05avr 13

En relisant mon précédent post, je me disais : on dirait que j’ai écrit tout ça dans un autre temps. C’est bien le cas. Les aveux de Cahuzac ont fait basculer le temps politique. Comme il y a un avant et un après Chypre, il y aura un avant et un après Cahuzac.

Moralement, même quand on n’y est pour rien, même quand au contraire on a prévenu sur tous les tons au prix de pluies d’injures et d’attaques les plus viles, on a quand même honte, parce qu’il s’agit de notre pays. Mais politiquement c’est jubilatoire de voir pris au piège de la vérité tous ces donneurs de leçons solfériniens ! Et de voir montrer madame Le Pen prise dans la chaîne du mensonge qui unit les belles personnes !

Ensuite intellectuellement, c’est très satisfaisant. Les événements confirment l’analyse sur la pente des événements qui fonde notre stratégie et nos méthodes de campagne. Ce régime est vermoulu jusqu’à l’os ! L’argent qui croyait tout « fluidifier » a tout desséché. Toute secousse l’atteint dorénavant au cœur. Lequel est en pâte à modeler ! Evanescent, incohérent, même au moment de faire des propositions pour produire je ne sais quel « choc » imaginé par des communicants à deux balles, le président trouve encore le moyen de proposer quelque chose de déjà censuré par le Conseil Constitutionnel. Ce qui en dit long sur l’inconsistance des équipes en place autour de lui !

Partisan de l’agir davantage que du seul parler, mes amis, après un tour de table avec mes camarades, je fais donc la proposition d’une marche pour la Sixième République. Et j’assume de proposer une date pour éviter de perdre du temps. Le 5 mai. Jour anniversaire du second tour de l’élection présidentielle. Jour anniversaire de l’ouverture des Etats Généraux de 1789…

sfio-1932Notre dénonciation de l’oligarchie prend des visages, des noms, des adresses. La communauté de mœurs, de vie, d’appétits, de fréquentations qui unissent les puissants du « bipartidarisme » éclate au grand jour. Voilà ce que j’appelle « l’officialisme ». Importants « officiels », partis « officiels », experts inamovibles « officiels », et ainsi de suite. Tous ceux-là se sont garantis une circulation libre et non faussée entre les camps politiques et les comptes en banque. Ils parlent tous la même langue internationale de la finance. Si bien qu’un Chinois véreux et un boucher-libraire, trésorier de la campagne de François Hollande, peuvent ouvrir ensemble un compte offshore sans problème linguistique pour se comprendre ! Mais ce n’est pas tout.

Le filet du silence et du harcèlement qui a accablé Mediapart a aussi joué son rôle : nous faire douter, hésiter. Nous enfermer dans nos propres exigences morales. Les faits démontrent que c’était la meilleure protection dont disposait le criminel. Psychologiquement, ce fut sans doute une aide précieuse pour lui, pour persister dans le mensonge. On peut même penser que c’est aussi ce qui lui a permis de croire que son subterfuge fonctionnerait jusqu’au bout ! N’empêche. Quand il est devenu de bon ton de supputer sur « le discrédit de la classe politique », j’y vois surtout un écran de fumée protecteur du naufrage d’une certaine caste médiatique. Les quatre-vingt tweet d’un Jean-Michel Aphatie pour mettre en cause l’enquête de ses confrères de Mediapart ont joué un rôle aussi important dans le pourrissement de l’affaire Cahuzac que les cécités volontaires des importants du Parti Solférinien et de leur gouvernement. Maintenant un nouveau piège autobloquant est tendu par l’officialisme médiatique. Critiquer et taper sur l’oligarchie ce serait dire : « Tous pourris ». Horreur ! Tant vaudrait signer une carte chez Déat et Doriot comme dirait l’infâme Attali. Je me suis fait avoir sur ce thème par Nicolas Poincaré. Peu lui importait ce que je racontais, il conclut : « Vous dites « tous pourris ». Alors vous dites « tous pourris » ? » Et moi comme un ballot : « Non, non, non, pas tous pourris ! ». Ce coup-là j’ai perdu. Mais il n’y aura pas de deuxième fois. Méfiance, la caste va se défendre.

Dlenine’ailleurs comme aux temps déjà si précurseurs de l’affaire Strauss-Kahn, on apprend à présent que « tout le monde savait ». Hervé Morin, ancien ministre de la défense, de droite, dans « le Parisien » révèle : « Il se disait depuis longtemps dans les dîners en ville que, sur dix cheveux transplantés par monsieur Cahuzac, neuf l’étaient au noir ! » Car dans les dîners en ville, en vacances, et que sais-je encore, tous les « officiels » se voient, se parlent, échangent des adresses pour les cheveux et que sais-je encore. Tous les officiels et donc aussi le chien de garde de la maison commune du fric, la troupe Le Pen. Voyez le financier de madame Le Pen. Il savait depuis vingt ans puisque c’est lui qui a ouvert le compte de Cahuzac et n’a rien dit ! Il a prévenu la madame qui savait donc et n’a rien dit non plus. Peut-être est-ce avec cette sorte de silence qu’elle a réussi à faire avancer sa dédiabolisation médiatique ? On apprend dans « Le Parisien » que ce financier des Le Pen a rencontré récemment monsieur Cahuzac dans un bar du seizième ! Il lui aurait annoncé qu’il allait avouer. Il est certain qu’il a prévenu madame Le Pen. Mais il n’a rien dit publiquement. Normal. Ces gens-là s’appelaient entre eux le « gang des implants » (Le Monde) ! Autrefois ils dînaient ensemble en vacances ! Mais oui ! Mais oui ! Je suppose que bientôt on en apprendra d’autres. Et on nous dira « tout le monde savait ! » Tout le monde ? Vous aussi madame Michu ? Noooon ! Et toi camarade du PS qui nous fait la leçon depuis des mois sur « ceux qui aident Le Pen par leur critique du gouvernement » ! Hein ? Toi aussi, tu allais en vacances avec le responsable du Front national de ton village comme le font tes chefs ? Va savoir ! « Tout le monde savait », qu’ils disent. « Tout le monde », ça veut dire « les officiels », les importants. Les autres n’existent pas à leurs yeux et rien ne le dit mieux que cette expression « tout le monde savait ». Les autres, c’est « personne ».

Bon donc, « tout le monde savait » que les implants de cheveux chez Cahuzac « se payaient au noir » ! Ah ! Ah ! Et si c’était là que s’était construite la chaîne du mensonge ? Tous ceux qui ont été se faire implanter des cheveux suaient peut-être à grosses gouttes en se demandant quand sortirait la liste des clients et le prix payé. Alors, ils regardaient ailleurs, ils croisaient les doigts, ils éteignaient les petites flammèches de l’incendie quand ils en trouvaient une à portée de main ! Hommes politiques, médiacrâtes, il doit y avoir un monde qui se tient par les cheveux et les paiements au noir de la coquetterie. Suivez les nouveaux cheveux, amis, si vous êtes curieux ! De toute façon je suppose que la justice va le faire. Car l’agent caché de monsieur Cahuzac venait bien de quelque part ? La justice va vouloir savoir d'où et de qui ! Petits ruisseaux ou grandes rivières, le nombre des mouillés va faire tignasse ! 

Nous n’en resterons pas aux gémissements et aux commentaires. Ni même aux sarcasmes bien mérités par toute cette engeance officialiste. Il faut entrer dans l’agir. C’est de notre honneur de citoyen dont il est question. De notre dignité de peuple libre. La décomposition politique des institutions a une origine : le mépris du peuple et le règne de l’argent. C’est là qu’il faut frapper et changer de cap. Mais avant même de discuter de cela, de son bien fondé ou non, c’est la règle de la discussion civique qu’il faut changer. La règle du jeu démocratique. C’est-à-dire la Constitution. Hollande veut encore la changer trois fois. Elle l’aura été plus d’une vingtaine de fois depuis sa promulgation. Jamais par une Constituante ! Et trois fois seulement au suffrage universel. Nous vivons sous l’empire d’un bricolage de circonstance, de convenance et de connivences.

La construction pyramidale de la Vème république aggravée par l’inversion des scrutins et le raccourcissement du temps des mandats produit des effets destructeurs de grande ampleur. Le résultat de la concentration du pouvoir sur le prince éphémère, on connaît. On sait à présent l’effet d’isolement et le sentiment de toute-puissance nombriliste que la fonction distille dans l’organe humain qui l’occupe. Mais cette culture du sommet redescend en cascade sur tous les échelons du pouvoir qu’ils soient élus ou technocratiques. L’arrogance est partout, la vertu civique passe pour un défaut de communication, le débat, un ennui passager. Les alternances, loin d’aérer le système l’ont durci et irresponsabilisé. Les « insubmersibles » sont les créatures nées de ce monde. Hauts fonctionnaires, experts auto-proclamés, rapporteur de commission Dugenoux et ainsi de suite, survivent à tous les changements politiques, s’entre-protègent à chaque alternance. Ils maintiennent une continuité qui n’est plus celle de l’Etat mais de la mode idéologique qui les a rassemblés, de la promotion qui les a fait se rencontrer. C’est cette chair pale et insipide qui séduit Hollande. Il s’entoure de technocrates sans idées, de condisciples de sa promotion comme d’autres des natifs de sa tribu, de politiciens sans consistance voués à lui comme autant de commensaux émerveillés de l’entre-soi que crée l’absence de convictions. Ceux-là n’ont finalement plus aucun lien avec le monde qu’ils prétendent représenter. Quel est le fil de l’existence de telles créatures ? Eux-mêmes. Le contenu est venu d’ailleurs. Au bout d’un certain temps, depuis que cette évolution a commencé dans les rangs du PS, les sociaux-libéraux ont trouvé la pratique de leur théorie. L’argent ce grand fleuve qui charrie déjà tant d’eaux mêlées leur a paru non seulement moins suspect mais tellement familier ! J’imagine le processus. On entendit raconter que les coups d’épuisette revenaient pleins. Certains se demandèrent où jeter des filets. D’aucuns y pourvurent. On pêche même parfois à la dynamite. Dès lors, rien jamais ne leur paraît plus aussi immoral qu’ils l’avaient d’abord cru. Peut-être parce qu’ils ne voulaient rien savoir de leurs propres actes privés, ils étendirent la règle aux actes publics. Une doctrine émergea qui satisfaisait tout le monde : les traîtres et les lâches. Une doctrine assumée. C’est ainsi que Pierre Moscovici peut dire qu’un ministre n’est jamais un « salopard » qu’il soit de droite ou de gauche (Le Parisien). La fonction exempterait de la responsabilité morale. Non seulement celle du ministre comme personne mais celle de sa politique. Voilà une pensée typique du technocrate le plus fanatisé. Il croit qu’il n’est rien de plus que l’agent zélé d’une loi de la nature. L’accoucheur de l’histoire n’a aucune responsabilité sur la personnalité du bébé, en quelque sorte ! Cette raison « technicienne », de la politique, son absolutisme intrinsèque, est mère des pires horreurs dans l’histoire. De la sorte et au total, l’infection est partout. Le coup de balai est le meilleur remède disponible.

Qu’est-ce qu’un coup de balai en démocratie et en République ? Rien de plus qu’une décision prise par le peuple lui-même. Elle concerne les personnes mais surtout le système. Robespierre fit voter que les élus sortant de la Constituante ne pourraient être élus à la législative suivante. Plus proche de nous, Rafael Correa fut élu en Equateur la première fois avec comme programme la Constituante et la non rééligibilité des sortants. Retirer leur mandat à ceux qui l’exercent pour se donner la possibilité d’une page neuve ne doit pas être seulement un moyen réservé aux périodes d’exception comme celle que nous vivons. Ce doit être une option permanente pour le peuple souverain. C’est ce qu’ont introduit dans leur Constitution les vénézuéliens. Il existe la possibilité d’un référendum révocatoire sous condition de la collecte d’un certain nombre de signatures d’électeurs. Cette procédure a d’ailleurs été utilisée contre Hugo Chavez lui-même ! Mais le même pouvoir est reconnu au niveau municipal et même législatif ! L’usage du balai doit être un recours permanent de l’intervention populaire. Le référendum révocatoire permet d’articuler l’initiative politique du grand nombre et la stabilité institutionnelle dons a besoin toute société.

Mais bien sûr, l’idée de coup de balai a aussi une signification politique immédiate. Pour nous, elle concrétise l’idée « qu’ils s’en aillent tous ». C’est un acte d’éducation populaire destiné à valoriser l’idée qu’on peut se passer des puissants du jour. Que nous sommes aptes partout où nous sommes à faire bien mieux qu’eux. Et surtout c’est une préparation en profondeur de l’idée qu’il faudra tous s’en mêler pour conduire la rénovation sociale et républicaine à son terme. C’est pour cette raison que depuis les premiers moments, le Front de Gauche porte l’idée d’une Constituante pour aller vers la Sixième République et l’a inscrite dans son programme « L’Humain d’abord ». Dans la version initiale cette Constituante était même le premier point du programme. Il passa en six parce que des rédacteurs expliquèrent que « c’est le social qui motive nos électeurs ». Personnellement je n’ai jamais pensé cela. Je crois que le social est en ligne directe avec le plus pur de la politique qu’est la règle du jeu démocratique dans un pays de vieille tradition parlementaire et de libertés communales comme le nôtre. Les faits se sont chargés de donner les preuves dont certains manquaient pour y croire. J’admets d’autant plus volontiers qu’ils aient douté qu’on connaît bien la  vieille tradition d’indifférence aux institutions qui habite depuis longtemps notre gauche. Mais le fait est que non seulement la Constituante et la Sixième République furent au cœur du programme mais que c’est sur ce mot d’ordre qu’ont été convoqué les trois plus grands rassemblements de la campagne présidentielle, à la Bastille, au Capitole et au Prado !

C’est de cette Constituante dont il faut parler de nouveau haut et fort. Car ce n’est pas une lubie idéologique que cette idée. C’est une réponse concrète à une question concrète. C’est elle, d’ailleurs la réponse complète au large problème posé. Car du simple fait qu’il s’approprie la définition de la règle commune le peuple redevient acteur et propriétaire de la société. Le faisant il se refonde lui-même. Il s’unifie en se définissant. La seule carte d’identité rend constituant. La Constitution ne se contente donc pas de s’imposer à tous elle appartient à tous. Evidemment, il faut pour cela qu’il y ait une Constituante ! Et il faut qu’elle soit préparée par une implication populaire de grande envergure. Les équatoriens fixèrent un lieu et un délai de plusieurs mois pour préparer ce qu’ils auraient pu régler à l’ancienne entre juristes en une semaine. Vers ce lieu convergèrent des délégations populaires de tout le pays. Au Venezuela on fixa aussi un délai et les articles proposés furent mis en débat dans tout le pays, expliqués et critiqués quartier par quartier, imprimés sur tous les supports de communication les plus quotidiens comme l’emballage des paquets de pâtes alimentaires…

Un tel objectif ne se sollicite pas. Il s’arrache. C’est l’action populaire qui imposera la Constituante. Personne ne peut croire que « l’officialisme » va convoquer ses juges ! En tous cas pas de bon gré. Evidemment ce sont les circonstances qui commandent l’avancée des idées. Ce moment de décomposition putride est propice à une prise de conscience. Je fais le pari qu’elle dépasse largement les seuls rangs de notre Front de Gauche. C’est pourquoi cette idée doit se transformer en force matérielle large, sans accaparement du thème. L’objectif n’est pas de réussir un coup de communication mais un coup de mobilisation. Si nous sommes forts l’initiative fera peut-être le déclencheur dont nous avons besoin pour remettre le pays en marche. On pourra répliquer l’initiative avec plus de facilité. C’est la stratégie qui prévalut pour organiser le trio Bastille-Capitole-Prado. Bien sûr il faut le réussir. Il n’y a pas de date parfaite. Il n’y a pas de lieux parfaits. Il faut donc aller de l’avant avec audace en se donnant les meilleurs points d’appui. Une fois regardé le calendrier de près c’est la date du 5 mai qui semble la meilleure. Plus tard on butte sur un grand pont. Plus tôt le délai n’est pas suffisant.

09Le 5 mai est l’anniversaire du deuxième tour de l’élection présidentielle. Le 5 mai est l’anniversaire de l’ouverture des Etats généraux de 1789 qui rendirent le peuple souverain en France. Enfin, juste pour l’humour, apprenez que le 5 mai est la journée mondiale de l’hygiène des mains. En France cette journée mondiale est appelée journée « mains propres ». Ça ne s’invente pas. Le 5 mai me paraît un jour propice. Le 5 mai nous pourrions donc rendre coup pour coup et manifester pour la VIème République, nationalement cela va de soi. Cela va de soi parce que l’expérience nous montre que les manifestations décentralisées ne produisent pas le même effet d’entraînement et ne sont pas comptabilisées de la même façon. 

Droits réservés – Toute reproduction ou utilisation est interdite


605 commentaires à “Que diriez-vous d’une marche pour la Sixième République le 5 mai prochain ?”

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1113 »

  1. 251
    souria dit:

    Cette marche pour une Sixième République est une bonne idée. Pour propager l'info via internet, il faudrait je pense élaborer la même stratégie qu'en mars dernier et créer un clip comme celui de "Reprenons la bastille ! 18 mars 2012". Ce clip fonctionne bien dans la mesure où est amalgamer à la fois l'Histoire de France (drapeau, image historique de 1789, constitution), des images récentes de manifestation, une bonne musique de fond et enfin en toile de fond le mot "Résistance". Cette initiative doit je pense se reproduire pour attirer plus de monde. "En marche pour la Sixième République le 5 mai".

  2. 252
    JeanL dit:

    Très bien bravo, belle initiative. J'adhère aux idées du Front de Gauche, je milite pour les faire connaitre à la mesure de mes moyens de petit élu local et j'admire JL Mélenchon.
    Cela dit je vais une fois de plus doucher l'enthousiasme de la plupart d'entre vous. Cela fait plusieurs fois que je signale que de mon point de vue la stratégie des grands coups de gueule n'est pas la bonne, elle ne fait pas connaitre ni nos idées ni nos solutions et elle effraye ceux qu'il faudrait conquérir pour gagner. Peu de personnes me suivent sur ce terrain sauf de temps en temps ou je rencontre ici un certain écho, mais de faible amplitude. Réfléchissez le but ce n'est de nous faire plaisir entre nous, c'est de gouverner ! Ouvrez les yeux ! Regardez partout l'évolution des cotes de popularité de Jean-Luc, du PG, du PCF, etc. Si vous trouvez que ça va dans le bon sens dites le moi. Plutôt le Modem que le front de gauche bientôt pour notre peuple. Je suis attristé par la poursuite de cette stratégie alors qu'il y a tellement de talent à commencer par celui de Jean Luc.

  3. 253
    sylvie dit:

    L’affaire Cahuzac, c’est la crise d’un régime où argent et pouvoir ne font qu’un, où les dirigeants politiques, les dirigeants des grandes sociétés et une grande partie des médias sont liés, soumis ou vendus à la bourgeoisie financière.
    Et comme certains politiques n’ont pas d’esprit critique, ni la volonté de creuser, ils se font berner par leurs dirigeants et appliquent bêtement ce qu’ils leur demandent d’appliquer. On le voit dans les votes à l’Assemblée.
    Alors, oui il est grand temps de changer tout ça ! Que nos élus écoutent le peuple ! Ils sont élus pour ça !

  4. 254
    luluc dit:

    Et voila ce que je trouve sur internet: journée mains propres. La journée 2013 de l’hygiène des mains se déroulera le lundi 6 mai 2013 pour la France (le lancement OMS aura lieu le dimanche 5 mai 2013).
    Ca ne s'invente pas.

  5. 255
    Michel P dit:

    Bravo pour cette marche du 5 mai. Le Front de Gauche prend ainsi toute la place qui est la sienne. Je commençais à douter. Reste à faire de cette initiative une réussite. Bien sûr, cela est possible si notre argumentation « parle » véritablement à tous. Il va falloir à mon avis sortir des propos trop généraux du style : « La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale » (communiqué du FdG). Nous devons aller sur des propositions plus concrètes, plus compréhensibles, plus claires, plus précises qui apporteraient des solutions dans cette crise morale, politique et financière.

  6. 256
    pittbull73 dit:

    Je lis dans certains commentaires la difficulté de monter sur Paris due aux tarifs exorbitants pratiqués par la SNCF. Outre les effets d'annonce sur des tarifs extrêmement bas (10 à 45 € un billet pour paris ou une autre destination) il y a la réalité. Pepy, c'est le Cahuzac de l'entreprise nationale. Il dilapide sans compter les fonds publics pour se faire mousser, pour gaver sa cour de fanatiques adeptes du système libéral. En 2011, ce PDG a transporté sa cour à Tanger pour un séminaire de 4 jours coût de l'opération: 2,7millions d'euros. Pour le voeux de bonne année, ce cher président a déboursé 660 000€ en 2009, 891 585€ en 2010 et 668 700€ en 2011. Fidèle de Sarkozy, reconduit à la tête de la SNCF par le gouvernement Hollande. Il serait utopique de se bercer d'illusions que la SNCF pourrait faire un geste fort d'un point de vue tarifaire pour permettre la montée du plus grand nombre à Paris. A moins que Jean Luc Mélenchon rebaptise le Front de Gauche UMP et qu'il se fasse appeler Nicolas. Non vraiment le cheminot que je suis ne voit pas comment il sera possible d'obtenir une tarification forfaitaire.
    Je profite de ce petit encart pour proposer du travail à l'ex Président de la république. Cher Nicolas, depuis que tu a été viré de l'Elysée, je constate que ta vie va à vau l'eau, La justice te guette te persécute. Pour faire montre d'intégrité et de probité, il faut de toute urgence que tu te trouves un emploi et justement j'en ai un à te proposer. Le passionné du Karcher que tu es peut reprendre du service. Dès lundi tu prends tes outils et, direction l’hémicycle et hop, tu en fout un bon coup (n'oublie pas les coins et sous les bancs, il y a des députés qui squattent pour dormir). Quand t'as fini, tu t'attaques à l'Elysée et à Bercy.

  7. 257
    sylvie dit:

    Peut être une solution pour diminuer les frais de transport pour aller à la manif : le site covoiturage.fr

  8. 258
    Michel Matain dit:

    @ 247 Marc
    D'ailleurs les médias ne s'y sont pas trompés et se sont engouffrés dans la "brêche" dès ce matin sur France Inter par exemple en parlant de cette affiche avec un traitement toujours très orienté

    Marc, si l'affiche avait été de la Révolution Française, on nous aurait rétorqué la Terreur, si elle avait été latino-américaine, on nous aurait ressorti Chavez dictateur... Si les médias veulent s'attaquer à nous, je crois qu'il n'y aura jamais aucune affiche qui ne trouvera grace à leurs yeux.

  9. 259
    Lilly54 dit:

    Bonjour Amis, Je veux juste dire aujourd'hui mon dégoût du journal Libération qui mériterait bien un procès à plusieurs titres. Ils n'ont pas baissé la garde les chiens de garde et ils ont leur cible. Libération aujourd'hui porte atteinte à l'honneur de Jean-Luc mais aussi à tous les militants et sympathisants du Front de Gauche !

  10. 260
    Claudius dit:

    C'est aussi le syndrome de l'ENA, des mecs qui ont été formatés pour gérer et qui croient qu'il suffit de gérer pour que tout revienne à la normale et qui sont incapables de remettre en cause les fondamentaux du système qu'ils gèrent et qui ne parviennent pas à imaginer un projet.

  11. 261
    GUILLAUME DU 47 dit:

    Le 5 mai, allons marché pour la VIe république! Voilà une bonne initiative. Nous ne pouvons plus continuer comme cela, nous allons tout droit dans le mur avec la politique mené par des socialistes plus libérales que jamais, construisons une vraie alternative, cela est possible. Prouvons leurs à tous ces soi-disant "gens bien",technocrates et autres "personnes bien pensantes" qui savent mieux que nous, que d'autre choix sont possible et que nous, nous pouvons faire autrement !
    Je suis syndicaliste à la CGT, et je vois chaque jour plus de misère sociale, l'accord made in MEDEF, est une preuve de plus de l'incapacité du gouvernement de comprendre le quotidien d'une très grande majorité de Français. Les députés s'apprêtent à voter une loi de Grande Régression sociale de notre pays et ils ne le comprennent même pas, trop éloigné des "invisibles". Alors Mobilisons nous, indignons-nous et proposons pour changer cette politique amère et capitaliste !
    Le 5 mai Tous ensemble avec le Front de Gauche: On ne lâchera rien.

  12. 262
    Magda Corelli dit:

    Pour les amis qui souhaitent s'informer sur la Constituante un excellent entretien d'André Bellon très explicatif et plus que jamais d'actualité !

  13. 263
    semons la concorde dit:

    @Marc 247
    Je suis d'accord. cette affiche m'a légèrement perturbée, mais comme j'ai des convictions, je fais la part des choses. Ce n'est sûrement pas le cas de tout le monde.
    Pendant que j'y suis, je voudrais, après bien d'autres commentaires lus ici où là, souligner le fait que beaucoup de femmes de mon entourage n'ont pas voté Front de Gauche à la Présidentielle parce que Jean Luc leur faisait peur. Je sais qu'il a une longue pratique du syndicalisme et j'apprécie personnellement son langage haut en couleurs. Je pense donc que pour conquérir un plus large soutien féminin, il faudrait parfois arrondir les angles.

  14. 264
    DOIROL dit:

    Bonjour à toutes et à tous,
    Je me marre, les journaux (le Monde entre autres) font des découvertes, ils sortent des informations sur l'évasion fiscale, je me dis qu'ils travaillent plus vite que leur ombre à moins qu'ils aient des informations en réserve et qu'ils les sortent au bon moment !
    Je pose la question quand Mélenchon dit "un professionnel comme Aphatie..." est-ce de l'humour ?
    Isabelle de PARIS

  15. 265
    sourdon dit:

    Salut à tous.
    Nous voyons des documentaires télévisés d'enquêtes criminelles d'où ressort un mode d'interpellation brutal qui fait fi du moindre respect pour le suspect et son entourage. Cahuzac est-il encore libre après s'être engraissé en acceptant de 600 mille € de labos qui semblent souvent avoir le désir d'échapper aux contrôles et tests coûteux de leurs médocs ?
    Si nous enfermons tous ceux qui ont des comptes bancaires obscurs, ce n'est plus un coup de balai mais un nettoyage par le vide.

  16. 266
    Nicks dit:

    Ne pouvons nous pas organiser une collecte pour financer les trajets vers la capitale ? Par ailleurs, je crois que cette fois-ci, il faut manifester devant l'assemblée nationale. Enfin, il ne faut pas se contenter d'une marche mais cette journée doit si possible, voir des prises de paroles explicitant ce que signifie la VIéme république.
    Un mot pour exhorter les frileux à cesser de vouloir le rassemblement avec un parti qui ne signifie plus rien à gauche. Le rassemblement, nous le ferons sous notre nom. Je suis convaincu que tous ceux qui refuseront la mort de ce système couleront avec lui. En avant toutes !

  17. 267
    rodfab dit:

    @ Marc 247
    Moi aussi j'ai un peu tiqué sur cette affiche. Nos détracteurs nous disent souvent qu'on veut refaire l'URSS. Avec cette affiche ils vont nous attaquer. Après c'est peut être une tactique envers les médias.
    Si tout le monde venait avec un balai le 5 mai, le symbole serait plus fort et un peu d'humour, même dans ces temps difficiles, ça aide.

  18. 268
    Régine dit:

    A tous ceux qui reprochent l'illustration de ce billet par une affiche qui serait un symbole ou un message subliminal, je conseille de lire avec les mêmes yeux les titres de certains journaux qui veulent faire écho aux dires de Jean-Luc Mélenchon. Par exemple ce titre de libération : "Mélenchon pour la purification éthique". En lisant vite que lisez-vous ? Qu'y-a-t-il derrière ce titre accrocheur ? En lisant le corps de cet article, on se rend compte qu'il s'agit là d'un bien bon (mauvais ou méchant) mot, car il ne s'agit nullement d'une citation mais bien d'une évocation tout autre. Comme c'est vilain.

  19. 269
    Genialle dit:

    OUI plutôt d'accord avec Marc. Cette affiche peut nous desservir. Inventons d'autres plus appropriées. Nous sommes les rois des slogans et affiches, alors tout est bon.
    En peu de mots, nous pouvons aussi expliquer comment la Vème a commencé : Le putsch d'Alger ou coup du 13 mai est le coup d'État mené conjointement à Alger (département d'Alger) le mardi 13 mai 1958. Il se solda par la fin de la « traversée du désert » pour le général en retraite, Charles de Gaulle, et son retour aux affaires. En outre, il marque la fin de la Quatrième République et le début de la Cinquième République.
    Donc tout ce beau monde qui se disent gaullistes sont des putschistes sans le savoir. Hummm un peu rigolo de voir Sarko et sa bande comme cela.
    Courage à tous, le printemps, quand il arrivera, sera chaud, très chaud.

  20. 270
    citoyenne21 dit:

    Cette marche du 5 mai s'annonce donc sous les meilleurs auspices ! Que ceux, non parisiens qui ne pourront pas y aller ne se sentent pas dépités, je pense qu'il y aura du peuple sur place et pas que des convaincus Front de Gauche, avec le foin que l'affaire Cahuzac à fait, d'autant plus que le monsieur n'a pas pigé la gravité de ses actes illicites et pense déjà à son futur poste de député ! horreur, malheur, salsa du démon. Va falloir quand même lui expliquer qu'il y a eu maldonne et à savoir avoir le sens de l'honneur mais bon connaissent pas ces gens là, habitués à emprunter les sens interdits, sans encourir la moindre peine judiciaire !
    Ce qu'il serait bien c'est d'avoir à sa disposition, un beau tract illustrant l'organisation prochaine de cette marche, à distribuer selon ses envies et possibilités sur le chemin conduisant sur son lieu de travail, sur les marchés pour les encartés qui ont l'habitude de s'y imposer. Enfin bref avec le printemps qui arrive, mille occasions, sous le soleil de retour, nous seront offertes, d'agrémenter nos parcours, du plaisir d'avoir peut être fait un heureux à l'idée de partager entre citoyens aguerris, des convictions pleines de bon sens ! Pas besoin d'être de gauche forcément pour ne pas accepter le viol exercé sur nous, citoyens, par la classe politique dominante et qui devrait être à notre écoute et répondre à nos besoins les plus élémentaires. Ce n'est pas pour s'inonder de fric sale qu'ils sont en poste mais pour faire leur boulot de représentants du peuple ! Vive la Sixième !

  21. 271
    yves dit:

    la cour suprême du Portugal vient de rejeter le plan d'austérité du gouvernement, avec effet rétroactif. Une situation est révolutionnaire quand en haut, on ne peut plus gouverner comme avant et quand en bas on ne peut plus vivre comme avant. Nous y sommes.
    270 commentaires sur ce billet, venons chacun avec un(e) ami(e), nous serons 540 !

  22. 272
    Alain44 dit:

    Il parait que F.Hollande cherche un couvent à Tulle afin de se retirer de la vie politique, ravagé par le remord d'avoir trompé les français. En effet son adhésion totale au libéralisme contraire à tous ses engagements de campagne ont provoqué chez quelques ministres le sentiment que tout était permis et que la voie était libre pour se remplir les poches et briller en société avec l'aval du chef. Une constituante me parait la seule réponse crédible, rejoignant les commentaires d'E.Todd sur cette nécessité ainsi que son appréciation sur la nature du FN fort instructive.

  23. 273
    sourdon dit:

    En France, nous avons des héros respectueux susceptibles de constituer une équipe efficace pour traiter nos problèmes de société et gouverner. Ils sont reconnaissables à leur franc parlé, à la façon dont les médias de masse les décrédibilisent, au bannissement qu'ils subissent de la part de la pensée dominante, de l'orthodoxie, au piètre revenus qu'ils perçoivent pour leur travail dicté par la recherche de la vérité et non par celui qui paie le mieux.
    Les dissidents de cette trempe devraient se reconnaître et doivent être faciles à identifier.
    Dans tous domaines et tous secteurs, des spécialistes pertinents rongent leur frein devant la bêtise de nos agissements induits par des gouvernants rendus paranoïaques par leurs propres abus. Lorsque nous faisons mal, nous nous armons instinctivement pour affronter la riposte. Le peuple en a raccourci pour moins que ça.
    Avec une vidéo conférence quotidienne, ce gouvernement composé de justes, pourraient intervenir sous la forme d'un représentant populaire qui échafauderait des projets et proposerait des solutions aux problèmes d'actualité qu'il soumettrait au suffrage les internautes et que nous pourrions comparer aux propositions du gouvernement. Ce dernier n'est-il pas déjà virtuel ?
    Je suis pour la constitution d'un gouvernement personnifié par des individus qui ont déjà fait la preuve de leur désintéressement pour le matériel, comme ce prof de math qui refuse 1 million de dollars de récompense et préfère la discrétion et l'humilité à une gloire et une richesse qu'il considère à juste titre illusoires. Spéculer sur la composition d'un gouvernement après l'élection du président n'est pas juste. C'est une équipe pour laquelle nous devrions voter, bien claire et déterminée par ces capacités à assumer la tâche, et non par un concours de celui qui sera le plus soumis.
    Monsieur Mélenchon, soyez président de ce gouvernement qui devra dans ces rangs posséder aussi des cadors de la réthorique et la posture politiques.
    C'est sûr que vous rassembleriez du monde et que des projets concrets et des programmes pour les atteindre jalonnés d'objectifs clairs, donneraient au peuple une alternative judicieuse pour être informé de faits réels et appréhender les demains outillés de défis sainement énoncés. Ce serait... ce serait bien.

  24. 274
    Ant dit:

    Bonjour à tous,
    Concernant cette idée d'une marche, je trouve que l'idée est intéressante mais je ne suis pas sûr que le mot d'ordre "pour la sixième république" ou le "coup de balai" parle pour l'instant encore au plus grand nombre (hors militants du front de gauche). Je crains qu'une faible mobilisation soit au final contre productive. Pour qu'elle soit un succès cette manifestation doit s'étendre bien au delà du front de gauche. Peut être faudrait il trouver un mot d'ordre qui soit capable de rassembler plus largement sur le thème par exemple du "changement c'est maintenant" en référence à l'élection d'il y a un an et en référence aux promesses non tenues avec une liste de revendications claires. Cette mobilisation pourrait ainsi fédérer tous les électeurs de gauche déçus (qui sont très nombreux!) qui souhaitent un changement de cap du gouvernement. Une forte mobilisation des électeurs de gauche contre le gouvernement pourrait avoir retentissement médiatique assez fort. La mobilisation pourrait porter par exemple notamment sur l'exigence d'une lutte efficace contre l'évasion fiscale dont l'affaire Cahuzac peut le l'élément déclencheur. Je pense qu'en pleine cure d'austérité il y a moyen de mobiliser du monde sur ce thème devant l'hypocrisie de ce gouvernement qui crie au scandale mais qui ne fait rien pour combattre l'évasion fiscale. voir la pétition d'Attac. Cette manifestation doit mettre en avant des revendications claires qui font consensus à gauche et qui mettent le gouvernement face à ces responsabilités.

  25. 275
    Adrien75 dit:

    Très bien cette manifestation pour une sixième république ! J'espère que ce ne sera pas de Nation à Place d'Italie ! En effet, pourquoi ce parcours ?
    Comme le faisait remarquer Frédéric Lordon, il n'y a sur ce trajet, aucun ministère, aucun organisme international. On ne dérange personne. A quand un défilé devant les ministères pour rappeler que le peuple est souverain et que ces coutumiers des petits fours sont les représentants du peuple.

  26. 276
    jeannine dit:

    @ semons la concorde 263
    Hola amie ! Quoi d'après toi et tu m'as l'air sincère dans cette manière de le dire, donc les femmes craindraient la manières de s'exprimer de J-L Mélenchon ? Attend, attend, des femmes de chez nous ? Non,tu rigoles. Arrondir les angles de quoi ? Dire que tout le monde il est beau mais pas toujours gentil ? Déjà parler a un public féminin de cette manière la me parait, comment dire, un peu ridicule et l'égalité des sexes, et la parité, amie, réfléchis non ?
    Olympe de Gouze a dit lors de son procès: " Si une femme peut monter a l'échafaud elle peut aussi monter a une tribune", ou quelque chose comme cela. C'était une sacrée bonne femme non ? Suivons la et bien sur écoutons J-L Mélenchon dans toutes ses manières de s'exprimer, il dit la vérité, c'est cela qui est essentiel et qu'il faut expliquer tant de fois que ce serra nécessaire. Amicalement.

  27. 277
    Kiergaard dit:

    Une 6ème République est d'autant plus nécessaire que la 5ème a totalement vicié, subverti tous les principes politiques de la Révolution Française de 1789.
    Le vote partisan est le seul moyen d'expression à disposition du peuple, il y a une perte de confiance totale dans le politique. Il est urgent de redonner la parole au peuple en tenant compte de tous les dysfonctionnements institutionnels. Le meilleur moyen pour se faire est de donner au peuple le moyen de réviser sa Constitution par lui même.

  28. 278
    MOI dit:

    @ Jeannine et semons la concorde 363.
    Non en effet, je ne pense pas, et ce serai disqualifiant pour nous, qu'il faille un langage particulier pour les femmes. Par contre, j'ai souvent pensé que Jean-Luc Mélenchon pourrait moins s'emporter lorsqu'il a un journaliste en face de lui, même si je suis entièrement d'accord sur le fait que ces derniers sont très souvent et systématiquement dans la polémique, l'invective, et qu'ils le cherchent sans arrêt. Le problème c'est qu'ils le trouvent mais pas sur le terrain qu'on voudrait. Ces passes d'armes polluent très souvent le peu d'espace qui lui accordé. Pour répondre à semons c'est qu'il faut arriver à convaincre davantage d'électeurs qui se nourrissent bien trop souvent de TF1 M6 et autres médias qui ne cessent de leur pré-mâcher l'information et finissent par leur dire ce qu'il doivent penser, "et ces gens là, Monsieur, ils votent". En tout cas, j'ai très envie d'aller le 5 Mai à Paris, j'espère juste que le 1er Mai étant proche du 5, ça ne dissuadera pas certains de s'y rendre. Soyons nombreux - on a été 4 millions à voter pour Jean-Luc Mélenchon, donc 1/4 ce serait super. Vu la situation il faut convaincre chacun de nos amis, nos proches (ou moins proches) d'y aller. C'est le moment, ne lâchons rien !

  29. 279
    PAGES JEAN LUC dit:

    Il me semble que le concept à mettre en avant est Constituante, Plutôt que 6° République dont même Libé dit qu'elle est inéluctable et qui suggère que les élites finiront par y arriver sans le peuple.
    Constituante, on est dans le processus, à la suite des pays d'Amérique du sud et de la Tunisie, il faut que les gens et les journalistes, se posent les questions de comment on fait.
    Les 2 propositions, de P Laurent tout de suite pour une cession du parlement consacré à l'évasion fiscale et à moyen terme une constituante, deux revendications à pousser.
    Pour nous crédibiliser dans nos capacités à agir, je pense qu'il faut plus aller dans nos mots d'ordre vers Système pourri plutôt que tous pourris, sinon comment attirer à nous les écolos et les floches.

  30. 280
    rayana dit:

    Rencontre ce matin du FdG local avec le député solférinien sur l'ANI. Nous lui avons remis des listes de pétitions contre cet accord Medef. Il avoue ne rien connaitre du code du travail (pourtant il a participé à la conférence de Filoche sur le sujet), trouve Filoche et Mélenchon caricaturaux, votera quelques amendements de gauche et au final votera comme son parti lui demandera. Rien de surprenant me direz vous ? Sauf qu'aujourd'hui il commence à prendre conscience qu'il risque de faire partie de ceux qui vont bientôt se faire balayer et qu'il se sent, à juste titre, surveillé sur ses votes à l'assemblée. On maintient la pression et on lâche rien !

  31. 281
    jeff dit:

    Je suis d'accord avec 266 pour collecte pour transport.

  32. 282
    JN93 dit:

    Ok pour cette marche du 5 mai ! Mais nous devons bien expliquer ce que représente réellement la VIème République si nous voulons élargir notre champ d'action. Pour certains (à en lire les commentaires sous divers sites), cela est assimilé à un slogan. Il nous faut un vrai support explicatif, très clair, compréhensible par tous. Peut-être existe-t-il déjà et si c'est le cas, quelqu'un pourrait-il me dire où je peux le trouver ? Merci à tous.

  33. 283
    Pascale dit:

    Moi aussi, si une collecte peut faire baisser le coût du transport pour nos amis du sud, je suis d'accord !

  34. 284
    Cac40 dit:

    M. Mélenchon les oreilles sont ouvertes, après les mots durs que vous avez eu, je pense maintenant qu'il faut profiter de ce moment pour user de mots plus "doux" afin de vous recentrer sur l'essentiel à savoir une argumentation solide pour une 6eme République, de grâce ne perdez pas votre temps, avec des polémiques et notamment sur cette une de Libé, qui se fait dévorer de l'intérieur puisque la personne ayant était interrogée, C. Salmon (@SalmonCs), se dit scandalisé et parle de manipulation sur ce qu'à fait Libé. Après la colère, Il est temps maintenant de faire passer les idées, les oreilles sont prêtes ! Bien a vous tous.
    Je profite également pour vous signaler qu'à chaque papier écrit sur le Figaro parlant de Mélenchon, la propagande FN profite pour glisser de la diffamation sur le salaire de Mélenchon. Peut- être temps d'agir...

  35. 285
    flo dit:

    Le billet pourrait aussi être illustré par une reprise ou un pastiche de la fameuse gravure de 1789 figurant le Tiers portant sur son dos clergé et noblesse. Les 99% que nous sommes ne portons-nous pas la Troïka et son clergé (médiacrâtes et faux représentants du peuple) ?

  36. 286
    ermler dit:

    L'affiche "bolchévique" (du même goût que certaines caricatures de l'époque pétainiste) ne m'a pas "un petit peu gêné" comme certains! Elle m'a catastrophé ! Qui donc a eu cette idée absurde ? Que nos ennemis nous caricaturent, c'est de bonne guerre et il faut y répondre coup pour coup. Mais que nous nous caricaturions nous-mêmes, c'est nuire à notre propre combat. "Salopards, pourritures, coup de balai..." "populistes, purification éthique" répondit l’écho. Et voila le travail ! Cette mauvaise pièce ne m'amuse plus.
    VIe république oui ! Encore faut-il expliquer aux gens le sens et le contenu de cette rupture-là. La réduire à une entreprise de nettoyage, c'est un peu court. "Front populaire" ça avait une autre allure tout de même que "coup de balai" qui était plutôt le langage de l'autre bord. (Ca y'est, voici que moi aussi je fais des amalgames indignes ! Attali, sors de mon corps !)
    Résistance ! L'Humain d'abord ! Révolution citoyenne! Laissons les balais aux sorcières.

  37. 287
    Erick dit:

    Je suis enthousiaste pour la marche pour une 6ème République; il me semble que cela est plus que jamais nécessaire et permet de nous recentrer sur l'histoire de notre propre mouvement, au FdG, avec la prise de la Bastille l'an dernier.
    Mais en même temps j'émets de sérieuses réserves quant à la manière dont cette annonce a été faite, car elle me semble contraire au système de fonctionnement du FdG. J'appelais en commentaire au dernier billet à une initiative commune des représentants des différentes instances du FdG, ensemble, afin de montrer notre diversité, notre force commune.
    Hors, l'annonce de cette marche semble relever de la seule initiative de J.L. Mélenchon, qui la lance comme ça, à la radio. Nous sommes dix organisations, et au lieu de mettre tout notre résolution dans la convergence qui nous définit, un seul représentant d'une des organisations fait cette annonce ! Résultat: l'initiative ne semble pas émettre du FdG, mais de Jean-Luc seul, au nom du seul PG. Il est ainsi facile pour les journaux de titrer que "Pierre Laurent se range" à la proposition de Mélenchon (noter la sémantique). Quant aux autres représentants et autres partis et mouvements, ils n'existent tout simplement pas.
    Je n'aime pas ce caractère individuel. Nous sommes un ensemble, pas une addition, mais une multiplication. Et Jean-Luc emploie trop souvent le "je" au lieu du nous qui était de rigueur pendant la présidentielle, et qui précisément nous démarquait de la dérive présidentialisme, de la dérive du chef.
    Nous ne pouvons pas exiger la transparence absolue de la part de ceux qui nous gouvernent si nous même ne sommes pas transparents dans notre fonctionnement interne. Les militants de base ne sont jamais consultés. Nous voilà surpris pour beaucoup par la date, mal choisie. Pierre Laurent, Christian Piquet (proscrits par les médias selon les termes de Jean-Luc Mélenchon au meeting de Villeurbanne l'an dernier) et les autres ont-ils été mis au courant de cette initiative, ou ont-ils été mis au pied du mur ? Ou cette décision a-t-elle été élaborée ensemble ?
    Militant FdG, je ne souhaite pas que notre mouvement s'éparpille et soit mené par une seule composante (quelle qu'elle soit) et un seul leader. Je ne souhaite pas qu'il y ait de court-circuitage entre les uns et les autres. Pas d'homme providentiel mais un cri: "Résistance". J'aimerais, s'il vous plait, que le FdG soit transparent dans ses décisions, et qu'il assume sa collégialité.

  38. 288
    Serge Palestine dit:

    En total accord avec le commentaire 250 de Suticos, nous nous devons d'être conséquent dans la période intense que nous vivons, et donc il faut tenir les deux bouts de la corde, d'importance cruciale pour le devenir de notre révolution citoyenne et le bousculement (basculement) de ce système capitaliste (ces paradis fiscaux n'en sont qu'une obscure illustration ! ce n'est aucunement de la transparence qu'il faut exiger, c'est leur suppression) car les solfériniens (Cahuzac, Ayrault, Moscovici, Sapin, Touraine et consorts qu'on les sortent d'ailleurs) sont en total accord avec notre oligarchie nationale (Parisot or not Parisot à la tête du MEDEF) pour nous imposer cet ANI qui nous veut du mal avec la lâche complicité de certains syndicats couards devant nos adversaires de classe, cette régression terrible de nos droits sociaux dans et hors l'entreprise. Le 9 avril, avec toutes les forces syndicales et associatives qui s'y opposent et séisme politico-institutionnel oblige la réussite de cette "Marche pour une 6ième République" du 5 mai. Devoir de réussites et de prolongements sur ces deux enjeux et qui pourront rendre plus facile nos réflexions sur les échéances électorales à venir.

  39. 289
    Nicks dit:

    @Erick
    Vous savez, je crois que certains ont besoin d'être un peu dynamisés et de sortir d'une inertie qui les condamne. Nous n'avons plus rien à faire avec l'appareil du PS et ce genre de décision réactive permet de mettre les hésitants en face des enjeux politiques et de les forcer au choix nécessaire.

  40. 290
    breteau jean claude dit:

    La proposition de manif le 5 mai, devenue celle du FdG, a complétement pris de court l'oligarchie et ses chiens de garde. Duhamel dont nous connaissons la fibre démocratique a faillit s'en étouffer. Il est vrai que la défunte 5ème que les chirurgies multiples ont rendu informe reste pour ces têtes vides une superbe arnaque, si utile contre le peuple. Etes vous contre le suffrage universel, pataugeait le sinistre personnage s'adressant à Clémentine si fraiche et vivante. Nous avions deux mondes, l'ancien, usé, défraichi et le nouveau radieux, volontaire. Merci à Canal+ de cette image si parlante, même si ce n'était pas l'objectif de Denisot, dépassé, en route vers une nécessaire retraite. De profondis.

  41. 291
    PELLEGRI dit:

    Je n'ai jamais manifesté mais cette fois j'en suis, RDV le 5 mai !

  42. 292
    phil68 dit:

    Comme @ermler, je trouve que l'illustration bolchevique est mal choisie. Même si la révolution de 1917 aurait pu déboucher sur quelque chose de positif, le fait est qu'elle ait débouché à terme sur le stalinisme et son cortège d'horreurs. Ne sombrons pas dans la caricature de nous mêmes. La 6eme république c'est le futur, et si on a toujours besoin de figures tutélaires dans le passé, je préférerai Jaurès, le CNR, bref, des figures qui ont dessiné un avenir meilleur pour de vrai !
    Vive la 6eme république, mais pour qu'elle advienne, il faudra nous battre, et se battre, ça commence par ne pas livrer des armes à l'adversaire.

  43. 293
    Diogene dit:

    Cette affiche est contre productive, elle vient du passe et renvoie à celui-ci, alors que nous voulons incarner un autre avenir. Elle nous fait remonter le temps comme pour nous suggérer que l'histoire, cette histoire, cette époque, reprendrait le même fil. Cela signifierait aussi que le dénouement serait le même pour le lecteur en visite. Très mauvais casting, à moins de vouloir faire peur au lieu de federer, car la VIeme est l'affaire de tous et de toutes, sauf à vouloir rester entre nous, ce qui n'est pas le but du FdG.
    Vivement le Front du Peuple !

  44. 294
    Pierre FOUCAULT dit:

    Une manif ? Une de plus ?
    Il ne s'agit plus de manifester en défilant avec des chansons et des nez rouges. A quel moment vont donc réagir ces millions de moutons qui votent tantôt UMP tantôt PS ? Des millions de moutons individualisés par le système politico-médiatique et qui n'ont comme seules préoccupations que le remboursement de leurs crédits de bagnoles et de maisons ainsi que le règlement de leurs forfaits téléphoniques, des millions de lobotomisés qui disent : "on est payés au SMIC mais on a un boulot, c'est déjà bien" alors que pendant ce temps les puissants se gavent tellement de fric qu'ils ne savent même plus qu'en faire, des puissants qui n'ont jamais assez d'oseille mais qui pratiquent la fraude pour en avoir toujours plus !
    Non camarades, ce n'est pas d'une manif dont il y a besoin, c'est d'une épuration totale de toutes ces élites qui agissent sans vergogne et en toute impunité au détriment du peuple soumis et conditionné pour dire amen à tout ce que décident les personnages politiques en place et régulièrement réélus par le bon peuple depuis des décennies.

  45. 295
    marie dit:

    Il faut que nous soyons nombreux à cette manif, vive la 6éme république ! Qu'ils s'en aillent tous ! Place à l'humain !

  46. 296
    jeannine dit:

    Très juste Nicks, plus que dynamisés, réveillés je dirais. Pour ma part, j'applaudirai a une proposition réactive de n'importe quelle composante du Front de Gauche. Honnêtement, l'heure est grave, et ne nous laissons pas distancer par ceux (sans les nommer) qui prétendent nous voler souvent nos idées (en paroles). Que nous le voulions ou non, seul un responsable a la pensée rapide et efficace peut nous sortir de la léthargie générale. Au diable les parlottes et les bla-bla et yes a la manif du 5 mai avec balais ou pas !
    C'est vrai que Clémentine Autain a été super face a toute la smala réunie a Canal+ Ils sont de plus en plus dépassés par les évènements.

  47. 297
    Empathie dit:

    Claude Bartolone vit dans un autre monde. Qu'ils s'en aillent tous!

  48. 298
    Claudius dit:

    La moralisation de la vie publique c'est le traitement du symptôme, pas de ses causes. Les causes sont l'accumulation inouïe de capitaux qui donne à la magouille une force de frappe nucléaire, la légalisation du lobbying qui n'est qu'une forme d'industrialisation de la corruption, les cabinets de "communication" qui sont à la vérité ce que l'odeur des pieds est au goût du fromage, l'absence de distribution juste et efficace mal dissimulée sous des simulacres de redistribution, l'absence de limitation des écarts de revenus douloureusement compensée par un matraquage fiscal injuste et facile à dénoncer, l'hypocrite tolérance des paradis fiscaux, l'hypertrophie de la spéculation, etc etc. Gestapiser le fisc ne servira que la réaction. Mais qu'attend le PS et ses soi disant think tanks pour démarrer une réflexion de fond sur ces mécanismes et sur les moyens de les combattre?

  49. 299
    rayana dit:

    Contrairement à certains d'entre vous - chacun ses idées - cette affiche ne me choque pas. Avant d'avoir vu les lettres en cyrillique j'ai observé la gravure et je me suis mis à sourire. J'avoue être un jeune militant sans trop d'éducation, mais il me semble que les personnages balayés sont bien les symboles de l'oligarchie contre laquelle nous luttons à nouveau avec autant de cœur et d'arguments. A bientôt en sixième république.

  50. 300
    marcopolo dit:

    @ Marc 247
    Complètement d'accord. C'est une période révolue et les communistes français en ont payé le prix lourd. La droite ne s'y trompe pas et utilise tous les subterfuges pour empêcher l'évolution des consciences. Tout comme elle tente d'amalgamer Chavez à ce processus et par ricochet d'y enfermer Jean-Luc. Ce sont des vieux pièges éculés, mais ils fonctionnent encore. Je suis même étonné que le PS n'ait pas encore sorti le couteau entre les dents.

Pages : « 1 2 3 4 5 [6] 7 8 9 10 1113 »


Blog basé sur Wordpress © 2009/2015 INFO Service - V3 Archive