08avr 13

Le 5 mai, marchons pour la Sixième République

Ce billet a été lu 69 609 fois.

En septembre 2011, Ségolène Royal, exprimait son indignation à propos des affaires qui impliquaient la sphère Sarkozy. Elle s’était exprimée dru et cru : « A ce stade d'accumulation d'affaires et d'atteintes graves portées à la morale publique, la seule solution, c'est un bon coup de balai à ceux qui dirigent si mal le pays, font honte à la France ». Aucune des indignations qui m’accablent ne s’exprima. Les socialistes qui pérorent sur ce mot « balai » pour en faire un épouvantail par référence aux années trente et aux fascistes, ignorent que le thème du balai était précisément le leur dans les années trente ! C’était d’ailleurs aussi celui des communistes dans les années vingt ! D’une certaine façon rien n’est donc plus banal que ce balai que l’on va voir dans la rue d’autant plus nombreux que glapissent les tartuffes : « Cachez ce balai que je ne saurais voir ». En fait ce balai n’a aucune sorte d’importance doctrinale pour nous. C’est juste une expression. Ce qui compte c’est la marche du 5 Mai. Son caractère citoyen. Son contenu : la constituante pour la VIème République. Ceux qui parlent tant du « balai » ne le font que pour ne pas parler d’autre chose. C’est-à-dire pour ne pas avoir à expliquer comment ils comptent sortir de la situation par le haut. La situation est explosive. Autant du fait de la matière accumulée que du fait du nombre d’imprudents affolés qui courent de tous côtés en faisant n’importe quoi.

Cahuzac est allé à la poubelle en passant par le même vide-ordure social et médiatique que Strauss-Kahn. Premier temps, stupeur et compréhension (exceptions faites de Marie-George Buffet, Clémentine Autain, Martine Billard et moi, personne n’évoque le viol pendant les premières heures). Puis ce sont les adieux compréhensifs avec rappel des grandes heures. Enfin c’est le lâchage et lynchage généralisé (phase : « Tout le monde savait depuis longtemps »). Cahuzac est parti avec les compliments de toute la caste pour son œuvre remarquable comme ministre alors même qu’à ce moment « tous » savaient à quoi s’en tenir sur son compte. Et même « depuis longtemps » (dixit Anne Hidalgo !). Comment ces gens font-ils pour choisir de tels responsables pour de telles fonctions alors que « tout le monde savait » et de plus « depuis longtemps » ?

Cette vidéo a été consultée 9 761 fois

Même manque d’originalité dans la façon de me traiter. Si bien que c’est cette banalité qui interroge davantage que les mots qu’elle utilise. Donc, c’est reparti. Mais ce n’est même plus original. En deux jours le grand guignol de mes détracteurs a repassé presque tous les refrains classiques de la haine de caste contre moi. D’abord les photos pourries qui sont autant de caricatures à prétention objectives : violent, méchant, sombre, grimaçant et menaçant à souhait. Ensuite le filet garni : trotskiste (tendance Lambert ce qui est une circonstance aggravante), populiste, et comme antisémite n’avait pas marché, même relayé par l’abject Attali, me voici à présent « purificateur éthique » que je ne développe pas pour ne pas vomir sur mon clavier, « petit Mussolini » et ainsi de suite. Toutes ces fortes pensées morales et modérées sont naturellement proférées par ceux qui me reprochent mes excès langage, mes « outrances », mes positions caricaturales, et ainsi de suite. Leur modération est admirable. Leur stupidité tout autant. Car chacune de ces charges s’enlisent misérablement dans des démentis qui ridiculisent leur fabricant. Passons sur « Libération » que personne ne peut plus prendre au sérieux. Chaque jour une manipulation. Après le démenti de Christian Salmon, manipulé selon la technique habituelle, le coup de grâce est donné par Edwy Plenel contre le faux « scoop du jour » sur Fabius : « Libération perd la tête: demain, il transforme en information une rumeur sur Fabius en prétendant démentir une non-information de Mediapart ». Sans commentaire. Sinon celui-ci : c’est cette équipe minable à Libération qui m’accusaient « d’escalade », de « souffler sur les braises » de « surenchère populiste ».…

Dans la série Rantanplan chef des armées, Harlem Désir a aussi émerveillé son monde. Après s’être donné le ridicule que l’on sait en m’accusant d’antisémitisme, il réédite l’indépassable numéro de l’arroseur arrosé ! D’un côté il m’accuse de donner dans le « tous pourris ». Puis il invente un référendum sur des mesures de « moralisation de la vie publique » sur des sujets tels que le « contrôle du patrimoine des élus», ou encore « l’incompatibilité entre des tâches de lobbying et la fonction d’élu ». Autant déclarer les élus « tous suspects ». Quel aigle ! Mais personne n’en a tenu compte. Ses propres portes-paroles au PS l’ont démenti. Puis le président l’a enterré. Débâcle totale ! Le chef du gouvernement devait être trop occupé à regarder les avions décoller à Nantes, raison pour laquelle personne ne sait ce qu’il pense de quoi que ce soit. Nous n’avons eu qu’à regarder couler Harlem Désir, sans avoir besoin d’user nos munitions. J’ai dit non à son référendum, une heure après il n’y avait plus de référendum. Sic transit gloria mundi !

Dans la série « les pieds dans le tapis », j’accorde aussi une palme particulière au petit génie du « Monde » qui avait cru spirituel de conclure son article « d’information » sur le référendum en Alsace par une petite giclée de fiel contre moi, comme cotisation à la bonne société. Rappelons avec jubilation ces lignes si délicates : «Mais le coup de gueule de Jean-Luc Mélenchon contre la création d’un grand conseil d’Alsace pourrait être un « plus » pour le projet dans cette région ancré à droite. » Et de citer le chef local d’EELV : « En expliquant aux alsaciens pourquoi ils doivent voter non, Mélenchon ne peut mieux faire pour la victoire du « oui », espère Jacques Fernique. » Bref moi je fais des « coups de gueule » quand j’explique pendant une heure l’unité et l’indivisibilité de la République et le sens du patriotisme républicain de gauche. Et ce pécore fait un article d’analyse quand il résume mon propos à un « coup de gueule » ! Rions ! Ces petits prétentieux en ont été pour leur frais. Les sondages donnaient 75% au « oui ». Le « non » l’a emporté justement dans le département du Haut-Rhin où je suis allé avec Pierre Laurent faire un meeting. Et bien sûr le « oui » n’a pas obtenu 25% des inscrits où que ce soit. Echec total de tous nos adversaires. Et aussi de l’extrême-droite, absente de « l’information » donnée par « Le Monde ». Pourtant c’était une occasion de rigolade. Car sur place madame Le Pen était pour le « non » mais ses troupes locales militaient pour le « oui ». Les socialistes étaient divisés dans la région et muets nationalement. Bayrou avait appelé à voter « oui ». Bien évidemment, pour la soirée électorale, sur le plateau de télé locale France 3 et les autres médias éthiques et indépendants pas un des nôtres n’étaient invités. Juste des partisans du « oui ». Tous battus. Un festival de l’entre-soi. Autant dire une préfiguration suggestive de la géographie politique en cours de formation. Une mention spéciale manipulation gagnée une fois de plus par « Libération » qui résume les positions prises sans jamais mentionner le Front de Gauche mais affirme doctement : « Tous les partis étaient divisés sauf EELV. » En oubliant juste de préciser que EELV était d’accord sur le « oui » et fut battu et le Front de Gauche était uni sur le « non » et a gagné ! Sacré « Libération ».

Mais le plus significatif c’est de voir comment le système médiatique et la propagande des socialistes protègent madame le Pen. Cherchez le communiqué du PS condamnant le silence du FN qui « savait » alors que, eux, les socialistes, sont censés « ne pas avoir su ». Cherchez la moindre dénonciation du fait que le conseiller de la madame ouvre des comptes à l’étranger et trafique sur les mines péruviennes : rien. (Les mines péruviennes…. Il n’y a pas eu une histoire sur ce sujet dans le passé ? Personne n’a de mémoire dans ce pays). En tous cas il est frappant de voir de quelle bienveillance elle bénéficie quand pour la première fois depuis tant d’années, madame Le Pen est prise personnellement dans la chaîne des connivences du système de l’argent et de l’entre-soi. Cela a une valeur extrêmement précieuse. Toutes nos hypothèses sur le sujet sont validées. La suite du comportement du FN est donc prévisible : dans cette phase de crise aigüe, ils n’iront pas plus loin que la longueur de la laisse. C’est pourquoi toute l’énergie du système se tourne contre nous et contre nous seuls. Car c’est de là et de là seulement que vient le danger pour lui.


455 commentaires à “Le 5 mai, marchons pour la Sixième République”

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 »

  1. 151
    Michèle dit:

    Mr Pujadas a affirmé "c'est votre droit le plus strict" mais il voulait dire "c'est mon droit le plus strict de ne pas me dévoiler".
    Je viens de recevoir la lettre de mon député FdG au sein de laquelle il glisse l'état de son patrimoine, proche du mien, et je m'en serais doutée si j'avais eu à me poser cette question sauf que je ne me la posais pas. Rien n'appelait cette question car de toute évidence sa richesse est celle du coeur. Lorsqu'on se pose la question c'est que la personne possède une richesse gagnée grâce au système dépourvu d'humanité.
    Par ailleurs dévoiler ne se peut qu'en vérité or le mensonge et la dissimulation font partie du système, c'est ainsi que le 5 mai nous marchons pour en changer, avec détermination.

  2. 152
    citoyenne21 dit:

    9 cheveux sur 10 implantés au noir, ai-je pu entendre ? Ben comme clown, celui-là, il n'avait pas volé son titre. Le voilà exclu, ouf un de moins mais il en faudra d'autres qui si ils ont trempé dans les mêmes magouilles, doivent aussi payer pour leurs méfaits. Quelle rigolade aussi, la déclaration, forcément bidonnée, du patrimoine de ces professionnels de la politique. C'est à celui qui aura le moins profiter du système qui sera bien vu par le peuple, la belle affaire. Cahuzac aurait pu tout autant mentir sur la valeur de son patrimoine et sans Médiapart, nous n'aurions jamais rien su de ses agissements criminels. Même si au fond, depuis un certain débat, on ne se faisait guère d'illusion quant au manque d'honneur de ce petit monsieur !
    Référendum révocatoire, éradication des paradis fiscaux par des mesures strictes contre l'exil fiscal, sanctions très lourdes avec déchéances de nationalité et plusieurs années de prison ferme si reconnu coupable de trafique de blanchiment d'argent.
    Excellent, poilant même, l'intervention de Monsieur Mélenchon hier soir face à Pujadas ! Que j'ai aimé ce retournement de situation et avec un sourire des plus explicite. Nous aimerions tous pouvoir en faire autant si nous avions cette opportunité là qu'à notre porte parole de pouvoir taper là ou ça fait très mal.
    Pour l'ANI, hélas, nous ne sommes pas au bout de nos peines mais si on change de république, on pourra repartir sur d'autres bases et balancer tout le mauvais !

  3. 153
    Michel Berdagué dit:

    V'là que Bové José (sur Fr inter) pour ne pas discuter sur notre Humain d'abord et s'engager dans le FdG, attaque et en remet une couche sur la présence de Jean-Luc au parlement européen. Eva Joly a une autre aura et politique pour vouloir avec nous une Sixième République. L'important c'est que Jean-Luc Mélenchon était sous une pluie intense avec tout le Front de Gauche à la manifestation de Paris contre cet ANI qui attaque les avancées de 1945. De plus l'agenda est surbooké avec les meeting à Martigues, Montpellier, 1 er Mai, et le 5 Mai, présence indispensable pour la citoyenneté. De plus en plus ça se décante et les amis se dévoilent. Et beaucoup nous rejoignent et agissent pour l'alternative concrète et vitale.

  4. 154
    Alain44 dit:

    Hollande a rempli son contrat qui était de réformer le code du travail, il peut rendre le pouvoir à la droite la satisfaction du devoir accompli. La grande question de notre époque c'est la raréfaction des emplois liée à l'extrême rationalité des processus industriels et organisationnels et ce n'est que le début. Il faut prendre à bras le corps cette question cruciale, la seule réponse qui consiste à introduire plus de précarité ne fera qu'introduire plus de vitesse dans le phénomène de rationalisation. La technicité a profité naturellement à tout le monde par redistribution, inégalitaire certes, mais redistribution tout de même. Aujourd'hui la finance règne et n'a plus besoin que d'un minimum de bras pour faire fructifier la seule richesse, l'argent, tout le monde sait cela. La question du vivre ensemble repose aujourd'hui sur la valeur travail, ce n'est plus pertinent. Nous nous laissions bercer par l'illusion de la technicité, il faut réintroduire la parole et l'action pour imaginer d'autres possibles, sinon ça finira mal.

  5. 155
    Le Maître des Bouviers dit:

    Éructations hystériques de José Bové ce matin entendues sur Inter : "Jean-Luc Mélenchon est un député "fantôme" au Parlement européen"
    Ah, ouais ? Il nous prend pour des billes ? Cinq minutes de recherche sur le site du PE et l'on obtient le total des interventions de Jean-Luc au PE depuis le début de cette mandature : 493
    Dis-donc José, comment peut-on être un "fantôme" et intervenir 493 fois ? Jean-Luc a tous les talents, il fait tourner les tables à Strasbourg et à Bruxelles.
    Comme je suis un peu curieux (toujours sur le site du PE) j'ai trouvé aussi les stats de José Bové pour ses interventions : 31... ah, mais ça fait... heu... 15 fois moins que Jean-Luc !
    P.S. : J'ai aussi envoyé un mail à France Inter pour souligner qu'ils ont balancé l'info sans rien vérifier, je vous invite à faire la même chose.

  6. 156
    breteau jean claude dit:

    EELV sert à quelque chose, oui, oui, snipper du PS contre le FdG, ça va surement plaire aux militants, déjà orphelins du contrat passé avant les élection. C'est un festival depuis la déclaration d'Eva Joly. S'il fallait une preuve de la panique du pouvoir, la voilà. Le tintamarre fait pour contrer les conséquences du séisme Cahuzac ne sert à rien, ils sont dans la nasse et de plus en plus affaiblis. L'ANI voté à l'assemblée sans les voix de droite est la premiers erreur du Médef car il va bien falloir aller au secours du PS au Sénat. La question n'est pas mince, la collusion droite PS va encore être plus visible et va contribuer à la descente aux enfers des solfériniens. Quelle légitimité a ce vote minoritaire à l'assemblée ? Une militante de la CFDT, contre l'ANI s'est étonnée de n'avoir pas été consultée, combien sont ils à avoir été exclus du débat ? Cette agression violente contre les salariés entièrement organisée par le Médef repose sur de très mauvaises bases, la construction va s’effondrer tôt ou tard, mais le plus vite sera le mieux.

  7. 157
    Courrierlecteur dit:

    Bové bave sur Jean-Luc, dans la presse : "Le député européen José Bové a poussé mardi un "coup de gueule" contre Jean-Luc Mélenchon et son appel à donner un "grand coup de balai" politique, en soulignant le peu d'assiduité de M. Mélenchon au Parlement européen.[...] Le 13 mars en particulier, quand le Parlement de Strasbourg a rejeté le projet de budget de l'UE laborieusement élaboré par les dirigeants européens" (source Le Point)
    Pour mémoire, le 13 et 14 mars, dans une grande partie nord de la France, à cause des grosses chutes de neige, dans certains départements, des établissements scolaires été fermés, transports scolaires interrompus, autoroutes impraticables et gros problèmes avec le train et l'avion.

  8. 158
    Espéranza dit:

    Bové au secours de la politique d'austérité et des institutions. Ce n'est pas un sault d'humeur, mais réfléchi avec ses amis, car Dany le jaune avait lancé un ballon d’essai lors d'une émission chez Calvi.
    Question, qui est le plus efficace dans ces moments exceptionnellement durs et éprouvants pour les populations qu'ils sont sensé représenter et qui se sentent "floué". Je ne l'ai pas entendu s’élever contre quoi que ce soit depuis que ses amis sont au pouvoir. Etait-il dans la légalité quand il fauchait contre les OGM ? Je suis consciente que ce que dis n'est pas constructif, mais cela m'a fait du bien de l'exprimer. Nous allons subir de grosse attaque il va falloir jouer fin et ne pas baisser les bras.
    L’idée du de la manif reçois un grand écho. Courage à vous et à tout ceux qui sont en première ligne, car ces lignes bougent sacrément.

  9. 159
    mick42 dit:

    Merci à "maitre des bouviers" pour son idée de réaction aux propos entendus sur France Inter ce matin. Je viens de le faire à mon tour. Ce n'est peut être pas très utile mais qu'est ce que ça fait du bien. Je crois qu'il ne faut pas laisser passer ces infos sans que rien ne soit vérifier et qui sont là juste pour faire monter la sauce. Et merci à Jean-Luc Mélenchon d'avoir réussi, hier soir, face à Pujadas, à placer l'idée du référendum révocatoire. C'est du grand art !
    Et vitre le 5 mai...

  10. 160
    rayana dit:

    Dans mon département, les trois députés PS ont voté l'ani. Nous leur avions pourtant porté des listes de pétitions contre ce projet exécrable. Nous en avons parlé à l'un d'entre eux (qui avouait ne pas connaitre le code du travail et le contenu du projet de loi), il avait semblé sensible à nos arguments (surtout ne pas décevoir de potentiels électeurs). Bref, encore un coup de couteau dans le dos. Vivement la sixième république, qu'on les dégage ces salopards.

    @ lemetayerv 149
    L'idée est excellente, mais je craint que la soupe soit trop bonne. Il faudrait que ce mouvement parte d'en bas, car trop d'apparatchiks de prélassent chez les dirigeants syndicaux.
    Le 5 mai à paris, il ne faudra rien lâcher. Pour ma part, je suis prêt à camper devant l'Elysée ou l'A.N. jusqu'à ce qu'on obtienne satisfaction, avec des balais et des casseroles, comme les étudiants canadiens. Autour de moi nombreux sont ceux qui, sans être politisés mais en ayant ras le bol viendront à Paris grossir nos rangs.
    Une idée en passant : [...]
    Hormis les petites organisations à notre gauche, nous avons comme adversaires la totalité des autres formations politiques, plus l'immobilisme entretenu par des médias soporifiques. C'est un rude combat qu'il va nous falloir mener. Pour eux tous les coups sont permis. A nous de le leur rendre !
    Du balai !

    [Edit webmestre : Lorsque vous avez des idées qui consistent à enfreindre la loi, merci de les garder pour vous. Il ne saurait être question, sur le blog de Jean-Luc Mélenchon, d'appeler à commettre des actes illicites, même contre vos adversaires. Et non, tous les "coups" ne sont pas permis !]

  11. 161
    jacquelin dit:

    Me font marrer avec leur déclaration de patrimoine ! S'il en est qui sont déjà passés au travers, il y en aura d'autre, cette fois ci encore.
    Ayrault dit bravachement que ce n’est pas si simple d'obtenir la transparence avec les banques étrangères, faut négocier, faire des accords.
    Comme d'hab. On prend le Problème à l’envers. Ce serait à nous de dire tout de go au banques : vous devez nous fournir toute information concernant les comptes que vous détenez supérieurs a 100 000 euros. Déclaration annuelle, mentionnant les ayant droits. A nous de vérifier s'il s'agit d'un ressortissant français. Dans le cas d'un manquement, la banque est exclue du territoire. Pas difficile a mettre en œuvre, faut juste leur mettre quelques taupes entre les pattes.
    Concernant un élu, une fraude fiscale avérée devrait être puni d'un interdit bancaire de 10 ans. Après tout allons aussi expliquer a un qui gagne 1200 euros par mois qu'il est interdit bancaire pour un découvert de 2000 euros qu'il ne parvient pas a combler.
    Sur le journal aujourd'hui (sud ouest) des élus parlent de leur patrimoine et de leurs revenus mensuels. Plusieurs mandats, et 8100 euros de revenus. Cela implique qu'un mandat, relativement bien rémunéré n'occupe pas à plein temps.
    Allons donc expliquer a quelqu'un qui passe toute sa semaine pour gagner 1200 euros par mois que c'est une situation normale. Notre système est basé uniquement sur la compétition. Le fric la dirige et de loin. Le statut social se juge a la possession (ou a l'affichage de la richesse). Tant que tout notre système social reposera sur cette acceptation, nous aurons toujours une créativité sans limites pour contourner la loi. L'interpénétration des intérêts entre élus et entreprises débouche toujours sur l'accumulation personnelle. Quand bien même la déclaration des revenus qu'elle dégage serait correcte, le résultat politique reste extérieur a l'intérêt commun. La sanction encore ici devrait tout autant concerner le bénéficiaire que le donneur. Le montant équivalent de la somme versée serait alors exigible fiscalement, hors tout résultat officiel de l'entreprise. Reste plus qu'à mettre les moyens de ce travail administratif. Et donc la volonté politique qui va avec. Mais on n'aura pas changé le système de valeurs qui dirige les intérêts personnels.

  12. 162
    Donato Di Cesare dit:

    Voici le lien du JT de 20h avec Jean-Luc.
    Ce matin, à la matinale de France-Culture, Gérard Filoche (élu PS) était un des invité principal. Je vous recommande l'écoute (7h42mn et 8h19mn). Les thèses du Front de Gauche sont en vogue.
    Vive la VI° République.

  13. 163
    durluche dit:

    154 allain44
    "Hollande a rempli son contrat qui était de réformer le code du travail"

    Comme prevu il avait aussi à faire passer le TSCG en premier. A ceux qui regrettent d'avoir voté Hollande au deuxième tour, vous comprendrez que c’était un passage obligé pour montrer que l’alternance était inutile à partir du moment ou la volonté du scrutin n’était pas respectée: "il n'ont pas été élus pour faire ça !". Nous assistons à un flagrant dénis de démocratie. La droite serait, elle, dans son rôle si elle menait cette politique et pourtant, on se sent seuls dans les manifs (FSU, a Paris et hier, aussi, c'était pas la foule), un déclencheur et une poursuite de la lutte, immédiate et jusqu’à l'annonce d'un referendum pour l'ouverture d'une chambre constituante populaire et comme l'idée du tirage au sort parmi les électeurs volontaires est évoqué dans pas mal de commentaires, il faudrait peut être le regarder comme un point fédérateur transversal à mettre en avant et qui nécessite aussi d'expliquer les implications dans la vie de la personne choisie, l'idée d'une chambre permanente plus réduite qu'une constituante chargée de surveiller l'action générale et capable de demander ce fameux referendum révocatoire, leur donner aussi mandat de proposition, au deux tiers aussi bien si ça fait plaisir au antipopulistes primaires, vous savez, ceux qui révoquent regulièrement la vox populi au nom d'un savoir faire supérieur.

  14. 164
    Daniel Dijon dit:

    Le trésorier de LE Pen aurait un compte offshore d’après Médiapart information reprise par Le Monde. Mais ce tricheur, s’appelle Mouchard comme Laurent Joffrin, un hasard ?

  15. 165
    Donato Di Cesare dit:

    Pourquoi les "Offshore leaks" sortent maintenant ? Parce que nos riches ont compris à Chypre qu’ils ne reverront pas tout leur argent, et que les paradis fiscaux sont ceux qui s’effondreront les premiers. Et ils cherchent donc par tous les moyens à protéger non pas les petits épargnants mais bien… leur pognon. Un krash boursier mondial se prépare, Myret Zaki (économiste à Bilan.ch) l'explique ici.

  16. 166
    jp jeudy 29 dit:

    Moralisation : trois propositions toute simples
    1/ Quand les électeurs répondent non à un référendum (2005) le parlement respecte le verdict des urnes au contraire du PS et UMP réunis pour faire adopter le traité de Lisbonne contre la volonté clairement exprimée des Français.
    2/ Quand un candidat déclare qu’il renégociera le traité signé par le président sortant, une fois élu il ne le fait pas adopter tel quel par une majorité docile.
    3/ Quand un candidat déclare » mon adversaire c’est le monde de la Finance », il ne prend pas comme trésorier de sa campagne un affairiste notoire dirigeant d’entreprises ayant des comptes aux iles Caïmans. Une fois élu, il ne prend pas comme ministre chargé de lutter contre la fraude fiscale un autre affairiste dont plusieurs alertes d’un contrôleur des impôts consciencieux avaient montré depuis longtemps qu’il était loin d’être clair à ce sujet.

    Tout le reste, opération transparence, déclaration de patrimoine, commissions Théodule ou machin chouette, n’est que rideau de fumée pour faire oublier ce qui précède.

  17. 167
    sergio dit:

    Ah, Jean-Luc, où en serait la Gauche et les idéaux de la République (pas le soc-lib'solférinien de l'establishment) si tu n'étais pas là ! C'est peut-être cela qui dérange certains ?
    Bref, face à Pujadas, tu as encore marqué un point important. On se rappelle tous l'impact de son émission avant le 1er tour des présidentielles où tu crevas l'écran une bonne fois pour toutes pour des centaines de milliers de Français.
    Il était bon en effet de rappeler aux auditeurs que les journalistes "installés" ou "officiels" devraient eux aussi être "transparents". La glotte de Pujadas s'est contractée deux fois quand tu as évoqué ce tabou majeur.
    Combien parmi les journalistes et les "économistes " ou "experts" constamment invités et attachés à une chaîne, touchent des rentes de cabinets, de conseils, d'actions de gros groupes financiers, qui les rendent dépendants, soumis à des pressions, intéressés financièrement et grassement rétribués pour leurs servitude et langue de bois ? "Qui touche quoi ?" serait dans le monde médiacrate la question à laquelle tous les citoyens devraient avoir une réponse avant de subir les JT et éditos.
    Reçois à nouveau toute mon estime, Jean-Luc ainsi que tous ceux qui travaillent en ce moment au PG et pour la victoire du FdG.

  18. 168
    jacquelin dit:

    Le Pen nie, Marine confirme. Encore une qui semble naïve "De ce que j'en sais, ce compte était parfaitement légal et déclaré, a assuré, de son côté, Marine Le Pen à Mediapart. Ce que je peux vous dire, c'est qu'il a fait un emprunt à l'UBS. Ce n'est pas parce qu'on a un père, un frère, qu'on connaît l'intégralité des détails de leur existence patrimoniale. Je n'en sais strictement rien." Et ça continue. Cette VIème république faudra l'arracher avec les dents.

  19. 169
    j-jour dit:

    Pour info, ce matin face à Barbier, Jean-Louis Borloo a reproduit à l'identique la technique de judo avec laquelle Jean-Luc Mélenchon a retourné Pujadas à son diktat de publier en direct son propre patrimoine. Barbier a juste lâché le morceau bien plus vite.

  20. 170
    Michel Matain dit:

    La vérité sur l'héritage Lambert va-t-elle enfin éclater ? Ce serait super et ça aiderait à montrer que les dirigeants du FN ont les mains aussi sales que celles de nombres de dirigeants et élus de la fédération du Pas-de-Calais du PS. Très important pour les municipales de Hénin-Beaumont l'année prochaine. Le FN ne doit pas être épargné par le coup de balai et la journée mains propres du 5 mai.

  21. 171
    LeJuste dit:

    Une marche, c'est bien, mais un comité de volontaires du peuple pour rédiger la nouvelle constitution, c'est mieux.
    Ne laissez pas cette activité aux professionnels, sinon nous aurons un nouveau fiasco de société.
    Il faut réintégrer dans le mot démocratie la sémantique réelle de "demos".

  22. 172
    Yohan dit:

    @Donato Di Cesare
    Oui il faut écouter l'intervention de Gerard Filoche sur France Culture ce matin. Ca fait du bien d'entendre les voix discordantes au sein du PS. Mais on se demande ce que Filoche fait encore dans ce parti moribond.

  23. 173
    marc dit:

    Dans ma ville, je vois tout les jours des personnes qui font les poubelles pour survivre. Quant je vois cela, j’ai deux sentiments la colère et la honte.
    Je regarde souvent la chaine parlementaire, les débats à l’assemblé nationale et quant je vois toutes ces belles personnes parler de notre avenir, des fois dans une cohue insupportable ou certain se comportent vraiment comme des gosses ou chacun veut avoir raison sans apporter finalement des solutions concrétisées par des actes, je suis écœuré. Tandis que la misère est entrain de s’installer, tous les jours de plus en plus dans notre pays, ils débattent, ils votent des lois, ils bavardent, ils regardent leurs tablettes, ont-ils consciences de ce qui se passe ? Je ne le crois pas…
    La VI république ! J’en rêve. La constituante, je n’attends que ça, car il est vraiment temps pour nous de prendre notre destin en main.

  24. 174
    danglot 62 dit:

    Je suis d'accord avec M. Matain. Il faut inclure le FN dans le coup de balai. Seulement étant du secteur je constate que depuis le départ de Jean-Luc Mélenchon qui a affronté le FN avec courage, il ne se passe plus rien. Le PC et le PS préparent ensemble les municipales dans la plus grande confusion, laissant le FN agir seul sur le terrain avec démagogie sur les scandales financiers, Cahuzac, Kucheida... La population est livrée aux mains du FN à Henin beaumont. On en reparlera en 2014 mais je crains le pire. Je n'ai jamais vu une telle capitulation. Mais courage avant pour réussir le 5 mai.

  25. 175
    Poncet dit:

    "Mardi 9 avril 2013, Jean-Luc Mélenchon était l'invité de David Pujadas au JT de France 2. Il (...) appelait à la grande marche citoyenne du 5 mai 2013."

    Témoignage d'un collègue (qui n'apprécie pas Jean-Luc, sans doute parce qu'il critique trop les socialistes). Ce qu'il a dit était incompréhensible, et à la question "a-t-il parlé de la marche du 5 mai ?" la réponse fut, sans hésitation : "non.". Il n'y avait aucune malhonnêteté dans cette réponse. Cela témoigne simplement des limites de l'exercice. La télé se regarde et s'écoute en mode automatique. Notre cerveau ne capte que ce qu'il est préparé à capter. On n'y fait pas passer les messages qu'on veut. Il faut pourtant l'utiliser, ne serait-ce que pour garder une certaine notoriété. Mais ne croyons pas qu'un passage à la télé nous dispense de coller des affiches. Il ne fait que préparer les cerveaux à remarquer les affiches.

  26. 176
    le printemps c'est maintenant dit:

    Madame Le Pen est prise personnellement dans la chaîne des connivences du système de l’argent et de l’entre-soi. Cela a une valeur extrêmement précieuse.

    Je l'entends comme un appel à relayer Jean-Luc sur le terrain dans la lutte contre le FN. Même hors période électorale, saisissons l'occasion qui nous est donnée de grossir nos rangs pour rallier une partie du peuple égarée dans le camp d'en face. Moins passionnant que d'élaborer l'écosocialisme ? Certainement plus constructif que de distribuer des mauvais points à nos porte-parole comme je le lis parfois ici.
    Gagner l'écoute est le premier pas pour éduquer.

  27. 177
    brisedemer dit:

    Comme il y a dans l'accession au pouvoir, une stratégie à suivre pour parvenir à ses fins, pour la conquête de nouvelles protections et droits sociaux, face à l'ANI qui fait des salariés des objets esclaves économiques corvéables à merci, n'y a t'il pas des fronts déterminants à repérer et avec lesquels établir en priorité (puisque les forces et moyens populaires sont restreints donc comptés) des solidarités concrètes et prioritaires à établir pour casser la vague turbo capitaliste où l'on voit le président Hollande complice obstiné des marchés financiers mafieux et rapaces ?
    Florange et PSA ne pourraient-ils pas être des lieux clefs dans cette guerre économique où on devrait investir en priorité les forces de résistance ? Les ouvriers sur ces deux terrains de guerre marquent leur détermination sans faille et leur capacité à s'organiser sur la durée pour mener leur action. Ces deux lieux de lutte posent les questions des objectifs industriels de la nation, le rôle de la finance internationale, la question écologique, la question du droit social et des conséquences du licenciement.
    Il me semble que sur ces deux lieux clefs se jouent toutes les questions du temps : le rôle et les responsabilités de la politique. La place de la finance internationale. Les nouveaux droits sociaux, la question écologique. L'industrie du 21è siècle.

  28. 178
    Michel Matain dit:

    @ 179 danglot 62
    Seulement étant du secteur je constate que depuis le départ de Jean-Luc Mélenchon qui a affronté le FN avec courage, il ne se passe plus rien.

    Les municipales ont toujours été en France un très grand moment politique. En général ceux qui sont au gouvernement essaient de la jouer "local" pour ne pas être sanctionnés alors que l'opposition la joue "nationale" pour envoyer un message fort. Et ça c'est valable dans un sens ou l'autre pour le PS ou l'UMP. La seule chose de certaine pour les prochaines élections c'est que le PS va prendre une très grande claque. La droite est déchainée et les les électeurs de gauche absents, on le voit à toutes les élections partielles. Le Front de Gauche se doit d'être présent au premier tour dans un maximum de villes en tant que tel pour sauver la gauche et redonner un espoir à l'avenir ! Si localement des communistes sont tentés par une alliance au premier tour avec le PS avec un socialiste en tête de liste, ils subiront la débacle annoncée. Seules des listes Front de Gauche (ou union de la gauche à condition que la tête de liste soit Front de Gauche) pourront sauver la mise, empêcher les déçus de gauche d'aller vers l'abstention. La droite et l'extrème-droite se préparent à s'allier sur le terrain. Le rempart ce sera nous le Front de Gauche mais seulement si nous existons en tant que tel. Pour le second tour, on a le temps de voir ville par ville. Nous nous devons de réussir ces municipales parce que juste derrière il y a les européennes : un échec aux municipales pour le Front de Gauche ne serait pas réparable en trois mois. Les élections auront lieu dans un an. Rien n'est joué, même à Toulouse... Là où localement des communistes se rallieraient au PS dès le premier tour, il est fort à parier que d'autres communistes se battront et seront présents sur des listes Front de Gauche. le PCF risque de se retrouver écarteler dans quelques villes. Mais c'est la dynamique de la situation politique, c'est l'évolution des rapports de force qui feront qu'à la fin il y a aura beaucoup plus de listes Front de Gauche au premier tour qu'on ne peut l'imaginer aujourd'hui. Prochaines étapes de ce combat pour l'émergence partout du Front de gauche : Martigues ce soir, puis le 1er Mai partout et le 5 mai à Paris avant de le démultiplier en province.

  29. 179
    pichot mont dit:

    Bien que ces lignes soient en marge du post de Jean Luc, j'ai pris en pleine tête l'interview de José Bové sur France Inter, à 8 heures en allant au boulot, dans laquelle JB accusait JL d'absentéisme aux séances du parlement européen, alors que c'était déjà un point sur lequel des réponses avaient été données, et surtout, on voit alors la mauvaise foi poindre, que "quand on veut faire la leçon aux autres il faut se la faire à soi-même- texto". Je pense qu'une réponse est nécessaire, non seulement sur ce blog, mais aussi sur France Inter. J'ignore qui ou quoi a poussé JB à se confier, mais le moins qu'on puisse dire c'est à contre courant de ce qui se passe. Que fait José Bové ?

  30. 180
    François dit:

    Déjà en son temps JJ Rousseau écrivait :"Quant à vous peuples modernes, vous n'avez plus d'esclaves mais vous l'êtes." L'ANI est une concrétisation de cette pensée.
    Puis une autre de Jean christophe Rufin (si j'abuse le wm les virera) "La civilisation libérale a vaincu tous les totalitarismes de ce siècle. Pourquoi ? Parce qu'elle est elle même une forme subtile et puissante de la dictature. A la différence de celles fondées sur la contrainte, cette dictature de la liberté est dotée d'une étrange propriété : elle est capable de se nourrir de ce qui s'oppose à elle. Tout ce qui prétend la détruire la renforce, tout ce qui la perturbe l'alimente. Elle tire son énergie de la menace (...) Aujourd'hui, elle s'appuie sur de nouvelles peurs : le sud, l'écologie, l'exclusion sociale".

  31. 181
    Gerard Blanchet dit:

    Et si nous faisions vivre dès maintenant le mandat révocatoire. En Auvergne le vote ANI se traduit ainsi :
    Pour: 236 dont Guy Chambefort, Bernard Lesterlin, Jean-Paul Bacquet, Odile Saugues tous PS
    Abstention: 16 dont Danielle Auroi (EELV) celle qui a battu le fils de Giscard.
    Contre: 13 dont André Chassaigne

    Nous pourrions nous entendre sur le % des inscrits dans chacune des 4 circonscriptions et lancer une pétition. Qu'en dites-vous?
    Quant à EELV j'ai bien vu ce que raconte Bové mais... je suis destinataire de la lettre de Jacques Perreux qui était le directeur de campagne de Bové en 2007. Il titre son billet "entre le coup de balai et la VIe il faut choisir" et n'exclut pas de participer au 5 mai si c'est recentré. Bon là on a le vote en abstention de Daniele Auroi et l'intervention de Cécile Duflot. Pour le moment seule Eva Joly est avec nous mais d'ici le 5, ça va bouger et les assemblées citoyennes seront déterminantes pour faire avancer encore ces député-e-s qui ont eu le courage de s'abstenir.

  32. 182
    citoyenne21 dit:

    Oui mais Poncet (180), il a pu évoquer le référendum révocatoire et ça c'est primordial. On s'en fout de leur patrimoine et à leur niveau de salaire, on se doute bien qu'aucun homme politique ne vit dans une cabane dans les bois. Mais le référendum révocatoire, c'est au peuple de sanctionner le parlementaire défaillant et là rien à fiche qu'ils vivent comme des princes, tant qu'ils ne nous roulent pas dans la farine, ni ne nous réduisent pas à la clochardisation. Il y aura toujours des bien nés et des mal nés mais une politique humaniste est celle qui consiste à aider plus et mieux le mal né à s'en sortir plutôt que de l'enfoncer, comme actuellement !

  33. 183
    Célia dit:

    @149, François Châtelet
    Il me semble lire dans vos lignes que vous désavouez le tirage au sort à cause du fait que les athéniens pratiquaient l'esclavage et que les femmes n'avaient pas droit au chapitre (mais peut-être que je me trompe sur l'interprétation de votre prose ?). Désavouez-vous également l'élection parce qu'elle a été également pratiquée en combinaison avec l'esclavage, et/ou avec un système censitaire ? Savez-vous que pendant longtemps les domestiques n'avaient pas le droit de vote ? Savez-vous que pendant la majeure partie de l’exercice de l'élection les femmes étaient des mineures sociales ? Savez-vous qu'aujourd'hui encore les sans-adresse, les moins de 18 ans et les étrangers n'ont toujours pas le droit de vote ? Tous ces faits sont-ils pour autant pertinents pour discréditer l'élection ? Bien sûr que non. Il en est de même pour le tirage au sort.
    Vous me direz : oui, mais pour que les gens aient le temps de faire de la politique au quotidien (c'est ce qu'implique le tirage au sort), il faut des esclaves pour produire les richesses. C'est tout à fait vrai. Et nous avons ce qu'il faut : aujourd'hui, en France, chaque personne bénéficie en moyenne d'une centaine d'esclaves... énergétiques ! Vous voilà rassuré ?
    Bref, en ce qui me concerne, je serai au rendez-vous le 5 mai, avec une pancarte "Assemblée Constituante tirée au sort !"

  34. 184
    Philippe 13 dit:

    Bonjour,
    Pour éviter de revenir sur l'affaire Cahuzac qui devient ennuyeuse, cet homme ne vaut pas la peine qu'on s'attarde sur lui. C'est un délinquant financier et c'est tout.
    Je veux parler d'une chose à laquelle je pense. La dette de la Chypre est de 6000 EUR par personne, moi cela ne me semble pas énorme si on la compare à celle de la France qui par habitant est 27500 EUR.
    A titre individuel vivre avec une grosse dette c'est épouvantable, on emprunte pour rembourser la dette etc etc jusqu'à ce qu'un jour le rideau se lève, un petit défaut de paiement et on n'a plus qu'à s'assoir sur son lit quand les huissiers déboulent. Grosso modo c'est que qui arrive avec Chypre. Remarquons au passage que avec 21 milliards d'EUR de fortune personnelle pour M. Bernard Arnault il pourrait balayer cette dette d'un coup et continuer à vivre comme comme un Tsar. C'est toujours bon de comparer les choses, bref.
    Je vais dire une chose qui fera hurler : une dette cela se paye car sinon on perd toute légitimité. Que faire avec cette dette française de 1800 milliards d'euros ?
    Je fais une hypothèse raisonnable à savoir pessimiste (on n'est pas surpris comme cela).
    Total dette: 1800 milliard d'euros. Total population: 66 000 000 de personnes. Total population solvable 25%: 16 500 000 de personnes. Total dette par habitant solvable: 109 090 euros. Echéancier remboursement sur : 20 ans. Total dette à rembourser par an et par personne solvable sur 20 ans: 5 454 euros.
    C'est le prix de la liberté et celle de nos enfants et aussi le prix à payer pour se débarrasser du néo-libéralisme qui nous colle aux bottes car il va de soit qu'en parallèle il serait dès lors plus aisé de réfléchir enfin à un système sérieux et viable. Ce n'est pas avec l'UMP et ces incapables qu'on va s'en sortir. Arrêtons la sinistrose. Merci à Jean Luc Mélenchon de m'avoir fait comprendre que rien n'est inéluctable. Après c'est une affaire de calculette.
    Bonne journée à tous.

  35. 185
    JM49 dit:

    De la même manière qu'Eric Coquerel sur Newsring, je pousse un cri. Quelle est cette malhonnêteté faite à Jean-Luc Mélenchon par un prétendu partenaire ? On ne parle pas de camarade, ni d'ami. José Bové se trompe de combat ou fait-il partie de ces protégés du régime ? De toute façon, il a perdu toute ma confiance, et malgré ses combats passés il a rejoint la droite solférinienne, à mon sens !

  36. 186
    mercure40 dit:

    Bonjour à toutes et à tous et à toi Camarade Jean Luc
    Un de plus. Blog de Gaétan Gorce Sénateur socialiste, maire de la charité sur Loir. Encore un qui manque de cohérence en restant au PS. Par contre une analyse sur la déliquescence du PS. Vici le lien.
    Sinon le vote de l'ANI par l'UMP et le PS est une honte ils auront en répondre.
    Bravo pour avoir remis à sa vrai place le commis de la finance hier soir sur A2.
    Qu’ils s’en aillent tous. Vive la VIéme. Vive la sociale. Et Vivement le 5 mai.

  37. 187
    franck MILO dit:

    Bonjour à toutes et tous, quelle réjouissance, ça bouge ! Je crois que nous tenons le bon bout. La famille Le Pen [...], (pardonnez-moi pour le vocabulaire)
    Il est temps de briser la nuque du FN. L'occasion est inespérée.

    [Edit webmestre : Non, votre vocabulaire n'est pas pardonnable. Vous n'êtes pas au bistro du coin, mais sur un blog politique. D'autant que la moitié des commentaires récents consistent à donner des leçons de vocabulaire à Jean-Luc Mélenchon...]

  38. 188
    Poncet dit:

    "Je vais dire une chose qui fera hurler: une dette cela se paye car sinon on perd toute légitimité."

    Je ne vais pas hurler, mais je ne peux pas laisser passer cela. Parlons de la légitimité, justement. Non pas du débiteur (quelles sont les dépenses injustifiées ? Souvent celles des autres...) mais d'une rente. Ce qu'on appelle parfois "service de la dette", autrement dit les intérêts liés à la dette. De quel droit le créancier exige-t-il des intérêts ? Du droit du plus fort, en l'occurrence du droit de celui qui a de l'argent et n'en a pas besoin, sur celui qui n'en a pas et en a besoin. C'est ce qu'on appelle une rente, c'est-à-dire un revenu tiré d'un droit que les autres n'ont pas et qu'on leur fait payer. C'est légitime ? Chacun sa façon de voir... Premier problème.
    Second problème : quelle est la nuance entre taux d'intérêt et usure ? La loi française la fixe à 1/3 de plus que ce qui était pratiqué en moyenne le trimestre précédent. D'autres pays pratiquent différemment. Avant que les chrétiens ne se soucient du sort des pauvres, il n'y avait pas de limite, pas de différence entre "usure" et "intérêt". Où est la légitimité d'un taux d'intérêt, alors ?
    Tu devrais savoir nous le dire...

  39. 189
    Pascale dit:

    "La jalousie rend fou, réponse aux attaques de José Bové", ce matin par JL. Mélenchon, ici.
    Une mise au point claire et nette de JL. Mélenchon sur sa soi-disant "présence épisodique au Parlement Européen". Les chiffres ne mentent pas, à la différence de MM. Bové et Cohn-Bendit !
    Ex: JL. Mélenchon est intervenu sur 493 textes en séance plénière depuis 2009, D. Cohn-Bendit 86 fois soit 5 fois moins.
    Et le pompon pour J. Bové ! 31 interventions soit 16 fois moins que JL. Mélenchon, etc.
    A faire connaître autour de nous !

  40. 190
    Feili Peng dit:

    Marche citoyenne du 5 mai. Y a-t-il des gens intéressés pour un bus allant des Vosges (Nancy, Épinal, Remiremont...) à Paris ? Précisions plus tard, si nous trouvons environ 50 personnes.

  41. 191
    Bruno LEULLIER (50) dit:

    Haut Conseil pour l’Avenir de l’Assurance Maladie (2003), Haut Conseil du Commissariat aux Comptes (2003), Haut conseil de la Santé Publique (2004), Haut Conseil de l’Education (2005), Haut Conseil de l’Education Artistique et Culturelle (2005), Haut Conseil de la Coopération Agricole (2006), Haut Conseil des la Science et de la Technologie (2006), Haut Conseil des Biotechnologies (2008), Haut Conseil de la Famille (2008), Haut Conseil du Dialogue Social (2008), Haut Conseil à la Vie Associative (2011), Haut Conseil du Financement de la Protection Sociale (2012), Haut Conseil à l'Egalité (2013)…Et maintenant mesdames et messieurs sous vos yeux esbaudis, taratata : le Haut Conseil de la Transparence. A quand un Très Très Haut Conseil des Hauts Conseils ?

    O combien de Commissions, combien de Hauts Conseils
    Qui sont partis joyeux pour des courses lointaines
    Dans ce morne horizon se sont évanouis!
    Combien ont disparus, dure et triste fortune!
    Dans une mer sans fond, par une nuit sans lune,
    Dans l'aveugle océan à jamais enfouis!

    Sinon, pour tous c'est le 5 mai !

  42. 192
    Poncet dit:

    J'oubliais, un détail qui a beaucoup d'importance. L'intérêt de la dette n'est pas de la richesse créée, dans le sens où il ne correspond, pour une large part, à aucune activité humaine. La conséquence de cela est très grande : ne pas rembourser les intérêts d'une dette n'a absolument aucune conséquence néfaste sur l'économie !
    Au contraire, les taux d'intérêts étouffent l'économie. On ne peut certes les annuler, car il faut bien rémunérer les employés des banques. Mais la science économique devrait dicter de les calculer au plus juste, c'est-à-dire bien plus bas que ce qui se pratique aujourd'hui. Ce que Paul Jorion appelle "casser la machine à concentrer les richesses"...

  43. 193
    henri dit:

    Sans notre action en tant que salariés, le texte sur l'ANI aurait certainement été voté unanimement par les députés socialistes, 6 ont voté contre et 35 se sont abstenus avec des explications publiques de leur vote. Il reste le débat au Sénat et des actions à venir, rien n'est encore fait si les mobilisations continuent.

  44. 194
    Duroux dit:

    Encore un article d'Acrimed évoquant, cette fois ci, comment Patrick Cohen, de France Inter, et ses complices, essaient d'enfermer Mélenchon dans le rôle du méchant qui ne sait faire que dans l'invective.

  45. 195
    Poncet dit:

    Bruno LEULLIER (50) (191, 10 avril 2013 à 15h14) : Excellentissime ! Drôle et bien vu.

  46. 196
    jacquelin dit:

    À propos de cette dette
    Puisque les banques prêtent un argent qu'elles n'ont pas, pourquoi diable faut-il servir des intérêts?
    Si elles prêtaient l'argent qu'elles ont, cela se limiterait aux dépôts, et la masse monétaire n'augmenterait jamais. En tout cas pas dans un pays dont la balance commerciale est déficitaire.
    La preuve juridique de la création monétaire devrait ainsi pouvoir démontrer que les garanties prises pour l'accord d'un prêt sont sans fondement, et dans la même logique, ni capital ni intérêts ne sont à rembourser. Seule la banque devient redevable envers la banque centrale d'avoir créé de la fausse monnaie. Il faut revoir ce texte concernant la fausse monnaie et l'élargir bien au delà des billets et pièces.
    Ou alors accepter cette création monétaire sans intérêt, ce qui arrêterait l'endettement chronique des états. Ce qui aurait pour seule conséquence de traduire par la plus value des productions l’augmentation de l’activité ou son accumulation. En conséquence cette fameuse « croissance nécessaire » qui ne sert qu'a couvrir les intérêts par de nouveaux prêts devient un mot caduque. On pourrait le remplacer par le niveau de satisfaction populaire.
    A réfléchir pour la VI eme

  47. 197
    Lyendith dit:

    Tiens, après Dany le Caméléon, c'est au tour de José Bové d'accuser Mélenchon de n'être présent "qu'assez épisodiquement" au parlement européen. À croire que ce mensonge est à la mode. Ce pauvre José est tombé bien bas.

    @ 195 jacquelin dit: 10 avril 2013 à 16h04
    Très juste ! Après tout, si il y a bien une chose indispensable pour faire de l'écosocialisme, c'est de sortir de la dépendance à la croissance.

  48. 198
    Denis F dit:

    @ 184 Philippe 13 dit: 10 avril 2013 à 14h39
    " Je vais dire une chose qui fera hurler : une dette cela se paye car sinon on perd toute légitimité. Que faire avec cette dette française de 1800 milliards d'euros ? …"

    Entièrement d'accord, J'hurle !… Mais encore faut-il déterminer qui doit cet argent = qui l'a emprunter ?
    En tout état de cause ce n'est ni mes grand-parents, ni mes parents, ni moi alors ne comptez pas sur moi pour y participer, et je revendique le droit de regard sur cette dette qui me semble inique.
    Que tous ceux qui se sont enrichis depuis 3 générations payent leurs tribus à la nation, notamment les nouveaux riches d'après guerre (1945), suivez mon regard …

  49. 199
    Christophe dit:

    Je viens d'écouter Gérard Filoche sur France Culture, je suis étonné que quelqu'un qui à une si bonne analyse de la situation puisse encore attendre quelque chose de ce gouvernement. C'est comme Emmanuel Todd qui fait une analyse très pertinente de la situation catastrophique de notre politique européenne et qui en conclusion appelle au hollandisme révolutionnaire.

  50. 200
    Resistance51 dit:

    @durluche à 9h41
    Je vois que tu es un adepte de plus d'Etienne Chouard. Comme toi, je suis persuadé que cela doit être l'idée transversale pour porter notre combat vers l'établissement d'une réelle démocratie non plus représentative mais active. Ne soyons plus des électeurs mais des citoyens! Je souhaiterais que le PG et le FG précisent leur position par rapport au tirage au sort.
    Merci à Jean-Luc Mélenchon de continuer à nous faire bénéficier de son réel talent pédagogique et son argumentation solide.
    Vive la Sociale! Vive le FG! Vive le programme du CNR! Résistance!

Pages : « 1 2 3 [4] 5 6 7 8 9 10 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive