. Donc, nous allons nous méfier car il pourrait bien en profiter pour faire encore des cadeaux à ses amis du MEDEF et s’en prendre encore une fois aux salariés et aux retraités!

Mais il faut être positif ! Il faut sans cesse que nous tracions un horizon atteignable par tous. Il faut sortir le pays de l’impasse par le haut, non pas chacun pour soi. Proposons-nous même une réforme fiscale faite pour le peuple. Proposons un principe simple, que tout le monde peut connaître par cœur. Le voici : tout le monde paye et chacun paye progressivement davantage selon ses moyens. C’est simple : tout le monde comprend !

Pour ma part, s’ils m’invitent, je suis prêt à aller exposer cette idée et les moyens de la réaliser devant les commissions des deux Assemblées, devant le chef de l’Etat et le Premier ministre.

J’ajoute que nous sommes prêts à l’appliquer nous-même si les urnes le décident.

C’est tout un, pour nous, que de changer la Constitution et de révolutionner le système fiscal. C’est sans doute la même chose, et le moment venu il faudra faire l’une et l’autre de ces choses.

Pour autant, commençons par le commencement : pas de hausse de la TVA au premier janvier !

Nous ne sommes pas un feu de paille.

Cette vidéo a été consultée fois

Le Front de Gauche – il n’est pas le seul, aujourd’hui, à participer au succès de cette marée – le Front de Gauche, en tout cas, unanime, veut faire une proposition. Il s’agit d’une proposition d’action populaire commune contre cette hausse de la TVA.

Le Front de Gauche a décidé de proposer à tous les partis et personnalités de l’opposition de gauche ou qui viendraient à se définir comme tels, tous les syndicats de salariés, toutes les associations écologistes et les organisations professionnelles intéressées par le pouvoir d’achat populaire, de se concerter ensemble et organiser une nouvelle action commune contre la hausse de la TVA dans le mois de janvier.

Nous proposons que cette rencontre soit faite dans la quinzaine. Si cela se fait, ce sera un nouveau message très fort pour le gouvernement. Et si l’action de masse recommence un dimanche en janvier, l’année prochaine, 1788 sera une bonne année.

C’est dans l’action – parlant pour les miens : le Front de Gauche – c’est dans l’action que nous construisons le Front du peuple qui va sauver notre pays. C’est en se parlant et en cherchant des solutions ensemble que nous allons faire naître, par-delà les divisions qui peuvent encore nous séparer, le nouveau Front populaire de notre temps. Sinon, comment en sortir ?

Ayons confiance en nous même !

Le pays n’a jamais été aussi riche. Jamais il n’a compté une telle jeunesse ardente et si nombreuse ! Jamais sa population n’a été aussi éduquée et qualifiée. Jamais nous n’avons été aussi nombreux de toute notre Histoire, si mélangés que nous sommes ! 

Rien ! Rien ! Jamais ! Rien ne peut arrêter le savoir et la volonté, le nombre et l’ardeur à vouloir un matin meilleur ! Rien ne peut nous arrêter si nous savons ce que nous voulons, si nous nous unissons, si nous nous rassemblons et si, quoi qu’il arrive, marchons souvent, sous le déni de reconnaissance et sous les outrages qui nous sont si souvent distribués ! Rien ne nous détourne de notre volonté, de notre ardeur, de notre confiance en nous-mêmes ! Le pays se relèvera avec nous ! Avec les travailleurs et pour leur compte !

Aujourd’hui c’est un anniversaire. C’est celui du honteux traité de Lisbonne. Le honteux traité de Lisbonne qui a fondé l’Europe et la dictature austéritaire. C’est cette politique qui ordonne dans toute l’Europe de baisser les impôts sur la richesse et d’augmenter la TVA. C’est de ceux-là dont François Hollande dit qu’il veut être le bon élève. Notre mouvement est donc lié aux batailles que mènent tous les peuples d’Europe opprimés par la Commission Barroso. Et dans quelques mois, vous allez pouvoir châtier les puissants avec vos bulletins de vote ! Laissez les autres rester dormir à la maison ! Et vous vous irez, pour leur administrer la raclée qu’ils méritent !

J’achève. Que nous étions beaux sur le soleil qu’on voyait sur le côté, tandis que les drapeaux rouges déferlaient sur les grands boulevards. Ils avaient détourné notre parcours demandé pour nous faire passer par les avenues les plus larges, se disant : « ils auront l’air si chétifs ». Et bien, la démonstration s’est retournée en son contraire : cette force qui est là, cette opposition de gauche, quelle bonne nouvelle ! Et dans tous les pays d’Europe, ça se saura ! Il me suffit de consulter le nombre des interviews qu’on me demande pour les radios et les télévisions des autres capitales européennes.

En France, ce n’est pas une foule désordonnée : elle marche avec des objectifs politiques !

En marchant, encore une fois je donne la parole au poète. Puisse l’Histoire prouver qu’il avait raison. Victor Hugo nous regarde, et il nous redit :

« Ce que Paris conseille l’Europe le médite. Ce que Paris commence l’Europe le continue ! »

Vive la République ! Vive la France !


232 commentaires à “100 000 personnes à la marche pour la Révolution fiscale !”

Pages : « 1 2 [3] 4 5 »

  1. 101
    pascal des landes dit:

    Que de débats autour du nombre des nôtres lors de la manif ! On dit 100000. Et alors ? Ce n'est pas le plus important, nous étions très nombreux, et déterminés, car pour beaucoup, nous venions de partout, de tout le territoire. Rien que sur ce blog, c'est par milliers que les écrits sont lus, par centaines que les commentaires pleuvent, avec un filtrage sensible en plus du webmestre qui fait un boulot précis, se permettant même de nous répondre lorsque nous débordons du cadre. Sans complaisance. Alors pourquoi mentirions nous ? Fions nous à la confiance, et au soulagement que nous éprouvons tous maintenant. Au delà des municipales et des européennes, il faut convaincre qu'il n'y a pas de fatalité dans l'assommoir que la finance et ses apôtres de tous bords nous imposent. Nous sommes le peuple ! Nous et pas eux. Nous portons l'intérêt général. Soyons concrets dans nos propositions et passons plus de temps à les exposer, qu'à nous plaindre du traitement que nous réservent nos adversaires. Enfin, sans vouloir choquer quiconque, parmi les petits patrons, ceux qui emploient, parmi les bonnets rouges aussi, certains, sont bien plus proches de nous que des exploiteurs de la grande distribution. Gagnons les aussi ! Bon nombre pensent aujourd'hui que travailler en paix vaut mieux que sous la mitraille de la finance. Confiance, en nous ! 1788 une partie du clergé prenait le parti du peuple. Parmi ces petits patrons, combien d'Abbé...

  2. 102
    Daniel Mérino dit:

    Une nouvelle science est née ce dimanche 1er décembre, la vallsification, approche objective de la réalité, qu'elle traduit en chiffres objectivement rapprochés de l'infiniment petit. La personne pratiquant la vallsification est appelée vallsificateur, mot provenant, dit-on, de la place Beauvau et non pas de la place au Peuple, comme la rumeur l'avait laissé entendre tout premièrement.

  3. 103
    tchoo dit:

    Donc opération com réussie, tout le monde ne parle que du nombre, devant, derrière, sur les cotés, et de la couleur du feuillage ou du nombre de feu rouge. Et le fonds dans tout ça, bien occulté. Vous laissez pas embrumer !

  4. 104
    isah dit:

    Je l’ai trouvé géniale moi votre marche ! Convaincante et impressionnante. Sentiment partagé par beaucoup d’autres qui, comme moi, auraient aimé en être mais n’ont pas pu faire le déplacement. Mais promis, à la prochaine, je répare cette erreur ! [..]
    Solidarité et fraternité, il n’y a que de cette façon que l’on s’en sortira tous et ensemble. Même si la route est encore longue, comme ils ont tort de croire qu’on va lâcher. Merci à tous pour votre combat.

  5. 105
    alain31 dit:

    Je viens de visionner le passage de Jean-Luc Mélenchon au Grand Journal. Très bien. La manipulation, par ailleurs minable, est démontrée. ce n'est pas le FdG et Jean-Luc Mélenchon qui manipulent, ce sont certains médias et les officines gouvernementales. Et voila le CSA bien incapable de faire respecter la pluralité qui s'en mêle. Grotesque. Ils vont se couvrir de ridicule.
    [...]

  6. 106
    Maxime Vivas dit:

    Le site Rue89 s’est mêlé de la querelle des chiffres(1) sur la manifestation du Front de Gauche le dimanche 2 décembre 2013 à Paris, en dépêchant pour ce faire son rédacteur en chef qui déverse une citerne de fiel sous le titre : « Jean-Luc Mélenchon se met au pédalo ».
    Le 31 décembre 2011, Rue89 a été vendu pour 7,5 millions d’euros au Nouvel-Observateur, mais les fondateurs (venus de Libération) sont restés aux manettes : Pierre Haski, président, Laurent Mauriac, directeur général, Pascal Riché, rédacteur en chef.
    Depuis 1999, Pascal Riché est un des « Young leaders » de la French-American Foundation, association états-unienne qui recrute « les personnalités les plus brillantes dans leur secteur d’activité » dans le but « de créer et d’entretenir un réseau informel d’hommes et de femmes appelés à occuper des postes clefs », et qui participeront à des séminaires où ils apprendront comment « donner un nouveau souffle aux relations transatlantiques ».
    En Septembre 2012, Rue89, a reçu le prix du meilleur site étranger décerné par les médias états-uniens en ligne. Moi, j’ai dit bizarre ? Non, mon cher cousin, j’ai dit : normal ! Pascal Riché a donc quelques raisons de ne pas aimer la gauche. La suite ici.

  7. 107
    Rémy du 24 dit:

    L'orage gronde, le volcan est en éruption, le peuple souffre, solferiniens vous n'étant pas sur le bon chemin ! Seul tous unis le Front de gauche relèvera la France du gâchis en avant on ne s'arrêtent plus. La banderole "Hollande=Trahison" au journal de 20 heures sur TF1 j'aime bien "pile dans le mille".
    A bientôt Jean Luc, nous viendrons encore plus nombreux.

  8. 108
    giuseppe dit:

    Que du plaisir ce dimanche après-midi. On n'était pas nombreux, environ 7. Oui 7, et pas plus, rompez, circulez y a rien à voir. Vous la p'tite dame là, on n'passe pas avec ces autocollants de gauchistes, cachez moi ce drapeau s'il vous plaît, non mais... franchement, on a bien ri.
    C'est dur d'être journaliste en ce moment. Comment être bon parmi les mauvais. Franchement ce n'est pas facile pour eux. Heureusement (pour les mauvais) qu'ils ont le FdG pour se défouler, çà les occupe !
    On ne lâche rien et au mois de janvier on fait encore mieux !

  9. 109
    semons la concorde dit:

    Merci à Maxime Vivas 106 pour les infos sur Rue 89, il est toujours bon de savoir à qui on a affaire pour éviter les mauvaises fréquentations.
    Encore ce matin, un réveil bien rude. Un petit déjeuner gâché par France Inter qui commence le Mélenchon bashing dès 7 h du matin. Pour éviter de se mettre la rate au court bouillon, voilà qu'on est obligé d'éteindre la radio, maintenant ! S'ils n'étaient pas aussi nuisibles, on les plaindrait presque de leur médiocrité.

  10. 110
    Caouec dit:

    La polémique sur les chiffres occulte le fond de l'affaire, les raisons de la manifestation à Paris et veut les rendre illisibles au grand public. Retournons leurs propres armes contre les désinformateurs.
    Outre le boycott des organes de désinformation (Le Monde, Libé, etc...) d'autres formes de résistance passive et d'action non-violente pourraient être mises à profit: par exemple que chaque manifestant participant à une marche (la prochaine en janvier) poste au cours de la manif -sur le trajet il se trouvera bien quelques boîtes à lettres ou bureau de poste- un petit mot à l'intention d'un mediacrate nommément et publiquement désigné avant la manif, ou d'un organe de désinformation. L'afflux de quelques 100 000 lettres (du style "X, présent physiquement à la manif du...") donnerait à réfléchir, gênerait sûrement. Autre variante: un "service postal" FdG à la manif qui posterait ou déposerait solennellement au bureau des intéressés les milliers de lettres qui lui auraient été remises lors de la manif. Idem pour les badges, drapeaux, à envoyer en masse au flic en chef place Beauvau à la fin de la manif. Ca ne coutera que quelques secondes, et quelques Euros.

  11. 111
    Manu dit:

    Guerre des chiffres et pendant ce temps, le Non a la TVA est noyé, la remise à plat fiscale est oubliée. Les médias passent à autre chose. Comme après la manif de la Bastille lorsque M. Merah a "opportunément" commis des meurtres inqualifiables, alors que notre rassemblement avait provoqué un électrochoc dans la classe politique et dans l'opinion. Comment faire pour que le poisson ne soit pas noyé à chaque fois par une diversion bien sentie ?

  12. 112
    educpop dit:

    En parlant avec les gens, on voit que les grandes marches ne suffisent pas à sensibiliser la population au risque majeur des réformes structurelles. Rassurer les citoyens déjà convaincus sur l'existence de leur mouvement ne conduira pas au changement. Et même si les manifs réussies étaient montrées telles qu'elles sont, cela n'éveillerait pas beaucoup l'attention de la masse sur les réformes politiques nécessaires, cela apporterait cependant une confirmation que le changement est nécessaire. Pour éveiller l'attention et l'intérêt du peuple il faudrait au début de l'année prochaine autre chose qu'un grand rassemblement parisien de plus, il faudrait que partout les préfectures soient l'objet d'une demande de rencontre avec les préfets par une délégation du front de gauche, avec une foule qui manifeste devant la porte. Avec des banderolles: " Si vous ne voulez pas changer partez"

  13. 113
    durluche dit:

    Ce n'est pas être défaitiste que de dire que cette manifestation n'a rien fait bouger, on a juste montré à ceux que ça intéresse qu'on est toujours là et à nous même en premier, sinon, le gouvernement s'en fiche comme d'une guigne. Au pire, Hollande formerait un gouvernement "d'union nationale" si quelques courageux se réveillaient chez leurs députés, ce qui est peu probable.
    Bref, c'est "cause toujours dans le vide mon petit Front de Gauche" et en plus on est bien gentils alors pour la dissimulation médiatique, c'est parfait ! Le truc de poster une carte, c'est pas bête mais, ça peut quand même être passé sous silence. Face à ce genre de gouvernement, il n'y a que la grève générale reconductible avec les lycéens et les étudiants dans la rue qui fonctionne. Il ne faut pas croire que ce gouvernement est plus tendre que les autres gouvernements de droite qui l'ont précédé. Il va falloir trouver une action convaincante pour arriver à mobiliser la prochaine fois, à moins que cette mobilisation ne porte réellement ses fruits d'ici là.

  14. 114
    Nadia MOISSET dit:

    Je viens d'entendre Pascale Clarck sur France Inter et c'était tellement manipulateur et mensonger que j'ai adressé le mot ci-dessous à la rédaction et au médiateur.
    Il faut que la manifestation du 1er décembre intitulée « Marche pour une Révolution Fiscale» fasse bien peur au pouvoir et à ses journalistes corrompus pour que l’on entende à longueur d’antenne, y compris sur France Inter qui vit aussi avec mes impôts, des inepties sur la volonté du Front de Gauche et particulièrement de Jean-Luc Mélenchon son leader d’avoir truqué des images dans le reportage de TF1 journal de Claire Chazal. J’ai écouté en replay ce reportage et ai clairement entendu que les 2 interlocuteurs disaient que la manifestation n’avait pas commencé, que l’on se situait à une demi-heure de son démarrage officiel et que Jean-Luc Mélenchon se trouvait dans une rue adjacente. Ceci a été répété au moins 2 fois. J’étais à cette marche, et il y avait bien entre 80 et 100 000 participants ! Si les journalistes faisaient déontologiquement leur métier, des images de survols du cortège le prouveraient aisément. Mais je suppose que ce genre d’initiatives ne vaut que pour les bonnets rouges et autres routiers…. Il ne s’agit pas d’une erreur journalistique mais d’une manipulation dangereuse et totalement inacceptable, quel que soit la caractéristique des manifestants.
    Pascale Clarck est connue pour être « la voix de son maître », je ne l’écoute plus, mais le hasard a fait que je l’ai entendue ce matin avec...

  15. 115
    Ouilya dit:

    Caouec nous présente une idée intéressante. Merci à tous ceux qui soutiennent le travail de notre gauche, à toutes les assoc, à tous les syndicats qui organisent, à tous ceux qui font en sorte que nos marches et nos manifs soient dignes et surtout non violentes. Merci et grosse bise fraternelle à notre courageux et vaillant représentant et éducateur Jean-Luc qui mérite tout notre respect et affection, oui l'affection qu'il nous porte et en toute simplicité. Mon petit fils de 11 ans vous adore car il sait que vous êtes exceptionnel. Il a décidé qu'il serait boulanger. Merci à tous les amis de ce blog, merci pour vos idées, pour votre force et votre savoir que vous me faites partager. Je suis fière de vous, de nous, du Front de Gauche, je suis fière de la crainte que nous apportons à ceux qui veulent nous voir à genoux, nourris par la peur et le désespoir.

  16. 116
    Moreau dit:

    Je tiens simplement à dire merci du fond du coeur à tous ceux qui ont manifesté pour moi en manifestant pour tous les pauvres car la justice fiscale des particuliers et des artisans et petites professions libérales, est indispensable à la justice sociale sans laquelle les Droits de l'Homme ne sont plus respectés. Merci à tous.

  17. 117
    JCM31 dit:

    @ Manu 111
    Que faut-il faire? Surtout ne rien lâcher et surtout pas en ce moment. Continuer à diffuser le plus largement possible à l'aide de son carnet d'adresse et réseaux sociaux, les informations à ses connaissances de la mise en scène obscène des mensonges, enfumages et manipulations que nous subissons tous les jours par les médiacrates et ce gouvernement qui collabore avec le capital et la finance sauvage qui est entre les mains de voyous (de l'intérieur ?) Également, il m'arrive souvent de couper la radio ou la télé, tellement tous cela devient insupportable à mes oreilles. Hier soir Jean-Luc leur a donné rendez-vous à tous ces pleutres qui, de toutes les manières, sont condamnés aux résultats positifs et nous, nous savons qu'avec cette politique austéritaire, ce n'est pas possible et qu'à un moment cela ne sera plus tenable pour ces minables qui font la sourde oreille, qui nous regardent de haut en nous méprisant et pire qui jouent à un espèce de poker fou avec en face une diablesse qui avance masquée. Et pendant ce temps la misère gagne du terrain. L'augmentation de la TVA n'est pas encore en vigueur que la vie au quotidien est déjà un enfer. C'est de plus en plus la sous vie a force des privations de toutes sortes et pourtant les fêtes de Noël approchent et tous ce qui devrait aller à la consommation, s'évapore dans le règlement des taxes diverses qui ont encore augmenté voir doublé. Oui merci à tous ceux qui dimanche ont montré qu'il existe encore un Front de la...

  18. 118
    thersite69 dit:

    Mieux vaut en rire. Je partage l’avis des camarades qui prennent avec le sourire les chiffres qui sont attribués aux manifs du FdG. Du point de vue de la symbolique traditionnelle être estimé à 7 000 marcheurs, c’est reconnaître que la manif est pleinement réussie : le nombre sept exprime une entité de groupe, en mouvement (4 le nombre de la terre + 3 le nombre du ciel). A 7 inscrits au PG dans ma petite ville nous existerions de manière pérenne comme "comité local" de ce parti, ce qui n’est pas encore le cas ! Sept est une totalité très significative (7 sceaux, 7 trompettes, 7 mercenaires, 7 merveilles du monde). On se demande d'ailleurs pourquoi le ministère de l'intérieur ne choisit pas 6 000, ou 8 000 ? Si donc on multiplie cette unité spatiale (4) et temporelle (3) par 1000, c’est qu’elle constitue une force majeure en mouvement, aux membres innombrables. On souhaitait jadis par métaphore à un Juste « qu’il vive 1000ans! », et on ne perd pas son temps à compter les pattes du scolopendre, c'est un "mille pattes", parce qu'il en a décidément beaucoup.

  19. 119
    vm dit:

    @Daniel Mérino 21h53
    "La personne pratiquant la vallsification est appelée vallsificateur"

    C'est ça, un ministre de l'intérieur du parti justement dit Scélérat ? Et le filtrage par les CRS à l'entrée du métro, pour les badges et pancartes est encore plus menaçant : Valls voudrait-il s'inspirer du premier ministre grec Samaras, qui a fait voter une loi selon laquelle parler, écrire ou manifester contre les institutions et les décisions européennes actuelles, est un délit (d'opinion) susceptible de troubler l'ordre public, et puni d'amende et de prison ? Montrer qu'on revient de manifester contre la TVA Sarkhollande est-il aussi devenu un délit ? Ils ont une archi-frousse de la "contagion", et surtout, de la convergence unitaire de tous les mécontentements ! Raison de plus pour multiplier les listes Front de Gauche pour les municipales et pour militer sur le terrain pour faire voir qui nous sommes.

  20. 120
    mathias95 dit:

    Aphatie, Clark, Cohen, Leclerc, Barbier, Thréard omniprésents et toute la clique de ces pseudos journalistes, ce sont les "nouveaux chiens de gardes" payés à prix d'or pour faire de la désinformation. Il n'y a rien a attendre d'eux, ils sont aux ordres de ces grands patrons les Dassault, Bouygues, Pinault, Lagardère, Bolloré, les amis de Sarkozy. L'information est privée, elle est détournée, parce qu'il leur est insupportable que l'on évoque la fraude/évasion fiscale annuelle de 600 milliards, qui si elle était combattue apporterait 85 milliards de recettes. Il leur est insupportable d'entendre qu'il faut supprimer les 140 milliards de niches fiscales, argent jamais investi mais financiarisé, dont Bruxelles en demande la suppression et dont curieusement personne n'en parle. Faire revenir les milliers de milliards planqués dans les trous noirs de la finance et les paradis gris rémunérés à 7,5% depuis 30 ans, cela leur est insupportable. Entendre que l'on doit abroger la loi scélérate de 1973, qui oblige l'état à emprunter aux banques et non plus à sa banque centrale et qui constitue un véritable pillage des comptes de l'état, cela leur parait insupportable.
    Jean-Luc Mélenchon a raison, du jour au lendemain, cette prétendue crise peut cesser. Qu'un homme le prouve, cela leur parait insupportable. La riposte pitoyable des nouveaux chiens de garde et des séides des oligarchies financières qui nous gouvernent, montre que nous avons raison et il faut au contraire...

  21. 121
    françois dl dit:

    L’affaire des badges ne devrait pas en rester là. Ce n’est pas un fait anodin, c’est une faute politique qui consiste à s’attaquer directement à la liberté. Par cette mesure autoritaire, on contraint un peu plus le peuple à se soumettre et à accepter la soumission. A ce titre, un bon réflexe consistera à obliger les CRS à arracher eux-mêmes les badges si cela se reproduit. J’espère que ce fait sera dénoncé sur les plateaux afin que le public soit au courant. Un gouvernement qui oblige des gens à ôter leur badge est aussi critiquable qu’une dictature qui obligeait d’autres à en porter un.

  22. 122
    jacques B du 87 dit:

    Et pour cette action en janvier, organisons une participation symbolique pour tous ceux que le prix des transports ou les difficultés de la vie retiendront loin de nous mais qui auraient souhaiter, marcher avec avec ceux qui en seront, organisons partout des listes de signatures pour que ces listes puissent être apportées à Paris par ceux qui viendront, et, là où il ne sera pas possible de financer un car, cotisons-nous pour envoyer des délégués, regroupons les listes par département, par région, une petite participation financière, même toute petite, devrait partout permettre de payer le déplacement d'une petite délégation. Que chaque délégation compte les signatures qu'elle apporte, et que les listes soient déposées à l'arrivée de la marche (camion, urne géante, etc.) avec la totalisation du nombre de signatures.

  23. 123
    souria dit:

    Belle video d'une manif un jour de décembre en 2013 où le métro aérien ensoleillé saluait les manifestants luttant contre les taxes injustes et la TVA : Le Métro, avec nous !

  24. 124
    Law dit:

    On va les laisser dans leurs comptes d'apothicaires… nous on sait combien nous étions et quel bien ça nous a fait.
    Réjouissons nous plutôt des bonnes nouvelles. Nous on peut mais apparemment même sans être bolcheviques d'autres y parviennent aussi. Oui les banques peuvent être taxées pour réparer les dégâts de leur crise. L'islande taxe les banques pour effacer la dette de 80% des ménages.

  25. 125
    Empathie dit:

    La manipulation des images serait plutôt du côté de I>Télé. Lisez le dernier billet de Alexis Corbière.

  26. 126
    Nicks dit:

    Nous avons besoin des médias, mais nous savons aussi qu'ils ne nous feront aucun cadeau et qu'ils nous combattront. Nous devons nous appuyer sur la probité, la cohérence et la conviction. Il faut tout droit, ne jamais fléchir, assumer notre objectif qui est de faire revivre la gauche dans ce pays. Ils se lasseront avant nous.

  27. 127
    jacky Bailly dit:

    Bravo Jean-Luc,
    Il est temps que les Français réagissent un peu. J'ai parfois l'impression que la France est complètement "gelée" et n'ose plus bouger ! Il est temps que Jean-Luc Mélenchon ouvre le chemin d'une autre politique pour qu'enfin que la fiscalité soit équilibrée. Continue jean Luc il ne faut plus rien lâcher.

  28. 128
    françois dl dit:

    Bercy est un beau symbole pour dénoncer les décisions financières, le CSA en serait un pas mal pour dénoncer les dérives de l’Information. Un pays qui revendique la Liberté ne saurait supporter qu’un seul courant de pensée soit imposé à l’opinion. Le 21eme siècle ne prend pas le chemin de celui des lumières ; les « lumières » qui sévissent sur les plateaux sont alimentées au courant libéral continu, en aucun cas au courant alternatif.

  29. 129
    Titoune dit:

    Oui c'était une belle démonstration de détermination, une marche réussie et sous le soleil en plus ce qui à pu faire penser à Derrien que c'était une manif de printemps ! Oui nous étions bien en bonne compagnie, je n'ai pu écouter P Laurent c'était au dessus de mes forces, je n'ai donc pas entendu les huées ni les sifflets c'est triste bien sur mais je pense mérité, alors que notre France décline il ne fallait pas se tromper de camp, j'ai vu ce barrage filtrant la suite je l'ai apprise sur ton blog c'est révoltant, nous qui sommes des citoyens éclairés, qui ne détruisons rien qui n'avons que nos slogans judicieux nous méritons mieux mais le monsieur SNCF a peur d'une poignée de militants cela serait risible dans d'autres temps là c'est vraiment inquiétant, Paris resplendit quand nous défilons mais quand le soir tombe et que des hommes essayent de trouver le sommeil sur les trottoirs à même le sol c'est à hurler d'impuissance et là on regrette de n'être pas plus agressifs face à l'ampleur de la misère visible dans les grandes agglomérations, est ce qu'une marche pour dénoncer cette violence quotidienne ne serait pas nécessaire et encore plus fédératrice, nos animaux domestiques sont mieux traités et eux au moins ont leurs défenseurs. Pour le 7 les finances seront en baisse surtout après les fêtes imposées pour le Noël commercial annuel, en mars avant les municipales histoires de frapper un grand coup serait sans doute mieux ? Merci.

  30. 130
    FDG69 dit:

    Comme beaucoup j'aimerai qu'on est l'opinion d'un juriste concernant les brutales pressions des milices de Valls ! En quoi, peut-il est interdit de se promener dans le pays des droits de l'Homme et de liberté, égalité, Fraternité avec ces drapeaux où ses badges. Dans quel fondement politiques un affichage au FdG ou à la CGT sur son maillot est-il plus discriminatoire que porter un maillot du PSG ou de l'OM sur la voie publique. Il y a manifestement une atteinte profonde à la liberté individuelle et l'avis de spécialistes me semble importante (que dit la loi ?). Merci Jean-Luc Mélenchon de vous pencher sur cette question.

  31. 131
    Daneel dit:

    Merveilleuse manifestation ce Dimanche, j'y étais et ça m'a donné encore plus de conviction que je suis du bon côté, en voyant les manifestants autour de moi, souriants, positifs et pleins de fierté, car nous étions là bas pour une bonne cause, pour défendre les intérêts de la vaste majorité du peuple français (je me demande qui est pour l'augmentation de la TVA à part les quelques personnes des hautes sphères). Malgré ceci, ce grand rassemblement a été pollué par cette polémique des montages et du nombre. J'espère que, pour la prochaine manif, les responsables du FdG, en particulier ceux qui s'occupent de la communication, prennent en compte les possibilités de manipulation des médiacrates, (en faisant une liste "A Ne Pas Faire") et qu'ils éviteront tout type de situation qui pourrait être déformée comme c'était le cas le dimanche dernier. De ce travail dépend notre crédibilité, et même notre existence! Bon courage à nous tous, je suis fier d'être parmi vous, et à la prochaine!

  32. 132
    FDG69 dit:

    @133, Daneel
    Peut-être devrions-nous confier notre comme et nos supports à "Télé de gauche" que je trouve souvent sous utilisé. Les médias sous couverture politique de l'UMP et du PS, c'est la garantie de manipulation où le fond politique est chassé à l'arrière plan. France inter, Europe et d'autres pensent en terme de Buzz avant celui du regard juste ! Utilisons mieux nos supports de manière à être plus indépendant. De toute manière, je n'attends rien des médias d'aujourd'hui qui sont diriger avant tout par les vendeurs et boursiers du Capital. L'humain d'abord garde son sens et les solfériniens savent de toute manière qu'ils ne sont plus suivi à gauche et je pense que Jean-Luc Mélenchon est pour cela encore en avance.

  33. 133
    anne balance dit:

    Oui, c'était une belle manif, vivante, colorée, gaie ! Entre parenthèse, j'aurais aimé la même chose la veille contre le racisme,... arrivée à 14 H 40 à République et déjà plus personne. Mais peut-être était-ce dû à l'incapacité de beaucoup à répondre présents quand le mot d'ordre ne vient pas d'eux seuls ? Cette hypothèse me vient à l'esprit quand je lis le flot de haine (oui, c'est le mot) qui se déverse sur Pierre Laurent. Allez, continuons à nous tromper d'ennemi, la droite et le PS ne demandent pas mieux.

  34. 134
    Franck dit:

    Je viens de voir l'odieuse manipulation de i>télé (sur le blog d'Alexis Corbière). Il parait que le CSA vous convoque pour le plan de TF1. Je compte sur votre pertinence et votre talent, il y a quelque chose à faire !

  35. 135
    Belgica dit:

    Qui sont ces gens qui se poussent les uns les autres au début de l'interview de Jean-Luc Mélenchon sur i-télé ? Cette scène est incroyable !

  36. 136
    pichenette dit:

    Vital de dénoncer l'entourloupe de i>télé qui méprise le spectateur ! Et que d'énergie et de temps perdus à discutailler au détriment du fond, de l'intérêt général. Plus que jamais les convictions doivent nous porter.

  37. 137
    vm dit:

    Thersite69 (11h15) a bien raison. Le chiffre 7, chiffre aussi du dieu Apollon, est celui de la lumière et de la victoire. De sorte que dans son aveuglement, le Vallsificateur rend hommage sans le savoir au sens de notre marche, abattre le mur des mensonges et tromperies journalistiques, et prendre la bastille des banksters. Témoin encore Victor Hugo (à propos du biblique Josué) : "Sonnez, sonnez toujours, clairons de la pensée !... À la septième fois les murailles tombèrent."

  38. 138
    Kevina scooter dit:

    Grosse magouille médiatique sur les chiffres comme d'habitude! C'est dire s'ils ont peur quand c'est nous qu'on bouge ! Non là c'est pas comme d'habitude justement. Ils se payent même des trolls pour faire douter ceux qui pourraient aller s'informer sur les sites du Front de gauche. C'est beaucoup plus grave. On voit bien comment les médias font le forcing en boucle en nous faisant croire que c'est une manif monstre qui a hué Hollande le 11 novembre (alors qu'il y a tout au plus une dizaine de nazillons). A les croire c'est toute la Bretagne qui s'aligne derrière les "Bonnets rouges" (qui n'ont de rouge que le nom). On nous a annoncé une catastrophe pour la circulation routière cette semaine. Résultat, quelques camions (il en suffit d'une dizaine pourtant pour bloquer un autoroute!) qui sont vite repartis. Sur tous les médias on entend un seul message, la seule et la vrai révolte sociale celle qui compte, ce serait celle des patrons, des quelques salariés "not'bon maître" qui les suivent (Yes week-end) et bien sur du Front National ! Sur BFM ou i>télé (j'sais plus), ce matin, question au secrétaire de la CFDT: "Ne pensez vous pas que les syndicats sont marginalisés aujourd'hui?". Imaginez les Branchouilles "Ouah les loosers du Front de gauche! Les ouvriers sont en masse avec le FN et les patrons! " Ben voyons. L'insulte remplace l'argument. C'est bien parce qu'ils n'ont plus rien à dire et à proposer, juste organiser la...

  39. 139
    Anny Paule dit:

    Chacun des médias "officiels" y est allé de sa méchanceté. Y compris Médiapart, sous la plume de Stéphane Aliès qui a intitulé sa chronique du 1° décembre au soir : "Le Front de Gauche se remobilise frileusement" et qui a mis en doute l'intérêt d'une telle manifestation en insistant sur des tensions internes au FdG.
    Trop, c'est trop et il nous faut trouver des moyens de démolir ces démolisseurs. Exiger des comptes (sur l'annonce Vallsesque, sur le contrôle des manifestants, sur les faux en tous genres dont nous faisons l'objet). La seule chose que nous puissions dire de toutes ces malfaisances, c'est que nous faisons peur parce que nous parlons vrai. C'est de cette force que nous devons partir pour continuer à construire, à instruire et à élargir le nombre des citoyens conscientisés.
    Pour avoir suivi sur mon ordinateur la totalité de la marche (mon âge et mon état de santé ne m'ayant pas permis d'être physiquement présente), je peux attester du nombre, de l'enthousiasme, de la ferveur des participants. Je peux aussi contester ceux qui ont affirmé que le discours de P Laurent avait donné lieu à des rejets ou des départs. Ttout au plus, quelques mouvements dans la foule, mais justifiés par certains commentateurs, par des exigences horaires pour les trains du retour. Ces prises de paroles multiples, cet élargissement du Front, l'arrivée de "Ensemble" sont autant de promesses des possibles d'un futur proche où l'Humain retrouvera toute sa place.

  40. 140
    Louis31 dit:

    Étant donné que nous sommes sûr que I>Télé à truqué l’info et que Canal+ à fait de même lorsque Jean-Luc regarde derrière lui et qui voit qu’il n’y a pas beaucoup de monde à la manif et qu’il croit qu’ils ont filmé une partie de la manif, non c’est bien la manif de la veille la même que celle de I>télé. (à 3mn 16 on voit que la banderole des manifestants est floutée pour ne pas que l’on voit l’inscription qui correspond à la manif de la veille – donc c’est volontaire, ce n’est pas une erreur). Que fait-on, va-t-on encore une fois ce laisser marcher dessus où allons nous saisir la justice pour faux et usage de faux afin de nuire ?
    Je ne suis pas sûr que TF1 n'y est pour rien dans la prise de la photo du balcon juste au dessus de l'interview, ce serait quand même un très très grand hasard. Ce serait un particulier ! Mais non c'est un pro, il habitait là ou....

  41. 141
    Denis F dit:

    Tout le monde tombe des nues, bien sûr que les médias sont tous, tous, menteurs, manipulateurs et pourris, c'est normal ils appartiennent et portent la parole de nos pires ennemis que sont les capitalistes, les marchands de canons, et le service public télé et radio, c'est pas mieux, il est aux ordres de nos autres ennemis les solfériniens, alors rien de nouveau sous le soleil !
    Oui dimanche dernier nous étions très nombreux sur le boulevard de l'Hôpital des dizaines de milliers descendus de toutes nos provinces françaises, mais nous n'étions pas encore assez, nous aurions du être cent fois, mille fois plus nombreux à gueuler notre colère dans toutes les villes de France. Pour l'instant ils rigolent biens, et sont peinards pour encore un bon moment.
    On veut leur foutre les pétoches à nos tortionnaires ? Alors il n'y a qu'une seule solution, pour y arriver. La grève générale et sans limite comme en 1968. Le reste c'est du bourrage de mou, ça amuse les gogos.

  42. 142
    philalabastille dit:

    Salut Jean-Luc
    Alors là je suis encore bluffé. Prévoir à l'avance toutes les réactions négatives que nous découvrons faut vraiment que tu connaisses bien les rouages de ces chiens de garde.
    Bravo à tous ceux qui y étaient. Je ne sais pas pour les autres sympathisants mais moi j'ai pensé à vous en cette belle journée pleine de soleil. Ils va nous falloir cependant encore beaucoup de patience. Les gens ne pensent pas encore que cela va leur tomber dessus. Le syndrome du Titanic est très contagieux. Mais quand je vois en 15 ans l'évolution des mentalités sur l'écologie on a peut-être une chance de voir ça de notre vivant (je suis déjà à la moitié du siècle). Si nous sommes convaincus d'avoir raison y a pas à craindre les opinions différentes. Nos descendants seront peut-être fiers de nous ? Merci pour la flamme maintenue malgré l'adversité.

  43. 143
    Vassivière dit:

    Alors donc le CSA va étudier le cas Mélenchon, et analyser s'il y a eu "manipulation" de l'image. On croit rêver ! C'est le même CSA qui ferme les yeux devant le traitement totalement inégalitaire des temps de parole entre les formations politiques, qui ne crée aucune commission d'étude pour stigmatiser l'avalanche d'images sanglantes des séries américaines à des heures de grande écoute, qui ne fait pas du tout barrage aux propos racistes et accepte qu'ils soient diffusés en boucle sur les merveilleuses chaines d'infos en continue, etc... Vraiment notre marche du 1er a beaucoup dérangé ces élites des AEI (appareils idéologiques d'état selon Althusser). Nous nous sentons tous bafoués, mais nous en ressortirons plus déterminés, et convaincus que notre action est la seule possible pour mettre un terme à cette infâme mascarade des puissants et de leurs vassaux.

  44. 144
    naif dit:

    Je pense que l'on pourrait mettre en application notre 1ère véritable prise de Judo. Peu importe les chiffres au stade où nous en sommes. L'intérêt de cette polémique est bien entendu de bien faire entrer le doute dans la tête des télespectateurs. Les médias mentent. Ils mentent pour les intérêts qu'ils défendent. Ils mentent sciemment. Ce n'est ni de la paresse, ni la recherche du buzz, ni l'ignorance ou l'absence de compétence et ni de la censure ou d'ordres venus d'en haut. Ils grossissent ou ils minimisent consciemment l'info dans le sens de leur projet. Quand ça écorche les intérêts des libéraux (qu'ils sont eux aussi et c'est leur droit) ils critiquent, éructent, villipendent, méprisent, supputent et subodorent... Quand ça flatte les intérêts des libéraux (division des salariés, manif catégorielles, conservatisme, réactionnnaire, à l'international manif anti-chinois, anti-russes,...), ils compatissent, zooment, enjolivent, extrapolent, suggèrent, inventent...
    Je vais finir par aimer Brunet. Un journaliste qui affiche ses préférences de droite. Au moins c'est clair. A quand les autres!
    Le nouveau slogan pour la prochaine: Les médias mentent en masse!

  45. 145
    jpp2coutras dit:

    Bravo pour votre résistance face à cette bataille picrocholine de chiffres pour cacher la réussite flagrante de la mobilisation anti-taxes injustes de dimanche.
    Donner et justifier des chiffres, de toutes façons indéfinis en pratique, revient à tendre un os à machouiller aux canidés de service (c+) qui se sont empressés de vous inviter (point positif) et de vous coincer au poteau de corner pour vous empêcher de marquer les points escomptés. Quand on vous presse de dire combien, vous qui ne manquez pas d'humour (avec modération toujours), répondez en longueur de boulevards occupés par notre marée humaine. 1500 mètres: qui dit mieux? personne, alors circulez. Ou traduisez en poids de têtes dures, dans les 7500 tonnes... ah ben voilà! Finalement Vals ne s'est pas dopé au vichy, il pensait 7000 tonnes d'humains. Voulait être boucher, petit manu? Un peu confus dans la tête tout de même, on ne mérite pas ça. Là le compte est bon.

  46. 146
    Adrien dit:

    @143 Thierry Janze
    Merci Thierry, je vais diffuser à mon vaste carnet d'adresse pour enfoncer le clou de ces manipulateurs médiacrates, ces chiens de garde du système. Ils ont été ridicules sur Canal+ quand JL Mélenchon a assumé le reportage de TF1 en devançant ce fouilleur de poubelle de sa photo "balcon", car JL Mélenchon avait envoyé sur un site la même photo au raz du sol en grand angle pour montrer la scène. Ils ont été ridicules devant celui qui ne sortait pas de l’œuf !
    On dérange sérieusement. C'est le signe que nous sommes sur la bonne voix. Les pleutres flippent !

  47. 147
    Hold-up dit:

    Il ne faut perdre son temps et son énergie vitale dans cette odieuse orchestration médiatique. Cette pitoyable campagne de diffamation relayée par les chiens de garde du système, eux qui prennent chaque mois leurs ordres au club Le Siècle pour enfumer la population française, ne doit pas faire diversion par rapport à nos actions nécessaires, urgentes et souhaitables. Il faut rejoindre le PG en masse, et sans plus attendre, continuer à distribuer le tract "Qu'ils dégagent", rappeler que la date limite pour s'inscrire sur les listes électorales c'est avant le 31 décembre 2013, tracter devant tous les Pôles-Emploi de France métropolitaine et ultramarine. Car rappelons-nous toujours que 5,5 millions de Françaises et de Français sont inscrites à ce jour à Pôle- Emploi. Et ne cessons pas de garder à l'esprit que l'augmentation de la TVA, cet argent directement volé dans les poches du peuple français pour maquiller les chiffres de la faillite des banques et renflouer le capitalisme financier après le Krack bancaire US de 2008, touchera de plein fouet et en premier, les classes populaires, et en second les classes dites moyennes en voie de paupérisation expresse.

  48. 148
    Marlène dit:

    Enseignements tirés de notre magnifique marche, je n'acheterai plus aucun journal de désinformation (reste heureusement l'Huma, Fakir, le Canard...), je ne tiendrai plus compte d'aucun commentaire des chaines de télé et pour finir je ne mettrai plus jamais un bulletin PS dans une urne!
    Vive notre Front de Gauche, l'opposition de gauche! Il faut continuer bien des gens sont derrière nous. Nous travaillerons dur pour convaincre dans les prochaines campagnes.
    Et pour la marche de Janvier, il faut frapper fort. Nous étions deux de notre famille présents dimanche, la prochaine fois nous serons 5. Ramenez tous au moins une personne de plus et là les 7000 feront trembler. On lâche rien !

  49. 149
    ericorouge dit:

    Alors jean luc, tu dis n'importe quoi sur la compétitivité d'après 28 minutes sur ARTE ? Mme Quint, qui elle comprend, est la seule française à aller acheter son kilo de riz en Inde car le supermarché en bas de chez elle n'est pas très compétitif niveau riz ! Quant j'entend ces caricatures de bobos.

  50. 150
    Sylvie Busato dit:

    Choses vues. Pas le moindre murmure, pas la plus légère marque d'hostilité lors de l'intervention de Pierre Laurent, des applaudissements. Une grande sérénité et la promesse que nous nous faisions à nous- mêmes de rester unis.

Pages : « 1 2 [3] 4 5 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive