18août 13

Entretien paru dans le JDD le 18 août 2013

« Valls est contaminé par le FN »

Ce billet a été lu 49 585 fois.

Le gouvernement entérine et accroit la réforme Sarkozy

Communiqué du 27 août 2013

La réforme des retraites annoncée par Jean-Marc Ayrault fait froid dans le dos. Elle obéit aux injonctions de Bruxelles et dément les prévisions optimistes de François Hollande sur la reprise : les déficits annoncés en 2020 tablent sur le même niveau d’emploi qu’aujourd’hui !

La retraite à 60 ans est définitivement enterrée. L’extension de la durée de cotisation va se poursuivre pour atteindre 43 ans en 2035. Il s’agit d’une triste première pour un gouvernement « de gauche ». Les cotisations salariales et patronales vont augmenter dès 2014. Si à première vue cet effort du patronat pourrait être une bonne nouvelle, c’est en fait un trompe l’œil : Ayrault a annoncé une diminution des cotisations patronales finançant la politique familiale…

Lire la suite…

Qu'avez-vous pensé de l'activisme estival de l'exécutif ?
C'est de la politique à l'ancienne, avec une communication à la papa. Avez-vous vu Ayrault et son pique-nique avec les enfants à Matignon ? Des gosses en vacances au bureau du grand chef ? Quelle faveur ! La réception annuelle des pauvres au palais ! Je trouve ça glauque !

itw_jddPartagez-vous l'optimisme de François Hollande, conforté par le léger rebond de la croissance ?
Non. Le chômage augmente, l'investissement s'effondre, le pouvoir d'achat va subir deux chocs : la TVA en janvier, puis l'augmentation de la CSG ! On va dans le mur! Ce n'est pas un rebond mais un spasme, comme dans une agonie.

Pour vous, les orientations économiques ne sont pas les bonnes ?
C'est un contresens total. Enfermé dans sa bulle, entouré de banquiers, de copains de promotion de l'ENA et de technocrates, Hollande se fait un récit enchanteur de sa présidence. Il n'a de vision sur rien. Voyez le crédit d'impôt compétitivité et son cadeau de 20 milliards aux entreprises : produire n'importe quoi, n'importe comment, en baissant le coût de production. Du libéralisme ! La raison d'être de la gauche, c'est l'économie à partir des besoins humains. Si nous lancions la planification écologique, il y aurait des millions d'emplois et de salaires, et tous les comptes publics passeraient au vert ! La transition écologique et la politique du "bien vivre" sont les leviers du futur.

François Hollande ne serait pas de gauche ?

Il pratique une politique de droite. En un an, Hollande a plongé notre pays dans la déprime. Cet homme nous enlève le goût du futur ! Tout cela pour un objectif servile : payer la dette. Il a rompu avec tout ce qui était le programme de la gauche traditionnelle, mais aussi avec celui de la nouvelle gauche. Notre-Dame-des-Landes, l'huile de palme, les forages de gaz de schiste : cet été a été un festival d'archaïsmes !

Il manquera 20 milliards en 2020 pour financer le système de retraites. Faut-il le réformer ?

Quel faux problème ! La clé du financement des retraites est le niveau de l'emploi. Là encore, Ayrault ne fait qu'appliquer les ordres des commissaires européens. Bien sûr, Hollande va manœuvrer pour embrouiller le dossier et le faire passer en force. Nous serons derrière les syndicats, en première ligne. Pour la première fois, un gouvernement qui se dit de gauche va faire reculer une conquête sociale. C'est un drame.

L'un de vos proches a qualifié Manuel Valls "d'extrême droite du PS". Qu'est-ce que cela veut dire ?

Mme Le Pen est à deux doigts de gagner son pari. Non seulement elle a séduit la plus grande partie de la droite, mais elle a aussi contaminé Manuel Valls. Or c'est lui qui donne le ton au gouvernement. Voyez comment il a pollué une partie de l'été avec la question du voile. Les musulmans dans notre pays font l'objet d'une stigmatisation insupportable. Lui a décidé de manière cynique d'utiliser cette situation malsaine pour installer son personnage : un dur et violent qui chasse sur les terres de Mme Le Pen. En plus, il se permet de gourmander publiquement la ministre de la Justice et de la repeindre en laxiste. C'est incroyable : il en est à défendre la politique de sécurité de Nicolas Sarkozy !

Montebourg accueille Bartolone dimanche à Frangy-en-Bresse. Sont-ils utiles pour faire changer de l'intérieur le cap de la majorité ?

J'encourage tous ceux qui font acte de résistance, même si je déplore l'orientation antiécologiste prise par Montebourg. Claude Bartolone a utilisé des mots plus durs que les miens sur la confrontation avec l'Allemagne. Aurait-il changé d'avis alors que Mme Merkel a maintenu son talon de fer sur la gorge des Français ? Eux, comme l'aile gauche du PS, s'ils croient ce qu'ils disent, doivent passer à l'acte. Ils ne peuvent à la fois critiquer la ligne du gouvernement et continuer comme si de rien n'était dans les ministères et à l'Assemblée.

Au regard des résultats des élections partielles, comment expliquez-vous que la situation ne vous profite pas plus et profite au FN ?

Le premier pourvoyeur du Front national, c'est François Hollande par la démoralisation et la démobilisation qu'il répand. Cet homme a divisé tout le monde : la gauche, les syndicats et son propre gouvernement. Mais je ne cherche pas à diminuer nos difficultés et je m'en attribue une part. Nous n'avons pas assez mobilisé, et je m'en veux beaucoup.

Ne tapez-vous pas trop fort sur le PS ?

Non. Notre formation n'a que quatre ans et nous sommes déjà l'une des quatre forces politiques centrales. Certes, ma faconde et ma gouaille sont parfois des cache-misère. Nous n'avons pas fini de nous ajuster. Mais nous disputons au parti solférinien la première place. La langue mielleuse et les ambiguïtés ne servent à rien. Parler cru et dru éveille les consciences, provoque du débat. Le gouvernement conduit dans le mur. C'est donc globalement qu'il faut le cibler pour, le moment venu, former un gouvernement bien préparé.

Pour les municipales, les communistes sont tentés par des alliances de premier tour avec le PS. Vous êtes toujours pour l'autonomie ?

Il y a une divergence. Il ne faut pas la dramatiser. De toute façon, ça se décide localement. Pour moi, il faut être autonome pour mobiliser des forces déterminées à donner le coup de balai de la révolution citoyenne et de l'humain d'abord. J'aimerais tant que ces élections soient aussi une préparation du futur ! On doit faire l'essai d'une nouvelle convergence avec les Verts autonomes et les socialistes critiques, le NPA, les collectifs.

Vous serez, en revanche, candidat aux européennes. Quel sera l'objectif ?

Nous allons proposer aux Français de renverser la table. Avec un vote sanction : contre cette ­Europe "austéritaire" et cette gauche toxique ! Le parti de Hollande peut s'effondrer. Si nous passons devant lui, tout peut changer. Nous proposerons de former un nouveau gouvernement sans cette petite coterie de solfériniens. Seule notre ligne peut couper la route au Front national. Quant à savoir où je serai candidat, c'est une décision collective. L'élection est nationale. Je veux surtout être utile.

Tags: , , , , ,


281 commentaires à “« Valls est contaminé par le FN »”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 »

  1. 151
    JoBarde dit:

    @jeannine
    Je pense qu'il maîtrise le sujet voyez-vous, ne serai-ce que parce qu'il est né en pays musulman.

    Avec ce genre d’arguments on ne va pas aller très loin. Il n’est pas le seul en politique à être né dans un pays musulman loin de là et pourtant les avis sur le sujet sont très variés.

  2. 152
    saxo dit:

    Bonjour jean-luc, merci pour les billets estivaux. J'ai hâte de lire ton analyse au delà de ce premier article. Continues de parler dru et cru. Je sais que tu e conséquent. Tu as appelé à voter Hollande puis Kemel, agents solfériniens. Tu n'es pas un gauchiste, tu n'est pas sectaire. Je suis aussi déçu des mots de Pierre Laurent. Son interview est passé à la trappe. Il n'a pas tort aussi. Mais je suis plus dur que toi sur les "socialistes". Le PCF, le PG et la Fase devraient. Parler des municipales et et des sénatoriales de septembre. Le PCF a raison, il faut l'union au premier ou au deuxieme tour des municipales. Je suis pour l'autonomie conquérente au premier tour et fusion au deuxieme en fonction des résultats du premier tour. Il faut au moins 500 maires pour 2017. Il faut etre indépendant du PS contrairement au NPA et à LO, les candidats de divertion du PS de solférino. Le groupe au sénat est aussi important. Je pense que c'est le motif implicite du PCF, plus que les mairies. Le sénat peut être une chance pour élaborer un changement de cap. Ce point doit être exploré. Cela peut "relier "le PCF au PG. Pour 2013 et 2014, le FdG devarait prôner l'union du prolétariat pour les élections et arrêter un programme de combat pour les européennes, clef du combat pour la population avec les listes unitaires dans toutes les régions. L'enjeu est là avec le PGE ! Battons les socio-traitres! Laurent n'aimerait pas que je veuille plumer la volaille sociotraite, mais c'est dit. Nous ne lachons rien! Vive la république sociale, vive la Révolution!

  3. 153
    babelouest dit:

    "Valls est contaminé par le FN"

    Soyons grinçant : ne serait-ce pas l'inverse ?
    Ceci dit, la droitisation est générale dans ce monde. La financiarisation de tout ce qui bouge (ou pas) a des effets pervers, directement ou non. C'est sur ce point précis qu'il va falloir se battre en premier, le reste suivra comme un château de carte qui s'écroule. D'où la nécessité absolue d'insister sur des efforts concertés avec les mouvements de gauche partout dans le monde. Les histoires sociétales ne sont là que pour amuser la galerie.

  4. 154
    jeannine dit:

    @ ermler
    Très bonne synthèse sur m Valls en effet, mais qui ne me réjouit pas du tout, du tout, en le voyant favori dans les sondages, le personnage poussé par ceux qui se disent "la presse" et plébiscité par mes concitoyens. Très triste tout cela. Merci tout de même pour le lien.

  5. 155
    eric91 dit:

    Cher Jean-Luc,heureux de te retrouver en grande forme après tes vacances studieuses.
    Pierre Laurent vient de faire tomber son masque, ce qui ne constitue pas véritablement une surprise, même si c'est une immense déception.
    Le dilemme maintenant est le choix du parti de gauche à poursuivre un "partenariat"avec un représentant traître à ces valeurs que tu défends au quotidien ou rompre clairement cette alliance afin d'éviter d'être pollués et taxés de politicarisme.
    Que Laurent se prostitue et prenne la responsabilité à un moment crucial de compromettre le succès d'une voie alternative, que l'histoire le lui fasse bientôt payer et cher, si possible. Appelons les communistes dignes a se désolidariser de cette ignominie.
    Mon choix est fait : ma voix n'ira pas au PS bien sur, non plus qu'à une liste, quelle qu'elle soit où ce nom indigne figurerait.
    L'Humain d'abord et rien que l'Humain.

  6. 156
    Lilly54 dit:

    @A.T. 149.
    Par respect pour notre hôte, je ne répondrai pas à ton insulte. J'espère que le FdG sortira intact de cette situation. A Jean-Luc, je renouvelle mes remerciements communistes pour tout ce qu'il a donné et donne de sa personne dans le seul but d'amener les consciences à la révolution citoyenne et à la 6e République. Demain sera sûrement un autre jour.

  7. 157
    Julien_M77 dit:

    A un peu plus de deux semaines d'un rendez vous capital pour l'avenir de notre système de retraite, j'espère que les leaders respectifs du PCF et du PG sauront au plus vite retrouver l'unité qui a fait la force du FdG depuis deux ans et la fierté des militants.
    Le temps passé à discuter stratégie pour les municipales dans les médias et relations entre nos différents partis est du temps de pédagogie perdu pour marteler l'essentiel : pas un trimestre de plus, pas un euro de plus. Les solutions sont le recul du chômage et l'augmentation des salaires pour ne citer que ces deux pistes.
    Unité ! On lâche rien!

  8. 158
    Barachois dit:

    Depuis longtemps je n'avais laissé ici trace de mes passages quotidiens. Après l'intense activité militante des mois de campagne, je reste désormais sidéré par l'ignorance, l'indifférence, le refus pur et simple de seulement s'intéresser, la soumission, somme toute, du milieu petit-bourgeois - singulièrement les profs - qui m'entoure, et ça fait du monde. Combien de repas du dimanche ne leur ai-je pas gâché, moi le rouge, le communiste (je suis PG, mais ça ne me dérange pas qu'on m'assimile à un communiste).
    Et aujourd'hui je suis profondément navré navré, et c'est un euphémisme, par cette altercation par médias interposés (trop contents, les médias) entre le chefs des deux principaux partis du Front de Gauche. Par pitié, messieurs, ne brisez pas le seul espoir qu'il nous reste !

  9. 159
    citoyenne21 dit:

    Aux sympathisants,
    Il faudrait peut être arrêter de vouloir que tous les partisans ou sympathisants aient les mêmes aspirations au millimètre près et soient issus des mêmes univers politiques ! Il faudrait peut être accepter que tous ceux qui sont venus au FdG ne sont pas forcément des ex socialistes, des communistes ou ex communistes ! pour ma part, je suis gaulliste au plus profond de moi (et ne le renierai pas) et ça ne m'empêche pas d'avoir trouver ici, de quoi nourrir quelques espoirs et ai trouvé un écho à mes attentes d'une France capable de se régénérer, au travers le programme du FdG (sauf sur la question de la gestion de l'immigration) ! Je ne partage pas la vision qu'en a Monsieur Mélenchon ! est-ce pour autant que je doive me résoudre à tourner le dos au FdG pour cette raison, tout de même, cruciale à mes yeux ? J'espère juste un peu plus de compréhension des problèmes que vivent les citoyens français pauvres, plus particulièrement, confrontés aux problèmes de violence quotidienne, bien réelle, parce que sinon je ne vois pas comment on peut s'adresser à eux et qu'ils nous entendent si on nie leur malaise ! 11 % aux présidentielle, c'était déjà un bon cap mais il faut voir plus loin et cela ne peut se faire qu'armés d'une lucidité extrême concernant les problèmes de ceux que l'on veut convaincre !

  10. 160
    bernard hugo dit:

    Entièrement d"accord avec Jorie qui dit plus diplomatiquement les choses que mon commentaire qui a été supprimé. C'était avant les propos de Pierre Laurent et la réponse de Jean-Luc. Remettre en avant le concept "d'union de la gauche" à la place du "Front de gauche" me semble une opération des plus douteuses car elle a une autre portée politique que quelques arrangements électoraux pour sauver des sièges aux municipales.

  11. 161
    mad Madeleine dit:

    Danger, médias en alerte pour flinguer le Front de Gauche (PCF / PG et autres). Ne tombons pas dans le piège, les uns en tapant sur Pierre Laurent les autres en critiquant le style de Jean-Luc Mélenchon. L'unité n'est pas un mot mais un comportement fait de respect de tolérance. Je partage les interventions de ceux qui sur ce blog, parlent et vont dans ce sens. Certains s'emportent, prennent fortement et parfois haineusement parti contre l'un ou l'autre sans réfléchir aux conséquences désastreuses. La télé, la presse ne cessent de minimiser notre place dans la société. La télé, la presse ne cessent de relever le mot que l'un ou l'autre a prononcé en le sortant du contexte il perd tout son sens. Nous, Front de gauche quelle que soit notre origine politique, faisons vivre ce beau rêve d'un monde plus juste et ne rejoignons pas la meute qui n'a qu'une envie nous voir disparaître. Restons unis et tolérants.

  12. 162
    jorie dit:

    @Mad madelaine 162
    Oui, quel que soit notre réaction épidermique au laisser aller verbal de P. Laurent, ressenti comme une trahison politique et à la réponse non moins cinglante de Jean-Luc Mélenchon (fallait s'y attendre), rassemblons-nous, nous, les militants autour d'un vrai programme FdG qui ne saurait être solférinien. Point barre. C'est à nous de remettre nos chefs en place. Le Front de gauche ne leur appartient pas, il appartient aux 4 mio d'électeurs, et dedans, on a plein de gens encartés nulle part, aussi bien des rouges que des gaullistes (et oui...). Ne nous laissons pas entraîner par inertie dans les flots de boue médiatique qui se régaleraient de la scission du FdG. Tenons la barre. On l'a déjà tant fait. On est blindés non ? On a déjà tout entendu, tout subi !

    @Jean ai marre et Willow sur la délinquance.
    Ce n'est pas un tabou pour le PG. Les actes de violence subis par les milieux populaires ne sont pas "niés". La gauche n'est pas laxiste comme le prétend la droite. On fait tous ce qu'on peut. Mais l'analyse est différente et donc le traitement aussi. Il est clair que le combat contre la finance et la corruption du système touchera autant les "cols blancs" que les sans-cols. L'économie parallèle sera attaquée tout comme les paradis fiscaux. Si tu t'attaques au portefeuille en général (contrôles fiscaux contre revenus intraçables), les résultats seront là. Les tricheurs ou trafiquants de tout poil seront sur la scellette. Maintenant, l'éducation, l'école, la vie familiale reflètent l'état de la société. Avec 25000 chomeurs de plus chaque mois, ne croyez que la société se structurera autour de la "morale civique". Elle se déstructure automatiquement, parce qu'il faut bouffer de toute manière. Sans excuser quoique ce soit, la misère chronique n'entraîne pas forcément la révolution des consciences. Elle entraîne souvent un repli identitaire ou des combines de tout poil. C'est un tort, à mon avis, de saisir chaque problème à la lorgnette en perdant la perspective.

  13. 163
    CJ7556 dit:

    Très satisfait de votre discours de vendredi soir. Notamment le passage sur la nécessaire indépendance de la France. Nécessaire pour les Français et leur démocratie. Nécessaire pour participer à l'évolution d'un monde vers plus d'humanité (ou dans un premier temps freiner l'évolution actuelle vers plus de barbarie). Espérons que cette idée progresse tranquillement dans nos rangs pour en tirer, le moment venu, toutes les conséquences.

  14. 164
    Pingouin094 dit:

    Adhérant du PCF, je suis moi aussi très déçu par les propos de Pierre Laurent. Sur un même fond politique, que Pierre Laurent et vous s'expriment dans des registres et des tonalités différentes est plutôt témoignage d'une richesse du Front de Gauche et je m'en félicite. Tant que l'un accepte la manière d'être de l'autre. Je ne partage pas toujours vos phrases les plus "drues" dans leurs formes et me retrouvent plus souvent dans le ton de Pierre Laurent. Mais entre critiquer la forme de vos propos, et la réalité de la politique de Manuel Valls avec d'autres mots, j'aurais souhaité que Pierre Laurent choisisse la 2d solution. Communiste, je suis moi aussi déçus par la prise de parole de Pierre Laurent. Je tenais à vous le faire savoir.

  15. 165
    nath35 dit:

    Sur la télé de gauche, dans quelques minutes, Pierre Laurent et Jean-Luc Mélenchon en direct.

  16. 166
    Antigone34 dit:

    La rentrée, les partis, les chefs et nos illusions. La question est : qui, chez au FdG, est prêt à voter pour un candidat d'un parti qui fera liste commune avec les solfériniens dans plusieurs villes importantes ? Si on n'ouvre pas un grand chantier sur le thème "Du parti à l'élu, faire de la politique autrement". Si l'on ne veut pas réfléchir à la question du tirage au sort de nos futurs candidats, nous ne sortirons pas de cette lutte des hommes pour les places et des partis pour leur existence. Vous voyez bien que la rupture avec le PS est consommée, ce billet démontre encore un fois que nous ne sommes plus compatibles et que cette fois-ci la stratégie du repli au 2eme tour est morte, il faut gagner seuls. Le PS et leurs soutiens de 1er ou 2e tour ou candidats et/ou partis-alibis, sont désormais incompatibles avec notre projet.

  17. 167
    Alain44 dit:

    Comme dit Chevènement parlant des verts :"si votre stratégie diverge de la politique gouvernementale à laquelle vous participez, il faut démissionner". Dans la composition des forces du FdG je ne vois pas de points communs avec la stratégie du PS. La stratégie du PS est d'appliquer lentement mais sûrement un régime libéral, tournant le dos à un quelconque état social et réservant la plus grande part à l'oligarchie financière qui est en train de rafler la mise. Il est indispensables que nos dits "socialistes" de terrain dans nos communes, nos villes se rendent compte que les Solfériniens appliquent une politique complètement contraire à leurs intérêts de classe. Et puis, nous avons vraiment une presse de m.... à quelques exceptions près.

  18. 168
    Nicks dit:

    Les époques se suivent et bien peu de choses évoluent en politique. Les intérêts corporatistes portés par ce que Robespierre appelait les "factions" priment toujours là où l'idée et le projet devrait prévaloir. Puisque l'illustre jacobin s'est perdu en voulant les éradiquer, il faut donc trouver le moyen de rassembler en dehors d'elles pour que le nombre ait raison de la lutte des places. Il faut donc continuer à tenter de convaincre en diffusant notre programme.
    Mais il est évident que dans le système actuel, la stratégie politique ne peut pas être éludée. A ce titre, les municipales conditionneront les européennes. Comment construire l'alternative en s'associant avec ceux qui appliquent avec zèle les recettes politiques les plus orthodoxes ? Encore une fois, si à l'échelon local, autrement dit là où les étiquettes ne font pas sens médiatique, des alliances sont possibles, il est nécessaire sur le plan national d'adopter une position ferme vis à vis du Ps, à savoir l'autonomie. Pierre Laurent qui me semble être un homme raisonnable devrait le comprendre. Je veux croire qu'il subit de très fortes pressions et qu'il ne pense pas vraiment ce qu'il a dit dernièrement...
    Reste à savoir si Jean-Luc Mélenchon doit perdre de l'énergie à vouloir mener le troupeau entier dans la bonne direction où s'il ne devrait pas ignorer ces manoeuvres de partis en se concentrant sur nos propositions, en ne déviant pas d'un pouce. Je crois toujours que la cohérence et les convictions finissent par payer au final.

  19. 169
    Nuno dit:

    Pour ce qui concerne l'immigration il faudrait mettre un terme au pillage des ressources naturelles des multinationales. Exxon mobile c'est 40 milliards de bénéfice par an. Kadhafi tout dictateur qu'il était, redistribuait à la population la rente pétrolière ce qui a causé sa perte. Le partage des richesses voila la principale raison des virulentes campagnes médiatiques contre Chavez par les médias occidentaux. En Egypte l'oligarchie militaire au pouvoir a toujours capté toutes les ressources laissant dans la misère l'immense majorité de la population après il ne faut pas s'étonner si des armées d'esclaves sont prêt à risquer leurs vies pour devenir chez nous des sans papier et se faire exploiter par le patronat.

  20. 170
    turmel jm dit:

    Pingouin 094 @ 165
    Moi aussi adhérent (de longue date) du PCF mais pas déçu par les propos de P Laurent. Ils sont cohérents avec une stratégie que je combat avec d'autres. Ne donner aucun signe au PS de franche rupture, surtout à quelques mois des Municipales. Le rapport de force sera donc déterminant partout ou nos instances pourront s'exprimer d'une manière démocratique, c'est à cela que chaque camarade est invité à faire prévaloir. Allez on y va! La déception a une connotation d'impuissance et ce n'est pas mon état d'esprit.

  21. 171
    orchidee dit:

    @lilly54
    Tu as raison et j'espère que d'autres communistes comme toi entraineront leurs amis à ne pas trahir et même à désobéir à leur chef félon.

  22. 172
    ARAMIS dit:

    C'est tout à fait çà. Moi qui ai connu mai 68 et qui me le remémore avec une joyeuse nostalgie, à 62 ans, je trouve aussi qu'il nous enlève le goût du futur, le pépère. Il chie dans la colle en exagérant la "normalité" tranquille alors qu'on le voit bien faire ses courbettes à cette fameuse finance qui n'a pas de visage ni de nom qu'il prétendait honnir en attendant de la "maîtriser", du moins s'en ventait-il. Un feu de paille n'ayant duré que le temps des élections. je ne regrette pas d'avoir contribué à virer Sarko, mais je trouve dommage que le peuple de gauche m'ait pas permis de le faire en élisant le Front de Gauche au second tour, au lieu d'avoir à voter HOLLANDE pour ce faire. On a virer Sarko et maintenant l'autre copie son prédécesseur en se croyant même déjà reconduit en 2017. Le pédalo çà monte au cerveau... Oui Jean-Luc a tout à fait raison : pas de bricolage avec le PS aux municipales et le PC doit s'y faire, sinon la différence existant entre la" gauche" ps libérale et la gauche de combat social qui commence à palier au peuple de gauche, risque encore de s'estomper pour quelques strapontins sauvés. Il faut savoir ce que l'on veut et s'y tenir.

  23. 173
    Julien_M77 dit:

    @orchidée
    "leur chef félon"
    Après le vif échange entre Laurent et Mélenchon ce weekend, il est bon comme le recommande Clémentine Autain dans son interview au plusnouvelobs de cesser ces invectives car on a assez à faire avec la droite, le FN et certains ténors du PS. Donc si nous mêmes sympathisants, militants pouvions revenir à plus d'unité et de respect nous aurions tout à y gagner notamment dans les batailles à venir. J'ai écouté à l'instant nos deux porte-parole à Grenoble, malgré leurs différences de ton et de stratégie, je les ai une fois de plus trouvé très complémentaires. Le FdG est un bien trop précieux (et dangereux pour l'oligarchie en place) pour ne pas rester vigilent quant à son existence. Laurent a, à mots couverts reconnu des maladresses, tout en maintenant et expliquant sa stratégie. Elle ne me convainc pas à 100% mais je la respecte.
    Sinon encore merci et bravo à notre "guerrier des idées" ! Tous unis dans les batailles à venir !

  24. 174
    marie-claire Lamoure dit:

    Un peuple qui n'a plus ni ancrage ni repère, un PS qui ne croit plus - à quelques exceptions près - au mandat reçu des urnes de transformer la société pour le mieux être du plus grand nombre... Une droite décomplexée jusqu'à l'extrémité de ses extrêmes... Une construction européenne qui a perdu sens à l'aune du sacrifice exigé des peuples d'abandonner tout espoir de conserver fût-ce la portion congrue des acquis de leurs luttes sociales parfois séculaires... Qui peut seulement croire qu'il suffirait de listes d'union (de la Gauche?) aux municipales voire aux européennes pour sortir de la spirale infernale du pire? Affirmer qu'il existe encore dans ce pays - comme dans le monde - des gens prêts à s"unir pour édifier les bases d'un futur moins adverse pour le plus grand nombre, en disputant les privilèges d'une classe d'exploiteurs de plus en plus restreinte en nombre, porter le fer au coeur des contradictions, qu'est-ce sinon que le programme et le devoir que s'est fixé le Parti de Gauche, auquel Jean-Luc Mélenchon demeure fidèle, et au-delà celui du Front de Gauche que le PCF a en son temps ratifié? Il ne s'agit pas de respect formel, d'artifice langagier ou tribunicien, de "politiquement correct" mais bien du combat qu'il nous appartient de mener - par delà la "lutte des places" - pour une transformation sociale profonde et progressiste. Merci à Jean-Luc Mélenchon de le rappeler, contre vents, marées, et revirements opportunistes (y compris de ses "alliés").

  25. 175
    Wilson dit:

    Il faut conflictualiser pour créer de la conscience. N'ayons peur de rien, des petits malheurs d'aujourd'hui il peut sortir un grand bien.

  26. 176
    marie-claire Lamoure dit:

    Ben, oui, ce n'est pas élégant d'élever le ton, ni d'appeler un chat un chat, ni de "dire-vrai" (comme Socrate en son temps l'a expérimenté). Le courage n'est à l'honneur ni dans les allées du pouvoir ni dans les colonnes de la presse. (Quand le quatrième pouvoir est aux ordres...) A la place, c'est de "découragement", la preuve par forfait qu'on ne pourrait pas changer la société, qu'on devrait se plier à une domination qui fait système! S"unir? Oui, mais sur un projet exigeant de transformation sociale, sur une stratégie d'action responsable et digne, qui ne laisse subsister aucune équivoque sur la volonté et les moyens à déployer pour atteindre à la justice sociale. Les gens crèvent des faux-semblants érigés en règles d'or! En valeurs suprêmes d'un système dont les victimes sont légions. Semer l'espoir, semer le courage de passer à l'action pour ce que l'on croit juste et de le faire "ensemble", collectivement... et cultiver ces dispositions. N'est-ce pas le rôle, de premier plan s'il en fût, qui nous est imparti ici et maintenant? Le sens de l'engagement...

  27. 177
    Charles dit:

    Dommage de nous voir tomber dans le jeu des petites phrases que les médiacrates montent avec grand plaisir en épingle, "crise au FdB", "vifs échanges entre..." C'est du n'importe quoi!
    Et Pierre Laurent a quand même le droit de dire ce qu'il pense, de critiquer une sortie qui lui paraît excessive, attendez-vous vraiment des comportement de "godillots" de la part de ceux qui nous représentent? Enfin, le PC n'est pas le PG, et il est tout à fait compréhensible qu'il y ait des divergences aussi bien sur la manière de prendre position que sur les stratégies à mener, bien que j'ai de gros doutes sur la pertinence d'une moindre alliance avec le PS, même au niveau local, mais je comprends que ce soit un gros pas à sauter pour le PC. Il faut reconnaître toutefois que c'est un sujet délicat et épineux: les élus locaux PS ne sont pas forcément du même acabit que leurs congénères au gouvernement.
    Sinon, je ne sais pas vous, mais Quand je lis «J’entends aussi sur la gauche de notre gauche une voix, une voix qui se présente comme celle du "bruit et de la fureur", une voix qui refuse toute évolution et ne cesse d’appeler à une forme de "résistance" nostalgique. Je le dis avec force : la résistance ne peut pas être une fuite, devant les réalités d’abord et devant les responsabilités ensuite.», je trouve que ça pourrait très bien passer pour une réponse du fameux "gouvernement" à l'appel du 18 juin. Non? Jean-Marc Ayrault se posant comme une sorte de fantôme de Lebrun, assez ahurissant, mais qui correspond assez bien à l'image que je me fais de ce gouvernement.
    On ne lâche rien! Et merci Jean-Luc pour ton travail de "réveil" de rentrée, assez réussi, je trouve.

  28. 178
    jean ai marre dit:

    @ 163 jorie
    "C'est un tort, à mon avis, de saisir chaque problème à la lorgnette en perdant la perspective."

    Je me suis peut être mal exprimé ou vous m'avez mal lu. Mes commentaires étaient de faire la distinction entre banditisme et la délinquance, et rejeter l'ambiguité entretenue par Valls. Un ministère de l'intérieur du FdG, serait un ministère qui travaillerait en étroite collaboration avec celui de la justice et celui de l'Education nationale. N'est pas de la perspective ?
    Vous dites : " Elle (la société) se déstructure automatiquement, parce qu'il faut bouffer de toute manière."
    Désolé mais la faim ne justifie pas les moyens. Les chômeurs ne sont pas des délinquants et des bandits. Ils est vrai que l'oisiveté favorise, mais ne croyez-vous pas que le laxisme familial et le manque d'éducation engendrent l'incivilité ? C'est sûr que de voir ses parents au chômage et être soi même sans boulot n'est pas pour donner espoir. Mais c'est là justement qu'il faut une Gauche conquérante, innovante, créatrice, qui propose des actions envers ceux qui sont en rupture sociale. Créer les conditions de pouvoir développer leur autonomie, en leur faisant accomplir des actes citoyens. Je sais qu'on ne donnera pas d'emploi comme ça en claquant des doigts, mais nous pouvons intégrer tous ces jeunes dans notre tissus social. Une piste, nos forêts ne sont plus entretenues, les associations manquent de bras, engageons les jeunes sur ces chantiers, avec rémunérations puisque c'est valeur solidarité. C'est sûr que ce gouvernement obnubilé par l'austérité ne veut pas le faire. Obligeons le !
    Vous voyez, je n'ai pas l'impression de regarder par le petit bout de la lorgnette.

  29. 179
    59jeannot dit:

    Désolé pour mes amis communistes, mais pactiser avec le Parti Solférinien ressemble à du Munich en 38. Comment peut-on figurer sur la même liste que des menteurs (promesses électorales jamais tenues), tricheurs (élections internes truquées, dossiers Guérini et autres malversations types Hénin Beaumont), affameurs du peuple par un plan d'austérité qu'applaudit le Medef. Le courage c'est de mener la guerre contre cette oligarchie quitte à perdre quelques sièges. On ne fait pas d'omelette sans casser des œufs.
    L’électeur de gauche, trahi par Hollande, sera devant ses responsabilités: choisir la vraie gauche malgré les yeux doux de FN. Aussi ce n'est pas le moment de désunir, un gros travail d'information, d'explications pour avoir un maximum de liste FdG, aux municipales comme aux européennes.

  30. 180
    tchoo dit:

    Quoiqu'il pense, les propos de Pierre Laurent sont maladroit, parce il sait très bien que la presse n'attends que cela, le plus petit nuage entre lui et Mélenchon pour dégoiser à l'infini sur la cuisine politicienne et occulter les vrais problèmes comme toujours. Après l'épisode O. Dartigolles, le PC aurait du comprendre, j'ose croire que c'est une erreur, et pas un stratégie (ou un gage donné aux solférieniens).

  31. 181
    Jean-Paul dit:

    Après bien des soucis avec le système d'exploitation de Bill Gates (multimilliardaire US), quel plaisir de retrouver ce blog. François fait du baby-sitting, Jean-Marc reste identique à lui-même, gris et sans saveur, les Solferiniens ne cessent de jacasser, le petit Valls montre ses biceps, pendant que la France s'écroule. Nous allons avoir une rentrée bien difficile. Alors, comme au temps de la campagne, tous ensemble "On ne lâche rien !"

  32. 182
    jean ai marre dit:

    @ Mélenchon :
    "Le nombre de militants communistes qui parlent comme moi est énorme. Et leur vote va dans le sens de l'autonomie municipale !"

    No comment.

  33. 183
    gege dit:

    Souvenez-vous les amis la période Mitterand où le seul objectif des pré-solfériniens était "de plumer la volaille communiste". Les années ont passé, le résulltat vous le connaissez, inutile de le rappeler. Mais aux dernières municipales combien de villes et même de directions de départements ont passé aux amis du PS ? Merci Bartolonne ! Aujourd'hui que reste-t-il de cette soit-disant "gauche "qui fait du Sarkozy avec la bénédiction du MEDEF. Et c'est avec ça que certains veulent faire des listes communes ? Pour faire quoi ? Appliquer l'austérité fixée aux collectivités territoriales sans oublier la hausse de la TVA qui grèvera les budgets ou poussera à augmenter les impôts. Cette stratégie ne vise qu'à tenter de diviser le Front de Gauche mais surtout de donner un semblant de couverture de gauche aux solfériniens puis de s'en servir en cas de désastre électoral. Car ils vous entraineront avec eux. Y avez-vous pensé face à ce mécontentement grandissant ? Nombre d'électeurs ne veulent plus entendre parler de ce parti de traitres aux gens modestes, nombre de militants communistes l'ont exprimé. Sans parti prix je considère que la stratégie proposée par le PG est la seule crédible pour être conquérant aux européennes et mettre les sofériniens en déroute une bonne fois. On lâche rien dans l'unité !

  34. 184
    marianne31 dit:

    @jorie 163
    Excellent commentaire, très sensé. J'y adhère complètement car c'est bien la ligne de conduite que tous les citoyens soutenant les idées du Front de Gauche doivent adopter. Les "chefs" ont des différents ? Bon cela peut arriver c'est humain, alors reprenons le flambeau et soutenons les idées essentielles du Front de gauche, les égos se calmeront et de toute façon ce sont les citoyens qui voteront comme bon leur semble. Perso je n'ai pas apprécié les piques fourbes de P Laurent, très malvenues, mais bon espérons qu'il fera amende honorable. Sans JL Mélenchon le FdG n'irait pas bien loin et nos détracteurs le savent. Personnellement je voterai FdG ou PG. Les PS ne représentent pas la gauche pour moi. Ce n'est pas aux chefs a décider de nos votes.

  35. 185
    Jean-Marc dit:

    Ce ne sont pas tant ses propos qui me choquent que la promptitude à "obéir" au PS pour assurer le pacte électoral passé avec eux. Les propos m'insupporte, mais chacun a le droit à son opinion et à ses choix. Mais la promptitude à réagir et à marquer la distance me laisse à penser que cela était murement réfléchi et que Mr Laurent attendait l'occasion pour réaliser cette marque de soumission.
    En effet le parler vrai et dru n'est pas nouveau, donc c'est maintenant que le camarade Laurent réagit ? Il est vrai que le PCF possède des troupes, mais seulement de militant. Ses orientations fait ont se détourner depuis longtemps le corps électoral de ce parti trop sophiste, trop idéaliste et qui décrète, sans cesse, que la réalité à toujours tort face à ses idées.
    La réalité fait que le peuple de gauche, et même au delà, ne supporte plus les magouilles électorales d’appareil ou de potentats locaux. Il est là le problème de l’abstentionnisme. Le parti semble ne pas s'être aperçu que même les salariés -fussent-ils ouvriers- ont fait des études et n'ont plu envie de prêt à penser. Ils veulent qu'on leur proposent quelque chose d'intelligent, un projet dans lequel ils se reconnaissent et dont les faits et gestes promoteurs des soient en permanence cohérent avec leurs idées exprimées et pensées. Le centralisme démocratique, n'est ni un contrat, ni un compromis mais une vraie forme d'autoritarisme voir de totalitarisme. Marx est beaucoup plus libertaire que le parti ne le voulait. Alors pourquoi s'entêter dans une version dont l'Histoire nous a montré sa dangerosité ? Osons l'humain !

  36. 186
    gus003 dit:

    Effectivement c'est un coup de poignard dans le dos, il faut appeler un chat un chat. Quel différence entre un socialiste qui trahit et un communiste qui trahit ? aucune, et dire que je trouvais P. Laurent d'une autre trempe que ses prédécesseurs, encore une désillusion. Pas de compromission au P. de G. ou sinon ce sera la pêche pour moi aux prochaines élections.
    Jean-Luc Mélenchon doit rester ferme sur ses positions il est notre dernier espoir.

  37. 187
    Sylvain dit:

    Bien le bonjour à tous en cette rentrée artificiellemet agitée. Bisbilles à la gauche de la gauche? Rien que du très classique! Pour avoir assisté à la réaction de Pierre Laurent s'agaçant sereinement en aparté de la notoriété de Mélenchon, après le meeting de Talence, je me souviens les paroles d'Horace : "Tam leve tam parvum est animus quod laudis avarum subruit aut reficit". On t'aime bien mon petit père Laurent mais n'oublie jamais que Karl Marx a écrit des milliers de lignes en réaction violente de l'oeuvre de Max Stirner, "L'unique et sa propriété" qui ne faisait au fond que dénoncer les supercheries d'Hegel de vouloir réactuliser les dogmes du catholicisme sous le vernis faussement philosophiques du transcendentalisme. Une chose est la vanité, autre chose est de mordre la main de ceux qui te veulent du bien! Causalité, causalité, mon ami. COSTE, comme dirait Baruch! La traîtrise n'appartient qu'à ceux qui ont l'audace de la justifier en ne voyant pas les monceaux de cadavres! Pour le reste, quelle morne vallée que celle d'une actualité qui n'en est pas une et comme je comprends Jean-Luc qui a du mal à s'y remettre! Il n'y a rien à se mettre sous la dent. Tous les poncifs de com'sont usés jusqu'à la corde et il fait peine de voir ce gouvernement se traîner à gorge ouverte d'un sang répandu d'immondices putrides d'une agonie incroyablement scandaleuse pour des gens qui disaient que le changement c'était maintenant! Le changement, quel changement? Pour toute forme correspond son espace et comme le travail de fond du parti socialiste est de détruire l'espace de l'oppposition, il n'y a pas plus de forme. Donc plus de causalité, donc plus d'action! En allemand, on préfère le terme Wirklichkeit (du verbe wirken/agir), pour désigner l’ensemble des choses matérielles, à Realität. Ayrault qui maîtrise l'allemand sait fort bien qu'en l'absence d'opposition digne de ce nom, il n'y a plus lieu d'agir mais de gagner du temps. What else?

  38. 188
    jean ai marre dit:

    D'ici les municipales, beaucoup d'eau va couler sous les ponts. Laissons passer la réformes des retraites et après on verra. Ce qui est sûr, c'est que l'électeur est responsable, sa voix lui appartient. Il a bien compris que le trésorier du PC a son mot à dire, mais il sait aussi qu'il est ridicule de vociférer contre les solfériniens et de voter pour eux ! Soyez sûr qu'au delà des consignes de vote, l'électeur votera pour des PS socialistes mais pas pour des Solfériniens.
    Les militants et les sympathisants PC savent que le PS les a toujours roulé.
    Je vous propose cette maxime de Karl Marx : "En politique, on peut s'allier avec le diable lui-même pour atteindre un but déterminé... Seulement, il faut être certain qu'on roule le diable et non l'inverse"
    Mes amis communistes ne sont pas certains d'avoir le dernier mot avec le capitaine de pédalo.

  39. 189
    femme libre dit:

    J'ai voté pour vous parce que vous étiez porteur d'humanisme et d'espoir. Vos écarts de langage contre productifs, votre attitude et vos propos quand vous parlez de Valls sont injustes. Un ministre de l'intérieur ne vit pas dans le monde des bisousnours, et montrer de la lucidité en matière d'immigration, ce n'est ni du populisme, encore moins du racisme. Gardez donc tous votre angélisme. Dans la banlieue grenobloise où j'habite, mixité sociale dans les logements (mêmes logements pour le parc HLM et le parc privé et dans le même quartier), politique jeunesse équitable, structures sportives, culturelles, loisirs, plutôt moins de chomage qu'ailleurs, et niveau de vie moyen (22 000€ par an). Pourtant, dégradations, incendies de locaux poubelles de voitures, destructions des équipements sportifs... On fait quoi ? On plaint ces pauvres gens qui se ghétoïsent tous seuls en faisant fuir les habitants parfois moins favorisés socialement qu'eux ? De temps en temps, il faut savoir être lucide, et accepter le politiquement incorrect. J'ai voté Hollande pour virer l'agité de Neuilly, donc, par défaut. Je suis forcément déçue, mais on aurait pu avoir pire, encore Sarko, ou le FN. Tribun exceptionnel, perturbateur et empêcheur de tourner en rond, je vous admire. Et pourtant, ça ne vous profite pas. Et si vous vous posiez franchement la question : pourquoi la blonde qui divise, séduit plus que vous ?

  40. 190
    henri dit:

    La question est simple qui assumera un grand écart entre élections municipales et européennes, pour ma part ma contribution un peu longue pour ce blog est lisible sur le blog du Comité Citoyen du Front de Gauche de Frontignan La Peyrade.

  41. 191
    tersa dit:

    D'après ce que je lis ici et dans les médias, Valls a réussi son coup contre le Front de gauche et certains y mettent les 2 pieds dedans ! Il doit bien en rire et recommencera puisque cela à l'air de marcher. Par contre, silence Grenoble, pas de commentaires.

  42. 192
    Poncet dit:

    Femme libre, puisque vous revendiquez de la "lucidité", pourquoi écrivez vous :
    "On plaint ces pauvres gens qui se ghétoïsent tous seuls en faisant fuir les habitants parfois moins favorisés socialement qu'eux ?" ?
    Parce que vous pensez que ce sont les habitants "ghétoïsés" qui essayent de faire fuir les autres ? Vous les voyez faire ? Ou peut-être mettez vous dans le même panier les délinquants et leurs victimes... parce que les uns comme les autres n'ont pas la même origine que vous ? Excusez moi si je suis blessant, mais votre discours est parfaitement symptomatique de cette erreur humaine certes classique, et certes parfaitement explicable par la psychologie cognitive, mais dont personnellement je combats l'introduction dans le discours politique.

  43. 193
    citoyenne21 dit:

    Femme libre dans son commentaire n° 191 nous parle de son quotidien avec réalisme. On peut donc admettre qu'elle est plus près de la vérité de par les faits qu'elle cite que ceux qui défendent l'immigration (massive) sans jamais être concernés de près comme de loin par le sujet, au titre qu'elle serait porteuse d'effets positifs pour la France. Certains en doutent qui ne sont pas des racistes. Il est regrettable de voir pointés du doigt ceux qui sont moins dans l'idéalisme d'un "vivre ensemble" forcément harmonieux. Des difficultés d'intégration sérieuses existent et il serait souhaitable de ne pas les ignorer, même à la vraie gauche. Répéter que c'est uniquement les banquiers le problème ne fait que noyer le poisson, or l'un n'empêche pas l'autre !

  44. 194
    Sylvain dit:

    @Poncet
    C'est simple! Proposition 1 : chaque maison peut brûler. Proposition 2 : le feu atteint ma maison. Proposition 3 : Ma maison brûle. Proposition 4 du Front National : le feu brûle toutes les maisons.
    Autre exemple. Proposition 1 : le cancer tue. Proposition 2 : Les cancereux sont des victimes potentielles. Proposition 3 du Front National : comme le cancer tue, il faut fermer tous les hopitaux puisqu'il est indiscutable qu'on ne peut pas soigner le cancer.
    Autre exemple. Proposition 1: avant d'être organisés en société sous l'impulsion de l'Islam, le monde arabe était un monde nomade. Proposition 2 : l'attaque des caravanes était courant. Proposition 3 du Front National : il faut se débarrasser des Musulmans qui sont des voleurs et des fanatiques !
    Vous avez dit "Femme libérée" mais libérée de quoi au juste sinon de l'obligation de réfléchir un tant soit peu à ce qu'on dit?

  45. 195
    lemetayerv dit:

    Je suis chagrinée par certains commentaires qui défendent soit-disant "l'humain d'abord" qui parlent de l'immigration comme d'une maladie et non comme un déplacement d'êtres humains. La terre appartient à tous même si dans chaque pays les lois sont différentes. Il y en a qui parle même d'immigration massives, savent-ils de quoi, ils parlent ? L'immigration massive se situe aux frontières des pays en guerre ou en famine. Ici, il y a de l'immigration comme partout ailleurs, ni plus ni moins. Ne fantasmons pas non plus comme si c'était une invasion de sarrazins. Et les immigrants ne seront peut-être pas toujours les mêmes, vous ne savez pas demain si ce n'est pas vous qui serez dans le même cas de figure. Ce n'est pas défendre l'immigration massive que de dire cela. Les problèmes sont ailleurs, comment faire pour que chacun puisse rester dans sa patrie, avec sa famille, avec ses amis. Ben, faire en sorte que l'être humain destructeur soit en minorité face à l'être humain humaniste, ce qui n'est pas le cas pour le moment et là est le combat. "l'humanité" doit supplanté "la cupidité".

  46. 196
    alain dit:

    Femme libérée est libérée de tout, sauf quelle a encore un peu peur de ceux qui ne lui ressemble pas vraiment. C'est de la liberté conditionnelle.

  47. 197
    jeannine dit:

    Poncet et Sylvain
    Merci. A vous lire je respire un peu mieux car l'apoplexie me guettait, ouf, il faut vraiment être fort de caractère pour ingurgiter ça, et monsieur Mélenchon de supporter ces propos a son encontre. Il y a vraiment encore du boulot pour éduquer, mais on y arrivera et on libérera même les femmes "libérées" et les "citoyennes" qui le désirerons. Veuillez m’excuser mr le wm, mais trop c'est trop !

  48. 198
    citoyenne21 dit:

    @ Jeanine (199)
    Je tiens à vous faire remarquer que Femme libre et tout citoyen comme elle, ne partageant pas votre vision des choses quant à l'immigration ou autre, ne sont pas moins éduqués que vous et pas moins estimables humainement. Et Monsieur Mélenchon n'est pas en sucre, il peut endurer quelques remises en cause, formulées respectueusement, tout à fait légitimes et dans l'ordre des choses, au cours d'une carrière politique. Le (hors) sujet est clos !

  49. 199
    Philippe dit:

    Le Ministre de l'Intérieur va bientôt valser. Valse à mille temps dans quelques semaines...

  50. 200
    franck MILO dit:

    Bonjour, Il faut impérativement que le FdG ait des représentants(tes) pour les élections municipales où un accord précis avec le PC n'est pas possible. Notamment dans le 59-62 ou on fait l'amalgame : "Si (mais oui), Machin est pour Mélenchon, faut voter pour..." Moi c'est FdG officiel ou rien. Pas de PS, ni de PC (désolé, mais non).

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive